Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
" Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Jeu 10 Juil - 0:32

Voix


" Ce que la voix peut cacher, le regard le livre. "


Je ne me souviens plus, je ne sais pas depuis quand je n'ai pas ouvert les yeux correctement. Suis-je tombé dans l'inconscience depuis mon combat avec cet exorciste ? Suis-je à nouveau enfermé dans les bas-fonds de la Congrégation ? Dans une cellule si sombre que je ne vois que l'obscurité ? Suis-je encore seulement de ce monde ? Non, je ne suis pas mort.. Je me pose trop de questions, alors qu'une réponse est déjà toute écrite : je ne suis tout simplement plus maître de mon corps.


Il y a trois jours, juste après l'altercation avec l'exorciste Seth Sem Cairn.

Un regard nouveau était porté sur le monde, grâce au cendres de celui d'Allen Walker ; ou tout du moins, de la personne qui contrôlait aujourd'hui son corps. Voilà plus de trente-cinq ans que Néah n'avait pas vu ce qu'un être normal pouvait voir, une éternité qu'il n'avait plus rien ressenti, plus rien vécu ; après tout, lorsqu'on meurt, il est impossible en général de faire machine arrière. Pourtant, grâce à la blessure infligée par cet épéiste dénommé Kanda et le trouble occasionné par ce combat contre Seth, le descendant de Noé avait pu à nouveau ouvrir les yeux sur un monde bien différent de celui qu'il avait pu connaître à son époque.

Conformément à ce que l'exorciste avait prévu à la base, il fallait quitter l'Angleterre au plus vite. L'Ordre Noir était présent sur la plage mais finirait par partir dans la nuit avec cet exorciste à l'innocence brisée. Le lendemain, Néah partirait pour la France afin de fuir les éventuels poursuivants de son réceptacle.

Le lendemain matin, il prit la route.


Garder le contrôle sur ce corps n'était pas chose aisé ; de nombreuses fois, Allen avait réussit à reprendre le dessus, avant de nouveau sombrer dans l'inconscience. Certains marins avaient du le prendre fou - ou alors bien malade. Il n'y avait aucune main tendue vers lui, personne pour l'aider à se relever pour de bon. Bientôt, Néah aurait retrouvé ses souvenirs et Allen Walker disparaîtrait pour de bon. Dire qu'à une autre époque, les deux jeunes hommes avaient été proches.. Désormais, ils semblaient se livrer une lutte sans merci pour prendre le contrôle d'un corps. Comment Allen avait-il pu oublier cette promesse qu'il lui avait faite il y a trente-cinq ans ? Le Noé avait beau tourner la question dans tous les sens, jamais il n'obtenait la moindre réponse.

Son regard las finissait alors par se poser sur l'horizon, sur cette mer infinie aussi bleue que le ciel. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer depuis sa mort ?


Deux jours plus tard.

L'arrivée au port de Calais se fit sans encombre - enfin tout du moins, en apparence. La météo estivale avait été clémente pour les marins français et elle leur avait permis d'éviter une tempête. Il aurait été stupide de mourir aussi facilement. Mère nature pouvait néanmoins parfois être impitoyable.

Timcampy juché sur son épaule, le jeune Walker descendit du bateau, après avoir fait un simple signe de têtes aux gens de petite-vie de l'embarcation, leur adressant également un sourire. A s'y méprendre, n'importe quelle connaissance d'Allen n'aurait sans doute pas réussi à faire la différence entre lui et l'entité qui vivait aujourd'hui à sa place. Jouait-il à un jeu ou était-ce sa véritable personnalité ? Lui-même n'était plus capable de se souvenir ce qu'il avait bien pu être il y a trente-cinq ans ; même s'il prenait Allen pour un véritable crétin, avec toute son humanité. Un ennemi malgré tout.

Le regard porté sur le port, un air cependant bien différent de ceux que le Destructeur du Temps avait l'habitude d'afficher, Néah ne put s'empêcher de souffler, à lui-même comme à son fidèle compagnon :

" La France n'a décidément rien a envier à l'Angleterre. "

Tout ici y était plus beau, plus gai, rien à voir avec l'Angleterre grise et sombre qu'il avait pu connaître par le passé. La France avait toujours été considéré comme un beau pays ; même après trente-cinq longues années, cela n'avait pas changé.

Les mains dans les poches, une certaine douleur ne disparaissant jamais de son ventre, le Noé se mit en marche dans les rues faites de pavé de la ville portuaire de Calais. Tout était calme, quand bien même la mâtinée était bien avancée ; sans doute de nombreuses personnes prenaient leur repas à ce moment-là. Avançant à découvert, sans crainte le regard des gens, ni même de tomber sur un éventuel poursuivant d'Allen Walker, la Destruction prenait un malin plaisir à croiser le regard des gens. Néanmoins, il fallait rester prudent ; Adam voulait sa mort. Enfin.. sans doute.

L'espace d'un instant, le jeune homme s'arrêta, portant son attention sur une grande place verdoyante où de nombreux passants furetaient alors. Quand bien même Néah avançait sans crainte, cet endroit était trop bondé à son goût. Trop de danger, assurément.

Il reprit sa route ; mais pour combien de temps ?


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Sam 12 Juil - 18:52

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Je t'avais pourtant demandé de ne pas faire ça. Caem que fais-tu réellement ? Ton esprit est perturbé, tu ne sais plus ce que tu fais. Tu avais demandé de partir pour la France dès que tu avais su, dès que les informations étaient arrivées à tes oreilles de sourdes. Je te les avais fait parvenir en sachant pourtant que c'était une très mauvaise idée, j'aurais dû m'abstenir maintenant que je sais ce que tu t'apprêtes à faire. Allen a été vu en Europe. Tu ne savais pas toi-même pourquoi tu étais partie le retrouver, tu ne savais même pas s'il était lui-même à présent ou si Neah avait finis par prendre possession de lui, mais tu avais besoin de le savoir. Il avait été là pour toi lorsque tu étais perdu, lorsque ta vie avait totalement changé, c'était à ton tour maintenant. Voilà ce qui te motiver à aller en France. Les équipes du Royaume-Unis et de l'Italie avait déjà été faites avant que tu ne te proposes, il ne restait plus que cet hexagone dont les beautés t'avaient fait rêver lorsque tu étais plus jeune. Tu t'en fichais, tu avais besoin de le voir, peut-être même de l'aider, même si s'était totalement contre les ordres. Tu ne pouvais tout simplement pas le trahir et tu le connaissais, comment aurait-il pu trahir la congrégation ? C'était inimaginable, où étais-tu tout simplement trop naïve ?

Par logique, vos pas vous avez mené à Calais. S'il avait quitté l'Angleterre pour la France, ce port était surement sa nouvelle cachette. Toi qui habituellement prenait le temps d'observer le paysage, admirer la beauté d'une ville inconnue, aujourd'hui tu regardais autour de toi pour une tout autre raison : la fuite. Tu ne voulais pas rester avec tes partenaires de missions si tu venais à retrouver Allen, le protéger était une chose, le faire face à toute un ordre de traqueurs et des exorcistes c'était une autre affaire, tu n'étais pas puissante et même si tu croyais en la force du Walker, tu ne voulais pas le pousser à se battre contre des alliés, sa bonté et son humanité en prendrait un coup. Tu ne savais même pas comment tu réagirais quand tu le verrais qu'il soit Neah ou bien Allen. Votre relation était plutôt complexe, tu ne savais pas comment réagir face à lui, mais tu savais une chose, tu ne le blesserais pas, tu ne le pouvais tout simplement pas et tu savais que face à lui, tu n'étais rien. Tu étais fière, pas suicidaire.

Une ruelle sur le côté gauche. Un groupe d’adolescents qui crient. Un marché. Tu retenais à peu prêt tous les échappatoires qui t’étaient présentés. Il fallait que tu arrives à « te perdre » de manière à ce que cela ne paraisse en rien suspect. Tu ne pouvais pas être désigné ou même suspecter de trahisons, comment aurais-tu des informations sur celui que tu recherches ? Comment retrouverais-tu Allen dans ces cas là ? Il avait fait une promesse et tu allais l’aider à la tenir. Du moins c’était l’excuse que tu laissais paraître dans ton esprit, mais tu ne savais pas vraiment pourquoi tu faisais tout ça. Et tu ne voulais pas le savoir, tu rougissais lorsque tu y pensais. La dernière fois que tu l’avais vu, c’était lors du bal de Noël où tu l’avais abandonné par peur de ce que tu avais ressentit lorsqu’il t’avait prise contre lui pour une danse tout à fait chaste. Tu n’avais pas pu éclaircir le mystère derrière cette sensation agréable et en même temps très gênante. Au fond tu savais ce que c’était, mais tu n’arrivais pas à te l’avouer, c’était trop, c’était humiliant.

Soudain, alors que tu ne t'y attendais pas, le groupe qui t'accompagnait se mit à courir. Avait-il trouver Allen ? Ton coeur battait la chamade, tu voulais aller voir, mais tu t'éclipsais dans une ruelle non loin bloquée par un stand de légumes. Si tu y allais maintenant et qu'ils s'en prenaient à Allen tu ne pourrais que rester figé sans pouvoir lui dire quoi que ce soit, tu ne pourrais même pas l'aider comme tu te l'étais promis. Maintenant seule dans cette ruelle, tu fermais les yeux en m'activant. Les émotions de toutes les personnes autour de toi t'envahir, la satisfaction d'avoir vendu un poisson plus cher qu'il ne le vaut en réalité, la peur d'une mère qui a laissé son fils se baladait seul dans ce marché. Tu te concentras un peu plus en prononçant un mot.

« Léitheoireachte. »

Tout sembla plus clair. Ton esprit se focalisait sur un mot, un seul 'Allen', tu le saurais si jamais quelqu'un à proximité pensait à lui. Les pensées de tes camarades te vinrent à l'esprit, oui ils l'avaient vu, du moins c'est ce qu'il pensait. Tu étais terrifiée, mais seulement un instant. Une autre personne était là, une autre dont les pensées étaient focalisées elles aussi sur Allen. Tu ne le connaissais pas. Ce mélange de sentiments t'était inconnu. Qui était-il ? Il ne te fallu qu'un instant avant de te lever et de partir dans la direction de cet homme. Tu te fichais pas mal de tes partenaires, tu leur dirais innocemment qu'étant sourde tu n'avais pas entendu les ordres qui étaient de suivre la course. Ce n'était pas totalement faux en réalité, si tu ne les avais pas vus détaler, jamais tu n'aurais su qu'ils s'étaient éloignés.

Tes pas te menèrent sur une place, admirer le paysage ne fut pas ton premier réflexe comme tu l'aurais fait habituellement. Non tu cherchais celui qui avait pensé à Allen. Tu te fichais que les passants aient peur de tes oreilles, il fallait que tu le trouves. Soudain ça te parut évident. Devant toi. Ces cheveux, cette carrure, c'était lui ! Tu restas figé pendant un instant, mais le voyant s'éloigner ton corps bougea tout seul.

« Allen ! »

Tu t'approchais de lui sans vraiment réfléchir, puis soudain ton rythme ralentit, ton poing se serra. Pourquoi Allen penserait à lui ? Comment pourrait-il ressentir tous ces sentiments ? Ce n'était pas lui. Tu continuais à t'approcher pour qu'il puisse entendre tes mots.

« Tu es le 14e n’est-ce pas ? »


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Mer 16 Juil - 0:44

Regard


" Le regard indifférent est un perpétuel adieu. "


Me voilà prisonnier d'un corps qui ne m'appartient plus, bien qu'il fut mien jusqu'à peu. J'aurai tant aimé obtenir plus de réponses avant de sombrer de la sorte, ne plus exister. Non, je n'abandonnerais pas, le Quatorzième ne peut pas prendre le dessus plus longtemps, pourtant.. J'ai l'impression d'être retenu au fond d'un puits dont je ne pourrais sortir seul. ... Quelle est cette voix que j'entends ?


Le pas léger, le descendant de Noé avait quitté cette place bien trop bondé à son goût. Ce n'était pas que les foules le gênaient, mais dans l'état actuel, sans doute était-ce un peu trop dangereux de s'aventurer là. Ce ne seraient pas quelques exorcistes qui parviendraient à le mettre en déroute, mais attirer l'attention serait une très mauvaise chose ; surtout avec le retour d'Apochryphos. À ce jour, Néah était incapable de savoir quand l'affreuse innocence à l'apparence humaine - bien que monstrueuse - allait refaire son apparition. Tant qu'il existait, la vie de l’apôtre ne tenait qu'à un fil. Grâce à la mémoire visuelle de Timcampy, il avait put voir ce que la chose avait fait à son ancienne sœur Road. Ce n'était pas un adversaire à prendre à la légère, comme les exorcistes ou les autres Noés ; Néah en avait tué certains il y a 35 ans, il serait prêt à recommencer.

Sa main droite se leva pour doucement passer sur la tête de Timcampy, tandis qu'un léger sourire étirait les lèvres de la Destruction. Au fond, même après avoir trahi sa famille, il ne demeurait pas seul pour autant. Enfin, il n'allait pas faire dans les sentiments.

" Allen ! "

Quand bien même ce n'était pas son nom, Néah se stoppa. Une voix féminine, qu'il semblait avoir déjà entendu quelque part. Un bref regard vers l'arrière, puis il se tourna en sa direction, tout sourire disparu.

La jeune femme qui s'approchait désormais d'un pas lent en sa direction donna une étrange impression de déjà-vu au Noé, bien qu'il ne le montra pas. Cette longue chevelure brune et ce regard pourpre.. Il était certain de l'avoir déjà vu quelque part. Le regard de la demoiselle changea d'un coup du tac au tac, s'arrêtant par la même occasion. Quelque chose avait du faire tilt dans sa petite tête brune. L'apôtre gardait, quant à lui, un air interdit.

" Tu es le 14e n’est-ce pas ? "

Un sourire s'étira sur les lèvres de l'intéressé. Rien ni plus qu'un simple sourire.

Reportant son attention vers le golem doré - à l'air désormais désolé par la présence de la jeune femme - Néah finit par mettre un nom sur ce visage. S'il semblait la connaître, c'était de part les souvenirs d'Allen, mais également - et encore une fois - grâce à la mémoire de Timcampy. Durant leur voyage en bateau, il n'avait pu s'empêcher d'en apprendre un peu plus sur le corps qu'il habitait désormais. Qui était Allen Walker.

" Serait-ce Caem ? "

La créature hocha doucement la tête suite à la question de son créateur. Visiblement, malgré la loyauté dont il avait fait preuve envers le Quatorzième, il semblait regretter Allen.

" Je vois. "

Tandis qu'il tournait à nouveau son regard vers la belle exorciste, ce même sourire resta encré sur son visage. Alors comme ça, elle était à la recherche d'Allen ? Sans doute était-elle désormais bien déçue.

Une nouvelle voix se fit entendre, mais ça, personne mis à part lui ne l'entendit.

Levant rapidement une de ses mains à son front pour y crisper ses doigts, le descendant de Noé se souhaitait pas perdre le contrôle aussi facilement. Comment cette Caem aurait suffi à aider l'anglais à reprendre le dessus sur son corps ? C'était impensable ; était-elle cette main tendue capable de le sortir de ce puits ? Les yeux du jeune Walker changèrent partiellement, mais le combat n'était pas perdu pour autant.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Mer 16 Juil - 2:59

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Tu avais peur à cet instant, vraiment peur, beaucoup trop pour te concentrer sur moi et ainsi contrôler les pensées qui affluaient dans ton esprit. Tu me désactivais avant qu'une migraine prenne place dans ton crâne. Il fallait que tu sois totalement claire dans cette situation. Tu ne connaissais pas Neah, tu ne savais pas à quel point il avait pris possession du corps d'Allen et s'il serait capable de s'en prendre à toi ou non. Se serait plutôt idiot de l'avoir enfin retrouvé et qu'il se retrouve alors avec ton sang sur les mains. Tu ne pouvais pas être imprudente. Il n'avait que l'apparence de ton ami à cet instant. Tu étais crispée, prête à fuir à tout moment, même si tu ne le voulais pas. Un frisson parcouru ton dos alors que le Noé affichait un sourire. Etait-ce un mauvais signe ? Tu hésitais un instant à m'activer de nouveaux, au moins pour connaître ses intentions, mais tu savais qu'avec toute cette pression, tu n'arriverais pas à contrôler ton pouvoir.

« Serait-ce Caem ? »

Un sursaut et tu reculais. Ce ton, ce n'était décidément pas Allen. Le 14e ne s'adressait pas à toi et heureusement, tu aurais eu du mal à lui répondre sans lui montrer toute la peur qui faisait trembler ton corps. Timpampy lui répondit par un hochement de tête. Tu ne l'avais même pas remarqué, bien trop concentrée sur Allen. Tu avais beaucoup entendu parler des Noahs et du danger qu'ils représentent, mais tu ne t'étais jamais retrouvé face à l'un d'eux et cela rendait cette rencontre plus effrayante encore. Tu ne savais rien de leurs pouvoirs ou même de leur puissance. Une autre question envahissait ton esprit au même instant : et si par une chance incroyable tu arrivais à toucher ton adversaire, est-ce qu'Allen serait blessé ? C'était une chose peu plausible dans ton esprit, mais cela t'inquiétait tout de même.

« Je vois »

Ce regard, ce sourire, il te donnait froid dans le dos. C'est lui qu'Allen doit combattre pour rester maître de son corps ? Pendant un instant tu comprenais la méfiance des autres membres de la congrégation à l'égard de l'anglais, mais cette pensée disparue bien vite alors que Neah semblait perdre le contrôle. Tu ne pris même pas le temps de réfléchir, même si ton corps resta figé un instant par peur et par prudence. Tu ne savais pas qui gagnerait entre le noah et Allen, mais tu devais aider l'exorciste comme tu le pouvais. Tu fermais les poings en t'approchant ni trop vite ni trop lentement, la peur n'avait pas disparue après tout. Oubliant ce sentiment et le laissant s'évanouir comme s'il ne t'appartenait plus, tu posais doucement ta main sur l'épaule de ton ami. Est-ce lui ou le noé ?

« Allen, est-ce que c’est toi ? Je … C’est Caem, tu m’entends ? »

Tu te sentais impuissante face à cette scène. Tu voulais aider Allen à reprendre possession de son corps, mais comment faire ? T'entendait-il seulement ? Tu n'en étais pas sûr, mais tu ne voulais pas abandonner. Prise d'un élan de courage, tu te permis de passer tes bras autour du corps du jeune anglais avant de poser ta tête contre son torse. Cette impression, celle que tu avais ressentit au Bal de Noël, elle était là, au fond de ta poitrine. Il était grand, avait-il grandit depuis la dernière fois où n'était-ce qu'une impression ? Tu essayais de ne pas penser au fait que tu faisais un câlin à un homme qui aurait pu te tuer dans la seconde.

« Allen, s’il te plait … Je suis venu pour toi, je crois en toi. »

Les paroles étaient sorties de ta bouche sans que tu ne t'en rendes compte. C'était vrai évidemment, tu ne l'avais pas abandonné comme les autres exorcistes qui s'étaient jetés à sa poursuite, le traquant comme un vulgaire ennemi. Tu n'arrivais pas à comprendre cette logique et encore moins leur méthode. Tu ne pouvais pas trahir la congrégation, tu étais une exorciste depuis qu'Allen t'avait ramené dans cette grande tour, mais tu ne pouvais pas non plus le trahir, lui. La congrégation n'est pas qu'un lieu à tes yeux, elle est les personnes qui vivent à l'intérieur. Tes amis, tes supérieurs et même ceux que tu ne connais pas, c'est un ensemble, comment peuvent-il abandonner un maillons de cette chaîne aussi facilement ? Tes bras se resserrèrent autour du corps de l'anglais. Réveilles toi, Walker.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Mer 16 Juil - 16:16

Réveil


" Si vous voulez vraiment rêver, réveillez-vous... "


Cette voix, je la connais. C'est celle de Caem, impossible de ne pas la reconnaître, même après de longues semaines sans l'avoir entendue. ... Serais-je en train de rêver ? Ça me semble pourtant si réel.. Je me revois des mois en arrière, lorsqu'en voulant protéger Caem et sa famille, je m'étais retrouvé à terre. Sans craindre la mort, elle s'était jetée à mes côtés pour me protéger, pour me réveiller. ... C'est comme une main tendue ; il suffit juste que je me relève.


Malgré ce sourire qu'il avait adressé à la jeune femme, il était évident qu'il n'aurait pas porté la main sur elle. Il n'y avait là aucun passage à vide qui le pousserait au vice de tuer comme faisaient habituellement ses anciens frères et sœurs ; mais maintes fois, il leur avait prouvé qu'il n'était en rien leur semblable. Enfin, la dite Caem n'était malgré tout pas à l'abri pour autant. Alors que le descendant de Noé perdait petit à petit son emprise sur ce corps, il ne lui aurait pas fallut grand chose pour se mettre hors de lui.

Néanmoins, il ne broncha ni ne releva la tête ou le regard lorsque l'irlandaise s'approcha de lui.

Une main se posa délicatement sur son épaule, ce qui fit une fois de plus vriller ses pupilles agitées. Gardant leur couleur cendre ce même depuis le combat face à cet exorciste, quelque chose semblait pourtant changer dans son regard.

" Allen, est-ce que c’est toi ? Je … C’est Caem, tu m’entends ? "

Il ne répondit cependant rien à cette douce voix. Même si on y lisait une certaine terreur.

D'un coup, le jeune Walker - Allen ou Néah ? - sentit une étreinte chaleureuse. Les bras de la jeune femme s'étaient doucement glissés dans son dos tandis que sa tête prenait désormais appui sur son torse. Lui avait finit par lâcher sa tête, les mains désormais relâchés le long de son corps, même si ses mains étaient crispées. Quand bien même son regard ne cessait de changer, petit à petit ses mains tremblantes commencèrent à s'élever, s'approchant des épaules de l'exorciste - ou peut-être plus de sa gorge, en fait.. Dans tous les cas, l'anglais ne la toucha pas, comme s'il ne savait pas quelle attitude adopter ; à moins que lui même ne sache plus vraiment qui il était.

" Allen, s’il te plait … Je suis venu pour toi, je crois en toi. "

Un souffle de stupéfaction s'échappa alors de ses lèvres.

Les yeux grands ouverts, celui que la jeune femme appelait depuis tout à l'heure semblait à nouveau présent. Comme si la main qu'elle lui avait tendu avait suffi à le sortir de ce puits au fond duquel il était tombé. Doucement, la brunette resserra son étreinte. Allen, quant à lui, n'en revenait pas, les mains tremblant toujours dans le vide.

" Caem.. ? "

Il lui suffit de baisser le regard en sa direction pour bien s'assurer que c'était elle qui se tenait juste là, contre lui. Sa simple présence avait quelque chose de rassurante, comme si, tant qu'elle était là, Néah était incapable de revenir. Néanmoins, il suffit de lever les yeux vers ses mains pour se rendre compte d'une triste évidence : avait-il essayé de la tuer ? Que se serait-il passé s'il n'était pas revenu à lui ? Est-ce que le Quatorzième l'aurait.. ?

Ses yeux se gorgèrent de larmes, douloureuses mais aussi nerveuses.

Jamais il n'aurait pu se pardonner d'avoir fait souffrir l'un de ses compagnons ; surtout pas Caem. Posant ses mains sur ses épaules avec douceur - bien qu'un peu de fermeté - l'anglais finit par doucement la faire se décrocher de lui ; à contre cœur. Un pauvre sourire vint traverser son visage, tandis qu'il la lâchait à son tour, faisant un pas en arrière.

" Merci, d'avoir été là.. mais.. je refuse qu'il, ou que je ne te fasse du mal.. "

Lui dire clairement de passer son chemin ? Impossible. Pour le jeune Walker, c'était déjà une telle déchirure que de devoir la voir ici, alors qu'il était en fuite, que sans doute il ne viendrait pas à se remettre de lui forcer la main. Tenter de taire ses émotions, pour le moment, afin d'éviter qu'il ne revienne.. Pourquoi ces larmes ne s'arrêtaient pas de couler dans ce cas ?


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Mer 16 Juil - 18:09

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Tu avais fermé les yeux, ton corps ne tremblait plus, tu étais certaine de pouvoir le ramener, certaine qu'il entendrait ta voix, mais pourquoi ? Tu ne savais pas, tu ne voulais pas savoir, ce n'était pas le moment de penser à ça. Tu refusais d'ouvrir les yeux, par peur peut-être ou parce que tu étais déjà assez mal à l'aise de t'agripper de cette manière à quelqu'un. Ce n'était pas un comportement habituel dans ton milieu, en dehors des câlins d'une mère, ce contact était peu recommandé. Tu ne pouvais pas le lâcher, tu avais l'impression que c'était la seule manière de le ramener et cette étreinte était agréable. Tu avais l'impression de pouvoir te détendre. Enfin. Tu avais enfin la certitude qu'il était toujours là, quelque part et qu'il se battait toujours pour reprendre le contrôle. Tu étais rassurée, même si ça ne changerait rien à sa condition.

« Caem ..? »

Sa voix résonna dans tout ton être. Cette intonation douce et gentille, c'était lui, tu en étais sûre. Pendant un instant tu te fichais des conventions, tu te fichais de savoir s'il était possédé par un noah, tu te fichais des exorcistes et des traqueurs qui auraient pu vous trouver. Il était bien là. C'est à ce moment que tu comprends enfin à quel point il t'a manqué. Tu ne lui avouerais pas tout ça, mais rien que ce câlin aurait pu lui faire comprendre que quelque chose avait changé entre vous depuis votre première rencontre. Tu restas figé un instant, du moins jusqu'à ce qu'il décide de vous détacher l'un de l'autre. C'était douloureux, étrangement douloureux. Tu levais alors les yeux vers son visage, il n'a pas changé.

« Merci d’avoir été là.. mais.. je refuse qu’il, ou que je ne te fasse du mal... »

Il pleure, ton corps se raidit. Le voir dans cet état fit fondre le peu de résistance qu'il te restait, mais tu ne te permis aucune larme. Ce n'était pas le moment de pleurer, pas le moment de craquer, tu avais trop de questions à lui poser. Soudain, l'étrange atmosphère douce et mielleuse prit fin. Tu te sentais soudain honteuse d'avoir osé le toucher comme tu l'avais fait, même si cela t'avait réveillé d'un cauchemar permanent. Tes joues rosirent alors que la scène repassait inlassablement dans ton esprit. Quelle idiote ! Sa phrase prit alors une autre signification face à ton égo de femme forte. Tu sers le poing alors que tu parcoures la distance qui vous sépare encore et tu le frappes dans le ventre avec rage. Tu évacues chaque sentiment qui avait envahi ton corps précédemment. Tu oublies cette impression que tu ne peux nommer et tout redevient comme avant, comme s'il n'était jamais parti.

« Tu crois peut-être pouvoir me faire du mal ? … Tu te prends pour qui Walker ? »

Un léger sourire prit alors tes lèvres. C'est bon de le retrouver. Même après son départ tu avais réussi à t'intégrer à la congrégation. Tu avais évolué, tu avais réussi à me comprendre, à te servir de moi, tu avais compris ton importance dans ce monde en guerre. Tu n'avais pas eu besoin de son aide pour tout ça et pourtant c'est comme s'il avait toujours été là. Ces paroles résonnant dans ton esprit, sa fierté d'être exorciste t'avait donné envie d'y croire, de croire en ta force et en ton innocence. Tu soupirais en reculant et en baissant ton poing.

« C’est quand même agréable de te revoir, alors arrêtes de pleurer. »

Tu avais détourné le regard en prononçant cette phrase. Tu refusais d’accepter les sentiments qui emplissaient ton être à chaque fois que tu posais les yeux sur lui. Tu ne pouvais tout simplement pas. Ton esprit fut alors balayé par une évidence que tu avais préféré ignorer. Tes camarades n’allaient pas tarder à remarquer ton absence. Tu pris la peine de m’activer pour vérifier si aucun d’eux n’était aux alentours. Aucun. Pour le moment.

« Allen, je ne suis pas venue seule, j’ai été obligée d’accompagner un groupe de recherches pour pouvoir te retrouver. Ils ne vont pas mettre encore longtemps avant de se rendre compte que je ne suis plus là. »

Tu n’avais aucune envie de le quitter pour le moment, tu avais des questions à lui poser, il fallait seulement que vous vous teniez à l’écart de ces exorcistes. Ton esprit était partagée entre l’inquiétude d’être trouver et la joie de l’avoir enfin trouver. Pourquoi fallait-il que se soit dans de telles conditions ? Pourquoi ne pouviez vous pas tout simplement partagé un instant sans complication ? Tu n’avais pas le temps de penser à tout ça.

« Je ne te demanderais pas si tu es toujours de notre côté, ni même si tu comptes nous trahir, je connais les réponses à toutes ses questions. Il n’y a qu’une seule chose que je veux savoir : est-ce que je dois m’inquiéter pour toi ? »


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Sam 26 Juil - 14:33

Inquiétude


" A une petite chose, l'inquiétude donne une grande ombre. "


Je ne me suis pas trompé, c’était bien la voix de Caem. Après des jours d’absence, de lutte, j’ai enfin pu ouvrir les yeux à nouveau. Est-ce grâce à elle ? Je suis tenté de répondre que oui.. Jamais je n’aurai pu imaginer la revoir après tout ce temps, tous ces.. évènements, surtout pas aujourd’hui.. Lors de ma fuite du Quartier Général, j’avais espéré la revoir une dernière fois, tout en espérant qu’elle ne croise pas mon regard ni ne me prenne pour le monstre dont tout le monde parlait tant. … Que pensait-elle aujourd’hui ?


Cet instant durant lequel l’irlandaise l’avait serré contre elle, ce moment précis, l’exorciste aurait voulu qu’il ne finisse jamais. Cette étreinte, c’était un doux apaisement, une marque affective et rassurante, une façon d’enfin se rendre compte que dans sa solitude, il continuait d’être entouré. Mais cela n’aurait pas eu le même effet avec un autre de ses compagnons, oh ça non. Allen aurait souhaité passer ses bras dans son dos pour l’enlacer à son tour, lui murmurant que tout allait bien, qu’il allait enfin rentrer à la maison, que tout ceci n’avait été qu’une horrible méprise, un mauvais cauchemar, mais non.. Ce n’était alors qu’un rêve et l’affreux songe, la réalité. Pourquoi avait-il fallut qu’il se détache d’elle aussi vite ? Il pouvait la perdre à tout jamais en faisant cela, mais préférait égoïstement la savoir loin de lui mais en vie que dans ses bras à rendre son tout dernier souffle.

Se séparant d’elle, le jeune Walker ne put s’empêcher de laisser de douloureuses larmes couler le long de ses joues. Pourquoi avait-il fallut que tout ceci arrive ? Il aurait tant voulu se réveiller dans sa chambre ou sur un canapé à la Congrégation, comme si rien de tout cela n’était jamais arrivé..

D’une voix nouée, le Destructeur du Temps se mit à expliquer son geste tout en faisant quelques pas en arrière. Si Néah se réveillait à ce moment-là, qui sait ce qu’il serait capable de faire à la jeune femme. L’anglais n’avait aucune idée de ce qu’étaient ses pouvoirs et ne souhaitait pas les connaître, ni le connaitre lui. Il la remercia, ne voulant pas lui faire du mal, tout en sachant que rien que part ses mots et ses gestes, il l’avait déjà blessé. Le visage de la compatible se transforma d’un coup, pour afficher une mine qui ne présageait rien de bon.

Le poing serré, les joues rougies, la petite brunette s’avança alors à grands pas en direction d’Allen ; sous les yeux ébahis et toujours gorgés de larmes de ce dernier.

" Caem, qu’est-ce que tu.. .. ! "

Trop tard, son poing venait de s’enfoncer avec force dans son ventre. L’anglais en eut le souffle coupé, tandis qu’il se penchait en avant pour tenter de le trouver.

" Tu crois peut-être pouvoir me faire du mal ? … Tu te prends pour qui Walker ? "

Surprit, le jeune homme resta prostré de la sorte mais leva malgré tout les yeux vers l’irlandaise. Un sourire avait fini par se dessiner sur son si doux visage. A cet instant précis, Allen eut l’impression de se retrouver des mois en arrière ; il en aurait presque eut mal à la tête !

" C’est quand même agréable de te revoir, alors arrêtes de pleurer.. "

Son regard à elle ne comptait plus le sien, mais lui fut bien incapable de décrocher ses yeux de son visage. Un sourire s’étira légèrement sur ses lèvres alors que le jeune Walker se frottait douloureusement le ventre ; sans doute allait-il en tirer une bonne marque. Se redressant, il souffla d’une demie-voix :

" J’ai été stupide de croire ça.. Désolé. "

L’écoutait-elle seulement ? Son regard semblait perdu, comme si elle cherchait quelqu’un parmi la foule de la grande place du marché. L’irlandaise vient même à en activer son innocence. Quelque chose ne tournait pas rond ; le maudis en perdit son sourire.

Reportant son attention sur son ancien camarade, Caem lui finit comprendre ce qui la tracassait tant : elle n’était pas venue seule. Accompagnant une unité formée pour retrouver le fuyard, cette dernière n’allait pas mettre beaucoup de temps avant de se rendre compte de sa disparition. Comment avaient-ils pu savoir qu’il arriverait dans cette ville-là à cet instant précis ? Le regard de l’exorciste se voila tandis qu’il serrait doucement le poing : l’exorciste qu’il avait rencontré et qui prêchait la voix du Seigneur avait parlé.

Caem reprit alors la parole, soufflant qu’elle ne lui demanderait pas si son compagnon était toujours de leur côté, ni même s’il comptait les trahir ; elle avait déjà la réponse à toutes ces questions. Le cœur du jeune Walker se serra alors :

" Il n’y a qu’une seule chose que je veux savoir : est-ce que je dois m’inquiéter pour toi ? "

L’air ailleurs, Allen fut alors incapable de la regarder à nouveau dans les yeux. Pendant quelques instants, il resta silencieux, cherchant une réponse convenable à une telle question. Qui sait ce qu’il serait arrivé de lui si la jeune femme ne l’avait pas aidé à reprendre le contrôle ? Il n’osait pas y songer pour le moment.. Un léger sourire s’esquissa sur son visage.

" Tu dois déjà l’être un peu pour avoir pris le risque de t’éloigner des autres.. "

Ce n’était pas une question, ni même une réponse ; seulement une constatation. Comment Caem pouvait-elle se faire des soucis pour lui alors qu’elle, risquait beaucoup si on venait à apprendre cet entretient – que dire ! – cette rencontre avec le fugitif tant recherché. Le jeune Walker finit à nouveau par la regarder dans les yeux ; deux grands améthystes à l’air aujourd’hui si triste. Il n’était pas sans dire qu’il préférait largement lorsque ces derniers brillaient d’une douce arrogance ou d’incompréhension..

" S’ils apprennent ça, tu.. enfin.. " fit-il l’air vague, mais inquiet, " C’est plutôt moi qui devrait m’en faire pour toi.. "

Pourquoi fuyait-il tellement sa question ? Sans doute parce qu’il redoutait la réponse : Néah risquait de détruire sa conscience un jour ou l’autre, Caem aurait alors tout intérêt à se faire du soucis pour lui ; mais il n’avait aucune envie de la troubler d’avantage.. Être en fuite, c’était déjà bien suffisant.

" Timcampy ? " fit-il tout en le prenant entre ses doigts, " Tu veux bien nous avertir si tu vois quelque chose ? "

Aucunement perturbé par le fait que désormais ce n’était plus Néah qui lui parlait mais bien Allen, la créature dorée s’envola dans les airs. S’il était difficilement possible de faire confiance à cette équipe de recherche – à contre cœur, bien évidemment – le Walker pouvait au moins utiliser le golem pour se sentir plus en.. sécurité.

Un fin soupir s’échappa de ses lèvres.



”HRP”:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Lun 28 Juil - 18:13

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

C'était une tension qui faisait trembler ton corps d'une inquiétude incontrôlable. Même s'il te disait de ne pas t'inquiéter tu en serais incapable. Tu haïssais central pour le pousser à fuir, tu haïssais les exorcistes pour le poursuivre et le trahir de cette manière, tu haïssais le noah qui vivait en lui et qui voulait le détruire et cette haine t'avait fait perdre la joie que tu pouvais ressentir en te rendant utile à la congrégation. Comment Allen pourrait-il rester lui-même si son seul compagnon est la solitude ? L'imaginer seul marchant dans la nuit sombre alors que son esprit se bat pour garder sa place dans son corps était déchirant. Il était si gentils, si doux, pourquoi cela devait-il arriver à ce garçon ? Ton corps se raidit alors que la vision de l'exorciste déchiré entre son ancienne joie d'être un membre de l'Ordre noir et sa nouvelle peur de perdre face à Néah, emplissait ton esprit.

Tu levais les yeux vers son visage, l'inquiétude se lisait dans les yeux de l'anglais. Pourquoi était-il si inquiet pour toi ? Dans ton esprit une chose était sûre, personne ne saurait pour cette rencontre. À cet instant tu étais trop en colère contre tes compagnons pour leur donner le crédit dont ils auraient besoin pour trouver Allen. Ils auraient pu, ils auraient réussi, si tu avais décidé de les aider à le faire, mais c'était tout simplement impossible pour toi. Tu ne pouvais pas t'abaisser à une trahison si simple et tu te demandais même comment les autres habitants de la congrégation avaient pu oublier tout ce qu'avait fait l'exorciste en fuite pour eux si facilement. Incompréhensible était le seul mot qui traversait ton esprit en pensant à tout ça. Tu suivais des yeux Timcampy alors que sa petite silhouette disparaissait dans le ciel et tu me désactivais enfin dans un soupire.

« Allen, ce sont des idiots ... Ils te chassent par peur, mais c'est ce qui va créer ce qu'ils redoutent tant. Si j'ai réussi à te ramener, pourquoi ne peuvent-ils pas comprendre que ton coeur est toujours avec nous ? »

Tu n'avais même pas réfléchi avant de prononcer ces phrases, elles venaient tout simplement de tes pensées les plus profondes. Celle qui te permettait de te tenir droite devant lui sans avoir peur. Il était toujours ce garçon qui t'avait protégé dans ton manoir à Dublin. Son innocence assombrissait toujours son bras gauche, sa malédiction barrait toujours son oeil gauche, ses cheveux étaient toujours aussi blancs. Il était le même et tu semblais être la seule à le voir. Tu avais envie de hurler, de frapper ceux qui avaient osés placer les mots Allen et traitre dans la même phrase. Il n'était pas un traître loin de là, il fuyait pour les protéger. Et une chose aurait dû leur mettre la puce à l'oreille, si Allen avait trahis la congrégation et Dieu, pourquoi son arme anti-akuma ne l'avait pas abandonné ? Il y avait tant de preuve de son innocence que cela te rendait folle que personne ne le voit.

« Allen je sais que tu n’es pas lui. Ce qu’il a pu faire ou ce qu’il pourrait faire, ce n’est pas toi. Ce n’est pas parce qu’il détruit à l'aide de ton corps que tu es coupable. »

Tu avais autant besoin d'entendre ces phrases que lui et tu ne pouvais les prononcer que maintenant que vous êtes seul en face à face. Tu croyais en lui, mais tu devais le cacher, faire croire que cette traque était nécessaire, entendre tes compagnons appelaient Allen de manière si détachée que tu aurais voulu les frapper, mais tu ne pouvais pas, tu devais te plier aux ordres de Central, ou du moins le laisser croire. Ta mère t'avait appris à sourire en toute circonstance, tu avais trouvé cela inutile lorsque tu étais plus jeunes, mais cela s'était avéré nécessaire depuis la fuite du Walker.

« J’aurais voulu te ramener à la congrégation, pas pour les mêmes raisons que les autres exorcistes, mais je sais que c’est impossible tant que cette situation ne s’arrange pas. »

La gêne qui avait bloqué chacune de tes tentatives pour lui montrer ton affection avait disparu, ce sujet était bien trop sérieux, pour que tu le frappes où te laisses submerger par une colère venue de sentiments trop puissants que tu ne comprends et ne contrôle pas. Tu tentas un sourire, un véritable sourire, sincère et joyeux et après une grimace zébré de tristesse tu avais finalement réussi à lui donner une vision de ce que sa présence t'apportait. Tu rayonnais soudain d'une lueur qui n'aurait jamais dû être possible dans une telle situation. Tu refusais de nommer l'émotion qui avait soudain pris possession de ton être et qui te permettait ainsi de te laisser aller à la joie. Tu avais besoin de croire à son retour, au fait que tout redeviendrait comme avant, même si ce n'était qu'une vision onirique du futur.

« Je … »

Tu avais levé les yeux vers son visage après t’être approché de lui. Tu avais attrapé sa main gauche toujours gantée dans les tiennes alors que plus aucune gêne n’occupait ton corps.  

« Je crois en toi Allen. Je sais que tu te sortiras de cette situation et tu dois y croire toi aussi. »

Tu avais besoin qu'il croit en tes paroles, autant que tu y croyais. Si cela pouvait lui prouver qu'il n'est pas seul, qu'au moins une personne pense à lui et à la difficulté de sa situation, alors tu lui répéterais ces mots jusqu'à ce qu'ils rentrent enfin dans son esprit. Tu gardais sa main dans les tiennes, après votre étreinte, cela semblait peu, mais suffisant pour te donner l'impression que tu l'aidais. Ne serait-ce qu'un peu. Ton sourire s'agrandit alors que tu serrais ses doigts contre tes paumes. Ton corps te semblait enfin libérer d'un poids, d'une peur qui avait existé sans que tu ne le remarques, peur qu'il t'ait oublié, peur qu'il pense que tu l'avais abandonné, peur qu'il pense que tu avais cru les mots de central. Tu avais pu lui certifier que c'était faux, que ta loyauté était à lui et non pas à ces personnes que tu connaissais à peine et qui voulait te donner des ordres. Personne ne me donne d'ordre. Il n'y a qu'une seule chose que tu ne lui avais pas dite et que tu n'étais pas prête à dire, une phrase qui t'asséchait la gorge et qui te faisait rougir rien qu'à la pensée de ce qu'elle signifiait, une phrase qui avouerait tout ce que ton coeur supporte et la véritable raison de ta présence en France aujourd'hui. Mais tu te muselais ne laissant qu'une nouvelle tirade qui ne voulait pas dire autant, mais qui remettait en cause toute ta personne passer tes lèvres.

« J’ai vraiment besoin de toi, Allen. »

Tu n’avais jamais voulu croire que tu ne pouvais pas vivre sans quelqu’un, mais à cet instant tu en étais sûr. Allen était nécessaire à ta survie dans ce monde hostile, ne serait-ce que pour sourire.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Jeu 7 Aoû - 14:54

Soutien


" La peur du jugement des autres est un des plus sûrs soutiens de la morale. "


J'ai du abandonner mes compagnons de force après le passage d'Apocryphos et des Noés, pourtant, tous ne m'avaient pas tourné le dos. Si je savais Lenalee, Krory et tous les autres de mon côté, c'était sans nul doute le soutien de Caem qui m'apportait le plus. Jamais je n'aurai pu espérer la revoir ainsi après ma fuite, pourtant, elle était là, toujours présente comme je l'avais toujours été pour elle. Ce n'était pas la première fois qu'elle me sauvait la vie. Jamais je ne pourrai suffisamment la remercier pour tout ce qu'elle m'a apporté.


Du haut des cieux, le golem doré cherchait à être discret le plus possible. Si Allen ne devait pas être remarqué, il en allait de même pour lui. Tous connaissaient Timcampy, que ce ne soit de vue ou alors de réputation ; des créatures de ce genre et ayant appartenu à un Maréchal puis à un dit descendant de Noé, ce n'était vraiment pas courant. Enfin, au moins, s'il était repéré, il pourrait brouiller les pistes.

Même avec cette surveillance aérienne, le fuyard n'était pas rassuré pour autant. Il avait peur, oui, bien plus que d'habitude, peur que Caem ne soit vue en sa compagnie, qu'elle ait des ennuis avec Central, si ce n'était pire.. Que pouvaient-ils lui infliger pour obtenir une vérité qui au fond, ne se résumait qu'à une rencontre au détour d'une ruelle française ? Si l'auguste avait pu apprendre quelque chose sur Central depuis qu'il avait été enfermé, c'est qu'ils n'étaient pas aussi blancs qu'ils prétendaient être. Pire, ils étaient une véritable gangrène pour la Congrégation de l'Ombre ; une maladie terrassant de l'intérieur sans que personne ne puisse faire quoi que ce soit.. hormis fuir le lieu de contamination.

Un léger soupir aussi bref qu'un coup de vent ramena l'anglais sur terre.

" Allen, ce sont des idiots ... Ils te chassent par peur, mais c'est ce qui va créer ce qu'ils redoutent tant. Si j'ai réussi à te ramener, pourquoi ne peuvent-ils pas comprendre que ton cœur est toujours avec nous ? "

Ces paroles l'avaient surprit, le forçant à cligner des yeux une première fois. Au fond, il n'avait jamais vraiment douté de ces quelques évidences, mais les entendre de la bouche de quelqu'un d'autre.. surtout de Caem.. Il ne s'y était pas attendu. Néanmoins, son regard sembla s'assombrir l'espace d'un instant : son cœur était bien toujours avec eux, mais Allen était presque incapable de réprimer Néah lorsqu'il se manifestait. Qui sait ce qu'il était capable de faire à ses compagnons ? Jamais il ne pourrait se pardonner de les faire souffrir.

" Ce n'est pas là le problème.. " murmura-t-il alors.

L'irlandaise reprit alors en clamant que le Noé n'était pas lui, que ce n'était pas parce que la Destruction apportait le malheur avec son corps que l'exorciste en était responsable. ... Avait-elle lu dans ses pensées ?

Le poing du Destructeur du Temps se serra, réprimant avec difficulté une colère qu'il ne souhaitait pas transmettre à la jeune femme. Quand bien même Caem avait soufflé ces quelques mots avec une tendre sincérité, lui, ne pouvait les accepter. Apporter la mort, c'était impensable, que ce soit la volonté du Noé ou non, cela ne changeait rien à la donne ; le sang, c'était entre ses doigts à lui qu'il coulerait, quelles que soit les circonstances. Allen s'était toujours promit d'aller de l'avant et d'apaiser les âmes torturées des Akumas ; pas de tuer des humains, encore moins de parfaits innocents. Il préféra rester silencieux pour ne rien briser à cette rencontre.

La jeune femme fit de nouveau entendre le son de sa voix : elle aussi, elle souhaitait ramener le fuyard à la maison mais pas pour les mêmes raisons que les autres exorcistes. Ces simples paroles suffirent à apaiser momentanément l'esprit perturbé du Walker, qui afficha alors un air plus doux. Elle, elle souriait enfin, un simple sourire et pourtant si rayonnant, capable de réchauffer le cœur du fuyard.

" Je … " fit-elle avant de lui prendre doucement la main, " Je crois en toi Allen. Je sais que tu te sortiras de cette situation et tu dois y croire toi aussi. "

Une nouvelle fois, un sourire chaleureux se retranscrit sur la barrière de ses lèvres. Ses doigts passaient entre les siens et même s'il portait toujours des gants, cette nouvelle étreinte apaisa l'exorciste, en plus de ces quelques paroles. Un simple mot s'échappa de ses lèvres :

" Merci.. "

Tournant doucement son poignet pour attraper ses mains entre la sienne - puis entre les deux - le jeune Walker se mit ensuite à doucement les serrer, un fin sourire sur les lèvres. Il n'avait fait que l'arracher à sa petite vie de château, des mois auparavant, puis l'avait un peu aidé à se faire au Quartier Général, mais elle.. lui rendait mille fois plus en retour. Sa simple présence en ces temps sombres le réconfortait dans cette idée.

" J’ai vraiment besoin de toi, Allen. "

Suite à cette simple phrase, l'anglais sentit ses doigts se resserrer sur ceux de la jeune fille. Venait-il vraiment d'entendre ça ? Comment une femme comme Caem était capable de dire ça, elle qui avait toujours tout fait pour montrer à quel point elle avait une force de caractère à toute épreuve ? Le fuyard en perdit son sourire ; trop surprit, trop occupé à fixer son regard améthyste du sien.

" Je.. ... Caem.. "

Incapable de trouver ses mots, le jeune Walker préféra alors garder le silence pendant un instant.

Lâchant doucement ses mains, Allen hésita malgré tout quelques secondes, gardant les bras ballants. Mais très rapidement, il passa ses bras autour de la jeune femme, la serrant à peine contre lui, comme s'il craignait de la briser ; mais avec suffisamment de force pour éviter qu'elle ne disparaisse à tout jamais loin de lui. Penchant légèrement la tête en avant, il colla alors son front au dessus de sa tête, restant alors ainsi un long moment sans dire quoi que ce soit. Néanmoins, il fallait à nouveau parler, sinon.. Pleurait-il ? Non, mais il n'était pas loin.

" Jamais je ne pourrai assez te remercier pour ce que tu as fais.. " lui souffla-t-il d'une petite voix, " Sans toi, je.. Enfin.. tu as bien vu ce qu'il avait fait de moi.. "

Il serra alors son étreinte, ne souhaitant pas en dire plus vis-à-vis du Quatorzième ; il en avait suffisamment fait pour aujourd'hui. Un léger soupir, douloureux, s'échappa de ses lèvres.

" J'aurai aimé rester là-bas, avec tout le monde, mais.. aussi pour toi.. avec toi. ... Pour continuer d'avance, j'ai besoin de toi.. "

Ensuite, il resta silencieux, immobile, quand bien même la menace des autres exorcistes pouvait être proche. Cette étreinte ne pourrait être brisée que par leur arrivée ; ou selon la volonté de Caem.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Jeu 11 Sep - 20:54

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Tu t'étais surprise à prononcer ces mots, mais tu savais que cet instant ne durerait pas, que tu devrais retrouver tes compagnons et laisser Allen de nouveau seul. S'il y avait un moment idéal pour exprimer ses sentiments, c'était très certainement celui-ci. Tu ne savais pas quand vous pourrez vous revoir et si ce moment arriverait, alors la peur, ton éducation, les conseils de ta mère et la colère de ton père, rien ne pouvait t'empêcher de prononcer ces mots, même pas ton caractère et ton envie d'indépendance. Les yeux dans les yeux, la sincérité semblait être de rigueur.

Tu soupirais légèrement en entendant ses paroles, pourquoi devrait-il te remercier ? Tu ne te forçais pas, que ce soit pour ce voyage ou même pour tout ce que tu lui avais dit. Tu avais tout autant besoin de tout cela et le fait qu'il soit considéré comme un traitre ne changeait rien à tes sentiments. L'évocation du noah fit faiblir ton sourire un court instant. Tu ne pouvais pas imaginer ce que cela faisait, se sentir occupé par un autre être, même si tu me savais là à tout instant, je ne pouvais pas contrôler ton corps contre ta volonté, t'enfermer dans un coin de ton corps et choisir une autre voie que la tienne.

Tu fus surprise une nouvelle fois, non pas par tes paroles, mais par le geste du Walker. Rapidement tes émotions changèrent. Ses bras contre ton corps étaient apaisants, ton sourire s'agrandit alors que tes bras passèrent autour de l'anglais. La gêne que tu aurais pu ressentir auparavant avait simplement disparu, tu te sentais à ta place contre lui, comme si tu ne craignais rien entre ses bras. Tu étais vraiment heureuse à cet instant alors qu'il posait son front sur le haut de ta tête. Il était bien là, tout entier contre toi. Il ne fuyait plus à cet instant. Tu enfonçais ton visage contre son torse, essayant de réprimer des larmes en te rappelant qu'il devrait de nouveau te quitter dans quelques instants. Tu ne devais pas penser à ça pour le moment, mais profiter de cette étreinte et de sa présence.

« J'aurais aimé rester là-bas, avec tout le monde, mais aussi pour toi ... avec toi ... Pour continuer d'avancer, j'ai besoin de toi ... »

Tu relevais le visage vers le siens en le gardant contre toi, tu ne voulais pas le lâcher, tu ne voulais pas qu'il te laisse. Ton coeur se serra alors que la valeur de ses paroles te parvenait enfin. Tes joues avaient pris une teinte rosée alors que tu te rendais compte de votre proximité, mais tu ne reculais pas pour autant, tu ne voulais pas, tu ne pouvais pas te détacher une nouvelle fois de lui. Un nouveau sourire pris tes lèvres.

« Pour encore un moment, on va devoir réussir à avancer l'un sans l'autre et quand tout sera terminé, on se retrouvera et on pourra enfin vivre comme on le souhaite. Il faut seulement tenir encore ... »

Tu savais que tes paroles n'étaient qu'un espoir qui n'arriverait très certainement pas, mais tu voulais y croire, pour que votre séparation ne soit pas des adieux, pour que ton coeur ne se brise pas lorsque tu serais obligé de le quitter, parce que sinon tu voudrais le suivre et ne plus jamais le laisser seul, même si cela voulait dire trahir la congrégation. Ton corps se crispa entre ses bras et tu passas les tiens dans son dos en agrippant son haut comme si cela pouvait stopper le temps, l'avancée de tes compagnons et même arrêter cette foutue guerre. Tu aurais voulu que cet instant dure, aussi longtemps que tu en aurais besoin pour supporter son absence. Tu n'avais rien à dire, tu ne pouvais rien dire, cette étreinte provoquait en toi un bien-être que tu n'avais connu qu'entre les bras de ta mère.

Tu hésitais, parler ou se taire, se retirer ou rester dans ses bras, s'avouer vaincu par tes propres sentiments ou bien tenter de les combattre une nouvelle fois. Un frisson parcouru ton corps lorsque tu posais tes yeux dans ceux du Walker. Si proche, cette émotion que tu y lisais, tu levais le visage vers le siens, séparant vos deux têtes et après un instant à le regarder de manière si profonde, comme si tu voulais retenir chaque détail de son visage, comme si tu ne voulais plus jamais oublier la couleur de ses yeux, tu détachais tes bras de son corps, lentement. Il aurait pu croire que tu te dégageais de ses bras pour reprendre ta place face à lui, comme si vous n'étiez que des collègues, comme si vous ne vous connaissiez pas si bien, comme si vous veniez tout simplement de vous rencontrer, c'était sans compter cette impression d'adieu qui te torturait l'esprit et t'empêchait de te détacher de lui. Soudain tu replaçais tes bras contre lui, mais cette fois-ci autour de son cou, te levais sur la pointe de tes pieds et fermant les yeux tu vins déposer un baiser sur sa joue. Tu l'avais déjà fait, dans les couloirs de la congrégation, mais cette fois-ci tu ne pouvais pas te cacher et étrangement tu n'en avais pas besoin.

« N'oublie pas une chose Allen, je serais toujours là pour toi, que ce soit pour te frapper ou te protéger contre Central ou toi-même. »

Si jamais tu le savais contrôlé une nouvelle fois par Néah, tu ne pourrais pas simplement l'attaquer, quoi qu'il puisse te faire subir, tu tenterais tout pour le ramener à lui, pour le tirer de son inconscience, pour lui rappeler qu'il doit être maître de son corps. Qu'il faille tout avouer, être blessé, le blesser, il n'y a pas une chose que tu ne ferais pas pour enfermer de nouveau le noah et laisser Allen reprendre le dessus. Tu voulais prouver aux yeux de tous, l'erreur qu'ils ont faite lorsqu'ils ont décidé de traiter le clown comme un simple traitre, comme un noah et non plus comme un camarade. Et tu voulais prouver à Allen que tu croyais en lui quoi qu'il arrive, que rien ne pourrait entacher ta loyauté et que même Néah ne serait pas capable de t'empêcher de poser les yeux sur l'anglais avec ce même sentiment qu'aujourd'hui tu peux nommer : Amour.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Dim 21 Sep - 18:55

Sentiments


" Tels sont les quatre âges de l'amour : il naît dans les bras du dédain, il croît sous la protection du désir, il s'entretient avec les faveurs et meurt empoisonné par la jalousie. "


Tôt ou tard, il allait falloir que Caem retourne auprès de son groupe et que moi je reprenne ma cavale. Si j'en avais envie ? Pas le moins du monde. Je n'ai jamais vraiment souhaité abandonner mes compagnons, mais je n'ai pas eu le choix. Leur sécurité était compromise si je restais à leurs côtés, Caem également.. J'aimerai, oui j'aimerai qu'elle reste à mes côtés, même dans les moments les plus sombres, comme ces derniers temps. Mais elle finira par retourner à la Congrégation de l'Ombre, il le faut, je ne laisserai pas me suivre. Ce n'est pas une vie qu'elle mènerait à mes côtés ; mais de la survie. Encore une fois, il faudra que je.. la laisse derrière moi..


Cette étreinte, Allen aurait souhaité qu'elle ne prenne jamais fin. Le monde pouvait bien s'arrêter, ne serait-ce qu'un instant, pour eux, non ? Le Destructeur du Temps ne vivait que pour apporter son salut à l'humanité, tout en sauvant cette dernière de la mort, pourtant, rien que pour une fois, son attention n'était tournée qu'envers une seule et même personne. Caem. Savoir qu'un Akuma n'atteignait pas la paix par sa faute était déjà en soi une terrible épreuve, un civil ou un de ses anciens compagnons, pire encore ; il n'osait imaginer ce qu'il pourrait lui arriver si la jeune femme venait à être blessée, ou pire.. Les ténèbres l’engloutirait si tel était le cas ; car tout ceci ne serait que sa faute. S'il n'était pas là alors que ses compagnons avaient besoin de lui, quelle sorte d'exorciste pouvait-il alors bien être ? L'anglais ne vaudrait alors pas mieux qu'un rejeté ; tout du moins, de son point de vue.

Front contre le sommet du crâne de la jeune fille, l'anglais fut bien forcé de se détacher légèrement d'elle lorsqu'elle se décida à relever le regard en sa direction. Ses yeux améthystes brillaient d'une pâle lueur tandis qu'un fin sourire s'étirait sur son visage. Il n'y avait pas plus belle scène en ce triste monde que celle-ci.

" Pour encore un moment, on va devoir réussir à avancer l'un sans l'autre et quand tout sera terminé, on se retrouvera et on pourra enfin vivre comme on le souhaite. Il faut seulement tenir encore ... "

Ces paroles serrèrent douloureusement le cœur du pauvre Walker, tandis qu'un sourire traversait son visage. Se retrouver sans crainte de l'avenir, quel doux espoir, pourtant si inaccessible. La guerre devrait prendre fin et Néah, ne plus se manifester. Était-ce seulement possible ? Allen n'en avait pas la moindre idée, mais souffla malgré tout, en un murmure :

" Quand tout sera terminé, je vous reviendrai. ... Je te reviendrai. "

Ce n'était pas une promesse, mais l'idée était là. Depuis qu'il avait vu le jour et que Mana l'avait prit sous son aile, le clown en avait fait beaucoup, des promesses. Pourtant, en cette si chaleureuse journée, il était incapable d'en faire une à la belle irlandaise. Il ne savait pas, il ne savait plus ; il avait juré demeurer un exorciste, mais ne pouvait promettre revenir sain et sauf un jour. Tôt ou tard, le Noé prendrait sa place et même s'il comptait tout faire pour l'en empêcher, Allen ne savait pas ce que le destin lui réservait réellement. Il ne pouvait qu'espérer, encore et encore..

Après ces maigres paroles, le silence s'installa ; comme si plus rien au monde n'existait autour d'eux.

Néanmoins, la réalité finirait par reprendre ses droits et rester ainsi à la vue de tous était en soi une très mauvaise idée. Leur étreinte prit fin avec douceur, tandis que Caem détachait ses bras du dos de son compagnon. Si ce dernier crut un instant que le temps des adieux arrivait une minute plus tôt que prévue, il se ravisa en sentant ses bras passer autour de sa nuque. Tendre étreinte, couplée d'un doux baiser sur la joue. Surprit, l'exorciste fut incapable de dire quoi que ce soit et pourtant, ne fuit pas le regard de l'irlandaise.

" N'oublie pas une chose Allen, je serais toujours là pour toi, que ce soit pour te frapper ou te protéger contre Central ou toi-même. "

Un sourire amusé ne put s'empêcher d'apparaître alors. Quand bien même il avait déserté l'Ordre Noir, quand bien même la Congrégation de l'Ombre avait été ébranlé après toutes ces histoires, ses compagnons, eux, n'avaient pas changé. Elle n'avait pas changé.

" Jamais je ne l'oublierai, tu le sais mieux que personne. "

Caem avait toujours eut un fort caractère, ce genre de paroles ne pouvaient que le renforcer dans ses convictions mais d'une certaine manière, il n'avait pas tort. La brunette le connaissait depuis de longs mois maintenant et avait eut de nombreuses occasions de le côtoyer. Comment aurait-elle pu ne pas le connaître aussi bien que lui la connaissait ? Sans doute aurait-il fallut être aveugle.

Son sourire précédemment chaleureux finit alors par se transformer en une moue triste ; pénible, certes, mais tendre malgré tout. Posant l'une de ses mains sur la joue de la belle, Allen finit par lui souffler :

" Avant que je ne sois obligé de partir et, toi aussi, j'aimerai te dire que.. prend soin de toi, d'accord ? Quoi qu'il en coûte, je reviendrai et.. il faudra que tu sois là. "

Parce que je t'aime, fut-il alors incapable de dire. Pour toute preuve de ses sentiments à son égard et pour sceller ses paroles, il déposa alors ses lèvres sur les siennes, en un doux baiser. Une nouvelle fois, le monde s'arrêta de tourner.

:blush2:


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Dim 12 Oct - 12:18

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Ton coeur se serrait un peu plus à chaque seconde qui défilaient, le temps vous était compté et tu en avais terriblement conscience et même si tu étais focalisé sur Allen, ton corps se crispait à chaque mot prononcé un peu trop fort et à chaque pas trop rapide autour de vous. Tu aurais voulu que cette rencontre ne soit pas emplie de tant de peurs et de tristesses, tu aurais voulu que vous ne pensiez qu'à vous pendant cet instant, mais malgré votre proximité, la guerre était omniprésente dans votre esprit. Elle vous séparait, elle vous poussait à vous inquiéter l'un pour l'autre continuellement, elle vous emprisonnait dans un monde dont vous ne voulez pas vraiment, même si vous l'avez accepté. Tu arrives à sourire, car pour un instant tu enfermes cette vie dans un coin de ton coeur en essayant au minimum d'y penser. Il est là, face à toi et pour le moment c'est tout ce qui compte.

Tu te laisses aller à des espoirs, à des images du futur et même à rêver d'une paix plus ou moins tardive. Tu ne te serais pas permis à tant de pensées inutiles si tu te trouvais dans un autre lieu, dans une autre situation et avec un autre homme. Allen te donnait toujours l'impression que tout irait mieux, même si c'était impensable ou encore inimaginable, tu n'arrivais pas à imaginer le pire pour lui, il est une des seules lumières qu'il reste encore dans ce monde si sombre. Tu te laissais attendrir par les paroles de l'anglais, ces paroles arriveraient surement à réchauffer ton coeur lorsqu'il ne serait plus contre toi et lorsque l'inquiétude reprendrait sa place habituelle. Elles ne quitteraient jamais vraiment ton esprit, lorsque les épreuves seraient trop dures à supporter, lorsque retenir tes véritables pensées deviendraient insoutenable, tu repenserais à cet instant en te rappelant qu'il s'inquiète pour toi et que tu ne peux tout simplement pas abandonner.

« Avant que je ne sois obligé de partir et, toi aussi, j'aimerai te dire que.. prend soin de toi, d'accord ? Quoi qu'il en coûte, je reviendrai et.. il faudra que tu sois là. »

Ton coeur s'emballait, son départ était soudain oppressant, tu aurais voulu le frapper, car il te rappelait douloureusement que vous deviez vous séparer. Tu aurais voulu pouvoir lui dire, lui avouer, prononcer les mots que tu n'osais même penser. Combien de temps devrez vous tenir séparer l'un de l'autre ? Tu ne le savais pas exactement, mais beaucoup était le mot que tu aurais prononcé s'il te l'avait demandé. Tu restas figée un long moment alors que son visage s'approchait du tiens, alors que son regard plongeait dans le tien avant qu'il ne ferme les yeux pour déposer un baiser sur tes lèvres. À cet instant tout disparu, il n'y avait plus que vous, ce baiser et vos sentiments trop forts pour être contenu et dissimuler.

« Allen ... »

Ce fut la seule chose que tu pus souffler après ce baiser qui t'avait coupé la respiration. Tu ouvris doucement les yeux, il était bien là, son corps contre le tien, ses yeux bleus face aux tiens. Tu ne rêvais pas, tout cela était bien réel. Une chaleur agréable pris ton corps, quel est ce sentiment ? Tu ne pouvais pas répondre à cette question et tu ne le voulais, tu avais l'intention de profiter de cette sensation.

« Je t'aime Allen. »

Les mots avaient glissé en dehors de ta bouche comme s'ils étaient destinés à le faire, comme si c'était la seule chose qui méritait d'être prononcés à cet instant. Tu ne te rendis compte de tes paroles qu'après les avoir prononcés, comme si tu n'avais même pas réfléchi avant de les prononcer. Tu avais rougi, sans pour autant quitter de ton regard les yeux d'Allen. Tu n'avais pas menti et ta gêne avait simplement disparu. Même si vous n'arrêtiez pas de répéter que vous vous reverrez, tu ne pouvais pas empêcher d'imaginer que peut être cela n'arriverait pas et que si tu ne le disais pas maintenant, il ne saurait jamais tes sentiments. Tu semblais presque soulagée.

« Alors, reste en vie pour que je puisse te le dire une nouvelle fois. »

Tu te sentais étrangement mature, comme si les sentiments que tu ne pouvais pas refouler à présent pouvait être contrôlé, comme si tu venais d'apprendre le sang froid et la patience. Etait-ce la guerre ou l'amour qui t'avait faite changer ? Certainement un mélange des deux. Et soudain alors que tu étais prête à prendre une nouvelle fois Allen dans tes bras, quelque chose attira ton attention. Un de tes coéquipiers avançait dangereusement dans votre direction. Il porta les yeux sur vous et sembla s'horrifier en voyant les cheveux blancs d'Allen et pourtant il ne semblait pas t'avoir remarqué. Ton corps se mit à trembler et une seule idée te vint en tête, tu pris la main de l'anglais pour courir à travers la petite ruelle derrière vous. Etait-ce une mauvaise idée ? Très certainement, mais elle était la seule que tu avais eu sur le moment.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Jeu 23 Oct - 10:21

Aimer


" Aimer, c'est perdre le contrôle. "


Ai-je vraiment bien fais ? N'aurai-je pas juste dû la laisser partir, et ne pas l'emprisonner dans de telles entraves ? Tout ne dépend plus que d'elle désormais. Même si je pourrai être amené à regretter mon geste, comme je le fais là, j'ai l'impression que je n'aurai pu avoir d'autre réaction que celle-ci et avant ce jour, je n'avais pas encore pleinement prit conscience de ce que je ressentais pour elle. J'aimerai qu'elle reste à mes côtés, ne plus être seul ou tout du moins, toujours l'avoir avec moi, mais.. c'est impossible. Tout ceci est beaucoup trop dangereux, rien que pour moi, alors je n'ose imaginer pour elle.. Caem finira par retourner à la Congrégation et moi, je continuerai à aller de l'avant ; seul, mais bien moins qu'avant.


Elle était là, dans ses bras et le temps, lui, semblait avoir stoppé le cours de sa vie. Plus rien ne semblait exister : la guerre, les descendants de Noé, l'Ordre Noir, Apocryphos même ; rien, absolument rien. Le jeune anglais avait fini par déposer ses lèvres sur celles de la belle irlandaise, comme si ce moment avait été attendu depuis de nombreux mois, sans qu'aucun des deux ne s'en rende parfaitement compte, ni n'en prenne seulement conscience. Cependant, ils étaient là, tous les deux, ensembles, pour encore quelques instants avant de se séparer pour ne plus se revoir avant.. Quand d'ailleurs ? Il n'y avait aucune date précise, aucune durée, pas de jours à décompter avant une prochaine rencontre. Le hasard avait mit Caem sur la route d'Allen et Dieu seul savait lorsque ce dernier les remettrait sur la même route. Ce baiser, d'une certaine manière, scella une promesse discrète d'un jour se retrouver.

L'espace d'un instant, après avoir décollé ses lèvres de celles de la jeune femme, le Clown s'attendit à se prendre un énième coup de la part de cette dernière. Néanmoins, elle ne fit que murmurer d'une petite voix discrète.

" Allen ... " souffla-t-elle avant de rouvrir les yeux, " Je t'aime Allen. "

Il ne devait sans doute pas y avoir de plus beaux mots sur terre. Le Destructeur du Temps ne les avait entendu qu'une seule fois avant ce jour - ou tout du moins, des qui lui étaient clairement destinés - et c'était de la part de son père adoptif ; de l'affection passée, alors qu'aujourd'hui, ces mots étaient teintés d'un sentiment plus puissant. L'amour. Pendant quelques secondes encore, tout ne fut que silence, tandis que le fuyard serrait son ancienne camarade dans ses bras. Un souffle, tout aussi discret et léger, finit par répondre à ces tendres paroles :

" Je.. t'aime, Caem. "

Même s'ils étaient forcés de se quitter dans l'instant, les deux jeunes gens étaient désormais certains de leurs sentiments l'un pour l'autre. Néanmoins, ni l'un ni l'autre ne souhaitaient que ce moment n'arrive ; le plus tard serait le mieux.

" Alors, reste en vie pour que je puisse te le dire une nouvelle fois. "

Face à de telles paroles, le maudit ne put s'empêcher d'afficher un sourire, presque amusé. Il connaissait le courroux de l'irlandaise et ne souhaiterait pas se risquer à l'éveiller. Même le Destructeur du Temps ne faisait pas la fier face à un coup de chaussure ou de chandelier en plein sur le crâne.

" Je ne me laisserai pas tuer aussi facilement. "

Ces mots, l'anglais les avait soufflé avec légèreté ; comme s'il était de retour à la Congrégation de l'Ombre, comme avant.

Cependant, rien n'était vraiment comme avant. Sans qu'il ne puisse comprendre ce qu'il leur arrivait, le jeune Walker fut tiré par sa coéquipière. Pourquoi partait-elle d'un coup sans même prévenir ? Il ne fallait pas être doué d'une très grande intelligence pour le comprendre. Tandis qu'Allen jetait un regard en arrière, il croisa le regard lointain d'un traqueur. Mieux valait fuir, au plus vite ; surtout pour la jeune fille. Dans leur course, quelque chose vint accrocher la veste de l'anglais, qui réprima un hoquet surprit. Cette chose grimpait sur son épaule ! Mais ce n'était pas juste une chose..

" Timcampy ! "

Son compagnon de route retrouvé, le fuyard n'eut alors plus aucune crainte pour accélérer le pas et quitter au plus vite les grands axes de la ville.

Serrant ses doigts sur ceux de sa compagne d'infortune, le jeune garçon finit rapidement par la dépasser et l'entrainement à son tour, à sa suite. En réalité, Allen ne connaissait même pas le nom de la ville dans laquelle le Noé avait débarqué et ne reconnaissait absolument rien ; aucune ruelle, aucun magasin, rien. Perdu, il était totalement perdu. C'est ce qui, fatalement, les fit tourner jusqu'à une ruelle menant à une impasse ; mais il était désormais trop tard pour faire demi-tour.

Haletant, le cœur battant la chamade, il fallut quelques instants au maudit pour reprendre son souffle ; avant de plonger son regard de cendre dans celui de la belle exorciste. Il n'était plus aussi brillant qu'il y a quelques instants.

" Je ne peux pas t'entraîner avec moi plus longtemps.. "

Sa voix avait été un souffle, presque déchirant, tandis que ses yeux se posaient sur leurs mains encore jointes. Souhaitait-il la quitter ? Non, assurément que non. Néanmoins, il le devait.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Sam 17 Jan - 21:02

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Tenir la main d'Allen dans cette situation était ton seul réconfort, comme si même dans les pires moments, un contact avec lui suffisait à embellir le plus mauvais. Comme si l'amour était capable de briser la peur et le désespoir. Tu ne prenais même plus la peine de lancer ton regard en arrière, il n'y avait pas le temps pour cela, si tu avais pu remarquer ton coéquipier, il avait très bien put te voir lui aussi. Peut-être même qu'il n'était pas seul et qu'ils étaient déjà à votre poursuite. Toutes ces possibilités ne provoquaient qu'une chose chez toi, tu t'agrippais toujours plus fortement à la main de l'anglais, comme si à cet instant, le faire fuir était la seule chose qui t'importait. Tu étais peut-être trop naïve à ce moment pour te rendre compte de ce que tu subirais si jamais tu étais condamnée pour trahison. Tu ne le voulais pas, tu ne pouvais pas simplement te laisser enfermer sans jamais pouvoir revoir celui que tu aimes surtout s'il y avait la moindre chance pour qu'il se sente coupable de cela. Pour toi une chose était sûre et certaine, si la congrégation considérait Allen comme un traitre, alors tu en étais une, toi aussi et cela rien que par tes sentiments pour le jeune homme.

L'anglais pris alors la tête de votre duo comme si à présent il était sûr de ce qu'il fallait faire et alors qu'il t'emmenait à travers les ruelles de Calais, tu eus soudain trop mal dans la poitrine pour retenir tes larmes. Tu savais ce que cette fuite signifiait, il allait partir, encore et te laisser seule, encore. Tu savais que c'était inévitable, mais cela te déchirait le coeur, surtout après tant de révélations, après tant d'aveux vous n'aviez pas le temps de profiter de votre amour ne serait-ce qu'un instant. Tu avais encore tant de choses à lui dire, encore tellement de choses à entendre, tu voulais plus que cette simple rencontre, tu le voulais lui et cela pour toujours prêt de toi. Allen tourna une nouvelle fois dans une ruelle, tu séchas tes larmes d'un geste rapide de la manche et pendant un instant, alors que vous étiez tous les deux essoufflés, le rêve était fini, comme si la réalité avait repris toute sa place dans vos esprits. L'intimité venait de disparaitre, celle qui vous avait permis de tout vous avouer, celle qui vous avait donné l'impression que plus rien n'existait en dehors de vous deux, celle qui vous permettait encore d'imaginer votre avenir en souriant.

Tu n'osais plus poser ton regard dans celui du jeune homme, c'était trop dur de le voir en sachant qu'il allait te quitter, c'était trop difficile de se retenir de pleurer et surtout si tu pouvais lire dans ses yeux qu'il t'aimait. Tu ne pouvais pas voir son sourire si magnifique que tu ne pourrais pas revoir avant un long moment, tu ne pouvais pas non plus le voir malheureux, car cela te briserait le coeur. Comment supporter cet au revoir ? Tu ne le pouvais pas. La phrase d'Allen fut le coup de trop pour toi, les larmes quittèrent de nouveau tes yeux. Tu baissas la tête en espérant qu'Allen ne remarque pas ta soudaine tristesse et tu te laissais presque tomber dans ses bras dans une étreinte fatiguée et pleine d'émotion, peut-être la dernière. Tu ne pouvais tout simplement plus le lâcher à cet instant et tu ne le voulais pas. Ce contact était peut-être le dernier que vous auriez avant des mois et tu ne voulais pas finir sur un moment emplit de larmes, tu voulais pouvoir imaginer Allen loin de toi qui continue de sourire et de se battre face au Noé vivant en lui.

« Je voudrais que cet instant ne finisse jamais, je ne veux pas que tu t'en ailles Allen, mais je ne peux te retenir non plus. »

Tu te détachas alors de l'anglais, le coeur lourd et dans un geste rapide, mais gracieux tu vins détacher le ruban qui formait un noeud quelques minutes plus tôt dans tes cheveux pour l'accrocher au bras d'Allen. Tu étais presque heureuse qu'aujourd'hui tu es décidé d'en prendre un rouge et non pas un rose, cela faisait étrangement ressortir sa cicatrice. Après ce geste tu vins déposer ta main sur sa joue meurtrie pour la caresser, comme si ce geste suffisait à montrer à quel point tu l'aimais.

« Maintenant vas-t-en, mais ne m'oublie pas s'il te plait. »

Tu montas alors sur la pointe de tes pieds pour lui offrir un dernier baiser, celui là emplit de regret et de tristesse, mais qui te redonnas tout de même confiance. Et alors que tu t'apprêtais à le relâcher totalement pour le laisser se retirer, une voix résonna derrière vous, celle de ton coéquipier qui te glaça le sang. Ton visage se figea sur une grimace de terreur. Et s'il n'était pas seul ? Et s'il avait tout vu ? Est-ce qu'il te dénoncerait ? Est-ce que comme toi il pensait qu'Allen n'était pas le méchant de l'histoire ? Que fallait-il faire ? Le tuer ? Non impossible ? Faire comme si Allen t'avait simplement prise en otage ? Et si Allen te frappait, croirait-il que tu l'avais simplement trouvé à l'instant et que comme une idiote tu avais décidé de t'en prendre à un traitre toute seule et sans renfort ? Tu ne savais pas quoi faire à cet instant et tu appelais Allen à l'aide d'un regard terrifié.


HRP:
 


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Mar 27 Jan - 9:24

Adieux


" Prolonger un adieu, c'est dire cent, mille, dix mille adieux, et chacun vous déchire à nouveau toute l'âme. En amour, comme ailleurs. "


Il est finalement l'heure pour nous de se séparer, de se dire adieu ou.. au revoir ? Je ne sais pas si je pourrais la revoir un jour, ni même dans quelles circonstances. Peut-être sera-t-elle forcée de me combattre, ou moi, je ne serai plus maître de mes actes.. Qui pouvait savoir ? Caem avait réussi à me réveiller cette fois-ci, mais, est-ce que ça marcherait les autres fois ? Je n'en savais rien et, au fond, je détestais ça. Je devais continuer à aller de l'avant, comme j'en avais fais la promesse à Mana mais également à moi-même, mais.. Pour une fois, j'aurai préféré pouvoir faire rebrousse chemin. Bien évidemment, c'était impossible. Il n'y avait aucun retour en arrière possible ; et Caem ne pouvait m'accompagner sur ces chemins. Tout ça était beaucoup trop dangereux.. Alors.. Nous n'avons pas d'autres choix que de nous dire au revoir.


Il n'y avait pas de sentiment plus déchirant que de devoir dire au revoir, surtout lorsqu'on ne savait pas quand se passerait les retrouvailles. L'un comme l'autre devaient sans doute désirer que ce moment ne prenne jamais fin et que par conséquent, ils n'aient plus jamais à se séparer. Mais le temps pressait, Timcampy les avait prévenu du retour de la patrouille de l'Ordre Noir. Il était temps de se dire au revoir, adieu ; et ça, l'un comme l'autre le savaient. Le fuyard ne put s'empêcher de le faire savoir à sa compagne, comme si cela aurait pu les soulager, le prévenir de cette séparation imminente. Suite à ces paroles, Caem finit par baisser la tête ; et son air encore doux et aimant d'il y a quelques instants semblait désormais tiraillé par les chagrin. Toutes ses mèches de cheveux ne pourraient les dissimuler indéfiniment. L'anglais, lui, aurait préféré qu'elle continue de le regarder, afin qu'il puisse profiter une dernière fois de son regard améthyste ; mais du se contenter de sa chevelure brune. C'était toujours mieux que de la voir partir dans l'instant, mais pas suffisamment.

Pis, d'un coup, l'irlandaise fondit à nouveau dans ses bras. S'il resta les bras ballants dans la première seconde, il ne fallut qu'attendre que la seconde pour que le jeune Walker ne se décide à la serrer contre lui. Une dernière étreinte pleine de chagrin et d'émotion, voilà ce que c'était ; voilà tout ce que les deux amants avaient le droit. Allen n'aurait troqué cet instant contre rien au monde.

" Je voudrais que cet instant ne finisse jamais, je ne veux pas que tu t'en ailles Allen, mais je ne peux te retenir non plus. "

Elle avait raison ; il ne pouvait rester très longtemps. Suite à ces quelques mots chargés d'émotion, le jeune garçon aurait pu élever légèrement la voix pour lui répondre, mais n'en n'eut pas l'occasion. En silence, sa compagne dénoua ses cheveux, avant d'accrocher son nœud rouge autour du bras d'Allen. D'une main, l'anglais glissa ses doigts sur les pans colorés de ce petit morceau de tissu. Ce n'était pas grand chose aux yeux du monde, mais cela appartenait à Caem. Attristé et en même temps touché, le Destructeur du Temps ne put que laisser un sourire traverser son visage ; tandis que la jeune fille posait sa main sur sa joue.

Enfin, leurs regards purent de nouveau se croiser. Le contact était difficile, douloureux, et pourtant si chaleureux ; à tout moment, il pouvait se briser pour ne plus jamais se produire. Et ce, plus rapidement que les deux jeunes gens n'auraient pu l'espérer.

" Maintenant vas-t-en, mais ne m'oublie pas s'il te plait. "

Il se devait de sourire, de ne pas laisser les larmes monter aux coins de ses yeux, de lui montrer qu'ils étaient forts, l'un comme l'autre. Ils se devaient de ne pas céder, de ne rien laisser à ces événements qui les avait tous deux séparés.

" Jamais je ne pourrais t'oublier, Caem. "

Et pour clore ces retrouvailles, la belle irlandaise lui offrit un dernier baiser. Ce ne fut que quelques secondes parmi des milliers que l'on pouvait vivre chaque jour ; mais il n'y eut pas plus beau et triste moment aux yeux du Walker. Tout du moins.. jusqu'à ce qu'une voix ne retentisse derrière la jeune femme.

Surprit, le fuyard leva les yeux en direction du bruit ; avant d'écarquiller les yeux. Comment ne pas reconnaître l'une des tenues de la Congrégation de l'Ombre, d'un exorciste en particulier ? Impossible. C'était comme si tout leur monde s'écroulait. Leurs adieux étaient écourtés, tandis qu'une présence menaçante risquait de nuire à Caem. La prendrait-on pour une traître au vu de leur proximité ? A cette distance, son camarade de mission ne devait pas voir correctement ce qu'il se passait entre eux. Peut-être pouvait-il lui faire croire que l'exorciste l'avait rattrapé en vue de la ramener à l'Ordre Noir ? Oui, il fallait tenter le coup ; c'était ça ou l'attaquer. Impossible, impensable, infaisable.

Alors, d'un coup, le fuyard recula d'un pas tout en brisant leur étreinte ; perdant son air chagriné pour un effrayé. Tout comme sa compagne.

" Lâche-moi ! " clama-t-il, la voix déchirée de chagrin et de remords.

Puis, en levant la tête, il finit par croiser le regard de l'autre exorciste, avant d'intimer un autre mouvement de recul. Il n'y avait plus à réfléchir : Allen devait partir, au plus vite. Une dernière fois, l'Auguste adressa un regard à sa compagne, avant de désigner de la main son ruban toujours accroché à son bras. Une promesse, de ne jamais oublier. Une unique larme s'écrasa sur le sol, très vite suivie de tant d'autres ; et le fuyard reprit d'un coup sa course, afin de les semer.

Allaient-ils le poursuivre ; ou était-ce de réels adieux ?



HRP:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Jeu 19 Fév - 19:03

Laisse moi entendre ta voix.
allen & caem

Tu ne pouvais pratiquement plus bouger, la peur avait envahi ton corps et tu étais lasse de tes adieux, tu étais fatiguée rien qu'à l'idée de savoir qu'Allen allait devoir partir. Tu aurais voulu rester seule, sans motivation sur le sol. Rien ne pourrait te remonter le moral lorsque tu verrais l'anglais fuir tes « alliés ». Tu n'avais aucune idée pour faire de cette situation autre chose que ce qu'elle était : deux amants qui peuvent enfin se retrouver. Tu n'avais aucune envie de le quitter, tu voulais encore le prendre dans tes bras, le serrer pour continuer à le sentir contre toi même après qu'il se soit éloigné, mais tu ne pouvais plus, tu devais à présent le regarder s'éloigner et te fuir pour te sauver des griffes de central et de ses règles.

Ses paroles te déchirèrent, même si tu les savais fausses, même si elle n'était là que pour vous permettre de vous retrouver, tu ne pouvais pas les supporter. Ton corps tremble lentement, tu es parcouru de spasmes et de sanglots, mais tu te retiens de pleurer. Peut-être que ton collègue ne prendrait ça que pour de la peur face à la légende : Allen Walker. Tu le regardes faire un pas pour s'éloigner de toi, puis un deuxième qui te brisèrent le coeur. Tu ne montrais pas toute cette douleur, tu te devais de rester forte à cet instant, c'était celui que vous aviez tant redouté et vous ne pouviez plus le repousser à présent. Fermant les yeux pour ne plus avoir cette vision, tu te décides à murmurer un mot, celui qui te permettra peut-être de faire de vrais adieux avec Allen, de manière à lui dire une dernière fois ce que tu ressens pour lui, pour qu'il ne l'oublie pas.

« Ears, activation. »

Tes oreilles se transforment en deux difformités que même tes cheveux longs ne peuvent cacher. Tu ouvres de nouveaux les yeux, la tristesse à présent disparu et tu regardes alors Allen avec le même regard que tu avais pour lui, lorsque tu le croisais dans la congrégation avant tout cela.

« J'ai trouvé le traître, mais je ne peux pas le ramener toute seule, je ne suis pas assez puissante. »

Prononcer ces mots était pire que tout, tu n'y croyais pas, tu ne te reconnaissais pas dans la personne que tu venais de montrer à ces deux hommes. Tu te faisais presque peur dans la manière que tu avais de masquer tes sentiments. L'éducation que t'avais prodigué ton père n'avait pas été totalement vaine. Malgré ce que tu laissais entrevoir, tu souffrais, tu n'avais pas ressenti un tel sentiment depuis la mort de ta mère et cela te paralysait presque, même si tu ne laissais rien voir. Alors que ton partenaire se rapprochait de toi tu murmuras un mot en irlandais.

«Athrú. »

Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu avais prononcé ce mot, il t'était venu instinctivement et d'un coup tout te devint clair et sans plus d'hésitation, fermant les yeux tu ne te concentras que sur une seule pensée et un seul esprit, celui d'Allen, pour y glisser trois mots, simples, mais possédant tellement de sens.

« Je t'aime. »

Allen montra alors ton ruban toujours accroché à son poignet et ta douleur se calma, il était toujours là, toujours le même et vous vous retrouverez tu en étais persuadée. Alors que ton camarade s'élançait à la poursuite d'Allen, prêt à activer son innocence pour le capturer, une colère qui ne t'était pas connue pris possession de toi et un seul ordre emplit ton esprit : l'arrêter. Tu aurais voulu pouvoir continuer à suivre Allen, partir avec lui, arrêter cet exorciste puis rejoindre de nouveau ton aimé, mais ce n'était pas si simple. Soudain les pensées de ton camarade influèrent en toi. « Attraper le traitre », « Le blesser si cela est nécessaire ». Soudain tu serras les poings et une seule idée emplit ton esprit, l'empêcher de faire quoi que ce soit à Allen.

« STOP ! »

Tu ne contrôlas pas vraiment mon pouvoir et sans que tu ne le remarques, l'exorciste était à présent allongé sur le sol. Surprise par ton pouvoir, tu restas immobile un moment puis tu t'approchas de ton camarade pour te pencher vers lui. Il n'était pas conscient. Un sourire s'afficha alors sur tes lèvres.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Lun 9 Mar - 13:53

Aimer & Quitter


" Pourquoi faut-il se quitter alors qu'on s'est aimé ? "


J'ai dû lui dire de me lâcher, comme si elle n'était qu'une exorciste ayant cherché à m'attaquer ; mais ça, elle comme moi savions que ce n'était pas le cas. Caem n'était pas n'importe qui, ne l'avait jamais été ; et pourtant, j'avais dû lui dire adieu d'une façon les plus médiocres qui soit. Qu'aurais-je pu faire d'autre ? La faire passer pour une traitresse aux yeux de cet exorciste ? Impossible. Je n'imaginais ce qu'on pouvait être amené à lui faire pour avoir osé me venir en aide. Au moins, là, elle serait en sécurité. Tout du moins.. au sein de notre camp. Même si je ne suis plus à ses côtés pour l'aider à relever la tête, je sais qu'elle aussi, elle continuera à aller de l'avant. Je crois en elle. Je l'aime.


Cette séparation soudaine fut sans doute l'un des moments les plus douloureux que le jeune garçon ait pu vivre au cours de ces derniers longs mois. Même si tout ceci n'était que des théâtres, lire cette tristesse sur le visage de la jeune femme fut un supplice pour le fuyard. Reculer, faire ces quelques pas en arrière, ce fut comme mettre une distance de sécurité entre cet être aimé et lui ; pourtant, il savait très bien que jamais elle ne lèverait la main sur lui. Et à l'inverse, lui non plus ne le ferait jamais, pas même pour crédibiliser cette scène. Quoi qu'on ait pu dire de lui, le jeune homme n'avait rien d'un monstre. Cette entité qui dormait en lui, oui, mais pas l'anglais, pas le Clown, pas lui, Allen Walker.

Il aurait aimé lui offrir un dernier sourire, une dernière étreinte, un dernier baiser ; mais tout ce que l'exorciste put faire, fut de reculer une nouvelle fois. Et là, le regard de l'irlandaise se ferma à toute image de cette douloureuse séparation.

" Ears, activation. " souffla-t-elle d'une voix tiraillée tandis que son innocence se manifestait, " J'ai trouvé le traître, mais je ne peux pas le ramener toute seule, je ne suis pas assez puissante. "

Et sur ces dernière paroles - ainsi que cet étrange mot prononcé en irlandais - les deux amants échangèrent un dernier regard. Allen ne sut dire combien de secondes passèrent ainsi, avant qu'il ne se décide à tourner les talons pour fuir ; mais tout fut bien trop court à son goût.

Puis, sans un mot, le Destructeur du Temps brisa ce contact visuel, avant de partir en courant comme le ferait un fugitif. Même si, au fond, c'était ce qu'il était pour ses anciens compagnons et pour l'Ordre Noir tout entier ; et également pour Caem. Incapable de jeter un coup d’œil en arrière, l'anglais sentit son cœur tout entier se serrer à l'idée qu'il ne pourrait pas revoir la belle irlandaise avant un bon moment ; et surtout, dans quelles conditions ? Il n'osait l'imaginer, malheureusement.

" Je t'aime. " entendit-il dans sa tête.

Surprit, le jeune Walker manqua de chuter suite à cette voix sortie de nul part. Mais il l'aurait reconnue entre mille : Caem. Un triste sourire étira alors son visage, tandis que des larmes perlaient aux coins de ses yeux.

Pour répondre à ces quelques mots, le Destructeur du Temps leva son bras dans le ciel, laissant le ruban rouge de la jeune femme voleter au grès du vent. Il serait à jamais à ses côtés, tout comme l'esprit de son aimée ne quitterait jamais son cœur. Puis, quelques instants plus tard, Allen disparut au coin d'une ruelle. Ainsi s'achève le récit de tendres retrouvailles, si tôt achevées.


A jamais, je continuerai d'avancer, mais désormais, je savais que je n'étais plus seul.



HRP:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
" Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Laisse-moi entendre ta voix " [Pv. Caem Ní Domhnaill]
» Entendre ta voix, Découvrir ta beauté,
» Covers et Fandubs Disney : venez nous faire entendre votre voix !
» OS: Hurt ~ Song’ fic ^
» ACTUALITÉSommet G7 en Italie(Sicile): Moise Katumbi pour faire entendre la voix de la Rdc

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: