Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mer 10 Sep - 13:50

Allen y es-tu ?



Dans l'arche quelqu'un tournait, feuille en main. Chignon de cheveux blonds sur lequel une sorte de broche à plume rouge était piquée, cape rouge flottant au vent, la personne lisait et relisait l'écrit. Puis elle s'arrêta, exaspérée :

"Bon ! Récapitulatif de la mission ! Ramener Allen Walker. Indice géographique ? Quelque part en France. Précision ? Orléans. Orléans c'est vaste ... Ça aide vraiment ..."

Saige soupira longuement avant de s'affaisser contre le rebord de l'arche. Visiblement, Allen, exilé, paria aux yeux du Vatican devait à tout prix revenir dans l'Ordre Noir. Mais si jamais il revenait, cela voulait dire que Central serait automatiquement au courant et viendrait le récupérer non ? Cruel dilemme qu'était cette mission. L'on pouvait tout autant être pour le retour que contre, tout autant dans un plan humain qu'exorciste. Assise par terre, jambes croisées, l'allemande regarda son équipe en faisant une moue triste. Des pensées l'accablaient quelque peu. Sur le sujet de la fuite d'Allen comme sur sa présence en France. Saige n'avait pas été là lors de l'invasion Noé pour sortir l'exilé de prison. Alors comprendre la situation sans avoir un point de vue extérieur à Central ou au Grand Intendant ... Les azurs iris fixèrent les différents participants à cette mission de rapatriement secrète. Une fille brune aux longues couettes à l'air optimiste, un garçon brun avec un œil que l'on suppose aveugle vu sa couleur et un autre garçon blond, avec un épi de mèche pointant au dessus de sa tête. Tous des exorcistes. Ils avaient sans doute plus d'expérience qu'elle et en savait plus, non ? Ah comme les missions s'enchaînaient, comme l'on gagnait expérience et sagesse au fil des événements ... Y penser décrocha un petit sourire à la blondinette et dans une impulsion d'énergie, elle se releva en désignant de sa main tendue chaque personne présente, en attente du départ imminent  :

"Donc ... Soren, Hereata et Lëo ! Bonjour je m'appelle Saige. Je suis ravie de faire équipe avec vous et j'espère que l'on réussira à retrouver Allen ... dans une ville immense comme Orléans."

L'allemande s'affaissa à nouveau, un peu désespérée par les mots "immense" et "Orléans". D'une, ils allaient partir là bas en plein mois de juillet et donc porter les habits noirs de l'ordre allait être vraiment lourd, de deux ce serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Vraiment, vous pensez qu'un garçon, aux cheveux blancs, avec une marque rouge sur le côté gauche de son visage allait se balader comme ça, en disant bonjour à tout va, sourire aux lèvres ? Ce serait comme faire la cible immobile au tir aux pigeons ! Mais le plus important, était de faire connaissance avec tout le monde, après avoir envoyé valser le sac dans la zone de transfert encore inactive. Un bruit sourd se fit entendre quand le contenant toucha le sol. Ok, elle avait emmené pas mal de choses pour la mission. Des vêtements, mais aussi quelques fioles piquées au secteur scientifique. Comme d'habitude, quoi. Saige regarda un moment en coin le sac en grimaçant puis elle se frotta la nuque, en chuchotant :

"Je vous expliquerai ce qu'il y a dedans quand on sera partis. Héhé ..."

Oui si les scientifiques savaient ce qu'elle avait piqué encore une fois, elle se ferait gronder alors chut. Bon c'était juste quelques fioles contenant juste les produits à mélanger pour faire des somnifères ou explosifs ... mais bon. Le Grand Intendant et l'Ordre Noir voulaient qu'Allen revienne ? Alors ils devaient investir, eux aussi ! Les scientifiques en charge du transfert et de la remise complète de la feuille de route arrivèrent. Ils avaient dû se lever aux aurores pour ne pas que Central les attrape mais leur absence serait remarquée à un moment non ? Bonne chance à l'Ordre pour trouver une excuse béton ! Agitant dans son mouvement la petite cape rouge de son habit (robe violette à corset et chausses marron clair) quand elle sentit les scientifiques la regarder avec le nez en biais, la blonde croisa les bras et les défia du regard :

"J'ai ma tenue de l'Ordre dans mon sac. Mais je ne vais pas suer en plein mois de juillet pour vous, non plus."

Et de suite elle se retourna vers ses compagnons en sursautant. La question qu'elle voulait poser depuis un moment fit comme lorsque l'on ouvre une bouteille de champagne (Merci Christa) :

"Dites ... j'étais en mission quand Allen a été exilé. L'un d'entre vous était là quand ça s'est passé ... ?"

Sérieuse et en même temps un peu triste, elle ne comprenait pas pourquoi Allen était parti, et pourquoi il avait fait cela à Seth ... Seth. Penser à ce prénom la fit rosir mais il la fit aussi soupirer. Allen n'avait pas attaqué l'exorciste, mais plutôt neutralisé et le norsk était revenu quelque peu bouleversé. Mais il n'avait pu dire mot sur le fond ... sans doute par méfiance à l'égard de Central. La sirène leva le nez vers l'horizon, ses azurs brillant comme une mer baignée par la lumière du soleil et elle ajouta :

"Mon malaise et Mermaid me disent que cette mission est sans doute une mauvaise décision ... Enfin bon ! Peut-être que l'on apprendra la vérité une fois à Orléans ! Non ?"

Saige leva le poing, regonflée à bloc. Elle admirait Walker, mais elle ne comprenait pas son choix. Elle voulait savoir. C'était pour ça qu'elle s'était portée volontaire alors au boulot !



avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Ven 12 Sep - 11:06




Hereata souriait comme à son habitude. Elle était resplendissante dans sa tenue de civile. Une robe à volant bleu, laissant ses bras nus, un petit gilet blanc attaché autour de sa taille, des espadrilles de la même couleur et surtout un chapeau de paille à larges bords , piqueté de fleurs et cachant... sa couronne de fleurs. Comme toujours, la fille des îles portait sa lourde besace remplie de nourriture, de quelques bricoles et surtout de sa tenue d'exorciste.


Car oui, elle était en mission. Mais en mission secrète. Alors pour une fois, il ne fallait pas annoncer la couleur avec le manteau rouge et noir au rosaire de l'ordre noir. Officiellement, ils étaient en vacances à Orléans, une petite ville française mais officieusement...


En face d'elle, ses compagnons affichaient diverses expressions. Mais la plus agité était sans contexte une jolie jeune femme du nom de Saige. Hereata l'avait rencontré pour la première fois il y a une semaine lors de la mission en Bretagne. Elle semblait être une grande ami de Monsieur Cairn. La vanuatane mourrait d'envie de faire sa connaissance. Mais ça ne semblait pas le moment car elle était vraiment agacée :


"Bon ! Récapitulatif de la mission ! Ramener Allen Walker. Indice géographique ? Quelque part en France. Précision ? Orléans. Orléans c'est vaste ... Ça aide vraiment ..."


Elle s'arrêta pour se caler contre un des murs. Hereata fronça les sourcils, reprenant le guide touristique que lui avait remis Komui. C'est si grand que ça Orléans? Pourtant sur la carte ça fait tout petit. La demoiselle ouvrit le dépliant et consulta les différentes publicité. Oh chouette! Il y avait une crêperie... ça serait bien si on pouvait y faire un tour à un moment où un autre.


La voix de la blonde la fit redresser la tête :
« Donc ... Soren, Hereata et Lëo ! Bonjour je m'appelle Saige. Je suis ravie de faire équipe avec vous et j'espère que l'on réussira à retrouver Allen ... dans une ville immense comme Orléans."
L'exorciste à la couronne de fleur lui adressa son plus beau sourire.


« Moi aussi je suis contente. Je suis sure que ça va être une chouette aventure. D'ailleurs... pour commencer, j'en ai parlé avec Johny, qui semble vraiment bien connaître le dossier Allen. Il m'a conseillé de concentrer nos recherches dans les bars. Je pense aussi que c'est une bonne idée... Monsieur le clown a l'air de gagner sa vie en jouant à des jeux d'argents. Avec tous ses indices et sa description physique, on devait pouvoir le retrouver... il y a combien de bars d'ailleurs à Orléans? »


Hereata se replongea dans l'étude de sa brochure, ne s'intéressant plus à ce qui se disait autour d'elle. L'adolescente apprit ainsi que dans l'antiquité la ville s'appelait cenabum. Qu'on pouvait y voir la Loire et qu'il y avait plus de 120 établissements servant de l'alcool et trois casinos. En bref, un travail de titan les attendait.
@Eques sur Never-utopia.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 13 Sep - 15:48







Malaise de pré-missionIl sont beau les bouts de mes chaussures…



01101001110100101110001
Caché derrière Hereata, Lëo restait silencieux écoutant ses compagnons discuter. Il réfléchissait. Pourquoi lui avoir demander de faire ce genre de mission ? Pourquoi Komui lui avait placé une telle confiance en lui ? Le garçon était un peu nerveux, comme avant chaque mission. Mais le faîte qu’elle concerne le fameux Allen Walker était d’autant plus stressant. Il avait assisté impuissant à la fuite de l’exorciste maudit sans avoir rien pus faire. En réalité, il n’avait pas du tout essayé quoique ce soit. Il venait à peine d’arrivé dans l’ordre noir et ne maîtriser absolument pas son innocence. Il aurait été tout simplement un poids pour les autres.

L’ordre de mission fut donné de façon peu conventionnelle. Une simple lettre était passée sous le bas de la porte. Quel rôle avait il à jouer ? Un simple garçonnet timide comme lui. Comment fera-t-il pour demander des informations aux passants. Enfin, comme à son habitude, il avait étudié autant qu’il le pouvait. Il avait fait des études topographiques, des comportements d’Allen et de sa situation. Tous comme les autres, il en était arrivé à la conclusion qu’Orléans était vaste. En tout cas, Lëo pourra probablement aider à le trouver mais l’approcher sera une autre paire de manche.

En tout cas, il était habillé en civil pour cette mission. Pas le choix, il devait attirer le moins possible l’attention que ce soit celle des gens, des akuma ou d’Allen lui-même. Il avait revêtit des vêtements qu’il n’avait plus mit depuis son arriver à la congrégation. C’était ses vêtements les moins anciens. Une simple chemise beige avait remplacé le long manteau noir, un béret gris ornait sa tête et un pantalon beige également couvrait ses jambes. À vrai dire, il se sentait plus à l’aise dans ses vêtements que dans les bouts de cuir. Il avait presque l’impression de sentir l’odeur des excréments de moutons.

Quelqu’un avait dis son nom ! À oui, c’était la jeune fille blonde. Elle semblait optimiste, ou alors pessimiste, c’était difficile à voir. En tout cas, l’îlienne était toujours là pour le calmer un peu de sa voix. Elle aussi avait fait ses devoirs, et était arriver à la même conclusion que le portugais. Priorité au bar, casino et auberges. D’ailleurs, Lëo avait dans sa sacoche une carte détaillée d’Orléans où il avait montré d’une croix rouges les établissements les plus malfamés et d’une croix bleue les plus prestigieuse. Mais on verra plus tard.

En tout cas, Saige aussi s’était préparé et avait prévu des surprises. Sinon, elle n’avait pas assisté à la fuite d’Allen. Elle demandait des explications. Lëo aurait bien aimer l’aider mais c’était un fille… et grande en plus. Vous me direz, alors pourquoi il parle à Hereata. Avec elle c’est diffèrent. Comment dire ? Il se sont littéralement tomber dessus…

Comme pour frustré encore plus le garçon, elle avait un mauvais pressentiment. Lëo était d’autant plus mal à l’aise que l’îlienne ne faisait pas attention à Saige et que du coup, il était à découvert. Comme pour éviter toute conversation, le portugais regarda le bout de ses chaussures en cuir en disant :

« On devrait, peut être, y aller… »

Il n’avait en aucun cas la certitude que quelqu’un l’ai entendu et de toute façon, il ne voyait que le bout de ces chaussures et rien d’autre.

01101001110100101110001

© Jawilsia sur Never Utopia



† Berger des Cieux †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Etre utile dans cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Lëo de Olivieira† Berger des Cieux †
« Ses parents lui avaient donné un œil
Ses amis lui en ont offert un deuxième
Pour voir comment la vie est deux fois plus belle.
»

« Comme s’il ne s’était rien passé… »

« Stupide œil ! Stupide notion des distances ! »



Lëo réfléchit en #006633

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 316 ▐ Autres Comptes : Nathanael Elmsley ~ Asya Zubkova ~ Haydar A. Bara'Layal ~ Ehsan Sa‘di de Chirāz ~ Ulric
Masculin
▐ RPG Age : 14 ans
▐ Personnalité : Curieux ¤ Ingenieux ¤ Trés Timide ¤ Gentil ¤ Poli ¤ Sérieux ¤ Secret ¤ Calme ¤ Reflechi ¤ Genereux ¤ Interessé
▐ Parcours RP :
Libre

RP en cours 3/3

- Mission Intrigue : Chapitre IV Groupe III {3}
- Rififi au réfectoire ! {4}
- Mary Risatina {10}

HRP : 300 + RP : 1400
Pts : 1700

Rang C

Rang B dans : 3/4 combats
Rang A dans : 800pts et 3/6 combats

Fiches :
Présentation / Technique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mar 16 Sep - 22:25
Dans l'arche, les quatre exorcistes convoqués par Komui pour la mission secrète attendaient le signal pour partir.
Assis par terre, Soren regarda ses compagnons. Hereata, Saige et Lëo... Ils ne les connaissait que de vue. Mais il n'était jamais trop tard pour faire connaissance.
L'adolescent ferma les yeux, voulant se remettre en tête une dernière fois les détails de la mission, mais Saige s'en chargea à voix haute.

-Bon ! Récapitulatif de la mission ! Ramener Allen Walker. Indice géographique ? Quelque part en France. Précision ? Orléans. Orléans c'est vaste ... Ça aide vraiment ...

Découragée, la jeune femme s'affaissa à terre et soupira. Il était vrai que à quatre seulement, il serait difficile de repérer Allen dans cette grande ville... La sirène se releva alors, et désigna ses camarades d'une main tendue.

-Donc ... Soren, Hereata et Lëo ! Bonjour je m'appelle Saige. Je suis ravie de faire équipe avec vous et j'espère que l'on réussira à retrouver Allen ... dans une ville immense comme Orléans.

Et sur ces mots, Saige s'affaissa de nouveau, visiblement découragée. L'îlienne détacha alors les yeux de sa carte et afficha un grand sourire.

-Moi aussi je suis contente. Je suis sure que ça va être une chouette aventure. D'ailleurs... pour commencer, j'en ai parlé avec Johny, qui semble vraiment bien connaître le dossier Allen. Il m'a conseillé de concentrer nos recherches dans les bars. Je pense aussi que c'est une bonne idée... Monsieur le clown a l'air de gagner sa vie en jouant à des jeux d'argents. Avec tous ses indices et sa description physique, on devait pouvoir le retrouver... il y a combien de bars d'ailleurs à Orléans?


Et elle replongea aussitôt dans la lecture de son guide. Soren sourit lui aussi, essayant d'encourager ses camarades.

-Hereata a raison. Orléans est peut être une grande ville, mais mais nous savons déjà où commencer nos recherches!

Saige balança alors son sac, et un bruit sourd retentit lorsque celui-ci atterit au sol.

-Je vous expliquerai ce qu'il y a dedans quand on sera partis. Héhé ...

Le blondinet regarda le sac, intrigué. Il n'avait rien apporté. D'habitude, il apportait au moins des gadgets inutiles de sa fabrication. Mais pas cette fois-ci. Il préférait rester discret et ne pas s'encombrer. Mais le sac de la sirène le fit paniquer. Avait-il oublié quelque chose?
Mais déjà les scientifiques en charge du transfert arrivèrent, et regardèrent les quatre exorcistes.

-J'ai ma tenue de l'Ordre dans mon sac. Mais je ne vais pas suer en plein mois de juillet pour vous, non plus.

Soren regarda à son tour ses camarades. Aucun n'était en tenue d'exorciste: ils ne devaient pas attirer l'attention. D'ailleurs, habillé d'un simple débardeur bleu, d'un pantalon blanc, de vieilles chaussures, et avec une écharpe nouée autour de la taille pour cacher son fouet, l'adolescent maigrichon n'avait rien d'un exorciste.

-Dites ... j'étais en mission quand Allen a été exilé. L'un d'entre vous était là quand ça s'est passé ... ?

Un silence lui répondit, et Soren secoua négativement la tête. Visiblement, aucun d'entre eux n'avait assisté à la fuite d'Allen. Ce jour-là, Soren était à l'infirmerie -mais cette fois-ci, c'était lui le blessé- et il n'avait rien pu faire.
La blonde leva alors les yeux au ciel, pensive.

-Mon malaise et Mermaid me disent que cette mission est sans doute une mauvaise décision ... Enfin bon ! Peut-être que l'on apprendra la vérité une fois à Orléans ! Non ?


Apprendre la vérité... Alors c'était ca, sa motivation pour cette mission? Le français observa de nouveau ses compagnons. Ils devaient sans doute avoir chacun une raison, que ce soit par simple obligation de Komui ou pour une motivation personnelle.
Quand à lui... Soren appréciait vraiment Allen. Malgré tout ce qui lui était arrivé, il  était le premier à remonter le moral aux autres, de près ou de loin, et à aider les autres à aller de l'avant. Un exorciste qui avait toujours été là pour les autres.
Et pourtant, tout le monde le considérait comme un traître, un ennemi. Tout ca parce que le Quatorzième était à l'intérieur de lui.
Et alors? Allen ne l'avait jamais voulu, non? Que ce soit par pure malchance ou non, Allen était devenu Noé malgré lui. Il n'y était pour rien.
Alors Soren voulait l'aider. Il n'était pas vraiment scentifique, et pourtant, il chercherait un moyen pour l'aider. C'était pour ca qu'i avait accepté cette mission.

-On devrait peut être y aller...

La petite voix du garçon le fit redescendre sur terre. Soren regarda Lëo, caché derrière Hereata. Fixant le bout de ses chaussures, il semblait éviter le regard des autres.

-Oui, Lëo a raison. Allons-y!

Le blondinet se releva, et souria au jeune garçon, essayant de le mettre en confiance.

-Avant de partir... Je pense qu'on devrait se séparer en deux groupes de deux, quand on sera arrivés. Ce sera plus facile pour chercher Allen dans une grande ville comme Orléans.

Le français se retourna et inspira et expira lentement. Comme à chaque début de mission, il commencait à stresser. Il ne leur restait plus qu'un rapide trajet en train avant d'arriver à Orléans.
Il sortit alors un paquet de cartes de sa poche. Pour éviter de stresser, rien de tel qu'une partie dans le train! Et au moins, cela lui permettrait de mieux faire connaissance avec les autres.

-Une partie de cartes, dans le train, ca vous dit? Même si on arrivera jamais au niveau d'Allen...
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 383 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+90)
Mauvaise rencontre (+60)
Remember me for centuries (+140)

Total: 2400 points
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 21 Sep - 13:46

Allen y es-tu ?



D'aucun ne lui avait répondu et Hereata semblait plus occupée à lire les brochures pour soit se donner des repères de recherche soit aussi se remplir le ventre. En même temps, Allen était réputé pour son appétit monstre et ce serait étonnant de ne pas le trouver fourré dans une petite échoppe aussi. Mélancolie s'empara soudainement de ce corps frêle aux senteurs de fleur, traçant son sillon le long de ces doigts tremblants et de cette bouche légèrement pulpeuse mordue par ces dents blanches. Mermaid passait ses sillons violet et bleus de spectre lumineux. Lâchant les papiers dans ses mains pour lever ses doigts vers cette inexplicable levée de la part de son Innocence, Saige resta un moment silencieuse à fixer d'un air sérieux la manifestation. Ses doigts passèrent sur les tracés de couleur, tel le chef d'orchestre touchant de sa baguette les mélodies. Puis elle se mit à siffler un petit air qui fit éparpiller quelques pans. Mais avant qu'elle ne puisse finir son petit jeu avec son "amie", les voix de Lëo et Soren la rappelèrent à l'ordre. Tout disparut d'un coup, balayé par une sorte de souffle.

"Soren a raison. Il faudrait que l'on équilibre au mieux les forces dans les deux groupes, au cas où Noah se manifeste. Un soutien et un attaquant. Ainsi qu'en fonction de l'expérience."

L'allemande remit son sac sur son épaule en faisant signe aux scientifiques. Et les voilà partis, se retrouvant face à leur moyen de locomotion : un train. Machine puissante qui passa les âges, les territoires les plus hostiles. Antre de fer et de bois où l'on pouvait se retrouver à griller sur une banquette comme l'on pouvait y mourir de froid. Quelques pas et les voilà dans la métallique chenille à vapeur. Saige présenta son ticket au contrôleur puis fila en sautillant dans le wagon, jusqu'à leur place. Elle était plus gaie et vivante que dans la salle de transfert de l'arche et cela se ressentait et voyait au vu des ondes que Mermaid dégageait.

"On verra pour les cartes une fois que l'on aura posé nos chers postérieurs sur l'une de ces banquettes en bois ! Et il faudra voir aussi où l'on va installer notre position dans Orléans aussiiii !"

Sur ce, après un petit clin d’œil malicieux, elle fila dans le compartiment. Désormais assise, elle ouvrit son grand sac pour en sortir deux gourdes d'eau et deux autres de jus, ainsi que deux éventails. Ce sac était un vrai fourre tout avec ses différents compartiments. Bon là, elle était arrivée à la limite niveau poids à cause du coffret de fioles. Quand la blonde le vit, elle l'étudia un moment avant de tendre vivement tout ce qu'il fallait pour tenir le temps du trajet.

"Tenez, j'ai apporté ça pour l'aller. Vu qu'il fait quand même chaud et que les trains ne sont quand même pas super rapides, on va pouvoir jouer tranquillement sans finir en mode poisson séché."

Et soudain, elle se releva brusquement, à genoux sur la banquette et bras tendus. Tout ça pour ouvrir la fenêtre et avoir un minimum d'air, ça faisait un peu beaucoup, mais au moins c'était fait. Contentée, Saige tira ensuite le tissu de rideau pour les cacher, au cas où tout Central ou autre problème pouvant corrompre la mission puisse être dans les parages. Joues gonflées et air contrit, la jeune fille ajouta :

"J'espère que l'on aura pas à battre Allen aux cartes, parce que vraiment je suis une bille. Les jeux d'argent, ce n'est pas pour moi."


Certes, elle était intelligente, trop impulsive malgré le fait qu'elle soit observatrice, pourtant Saige n'avait jamais voulu apprendre les ficelles de ce genre de jeux. Ca la répugnait. Oui, quand vous avez vu ces hommes avachis dans les rues, larmes aux yeux, lèvres séchées et vêtements en loques, anciens joueurs compulsifs réclamant à présent un peu de sous pour espérer faire de nouveau fortune ça avait un effet rebutant. Comme lorsque l'on voit un gars cracher ses poumons à force d'avoir trop fumé. Un soupir s'échappa de ses lèvres rosées. Il était synonyme de tant de choses : incompréhension, perdition ... Elle se souvenait de sa rapide visite auprès de Seth, de sa deuxième consultation avec Vincent et aussi l'aparté assez musclée avec son oncle. Trop d'informations se mélangeaient dans sa tête que bientôt Saige se mit à cligner plusieurs fois des yeux. Lentement ... lentement ... tout se brouilla et le noir gagna sa place pour noyer les visages et l'environnement. L'allemande s'était endormie sans s'en rendre compte et son inconscient ouvrit la porte vers un autre monde.



Tu te glisses entre les vagues d'eau que forment ton esprit, toi qui danse et court sur ce chemin sans fin.
Tes doigts, tes hanches lèvent l'eau petit à petit, tintent grelots, volent les mailles de ton vêtement de soie et satin.
Les tremblements font rugir ce parterre sans fond, la voix devient celle de la shamane sautant au dessus du feu des dieux.
Vole, lève les bras et tend les doigts pour toucher ces sillons, et vois, vois au loin tout ceux qui un jour se sacrifièrent sous tes yeux.
Tourne dans ces tissus légers sans jamais t'arrêter, lève les ondes marines de ton chant cristallin.
Le vent balaiera les abysses et les envieux noyés. Cours et tourne pour arrêter ce cycle sans fin.


Rêve agité, il était. Saige était prise dans cette étrange transe où elle ne s'entendait pas fredonner cet air mystique, écho de son passage chez les lakotas. On pouvait simplement l'entendre répéter par moments "Je donnerai tout pour eux". Généreuse sirène, sirène endormie, elle pensait à ses coéquipiers malgré tout, à Allen et à ceux qui comptaient sur elle. Mais pour le moment, elle était fatiguée ... dormir était sa seule priorité qu'elle le veuille ou non. Car la shamane résonnait en elle, signe d'un prochain changement.




avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mar 23 Sep - 4:58




La voix toute timide de Lëo lui fit quitter sa lecture :

« On devrait, peut être, y aller… »

Hereata hocha de la tête en lui faisant un large sourire. Elle était ravie que son ami soit de la partie. Noix de pékan ( surnom que lui a attribué la fille des îles à l'occasion d'une aventure abracadabrante entre les murs du Q.G) était une personne en qui la demoiselle de Montcalm avait totalement confiance... enfin en qui elle avait encore plus confiance que d'habitude. Il faut dire qu'ils en avaient vu des vertes et des pas mûres ensemble: Entre le bureau du grand intendant à ranger et les rats géants ; ce genre de péripéties tissent des liens.
Enfin bref, il était en effet grand temps de partir d'autant que leurs compagnons semblaient archi prêt.
Soren, un exorciste blond un peu plus âgée qu'elle dit même avec un certains enthousiasme :

« Oui, Lëo a raison. Allons-y! »

Avant de proposer, stratégique :

« -Avant de partir... Je pense qu'on devrait se séparer en deux groupes de deux, quand on sera arrivés. Ce sera plus facile pour chercher Allen dans une grande ville comme Orléans. »

L'ainée du groupe, et donc pour l'exorciste à la couronne de fleur, la chef , ajouta :

"Soren a raison. Il faudrait que l'on équilibre au mieux les forces dans les deux groupes, au cas où Noah se manifeste. Un soutien et un attaquant. Ainsi qu'en fonction de l'expérience."

Hum... encore la théorie du « diviser pour mieux régner » ( la vanuatane n'avait toujours pas compris le sens de cette phrase) : plus on serait de groupe, plus on couvrirait de terrain et plus vite on retrouverait monsieur le clown. Comme d'habitude ce genre d'idée avait ses faveurs... d'autant qu'un petit détail la chagrinait :

«  Oui, c'est une très bonne idée ! D'autant qu'on va y être obliger... certains des établissement inscrits sur la carte sont interdits aux personnes mineurs et d'autres aux femmes... je me demande bien pourquoi d'ailleurs? Vous savez vous ce que c'est ses clubs privées réservés aux hommes ? Ils sont bizarres ses continentaux. On pourra donc adapter nos groupes en fonctions des lieux qu'on veux visiter. Vous en pensez quoi ? »

Sur ce, ils se mirent en route. Après avoir passé le portail de l'arche, il ne restait plus qu'un petit trajet en train avant d'arriver à destination.
Le quatuor monta donc dans un wagon et s'installa tranquillement dans un compartiment privé afin de pouvoir continuer à parler tranquille et surtout à l’abri des oreilles indiscrètes. Le grand intendant avait insisté sur ce détail. Les corbeaux et central ne devaient en aucun cas être au courant de leur expédition. Cela semblait vraiment un point capital à cette mission.

Songeuse, la demoiselle aux yeux caramel se mit à penser à la discussion qu'elle avait eu quelques temps plus tôt avec l'homme au béret blanc. Elle espérait qu'il ne fasse pas une nouvelle crise d’hypoglycémie. De toute façon , elle avait chargé Berny, un ami commis de cuisine , de ravitailler la tête pensante de l'ordre en cookies durant son absence. Au cas où...

Tandis qu'elle réfléchissait à la santé du chinois , la jolie saige prit la parole :

"On verra pour les cartes une fois que l'on aura posé nos chers postérieurs sur l'une de ces banquettes en bois ! Et il faudra voir aussi où l'on va installer notre position dans Orléans aussiiii !"

Jamais à court d'idée, l'adolescente proposa :

«  Et si on allait faire du camping dans un des parcs de la ville ? Ça serait rigolo ! On pourrait faire un feu de camp et se raconter des histoires drôles le soir ! Et puis pécher du poisson ! Je sais super bien faire les brochettes .»

Mais sa proposition n'eut malheureusement pas la réaction enthousiaste escomptée. A priori les gens préférait le confort d'un hôtel au risque de se faire arrêter pour vagabondage et vandalisme.
Tant pis. De toute façon, on verrait bien sur place. Et puis la jeune fille avait autre à penser. On quitté la gare. Les wagons prenaient lentement de la vitesse avant de s'élancer dans la campagne française.
L'îlienne était un peu tendue, comme toujours quand elle prenait le cheval à vapeur. Les cliquetis des roues sur les rails lui rappelaient de mauvais souvenirs. Notamment sa rencontre avec l'akuma à tête de chat.

Heureusement Monsieur Duchateau proposa pour détendre l’atmosphère :

« -Une partie de cartes, dans le train, ca vous dit? Même si on arrivera jamais au niveau d'Allen... »

Hereata eut un petit rire :

« - Oui mais d'après ce que j'ai compris , il triche. On va quand même pas tricher entre nous ? Hein ? De toute façon , je ne connais pas beaucoup les règles... maman n'aimait pas trop ce genre de jeu et on avait pas droit d'y jouer dans la case. Par contre j'ai souvent vu papa le pratiquer avec des marins de passage... ils jouaient à la belote. Vous connaissez ? En plus on est quatre, c'est parfait ! »

Sa camarade exorciste sortit quelques boissons :

"Tenez, j'ai apporté ça pour l'aller. Vu qu'il fait quand même chaud et que les trains ne sont quand même pas super rapides, on va pouvoir jouer tranquillement sans finir en mode poisson séché."

Voyant cela, la prêtre noire des îles déballa de sa sacoche tout un assortiment de gâteaux en tout genre :


«  Et on ne mourra pas de faim non plus ! »

Elle adorait cette ambiance festive et conviviale.
L'allemande ajouta après avoir ouvert la fenêtre pour laisser rentrer l'air doux de ce mois de juillet :

"J'espère que l'on aura pas à battre Allen aux cartes, parce que vraiment je suis une bille. Les jeux d'argent, ce n'est pas pour moi."

Hereata partagea son inquiétude. Ce serait pareil pour elle. Puis soudain , idée de génie :

«  Hum... on aura peut être pas besoin d'en arriver à cette extrémité... et si on faisait un piège à allen avec des dangos comme appâts ? À priori il adore ça... Lëo, tu crois que c'est possible ? »

La demoiselle se tourna vers le petit borgne qu'elle considérait comme un génie de la mécanique.
@Eques sur Never-utopia.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 27 Sep - 23:12







Goûté[/color]Bon appétit !



01101001110100101110001
Finalement, Soren confirma au garçon qu’il avait été entendu. Un regard secrètement levé pour voir si on le regardait, il vit le sourire de l’exorciste qui le fit rebaisser les yeux. Il proposa de se séparer en deux groupes pour être plus efficace. Si jamais ça arrivait, le gamin espéra qu’il sera avec Hereata. Il ne connaissait pas encore assez bien les deux autres compagnons. Saige confirma la nécessité de se séparer. Mais ce qui retint l’attention du portugais était le mot Noah.

Nan ! Il ne fallait pas qu’il y ait de noé, pas qu’il y ait d’autres combats, d’autres morts, d’autres akumas. Il ne fallait pas que la liste des défunts s’agrandisse. Et en plus, ils ne connaissent pas la réaction qu’aura Allen. Sera-t-il méchant ? Certes, il était un exorciste, mais il incarnait aussi son contraire, un Noah ! Lëo pensait qu’on ne prenait pas le dessus d’un si grand guerrier si facilement, mais le doute persistait et le rendait un peu nerveux.

«  Oui, c'est une très bonne idée ! D'autant qu'on va y être obliger... certains des établissement inscrits sur la carte sont interdits aux personnes mineurs et d'autres aux femmes... je me demande bien pourquoi d'ailleurs? Vous savez vous ce que c'est ses clubs privées réservés aux hommes ? Ils sont bizarres ses continentaux. On pourra donc adapter nos groupes en fonctions des lieux qu'on veux visiter. Vous en pensez quoi ? »

Il pensait que c’était une bonne idée comme ça, il avait plus de chance d’être avec Hereata. Les filles ne pouvant ainsi ne pas être dans le même groupe, du coup il n’y a qu’une chance sur deux. En plus, Saige a une innocence plutôt de soutient et Soren d’attaque, d’après ses recherches. Du coup, les groupes étaient faits, Lëo sera avec Hereata. Du moins, dans sa tête…

Pour l’heure, ils se mirent en chemin. Lëo était toujours aussi content de voir la machine à vapeur entrer en gare. Les rouages tournés grâce à l’énergie thermique, conversion d’énergie pour porter les hommes à l’autre bout du monde, le garçon trouvaient ça beau. Le garçon fut le premier à rentrer dans le wagon, il alla vite trouver sa place le plus prés de la fenêtre. En arrivant, Hereata était en train de faire le genre de proposition que Lëo aimait.

« Et si on allait faire du camping dans un des parcs de la ville ? Ça serait rigolo ! On pourrait faire un feu de camp et se raconter des histoires drôles le soir ! Et puis pécher du poisson ! Je sais super bien faire les brochettes

C’était une bonne idée malgré le faite qu’il fallait oublier un instant la mission. Mais Lëo aurait aimé le faire, d’ailleurs il souriait, mais invisible comme il était les autres ne firent pas attention à ce léger enthousiasme.

« -Une partie de cartes, dans le train, ca vous dit? Même si on arrivera jamais au niveau d'Allen...
- Oui mais d'après ce que j'ai compris , il triche. On va quand même pas tricher entre nous ? Hein ? De toute façon , je ne connais pas beaucoup les règles... maman n'aimait pas trop ce genre de jeu et on avait pas droit d'y jouer dans la case. Par contre j'ai souvent vu papa le pratiquer avec des marins de passage... ils jouaient à la belote. Vous connaissez ? En plus on est quatre, c'est parfait ! »
La partie de carte aussi était une bonne idée. Malheureusement, Lëo ne savait pas jouer aux cartes, jamais personne ne lui a appris. Un peu déçu de cela, le garçon se réassit au fond de son siége regardant le paysage défilé.

"Tenez, j'ai apporté ça pour l'aller. Vu qu'il fait quand même chaud et que les trains ne sont quand même pas super rapides, on va pouvoir jouer tranquillement sans finir en mode poisson séché.
- Et on ne mourra pas de faim non plus ! »

En voyant les gâteaux, le garçon eut le ventre qui gargouilla un peu trop fort. Mais personne ne sembla y prêter attention trop concentrée à regarder le goûter sur la table. Au même moment, il se saisit du jus de pomme avec l’enthousiasme d’un enfant plantant la paille dans le petit trou et la portant à sa bouche pour aspirer.

"J'espère que l'on aura pas à battre Allen aux cartes, parce que vraiment je suis une bille. Les jeux d'argent, ce n'est pas pour moi."

Finalement, le seul qui pourrait combattre Allen aux cartes était Soren, et lui non plus ne semblait pas très optimiste. Enfin, le portugais buvait son jus sans ce soucier de cela.

«  Hum... on aura peut être pas besoin d'en arriver à cette extrémité... et si on faisait un piège à allen avec des dangos comme appâts ? À priori il adore ça... Lëo, tu crois que c'est possible ? »

Et lá, Hereata se tourna vers Lëo pile au moment où il finissait sa brique et qu’on entende le "SHRRRRRRRRRRRRRRRP !!!" de la brique vide. Un sourire amusé apparu sur son visage, ce sourire qui délivrait très légèrement Lëo de sa timidité. Finalement, il rigola un peu avec eux sans être gêné. Les rires ne semblèrent pas réveiller la blonde qui semblait endormi. Finalement, Lëo répondit à Hereata :

« Euh… Je sais pas… ce serait possible, il faudrait que… quand… »

Lëo secoua sa tête pour se remettre les idées en place.

« Je disais. Il faudrait que quand on aura trouvé Allen, passé devant lui ou se mettre prés de lui avec plein de Dangos pour l’attirer et il ne pourra que nous en demander. Vu que voila… en France… on doit pas en trouver beaucoup… A moins que tu en aies dans ton sac Hereata, Lëo lui sourit comme si ça ne l’étonnerait pas qu’elle en ait, ça risque d’être difficile d’en trouver. »
Il posa sa brique et pris un petit gâteau, parler de nourriture lui donnait faim, il croqua bruyamment avant de se rendre compte du bruit et de rebaisser ses yeux.

01101001110100101110001

© Jawilsia sur Never Utopia



† Berger des Cieux †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Etre utile dans cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Lëo de Olivieira† Berger des Cieux †
« Ses parents lui avaient donné un œil
Ses amis lui en ont offert un deuxième
Pour voir comment la vie est deux fois plus belle.
»

« Comme s’il ne s’était rien passé… »

« Stupide œil ! Stupide notion des distances ! »



Lëo réfléchit en #006633

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 316 ▐ Autres Comptes : Nathanael Elmsley ~ Asya Zubkova ~ Haydar A. Bara'Layal ~ Ehsan Sa‘di de Chirāz ~ Ulric
Masculin
▐ RPG Age : 14 ans
▐ Personnalité : Curieux ¤ Ingenieux ¤ Trés Timide ¤ Gentil ¤ Poli ¤ Sérieux ¤ Secret ¤ Calme ¤ Reflechi ¤ Genereux ¤ Interessé
▐ Parcours RP :
Libre

RP en cours 3/3

- Mission Intrigue : Chapitre IV Groupe III {3}
- Rififi au réfectoire ! {4}
- Mary Risatina {10}

HRP : 300 + RP : 1400
Pts : 1700

Rang C

Rang B dans : 3/4 combats
Rang A dans : 800pts et 3/6 combats

Fiches :
Présentation / Technique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 5 Oct - 15:01
Tout le monde était du même avis que Soren: se séparer en deux groupes semblait être la meilleure chose à faire.

-Soren a raison. Il faudrait que l'on équilibre au mieux les forces dans les deux groupes, au cas où Noah se manifeste. Un soutien et un attaquant. Ainsi qu'en fonction de l'expérience.

Le blondinet acquiesça, il était du même avis que Saige. Mais pour l'expérience... Il avait beau être exorciste depuis plus longtemps que ses camarades, il n'avait jamais été à l'aise en combat. La peur l'envahissait à chaque fois, et les années n'arrangeaient rien.
Mais s'il se taisait, peut être que personne ne relèverait qui avait le plus "d'expérience".

-Oui, c'est une très bonne idée ! D'autant qu'on va y être obliger... certains des établissement inscrits sur la carte sont interdits aux personnes mineurs et d'autres aux femmes... je me demande bien pourquoi d'ailleurs? Vous savez vous ce que c'est ces clubs privées réservés aux hommes ? Ils sont bizarres ces continentaux. On pourra donc adapter nos groupes en fonctions des lieux qu'on veut visiter. Vous en pensez quoi ?

Soren grimaça. L'idée se devoir entrer seul dans des endroits qu'il ne connaissait pas ne le rassurait pas du tout. Et pourtant, comme à chaque mission, le trouillard devait prendre son courage à deux mains.

-Oui, si on a pas le choix...

Le groupe se mit alors en route, et entra dans le train qui allait les transporter jusqu'à Orléans.

-On verra pour les cartes une fois que l'on aura posé nos chers postérieurs sur l'une de ces banquettes en bois ! Et il faudra voir aussi où l'on va installer notre position dans Orléans aussiiii !

Ils s’installèrent alors dans un compartiment privé, loin des oreilles indiscrètes. Ils n'étaient pas censés être là, et devaient absolument rester discrets.
Le blondinet avait sorti ses cartes et les mélangeait distraitement. Il prenait toujours un paquet de cartes lorsqu'il devait prendre le train, pour déstresser et ne pas s'ennuyer. Même si la plupart du temps, ne trouvant aucun adversaire, il jouait seul.
Hereata prit alors la parole, semblant avoir une brillante idée:

-Et si on allait faire du camping dans un des parcs de la ville ? Ça serait rigolo ! On pourrait faire un feu de camp et se raconter des histoires drôles le soir ! Et puis pêcher du poisson ! Je sais super bien faire les brochettes .

Soren sourit. Il appréciait l'enthousiasme de la brune, et c'était effectivement un agréable projet. Et pourtant, ils étaient en mission...

-C'est vrai que ce serait bien, si on était pas en mission secrète...

Il détestait paraître trop sérieux. Mais cette fois ci, il y avait vraiment un enjeu: ils devaient ramener Allen tout en restant discrets, à l'abri des Corbeaux.
Mais la partie de cartes qu'il proposa détendit l'atmosphère, et Hereata se mit à rire.

-Oui mais d'après ce que j'ai compris , il triche. On va quand même pas tricher entre nous ? Hein ? De toute façon , je ne connais pas beaucoup les règles... maman n'aimait pas trop ce genre de jeu et on avait pas droit d'y jouer dans la case. Par contre j'ai souvent vu papa le pratiquer avec des marins de passage... ils jouaient à la belote. Vous connaissez ? En plus on est quatre, c'est parfait !

Le français lui souria, toujours partant pour une partie de cartes.
Saige ouvrit alors son gros sac et en sortit des boissons et des éventails.

-Tenez, j'ai apporté ça pour l'aller. Vu qu'il fait quand même chaud et que les trains ne sont quand même pas super rapides, on va pouvoir jouer tranquillement sans finir en mode poisson séché.
- Et on ne mourra pas de faim non plus !

Et elle sortit tout un assortiment de gâteaux.
Alors c'était pour ca que les sacs des deux filles étaient si gros! Décidément, elles prévoyaient tout! Néanmoins, Soren les remercia mais ne toucha à rien. Il avait toujours l'estomac noué pendant les missions.
La sirène se releva alors, et eut la brillante idée d'ouvrir la fenêtre. Le français commencait effectivement à entrer en "mode poisson séché".

-J'espère que l'on aura pas à battre Allen aux cartes, parce que vraiment je suis une bille. Les jeux d'argent, ce n'est pas pour moi.


Soren n'espérait pas non plus devoir battre Allen aux cartes. Il s'y connaissait peut être bien, mais il était certain de perdre, tout simplement parce qu'il ne trichait jamais. Et qui pouvait détrôner le roi du poker?

- Hum... on aura peut être pas besoin d'en arriver à cette extrémité... et si on faisait un piège à allen avec des dangos comme appâts ? À priori il adore ça... Lëo, tu crois que c'est possible ?

Tout le monde se tourna vers le jeune garçon discret, au moment où l'on entendait le bruit de la brique vide, ce qui le fit rire.

-Euh… Je sais pas… ce serait possible, il faudrait que… quand…  Je disais. Il faudrait que quand on aura trouvé Allen, passer devant lui ou se mettre prés de lui avec plein de Dangos pour l’attirer et il ne pourra que nous en demander. Vu que voila… en France… on doit pas en trouver beaucoup… A moins que tu en aies dans ton sac Hereata, ça risque d’être difficile d’en trouver.

Attirer Allen avec des dangos... Non, Soren ne pensait pas que le maudit tomberait dans un piège comme ca. Après tout, quand on est en fuite, on doit abandonner bien des choses.

-Eh bien... Je ne pense pas que ca marchera. Quand on doit fuir, on doit renoncer à certaines choses, surtout au confort. Je pense plutôt qu'on devrait lui faire montrer qu'on veut juste lui parler et qu'on ne lui veut pas de mal. Après tout, traqué par Cental autant que par les Noés, si on lui  montre de la sympathie, ca devrait lui changer...

Inconsciemment, l'adolescent avait pensé à lui, lorsqu'il essayait encore de fuir, il y a à peine quelques années. Il avait beau n'avoir jamais pu s'enfuir très loin, il savait quels sacrifices cela impliquait.
Mais les quatre exorcistes n'étaient pas comme Central qui essayait de capturer l'exilé, ils étaient là pour lui parler et l'aider.
Le train se mit alors à ralentir: ils allaient arriver d'une minute à l'autre.
Et pourtant, Saige s'était endormie, et semblait faire un rêve agité. Le blondinet l'appela plusieurs fois, mais son aînée semblait profondément endormie. Il posa alors une main sur l'épaule de la jeune femme, et la secoua doucement. La blonde sembla enfin se tirer de son sommeil.

-Je suis désolé de te réveiller comme ca... Mais nous allons arriver à Orléans...

Il rangea alors ses cartes dans sa poche, et prit à la place une autre carte, mais la carte d'Orléans cette fois ci.

-Il va falloir organiser nos groupes. Un soutient et un attaquant, comme l'a dit Saige. Et puisqu'on va devoir visiter certains endroits, un garçon et une fille. Je ne connais pas vos innocences, mais la mienne est assez simple.

On pouvait tout à fait deviner les pouvoirs de son innocence rien qu'en regardant le fouet.
Le train s'arrêta: ils venaient d'arriver à la gare d'Orléans.
Leur mission venait de commencer...

-Bon eh bien... Allons-y.
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 383 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+90)
Mauvaise rencontre (+60)
Remember me for centuries (+140)

Total: 2400 points
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mer 8 Oct - 21:27

Clown


" L'art du clown va bien au-delà de ce qu'on pense. Il n'est ni tragique, ni comique ; il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie. "


Trois mois. Voilà presque trois mois que j'avais quitté l'Ordre Noir suite à l'attaque d'Apochryphos et des Noés. Trois longs mois durant lesquels je me suis retrouvé à la merci de Néah, mais également à celle d'anciens compagnons. Durant tout ce temps, il n'y eut que cette exorciste à la couronne de fleurs et Caem pour me permettre de relever de nouveau la tête et de continuer à aller de l'avant. Mes anciens camarades sont-ils toujours de mon côté ? Ça, je n'en ai pas la moindre idée et, au fond, je ne veux pas avoir de réponse à cette question ; je ne veux plus, je ne peux plus les revoir. C'est bien trop dangereux pour eux.


Tel un clown qui aurait perdu son cirque, le jeune Walker déambulait dans les ruelles de la belle ville d'Orléans. Fatalement, après sa rencontre avec Caem, il avait continué à parcourir la France, passant par Lille ainsi que le grand Paris et de nombreuses petites villes dont il était inutile de citer les noms. Comment ses pas l'avaient-ils mené jusqu'à Orléans ? Ça, Allen n'en avait pas la moindre idée. Peut-être était-ce parce que les grandes villes apportaient plus, et qu'il était aussi plus facile de s'y cacher sans être remarqué. Néanmoins, réciproquement, la population était plus grande et le fuyard risquait de s'en prendre à elle si le Noé se manifestait ; les Akumas étaient plus nombreux, également. Alors la question demeurait. Pourquoi ? Il aurait été tenté de dire que c'était son chemin, voilà tout ; même si cette explication était somme toute beaucoup trop simple.

Comme à son habitude depuis son passage chez Mother, l'anglais arpentait les rues de la ville vêtu du costume de Clown de Mana, le visage peinturluré comme un joyeux auguste ; tout du moins, seulement la journée. La nuit - enfin, une partie de celle-ci - l'exorciste gagnait sa vie d'une autre merveilleuse façon.. En plumant les gens ! Ah, si la Maréchal Cross le voyait en ce triste jour, sans doute rirait-il un bon coup.

De ce fait, le Clown de Dieu avait passé une grande partie de sa matinée à amuser les passants, accumulant acrobaties en tout genre. Comment aurait-il pu penser que son ancienne vie de saltimbanque pourrait un jour refaire surface ? Ah, Mana lui avait décidément apprit bien des choses. Sans son apprentissage, il ne serait pas ici aujourd'hui mais.. L'avait-il forcément de bon cœur ? L'avait-il seulement aimé ? Cette question ne disparaissait pas de l'esprit de l'orphelin solitaire ; malheureusement.

Une fois la mâtinée terminée - et l'heure du repas bien arrivée ! - le Walker quitta sa ruelle pour en emprunter une autre, moins fréquentée, afin de se rendre à l'auberge où il avait élu domicile depuis quelques jours.

" Monsieur ! Monsieur le Clown ! "

Monsieur. Clown. Voilà tout ce que l'anglais avait comprit.

Surprit, l'intéressé s'arrêta avant de porter son attention vers la petite âme qui s'avançait vers lui. Une fillette, sans doute âgée d'une dizaine d'année, aux boucles aussi blondes que ses yeux étaient clairs ; pour un regard non avisé, elle avait tout d'une banale petite française et pourtant.. Un sourire traversa malgré tout le visage du jeune Walker.

" Je peux t'aider ? "
" Ouh ! Vous parlez une drôle de langue ! C'est un de vos petits tours ? "

Suite à ces quelques mots, à cette voix fluette, le Clown offrit un regard plus tendre à la petite âme ; quand bien même il n'avait rien comprit à ce qu'elle avait bien pu lui raconter. Néanmoins, il n'attendit pas de comprendre quoi que ce soit avant de lui montrer l'un de ses tours et de lui permettre de rejoindre les cieux, en bon Clown couronné qu'il était.

On ne trompait pas son regard.

Reprenant son chemin sans se soucier des alentours, le Destructeur du Temps fut rapidement stoppé dans sa course par une forte migraine ; comme un coup de marteau porté en plein dans son crâne. Le souffle court, une de ses mains gantées finit par se poser au niveau de sa tempe. D'un murmure douloureux, il souffla :

" Non, pas maintenant.. "

Quelques secondes passèrent alors ; temps qui lui parut durer une éternité.

Crâne toujours douloureux, mais en pleine possession de ses moyens, le Clown se remit alors en marche vers son auberge. Du repos, il lui fallait juste un petit peu de repos. Une fois dans sa chambre, il pourrait penser à autre chose, sans craindre d'apporter le malheur autour de lui. Cette journée ne devait pas être différente de toutes celles qui lui avait précédé.

Allen continuait à aller de l'avant.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 12 Oct - 10:57

Allen y es-tu ?



Sommeil réparateur pour une ou deux heures. Enfin elle ne savait plus. La seule preuve qui lui reste de ce vestige d'inconscient est cette perle d'eau qui glissa le long de sa joue rose. Rose de gêne elle était à son réveil, car l'allemande s'était permise de dormir alors qu'elle était avec ses compagnons. Se relevant un peu, elle regarda de ses yeux azurs brillants encore sous la coupe du salut de Morphée le blondinet du nom de Soren. La jeune femme ouvrit la bouche pour lui dire quelque chose mais cela se solda par un bâillement qu'elle cacha vite de sa main. Ses doigts se mirent ensuite à filer comme l'on filerait la laine les longs cheveux blonds qui firent miroiter les reflets rosés cachés entre leurs mailles et le corps s'étira, des bras aux pieds, de tout leur long. Saige se sentait un peu coupable d'imposer cela à son camarade exorciste mais quand elle se mettait à dormir, c'était toujours le même rituel. Une vraie marmotte des montagnes de Munich cette fille ! Mais au moins elle avait la décence et la gestuelle bien féminine pour ne pas faire trop tâche, ce qui n'était pas le cas auparavant. Tirée de sa lourde phase de réveil, l'espiègle exorciste put enfin dire à Soren de sa voix gaie et cristalline :

"Ce n'est pas grave ! Il vaut mieux me réveiller de suite car sinon ce soir je vais être trop énergique."

Saige se mit à caresser comme un automatisme la chevelure à l'épi de Soren en riant un peu. Mais bientôt, son air candide et doux se changea bien vite en un plus sérieux, brillant de volonté. Dans son élan, elle fit voler sa cape et ses cheveux avant de porter son regard vers la gare d'Orléans. La structure était petite, en phase d'agrandissement au vu des ouvriers qui couraient et grimpaient sur les échafaudages. Mais qu'est-ce qu'il y avait comme monde qui descendait à cette ville un peu perdue au milieu des plaines. Sans doute parce que c'était encore la période des moissons. Ah les blés battus, la chaleur brûlante du soleil dans le dos et la récolte des fruits comme la fraise ... rien que d'y penser, la demoiselle s'illuminait de joie et à nouveau elle se prenait à rêver. À rêver d'être une nouvelle fois au milieu de ces paysages et apprécier quelques conversations avec les gens, tout en les aidant au champ. Gonflée à bloc grâce à cette pensée, l'allemande finit de ranger son sac et le posa sur son épaule avant de dire à son groupe :

"Sortons d'abord sinon on risque de cuire en restant ici !"

Main levée et joyeuse, Saige entonna :

"J'arriiiiii .... ah !"

Trop enthousiaste sans doute, Saige ne vit pas que le tapis du couloir se prit à son pied. D'un jeu de jambes digne d'un compas sans vis, dont les jambes vont de droite à gauche et se croisent sous le contrôle de son propriétaire, elle réussit à sauter avant d'arriver aux escaliers du wagon et à reprendre son équilibre. Pour elle c'était tout à fait normal et donc, elle engagea à nouveau la conversation que Soren avait engagée :

"Pour les groupes ... Bonne idée. Sauf que je me demande si certains établissements pour hommes acceptent ce qu'ils appellent les mineurs. Dans ce cas, je propose que si jamais l'un des groupes rencontre une quelconque difficulté durant ses recherches, il marquera le lieu avec des sigles. R.A pour réservé aux adultes par exemple !"

Saige leva son index et le fit tourner en prenant un air angélique et optimiste pour ajouter :

"Ensuite on improvisera quand on se réunira à un point de rencontre donné au bout d'un certain temps ! Comme déguiser Lëo et Soren pour les faire passer pour un homme plus adulte."

Vint ensuite les explications sur les Innocences. Soren présenta la sienne d'un simple regard : un fouet, attaché à son flanc. Bras croisés et soudainement muée en une personne diablement sérieuse :

"Un fouet ... il faudra donc éviter de l'utiliser sauf si Neah apparaît. Temporairement par contre car Allen est vraiment puissant ... il a bien réussi à briser l'innocence de Se ..."

Elle se coupa dans sa phrase car elle sentait ses joues s'empourprer et une légère mélancolie la prendre au coeur. De nouveau joyeuse, elle s'avança vers Hereata et Lëo :

"Si j'ai bien senti, vous avez des ondes de pouvoir plus fortes que les nôtres. Ah et oui je sens certaines ondes mais vu qu'on va être dans un gros grabuge sonore et lumineux, je ne pourrai pas l'utiliser longtemps ... sinon vous, quelles sont vos Innocences ?"

Saige savait à qui elle parlait aussi. Elle avait lu chaque dossier concernant ses camarades, mais elle avait aussi envie de l'entendre de leur bouche. Elle attendait ainsi leur réponse, tête penchée sur le côté, laissant place aux rayons pour qu'ils illuminent les pierres de sa boucle d'oreille, son Innocence.



avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 19 Oct - 12:43




"SHRRRRRRRRRRRRRRRP !!!"


Le petit portugais était en train de boire quand Hereata lui posa sa question. D'un coup d'un seul la briquette de jus de fruit se vida de son air. Le bruit était si incongru qu'il fit rire l'ilienne aux éclats. Puis s'apercevant que Saige était en train de dormir , la fille des îles mit vite sa main sur sa bouche , comme une enfant prise en faute. Mais ouf , cet excès de joie n'avait pas réveillé la jolie jeune femme.


Quand le calme fut un peu revenu , Lëo répondit :


« Euh… Je sais pas… ce serait possible, il faudrait que… quand… Je disais. Il faudrait que quand on aura trouvé Allen, passé devant lui ou se mettre prés de lui avec plein de Dangos pour l’attirer et il ne pourra que nous en demander. Vu que voila… en France… on doit pas en trouver beaucoup… A moins que tu en aies dans ton sac Hereata, ça risque d’être difficile d’en trouver. »


L'exorciste à la couronne de fleur lui fit un clin d’œil complice puis farfouilla dans son sac avant de sortir triomphalement une boite en métal :


« TADAMMMM ! »


Puis elle baissa de la voix regardant de nouveau vers la dormeuse avant de murmurer :


« J'ai les dangos et surtout... »


La demoiselle tira un papier d'une des poches de sa besace :


« J'ai la recette ! Si la visite des bars ne marche pas , on pourra toujours se déguiser en vendeur de dango... vous en pensez quoi ? »


Mais Soren lui répondit d'un ton grave :


« -Eh bien... Je ne pense pas que ca marchera. Quand on doit fuir, on doit renoncer à certaines choses, surtout au confort. Je pense plutôt qu'on devrait lui faire montrer qu'on veut juste lui parler et qu'on ne lui veut pas de mal. Après tout, traqué par Cental autant que par les Noés, si on lui  montre de la sympathie, ca devrait lui changer... »


Hereata hocha de la tête un peu déçue... oui , le blondinet devait avoir raison. Mais c'est dommage.... ça lui semblait une bonne idée. Quoi qu'il en soit , la demoiselle remit la précieuse boite dans son sac. Jerry lui avait dit qu'ils se conserveraient 3 jours. Alors la fille des îles se donnait comme objectif de retrouver monsieur le clown dans ce laps de temps.


Le reste du voyage se passa dans le silence. Tout le monde semblait perdu dans ses pensées. Puis le train commença à ralentir. Hereata se leva et mit la tête à la fenêtre. On arrivait en gare !


Joyeusement, elle sauta de la banquette , mit son sac sur son épaule , saisit sa valise tandis que Sorren tentait de réveiller Saige :


« -Je suis désolé de te réveiller comme ca... Mais nous allons arriver à Orléans... »




Mais la demoiselle semblait avoir du mal à émerger . Quand finalement , elle eut repris ses sens , le blond prit en main le groupe , rangeant ses cartes à jouer avant de déployer un plan d'Orléan en disant :


« -Il va falloir organiser nos groupes. Un soutient et un attaquant, comme l'a dit Saige. Et puisqu'on va devoir visiter certains endroits, un garçon et une fille. »


Mais Saige le coupa dans son élan :


"Sortons d'abord sinon on risque de cuire en restant ici ! »


Sorren donna donc le coup d'envois pour la mission :


« -Bon eh bien... Allons-y. »


Saige que son petit somme semblait avoir gonflé à bloc, prit la tête de l'expédition, ouvrant la porte du compartiment en disant de sa voix chantante :


« -J'arriiiiii .... ah !"


C'est alors qu'elle perdit l'équilibre. Heureusement , dans une splendide réception , elle réussit à ne pas tomber et même à atterir avec grace et élégance sur le quai de la gare. L'exorciste à la couronne de fleur lui demanda quand même, descendant du wagon juste derrière elle :



«  ça va ? Tu t'es pas fait mal ? »


Mais la jolie jeune dame fit comme si de rien n'était et poursuivit :


« Pour les groupes ... Bonne idée. Sauf que je me demande si certains établissements pour hommes acceptent ce qu'ils appellent les mineurs. Dans ce cas, je propose que si jamais l'un des groupes rencontre une quelconque difficulté durant ses recherches, il marquera le lieu avec des sigles. R.A pour réservé aux adultes par exemple ! Ensuite on improvisera quand on se réunira à un point de rencontre donné au bout d'un certain temps ! Comme déguiser Lëo et Soren pour les faire passer pour un homme plus adulte."


Hereata cacha un sourire. Elle venait d'imaginer Lëo avec une grosse moustache et ça lui faisait une drôle de tête. Amusée , elle jeta un coup d'oeil à son ami avant de détourner le regard et de partir dans un joyeux gloussement. Non, non, ce serait trop hilarant.


Ne partageant pas les idées bizarres de la fille des îles, Soren posa une autre question :


« - Je ne connais pas vos innocences, mais la mienne est assez simple. »


Il montra son fouet. L'ainée du groupe, elle aussi terriblement sérieuse, l'observa puis dit :



"Un fouet ... il faudra donc éviter de l'utiliser sauf si Neah apparaît. Temporairement par contre car Allen est vraiment puissant ... il a bien réussi à briser l'innocence de Se ..."



La sirène sembla gênée quelques instants. Comme pour dissimuler son trouble, elle enchaina aussitôt :


"Si j'ai bien senti, vous avez des ondes de pouvoir plus fortes que les nôtres. Ah et oui je sens certaines ondes mais vu qu'on va être dans un gros grabuge sonore et lumineux, je ne pourrai pas l'utiliser longtemps ... sinon vous, quelles sont vos Innocences ?"


Hereata, ne sachant pas trop de quoi elle parlait, lui répondit en soulevant son couvre chef avant d'indiquer du doigt sa courrone de fleurs :




«  Moi aussi , c'est assez simple , mon innocence c'est ça. Mais je vous préviens , beaucoup des instructeurs du Q.G trouvent que je suis vraiment nulle en combat... donc il vaudra mieux me mettre en soutient. »



La demoiselle du vanuatu avait dit cela sans amertume. À force de se l'entendre dire durant ses premiers temps dans l'ordre noir , elle s'y était habituée et continuait à se considérer comme une catastrophe , bien qu'en six mois elle ait fait de réels progrés.


Une fois cela dit , l'îlienne cacha de nouveau son innocence sous un grand chapeau de paille, puis prenant Lëo par la main , comme si c'était son petit frére , elle se dirigea d'un bon pas vers la sortie de la gare en disant :


«  Bon allez, trouvons un endroit calme... il ne fait pas bon de rester comme ça sans bouger au milieu de la foule. Et si on allait chercher un hotel ? Ou alors , on fait comme j'ai dit ? On va dormir dans le parc ?»
@Eques sur Never-utopia.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 1 Nov - 15:27







Parc et repas !L’appel de l’estomac !



01101001110100101110001
Le cadet du groupe dévorait son gateau avec appetit, il fallait qu’il fasse taire cet estomac qui risquait de reveiller la blonde endormi. À sa réponse, l’îlienne eut une réaction des plus surprenantes. Elle avait emporter des dangos. Le portugais ne put s’empécher de sourire. Son amie avait toujours su être surprenante, même plus que surprenante. Il lui aurait bien demander de lui en donner un, mais finalement, il pris un second gateau qu’il mangea plus calmement.

Soren répondit alors à ce que disait Hereata. Comme Lëo, il doutait du plan un peu farfelu de l’exorciste fleuri. Il fit également des remarques perspicace. Pour cette mission, les exorcistes qui avait été choisi semblait parfait. Si Lëo se sentait plutôt à l’aise avec eux, Allen ne pouvait que les trouver sympathique. Enfin, sauf si Hereata faisait un de ses tours farfelus qui risque de lui faire peur. Sinon, toutes les chances étaient de leur côté.

Puis, chacun resta dans ses pensées. Lëo jouait un peu avec son oiseau avant de sortir un livre sur les golems qu’il lu en silence. Il devait se changer les idées pour éviter de tombé dans le pessimisme. Arrivant à la dernière page, l’îlienne passa devant le garçon pour ce coller à la vitre. Cela ne voulait dire qu’une seule chose. La gare approchait. Le temps de reveiller Saige et de prendre leur sac à dos et il partir.

Le portugais laissa tous le monde se diriger vers la porte avant de les suivre, en dernier comme d’habitude. Il vit que Saige a manquer de se retrouver au sol, mais comme si de rien n’était, elle repris :

« Pour les groupes ... Bonne idée. Sauf que je me demande si certains établissements pour hommes acceptent ce qu'ils appellent les mineurs. Dans ce cas, je propose que si jamais l'un des groupes rencontre une quelconque difficulté durant ses recherches, il marquera le lieu avec des sigles. R.A pour réservé aux adultes par exemple ! Ensuite on improvisera quand on se réunira à un point de rencontre donné au bout d'un certain temps ! Comme déguiser Lëo et Soren pour les faire passer pour un homme plus adulte."

Déguiser Lëo ? Le déguiser ? Le garçon eut les joues qui devinrent rouges. Il voulut protester. Et pourquoi se ne sont pas les filles qui se deguiserait en homme ? Pourquoi ce serait forcement eux ? Les filles étaient plus grande que lui et Soren n’aura qu’a leur prêter des vêtements… Enfin bref ? Soren le coupa dans ses pensées en leur montrant son fouet, son innocence.

"Un fouet ... il faudra donc éviter de l'utiliser sauf si Neah apparaît. Temporairement par contre car Allen est vraiment puissant ... il a bien réussi à briser l'innocence de Se ..."

Néah… C’est vrai qu’Allen pouvait avoir des réactions violente et qu’une part de lui rester un Noé… et puissant en plus. Lëo caressa le metal froid de son innocence. Avant de réecouter la conversation.

"Si j'ai bien senti, vous avez des ondes de pouvoir plus fortes que les nôtres. Ah et oui je sens certaines ondes mais vu qu'on va être dans un gros grabuge sonore et lumineux, je ne pourrai pas l'utiliser longtemps ... sinon vous, quelles sont vos Innocences ?"

Remarquant qu’elle parlait de lui, le borgne fut surpris qu’elle le qualifie de fort. Peut être parce qu’il n’était pas objectif, il ne se trouvais pas fort. Il serrait fort s’il était comme Allen, ou Kanda, ou même Hereata. Elle était vraiment forte et il savait se que sont innocence valait. Il avait fait quelque recherche sur elle.

«  Moi aussi , c'est assez simple , mon innocence c'est ça. Mais je vous préviens , beaucoup des instructeurs du Q.G trouvent que je suis vraiment nulle en combat... donc il vaudra mieux me mettre en soutient. »

Nulle ? Lëo ne le trouvais pas. Au contraire, mais elle aura peut être l’occasion de la prouver.

C’était son tour, il devait parler et c’était pour le bien de la mission. Aller lance toi :

« Et moi, mon innocence, c’est Hina. Il leva la main où l’oiseau mécanique picorait dans sa paume. Je peux faire apparaître des formes et tout plein de truc. »
Il trouva son explication un peut bancal et peu précise, mais il ne savait pas quoi dire de plus. Il remis Hina dans sa poche à la poitrine et Hereata lui pris la main, ce contact lui évitait d’angoisser par tout ce monde. Lëo la suivi direction la sorti.

«  Bon allez, trouvons un endroit calme... il ne fait pas bon de rester comme ça sans bouger au milieu de la foule. Et si on allait chercher un hotel ? Ou alors , on fait comme j'ai dit ? On va dormir dans le parc ?
- Oui, le parc ! »
Lëo avait eut un petit élan d’enthousiasme. Il voulait aller au parc, respirer un peu l’air pur. Il en avait marre d’être entre quatres murs.

« On peut aller dormir au parc ? Hein, dis Hereata ? »

Elle ne pouvait refuser, mais il espéra que cette requête fasse changer d’avis les deux compagnons qui les suivaient. Mais déjà son ventre gargouilla. Les quelques gateaux n’avaient pas suffit. Il tira un peu la manche de l’îlienne pour avoir son attention avant de lui demander.

« Et c’est quand qu’on mange ? »

01101001110100101110001

© Jawilsia sur Never Utopia



† Berger des Cieux †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Etre utile dans cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Lëo de Olivieira† Berger des Cieux †
« Ses parents lui avaient donné un œil
Ses amis lui en ont offert un deuxième
Pour voir comment la vie est deux fois plus belle.
»

« Comme s’il ne s’était rien passé… »

« Stupide œil ! Stupide notion des distances ! »



Lëo réfléchit en #006633

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 316 ▐ Autres Comptes : Nathanael Elmsley ~ Asya Zubkova ~ Haydar A. Bara'Layal ~ Ehsan Sa‘di de Chirāz ~ Ulric
Masculin
▐ RPG Age : 14 ans
▐ Personnalité : Curieux ¤ Ingenieux ¤ Trés Timide ¤ Gentil ¤ Poli ¤ Sérieux ¤ Secret ¤ Calme ¤ Reflechi ¤ Genereux ¤ Interessé
▐ Parcours RP :
Libre

RP en cours 3/3

- Mission Intrigue : Chapitre IV Groupe III {3}
- Rififi au réfectoire ! {4}
- Mary Risatina {10}

HRP : 300 + RP : 1400
Pts : 1700

Rang C

Rang B dans : 3/4 combats
Rang A dans : 800pts et 3/6 combats

Fiches :
Présentation / Technique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Jeu 6 Nov - 19:16
Le train s'était enfin arrêté en gare d'Orléans. Pour les quatre exorcistes, cela signait le début de leur mission.
Une fois Saige réveillée, le quatuor sortit du wagon et s'apprêta à sortir du train, quand la blonde se prit alors les pied dans le tapis.

-Attention !

Mais trop tard, la jeune femme sauta alors au bas des escaliers. Soren s'y précipita, pour s'assurer qu'elle n'avait rien, mais la sirène avait bien atterri sur ses pieds, et avait reprit son équilibre. Elle se retourna ensuite vers ses partenaires de mission, comme si rien ne s'était passé.

-Pour les groupes ... Bonne idée. Sauf que je me demande si certains établissements pour hommes acceptent ce qu'ils appellent les mineurs. Dans ce cas, je propose que si jamais l'un des groupes rencontre une quelconque difficulté durant ses recherches, il marquera le lieu avec des sigles. R.A pour réservé aux adultes par exemple ! Ensuite on improvisera quand on se réunira à un point de rencontre donné au bout d'un certain temps ! Comme déguiser Lëo et Soren pour les faire passer pour un homme plus adulte.

S'imaginant lui et Lëo déguisés en adultes, l'adolescent se retint d'éclater de rire, et Hereata se mit aussi à glousser. Est-ce que ce serait vraiment crédible ? Déjà que Soren n'avait pas du tout l'air adulte, alors il doutait que Allen qui était encore plus jeune que lui puisse entrer dans ces endroits. A moins que lui aussi ne se déguise. Mais il doutait qu'il en avait le temps étant donné que le maudit devait sûrement changer souvent de résidence à cause de sa traque. Mais ils pourraient toujours essayer si toutes les pistes étaient épuisées.
Le blondinet voulut savoir quelle était l'innocence de ses camarades, il était toujours judicieux de connaître les capacités des autres en mission. Un simple coup d'oeil était suffisant pour présenter son innocence, et Saige regarda son fouet, pensive.

-Un fouet ... il faudra donc éviter de l'utiliser sauf si Neah apparaît. Temporairement par contre car Allen est vraiment puissant ... il a bien réussi à briser l'innocence de Se ...

Soren se raidit à ce mot. Le quatorzième... Le français n'avait pas oublié que même s'ils étaient là pour récupérer Allen, il y avait des risques pour qu'ils tombent sur le Noé. Il fallait prendre toutes les précautions nécessaires, c'était bien pour ca qu'ils étaient quatre d'ailleurs.
Et pourtant, Soren doutait énormément. Il avait peur, peur que lui ou ses camarades soient blessés s'ils affrontaient le quatorzième, mais aussi peur de blesser Allen s'ils devaient le combattre. Ils étaient en mission pour l'aider, mais ils n'étaient même pas sûrs de se retrouver face à lui. Et Soren n'était pas certain d'avoir le courage d'affronter un camarade.
Il regarda alors ses camarades de mission, c'était dans ces situations là qu'il était rassuré d'avoir plusieurs partenaires. Ensemble, ils pourront sûrement neutraliser le Noé sans le blesser.
Mais prudence est mère de sûreté, alors le blondinet regarda attentivement l'innocence des trois autres exorcistes: la boucle d'oreille de Saige, la couronne de fleurs de Hereata, et l'oiseau mécanique de Lëo -qui l'avait beaucoup intéressé d'ailleurs.

L’îlienne prit alors son cadet par la main, et se dirigea vers la sortie de la gare.

-Bon allez, trouvons un endroit calme... il ne fait pas bon de rester comme ça sans bouger au milieu de la foule. Et si on allait chercher un hotel ? Ou alors , on fait comme j'ai dit ? On va dormir dans le parc?
-Oui, le parc ! On peut aller dormir au parc ? Hein, dis Hereata ? Et c’est quand qu’on mange ?

Soren grimaça, peu convaincu par l'idée de dormir dans le parc. Même s'il écartait toute opinion personnelle et qu'il y réfléchissait objectivement, aller à l'auberge semblait vraiment être mieux, et c'était plus discret que d'aller au parc.
Il regarda alors les deux compères, sachant très bien que ce qu'il allait leur dire n'allait pas leur plaire. Après plusieurs secondes d'hésitation, le blondinet se décida enfin à leur dire ce qu'il pensait.

-Eh bien... Peut-être devrions nous aller à l'auberge. Une fois séparés, ce sera notre point de rassemblement, et étant donné que plusieurs personnes y circulent, on pourra entendre des rumeurs qui nous mèneront peut-être vers Allen. Et qui sait, peut-être qu'on tombera sur Allen lui même! Et au moins, tu pourra manger là bas, Lëo.

Mais même si l'adolescent avait dit ce qu'il jugeait bon de faire, il regretta immédiatement ses paroles, sachant bien que ses deux camarades allaient être déçus. Confus, Soren chercha ses mots avant de se rattraper.

-Mais... Mais il y a un groupe qui peut commencer par inspecter le parc! Et d'ailleurs, pour les groupes... L'innocence de Lëo et de Hereata s'accordent bien, et pour interroger les passants, ca correspond bien aussi étant donné que seuls Hereata et moi savons parler français, il me semble. Et comme on l'a dit, un garçon et une fille. Qu'est ce que vous en pensez?

Et comme Hereata et Lëo semblaient vraiment bien s'entendre, ils préféraient sans doute être ensemble, et une bonne entente faisait un bon groupe.

-Vous pourrez inspecter le parc comme ca. Pour chercher Allen, bien sûr!

Même s'il avait dit ca pour ne pas les décevoir, il pensait tout de même que Hereata et Lëo avaient le droit de se relaxer. Après tout, être exorciste aussi jeune n'est pas facile, et quand on est élu de l'innocence, on a très peu de plaisir à s'accorder. Alors ils pouvaient au moins aller au parc s'ils le voulaient vraiment, après tout, un long travail les attendait.

-Au fait, il faudrait peut être définir un signal, au cas où l'un des groupes trouve Allen, pour que l'autre groupe le rejoigne. Un pas trop bruyant si possible, pour qu'on soit les seuls à le repérer.

Le blondinet s'arrêta de parler et regarda ses camarades, un sourire embarrassé aux lèvres.

-Ce ne sont que des propositions! Mais qu'est ce que vous en pensez?

Car bien sûr, Soren savait qu'il n'avait pas toujours raison, et avec le peu de confiance qu'il avait en lui même, il préférait attendre la confirmation des autres avant de faire quoi que ce soit.
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 383 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+90)
Mauvaise rencontre (+60)
Remember me for centuries (+140)

Total: 2400 points
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Ven 7 Nov - 19:00

Crainte


" La volonté ne consent au mal que par crainte de tomber dans un mal plus grand. "


Je ne dois pas me laisser aller, pas maintenant, pas après tout ce que j’ai fait.. J’ai promis à Caem de lui revenir, de ne pas abandonner et de continuer à aller de l’avant. Ce n’est pas une petite migraine qui va me faire perdre pied, pas vrai ? Ce n’est que la fatigue, ça ne peut être que ça.. Jamais je n’abandonnerai mon esprit à Néah, pas une seconde fois. Face à cet exorciste, c’était différent, il m’avait poussé dans mes derniers retranchements.. Ce n’était quand même pas une petite fille qui allait lui laisser le champ libre, n’est-ce pas ? … Comment le Comte Millénaire a-t-il pu s’en prendre à une fillette comme ça ? Même les plus jeunes sont touchés par le chagrin, peut-être même plus que les adultes, mais.. Il n’y a pas idée de s’en prendre à de si jeunes personnes. … Il ne faut pas que je cède, non, pas maintenant.


Malgré sa force d’esprit et ses convictions, le Destructeur du Temps finit de nouveau par s’arrêter, posant une de ses mains sur le mur pour reprendre son souffle. Ce mal de tête semblait refuser de la lâcher, toujours plus puissant, toujours plus fort ; tout du moins, par intervalles tout aussi irréguliers que douloureux. C’était comme si quelqu’un lui frappait le crâne de l’intérieur, puis attendait qu’il se remette de ses émotions pour le frapper à nouveau. Cependant, il ne pouvait pas baisser les bras face à ça. L’Autre cherchait de nouveau à prendre possession de son esprit, mais son hôte ne le laisserait pas faire aussi facilement. Son corps, son esprit étaient siens, jamais il ne les laisserait à nouveau en possession du Noé, mais.. En aurait-il seulement le choix ? Se refusant à cette idée, les doigts du maudit se crispèrent sur son crâne, tandis que son visage se déchirait en une grimace douloureuse.

Juché sur son épaule, Timcampy se mit à le toiser d’un drôle d’air, tiraillé par un étrange sentiment. Devait-il se réjouir du retour de son créateur et maître, ou pleurer la disparition de son ami qu’il avait vu grandir et évoluer au cours de ces années ? Incapable de se décider sur l’attitude à aborder, le golem se contenta de tapoter l’épaule du fuyard pour chercher à le faire réagir.

" Ne t’en fais pas.. " gémit-il tout en esquissant un sourire, " Je ne me laisserai pas aller comme la dernière fois.. Un peu de repos me fera le plus grand bien. "

Dormir était sans doute l’une des choses que le Clown désirait le plus en cet instant, mais ce n’était pas l’avis de la créature dorée. Piqué à vif, Timcampy se redressa avant de lui mordre l’oreille. Un cri s’échappa des lèvres du martyr avant qu’il ne se redresse, le poing désormais serré et l’air en colère. Comme s’il n’avait pas déjà assez de soucis comme ça, le golem de son maître devait le mordre ! C’était un monde, ça !

" Mais qu’est-ce que tu fais ! " pesta-t-il.

La gueule béante, la créature dorée afficha un air des plus redoutables : une chose était sûre, il était prêt à recommencer si son maître se décidait à reprendre son chemin vers l’auberge ; ou alors, s’il venait à s’endormir dans les minutes qui venaient. Il savait, oui, Timcampy savait que le repos ne ferait qu’envenimer les choses. Allen ne devait pas s’endormir, ou la Destruction s’emparerait de son esprit. Tout ce qu’il pouvait faire pour le moment, c’était attendre.

Sans vraiment comprendre, l’exorciste se frotta l’oreille tout en se redressant, maugréant quelques mots au passage, les yeux larmoyants suite à cette vive douleur – pire encore que son mal de tête :

" D’accord d’accord, je ne dormirai pas, mais.. Qu’est-ce que tu veux que je fasse alors ? "

Retrouvant son calme, le golem ferma alors la gueule tout en laissant ses ailes retomber dans ce qui semblait être son dos. De sa queue, il désigna alors la rue, comme pour l’inciter à reprendre la marche sans s’arrêter. Etait-ce une bonne idée ? Être au milieu de toutes ces personnes alors que la menace était omniprésente ? Le Clown devrait être encore plus prudent s’il faisait ça et.. après mûre réflexion.. c’était sans doute ce qu’il y avait de mieux à faire. Au lieu de fuir pour se retrouver seul et décompresser, il devait affronter le problème tout en continuant à vivre la vie qu’il menait depuis de longues semaines désormais. Allen Walker ne laisserait rien au quatorzième, rien, surtout pas son humanité. C’est alors que, remit de ses émotions, l’anglais se remit en marche, sans se tenir la tête, mais pas guérit non plus. Le pauvre luttait mais, gardait désormais la tête haute.

A peine fut-il de nouveau dans une rue fréquentée qu’on l’interpella. Des enfants aux sourires radieux, même des adultes au regard brillant de malice, replongés dans l’enfance face à un Clown nomade. Retrouvant à nouveau le sourire, le fuyard adressa un signe de la main amical à son nouveau public, en profitant même pour faire sortir une fleur du col de la manche de sa main tricheuse, pour l’offrir à une petite fille.

The Show Must Go On.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 15 Nov - 12:53

Et c'est parti pour un safari



Saige restait le nez en l'air tandis que tous parlait. Non pas qu'elle ne les écoutait pas ... bien sûr avec les ondes sonores qu'ils produisaient, Mermaid pouvait transmettre le tout à sa porteuse. Mais quelque chose d'autre la tracassait. Si Allen avait été si dangereux, dans ce cas là pourquoi n'y avait-il pas encore eu de manifestations ? Si tel était le cas, son Innocence aurait réagi de suite vu la différence d'ondes que fournissent Innocences ou Noé par rapport aux normales. Perplexe et bras croisés, l'allemande ne faisait que se poser encore plus de questions. Jusqu'à ce qu'elle entende Hereata puis Lëo parler du parc. Le fait de faire du camping sauvage ne dérangeait en rien la blonde espiègle, mais ce à quoi ils n'avaient pas pensé, était que leurs affaires, même cachées sous des buissons risquaient d'être volées ou bien jetées. Soren n'avait pas tord non plus plus mais en son âme et conscience, la demoiselle ne voulait pas voir Hereata et Lëo tristes. Trop gentille, Saige cela te perdra un jour ... Frappant en un coup ses paumes les unes contre les autres pour attirer leur attention, elle dit d'une voix pleine de malice, comme l'éclat de ses iris bleus :

"Je propose qu'on aille chercher carrément une auberge ou un bar avec chambres qui ne soit pas loin du parc. Ou même des chambres de bonnes à louer ! Comme ça si jamais l'on veut faire du camping sauvage, on pourra. Et nos affaires seront enfermées dans une chambre. Je vais de suite demander à l'accueil de la gare !"

Étant d'une impulsivité sans bornes, la jeune femme n'attendit pas la confirmation de ses camarades, bien trop heureuse de montrer qu'elle en veut. Ça, aussi bien Asya que Vincent ne l'ont pas aidés à contrôler son volontariat qui des fois peut se révéler un peu maladroit. Comme l'on dit, à trop vouloir bien faire, on peut très mal faire. Saige fit ce qu'elle dit, c'est à dire aller au guichet puis à l'accueil pour demander des renseignements. Elle interpella même des passants avec tout de même une légère timidité. Certains donnèrent des réponses floues, d'autres ne connaissaient pas assez bien la ville. Puis à un moment, elle vit un contrôleur assis dans le bureau de la gare à lire son journal.

"Excusez-moi mon ... sieur ! Je ...
- Oui mademoiselle ? , s'empressa-t-il de dire sèchement
- Je suis déjà venue à Orléans il y a longtemps, mais ... je voulais savoir où je pouvais trouver une auberge ou un bar avec chambre près du parc ...
- Pasteur ? Il y a le bar Pasteur, justement. Maintenant j'ai du travail au revoir", la coupa-t-il.

Ok, elle avait eu une réponse. Pourtant il n'y avait pas besoin de se montrer aussi rustre ! Joues gonflées et un peu rancunière, la blonde ne se gêna pas pour user de son Innocence. Légère impulsion d'ondes sur le pied droit de la chaise. Celle-ci valsa, emmenant dans sa course le rustre qui d'une ne semblait pas en pause et de deux se permettait de l'envoyer dans les roses. On entendit au loin un hurlement, des insultes puis des badauds virent sortir un homme au costume trempé de café et au journal à demi mouillé. Et voilà une bonne chose de faite. En subtilité et en finesse ! Shepard contentée, elle repartit en sautillant vers ses compagnons.

"Le café Pasteur a des chambres. On peut commencer par là si vous voulez et une fois que l'on se sera posés, les recherches pourront commencer ! Je suis ok pour être avec Soren aussi."

Encore au loin, on entendait encore l'homme invectiver et pousser les gens dans son passage. La demoiselle ne put s'empêcher de pouffer de rire et regarder en l'air. Ah ... si Asya la voyait ... la russe sans doute se mettrait à rire. Dommage qu'elle n'ait pas été mise au courant de la situation. Remettant son sac sur son épaule et se dirigeant vers la sortie de la gare, Saige leva sa main pour leur faire un coucou. Devant elle, s'ouvrait la ville d'Orléans que jadis elle ne vit que de sa petite taille avec son oncle. Mais au fond d'elle, elle sentait que cette époque où tout brillait loin de l'agitation de Paris et des grandes guerres était révolue. Sans doute parce qu'une âme en peine bougeait dans les rues. Une âme puissante que le petit groupe recherchait dans l'immense jungle de béton que devenait Orléans. Plus ils avançaient, plus l'allemande se disait qu'ils n'avaient aucun droit de pousser Allen à revenir à la Congragation. Mais l'aider, juste l'aider ... serait-ce possible ?



avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mar 2 Déc - 18:53
Noix de Pékan n’hésita pas !
« - Oui, le parc ! »
Il partageait totalement l’enthousiasme de l’ilienne pour une nuit à la belle étoile. Le portugais assista même pour en avoir la confirmation.
« On peut aller dormir au parc ? Hein, dis Hereata ? »
La fille aux fleurs hocha de la tête, déterminée. Pour sûr ils allaient bivouaquer et se raconter des histoires autour d’un feu de camps. Et puis après tout, n’étaient-ils pas censé jouer des gens en vacances ? Alors, quand on est en vacances, on ne fait pas comme d’habitude. Donc on fait du camping plutôt que d’aller dormir à l’hôtel ! Sinon, ce n’est pas des vacances.
Mais une question d’une grande importance fit son entrer dans l’esprit de la demoiselle de Montcalm au son du ventre affamé de son compagnon borgne. Qui lui tira la manche :
« Et c’est quand qu’on mange ? »
Pour toute réponse, Hereata farfouilla dans son sac et comme un magicien faisant apparaitre un lapin, elle en extirpa un paquet de cookies (fait maison)
« Tadammm ! »
Elle les tandis à son ami avant de reprendre dans sa tête les points positifs à dormir à la belle étoile : le bon air, les histoires, les batailles de polochon, les chamallows… la liste était longue. Pas de doute. C’était la meilleure option ! Forte de ce raisonnement, et de l’appui du benjamin du groupe, Hereata allait prendre la direction des espaces quand la voix de la sagesse parla :

« -Eh bien... Peut-être devrions-nous aller à l'auberge. Une fois séparés, ce sera notre point de rassemblement, et étant donné que plusieurs personnes y circulent, on pourra entendre des rumeurs qui nous mèneront peut-être vers Allen. Et qui sait, peut-être qu'on tombera sur Allen lui-même! Et au moins, tu pourras manger là-bas, Lëo. »

La vanuatane se retourna vers le blond. C’est vrai qu’avec toute cette excitation, elle avait un peu perdu de vue que l’objectif premier était de retrouver Monsieur le clown. Tout de même… quel déception ! Cela due se lire sur son visage car Soren ajouta presque aussitôt :

« -Mais... Mais il y a un groupe qui peut commencer par inspecter le parc! Et d'ailleurs, pour les groupes... L'innocence de Lëo et de Hereata s'accordent bien, et pour interroger les passants, ca correspond bien aussi étant donné que seuls Hereata et moi savons parler français, il me semble. Et comme on l'a dit, un garçon et une fille. Qu'est ce que vous en pensez? »

Hereata regarda lëo pour voir ce qu’il en pensait. Pour elle, cela lui convenait… et ils tomberaient peut être sur un marchand de glace. Ou encore mieux… un vendeur de barbe à papa ! à l’évocation de toutes ses sucreries, le ventre de l’ilienne se mit à son tour à trouver que cette idée était super. Pour ce faire, il gargouilla avec enthousiasme.

« -Vous pourrez inspecter le parc comme ca. Pour chercher Allen, bien sûr! Au fait, il faudrait peut être définir un signal, au cas où l'un des groupes trouve Allen, pour que l'autre groupe le rejoigne. Un pas trop bruyant si possible, pour qu'on soit les seuls à le repérer. »

Hereata proposa aussitôt d’imiter le cri d’un animal. Se lançant dans une démonstration forte convainquante des caquètements d’une poule suivit d’un barrissement d’éléphant qui fit se retourner plusieurs passants sur son chemin. Mais quand l’exorciste au fouet dit l’air un peu géné :

« -Ce ne sont que des propositions! Mais qu'est ce que vous en pensez? »

La fille des îles cessa aussitôt sa pantomime pour faire demi-tour, lui saisir les mains et avec des yeux brillants déclarer que c’était les meilleures idées du monde entier. Ce fut Saige qui mit fin à cet élan de reconnaissance en claquant dans ses mains comme une maîtresse d’école :

« Je propose qu'on aille chercher carrément une auberge ou un bar avec chambres qui ne soit pas loin du parc. Ou même des chambres de bonnes à louer ! Comme ça si jamais l'on veut faire du camping sauvage, on pourra. Et nos affaires seront enfermées dans une chambre. Je vais de suite demander à l'accueil de la gare !"

La jolie sirène s’éloigna aussitôt. Attendant son retour bien sagement, sans bouger, Hereata mangea à son tour un cookie. Puis elle en proposa un à Soren et un deuxième à Lëo. Puis la vanuatane se mit à réfléchir à d’autre signal possible. Comme à son habitude, les idées les plus farfelues lui traversèrent l’esprit. Mais au moins, cela passa agréablement le temps. Et finalement, leur compagne revint avec l’information voulue.

« Le café Pasteur a des chambres. On peut commencer par là si vous voulez et une fois que l'on se sera posés, les recherches pourront commencer ! Je suis ok pour être avec Soren aussi.»

Et c’est ainsi que la petite troupe se mit en route. Hereata prit la tête du cortège, le nez dans sa carte. Mais les villes de pierre, ce n’était pas son fort. Alors elle demandait souvent leurs avis à ses compagnons.

En moins de 10 minutes, le groupe se retrouva devant la devanture de l’hôtel après s’être perdu qu’une seule fois ! Et encore pas très longtemps. La chef d’expédition à la couronne fleurie pouvait être fière d’elle !
Elle observa avec curiosité le lieu qui allait lui servir d’abris pour quelque jour. Miteux. C’était un terme qui pouvait coller à ce vieux bâtiment, véritable dortoir pour agent de commerce. Sa façade aurait eu besoin d’un petit coup de peinture. Et il manquait plusieurs volets. Mais au moins, il avait l’air tout confort (avec toilette et douche sur le palier) et à peu près propre. Mis à part un peu de poussière, sur le comptoir derrière lequel somnolait un concierge qui ne se réveilla que le temps de leur remettre la clé d’une chambre à quatre lits. Et puis aussi l’odeur de flanelle et de moisissure.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mar 2 Déc - 21:26







Le clown, l’enfant et l’oiseauEnfin, un cookie d’Hereata



01101001110100101110001
Le sourire du garçon s’élargit en voyant que Hereata mettait sa main dans son sac. Il avait posé la question à la bonne personne. L’îlienne sorti un de ces fameux cookies, ceux qu’il n’avait pas put goûter à cause des rats mutants. Il le pris entres les mains de manière précieuse.

« -Eh bien... Peut-être devrions-nous aller à l'auberge. Une fois séparés, ce sera notre point de rassemblement, et étant donné que plusieurs personnes y circulent, on pourra entendre des rumeurs qui nous mèneront peut-être vers Allen. Et qui sait, peut-être qu'on tombera sur Allen lui-même! Et au moins, tu pourras manger là-bas, Lëo. »

Il allait croquer dedans, mais il s’arrêta en écoutant que Soren était contre dormir dans un parc. Le portugais eut du mal à ne pas montrer sa déception, mais il ne la montra pas trop malgré le faite qu’il en avait presque oublié qu’il avait un cookie entre les mains.

« -Mais... Mais il y a un groupe qui peut commencer par inspecter le parc! Et d'ailleurs, pour les groupes... L'innocence de Lëo et de Hereata s’accorde bien, et pour interroger les passants, ca correspond bien aussi étant donné que seuls Hereata et moi savons parler français, il me semble. Et comme on l'a dit, un garçon et une fille. Qu'est ce que vous en pensez ? »

Finalement, le garçon était content. Il sera avec Hereata ! Et ils iront au parc ! Peut être qu’Allen était vraiment dans le parc. Content, Lëo reporta le cookie à sa bouche. Et on le bouscula. Un homme pressé le percuta et le gâteau finit pas arriver sous le pied de l’homme. Mais personne, ne le vit. Le garçon vraiment déçu, ne voulait pas déranger les adultes dans leur discussion.

« -Vous pourrez inspecter le parc comme ça. Pour chercher Allen, bien sûr! Au fait, il faudrait peut être définir un signal, au cas où l'un des groupes trouve Allen, pour que l'autre groupe le rejoigne. Un pas trop bruyant si possible, pour qu'on soit les seuls à le repérer. »

Les imitations d’Hereata fit rire Lëo.

« -Ce ne sont que des propositions! Mais qu'est ce que vous en pensez?
- Je propose qu'on aille chercher carrément une auberge ou un bar avec chambres qui ne soit pas loin du parc. Ou même des chambres de bonnes à louer ! Comme ça si jamais l'on veut faire du camping sauvage, on pourra. Et nos affaires seront enfermées dans une chambre. Je vais de suite demander à l'accueil de la gare ! »

Hereata proposa en attendant un deuxième cookie à Lëo. Enfin, le garçon put croquer dans un de ces fameux cookies. Il croqua dedans à pleine dent. Le gâteau craqua sous la dent, les morceaux de chocolat fondirent dans la bouche. C’était un délice. Il aurait voulu en manger un supplémentaire, pour remplacer celui qui était tombé, mais il ne voulait pas déranger… Saige revint alors.

« Le café Pasteur a des chambres. On peut commencer par là si vous voulez et une fois que l'on se sera posés, les recherches pourront commencer ! Je suis ok pour être avec Soren aussi.»

C’est alors que le petit groupe se mit en route dans se labyrinthe. Lëo resta à côté d’Hereata qui montré la route, carte à la main. Ils ne se trompèrent qu’une fois, mais ils trouvèrent assez vite le chemin. Le bâtiment ne semblait tout neuf. Mais il restait plus accueillant et mieux rangé que sa chambre à la congrégation. Le gros monsieur se réveilla et essuya un filet de bave. Le portugais était content de ne pas à avoir à toucher les clefs.

C’est alors qu’un garçon passa devant la porte d’entré en criant :

« Claire ! Y a un monsieur qui fait des acrobaties là bas ! »

Lëo vit une petite fille courir derrière le garçon. Un spectacle, voilà de quoi faire oublier l’envie de manger du portugais. Ça faisait longtemps que Lëo n’avait pas vu de spectacle. Il n’en avait d’ailleurs jamais vu. C’est alors que impulsivement, ce qui n’est pas dans son habitude, demanda à Hereata :

« Est-ce que je peux vous laisser mon sac et aller voir le monsieur qui fait un spectacle là bas ? »

Cette question n’était qu’une formule de politesse car le garçon était déjà sur le palier entraîner par les derniers enfants qui convergeait vers la petite foule. Il était conscient que ce qu’il faisait n’était pas raisonnable, mais il restait encore un enfant.

Il se faufila entre les adultes pour arriver devant un clown très beau qui faisait du jonglage, de l’équilibrisme, quelques tours de magie. L’exorciste était émerveillé par les mouvements précis du clown. Puis il vit Hina s’envoler. Par réflexe, Lëo tenta de la rattraper en vain, l’oiseau mécanique vint se placer devant le visage du clown avant de se poser sur une des quilles que tenait le clown dans sa main. Lëo se trouvait alors devant le clown devant toute la foule. Pourquoi Hina lui causait toujours des problèmes ? Doucement, le rouge aux joues, le portugais pris délicatement l’oiseau dans ses mains. Quelques petits mots d’émerveillement devant l’oiseau arrivaient du public mais le garçon était trop gêné pour dire ou faire quoi que ce soit.

01101001110100101110001

© Jawilsia sur Never Utopia



† Berger des Cieux †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Etre utile dans cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Lëo de Olivieira† Berger des Cieux †
« Ses parents lui avaient donné un œil
Ses amis lui en ont offert un deuxième
Pour voir comment la vie est deux fois plus belle.
»

« Comme s’il ne s’était rien passé… »

« Stupide œil ! Stupide notion des distances ! »



Lëo réfléchit en #006633

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 316 ▐ Autres Comptes : Nathanael Elmsley ~ Asya Zubkova ~ Haydar A. Bara'Layal ~ Ehsan Sa‘di de Chirāz ~ Ulric
Masculin
▐ RPG Age : 14 ans
▐ Personnalité : Curieux ¤ Ingenieux ¤ Trés Timide ¤ Gentil ¤ Poli ¤ Sérieux ¤ Secret ¤ Calme ¤ Reflechi ¤ Genereux ¤ Interessé
▐ Parcours RP :
Libre

RP en cours 3/3

- Mission Intrigue : Chapitre IV Groupe III {3}
- Rififi au réfectoire ! {4}
- Mary Risatina {10}

HRP : 300 + RP : 1400
Pts : 1700

Rang C

Rang B dans : 3/4 combats
Rang A dans : 800pts et 3/6 combats

Fiches :
Présentation / Technique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 7 Déc - 0:39
Si Soren pouvait avoir de bonnes idées, il détestait prendre les choses en main, et encore moins décider seul. Avec son manque d'assurance, ses partenaires ne croyaient en général pas trop en lui, et son comportement au combat n'arrangeait rien.
Mais lorsque Hereata lui avait prit les mains en lui assurant qu'il s'agissait des meilleures idées du monde, le blondinet fut soulagé. Certes, elle exagérait, mais voir qu'elle avait confiance en lui le rassura. L'adolescent eut un petit rire gêné et la remercia, mais un bruit lui fit tourner la tête, alors que Saige avait tapé dans ses mains, pour attirer l'attention.

-Je propose qu'on aille chercher carrément une auberge ou un bar avec chambres qui ne soit pas loin du parc. Ou même des chambres de bonnes à louer ! Comme ça si jamais l'on veut faire du camping sauvage, on pourra. Et nos affaires seront enfermées dans une chambre. Je vais de suite demander à l'accueil de la gare !

Et, sans attendre la réponse de ses camarades, la blonde partit vers l'accueil. En attendant l'aînée du groupe, l'îlienne proposa des cookies aux deux garçons. Si Lëo  prit avidement le gâteau, le français refusa poliment. Son estomac était toujours aussi noué qu'avant, et puis... Il n'osait pas le dire à Hereata, qui visiblement s'était donné du mal à les faire, mais... Il n'aimait pas les cookies.
Saige revint alors joyeusement vers eux, et lorsqu'un cri d'homme retentit derrière eux, la sirène, étrangement, pouffa de rire.

-Le café Pasteur a des chambres. On peut commencer par là si vous voulez et une fois que l'on se sera posés, les recherches pourront commencer ! Je suis ok pour être avec Soren aussi.

Le français sortit alors sa carte et repéra l'endroit. Le Café Pasteur... Parfait, ce n'était pas loin.
La brune prit alors la tête du groupe, proposant de les guider, carte en main. Semblant visiblement sûre d'elle, Soren la suivit aveuglement. Mais au bout de quelques minutes, la jeune fille prit un détour que le blondinet n'avait pas vu sur sa carte. Prenait-elle un raccourci? Oui, sûrement, si elle avait prit la tête du groupe, elle devait connaître l'endroit.
Mais... Non, en fait, elle s'était simplement perdue. Soren eut un petit sourire. La prochaine fois, il garderait quand même un oeil sur la carte... Heureusement, Hereata retrouva le bon chemin, et en dix minutes, ils arrivèrent au Café Pasteur.

L'endroit était miteux, et il manquait même plusieurs volets. Mais même s'ils étaient officiellement en vacances, ils étaient en vérité en mission, et ils n'avaient pas à se plaindre.
Alors le petit groupe entra dans l'auberge, et ils demandèrent une chambre. Le concierge, qui les avait acceuilli avec des ronflements, se réveilla en grommelant et les conduisit jusqu'à une chambre avec quatre lits. Une odeur de moisissure flottait dans l'air, mais cela ferait l'affaire, après tout, ils n'avaient pas prévu de rester longtemps -le moins de temps possible à vrai dire.

-Est-ce que je peux vous laisser mon sac et aller voir le monsieur qui fait un spectacle là bas ?

Soren se retourna vers la petite voix avant de voir le jeune exorciste disparaître parmis la marée d'enfants.

-Lëo , attends!

Trop tard, le groupe avait déjà disparu de l'auberge. Non, il ne devait pas partir seul, au risque de se perdre. Et, pour un enfant seul dans une grande ville comme Orléans, c'était très facile.
Le blondinet se retourna vers les deux filles, alarmé.

-Je vais aller le chercher! On ne doit pas le laisser partir seul, il va sûrement se perdre!

Et sans attendre la confirmation de  ses camarades, Soren partit en courant de l'auberge.

Il ne lui fallut pas s'avancer bien loin avant que des rires d'enfants et des acclamations lui parvinrent aux oreilles. Guidé par le bruit, il se retrouva bientôt devant une foule acclamant un clown.
Magicien, acrobate et jongleur en même temps, le saltimbanque enchantait tout le monde, et même Soren admira un instant ce qu'il ne pourrait jamais faire.
C'est alors qu'il eut une illumination. Il lui semblait bien que Allen faisait lui aussi des acrobaties dans ce genre... Mais oui, Hereata l'avait même appelé “monsieur le clown” dans l'arche!
Mais était-ce vraiment si simple? De toute façon, il n'avait rien à perdre, au contraire. Il observa attentivement le clown, cherchant un signe qui pourrait trahir son identité. Bien sûr, il était tellement maquillé que même une cicatrice comme celle d'Allen passerait inaperçue. Quand à ses mains, elles étaient... Gantées.
Le blondinet réprima un sourire. Il suffisait d'enlever son gant pour être fixé.

Alors, il contourna la foule, de sorte à se mettre derrière le clown. Si Allen ne se souvenait peut être pas de lui, il préférait tout de même ne pas prendre de risques.
C'est alors qu'il vit Hina s'envoler juste devant le clown. Profitant que l'oiseau mécanique détournait l'attention de la foule, Soren se faufila à travers la foule pour se placer juste derrière l'acrobate.
Il fit alors un signe de main pour essayer d'attirer l'attention de Lëo , et fit glisser son doigt de son oeil gauche jusqu'à sa joue, désigna le clown, puis désigna sa main gauche. L'adolescent espéra que Lëo  avait compris son geste et qu'il se tiendrait prêt si la main du clown s'avérait être rouge.
Alors, discrètement, il s'approcha du clown et fit ce qu'il savait si bien faire: trébucher, mais volontairement cette fois-ci.
L'exorciste tomba sur le clown, et, dans sa chute, enleva son gant gauche.

-Je suis vraiment désolé! Pardon, excusez-moi, je suis vraiment maladroit...

Le blondinet aggrippa  de toutes ses forces le clown. S'il s'agissait vraiment d'Allen, il allait sûrement vouloir s'enfuir sans même les écouter. Mais pourtant, Soren voulait juste lui parler, mais ils devaient d'abord faire en sorte qu'il les écoute.
Ne lâchant pas le clown, Soren se releva, et regarda immédiatement la main gauche du clown. Et il se figea un instant en voyant le résultat.
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 383 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+90)
Mauvaise rencontre (+60)
Remember me for centuries (+140)

Total: 2400 points
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Mar 9 Déc - 0:38

Spectacle


" L'on croit s'assembler au spectacle, et c'est là que chacun s'isole ; c'est là qu'on va oublier ses amis, ses voisins, ses proches, pour s'intéresser à des faibles. "


Il n'y a rien de mieux pour chasser les idées noires qu'une petite représentation ; ou qu'un bon repas ou une partie de poker, cela dit. Ces trois choses pouvaient me permettre de tenir, mais pas seulement. Il fallait que je songe à mes compagnons, à ce que j'avais abandonné pour les protéger, les empêcher d'avoir à affronter ce mal qui me rongeait. Je suis sans doute vu comme un monstre à abattre - et c'est peut-être ce que je suis - mais au fond, tous mes actes ont été réfléchis dans le but de leur sauver la vie. S'ils en sont conscients ? Je n'en ai pas la moindre idée, et sans doute ne le saurais-je jamais. Tout ce qui m'importe, pour le moment, c'est leur sécurité. Tant que je vivrais, jamais je ne me laisserais leur faire du mal. J'en fais la promesse.


Sitôt que le Clown était entré dans la grande avenue, de nombreuses personnes s'étaient attroupées autour de lui. S'il n'avait pas souhaité faire de représentation, sans doute n'aurait-il même pas eu le choix que de s’exécuter. Face à tant de regards émerveillés et de sourires grandissants, le Destructeur du Temps ne pouvait que leur offrir une belle représentation. D'une main légère et une peu magicienne également, il offrit une fleur à une fillette qui avait osé s'avancer jusqu'à lui, le tout sous le regard avisé de ce qui semblait être ses parents. Un sourire s'étira sur les lèvres du saltimbanque, tandis que tout son corps se redressait et que ses mains se frappaient mutuellement. Rien qu'une seule fois.

Le spectacle pouvait commencer.

Sans plus attendre, l'artiste enchaîna tours après tours : passant par de la magie simple, à du jonglage et même de l’équilibriste. Jamais il n'aurait pu penser que les enseignements de Mana pourraient un jour lui servir ! A l'époque, cela leur permettait de gagner leur vie et de tenir le coup ; aujourd'hui, il était question de survie. Sourire toujours aux lèvres, le jeune Walker observait d'un œil presque attendri les enfants qui se pressaient entre les adultes pour l'atteindre ; sans se douter un instant de ce qui allait suivre. D'un coup, il sentit que l'une de ses quilles pesait plus lourd qu'il y a un instant à peine. Surprit, il porta son regard gris sur l'oiseau qui avait décidé de se poser là : et quelle fut sa stupéfaction ! Une créature faite de métal, mais capable de se mouvoir pour autant. Suspicieux, l'anglais ne quitta pas son sourire pour autant.

De ses doigts gantés, le Clown caressa le dos de l'animal afin de ne pas attirer l'attention, continuant à faire comme si tout avait été prévu. D'un geste lent, le jeune garçon se pencha alors en avant vers le garçon écarlate qui s'était avancé jusqu'à là - le propriétaire de la créature, sans doute - avant de lui adresser un tendre sourire. Allen s'attendit alors à ce qu'il la récupère, mais rien ne se passa comme prévu.

D'un coup, sans même comprendre ce qu'il lui arrivait, l'apôtre de Dieu tomba tête la première, en avant, avant de s'écraser de tout son soûl sur le sol. Retenant des phrases incendiaires qui auraient pu choquer son jeune public, le blessé se contenta de lancer un regard lourd de sens à son agresseur ; si on pouvait toutefois l'appeler ainsi. Et c'est là, là qu'il le reconnut. L'un des exorcistes de la Congrégation de l'Ombre ! Oh, ce n'était pas sa tenue de civil qui allait tromper les yeux du jeune Walker ; après tout, il n'oublierait jamais ses anciens compagnons. Pourtant, malgré une mine exacerbée, le fuyard retint son calme. Derrière ce déguisement et ce maquillage, il était impossible de le reconnaître.

Cependant, tant que Soren restait là, sur lui, il était impossible à l'exorciste de fuir ! Certaines personnes dans l'assemblée riaient aux éclats face à la scène ; mais ne se doutaient pas un instant que cette situation n'avait vraiment rien de drôle.

" Je suis vraiment désolé ! Pardon, excusez-moi, je suis vraiment maladroit... "

Ceci dit, le blondinet se releva, sans pour autant lâcher sa proie ; qui avait depuis retrouvé un sourire des plus amicaux. Voilà qui signait la fin de sa représentation dans ce coin de la ville ; il devait partir, au plus vite.

" C'est moi qui suis désolé. Je n'avais pas vu que vous étiez derrière moi. "

De sa main gauche, le Clown agrippa doucement le poignet de l'exorciste, afin de le faire lâcher prise ; mais suite à cette sensation, le maudis se figea. Il ne lui fallut qu'un regard porté en direction de sa main d'innocence pour comprendre qu'il avait perdu son gant durant sa chute. Il ne lui fallut qu'un regard plongé dans celui du français pour comprendre qu'il venait tout juste de le démasquer.

Nerveux, le Destructeur du Temps finit par se dégager de l'emprise du jeune garçon, avant de se pencher pour remettre son gant ; en vitesse, toutefois.

" Vous m'en voyez confus mais ce sera tout pour aujourd'hui. "

Une courbette et un nouveau sourire suffirent à l'anglais pour prendre congés de son public. Sans même attendre une réaction de la part du jeune exorciste, Allen laissa ses affaires en plan et chercha à se frayer un passage parmi la foule qui commençait tout doucement à se séparer.

Il devait partir, vite.


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Ven 12 Déc - 13:31

Le vent nous portera ...



L'on ne peut nier qu'avec Hereata, on ne s'ennuyait pas. Ses imitations parfaites d'animaux tout aussi bruyants et pas vraiment en adéquation avec la ville qu'était Orléans eurent le don de faire lâcher à la sirène un grand rire. Tant et si bien qu'elle se mit à lâcher une larme. Mais les regards des passants, atterrés par ce manque de manières la firent se rembrunir aussitôt au point qu'elle se mit presque au garde à vous. Sans le salut militaire bien sûr. S'ensuivit leurs pérégrinations dans les rues, suivant l'ilienne sans vraiment se poser de questions. Certes l'allemande sentait le malaise de son camarade français, mais il n'y avait pas à s'en faire ! Après tout, ils étaient quatre et ils étaient en possession de la carte. Nez en l'air et relaxée, l'exorciste à la voix d'or observait chaque recoin de rue, chaque passant. Tout semblait calme et la joie innocente faisait vibrer les coeurs les plus amères. Encore quelques pas et ... voilà qu'ils se s'étaient perdus.

Pas pour longtemps au vu de la persévérance dont pouvait faire preuve l'exorciste Montcalm. Saige en profita tout de même pour s'arrêter quelques secondes à un étal de petits souvenirs, sur lequel trônait une paire d'anneaux sur une chaîne. Deux anneaux enlacés, l'un en feuille d'or et l'autre en argent pur, où une pierre bleue était sertie sur chacun. Sans hésitation, elle l'acheta et le mit autour de son cou, le temps de finir la mission et rentrer. Mettre en catimini cela dans la chambre de Seth ... elle s'en réjouissait d'avance ! Guillerette, elle retourna en trottinant vers son groupe, voyant avec satisfaction que son petit retard n'avait pas été remarqué. Lëo mangeait tranquillement le cookie d'Hereata, Hereata se concentrait sur la carte et Soren observait la native des îles avec inquiétude, histoire de la diriger au besoin si ceux-ci s'éloignaient trop de leur but. Puis au bout de quelques minutes, ils arrivaient devant ... ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Pas un quatre étoiles, ni non plus une bouche d'égouts. Ils avaient au moins un toit stable qui n'allait pas s'envoler au premier coup de vent. Non ça ne sentait pas du tout le vécu !

Alors qu'ils s'installaient après avoir réveillé le concierge visiblement peu habitué à avoir des clients à cette heure, quelque chose fit tressauter Saige. Un trépignement léger puis ... plus rien. Son Innocence avait teinté, mais pour quelle raison ? Perplexe, la blonde demoiselle resta penchée sur ses affaires jusqu'à ce que Lëo puis Soren disparaissent sans laisser le temps à elle et sa comparse de réagir sur l'instant. Portant son regard vers l'exorciste qu'il restait, un petit sourire en coin se voulant malicieux même si avec son haussement de sourcil cela faisait plus grimace, Saige s'adressa à la brune :

"Je pense que l'on a pas vraiment le choix. Il vaut mieux les suivre. J'ai hâte de voir ce qui se passe ! Gardons la carte au cas où ok ?"

Un artiste ... et encore cette sensation qui la prend aux tripes. Si son intuition était bonne ... Que disaient les rapports déjà ? Se mordant l'ongle du pouce durant ses réflexions, visiblement plus sérieuse qu'auparavant, la sirène disparut à son tour dans une volée de cheveux blonds et roses. La voici à nouveau dehors, au milieu de rires et d'applaudissements. Confuse au départ, bientôt la jeune femme remarque Lëo un peu en retrait puis Soren, en train de plaquer l'artiste au sol.

"Désolée ... je peux passer ? Pardon ! Désolée. Merci ..."


Passer, se rapprocher d'une chose qui pourtant aurait pu rebuter un humain normal. Là était la force des exorcistes, ceux qui avaient vécu des événements improbables. Lëo qui arrivait à garder sa part d'enfant, Hereata qui restait positive, Soren qui se voulait minutieux et appliqué ... et elle, qu'était-elle ? Plus la distance se faisait courte et plus Mermaid s'agitait, comme angoissée. Cette sensation tiraillait la porteuse, car l'amas de puissance dégagé sous forme d'ondes était presque insupportable. C'était "lui"

"Allen ... Allen Walker ...
- Vous avez vu ? La dame elle a des cheveux roses !
- Ça existe les cheveux roses ? Je veux les mêmes !
- Madaaaame ?
- Laisse-la tranquille Flora."

Dans la cohue générale que provoquait soudainement l'exorciste alors que le plus gros de la foule s'était retirée, seul sa main droite se leva, paume levée vers le ciel. Figée telle une statue. Ses jambes refusaient de la laisser courir vers le fuyard. Mermaid s'agita encore plus, scintillant de différentes couleurs. Pourquoi fuir Walker ? Que s'est-il passé pour que vous vous mettiez à rejeter encore et toujours les exorcistes.

"Stop ..."

Ce simple mot lui suffit à enclencher les prémices de son nouveau pouvoir : une barrière. Invisible pour l'oeil mais qui au contact repoussait toute chose essayant de la traverser. C'était encore instable malheureusement et l'artiste se retrouva donc à choir sur le sol. Lentement les yeux de la sirène s'écarquillèrent de surprise. Son innocence avait encore réagi au son de sa voix ... et enfin ses jambes se remirent à se mouvoir, la portant toujours plus près de l'exorciste maudit. Un pas, et c'était une larme qui glissait le long de ses joues empourprées. Pourquoi fuyait-il ? Pourquoi ? Ils ne lui voulaient pas de mal pourtant ... La tristesse et l'angoisse dégagée la mettaient à bout de forces. Chancelante, mais toujours debout, Saige se battait pour tenir, pour ses camarades. Mais à environ un mètre de celui qui restait mystère et modèle pour elle, la blonde fit comme toute sirène. Sans eau, la dame des eaux doit poser "genou" à terre et attendre.

"Je veux savoir pourquoi. Que s'est-il passé ?"

Trop de choses s'ébranlaient. Questions sans réponses, bribes de sentiments s'entrechoquant.

"On ne va pas t'attaquer. Promis ..."

Un regard vers ses compagnons, celui de la détresse, des craintes, de l'incompréhension. Un appel au calme. Mermaid est douce. Le conflit n'est qu'outil de décadence. Alors elle pleura et pleurera encore si ce qui lui semble inévitable se produit.




avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Dim 21 Déc - 15:29
Les membres du petit groupe d'exorciste se disperça rapidement. Lëo suivit un groupe d'enfant pour aller voir un spectacle. Sorren voulut l'accompagner. Puis se fut au tour de Saige de les suivre en disant à Hereata:


"Je pense que l'on a pas vraiment le choix. Il vaut mieux les suivre. J'ai hâte de voir ce qui se passe ! Gardons la carte au cas où ok ?"

L'ilienne était prête à prendre le même chemin quand soudain elle se souvint d'une chose capitale! S'ils rencontraient monsieur le clown, il fallait avoir l'appat! Les dangos!

Alors au lieu de marcher sur les pas de la sirène , la fille des îles , se dirigea en sifflotant vers son sac qu'elle avait laissé sur le lit. Elle farfouilla dedans. Retira quatre sandwichs, du tabulé , un morceau de fromage , des croissants , deux thermos , un pyjamas , un canard en plastique, du savon , une serviette, des pistaches , de la pâtes d'amande , des cookies , des culottes de rechangent et un sac de couchage... mais pas de dangos.

Quoi?

Inquiète , elle secoua son sac pour dévider le reste de son contenu sur le matelas. Mis à part des lettres , des paquets de gâteaux, du papier , une plume et un livre de Dickens... il n'y avait pas traces de la petite boite en fer blanc que lui avait préparé Jerry.

"Mon dieu, ne me dites pas que..."

chuchota t elle de plus en plus en panique. Mais non, on arrivait au fond de la besace et le doute n'était plus permis. Une boite aussi grosse, elle se serrait vu. frénétiquement la prêtre de l'ordre noir retira sa brosse à dent , son porte monnaie , un appeau à canard et un saucisson qui étaient resté coincés.

Toujours rien!

Hereata s'alarma pour de bon. Elle retourna son chapeau, regarda sous les lits. Non... rien de rien. Pourtant elle les avait emmené. L'exorciste en était sûre. Elle les avait même montré aux autres dans le train...


Le train! La demoiselle revoyait la scène! Elle sort la boite , le montre aux autres , la repose sur la table et... mon dieu! Elle avait oublié les dangos dans le train! Monsieur le clown allait être si dessus!!!

Les larmes aux yeux , la prêtre noir dévala l'escalier pour aller rejoindre ses camarades et leur apprendre l'affreuse nouvelle. Elle manqua même de se tuer en ratant deux marches, mais heureusement elle se rattrapa à la dernière seconde à la rembarre, retrouvant son équilibre et repartant de plus belle.

Arrivée dans la rue, il lui fallu plusieurs secondes pour comprendre ce qui se passait. Saige était à genoux en train de pleurer. Sorren était à quelques mètres de là perdu dans la foule. Lëo était invisible (sans doute trop petit pour le voir parmis tous ses adultes) et là... étendu sur le sol et reconnaissable entre mille:

" Monsieur le Clown!!!"

Ce cri venait du cœur. Hereata se rua sur lui et le prit dans ses bras en pleurant à chaude larme:

" Je... Je... je suis désolée."

réussit elle à dire entre deux hoquets de chagrin:

" Je suis vraiment désolée. Les dangos... je les ai perdu. Pardon.... pourtant je voulais tellement vous les donner. C'est jerry qui les avait fait. PARDON... OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIN! "

Hereata recommença à pleurer de plus belle en sanglotant sur l'épaule du clown.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 27 Déc - 23:15







Tous seul dans Orléans.Mais où êtes vous ?



01101001110100101110001
Hina était dans les mains bien serré de son propriétaire. Elle ne devait pas s’échapper. Le clown lui était la devant un sourire au lèvre. Lëo le lui rendit. Mais ce sourire fut bref quand il vit son camarade Soren derrière. Il gesticulait, passant sa main devant son œil et pointant la main gantée du clown. Le garçon comprit. Le clown était un Allen potentiel.

Tout le reste arriva vite. Il vit Soren disparaître dans son dos. Puis il vit le corps de l’homme maquillé fondre sur lui. Le gamin ne put que reculer. Mais son talon de soulier heurta un pavé mal posé et le borgne se sentit partir en arrière. Il se retrouva sur les fesses non loin du clown et de sa main non ganté. Elle était noir et avait la croix implantée dans le dos.

Il n’y avait plus de doute. Pourtant le portugais n’avait jamais pus le voir en vrai. Il était arrivé peut de tant avant sa disparition. Il aurait aimé le croiser dans le  bâtiment noir. Même s’il savait qu’il ne l’aurait jamais abordé de lui-même. Pourtant, il avait eut l’occasion de voir sa silhouette le jour de sa fuite, le portugais l’avait même dessiné sur une feuille au crayon. Maintenant, il lui aurait suffit de tendre la main.

Mais cette dernière bougea permettant à son possesseur de se relever. Il échangea des excuses avec le blond puis avec son public avant de subitement prendre congé. Il le vit courir à travers la foule puis plus rien. Cette dernière avait englouti autant Allen que Soren. Et alors que Lëo croyait être tranquille, une troupe d’enfant vint se mettre autour de l’enfant encore à terre.

« Tu peux nous montrer ton oiseau ? demanda une petite fille.
- C’est un vrai ? plaça un deuxième enfant.
- Tu l’as eu où ? »

Le garçon commençait à se sentir mal, il étouffait. Il y avait trop de monde. Heureusement, une gentille voix vint à son aide.

« Allez oust ! Allez jouez ailleurs les enfants ! Laissez le respirer ! »

Les enfants se dispersèrent dans tous les sens avec leur mine déconfite. Puis le borgne se sentit soulever alors qu’on l’aidait à se mettre sur ses pieds. La dame vint se placer devant lui pour lui parler un joli sourire aux lèvres.

« Tu vas bien ? Ils ne t’ont pas embêté ? »

La dame était très belle et très gentille, pourtant Lëo n’avait pas le temps. Il devait retrouver ses amis. Mais où allez ? Soren était introuvable. Saige et Hereata était peut être encore à l’hôtel. Il prit alors une direction totalement au hasard juste histoire de s’éloigner de la foule et de cette pauvre dame. Il partit en courant non sans qu’elle essaye de le retenir. Un peu essoufflé, le portugais s’arrêta dans une rue qu’il connaissait. En effet, ici, trônait l’hôtel où ils avaient déposé bagages.

Il entra. En arrivant prés du comptoir, il dut s’arrêter. Il ne connaissait pas le numéro de la chambre. Qu’il était stupide. Il aurait au moins pus attendre d’arrivé dedans avant de partir voir le clown. Pourtant il ne l’avait pas fait. D’habitude il réfléchissait un peu plus. Il devait alors le demander au monsieur.

« Monsieur ! Monsieur ! »

Balbutia l’enfant. Le gros monsieur du se lever et regarder en bas pour voir le portugais qui était à peine plus petit que le comptoir. Il semblait propre et réveiller et n’avait plus le filet de bave de tout à l’heure.

« Ah ! Tu dois être le bigorneau qui était avec les deux jolies filles. Elles sont dans la deuxième chambre en haut des escaliers normalement.
- Merci. »

Le garçon se mit à courir jusqu’à la chambre. Arrivé devant la porte, il tourna la poigné. La porte n’était pas fermée à clef. Elles devaient être encore là. Portant il n’y avait aucun bruit. Hereata était de nature un peu bruyante d’habitude. Leurs affaires étaient tous sur le lit, surtout ceux d’Hereata qui les avait tous vidé. Il y avait des objets de l’îlienne un peu partout autour de son lit. Lëo regarda et trouva le sien. Il le pris, il en aurait peut être besoin.

Il prit Hina dans sa main et la regarda dans les yeux.

« Tu pourrais me conduire à mes amis. Tu devrais sentir leurs innocences. »

À ces mots, l’oiseau mécanique comprit et s’éleva avant de passer la porte. Le garçon la suivi en claquant la porte. Il passa devant le gérant de l’hôtel qui ne fit pas du tout attention à lui. Ils s’engouffrèrent dans les rues d’Orléans. Ils tournèrent une dizaine de fois et le garçon manqua de tomber quand son pied percuta un objet qui fit un bruit métallique en roulant au loin. Le garçon accouru pour la récupérer. La boîte en métal lui rappelait quelque chose !

Il prit la peine de l’ouvrir et vit des dangos. Ce ne pouvait être que ses dangos. À mieux regarder la rue, elle ressemblait étrangement à l’endroit où ils s’étaient perdus. Là où sous un excès d’enthousiasme et de bon vouloir. Hereata avait fait brusquement demi tour en disant "C’est par là" en croyant qu’on ne voyait pas qu’on était perdu. La boîte avait du tomber avec se brusque mouvement alors que l’îlienne avait encore oublier de fermer son sac.

Bon maintenant, il avait les dangos et pourtant il était toujours loin de ses amis. Mais où étaient ils tous ? Lëo rangea la boite soigneusement dans son sac avant de la fermer contrairement à son amis fleuri. Hina reprit son envol et le garçon put de nouveau la suivre.

01101001110100101110001

© Jawilsia sur Never Utopia



† Berger des Cieux †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Etre utile dans cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Lëo de Olivieira† Berger des Cieux †
« Ses parents lui avaient donné un œil
Ses amis lui en ont offert un deuxième
Pour voir comment la vie est deux fois plus belle.
»

« Comme s’il ne s’était rien passé… »

« Stupide œil ! Stupide notion des distances ! »



Lëo réfléchit en #006633

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 316 ▐ Autres Comptes : Nathanael Elmsley ~ Asya Zubkova ~ Haydar A. Bara'Layal ~ Ehsan Sa‘di de Chirāz ~ Ulric
Masculin
▐ RPG Age : 14 ans
▐ Personnalité : Curieux ¤ Ingenieux ¤ Trés Timide ¤ Gentil ¤ Poli ¤ Sérieux ¤ Secret ¤ Calme ¤ Reflechi ¤ Genereux ¤ Interessé
▐ Parcours RP :
Libre

RP en cours 3/3

- Mission Intrigue : Chapitre IV Groupe III {3}
- Rififi au réfectoire ! {4}
- Mary Risatina {10}

HRP : 300 + RP : 1400
Pts : 1700

Rang C

Rang B dans : 3/4 combats
Rang A dans : 800pts et 3/6 combats

Fiches :
Présentation / Technique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Ven 2 Jan - 13:59
Ca y est, il le tenait! Allen Walker était juste devant lui, il en avait la preuve incontestable. Réprimant un sourire de triomphe, Soren leva les yeux vers ceux du clown. Celui-ci affichait de nouveau un sourire, et ne semblait avoir rien remarqué, croyant toujours duper le français.

-C'est moi qui suis désolé. Je n'avais pas vu que vous étiez derrière moi.

Le maudit saisit alors le poignet du blondinet avant de se figer, se rendant enfin compte que sa main d'innocence n'était plus gantée, et qu'il était par conséquent démasqué. Un simple regard suffit pour faire comprendre aux deux exorcistes que leur identité était dévoilée. Désormais, Soren n'avait plus à jouer le civil innocent.
Mais avant même qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, Allen se dégagea rapidement de son emprise, et se retourna vers la foule.

-Allen, att...
-Vous m'en voyez confus mais ce sera tout pour aujourd'hui.

A ces mots, l'acrobate fit un dernier salut à son public avant de se fondre dans la foule, devenant insaisissable pour le blondinet et ignorant ses appels.

Mais qu'avait-il fait? Allen était devant lui, il le tenait, et pourtant il l'avait laissé s'échapper, presque passif.
L'adolescent se débarrassa rapidement de ses remords et scruta la foule, essayant de voir si Lëo s'était mis à la poursuite d'Allen. Mais l'enfant n'était nulle part, il semblait avoir complètement disparu.
Soren se mordit la lèvre, inquiet. Voilà ce qui se passait lorsqu'on agissait sans même un plan en tête... Se tirant de ses pensées, le blondinet se reprit rapidement, et essaya de se frayer un chemin parmi la foule. Mais Allen était peut être en fuite, lorsqu'il revêtait son costume de clown, il attirait une montagne de gens! Ainsi Soren fut bousculé de toutes parts, et essaya de ne pas pousser les enfant tout en se frayant un chemin parmi les adultes. Certains même se moquaient de sa chute magistrale, tandis que d'autres lui reprochaient d'avoir fait fuir le clown. Ils lui bloquaient le passage. Bon sang, il n'allait pas perdre la trace d'Allen juste pour ca!

-Stop ...

Le visage du français s'éclaira d'un coup en reconnaissant la voix de la jeune femme. Saige était venue, et elle s'était mise à la poursuite d'Allen! Mais il ne devait pas perdre de temps ici, il devait aller l'aider. Ignorant toutes les remarques et les moqueries, Soren essaya de se frayer un chemin, tout en prenant garde à ne pas pousser les autres.

-Pardon, pardon! Excusez-moi...

Enfin, il s'extirpa de la foule et les vit.
Le blondinet ne savait comment, mais Allen était tombé à terre, visiblement stoppé dans sa course. Quand à la sirène, celle-ci se trouvait près du maudit, et pleurait, le regard vers ses compagnons.
Mais alors que Soren s'apprêta à rejoindre sa camarade, un cri retint son attention.

-Monsieur le Clown!!!

Et sans crier gare, l'îlienne se précipita vers le clown et l'étreignit. Mais la jeune fille, d'habitude si joyeuse, semblait complètement déprimée, et finit même par sangloter sur l'épaule de l'artiste.

-Je... Je... je suis désolée. Je suis vraiment désolée. Les dangos... je les ai perdu. Pardon.... pourtant je voulais tellement vous les donner. C'est Jerry qui les avait fait. PARDON... OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIN!

A ces mots, Soren afficha de grands yeux ronds. Hereata pleurait pour... une boîte de dangos? Alors c'était ca, le drame? Il ne savait pas, peut être les dangos avaient-ils une influence étrange sur certaines personnes... En tout cas, il ne les comprenait pas.

Se tirant de sa réflexion idiote, ce fut à son tour de s'approcher du fuyard. Passant à côté de l'allemande, Soren posa une main sur son épaule et il lui adressa un sourire encourageant pour lui faire comprendre que tout allait bien se paseer.
Oui, ils n'avaient pas de raison de s'inquiéter. Allen était devant eux, et visiblement en pleine possession de ses moyens. Ils étaient tous les quatre ici -ou plutôt tous les trois, étant donné que l'un d'entre eux semblait s'être perdu-  et pouvaient s'entraider si quelque chose arrivait. Ils allaient tout expliquer à Allen, qui accepterait sûrement de les écouter. Oui, ils n'avaient rien à craindre...
Enfin, c'était seulement le sentiment que Soren voulait transmettre à sa camarade en larmes, car lui n'était au fond jamais si insouciant, au contraire, en ce moment même, il réussissait bien à cacher sa propre inquiétude.

Reprenant sa marche, l'adolescent s'arrêta devant le maudit, immobilisé temporairement par Hereata, cette fois-ci. Contrairement aux deux jeunes filles, Soren adressa un sourire au fuyard, et essaya d'expliquer les sanglots dont il était assailli.

-Allen, nous ne sommes pas venus pour te capturer. Nous sommes venus ici de la part de Komui et de lui seul. Seuls Saige, Hereata, Lëo et moi-même sommes au courant.

Et pour appuyer ses paroles, le blondinet sortit de sa poche la lettre de Komui -bien froissée après avoir voyagé au fond de sa poche- contenant les détails de leur mission secrète.

-Si nous sommes ici, c'est parce que nous croyons en toi, et nous voulons t'aider, Allen. Tu n'es pas seul...

Non, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'était pas seul. Bien que ce soit une mission secrète, plusieurs scientifiques étaient au courant et avaient aidé les quatre exorcistes, parce qu'ils croyaient encore en Allen et voulaient l'aider.
Alors Soren lui tendit la main, lui montrant qu'ils n'étaient pas des ennemis.

-Tu veux bien nous écouter?

Malgré son calme apparent, le blondinet espérait sincèrement que Allen allait vite accepter. En plus de son petit spectacle qui avait attiré la foule, l'oiseau mécanique de Lëo puis la chute du blondinet avait attiré l'attention, et maintenant, c'étaient les sanglots de Hereata, alors qu'ils n'étaient pas censés attirer l'attention sur eux...
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 383 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+90)
Mauvaise rencontre (+60)
Remember me for centuries (+140)

Total: 2400 points
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 3 Jan - 16:06

Chagrin


" Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin. "


J'ai du mal à y croire. L'Ordre Noir a réussi à retrouver ma trace ; pire encore, ils envoient des exorcistes en tenue de civils pour mieux m'attraper. Je ne peux pas, non.. je ne peux pas les laisser m'attraper, tout ceci est bien trop dangereux pour eux. L'Autre continue à se manifester et Apochryphos risque de revenir d'un jour à l'autre. Je ne pourrais tolérer qu'il arrive quoi que ce soit à mes anciens compagnons, non.. à mes camarades. Tout simplement parce que je ne suis pas assez fort pour contenir cette entité qui vie en moi. J'avais pourtant prévenu Lenalee, que je continuais à être des leurs, malgré mon exil. Alors, pourquoi ? Pourquoi s'étaient-ils lancés à ma recherche ?


Comme si le Clown avait le Diable à ses trousses, il s'était mit à courir une fois son public salué, afin de faire faux-bond à ces exorcistes embusqués. S'il comptait Soren et ce petit garçon, ils n'étaient que deux ; pourtant, le maudit ne pouvait croire que leurs effectifs étaient aussi réduits. Là, dans la foule, ils pouvaient être des dizaines à l'attendre, prêts à le capturer. Peut-être y aurait-il même de fichu exorciste avec son chapelet, qui l'arrêterait en seulement une attaque. Ah ! Il espérait que ce ne soit pas le cas. Tout ce que le fuyard pouvait faire pour le moment, c'était courir, aussi vite qu'il le pouvait, sans gêner la population pour autant. Utiliser son innocence les mettrait tous en danger, alors.. il ne put que compter que sur ses pieds.

Enfin, tout du moins, jusqu'à ce qu'il se percute un mur de plein fouet ; enfin, ce fut l'impression qu'il eut. Tout en tombant à la renverse, le blessé ne put s'empêcher de relever ses mains au niveau de son nez, étalant une partie de son maquillage tandis que quelques gouttes de sang coulaient entre ses doigts. Ça, on peut dire qu'il ne l'avait pas vu venir ! C'est en silence que le Walker pesta, jusqu'à ce qu'une voix ne s'élève dans les airs.

Interloqué, toujours à terre, l'Auguste finit par tourner la tête en direction des bruits, puis finit par croiser le regard de glace d'une de ses anciennes camarade. Saige.

" Je veux savoir pourquoi. Que s'est-il passé ? " souffla son assaillante, " On ne va pas t'attaquer. Promis... "

Pourtant c'était bien ce qu'elle venait de faire ! Sans elle, le Destructeur du Temps n'aurait pas le nez en sang à l'heure qu'il était. Sans un bruit, le regard noir et le visage grimaçant, il finit par se mettre assit par terre. Comment pouvait-il faire pour s'enfuir d'ici ?

" Monsieur le Clown !!! " cria une voix familière tiraillée par un lourd chagrin, tandis que la jeune fille attrapait le bras de l'intéressé, " Je... Je... je suis désolée. ... ... Je suis vraiment désolée. Les dangos... je les ai perdu. Pardon.... pourtant je voulais tellement vous les donner. C'est Jerry qui les avait fait. PARDON... OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! "

Une nouvelle fois surprit, l'anglais ne put que tourner la tête vers sa nouvelle interlocutrice en pleurs. Qu'elle fut sa surprise d'y reconnaître l'exorciste qui l'avait aidé à attraper ce chat à Londres ! Son chagrin tirailla le cœur du silencieux, incapable de bouger.

" Les.. Les dangos ? " fit-il pour toutes premières paroles, brisant ainsi le mutisme dans lequel il s'était plongé.

Ému, le Clown finit par lâcher son nez qui avait depuis lors cessé de saigner, tandis que l'une de ses mains gantées venait se poser sur le bras de la brunette. Sans s'en rendre compte, les yeux du Walker s'étaient également embrumés de larmes, tandis que quelques gouttes d'eau salée venaient déformer encore plus son pauvre maquillage. Il avait alors tout d'un Clown triste.

" V.. Vous n'avez pas à pleurer pour ça, ce.. c'était très gentil d'y avoir pensé.. "

Malgré ces quelques paroles soufflées à l'intention de la jeune fille cramponnée à son bras, il n'en fallut pas plus pour que fuyard ne se replonge dans le silence. Ils étaient trois autour de lui, deux dont il connaissait plus ou moins leur innocence, sans pour autant savoir grand chose sur leur façon de combattre. Cependant, le maudit ne voulait pas engager le combat avec ses anciens compagnons, quand bien même ces derniers s'étaient jetés sur lui pour le bloquer.

Il ne pouvait rester là bien longtemps et ce, malgré le sourire du blondinet.

" Allen, nous ne sommes pas venus pour te capturer. Nous sommes venus ici de la part de Komui et de lui seul. Seuls Saige, Hereata, Lëo et moi-même sommes au courant. " clama Soren tout en sortant une enveloppe toute froissée de sa poche, " Si nous sommes ici, c'est parce que nous croyons en toi, et nous voulons t'aider, Allen. Tu n'es pas seul... "

Sans un mot, le Destructeur du Temps avait baissé le regard. Il aurait aimé croire en ces paroles, il savait que ses compagnons étaient toujours de son côté, pourtant.. Allen ne pouvait se permettre d'accepter cette main tendue en sa direction. C'était bien trop dangereux pour eux.

" Tu veux bien nous écouter ? "

Suite à ces quelques paroles, l'anglais finit par lever la tête en direction du jeune garçon. Une chose était sûre : avec le temps, Soren avait finit par prendre du galon. Néanmoins, il ne pouvait se relever pour le moment. Silencieux, le Clown finit par regarder autour de lui, cherchant quelque chose qui lui permettrait de fuir, une toute petite chose, une idée, quelque chose quoi !

Ce n'est que là qu'il se rendit compte que l'un de ses assaillants manquait à l'appel.

" Où est passé le petit garçon ? "

Telles furent ses dernières paroles ; comme s'il tentait malgré tout de préserver son identité, et de trouver un énième moyen de fuir. Pourtant, le Destructeur du Temps se savait acculé.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Sam 10 Jan - 13:12

Le vent nous portera ...



Cette tension, ce regard vous fusillant violemment. Qu'êtes-vous censé dire lorsque vous sentez que vous n'êtes pas la bienvenue ? La seule chose que l'on voit en ces moments de stress, que l'on ressent, c'est un vide total, un coeur qui tombe en lambeaux. Oui, vous vous effacez comme le ferait la plus petite des poussières au milieu d'un désert. Un inconnu de plus dans le rien aride de cette journée d'été. Les gens passaient, regardaient la scène avec une certaine curiosité en pensant qu'il s'agissait d'un autre spectacle ou bien de l'arrêt simple d'un voleur. Après tout, la foule eut devant son nez un clown en sang et sur les fesses, une jeune fille en train de pleurer et une autre au cheveux roses, accompagnés d'un étrange blond portant un fouet. Ils avaient tout de la compagnie de cirque ! La petite Flora, qui tout à l'heure avait interpellé Saige restait là à tirer sa mère pour continuer à regarder, n'étant pas alerte sur le fin mot de la situation. Après tout, comment pouvait-elle savoir, elle cette innocente enfant, que le groupe cherchait à aider le fuyard de clown ? Tout ce qu'elle, dans son ignorance pouvait faire, c'était applaudir et en redemander.

"Encore ! Encore !"

Et elle sautillait la belle enfant insouciante. Cette image ... rappela à Saige son passé qu'elle en perdit à la fin toute contenance. De plus, Hereata n'était pas là pour l'aider. Alors, dans un élan de retenue, les larmes restèrent sur ses coins d'oeil pour en fin de compte tout lâcher. Alerte inondation de vêtements en vue. Je répète inondation. La raison doit arrêter l'ouverture du barrage je répète la raison ... Non c'était même pas la peine d'y penser en fait. Ce fut donc deux fontaines pour le prix d'une qui faisaient le nettoyage d'un très faible pourcentage des pavés autour du parc

"Pa ... pardon je voulais juste arrêter votre course et ... Te ... tenez."

Les larmes roulaient toujours en de translucides cristaux d'eau sur ses joues blafardes, et ses yeux de bleu de mer s'agitaient comme une houle impressionnante ... elle se sentait bête d'avoir agi par réflexe. Mais au moins, avec ce mouchoir, Allen allait pouvoir essuyer le sang, non ? Alors tends, tends ce bout de tissu comme tu peux, pendant que ta tristesse se manifeste.

"Vous ... vous avez un but c'est ça ... ? Mais ... vous ne pouvez pas affronter ça seul ! Il ... il y a des gens qui ... sont blessés, tristes ..."

La blonde sirène en savait quelque chose ... affronter seul une tempête était chose impossible. Aucun être vivant ne le peut. On a toujours besoin de la compagnie de quelqu'un pour faire poindre l'espoir. Surtout quand vous aviez une capacité pouvant vous donner un indice sur le sentiment des autres. Combien de fois avait-elle voulu affronter seule les ressentis jusqu'à en pleurer ? Jusqu'à ce que son oncle vienne la prendre dans ses bras pour l'apaiser autant dans ses cauchemars que dans ces nouvelles sensations ? L'allemande, légèrement tremblante sortit alors son dernier mouchoir pour le passer à Hereata. Elle était belle, malgré ses larmes et pourtant, avant qu'ils ne rencontrent Allen, elle s'était montrée énergique et forte. Et un sourire aussi léger soit-il se dessina sur les lèvres de la sirène avant de retomber pour se transformer en une expression de surprise

" Où est passé le petit garçon ? "

- Lëo ... !"

Son corps vacille un peu, détachant dans l'air quelques larmes de ses joues déjà bien humides. Et alors qu'elle trébuchait sur ses genoux, elle se redressa, poings fermés soudainement gonflée à bloc pour sortir cette unique phrase, en regardant tour à tour Soren, Hereata puis Allen :

"Dans ce cas, allons tous le chercher ensemble ! ... Non ?"

Saige l'impulsive avait encore frappé ...




avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment attraper un Allen sauvage (P.V : Hereata, Soren, Lëo, Allen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» urgent !! comment fait-ton du jus de prunes ?
» Deux Zoruas !? [Mia Shijima][Fini]
» Desperate Housewives. Partage. Patrick Logan/Sam Allen. Drabble. G.
» Allen Iverson au bic noir
» Comment traire une chèvre ??

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: