Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Espoir. [Pv. "Wisely"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Espoir. [Pv. "Wisely"]
Dim 17 Nov - 21:22



• Nora Lockwood


" Notre richesse, ce sont nos souvenirs. "


Certains disent qu'il n'est pas bon de sans cesse ressasser le passé, qu'il faut toujours regarder droit devant soi et avancer quoi qu'il arrive, mais.. Je ne peux m'empêcher de me tourner de temps à autres vers l'arrière afin de voir à nouveau les évènements du passé. Même si certains d'entre eux seraient bons à oublier à jamais, d'autres, au contraire, furent synonymes de belles rencontres. J'ai par exemple le souvenir d'une que j'ai faite, c'était il y a quelques mois de cela désormais..


Environ deux mois avant que la jeune
Lockwood ne devienne exorciste.

Environ huit mois avant le contexte actuel.

Voilà maintenant plus d'une saison que la jeune parisienne avait quitté sa ville natale, le grand et beau Paris. Son chemin l'avait tout d'abord menée jusqu'à Beauvais, puis Lille, pour terminer par Dunkerque où elle avait dû trouver divers petits boulots afin de récolter de quoi traverser la Manche. Certes, ses bohèmes de parents lui avaient bien donné de quoi tenir, mais tout fut dépensé pour faire le voyage jusqu'à cette dernière ville, avant même d'avoir quitté le France ! Il fallait dire que ses économies n'étaient pas grandioses.. Chemin faisant sur l'eau - nul besoin de vous raconter dans l'état d'angoisse dans lequel s'était retrouvé la demoiselle - elle s'était retrouvée dans la ville de Dover où le même schéma se répéta. Il fallait trouver de l'argent pour se nourrir et se rendre jusqu'à la capitale, Londres. Ici, Nora espérait trouver des informations sur sa famille biologique, les Lockwood.

Se loger convenablement n'était plus la priorité de la jeune française depuis bien longtemps ; depuis qu'elle avait poignardé son très cher frère Aloïs, en fait. Tant qu'elle avait de quoi manger et un endroit plus ou moins sûr pour passer la nuit, c'était l'essentiel. La chance finirait bien par tourner de toute manière. Enfin, voilà près de quatre mois désormais que la jeune fille avait quitté ses parents adoptifs et, pour le moment, toujours aucune trace de cette Congrégamachinchose où avait travaillé le couple Lockwood il y a de cela huit ans.

La voilà qui venait tout juste d'arriver dans la belle ville de Londres, son sac rempli de maigres provisions sur l'épaule et Misaïki postée sur le dessus de sa tête. Dès demain, elle devrait se chercher du travail.

Sortant de la calèche qui l'avait menée jusqu'ici, la demoiselle manqua de tomber tête la première dans une flaque d'eau en se prenant les pieds dans la longue veste grise qu'elle portait. Fort heureusement, la petite créature dorée s'était envolée à temps et avait agrippé entre ses crocs le col de la française. Quelle entrée en scène ! Finalement, Nora retirait ce qu'elle avait dit sur cette ville : Londres n'avait rien de beau. Il pleuvait ce jour-là. De lourdes gouttes d'eau vinrent s'écraser sur le sommet de son crâne tandis qu'elle levait les yeux vers le ciel. L'hiver touche à sa fin, mais il fait toujours aussi froid, se dit-elle.

Tandis que Misaïki la relâchait, cette dernière poussa un profond grondement, comme vexée, venant ensuite se poser sur l'épaule de sa maîtresse. Interloquée, Nora finit par tourner son regard vers elle, un sourire conciliant lui traversant le visage.

" Merci. " commença t-elle, " Je ferai plus attention à l'avenir. "

Remettant son écharpe en place, la jeune fille se mit alors en marche. La nuit commençait petit à petit à tomber et la pluie ne semblait pas vouloir cesser de tomber. Trouver un lieu au sec où passer la nuit sera un véritable calvaire, mais s'il fallait qu'elle y passe la nuit pour en trouver un, quitte à dormir une journée ensuite, la jeune Lockwood le ferait.

Alors qu'elle marchait dans une grande rue presque abandonnée - sans doute à cause du temps exécrable - Misaïki se mit à piailler tout en agitant ses ailes avec colère. Des gouttes d'eau supplémentaires vinrent s'écraser sur le visage de la parisienne lorsque la créature s'ébroua, la forçant alors à tenter de se sécher les joues de son écharpe.

" Je suis désolée. " lâcha t-elle, un fin sourire affiché sur les lèvres tandis qu'elle ouvrait l'une des poches de sa veste, " Tu n'as qu'à te protéger ici si tu le souhaites. "

Intéressée, le petit animal s'envola et vint se glisser là afin de se sécher et sans doute d'y piquer un bon somme. Nora referma ensuite sa poche et leva les yeux vers le ciel, son regard comme captivé par la première étoile du soir qui naissait.

Longue, la soirée promettait d'être longue.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Mar 19 Nov - 22:55

Espoir


Chaque souvenir est une perle dans l'océan de la mémoire


Les yeux dans le vague, Wisely contemplait les gouttes de pluie qui venaient s'écraser sur la fenêtre de sa chambre. Un livre était ouvert devant lui, mais cela faisait bien longtemps qu'il avait cessé de lire. Cette journée pluvieuse, elle lui en rappelait une autre, plusieurs mois auparavant. Avant même qu'il ne renaisse en tant que Wisely. Ce jour-là aussi, il pleuvait des cordes. Mais cela ne l'empéchait pas d'être un des plus beau jour que le Noé avait connu pendant toute la période qu'il avait passé dans la rue. Il ressentait une sorte de.. Nostalgie ? Non, il ne regrettait rien. C'était juste un beau souvenir, qui quitterait son esprit aussi vite qu'il était venu.



Les pas d'un jeune sans-abri claquaient contre le pavé humide des rues Londoniennes. À ses pieds, de vieilles chaussures usées dont les semelles étaient en train de se détacher complètement du reste de la chaussures produisaient un régulier chuintement à chacun de ses pas. Ces chaussures avaient affronté l'hiver, et ne tiendraient pas jusqu'au suivant. D'ailleurs, peut-être bien que lui non plus. Pour le moment, il était juste complétement trempé, à tel point que cela n'aurait pas été pire s'il avait plongé dans la Tamise. Il serait bien chanceux s'il échappait à la pneumonie, il avait entendu dire que beaucoup de sans-abris en avaient souffert pendant l'hiver. Certains en étaient morts. Mais comme pour lui prouver que la chance n'existait pas pour tout le monde, il fut pris d'une quinte de toux. C'était la fin de l'hiver, mais les températures ne remontaient pas. La saison n'avait pas été particulièrement froide -du moins, pas plus que les années précédentes - mais elle s'éternisait. La nuit, il ne dormait pas bien à cause du froid, et cela influençait son état. Il avait l'impression d'être perpétuellement malade, et ce depuis des semaines.

Le jeune garçon avait quitté son abris -provisoire, certes- dans le but de combler le vide qu'il sentait dans son estomac. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait faim. Depuis combien de jours n'avait-il pas mangé ?
La faim lui tiraillait le ventre.

Plongeant machinalement une main dans la poche de sa veste, Le jeune Londonien en ressortit quelques pièces. Ses dernières économies. S'il ne trouvait pas un travail très bientôt, il lui faudrait voler. S'il en était obligé, il le ferait, mais il préférerait éviter, dans la mesure du possible. Oh, pas qu'il ait un problème de conscience, loin de là, mais dans le coin, il était loin d'être le seul à avoir recours à ce moyen de survie. Et plus il y avait de vols, plus les riches étaient sur leurs gardes. Ces derniers temps, il était devenu difficile de chipper un portefeuille dans une poche sans avoir la foule aux trousses. Et la foule pouvait se montrer beaucoup plus efficace que la police, qui n'avait d'ailleurs pas grand chose à faire de ce qu'il se passait dans les bas-quartiers.

Un soupir s'échappa de ses lèvres, en même temps qu'un grondement de son estomac. Argent ou pas, l'organe n'en avait que faire et attendait avec impatience qu'il réponde au besoin naturel qu'était se nourrir. Mais les temps étaient rudes, et s'il mangeait ce soir, il n'aurait plus rien pour demain, ni peut-être même pour après-demain. L'avenir était trop incertain pour qu'il dépense ses dernières pièces sans réfléchir. Il pouvait bien tenir encore un peu.

Apparemment, ce ne serait pas encore aujourd'hui qu'il trouverait un petit boulot. Les rues étaient pratiquement vides et même les petites échoppes où il avait pour habitude de venir proposer ses services étaient, pour la plupart, fermées. La nuit commençait à tomber. Il ferait mieux de retenter sa chance demain, ou tout ce qu'il allait gagner, ce serait un bon rhume.

Un peu dépité à l'idée d'être sorti sous la pluie battante pour rien, le jeune homme entreprit de revenir sur ses pas. Le chemin, il l'aurait retrouvé les yeux fermés : Londres avait beau être une ville gigantesque, il avait passé tellement de temps à errer dans ces rues qu'il les connaissait par coeur. Cependant, ce n'était visiblement pas le cas de la jeune femme, située quelques mètres devant lui, immobile à contempler le ciel. De l'extérieur, elle avait surtout l'air perdue. Était-elle une touriste, une voyageuse ? Voilà une belle occasion de se faire un peu d'argent, pour le jeune orphelin qui mourait de faim. Se rapprochant de la jeune femme, il l'aborda :

" Vous n'êtes pas d'ici, je me trompe ? "

La Demoiselle était une jolie brune aux grands yeux bleus. Pour tout bagage, elle ne semblait posséder qu'un seul sac, qu'elle transportait sur son épaule. Sac qui n'avait pas l'air très lourd, en passant. La jeune femme n'était certainement que de passage pour quelques jours dans la capitale. Il pouvait bien jouer au guide touristique pour un repas, non ?

" J'peux vous être utile à quelque chose ? "

Un sourire sympathique vint s'afficher sur son visage. Il était encore suffisamment jeune pour que la jeune femme ne s'enfuie pas en courrant, convaincue qu'il était un pervers de la pire espèce. Mine de rien, c'était un avantage considérable.

En attendant la réponse de son interlocutrice, il s'imagine toute sorte de scénario, plus ou moins réalistes. En effet, il n'y avait guère de chance pour que la jeune brune lui propose à manger après cinq minutes de conversation. Il allait falloir être plus subtile. Subtilité que son estomac ne comprit pas, puisqu'il choisit cet instant pour se manifester bruyamment, en un grognement tout sauf discret.




Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Mer 20 Nov - 1:07

• Nora Lockwood


" L'imagination c'est de la mémoire fermentée.
Quand on perd la mémoire on perd sa faculté d'imaginer.
"


Je me souviens que ce soir là n'avait vraiment rien d'une agréable soirée. Malgré le manteau que je portais, il faisait froid, terriblement froid même. Enfin, sans doute était-ce à cause de la pluie, ça n'avait rien d'agréable.. Pourquoi n'aurait-il pas pu neiger, tout simplement ? Au moins, mes habits n'auraient pas été si trempés. Cependant, je me souviens aussi que lorsque je commençais à me dire que j'étais bonne pour errer dans la ville la nuit entière, ma bonne étoile fit son apparition.


Sans doute la jeune Lockwood avait l'air stupide à regarder le ciel comme ça, pratiquement seule au beau milieu d'une rue londonienne ; mais elle n'avait pas pour habitude de se fier au regard des autres, enfin.. Peut-être était-ce justement pour l'éviter qu'elle avait quitté sa ville natale. Non, au fond d'elle, Nora craignait plus que tout de croiser le regard des autres. Mais ici, tout était différent, personne ne connaissait son nom ni même son prénom, c'était comme.. Une renaissance. En intégrant l'Ordre Noir, la demoiselle espérait pouvoir recommencer une nouvelle vie où enfin, elle pourrait racheter ses erreurs. ... Encore fallait-il qu'elle le trouve, cet Ordre Noir.

En tout cas, ce n'était pas avec la tête dans les étoiles qu'elle allait trouver cet endroit, ni même un où passer la nuit. Mais le ciel était si vaste, son regard s'y perdait. Tiens, n'était-ce pas une nouvelle étoile qui venait d'apparaître là en plein milieu du ciel, juste au-dessus de sa tête ? Elle brulait d'une lumière si vive..

" Vous n'êtes pas d'ici, je me trompe ? " clama une voix comme sortie de nulle part.

Déconcertée, la jeune demoiselle eut un mouvement de recul. Non pas qu'elle vienne à craindre ce jeune garçon - car de toute évidence, c'en était un - mais il l'avait tout simplement surprise en plein dans ses pensées. Comme gênée face à la réaction qu'elle venait d'avoir à son égard, la parisienne afficha un fin sourire et décroisa alors les mains de derrière son dos.

" Vous avez vu juste. " répondit-elle tout en souriant de plus belle, " Je viens à peine d'arriver ici. "

Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle fit véritablement attention à cette personne qui venait de lui parler. Un vieux manteau tout aussi usé et trempé que ses chaussures pouvaient l'être, des cheveux bruns - peut-être légèrement plus foncés que les siens - et en bataille prenaient place sur sa tête, trempés, eux aussi. Son regard quant à lui ne dégageait aucune hostilité, même si on pouvait y desceller une certaine fatigue. Vraisemblablement, Nora était tombée nez-à-nez avec un pauvre gamin des rues londoniennes et sans-abris de surcroit. Avec l'air qu'il arborait, sans doute n'était-il pas plus vieux que la jeune française. Allez savoir.

" J'peux vous être utile à quelque chose ? " continua t-il d'un ton amical.

Tiens, elle ne se serait pas attendue à tant de sympathie de la part d'un inconnu, mais, d'une certaine manière, elle n'était pas en droit de refuser. Ce jeune garçon - surtout s'il vivait à la rue - devait pouvoir l'aider à trouver un endroit où passer la nuit. Cependant, une question traversa l'esprit de la française : pourquoi s'intéressait-il à elle ? Avait-il reconnu la pauvre bohème parcourant l'Europe qui vivait en elle ? Nora, arrête de te poser des questions sans cesse, clama une petite voix à l'intérieur de sa tête.

" Eh bien, je dois dire que ce ne serait pas de refus.. " bredouilla t-elle presque tout en se frottant la joue de l'index, " Je cherchais un endroit où passer la nuit, mais.. Je n'ai sans doute pas de quoi me payer une auberge. "

Un fin rire s'échappa alors de ses lèvres. D'un coup, alors que la pluie continuait de s'abattre sur son crâne et sur son corps tout entier, elle revit sa petite maison de fortune à Montmartre. Là-bas, le soir, en hiver, ils se retrouvaient tous ensembles, en famille auprès du feu, enfin.. Famille était un bien grand mot. Cela comprenait Louise, Henri, Nora, ainsi que tous ceux qui vivaient avec eux : des chanteurs, des musiciens, des artistes et l'on en oubliait sans doute. Qu'importait de vivre dans la précarité tant qu'on était ensembles. Ce genre de petits moments, la parisienne les regrettait sans doute un peu, au fond d'elle, là, sous la pluie battante.

Arrachée de ses pensées par un étrange bruit, Nora cligna des yeux. Qu'est-ce que c'était que ça ? Face à l'air que venait de prendre le jeune mendiant, sans doute n'avait-ce été que le bruit de son ventre qui criait famine.

" Enfin.. Je pense que tu as l'air d'avoir tout autant besoin d'aide que moi." dit-elle alors d'un ton compatissant.

Si vivre avec ses parents adoptifs lui avait apprit quelque chose, c'était bien de ne jamais laisser de côté une personne dans le besoin. A Montmartre, tous les bohèmes s'entraidaient et s'épaulaient, telle une famille. Cependant, le jeune couple ne lui avait jamais enseigné si c'était une idée intelligente de faire ça alors qu'on était également dans le besoin.

Enfin, s'il lui trouvait un endroit où dormir en toute quiétude, sans doute pourrait-elle partager quelques unes de ses maigres provisions avec lui.

De toute manière, demain était un autre jour.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Jeu 21 Nov - 19:15

Espoir


Les plus beaux souvenirs sont aussi les plus inoubliables


Il ne s'était pas trompé, la jeune femme n'était pas Londonienne. Mais dans ce cas, d'où pouvait-elle bien venir ? De France, peut-être ? De l'autre coté de la mer ? De l'océan ? Ou bien même, d'encore plus loin ? En tout cas, elle n'avait vraiment pas l'accent Anglais.

Le jeune Londonien était tout de même un peu jaloux. Lui aussi, il rêvait de voyager, un jour. De traverser la Manche, et de parcourir l'Europe toute entière. Et même le monde, pourquoi pas. Il n'avait pas l'intention de passer toute sa vie dans la rue. Un jour, il partirait loin d'ici, pour ne plus jamais remettre les pieds dans cette ville. Il deviendrait quelqu'un de complétement différent, et personne ne serait capable de deviner qu'il avait, à une certaine époque, vécu comme l'un des nombreux miséreux qui erraient dans la capitale Anglaise. Le jeune garçon ne savait pas encore que son souhait allait être exaucé beaucoup plus tôt que prévu, et était loin d'imaginer dans quelles mesures. Pour répondre à sa seconde question, la demoiselle bredouilla, l'air un peu gênée :

" Eh bien, je dois dire que ce ne serait pas de refus.. Je cherchais un endroit où passer la nuit, mais.. Je n'ai sans doute pas de quoi me payer une auberge "

Il aquiesca d'un mouvement de tête. Elle était sans doute moins riche qu'il ne l'aurait cru d'un premier abord, si elle ne pouvait pas se permettre de prendre une chambre dans une auberge. Finalement, leur situation respectives n'étaient pas si différentes que cela; à ceci près qu'elle ne semblait pas connaître la ville, et que lui passait ses journées dans la rue à tenter de grapiller quelques pièces depuis plusieurs semaines déjà. Ou bien des mois , peut-être ? Il n'en avait aucune idée.

La jeune demoiselle semblait plongée dans ses pensées, mais attendait certainement une réponse de sa part. Que pouvait-il bien lui dire ? La jeune femme n'avait visiblement pas beaucoup d'argent, et ne semblait pas non plus avoir d'amis ou de connaissances susceptibles de l'héberger. Que venait-elle faire ici, dans la capitale Anglaise ? Elle était sans doute venue pour trouver du travail, mis à part cela, il ne voyait rien d'autre. Enfin, d'un côté, cela ne le concernait pas vraiment.

" Sans argent, ça risque de ne pas être évident. "

Il s'arrêta un instant, pour réfléchir. Il n'y avait pas quinze solutions : À Londres, si on avait pas d'argent, on passait la nuit dehors. Ce qui n'était guère recommandé, par cette température. Et avec la pluie, c'était encore pire, s'il ne l'aidait pas, elle n'irait pas bien loin. Il ne pouvait quand même pas laisser une jeune femme, seule, dehors par ce temps. Il n'était pas insensible à ce point.

" Enfin.. Je pense que tu as l'air d'avoir tout autant besoin d'aide que moi. "

Ce n'était pas complétement faux non plus. Si les prochains jours se déroulaient comme les précédents, où il n'avait rien gagné du tout et où il avait vu ses dernières économies disparaître beaucoup plus rapidement que prévu, il aurait bien du mal à survivre. Seul, il ne s'en sortirait sans doute pas. Mais peut-être que..

" Je sais que ça peut paraître bizzard, et qu'on se connait à peine, mais qu'est-ce que vous.. Hm.. Tu dirais, qu'on se rende service mutuellement ? Je me débrouille pour te trouver un endroit où dormir, au sec, et en échange..tu m'offres un repas. "

C'était un peu minable, demandé comme ça, mais il avait vraiment faim. Aux grands maux les grands remèdes. Pour un repas, il pouvait bien aborder une parfaite inconnue, en lui proposant presque de l'héberger pour la nuit. Sans que ladite inconnue n'ait rien demandé. La faim lui faisait vraiment faire et dire des choses absurdes. Enfin, l'idée en elle-même ne l'était pas, mais il était bien trop direct. Vraiment, elle ne risquait pas d'accepter cette étrange proposition aussi facilement. Un peu gêné, il ajouta :

" Enfin, ce que je veux dire, c'est que.. Il vaut mieux s'entraider. Chacun de notre côté, on arrivera à rien. Et puis, on est un peu logés à la même enseigne, je me trompe ? "

Un sourire penaud vint s'ajouter à sa déclaration. Tous ces jours passés dans la rue n'avaient pas encore réussi à venir à bout de cet espoir, de cette volonté de croire que l'être humain pouvait encore avoir un bon fond, et n'était pas aussi égoïste et insensible que son comportement le laissait à penser. L'entraide n'était pas impossible. Maintenant, restait à le prouver, ce qui dépendait essentiellement de la réponse de son interlocutrice.




Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Sam 23 Nov - 1:05

• Nora Lockwood


" Pour aider quelqu'un, l'aider vraiment,
Il faut prendre des risques, mettre sa tranquillité en danger.
"


Il me semble que lui comme moi, nous étions fauchés comme les blés. Je n'avais presque plus d'argent et quelques trucs à manger que j'avais acheté en quittant la précédente ville. Seule, j'aurai pu les faire tenir deux ou trois jours encore, mais à devoir les partager, je devais retourner m'acheter de quoi manger le lendemain. Je me souviens très bien y avoir songé pendant un moment. Mais au final, vu qu'il m'offrait un lieu où passer la nuit, je pouvais bien lui offrir un repas. Nous nous devions de nous entraider mutuellement.


Qu'il était étrange que deux gamins des rues se soient ainsi retrouvés, enfin, c'était tout du moins ce que la jeune fille croyait au fond d'elle. Enfin, cela dit, elle n'avait pas vraiment l'air d'une mendiante. Bien que ses habits lui donnaient un air quelque peu négligé pour une jeune femme de son âge, ils étaient encore dans un bon état, même si ses chaussures avaient prit un sacré coup à force de marcher avec. Peut-être était-ce ça qui avait attiré le jeune londonien, aucun moyen de le savoir et, elle ne chercherait pas à lever le voile sur cette question. Bien que Nora se posait sans cesse des questions sur le monde qui l'entourait, elle savait qu'il n'était pas toujours nécessaire d'avoir réponse à tout.

En tout cas, malgré son air quelque peu plus soigné que le jeune garçon, Nora n'en restait pas moins, elle aussi, une sorte de mendiante, même si jamais elle ne se l'avouerait. Bien qu'elle n'eut jamais à faire la manche jusqu'à maintenant, elle avait néanmoins passé des jours difficiles lorsque le travail manquait et, or de question de se retrouver les pattes en l'air au détour d'une rue. Autant jeuner plutôt que de servir de fille de joie. A Paris, il y avait de nombreuses danseuses, des bohèmes qui vendaient leur corps contre un peu d'amour, mais d'argent également ; de toute manière, la jeune française n'avait jamais eut à aller jusque là pour trouver de quoi manger et, espérait que cela n'arriverait jamais.

" Sans argent, ça risque de ne pas être évident. " affirma t-il alors.
" Ah, ça.. " bredouilla la parisienne tout en souriant avec légèreté.

D'un autre côté, il avait raison. Sans doute s'était-il proposé de lui trouver une auberge - car il devait connaitre la ville, sauf si lui aussi était un voyageur - mais avait vu ses plans contrariés par la pauvreté de la demoiselle ? Allez savoir.

En tout cas, peut-être n'avait-il rien à lui proposer du coup. Cependant, Nora ne pouvait se permettre de dormir sous la pluie, ou, de passer la nuit à errer pour trouver un abris. Même si elle n'en montrait rien, la fatigue du voyage l'accablait et elle n'attendait d'une chose : s'asseoir afin de pouvoir se reposer. Mais pour le moment, tant qu'elle n'avait lieu ou passer la nuit, elle devrait se contenter de rester sous la pluie, dans le froid de cet hiver qui semblait ne plus finir. Misaïki avait de la chance, elle, de dormir dans sa poche au chaud et à l'abri. Si seulement la jeune Lockwood avait aussi une poche où se cacher et y dormir.. La fatigue lui faisait véritablement songer à de drôles de choses.

" Je sais que ça peut paraître bizarre, et qu'on se connait à peine, mais qu'est-ce que vous.. Hm.. Tu dirais, qu'on se rende service mutuellement ? Je me débrouille pour te trouver un endroit où dormir, au sec, et en échange..tu m'offres un repas. " déclara t-il alors d'un seul coup.

Surprise par une telle proposition, la jeune fille cligna des yeux. En plus, il avait cessé de la vouvoyer, tout comme elle l'avait fait par inadvertance lorsqu'elle s'était rendue compte qu'il était tout aussi jeune qu'elle. D'une certaine manière, c'était une bonne proposition, mais peut-être un peu brusque. Sur le coup, la demoiselle ne sut quoi y répondre. Après tout, il avait beau l'air sympathique, mais peut-être cachait-il un monstre sanguinaire à travers ses sourires et ses envies d'entraide. Lorsqu'elle vivait encore à Paris, la jeune fille avait déjà vu des enfants agresser des adultes rien que pour leur voler leur porte-feuille, alors.. Que ferait-il lui, pour quelques pièces et de la nourriture ? On ne pouvait pas faire confiance à tout le monde dans ce bas monde, cependant..

" Enfin, ce que je veux dire, c'est que.. Il vaut mieux s'entraider. Chacun de notre côté, on arrivera à rien. Et puis, on est un peu logés à la même enseigne, je me trompe ? " sembla t-il se rattraper tout en affichant un fin sourire.

Avec ces simples phrases, le jeune garçon avait presque fait lever tout soupçons sur sa petite personne. Après tout, il avait encore une fois eu raison. En restant seul chacun de son côté, par ce temps, ce froid et, cette faim, ils étaient bon pour ne pas terminer cet hiver. En France, la jeune demoiselle n'avait pas eu ce soucis grâce aux économies d'Henri et Louise, mais là.. Elle ne pouvait compter que sur elle et, sur ce jeune garçon.

" Eh bien, tu as vu juste, encore. " dit-elle non sans un sourire, " Avoir un endroit convenable où passer la nuit n'a jamais été ma priorité mais, là, je pense que rester dehors m'assurerait une pneumonie.. "

Puis un fin rire s'échappa de ses lèvres, même si, au fond, la parisienne avait tout sauf envie de rire. Les pneumonies, c'était la grande crainte des sans-abris durant l'hiver. Mieux valait que personne ne l'attrape, ni lui, ni elle, car aucun des deux ne semblait avoir les moyens de se payer un médecin. Quelque peu gênée, la jeune fille finit par se frotter la nuque.

" Eh bien, je pense que nous sommes d'accord alors. " clama t-elle tout en se lâchant la nuque, " Je te donnerai tout ce que j'ai dans mon sac si me trouves un endroit où passer la nuit. D'accord ? "

Elle ne pouvait lui proposer mieux pour le moment et, espérait que cela lui suffirait. En tout cas, même si elle ne le montrait ni ne le disait, une chose était certaine : qu'importait où il l'emmenait, elle partagerait son repas avec lui. L'essentiel pour Nora, c'était de se reposer et rien d'autre. Souriante malgré son air fatigué, la parisienne tendit alors sa main.

" Au fait, mon nom est Nora, Nora Lockwood. " déclara t-elle tout en gardant la main tendue vers le jeune garçon.

Après tout, la jeune fille aimait savoir à qui elle s'adressait. Même si ce n'était pas vraiment la priorité pour le moment, alors qu'ils étaient tous deux sous la pluie battante, elle espérait recevoir, en retour, son nom à lui.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Dim 24 Nov - 17:20

Espoir


We are all born innocent and angelic


Personne dans cette rue ne semblait faire attention à eux. Pas un ne s'arrêtait, ils avancaient tous d'un pas rapide, sans doute pour rentrer chez eux le plus vite possible et ne pas s'attarder plus que nécessaire sous cette pluie battante. D'un côté, cela se comprennait. S'il en avait eu la possibilité, le jeune Londonien serait lui aussi rentré chez lui, au chaud, et ne serait pas resté plus longtemps dehors par ce temps.

Mais voilà, il ne pouvait pas vraiment rentrer chez lui. D'abord, parce que ce n'était plus vraiment chez lui, et qu'il n'y était pas le bienvenue. Il n'était même pas certain que son géniteur ait pu conserver la maison, croulant de dettes comme il était lorsque lui avait claqué la porte. Mais pour tout dire, il s'en fichait pas mal. Cet homme, il pouvait bien lui arriver n'importe quoi, ce n'était plus son affaire. Il restait bien entendu son père, mais.. Le jeune homme ne le considérait plus comme tel depuis un bon moment. Peut-être même ne l'avait-il jamais fait. Comme on disait, parfois il vaut mieux être seul que mal entouré. Et cela lui avait au moins permis d'apprendre à se débrouiller et à survivre seul, sans avoir à compter sur quiconque.

Enfin, pour le moment, il était quand même assez dépendant de la réponse de la jeune femme. Si elle refusait, il mourrait peut-être de faim dans les prochains jours. Ce n'était pas la première fois que la nourriture venait à manquer, mais jusqu'à présent il s'en était toujours sorti, d'une manière ou d'une autre. Cette précarité ne durerait pas éternellement.

" Eh bien, tu as vu juste, encore. Avoir un endroit convenable où passer la nuit n'a jamais été ma priorité mais, là, je pense que rester dehors m'assurerait une pneumonie.. "

Même s'il n'y avait rien d'amusant dans la phrase de la jeune femme, celle-ci se séparait pas de son sourire et laissa même échapper un fin rire. Le jeune Londonien fronça les sourcils. La pneumonie, c'était d'abord une maladie, qui pouvait s'avérer mortelle. Elle n'était pas à prendre à la légère. Chaque hiver, de nombreuses personnes y laissaient la vie, et c'était encore plus répandu chez ceux qui vivaient dans la rue et qui n'avaient pas suffisamment d'argent pour s'offrir un médecin. Lorsqu'on était pauvre, attraper la pneumonie c'était pratiquement signer son arrêt de mort. Dans la rue, on ne plaisantait pas avec ça. Enfin bon, il n'allait pas la reprendre. Ce serait étrange pour quelqu'un qui espérait obtenir de l'aide. De plus, elle semblait également un peu gênée, puisqu'elle passa une main derrière son cou pour se frotter la nuque, en ajoutant :

" Eh bien, je pense que nous sommes d'accord alors. Je te donnerai tout ce que j'ai dans mon sac si me trouves un endroit où passer la nuit. D'accord ? "

Toute contrariété oubliée suite à la remarque de la demoiselle sur la pneumonie, le jeune Londonien lui répondit par un grand sourire sincère. Tout cela lui convenait parfaitement.

" C'est parfait ! "

C'est alors que la jeune femme ajouta, en lui tendant la main :

" Au fait, mon nom est Nora, Nora Lockwood "

Le sourire qu'affichait jusque là le jeune Londonien se fana d'un seul coup. Elle ne lui avait pas demandé son nom, mais la question était sous-entendu. Comment s'appelait-il ? Il n'en avait absolument aucune idée. Si ses parents lui avaient un jour choisi un prénom, ils ne l'avaient pas suffisamment utilisé pour que le jeune homme le retienne. C'était sans doute une manière de lui rappeler qu'il n'existait pas, pour eux. Enfin, pour son géniteur, car il n'avait aucun souvenir du visage de sa mère. Souvent, il se surprennait à penser que si elle n'était pas morte en lui donnant naissance, tout aurait été différent. D'ailleurs, c'était sans doute le cas. Mais avec des "si", on mettrait Paris en bouteille..

" Enchanté ", répondit-il simplement en serrant la main qu'elle lui tendait.

C'était un peu injuste pour la demoiselle qui n'avait, au fond, rien dit de mal, mais le jeune Londonien préfèrait ne rien dire plutôt qu'un mensonge. L'entraide ne peut exister qu'avec la confiance mutuelle, et même s'il était difficile de parler de confiance dans ces conditions, ce serait malhonnête de lui mentir. Du moins, c'était ainsi qu'il voyait les choses.

Mais sans plus s'attarder sur la question, il invita la jeune femme à le suivre d'un geste de la main, en se dirigeant vers un côté de la rue. La vérité, c'était qu'il ne savait pas encore exactement où il allait bien pouvoir conduire la demoiselle. À Londres, il y avait bien quelques endroits où l'on pouvait passer la nuit à peu près au sec et gratuitement, mais bien moins que l'on pouvait qualifier de véritable "abri". Il y réfléchirai en marchant, le temps que la boule dans la gorge qui apparaissait à chaque fois que l'on évoquait son prénom disparaisse. Personne ne lui avait jamais témoigné suffisamment d'affection pour lui en donner un. S'il disparaissait, qui le remarquerait ? Personne, sans doute. Il pourrait tout aussi bien ne pas exister. Que faisait-il ici ?

La gorge serrée, il avançait toujours le long de la rue, sans vraiment se préoccuper de savoir si la jeune femme le suivait. Sans doute que oui, après tout, elle comptait toujours sur lui pour lui trouver un endroit où passer la nuit. Il marchait en lui tournant le dos, perdus dans des souvenirs guère reluisants.

Au bout de quelques minutes de silence, il finit par s'arrêter un instant, et souffla à sa camarade :

" Appelle-moi comme tu veux.. "

Après tout, quelle importance ?





Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Mar 26 Nov - 23:45

• Nora Lockwood


" Dès qu'on approche un être humain,
On touche à l'inconnu.
"


Comment aurai-je pu savoir, lorsque je l'avais rencontré, qu'il n'avait pas de nom ? Enfin, quand bien même il en aurait eu un, peut-être ne se souvenait-il plus de celui-ci. Je me souviens m'être sentie assez mal en me disant avoir ravivé de tels mauvais et vieux souvenirs vers ce garçon qui, au fond, n'avait que cherché à m'aider en échange d'un peu d'aide aussi. J'ai toujours eu l'impression qu'on était un peu les mêmes au fond de nos petits corps de gamins des rues. Enfin, même si sa peine était bien plus terrible que la mienne..


Il y eut comme un flottement. Suite à la remarque que la demoiselle avait faite sur la pneumonie, le jeune homme en perdit son sourire. Aie, si Nora comptait partir sur de bonnes bases avec lui, cela semblait raté. Bien souvent, la parisienne parlait un petit peu trop et s'emportait dans ses pensées, si bien qu'il lui arrivait d'en dire trop par moments. Sans doute avait-ce été le cas là. Enfin, telle était Nora Lockwood. Peut-être parlait-elle trop après avoir passé de longs mois dans le mutisme le plus total, lorsqu'elle était enfant ? Toujours trop de questions, jamais de réponses. Cela commençait à devenir lassant.

Cependant, lorsque la voyageuse lui proposa de lui donner son repas en échange d'un endroit où dormir, toute contrariété sembla disparaitre. Comme si, au fond, ce qu'elle avait dit n'était pas si grave que ça. Après tout, il était toujours simple de trouver un terrain d'entente, surtout quand l'autre possédait ce qu'on désirait et, vice-versa.

" C'est parfait ! " s’exclama t-il d'un ton plus jovial.

Ensuite, la demoiselle tendit la main et se présenta tout en affichant un sourire d'autant plus rayonnant. Elle ne lui avait pas demandé son nom mais, face à ce genre de présentation, il était de convenance de se nommer en retour. Cependant, le jeune mendiant perdit une nouvelle fois son sourire. Que se passait-il donc ? Quelque chose n'allait pas ?

" Enchanté. " se contenta t-il de dire tout en lui serrant la main.

Malgré les sourires qu'arborait habituellement la jeune femme, elle ne put s'empêcher d'afficher un air interloqué face à sa réaction. Pourquoi ne se présentait-il pas ? Peut-être était-il, au fond, un meurtrier qui tuait les voyageurs perdus dans Londres. Peut-être même était-il cet homme là, Jack l’Éventreur qui attirait des jeunes femmes pour les massacrer de la plus cruelle des façons ! Non, elles, c'étaient des prostitués.. La jeune Lockwood ressemblait-elle à une fille de joie ? A force de se tourner des films, la demoiselle commençait vraiment à avoir peur, enfin, l'espace d'une seconde tout du moins.

Pour toute invitation à se mettre en route, l'anglais fit un bref geste de la main, puis se mit à marcher, regardant droit devant lui. C'était comme si désormais, il se fichait bien qu'elle le suive ou non. Pas un regard, pas une parole, plus un sourire. Que se passait-il donc dans la tête du jeune garçon ?

Sans un mot, Nora se mit alors à le suivre, marchant dans son sillon tout en remettant les mains dans ses poches comme dans un vain espoir de se réchauffer. Elle sentit même Misaïki bouger dans son sommeil entre ses doigts. En voilà une qui avait bien de la chance. En tout cas, ce silence était oppressant. Alors que les deux jeunes gens marchaient le long des maisons de la rue, l'eau continuait de s'abattre tout autour et sur eux. D'une certaine manière, cela faisait un fracas monstre. Le bruit des gouttelettes venant se fracasser sur les pavés du sol semblait résonner comme un supplice pour la parisienne. Tout cela parce que le silence humain était bien trop pesant pour elle.

Bien sûr que la jeune Lockwood aurait pu se mettre à parler, comme elle le faisait tout le temps, mais ce n'était pas le moment. Même si elle n'était pas la sagesse incarnée, Nora savait quand il fallait parler et, quand il fallait préférer se taire. Cependant, le londonien finit par s'arrêter ; ce qui surprit sa camarade car elle faillit lui foncer dedans. Étaient-ils arrivés ? Non, sans doute que non.

" Appelle-moi comme tu veux.. " souffla t-il, comme perdu dans ses pensées.

A cet instant précis, le visage de la jeune fille fut traversé d'une profonde tristesse. Cette simple phrase, c'était l'aveu d'un jeune garçon inconnu à lui-même. Sans doute n'avait-il ni nom, ni prénom, ou, peut-être ne s'en souvenait-il même plus. C'était terrible que de ne pas avoir un simple et bête mot par rapport à lequel on pouvait se dire " Ça, c'est moi ". Ne pas avoir de nom, c'était comme ne pas exister, aux yeux de personne, aux yeux du Monde. Nora en eut un pincement au cœur, si bien qu'elle ne trouva plus la force de sourire.

" Oh, je.. Excuse-moi. " dit-elle tout en baissant le regard, " Je ne pensais pas que tu.. Enfin.. Tu m'as comprise, je pense. "

Se taire, oui, il valait mieux qu'elle se taise l'espace d'un instant. Devant le silence qui semblait s'être alors imposé entre eux, Nora ne put, malgré tout, se retenir bien longtemps de parler. Le mutisme, elle n'avait jamais apprécié cela. Enfin, si c'était pour déblatérer des inepties comme elle le faisait tout le temps, peut-être valait-il mieux se taire.

" Qu'importe. " tenta t-elle de dire dans un premier temps, nerveuse, " Enfin, non, mais.. Mieux vaut ne pas songer à ça je.. Je trouverai un moyen de t'appeler si besoin en était. "

Nerveusement, un fin sourire s'afficha alors sur ses lèvres. Si le jeune garçon avait mal réagit précédemment lorsqu'elle lui avait - d'une certaine manière - demandé son identité, peut-être n'apprécierait-il pas qu'elle essaye de changer de sujet. Ou si ? Dans tous les cas, cette situation avait mit la demoiselle dans un état pas possible. Comment auriez-vous réagis, vous, face à cela ? Pas franchement mieux, l'on peut aisément s'en douter.

" Nous ferions mieux de vite nous abriter avant de véritablement tomber malades.. " souffla t-elle, comme pour tenter de se changer les idées.

Dans un énième geste fait pour se rassurer, la jeune fille se prit les mains entre elles puis leva de nouveau le regard vers son camarade de misères. Avaient-ils vraiment un endroit où passer la nuit ?




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Sam 21 Déc - 23:34

Espoir


L'altruiste trouve sans le chercher ce que l'égoïste cherche sans le trouver


Il était bien loin d'être le seul parmi les sans-abris londoniens à ne posséder aucun nom. À vrai dire, le phénoméne était même plus répandu qu'il n'y paraissait. Bâtards, enfants non désirés, abandonnés à la naissance ou bien nés dans une famille trop pauvre pour les élever, ils étaient nombreux, les orphelins livrés à eux-même trop tôt pour avoir eu le temps de s'habituer à un quelconque patronyme. Le jeune homme n'était pas sans savoir que certains se choisissaient eux-même leur nom. Il avait d'ailleurs pensé à en faire de même, à un moment donné, mais aucun ne lui avait paru convenir. Se choisir un nom, cela serait en quelque sorte revenu à devenir quelqu'un d'autre. Et même si, de temps en temps, cette idée lui paraissait tentante, il n'avait pû s'y résoudre. Changer d'identité n'améliorerait en rien sa situation. Mais cela lui effleurait l'esprit, il se promettait de changer de nom dès qu'il aurait quitté les rues de Londres. Après tout, hors de question qu'il y passe sa vie : Tôt ou tard il s'en irait sur les routes, avec pour seul compagnon de voyage une petite grenouille approvoisée, prénommée Gamako, qui l'accompagnait depuis un certain temps déjà. Mais d'abord, il lui fallait trouver un moyen de gagner suffisamment d'argent pour survivre en dehors de la capitale. Autrement dit, ce n'était sans doute pas pour tout de suite.

" Oh, je.. Excuse-moi. Je ne pensais pas que tu.. Enfin.. Tu m'as comprise, je pense. "

Il acquiesca un peu distraitement, encore plongé dans ses pensées. Enfin, il ferait mieux d'arrêter de broyer du noir, ou bien la jeune femme allait rapidement se lasser de sa compagnie et trouver un autre hébergement, en le laissant planté là, seul sous la pluie. Et il avait vraiment trop faim pour se permettre de prendre ce risque.

" Qu'importe, reprit la voyageuse. Enfin, non, mais.. Mieux vaut ne pas songer à ça je.. Je trouverai un moyen de t'appeler si besoin en était. "

Cette remarque lui arracha un léger sourire. La jeune femme avait raison : C'était là le principal, et tant qu'ils pouvaient communiquer, le fait qu'il n'ait pas de nom ne constituait pas vraiment un obstacle. Après tout, l'essentiel était de se comprendre.

"Ne t'en fais pas pour ça, c'est plutôt moi qui devrait m'excuser. J'ai sans doute réagi.. excessivement. "

En parallèle de celui qui fleurissait sur les lèvres de son interlocutrice, un léger sourire vint se peindre sur son visage. En fait, il l'aimait bien, cette Nora Lockwood. Il venait seulement de la rencontrer et ne savait pas grand chose d'elle, mais d'une étrange façon, cela ne lui semblait avoir aucune importance. Il avait beau se montrer plus méfiant, d'ordinaire, envers les inconnus, il avait tout de même envie de lui faire confiance sans aucune raison particulière. Enfin, sans doute devrait-il arrêter de se poser autant de questions...

" Nous ferions mieux de vite nous abriter avant de véritablement tomber malades.. "

Effectivement. Avec tout ça, il avait failli perdre de vue leur principal objectif, à savoir trouver un abri pour passer la nuit. Heureusement, le jeune homme qui connaissait Londres comme sa poche avait fini par trouver une solution à ce problème.

" Nous ne sommes plus très loin. Mais tu as raison, nous ne devrions pas trop tarder," répondit-il en joignant le geste à la parole.

L'endroit qu'il avait en tête n'était certes pas aussi confortable qu'une véritable auberge, mais au moins, ils seraient abrités de la pluie. Il s'agissait d'une petite maison, située dans le centre de Londres, dont le propriétaire était sans doute décédé depuis un certain temps. À moins qu'il ne soit parti en voyage. À vrai dire, le jeune homme l'ignorait. Tout ce qu'il savait, c'est que cette maison avait été laissée à l'abandon, et qu'il était possible de passer par la fenêtre du petit jardin pour rentrer à l'intérieur. Elle avait sans doute été brisée par des cambrioleurs, car assurément, ceux-ci s'en étaient donnés à coeur joie : La maison avait été dépossédée de tout objet ayant possiblement de la valeur, ainsi que d'une grande partie de ses meubles. Mais elle avait toujours un toit, et à l'heure actuelle, c'était tout ce qu'il recherchait. Ni lui ni sa compagne n'irait bien loin s'ils avaient à dormir dehors.

Et c'était sans compter ces étranges migraines, brèves mais extrémement douloureuses, qui le saississaient de temps en temps depuis déjà quelques jours. Il n'avait absolument aucune idée de ce dont il pouvait bien s'agir, mais une chose était sûre, il n'était absolument pas rassuré. Il n'avait jamais entendu parler de tels symptômes, et chaque nouvelle crise se montrait plus violente que la précédente. Peut-être ne lui restait-il plus beaucoup de temps à vivre..

Non. Il ne fallait pas penser à ça.

Sortant de ses pensées morbides, l'Anglais constata qu'ils étaient arrivés devant le petit muret de pierres qui cachait l'entrée de la maison en question. Pour entrer, il fallait l'escalader. Le jeune homme lança un regard à sa camarade, avant de lancer :

" À toi l'honneur. Je te fais la courte échelle ? "

Certes, c'était de la violation de propriété privée. Mais bon, le propriétaire n'était pas là pour le voir, et quant à la police, elle avait bien d'autres choses à faire. En clair, ils avaient le champ libre. Cependant, il ne pouvait s'empécher de se demander si la jeune brune accepterait d'une part de mettre les pieds dans une maison abandonnée, et puis.. De passer la nuit avec un garçon. Car il ne fallait pas non plus se voiler la face, la situation en elle-même était extrémement génante. Deux jeunes gens, de sexe opposés, seuls dans une maison pendant une nuit, pas besoin d'être un adolescent bourré d'hormones pour s'imaginer nombre de scénarios.

Enfin.. Ils n'allaient pas s'arrêter à ça.. Si ?




Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Lun 23 Déc - 0:36

• Nora Lockwood



" Je connais mes limites.
C'est pourquoi je vais au-delà.
"




Aussi longtemps que je m'en souvienne, cela a dû être la seule fois où j'entrais sur un terrain privé afin d'y passer la nuit. Lieu de travail, appartement de fortune, à même la rue quelques rares fois, mais jamais dans une maison possiblement habitée ! Certes, j'ai très vite appris qu'elle était abandonnée depuis quelques temps déjà, mais tout de même ! Nous pouvions être attrapés par la police à n'importe quel moment, puis il pouvait déjà y avoir du monde là-dedans et certainement pas aussi sympathique que l'était mon camarade.. Je ne me suis rendue compte de cela que plus tard. Nous devions être un peu fous pour avoir osé tenter ça, ou tout simplement morts de froid..


Lorsque l'atmosphère était tendu, le silence était toujours difficile à supporter. Son compagnon semblait ne pas avoir de nom - ou ne souhaitait pas le lui dévoiler - et voilà qu'il ne disait plus rien alors que tous deux marchaient dans les rues de Londres. Tout était si calme et si bruyant à la fois. Le bruit humain avait presque entièrement disparu, il n'y avait même plus de calèches à cette heure-ci. Le seul son omniprésent était celui de la pluie qui venait s'écraser sur les pavés de la belle ville de Londres. Cela avait quelque chose de plutôt angoissant ; impossible de dire quoi, mais quand l'atmosphère était tendue, c'était toujours comme ça. Nora venait à peine de rencontrer ce jeune garçon, elle osait à peine lui adresser la parole. Mais cela viendrait. Au vu de la sociabilité apparente du jeune garçon, cela ne pouvait que venir.

" Ne t'en fais pas pour ça, c'est plutôt moi qui devrait m'excuser. J'ai sans doute réagi.. excessivement. " finit-il par dire tout en affichant un fin sourire.

Voilà qu'il souriait à nouveau, cela faisait chaud au cœur. La jeune fille ne put retenir un franc sourire, chose rare chez elle. En dépit de ça, elle n'était pas d'accord avec son camarade. Une réaction excessive, ça ? Sans doute aurait-elle réagit de la même manière si on lui avait parlé de sa famille biologique. Parler d'une chose que l'on ne possède pas ou que l'on a perdu, mais qu'au fond de nous on désire plus que tout au monde, c'est toujours difficile. Décroisant les bras de son dos, il ne fallut pas longtemps à la demoiselle pour reprendre la parole.

" Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de réaction excessive face à ça.. " hésita t-elle tout d'abord à dire avant de sourire, " N'en parlons plus, d'accord ? "

Ceci dit, l'incident sembla clos - tout du moins pour le moment. Les deux jeunes gens continuèrent alors de marcher dans les rues londoniennes, ne croisant plus aucune autre personne sur leur chemin. Décidément, quoi qu'il arrivait, ils étaient toujours tous les deux fort bien seuls ; mais un petit peu moins ce soir malgré tout.

Afin de changer les idées de son compagnon, la parisienne lui rappela qu'ils devaient rapidement trouver un endroit où passer la nuit, au risque sinon de tomber malade. Nora n'était pas difficile, elle n'irait pas se plaindre de l'endroit choisi par son compagnon. Ce n'est pas comme s'ils avaient le choix de toute manière. La Lockwood espérait simplement que ce n'était pas un endroit dangereux, rempli de mendiants bourrés de mauvaises intentions.

" Nous ne sommes plus très loin. Mais tu as raison, nous ne devrions pas trop tarder. " déclara t-il alors.

Leur pas s’accéléra alors. La bohème ne pouvait s'empêcher d'essayer d'imaginer à quoi pouvait bien ressembler le lieu où ils allaient passer la nuit. Un vieux carton humide et cassé ? Un pont mal fréquenté ? Quelque chose d'autre et de pire encore ? Finalement, il valait peut-être pas tenter de s'imaginer la chose. De toute manière, le jeune garçon savait où il allait.

Aucune de ces rues ne se ressemblait, tout était différent d'un endroit à un autre, si bien que la jeune Lockwood n'aurait jamais réussi à s'y retrouver. Cela n'avait rien de son petit Paris. Au moins, cette ville-là, elle la connaissait par cœur ; ici, elle était totalement perdue. S'il venait à perdre le londonien du regard, la demoiselle était perdue. Enfin.. C'était ce qui l'aurait attendu s'il n'était pas venu à sa rencontre. D'une certaine manière, il avait tout d'un sauveur. Enfin.. C'était une curieuse façon de penser, ce n'était qu'un gamin des rues, un peu plus qu'elle ne l'était elle. Cependant, il était totalement différent de tous les autres mendiants qu'elle avait pu rencontrer. Était-ce la faim et le désespoir qui avait pu le rendre comme cela ? Allez savoir.

Les deux compagnons finirent par s'arrêter. Une grande maison aux murs couverts de lierre leur faisait face, protégée par une grande grille et des hauts murs en pierre. Derrière ses airs de mendiant, l'anglais possédait-il cette maison ?

" C'est.. ici ? " osa t-elle demander, peu convaincue.

C'est alors qu'elle tourna le regard vers le jeune homme. Aucune réponse, elle ne le vit que s'approcher du mur de pierre. Non, il ne devait pas posséder les clefs de cette maison, sinon, il se serait approché de la grille et non pas du mur. Tout cela n'annonçait rien de bon.

" Visiblement.. " souffla t-elle alors pour se répondre à elle-même.

Juste après avoir dit ça, la parisienne déglutit. Cela n'avait rien de rassurant, ce n'était pas légal, c'était dangereux, très dangereux même. S'ils étaient prit, ils étaient bon pour être enfermés et jugés, si ce n'est passés à tabac par d'autres occupants non-désirés des lieux. Impossible pour la jeune fille de savoir si c'était la meilleure idée que l'anglais avait pu avoir. Si cela se trouvait, il n'avait jamais mit les pieds ici et l'avait simplement emmené jusqu'à cette maison afin de se faire bien voir de la part de la Lockwood. Tu te poses beaucoup trop de questions, mais tu n'oublies pas que tu parles à un parfait inconnu. D'ailleurs, l'intéressé finit par se faire entendre à nouveau.

" À toi l'honneur. Je te fais la courte échelle ? demanda t-il d'un ton qui se voulait confiant.

Sur le coup, elle ne sut que répondre. Nora passa un long moment à regarder tour à tour le mur puis son compagnon. Trop de questions, trop de risques, mais tellement de raisons d'accepter cette main tendue.. Si c'était sans danger, ils pourraient passer la nuit bien à l'abri et peut-être même dans un lit s'il restait les meubles à l'intérieur de la bâtisse. Mais il ne fallait pas trop en demander quand même.

" T-Tu es sûr que c'est une bonne idée ? " bégaya t-elle avant d'attendre un signe d’approbation de sa part, " Eh bien.. "

Elle ne semblait pas vraiment avoir la choix, alors la demoiselle attendit simplement que son camarade ne se penche en avant et ne joigne ses mains, pour ensuite poser l'un de ses pieds dessus. Ne retenant pas une grimace angoissée, craignant qu'il ne vienne à la laisser tomber là d'un seul coup. Cependant, ce n'est pas ce qui se produisit ; après une petite impulsion sur son autre pied, la parisienne put s'accrocher au haut du muret. Les pieds battant dans le vide, Nora usa du maximum de force qu'elle avait pour se hisser sur le mur, s'y tenant alors assise. Son cœur battait à tout rompre, tant elle avait eu peur de chavirer de l'autre côté et de se retrouver bloquée dans le jardin, seule.

Soupirant, la jeune fille baissa le regard vers son camarade. Au moins, maintenant elle pouvait l'aider à la rejoindre. Jetant tout d'abord un coup d’œil en arrière, Nora finit par se tourner à nouveau vers la ruelle et se pencha en avant.

" Prend ma main ! " lança t-elle tout en la tendant vers lui.

Aussitôt dit, aussitôt fait : son compagnon lui prit la main avec fermeté. Faisant de son possible pour l'aider à se grimper sur le mur, la parisienne dut se pencher en arrière pour se faire. Sans cela, elle n'aurait pu le hisser jusque là. Cependant, à force de tirer, lorsque l'anglais se retrouva à son niveau, Nora chavira brusquement en arrière. La pierre dont était composée le mur était glissante, il ne fallut qu'un instant pour que les deux gamins des rues ne chavirent tous deux en arrière.

" Attention ! " cria t-elle sur le coup.

Le choc fut rude, même si c'était dans de l'herbe mouillée et de la terre retournée ; l'air dans les poumons de la demoiselle fut subitement bloqué, l'espace d'un instant seulement. Sur le dos, les yeux grands ouverts, Nora reprenait son souffle tandis que des gouttes d'eau continuaient de s'écraser sur son visage. Elle resta un long moment ainsi, reprenant son souffle après la crainte et le choc, puis se mit à rire. Un rire franc et sincère.

" Sacrée chute.. " souffla t-elle tout en se reprenant, " Désolée. Pas trop de casse ? "

Disant cela, elle tourna la tête vers son compagnon. Qu'ils avaient l'air fins, tous les deux, couchés dans l'herbe après être tombés aussi stupidement. Arquant ses épaules en arrière tout en se mettant assise, la jeune fille se mit à regarder autour d'elle. Les voilà tous deux dans le jardin, dans un grand jardin abandonné depuis quelques temps visiblement. Les herbes étaient hautes par endroits, les buissons négligés, les mauvaises herbes permanentes. Il n'y avait personne ici depuis longtemps.

Était-ce malgré tout sûr ?




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Sam 4 Jan - 15:34

Espoir


Toutes les rencontres se font par hasard


Plus qu'une chance, c'était une véritable étincelle d'espoir qui était apparue à l'Anglais ce jour-là. Tout était finalement parti de peu de chose, juste une proposition d'entraide mutuelle un peu maladroite qu'il avait faite sans réfléchir. Mais qu'il ne regrettait pas le moins du monde. Désormais, ce n'était même plus la promesse de nourriture qui le poussait à aider la jeune femme. Ou du moins, plus seulement. Si jamais il s'avérait que son sac était vide et qu'elle ne possédait rien à manger, il continuerait tout de même de l'aider. Pourquoi ? Parce qu'elle souriait. Cela pouvait paraître un peu bête, comme ça, mais ce sourire qu'elle lui offrait spontanément lui faisait un bien fou. Dans les quartiers mal famés de Londres, il fallait dire qu'on ne souriait pas beaucoup. La vie était difficile, les conditions mauvaises, on ne mangeait pas tous les jours et personne n'avait d'argent pour se soigner en cas de maladie. Il y avait bien des gens joyeux de nature, mais la froideur de l'hiver avait souvent raison de cette bonne humeur. Il n'aurait su dire à quand remontait la dernière fois qu'il avait éclaté de rire sans arrière pensée, mais cela n'arrivait assurément pas tous les jours. Et un rire ou un sourire, cela constituait de loin le remède le plus efficace contre le désespoir. Même si ça ne remplissait pas l'estomac...

« Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de réaction excessive face à ça.., répondit-elle, avant d'ajouter en souriant : N'en parlons plus, d'accord?

Cette proposition n'était pas pour lui déplaire, au contraire. Moins les gens s'attardaient sur le sujet, mieux c'était. Il n'avait aucune envie de s'étendre dessus, et puis, c'était trop déprimant. Pour lui comme pour ses auditeurs.

« Oui, n'en parlons plus.. » répéta-t-il.

Puis ils continuèrent d'avancer à travers les rues de la capitale, toujours sous la pluie. Le trajet ne dura pas bien longtemps, et ils arrivèrent rapidement en vue de la petite maison, entourée d'un muret de pierres rendues glissantes par l'eau. Nora était visiblement perplexe quant au lieu, mais cela irait sûrement mieux une fois qu'ils seraient à l'intérieur. Enfin, encore fallait-il qu'ils parviennent à franchir le mur. Avec la pluie, ce ne serait pas une mince affaire.

« T-Tu es sûr que c'est une bonne idée ? » demanda la jeune fille.

« Si ça peut te rassurer, le propriétaire de cette maison n'y a pas mis les pieds depuis un bon moment. Même si je n'ai aucune idée de ce qu'il est devenu.. » répondit-il seulement.

« Eh bien.. »

A vrai dire, il n'avait aucune certitude que la maison soit réellement vide. D'autres sans-abris avaient peut-être eu la même idée que lui, pour s'abriter de la pluie. Il n'avait aucun moyen de le savoir, mais si c'était le cas, la soirée serait sans doute bien moins agréable. Ceux qui vivaient dans la rue s'entraidaient de temps en temps dans le but de survivre, mais ce n'était pas non plus une généralité. Certains préféraient appliquer la loi du plus fort. Et force était de constater que lui n'était pas vraiment taillé pour. Enfin, ils aviseraient bien en fonction de ce qu'ils trouveraient à l'intérieur de la maison.

Se plaçant de manière à pouvoir faire la courte échelle à la voyageuse, il se surprit à se demander par quelles circonstances elle avait bien pu atterrir à Londres. Il avait comprit depuis longtemps qu'elle n'était pas Anglaise, mais cela lui paraissait tout de même étrange qu'elle se soit retrouvée dans la capitale sans un sous en poche. Lorsque l'on voyageait, on s'arrangeait tout de même pour avoir un minimum d'argent, non ? Sans doute était-elle à la recherche de quelqu'un, ou de quelque chose. Mais encore une fois, cela ne le concernait absolument pas. Elle repartirait sans doute le lendemain, et cette rencontre ne serait bientôt plus qu'un joli souvenir. Non, il ne fallait pas penser à ça.. Pas maintenant.

Rapidement, la demoiselle se retrouva assise en haut du muret. L'Anglais fronça légèrement les sourcils. Le plus dur restait à venir, s'il voulait lui aussi passer de l'autre côté, il allait avoir besoin d'aide. Heureusement, sa compagne lui tendit la main, depuis le haut du mur où elle était juchée.

« Prend ma main »! fit-elle.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Attrapant la main tendue vers lui, il prit une impulsion sur ses jambes de manière à pouvoir sauter et saisir de sa main restée libre une pierre située en hauteur. A la force des mains et des jambes et grâce à l'aide de la jeune femme, il finit par arriver lui aussi sur le haut du muret. Cependant, il n'y resta pas longtemps. Sa compagne, dont il tenait toujours la main, glissa sur une pierre humide et chavira de l'autre côté du mur, l’entraînant dans sa chute. Elle sembla crier quelque chose, peut-être pour le prévenir de leur chute imminente, mais il n'y fit pas attention. Tous ses sens étaient accaparés par le sol, qui se rapprochait bien trop rapidement.

Bien entendu, il n'y eut rien ni personne pour arrêter leur chute, et ils se retrouvèrent tous deux étendus sur le sol. Mais au moins, ils étaient dans le jardin.

Face contre terre, il tentait tant bien que mal de reprendre son souffle après le choc. Le jeune homme se redressa sur ses coudes, tandis que sa compagne restait allongée sur le sol. Soudain, elle éclata de rire, sans qu'il sache vraiment pourquoi. Mais cela le fit sourire. Comme quoi, la bonne humeur était contagieuse. Il avait sans doute plus sourit en cette journée que pendant toute l'année précédente. Il aurait voulu que le soleil ne se couche jamais.

« Sacré chute.. »finit-elle par souffler. « Désolée. Pas trop de casse? »

Son sourire s'élargit à cette simple question. Question pourtant banale, mais sans qu'il puisse se l'expliquer, il y avait une sorte d'euphorie dans l'air, qui le mettait de bonne humeur. Il se sentait heureux, pour la première fois depuis longtemps.

« Je crois que ça va.. Et toi ? » finit-il par répondre.

Le jeune homme échangea un regard avec sa camarade, et l'imita alors qu'elle se relevait. Il commençait sérieusement à avoir froid, avec toute cette pluie qui ne cessait pas. Ils feraient mieux de rapidement s'abriter.

« Bon.. Nous y allons ? » fit-il simplement.

De l’extérieur, la maison semblait en tous points vide. C'était déjà ça, au moins, ils n'auraient pas à partager leur abris avec de parfaits inconnus. Quoique, en y réfléchissant, il ne connaissait pas beaucoup plus celle qui l'accompagnait. En ouvrant la porte, sans aucune difficulté puisque d'autres étaient déjà passé par là et avaient crocheté la serrure, il se décida à lui poser une des questions qui lui trottait dans la tête depuis un bon moment :

« J'y pense, que viens-tu faire à Londres ? J'imagine que ce n'est pas pour visiter la ville.. Tu ne serais sans doute pas là, sinon. »

Il la fixa un long moment, attendant une réponse, avant de lui tourner le dos et de pénétrer dans la maison. Il allait falloir ouvrir les fenêtres, ou ils ne verraient rien. L'éclairage devait être cassé.

Niveau confort, on avait déjà vu mieux, mais au moins, ils étaient à l'abri.


Spoiler:
 




Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Sam 4 Jan - 23:15

• Nora Lockwood



" Le voyage est un retour vers l'essentiel."



J'avais peut-être été un peu dure, ce soir-là, quand il m'avait demandé la raison de ma présence à Londres. Mais je ne m'étais pas préparée à une telle question, jamais je n'aurai cru qu'il vienne à me la poser. Je me suis alors renfermée sur moi-même, en bonne crétine que j'avais pu être, que j'étais encore. Cacher son monde et ses secrets aux personnes qui nous sont proches, certes.. Mais quel avait été l'intérêt de le faire avec lui sur le moment ? Peut-être souhaitais-je me lier à lui ? Je ne me souviens plus, j'ai été stupide.


" Si ça peut te rassurer, le propriétaire de cette maison n'y a pas mis les pieds depuis un bon moment. Même si je n'ai aucune idée de ce qu'il est devenu.. " avait-il dit pour la rassurer.

Malheureusement, cela n'eut pas vraiment l'effet escompté. Peut-être que le propriétaire avait été tué, que son cadavre pourrissait quelque part dans la maison et que le meurtrier habitait désormais les lieux ? Peut-être même était-ce son compagnon qui avait tué l'ancien propriétaire afin d'avoir un toit où passer la nuit, un sombre nuit d'hiver ? Allait-il maintenant la tuer à son tour pour pouvoir manger ce qu'elle avait dans son sac et récupérer tout ce qu'elle avait de précieux ? Décidément, la parisienne pouvait avoir une imagination débordante. Heureusement qu'elle ne croyait pas à tout cela, ce n'étaient que de vagues pensées. Futiles.

C'est ainsi que les deux jeunes vagabonds s'étaient retrouvés à tomber dans le jardin de la bâtisse abandonnée. Le dos de la demoiselle la faisait souffrir, mais la chute avait réussi à lui tirer un rire franc ainsi qu'un sourire sincère ; chose rare chez la jeune fille.

Le regard porté sur son compagnon, Nora vint à songer qu'elle aurait tout donné pour que cet instant ne se termine jamais. Ils étaient tous les deux, là, étendus dans l'herbe trempée, la pluie leur tombant toujours dessus tandis qu'ils souriaient comme des enfants. L'espace de cet instant, tout semblait s'être envolé : la misère, la pauvreté, la guerre, la peine, tout. Mais il fallait se relever, sinon, ils attraperaient la mort. Tout en se redressant, la française finit par demander à son camarade si tout allait bien.

" Je crois que ça va.. Et toi ? " répondit-il tout en enchainant avec sa question.
" Ça va aller. J'ai déjà vu pire.. " dit-elle non sans un sourire.

Une fois ceci dit, elle se releva, très vite imitée par le londonien. Le corps tout ankylosé par la chute dans l'herbe, la jeune fille se mit sur la pointe des pieds tout en levant ses bras vers le ciel, s'étirant. La pluie continuait de s'abattre sur leurs têtes, si bien que Nora finit par éternuer. Ils ne devaient pas s'éterniser ici, pas une minute de plus.

" Bon.. Nous y allons ? " lui demanda t-il.

Pour toute la réponse, la Lockwood hocha la tête. Une fois au sec, tout irait déjà un peu mieux. Peut-être réussiraient-ils au moins à se réchauffer, si ce n'était trouver des habits secs et pas bouffés par les mites. Mieux valait ne pas trop espérer quand même.

La maison était dans un piteux état. Quelques vitres étaient brisées, du lierre tué par le froid de l'hiver avait poussé sur pratiquement toute la façade et les jointures de certaines briques laissaient passer des mauvaises herbes. Enfin, c'était toujours cent fois mieux que de dormir sous un vieux pont mal fréquenté. Peut-être trouveraient-ils une cheminée ? Enfin.. Nora n'avait pas de briquet ni d'allumette dans son sac et trouver du bois sec par ce temps relevait de l'impossible. Sans doute devait-elle arrêter d'essayer d'imaginer et de laisser les choses venir telles qu'elles étaient.

Enfin, une chose était sûre : la bohème n'était plus seule. C'était déjà une bonne chose. Même si elle ne connaissait pas ou à peine ce jeune garçon, c'était toujours mieux que d'affronter les rues londoniennes seule et de nuit. Ce dernier ouvrit alors la porte de la demeure sans aucun soucis, sortant par la même occasion la demoiselle de ses pensées.

" J'y pense, que viens-tu faire à Londres ? " commença t-il tout en se tournant vers son interlocutrice, J'imagine que ce n'est pas pour visiter la ville.. Tu ne serais sans doute pas là, sinon. "

Surprise, la jeune fille cligna des yeux sans détacher son regard de celui de son compagnon. Ce dernier la regardait, en quête de réponse, comme s'il le simple contact visuel avec son regard lui aurait permit de la comprendre. Mais il n'en était sans doute rien. Tout ce qu'il aurait pu y voir, c'était un grand trouble.

" Eh bien, comment dire.. " hésita t-elle dans un premier temps, " Je suis à la recherche de quelqu'un, ou plutôt.. De quelque chose. "

Ceci dit, le jeune garçon lui tourna le dos et se mit à avancer dans la maison, rapidement suivit par la française malgré un court instant d'absence. Refermant la porte derrière elle, il ne lui fallut pas longtemps pour arriver de nouveau au niveau du jeune mendiant. Levant les yeux vers le plafond décrépit, Nora finit par parler à nouveau. De simples petits mots, inutiles, sans doute.

" Mon passé.. " souffla t-elle pour finalement terminer sa phrase, la tête ailleurs.

Une fois cela dit, la jeune fille tourna son regard vers le sien. Un fin sourire avait finit par apparaitre de nouveau sur ses lèvres, mais impossible de savoir s'il était joué ou vécu.

Sans doute se fichait-il, au fond, de savoir ce qu'elle faisait ici. Tant de gens posaient des questions tout en se fichant pertinemment des réponses. Pour avoir ce qu'on désire dans la vie, il faut bien souvent savoir caresser dans le sens du poils, comme on dit souvent. Était-ce ce que le jeune garçon cherchait à faire ? Nora aurait souhaité que non, mais elle ne pouvait savoir la vérité. Elle qui vivait dans le mensonge depuis des mois déjà ne connaissait que trop bien les uses et coutumes de ce triste monde. Secouant quelque peu la tête, elle se reprit.

" Enfin, ça n'a pas vraiment d'importance. " répliqua t-elle alors.

Tout en continuant à marcher dans les couloirs de la maison, Nora finit par rentrer dans une pièce. Vraisemblablement, c'était le salon, ou tout du moins.. Ce qu'il en restait. Les livres de la bibliothèque avaient sans doute été volés, d'autres, déchirés et le meuble, quant à lui, jonchait désormais le sol, face contre terre. Ne restait plus qu'un vieux canapé, un fauteuil déchiré ainsi qu'une cheminée vide et sale, le tout encadré par des murs dont le papier peint se décollait par endroits. Un ouragan semblait avoir agressé les lieux. Comment avait pu être l'ancien propriétaire ? En tout cas, aucune trace du cadavre de ce dernier. Heureusement.

S'approchant de l'une des fenêtre, la parisienne entreprit de tirer les rideaux, afin de laisser entrer la lumière des rues et de la nuit. A peine eut-elle tiré sur le pan du rideau que ce dernier tout entier se déchira, une partie lui tombant dessus. Chouette, en plus d'être trempée, elle était pleine de poussière. Elle toussa une nouvelle fois. Enlevant le morceau de tissu, la Lockwood commença à s'épousseter, avant de lancer un regard navré vers son compagnon, le tout accompagné d'un sourire nerveux.

Une fois ceci fait, un léger mouvement d'épaule suffit à faire glisser l'unique sangle de son sac à dos le long de son bras, récupérant ensuite l'objet en entier entre ses mains. Faisant un pas vers le jeune garçon, elle lui tendit le sac.

" Chose promise.. " finit-elle par dire, le sourire aux lèvres, " J'espère que ça te conviendra. "

Il n'y avait aucune mauvaise pensée la derrière. Depuis qu'elle l'avait rencontré, Nora savait pour la faim qui le tiraillait, peut-être atrocement qui sait depuis quand il n'avait pas mangé. Qu'importe l'endroit où il aurait pu l'emmener, la jeune fille aurait remplit sa part du contrat, même si, d'une certaine manière, c'était de bon cœur qu'elle lui offrait ce sac.

Si la guerre avait pu apporter une seule bonne chose dans ce monde, c'était bien cette rencontre.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Sam 25 Jan - 18:16

Espoir


Le bonheur se trouve dans l'éphémère


La question qu'il avait posée à la jeune femme paraissait des plus banales, pourtant, à l'expression de son visage, le jeune Londonien comprit qu'il avait malgré lui touché un point sensible. Il aurait mieux fait de s'abstenir, cela aurait au moins évité cette étrange atmosphère de gêne qui semblait s'être installée entre eux. Dire qu'il y a seulement quelques minutes, ils étaient tous deux allongés sur le sol trempé, à regarder la pluie en souriant comme des enfants... Après quelques instants de silence, la voyageuse finit cependant par laisser échapper quelques mots, un air toujours aussi troublé peint sur le visage.

" Eh bien, comment dire.. " commença-t-elle, " Je suis à la recherche de quelqu'un, ou plutôt.. De quelque chose. "

Le jeune homme n'insista pas davantage. Sa compagne n'avait visiblement pas envie de développer, et ses maigres explications en révélaient déjà bien assez sur la complexité de la chose. Les motivations de la demoiselle ne le concernaient pas vraiment, mais il devait bien avouer qu'il serait curieux de savoir quel genre de "quelque chose" avait bien pu la pousser à rejoindre la capitale Anglaise. Il ne le saurait sans doute jamais. Même sans savoir précisément quand la jeune fille prévoyait de quitter la ville, il se doutait bien qu'il allait bientôt avoir à lui dire adieu. Elle ne resterait sans doute pas plus de quelques jours, si elle ne s'en allait pas dès le lendemain. Enfin, même si c'était provisoire, il était tout de même heureux d'avoir de la compagnie. Il y avait bien Gamako et quelques amis des rues qu'il croisait de temps en temps, mais il devait reconnaître que parfois, il se sentait tout de même très seul.

L'Anglais se dirigea vers l'intérieur de la maison, rapidement suivi par sa compagne d'infortune. La pièce avait manifestement souffert des pillages répétitifs. Il ne restait plus que quelques meubles, peut-être jugés trop encombrants par les cambrioleurs. Entreprennant de se débarrasser de son manteau, complétement trempé par la pluie, il faillit bien ne pas entendre les quelques paroles de Nora.

" Mon passé.. " souffla-t-elle pour terminer sa phrase, mais sans qu'il ne sache vraiment si ces mots lui étaient destinés ou non.

Un regard dans sa direction la trouva en pleine contemplation du plafond, avant qu'elle ne tourne la tête vers lui, de nouveau souriante. C'était étrange, ce décalage qu'il semblait y avoir entre ses paroles et les expressions de son visage. Était-elle vraiment toujours ainsi, à sourire pour tout et n'importe quoi ? Enfin, c'était peut-être sa manière à elle ne ne pas céder au désespoir. Mais que pouvait-il y avoir de si horrible dans le passé de cette jeune fille, pour qu'elle en vienne à agir d'une telle façon ?.. Enfin, sans doute se faisait-il seulement des idées.

" Enfin, ça n'a pas vraiment d'importance, " reprit-elle.

Léger fronçement de sourcils. Pas besoin d'être un génie, pour deviner que cette dernière affirmation n'était qu'une manière de clore le sujet. Si elle était à la recherche de son passé, comme elle le disait, celui-ci n'était certainement pas sans importance. Mais il pouvait très bien comprendre qu'elle n'ait pas envie de lui en parler, à lui. Après tout, ils se connaissaient à peine.

" Ce n'est pas la peine d'aller jusqu'à dire ça.. " fit-il.

Sur ces mots, la jeune fille s'en alla ouvrir les épais rideaux opaques, qui empêchaient la lumière de passer. Le Londonien, quant à lui, entreprit de remettre un peu d'ordre parmi les différents meubles présents dans la pièce, de manière à donner à celle-ci un aspect légèrement moins désordonné. Après être parvenu à redresser le lourd canapé, relativement épargné bien qu'usé par le temps et le manque d'entretien, un bruit de tissus froissé et un éternuement lui firent tourner la tête. Et lorsque son regard rencontra celui, bleu, de son amie, il fut incapable de réprimer un large sourire, qui se transforma bien vite en un fou rire incontrôlable : Pleine de poussière et à moitié couverte par un pan de rideau, la vision qu'offrait la jeune femme était proprement à mourir de rire. Il mit un moment à se reprendre, avant de lui lançer, riant toujours à moitié :

" Ouh ouh, pardon.. Je.. " articula t-il difficilement, avant d'être repris par une nouvelle crise de rire.

Au bout d'un moment, il finit tout de même par s'arrêter, à bout de souffle. Essuyant les larmes qui perlaient aux coins de ses yeux, il vit s'approcher la jeune femme, sa petite sacoche dans les mains.

" Chose promise.. " fit-elle, en la lui tendant. "J'espère que ça te conviendra. ".

Ce fut cette fois un sourire sincère qui éclaira le visage du jeune Anglais. Il n'avait bien entendu pas oublié la promesse de la brune de partager sa nourriture avec lui, mais c'était encore mieux qu'elle se concrétise.

" On peut partager. Il y en a certainement assez pour deux, " répondit-il.

Il alla ensuite s'assoir sur un rebord du canapé, le sac toujours entre les mains. Ouvrant celui-ci d'une main, l'autre alla piocher un morceau de pain à l'intérieur, le premier qui lui tomba sous la main. Il n'osait pas vraiment fouiller : Même si le Londonien vivait dans la rue, il n'était tout de même pas rustre au point d'ignorer qu'il était malpoli de fouiller le sac d'une femme. Enfin, si elle le lui avait donné, c'était quand même pour qu'il se serve, non ? Il se prenait sans doute la tête pour rien.

Le jeune garçon finit tout de même par rendre le sac à sa propriétaire, n'appréciant guère l'idée qu'elle sacrifie son repas du soir pour ses beaux yeux. Enfin, il avait des yeux magnifiques, mais là n'était pas la question. Pour relancer la conversation, il demanda :

Et est-ce que je peux te demander combien de temps tu comptes rester en ville ? Enfin, pas que tu me déranges.. Au contraire.. "

Au moins, il serait fixé. Mieux valait couper court à ses espoirs de voir leur entraide perdurer plus de quelques jours. Les adieux seraient sans doute un peu plus faciles ainsi.



Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Lun 27 Jan - 20:24

• Nora Lockwood



" Tous les espoirs sont permis à l'homme,
Même celui de disparaître.
"



Je n'avais pas été très.. amicale dans ma façon de lui répondre au sujet de la raison de ma présence ici. Même si j'avais été amené à lui en parler à nouveau un peu plus tard tout en m'expliquant un peu mieux, ce soir-là, je n'avais pas été très honnête. Mais pour moi qui avait déjà du mal à parler de ce genre de choses aux personnes de mon entourage, c'était encore pire pour celles que je connaissais à peine.. Enfin, même si je m'étais brusquée, je sentais qu'avec lui cela pouvait être différent. Il m'inspirait une confiance que je n'avais encore jamais éprouvé jusqu'à ce jour, si ce n'était avec ma famille ou Ellie. Enfin.. Je savais qu'au fond je restais, malgré tout, cette petite névrosée incapable de s'ouvrir aux autres. J'espérais que cela aurait pu être différent cette fois-ci.


Cette phrase que le jeune homme avait lancé à son égard, lorsqu'elle avait dit - d'une certaine manière - que son passé n'avait pas d'importance, cette phrase, la parisienne l'avait à peine entendue. Ou tout du moins, elle ne préférait pas revenir là-dessus ; enfin, pas pour le moment. Pourquoi s'intéressait-il tant à elle ? Une personne normale aurait sans doute tourné la page lorsqu'on lui aurait fait comprendre qu'un sujet était tabou, mais allez savoir pourquoi, cela ne semblait pas vraiment être le cas avec lui.

Dire qu'il y a quelques instants encore, les deux jeunes sans-abris étaient allongés dans l'herbe à rire comme si demain ne viendrait jamais, comme si rien ne viendrait jamais briser cette si belle journée. Si tomber malade n'avait pas été une chose impensable au vu de leurs moyens, sans doute seraient-ils restés là, tous les deux, étendus dans l'herbe à rire et à regarder l'eau du ciel leur tomber sur le visage. Ce moment avait, certes, été court, mais ce n'était pas un moment que l'on pouvait oublier même si on le désirait. Mais voilà que déjà l’atmosphère s'était alourdie face à la question du jeune garçon ; mais également face aussi au caractère entêté de la jeune fille. Enfin, comme si ce genre de tension semblait à proscrire au sein de leur duo, une petite catastrophe était obligée d'arriver.

Voilà qu'un pan du vieux rideau lui était tombé dessus ; laissant derrière lui une Nora pleine de poussière. Alors qu'elle se dégageait le visage, une grimace nerveuse s'y installa. Lorsque le regard des jeunes gens se croisèrent, le londonien se mit à rire, d'un fou-rire qui semblait incontrôlable. Quand bien même il s'était excusé et avait tenté de reprendre ses esprits, il était déjà reparti dans un nouveau rire. Détendue et amusée elle aussi, la Lockwood ne put s'empêcher de l'accompagner - dans une moindre mesure, certes, mais elle riait. Tout semblait rentré dans l'ordre.

Ce ne fut que lorsqu'il se calma - et Nora avec, bien sûr - que cette dernière lui tendit son sac à dos. Lorsque l'anglais prit le sac entre ses mains et sembla comprendre que leur marché avait été accomplit sans entourloupe, un large sourire illumina son visage. Le pauvre n'avait pas du manger depuis quelques temps déjà, mais pourtant, il restait toujours aussi chaleureux :

" On peut partager. Il y en a certainement assez pour deux. "

Ceci dit, le jeune garçon s’assit sur le rebord du canapé avant de se saisir d’un simple morceau de pain, peut-être tout simplement la première chose qui lui était tombé sous la main. Tout de même, la  parisienne lui avait promis un « repas » et lui ne mangeait que du pain. Il y avait pourtant des fruits et un peu de jambon dans son sac, il aurait largement eut de quoi trouver quelque chose de plus.. Nourrissant ? Dans tous les cas, c’était fort aimable de sa part de lui proposer de partager ces quelques maigres provisions.

" Tu as entendu mon ventre, c'est ça ? " demanda-t-elle, un peu gênée et le regard fuyant malgré un sourire apparent.

D’ordinaire, lorsque les moyens étaient restreints comme en ce moment, Nora ne mangeait que le midi afin de pouvoir tenir un maximum de temps sans trop souffrir de la faim. Mais avec les coût du voyage et ce dernier qui lui avait prit toute la journée, la bohème n'avait encore rien mangé de la journée alors que le soleil avait déjà disparu du ciel. Alors voilà pourquoi il aurait pu être possible qu'il ait entendu son ventre grogner - même si elle espérait vraiment que ce ne soit pas le cas, quelle honte sinon ! Enfin.. Ils n'étaient que deux pauvres gamins, qui pouvait bien se ficher d'entendre la faim de l'autre ; dans tous les cas, il fallait s’entraider. Ensembles, ils étaient plus forts.

Reprenant son sac avant de s'assoir en tailleur sur l'un des larges coussins du vieux canapé un brin poussiéreux, la jeune fille en sortit une simple pomme ; un peu cabossée par le voyage, mais une pomme quand même. Ceci fait, elle jeta son sac à côté d'elle, de sorte à ce qu'il soit à portée de main de son compagnon. Après tout, il n'allait quand même pas ne manger que ce morceau de pain ?

" En tout cas, n'hésite pas à prendre tout le reste. " continua-t-elle, " Ça me fait plaisir, vraiment ! "

Pour une fois, un chaleureux sourire traversait son visage. Partager ses repas n'était pas vraiment dans les habitudes de la demoiselle - dans la rue, on a tous besoin de manger - mais avec lui, c'était différent. Déjà, parce qu'il l'avait aidé en retour et lorsqu'on offrait à Nora un toit où dormir, c'était plus qu'une marque de bonté. Bon, certes, ce n'était pas sa maison à lui, mais c'était malgré tout un risque qu'il avait décidé de prendre pour l'aider, monnayant un bon repas malgré tout.

" Et est-ce que je peux te demander combien de temps tu comptes rester en ville ? Enfin, pas que tu me déranges.. Au contraire.. "

Cette question l'avait sortie de ses pensées. Son regard bleuté traversa le ciel doré. Pourquoi une telle question ? Était-ce seulement que de la curiosité ? La demoiselle aurait pu penser qu'il avait déjà été lassé de part sa présence, enfin, elle l'aurait fait s'il n'avait pas affirmé le contraire à la fin de sa phrase. Ce même sourire chaleureux et sincère ne pouvait que continuer d'habituer le visage de la jeune demoiselle. L'appréciait-il tout simplement ? Était-il toujours seul pour apprécier ainsi sa simple présence ? Espérait-il plus de nourriture ? Toujours trop de questions, même si pour une fois, la bohème espérait pouvoir trouver une réponse convenable.

Cependant, alors qu'elle s'imaginait divers scénarios possibles et imaginables quant à la raison de cette possible affection mutuelle, Nora en avait oublié de répondre à la question de son camarade de misère. Décidément, la parisienne n'avait pas les pieds sur terre ce soir. Peut-être son esprit était resté dans l'herbe, allongé à regarder les gouttes de pluie tomber en rafale. Si seulement tout était si simple.

" Eh bien.. " hésita-t-elle, pensive, " Tout dépendra quand je pourrais de nouveau partir. Lorsque j'aurai réuni assez d'argent pour voyager, je repartirais sans doute. "

S’affairant, après coup, à manger une partie de sa pomme par petites bouchées, la parisienne vint effectivement à se demander combien de temps elle pourrait passer à Londres. Dans certaines villes, elle n'était pas restée plus de trois jours, dans d'autres, plus miséreuses, elle avait pu jusqu'à y passer trois semaines. Mais cela avait été des extrêmes. En général, elle restait un peu plus d'une semaine dans chaque ville et, c'était toujours largement suffisant car Nora se laissait vite de ces endroits tristes et sombres. Mais là, ce n'était pas pareil. Pour la première fois depuis quelques mois, la demoiselle n'était plus seule et se sentait presque.. Revivre ? Sourire, rire, le tout naturellement.. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait plus fait cela ; et ça faisait un bien fou.

Parce qu'il s'était montré fort agréable et qu'il est toujours bon de répondre aux questions avec précision - même si ce n'était pas toujours vraiment le cas de Nora - cette dernière ajouta alors :

" Enfin.. Ça peut aller de quelques jours à quelques semaines tout de même. "

Après tout, elle n'était pas non plus à quelques jours près dans son voyage.. Cet Ordre Noir qu'elle cherchait pour retrouver la trace de ses parents biologiques n'allait tout de même pas s'envoler. Peut-être son acolyte souhaiterait l'accompagner ensuite ? Après tout.. Si Nora pouvait espérer trouver un travail là-bas, son petit orphelin de Londres le pouvait aussi ! Mais cette question était peut-être un peu trop.. Directe, pour être posée maintenant. Cela ne pressait pas, sans doute lui demanderait-elle le jour de son départ.

Une fois sa pomme seulement à moitié mangée, la bohème n'eut aucun soucis à tendre ce qu'il en restait à son compagnon. Après tout, s'il n'osait pas fouiller dans ses provisions, il ne pouvait pas refuser ça, tout de même ? A moins qu'il ne soit de cette catégorie de personnes qui ne supportait pas de manger ce qui avait pu être touché par quelqu'un d'autre.. Enfin, on ne pouvait se permettre de faire ce genre de caprices dans la rue.

" Tu penses qu'on pourra tenir ici tout ce temps ? " demanda-t-elle alors, le sourire aux lèvres.

Après tout, autant squatter cet endroit tant qu'ils le pouvaient, n'est-ce pas ? Enfin.. La bohème commençait presque à penser que, peu importait l'endroit, l'essentiel était de ne pas rester seul. Ou tout du moins.. D'être à ses côtés.

Tout y semblait plus beau.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Ven 14 Fév - 23:47

Espoir


We're just two lost souls dreaming in a fish bowl


Toujours assis sur le rebord du canapé, le Londonien grignotait son morceau de pain, savourant chaque bouchée. Ce n'était certes pas de qu'il y avait de plus nourrissant, mais à l'heure actuelle, son estomac s'en satisfaisait très bien : La semaine avait été particulièrement mauvaise, en partie à cause du froid et de la pluie qui semblaient avoir rendu morose la population anglaise toute entière ; et il avait dû piocher dans ses dernières économies pour éviter de mourir de faim. Le jeune sans-abris n'avait certes jamais eut une vie des plus simples, mais il avait assurément connu des jours meilleurs. S'il n'avait pas rencontré Nora, dans quel état se trouverait-il, à l'heure actuel ? Mieux valait ne pas trop y penser, il ne connaissait que trop bien la réponse.

" Tu as entendu mon ventre, c'est ça ? " demanda sa compagne, après qu'il lui ait proposé de partager la nourriture que contenait le sac qu'elle lui avait offert.

La question le fit sourire. Cela l'inquiétait-il à ce point ? Pour dire vrai, il n'avait rien entendu du tout. Simplement, il se doutait que la jeune Française devait sûrement avoir faim, elle aussi ; et il n'avait aucune envie qu'elle sacrifie ses provisions pour lui venir en aide. Bien que ce ne soit pas ce qui était initialement prévu, et que son estomac lui hurle le contraire, partager ce repas avec elle lui paraissait être la moindre des choses.

Depuis quand était-il aussi sentimental ?

" Pas le moindre gargouillement. " répondit-il, non sans un sourire amusé.

Elle vint s'asseoir à ses côtés, avant de piocher une pomme dans son sac et de jeter ce dernier entre eux, sur le canapé.

" En tout cas, n'hésite pas à prendre tout le reste. " continua-t-elle, toujours aussi souriante " Ça me fait plaisir, vraiment ! "

À force de traîner seul dans les quartiers plus ou moins mal-famés de la capitale anglaise, le jeune garçon avait fini par oublier le côté chaleureux que l'on pouvait trouver à fréquenter d'autres personnes, sans que ce soit seulement par nécessité. Et si la personne en question était une adorable brunette, aux grands yeux bleus et au sourire contagieux, c'était encore plus vrai. Un simple "merci" franchit la barrière de ses lèvres, mais il n'en pensait pas moins. Depuis son plus jeune âge, le Londonien avait toujours, aussi loin qu'il s'en souvienne, été livré à lui même. Alors, qu'une jeune fille fasse aussi soudainement irruption dans sa vie et qu'elle parvienne, par il ne savait quel moyen, à rendre les heures un petit peu moins sombres, cela paraissait tout simplement irréel. Il aurait pu croire à un rêve, s'il n'avait pas brisé l'illusion en demandant à sa compagne combien de temps elle comptait passer dans la capitale. Encore une fois, il aurait mieux fait de se taire. Ne pouvait-il pas se contenter de profiter du bonheur présent, sans chercher, pour une fois, à tout savoir et à tout comprendre ? Enfin, il avait toujours été d'un naturel curieux, et ce n'était pas là le genre de chose que l'on pouvait changer en un jour. Même si, dans des situations comme celle-ci, il venait parfois à détester sa manie de toujours poser trop de questions.

" Eh bien.. Tout dépendra quand je pourrais de nouveau partir. Lorsque j'aurai réuni assez d'argent pour voyager, je repartirais sans doute. " finit par répondre la demoiselle.

Le Londonien ne releva pas, faussement concentré sur le morceau de pain qu'il avait entre les mains. Il avait été stupide, de croire qu'entendre de vive voix sa compagne d'infortune parler de son départ prochain changerait quoi que ce soit à la difficulté qu'il aurait à lui dire adieu. Ce départ avait beau être inévitable, il ne lui serait pas pour autant plus simple de quitter la jeune Française. Il ne la connaissait que depuis très peu de temps, mais il n'en fallait pas plus pour qu'il s'attache à sa présence ; et pour que l'idée qu'elle s'en aille lui paraisse soudain insupportable. Enfin, ce n'était pas comme s'il pouvait y changer quoi que ce soit. Elle s'en irait, qu'il le veuille ou non, et lui ne pourrait que rester là, à se dire qu'il aurait bien aimé passer plus de temps à ses côtés. C'était vraiment ridicule.

" Enfin.. Ça peut aller de quelques jours à quelques semaines tout de même. " précisa la voyageuse.

Il aquiesca, pensivement. Finalement, peut-être le départ de la demoiselle était-il moins proche qu'il ne l'avait tout d'abord pensé. Enfin, cela ne changait rien au fait qu'elle finirait par partir. Après tout, pourquoi choisirait-elle de rester avec le misérable orphelin qu'il était, alors qu'elle pouvait parcourir le monde, en quête d'aventures et de découvertes ?

Il fut tiré de sa réflexion par la jeune Française, qui lui tendait généreusement la moitié restante de sa pomme. En dépit du morceau de pain qu'il avait avalé, il devait admettre que sa faim n'était guère apaisée. Peut-être serait-il plus judicieux d'économiser les provisions, pour que les deux jeunes gens puissent avoir la certitude de ne pas en manquer pendant les prochains jours ; mais il pouvait bien se permettre un petit peu de pomme, non ? Le Londonien saisit donc ce qu'il restait du fruit, en rendant son sourire à la demoiselle. Un simple sourire valait parfois tellement plus que des mots.

" Tu penses qu'on pourra tenir ici tout ce temps ? " demanda finalement sa compagne.

Il réfléchit un instant, avant de répondre, d'un air un peu vague :

" Aucune idée. Mais on va faire le plus possible pour.. "

Croquant machinalement dans la pomme, le jeune homme finit par s'enfoncer dans le canapé, dans une position plus confortable. La journée avait été épuisante, et pour dire vrai, un peu de repos lui aurait sans doute fait le plus grand bien. Pourtant, il n'avait aucune envie de se laisser aller au sommeil. Pas avant d'être certain qu'elle n'aurait pas disparu le lendemain.

" Merci pour tout. Sincèrement. " souffla-t-il.

Il y avait fort à parier que sa compagne ne se doute même pas de combien il pensait ces quelques mots. Elle ne pouvait pas imaginer à quel point sa présence ici, à ses côtés, parvenait à lui faire oublier toutes les difficultés du quotidien. Plus que de la nourriture, c'était véritablement de l'espoir qu'elle lui offrait. L'espoir de croire que les choses pouvaient changer. Et plus que tout, elle lui offrait aussi la force de continuer à espérer. Tant qu'elle restait là, rien ne pouvait arriver. Rien de mal, en tout cas.

Spoiler:
 





Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Mer 26 Fév - 0:02

• Nora Lockwood


" Mieux vaut voyager plein d’espoir que d’arriver au but."


Plus le temps passait, plus je m’étais sentie proche de lui. C’était étrange de voir comment deux personnes réunies par la même misère pouvaient s’entendre. Nous n’avions plus rien depuis fort longtemps, que ce soit une famille ou de l’argent, mais ce qui avait semblé importer, c’est que nous étions là l’un pour l’autre. Enfin.. J’avais toujours Henri et Louise, mais à ce moment-là, cela faisait des mois que je n’avais plus eue aucune nouvelle d’eux. Ils auraient très bien pu être tués, être partis, ou autre.. Non, je connaissais mes parents, jamais ils ne quitteraient leur petit appartement, jamais ils ne quitteraient leur Montmartre. En tout cas, il est vrai que pendant cette période-là, ma famille me manquait terriblement. Mais même ça, je pouvais l’oublier lorsque je me trouvais à ses côtés. C’est vrai, tout était vraiment plus beau à ses côtés.


C’était minable tout de même. La Lockwood avait promis un repas à son camarade, et lui n’avait mangé qu’un morceau de pain. Peut-être avait-il eu pitié face aux maigres provisions de la demoiselle, si bien qu’il n’avait pas osé manger plus ? C’était l’hypothèse vers laquelle Nora tendait. S’il avait vraiment réagi de la sorte, cela signifiait qu’il n’avait pas un mauvais fond, pas du tout même ; enfin, ce n’est pas comme si la parisienne en avait un jour douté. Mais il n’empêche, cela la faisait culpabiliser, car elle lui avait fait une promesse et, qu’ainsi, elle n’était pas remplie. Cependant, Nora n’allait tout de même pas attraper la nourriture qu’elle avait dans son sac pour la lui fourrer au fond du gosier. La londonien n’était pas une oie et.. Faire du mal aux autres et aux animaux, ce n’était pas son genre.

Cependant, lorsque la brunette demanda à son compagnon d’infortune s’il avait entendu son ventre grogner, il ne put retenir un sourire. Ça aussi, c’était peut-être une chose qui lui manquait un peu : manger à sa faim tous les jours. Certes, à Montmartre, ce n’était pas des repas trois étoiles tous les jours – pas comme lorsqu’elle vivait encore avec ses parents biologiques qui étaient très aisés – mais il n’empêche qu’elle mangeait tous les jours ! Puis, de toute manière, les repas faits avec amour par Louise étaient sans doute les meilleurs du monde. Voilà l’une des choses que la Lockwood pouvait regretter avec tristesse ; plus subtilement même, c’était sa famille tout court qui lui manquait. Au cours de ce voyage, la parisienne s’était demandé si elle n’aurait pas mieux fait de rester chez elle, bien au chaud, bien aimée, bien reposée ; mais au final, elle appréciait ce voyage. Et puis.. Si elle n’était pas partie de Paris, jamais elle n’aurait rencontré le jeune garçon, n’est-ce pas ? S’il y avait bien une chose que ce voyage lui avait offert, c’était cette rencontre. Enfin.. Peut-être Nora s’emportait-elle un peu trop vite. Lorsqu’elle quitterait la ville, il deviendra un simple souvenir, puis elle finira par l’oublier.

Pourtant, elle ne pouvait se résigner à cette fatalité. Cette rencontre – Nora ne savait pourquoi – elle se devait d’exister à jamais dans le cœur et dans la mémoire de la demoiselle. Enfin, tout ça pour en revenir au fait qu’elle l’appréciait, vraiment.

" Pas le moindre gargouillement. " déclara-t-il, en réponse à sa précédente question.

Perdue dans ses pensées, la parisienne en avait presque oublié de quoi ils parlaient. Cependant, elle ne put se retenir d’afficher un grand sourire chaleureux suite à ce qu’il venait de dire : au moins, il n’avait pas entendu son estomac crier famine ! C’était somme toute une bonne chose ; car celui de son compagnon ne se plaignait et, sans doute avait-il jeuné depuis plus longtemps qu’elle.

C’est ainsi que se lança la conversation vis-à-vis de la durée du séjour de la voyageuse, ce qui, d’une certaine manière, semblait avoir jeté comme un froid entre les deux compagnons de rue. Pourtant, il ne fallait pas ! La vie était déjà assez triste pour s’embrouiller sur de telles choses, il fallait faire quelque chose pour changer cela. C’est pourquoi la cadette des Lockwood avait rebondit sur ses paroles, déclarant qu’elle pouvait rester assez longtemps, tout dépendait de l’argent gagné. Enfin.. Si elle restait longtemps, cela signifierait alors qu’ils ne gagneraient pas d’argent, peut-être allaient-ils tous deux mourir de faim, là, dans cette maison abandonnée. Peut-être même que quelques clochards viendront manger leurs cadavres, puis se repentiront et feront fortune, pour finir par se suicider pour le crime de cannibalisme qu’ils auraient commis ? Ouh-la, tu pars un peu trop loin là quand même. Peut-être la brunette resterait-elle tout simplement un peu plus longtemps pour rester aux côtés du jeune homme.. Comment savoir ce que l’avenir leur réservait ?

Un brin forcé, l’orphelin finit par prendre la pomme que sa camarade lui tendait, ce qui tira un nouveau sourire de la part de la jeune fille. Ce n’était pas si difficile que ça ! Puis il finit par répondre aux paroles de la demoiselle :

" Aucune idée. Mais on va faire le plus possible pour.. "

Ceci dit, il se laissa tomber en arrière dans le canapé et finit par croquer dans ce qui restait de la pomme. Ce faisant, la jeune fille ouvrit les boutons de sa veste afin d'être un peu plus à l'aise, puis finit même par l'enlever - après tout, même s'il ne faisait pas spécialement chaud, une bonne partie de ses habits étaient trempés, notamment sa veste ; cela ne servait à rien de la garder une minute de plus sur le dos. Enfin.. A ce compte-là, elle aurait très bien pu tout enlever, car ses autres habits étaient humides, mais hors de question de se retrouver en sous-vêtements - pire, nue ! - devant un inconnu. De plus, les quelques habits qu'elle avait dans son sac à dos étaient sales. Tant pis, autant rester avec un ensemble qui collait un peu plus à la peau que d'ordinaire. Comme ça ou comme ça, elle aurait froid, alors bon.

" Merci pour tout. Sincèrement. " souffla son camarade.

Ces quelques mots firent cligner des yeux la Lockwood, de surprise, sans doute. Elle ne lui avait offert qu'un morceau de pain et une demie pomme, il n'y avait pas besoin de lui montrer autant de gratitude. Après tout, c'était bien dérisoire face à un abri chaud et sec pour la nuit.

" Tu n'as pas à me remercier. "

C'était sorti du tac au tac, tout naturellement et, pour une fois, pas besoin de regretter ces mots. Un nouveau sourire s'afficha sur son visage, sincère et doux à la fois. Pourquoi s'embattait-il autant pour tout ça ? Nora ne lui avait quasiment rien apporté, même si lui, en retour, lui avait offert bien plus qu'un toit pour la nuit. Cette rencontre, elle ne savait pourquoi, mais cette rencontre semblait l'avoir vivifiée, apaisée, peut-être même plus encore. Le regard océan de la demoiselle finit par se plonger dans le sien, tandis qu'un léger sourire continuait de bercer son visage.

" Ce n'est qu'un peu de nourriture, ce n'est pas grand chose, vraiment. " avait-elle commencé, " C'est plutôt moi qui devrais te remercier, sans toi, je serais morte de froid dehors.. "

Et terriblement seule. Mais ça, elle fut bien incapable de le dire. Le regard un peu vague, la demoiselle finit par se laisser tomber de côté dans le canapé, de telle sorte à avoir toujours un œil sur son compagnon tout en restant assise. En soi, c'était une drôle de position, jusqu'à ce que la jeune fille finit par ramener ses jambes sous elle, de sorte à être plus à l'aise. Elle ne put retenir un léger rire.

" Ça fait longtemps que je n'étais pas aussi bien installée ! "

Il est vrai que depuis son départ, elle n'avait jamais put se payer une bonne nuit dans une auberge. Dormir dans le foin d'une grange, à la belle étoile dans un champ ou dans la rue, ça, par contre, elle avait connu. Là, ce simple vieux canapé semblait capable de la soulager de toute sa fatigue. Si elle fermait ses yeux, sans doute s'endormirait-elle immédiatement, et cela se voyait aisément sur son visage ; mais la demoiselle se voyait mal faire ainsi faux-bond à son compagnon. Elle se ravisa alors de dormir, tout du moins.. Pour le moment.

Relevant un peu sa tête avant de la poser dans la paume de sa main, le tout contre le canapé, la jeune parisienne se mit à observer son interlocuteur et.. De nombreuses questions lui montaient à l'esprit : Avait-il encore faim ? Quel était son véritable prénom ? Quel âge avait-il ? Pourquoi était-il à la rue ? Comment avait-il fait pour tenir jusqu'à ce jour ? Pourquoi était-il si gentil avec elle ? Comment faisait-il pour parvenir à lui redonner le sourire si facilement ? Pourtant, elle garda tout pour elle. La plupart des réponses devaient être douloureuses pour lui et, les autres.. Peut-être était-ce un peu tôt pour demander tout cela.

Tout ce qu'elle trouva à dire alors, le regard de nouveau plongé dans celui de son camarade - bien qu'elle ne parvenait jamais à le soutenir bien longtemps - la bohème finit par demander quelque chose, bêtement :

" Tu penses que l'ancien propriétaire habite toujours les lieux.. ? "

Nerveusement, elle jeta des petits coups d’œils furtifs autour d'elle, comme persuadée de prendre sur le fait un éventuel poltergeist ou autre ectoplasme occupé à déplacer des objets. Mais rien, c'était le calme plat.

" Excuse-moi.. " souffla t-elle avant de rire un peu, " Je divague.. "

Un nouveau sourire des plus chaleureux se dessina sur son visage. Aux côtés du jeune londonien, la demoiselle se sentait elle-même, n'ayant pas à offrir de faux sourires aux autres, de fausses réactions, une fausse Nora, en fait. Avec lui, cela ne la dérangeait pas de passer du coq à l'âne d'un coup juste pour détendre l'atmosphère. Heureuse, voilà ce qu'était la bohème aux côtés de l'orphelin.

Mais le marchand de sable finirait par passer, que ce soit pour l'un comme pour l'autre. Qui sait si le londonien ne serait pas parti dès que les premières rayons du soleil pointeraient dans le ciel, volant en prime le sac de la Lockwood. Non, impossible, elle ne pouvait croire à de telles bêtises. .. N'est-ce pas ? Si même la seule personne capable de lui offrir de la joie et de l'espoir les lui brisaient sur le crâne.. Que deviendrait Nora ?




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Dim 6 Avr - 9:55

Espoir


I dream tomorrow will be even more beautiful than today..


Il suffisait finalement de peu de chose. Un toit sous lequel passer la nuit, un repas frugal, et le Londonien en oublierait presque tous les tracas du quotidien. Bien entendu, la présence de la jeune fille à ses côtés y était aussi pour beaucoup. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi enthousiaste envers l'avenir. Il n'y avait pas à dire, l'irruption de la jeune Française dans sa vie lui apportait bien plus qu'un simple repas..

" Tu n'as pas à me remercier. " fit-elle pourtant, suite à sa précédente remarque.

L'Anglais se contenta de hausser les épaules. Évidemment, elle était bien loin d'imaginer tout ce qu'il lui devait. Il était bien incapable de l'expliquer mais ce dont il était certain, c'était que ces remerciements étaient largement mérités, quelqu'en soit le motif. C'était bien la première fois qu'il rencontrait quelqu'un comme Nora. Un optimisme à toute épreuve comme le sien, on en croisait pas tous les jours, dans le brouillard de Londres.

" Ce n'est qu'un peu de nourriture, ce n'est pas grand chose, vraiment, reprit la demoiselle, " C'est plutôt moi qui devrais te remercier, sans toi, je serais morte de froid dehors.. "

Cette fois, ce fut son tour d'afficher un air surpris. D'accord, c'était appréciable que de pouvoir passer la nuit au sec plutôt que dehors, sous la pluie, mais ce n'était pas non plus comme si la maison lui appartenait.. Ils avaient de la chance qu'elle soit vide, une troupe de mendiants aurait très bien pu avoir investi l'endroit, ce qui aurait tout de suite rendu la soirée moins sympathique. Il y avait bien quelques sans-abris qui se montraient généreux avec lui, du fait de son jeune âge, mais il aimait mieux ne pas avoir à fréquenter les autres, sauf en cas d'absolue nécessité. On ne savait jamais vraiment à quoi s'attendre.. le froid, la faim, la fatigue aussi, pouvaient avoir des effets désastreux sur un être humain. Et à ce niveau, il était difficile d'imaginer une éventuelle entraide, tellement établir une relation de confiance paraissait impossible. Heureusement, il y avait une brunette qui faisait exception à cette règle..

D'ailleurs, celle-ci se laissa tomber dans le canapé, après avoir enlevé sa veste trempée. Son manteau à lui n'était pas dans un meilleur état, il faudrait du temps avant qu'il ne sèche tout à fait. Le Londonien le fit également glisser de ses épaules, bien que le reste de ses vêtements soient tout aussi humides. Ils avaient l'air malins tous les deux, trempés de la tête aux pieds comme s'ils avaient plongé dans la Tamise. C'est alors que sa compagne s'exclama, le sourire aux lèvres :

" Ça fait longtemps que je n'étais pas aussi bien installée ! "

" Eh bien, tant mieux ! Enfin, je dois avouer que moi aussi.. " fit-il, en souriant à son tour.

C'est vrai qu'en général, il ne prenait pas la peine d'escalader des murets et de s'infiltrer dans des maisons abandonnées pour y passer la nuit. Quand le temps le permettait, il dormait sans problème dehors ; cela faisait tellement longtemps qu'il était à la rue qu'il avait fini par s'y faire. Il avait d'ailleurs fini par se faire à beaucoup de choses. Parfois, l'Anglais se demandait ce qui pouvait bien le pousser à continuer à se battre pour survivre. Sans doute avait-il encore quelques illusions, quelques rêves enfouis quelque part..

"Tu penses que l'ancien propriétaire habite toujours les lieux.. ? "

Ce fut la question de sa camarade, qui au passage le fixait d'un air très sérieux, qui le tira de ses pensées. Le Londonien cligna des yeux, un air d'incompréhension apparaissant peu à peu sur son visage. Que voulait-elle dire par là ? Songerait-elle à un éventuel fantôme, ou à un quelconque esprit ? Ça n'existait pas, tout ça. Malgré tout, le jeune homme jeta un coup d'oeil dans son dos ; on était jamais trop prudent..

" Excuse-moi.. " souffla la Française, avant d'esquisser un léger sourire, " Je divague.. "

Il resta encore silencieux un moment avant de répondre, avec un sourire amusé :

" Je n'ai encore jamais vu de fantômes, ce serait l'occasion. Enfin.. je pense qu'on devrait être tranquilles de ce côté là. "

C'était vraiment comme si rien ne pouvait venir troubler l'atmosphère chaleureuse qui s'était installée avec eux sur ce canapé. Cela faisait tellement de temps qu'il n'avait pas connu ça.. L'avait-il seulement connu un jour ? Ce réconfort, que seule la chaleur humaine pouvait apporter. Il se sentait bien, il se sentait heureux comme il ne l'avait pas été depuis longtemps.

" Je voudrais qu'aujourd'hui ne se finisse jamais.. " fit-il pensivement, tout en changeant de position pour en adopter une plus confortable et caler son dos contre le canapé.

Le jeune homme étouffa un baîllement. Maintenant qu'il était bien installé, la fatigue accumulée ces derniers jours commençait à se faire sérieusement sentir. Il ne voulait pas abandonner Nora, mais il ne faisait aucun doute qu'il finirait bientôt par s'endormir..



Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Mar 8 Avr - 21:15

Espoir


" Au royaume de l’espoir, il n’y a pas d’hiver. "


J'étais bien, là, si bien que l'on ne voyait sans doute plus le temps passer. Dehors il faisait déjà nuit depuis un petit bout de temps qu'encore nous étions réveillés. Pourtant, je ne suis pas du genre à être une couche-tard, bien au contraire et surtout pas lorsque je voyageais autant mais.. Je crois que ce soir là, pour une fois, malgré la fatigue, je ne souhaitais pas dormir. Nous aurions pu passer la nuit entière à discuter de tout et de rien, de fantômes ou de n'importe quoi d'autre ; j'avais l'impression que tant que nous étions ensembles, tout irait bien. Enfin, le sommeil finit par venir malgré tout..


Une chose était sûre pour l'un comme pour l'autre : ce vieux canapé avait tout du plus confortable des lits ! D'ailleurs, vu la taille de la maison, il devait bien y avoir une chambre, voir plusieurs ? Ceux qui avaient retourné de fond en comble la maison n'avaient quand même pas pu voler les lits, non ? Cela dit, peut-être avaient-ils juste récupéré les matelas pour les tirer dans leur coin attitré sous un pont ? Allez savoir. Dans tous les cas, la Lockwood n'avait plus la force de se lever et de fouiller la maison pour vérifier si tel était le cas ; demain ferait très bien l'affaire ! En plus, ce canapé était suffisamment moelleux pour que les deux comparses y passent une nuit sans ressentir la moindre courbature le lendemain matin. Il fallait juste espérer qu'il n'y ait pas de mythes ou de puces là dedans..

Décidément, une fois posée, la jeune parisienne avait des conversations pour le moins.. étranges. Après tout, pour quelqu'un comme elle, songer à une vie après la mort était une évidence, mais il ne fallait pas non plus oublier que Nora était à peine majeure : les histoires de fantômes, on s'en raconte encore plein à son âge. De plus, il fallait dire que si des monstres volants nommés Akumas existaient, pourquoi pas les revenants ! Dans tous les cas, en rencontrer un aurait tout d'une expérience traumatisante : fort heureusement, la Lockwood n'était pas seule dans son périple !

Lorsque la jeune fille finit par reprendre ses esprits et par faire comme si la discussion qu'elle avait lancé n'avait jamais existé, son compagnon rétorqua que ce serait l'occasion de faire la rencontre d'un fantôme. Face à une telle déclaration, la parisienne fit une drôle de tête. Au fond, peut-être qu'elle avait tout sauf envie de voir un fantôme.. C'était toujours amusant d'en parler, mais les rencontrer c'était une toute autre histoire ! Fort heureusement, le londonien finit par souligner qu'ils n'auraient sans doute aucun soucis à se faire de ce côté là : ouf !

" Je voudrais qu'aujourd'hui ne se finisse jamais.. " avait-il finit par souffler.

Sortant de ses pensées fantomatiques, la jeune fille s'était alors légèrement redressée tout en toisant son compagnon qui, pendant ce temps, se mettait à l'aise dans le canapé. L'air fatigué, le londonien sans nom finit par étouffer un bâillement, comme s'il tentait de lutter difficilement contre la fatigue.

Pendant ce temps, la bohème était restée silencieuse face à ces quelques mots lancés par son compagnon. Disait-il cela parce qu'il ne souffrait plus de la faim ? Parce qu'il avait un toit où passer la nuit ? Ou encore grâce à l'absence de solitude ? Tout ça à la fois peut-être ? Ou alors était-ce seulement Nora ? Trop de questions auxquelles la demoiselle tenta de répondre intérieurement rien qu'en croisant le regard du jeune garçon ; mais elle n'en obtint aucune. Enfin, même sans réponse, il fallait bien répondre quelque chose à son compagnon.

" Ben.. " avait-elle commencé par dire, un sourire un peu penaud sur les lèvres, " Demain ne pourra qu'être meilleur, pas vrai ? "

La gène tout à coup disparue, c'est une mimique éclatante qui traversait désormais le visage de la jeune fille. Ce fut ensuite à son tour de se mettre dos au canapé, laissant sa tête partir en arrière tandis que de nombreuses mèches de ses cheveux tombaient le long du dossier. Fixant le plafond où de nombreuses tâches d'humidité montraient que ce dernier risquait de s'effondrer en cas de trop fortes secousses là-haut, la Lockwood finit par reprendre :

" Il faudra que tu me fasses visiter la ville demain ! Enfin.. Si tu le veux bien. " dit-elle tout d'abord, " Les bohèmes avec lesquels j'ai grandis m'ont beaucoup parlé de cette ville, j'adorerai la connaitre un peu plus. Surtout les quartiers où il y a du monde et de la musique, c'est là-bas que je.. Enfin, qu'on pourra espérer gagner un peu d'argent ! Enfin.. Je pense. "

Un léger rire s'échappa de ses lèvres tandis que la petite chanteuse finit par s'étirer. Le sommeil commençait petit à petit à la guetter, elle aussi. Les yeux à moitiés clos par la fatigue et l'air sereine, la jeune fille ne put s'empêcher de souffler ces quelques mots :

" Du moment où on reste ensembles, je suis sûre que tout ira bien. "

Ceci dit, la jeune parisienne tourna à nouveau ses grands yeux bleus en direction de son compagnon, remarquant par la même occasion que ce dernier avait finit - peut-être malgré lui - par s'endormir. Un léger sourire continua à traverser le visage de Nora tandis qu'elle se demandait si le jeune londonien l'avait entendue. Enfin, peut-être tout cela n'avait que peu d'importance. Non, la Lockwood ne pouvait se permettre de penser ça : quoi qu'il puisse arriver ici-bas désormais, les deux orphelins marcheraient ensembles sur les pavés de la capitale et ce, jusqu'à la fin de cette partie du voyage.

Enfin, qui sait, peut-être son compagnon désirerait la suivre le jour où la voyageuse déciderait de partir de Londres. Voyager seul, c'est une expérience incroyable, mais avec quelqu'un qu'on apprécie à ses côtés, c'est encore mieux ! Mais il était trop tôt pour penser à tout cela, les deux jeunes gens se connaissaient à peine.

Fermant ses yeux, la bohème finit à son tour par s'endormir, la tête remplie de rêves et de sérénité, mais surtout l'esprit emplit d'un espoir nouveau.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Espoir. [Pv. "Wisely"]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Espoir. [Pv. "Wisely"]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gavalda, Anna] 35 kilos d'espoir
» Vers l'espoir d'une vie nouvelle...
» une lueur d'espoir
» Bougie Espoir 2010
» Médaille d'Amour espoir et bonheur

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: