Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Sam 25 Oct - 13:04
A Heavy Break
feat. C. Moller

L’Exile n’était pas la chose que préférait le kendoka. Non pas qu’il aimait vraiment sa chambre à la Congrégation de l’Ombre, mais bien que chasser Allen à travers toute la planète avait une part plutôt ennuyeuse. Cet abruti, néanmoins, lui avait permit de passer les derniers instant avec Alma. Et il ne le remercierait probablement jamais assez – pour ça. La fierté du japonais était telle qu’il ne l’avouera jamais autant qu’il ne le lui dira pas. Les niaiseries de la sorte n’étaient pas pour lui. Par là, il fallait comprendre que toutes ces choses le mettaient tout simplement mal à l’aise. Les joues roses, tout ça ; Kanda ne supportait pas. Les sentiments, il tentait de les refouler au maximum. Enfin… Avant cet instant avec Alma. Car finalement, cette femme qu’il avait toujours recherchée ; il l’avait retrouvée. Il l’avait senti. Cet apaisement qu’il avait ressenti ; alors qu’Alma mourrait dans ses bras, il ne venait pas de nul part.

Soupirant, Kanda remarqua qu’il ne le trouverait pas au Royaume-Uni. Pourquoi être venu ici, déjà ? Ah oui, c’est le pays natal de l’abruti de Moyashi. Le prochain pays serait la France. Peut-être qu’il y serait. Qui savait vraiment où Walker se trouvait ? Probablement ceux qui lui étaient le plus proche ; le bretteur savait pertinemment que ce n’était pas son cas et fort heureusement.

Il était près de midi et dans la capitale anglaise, le ciel était grisonnant. Il était fort probable qu’il ne se mette à pleuvoir dans le reste de la journée.

La faim saisit le ventre de l’apôtre artificiel, ce qui lui fit prendre la décision de se poser le temps de manger. Il choisit la première auberge qui croisa son chemin ; peu importait, après tout, l’endroit où il allait. Tout ce qu’il fallait, c’était retrouver la trace de ce Moyashi qui avait sûrement trouvé ça de fuir l’Ordre. « Pour protéger mes amis de ce que je suis vraiment. » devina Kanda concernant la raison qui l’avait poussé à agir de la sorte. C’était un abruti doublé d’un sentimental… Dieu n’avait pas réussi Allen Walker.

Et puis, il y avait ce Noé en lui. D’où venait-il ? Comment était-ce possible ? Lui, un compatible à l’Innocence et l’hôte d’un souvenir ? C’était parfaitement contradictoire. Complètement fou et absent de toute logique, de tout sens.

Lorsqu’il s’installa à table ; on vint lui demander ce qu’il désirait. Je suis sûre que vous savez parfaitement sa réponse et que vous l’avez même anticipé. N’est-ce pas ? Bien entendu, il commanda des sobas. Qui lui furent apportés dans les instants qui suivirent. Rapidité exemplaire. Il commença alors à manger, tout en réfléchissant. Pensif ; il se demanda quand – lui-même – ferait son retour. Il n’était pas un Exilé, il n’avait pas remis en question sa foi en Dieu ; puisqu’il n’en avait pas une tout particulièrement. Il avait simplement choisi son camp : Dieu lui faisait confiance ; Dieu croyait en lui… Kanda soupira, se moquant de lui-même. La Science avait failli avoir raison de lui. Dieu l’aurait sauvé alors ?

Quoiqu’il en était. Il avait un choix à faire. Et celui-ci n’était pas le plus simple.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Dim 2 Nov - 20:46


Faire face au passé,
Sans se retourner,
Seule ou accompagnée,
Il faut avancer.


 

La démarche impériale, l’air hautain et désabusé, une femme couverte d’une cape des pieds à la tête déambulait dans les rues de Londres, sans se préoccuper des flaques d’eau qui se dressaient sur son chemin. A vrai dire, le monde entier n’était rien à ses yeux, la pluie, les habitants, les cris des enfants en train de jouer dans la boue… Des détails superflus qui l’agaçaient plus qu’autre chose et venaient perturber l’état de concentration intense dans lequel elle se plongeait chaque jour depuis les événements étranges qui avaient vu les deux camps se déchirer.

Christa n’avait pas demandé son reste après avoir été forcée, de nouveau, à regagner l’Arche morbide qui était devenue sa nouvelle maison. Tous l’avaient insupportée, les Noé, ces êtres à la peau sombre qui croyaient courir plus vite que le monde, mais aussi les exorcistes qu’elle avait pu rencontrer le jour des affrontements… Le gosse et l’épeïste bien trop niais pour comprendre ce que Central avait fait au célèbre Alma Karma. Ainsi, elle avait choisi de fuir, vers le Nord, bien décidée à enfin franchir le pas et renouer les liens avec la famille qu’elle avait laissé derrière elle pour des raisons qui lui échappaient totalement… Un mauvais pressentiment peut être…  

Toutefois, s’éloigner ne fut pas une tâche facile. Lutter, se concentrer, éviter de succomber ou de croiser le chemin de tout ceux qu’elle voyait comme ennemi, la Fille des Neiges avait mis un long moment avant d’atteindre la capitale Britannique pour une longue pause bien méritée dans une Auberge choisie par dépit.  

Cela faisait bien une semaine qu’elle résidait entre les murs d’une chambre agréable à réfléchir sur la route à prendre et à faire le point sur les voix qu’elle pouvait entendre dans son sommeil. De ce fait, elle faisait quelques boutiques pour s’équiper, traînait dans les quartiers les plus intéressants pour se renseigner, tout en exécutant des akumas lorsque l’envie était forte. Mais en cette journée couverte qui avait finalement décidée de se montrer pluvieuse, Christa avait du mettre ses activités du jour de côté pour rejoindre son nouveau petit QG.


De mauvaise humeur, mais aussi déçue ne pas avoir eu les informations tant recherchée concernant le départ d’un bateau pour le Nord, elle pénétra alors dans l’Auberge de façon brutale, sans se soucier des pauvres âmes sur son chemin, et créa un petit brouhaha désagréable pour ses oreilles. Il y avait peu de monde, mais bien assez pour la rendre encore plus irritable. De ce fait, une fois la capuche ôtée, elle balaya la salle de son regard azuré, pour se stopper sur une silhouette qui se trouvait juste en face d’elle.

Et quelle sihlouette.  

Tandis que le monde s’était remis à tourner après son entrée fracassante, la fille des Neiges, elle, s’était figée à la vue du célèbre Yû Kanda.  La dernière fois où ils s’étaient croisés, ils n’avaient pas eu le temps de terminer leur discussion houleuse… Un regret qui avait énervé la demoiselle à la peau mate sur le coup, mais qui aujourd’hui, n’avait plus lieu d’être.  

Toutefois, même si l'envie de lui mettre une bonne claque s'était envolée, elle ne put se contenir davantage face au jeune homme… et s’avança de quelques pas en arquant un sourcil pour s’exprimer de façon désinvolte.  

Waow. Tu es tout seul aujourd’hui, aucun exorciste n’est avec toi ?

Stoïque, blasée, Christa lâcha un soupir sonore avant de terminer sa provocation avec sarcasme.

Ah… non, ils doivent sûrement s’amuser sur la plage à faire des châteaux de sable. Autant pour moi.

Dévisageant l'épéiste en plein repas, Christa commença à pivoter sur un talon pour rejoindre le calme parfait de sa chambre. Cela ne servait à rien de débattre sur les élus de Dieu qui, selon elle, préféraient amplement faire autre chose que d’être confrontés à l’horrible réalité que cachait l’Ordre Noir. Et puis, son estomac commençait à se faire entendre, ce qui n’arrangeait en rien son humeur détestable.
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Jeu 6 Nov - 15:30
A Heavy Break
feat. C. Moller

L’ambiance dans l’auberge était plutôt détendue. On y parlait tranquillement, sans que cela dérange les autres. Parfois certains chahutaient pendant une courte période ; mais globalement, le bruit n’y était pas maître et l’endroit n’était pas bondé. Ce n’était pas ce à quoi le bretteur s’était attendu. Cela ressemblait énormément au Réfectoire de l’Ordre, au fond. Cela ne le dépaysait pas. Pas assez. Jamais il n’avait osé penser que la Congrégation était totalement blanche. Après tout, ce ne serait pas celle de l’Ombre, si cela avait été le cas. N’est-ce pas ? Et puis l’être humain est beaucoup trop noir, bestial, pour qu’une quelconque organisation que ce soit puisse être absolument, et parfaitement dépourvue de noirs desseins.

Kanda soupira pour lui-même ; mangeant tranquillement ses sobas. Il n’y avait rien de mieux que ce plat – à ses yeux – pour se restaurer. A tel point qu’il était incapable de changer, de varier. Il ne s’en lasserait probablement jamais ; et cela lui allait.

Cependant, à cause de toutes ses pensées intrusives, le japonais ne mangeait pas bien vite. Il ne pouvait arrêter de penser à ce qui pourrait bien se passer après l’épisode d’Alma Karma ; désormais, tout le monde savait pour lui, et tout ces semi-akumas. Le secret n’était plus. Et si cela se répandait, cela donnera l’impression que l’Ordre perd le contrôle. Et ce n’était pas bon ; parce que l’impression serait vraie, mais en plus de cela, comment seront-ils désormais perçu ? Comme des êtres identiques aux ennemis contre lesquels ils se battent ? Kanda ne pourrait tolérer une pareille insulte. Il croyait en cette Organisation. En cette possibilité qu’elle apportait. La possibilité de se battre pour le bien. Peu importait qu’il y ait un peu de mal. Tant que tout restait sous contrôle.

Serrant son poing gauche, Yû se sentait impuissant. Il ne pouvait rien y faire. Lui-même n’avait aucun contrôle.

Soudainement, on entra dans l’auberge sans crier gare, et avec beaucoup de violence. Un fracas. Une entrée fracassante. Et qui en était l’auteur ? La semi-akuma qu’il avait vu en Bretagne. Ils n’avaient pas pu terminer ce combat qu’ils avaient débuté. La jeune femme s’avança vers lui, lui faisant face avec une insolence sans borne. « Waow. Tu es tout seul aujourd’hui, aucun exorciste n’est avec toi. » Kanda répliqua de son célèbre « Tssch » avant qu’elle ne se mette à continuer. « Ah, non, ils doivent sûrement s’amuser sur la plage à faire des châteaux de sable. Autant pour moi. » Un sourire se dessina sur le visage du japonais. Elle était loin d’avoir tord.

La majorité ne savait pas encore ce qu’il se tramait vraiment au sein de la Congrégation. Et l’affaire de la seconde génération d’exorciste avait été étouffée, tout comme celle de la troisième génération. Et cette jeune femme en faisait partie. De son pied droit, le japonais poussa la chaise/le banc qui était en face de lui, de l’autre côté de cette table où il était. Une façon plus ou moins brutale de l’inviter à s’assoir.

« Il me semble que nous n’avions pas terminé une certaine discussion. » Il en perdit son sourire. Loin de lui l’envie de reparler de cet épisode, de cette « jeunesse » qu’on lui avait offert. Mais il fallait bien. Avec elle, en tout cas.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Dim 9 Nov - 13:26


Fuir pour trouver la solitude
Ou parler pour briser les habitudes
Il est venu le temps de se confronter
A la triste et belle  réalité


 

Perdre du temps avec un exorciste aussi idiot que naïf n’intéressait plus vraiment Christa qui comptait bien rejoindre sa chambre pour enfin être seule avec son meilleur allié… Le silence. Toutefois, un geste plutôt surprenant ponctué d’une phrase très directe vint figer la demoiselle dans sa course vers le salut.  

A son tour elle sourit de façon narquoise, puis  pivota pour de nouveau faire face à Yû Kanda, le visage de nouveau inébranlable. Alors, monsieur était prêt à reprendre là où ils s'étaient tout deux arrêter le jour de leur rencontre.

Qui t’dit que j’ai envie d’perdre mon temps à discuter avec toi ?

Lassée, blasée, la Fille des neiges s’était exprimée de façon agaçante en le  toisant littéralement  de toute sa hauteur. L’envie de se lancer dans une nouvelle joute verbale ne lui disait pas vraiment, cependant… elle finit par rapprocher la chaise d’un coup de pied bien placé pour s’installer de façon brutale devant celui qui voulait… parler.

La discussion était terminée pourtant.  Mais… Tu veux que je te la rappelle  ? Très bien.

Sarcastique, ne bougeant qu’imperceptiblement la bouche pour s’exprimer, Christa restait… imperturbable. Ainsi, elle posa ses mains sur la table, puis commença à se pencher vers l’épeîste afin de poursuivre sa “leçon” sur un ton toujours aussi détestable.  

T’as pas l’impression d’être un de ses chiens débiles fidèles malgré toutes les sévices  qu’on a pu lui infliger ? T’sais le chien bien abruti qui va quand même accourir vers son maître sadique, même dans un état proche de la mort ? ”  

Marquant la fin de sa phrase par un soupir, la Semie-Akuma se recula un peu pour pouvoir contempler l’exorciste parfaitement afin de  terminer son discours de façon glaciale.

Parce que moi tu vois. Je l’ai cette impression en t’regardant.

Tous… étaient si… naïfs.  Tellement naïfs que cela donnait envie à Christa de mettre des claques. Débiles, faibles, manipulables… Les exorcistes et tout ceux qui faisaient partie intégrante de l’Ordre Noir arrivaient toujours à oublier après de belles paroles. Ainsi, elle pensait sincèrement que Yû Kanda ne dérogeait pas à la règle du lavage de cerveau par la foi divine.

Discussion terminée non ?” lança t-elle en basculant sa tête sur le côté  

Allait-elle pouvoir regagner son antre ou sortir de nouveau les armes pour contrer une repartie absurde ? A vrai dire, la Fille des neiges ne savait pas encore ce que les prochaines minutes lui réservaient. Mais une chose était sûre… Finalement, cette rencontre s’avérait beaucoup plus intéressante que prévue même si elle si fichait bien du sort de ces élus qui se battaient pour l’organisation devenue son ennemie.  

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Mar 11 Nov - 12:54
A Heavy Break
feat. C. Moller

Elle n’était que provocation et colère. Visiblement, elle en voulait toujours à quelqu’un et ce n’était certainement pas à Kanda. La bataille en Bretagne s’était soldée par un échec, malheureusement. Les deux jeunes gens n’avaient eut le temps de n’échanger que les prémisses de leur colère respective. Le japonais n’avait toujours pas Mugen, mais cela n’avait aucune importance ; contre ce monstre, il n’y avait qu’à mains nues ou aux armes plus basiques qui étaient utiles. A la limite, un autre semi-akuma pourrait tenter de la détruire. Il soupira ; à la fois à sa remarque, et également à ses pensées qui n’avaient aucuns sens.

Depuis quand Yû Kanda se laissait être préoccupé ? Tout était tellement moins facile dès lors qu’il s’agissait d’Alma Karma.

La jeune femme s’installa en face de lui ; malgré son insolence et son manque d’envie ; elle lui faisait face. Pourquoi ? Qu’avait-elle à gagner ? Elle semblait aimer les confrontations quel qu’elles soient. « La discussion était terminée pourtant. Mais… Tu veux que je te la rappelle ? Très bien. » Comme à son habitude, l’apôtre artificiel restait de marbre, attendant la phrase qui le ferait sortir de ses gonds. Il était certain que cela finirait par venir ; elle avait cette… Chose qui la rendait aussi vindicative qu’une vipère. Elle avait le Mal en elle ; alimenté par cette Colère. Ca se sentait.

La réplique vint finalement. Franche et directe, la semi-akuma ne prenait pas de gants pour exprimer sa façon de penser ; « T’as pas l’impression d’être un de ses chiens débiles fidèles malgré tous les sévices qu’on a pu lui infliger ? T’sais le chien bien abruti qui va quand même accourir vers son maître sadique, même dans un état proche de la mort ? » Elle s’était penchée vers lui, mains sur la table.

La mâchoire de Kanda se serra. Il du se maîtriser pour ne pas craquer. Il avait monstrueusement envie. Mais il attendit. Il attendit qu’elle termine son petit speech, son discours à deux balles. Elle lui fit comprendre – clairement, au cas où – qu’elle avait cette impression lorsqu’elle le regardait. Elle s’était, cette fois-ci reculée. Heureusement pour elle.

« Discussion terminée, non ? » fit-elle en laissant sa tête aller sur le côté.

Elle était plus que détestable.

Kanda pouffa. Et sourit. C’était tout ce qu’il pouvait faire. La haine luisait dans ses yeux. Elle ne savait rien. Rien de tout ça. Rien de ce qu’ils avaient tous les deux vécus. Elle n’était qu’une extension d’Alma, un morceau de lui. Comme nombreux d’autres.

« Tu peux me dire qui tu es pour balancer ça ? » Son sourit disparu, il attendait son nom. « Je suis maître de mes actes, de mes pensées. » Il serra les poings. « Cesse donc de te défouler sur les autres. Regarde un peu comme tu es pitoyable. Tu es une bête difforme, enchaînée à une colère qui ne te lâche pas. » Yû la comprenait peut-être mieux que n’importe qui. Auparavant, il avait été ainsi. A se délester sur tout le monde, à repousser tout le monde et vivre dans la solitude. Et à tuer simplement par mépris et haine. Désormais, c’était différent. Revoir Alma Karma lui avait ouvert les yeux.

Kanda savait pertinemment que la discussion ne resterait pas pacifiste éternellement. Qui des deux craquera ? Qui des deux se laissera aller à son instinct animal, à cet instinct de vengeance, de violence. Qui ? Cependant, tout ce qu’elle avait à faire ; c’était le lâcher. Arrêter de le blâmer. Lui avait la liberté de faire un choix. Il la prendrait. C’était même déjà tout fait ; il choisirait de se battre pour détruire le Mal. Kanda serait bientôt libre. Entièrement libre. Ce n’était qu’une question de temps.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Dim 16 Nov - 21:20


Toujours les mêmes mots,
De la part de tous ces idiots,
Toujours les mêmes propos
qui ne font que détruire les idéaux.


 Décevant. Yû Kanda était… décevant.  Christa s’était tellement attendue à un vrai contre qu’elle ne put s’empêcher de bailler avec impolitesse une fois la réponse du bretteur terminée. Bête, naïf, têtu et … tellement prévisible…  Son discours, la fille des Neige l’avait déjà entendu, plusieurs fois… trop de fois d’ailleurs, à croire que l’Ordre Noir infligeait un lavage de cerveau à tout porteur d’innocence.  Ainsi, à voir le petit chien de la Congrégation japper aussi facilement qu’un enfant vexé, elle croisa les bras puis soupira en gardant son air totalement blasé.

Woaw… Quelle originalité… Moi qui pensais que tu me servirais une autre repartie… Au final, t’es bien comme les autres. ”  

A nouveau, la semie- akuma eut l’impression de gaspiller sa précieuse salive face à l’exorciste totalement aveugle et perdu dans l’immensité qu’était la bêtise de ses maîtres. Pourtant, elle décida de rester un peu, juste pour essayer d’avoir le dernier mot avant de rejoindre sa chambre.  

Qui je suis pour dire ça ? Juste une expérience créée à partir d’une personne que tu as connu et qu’ils ont rendu bien plus monstrueuse que moi d’ailleurs. “ trancha t-elle d’une voix morne.  

Levant les yeux au ciel tout en bâillant à nouveau, elle marqua une pause avant de reprendre sur un ton toujours aussi lassé et froid.  

“Et encore je n’ai pas à me plaindre pour le physique, j’dois même faire plus humaine que toi j’suis sûre. Le problème, c’est à cause de tout cela, j’ai une enflure avec un haut de forme bidon qui me donne des ordres que j’exécute comme une bête difforme, pour citer tes mots. ”  

Ponctuant sa phrase par un soupir, Christa arqua un sourcil en regardant dans le vide, l’air toujours aussi impassible.  Cela faisait des jours qu’elle avait fui et luttait contre l’emprise horrible de celui qui dirigeait les akumas. Bien sûr, tout se passait bien, pour l’instant, mais un mauvais pressentiment l’habitait constamment… A croire que loin du Comte, elle retrouvait certains sens perdus le jour de l’éclat d’Alma Karma.   Ainsi, elle sentait le danger venir… lorsqu’elle pensait à sa famille, ou à certaines heures de la journée… Et en cet instant précis, elle les entendaient… se diriger vers eux lentement.

Bref. Je suis l’horrible Semie-Akuma enchaînée, et toi l’abruti complètement libre qui préfère rester dans les rangs que de s’interroger sur certaines morts ou disparitions. ”  conclut-elle avec sarcasmes en claquant les doigts de sa main gauche gantée avec impatience contre la table.

Adressant un regard à l’exorciste avant de poser ses yeux sur la porte qui s’ouvrit à la voler pour dévoiler deux silhouettes trop étranges pour être réellement humaines, la fille des Neiges sentit son coeur s’emballer à la pensée d’un petit combat improvisé.

Décidément, cet endroit est vraiment malfamé.” soupira t’elle de façon théâtrale en fixant volontairement le bretteur.

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Lun 17 Nov - 18:56
A Heavy Break
feat. C. Moller

Elle l’énervait. Sérieusement. Elle lui tapait sur le système. Avec ses grands airs et ses leçons qui ne valent pas un sous. Pourquoi aurait-il besoin d’originalité dès lors qu’il défendrait son opinion ? C’était une insulte à sa personne. Bien évidemment, il ne répondit rien à sa provocation. La fixant simplement d’un œil noir. Qu’y avait-il à dire de toute façon ? Elle en rajouterait, encore et encore à chaque fois. Jusqu’à ce qu’il craque. Jusqu’à ce qu’il se déchaîne sur elle ; la martèle de coups. Elle était capable de continuer jusqu’à la fin, espérant inexorablement qu’il se brise.

Elle ne répondit pas à sa question par son prénom.

« Je m’attendais à avoir le prénom que t’as eu. Je sais déjà de qui tu viens. » Fille d’Alma Karma. On aurait pu le dire ; cela aurait été à moitié vrai. En tout cas, elle continua de parler pendant de longues minutes. Ce qui agaçait Kanda au plus haut point. Il était d’accord pour discuter, mais pas pour l’entendre blablater sur des choses qui ne l’intéressaient pas. Qu’en avait-il à faire, sérieusement, qu’elle se trouve plus humaine que lui ? Il n’avait pas la bassesse de se dire humain, lui. Elle était plus pourrie que lui. Jusqu’à la moelle et pire encore.

Elle était simplement là pour le faire sortir de ses gonds. Sans cesse, il y avait de la rage et de la provocation dans ses « grandes » phrases. Elle soupirait aussi. Comme si elle s’ennuyait. Pourquoi restait-elle hein ?

L’odieuse créature termina sur une conclusion. Claquant des doigts. Il sourit, un rictus digne d’un thriller.  « Tu parles beaucoup pour quelqu’un qui ne voulait même pas s’arrêter pour entamer une discussion. » Ses sourcils se levèrent, feignant la surprise.

Au moment précis où Kanda voulu pousser la table contre elle ; deux silhouettes entrèrent dans l’auberge. D’où ils étaient tous les deux : ils ne purent pas manquer le fait que les deux nouveaux n’étaient pas humains. Là, au moins, il n’y avait aucun débat à avoir. « Décidément, cet endroit est vraiment malfamé. » fit-elle en fixant l’exorciste. Il lança juste un « Tsch » pour témoigner de son ressenti.

Le souci était que cette jeune femme devrait s’en occuper : Yû Kanda n’avait pas récupérer son Innocence, lui-même n’étant pas retourné à la Congrégation pour la reprendre. Trop occupé à chercher un abruti qui connaissait et maîtrisait l’art de la cachette.

« Faudra que tu t’en charges. Je n’ai pas mon Innocence. » Il la regarda. Kanda lui sourit ; non, il n’était plus à l’Ordre, il n’était pas tant que ça dans les rangs, comme elle aimait le dire.

Il posa ses mains sous la table, au besoin, il la retournerait. Dans quelques instants ; des innocents allaient mourir et l’apôtre artificiel ne pouvait rien y faire.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Lun 17 Nov - 21:50


Quelle est cette sensation
Qui, en plein coeur
me donne cette impression
ne plus être des leurs...


Pour parler, Christa n’avait pas hésité à repousser ses limites. En temps normal, elle ne prenait pas le temps de s’attarder sur des “détails”, mais après une journée riche en mauvaises nouvelles, elle avait trouvé ça amusant s’attarder avec épéiste aussi aimable qu’elle.  Toutefois, elle n’arrivait pas à être “amusante”, comme à chaque fois qu’elle tentait de faire une conversation plus longue que cinq secondes. Ainsi, elle s’était lassée, rapidement, tel un chat soupirant face au corps sans vie de son amie la souris… Et l’arrivée des deux akumas ne vint pas arranger la situation…

Terminée la discussion, envolé le semblant d’humanité, l’heure était venue de redevenir celle qu’elle avait toujours été. A présent, il n’était plus question de débattre sur l’affaire Alma Karma, ni de rejoindre sa chambre pour s'y poser… Fuir était la meilleure option pour ne pas réduire à néant le chemin parcouru depuis sa ‘fuite’ et n’allait pas se soucier une seconde du monde qui l’entourait pour sauver sa peau.  

Ainsi, elle ne put s’empêcher de répondre avec arrogance un simple  “Et alors ?” après l’aveu du Bretteur concernant son innocence. Pas question pour elle de se mouiller dans cette affaire, surtout pour l’aider lui. C’est pourquoi elle se leva, sans un dernier regard pour l’hôte qui l’avait accueilli puis commença à marcher vers l’étage de façon impériale en ayant la ferme intention de filer “à l’anglaise”. Car les Akumas ne tarderaient pas à tout retourner, comme d’habitude, et elle allait avoir envie de les exterminer, comme d’habitude…

Mais contre tout attente, alors qu’elle commençait à entendre des éclats de voix et déceler une nouvelle agitation, une étrange sensation s’empara de ses entrailles.  C’était comme si… sans comprendre pourquoi, elle arrivait à ressentir un semblant de… regret ? Non, c’était impossible. Les vies des autres ne l’intéressaient en rien en temps normal…

Pourtant, entre les pulsions meurtrières, la colère d’avoir suivi une mauvaise piste et la présence de l’exorciste aussi tête à claques qu’elle, elle était… perdue. Peut-être était-ce la peur de voir le destin se retourner contre elle une fois le Gröenland regagné si jamais elle laissait les akumas faire un carnage ? Ou bien autre chose de plus complexe, et d'inexplicable…

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Mar 25 Nov - 18:10
A Heavy Break
feat. C. Moller

« Et alors ? » fut tout ce qu’elle avait à lui dire. Alors simplement, elle allait jouer la carte de l’indifférence là maintenant alors durant ces longues minutes de dialogues ; elle n’avait fait que l’incendier. Que voulait-elle ? Qu’il la supplie ? Il ne pourrait pas protéger ces innocents, et ça, il s’en fichait un peu ; le pire était que ces horreurs n’allaient pas être tuées. Il avait tellement envie de lui hurler qu’elle avait là, devant elle, l’opportunité de se nourrir mais… Elle ne voudrait probablement jamais se rabaisser à ça, n’est-ce pas ?

Ce qui mettait le bretteur dans une position très délicate. Il n’avait aucune Innocence, il lui était donc impossible de détruire ces akumas. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne ravagent l’auberge. D’ailleurs, combien de temps aurait-elle tranquillement dans sa chambre ? A peine quelques secondes. Elle était stupide ? Non. Elle ne l’était pas. Ce n’était que de la provocation.

« Détruis-les. » fit-il, lui ordonna-t-il alors qu’elle commençait à se lever. Il la suivit du regard alors qu’elle fuyait la situation. « T’es pas une princesse, alors arrête de marcher comme ça et nourris-toi, putain ! » La colère avait envahi le japonais. Finalement, il ne comprenait plus le but de sa provocation. Il était question de créature infernale. Pas de lui. Comment pouvait-elle oser ne pas écouter son Instinct ? Celui qui lui dictait sa conduite abominable ; sa conduite primaire. Elle devait se nourrir ! C’était son but ; c’était son devoir.

Bruyamment, alors que certains anglais commençaient à se méfier des deux acolytes qui étaient rentrés et se dirigeaient lentement vers l’apôtre, Kanda retourna et leur envoya la table pour les ralentir. A présent debout, l’exorciste dépourvu d’Innocence s’adressa à la Semi-Akuma, se rapprochant d’elle. « Tu comptes réellement fuir ton devoir et ce que réclame ton esprit ? Extermine-les. Tu as été crée pour ça. Tout comme moi. »

Finalement, il se mit également à jouer la carte de la provocation. Tandis que derrière eux, les akumas gémissaient, en proie à leur éternelle détresse ; l’apôtre artificiel attendait une réponse. Au pire, que risquait-il ? Il ne craignait pas le poison des akumas.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Ven 19 Déc - 20:54


Ils répandant la mort, et la douleur,
Dans un tourbillon de cris et d'horreur,
En chantant une douce mélopée
Que personne ne peut jamais oublier


Fuir, abandonner ces pauvres gens à leur sort, reprendre la route et faire comme si la vie avait tout bonnement suivi son cours… Tel était le plan de celle qui avait commencé à se lever pour rejoindre les marches de l’escalier qui menaient à l’étage.

Cependant, le destin ne semblait pas vouloir la laisser tranquille en cette horrible journée pluvieuse. Car ses vieux ennemis vinrent la plonger dans un état de douce colère... Oui... Les ordres. Encore et toujours.

Lorsque la voix de Yû Kanda arriva à ses oreilles, Christa fit taire une pulsion meurtrière qui aurait sans doute ravager une partie de l’Auberge. Ainsi, elle se contenta de soupirer, les dents serrées, bien décidée à laisser le jeune homme, qui ne valait pas mieux que l'autre ignorant à la peau sombre, se débrouiller après l’affront qu’il venait de commettre. Seulement… Elle n’était pas la seule à faire preuve de détermination.  En effet, l’épéiste ne ferma pas la bouche, bien au contraire, ce qui ne vint pas arranger l’humeur massacrante de la Fille des Neiges qui s’était alors retournée pour lui faire face une dernière fois.   Ainsi, après avoir envoyé valser la table sur les deux arrivants, il se lança dans une nouvelle tirade provocante.

Imbécile. Ignorant. Abruti. Attardé. Faiblard. Bon nombre d’appellations traversèrent son esprit face aux paroles si déplacées de l’exorciste. “Se nourrir”, “devoir”, “esprit”, “réclamation”, “créée pour ça”...  Christa resta alors silencieuse, préférant opter pour l’ignorance pour ne pas succomber à l’envie de lui trancher la gorge… puis le fixa de ses yeux clairs, sans se préoccuper un seul instant de la panique qui avait littéralement envahi le hall.  On hurlait, fuyait, courrait, face aux deux entités qui avaient décidé de faire tomber le masque… Toutefois, elle resta droite, fière, et ne laissa échapper qu’un seul pic glacial de sa bouche en bougeant imperceptiblement les lèvres.

Idiot.

L’envie de courir était forte, certes, cependant, contre toute attente, elle saisit violemment le bras du Bretteur, pour l’entraîner avec force vers les escaliers malgré la cohue. Passer par les fenêtres du haut était le seul et unique plan pour fuir sans égratignure, et sans être confronter aux deux Akumas… Mais l’exorciste allait-il comprendre ?

Maintenant. Ferme la. Grouille toi. Et avance.

Pressant le pas au rythme des envies de meurtres qui l’assaillaient de toute part, Christa se concentrait pour ne pas se laisser aller vers le chaos. Si jamais elle cédait, elle pouvait dire adieu à son voyage, oublier le chemin parcouru et renoncer à son anonymat tout juste retrouvé… Et il n'en était pas question.

Par la fenêtre du haut, vite. ”  susurra t’elle entre ses dents en montant les marches.

Des débris volaient un peu partout dans un tourbillon macabre sur un fond de mélodie effrayante qui regroupait bruits de pas et autres cris de terreur.  La mort envahissait chaque recoin de la pièce, et cela ne lui faisait… strictement rien.  Seule la vie de l’exorciste trouvait un minimum d’importance à ses yeux… Sans doute parce qu’elle voulait lui faire payer ses mots une fois au calme ou alors parce qu’elle ne pouvait pas s’en empêcher pour une autre raison qui lui échappait encore.

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Lun 12 Jan - 23:47
A Heavy Break
feat. C. Moller

« Idiot. » fut tout ce qu’elle avait à dire.

Elle était si froide et si indifférente que cela écœurait presque le jeune homme. Comment pouvait-on être autant l’incarnation d’un monstre qu’elle ? Après tout, c’est bien ce qu’elle était ; elle avait vaguement une apparence humaine, mais son bras… Ce bras hideux cassait tout, absolument tout. Lui-même faisait partie de la génération qui précédait.. Et heureusement ; lui avait eu la chance de garder son apparence humaine. Lui pouvait se synchroniser à l’Innocence.

Il soupira.

Brutalement, la jeune femme se saisit du bras du Japonais et l’emporta avec lui. Déterminée, elle semblait vouloir l’attirer en haut des escaliers. De toutes façons, ils n’avaient pas le choix : elle ne semblait pas vouloir céder à ses instincts de semi-akuma et lui-même n’avait pas Mugen. Il fallait monter ces escaliers et fuir par les fenêtres. Kanda le comprit. « Maintenant. Ferme-la. Grouille-toi. Et avance. » lui fit-elle, de manière autoritaire. Comme une mère pourrait parler à son enfant face à une situation dangereuse dont seule la fuite est possible. Le bretteur retira violemment le bras de son emprise. « Ca va aller, merci. » lui adressa-t-il sur le même ton qu’elle employait.

Pour qui se prenait-elle, enfin ?

Elle murmura quelque chose entre ses dents ; le japonais se fichait bien ce qu’elle avait à dire ; d’autant plus qu’il avait deviné ses intentions.

Arrivés en haut des escaliers, tandis que dans la salle du bas ; les morts s’entassaient et le sang se répandait ; le japonais ouvrit une des fenêtres et s’élança. La hauteur n’était pas à s’en briser les os, cependant, il du atterrir sur ses pieds autant que ses mains pour amortir l’effet de la chute. Pendant quelques secondes, il regarda autour de lui avant de se redresser et de se pousser pour laisser le champ libre à la semi-akuma si l’envie de sauter par la même fenêtre que l’exorciste lui prenait.

« Et maintenant ? Qu’est-ce qu’on fait ? »

C’était bien beau de fuir ; mais fuir pour aller où ? Les akumas saccageaient l’auberge et si les deux jeunes gens ne prenaient pas une direction rapidement ; ils les retrouveraient facilement… Et Kanda n’était pas armé. Sans Mugen, il lui était impossible de venir à bout de ses créatures et c’était bien une des choses qu’il trouvait handicapante dans le fait d’être de type Equipement.

Enfin… Peut-être que bientôt tout cela serait réglé. S’il retournait à la Congrégation. Enfin… Encore fallait-il qu’il en ait vraiment envie. S’il y retournait ; c’était par choix et surtout par nécessité. Avant tout, il devait retrouver Allen Walker. Aussi étonnant que cela pouvait paraître ; c’était désormais sa priorité.


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Mer 21 Jan - 14:01



C'était un bien triste soir,
Pour se cacher dans le noir...
Mais il n'existe aucun espoir  
Pour les guerriers sans armes ni pouvoir



Toujours aussi inébranlable, Christa se jeta de la fenêtre, pour suivre Kanda, en laissant derrière elle le chaos qui s’insinuait dans chaque recoin de l’auberge qu’elle avait fréquenté des jours. Sans remord, ni peine, elle ne se retourna pas une seule seconde, et commença à tracer son chemin d’un pas rapide.  

Vite.”  

Ce fut le seul mot qu’elle laissa sortir de sa bouche pour répondre à la dernière interrogation de l’Exorciste. Ne comprenant toujours pas pourquoi elle ressentait cet étrange besoin de l’aider, elle faisait avec et comptait bien rejoindre un coin tranquille en attendant que la tempête se calme…  Ainsi, elle accéléra le pas pour entraîner le jeune homme dans les petites rues désertes de Londres, là où personne ne viendrait les chercher.

Par ici.

Silencieuse et concentrée, la fille des Neiges tenta alors de faire de vide dans son esprit… Elle ne devait pas craquer… Elle ne devait pas tuer… ni se montrer… sous peine de devoir tout recommencer.  Son objectif était de rejoindre le Nord, non de lutter contre des créatures dont le maître pouvait avoir une emprise sur elle. Certes, elle arrivait à s’en détacher de plus en plus chaque jour… Mais il suffisait d’un faux pas pour voir son plan tomber à l’eau… Et le mot “échec” ne faisait pas parti de son vocabulaire.

Là.”  lâcha t-elle froidement en voyant une petite ruelle aussi étroite que tranquille.  

Emboîtant le pas rapidement sans se soucier de savoir si Yû Kanda la suivait, elle s’enfonça dans la cachette, puis, s’adossa contre le mur en levant la tête vers le ciel. Laissant la pluie fine heurter son visage pour couler le long de ses pommettes, elle se mit à soupirer… Loin des affrontements, elle se sentait beaucoup mieux… Toutefois, cette envie étrange d’aider son prochain continuait de la troubler même si son faciès restait de glace. A croire que cela ne dépendait pas d’elle mais de quelque chose de plus profond encore…  

Tu peux t’sauver si tu veux, j’suis pas ta mère. Mais tu risques de tomber sur les deux camps. J’doute que ce soit ton souhait, étant donné que tu te balades sans ton innocence, n’est ce pas  ? ”  

Blasée, détachée… Christa ne faisait rien pour se montrer un peu plus sociable, parler en étant un minimum poli  faisant déjà parti d’un effort surhumain. Ainsi, elle finit par se taire définitivement, les yeux toujours perdus dans la contemplation du ciel pluvieux, en attendant patiemment qu'ne réponse à sa question ne vienne éclairer sa lanterne.

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Sam 21 Mar - 12:09
A Heavy Break
feat. C. Moller

Aussi indifférente que précédemment, la jeune semi-akuma sauta par la même fenêtre que le bretteur. « Vite » lui fit-elle. A cet instant, c’était comme si les choses s’étaient retournées. Désormais, ils ne semblaient plus fuir mais la semi semblait aider le japonais à sortir de ce guêpier dans lequel il s’était retrouvé. Il n’avait absolument aucune idée de comment ces akumas avaient pu le retrouver, n’ayant pas son Innocence sur lui… C’était peut-être tout simplement le fruit du hasard. Pourtant, Kanda était persuadé que les choses arrivaient parce qu’elles le devaient. « Par ici. » indiqua-t-elle à l’exorciste en exil pour qu’il la suive dans les rues tortueuses de Londres.

Kanda la suivit alors, quand bien même elle avait accéléré le pas. Visiblement, elle avait hâte que tout se termine et qu’ils fuient l’auberge totalement, qu’ils en soient loin et qu’elle puisse retourner s’isoler. Cette jeune femme avait cette aura de condescendance et d’assurance, de froideur qui laissait à penser qu’il ne valait mieux pas rester en sa compagnie trop longtemps ; et ça n’avait aucun rapport avec sa nature de semi-akuma, c’était sa personnalité qui était ainsi.

Le silence n’avait pas pour habitude de déranger cependant le bruit de leur pas devenaient presque angoissant, dans cette fuite. Mais l’exorciste ne l’admettrait jamais. « Là. » fit-elle froidement alors Kanda suivit malgré ce manque d’habitude. Généralement c’était plutôt lui qui dictait, qui décidait. Néanmoins, l’absence de son Innocence le changeait quelque peu. Il se sentait moins… Redoutable. Moins menaçant. Et surtout moins à même de survivre seul.

Une fois tout deux dans la ruelle ; Kanda s’adossa au mur et soupira. C’était loin d’être la cachette idéale, mais dans quelques instants il reprendrait sa route.
Une pluie fine se mit à tomber, glissant sur les cheveux du bretteur. Soudainement, brisant le silence, la voix de la jeune femme se fit entendre. « Tu peux t’sauver si tu veux, j’suis pas ta mère. Mais tu risques de tomber sur les deux camps. J’doute que ce soit ton souhait, étant donné que tu te balades sans ton Innocence, n’est-ce pas ? » Elle avait extrêmement vu juste cependant cela fut loin d’être compliqué. Yû avait tourné sa tête vers elle, elle qui semblait contempler le ciel gris tandis que les gouttes d’eau roulait sur son visage.

Cette fois-ci, il répondit à ses mots.

« Tu penses vraiment que je reste ici parce que ta présence m’enchante ? » lui demanda-t-il avec rhétorique sur un ton aussi détestable que le sien. « J’attends quelques minutes que la tempête passe et je partirai. » lui assura l’apôtre. « Pourquoi avoir choisi la fuite alors que tu pouvais parfaitement les détruire ? » demanda-t-il sans prendre de gants.

Il voulait la mettre devant le fait accompli ; elle jouait l’hautaine néanmoins, elle avait fui devant l’adversité. A moins que ce ne soit quelques uns de ses frères d'armes… Dans ce cas, cela changeait totalement la donne. Et à la place de se trouver face à un allié, il se retrouvait face à un ennemi…



Spoiler:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Mar 12 Mai - 16:11



Quand les souvenirs s’emmêlent
Les larmes me viennent
Et le Chant des Sirènes
Me replonge en Hiver
Ô Mélancolie Cruelle
Harmonie Fluette
Euphorie Solitaire



La joute verbale continuait, cependant, Christa n'y trouvait plus aucun intérêt. Au calme après la fuite, elle s'était mise à penser à sa mère, puis au chemin qu'elle avait parcouru toute seule en fuyant l'homme qui s’immisçait dans sa tête pour lui donner des ordres. Ainsi, elle n'avait plus envie de rester en compagnie du Bretteur, mais de nouvelles questions la poussèrent à reculer son départ précipité.

En effet, il s'interrogeait sur son choix, de façon toujours aussi nonchalante d'ailleurs, mais elle se fichait bien du ton qu'il prenait. Son existence même le rendait insupportable et puis... il y avait ce petit quelque chose inexplicable qui faisait qu'elle n'arrivait pas à le haïr comme elle pouvait le faire avec les autres.  Alors, elle finit par bouger, d'un pas fluet et léger pour se poser sur le mur d'en face.  Le faciès illuminé par un air toujours aussi blasé, la Fille des Neiges soupira, puis se fit entendre d'une voix grave aux couleurs sarcastiques.

" Je fuis, c'est comme même clair non. Tu comprendras donc que tuer en suivant des pulsions ne fait pas bien partie de mes plans. "  

Dompter ses pulsions était primordiale, surtout après les rêves qu'elle n'arrêtait pas de faire depuis son changement de camp forcé. Mais cela n'effaçait en rien la menace omniprésente qui pesait sur ses épaules... C'est pourquoi, en plus de se contrôler, elle devait faire attention... Chaque geste, chaque parole, chaque rencontre pouvait tout changer...  

" Sinon, sa voix se mettra encore dans ma tête... et il me retrouvera  " finit-elle par murmurer pour elle même en regardant dans le vide.

Forte, Christa l'était, toutefois, elle sentait cette chaîne invisible qui la rattachait au Comte Millénaire. Certes, elle se faisait de moins en moins douloureuse chaque jour, mais elle n'avait pas encore réussi à la briser. Trop faible, pas assez entraînée pour lutter, et bien trop bornée, elle avait besoin de trouver la paix pour y arriver... Et cette paix se trouvait bien plus au Nord que la ville maudite de Londres.

"  Bref, je n'ai plus de temps à perdre ici.   "

Retrouvant son masque de froideur, Christa releva la tête pour plonger ses billes d'azur dans celles de Kanda. Il était tout aussi détestable qu'elle dans sa façon d'être, néanmoins, elle  ne trouva aucun insulte à lui jeter à la figure gratuitement. Au contraire...

" Tâche de ne pas mourir bêtement, sinon, je m'arrangerais pour te faire revenir sous forme d'Akuma histoire de te détruire moi-même, idiot. " lança t-elle avec nonchalance tout en lui tournant le dos.

Pourquoi avait-elle dit cela ? Même elle n'en savait rien. C'était... toujours étrange pour elle de ressentir ce sentiment de haine habituelle mélangé à ce qui ressemblait à un attachement invisible issu d'une autre vie. Peut-être qu'Alma Karma y était pour quelque chose ?

En tout cas, elle n'aimait pas vraiment ressentir ce semblant d'inquiétude pour un être qui l'agaçait... C'était énervant, et bien trop faible pour celle qui ne pensait qu'à devenir plus forte afin de courir plus vite que le monde.
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A Heavy Break. || [ PV : Christa Moller ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guest] Un maton de Prison Break dans "Buffy" ^^
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» Petit Geekage sur photoshop ( Heavy Rain )
» Prison Break
» The Final Break

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: