Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. DEMON WARS
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Rayn ••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rayn ••
Dim 7 Sep - 20:26


RAYN BOOKMAN
Le crayon qui relie l'encre et le papier


© Saber  (Fate/'s Saga)

Carte d'identité
PRÉNOM ACTUEL : Rayn
ANCIENS PRÉNOMS :Carrol, Eilis, Rena, Leah, Nice, Leo.
SEXE : Une fille
ÂGE : A priori elle approche des 25 ans. Tout du moins elle est dans cette tranche d'âge.
DATE DE NAISSANCE : La demoiselle a tellement menti sur sa date de naissance qu'elle ne se souvient plus. Quelle tête en l'air. En ce moment elle dit être née le vingt sept octobre.
TAILLE ET POIDS : Pas bien grande malheureusement, elle attend difficilement le mètre soixante cinq. Mais c'est un poids plume avec les formes qui vont avec ... Pas de seins et pas de hanches.
ORIGINES : D'origine caucasienne. Au vu de son apparence, on pourrait supposer qu'elle ait des origines scandinaves ou bien germaniques. Mais c'est très réducteur.
SURNOM : La demoiselle Bookwoman
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle mais bon, pour ce que ça va lui servir tout ça.
PARTICULARITÉ : Elle ne supporte pas le poisson, que se soit vivant, mort ou dans son assiette. De plus son ancien mentor lui a appris l'escrime. Histoire qu'elle s'en sorte un peu ...
Guerre Sainte
RANG DE DÉPART : F
IMPLANTATION : La demoiselle a pendant longtemps observer les guerres en jouant les infirmières, lui permettant ainsi d'avoir accès aux nombres réels de morts. Pour cette guerre sainte, elle prit part à la guerre en observant le camp du Comte, en tentant de se concentrer sur les Noé.
MENTOR : Elias Bookman


PHYSIQUE

Vous entrez distraitement dans ce café, une charmante compagnie à votre bras. Une damoiselle tout à fait charmante, quoique un peu bavarde et étourdie, mais tout de même vous ne cracherez jamais sur une telle beauté ! Vous lui tirez sa chaise et elle se met à rougir. Un sourire vous échappe, être un gentleman était presque une obligation. C’était un point fort dans votre stratégie de séduction. Un homme bien avisé prend votre commande – pour vous se sera un thé avec un nuage de lait – et puis votre regard s’attarde quelque secondes sur votre environnement.

Beaucoup d’hommes, cela va de soi, et dans un petit coin, assis sur une banquette de vin, une tasse fumante devant, se trouvait une petite femme blonde qui lisait un journal. Ce qui vous étonne n’est guère sa présence mais bien le fait que la jeune femme semble être venue seule. Quelle désastre de laisser une femme, quel qu’elle soit, sans la compagnie d’un homme. Vraiment, cela vous chagrine. Est-ce pour ça que votre regard s’attarde sur elle, alors que vous faites semblant d’écouter votre jolie demoiselle ? Peut-être. La curiosité est l’un de vos plus gros défauts ! Mais elle était amusante. D’un premier coup d’œil, vous pourriez dire qu’elle ressemble à une petite bourgeoise masculinisée. De telles chaussures pour une femme ? Véritablement ? Etait-ce une mode dont il n’avait pas eu echo ? Ces petites bottes avec un petit talon permettent certainement un mouvement du pied beaucoup plus assuré. Se mouvoir plus vite ? Enfin enfin quelle importance !

Elle était menue, terriblement menue, un poids plume si vous osiez dire. Et cette légèreté visible vous expliquez le manque de formes de la jeune femme. Oui. Pas de seins – ou très peu tout du moins, légèrement mis en valeur – et pas de hanche – si jamais elle venait à tomber enceinte, sa libération serait un supplice à n’en pas douter ! – décidément elle n’était pas votre genre. Non, ce que vous préfériez était sans aucun doute ce genre de damoiselle plantureuse, bien en chair, dont la douceur n’était égale que le touchée des anges. Doucement vous embrassez la main de la demoiselle qui se trouve en face de vous, la faisant rougir de bonheur. Et pourtant, vous n’avez pas fini votre observation.

Vous n’irez pas à dire qu’elle est laide, non bien sûr que non. Elle était mignonne, charmante. Mais pas belle, ça non. Banale ! Voilà ! C’était ce mot qui vous venez tout d’abord à l’esprit. Même si cette femme, de rouge vêtu, avait attiré votre regard, c’était ce genre d’individu qui ne vous aurez pas marqué plus que de raisons en temps normal. Une petite carrure, des bras plus sculpté que beaucoup de filles … Cette demoiselle prenait-elle plaisir à être comparé à votre compagne ? Certes elle ne se rendait compte de rien mais tout de même ! Et cette allure. Elle se tenait droite, le torse en avant, bombant ses petits seins mais ses jambes étaient croisés comme étaient les vôtres. Etait-ce donc normal ?

Et puis il y avait son visage. La demoiselle avait dépassé l’âge de l’innocence il y a de ça bien longtemps, vous êtes prêt à y mettre votre main à couper. Des pommettes remontés, aucune trace des rondeurs de l’enfance et des yeux bleus. Quelque chose vous énerve légèrement avec cette femme. Certes son visage n’est pas désagréable mais tout de même ! Vous avez l’impression de ne rien comprendre du tout et il vous est presque impossible de deviner ses pensées. Un de ses sourcils s’hausse soudainement. A-t-elle lu quelque chose de spéciale ? L’envie vous prend de sortir votre propre journal pour vérifier. Et puis il y avait ses cheveux. Blond comme les blés, coiffés. Charmante.

Voilà, elle était charmante. Votre inconnue se lève et paye avec un sourire aimable – ah quelle gentille qualité qu’est l’amabilité – avant de se sortir du café. Votre regard la suit, observant son dos dévoilé. Quelle impudeur ! Et puis, alors que vos yeux suivent l’inconnu, ils croisent ceux de votre amie. Ah. Oui. Elle est là, aimante et tendre. Avec ses petites rougeurs adorables et son air enfantin. Votre si douce amie.

Vous avez déjà oublié cette illustre inconnue vêtue de rouge.


CARACTÈRE

Elle sourit. C’est jolie un sourire, vous ne trouvez pas ? Cela fend votre visage, fait remonter vos pommettes et si vous avez de chance, deux petites fossettes feront leur apparition.

Mais chez les Bookmen, un sourire est la première couche du masque qui enveloppe leur être. Un bookman, c’est une espèce de comédien habile, un troubadour, un ménestrel qui peut vous chanter tous les airs qu’ils désirent sur commande. C’est sans doute pour cela qu’il est compliqué de savoir qui se trouve réellement derrière un bookman. Parfois, une personnalité, un nom, empiète plus que les autres, mais finalement, le fond qui revient le plus souvent est le même : leur identité, leur caractère est bookman. Bookwoman si nous voulons jouer sur les mots.

La demoiselle ne fait pas exception à la règle. La seule différence, c’est qu’elle n’est pas héritière du clan, alors oui, elle se permet d’être un peu plus cette personne qui tapit au fond d’elle.

L’optimiste. C’est un fait, pour un bookman, croire en un avenir meilleur est une chose compliquée. Quelques soit les actions de l’Humanité, tous conduisent vers un seul et unique point, la guerre. Les hommes apparaissent comme étant des machines à tuer, au même titre que les créatures du comte, anéantissant l’ennemi et allant se coucher. Une vision douloureuse que chaque enfant désirant faire partie à part entière du clan se voit obligé de voir et pourtant, pourtant, Elle continue de croire que le monde avance vers un monde meilleur et que si le comte venait à tomber, toutes ces tueries cesseraient. Alors elle espère, elle prie un dieu pour laquelle elle n’a aucune affiliation. Et elle sourit.

Son sourire peut-être vrai comme faux, c’est un fait indéniable. Mais quand il s’agit de parler aux autres, la curiosité naturelle dont elle eut besoin pour être prise ressort et elle ne peut s’empêcher de parler, de s’intéresser à tout. Elle n’est pas destinée à devenir le chef du clan et dans un sens, cela la rassure prodigieusement, lui ôtant un fardeau sur les épaules … Pourtant, derrière ses sourires, elle tente de retenir les histoires de ces gens qui disparaitront tous derrière un rideau sombre. Sur un petit carnet, elle écrit des noms et s’en souvient. Ces noms qui ne seront à jamais que de l’encre sur du papier … Un peu d’eau et tout disparaîtront. C’est une des raisons qui la pousse à les mémoriser. Et pourtant, elle n’en reste pas moins extrêmement froide face à cette humanité.

Il ne faut pas l’oublier, elle ne peut pas l’oublier, Elle est une bookman. Alors, même si un certains respect la pousse à garder en mémoire toutes ces personnes, elle n’hésiterait pas à les abandonner à leur sort si une action de sa part pourrait interférer dans l’Histoire. Elle n’est qu’un pion d’un clan, elle ne désire pas s’attacher. Pour être tout à fait honnête avec vous, elle a peur de s’attacher. Ce n’est pas sa mission, ce n’est pas son but. Qui plus est, la vue du sang la rebute. C’est pour cela qu’elle porte du rouge, un éclat de sang ne pourrait pas être visible facilement, même si en tant que femme du clan des historiens, elle le verrait.

Mais parlons avec un peu plus de légèreté. Ne nous attardons pas que sur les points qui font d’elle une bookman, se serait tellement réducteur. S’il y a bien quelque points qui transcende tous ses noms, c’est ce que je m’apprête à vous raconter.

Premier point que vous verrez, outre ses sourires vous la verrez souvent faire la moue voire grimacer. C’est une râleuse ! Parlons bien parlons franchement. Madame se plains de tout et surtout de rien. Une voiture dont la banquette n’est pas confortable ? Elle râle. Il se met à pleuvoir ? Elle râle. L’objet qu’elle désire est trop cher pour elle ? Elle râle et tente de marchander. Oui, Elle est restée relativement matérialiste, aimant les belles choses et surtout les choses chères, si vous lui demandez, elle répondra avec toute la mauvaise foi du monde que ce sont ses objets qui lui font de l’œil et l’incite à dépenser son maigre argent dans toutes des frivolités qu’elle abandonnera quelque jours plus tard. Agaçant ? Et encore vous n’avez encore rien vu … Comme beaucoup de bookman, le sens du tact lui est totalement inconnu. Elle ne s’énervera pas mais réussira toujours à dire ce qu’elle pense – tant que cela n’interfère pas avec son job. La jeune femme reste relativement très professionnelle ! Fière de sa condition de Bookwoman, elle sait se montrer calme et déterminée face au danger. Ce n'est pas comme si elle avait le choix de toute façon.

La demoiselle agit aussi avec des manières d’homme parfois, n’hésitant pas à cracher comme un voyou ou bien à croiser les jambes en s’étirant en arrière. Sans oublier l’un des points les plus important : susceptible. Elle chante mal ? Ne lui dite jamais. Vous trouvez son écriture horrible ? Malheureux, gardez le silence. La bookman s’énerve rapidement, trop rapidement, pour votre propre bien. Surtout quand elle a faim. Ce qui arrive fréquemment. Adieu, bonne manière de petite bourgeoise ...

Mais c’est amusant non ? De connaitre une femme haute en couleur qui refuse l’attachement et qui vous laisserez mourir si cela gênerait son travail. Non ? … Vous avez raison. Et dire qu’elle a joué les infirmières durant bien des années.


La Demoiselle Bookwoman

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Rayn Bookman JuniorLa Demoiselle Bookwoman

• R A Y N 'S V O I C E •

FPBRRS

« Je suis le crayon qui t’inscrit dans l’Histoire. Je suis la disciple de l’Ombre et par extension je suis coupée du monde. »
_______

_______

Mae tarddiad diflannu
But the soul remains the same.
Rayn Bookman Junior.




Rayn narre en SALMON

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 203 Féminin
▐ RPG Age : 25~
▐ Personnalité : un mot = Rayn
▐ Parcours RP :
Spoiler:
 

___________________
Points rp : 770
Points Event : 40
Points HR : 150
Points Intrigue : 140
Points totaux : 1100
Rang Actuel : D (C dans 2 ms)
Points avant le prochain rang : 400
Conditions réalisées : 0


INDISPONIBLE POUR RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rayn ••
Dim 7 Sep - 20:27



HISTOIRE

« Caroll »

Ce prénom était l’ombre de Rayn. Toute personne que vous croiserez dans la rue possède un nom, un prénom, une histoire … Pour les bookmen, tout ceci est différent. Il n’y a pas de noms qui tiennent, juste une identité, un vulgaire pseudonyme qu’ils abandonneront comme on abandonne une vieille maison délabrée. Sans regret ni remord. Et pourtant, derrière chaque bookman se trouve un enfant, assez petit, assez frêle, fixant le dos de cet être avec une certaine amertume. Rayn ne faisait pas exception à la règle, et comme beaucoup de son clan, elle ne se retournait jamais. Ou rarement.

S’il était possible de contrôler son éveil, sa voix, ses émotions, on ne peut controler ses rêves. Et ce nom, faisant vibrer l’océan de l’âme de la jeune femme l’appelait parfois en rêve. Quand on est devenu Bookman, on ne peut plus oublier le passé. Même de simples brides. Et alors, en rêve, Caroll renaissait à nouveau.

Comme une goutte d’eau qui venait éclater la mer des glaces.

« Caroll ! Lève-toi donc feignante ! » hurlait une voix au loin, une voix fluette, de petit garçon. Les images étaient flous pour finalement petit à petit devenir de plus en plus clair pour finalement dessiner habilement le visage poupon du petit garçon blond, secouant énergiquement au pied d’un arbre une petite fille tout aussi blonde, roulée en boule et gémissant de gêne. Caroll dormait paisiblement, c’était son lieu à elle, non loin du ruisseau. C’était son petit coin de paradis. Pourquoi est-ce que ce grand dadet mal fagoté venait encore la déranger ? A cette époque, Caroll ignorait où elle habitait. Elle était bien trop jeune pour se soucier de ce genre de chose, la seule chose qu’elle savait c’était que son petit village était non loin de ce joli endroit et que son frère ainé lui gâchait son petit plaisir. « Allez ! Maman veut que tu viennes ! Tu as loupé la messe espèce de mocheté ! Et c’est moi que maman a grondé ! »

La messe. Encore quelque chose de beaucoup trop abstrait pour elle, de même que pour son frère. Son frère au visage si rond, si enjoué en temps normal. A cet instant, le visage du blond était gonflé d’agacement ! Caroll souleva doucement son bras et observa ce malheureux gêneur. Evidement qu’elle savait qu’elle avait loupé la messe, l’enfant de quatre ans s’était discrètement faufilé hors de l’église avant que tout le monde ne s’assoit … Elle était certes minuscule mais pas bête. Debout, assis, debout … Il devait savoir ce qu’il voulait le monsieur ! « C’était bien ? » question sotte. Elle savait que son frère appréciait autant qu’elle cet instant d’incompréhension. « T’es vraiment pas drôle tu sais ça ? » Et pourtant il se laissa tomber à côté d’elle, elle qui se mit à pouffer entre ses bras. Si petite et minuscule créature. Son frère ne combattit plus. De toute façon, leur mère trouverait bien un moyen de punir la petite dès qu’elle mettrait le bout de son nez dans la maison, c’était presque une évidence ! Caroll se cala contre la cuisse et la hanche de son ainé et ferma les yeux doucement. « Pardon Rhian. Tu me boudes ? »

La réponse se fit attendre quelque seconde, puis une main vint caresser doucement les cheveux de pailles. « Nah. Par contre, je te garantit pas que maman te mette pas une fessée cul nu ! Elle était très en colère. »

Caroll était née au Pays de Galle, c’était Rena qui l’avait découvert. Le pays de son enfance était jonchée de charmant village chrétien. Son frère était l’ainé de la famille et alors que l’enfant n’avait que quatre ans, il en avait déjà huit. Et comme tout grand frère qui se respectait, il veillait du mieux qu’il pouvait sur sa sœur. Caroll ignorait presque tout du monde. Quand les évènements qui chamboulèrent sa vie arrivèrent, elle n’avait que quatre ans … Elle savait qu’elle était née en fin d’année – quelque temps avant l’anniversaire du petit Jésus – et qu’elle allait certainement apprendre le métier de sa mère ou bien devenir une maman elle aussi. Cela ne la gênait pas tant que ça. L’enfant était heureuse ! Son frère savait déjà lire d’ailleurs, il faisait partie des petits garçons les plus lettrés du village. Caroll adorait entendre la voix de son frère lire un ouvrage quelconque.

Puis, une jeune fille du village perdit sa sœur jumelle. Tout le monde connaissait les jumelles du village, absolument tout le monde ! C’était tellement rare. Pour Caroll, la mort était une notion subjective dont elle n’avait pas conscience mais cela signait la fin de l’époque paisible.

Rhian était parti avec leur père en ville acheter des belles broderies. L’ainé avait même promis à sa jeune sœur de tenter de lui avoir une poupée ! Une si délicate attention. Rayn se demande parfois à quoi aurait ressemblait la poupée, la jolie dame de porcelaine. Etait-ce pour ça que la bookwoman prenait soin de son apparence ? Pour ressembler à cette jolie dame qu’elle ne vit jamais ?

Quand son village fut anéanti, Caroll était à son arbre. Elle somnolait paisiblement alors que non loin de là, ses proches, ses amis, ses voisins se faisaient massacrer. D’eux, il ne resta que des vêtements et cet horrible poison stagnant dans l’air. Caroll ne vit jamais se spectacle. Mais Eilys, Rena, Leah, Nice, Leo et Rayn purent aisément se faire une idée du spectacle qui l’aurait attendu au village.

Ce qu’elle vu à son réveil fut les bras d’un homme. Un homme qui l’avait éloigné, sauvé. En échange de sa vie, il réclamait une disciple. Cet homme se nommait à l’époque Romuald et il allait devenir son mentor. Caroll avait refusé au début. Puis rapidement, se rendant compte qu’elle ignorait comment rentrer, elle avait suivi les pas de cet homme rude aux bras tatoués. Il était bookman et Caroll avait tiré un trait à sa vie.

Cet homme lui avait tout appris. Lire, écrire, soigner … Tout. Eilys était une élève très curieuse et studieuse, une demoiselle qui jouait les assistantes médicales auprès du médecin bénévole Safen dans des camps militaires. La mort, la mauvaise odeur était partout. Mais surtout, il y avait à disposition un nombre important d’informations qui réjouissaient son maitre bookman. Mais Eilys ne comprenait pas tout. C’était impossible d’elle de tout comprendre. Les bookmen ne devaient pas avoir d’accroches, de liens, alors à quoi bon jouer les médecins. Eilys ne comprenait pas. Un soir, alors que son Safen fumait en lisant le journal, elle lui fit part de ses doutes. L’homme leva les yeux sur l’enfant et plia son journal avant de l’abattre un coup sec sur la tête de son élève qui poussa un petit cri avant de se tenir la zone douloureuse. « Non mais ça va pas ? Il vous manque une case ou quoi ? » « Tait toi donc morveuse ! Blabla ! Les filles ça fait que pialler. J’pouvais pas avoir un gars ? Non fallait que je tombe sur une petite râleuse … » et il continua ainsi, râlant dans sa barbe, ses mots devenant de plus en plus incompréhensible, vexant l’enfant. Eilys gonfla les joues avant de croiser les bras … Un soupire lui répondit et il s’avança vers lui. « Ce que je fais gamine, je le fais pas pour sauver des vies. En tant que bookman j’ai une couverture. Les gens normaux ne nous connaissent pas et c’est très bien ainsi. Alors si je joue le docteur mais que le docteur ne soigne personne, ma couverture risque d’être compromise. Je ne sauve pas ces gens car j’ai envie de les sauver, simplement parce qu’ils me permettent d’être à côté de précieuses informations. T’as pigé ? »

Oui. Utiliser son statut. Utiliser les autres pour obtenir ce que l’on désire.

C’était une leçon qu’elle avait retenu et qui aujourd’hui encore guidait sa ligne de conduite. Eilys avait grandis, avait disparu, pour laisser place à d’autre filles. L’une d’entre elle marqua l’âme de cette demoiselle. Nice. Une prononciation française alors qu’elle séjournait sur un territoire anglo-saxon, suivant son mentor qui sortait tout juste d’un personnage. La spécialité de ce bookman était l’insertion parmi les bas-fonds. Il observait l’histoire de là quand il ne jouait pas les médecins bénévoles. Nice était en âge de jouer les infirmières et pour l’occasion, « Erik » était redevenu médecin. Encore une guerre sanglante entre deux groupes, au bénéfice du comte millénaire bien entendu. Nice était appréciée … Douce, maternelle, amusante. Elle avait pris le coup de main. Pourtant sa surprise fut totale quand un soir, alors qu’elle s’apprêtait à rentrer là où elle séjournait avec son mentor, deux hommes arrivèrent essoufflé et taché de boue. « Nice ! On a un problème ! Une petite, elle a » Nice avait tout de suite indiqué aux deux hommes un endroit où déposer la petite créature.

Elle ne ressemblait à rien. Sa mâchoire avait été arrachée, son corps mutilé … C’était un véritable miracle qu’elle respire encore. La blonde retint un haut de cœur avant de se tourner vers les deux hommes. « Comment s’appelle-t-elle ? » « Caroll. »

Caroll. Un nom qui aujourd’hui encore la hantait. Nice s’était sentie vaciller à la déclaration. Caroll. Elle tourna le regard sur l’enfant et examina la situation … Avec ses maigres moyens, les chances qu’elle réussisse à sauver cette enfant était proche du zero absolu. Nice ordonna avec brutalité d’aller chercher Erik, sur le champ ! Et doucement elle se laissa attendrir par l’enfant, en serrant son poignet, lui sussurant des paroles réconfortantes. Caroll décéda dans la nuit, après que Nice et Erik aient tenté d’au moins apaiser ses douleurs. Erik ne fit pas de commentaires. Caroll était morte.

Et dans la tête de Nice, la même phrase résonnait. Caroll était morte. Il n’y avait pas de retour en arrière possible. Cette nuit-là, Elle pleura toutes les larmes de son corps, serrant ses draps qui grattaient et son mentor ne fit rien. Il se contenta de fumer dans la pièce d’à côté … Elle le remercia le lendemain matin. Si vous demandez à Rayn si elle aime son mentor, elle vous collerait une baffe. On ne demandait pas ce genre de choses à une dame et parce qu’elle ne connaissait elle-même pas la réponse.

Serait-elle attristée si cet homme rustre et bourru venait à être tué ? Elle s’était séparée de lui. Tout du moins, la jeune femme était devenue assez grande pour être autonome. Ce fut une étrange discussion. « Je vais aller du côté des vagabonds, des moins que rien … Ils ont toujours une histoire intéressante à raconter, alors du côté de cette guerre sainte, ça risque d’être l’éclate. » un ricanement lui échappa alors qu’il rejeta de la fumée. Elle, elle savait que ce qu’il avait décidé d’observer, c’était comment le comte dévorait le cœur des gens au plus bas de l’échelle social. « Et toi, tu feras gaffe. » C’était un ordre. Il s’inquiétait pour elle, mais il ne le montrait. « Je resterai sur mes gardes. » « Ne sous-estime pas les Noé. » Bien évidement. Elle n’allait pas s’amuser à jouer avec sa vie. « Au moindre problème, reviens me retrouver. » « Sous quel nom ? »

Un sourire goguenard lui répondit. « Elias. Elias Bookman, compris « Rayn » ». La susnommée Rayn grogna avant de croiser les bras. « Ne choisis pas pour moi, vieil homme … ». Un sourire à nouveau. Sa main se pose sur son cuir chevelu et il s’en va. Dorénavant, Rayn et Elia ne se connaissent plus officiellement. Chacun allant à son point d’observation.

Chacun menant leur vie de Bookman.


FAMILLE

Pour un bookman, avoir une famille est tout bonnement impossible. Tout du moins au sens propre du terme … Le clan Bookman regorge d’individu apatride, orphelins … Ils sont donc une forme de famille à eux seuls. Le mentor de Rayn lui fit office de « père » en quelque sorte. Bien que celui-ci soit une espèce de rustre, gougeât, elle l’aimait bien. Il est dur pour quelqu’un qui n’a pas d’identité fixe de se faire une famille.

Néanmoins Caroll en avait une. Dont le père et le frère son normalement vivant. Et si le visage de son père n’est qu’un trait dans sa mémoire, celui de son frère est encore bien là dans son esprit. Rhian est son frère de sang mais elle ignore s’il est encore vivant ou si lui aussi eut le droit au même sort que son village.







Derrière l'écran
PSEUDONYME ou PRÉNOM : Bergamote
SEXE : Albus Dumbledore en slip de bain
ÂGE : vingt automne
DOUBLE COMPTE : non
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : top siteuh
COMMENTAIRES : que neni
CODE : Maman te fait un énorme bisou sur le front. ♥



La Demoiselle Bookwoman

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Rayn Bookman JuniorLa Demoiselle Bookwoman

• R A Y N 'S V O I C E •

FPBRRS

« Je suis le crayon qui t’inscrit dans l’Histoire. Je suis la disciple de l’Ombre et par extension je suis coupée du monde. »
_______

_______

Mae tarddiad diflannu
But the soul remains the same.
Rayn Bookman Junior.




Rayn narre en SALMON

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 203 Féminin
▐ RPG Age : 25~
▐ Personnalité : un mot = Rayn
▐ Parcours RP :
Spoiler:
 

___________________
Points rp : 770
Points Event : 40
Points HR : 150
Points Intrigue : 140
Points totaux : 1100
Rang Actuel : D (C dans 2 ms)
Points avant le prochain rang : 400
Conditions réalisées : 0


INDISPONIBLE POUR RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rayn ••
Dim 7 Sep - 21:04
    Bienvenue ma petite Bergamotte, regarde, c'est Maman qui poste sur ta fiche. ♥
    Bon courage pour l'écriture de ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas ! Il sera malgré tout intéressant de mettre une date d'anniversaire à ton personnage, même si celle-ci est fausse, car comme notre intrigue est évolutive, Rayn pourra prendre des années. :3
    Si tu as des questions, on est là pour toi !



















Bonjour, bonsoir ! Le forum te souhaite très sincèrement la Bienvenue sur le forum D.Gray-Man, Le Coeur.

Comme tu l'as probablement deviné, je suis un membre du staff. Etant le premier de l'équipe administrative à commenter ta fiche, je te laisse cette petite fiche afin de te permettre de faire rapidement le tour des sujets essentiels du forum. Il est impératif de les lire, et ce pour la bonne compréhension de notre contexte et des particularité que nous avons pu y ajouter. Cependant, beaucoup de sujets ne sont pas mentionnés, mais je compte sur ta curiosité naturelle pour aller jeter un œil aux autres topics.

Mais avant cela, j'ai la joie de t'offrir tes premiers points ! Au nombre de 5 ( de 10 si tu joues un personnage Prédéfini ), ils te permettent de débuter ta vie active en tant que membre du forum. Tu te demandes ce que c'est ? Pas de soucis, la réponse est par-là : Système de points.

Bien ! Maintenant que je t'ai soudoyé (et que je suis par conséquent devenu ton meilleur ami), passons aux choses sérieuses.
Pour commencer, comme sur n'importe quel forum, tu dois lire le Règlement : celui-ci tout particulièrement, car un code y est caché ; tu y apprendras notamment que tu as un mois pour compléter ta fiche de présentation.

Le Contexte du forum est à lire également, afin de ne pas faire d'erreurs chronologiques ou temporelles dans l'histoire de ton personnage. Pour te mettre à jour, tu peux aussi jeter un œil à l'Intrigue du forum et aux Quêtes Annexes, afin que tu saches à quel point nous nous sommes avancés.

Avant de poursuivre ta fiche, je te conseille de lire la Fiche de Présentation si ce n'est pas déjà fait : elle contient des points importants qu'il vaut mieux lire avant de se lancer dans la rédaction de sa fiche. Notamment les liens redirigeant vers les différents groupes auquel tu as accès sur le forum. Si toutefois tu n'as pas envie de passer par là, voici la Présentation des groupes.

Voici pour toi quelques liens supplémentaires et facultatifs, qui ne sont là que pour t'aider si tu rencontres un problème avec le fonctionnement du forum en lui-même ou pour te faciliter la tâche. Jette un oeil aux Couleurs et aux Symboles, et n'hésite pas à consulter le Tutoriel pour mettre son Avatar ou Remplir son Profil si tu ne t'y retrouves pas.

Voilà, tu as à présent toutes les clefs en main, à toi de jouer ! Sache qu'un modérateur est assigné à ta fiche dès lors qu'elle est postée et la suivra tout au long de sa construction, pour enfin la valider. Il arrive parfois, en cas de doute ou de demande un peu particulière de la part d'un membre, que le staff doive se consulter pour valider ou non une requête.

Dans tous les cas, tu dois avertir l'équipe administrative lorsque tu as terminée ta fiche : soit en éditant le titre et en ajoutant "Terminée" soit en postant à la suite de ton sujet.

Une fois validé, tout ou presque te devient possible sur le forum : tu peux RP, participer aux Events, jouer des missions, etc... Mais saches que si tu désires faire combattre ton personnage, il te faudra remplir La Fiche Technique, afin que l'on puisse voir l'étendue de tes pouvoirs et de tes compétences.

Bon courage à toi et n'oublie pas, l'équipe administrative est là pour t'aiguiller, tourne-toi vers nous si tu as la moindre question !

Du fond du cœur, Nora.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1125 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Rayn ••
Dim 7 Sep - 23:11
Bienvenue camarade Bookman :D
Au plaisir de lire la suite de ta fiche et de pouvoir RP avec toi (Et te traumatiser sur la CB aussi... Mais ça je dois pas le dire :x)
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Rayn ••
Lun 8 Sep - 16:03
Merciiii Maman chérie & Jad

J'en profite pour annoncer que j'ai terminé ma fiche ! Au moindre soucis dites le moi, je mettrai ça à jour tout de suite.






Merci Jane & Tyki mes amours

Cadeaux :feels::
 

Merci Rusty c'est trop gentil ;o;:
 
La Demoiselle Bookwoman

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Rayn Bookman JuniorLa Demoiselle Bookwoman

• R A Y N 'S V O I C E •

FPBRRS

« Je suis le crayon qui t’inscrit dans l’Histoire. Je suis la disciple de l’Ombre et par extension je suis coupée du monde. »
_______

_______

Mae tarddiad diflannu
But the soul remains the same.
Rayn Bookman Junior.




Rayn narre en SALMON

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 203 Féminin
▐ RPG Age : 25~
▐ Personnalité : un mot = Rayn
▐ Parcours RP :
Spoiler:
 

___________________
Points rp : 770
Points Event : 40
Points HR : 150
Points Intrigue : 140
Points totaux : 1100
Rang Actuel : D (C dans 2 ms)
Points avant le prochain rang : 400
Conditions réalisées : 0


INDISPONIBLE POUR RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rayn ••
Lun 8 Sep - 18:33






Titre du Topic : That's good.
Bannière : J'adore l'ambiance qui s'en dégage !
Référence du Personnage : File le faire !
Copyright : Saber de Fate/'s Saga.
Nom et Prénom : Bookman Rayn (prénom actuel).
Surnom : La Demoiselle Bookwoman.
Âge : 25 ans.
Carte d'Identité : That's good.
Physique : Tape à l’œil mais passe inaperçu pour autant.
Caractère : Sacré caractère, même pour une bookwoman !
Histoire : J'ai dévoré ton histoire du début jusqu'à la fin, c'était vraiment génial, bien que triste par moments. ;w; J'ai hâte de te voir en Rp !
Famille : Un père et un frère peut-être encore en vie.
Implantation : A joué le rôle d’infirmière pour approcher certaines guerres, essaye également de surveiller le camp du Comte ; c'est bon mais n'oublie pas qu'ils sont très discrets, donc la tâche sera ardue !
Statut Bookman : Bookman Junior sous tutelle d'Elias Bookman.
Particularité : Bonne à l'escrime ; ne supporte pas le poisson. Ben quoi ? IL EST PAS FRAIS MON POISSON ?!
Le Nombre de Ligne : Perfecto.
Avatar : That's good.
Grammaire, orthographe : Quelques fautes d'inattention, mais sinon c'est très bien !
Rang de départ : F.
Code :


Tendrement, ta Maman qui t'aime


    Eh bien eh bien...



    Voilà 5 points cadeaux pour ta validation !
    Tu peux désormais éditer ton dossier Central, poster ta Banque, faire ta fiche RelationShip si tu le souhaites mais surtout.. FILE RP COUQUINE ! ♥




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1125 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Rayn ••
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rayn ••
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y aura-t-il 2 Nexus ? (spoilers)
» Recherche d'INFOS sur Kits BLACK HORSE - Forces et Faiblesses _ Conseils de Montage RYAN STA 55

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: C'est ici que tout commence :: Présentations :: Bookmen-
Sauter vers: