Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Tout a un commencement [Pv. Nephthys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Ven 11 Avr - 12:12




Théâtre ?


" Il n'y a pas de théâtre sans fraternité. "


C'est lorsque j'ai finis par quitter Montmartre une seconde fois, pour une vie d'errance cette fois-ci imposée, j'ai recommencé à penser à mon arrivée ici. Même en habitant la capitale depuis ma naissance, jamais nous n'étions venu jusqu'ici avec ma famille biologique. Ici, ce sont les bas quartiers, les gens comme nous avions presque tendance à les mépriser, pourtant.. Je n'ai eu aucun mal à m'adapter à cet endroit ainsi qu'à revoir entièrement mes préjugés sur les bohèmes. Ici, nous étions tous comme une grande famille. Certes, il y avait toujours des fauteurs de trouble, mais nous restions tous unis malgré tout. Si seulement j'avais su profiter de tout cela plutôt que de chercher à retrouver la trace d'Edgar et d’Élise..


Environ neuf ans avant le contexte actuel.

Deux ans après l'arrivée de Nora
à Montmartre
.


Voilà presque deux ans que le couple de bohèmes était venu adopter la petite orpheline qui ne parlait jamais. S'adapter au quartier si animé de Montmartre ne fut pas bien difficile, il y avait tant à voir, tant à découvrir ! Durant la première année, la gamine était restée dans son nouveau foyer et passait une grande partie de ses journées à tenter d'apprendre à signer en compagnie de de Louise ou alors à chanter lorsque Henri jouait du piano, ainsi également qu'à jouer dehors, agrandissant chaque jour un peu plus son terrain de jeu. Au bout de seulement une année, la Lockwood connut le quartier comme sa poche ; seulement, il faudrait un jour retourner à l'école et ça, la petite en mourait d'envie ! Ce serait enfin l'occasion de revoir sa sœur et éventuellement son frère ! C'est donc aux alentours de ses neuf ans que la bohème miniature fut scolarisée.

Tout se passa bien pendant près d'un an. Pas spécialement brillante de part ses résultats si ce n'était en art et en musique, mais pas dernière de classe non plus, Nora n'en demeurait pas moins une petite fille discrète. Si Mathilde avait de nouveau un débit de parole aussi important qu'avant l'accident, ce n'était pas le cas de sa cadette. Il lui arrivait parfois de fermer les yeux, la nuit, puis de se réveiller en sursaut en croyant attendre des explosions et en pensant se noyer. Un simple bruit anormal et nocturne pouvait la faire céder à de véritables crises de panique. Fort heureusement, cela n'arrivait que rarement.

Malgré tout, la fillette recommençait à parler, de plus en plus et ce notamment grâce à l'école. L'air triste sur son visage laissait de plus en plus place à des sourires - qu'ils soient sincères ou non. Il y avait un début à tout.


Cependant, un jour d'hiver particulièrement glacial, la gamine comprit que quelque chose d'anormal se passait dans son nouveau foyer ; l'air toujours aussi détendu et souriant de son père semblait avoir disparu pour laisser place à une sorte d'air trop sérieux au goût de la Lockwood. S'approchant de lui qui discutait à sa manière avec la jeune rousse sourde, Nora lui attrapa la manche de son pull avant de doucement tirer dessus :

" Y a quelque chose qui va pas.. ? "

Surprit en plein dans sa conversation silencieuse, le jeune homme tourna son regard vers la fillette, laissant au passage ses lunettes glisser sur son nez. Un fin sourire ne put s'empêcher de naitre sur ses lèvres malgré tout.

" Oh, Nora ? " demanda-il simplement avant de s'accroupir pour être à sa hauteur, " On a besoin d'notre aide au théâtre.. Tu viens avec nous?"

Hésitante, craignant un peu les lieux aussi bondés comme une enfant normal se trouverait face à être timide face à une grande foule, l'intéressée finit malgré tout par hocher la tête tout en esquissant à son tour un fin sourire. Rester seule à la maison à regarder la neige tomber sans pouvoir sortir était sans doute pire encore que de devoir affronter toute une foule de personnes ! De toute manière, vu comme Henri en parlait - et souvent ! - les gens du théâtre n'étaient sans doute pas de mauvaises personnes. De quelle aide pourraient-ils bien avoir ?

Une fois chaudement habillés, la petite famille entreprit d'affronter la neige pour se rendre au théâtre où une troupe de bohèmes avait l'habitude de venir se poser quelques fois dans l'année. Souvent en voyage à travers le monde, ils finissaient toujours par revenir à Montmartre, comme si ce quartier venait à leur manquer après un certain temps.

Les bottes pleines de neige, la fillette peinait à tenir la cadence face à tant de neige autour d'elle. Après tout, l'école avait même fermé le temps que tout soit déblayé ou que tout ce coton glacé ne finisse par s'envoler à nouveau vers le ciel. Ce n'est qu'après une chute face contre terre - enfin plutôt face contre neige - que la petite Nora finit sur les épaules de son père adoptif. C'était tout de moins beaucoup plus simple et, même si elle avait déjà dix ans, la brunette n'en demeurait pas moins un poids plume ! Cependant, même en hauteur comme ça et à l'abri de la neige du sol, la Lockwood n'avait qu'une hâte : rentrer vite et au chaud !

Ce n'est qu'une fois dans l'enceinte du théâtre que la bohème put remettre le pied à terre, regardant tout autour d'elle avec émerveillement l'immense salle haute en couleur. C'était si beau ! Pourtant, il y avait comme un certain malaise.. La petite en eut presque un haut-le-cœur. D'une certaine manière, l'ambiance était aussi tendue qu'à l'orphelinat.. Quelle genre d'aide Henri et Louise allaient-ils pouvoir apporter à cet endroit ?

" Va faire un tour si tu l'souhaites, tu risques de t'ennuyer en restant ici. " fit-il tout en lui ébouriffant les cheveux, sortant ainsi sa fille de ses pensées moroses, " Tu n'as pas à avoir peur, ils sont un peu tous de la famille ici. "

Un peu rassurée par les paroles de son père, Nora finit alors par hocher la tête avant de commencer à faire le tour des lieux. Certaines personnes lui adressaient un signe de la tête, d'autres venaient même à lui sourire et à de lui demander quel était son petit nom. Faisant preuve d'une timidité enfantine, tout ce qu'elle trouvait à leur répondre était :

" Nora. "

Puis elle repartait et ce avec le sourire aux lèvres. Au final, les gens étaient plutôt amicaux ici ! Mais ce qui attirait notamment l'attention de la fillette, c'était toutes ces couleurs, la beauté des lieux, les odeurs étranges qu'il y avait puis.. Cette échelle. Cessant de marcher et gardant son regard fixé sur cette échelle qui semblait mener à un sorte de pièce secrète, la Lockwood n'avait désormais qu'une envie : découvrir quel genre de dragon pouvait bien se cacher dans cette grotte qui avait l'air de donner sur tout le théâtre. Un regard jeté derrière elle, une inspiration prise et voilà qu'en quelques instants à peine, la petite grimpa en haut - même si elle manqua de perdre prise à un moment.

Une fois arrivée en haut comme après avoir gravit une montagne, Nora reprit son souffle, enfin.. Ce jusqu'à croiser le regard d'une jeune femme qui se tenait ici bas. Était-ce en fait une chambre ? Surprise, l'enfant ne bougea plus, prenant sur son visage un air à la fois curieux et gêné, avant de demander, innocemment :

" Qu'est-ce que tu fais ici toute seule ? "

De ses grands yeux ronds enfantin, la fillette toisa la jeune femme pendant un long moment. La vouvoyer ? Nora avait perdu cette habitude depuis son passage à l'orphelinat ; mais ce n'était qu'une enfant, cette forme de politesse finirait par revenir plus tard.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Lun 14 Avr - 13:23





Rencontre d'une Bohème






Le ciel était si blanc ce jour là qu'il était difficile de s'habituer au tableau de Paris dès le réveil... Les flocons de neige dansaient au rythme des secondes qui s'écoulaient dans le sablier du temps, recouvrant alors la Capital d'un manteau d'un blanc immaculé toujours plus consistant. On avait l'habitude de ces températures lorsque l'Hiver était là... Bourgeois, gens du milieu ou simples bohèmes itinérants, tous savaient comment le contrer de différentes façons afin de rester bien au chaud. Ainsi, des volutes de fumée blanches s'échappaient des cheminées mais aussi des feus dans les rues qui permettaient aux sans abris de s'en tirer...

Dans le Théâtre de Montmartre, c'était bien... différent. Il y avait des feus dans toutes les vieilles cheminées qui avaient longtemps servi à réchauffer le public, ce qui rendait l'endroit totalement magique. Entre les tissus de couleur, l'odeur de la popote de Lucette, on s'y trouvait bien au chaud, autant psychologiquement que physiquement.  Pourtant, l'ambiance n'était pas vraiment aux rires en cette journée... très spéciale...  

La troupe des frères Nassien, bien connue depuis des années pour avoir vu le jour à Montmartre, venait d'être attaquée, au sud de Paris, alors qu'elle revenait de la tournée annuelle. Personne ne savait ce qu'il s'était passé... Les seuls survivants étaient bien trop choqués, ou avaient tout simplement... tout oublié sous le coup du choc...

~~~~~~~~~~~~~~~

Nephthys faisait partie de ces pauvres âmes épargnées... Mais pour être en vie, elle en avait payé le prix fort... Car en plus de se retrouver dans une ville étrange, elle avait perdu son amant, Allan Nassien, l'enfant qu'elle portait, avait hérité d'un tatouage étrange sur le long de son bras droit et d'une belle amnésie...  Incapable de se souvenir de ce qu'il s'était passé, elle s'était enfermée dans une bulle où les sanglots et autres gémissements de douleur rythmaient ses journées. Entourée d'inconnus, le cœur meurtri, la pauvre âme en peine ne faisait que s'isoler, en ne laissant qu'un homme du nom de Marcel l'approcher pour ses blessures... Son rêve si beau avait pris fin si brutalement  et le cauchemar était si désagréable qu'elle se demandait sérieusement si vivre valait encore la peine à présent... Tout s'était envolé, il ne lui restait plus rien hormis des souvenirs...  

C'est pourquoi la jeune femme passait la plupart du temps dans la mezzanine qui surplombait le théâtre, seule, refusant de parler, pleurant les êtres qu'elle avait perdu et acceptant lentement la dure réalité. Et en cette journée d'hiver particulièrement froide, elle s'était emmitouflée dans une couverture de coton pour observer la ville par la fenêtre, le corps bien calé dans des énormes coussins. La neige... Si froide mais si belle... La jeune femme n'avait que très peu vu ce genre de paysage... Et même habillée chaudement dans un endroit où il faisait bon, elle trouvait le moyen d'avoir un peu froid et de se couvrir d'avantage. A croire que la simple vision du manteau glacial la faisait frissonner. Ou peut-être était le fait de penser à toutes ces choses qui lui arrivaient qui la mettaient si mal... ?

Fermant ses yeux larmoyants un instant, Nephthys déglutit puis soupira lentement comme pour évacuer l'angoisse qui la prenait parfois. Les jours avaient beau passer, la douleur ne s'atténuait pas... Elle toujours avait envie de crier, d'hurler, de pleurer et de faire valser tout le décor pour libérer sa peine...  Mais alors qu'elle pensait laisser éclater un énième sanglot en enfouissant sa tête dans ses genoux, une fillette fit irruption dans son petit coin de tranquillité pour la prendre au dépourvu.

Figée, elle écarquilla les yeux pour regarder dans le vide quelques secondes, avant de se tourner lentement vers la nouvelle venue qui lui avait demandé ce qu'elle faisait là toute seule. Silencieuse, le visage resplendissant de mélancolie, elle se contenta de la regarder, sans dire un mot.  Voir des enfants  lui faisait mal, leur parler était pire... A chaque fois, elle repensait... à cet être qu'elle ne verrait jamais grandir, cet être de son sang et fruit d'un amour qu'elle avait perdu.  Certes, la fillette semblait assez âgée, mais sa petite bouille toujours enfantine la mettait à mal... et elle ne pouvait rien y faire.

« Je pourrais te dire la même chose...»

Sa voix, quelque peu éraillée, avait retenti pour faire entendre un accent assez prononcé. Toutefois, elle ne put regarder la petiote plus longtemps, sentant les larmes montées, et détourna rapidement la tête pour se remettre à fixer la ville...

« C'est dangereux de monter ici... Tu aurais pu tomber. »

N'ayant pas eu la force de lui dire de partir sous peine de craquer au même moment, Nephthys s'était contentée de lui faire un semblant de morale sur un ton toujours aussi attristé et détaché. Après tout, cela ne servait à rien de s'énerver... ce n'était qu'une enfant, et même si elle avait du mal à supporter sa présence, elle ne voulait pas la voir fuir précipitamment pour tomber de l'échelle...

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Mar 15 Avr - 22:54

Solitude ?


" La solitude effraie une âme de vingt ans. "


Cette femme devant moi est étrange et elle me rappelle les positions défensives que prenaient certains enfants comme moi à l'orphelinat. Un seul regard porté en sa direction semblerait capable de l'achever sans qu'au fond, l'on ne sache ce qui avait bien pu la rendre si triste. Je n'étais pas très bonne pour lire dans le regard des gens mais, une chose était sûre : quelque chose n'allait pas rond chez la jeune femme. Puis.. Qu'est-ce que c'était que ces dessins sur son bras ? Je n'avais encore jamais rien vu de pareil. Qui pouvait-elle bien être ?


Face à un tel regard emplit de chagrin de la part de la jeune femme prostrée dans son coin, la Lockwood eut du mal à ne pas détourner le sien. Il ne fallait pas être savant pour voir que quelque chose n'allait pas chez l'inconnue, pourtant, même en étant une enfant - et on sait tous que les gamins n'ont pas de tact - Nora ne se voyait pas le lui demander comme ça d'un seul coup. Tout ce que la petite pouvait faire pour le moment, c'était de fixer la jeune femme à la chevelure si sombre sans oser rien dire, comme si elle craignait que l'autre ne la jette du haut de la mezzanine comme un ours attaquerait un misérable aventurier qui aurait osé pénétrer dans sa grotte au beau milieu de la forêt.

Face à la question de la fillette, l'inconnue lui retourna la question. Ah, c'est vrai que Nora était arrivée de nulle part dans un lieu qui lui aurait pu lui être interdit d'accès si elle avait demandé la permission mais.. Comment aurait-elle pu savoir après tout ?

Un léger sourire s'afficha sur le visage de la Lockwood lorsqu'elle songea à nouveau à l'accent de la jeune femme. Visiblement, elle n'était pas d'ici. Bien qu'elle parle bien l'anglais, le son de sa voix n'avait rien à voir avec celui de la petite qui avait depuis toujours eut un bel accent français, en dépit du fait qu'elle soit - presque - parfaitement bilingue à son âge. D'où pouvait-elle bien venir ? Peut-être la gamine aurait l'occasion de lui poser la question un peu plus tard, car, pour le moment, elle se devait déjà de répondre aux phrases lancées par son interlocutrice.

En effet, cette dernière avait clamé d'une voix toujours aussi tiraillée et à l'accent si singulier qu'il avait été dangereux de monter jusqu'ici, car la chute aurait pu être terrible. Joignant timidement ses mains dans son dos tout en jetant un coup d’œil en direction de l'échelle, la fillette finit par souffler :

" Je n'ai pas peur du vide Madame, seulement de l'eau.. "

L'air ailleurs en repensant à sa phobie, la petite fille resta le regard vague pendant quelques instants avant de finalement secouer la tête ; il fallait qu'elle songe à autre chose. Ce cauchemars devait cesser de la faire trembler, même si, au fond, Nora savait très bien qu'elle ne remettrait plus jamais les pieds dans l'eau jusqu'à la fin de ses jours ; hormis sous la douche pour se laver ! Et encore.. Il suffisait qu'elle ait de l'eau dans les yeux ou la bouche pour que la petite ne finisse sa toilette par une véritable crise d'angoisse.

Reportant son attention vers la jeune femme, un léger sourire sur le visage, la fillette ne savait pas si elle pouvait s'approcher ou si ce que son interlocutrice lui avait dit lui intimait ainsi de descendre toute de suite. Ne sachant pas quoi faire, la Lockwood se contentait de rester là, les mains dans son dos : autant essayer de parler un peu, pour une fois.

" Vous devez être bien ici parce que.. Enfin.. C'est bien plus calme qu'en bas. "

Un énième regard jeté en arrière ainsi que les cheveux pendant dans le vide tandis que si l'enfant s'était penchée un peu plus en arrière, elle serait tombée tout en bas en plein milieu du théâtre. Cependant, elle finit par se redresser, portant son regard tout autour d'elle, l'air ailleurs.

" Comment vous vous appelez ? "

Ses petites mirettes bleues emplies de curiosité et à nouveau tournées vers la jeune femme qui n'avait pas bougé, Nora n'attendait que des réponses, même si, au fond, elle n'avait posé qu'une seule question.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Dim 20 Avr - 23:27





Passé, présent & avenir





Nephthys pensait que la gamine finirait pas descendre en la voyant de nouveau concentrée sur la fenêtre... Mais il n'en fut rien. En effet, la petiote venait de lui répondre dans un souffle que sa seule peur était l'eau et qu'elle ne craignait pas le vide. Baissant un peu plus la tête sans quitter la ville des yeux, l'Egyptienne, qui ne voulait guère porter son attention sur l'intruse, commençait cependant à regarder dans le vide, comme pour se concentrer sur cette petite voix qui continuait de retentir dans la mezzanine.

L'endroit était calme... disait-elle. C'était vrai... Bien plus calme que les autres pièces du théâtre même. C'était bien pour cela d'ailleurs que la jeune femme avait choisi ce coin tranquille pour éviter la foule. Mais ça, la nouvelle venue n'avait pas l'air de comprendre. De plus en plus mal à l'aise et agacée par cette présence qui remuait de sombres souvenirs, Nephtys finit par se tourner lentement vers la fillette qui venait de lui demander son prénom.  Cependant, la réponse sur un ton mou et peu avenant qui aurait du sortir de sa bouche ne se montra pas car la vision de la petite à moitié dans le vide la figea d'horreur. Durant quelques secondes, l'Etrangère resta alors bloquée, sans piper mot, puis finit par s'exprimer d'une voix rauque toujours aussi cassée après une analyse plus poussée de la situation.

« T'approche pas comme ça du vide ! T'es folle ma parole ?! »  

Si elle avait été en état, Nephthys se serait ruer sur elle pour la traîner de force sur le parterre de coussins. Mais ce n'était pas le cas, malheureusement, et elle n'avait pu exprimer sa peur et sa colère qu'à travers un faciès crispé par une douce colère exaspérée.  Attrapant alors une nouvelle couverture pour la passer autour de ses épaules en soupirant, elle continua de dévisager la petite avec un air sévère en mettant de côté la fatigue, la douleur et les pensées qui lui tordaient l'estomac.

« Soit tu descends, soit tu restes ici, et tu te mets là. »

Pointant du doigt un amas de cousins, l'Egyptienne ponctua sa phrase par un soupir...  

« Moi c'est... Ellie. »

Donner un prénom... Voilà qui venait de la faire de nouveau sombrer dans un océan de tristesse... Nephthys... Elle n'était plus, et ce depuis le départ de l'Egypte... Ainsi, elle avait tout naturellement donner son surnom  et prit en pleine tête les souvenirs passés qui ne cessaient de la hanter depuis son arrivée à Paris... Mais pourquoi diable lui avait-elle répondu ? Ce n'était qu'une enfant... Une enfant qui lui donner envie d'éclater en sanglot et de se mettre en rogne en même temps.  Pourquoi n'était-elle pas restée silencieuse, comme à son habitude ?

*Tu es une idiote...*

Tournant de nouveau la tête pour poser ses yeux larmoyants sur la fenêtre, la jeune femme posa sa tête sur ses genoux... Fatiguée, lassée... Elle se demandait bien ce que la petite Mistinguette allait faire après son léger coup de colère et l'annonce de son prénom. Ayant toujours été plutôt douée avec les enfants, à sa manière, elle avait pourtant perdu toute envie de se lier avec des petits, par peur... Pourtant, le destin semblait la mettre à l'épreuve en cette journée d'hiver... Peut-être que le temps d'avancer vers l'avenir était venu.

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Mar 22 Avr - 22:04

Présentations


" Le passé est éternel, c'est le présent qui passe, c'est le présent qui fuit, qui s'efface. "


J'espère qu'elle va bien vouloir me répondre.. Déjà qu'elle parle un peu plus qu'avant, c'est déjà ça ! Je me demande si cet endroit n'est réservé qu'à elle, comme.. Une grande chambre ! Ça doit être génial d'avoir un tel endroit où passer la nuit.. La mienne de chambre n'est pas aussi belle, même si c'est cent fois mieux que celle de l'orphelinat.. ... Tiens, je me demande.. Et si cette jeune femme était la chef des bohèmes et que cet endroit était en quelques sorte son bureau ? Ah ! Si c'est ça je vais sans doute finir par me faire engueuler..


A chaque fois que la fillette posait son regard sur un petit détail de la mezzanine, elle découvrait des choses nouvelles. C'était comme une immense peinture dont on ne pouvait voir toutes les subtilités en un seul coup d’œil. Montmartre entier était une immense peinture que Nora appréciait contempler chaque jour un peu plus ; ce théâtre, lui, était un détail qui en contenait des tas d'autres !

Si la petite française de souche pouvait choisir, sans doute aurait-elle préféré rester ici plutôt que de redescendre parmi tout ce monde. Là en bas, les gens parlaient beaucoup trop, posaient des questions, certains lançaient de drôle de regards - peut-être de la compassion ou je-ne-sais-je-d'autre - mais dans tous les cas, la fillette n'était pas encore prête à les affronter. Avec la mort de ses parents et son séjour à l'orphelinat, la Lockwood avait commencé à se forger une coquille. Cependant, cette dernière était encore bien trop fragile et menaçait de rompre à n'importe quel instant ; tel un bébé escargot tout mou et tout fragile.

Perdue dans ses pensées tandis que son regard furetait de-ci de-là, la gamine sursauta lorsqu'elle entendit une voix s'élever tout à coup. En effet, la jeune femme venait de faire tonner sa voix rauque pour lui dire de ne pas s'approcher du bord, lui demandant par la même occasion s'il ne lui manquait pas une case.

Surprise, la fillette en fit un pas de côté, bougeant ses bras au passage comme pour tenter de retrouver l'équilibre, puis balbutia :

" A-Ah ! Je fais attention, je fais attention ! "

Nerveusement, la jeune Lockwood afficha ensuite un fin sourire, manifestant clairement son mal-être face à cette réprimande. Son interlocutrice, quant à elle, se contenta sur le coup d'enrouler une couverture autour de ses épaules. Avec le regard sévère qu'elle affichait sur son visage semblant si fatigué, l'inconnue avait tout d'une sorcière ; même si, tout le monde savait qu'elles n'existaient que dans les contes.

De plus, ces femmes étaient méchantes et la jeune femme aux cheveux ébènes, elle, ne l'était pas ! Sinon, jamais elle n'aurait invité Nora à venir s'asseoir près d'elle sur les coussins - à défaut de redescendre avec les autres bohèmes. Affichant un sourire plus grand, la petite fille commença alors à s'approcher à petits pas, comme si elle ne pouvait s'empêcher de craindre l'inconnue malgré tout. Enfin, elle n'allait pas le rester bien longtemps :

" Moi c'est... Ellie. "

Surprise, la gamine s'arrêta tandis que ses petits yeux bleus s'écarquillèrent. Ellie.. Cette dernière ne la regardait plus, ses yeux fixaient désormais la fenêtre comme s'il y avait bien plus à voir là-bas au dehors plutôt qu'ici à l'intérieur. Nora, elle, resta stoïque durant quelques instants.

Ce prénom ressemblait bien trop à celui de sa défunte mère, Élise, pour que la pauvre brunette n'y fasse pas attention. Sans doute se persuadait-elle à ce instant précis qu'un jour son père eut appelé sa femme de cette manière-là, comme un petit diminutif. Le sourire de la petiote finit alors par disparaitre, laissant apparaitre une mine perplexe et perdue, l'enfant commençant même à jouer avec ses doigts sans savoir trop quoi dire ; sa carapace était encore bien trop fragile. Voilà quelques fissures qui menaçaient de la briser pour un petit bout de temps.

Pourtant, la petite fille finit par se reprendre, relevant alors les yeux vers la dénommée Ellie, mais gardant la même mine brisée pour autant.

" Vous avez un nom qui ressemble à celui que portait ma maman.. " murmura-t-elle, les yeux embrumés.

Ceci dit, sans savoir si la bohème aux marquages étranges l'avait entendue ou non, la gamine secoua la tête. Sa coquille n'était que fissurée, pas encore brisée. Reprenant sa marche en direction des coussins, il ne fallut pas longtemps à la bohème miniature pour finir dans l'un d'entre eux - après avoir manqué de tomber en marchant sur son écharpe, bien sûr. Un énorme coussin rouge réceptionna la fillette en un gros pouf. Qu'est-ce qu'on devait bien dormir là-dedans ! Si cela n'avait tenu qu'à elle, Nora n'aurait pas dit non à une petite sieste ; mais ce n'était pas très poli vis-à-vis de l'occupante des lieux, même si l'enfant n'avait que dix ans.

Reportant alors son attention vers son interlocutrice à la tête dans les nuages de Montmartre, la fillette fit de nouveau entendre le son de sa voix :

" Je m'appelle Nora. "

Un fin sourire finit à nouveau par naître sur le visage de la gamine, comme si ce petit passage à vide n'avait jamais existé ; comme si elle n'avait jamais eut envie de pleurer toutes les larmes de son corps en repensant à sa mère biologique. Certes, Nora n'était plus seule à présent, il y avait Henri et Louise mais.. Jamais la petite Lockwood n'oublierait sa famille biologique, ni comment ils avaient perdu la vie.

Un frisson la fit tressaillir.

Fixant toujours de ses petites mirettes bleues la dite Ellie, l'enfant se demandait ce qui pouvait bien retenir son attention de la sorte. Son regard fuyait beaucoup vers l'extérieur, comme si la bohème aux cheveux sombres souhaitait s'envoler dans les cieux avec les oiseaux ; sauf que tout le monde sait bien que les hommes ne peuvent pas voler. ... Oui, mais les femmes alors ?

" Qu'est-ce que vous regardez comme ça ? " finit-elle par demander.

Le tact n'a jamais vraiment été une des qualités de la Lockwood.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Jeu 1 Mai - 14:46





Un Ours et un Ourson





Nephthys avait pensé que cela ne pouvait pas être pire. Entre son état et cette gamine qui s'était faufilée dans son espace, elle n'avait pas imaginé comment on pouvait mieux enfoncer le couteau dans la plaie. Pourtant, en l'espace de deux secondes, la petiote alourdit le poids des remords qui pesait sur ses épaules en déclarant d'une petite voix que son prénom ressemblait énormément à celui de sa mère défunte. C'était la cerise sur le gâteau. L'Egyptienne sentit son cœur se serrer et contint des jurons en sa langue natale pour éviter de passer pour une folle. Non mais sérieusement ? Qu'avait-elle fait pour subir autant de sévices sadiques du genre ?

Le regard fixant toujours la ville de Paris, la jeune femme ne bougea pas d'un pouce. Crispée, agacée, à deux doigts de se mettre à sangloter, elle voulait à tout prix éviter de croiser le regard de la gamine de peur de se laisser emporter par un flux d'émotions incontrôlables. Condamnée à rester à ses côtés jusqu'à ce qu'elle décide de descendre, elle décida alors de ne plus lui adresser la parole, pour qu'elle puisse comprendre rapidement qu'elle n'était pas à sa place en haut... Malheureusement, dès lors qu'elle entendit de nouveau la petite voix de cette fillette qui disait s'appeler Nora, elle ne put s'empêcher d'éprouver de la... compassion... Peut-être parce qu'elle lui ressemblait beaucoup au final...

Ainsi, Nephthys laissa échapper un soupir, à mi chemin entre le râle et le grognement, lorsque la petiote lui demanda ce qu'elle regardait comme ça par la fenêtre. Rien, elle ne regardait rien, c'était juste une parade pour éviter de la regarder elle, une parade absurde...

« Pas grand chose, c'est juste une habitude pour qu'on me laisse tranquille. »

La jeune femme avait répondu calmement avec sincérité, en usant d'une voix brisée par les petits sanglots qui restaient coincés dans sa gorge. Cela n'aurait servi à rien de mentir, d'autant plus qu'elle ne voulait pas attirer la pitié. Alors elle resta à sa place, sans bouger, la tête sur ses genoux, le visage tourné vers la fenêtre pour poser à son tour une question à la petite.

« Et toi, tu fais quoi ici ? »

Dans le théâtre, il y avait peu d'enfants, mais bien assez pour mettre l’Égyptienne à mal. Toutefois, même si elle les avait fui depuis le début, elle ne pensait pas avoir rencontré cette Nora... Elle devait donc venir de l'extérieur... D'un autre camp... peut être...

« Tu n'es pas venue toute seule avec cette... neige quand même ? »

Dans un effort surhumain, la jeune femme se tourna vers la fillette comme pour évaluer son état afin d'avoir un début de réponse à ses questions. La neige... Nephthys ne comprenait pas comment on pouvait réussir à traverser la poudreuse d'un blanc immaculé dans perdre des orteils... C'est pourquoi elle s'était laissée emporter par la curiosité en mettant ses états d'âme de côté d'un instant. Mine de rien, sans comprendre pourquoi, la gamine l'empêchait de se montrer aussi amical qu'un ours blessé... Le changement opérait doucement...

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Ven 2 Mai - 18:40

Neige


" Il n'est pas d'hiver sans neige, de printemps sans soleil, et de joie sans être partagée. "


Ah, vu comment elle m'a crié dessus, jamais je n'aurais cru qu'elle allait me laisser rester avec elle sur la mezzanine ! Ellie a beau sembler un peu froide, mais.. Je suis sûre qu'elle a un bon fond, sinon elle m'aurait obligé à descendre, pas vrai ? Les regards de mépris, je les connais pour en avoir vu des taaaas à l'orphelinat.. Pourtant, je n'en ai pas vu un seul chez elle. ... Qui est réellement Ellie ? Ah, j'aimerais tant rester assez longtemps pour le découvrir !


Bien calée dans cet énorme pouf, la bohème version miniature aurait pu s'y endormir si elle n'avait pas déjà mieux à faire. Depuis qu'elle s'était installée là, faisant au passage irruption dans l'espace vital de cette femme à l'accent si prononcé, Nora avait eut beaucoup de mal à quitter son regard de cette dernière. Elle, elle ne la regardait pas, tant et si bien qu'il était encore impossible pour la fillette de connaitre la couleur de ses yeux. Vu le teint de sa peau et la couleur de ses cheveux, il y avait des chances que la solitaire vienne du Sud ; ses yeux devaient sans doute être bruns ou noirs. Et si elle avait eut des parents occidentaux ? Peut-être avait-elle une paire de mirettes qui se détachait totalement de son apparence ! Non.. Ce genre de chose, ça se remarque au premier regard échangé ; la Lockwood l'aurait bien remarqué sinon.

Malgré tout ce qu'elle avait vécut jusqu'à ce jour, Nora n'en demeurait pas moins une petite fille curieuse, tant et si bien qu'elle ne put s'empêcher de questionner la belle solitaire quant à ce qu'elle pouvait bien regarder par la fenêtre. Était-ce la neige qui tombait ? Ou les bâtiments alentours ? Il devait forcément y avoir quelque chose !

" Pas grand chose, c'est juste une habitude pour qu'on me laisse tranquille. " répondit-elle d'une voix brisée.

Surprise, la Lockwood eut l'impression qu'on venait de lui mettre une grosse claque. Tout ce que souhaitait Ellie, c'était sa paix ; et elle l'avait clairement fait comprendre à la petite fille.

" Oh, ben.. Euh.. ... Je.. Euh.. " commença-t-elle à balbutier avant de porter son attention vers ses pieds.

Mal-à-l'aise, la gamine avait l'impression d'être renvoyée deux ans en arrière, lors de son séjour à l'orphelinat. Elle se revoyait, là, assise sur son lit à regarder dans le vide, les genoux contre sa poitrine, évitant le moindre contact avec quiconque qu'il soit physique ou simplement verbal. Pendant un an, elle n'avait quasiment pas dit un mot. Ce regard fuyant d'un être brisé, Nora le connaissait.

Qu'avait-il bien pu lui arriver ?

Ce qui la sortit de ses pensées, ce fut une nouvelle interrogation de la part de la bohème. Qu'est-ce que Nora faisait ici ? Elle-même n'en était pas vraiment sûre. Parlait-elle d'ici, sur la mezzanine ? Ou bien tout simplement dans le théâtre ? Ces questions furent mises sous silence lorsqu'Ellie précisa la sienne en disant qu'elle n'avait tout de même pas pu venir avec toute cette neige. Ah, la neige ! Il est vraiment que la fillette était tombée de nombreuses fois avant que son père ne la prenne sur ses épaules.

Interloquée et esquissant un léger sourire, la Lockwood finit par lever à nouveau la tête ; ce n'est que là qu'elle put de nouveau croiser le regard si étrange de son interlocutrice. Si elle ne regardait plus la fenêtre, cela voulait-il dire qu'Ellie était d'accord pour que Nora reste à ses côtés ? Ah, si seulement ! La petite orpheline n'avait aucune envie de rejoindre tout ce monde là en-bas.

" J'ai essayé ! Mais.. Je suis tombé. "

Ceci dit, la petite fille désigna son manteau encore humide à cause de la neige, ainsi que ses cheveux - certaines mèches étaient clairement imbibées d'eau. L'ampleur des dégâts estimée, la petite finit par se relever pour enlever cette veste trop lourde pour ses épaules, la laissant tomber par terre comme un vulgaire torchon. Le regard brillant d'une étrange malice, la petite fille fixa son interlocutrice l'espace d'un court instant.

" La tête la première ! "

Et elle se laissa tomber de la sorte dans l'énorme coussin, avant de se tourner pour s'y mettre sur le dos, un rire enfantin s'échappant de ses lèvres. Depuis quand n'avait-elle pas rit de la sorte ? Même si avec Henri et Louise la petite orpheline réparait sa coquille petit à petit, là, c'était comme si on venait de lui rajouter une énorme couche de solidifiant ! Peut-être agissait-elle de la sorte parce qu'au fond, Ellie avait un regard aussi triste que le sien ?

" Mais je ne suis pas venue toute seule. " reprit-elle tout en s'asseyant à nouveau, " Henri et Louise, enfin.. Mes parents sont bas avec les autres. Y ont.. Des choses à faire ou j'ai pas tout compris. Un truc de grand, je crois. "

Après tout, son père adoptif avait simplement dit qu'ils devaient aider au théâtre et rien de plus. Peut-être qu'ils préparaient un grand banquet ou un truc du genre, allez savoir ! Nora esquissa un fin sourire à cette pensée, même si, au fond, elle avait toujours du mal avec la foule. Ce n'était pas des gens que la fillette avait peur, mais plutôt de leurs regards ; le jugement. A l'orphelinat, tellement de personnes l'avaient toisé comme on fixe un animal en cage que ce fut à ce moment précis qu'elle commença à construire sa carapace.

Les doigts agrippés à son écharpe, la petite Lockwood ne quittait désormais plus la jeune femme solitaire du regard. C'était comme quand on tentait pendant des heures d'attraper un papillon : une fois dans le bocal, on ne le relâche plus.

" Toi tu vis ici ? "

Encore une fois, Nora ne faisait preuve d'aucun tact. Après tout, Ellie lui avait bien demandé comment elle était arrivée jusqu'ici, la petiote pouvait bien lui retourner la question.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Dim 4 Mai - 15:20





La Mezzanine





Un frisson parcourut l'échine de Nephthys lorsqu'elle s'imagina tomber dans la neige, la tête la première, comme la petite Nora. Hé oui, la petiote avait finalement répondu à sa question, en laissant un éclat de rire résonner dans la mezzanine, ce qui avait pris au dépourvu la jeune femme solitaire. Un air béat sur le visage, cette dernière avait cligné des yeux plusieurs fois, incapable de dire un mot, puis avait tremblé légèrement en imaginant chaque parcelle de son corps complètement gelée. Jamais, au grand dieu jamais, elle ne voulait que cela lui arrive un jour, car elle était persuadée de ne pas y survivre.  

Ainsi, perdue dans ses pensées concernant la fameuse neige, L'Egyptienne délaissait peu à peu sa bulle pour porter un peu plus d'attention à Nora.... Elle disait être venue avec... Henry et Louise, ses nouveaux parents sûrement, ou un oncle et une tante... Jamais la jeune femme n'avait entendu ces prénoms bien français... Malheureusement, lorsque la petiote précisa qu'ils s'étaient déplacés pour « un truc de grand », elle se sentit de nouveau basculer dans le vide...  

Les bohèmes de Paris semblaient tous êtes liés, d'une quelconque façon. L'histoire du carnage étrange dont l’Étrangère ne se souvenait pas avait du faire écho dans toute la ville... Il fallait dire aussi que les frères étaient bien connus... Et qu'il y avait eu beaucoup de morts pour peu de survivants... Des morts qu'on ne pouvait expliquer tant la situation était... bizarre.  Contenant alors un sanglot pour ne pas craquer devant la petite qui venait de lui demander si elle vivait ici, Nephthys enfouit sa tête dans ses genoux pour y lâcher un soupir long et bruyant. Pourquoi est-ce que les souvenirs ne lui revenaient pas ? Pourquoi avait-elle tout perdu... ? Pourquoi son bras avait-il changé ?

Tendue, crispée, refrénant une envie de crier, l'Egyptienne finit tout de même par se calmer... Trop faible, trop éprouvée, elle releva alors la tête pour répondre à la petite d'une voix lassée et perdue.  

« Il faut croire que je vis ici maintenant... »

Son regard d'ambre se perdit dans le vide suite à sa déclaration... C'était la première fois depuis son réveil qu'elle avouait que le théâtre pouvait être sa nouvelle « maison » malgré l'attention qu'on lui donnait chaque jour... Il fallait croire que la gamine la chamboulait plus qu'elle ne pensait...

« Hm... tiens, prends ça. »

D'un geste rapide, sans pour autant perdre son air absent, Nephthys balança alors une des couvertures en laine à Nora en plein tête, puis reprit la parole en gardant son ton toujours aussi... fatigué.  

« Enlève moi tes trucs tout mouillés, et enroule toi là dedans... Les autres...enfin... les adultes... ça va... ça va durer longtemps, alors pose tes affaires là... ça va sécher tout seul. »

C'était décidé. Il n'était pas question que la gosse redescende pour être confrontée au récit de la tuerie qui venait de chambouler une partie des bohèmes et artistes de la Capitale Française. Complètement perdue, agissant sans réfléchir en ignorant les douleurs physiques et psychologiques, Nephthys posa alors une dernière question en resserrant son étreinte autour de ses genoux, sans quitter la petiote de vue.

« Et toi, tu vis où ? »


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Sam 10 Mai - 15:02

Chaleur


" Froide est la douleur de croire que la chaleur ne reviendra jamais. "


Ça fait trois ans que mes parents ont été tués et ma famille brisée, presque deux que je vis avec Henri et Louise, pourtant je n'avais encore jamais mis les pieds dans le théâtre ! Eux, je me souviens qu'ils y sont allés plusieurs fois déjà, mais je n'avais jamais eu le courage de venir avec eux jusqu'à présent. Moins les gens me fixaient, mieux je me portais. Ils n'avaient pourtant pas l'air méchants mais.. Je ne sais pas, je préférais rester là, tout en haut, en compagnie d'Ellie. Je trouve qu'elle me ressemble un peu.. C'est peut-être pour ça que je l'aime déjà beaucoup ! Enfin.. Même si ce n'est pas vraiment réciproque.


Telle l'enfant qu'elle était - aussi brisée et traumatisée soit elle à un si jeune âge - la Lockwood s'était laissée tomber dans un des énormes coussins comme l'on tomberait la tête la première dans une grosse couche de poudreuse bien fraîche et pure. La fillette aurait presque pu ressentir un vif frisson glacé en s'imaginant cela si, au dernier moment, la petite ne s'était pas rappelé que cela n'avait rien d'une bonne neige ; tant mieux, d'ailleurs, ses habits avaient déjà assez été mouillés comme ça ! Désormais, seules ses chaussettes et sa grosse écharpe en laine étaient encore assez humides pour glacer la gamine jusqu'à sang ; mais elle craignait de mourir encore plus vite de froid si elle les enlevait !

Face à la question de la brunette, la bohème déclara qu'elle semblait visiblement vivre ici. Nora afficha de gros yeux ronds emplis de questions : Pourquoi ce ton si hésitant et un regard qui se perdait loin du sien ? Pourquoi fallait-il croire quelle vivait ici ? N'était-elle pas sûre de vivre avec les autres bohèmes du théâtre ? Ça, la petite n'en avait pas la moindre idée.

Ellie déclara alors quelques mots que la petite fille n'écouta qu'à moitié, trop absorbée par ses pensées et toutes ses interrogations. Ne comprenant même pas ce qui lui arrivait, la Lockwood manqua de tomber en arrière après s'être prit quelque chose en pleine tête ; en plein dans le mille ! Il fallut quelques instants à la gamine afin de sortir sa tête ébouriffée de sous la douce et chaude couverture en laine. Décidément, l'occupante des lieux avait vraiment tout pour être tranquille ici : une vue imprenable sur tout le théâtre, de gros coussins bien douillets et maintenant des couvertures aussi chaudes d'un animal blotti contre nous ! Peut-être la bohème du Sud n'aimait pas être dérangée car elle ne souhaitait pas partager ses affaires ? Allez savoir.

" Enlève moi tes trucs tout mouillés, et enroule toi là dedans... Les autres...enfin... les adultes... ça va... ça va durer longtemps, alors pose tes affaires là... ça va sécher tout seul. " souffla-t-elle d'une voix absente.

A ces mots, la fillette se contenta de répondre en hochant la tête. D'ailleurs, elle n'eut même pas le temps de répondre quelque chose d'autre que déjà Ellie lui posait une nouvelle question. Où vivait-elle ? Oulah, la petite ne connaissait pas l'adresse de tête mais.. Elle pouvait au moins lui indiquer l'endroit - plus ou moins.

" J'habite dans un immeuble pas loin d'ici avec Henri et Louise. "

Niveau précision, on avait vu mieux. Pendant ce temps, bien décidée à donner plus de détails à sa camarade, sa fillette se redressa, en laissant tomber sa couverture de ses épaules avant de retirer son écharpe puis ses chaussettes. Enfin, tout ceci, elle le fit en parlant.

" C'est un très très grand bâtiment mais on est pas les seuls à y vivre. On y est en dix min-AH ! " s'emporta-t-elle après avoir manqué de tomber en enlevant sa seconde chaussette, " Ah.. Désolée. Je disais qu'on y était vite, enfin quand y a pas de neige ! Ma chambre donne sur la Place du Te.. Tête.. Tertre ! Tu vois où c'est ? "

Quand on y repensait, cela faisait très peu de temps que la petite osait tutoyer son interlocutrice ; depuis le coup de la tête la première dans la neige, en fait. Nora prenait-elle petit à petit ses aises avec cette jeune femme en peine ? La gamine n'avait jamais été très portée sur les grosses formules de politesse de toute manière. Si on s'adresse à quelqu'un, autant s'y adresser directement sans passer par mille et une tournures. Tout ça, c'était des choses de grands.

Une fois ces quelques habits trempés jetés sur le sol, la Lockwood retourna se fourrer dans sa couette, tranquillement assise sur le coussin aussi douillet d'un nuage. De cette installation ne dépassait qu'une petite tête brune et bouclée surmontée de deux grands yeux bleu ; ces derniers ne quittant pas celui sombre de son interlocutrice.

" Je.. C'est bien plus joli ici à Montmartre que là où je vivais avant, même si ça me manque un peu.. " souffla-t-elle en souriant à moitié.

A quoi faisait-elle référence exactement ? A l'Orphelinat sombre et lugubre ou alors à cette grande maison en plein cœur de Paris où il n'y avait que rarement l'ombre d'un parent ? Même Nora ne le savait pas exactement. Le regard un peu ailleurs, la fillette secoua la tête sans perdre son sourire tout en levant à nouveau la tête vers la jeune femme qui elle ne l'avait jamais quitté de son regard toujours aussi.. triste.

" Toi ton chez-toi te manques aussi ? Enfin.. Par rapport à ce que tu as dis avant, là.. Qu'il faut croire que tu vis ici ou je sais pas trop quoi.. "

En tout cas, avec la cadette des Lockwood, il ne fallait pas craindre qu'elle passe par quatre chemins pour dire ce qu'elle pensait. Des quatre de la fratrie, sans doute était-elle la pire à ce niveau là ; même si, à chaque fois, la petite sentait qu'on risquait de lui taper sur les doigts pour ses questions.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Lun 12 Mai - 0:14





Chocolats et Croissants





La petiote ne s'attarda pas bien longtemps dans ses frusques aussi gelées que trempées. Ainsi, après les questions de Nephthys, elle se leva et commença à lui répondre tout en essayant d'ôter toutes les choses qui devaient lui donner l'impression de toujours être dans la neige. Hésitant entre être subjuguée et inquiète par la vision de la gamine en train de parler tout en vacillant pour manquer de tomber, la jeune femme ne retint pas grand chose de sa première vague de réponses... Elle avait dit habiter non loin d'ici dans un immeuble... Le lieu avait un nom bien précis d'ailleurs, mais il était totalement inconnu pour celle qui était née dans un autre pays...  De toute manière, comment pouvait-on reconnaître quoique ce soit avec toute cette couche blanchâtre qui recouvrait la ville ?  

Prenant une bonne bouffée d'air pour contenir le flux d'émotions qui l'aurait rendue folle, l'Egyptienne continua de regarder Nora, comme une petite fille l'aurait fait derrière les jambes de sa mère. Intriguée, apeurée, agacée, blessée, elle n'arrivait même plus à parler... De ce fait, elle laissa la petite faire la discussion, et prêta une attention particulière à tout ce qu'elle pouvait bien lui dire.  

Au final, elle avait un côté... apaisant, cette Nora... Elle aussi avait beaucoup perdu... Cela se sentait dans son regard... Et puis elle avait avoué que l'endroit où elle vivait avant lui manquait beaucoup... A croire que les regrets unissaient ces deux âmes en peine qui venaient de se trouver.   Posant à nouveau sa tête sur ses genoux, sans quitter des yeux la bohème cette fois, Nephthys la laissa poser ses questions. Pour le coup, elle pouvait reconnaître qu'elle était bien perspicace et cela la conforta dans son envie de répondre même si son esprit était encore ailleurs... bien loin d'ici.  

« Mon... chez-moi ne me manque pas. Il est très loin, au sud-est...»  

A la pensée de l'Egypte, le regard de la jeune femme se perdit dans le vide quelques secondes. Ce pays... Son pays... Il ne lui manquait pas une seule seconde. Non... c'était lui, eux... Ceux qui l'avaient sauvée... et dont l'absence qui lui serrait le cœur avec force...  

« Je n'avais plus d'attache, mais cela allait changer, mais tout ne s'est pas passé comme prévu...»

Le Théâtre aurait sûrement été sa nouvelle maison par la suite, inéluctablement... Mais voilà, sans son fiancé, sans l'enfant qu'elle avait porté... sans cette nouvelle famille qui avait été la sienne... La vie n'avait plus du tout le même goût...  

Retenant alors des larmes, pour ne pas exploser devant la pauvre Nora qui ne demandait rien de mal, Nephthys tourna de nouveau la tête vers la fenêtre tout en se recroquevillant.  Jamais elle n'avait vraiment parlé de tout ça avec autant de calme... Depuis son arrivée, elle n'avait cessée de pleurer, de gémir, de sangloter et de crier qu'on la laisse tranquille avec sa souffrance. Mais face à un enfant... Elle avait... changé même si cela la chamboulait d'une autre façon.

« Oh mais... c'est qu'il y a du monde ici... elle avait raison... »

Arrivant comme une fleur, avec douceur, un homme était apparu dans l'escalier... Un homme qui tira alors l’Égyptienne de ses cauchemars.  

« Tenez, c'est Lucette, elle m'a dit d'vous apporter ça... Des bonnes chocolatines et des croissants... J'ai des chocolats bien chauds aussi, je reviens dans quelques minutes... »

Les yeux écarquillés, Nephthys regarda alors Marcel, l'ancien bienfaiteur qui s'occupait toujours de ses blessures,  s'éloigner avec un sourire rassurant aux lèvres après avoir déposé les viennoiseries près d'elles...  Décidément, il ne cessait de veiller sur elle malgré son refus d'être socibable... Tout comme la vieille dame qui préparait toujours des plats qu'elle ne connaissait pas... Tout le monde était si gentil au final... Peut-être était-il temps de voir le bon côté des choses...

Fixant de ses yeux ambrés les bonnes choses dont l'odeur somptueuse arrivait jusqu'à ses narines, Nephthys finit par poser son regard sur la petiote qui s'était emmitouflée dans la couverture bien chaude. Tendant alors une main fébrile vers une des chocolatines, elle en attrapa une, puis, se fit entendre sur un ton résigné.

« Si on a rien pris quand il sera revenu... On sera mal... »

Pour l'avoir vu souvent la forcer à manger, la jeune femme n'avait pas envie d'être sermonner devant Nora... Gardant bien entre sa main la petite viennoiserie bien chaude, elle finit par la porter à sa douche après une question à l'attention de la jeune bohème.  

« Ton chez-toi te manque... si j'ai bien compris... tu n'es pas d'ici ? »  

Loin d'être idiote malgré la bulle qui l'entourait et qui la coupait du monde, l'Egyptienne avait bien compris que la fillette n'avait pas que de bons souvenirs en tête même si elle souriait...

Et puis... c'était étrange mais elle avait l'impression que plus le temps passait, et plus elle ressentait le besoin de la couvrir...


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Dim 18 Mai - 17:27

Gourmandises


" La gourmandise tue plus de gens que l’épée. "


Si mon ancienne maison me manque ? Un petit peu, oui. Mais plus que quelques grands murs bien agencés, en fait, mais ma famille tout simplement. Dans cette belle maison, nous vivions tous ensembles. Nos parents n'étaient pas toujours là, mais au moins mon frère et mes sœurs étaient là. Là, je voyais à peine les jumeaux et Aurore avait totalement disparu.. J'aurais tellement voulu que nous puissions être adoptés tous ensembles, tout aurait été beaucoup plus simple.. Enfin, j'ai eu beaucoup de chance de tomber sur Henri et Louise malgré tout.


L'esprit ailleurs l'espace d'un instant, la petite fille s'était retrouvée quelques années en arrière, quelques temps avant le drame de cet été-là. Nora se revoyait sortir de sa chambre en compagnie d'Aurore, tandis que Mathilde descendait les escaliers à toute hâte à la poursuite de l'un de ses énièmes petits greffiers. Aloïs lui, était sans doute dans sa chambre comme à son habitude. La maison était habitée, en bas, le couple Lockwood préparait à manger et rien ne semblait capable de briser cette magnifique scène de vie. Sans doute toute la famille irait se promener sur les quais de la Seine dans l'après-midi, sans se douter que ce serait la toute dernière fois qu'ils le feraient.

Comment peut-on imaginer tout perdre par un simple jour d'été ?

Même face à cette pensée nostalgique, la fillette garda un semblant de sourire, ses petites mirettes bleues plongées dans les astres de la bohème toute aussi brisée qu'elle. L'air toujours aussi fatiguée, Ellie posa sa tête sur ses genoux sans quitter des yeux sa petite protégée, semblant ailleurs tout en étant présente ici bas. La jeune femme avoua que son foyer là-bas dans le Sud-est ne lui manquait pas plus que ça, puis aussi que c'était très loin d'ici. Sans doute la Lockwood n'aurait jamais l'occasion de voir un tel endroit, et pourtant, elle rêvait plus tard de pouvoir voyager autour du monde.

Comment pouvait-elle ne pas regretter son ancien chez-elle ? Avait-elle de mauvais souvenirs là-bas ? Y avait-elle perdu ses proches comme Nora ? Qu'avait-il bien se passer ? Au fond, changer d'air n'avait pas été une si mauvaise chose pour la petite. Ne plus voir les endroits qui font souffrir aident partiellement à oublier.

" Je n'avais plus d'attache, mais cela allait changer, mais tout ne s'est pas passé comme prévu... "

Tout ne s'était pas passé comme prévu ? A quoi pouvait-elle faire référence ? La fillette fit de grands yeux, curieuse et attentive. Pourtant, Ellie finit par fuir son regard pour le reporter de nouveau vers le néant de la fenêtre, finissant par se recroqueviller sur elle-même. Était-ce finit ? N'allait-elle plus parler du tout ? Un peu mal-à-l'aise, la gamine se rapprocha de son interlocutrice, tentant de faire la conversation.

Parce qu'au fond, quand on avait vécut un an dans le silence, on ne voulait plus jamais y être replongé.

" Je.. Ça devait être beau, où que ce soit.. Le sud. En plus il doit pas y avoir beaucoup de neige là-bas ! "

Un fin rire s'échappa des lèvres de Nora tandis qu'elle se relaissait tomber assise dans le gros coussin coloré. Un coin sans neige.. Qu'est-ce que ça devait être triste quand même ! Toutes les saisons étaient belles, mais celles qui étaient froides étaient de loin les préférées de la petiote. De toute façon, cela faisait bien longtemps qu'elle haïssait l'été.

" Oh mais... c'est qu'il y a du monde ici... elle avait raison... " souffla un homme apparu de nulle part, " Tenez, c'est Lucette, elle m'a dit d'vous apporter ça... Des bonnes chocolatines et des croissants... J'ai des chocolats bien chauds aussi, je reviens dans quelques minutes... "

Un grand homme arriva. Le poids d'un certain nombre d'années pesait sur ses épaules et sur son visage, mais il n'avait pas l'air de quelqu'un de méchant. Cependant, la petite fille tira un peu la couverture devant son visage, comme si cela pourrait la protéger d'un éventuel regard déplacé. Voilà qu'il venait déposer un panier plein de belles viennoiseries dont l'odeur vint remonter jusqu'aux narines de la petite fille. Ça sentait si bon le beurre et l'odeur du four encore tout chaud. Sans doute tout cela venait tout juste d'être cuit. Pourtant, la Lockwood n'osa pas tendre la main pour en prendre un, et ce, même lorsque le vieil homme fut redescendu.

La bohème au regard triste, elle, n'hésita pas un instant avant de prendre une chocolatine bien chaude entre ses doigts. Ellie clama à la petite fille de prendre quelque chose avant que l'homme ne revienne, sinon, toutes deux passeraient un sale quart d'heure.

" Je.. Je peux vraiment ? "

Un petit sourire traversa son visage tandis qu'elle regardait la jeune femme, puis, ne se faisant pas prier plus longtemps, Nora prit un croissant bien chaud entre ses doigts. Cela sentait si bon le beurre que la gamine aurait pu rester des heures à respirer cette douce odeur sans jamais oser le manger. Pourtant, la gourmandise fut plus forte et bien vite une partie de la viennoiserie disparut dans la bouche de la fillette.

" Ton chez-toi te manque... si j'ai bien compris... tu n'es pas d'ici ? "

Crispant tout doucement ses doigts sur son croissant, de nombreuses miettes s'écrasant sur le sol, la petite baissa le regard alors. Face à une telle question la Lockwood secoua la tête tout en gardant son attention portée sur sa viennoiserie.

" Non, enfin.. Si mais pas vraiment. J'ai toujours vécu à Paris, mais avant on était pas loin du Pont Neuf, j.. juste à côté de la Seine.. "

Sa gorge se serra lorsqu'elle parla de cet endroit. En un violent flash, la petite retourna des années en arrière, elle eut l'impression que l'eau gagnait à nouveau ses poumons et l'empêchait alors de respirer. Un hoquet nerveux s'échappa de sa gorge. Allait-elle finir noyée dans un endroit totalement dépourvu d'eau ? Quelle triste fin pour une petite fille qui avait survécu à la mort.

Pendant quelques instants qui parurent durer une éternité, la gamine garda le regard posé sur ce pauvre croissant à moitié mangé ; incapable de dire quoi que ce soit de plus.

" Eh bah alors ? C'est qu'ça cause plus par ici.. Trop occupées à manger j'suppose ? "

Sortie de ses pensées, la petite fille leva la tête à nouveau vers cet homme qui revenait déjà avec deux tasses agrippées à la main par la simple force de deux de ses doigts, ainsi qu'une grosse cruche fumante avec les doigts qui restaient. Avait-il vraiment réussi à grimper jusqu'ici d'une seule main sans en renverser une goutte ? La petite fille ne pouvait que le toiser d'un air admiratif, mais teinté d'une certaine timidité enfantine malgré tout.

En y faisant un peu plus attention, la petite Lockwood était presque sûre que c'était l'homme avec lequel Henri et Louise avaient discuté en arrivant ici - enfin, même si dans le cas de la jeune femme, la communication était un peu plus compliquée. Si les parents de Nora lui avait parlé, cela ne pouvait pas être quelqu'un de mauvais.

" C-C'est très bon. " clama-elle alors, un fin sourire sur le visage, " Merci beaucoup ! "
" C'pas qu'il faut remercier mais Lucette ! Elle vous a aussi fait ça. "

Le sourire aux lèvres, le grand homme vint poser les tasses vides et la cruche pleine et toujours aussi fumante juste à côté des viennoiseries, remplissant bien vite les récipients vides d'une boisson bien chaude et sentant fort le chocolat. Une nouvelle fois, les narines de la petite fille furent comblées, mais là, elle ne se cacha pas derrière une couverture et n'hésita pas à prendre la tasse entre ses doigts.

" Fais gaffe hein, c'est encore chaud. "
" Oui, oui.. "

N'écoutant que d'une oreille comme la plupart des enfants de son âge et trop pressée de goûter au précieux breuvage, la Lockwood porta la boisson à ses lèvres. Seules quelques gouttes touchèrent sa langue avant que la gamine ne se décide à reposer la tasse brûlante par terre, une grimace douloureuse sur le visage. Un léger rire s'échappa des lèvres de Marcel tandis qu'il tapotait la tête de la pauvre petite qui venait de se brûler la langue.

" On pourra pas dire que jt'avais pas prévenue.. "

Toujours grimaçante, la petite fille ne put s'empêcher d'afficher un fin sourire avant de croquer une nouvelle fois dans son croissant, espérant sans doute que la douceur de la pâte beurrée et tiède apaise sa langue endolorie.

" En tout cas, ça fait plaisir d'te voir accompagnée, Ellie.. " continua-t-il alors d'une voix plus douce, " Vous devriez aller faire un tour dehors tant qu'il fait encore jour, ça a arrêté d'neiger. "

Les yeux bien plus pétillants qu'avant, la gamine tourna alors son regard vers l'habitante des lieux en quête d'une réponse. Supportait-elle seulement la neige ?




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Lun 26 Mai - 22:49





Balade dans la neige ?





Marcel revint bien vite aux côtés du duo improbable, pour déposer les chocolats chauds dont l'odeur titilla les narines de Nephthys. Silencieuse, comme à son habitude, la jeune femme, qui s'était contentée de regarder la petiote manger, continua de rester à l'écart pour contempler l'échange entre l'Ancien et Nora. Cette chaleur... C'était étrange... C'était... comme si leurs simples présences venaient apporter un peu de joie dans son monde si terne.... comme si entendre leurs voix allaient lui permettre de s'endormir rapidement tant elle se sentait en confiance. Peut-être qu'elle pouvait se sentir bien ici... entre les murs de ce vieux Théâtre...

Perdue dans ses pensées, l'Egyptienne revint de nouveau à la réalité lorsqu'elle perçut fortement la voix de Marcel. Clignant des yeux non sans afficher un air renfrogné, elle se sentit prise au dépourvu face à ses observations et à sa proposition. Cela lui faisait plaisir de la voir accompagnée, ça, elle voulait bien l'entendre, mais de là à aller crapahuter dans la neige, il y avait des limites !

« Heh... mais... je... c'est... »

Impossible de dire un mot, incapable de se montrer catégorique en imaginant la mine déçue de la petiote qu'elle ne connaissait même pas, la jeune femme avait balbutié, ce qui avait tiré un éclat de rire au petit vieux qui avait commencé à quitter la Mezzanine. Se retournant alors vers Nora en contenant un soupir, Nephthys fourra une chocolatine entière dans sa bouche puis se tourna pour la énième fois vers la fenêtre. Non, il n'était pas question d'aller là bas... Non, non, non...

« Onnh, hoonn ibuah bah hann l'beige »

Percutant rapidement que son charabia avait sans doute était incompréhensible, elle déglutit difficilement puis détourna ses yeux de la fenêtre pour les plonger dans ceux de la jeune bohème.

« Non, on ira pas dans la neige, t'es à peine réchauffée, tes habits sont encore mouillés j'suis sûre... Et puis il faut finir tout ça...  »

Sortir... Elle avait peur de sortir, là était la véritable raison de son refus. Dehors, il faisait froid, et en plus, elle n'avait pas vraiment envie de se confronter aux autres. La gamine était déjà une exception, il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Cependant... après coup, et imaginant la bouille déçue de bohème... L'Egyptienne laissa échapper un grognement à peine audible, puis, se rattrapa en levant les yeux vers le plafond.

« Sauf si tu veux vraiment y aller, on embarque tout ça, et... on va dehors... je te suivrai. »

Oh, elle regretta bien vite sa proposition, mais il était à présent trop tard pour faire demi-tour. Son destin reposait entre les mains de Nora, juste à côté de la chocolatine...


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Dim 1 Juin - 23:59

Promenade


" La patrie, c'est toutes les promenades qu'on peut faire à pied autour de son village. "


Au final, même si cet homme est vachement plus grand - et plus vieux, surtout ! - que moi, même s'il m'a un peu foutu la trouille au début.. Ben je le trouve plutôt sympa. Les gens d'ici, tous ces bohèmes avec qui Henri et Louise sont liés, sans doute sont-ils tous aussi sympathiques que lui et Ellie peuvent l'être. Bon, d'accord, elle m'avait un peu crié dessus, mais je suis sûre que si Louise pouvait le faire, elle le ferait aussi si je venais à être en danger. Enfin.. Je suis sûre qu'elle est capable de crier, mais comme elle n'entend rien.. Ça doit pas être facile tous les jours d'avoir un soucis comme le sien. ... Bref, les gens sont plutôt sympas ici.


Quelque peu perdue dans ses pensées à cause de sa pauvre langue brûlée par le chocolat trop chaud, Nora laissait son regard se noyer dans le contenu de sa tasse. La vapeur d'eau s'échappant de la boisson s'envolait dans les airs tout en dansant comme un dragon fuyant sa caverne ou son château pour aller gober un ou deux princes pas très charmants. Pendant un instant, la fillette cligna des yeux pour revenir sur terre, craignant sans doute de se noyer dans une mare géante de chocolat bouillant. Sans doute était-ce encore pire que de finir au fin fond de la Seine.. La gamine eut un long frisson nerveux qui lui parcourut le long de l'échine.

C'est alors que Marcel proposa aux deux comparses d'un jour de faire une petite promenade dans la neige comme celle-ci avait enfin finit de tomber du ciel. Sans leur forcer la main, le grand patriarche finit alors par quitter la mezzanine, sans doute pour aller rejoindre d'autres bohèmes dans la grande salle ; et non sans un rire face à la réaction d'Ellie quant à cette proposition. Cette dernière avait tenté de dire quelque chose, mais seuls de petits mots isolés les uns des autres s'échappèrent de ses lèvres tremblotantes.

Depuis tout ce temps, la Lockwood n'avait pas quitté la jeune femme du regard, ce dernier pétillant d'une petite flamme aussi chaude que celle qui avait dû lui brûler la langue. L'espace d'une seconde, leurs regards se croisèrent, mais bien vite la bohème du Sud détournant le sien vers la fenêtre, tout en mangeant un nouveau pain au chocolat. Encore une fois, elle tenta de dire quelque chose, mais tout le monde le savait : parler la bouche pleine n'était pas forcément quelque chose de très distingué ! Cependant, pour une fille de dix ans, ce genre de détails n'avait que peu d'importance ; ce qui comptait, c'était de comprendre ce que l'autre pouvait bien nous dire. Et là, il fallait avouer que c'était totalement raté !

" Euh.. Ben.. J'ai rien compris. "

Un fin sourire traversa néanmoins son visage lorsque Nora souffla ces quelques mots, avant qu'un léger éclat de rire ne vienne à s'échapper de sa gorge. Décidément, la présence d'Ellie semblait bénéfique à la fillette. D'ailleurs, voilà que l'autre venait à croiser son regard à nouveau.

" Non, on ira pas dans la neige, t'es à peine réchauffée, tes habits sont encore mouillés j'suis sûre... Et puis il faut finir tout ça... "

Face à ces quelques mots, la gamine tourna son regard vers le reste de gourmandises ainsi que le chocolat chaud, tout en perdant quelque peu son sourire déjà si fin à la base. Bon, eh bien ce ne serait pas aujourd'hui que Nora sortirait jouer dehors avec sa nouvelle rencontre ; non pas qu'elle n'aimait pas être ici à ses côtés, grand Dieu non ! Cependant, la petite aurait bien voulu lui montrer les joies de la neige ; elle qui semblait venir d'un pays où il faisait si chaud - au Sud, il fait bien trop chaud pour qu'il y ait de la neige, n'est-ce pas ?

Un grognement un peu rauque et sortit de nulle part força la Lockwood à tourner la tête ; pour constater qu'elle avait de nouveau perdu l'attention d'Ellie.

" Sauf si tu veux vraiment y aller, on embarque tout ça, et... on va dehors... je te suivrai. "

Un nouveau sourire naquit alors de nouveau sur la petite bouille enfantine de la bohème. Se redressant tout en manquant de s'ébouillanter, elle clama d'une voix à peine implorante :

" Oh, oui, s'il te plait Ellie ! Je suis sûre que tout est presque sec pis.. De toute façon ça finira de nouveau mouillé ! Et.. On restera pas longtemps, juste.. juste.. cinq p'tites minutes ? "

Posant sa tasse sur le sol et se relevant, il ne fallut que quelques pas à la gamine pour retrouver son écharpe ainsi que ses chaussettes - toutes encore humides, il fallait l'avouer, même si Nora n'y laissa rien paraître. Mimant de grands pas en avant pour retourner près du coussin pour mettre sa veste ainsi que la couverture, la fillette ne s'arrêta pas de parler pour autant :

" Je vais te montrer comment on marche dans la neige. "

Un pas devant l'autre, oui voilà comme ça tu peux le faire, fais de grands pas.. Ah non pas là ! Je suis sûre qu'il y a une bouche d'égout, faudrait pas mettre ton pied n'importe où ! Y en a qui ont perdu leur jambe comme ça ! C'est l'homme sans jambe de la rue là-bas qui me l'a dit. Paraîtrait même qu'il aurait sauté dans un trou si énorme qu'on aurait dû lui scier les jambes pour qu'il puisse en sortir !

Continuant à mimer ses pas, la gamine avait finit par jeter un coup d’œil par-dessus la mezzanine, comme si, d'une certaine manière, elle cherchait à voir plus loin que personne n'avait jamais vu.

" De dehors, je pourrais te montrer où est ma maison ! Enfin.. Normalement. "

Ceci dit, la parisienne refit quelques pas - mais normaux, cette fois-ci - en direction de son interlocutrice. Ses petites mains gantées finirent alors par se tendre de nouveau vers Ellie ; tandis qu'un nouveau - et un peu timide - sourire étirait ses lèvres.

" Ça te dérange pas.. Hein ? "

Oh et puis, si elle n'avait pas voulu sortir, sans doute lui aurait-elle clairement dit. Pas vrai ? L'hiver n'arrivait qu'une fois dans l'année, il fallait en profiter ! De toute manière, Nora n'aimait plus l'été ni sa chaleur depuis de longs mois maintenant.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Mar 17 Juin - 0:39





Cendre et Manteau Blanc





En effet, Nephthys regretta d'être revenue sur ses paroles lorsqu'elle vit la bouille de la gamine s'illuminer. Bon dieu... Cela lui rappela tellement les gosses qu'elle avait connus durant son trajet qui l'avait menée à Paris avec les frères Nassien qu'elle resta un moment figée. Depuis son arrivée au théâtre, elle avait pris soin d'éviter les enfants, à cause des multiples traumatismes... Et puis, il fallait dire aussi qu'elle avait une manière bien à elle d'être démonstrative en temps normal... Alors en plein dépression, cela n'avait jamais présagé rien de bon. Toutefois, la présence de cette jeune bohème lui apportait quelque chose de... différent. En effet, en plus de ressentir ses malaises constants et des envies de sangloter en hurlant, elle se sentait étrangement à l'aise. A croire qu'elle avait reconnu sa peine en cette petiote aux yeux d'un bleu envoûtant. Oui, cela devait être ça sûrement, même si elle ne la connaissait que depuis quelques minutes.

Ainsi, après un long moment de silence durant lequel l'Egyptienne n'avait cessé de soupirer et de grimacer, une voix rauque et résolue se fit entendre.

« Bon... très bien. Allons-y. »

Gardant son chocolat à la main, la jeune femme se leva doucement, non sans camoufler la douleur qui vint lui faire tourner la tête quelques secondes... Les soins de Marcel avaient beau être efficaces, elle n'en restait pas moins affaiblie... Néanmoins, prendre l'air ne pouvait que lui faire du bien... Même si cela impliquait de la souffrance.

« Je passe devant, tu descends après. C'est plus... sûr. »

Nouvelle épreuve, nouveau soupir, Nephthys descendit la grosse échelle en gardant habilement sa boisson entre les mains. Jetant un coup d'oeil aux alentours, elle fut surprise de voir que personne dans le coin ne se trouvait là à part Marcel, et la vieille Lucette... La réunion improvisée allait sans doute prendre plus de temps que prévue...

« Profitez-en, le soleil commence à sortir et les autres sont bien occupés ! Mais faites attention à ne pas glisser ! »
« Oui, oui... »

Baissant la tête suite à la phrase amicale du vieux bonhomme, elle resta silencieuse, puis emboîta le pas vers la sortie, la petiote à ses côtés pour une virée improvisée dans... l'étendue glace au manteau blanc....

« J'ai froid rien qu'en regardant... »

La vision était belle certes, mais très... bizarre. Frissonnant comme une feuille, l’Égyptienne engloutit son chocolat chaud, puis posa sa tasse sur un rebord après avoir poussé un grognement qui voulait clairement dire que son palais venait d'être brûlé au troisième degré. Ainsi, elle attendit de longues secondes avant de reporter son attention sur la gosse, tout en sortant une cigarette d'une de ses poches...

« Alors... C'est où... chez toi ? »

Allumant le bâtonnet de tabac pour le porter à sa bouche de façon automatique, la jeune femme regarda alors dans le vide. Fumer... Voilà une chose qu'elle avait arrêté il y a quelques semaines, mais qu'elle avait reprit depuis la mort de ses proches... Cela la calmait, même si elle en abusait de trop comme lui disait le vieux Marcel, mais au final, cela prouvait qu'elle avait recommencé à vivre... A sa façon.

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Sam 28 Juin - 17:43

Froid


" Ce n'est pas un coup de froid qui me tuera. C'est d'avoir vécu. "


D'après ce que j'avais compris, Ellie venait des pays chauds du Sud, ce qui signifiait qu'elle ne devait pas voir de la neige tous les jours. Pas vrai ? Si j'avais été à sa place, dans un pays comme le nôtre après avoir vécu dans une contrée comme la sienne, j'aurais tout fait pour voir ce que je ne pouvais jamais voir ; les déserts par exemple ! Je pense que de grandes dunes de sables à perte de vue doivent être aussi belles qu'un champs totalement enneigé ! Il faudra que je lui demande..


Jouer dans la neige en compagnie de cette nouvelle rencontre avait réussi à faire de nouveau pétiller les yeux de la parisienne. Après tout, la petite Lockwood demeurait une enfant ; perturbée, certes, mais une gamine quand même. Quand la femme du Sud finit par accepter sa requête - non sans de nombreux soupirs et grondements rauques qui lui étaient caractéristiques - la petite bohème ne put s'empêcher d'étirer un large sourire sur son visage, rayonnant comme il ne l'avait pas fait depuis fort longtemps.

Ellie finit alors par se lever et pleine de bons sentiments - enfin, aux yeux de sa petite protégée - elle se proposa de descendre la première de la mezzanine, son chocolat chaud à la main. La descente ne fut pas des plus aisées pour Nora, mais elle s'en sortit malgré tout plutôt bien ; monnayant quelques gouttes de cacao sur le sol, bien évidemment.

La petite âme fut surprise de voir que la plupart des personnes présentes dans la pièce à vivre du théâtre avaient disparues depuis qu'elle avait rejoint la mezzanine ; ses parents adoptifs manquant eux aussi à l'appel. Loin de s'inquiéter, la gamine sembla même soulagée de ne plus voir autant de monde, seulement ce vieil homme si gentil accompagnée d'une femme encore plus âgée que lui - mais à l'air tout aussi douce. Il leur adressa un large sourire.

" Profitez-en, le soleil commence à sortir et les autres sont bien occupés ! Mais faites attention à ne pas glisser ! "
" Oui, oui... "
" Promis ! On fera attention ! "

Marchant aux côtés de la bohème des pays chauds, la Lockwood et elle finirent par arriver face à l'étendue de neige qui recouvrait les sols de Montmartre. Le regard perdu dans ce blanc infini, les petits yeux bleus de la gamine la piquèrent l'espace d'un instant

" J'ai froid rien qu'en regardant... "

Relevant le regard en direction d'Ellie, c'est un sourire plus grand qui traversa son visage alors. Son chocolat chaud toujours à la main, il ne fallut pas longtemps à la fillette pour le poser dans la neige pour qu'il refroidisse - notamment lorsque la jeune femme fit une grimace et poussa un grognement qui témoignaient bien du fait que la boisson encore brûlante.

" Fais attention à ne pas avoir trop chaud non plus ! " fit-elle tout en riant de bon cœur.

Faisant quelques pas dans la neige, la fillette tira profit de son expérience de la chute pour ne plus retomber face contre terre ; de toute manière, vu comme la jeune femme semblait affaiblie, personne ne pourrait venir la tirer de là, pas même Henri. Un large sourire sur le visage, ses mains se plongeant dans la neige, il ne fallut pas longtemps à Nora pour être de nouveau interpellée par l'autre bohème.

" Alors... C'est où... chez toi ? "

Une nouvelle odeur âcre de fumée vint lui prendre les narines tandis qu'elle se tournait de nouveau vers son interlocutrice, les mains pleines de neige. L'une d'elles finit malgré tout par se tendre en direction d'un bâtiment que visiblement, seul Nora voyait :

" On ne voit pas super bien d'ici mais.. C'est derrière la façade beige là-bas ! Là où il y a la boulangerie, tu vois ? On dirait pas comme ça, mais pour accéder à notre appartement, faut faire tout le tour alors ça prend un peu de temps. "

Si cela n'avait tenu qu'à elle, la fillette aurait tiré Ellie jusque là-bas, lui aurait même montré à quoi ressemblait leur appartement dans son intégralité ; mais quelque chose fit dire à la fillette que ce n'était pas vraiment le moment. Plus tard, peut-être ?

S'asseyant dans la poudreuse après avoir fait de nouveaux petits pas maladroits, la gamine garda son attention portée sur la jeune femme. D'un petit geste de la main, Nora sembla inviter son interlocutrice à prendre place dans la neige avec elle ; quand bien même c'était terriblement froid et humide.

" Tu en avais déjà vu avant ? ... De la neige ? "

Ses doigts de nouveau plongés dans la neige, ils ne faisaient rien de constructif et se contentaient de repousser les flocons amoncelés dans la poudreuse des ruelles parisiennes. Un fin sourire toujours sur les lèvres, la petite fille avait l'impression d'enterrer ses soucis sous un désert de neige.

" Je sais pas trop si dans les pays chauds y en a beaucoup.. " fit-elle, pensive et songeant à des dunes de sable enneigées, ou des mers gelées, " C'était comment chez toi ? "

Relevant le regard vers son interlocutrice, son sourire finit alors par s'élargir de plus belle. Reprenant son chocolat chaud refroidit grâce au froid, la Lockwood put enfin se délecter de quelques gouttes du breuvage sucré.

Timide insouciance.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Sam 23 Aoû - 21:41





Une nouvelle vie




Une chose était sûre, Nephthys n'aimait pas la neige, et rien ni personne ne pourrait y faire quoique ce soit. C'était trop blanc, trop froid,et  cela donnait un côté fantomatique au paysage qui lui faisait presque regretter la chaleur et les couleurs de son pays. Certes, son avis aurait pu changer, si aucune attaque n'était venue perturber sa vie... Mais voilà, elle était seule, blessée, faible, à Paris, avec une petiote aux vêtements trempés, à regarder le tableau qu'offrait la capitale dont le ciel se remplissait de volutes de fumée.  

«  Eh beh... Il y en a de la neige... La route a du être longue. »

Marcher dans la poudreuse lui paraissait impossible, sous peine de finir totalement congelé. Pourtant, Nora était bien en vie, et pas qu'un peu car même les vêtements trempés, elle arrivait à sourire. De son côté, l’Égyptienne se contrôlait pour ne pas claquer bruyamment des dents et tentait de trouver quelque chose de... beau en fermant les yeux à chaque flocons qui tombait sur son visage. Mais rien n'y faisait, tout semblait triste... Puis les douleurs commençaient à revenir lentement, comme pour lui rappeler ce qu'il s'était passé, et pourquoi elle se trouvait ici.  

«  Il... fait... trop froid...  »

Retenant de nouvelles larmes, Nephthys se concentra de nouveau sur la gamine en perdant son regard dans ses yeux bleus.  

«  Chez moi, ça n'existait pas ça... Il faisait chaud... vraiment chaud... Mais j'en avais déjà vu... Un peu...   »

Au souvenir de la caresse du soleil contre sa peau, la jeune femme s'imagina de nouveau dans la mezzanine, un bon chocolat chaud entre les mains.  Finalement, la bienveillance de Marcel, ainsi que les bons petits plats de Lucette lui manquaient... De plus, elle ne voulait pas non plus que la Bohème à ses côtés n'attrape la mort à cause de cette foutue neige qui se mettait à tomber encore... et encore... et de plus de en plus fort !

«   Bon, allez, on rentre, sinon, t'vas de transformer en glaçon, petite. .  »

Portée par un élan maternelle camouflé derrière un ton plutôt sec, Nephtys avait posé une main sur l'épaule de Nora pour l'inciter à faire demi-tour... Enfin, elle avait ressenti un sentiment positif... similaire à ceux qu'elle avait pu ressentir par le passé... Un instinct, une envie de protéger... Un bon signe qui la poussa à faire une ultime déclaration en marchant vers le théâtre tout en sortant une nouvelle cigarette.

« Je te parlerai un peu de mon pays si tu veux. »

Enfin, un léger sourire prit place sur ses lèvres, révélant une autre personne... Au final, la petiote avait réussi à éclairer sa journée... Un lien était né et elle était persuadée que la gamine n'avait pas été mise sur son chemin par hasard...

Le destin dit-on... Le destin.


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Tout a un commencement [Pv. Nephthys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme tout nu !!!
» Livre à disposition: Savoir tout faire avec Photoshop
» salut tout le monde,,voici une de mes dernieres acquisitions
» Les petits gestes qui veulent tout dire
» Tout savoir sur la photo...

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: