Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Chemins croisés [Pv. Nephthys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mar 4 Nov - 0:26

Poursuite


" L'animal poursuit sa proie ; l'être humain court après son salut. "


Est-ce la fin de mon voyage ? Plus les minutes passent, plus je sens mes forces disparaitre, petit à petit, comme s'il fallait me rester un espoir infime de survie. De liberté. Voilà près d'une semaine que je parcours les routes de l'Empire Russe, ne m'arrêtant que quelques heures le jour, hors des villes et des villages, pour mieux avancer la nuit, lorsque personne ne peut me voir ; et qu'importe si je ne vois pas où je vais, l'essentiel est de ne pas être rattrapée. J'ai mal, autant aux côtes, qu'aux bras et aux pieds. Quand est-ce que ce calvaire prendra fin ? J'ai peur, terriblement peur.. ... Je ne veux pas retourner là-bas, pas après tout ces sacrifices. ... Suis-je vraiment cette enflure que je pense être ?


Une semaine après le combat face à Gregory.

Depuis de longs jours, la jeune femme n'avait jamais aussi bien porté son surnom ; fuyant les lieux de son crime, elle avait plus l'air d'être un fantôme que de réellement appartenir au monde des vivants. La bohème n'est plus qu'une ombre, qui ne cessait de regarder derrière elle, qui sursautait au moindre bruissement dans la forêt et qui pensait que le murmure du vent était en réalité celui de ses poursuivants. Paranoïaque, voilà ce que la Lockwood avait commencé à devenir à force d'aligner de cours moments de sommeil, pour de longues périodes de marche. Son corps était plus torturé que jamais et l'Âme Errante n'avait même pas prit la peine de couvrir ses brûlures ; s'étant seulement contenté d'attacher ses cheveux pour que ces derniers évitent de frôler ses plaies visibles.

Le pas lourd après ce voyage sans fin, Nora ne sentait plus ses pieds, craignant plus pour l'état de ses chaussures que de ses orteils. Elle n'avait pas les moyens de se payer de nouveaux vêtements ; et sa veste décharnée en partie brulée en était la preuve parfaite. Levant ses yeux rougis et supportés par de lourdes cernes, la bohème se mit à haïr l'été avec encore plus de hardeur qu'au cours de ces douze dernières années.

Tandis que le contour d'une grande ville se dessinait, l'Âme Errante finit par sortir son golem - enfin, celui d'Amelia - de sa poche calcinée, ne retentant pas une grimace douloureuse à cause de ses brûlures.

" Tu m'entends ? Je crois.. que je vais me reposer pour une nuit, je.. je ne peux plus continuer comme ça. ... Il faut que je dorme. ... Vraiment. " fit-elle avant de soupirer, " Varsovie sera mon refuge pour la nuit ; je te tiens au courant si.. y a du mouvement. "

Coupant immédiatement la radio de son golem, n'attendant aucune réponse, la bohème reprit alors son chemin. Chaque pas la rapprochait un peu plus d'une bonne nuit de sommeil ; de toute manière, c'était tout ce qu'elle pouvait se payer dans l'état actuel des choses. Ses blessures attendraient pour être pansées et son estomac, pour être remplit. Ce ne fut qu'après deux nouvelles heures de marche que la jeune femme finit par entrer dans la ville ; tandis que le soleil commençait petit à petit à descendre dans le ciel.

La ville était semblable aux autres de l'Empire Russe, somme tout un peu plus grande ; mais ça, la Lockwood n'y fit pas vraiment attention, marchant tête basse comme un animal blessé craignant de nouveaux coups de bâtons.

C'est une voix qui lui fit relever la tête ; et battre à nouveau son cœur.

" Oh eh.. J'rêve ! Nora ! Eeeeh Nora ! "

Sur le coup, la terreur s'était emparée d'elle, malgré le ton amical de la personne qui l'avait interpellé : personne ne devait l'appeler par son vrai nom, enfin, c'était sans doute déjà trop tard. L'inconnu finit par s'approcher d'elle, lui et sa barbe mal rasée et sa trentaine d'années bien entamées. La bohème reconnut l'un des siens au premier coup d’œil ; et ce, malgré les longs mois passés.

" Qu.. Quoi.. Jean ? "
" Bon Dieu ! Mais c'est bien toi ! "

Ah, qu'il était bon d'entendre quelqu'un parler sa langue natale ; même si c'était pour dire un juron aussi grossier envers le Seigneur. Enfin, Nora n'allait quand même pas pester pour si peu ; d'autant plus que là, elle souriait enfin.

" T'as l'air bien cabossée dis-moi.. Les autres tarés d'ecclé' sont toujours à tes trousses ? "
" En quelques sortes.. Ils sont de plus en plus proches et vont pas tarder à me bouffer les chevilles, s'tu veux mon avis. "
" Rah, sois pas pessimiste ! Ellie va pas aimer ça si tu tires une gueule à coucher par-terre. "
" Ellie est ici ? "

Sa petite protégée hoqueta de surprise, ayant du mal à croire que sa marraine pouvait être ici présente. Y avait-il d'autres bohèmes de Paris ? Ses parents, peut-être ? C'était peu probable, mais cela apporta un semblant d'espoir à celle qui comptait lâcher prise il y a encore quelques instants à peine. Le Tout-Puissant était finalement encore de son côté et allait apporter une once de bonheur à la Vagabonde.

" Bah ouais ! Tu croyais quand même pas qu'on allait v'nir ici sans elle. Viens, tu dois être fatiguée, pis.. elle expliquera mieux la situation que moi. "

Tandis que l'Autre enfant de la Révolution posait une main dans son dos, tous deux reprirent leur route dans les ruelles de la capitale ; s'enfonçant un peu plus dans les bas-fonds de cette dernière après chaque ruelle sombre passée. Quand bien même chaque partie du corps de la jeune femme la faisait souffrir, elle ne s'arrêterait pas. Il y avait des gens, ici, à l'autre bout du monde, des personnes qui l'attendaient et la cherchaient peut-être. Il n'y avait pas baume plus doux en ce triste monde.

Il ne fallut pas longtemps aux deux comparses pour arriver dans une vieille bâtisse, qui semblait abandonnée vue de l'extérieur, mais d'où de joyeux cris et chants s'échappaient. Guidé par Jean, l'exorciste n'eut pas de mal à trouver son chemin entre les russes - ou polonais ! - qui parlaient entre eux, dévisageant parfois un peu la blessée qui avait tout l'air d'avoir atterrit sur Terre un beau matin sans même connaître son propre nom. Au fond, c'était un peu l'état actuel de la brunette. Pressée par le français, la Lockwood finit sa course dans une pièce qui sentait bon l’encens et qui regorgeait de tapisseries et de coussins tous plus douillets les uns que les autres ; mais également un peu décharnés, également.

Une main posée sur son épaule força la fuyarde à se baisser dans les genoux pour s'asseoir dans un amas de coussins ; ce qui, bien sûr, la fit grimacer douloureusement en silence.

" Assied-toi ici, j'vais la chercher. "

Une fois posée, Nora se dit qu'elle ne voulait plus jamais se lever et que finir ses jours comme ça pouvait être une bonne idée. Cependant, cette illusion disparut dès qu'elle entendit le rire enfantin d'une petite bouille connue.

Charly.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mer 5 Nov - 23:36




A la croisée des chemins






Arrête de fumer ! T’es blessée
Oh la ferme hein ! ça change rien mon grand.
Mon Grand ? Hé ! J’te ferais dire que je suis plus vieux que toi hein
Rhoo chut, le petiot dort !

Comment une blessure au flanc gauche pouvait la déranger dans son moment de détente qui enfumait le monde ? Bien calée dans un océan de coussins de couleur sentant l’encens purificateur, Charly complètement endormi quelques mètres plus loin, l’Egyptienne ne voyait aucun mal à savourer son moment de plaisir malgré l’entaille qu’elle s’était faite en combattant une de ces créatures bizarres nommés Akuma.  Non, à vrai dire, ce qui la gênait était l'affrontement en question qui pouvait avoir attiré l’attention des culs-bénis. Et il n’était pas question de se faire pincer à cause d’une connerie d’innocence.  Pas si près du but.  

En effet, le quatuor de bohème parisien avait croisé le vieux Russe sur les routes de l’Est… Ainsi, ils s’étaient fixés rendez-vous à Varsovie, dans un camp aussi vivant qu’isolé, pour l’ultime voyage vers le refuge dont avait si souvent parlé son nouveau contact.  Cela faisait donc quelques jours que la bande composée de Nephthys, le petit Charly, Jean, et Marcus se remettait de ses émotions, et de leurs blessures, en attendant avec impatience la délivrance. Mais encore fallait-il guérir, et cela n’était pas la priorité de la femme au tatouage qui n’arrivait pas à tenir en place.

Bon, à la soupe, j’ai la dalle.” lança t-elle en grimaçant la cigarette habilement calée entre ses dents
... soupe ?”  

Lentement mais sûrement, Charly sortit alors de son sommeil, suite à la prononciation du mot magique. Un comportement tellement courant mais qui fit éclater de rire Marcus et qui fit sourire imperceptiblement Ellie.  

Ahahah ! Ouais gamin ! Soupe et viande à la broche ce soir ! Et il y aura même de la musique !
Oh… on va… danser…. autour du feu ?
Hé ouais !
oh… trop cool !!!!!
Je vais chercher Jean !”  

Les yeux pétillants et cernés, la gamin se leva d’un bond en levant ses petits poings vers le ciel pour s’étirer et témoigner son bonheur. Un réveil trop brutal pour celle qui connaissait le petit depuis toujours…  

Douc’ment ! Prends le temps de te réveiller
Mais ! Mais !” s’agita t-il d’un coup

Pour le calmer, à sa façon, l’Egyptienne se munit alors d’un coussin, puis, lui balança à la figure pour le faire dégringoler dans la montagne moelleuse qui l’avait accueilli pour sa sieste. Pris au dépourvu,terrassé comme une quille, le petiot ne put rien faire et tomba à la renversa en poussant un petit cri étouffé.

Hop, au dodo !”  
Non !

Ponctuant son refus par un rire cristallin, Charly saisit un coussin aussi gros que lui pour essayer de le lancer vers sa “Mama” de toujours, pour un combat ultime.  Ayant juste le temps d’éteindre sa cigarette pour éviter le drame, l’Egyptienne se laissa prendre au jeu. Envolée la douleur de la blessure, rire et profiter était tellement bon qu’elle en oublia tous ses petits tracas.  Ainsi, le moment de rigolade intense entre les nuages de plumes dura de longues minutes… Et Ce ne fut que lorsqu’elle vit Jean débarqué les joues rosies par l’effort et le visage cripsé en expression étrange qu’elle décida d’enfermer le gosse dans ses bras pour l’empêcher de nuire.

Oh JEAN !
ELLIE ! Viens voir ! Il y a….
Oui ?

Posant ses yeux sur Charly en fronçant les sourcils, le fameux Jean fit taire son enthousiasme…  Un détail qui n’échappa pas à la femme au tatouage couverte de plumes qui s’empressa de rattraper le coup maladroitement.

La soupe ! Aller, va voir Yurik, juste à côté !
Oh la soupe ! BISOUS MAMA !

Naïf, le petiot se jeta au cou d’Ellie pour déposer un baiser violent contre sa joue, puis s’enfuit entre les tapis en riant après un dernier câlin. Laissant un sourire étirer ses lèvres fines face à l’amour qu’elle ressentait pour le môme, elle se tourna alors vers Jean en douceur en se demandant bien ce qui l’avait poussé à ne pas se confier.  

Qu’est ce qu’il y a que Charly ne doit pas savoir ?”  

Attrapant une nouvelle cigarette pour l’allumer avec rapidité, La jeune femme se releva  en grimaçant pour fixer l’homme d’un regard soudainement… curieux.

Nora…. La p’tite Nora, elle est juste à côté ! Elle -
Quoi ?

Les yeux écarquillés, elle se figea littéralement... Nora ? Sa Nora ? Non ce n’était pas possible… Elle avait fui... Si loin... Comment ?  

J’te jure, mais… elle est vraiment… vraiment pas en état… J’voulais pas que le gosse la voie comme ça...
Dis moi où elle est. Et vas chercher du linge et de l’eau chaude et d’la soupe, et… , bref, tu m’as comprise. Pas un mot à Charly. Pas encore.”
Juste à côté, par là. J’t’apporte tout ça.

Inquiète, Ellie ne se préoccupa pas des plumes qui s’étaient posées un peu partout sur elle dans le combat, et se rua dans la petite ‘pièce’ entourée de tapis pour tomber face à face avec sa petite protégée.  

** Putain de merde… **

Être mal en point était une chose, mais être ravagée au point de ne plus être reconnaissable en était une autre. Enfin, Ellie comprit, à la vue de Nora, pourquoi Jean n’avait pas voulu que son “fils adoptif” ne soit au courant… La pauvre bohème était dans un état grave… Tellement grave que la Chasseuse ne mit pas longtemps avant de s’approcher de la jeune fille, la clope au bec, le faciès figé.  

Nora ? Nora ? Est-ce que ça va ?  Bordel… Mais…

Des blessures, digne de longues heures de torture, parsemaient son corps devenu frêle…A croire que la personne n’avait pas voulu sa mort…  Ainsi, elle resta accroupie devant elle, craignant de la serrer dans ses bras de peur de lui causer…  La colère montait… progressivement à la simple pensée que la garce rencontrée à Paris aurait pu lui faire autant de mal… Car oui, étrangement, elle n'arrivait pas à oublier les menaces des fanatiques...  

T’es en sécurité, j’suis là, Charly aussi, et les autres. t’as plus rien à craindre…

La voix rauque à l’accent de son pays rassurante, le visage débordant de bonté malgré la rage qui lui donnait envie de trouver ses bourreaux pour faire un carnage, la grande Brune si bourrue d'habitude posa une main délicate sur l’épaule de Nora… Comment pouvait-on infliger de telles souffrances ?  Et surtout… Pourquoi ?    

On est là... T'inquiète pas.

Les personne qui avaient touché à sa protégée n’allaient pas s’en tirer à si bon compte… Peu lui importait le temps que cela lui prendrait mais elles finiraient par payer… et le prix fort.

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mar 11 Nov - 2:01

Retour


" Le voyage est un retour vers l'essentiel. "


Ça y est, me revoilà à un semblant de normalité, là, parmi les miens, quand bien même je ne reconnaissais quasiment aucun visage. Je me revois il y a quelques mois, lorsque j'étais venue expliquer la situation à Ellie avant de partir sur les routes. Ah, quelle soirée nous avions passé ! J'avais un peu pleuré, m'étais beaucoup confiée, mais ensuite.. Tout n'avait été que fêtes, embrassades et bonne humeur. J'aurai aimé que ce soir, tout soit de nouveau comme avant, lorsque je n'avais encore jamais quitté ma confortable ville, mon chaleureux petit quartier d'artistes.. Cependant, ce soir, je n'avais pas le cœur à la fête ; ni la force, d'ailleurs.


Le rire cristallin du petit homme fit battre un peu plus fort le cœur meurtri de la jeune femme, tandis que son esprit semblait marcher à l'envers. Allait-il venir ici ? Que penserait-il d'elle s'il venait à la voir dans un état aussi déplorable ? Ah, elle aurait aimé être plus présentable, avoir un franc sourire qui traversait son visage et peut-être même un cadeau dans les mains. Même face à sa marraine, l'Âme Errante craignait de n'être qu'un débris qu'on aurait tout juste sorti du feu. Fatalement, c'était un peu ce qu'elle était en ce moment, une pauvre gamine qui fuyait la guerre et ses flammes, tout ça pour bénéficier de la liberté. Pouvait-on seulement parler de ça dans une telle situation ? La fuyarde n'était pas plus libre qu'un autre exorciste, sans doute était-ce même pire. Les autres avaient des permissions, pouvaient voir leurs familles.. Alors pourquoi n'était-elle pas retourné là-bas ? Petit à petit, ses convictions se brisaient et les remords commençaient à la ronger. Fichu regret. Fichue plume.

Des bruits de pas saccadés se firent alors entendre, très vite accompagnés d'un regard, un vieux regard que la Vagabonde ne connaissait que trop bien. Malheureusement, la lueur qui s'y dessinait n'était pas aussi brillante que dans leurs beaux jours. On n'y lisait que de la surprise, de la colère, mais aussi beaucoup de peine ; et ce n'était pas toutes ces plumes qui parsemaient son corps qui allaient adoucir la chose. Bien vite, Nephthys se mit à avancer vers sa petite protégé, le visage crispé par tous ces ressentiments douloureux.

" Nora ? Nora ? Est-ce que ça va ?  Bordel… Mais… "

Épuisée, la parisienne de souche ne trouva même pas la force d'adresser un sourire à ce membre de sa famille brisée. Seul ses yeux brillants témoignaient du bonheur des retrouvailles, tandis que ses lèvres se pinçaient pour réprimer un lourd sanglot. Pendant ce temps, la chasseuse de prime s'était installée juste devant la blessée, accroupie, tandis que son regard se plongeait dans le sien.

" T’es en sécurité, j’suis là, Charly aussi, et les autres. t’as plus rien à craindre… " souffla-t-elle, avant de doucement poser sa main sur son épaule, " On est là... T'inquiète pas. "

Silencieuse, l'Âme Errante ne tarda pas à trouver un semblant de force pour afficher un léger sourire sur ses lèvres tremblantes. Aucune arrière pensée, pas un seul mécanisme ; juste un air rassuré déposé sur un corps si frêle.

" Je suis.. tellement.. heureuse.. de te revoir.. Ellie. "

Ces mots avaient été difficiles à prononcer ; non pas à cause de la fatigue ou quoi que ce soit d'autre, mais bien par un trop-plein d'émotions. Celle qui ne montrait jamais ses émotions avait finit par laisser de douloureuses larmes parcourir ses joues blessées, tandis que tout son être se penchait en avant. De ce fait, son front vint se poser sur l'épaule de sa protectrice, de sa marraine, de celle que Nora aimait tant.

Pendant quelques instants, tout ne fut que silences et gouttes d'eaux salées s'écrasant sur le sol.

" J'aurai aimé.. vous retrouver.. dans un meilleur état.. " murmura-t-elle dans un nouveau sanglot, avant de faire une pause pour se reprendre, " Dis-moi que tout le monde va bien.. "

Qu'étaient devenus ses parents ? Étaient-ils encore à Montmartre ? Est-ce que quelqu'un avait osé leur faire du mal ? Est-ce que Marcel et Lucette étaient restés là-bas, eux aussi, à cause de leur grand âge ? Comment se portait Charly ? Et les autres bohèmes ? Mais elle aussi, Ellie, comment allait-elle ? Tout ces questions, réunies dans une seule et même phrase.

Qu'importait son état ; tant que sa famille vivait.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Lun 17 Nov - 22:40




A la croisée des chemins






Voir Nora ainsi était tout bonnement insupportable. Elle, la petite Bohème, la gamine au sourire ravageur et aux yeux bleus transperçants… Qui avait bien pu la mettre dans un tel état ?  

En colère, la tête remplie de questions, retenant une envie d’hurler des insultes en tout genre, Ellie restait les sourcils froncés à contempler la mistinguette Parisienne qui essayait tant bien que mal de donner bonne figure. De nouveau debout, les bras croisés, elle réfléchissait à vive allure, le visage crispé par une rage aussi douce que destructrice.  Les larmes, le sang… et cette inquiétude constante… Elle qui était restée sur l’image d’une demoiselle bien déterminée à survivre malgré la fuite, voilà qu’elle prenait des claques toutes les secondes à force de la regarder et de remarquer des blessures en tout genre.  

Tout l’monde va bien, je t’expliquerai. Inquiète toi donc pour toi ma grande. Ne bouge pas.

Faisant demi-tour d’un pas rapide, elle écarta un tapis d’un geste brutal pour crier une phrase de sa voix rauque à l’accent si exotique.

JEAN ! D’L’EAU CHAUDE POUR LA BASSINE ! ET GROUILLE  TOI LE CUL "
BIEN CHEF

Le regard toujours aussi sombre et inquiet, l'égyptienne retourna lentement auprès de Nora pour s’adresser à elle de façon beaucoup plus douce.

Tu vas prendre un bain, et manger, aussi. Allez, on va enlever tout ça doucement, et dès que Jean aura fini. Nue comme un ver, compris ?”  
Attention j’arrive… “ chanta Jean en entrant les yeux fermés dans la tente aménagée les bras chargés de lourds seaux d’eau tiède.  
Tombe pas idiot ! Tu peux ouvrir les yeux hein !
Ah bah je sais pas moi !!!

Jetant un regard faussement exaspéré à Nora qui voulait tout dire, Ellie se mit alors à genoux pour commencer à retirer les chaussures de la jeune Bohème avec précaution, pendant que Jean se donnait corps et âme dans sa mission  en chantonnant. L’homme avait beau être un véritable phénomène, il avait quand même le don de rendre l’ambiance beaucoup plus agréable d’un coup. Ainsi, une fois qu’il eût fini ses petits tours, il referma la pièce entourée de lourds tapis en hurlant aux autres de ne pas rentrer.  

Allez, dans l’eau maintenant, tu vas me raconter ce qu’il s’est passé. On désinfectera et pansera tout ça après.” lui ordonna t-elle avec son ton si habituel.

Tendant ses mains à la demoiselle pour récupérer le reste de ses vêtements déchirés, la jeune femme au tatouage lui adressa alors un fin sourire rassurant. Maintenant qu’elle avait rejoint le camp, elle pouvait se sentir plus apaisée… Il y avait du monde, et le moindre événement bizarre arrivait rapidement à leurs oreilles. Et puis, si un de ses enfoirés de sectaires osait pointer le bout de son nez, alors elle irait lui mettre une balle entre les deux yeux sans même y réfléchir à deux fois cette fois ci.

Fiche par (c) Miss Amazing
[/quote]
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mer 19 Nov - 14:57

Légèreté


" Le jour où la légèreté m'abandonnera, je pense que je m'abandonnerai aussi. "


Qui peut bien être présent ici ? Est-ce que tous les bohèmes de Montmartre les ont suivi, tous les trois ? Ils ne peut pas y avoir qu'Ellie, Jean et Charles tout de même.. Un tel voyage aurait pu être dangereux pour eux, même si Ellie les protège. Elle l'a toujours fait pour nous tous, mais.. face à des Akumas ou bien à des membres de Central, que pourrait-elle faire ? ... Je ne dois pas douter en eux, s'ils sont ici, c'est qu'ils doivent savoir ce qu'ils font. Oui.. S'ils n'avaient pas été là, qui sait ce que je serai devenue. Il faut que je profite du moment présent, après tout ce temps passé sans les voir..


Si on connaissait un tant soit peu la bohème, il était simple de savoir que raconter les soucis et les misères qui entouraient sa vie n'étaient pas chose aisée pour elle. Bien au contraire, elle détestait même adopter ce genre de comportement, même auprès de sa famille. Pourtant, face aux regards inquiets que lui lançait sa protectrice, Nora savait qu'elle ne pourrait taire la vérité bien longtemps. Tout son corps appelait à la souffrance, tout comme son air. La tueuse à gage attendait des explications, comme il y a quelques mois lorsque sa petite protégée avait fuit son ancien travail. Quoi qu'elle puisse faire, la Lockwood était piégée. Enfin, si on pouvait dire ça comme ça.

Tout le monde allait bien, selon les dires de Nephthys ; elle aussi, se promettait de tout lui expliquer et d'une certaine manière, cela ne put que rassurer la jeune femme. S'inquiéter pour elle-même ? Non.. les siens importaient plus à son cœur. Enfin, visiblement, ce n'était pas la plus grande préoccupation du moment.

" JEAN ! D’L’EAU CHAUDE POUR LA BASSINE ! ET GROUILLE  TOI LE CUL ! "
" BIEN CHEF "

Après avoir hurlé ces quelques mots à travers les tapis, la femme du Sud revint auprès de la blessée ; sans toutefois quitter son regard emplit de toute l'inquiétude du monde. Pour toute réaction, l'Âme Errante lui offrit un sourire ; il n'y avait pas lieu de s'en faire autant pour elle.

" Tu vas prendre un bain, et manger, aussi. Allez, on va enlever tout ça doucement, et dès que Jean aura fini. Nue comme un ver, compris ? "
" Tu es sûre que.. enfin je- "
" Attention j’arrive… "

Un bain, mais qu'elle idée ! Rien qu'à l'imaginer, la bohème eut un frisson. Tout ce qu'elle pouvait espérer alors, c'est que la bassine ne serait pas remplie à ras-bord.

Le ton chantonnant de Jean lorsqu'il entra dans la pièce, yeux fermés et tenant des seau pleins d'eau ne put que tirer un sourire à la parisienne, d'autant plus lorsque Ellie le réprimanda en lui tonnant de rouvrir les yeux. Il n'y eut ensuite qu'un regard entre les deux jeunes femmes, ce genre de message caché que même les mots n'aurait put exprimer ; alors, un rire parvint même à s'échapper des lèvres de la Vagabonde. Pendant que le chanteur émérite continuait sa besogne, Nephthys se chargea quant à elle d'enlever les chaussures fort abimées de la bohème.

Tout semblait désormais si léger ; comme si, au fond, elle n'avait jamais quitté Paris pour se lancer dans une aventure aussi folle. Nora adressa alors un énième sourire à l'homme qui s'était donné corps et âme à.. la simple préparation d'un bain.

" Merci beaucoup. "

Sourire radieux et voix toujours aussi chantante, Jean finit par prendre congé des deux jeunes femmes, fermant la pièce derrière lui afin que personne ne puisse rentrer. Même, l'exorciste put l'entendre crier aux autres bohèmes du camp :

" ET QUE PERSONNE NE RENTRE ! "

Au moins, ça avait le mérite d'être clair. Ce n'est qu'à partir de cet instant de répit que la bohème se décida à retirer ses vieux habits ; ou tout du moins, ce qu'il en restait. Entre sa veste brulée et trouée, le reste déchiré et salit, rien ne semblait récupérable, même si au fond, c'était tout ce qu'elle possédait.

" Allez, dans l’eau maintenant, tu vas me raconter ce qu’il s’est passé. On désinfectera et pansera tout ça après. "

Hochant légèrement la tête, l'Âme Errante finit par donner ces morceaux de tissus à sa marraine, avant de prendre une profonde inspiration. Ce n'était que de l'eau, rien qu'une bassine remplie, elle ne risquait pas de se noyer là-dedans, quoi que.. Non, Nephthys était à ses côtés ; puis, ce n'était qu'un bain. Hésitante, la Vagabonde finit malgré tout par plonger ses pieds dans la bassine, avant d'y laisser doucement glisser son corps. Malgré ce sentiment dérangeant qui lui comprimait la poitrine, comme à chaque fois, ce bain avait tout d'un miracle pour le corps endolori de la fuyarde. Un baume apaisant.

Les épaules et ses cheveux baignant en partie dans l'eau, la Lockwood finit par pousser un léger soupir ; comme si tout était derrière elle et oublié. Néanmoins, sa marraine attendait.

" Comment expliquer.. " souffla-t-elle, comme cherchant les mots exacts pour décrire la situation, " Il s'est passé énormément de choses depuis la dernière fois, tout ça en.. si peu de temps. Quelques bons souvenirs, mais.. surtout des mauvais. "

Ces quelques mots dits, l'Âme Errante posa alors son regard vers la jeune femme du Sud. Des beaux moments, il y en avait eut, bien sûr ; ses retrouvailles avec son londonien, leur amour, l'aide d'Amelia, son amitié avec Alexander, le réconfort du petit Dirty, puis les soirées passées à chanter et à danser, mais ça, tout ceci ce serait sans doute pour plus tard. Ce que voulait savoir l'Esprit Libre, là, c'était ce qui avait bien pu la mettre dans un état pareil et.. les explications risquaient de ne pas lui plaire.

Enfin, il fallait bien se lancer à un moment ou à un autre.

" J'ai été attaqué.. plusieurs fois. Par des Akumas, comme.. leurs supérieurs. Ils se font appeler Noés et je crois, qu'au fond, ils sont humains, même s'ils tuent. ... 'fin. A force de combattre et de fuir en permanence, j'ai pu à chaque fois m'en sortir sans trop de dégâts, même contre eux, mais.. "

Tout en disant ces quelques mots, la bohème finit par retirer les bandages qui cachaient encore grossièrement ses bras ; dévoilant au passage ses tatouages, les traces causées par les brûlures, mais également cette ignoble cicatrice qui lui traversait la main gauche. Un frisson la parcourut lorsqu'elle songea encore à son combat face au descendant de Noé. Mais ça, c'était presque une blessure.. légitime lorsqu'on était exorciste. Le pire, c'était ce qu'il s'était passé lors de son dernier combat.

" Il y a une semaine, ce n'était pas un ennemi que.. je devais battre. Ce n'était pas un Akuma, ni même un de leurs partisans, mais bien une personne censée.. être dans mon camp, le notre. Enfin.. Ceux de Dieu, si on peut dire ça comme ça. Ils se font appeler Corbeaux, et.. ce sont un peu eux qui font le sale boulot. "

Serrant les poings, un semblant de colère sembla l'animer lorsqu'elle songea au jeune O'Connor qu'elle avait rencontré en ce triste soir. Des enfants, toujours de pauvres gamins utilisés contre leur grès pour satisfaire les désirs d'une organisation aussi sombre que le nom qu'elle portait. Et après, c'était eux les gentils ? Si seulement le Seigneur leur montrait qu'ils n'étaient en rien dans le droit chemin.. mais comme toujours, il restait silencieux. L'humanité devait sans doute apprendre par elle-même et ça, c'était l'une des choses les plus tristes qui soient.

Les bras de la bohème finirent alors par disparaitre dans l'eau savonneuse.

" Il était fort, très, même.. mais je l'ai blessé, s-sans doute gravement. " fit-elle, avant de murmurer, " Je ne sais pas s'il a survécu.. "

Elle avait tout fait pour tenter de sauver et l'avait, prié de ne pas faire d'elle un assassin. Tout ce que la jeune femme pouvait espérer désormais, c'est qu'ils n'avaient pas deux fois plus de raisons de la prendre en chasse. Nora Lockwood, l'exilée tueuse de corbeaux. Quel triste destinée pour celle qui n'aspirait qu'à la paix et la liberté.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Dim 28 Déc - 21:56




A la croisée des chemins



Sans attendre un instant de plus, et une fois les frusques de Nora entre ses doigts fins, Ellie fit quelques pas faire le brasier parfaitement contrôlé qui réchauffait la pièce. Les yeux toujours posés sur la bohème éprouvée qui avait commencé son récit,  elle jeta alors les affaires au feu, puis sortit une énième cigarette pour la porter à ses lèvres charnues.    

Voir sa protégée dans un tel état la mettait hors d’elle, ainsi, elle faisait passer toute sa haine dans l’inspiration parfaite de la fumée de tabac qui lui rongeait agréablement les poumons chaque jour qui passait. Entre les Akumas, et cette histoire de Noé, l’Egyptienne ne comprenait pas grand chose mais la simple vue des blessures profondes de la Parisienne arrivait à  lui faire serrer les dents comme jamais.

Silencieuse, Ellie marchait lentement tout près de la baignoire, incapable de se poser sur un vieux tabouret tant les pulsions de colères gonflaient ses tempes. Pourtant, la demoiselle aux yeux bleus n’avait pas fini de se confesser, et son dernier aveu vint littéralement figer la Fumeuse dans son élan.  

**  Quoi ? **

Les yeux plissés à la manière d’un reptile, la cigarette coincée avec force entre ses dents, la jeune femme fixa sa filleule longuement, sans bouger d’un pouce. Celui qui l’avait mise dans cet état était un Corbeau… Un de ses troufions avec un balais entre les fesses, un sectaire convaincu de sa bonne action… Une énergumène…. tout comme la sale petite raclure de Matthews qui avait pointé son nez au théâtre.

Bordel, c’pas possible, ils sont partout.”

Grognant à la manière d’un animal peu avenant, l’Egyptienne prit une bonne bouffée d’air toxique, puis, alla poser ses fesses sur le rebord de la baignoire, en fermant les yeux. Saisissant un savon avec douceur, elle le tendit alors à Nora avant de commencer son récit pour expliquer son état de rage de sa voix si unique.  

J’suis tombée sur un cas après ton départ. Un “Corbeau” aussi, comme tu as dit. Elle te cherchait.

Nouvelle inspiration, nouvelle pause, Ellie baissa la tête pour fixer le vide.

Ça a dégénéré, elle a failli m’avoir et j’ai pas réussi à la tuer cette sale petite garce. J’ai foutu un contrat sur sa tête, je l’ai traquée… Mais rien…”  

Soufflant la fumée vers le plafond, la jeune femme se tourna alors, pour faire face à celle qui baignait toujours dans l’eau chaude. L’heure était venu de faire un aveu qu’elle avait longtemps repoussé…

Nora, je dois te dire…

Bien sûr, la Bohème n’était plus une enfant, mais il était bien compliqué pour elle de trouver les mots pour éviter de lui faire peur… Ainsi, elle finit par opter pour la meilleure façon… la sienne.  

C’est moi qui ai tué l’Akuma la nuit où j’ai trouvé Charly, grâce à cette chose dans mon cou. L’autre fanatique est au courant, c’est pour ça qu’on a fui.” lança t-elle de façon directe avec un air pensif.

Cela avait le mérite d’être clair, pourtant, elle ne pouvait pas laisser ses paroles perturber la petite Lockwood en marquant un temps de pause. Alors, elle s’accroupit, puis posa ses coudes sur le rebord de la bassine pour fixer la demoiselle avec un air assuré.  

Mais c’n’est pas la peine de s’inquiéter. On est en sécurité ici, tous. Et même si ton ennemi n’a pas voulu crever comme une vieille charogne, tu peux être sûre que je ne le laisserai jamais t’avoir. Jamais. Ni toi, ni Charly, ni personne. C’est bien clair  ma grande ?”  

Autoritaire sans pour autant être dépourvu d’aura maternelle, l’Egyptienne voulait que Nora oublie ses soucis, son aveu, ses blessures, au profit du calme et de la sérénité. Peut -être était-ce trop demandé, pourtant, sa détermination était inébranlable. Il n'était pas question qu'un des siens ne tombe entre les mains souillés de ses faux envoyés de Dieu... Peu lui importaient les sacrifices... A présent, elle préférait tomber que de voir Nora ou les autres torturés à mort.


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mar 30 Déc - 16:27

Révélation


" Le temps révèle tout et n'attend pas d'être interrogé. "


Même si nous ne sommes pas à Montmartre et que ma cavale n'est toujours pas terminée, malgré le ton de la conversation, je.. je me sens bien, là, en compagnie d'Ellie, tout en sachant que d'autres membres de ma famille se tiennent derrière ces murs. Pour la première fois depuis quelques temps, je ne me sens plus seule et.. je retrouve un peu la force de me battre, de continuer à avancer et à survivre. Que serais-je devenue si Jean n'était pas venu à ma rencontre ? Sans doute serais-je encore en train d'errer dans la ville, à la recherche d'un endroit où passer la nuit. ... Je n'ose pas y penser.


Comme à son habitude, l'Âme Errante avait parlé, encore et encore, sans même penser à s'arrêter. Depuis quand ne s'était-elle pas confiée de la sorte ? Pas depuis sa rencontre avec Alexander, sans doute.. Cela faisait alors plus d'un mois ; de longues semaines durant lesquelles la Vagabonde avait gardé ses craintes et ses souffrances pour elle seule. A qui aurait-elle pu se confier, sinon ? A Sirius, avant qu'il ne l'attaque ? Ou à Dirty, qui avait bien plus besoin de décompresser qu'elle ? Et ce n'était sans doute pas à son londonien que la jeune femme pouvait parler de toute ça, au risque de l'inquiéter plus que de raison. Alors, pour la première fois depuis longtemps, elle avait parlé, à celle qui depuis des années, l'avait toujours écouté.

Tel un tigre dans sa cage, l'égyptienne tournait dans la pièce tout en écoutant le récit de sa protégée ; comme si, il lui était impossible de se calmer, de s'asseoir seulement. Mais d'un coup, comme si une balle avait été tirée entre les barreaux de sa prison dorée, la jeune femme s'arrêta, incapable de détacher son regard de celui fuyant de la fuyarde. Cette dernière lui avait tout dit, même le pire ; craignant plus que de raison d'avoir tué l'un de ses assaillants. Ne s'était-elle pas promis de continuer à exercer sa fonction d'exorciste, malgré sa fuite, tant que cela ne lui attirait pas trop d'ennuis ? Ou tout du moins, de ne jamais trahir les siens ? Que viendrait-on à dire de l'Âme Errante si l'on apprenait qu'elle avait tué un corbeau ? Personne n'avait été présent sur la scène ; personne n'aurait vu ce qui s'était joué. Nora serait un monstre aux yeux du monde.

Enfin, à celui de la Congrégation de l'Ombre tout du moins. Sa famille, celle de Montmartre, ne l'abonnerait pas aussi facilement.

" Bordel, c’pas possible, ils sont partout. "

Tout en grognant comme le félin qu'elle aurait pu être dans une vie antérieure - enfin selon des croyances profanes - Nephthys vint s’asseoir sur le rebord de la baignoire, avant de tendre un savon à sa protégée. Sans un mot, la brunette le prit entre ses mains, sans se laver pour autant.

" J’suis tombée sur un cas après ton départ. Un “Corbeau” aussi, comme tu as dit. Elle te cherchait. " fit-elle avant de prendre une grande inspiration, " Ça a dégénéré, elle a failli m’avoir et j’ai pas réussi à la tuer cette sale petite garce. J’ai foutu un contrat sur sa tête, je l’ai traquée… Mais rien… "

Tout en écoutant le récit de sa marraine d'une oreille attentive, la Lockwood laissa le savon glisser entre ses doigts, plusieurs fois ; comme s'il lui était impossible de rester là sans rien faire, le temps qu'Ellie parle.

" Elle est venue à cause de moi.. " murmura-t-elle alors, pour elle-même.

Ce nain n'avait donc pas été le premier à se lancer à sa poursuite ; il y en avait eu une autre, une femme cette fois-ci. Cette lâche s'en était prise à sa famille, au lieu de s'attaquer à elle. De colère plus que de raison, les ongles salis de la Vagabonde se plantèrent alors dans le bloc savonneux. Comment pouvaient-ils être aussi lâches ?

" Nora, je dois te dire… " souffla-t-elle d'un ton grave, " C’est moi qui ai tué l’Akuma la nuit où j’ai trouvé Charly, grâce à cette chose dans mon cou. L’autre fanatique est au courant, c’est pour ça qu’on a fui. "
" Qu.. ... Ellie.. "

Elle y avait pensé, bien sûr, de nombreuses fois depuis que l’égyptienne lui avait parlé de cette fameuse nuit, mais.. le doute avait continué de planer depuis tout ce temps. Après tout, cela aurait très bien pu être Charly, ou une tierce personne qu'elle aurait oublié de lui mentionner ; mais non. Nephthys était une compatible, tout comme sa protégée. Cela l'avait protégé d'une mort certaine face à cet Akuma, ce soir là, mais sa vie n'en avait pas été sauvée pour autant.

Perdue dans ses pensées, ce ne fut que le changement de position de la tueuse à gages qui fit réagir la parisienne. Désormais accroupie sur le sol et accoudée à la baignoire, le regard confiant d'Ellie finit par croiser celui de la brunette.

" Mais c’n’est pas la peine de s’inquiéter. On est en sécurité ici, tous. Et même si ton ennemi n’a pas voulu crever comme une vieille charogne, tu peux être sûre que je ne le laisserai jamais t’avoir. Jamais. Ni toi, ni Charly, ni personne. C’est bien clair ma grande ? "

Comment l'Âme Errante pouvait-elle ne pas s'inquiéter pour l'avenir de sa marraine ? Impossible, pas après toutes ces confidences. L'Ordre Noir en avait après eux tous, surtout elles deux ; pourtant, la bohème laissa un léger sourire traverser son visage amaigris.

" Je.. C'est compris, mais.. " fit la brunette avant de baisser le regard, " Il ne faut pas que tu les laisse voir ce que tu.. possèdes, si tu venais à les rencontrer. ... L'Ordre ou ces chiens de Central ne laisseront pas une.. compatible fuir. ... Comme avec moi. "

Un soupir s'échappa alors de ses lèvres, tandis que la Lockwood s'appliquait douloureusement à frotter ses bras blessés. Son regard était perdu, inquiet, ailleurs, mais finit bien vite par croiser celui si rassurant de Nephthys ; tandis que ce triste sourire n'avait toujours pas quitté ses lèvres.

" En tout cas, je.. je n'aurai jamais pu penser que.. que tu en étais une, malgré ce que tu m'avais dis à Paris. ... Nous sommes.. On est un peu dans la même galère. "

Nerveusement, un rire s'échappa des lèvres de la Vagabonde, tandis que ses mirettes se reposaient sur l'eau ; aussi dangereuse soit-elle. C'est cette fois-ci un souffle qui s'échappa des lèvres de la jeune fille :

" S'ils venaient à nous retrouver.. Promet-moi d'être prudente, Ellie. "

Mais avant même que la bohème ne puisse relever la tête en sa direction, un bruit sourd retentit, faisant par la même occasion sursauter Nora. Un sourire gêné vint alors traverser son visage tandis qu'elle se rendait compte qu'on avait fait que toquer à la porte menant à leur lieu de confidences.

" HEEE ! Vous avez bientôt fini là-dedans ? " cria une voix à l'extérieur de la pièce, " On vous attend pour manger ! "

Au fond, malgré la guerre, l'exode et la peur, rien n'avait jamais changé.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Lun 5 Jan - 22:08




A la croisée des chemins



La fameuse Congrégation n’avait rien de très “saint” si Ellie se référait à la réaction de Nora, face à sa détermination sans faille. Le simple fait d’imaginer fuir semblait s’apparenter à un rêve… Comme si, une fois dans le collimateur, il était impossible de poursuivre le chemin paisible, ou non, tracé par le Destin.

L’Egyptienne l’avait bien compris, surtout après sa rencontre avec la petite garce qui avait osé la défier dans “son” théâtre. Ainsi, elle avait déjà un ultime plan de secours, si jamais les culs-bénis venaient pour trouver Nora et Charly dans le même coup… Toutefois, elle refusait d’y penser, et préférait faire comme si tout allait parfaitement bien pour ne pas ébranler davantage la jeune Bohème.

HEEE ! Vous avez bientôt fini là-dedans ? "

Perdue dans ses pensées, la jeune femme mit un moment avant de réagir à la voix qui venait de les couper dans leur moment de confession.  

ON ARRIVE !”   lança t-elle en manquant de faire tomber sa cigarette sur le sol

L’heure était à la soupe à présent, il n’était plus question de mentionner ces ennemis de l’Ombre qui avait malmené la petiote. De ce fait, Ellie se dirigea rapidement vers un coffre imposant puis, en retira des vêtements féminins plutôt chauds et colorés ainsi qu’une longue serviette pour la demoiselle nue comme un ver qui baignait dans l’eau chaude.  

Allez ma Grande, on va rejoindre les autres ou sinon, ils ne vont pas tarder à tous débarquer ici, Charly le premier…Alors imagine un peu...

Manger sur la grande table du camp était le rendez-vous à ne pas louper. En effet, en plus de la bonne ambiance rythmée par une musique entraînant, on pouvait se délecter de plusieurs plats simples, mais copieux, préparés par toute une bande de joyeux lurons. Cela allait faire du bien à Nora, l’Egyptienne en était persuadée… Pourtant, un étrange pressentiment la rendait méfiante… Comme si le simple fait de prendre conscience de la dangerosité des Sectaires venaient de la changer.

Hé beh, au moins tu as meilleure mine là dedans, on est sur la bonne voie.  Allons-y !  

Adressant un clin d’oeil furtif à la Bohème, la jeune femme sortit de la tente, en jetant son mégot au sol, puis traça sa route vers le “banquet” en prenant soin de ne pas perdre sa protégée des yeux.  Une mission simple, mais qui s’avèra très difficile lorsque le petit groupe qui l’avait accompagnée, Charly le premier,  se jeta littéralement sur la Parisienne. Entre démonstrations d’affection entre deux gorgées de soupe, rires à gorges déployées, chants typiques de Montmartre et autres histoires d’antan, tout semblait être comme avant… Le temps où rien ni personne ne venait les déranger.

Obersvant la scène du coin de l’oeil, Ellie sortit une nouvelle cigarette pour la porter à ses lèvres d’un geste désinvolte. Plutôt silencieuse et observatrice, elle passait plutôt son temps à surveiller, le visage serein mais sévère à la fois, en souriant de temps à autres lorsque son petit bambin faisait le pitre. Cependant, alors qu’elle s’apprêtait à allumer le bâton de tabac en approchant son visage d’une bougie, elle perçut un bruit au loin qui la figea un instant dans son élan.

**  C’était quoi ça ? **  

Les armes à feu, cela la connaissait… Et elle aurait juré avoir entendu l’une d’elle se manifester après un cri de douleur. Partager entre la paranoïa et la réalité, elle finit par regarder dans le vide  tout en tirant sur sa cigarette enfin allumée. Si sa méfiance était réelle... Cela ne sentait pas bon… Pas bon du tout… C’est pourquoi elle essayait de déceler le moindre bruit au loin qui pouvait traduire de la panique, malgré la musique, afin de ne pas se faire prendre au piège comme un vulgaire pigeon...

Car il n'était pas question de perdre à nouveau ceux qu'elle aimait à cause de ces conneries.


Fiche par (c) Miss Amazing



Spoiler:
 
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mer 7 Jan - 14:06

Nuages


" Il n’est point de bonheur sans nuage. "


Me voilà enfin de retour à la maison, ou plutôt, dans ma famille. A choisir, j'aurai préféré mille fois Montmartre à cet endroit, mais il ne fallait pas en demander trop au destin quand même. Pour l'une des premières fois depuis ma fuite, j'entrevoie l'espoir d'un retour à la normale ; ou tout du moins, de la fin de cette solitude permanente. Avec eux, je pourrais continuer à avancer sans craindre de devoir regarder derrière moi pour voir si quelqu'un me suivait. Aux côtés de cette famille qui m'avait accueillie les bras grands ouverts, j'ai l'impression de revivre.


Après de longues minutes passées à ressasser les tourments de cette maudite guerre, la voix de Jean s'était élevée à l'extérieur de la pièce. Malgré ces paroles pressantes, la brunette ne put s'empêcher de sourire, avant de plonger laborieusement ses cheveux dans l'eau ; sans toutefois la laisser recouvrir son visage, jamais. Les mots que soufflèrent ensuite Nephthys à l'intrus de leurs conversation ne firent qu'encourager les efforts de la bohème pour se nettoyer. Depuis quand n'avait-elle pas eu l'occasion de se décrasser de la sorte ? Des jours, deux semaines peut-être ? Elle n'osait l'imaginer ; et pourtant, lorsqu'elle trouvait un travail, la Vagabonde était toujours propre. Mais là, dans les steppes russes, il avait été difficile de trouver de grandes villes pour travailler et retrouver un semblant d'hygiène. On pouvait aisément dire que malgré le contact avec l'eau, Nora se sentait à nouveau bien.

Sous le regard de sa petite protégée, l'égyptienne se dirigea alors vers un grand coffre, d'où elle en sorti des habits colorés, propres et en bons états ; ainsi qu'une serviette. Tout en retournant à ses côtés, elle lui fit, cigarette toujours à la bouche :

" Allez ma Grande, on va rejoindre les autres ou sinon, ils ne vont pas tarder à tous débarquer ici, Charly le premier…Alors imagine un peu... "

Tout en se levant et en enroulant la serviette autour de sa taille, l'Âme Errante ne put réprimer un rire. Le pire, c'est qu'ils étaient bien capables de tous arriver ici pour prendre de ses nouvelles.

" Oh non, hein, je pense qu'assez de gens m'ont vu nue pour les années à venir. " lui répondit-elle avec toute la simplicité du monde.

Une fois sortie du bain, il ne fallut pas longtemps à la parisienne pour troquer sa serviette trempée contre des habits chauds. Depuis le temps, elle avait presque oublié la sensation qu'était celle de porter une tenue aussi propre que celle-ci. Néanmoins, à défaut de bandages pour le moment, la Lockwood ne put s'empêcher de tirer légèrement sur les manches de son pull pour cacher en partie ses mains.

Cheveux encore humides, Nora finit par lever les yeux vers sa marraine ; l'air presque.. apaisé.

" Hé beh, au moins tu as meilleure mine là dedans, on est sur la bonne voie.  Allons-y ! "

Ensembles, il n'en fallut pas plus aux deux jeunes femmes pour quitter la tente. A l'extérieur, tout était bien plus bruyant que ce que la fuyarde avait pu connaître au cours de ces derniers mois ; et au fond, cela ne put que lui rappeler le théâtre, si loin d'eux tous. Sourire toujours aux lèvres, Nora ne put s'empêcher de remercier celle qui une fois de plus l'avait sauvé des ténèbres. Que ce serait-elle devenu toutes ces fois sans Nephthys ?

" Merci, merci pour tout. "

Puis, avant même que la Vagabonde ne puisse à nouveau regarder devant elle, une vive douleur au niveau des côtes lui tira une grimace. Ce n'est qu'une fraction de seconde plus tard qu'elle reconnu le petit Charly de part cette étreinte surprise. Émue, heureuse, la bohème ne put se retenir de le prendre dans ses bras et de le serrer contre elle ; qu'importait ses côtes cassées. D'autres bohèmes de Montmartre les rejoignirent bien vite et tous allèrent se placer au coin du feu pour partager un bon repas. Comme avant. Tout ne fut alors qu'éclats de rire, souvenirs d'une autre vie et bonne humeur. L'Âme Errante se surprit même à rire à de nombreuses reprises, que ce soit à cause des pitreries du petit garçon ou bien encore de simples blagues de la part des plus grands. La guerre semblait si loin de leurs cœurs.

Au fond, la jeune femme ne sut combien de temps passa ; des minutes, des heures, ou bien une soirée entière ? Il filait à une vitesse folle et pourtant, nul ne semblait y faire vraiment attention. Profitant de cette bonne humeur et de cette atmosphère, Nora en profita même pour écrire quelques mots à son londonien ; sans pour autant ignorer ses comparses. Comment aurait-elle pu, de toute manière ? Tout ce joli monde faisait tellement de bruit qu'il était sans doute impossible d'entendre ce qu'il se passait à l'extérieur !

C'est ce qui causerait leur perte à tous.

Le cœur léger, assise sur un énorme coussin avec Charly sur les genoux - dont elle s'occupait depuis quelques minutes de brosser ses cheveux de ses doigts - l'exorciste finit malgré tout par reporter son attention vers la seule personne qui semblait en retrait.

" Hé Ellie ! " l'interpella-t-elle en français, tandis que l'intéressée était plutôt en retrait, " Qu'est-ce que tu fais ? Viens avec n-... "

Un coup de feu l'interrompit, suivi d'un silence de mort.

Pendant de longues secondes, tous les bohèmes et autres gitans du camp se lancèrent des regards interloqués, sans comprendre ce qu'il venait de se passer. Adieu les rires, les chants et le bruit de fond ; ne s'élevait désormais plus que des murmures nerveux. C'était comme tout une famille de souris qui se figeaient après avoir entendu une planche de bois craquer. Néanmoins, Nora finit par trouver la force de demander à sa marraine, sans vraiment attendre de réponses :

" C'était quoi ça.. "

Comment un monde pouvait-il s'écrouler aussi rapidement ? Il y a seulement quelques minutes, la joie de vivre était encore présente. Puis là. La terreur.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Dim 11 Jan - 15:15
Chemins croisés
feat. N. Lockwood & N. Em Beth
Une vie sans émotion est une vie perdue Roger Fournier

Cicatrices. Son acte fourbe lui laisserait des cicatrices. Lors de la cessation de cette douleur infâme, elles finiront par apparaître. Les minutes furent longues, interminables. Quand diable cette vue redeviendrait-elle normale ? Il ne parvenait pas à deviner le crétin qui était au-dessus de lui ; probablement à panser sa blessure. Dieu que cela faisait un mal de chien. N’arrêterait-il donc jamais ? C’était comme fouiller dans une plaie béante ? Et puis, ne perdait-il pas toute sa crédibilité en gémir de douleur lorsque cet imbécile pressait trop la plaie ? Parfois même, cela lui en tirait des soubresauts.

Finalement, cela cessa. La douleur partit, et l’homme aussi.
« Voilà, j’ai terminé. Il faut qu’il se repose désormais. » fit une voix qui lui était parfaitement inconnue. « Je vais… Hum, bien. Vous dis-je. » Mais à peine eut-il terminé sa phrase qu’il perdit connaissance.

Le temps que les renforts arrivent, il avait perdu du sang et la douleur l’avait fatigué. Et même s’il avait été entraîné par Central ; il restait avant tout humain.


[***]

Gregory reprit connaissance bien rapidement. Il était allongé et d’autres membres de Central veillaient au grain sur lui. Il se redressa lentement et à sa plus grande surprise sa tête ne lui tournait pas. La demi-portion se mit alors sur ses deux pieds et se mit à marcher en direction de la porte de sortie. Il ne savait pas où il était mais peu importait ; la Corbeau devait se remettre en chasse. Il devait LA trouver. « Hé, Greg’, tu devrais pas partir dans cet état. » Le jeune homme se retourna vers celui qui venait de lui adresser la parole. « Tu sais que quand on a une mission, on la remplit, coûte que coûte. » fit-il froidement avant de continuer sa route.

« Mais tu ne sais même pas par où elle est partie ! » Rien ne se retourna pas cette fois et ce sont les hommes de Central qui le suivirent.  « T’as qu’à me dire la direction qu’elle a prise, puisque tu as l’air si malin. » Sa marche se fit plus rapide ; il devait se hâter. « On va faire mieux… On va v’nir avec toi. » Gregory en soupira et haussa les épaules. C’était sa façon de dire oui.

[***]


Les kilomètres ainsi que les journées avaient défilés. Une ville approchait ; lentement, inexorablement. La haine qu’éprouvait Gregory pour la jeune femme n’avait pas diminué. Elle était toujours aussi forte. Toujours aussi présente. Et tout ce dont il rêvait était de lui faire payer le prix de ce qu’elle lui avait fais subir.
La ville s’offrit alors à eux, Varsovie. Ils marchèrent alors et ratissèrent même la cité. Ils mirent un sacré moment à la retrouver. S’il n’y avait pas eu ce coup de feu pour les mettre sur son chemin ; peut-être que Nora Lockwood aurait pu s’en sortir.

Mais désormais. Le Corbeau l’avait dans sa ligne de mire. Un camp de gitans ; il n’aurait jamais pensé à l’y chercher.

« Comme on se retrouve… » se murmura-t-il pour lui-même.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mer 21 Jan - 21:09




A la croisée des chemins



Pendant quelques secondes… le temps fut comme suspendu dans le camp… Les coups de feu et les cris venaient de briser l’ambiance chaleureuse qui réchauffait les coeurs… Mais personne  n’avait décidé de fuir… Pas encore.  Ainsi, la panique grimpa littéralement dès lors qu’une personne hurla un mot en russe. Telle une fourmilière qui venait de se pendre un coup de pied, la place s’agita bruyamment, et ce fut le début de la course pour la survie.  

D’un calme aussi parfait que déroutant, Ellie se mit à fixer Nora qui avait compris en même temps qu’elle, puis Charly dont la bouille s'était figée de terreur. Ni une ni deux, elle jeta sa cigarette au sol, puis fonça vers le petit groupe en gardant toujours le contrôle de ses émotions.

Allez vite, il faut partir d’ici
MAMA !’  lança Charly en sautant dans ses bras.
C’est quoi ce bordel !”  hurla Jean qui se tenait tout près de ma bohème blessée.
Le bordel comme tu dis, on décampe. Aide Nora.

Pendant de longues journées, elle avait répété sans cesse ces gestes au cas où le pire venait à arriver… Pendant de longues heures elle avait établi un plan de fuite avec ses accolytes français, juste au cas où… Se réunir, se rassurer, ne pas montrer de peur, ni d’angoisse, puis courir, le plus vite possible pour rejoindre la ville la plus proche afin de se terrer dans une nouvelle cachette… Un plan si simple sur le papier mais si difficile à réaliser.  

Guerre de clans ?
Non j’pense pas !

Oh non, cela n’avait rien d’un réglèment de compte sanglant entre gitans… Le petit dans ses bras,  l’Egptienne avançait rapidement tout en essayant d’entrevoir les silhouettes à l’origine du chaos sans perdre ses amis des yeux. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle comprit qu’il s’agissait des sectaires qui poursuivaient Nora…Descriptions similaires, uniformes cintrés dignes des nones de couvent… Il n’y avait aucun doute à avoir… Les culs-bénis les encerclaient pour les pièger comme des rats.  

Bordel, ils sont trop nombreux.” siffla Ellie entre ses dents.

Comment avaient-ils pu retrouver leur trace si rapidement? Et surtout, comment s’étaient-ils démerdés pour venir en troupeau ? Totalement dépassée, la jeune femme sentait la rage l’envahir… Tout ce dispositif pour coincée sa petite protégée… Tous ces morts pour mettre la main sur une jeune bohème qui n’avait rien fait de mal… Mais quelle folie “divine”  animait ces crétins ?

Mama ! il se passe quoi… ça… ça fait peur !

Nouvelles explosions, nouvelles vagues de cris… La tension monta d’un cran alors qu’ils étaient encore loin de la "sortie". Certes, certains avaient décidé de se battre contre les hommes en noir, mais la plupart tombait, comme des mouches... L’heure que l’Egyptienne avait tant redouté semblait pointer le bout de son nez… même si elle refusait d’y croire réellement.,  Ainsi, sans réfléchir plus longtemps, elle étreignit Charly une dernière fois, puis le donna à Jean qui se trouvait juste à sa gauche.

Écoute, tu vas rester avec Jean d’accord ! Il va te protéger, vous allez vous cacher d’accord ? “  

Sérieuse et rassurante à la fois malgré la situation, Ellie se pencha sur le petit, l’embrassa sur le joue, puis, lui glissa  des mots en sa langue natale à l’oreille pour lui dire qu’elle aimait de tout son coeur. Consciente qu’elle pouvait le retrouver dans quelques minutes ou pas du tout… Elle fit comme si  de rien était puis, se tourna rapidement vers Nora en prenant un air plus dur.  

Veille sur lui aussi. Je compte sur toi.
Ellie attends !
Tracez ! je vous rejoins…!”  
Arrête ! Ne !”

Mais soudain, alors qu’une nouvelle réponse allait franchir les lèvres d’Ellie, le décor changea littéralement. Plongé dans l’obscurité suite à l’arrivée d’un étrange nuage de fumée, le petit groupe fut totalement désorienté… L’ennemi était proche… trop proche maintenant.  

FONCEZ !!!

Après un dernier hurlement, la Chasseuse se lança sur le chemin qui menait aux tentes dans l’espoir de récupérer son arme de pointe. Si attirer l’attention restait son but premier, elle espérait sincèrement pouvoir loger quelques balles dans les têtes vides de ces sectaires avant de tomber pour le bien de Charly, de Nora et de tous les autres.


Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Sam 31 Jan - 22:48


Cauchemar


" L’histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller. "


Non, ce n'est pas possible, je refuse d'y croire. Ils n'ont pas pu, non, pas si vite.. Ça fait une semaine que je cours contre le temps, afin de les semer, de me faire oublier, qu'ils perdent ma trace et.. à peine ai-je le temps de retrouver les gens que j'aime qu'ils reviennent. Les coups de feu, j'espère que.. que personne d'ici n'est blessé. Il faut que nous partions, vite. J'aurai aimé rester ici, me reposer et passer une soirée comme on avait l'habitude de le faire par le passé mais.. non, impossible. C'est trop dangereux, nous devons fuir. Vite. Avant qu'ils ne nous tombent dessus. ... Je refuse que quiconque soit blessé par me faute. Pas cette fois..


Un seul coup de feu et cri avaient suffit à amener le silence parmi toute l'assemblée. Pas un ne bougeait, ni ne semblait même respirer. Il n'avait suffit que de ça pour amener le chaos parmi tout un camp pourtant si jovial. Quelques secondes et l'ambiance générale avait tourné à la terreur, l'angoisse, la peur. Il y eut quelques murmures soufflés, mais pas un seul mouvement. Sans doute se demandaient-ils tous ce qu'il venait de se passer, si ce n'était pas le début d'un cauchemar, ou quelque chose dans ce genre-là. Bouger aurait été synonyme de réalité. Ne pouvaient-ils pas seulement cligner des yeux, et oublier tout ce qui venait de se passer, pour reprendre leur soirée là où ils l'avaient arrêtée ? Bien évidemment, tout cela était impossible.

Il ne fallut qu'un seul mot balancé en russe - ou polonais, ou une variante du genre - pour que la plupart des gens ne se mettent à paniquer ; et, très vite, même ceux qui n'avaient rien compris se mirent à fuir. C'était comme jeter un caillou parmi une nuée d'oiseau ; il ne fallait quasiment rien pour les voir tous se disperser en piaillant. Là, c'était exactement la même chose. Et il n'avait fallut qu'un regard échangés entre les deux jeunes femmes de Montmartre pour comprendre que tout ceci n'était pas qu'une simple bagarre. Paniquée, la Vagabonde s'était levée en un bond et n'avait pu retenir Charly qui déjà fonçait ses réfugier dans les bras de sa mère. Encore une fois, l'Ordre Noir et Central imposaient leur atrocités à de jeunes enfants ; et c'était encore pire, car celui-ci faisait partie de la famille de Nora. Ils allaient regretter leurs actes.

Le pas lourd, l'Âme Errante vint rapidement à la rencontre de l'égyptienne, très vite suivie de Jean et d'autres bohèmes.

" Allez vite, il faut partir d’ici "
" MAMA ! "
" C’est quoi ce bordel ! "
" Le bordel comme tu dis, on décampe. Aide Nora. "

Ils ne savaient pas, ne pouvaient savoir ce qu'il se passait ; hormis les siens et ceux qui avaient suffisamment côtoyé Ellie. Central les avait déjà attaqué une fois et malheureusement, ce ne serait pas la dernière fois. D'une main, l'exorciste reprit son sac sur l'épaule, sans vraiment savoir quoi faire ni même, où aller.

" Guerre de clans ? "
" Non j’pense pas ! "

Oh non, ça n'avait rien à voir avec ça. Une guerre sainte. Des semi-croisades pour retrouver une fugitive et éventuellement l'abattre. Voilà ce que c'était. En un souffle, la bohème leur répondit, suffisamment bas pour que son cadet ne l'entende pas et ne prenne pas plus peur :

" C'est pire que ça.. "

Pendant ce temps, Nephthys faisait le tour de la pièce, comme un lion en cage ; ignorant la plupart des criards qui ne cessaient de courir de-ci, de-là. Pour leur vie. Et la brunette, elle, restait là, sans bouger. Que pouvait-elle faire de toute manière ? Partir en courant au risque de tomber dans les bras grands ouverts de ses poursuivants ? Abandonner les siens pour sauver sa misérable vie ? Non, jamais.

" Bordel, ils sont trop nombreux. "
" Il faut qu'on parte.. Tout de suite. "

Bien évidemment, c'était plus simple à dire qu'à faire.

" Mama ! il se passe quoi… ça… ça fait peur ! "

Charly était terrorisé, comme eux tous ; et rien que pour ça, la Lockwood ne les pardonnerait jamais. S'en prendre à elle était une chose, mais aux siens.. Sa famille avait été détruite, brisée, puis refondée. Elle n'avait plus qu'eux et jamais elle ne pourrait tolérer de les voir disparaître. Serrant le poing, Nora était désormais prête à se battre à nouveau. Qu'importe l'issue de ce combat.

" Écoute, tu vas rester avec Jean d’accord ! Il va te protéger, vous allez vous cacher d’accord ? "

La scène qui se joua alors sous les yeux de la Vagabonde lui brisa le cœur. Voir cette mère offrir un tricoter à son fils dans le but de le réconforter aurait pu l'attendrir, mais pas dans une situation comme celle-ci. D'un coup, de nouvelles détonations se firent entendre et des cris également ; dont ceux de certains de leurs compagnons. Le chaos. Lorsque l'égyptienne se redressa, le regard sombre, Nora entrouvrit les lèvres, prête à lui communiquer son intention de prendre les armes pour repousser l'ennemi. Tout du moins, c'était sans les ordres de sa protectrice.

" Veille sur lui aussi. Je compte sur toi. "
" Ellie attends ! "
" Tracez ! je vous rejoins…! "
" Arrête ! Ne ! "
" ELLIE ! "

Mais c'était déjà trop tard. Oh, non, la chasseuse de prime n'était pas encore partie au combat ; c'était pire que ça. D'un coup, un sombre nuage de fumée s'était levé dans la pièce, forçant la Vagabonde à lever une main devant sa bouche pour ne pas suffoquer. A cause de cette brume opaque, la jeune femme ne voyait pas à un mètre devant elle ; pourtant, il lui fut encore possible de voir l'ombre d'Ellie se détacher au beau milieu de ce foutoir.

" FONCEZ !!! "

Non, elle ne pouvait pas lui demander ça. L'exorciste en fuite se devait d'apporter son aide, ne pouvait pas les abandonner, l'abandonner elle après tout ce qu'elle avait fait pour l'aider. Pourtant.. La bohème ne pouvait laisser Charly et les autres ; il n'était pas impossible qu'ils tombent sur des membres de Central. Puis, Nephthys avait également une innocence et cette brume pouvait jouer en sa faveur. C'était dur, terriblement dur de prendre une décision ; mais elle n'avait pas le choix. Les autres comptaient sur elle.

" Promet-nous de nous rejoindre au plus vite. " souffla-t-elle, la gorge douée et la voix déchirée par le chagrin et la peur.

Puis, sans un mot de plus, l'Âme Errante adressa un regard à Jean ; lui seul pouvait les aider à sortir de là. D'un coup, il partit alors dans la brume, savant exactement où il allait. Un dernier cri s'échappa de la gorge de Charly, tandis que sa main se tendait en direction de l'Ombre de sa mère.

" MAMA ! "

Ensuite, plus rien ; seulement le bruit de leurs pas. Dans le fond, les cris et les coups de feux continuaient de résonner, mais plus personne n'y faisait vraiment attention. Il fallait absolument se sortir de là ; mais ne pas s'éloigner trop du camp, au risque de ne plus jamais retrouver Nephthys.

Elle devait les battre et rejoindre sa famille. Il ne pouvait en être autrement. ... N'est-ce pas ?





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Sam 14 Fév - 12:16
Chemins croisés
feat. N. Lockwood & N. Em Beth
Une vie sans émotion est une vie perdue Roger Fournier

Il l’avait eu dans sa ligne de mire mais seulement quelques secondes, à peine. Le coup de feu tiré par un de ces compagnons avait semé la zizanie chez ces gitans qui – désormais – courraient dans tous les sens et tentaient – tant bien que mal – d’échapper à leur sort ; d’échapper à la Mort. Cependant, les membres de Central étaient venus en nombre, cette fois-ci. Ce n’était pas seulement Gregory contre Nora ; loin de là. « Elle est là ! … Ah non ! » fit un Corbeau novice. La demi-portion n’en avait que faire. C’était à lui de retrouver l’Exilée. C’était à lui et lui seul que revenait cette mission. C’était lui qui devait la remplir. La honte s’abattrait sur lui, l’élite de l’élite, si c’était quelqu’un d’autre qui venait à maîtriser et à ramener la Vagabonde.

Le nain absolu se mit à marcher rapidement dans le camp des gitans. Il se devait de la retrouver et avec tout ce monde-là ; s’il se mettait à courir, il la manquerait. C’était certain. D’un œil le plus avisé possible, Gregory la chercha du regard. Où pouvait-elle bien être ? Chaque gitan qui passait à côté de lui se voyait « scanné » ; yeux bleus, longue chevelure et visage angélique : c’étaient les critères qu’il cherchait tant bien que mal dans cette foule de personnes. Mais quoiqu’il fasse, il ne la trouvait pas ; c’était comme si elle s’était volatilisée.

Un des membres de Central lança un de ces ustensiles de guerre ; un nuage de fumée se créa sur le camp de gitan et s’y propagea. Quel était l’abruti qui venait de faire une connerie pareille ? En tout cas, une chose était certaine : l’Exilée, la Vagabonde avait disparue ! Cela signifiait alors qu’elle se trouvait dans ce nuage de fumée si sombre que l’on y voyait que trop peu. Sans même réfléchir un seul instant ; le Corbeau apposa un talisman sur sa paume et une fois relativement proche – mais aussi suffisamment éloigné – Gregory laissa le torrent de flammes se déverser sur cette zone brumeuse.

« Je sais que tu es là ! » s’écria-t-il à l’intention de Nora qui – sans qu’il ne le sache – était déjà bien loin.

Pourtant, il y eut bien quelqu’un qui en sortit. Une jeune femme qui courrait dans une direction particulière : lorsqu’il se mit à la pourchasser il comprit qu’elle allait retrouver les tentes. Y avait-il quelqu’un à l’intérieur de celle dans laquelle elle rentrerait ? Sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, Gregory Baekeland était entrain de faire une fixette sur la Vagabonde et cela avait rapidement tourné à l’obsession. Néanmoins, c’était ainsi qu’était l’élite de l’élite. Jamais une seule mission ne devait être abandonnée ou bien être un échec.

Pourtant, aujourd’hui, cette mission en serait un. A moitié. Car un lot de consolation allait bientôt se loger dans les griffes de Gregory.

Rien courut le plus rapidement possible. Et dans l’espoir d’obtenir des informations pour capturer définitivement Nora Lockwood ; la demi-portion lança un Shibari Bane dans la direction de la jeune femme à la chevelure d’ébène. Jamais il n’avait autant désiré que ce sort marche à la perfection. Peut-être que dans sa course effrénée, Gregory manquerait sa cible… N’oublions tout de même pas qu’il fait parti de Central où l’échec n’est pas toléré.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mar 12 Mai - 11:51




Terminus





Être la proie n'était pas facile pour celle qui avait l'habitude de traquer... mais voilà qu'elle se retrouvait au coeur de l'attention. Acte idiot, sans doute, pourtant, elle n'avait pas hésité un seul instant, et ce, pour sauver les êtres qui lui étaient chers... Charlie... Nora... Jean... Tous les autres... Aucun ne devait mourir... Elle ne le supporterait pas. Jamais.  

Ainsi, elle courait, espérant trouver son arme, mais craignant de se faire ligoter à chaque seconde... Toutefois, à force d'analyser les différentes scènes de traques qui se déroulaient sous ses yeux, Ellie dut constater que les armes utilisées par l'ennemi n'était pas franchement très... habituelles.

Peut être que courir ne valait pas si bien le coup au final... Surtout qu'elle percevait un des traqueurs sur ses talons...

** Maintenant **

Ralentissant légèrement sa course, l'Egyptienne se concentra pour activer son pouvoir étrange, comme pour agir dans un dernier acte désespéré.  Se tournant alors vers la silhouette qui la poursuivait en braquant le filament noir étrange qui luisait au bout de son poignet, elle vit alors un étrange pouvoir lui foncer dessus.

** merde !**

Sans avoir le temps de dire ouf, Ellie fut alors mise à terre comme un vulgaire sac à patates. Poussant un cri de rage en se tortillant, elle sentit alors ses forces l'abandonner doucement... Elle en avait trop fait, la pression retombait littéralement... Ses blessures la lançaient, et un flot d'émotions l'assaillaient...

Son sacrifice, la perte des autres... Le visage de Nora, les rires de Charlie... Tout cela allait lui manquer... mais elles allaient les retrouver... Elle en fit le serment avant de sombrer dans les abysses d'épuisement.

Fiche par (c) Miss Amazing
L'Esprit Libre

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Nephthys Em BethL'Esprit Libre
...


▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 66 ▐ Autres Comptes : Olya - Mathilde - Mona
Féminin
▐ RPG Age : 29 ans
▐ Personnalité : Spéciale
▐ Parcours RP : ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Dim 24 Mai - 23:11

Fuite


" Le bonheur fuit celui qui le cherche. "


Il faut qu'on parte, vite, que les bohèmes soient en sécurité, que tout le monde s'enfuit de cet endroit, que Charly aille bien coûte que coûte, et qu'Ellie nous rejoigne dans la foulée. Si je lui fais confiance ? Totalement, oui. Si je leur fais confiance, à eux, aux hommes de Central ? Pas le moins du monde. J'ai peur, je suis terrifiée de ce qu'ils pourraient lui faire, leur faire, à ma famille, ceux qui avaient fini par me retrouver, pour finalement tomber sous les coups de ces chiens. J'ai peur, peu qu'il leur arrive quelque chose par ma faute. Mais je ne peux qu'espérer et fuir, pour protéger Charly, ainsi que Jean, et d'autres ; mais surtout, pour que le sacrifice d'Ellie n'ait pas été vain. ... Je t'en supplie, reviens-nous vite.


Boum. Boum. Et encore boum. De nouveaux coups de feux retentirent dans le petit camp de bohèmes de Varsovie. Il fallait fuir, vite, sans quoi la mort allait tous les prendre.

Rapidement, un petit groupe composé de bohèmes de Montmartre mais aussi de l'Empire Russe quittèrent la pièce à vivre totalement remplie de fumée. Il fallait faire vite, sortir de cet enfer avant que leurs ennemis ne se rendent compte de leur disparition, ou ne puissent les retrouver grâce à leur vision retrouvée. Les fuyards avaient un avantage considérable : ils connaissaient l'endroit, ses couloirs ainsi que ses différentes sorties ; leurs ennemis, non. Malgré tout, la peur était omniprésente. Pourquoi les avait-on attaqué ? Mis à part la Vagabonde et sa marraine, personne ne semblait le savoir, pas même Jean. Alors, autour d'eux, ça criait, ça hurlait, ça tombait, ça s'arrêtait pour aider les éventuels blessés, du coup, ça empêchait les autres d'avancer, ça en blessait d'autres, et ainsi de suite. Un mot aurait suffit à décrire cette scène. Chaos.

Toutefois, un cri différent des autres finit par faire tourner la tête de certains des membres du groupe. Quelqu'un venait de les appeler, de les héler : Jean.

" Venez par ici ! " leur cria-t-il tout en ouvrant une porte menant à l'extérieur.

Ni une, ni deux, la plupart des gens hélés n'attendirent pas un instant pour le suivre, afin de s'engouffrer dans la nuit noire de la ville. Dehors, on entendait encore des cris, mais très vite, le groupe se dispersa aux quatre coins des ruelles. Mieux valait éviter de rester groupés et de se faire remarquer. Ce fut ainsi que dans la panique générale, Jean, Nora et le petit Charly disparurent dans les rues, sans prendre le temps de regarder derrière eux. Nephthys se devait de les rejoindre, vite. Incapables de quitter la ville pour le moment, de peur de l'abandonner derrière eux, la petite troupe ne commença à ralentir qu'une fois le camp bien loin derrière eux.

Et depuis tout ce temps, personne n'avait osé parler, ni même pleurer, voire même respirer. Rien, mis à part la peur et l'angoisse. Mais très vite, une fois que le calme revint, une nouvelle tornade souffla sur la ville ; ou tout du moins.. sur les deux rescapés.

" Où.. où est-ce qu'on va.. Et.. Et Mama.. ? " sanglota alors le petit bohème.

Un nouveau silence.

Incapable de dire quelque chose sur l'instant, la parisienne porta alors son attention sur le petit garçon blottit dans les bras de l'ainé de la bande. Si cette attaque avait été terrible pour les bohèmes, Nora n'imaginait ce que ça avait pu être pour le bambin. Déglutissant, elle finit néanmoins par réussir à afficher un léger sourire, puis à poser sa main sur la tête de son petit protégé.

" Ne t'en fais pas, elle va nous rejoindre dés que tout le monde sera en sécurité. " lui répondit-elle, la gorge nouée, " J'en suis certaine. "

Ou tout du moins, elle ne pouvait que l'espérer. Qui sait ce que les gens de Central étaient capables de lui faire. L'Âme Errante n'avait pas oublié ce corbeau qui l'avait attaqué, ni même cet enfant pleurant dans la nuit. Central était et resterait une menace, quoi qu'il arrivent.

Ils reprirent leur chemin.


Fin du Rp pour Nora.




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Ganuguryonu-chan† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1123 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Watashi wa Ganuguryonu desu !!
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Mer 27 Mai - 10:22
Chemins croisés
feat. N. Lockwood & N. Em Beth
Une vie sans émotion est une vie perdue Roger Fournier

Si Gregory avait eu Nora pendant quelques instants dans son champ de vision, c’était bien tout ce à quoi il pouvait espérer. Car à peine une seconde plus tard, elle avait disparue ! Toute cette populace qui courait dans tous les sens, avec tous ses membres de Central, tous ces corbeaux, on n’y voyait plus grand-chose. Il n’y avait que la panique et la volonté de survivre ; un instinct animal bien inutile dans cette situation et surtout face à Central ; surtout face à lui. Le problème était qu’à part son petit groupe, personne n’était venu à la recherche de la Vagabonde comme on se plaisait à l’appeler. Personne. Tous avaient une autre cible. Et ça, Rien ne le comprit que trop tard.

Pour la toute première fois, il se sentit plus ou moins stupide.

Ce ne fut que lorsqu’on l’interpella, et lui signala une cible parmi tant d’autres que « l’Elite de l’Elite » fut réellement utile. Une jeune femme, courant comme si sa vie en dépendait, alors qu’en réalité elle tentait peut-être autre chose, chevelure plutôt longue et foncée, imposante de par sa présence était cette proie dont il devait s’emparer. Ce serait tellement simple de la capturer qu’il n’eut qu’à exécuter le talisman du shibari. Ce fut bien ce que l’on lui avait conseillé de faire. Inutile de réfléchir pour se dire que c’était une exorciste qu’il fallait à tout prix ramener. A chacun ses missions, et Gregory allongerait sa liste de palmarès. Car il vint à conclure une affaire différente de la sienne.

Ce ne fut pas pour autant qu’il laissa tomber sa chasse personnelle. Ce dossier qu’il faudrait également clôturer ; la capture de Nora Lockwood. Elle avait filé. Pour le moment. Mais elle ne s’en sortirait pas ainsi. Malgré tout, le Nain se mit à la chercher dans les environs, parcourant autant de superficie qu’il le pouvait en passant par les coins d’ombres sans se faire remarquer.

Mais rien. Nulle part. La Vagabande avait prit la tangente avec brio. Le petit homme serra des poings… Comment diable cela pouvait-il être possible ? Elle se foutait de lui ! C’était impossible autrement !

Gregory rentra les mains à moitié pleine, ou à moitié vide… La déception s’était inscrite dans son crâne et il en voulait au monde entier.

C’était un enfant en plein caprice.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Chemins croisés [Pv. Nephthys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chemins croisés (OS smac)
» Chemins croisés [PV Rose, Alice, Break]
» A la croisée des chemins... de fer ! [FZ-150]
» A la croisée des chemins
» [Important] : La Croisée des Chemins de Vie

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Russie-
Sauter vers: