Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Que justice soit faite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Que justice soit faite
Dim 7 Déc - 1:28
A Salzbourg, certaines rumeurs disaient qu'un monstre avait été relâché en pleine nature. Quinze morts en moins d'une semaine... Un bilan effroyable, des crimes inhumains. Et en effet, ce n'étaient pas des humains qui avaient fait cela. Des akumas, tristes machines du Comte Millénaire, semaient la peur et le chaos dans cette ville, engendrant par la même occasion de nouveaux congénères.
Et pourtant, depuis l'arrivée d'une personne en uniforme noir, les attaques avaient été moins fréquentes. Et désormais, elles s'étaient presque arrêtées.

Pourtant, Soren savait qu'il restait un akuma. Il avait réussi à les repérer, et à en dénombrer quatre de niveau un -heureusement, sinon, cette mission aurait été au-dessus de ses forces. Mais ils s'étaient dispersés, et, reprenant forme humaine, ils s'étaient parfaitement camouflés dans la foule. Il fallut plusieurs jours au blondinet pour débusquer trois d'entre eux et les éliminer.
Mais il en manquait un seul. Et l'exorciste était persuadé qu'il s'agissait de l'homme qui se trouvait à quelques mètres devant lui.

Cela faisait maintenant plusieurs minutes qu'il le suivait discrètement sans se faire repérer. Il avait attendu que la lune brille haut dans le ciel : ces akumas attaquaient la nuit. Si Soren avait trouvé cet individu suspect, le fait qu'il sorte seul dans la nuit sans aucune raison apparente le rendait encore plus louche.
Finalement, l'homme s'était arrêté dans un chemin sans issue, à l'abri des regards. C'est alors que l'adolescent vit enfin ce qu'il voulait voir depuis plusieurs jours. Une étoile apparut sur le front de l'homme, alors que son corps se modifiait rapidement. En un instant, le civil à l'air innocent se transforma en machine sanguinaire. Pour le monstre, c'était l'heure de la chasse.

L'akuma rebroussa chemin et passa devant l'exorciste caché sans le voir. Attendant le bon moment pour être parfaitement derrière l'akuma et être à bonne portée, il allongea son fouet et l'abattit sur la machine du Comte. L'akuma fut pulvérisé dans une explosion de gaz.
Enfin, le dernier akuma était éliminé! Sa mission était terminée désormais. S'il  avait toujours peur de se retrouver seul en mission, tout s'était parfaitement déroulé cette fois-ci. Désormais, il n'avait plus rien à faire ici.
Mais à peine fit-il quelques pas qu'il vit une femme arriver en courant vers lui. Lorsqu'elle vit le blondinet, elle s'arrêta un instant pour reprendre son souffle.

-Franck... L'homme qui est allé là-bas... Où est-il passé? Vous l'avez suivi?
-Eh bien...

Mais elle ne laissa pas l'exorciste finir sa phrase, et se dirigea vers l'endroit d'où il venait... et fut horrifiée en voyant la fumée.
Plus de traces de Franck, pas même un cadavre, simplement un gaz toxique, dernier vestige de  l'akuma.
Alors dans la nuit retentit le cri désespéré de la femme. Soren se précipita vers elle, voulant l'éloigner du gaz toxique, mais elle lui aggrippa violemment le bras.

-C'est vous! Vous qui avez tué Franck! Avouez, je vous ai vu, vous l'avez suivi! Pas de corps, une épaisse fumée... Comme les autres meurtres! Mais cette fois-ci, je vous tiens démon!

Mais de quoi parlait-elle!? Tous les autres meurtres avaient été commis par des akumas! Et il venait justement d'éliminer ces akumas! Mais comment expliquer tout ca à quelqu'un qui n'avait sans doute jamais entendu parler de l'Ordre Noir...

-V-Vous faites erreur! C'est un malentendu, ce n'était plus Franck, c'était un akuma! Et, euh... Regardez, cet emblème, il prouve que je suis un exorciste, et que j'élimine ces akumas!

Pour appuyer ses paroles, il avait montré le rosaire, sur son uniforme. Mais la jeune femme n'y prêta même pas attention, et continuait de l'accuser. Bientôt, d'autre personnes arrivèrent, sans doute alertées par le cri et le bruit de l'explosion. Avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche, elle leur expliqua la situation -de son point de vue-, et Soren fut très vite accablé d'accusations. Personne n'essayait de l'écouter, ils étaient tous trop heureux de tenir enfin un coupable sur qui se venger.

-Appelez la police! On tient notre coupable!

La police!? Non, ce n'était pas le moment de se faire jeter en prison, surtout pas pour avoir fini son travail! Il regarda alors le toit, et eut unee idée. S'il s'y accrochait avec son fouet, il pourrait s'enfuir...
Remarquant son comportement suspect, deux hommes lui attrapèrent les bras, l'immobilisant totalement. Paniqué, le blondinet essaya de réfléchir à une solution. Il ne pouvait rien faire dans l'immédiat, au risque d'aggraver sa situation, et parler ne servait visiblement à rien. Il devait demander de l'aide. Oui, s'il appelait l'Ordre Noir, ils enverraient sûrement quelqu'un pour le chercher et pour tout expliquer. Lui ne pouvait même pas parler, il semblait être devenu le coupable idéal. Soren se retourna alors vers son golem.

-Ici Soren Duchateau! J'ai fini ma mission, mais... J'ai un gros problème, on veut me jeter en prison... S'il vous plaît, venez m'aider... Mais surtout, quoi qu'on vous dise, il s'agit d'un terrible malentendu...

C'est alors qu'une main s'empara du golem, lui coupant au passage tout accès à son seul secours.

-A qui tu parles, petit? Personne ne pourra t'aider, tu es cuit, cette fois.

Paniqué, Soren regarda autour de lui: partout on le désignait du doigt. Oui, décidément, si on ne venait pas vite le chercher, il allait avoir de sacrés ennuis... Mais pourquoi réussissait-il toujours à se mettre dans le pétrin?
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Mer 10 Déc - 17:27
Les créatures du Comte sont partout, parmi les humains, au sein de la population. Dans les classes ouvrières comme dans les élites aristocratiques. Ce sont les instruments macabres, d'une famille mais surtout de l'être qui a déclaré la chasse à Dieu. Cachés parmi les hommes, les akumas attendent et évoluent pour devenir de plus en plus puissant. Et doivent pour cela massacrer les humains qui les entourent. Et dans certaines parties du monde, des villes entières étaient devenus de vraies ruches où les akumas pullulaient et dominaient les humains encore en vie.

En Europe la ville de Salzbourg contrôlait par Siegfried, était sur le point de devenir un nid à akumas. Les machines se développaient de manière propice, décimant la population locale sans aucune restriction. Le Noé de la justice qui veillait sur les akumas de la ville prenait un plaisir fou à écouter les cris d’effroi et de terreur lorsqu’un des serviteurs du Comte massacrait ces pathétiques humains.

Ainsi depuis deux semaines on entendait parler des meurtres qui avaient été perpétré en toute impunité. Les autorités locales étaient à cran, et le mécontentement de la population commençait à se faire sentir. La police avait investi des moyens considérables pour retrouver le coupable ou plutôt un coupable, car elle ne possédait aucune piste qui puisse la mener à un quelconque suspect.

Cela devait faire plusieurs jours que Siegfried recevait dans son bureau le même cortège de haut-dirigeants de la ville, et tous avaient les mêmes questions sur les lèvres.

- Où en est l’enquête votre honneur ? Allez-vous enfin arrêter un suspect ?

Siegfried qui ne voyait en eux que des êtres chétifs, craignant qu’une révolte populaire n’éclate à cause de l’incompétence des autorités locales. Ce dernier prenait d’ailleurs un malin plaisir à les dominer en imposant sa personne par la crainte et la force. Ainsi le juge répondait avec le même air détendu, face à ses interlocuteurs dont la tension était perceptible.

- Allons Messieurs, rien ne sert de presser la justice… Laissez la faire ce qu’elle a à faire et les résultats viendront en temps voulu, seulement je vous demanderais de me laisser gérer toute cette affaire. Auquel cas je doute fort que vous en ressortiez  saufs, car je pense que les habitants de la ville n’apprécieront pas d’apprendre que vous étiez responsables du bâclage de cette affaire….

Chaque visage qui faisait face au juge se crispait en entendant sa réponse. Aucun n’avait aimé écouter Siegfried leur faire de menace de manière implicite. De son côté le jeune homme sourit et continua à profiter du chaos qui régnait sur la ville.

Cependant le Noé eut la désagréable surprise de voir que les akumas, qu’il avait implantés dans la cité, disparaissait un à un de jour en jour. Il était alors devenu évidant pour Siegfried, qu’un exorciste était arrivé à Salzbourg pour éliminer les créatures du Comte.  Le juge décida alors de laisser faire l’exorciste, car il ne voulait pas affronter cet inconnu de manière direct.

Petit à petit il ne resta plus que quatre, trois, puis un akuma cachait parmi les habitants de Salzbourg. Siegfried était dans un fauteuil en face d’un feu de cheminée, la chemise ouverte à moitié et un verre de vin à la main. Il réfléchissait à ce qu’il allait faire de l’exorciste, car il ne pouvait pas le laisser sortir de sa ville.

Cependant le juge fut sorti de sa réflexion par son majordome qui lui remit un message, qu’il qualifiait de la plus haute importance.

- Maître Richter, j’ai ici un message qui vous ait adressé.

- Et quel est ce message Jürgen ?

- Il semblerait que la police a arrêté un suspect dans la série de meurtre qui touche la ville. Et ce dernier prétend être un exorciste.

Siegfried serra sa main droite en apprenant la nouvelle, il serra avec une telle intensité que le verre de vin explosa dans main. Un mélange de sang et de vin coulait le long de sa main, tandis qu’un sourire mauvais orné son visage. Le Noé de la Justice jubilait au fond de lui-même, car il n’avait plus à se fatiguer pour capturer ce maudit exorciste. Il ne restait plus qu’à faire payer ce partisan de Dieu avant que l’ordre ne l’en empêche.

- Tiens donc… Comme c’est intéressant un exorciste perdu dans ma ville se fait capturer par ses semblables. Comme c’est ironique… Jürgen,  faites parvenir ces instruction au directeur de la prison. Dites-lui de confisquer tous les biens de ce soi-disant exorciste, absolument tout. Et qu’il soit interrogé dans les plus brefs délais, les policiers ont carte blanche. Le procès de ce meurtrier se déroulera dès demain...


- Comme vous voudrez monsieur…

Le majordome de Siegfried disparu, tandis qu’il se leva pour mettre son manteau. Puis lorsqu’il fut certains d’être seul, le jeune homme éclata de rire. Il partit alors de son manoir à pied afin de se rendre en ville. Siegfried avait en tête de créer quelques akumas, car après tous les Salzbourgeois venaient de lui livrer la tête de Soren sur un plateau d’argent. Siegfried avait déjà hâte d'admirer le corps de Soren balancer au bout d'une corde.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Que justice soit faite
Dim 8 Mar - 19:26
Spoiler:
 

Je regarde les nuages se promener avec paresse dans le ciel, y cherchant des formes. Là un navire, ici un dragon, là bas un chat. Je ferme les yeux et me laisse bercer par le bruit du vent dans les arbres un peu plus bas. Il vient aussi sur le toit, jouant avec mes cheveux. Malgré sa force, je n'ai pas froid, frappée par les rayons doux et chauds du soleil. Je me laisse aller et me détends, fredonnant même un air que j'ai entendu de nombreuses fois étant enfant. Tout est parfait. Je ne me suis pas perdue, je n'ai pas bu de potion bizarre me faisant rapetisser, je n'ai pas mal au dos et je n'ai croisé aucun scientifique fou. J'ai même penser à mettre des chaussures pour une fois, m'évitant de m’écorcher les pieds sur le toit comme la fois passée, avec Zedd. Oui, tout est parfait. Enfin, jusqu'au moment où un homme me sort de ma rêverie en hurlant.

«  Descendez de là, vous avez du boulot. »

Je sursaute en l'entendant, manquant de glisser. Je m'étire, me redresse et le regarde. Il a l'air en colère. Pourquoi ? Je n'ai encore rien fait!  Bah, tant pis. Peut être qu'il a toujours l'air contrarié. Enfin, c'est quand même triste pour lui. Bref.
Je me lève et marche doucement jusqu'au balcon où il se tient, essayant de ne pas tomber. Puis j'escalade le mur et descend jusque lui.

«  Je vous suis.

- Vous aviez pas encore plus haut pour vous cacher ? Je vous ai cherché partout. C'est important ! »


Je me raidis au mot « important ». Ce pourrait il que quelque chose de grave soit arrivé ? Pourvu que ça ne concerne pas mes amis. Je marche à ses côtés jusqu'au bureau de Komui. Ou plutôt, c'est lui qui me suit, m'appelant de temps en temps pour m'indiquer le chemin.

J'arrive dans le bureau de l'intendant, le souffle court à cause de la marche rapide et de l’inquiétude. Il m'invite à m’asseoir, mais je décline, préférant rester debout, me dandinant d'un pied sur l'autre.

«  L'un de nos exorciste en mission nous a envoyé un message de détresse dans la matinée. Il faut tout de suite que vous alliez en Austro-Hongrie, à Salzbourg, pour l'aider... »


Je n'écoute pas la suite du message, partant en courant chercher mes affaires. Arrivée dans ma chambre, j'attrape mon manteau de l'Ordre, mon arc et un sac dans lequel je mets quelque bricoles qui pourront m'être utiles. Puis, toujours en courant, je traverse l'Arche direction Salzbourg.

J'inspecte la ville à la recherche d'un indice. Des éventuelles traces de combat. Il faut que je retrouve l'autre exorciste, pour lui venir en aide. Mais plus j'avance dans les rues de la bourgade austro-hongroise, moins je ne vois de signes de lutte. Je m'arrête sec. Puis quelque chose me rentre dans la tête. Lorsque je me retourne pour voir ce que c'est, j'ai un petit mouvement de recul. Une espèce de boule ailée se tient juste là. Je marche à reculons, et la vois qui me suit. Mais qu'est ce que c'est ?? Le pire, c'est lorsqu'elle se met à me parler. Ou plutôt, Komui me parle au travers du machin en fer.
Il commence à m'expliquer un truc, mais je lui coupe la parole.

«  Il n'y a aucune trace de combat, êtes vous sure que je suis au bon endroit ? »


L'intendant soupire.

«  Si vous m'aviez laissé vous expliquer, vous sauriez. Soren Duchateau est au cœur d'une erreur judiciaire. Vous devrez témoigner à son jugement demain. Les autorités locales le pense responsable de plusieurs meurtres commis. Alors qu'il ne faisait que remplir sa mission et tuer quelques akumas.  Des questions ?
- Hum... Non, je ne pense pas. Ah si ! C'est quoi ce truc volant ? »


Nouveau soupire de mon correspondant.

«  C'est un golem. Je vous en ai parlé le jour où vous êtes arrivée. »

Oh... Je crois que j'étais tellement absorbée par la contemplation de tout ce qui m'entourait, que du coup je n'ai pas tout écouté. Sans parler de l'excitation d'être devenue une Exorciste. Ou de la fatigue du voyage. Je me frotte les cheveux gênée.

«  Désolée. Du coup, je n'ai pas d'autres questions. Merci.
- Très bien. Je vous retrouve demain soir alors, en compagnie de Monsieur Duchateau pour votre rapport. Bon courage mademoiselle Roussel. »

J'effectue une espèce de salut militaire, puis repars en marchant dans les rues. Il faut que je trouve le commissariat. Que je leur demande l'heure de l'audience demain, et comment je dois faire pour témoigner. J'essaie de demander mon chemin, mais ne parlant qu'anglais et français, c'est assez compliqué. Finalement, après avoir interrogé un professeur, je finis par trouver le poste de police.
J'entre et m'avance pour m'adresser à l'un des officiers. J'espère qu'au moins une personne parle autre chose qu'allemand. A priori, il y a bien une personne qui baragouine un peu en Anglais. Mais elle est introuvable dans le poste. Je l'attends donc, admirant l'infâme tapisserie couvrant le murs.
Enfin, l'officier tant cherché arrive. Je commence donc à lui expliquer la raison de ma venue, parlant doucement pour qu'il comprenne. Surtout que mon accent français n'aide pas beaucoup.
Il réussit à comprendre et se braque d'un coup, appelant ses collègues en renfort. Je ne saisis pas du tout ce qu'il se passe. Ai-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?

«  Vous êtes sa complice ? »

J'ouvre de grands yeux ronds.

« Quoi ?? Non. Je ne suis la complice de personne. Et il n'est pas coupable. Je viens juste pour témoigner demain. »

Les hommes dégainent leurs armes et s'approchent de moi. Je recule donc, en direction de la porte. Mais on dirait que ce n'est pas suffisant. Alors je bande mon arc à mon tour. Je n'ai pas du tout prévu de leur faire du mal, juste les effrayer pour essayer de leur expliquer. Et j'y arrive. Un silence de mort rempli le commissariat.

«  Je ne vous ferai rien. Je vais sortir, et demain j'irai au tribunal. Il me faut juste l'heure, s'il vous plaît. »

L'homme parlant anglais me répond. N'ayant plus aucune raison de rester. Je tire une flèche au hasard, au dessus des têtes des officiers pour faire diversion et m' enfuit en courant.
Après un tel incident, il serait risqué de prendre un chambre dans un auberge. Tant pis, je dormirai sur un toit.




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Dim 15 Mar - 18:23
Tout se passa bien trop vite pour Soren. Sans même qu'il ne puisse se justifier, tout le monde l'avait désigné comme le coupable idéal. L'exorciste avait bien essayé de leur expliquer toute la situation, mais à peine commençait-il à parler des akumas que quelqu'un commençait à se moquer de lui et de ses “histoires fantaisistes” et le reste de la troupe le raillait de plus belle.  Le blondinet avait essayé en vain de couvrir les voix qui l'accusaient mais il fallait de toute façon se rendre à l'évidence: accablés et effrayés par cette série de crime, les habitants de Salzbourg ne cherchaient qu'un bouc-émissaire sur qui se venger et déverser toute leur haine. Finalement, ça aurait tout aussi bien pu être n'importe qui. Mais bien sûr, il a fallut que ça tombe sur lui.

Le blondinet se glaça en voyant des hommes en uniforme se frayer un chemin parmi la foule pour arriver jusqu'à lui. Finalement, les policiers étaient bel et bien venus l'emmener.
L'un d'eux s'arrêta devant le français et l'examina de la tête aux pieds, perplexe.

-C'est ce gamin, le meurtrier?
-Non, je...
-Oui c'est lui! Je l'ai vu!

Un vacarme incompréhensible s'éleva alors que chacun exprimait à sa manière son appui pour la femme. Le “meurtrier” fut alors plaqué au mur puis sentit qu'on lui passait les menottes. Presque inerte, il se laissa faire sans broncher. Se débattre ne servirait à rien, et utiliser son innocence ne ferait qu'aggraver son cas. Il avait déjà contacté l'Ordre Noir, et le jeune exorciste espérait qu'ils allaient lui apporter de l'aide. Quand à lui, il pourrait s'expliquer avec les policiers une fois au commissariat. Au moins, là-bas, il n'y aura pas de foule enragée l'interrompant à chaque fois qu'il ouvrait la bouche.
Les policiers commencèrent à le fouiller, et Soren ne put réprimer une grimace lorsqu'ils s'emparèrent de son fouet.

-Un fouet? Plutôt bizarre pour un gamin comme toi, de se balader avec ça.

Soren voulut protester en voyant son innocence se faire confisquer comme un banal objet. Si des akumas arrivaient, menotté et désarmé, il ne pourrait rien faire. Mais protester ne ferait qu'attirer les soupçons, et pour l'instant, il devait juste coopérer. Il était persuadé qu'une fois au commissariat, les policiers voudraient bien l'écouter et croire ce qu'il leur dirait.
Après s'être emparé de son golem -qui suscita bien des interrogations- les policiers emmenèrent le blondinet jusqu'au commissariat, là où il allait enfin pouvoir se justifier.

Et pourtant, maintenant qu'il était dans le bureau de l’inspecteur, sur le point d'être interrogé, Soren était beaucoup moins sûr de lui. Il avait naïvement pensé que les policiers allaient au moins l'écouter avant de le juger, mais il s'était trompé: le blondinet avait bien remarqué les regards noirs qu'on lui lançait. Il avait même entendu certains l'appeler “le meurtrier”, comme si son jugement ne laissait aucun doute.

-Alors, qu'est ce que tu as à dire pour ta défense?

Le jeune exorciste sursauta, revenu brusquement à la réalité par la voix agressive de son interlocuteur.
Ça y est, c'était maintenant ou jamais. Il devait tout leur raconter à propos des akumas, ce serait peut être difficile à croire, mais il devait tout de même essayer. Après tout, les policiers n'avaient aucune preuve concrète de la culpabilité de l'adolescent, à part le témoignage un peu exagéré d'une femme.

-Ecoutez, je sais que ça risque d'être difficile à croire, mais vous devez m'écouter. Je ne suis pas le meurtrier. Le meurtrier, ou plutôt les meurtriers, sont des akumas. Et moi, je suis un exorciste, j'élimine les akumas, et...
-Akuquoi?

Alors Soren se mit à tout expliquer sur la Guerre Sainte, les exorcistes et les akumas, ni plus ni moins que ce qu'ils devaient savoir. Après tout, avec la menace du Comte Millénaire qui se faisait de plus en plus grande, ils ne pouvaient plus rester dans l'ignorance.

Une fois son récit terminé, le policier regarda Soren d'un air grave, semblant plongé dans une profonde réflexion. Le français poussa un léger soupir de soulagement. Finalement, ils allaient peut être le croire...
Mais il ne fallait pas crier victoire trop vite, car brusquement, l’inspecteur se mit à éclater de rire, sous les yeux ébahis de l'exorciste.

-Exorciste? Akuma? Franchement, c'est la première fois qu'un suspect me sort une histoire pareille pour essayer de s'en sortir! Tu devrais devenir écrivain, gamin!
-Quoi!? Non, c'est vrai! Réfléchissez, comment aurai-je pu tuer ces personnes alors que tout ce qu'on a retrouvé d'eux était leurs vêtements dans un nuage de fumée!
-Ça, tu devras en convaincre le juge Richter demain.
-D-Demain!?

Soren se mordit nerveusement la lèvre inférieure, paniqué. Si le procès avait lieu le lendemain, il n'était plus aussi sûr que l'Ordre Noir lui viendrait en aide à temps... Il allait vraiment devoir gagner du temps demain. Plongé dans ses pensées, le français n'entendit même pas l’inspecteur ordonner aux policiers de l'emmener, et il se fit traîner par les officiers qui le jetèrent littéralement en prison.

Assis par terre et la tête appuyée sur ses genoux, Soren broyait du noir. Il avait bien essayé d'interroger le gardien, mais il s'était heurté à un mur de silence.  Le français poussa alors un énième soupir, désespéré. De toute évidence, ils refusaient de l'écouter simplement pour pouvoir s'acharner sur un bouc-émissaire -lui en l’occurrence.
Quelques heures plus tard, des pas se dirigèrent vers sa cellule, et le blondinet releva la tête vers un policier. Il ne se doutait pas encore que ce qu'il avait tant souhaité allait se manifester. Enfin, pas vraiment de la manière dont il avait espéré.

-C'est toi le soi-disant “exorciste”?

Il avait appuyé sur le mot “exorciste” d'un air moqueur. Bien sûr, Soren ne s'attendait plus à ce que cet officier le croit.

-Euh, oui c'est moi.
-Quelqu’un est venu au commissariat et va venir témoigner pour toi demain. Elle avait un uniforme qui ressemblait au tien.

A ces mots, le visage de Soren s’éclaira d’un coup. C’était la première fois peut être qu’il était aussi heureux que l’Ordre Noir vienne le chercher.

-C’est vrai?
-Oui, et elle a même tiré une flèche dans le commissariat! Vous faites partie d’une troupe de cirque, avec votre uniforme, c’est ça?

Et en voyant le visage de l’adolescent se décomposer, l’homme ne put s’empêcher de rire avant de tourner les talons.
Tirer une flèche dans le commissariat!? Génial... Ça allait encore plus le décrédibiliser...

Abattu, le jeune exorciste posa de nouveau sa tête sur ses genoux. Son angoisse se mua très vite en peur. Même s’il savait qu’en tant qu’exorciste, l’Ordre Noir n’allait pas l’abandonner à son sort- c’était pour Soren le seul avantage à être exorciste- il ne pouvait s’empêcher d’avoir peur de ce qui l’attendait pour un tel crime: la peine de mort.
Bien que ses yeux étaient fermés, le blondinet ne parvint pas du tout à trouver le sommeil, trop angoissé par le procès, qui approchait à très grands pas...

Spoiler:
 
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Ven 27 Mar - 13:21
Un exorciste désarmé à la merci de la justice, ou plutôt de Siegfried. Le Noé de la justice avait tout fait pour que le membre de l'ordre soit isolé, et privé de pouvoir. L'Austro-hongrois se réjouissait d'avance, l'idée d'annoncer la mort d'un nouvel exorciste au Comte Millénaire. Une aubaine pour le juge, qui pouvait exécuter un de ses ennemis sans même se salir les mains. Le jeune homme était tellement impatient à l'idée de condamner cet humain, qu'il en oublia presque de dormir. Et passa la nuit à jouer du piano toute la nuit, comme pour célébrer la fin prochaine de son ennemi. C'était la première fois qu'il dédiait une chose à un humain, il avait choisi la Sonate au Clair de Lune pour l'occasion.

Spoiler:
 

-Profite de tes dernières heures exorciste... Demain sera ton dernier jour sous l'esclavage de ton prétendu dieu.

Il restait encore quelques heures avant le procès, et jusqu'ici tout se dérouler à merveille. Siegfried avait même reçu de la part du chef de la police, l'innocence du malheureux français qui gisait dans une cellule. Il avait eu dans ses mains, un fouet, une arme mortelle et fragile aux yeux du Noé que commença à serrer entre ses mains, avant de la relâcher et de la remettre dans une boîte en carton. Il n'était pas judicieux de faire disparaître l'arme du crime juste avant le procès. Non seulement, parce que la disparition d'une pièce à conviction pouvait faire voler en éclats le procès. Mais aussi parce que c'est injuste... Et que Siegfried n'avait rien d'injuste, il était la justice, il devait rendre le jugement sans corrompre la justice. Quel dommage, et dire qu'il avait l'occasion de faire disparaître une innocence en toute sérénité...

Le lendemain, alors que le Noé observait le soleil se levait, assit dans son fauteuil. Son majordome vint lui remettre les derniers avancements de l'enquête, qui avait été miraculeusement bouclée cette nuit. Toutes les preuves et témoignages tangibles avaient été recueillis afin d'incriminer directement le pauvre Soren. Le pauvre allait mourir de la main de ses propres compagnons... Siegfried l'aurait même plaint s'il ne détestait pas autant les hommes. Il était répugné de voir que les humains étaient prêts à sacrifier l'un de leur congénère par intérêt personnel. Le Noé avait bien l'intention de châtier ces impies, en commençant par les dirigeants corrompus de Salzbourg. Mais pour le moment rien ne presser, et ces pathétiques humains pouvaient toujours servir dans certaines situations.

Siegfried arpenta le dossier minutieusement, et sourit en lisant le rapport rédigé par du chef de la police. Les choses allaient dans le bon sens, puisque l'exorciste semblait bien être le meurtrier du "malheureux" Frantz aux yeux des enquêteurs. Les propos de l'accusé avaient été recopiés mots pour mot jusqu'à la virgule prête. Le pauvre accusé avait beau s'être défendu, mais personne ne semblait enclins à croire à sa version des faits. Cependant, une ombre vint se rajouter au tableau, puisqu'il apprit qu'une autre exorciste était arrivée en ville dans le but de libérer son camarade. Rousse, un uniforme identique à celui du bouc émissaire, et armée d'un arc... Cette dernière avait même tiré une flèche dans le commissariat. Sur le coup, Siegfried ne put s'empêcher de penser, qu'avec un défendeur pareil son prisonnier allait vers sa perte plus rapidement. Mais il ne pouvait pas la laisser agir librement. Il ne devait prendre aucun risqu, concernant le procès. Le juge convoqua alors un akuma, qui apparut en peu de temps.

-Maître Noé...


-Akuma, je veux que tu ailles en ville pour accomplir une mission. Il y a en ville un seconde exorciste, une fille rousse en uniforme et munie d'un arc. Tu dois l'éliminer... Tu as toute la nuit, mais soit discret, je ne veux pas que la population vous découvre. Au pire, tu élimineras les témoins...


-Bien maître Noé.

Et l'akuma repartit aussi vite qu'il était venu. Siegfried ne voulait pas laisser de chance à Soren, d'échapper à son jugement. Et puis quoi de mieux que deux exorcistes morts pour le prix d'un.

L'heure fatidique approchait à grand pas, et Siegfried se mit en route pour le tribunal. Il prit le soin d'emporter avec lui l'ensemble de ses documents, mais aussi d'invoquer des akumas, afin de rénover l'essaim qui avait été décimé. Le juge arriva un peu avant Soren, qui lui était venu sous escorte afin d'éviter que la foule de ne le lynche. Le Noé ne rencontra l'exorciste, que dans la salle d'audience où Siegfried l'attendait dans sa robe de magistrat. Une longue robe noire comme celle de la mort. Les iris de Siegfried arborèrent un éclat doré durant quelques secondes avant de retrouver leurs couleurs d'origine. Le juge était de bonne humeur, il avait hâte de prononcer sa sentence. Mais avant cela, il se devait de faire tenir un procès en bonne et dû forme. La séance était ouverte au public, qui était venu nombreux pour voir leur meurtrier se faire condamner. Des cris et des insultes fusaient à l'encontre de Soren, ce qui obligea l'Austro-Hongrois à frapper avec son marteau pour calmer l'auditorat.

-Du calme, je vous prie ! Ou nous ferons évacuer les spectateurs, et la séance se déroulera à huit-clos !

Un silence prompt s'abattit sur l'assemblée, qui ne voulait pas s'attirer l'ire du juge.

-Bien... Par les pouvoirs qui me sont conférés, et au nom de la Sainte-Couronne d'Autriche-Hongrie, je déclare cette séance ouverte. Accusé, je vous demande de vous lever.

Siegfried mit alors une paire de lunettes, et jeta un regard effrayant à Soren avant de lire un document.

-Vous êtes accusé du chef d'accusation suivant : assassinat au premier degré du citoyen Frantz [...], hier le XX octobre 18XX. Vous avez été arrêté hier en flagrant délit, dans les faubourgs de Salzbourg. La peine encourut pour un assassinat au premier degré, est la peine capitale, c'est-à-dire la pendaison sur la place publique. Le dossier qui m'a été remit par la police me fait état de plusieurs éléments... Vous prétendez être exorciste au service du Vatican, vous prétendez avoir tué une sorte de démon et que vous avez été retrouvé en possession d'un fouet... Je donne la parole à la défense pour faire état de leur l'accusé, plaidez-vous coupable ou non-coupable ? Je vous laisse la parole pour votre défense, du moins si vous en avez une...

Un large sourire orna le visage du juge, la jeune exorciste qu'il avait été mentionné dans le compte-rendu de la police n'était toujours pas arrivée... Soit elle avait été éliminée par l'akuma, soit elle avait tout simplement eu un contre-temps. Dans tous les cas, Siegfried devait juger Soren le plus rapidement possible. Les secondes étaient comptées pour le juge, Soren, et la dernière exorciste, car d'ici moins d'une heure le verdict allait être prononcé.


Spoiler:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Que justice soit faite
Mer 13 Mai - 14:21
Je déambule dans les rues de la ville, ayant auparavant pris la peine de rabattre ma capuche et de cacher mon arc sous mon manteau. J'écoute les discussions des foules, me demandant si je peux récolter quelques informations sur l'affaire qui m'a conduite ici.
Mais une autre affaire, un autre scandale est sur toutes les lèvres. La rousse et son arc.

«  Cette femme a attaqué le commissariat.
- On dit qu'elle aurait menacé les officiers.
- Il y a même des blessés...
- … et trois morts !
- Les anciens avaient peut être raison en les traitant de sorcières...
-Tout de même pas !
- Attends ! Ma sœur dont le mari de sa voisine est le frère de l'un des officiers m'a dit qu'elle avait les yeux injectés de sang et un rire démoniaque. »


Je m'arrête, hébétée par une telle description. Une peu plus, et on dira bientôt que c'était un monstre à trois têtes. Cela vient renforcer ma crainte et je décide définitivement de dormir dehors.
Je continue de marcher, cherchant un parc où passer la nuit, faisant attention à ce qu'aucun  cheveux ne dépasse.
Allongée entre les fourrées, je réfléchis au déroulement de la journée de demain. Comment je vais réussir à le défendre, moi ? Je ne connais pas grand chose à la loi... et puis, je ne parle pas un mot d'Allemand. Pour ce qui est de Soren, je suis certaine que ce n'est pas un mauvais bougre. Au contraire. Mais là non plus, je ne suis pas aidée, puisque je ne le connais pas. Il se peut même que je prononce mal son nom.
Du nerf Gwen ! On se ressaisit. Envahissant mon esprit d'idées positives, je m'endors.

Un craquement sec me réveille. Il ne m'en faut pas plus pour bondir sur mes pieds et bander mon arc. Devant moi, un homme à l'air éteint. Je bredouille des excuses lorsque l'homme devient machine.
Il est certes très impressionnant, mais je suis plus rapide. Je matérialise une flèche et vise le cœur. L'aube à peine naissante et le fait que je sorte du sommeil sont deux facteurs que je n'avais que partiellement pris en compte. Mais je ne perds pas espoir pour autant. Je créé une nouvelle flèche, évitant au passage un coup, et touche en plein dans le mille.
La machine disparaît en cendres, emportées par un coup de vent.Je rassemble mes affaires et pars en direction du tribunal.
Les craintes de l'Ordre étaient donc bel et bien fondées. Un Noé se trouve ici. D'après ce qu'on m'a expliqué, un akuma seul n'aurait jamais cherché à m’éliminer, m'empêchant de témoigner.
Arrivée devant les portes du tribunal, je remets ma tenue en place et entre.
La foule se retourne et me regarde avec l'air surprise. Je me tasse un peu, impressionnée par tous ces regards. Je n'aime pas vraiment être le centre de l'attention ainsi.
Je sonde l'Assemblée, à la recherche de Soren. Un doute me saisit. Et si je m'étais trompée de salle ? Mon dieu, j'en tremble rien que d'y penser. J'aperçois l'Exorciste et me rassure. Puis je sens le regard assassin de quelqu'un dans la salle. Enfin, je veux dire encore plus dérangeant que tous ces regards persistants me prenant pour une sorcière aux yeux injectés de sang.
Alors je le vois, le juge, et comprends. Le voilà le manipulateur. Plus habile encore qu'un marionnettiste.

«  Pardonnez mon retard, j'ai eu un …. empêchement. »

Ma voix est froide, cinglante. Je traverse la salle d'un air assuré et vais m’asseoir aux côtés de Soren que je prends dans mes bras.

«  ça va aller, rassure toi. »

Je lui adresse un sourire éclatant et me retourne vers le juge, plus sérieuse et convaincante que jamais, une leur de défi au fond des yeux.

«  L'audience peut commencer. »

Il est hors de question que je ne sorte pas vainqueur.




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Sam 23 Mai - 14:44
Le matin arriva bien trop vite au goût de Soren. Même si le blondinet n'avait pas fermé l’œil de la nuit, il n'aurait jamais voulu que le jour se lève. Le jour de son procès... et peut être même de son exécution. Car bien sûr, Soren savait que maintenant que les Salzbourgeois tenaient un bouc émissaire, ils allaient l'accuser aveuglement de tous les meurtres, sans chercher plus de preuves que ce qu'ils n'avaient déjà.
D'ailleurs, qu'avaient-ils vraiment comme preuve ? Un fouet qui semblait tout à fait normal, un golem dont ils ignoraient l'utilité, et le témoignage très exagéré d'une femme qui voulait juste se venger. Tout ça semblait plutôt léger pour prouver sa culpabilité. Le problème, c'est que au fond, personne ne semblait vraiment s'occuper des preuves...
Mais l'Ordre Noir lui avait quand même envoyé de l'aide, certes pas très discrète, mais au moins il ne sera pas seul.
Néanmoins, le jeune exorciste ne pouvait s'empêcher d'avoir peur de ce qui l'attendait. Si jamais l'aide envoyée ne suffisait pas, sans son innocence, il ne pourrait pas s'échapper... Non, il ne pouvait pas mourir pour des crimes qu'il n'avait pas commis.
Le tribunal était sans doute le dernier endroit où Soren se serait vu, surtout pour être accusé de meurtre. Certes, à force de mentir pour se tirer des mauvais pas que sa maladresse provoquait, il était loin d'être un petit ange parfait. Mais... être accusé de meurtre ? Ça, jamais il n'aurait pu l'imaginer.

Totalement impuissant, Soren se laissa menotter et emporter à la cour de justice, l'estomac noué.
A peine pénétra t-il dans la cour que le calvaire de l'adolescent commença. De tous les côtés, la foule lui lançait des regards mauvais, assassins. Mais le pire, c'était que tout le monde s'était mis à insulter le pauvre français, et Soren entendit même des mots qu'il n'arrivait pas à comprendre. Enfin, pas besoin d'être natif pour comprendre qu'il s'agissait de grosses insultes. Heureusement qu'il était quand même venu sous escorte.
Le juge Richter était déjà là, attendant l'accusé. Ce dernier se mit à frissonner. C'était cet homme qui allait rendre la sentence. Même si la foule semblait déjà le considérer coupable. Le vacarme se fit d'ailleurs bien trop assourdissant au goût de juge.

-Du calme, je vous prie ! Ou nous ferons évacuer les spectateurs, et la séance se déroulera à huit-clos !

A huis clos ? Oh oui, au moins, Soren n'allait pas devoir subir les regards pesants de la foule. Mais les menaces du juge avaient fait leur effet, et tout le monde se tut.

-Bien... Par les pouvoirs qui me sont conférés, et au nom de la Sainte-Couronne d'Autriche-Hongrie, je déclare cette séance ouverte. Accusé, je vous demande de vous lever.

Soren ne sut pas tout de suite qu'on s'adressait à lui. Il lui fallut un moment pour se rappeler que c'était lui, « l'accusé ». Alors "l'accusé" obéit et se leva.
Le juge mit ses lunettes, et jeta un regard effrayant à l'adolescent. Intimidé, Soren baissa la tête et déglutit.

-Vous êtes accusé du chef d'accusation suivant : assassinat au premier degré du citoyen Frantz [...], hier le XX octobre 18XX. Vous avez été arrêté hier en flagrant délit, dans les faubourgs de Salzbourg. La peine encourut pour un assassinat au premier degré, est la peine capitale, c'est-à-dire la pendaison sur la place publique. Le dossier qui m'a été remit par la police me fait état de plusieurs éléments... Vous prétendez être exorciste au service du Vatican, vous prétendez avoir tué une sorte de démon et que vous avez été retrouvé en possession d'un fouet... Je donne la parole à la défense pour faire état de leur l'accusé, plaidez-vous coupable ou non-coupable ? Je vous laisse la parole pour votre défense, du moins si vous en avez une...


Le blondinet releva la tête et regarda le juge, puis la foule. La plupart affichaient un rictus moqueur, comme s'ils s'attendaient à ce qu'il n'ait aucune défense.
Alors que l'exorciste réfléchissait à ce qu'il allait dire exactement, un bruit se fit entendre, et tout le monde tourna la tête vers l'entrée du tribunal.
Et aussitôt, des murmures se firent entendre parmi la foule. Et en entendant le mot « sorcière », Soren n'eut aucun mal à deviner l'identité du nouvel arrivant.

-Pardonnez mon retard, j'ai eu un …. empêchement.

La voix de la rousse était froide, déterminée. Au moins, elle semblait plus assurée que le blondinet.
Dès qu'il aperçut le rosaire sur l'uniforme de la jeune fille, un sourire éclaira le visage de Soren. Il n'allait pas devoir affronter l'assemblée seul, l'aide tant attendue était enfin venue.
La rousse traversa l'assemblée et vint s'asseoir à côté de Soren. Et sans doute le jeune homme devait avoir l'air pitoyable, car elle le prit dans ses bras.

-Ça va aller, rassure toi.

D'abord surpris, Soren finit par se détendre. L'optimisme de la rousse le rassurait un peu. Même si, entre le « meurtrier » et la « sorcière », ils faisaient vraiment la paire...
Bon sang, il fallait vraiment qu'il chasse ses idées noires !

-Euh, o-oui... Je... Merci.

La jeune fille lui adressa alors un grand sourire, mais le français ne réussit qu'à afficher un pâle sourire inquiet. Puis, elle se tourna vers le juge, de nouveau sérieuse.

-L'audience peut commencer. 

Bon sang, voilà la phrase que Soren n'aurait jamais voulu entendre.
Mais il ne pouvait plus reculer maintenant, s'il ne se défendait même pas, il allait bel et bien finir au bout d'une corde.
Alors Soren releva lui aussi les yeux vers le juge, et parla d'une voix plus assurée qu'il ne l'était vraiment.

-J'ai déjà donné ma version des faits, mais personne n'a voulu me croire. D'accord, mais dans ce cas, comment aurai-je pu tuer toutes ces personnes, alors que tout ce qu'on a retrouvé sur moi est un simple fouet ? Tout ce qu'on a retrouvé des victimes, ce sont leurs vêtement et des cendres, et je ne vois pas comment j'aurais pu faire ça avec un simple fouet.

S'ils ne voulaient rien entendre à propos des exorcistes, ils ne pouvaient tout de même pas ignorer les faits. Après tout personne ne l'avait vraiment vu tuer qui que ce soit.
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Mer 3 Juin - 22:26
L'ordre et le calme semblaient avoir faussé compagnie à Siegfried en ce jour de procès. Car une nouvelle fois l'assistance se mit à produire une cacophonie insupportable, à tel point que le juge fut obligé d'utiliser son marteau, pour rappeler à l'ordre les civils présents dans la salle d'audience. Toutefois, les murmures persistèrent et une certaine nervosité envahit les spectateurs. "La sorcière" disait-on, l'Austro-Hongrois trouvait d'ailleurs cela risible. Ces exorcistes étaient venus protéger ces misérables humains, mais par manque de chance, ce sont ces mêmes humains, qui les membres de l'Ordre Noir vers une fin inexorable.

Finalement, une jeune femme à la chevelure flamboyante fit son entrée dans la cour. Tous les regards étaient tournés vers elle, du mépris, de la peur, de la haine, nombreuses sont les personnes qui exprimaient de la répulsion à son encontre. En particulier Siegfried, qui la gratifia d'un regard meurtrier. Non, il n'appréciait pas de voir cette dernière se tenir aux côtés de son condamné. Elle ne faisait que repousser l'inévitable, mais d'un certain angle, le magistrat craignait que la victoire lui échappe et aurait préféré la voir morte afin de minimiser les risques. L'insolente soutint alors le regard du juge.

-Pardonnez mon retard, j'ai eu un…. Empêchement.

-Un empêchement ? Et bien, vous m'en voyez désolé mademoiselle, mais empêchement ou non, rien ne justifie votre retard.

Finalement, elle partit rejoindre l'accusé, sans toutefois se défaire de son expression, défiant ouvertement le juge.

-L'audience peut commencer,déclara la jeune avec un air de défi.

Et dans le même élan, l'exorciste accusé s'élança à son pour tenir tête au magistrat.

-J'ai déjà donné ma version des faits, mais personne n'a voulu me croire. D'accord, mais dans ce cas, comment aurai-je pu tuer toutes ces personnes, alors que tout ce qu'on a retrouvé sur moi est un simple fouet ? Tout ce qu'on a retrouvé des victimes, ce sont leurs vêtements et des cendres, et je ne vois pas comment j'aurais pu faire ça avec un simple fouet.

Le jeune homme essayait de se défendre comme il pouvait. Et pour pouvoir se soustraire à la plus terrible des issues, ce dernier aborda la partie la plus fragile de l'accusation... L'arme du crime. Cependant, Siegfried n'allait pas se laisser faire par ses deux petits impertinents, et encore moins dans son tribunal. Peu à peu, la mémoire de la Justice commença à se faire plus oppressante envers le juge, qui fit tout son possible pour ne laisser rien paraître. Puis il baissa les yeux sur le jeune blond qui se tenait à la barre. Si ce petit malin croyait s'en tirer avec cette défense, alors il pouvait se mettre le doigt dans l’œil.

-Vous n'avez pas répondu à ma question monsieur Duchateau... Mais au vue de vos propos, je considérerais donc que vous plaidez non-coupable.

Maintenant, il ne restait plus qu'à démonter l'argument, qui servait de défenses à l'exorciste. Une tâche qu’affectionnait tout particulièrement le juge, puisqu'elle consistait à réduire les maigres espoirs de ces stupides humains en cendres. Ces deux exorcistes pouvaient espérer comme bon leur semblait, ils se faisaient des illusions, pensa Siegfried. Jamais personne n'avait réussi à échapper à une seule condamnation dans son tribunal, et ce n'était surtout pas aujourd'hui que cela allait débuter. Le juge avait

-Comme vous le dites, venons-en aux faits. Et je tiens à rappeler que l'affaire porte sur le meurtre de Franz [...], par conséquent, je vous prie de ne plus invoquer les meurtres précédents celui-ci. Par ailleurs, vous pouvez considérer votre défense nulle et donc de la reformuler avec les bons termes.

Un vice dans la forme de la défense avait servi à la faire exploser du gaz près d'une étincelle. L'accusé paraissait dépité, pour ne pas dire dégoût. Mais en bon magistrat, Siegfried avait choisi la décision la juste, laisser à l'exorciste la chance de se défendre. Cependant, il ne fallait pas laisser ce dernier influencer les pensées des membres du jury. Car si le Noé de la justice voulait emporter ce procès, il ne fallait prendre aucun risque. Et en parlant de risque, Siegfried lança un discret regard à un akuma situé en fond de salle. Puis rapidement, d'autres vinrent se poster à différents endroits de la pièce. Le magistrat prenait ses précautions, car si l'impensable venait à arriver, alors il avait à sa main une solution de rechange.Les éliminer tout bonnement...

La foule était tendue, elle avait accueilli la remarque de l'exorciste avec beaucoup de prudence. Pourtant, certains commençaient à croire que derrière toute cette histoire, le jeune n'avait pas tout à fait tort. Comment une simple personne, même exorciste, pouvait tuer un homme avec un simple fouet. Mais la suite du procès coupa court à leurs pensées. Siegfried remonta alors la paire de lunettes, qui trônait sur l'arête de son nez avant de sourire de façon narquoise en direction de la jeune défendeuse et de son protégé.

-Nous avons ici, un témoin qui souhaiterait s'exprimer au sujet du meurtre. Cette femme a accepté de témoigner contre vous, d'ailleurs, j'ai entre mes mains une copie de son témoignage auprès des autorités. Il est clairement expliqué que vous êtes la seule personne qui fut présente sur les lieux du crime aux heures du meurtre. Mais laissons à notre témoin le soin d'expliquer sa version des faits, après je laisse à la défense le soin de la questionner comme bon vous semble.

Law au plus profond de Siegfried commença faire surface ne laissant paraître que ses iris dorés, qui forte heureusement, n'étaient pas visibles pour une grande partie de l'assistance. Qu'il est bon de juger les misérables serviteurs de l'innocence sans même se salir les mains. Une occasion pareille ne se présentait pas deux fois dans une vie. Le procès se déroulait sans accro pour le moment, le courant était favorable pour l'incarnation de la Justice. Mais qui sait ? Tout peut arriver lorsque la vie d'autrui est en jeu...
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Que justice soit faite
Jeu 9 Juil - 23:39
La séance a attaqué. Soren se lève et je le suis des yeux, lui envoyant le plus de bonnes ondes possible. Il va y arriver, j'en suis certaine. Il commence à parler, et je me détends un peu. C'est pas bête. Je dirais même que c'est bien trouvé. Je me retiens de faire un signe de joie et reste impassible. Ou presque. Un immense sourire barre mon visage. Sourire qui se transforme en grimace quand parle le juge. Je ne parle pas allemand, mais je comprends que c'est pas bon. Je me retourne vers la personne derrière moi et lui demande de me traduire le procès. Elle est un peu – beaucoup – récalcitrante, mais une jolie somme d'argent suffit à la convaincre. Les gens ne sont plus ce qu'ils étaient, vraiment. Lorsqu'il me retranscrit la remarque du juge, j'arbore une mine boudeuse. Il est coriace le bougre. Mais c'est loin d'être fini. On a plus d'une carte dans notre manche.

Une jeune femme se lève, et je devine que c'est le fameux témoin dont parlait le juge. Elle vient à la barre, alors que Soren vient se rasseoir à mes côtés. Je lui tapote l'épaule et le rassure.

«  C'était bien pensé ! »

Le femme se présente brièvement avant d'attaquer son récit. Mon traducteur reste silencieux, m'expliquant tout de même qu'il préfère attendre la fin pour me faire un résumé. Je hoche la tête et reporte mon attention sur la témoin.
C'est une vrai pièce de théâtre qui se déroule sous mes yeux. L'accusatrice fait de grands gestes avec les bras, elle se lamente, pleure, crie, nous pointe du doigt. Je ne comprends pas un seul mot, mais toute la haine qu'elle crache me met mal à l'aise. Elle finit enfin, et une partie de la foule hoche la tête, d'accord avec elle. L'autre partie chuchote pour commenter, et dire à quel point c'est une femme forte, et courageuse de témoigner.
Mon traducteur me fait un compte rendu. D'après ses mots, la femme, nommée Ida a vu Soren entrer dans la ruelle, en suivant Franz. Lorsqu'elle est venue, il n'y avait plus que l'accusé et un tas de cendres. C'est donc à ce moment là qu'elle a appelé la police. Il m'explique aussi qu'elle a décrit
la scène, disant que Soren avait un visage de fou, et les mains couvertes du sang de sa victime.
La jeune femme reste là, satisfaite, et je la fixe du regard, en colère. Comment peut on dire de telles bêtises, en sachant que la vie d'une personne est en jeu. C'est abject.

Le juge s'adresse à nous, et on m'explique que c'est à notre tour de poser des questions au témoin. Si j'ai bien compris, c'est à moi de le faire. Je me lève et me dirige vers le jeune femme. Je demande également à l'homme qui me traduit tout ça de me suivre.

«  Je ne parle que très peu allemand. C'est donc ce Monsieur ici présent qui fera office de traducteur, merci à lui. »

J'attends quelques secondes, que l'homme en question traduise et m'adresse à la dénommée Ida.

«  Madame Ida. Je peux vous appeler Ida ? »

La jeune femme approuve d'un signe de tête et je la remercie de la même façon.

«  Vous dîtes avoir suivi l'accusé jusque dans la ruelle. Mais, l'avez vous vu tuer ? Je dirais même, avez vous vu ce qu'il s'est passé dans cette ruelle ? Avez vous entendu quelque chose ? Quelque chose qui vous permet d'affirmer que c'est Soren qui s'en est pris à Franz, et non une tierce personne. Ou quelque chose qui vous permettrait d'affirmer que Soren a attaqué Franz dans le seul but de le tuer. Après tout, personne ne sait ce qu'il s'est passé dans cette ruelle. Même pas vous. »

Je m'arrête de parler, et laisse l'homme traduire mes mots. Je le fixe du regard, lui faisant comprendre qu'il n'a même pas intérêt à essayer de fausser mes paroles. La foule réagit et le juge est forcé de les discipliner.

«  Quant à votre description de l'accusé, vous la pensez vraiment ? Le jeune homme que vous voyez ici, était couvert de sang ? Et avait l'air d'une bête assoiffée de sang. Je sais que ce n'est pas un argument valable. Alors, je vais vous le dire autrement. Soren n'a pas changé de tenue depuis hier. Et il ne s'est pas douché non plus. Voyez vous des traces de sang ? »

Je le montre du doigt et à nouveau laisse le temps à la foule, mais aussi aux jurés de regarder.

«  Quand au fouet, « l'arme du crime », il n'y a pas une seule trace de sang non plus. Et comme l'a dit l'accusé, c'est insensé. Si je peux me permettre une avis sur la question. Vous cherchez juste un coupable, car vous voulez mettre fin à cette horrible période que vous vivez. Ce que je comprends. Mais ce n'est pas en désignant un innocent, et en le faisant emprisonner sans d'autres preuves que le témoignage d'une femme qui, en plus, n'en a pas autant vu qu'elle le fait croire, que vous arriverez à vos fins. »

Je me retourne vers le juge et m'adresse directement à lui.

«  Dois-je encore dire quelque chose ? Ou c'est à vous de lui poser des questions ? »


HRP:
 




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Mar 14 Juil - 0:08
Cela ne faisait qu'une journée que ce calvaire avait commencé, et pourtant, Soren en avait déjà assez. Oh, oui bien sûr, pendant le procès le public se devait de rester calme ! Et pourtant, quand ce n'étaient pas des insultes qui fusaient, c'étaient les regards noirs. Le « meurtrier » ne pouvait pas tourner la tête sans croiser des regards intimidants qui  le faisaient baisser les yeux.
Et depuis que la « sorcière » était venue le rejoindre pour le défendre, c'était encore pire. La pauvre jeune fille avait eu droit au même traitement. Et maintenant, le « duo diabolique » était réuni.
Mais ce n'était pas le moment de se laisser abattre, sa camarade le lui avait bien fait comprendre. Alors, dès les premières paroles du juge, Soren avait sauté sur l'occasion pour se défendre. Surtout, il fallait en profiter, pour une fois qu'il pouvait s'exprimer librement sans contraintes !

-Vous n'avez pas répondu à ma question monsieur Duchateau... Mais au vue de vos propos, je considérerais donc que vous plaidez non-coupable.

Le blondinet fronça les sourcils.
Bien sûr qu'il plaidait non coupable ! Il avait rejeté toutes les accusations jusque là ! Et, dans le cas contraire, la présence de sa partenaire exorciste serait bien inutile.

-Comme vous le dites, venons-en aux faits. Et je tiens à rappeler que l'affaire porte sur le meurtre de Franz [...], par conséquent, je vous prie de ne plus invoquer les meurtres précédents celui-ci. Par ailleurs, vous pouvez considérer votre défense nulle et donc de la reformuler avec les bons termes.

Cette fois, il tomba de bien haut. Son visage se décomposait à chaque parole du  juge.
Sa défense, nulle ? Comment pouvait-il dire ça alors que tout était logique ? Ah décidément, ces hommes de loi aimaient jouer avec les mots ! C'était vraiment de l'acharnement.

-C'était bien pensé !
-Merci... Mais on dirait que ça n'a pas vraiment marché...

La rousse lui tapota l'épaule pour le rassurer. Mais cette fois-ci, le jeune exorciste ne lui rendit qu'un pâle sourire inquiet. Et pourtant, au fond, Soren savait qu'il ne devait pas se laisser décourager.

Et enfin, c'était le moment tant attendu. La confrontation avec le fameux témoin.
Si l'adolescent ne reconnut pas le prénom lorsque le juge appela le témoin à la barre, en revanche il se souvenait parfaitement de son visage. C'était bien elle qui l'avait attrapé juste après qu'il eut éliminé l'akuma, qui avait ameuté toute la rue, et qui l'avait accusé. Bref, inutile d'attendre pour savoir qu'elle allait tout faire pour qu'il soit jugé coupable.
Et cela ne manqua pas. La salzbourgeoise commença alors à retranscrire toute la situation -de son point de vue- mélangée à un peu de fantaisie. Et en plus, c'était une bonne comédienne, encore meilleure que lui ! De grands gestes dramatiques, des sanglots tragiques, vraiment tout pour émouvoir le public. Et en quelques minutes à peine, Soren était passé de simple meurtrier à « bête sanguinaire ». Voilà qui s'annonçait mal.
Et enfin, c'était au tour de la défense. L'archère se leva, le regard déterminé, ne se laissant pas désarçonner par le témoignage. Un homme la suivit pour servir d'interprète, et Soren remarqua la bourse d'argent dans sa poche. Eh bien, les gens étaient vraiment prêts à tout pour récolter de l'argent...

Mais son attention se reporta uniquement sur la rousse. La jeune femme commença à relever une à une toutes les contradictions dans son témoignage. Et bientôt, elle pointa le doigt sur les  véritables intentions de Ida : le témoignage avait été construit pour incriminer le pauvre blondinet.
Finalement, Soren réussit enfin à sourire sincèrement à la rousse. S'il avait pu, l'adolescent l'aurait même applaudit. Sauf que la situation ne le permettait pas vraiment. Mais au moins,la détermination  de sa partenaire réussit à le mettre plus en confiance.

-Dois-je encore dire quelque chose ? Ou c'est à vous de lui poser des questions ?

Désemparée, Ida sembla chercher ses mots pour l'accuser de plus belle, mais il fallait bien se rendre à l'évidence : certains points étaient tellement exagérés qu'ils n'étaient plus crédibles.
Et maintenant, il ne fallait plus lui laisser l'occasion de reprendre la parole. Il était temps d'en finir.
Soren réussit alors à soutenir le regard intimidant du juge Richter.

-Votre Honneur, comme vous pouvez le voir, aucune preuve concrète ne m'accuse directement. Comme l'a expliqué la défense, rien ne permet d'affirmer que j'ai pu tuer Franz.

Ce juge allait-il encore sortir une surprise de son chapeau ? Ah, qui sait, lui aussi semblait si acharné à le faire accuser ! Décidément, les salzbourgeois feraient n'importe quoi pour avoir un bouc émissaire !

-Et je n'ai pas tué Franz. Je ne suis pas coupable.

Ses yeux verts se posèrent alors sur son fouet, sur le bureau du juge, l'arme du crime, la grande énigme du procès. Ce grâce à quoi il allait peut-être être libéré.
Ah, s'ils savaient la vraie nature de ce fouet si « normal », peut être tout serait bien différent. Pour une fois, Soren bénit sincèrement son innocence à l'apparence si inoffensive.
Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Mar 26 Juil - 0:41
Tu ne quittes pas le juge du regard. Si tu pouvais, tu lui enlèverais son petit sourire narquois. Mais des dizaines de paires d'yeux sont fixées sur toi. Tu n'as pas le droit au moindre faux pas. Pas tant que la vie de Soren est en jeux. Rha, maudits soient les Noés.
La témoin essaie de reprendre contenance, mais elle doit faire face à son échec. Il faut croire que tu fais une bonne avocate. Qui sait, tu pourrais changer de vocation une fois la guerre Sainte finie ! Mais trêve de balivernes. Tu dois restée concentrée. Tu n'as aucune idée de ce qui pourrait se passer ensuite et il ne faudrait pas crier victoire tout de suite.
Tu entends Soren se lever dans ton dos et te mets de profil pour l'écouter parler. Un large sourire franc barre ton visage. Le jeune homme a l'air si sûr de lui, et si … innocent. Il vient apporter la touche finale à ta plaidoirie. Échec et mat. Tu lui adresses un clin d’œil et le félicites en silence, avant de te retourner vers le juge.

« Et bien Votre Honneur, on dirait que vous pouvez rel- »

Tu t'arrêtes net quand tu vois le regard qu'il te lance. Et ce regard te fait froid dans le dos. A tel point que tu as du mal à en déglutir. Soit il cache une derrière carte dans sa manche pour accuser ton ami. Soit il compte rejeter toute votre défense. Soit, enfin, il n'a pas l'intention de vous laisser quitter la salle en vie. L'homme ne prononce pas un mot. Peut être cherche-il les bonnes paroles pour retourner la foule contre vous ? Tu décides de reculer vers ton compagnon Exorciste, sans quitter le Noé des yeux.

Mais la menace n'arrive pas de devant toi, mais bel et bien de derrière toi. L'un des hommes assis dans la foule vient de se transformer en akuma. Peut-être ne pouvait il plus supporter d'être si près de l'Innocence ? Peut être son maître lui en a donné l'ordre. Dans tous les cas, le résultat est le même. Des cris commencent à fuser et la panique envahit la pièce. Mais les portes sont parfaitement fermées, aucune fuite n'est possible.

Tu attrapes ton arc et le bandes, commençant à viser la Machine.

« Récupères ton fouet, je m'occupe de celui là ! »

Mais bien vite, celui là devient ceux là. Plusieurs monstres apparaissent parmi les visages apeurés des civils pris au piège. Et les cendres commencent à tomber, au fur et à mesure que les missiles touchent leurs cibles. Dire que tu as horreur de cette situation serait en dessous de ton humeur. Tu mets en joue ton premier adversaire et tires. Mais la tension, la peur de blesser un innocent et la taille de la pièce – qui t'empêche de prendre suffisamment de recul pour pouvoir bien te positionner – viennent te mettre des bâtons dans les roues. Tu loupes l'akuma, qui lui ne te loupes pas.

Tu esquives de justesse son missile, espérant qu'il n'a touché personne d'autre que le sol. Tu recréés une flèche et te remets en position. Il faut que tu retrouves ton calme. Ce n'est pas la première fois que tu es face à un monstre. Mais c'est bien la première fois pour toi qu'ils sont aussi nombreux. Il faut juste espérer qu'il n'y ait pas de niveau 2 caché parmi eux, attendant patiemment son heure pour sortir.

Tu aimerais jeter un coup d’œil derrière toi, pour voir si Soren a réussi à attraper son fouet, mais tu as beaucoup trop à faire devant toi. Tu réalises alors que tu l'as laissé en tête à tête avec le Noé.

« Et merde. Fait chier. Fait chier. Fait chier ! »

Tu décoches une flèche et touches enfin ton adversaire. Il reste encore cinq akumas dans la salle. Et tu te doutes qu'il y en a autant – si ce n'est plus – qui vous attendent dans le couloir. Mais ceux là devront prendre leur mal en patience.

« Soren si tu as besoin d'aide, tu hurles ! »

Tu décides de lui faire confiance. Il est à la Congrégation depuis plus longtemps que toi. Il doit pouvoir faire face à un Noé. Enfin tu espères.

Tu bandes ton arc, prends une nouvelle cible, et recommences l'opération. Ces akumas ne vont pas se détruire tous seuls.


Spoiler:
 




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Mer 27 Juil - 21:42
Jugement

Soren & Gwenaëlle




Son discours venait mettre un point final à sa défense. Jugeant qu'il n'y avait plus rien d'autre à ajouter pour prouver son innocence, Soren se rassit. Le témoin ne trouvait plus ses mots pour accuser de nouveau le blondinet. Il semblait s'être véritablement sorti de ce mauvais pas.
Soren se retourna alors vers son avocate et lui adressa un sourire en réponse au clin d'œil de sa camarade. Le jugement n'était même pas encore tombé, ils n'en avaient pas encore fini, pourtant les deux exorcistes sentaient la chance tourner de leur côté cette fois ci.
Gwenaëlle se leva, prête à défendre au mieux son protégé sans laisser une chance à l'attaque. Mais elle s’interrompit en plein milieu de sa phrase. Ne sachant pas ce qui avait pu provoquer ce revirement de situation, Soren pencha la tête de côté pour y voir l'expression renfrognée de la rousse. Et en suivant son regard, il vit exactement ce qu'elle regardait. Le regard du juge, froid et haineux, même assassin. Intimidé, Soren baissa la tête face au juge Richter. S'il le pouvait, nul doute qu'il les aurait tous les deux tués de ses propres mains. Et ça, c'était précisément parce qu'il savait qu'il allait perdre son procès. Grâce à Gwenaëlle, l'adolescent allait être libéré, et le juge allait perdre sa proie. Ce qu’il semblait refuser à tous prix.

Et il passa à l’action sans perdre plus de temps. Enfin, pas vraiment lui, mais plutôt ses akumas. Soren sursauta lorsqu’il entendit un cri derrière lui. Les deux exorcistes se retournèrent en même temps pour voir un spectacle d'horreur se dérouler sous leurs yeux. L'un des occupants de la salle d'audience s'était transformé en akuma. Et il fut bientôt rejoint par d'autres de ses camarades. Au total, cinq akumas se dévoilèrent parmi les civils qui déjà s’agitaient en tous sens pour essayer de quitter la salle vivants.
Gwenaëlle banda aussitôt son arc et le pointa vers l'une des machines. Soren voulut l'aider à son tour, mais une évidence lui remit bien vite les pieds sur terre : il n avait plus son fouet. Un frisson de peur le parcourut. C'était bien la première fois qu'il se retrouvait ainsi, sans fouet. La première fois qu'il se sentait encore plus misérable et inutile. Par contre, avec ou sans innocence, la peur qu'il ressentait en était toujours aussi grande.

-Récupères ton fouet, je m'occupe de celui là !

La voix de Gwenaëlle le tira de sa torpeur. Oui, il avait peur en ce moment même, alors qu’il n avait aucun moyen pour se défendre seul. Mais il ne pouvait pas laisser sa partenaire s’occuper de tout le travail seule. Il devait l'aider. Et le seul moyen pour ça, c'était de récupérer son fouet.

-Oui, je te rejoins tout de suite !

Sauf s'il n'arrivait pas à récupérer son fouet tout de suite...

Car malheureusement, ce ne fut pas aussi simple. Ce n'était pas n’importe qui qui détenait son fouet. Soren se retourna vers le bureau du juge. Mais son fouet n'y était plus. L’adolescent se mit à paniquer en voyant son arme entre les mains de l’homme qui avait voulu le faire condamner. Et encore plus lorsque la peau de ce dernier vira au gris, que ses yeux prirent un éclat doré et que des stigmates apparurent sur son front. Il était face à face avec un Noé.
Soren déglutit avec difficulté, ne se rendant compte que trop tard de la situation dans laquelle il s'était fourré. Allait-il vraiment devoir faire face seul à un Noé, totalement désarmé ? Certes, il avait déjà du affronter un Noé, mais..  à ce moment la, il avait un fouet. Et en ce moment même, il n’avait rien du tout. Ce qui n'était pas le cas de son adversaire.
Ce dernier tendit le bras. Il tenait dans sa main la précieuse innocence.

-C'est ça que tu cherches ?

Le cœur du garçon rata un battement en voyant son arme ainsi exposée. Et lorsque le Noé commença a serrer l'innocence au creux de sa main pour la détruire, Soren n'hésita pas deux fois.

-Non !

Le français se jeta alors sur lui pour récupérer son arme, mais l'homme le repoussa aussitôt. Et il eut à peine le temps de se redresser que déjà une épée s’était matérialisée dans la main de son assaillant. Cette fois, il passait aux choses sérieuses...
Sans laisser le temps à l'exorciste de réagir, Siegfried passa à l'attaque. Une attaque à l'horizontale, et Soren se baissa pour l'éviter. Un coup vertical, et il fit un pas de côté. Un coup d'estoc, et il recula. Encore un ballet d’attaques incessantes, que Soren avait de plus en plus de mal à éviter.

- Soren si tu as besoin d'aide, tu hurles !

Pendant un moment, il hésita à lui demander de l’aide immédiatement. Mais Gwenaëlle était bien occupée de son côté aussi. Il entendait derrière lui le bruit des canons des akumas et les explosions de leur destruction. Il devait s'en sortir lui aussi.

Mais il devait d'abord trouver un moyen de se défendre. Et son fouet se trouvait hors de sa portée. Et il ne se sentait pas du tout capable de réussir à désarmer son adversaire à mains nues. Il devait gagner juste un peu de temps pour pouvoir atteindre son innocence.
Son regard se posa sur le marteau du juge qui était tombé de la table. Un objet petit par rapport à l'épée du Noé. Mais qui pouvait lui être utile.
Alors quand Siegfried lui asséna un nouveau coup vertical, Soren prit un risque en faisant un pas de côté vers l'avant plutôt que de reculer. Il abattit alors le marteau sur la tête de son adversaire, qui se retrouva légèrement sonné. Soren resta un moment étonné d'une telle réussite à laquelle il ne s’était pas attendu. Mais sans perdre plus de temps, il profita de ce léger délai pour se ruer sur son innocence, son salut.

Mais un tir d’akuma passa juste devant lui, avant qu'il ne puisse atteindre son innocence. Le souffle de l’explosion qui retentit juste à côté de lui le repoussa plus loin, et Soren se retrouva sonné à son tour. Et il n'eut pas le temps de se reprendre que déjà il se retrouvait avec une épée sous la gorge. Cette fois, il était fichu. Il était acculé avec aucune échappatoire possible. Et le Noé n’avait pas l'intention de l’épargner.
Que lui avait dit Gwenaëlle s'il avait besoin d'aide ? Ah oui. Il fallait hurler ! Alors il ne se fit pas prier.

-GWEEEEEEEEEEN !








Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Mer 27 Juil - 23:13
Tu continues d’arroser tes ennemis de flèches. Tu ne les touches que très peu, et arrives à n'en tuer qu'un, mais au moins tu gardes leur attention loin des civils. Mais ça devient de plus en plus compliqué. Tu redoutes le moment où tu devras faire un choix entre ta propre vie et celles de ces inconnus. Il y a forcément une solution pourtant. Il se doit d'y en avoir une.

Mais ton temps de réflexion arrive bien vite à son terme. Soren hurle ton nom derrière toi. Tu jettes un coup d’œil et vois l'exorciste au sol. Le Noé le menace d'une épée, et ce n'est plus qu'une question de secondes avant qu'il n'embroche ton camarade. Mais une poignée de secondes, ce peut être suffisant. Tu décides de jouer le tout pour le tout, et te mets dos aux machines de guerre. Tu n'as le droit qu'à une flèche.
Tu hésites – le temps d'un battement de cil – sur la partie du corps de ton ennemie que tu dois toucher. Tu n'as pas envie de le tuer. Mais tu en as besoin. Alors tu arrêtes de réfléchir et décoches ta flèche.
Le temps semble ralentir d'un coup. Tu n'as aucun doute sur ta réussite. Mais malgré tout, une appréhension à la limite de la panique t'envahit. Si tu te loupes, tu condamnes Soren, et tu perds la vie par la même occasion. Tu peux entendre les tirs de canon derrière toi. Il faudra que tu te jettes derrière un banc. Tu n'es pas résistante à la matière noire. Mais avant, tu veux voir si tu as réussi ton coup. Tu veux voir cette flèche se planter dans la chevelure du Noé.

Une respiration, et l'homme s'écroule. Tu as réussi.

Tu te jettes derrière ce meuble, et vois l'endroit où tu étais il y a encore quelques secondes voler en éclat. Ton cœur bat à tout rompre et tes mains tremblent. Sur tes joues, tu peux sentir des larmes couler silencieusement. C'est la première fois que tu ôtes la vie. Et tu découvres malgré toi que la mort laisse un goût un amer en bouche. Tu as du mal à retrouver ton calme, et peu à peu tu commences à avoir du mal à respirer tout simplement. La panique prend part de tout ton être. Les cris des derniers civils toujours en vie semblent s'amplifier. Le sang qui bat tes oreilles prend des sonorités de tambour de la mort.

Accroupie derrière ce banc, tu perds totalement pied avec la réalité. Tu redeviens une petite fille, qui n'a pas la force d'affronter ses cauchemars. C'est au tour de Soren de venir t'aider.




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Dim 31 Juil - 1:16
Elimination

Soren & Gwenaëlle




Il était fichu. Il n'aurait jamais du aller affronter le Noé seul et désarmé, c'était une cause désespérée, il le savait, alors pourquoi s'était il jeté dans la gueule du loup ?
Et voilà ce qu'il lui en coûtait. La vie. Car désormais, l'épée juste sous sa gorge, il ne pouvait plus s'échapper. A terre, Soren ne pouvait plus reculer, piégé. Il avait peur. Il ne voulait pas mourir, pas ici, pas comme ça... Alors, mort de trouille et tremblant comme une feuille, Soren fixait l’homme qui le toisait, et qui lui lançait toujours ce regard meurtrier. Alors, Soren avait hurlé le nom de sa camarade, comme pour se raccrocher à son ultime espoir de survie. Et lorsque Siegfried leva son épée pour asséner le coup final, Soren ne put rien faire d'autre que de fermer les yeux et de lever ses bras vers son visage, comme pour un réflexe inutile de protection. Il ne voulait pas... mourir.

Mais le coup tant redouté ne vint pas. N'osant pas rouvrir les yeux, Soren restait toujours immobile dans un geste de protection, et ne réagit que lorsqu’il sentit des gouttes tomber sur lui. Alors, il se risqua à ouvrir un œil. Et il vit enfin quel était le liquide qui l’avait aspergé. Du sang. Beaucoup de sang. Mais pas le sien. Celui du Noé.
Une flèche le transperçait de part en part. Le Noé le fixait toujours, d'un regard incrédule cette fois ci. L'épée qu'il tenait retomba au sol, glissant sur le cou de l’exorciste au passage, et lui laissant une large balafre. Puis ce fut au tour du juge de s'écrouler, juste à côté de l’adolescent. Les stigmates qui étaient sur son front disparurent, sa peau perdit sa couleur grisâtre. Le Noé était mort… et le juge aussi.
Soren ne put réprimer un frisson d'horreur, son regard ne pouvant se détacher du corps. L'homme gisait, sans vie. Si Gwenaëlle n’était pas intervenue, ce serait lui à sa place... Néanmoins, il ne pouvait garder la vision d’horreur de cet homme écroulé à ses côtés plus longtemps. Un goût de bile lui monta en bouche. Il dut détourner le regard et crut un instant qu’il allait tout rendre.

Pourtant, autour de lui, la bataille continuait de battre son plein. Les tirs des akumas fusaient encore. Gwenaëlle se battait toujours pour le protéger, seule. Mais il ne pouvait pas la laisser ainsi. A présent, il pouvait l'aider.
Soren finit par se redresser lentement, toujours couvert de sang -mais pas le sien. Le jeune garçon détourna le regard du corps, puis il prit son fouet qui était tombé à terre, son innocence, l’objet qu'il avait toujours considéré comme une malédiction, mais qu’il désirait plus que tout aujourd’hui. Même si à nouveau, elle avait été la source de tous ses maux.
Alors lorsqu’il la saisit, ce fut un soulagement mêlé de crainte qui l’envahit. Le revoilà revenu à ses responsabilités d’exorciste.

Revenu les pieds sur terre, Soren se retourna vers les machines du Comte Millénaire qui ravageaient la salle. Et il remarqua que le groupe d’akumas tirait tous au même endroit. La où se cachait Gwenaëlle. Elle avait besoin de lui !

-Gwenaëlle !

Mais la rousse ne réagissait pas. C’était à lui d'intervenir pour lui venir en aide cette fois ci.

Alors Soren courut vers sa camarade, pour l'aider vraiment cette fois ci. Profitant que les machines avaient l'attention tournée vers la jeune fille, l’adolescent se glissa derrière eux et abattit son fouet sur l'un d’entre eux, l’éliminant sur le coup. Les trois autres se retournèrent vers lui. Désormais exposé, il ne pouvait plus rester immobile face à eux. Alors, lorsqu’ils ouvrirent feu, Soren courut pour se cacher derrière un banc. Cachette qui ne tiendrait pas longtemps face aux coups de canon.
Alors Soren lança rapidement son fouet devant lui.

-Œil voilé

Le fouet forma de lui même une boucle autour de l’exorciste, boucle dans laquelle il serait invisible pour les akumas. Alors il s'enfuit rapidement de sa cachette, tandis que les akumas tiraient encore dessus, pensant ainsi acculer l’exorciste. Il ne fallut pas tes longtemps pour que les bancs derrière lesquels il s'était caché explosèrent. Pourtant, pas de traces de l’exorciste blond. Les akumas ne remarquèrent pas qu'il s’était faufilé derrière eux, invisible. Alors, l'adolescent saisit son fouet, se rendant à nouveau visible, et l’abattit sur l'un de ses ennemis. Le temps que les machines ne se rendent compte de toute la situation et ne se retournent, le fouet traitre en avait déjà abattu un autre. Le dernier en revanche ne perdit pas de temps et tira sur le garçon. Celui ci esquiva maladroitement le tir, mais se prit les débris en pleine figure, l’écorchant encore plus. Aveuglé un moment, Soren courut pour essayer de s’éloigner de l’akuma, qui le visait toujours. Il finit par rejoindre la cachette de Gwenaëlle, essoufflé. Il voulut s’assurer de l’état de sa camarade, mais il s’inquiéta lorsqu’il vit que la rousse était pâle comme un linge.

-Est ce que tu vas bien ?

Mais il n'eut pas le temps de plus s'en préoccuper que déjà il entendit l’akuma s'approcher d’eux. Il était temps d'éliminer le dernier.
Mais Soren ne se sentait plus d'aller aux devants de l’akuma pour l'affronter en face à face. Il pouvait l’avoir d'une manière détournée. Alors le jeune homme utilisa le Tunnel de son innocence, et planta son fouet dans le sol. Celui ci ressortit quelques mètres plus loin, juste en dessous de l’akuma, le traversant de part en part, mettant ainsi le coup final aux akumas se trouvant dans la salle.
Soren reprit son souffle. Ils n'étaient que cinq, pourtant, avec la frayeur qu'il avait eue lors de son face à face avec le Noé, sa peur l'avait emportée pendant un moment, rendant la bataille bien plus difficile.
Mais Gwenaëlle semblait encore plus mal en point sur lui. Alors il tendit la main vers elle, réussissant à lui adresser un sourire pour la réconforter.

-Gwenalle, il n’y a plus d’akumas ici. Tu es blessée ? Tout va bien ?








Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Lun 1 Aoû - 0:11
Tu es toujours assise là, alors que les tirs font rage. Bientôt, il n'y aura plus rien pour te protéger. Mais tu n'en tiens pas compte. Tu es paralysée par ta peur. Les genoux ramenés contre la poitrine, les mains fermement appuyées contre tes oreilles, tu essaies d'oublier tout ce qui t'entoure. Tu voudrais sincèrement retrouver ton calme, et tuer les dernières machines. Mais il faut bien admettre que tu en es incapable.

Tu crois entendre Soren t'appeler, mais ne rouvres pas les yeux pour autant. Tu entends des claquement et des explosions. De plus en plus de bruit se fait, et on dirait que la pression contre ton misérable abris se fait moins fort. Mais peut être que ce n'est que ton esprit qui essaies de te rassurer.

Tu sens qu'on te touche et rouvres les yeux, prête à affronter la mort. Mais c'est ton ami qui se trouve en face de toi. Il vient chercher refuge à tes côtés. Tu espères qu'il y a assez de place. Perdre ton camarade maintenant serait une catastrophe. Tu pourrais te décaler, mais ton corps te semble si lourd.

 »Est ce que tu vas bien ? »

Tu fais non avec la tête, incapable de prononcer le moindre mot. Tu le vois se remettre en mouvement et planter son innocence dans le sol. Un cri retentir derrière toi et tu devines que l'akuma est mort. Alors tout devient silencieux. Tu sors la tête des épaules et regardes enfin autour de toi. C'est un vrai carnage. Plusieurs tas de poussières se répandent sur le sol et sur les murs. Deux, trois corps sont éparpillés dans la salle. Dont celui du juge. Tu retiens un haut le cœur en le voyant et te concentres sur le visage de Soren et son sourire qui te réchauffe. Les rares civils encore en vie se dirigent vers vous. Ils ont enfin compris que vous n'étiez pas les méchants dans cette histoire.

« Gwenalle, il n’y a plus d’akumas ici. Tu es blessée ? Tout va bien ?
Je … Je ne crois pas non. »

Pourtant, tu as mal partout. Mais ce ne sont que de petites cicatrices et des bleus. Rien de bien dangereux ou d'urgent. Tu peux attendre d'être arrivée à l'Ordre pour être soignée.

« Je suis désolée. J'ai … J'ai perdu tous mes moyens. C'était la première fois que… Je suis désolée. Tu vas bien, toi ? »

Ton rythme cardiaque est redevenu normal, même si ton souffle est encore saccadé. Quelques larmes continuent de ruisseler sur tes joues, mais tu as retrouvé un état convenable.
Tu inspectes Soren des yeux. Tu espères qu'il n'a rien. Tu jettes également un coup d’œil aux hommes et femmes qui vous regardent.

« Je crois qu'il y en a d'autres dans les couloirs. Et sûrement dans la ville, mais on devrait être en sécurité. J'ai une idée attends ! »

Tu te redresses et chancelles, mais ne tombes pas grâce au jeune homme. Tu traverses la salle, à la recherche de ton sac. Tu ne te concentres que sur ça. Tu oublies la chaos qui t'entoure. Tu aperçois la hanse sous un banc. Tu le remets en place et récupères tes affaires.

« J'espère qu'il n'est pas cassé. »

Tu en sors le golem et l'inspectes. Tu n'as aucune idée de comment s'allume ce machin. Mais il pourra vous permettre d'appeler de l'aide. Tu retournes vers Soren et te rassois à ses côtés. Tu prends soin de ramener ton arc à portée de main. Les portes sont bloquées, mais un coup de canon d'akuma et il n'en sera rien. Alors il vaut mieux être armé, au cas où.

« Avec ça, on pourra appeler pour des renforts. Ou au moins, les prévenir de notre arrivée. »

Des bruits sourds se font entendre dans le couloir. Tu prends ton arc en main et esquisses un sourire maladroit vers Soren.

« Prêt ? »




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Sam 6 Aoû - 14:01
Invasion

Soren & Gwenaëlle




Malgré son sourire, malgré l'élimination des akumas, Gwenaëlle restait immobile. La rousse était toujours recroquevillée, et maintenant qu'il n'en était plus aux prises avec les akumas, Soren remarqua bien les larmes de sa camarade qui roulaient à flots le long de ses joues. Cette fois, le jeune homme s'inquièta de l'état de Gwenaëlle. Elle ne semblait avoir sur aucune blessure... Enfin, pas physiquement. Mais les blessures les plus profondes sont les blessures de l'âme.

-Je suis désolée. J'ai … J'ai perdu tous mes moyens. C'était la première fois que… Je suis désolée. Tu vas bien, toi ?

Si le blond avait perdu son sourire en voyant l'état de Gwenaëlle, il finit par reprendre son sourire habituel pour essayer de la rassurer, chaleureux et qui se voulait contagieux, mais empli de compassion. Puis il balaya d'un revers de la main les larmes de la jeune femme.

-Je... Je comprends que ça doit être... très dur. Mais Gwenaëlle... si je suis encore en vie, c'est grâce à toi. Pour ça, je peux te dire merci.

C’était étrange de dire un tel mot dans cette situation, pourtant, Soren ne voulait pas faire culpabiliser Gwenaëlle. S'il avait été à sa place, il aurait sans doute réagi de la même manière. Mais si elle n’avait pas tué le Noé, c'est lui qui serait mort. Cruelle compensation, mais au moins il espérait que cela rassurerait Gwenaëlle dans son geste.

Mais ils n'eurent pas le temps d'apaiser leur esprit. La situation pressait, et Gwenaëlle s'en rendait bien compte.

- Je crois qu'il y en a d'autres dans les couloirs. Et sûrement dans la ville, mais on devrait être en sécurité. J'ai une idée attends !

L’exorciste se reprit tant bien que mal, et se releva en chancelant. Soren se releva aussitôt pour venir la supporter, et s’assura qu’elle tienne bien debout. Elle se dirigea ensuite vers les bancs pour y prendre son sac et en extirpa le golem.

- J'espère qu'il n'est pas cassé. Avec ça, on pourra appeler pour des renforts. Ou au moins, les prévenir de notre arrivée.

Bien sur, dans leur situation, le meilleur était d’appeler des renforts. Si aucune blessure physique grave n'était à déplorer, en revanche la bataille avait ébranlé les deux exorcistes qui s'en retrouvaient chamboulés. L'un ayant le visage éclaboussé du sang de son bourreau, l’autre les mains tachées du sang de sa victime.
Pourtant, il n'était pas encore l'heure du répit. Déjà, des bruits se faisaient entendre dans le couloir, annonçant l'arrivée des akumas. Le calvaire n'était toujours pas fini, ils allaient encore devoir combattre.

-Prêt ?

Non. Il n’était pas prêt, et ne le serait sans doute jamais. Le jeune exorciste avait encore le souffle court à cause de sa course et de son combat contre les akumas, un haut le cœur à cause du sang qui le recouvrait.
Mais il eut à peine le temps d'ouvrir la bouche pour répondre que déjà, un bruit d’explosion retentit derrière lui. La porte menant au couloir vola sous les coups des canons. Les akumas n’avaient pas attendu qu’ils viennent jusqu'à eux finalement.
Pris de court et ne s’étant pas vraiment préparé -même s'il aurait bien du s’y attendre- Soren paniqua en voyant les akumas pénétrer à l'intérieur de la salle. Pourtant ce n'était déjà plus le temps de réfléchire à quoi que ce soit. Désormais, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'ils ne repèrent les deux exorcistes et se mettent à tirer sur eux. Certes, ils étaient des niveau un, et seraient faciles à éliminer. Mais en grand nombre, ils pouvaient finir par faire de dégâts. Cette fois, la ruse du cache cache n'était plus une option. S'il faisait ainsi, Soren exposait sa camarade au danger, face à tous les akumas, et aussi forte pouvait elle être, seule même pendant un instant, elle serait en grand danger.
Et ça, il en était hors de question. Si la première image qu’il avait eue de Gwenaëlle était celle d'une femme forte, qui l'avait défendu dans relâche, désormais elle avait subi un coup dur; et elle avait besoin de son aide. Il devait l'aider.

Alors cette fois Soren sortit de sa cachette, affrontant les ennemis tout en restant proche de Gwenaëlle pour la protéger si besoin. Son cœur battait la chamade et ses mains tremblaient, effrayé à l'idée de foncer et aller aux devants des akumas. Mais il n’avait plus le choix. Alors Soren agita son fouet, son innocence décrivant une danse mortelle, infligeant des coups traîtres et furtifs alors que le fouet abattait une cible et en prenait une autre d'un mouvement de poignet.
Pourtant, si au début ils semblaient avoir clairement l'avantage, la fatigue commençait a bien se faire ressentir. Soren avait de plus en plus de mal à éviter les tirs des akumas. Essoufflé, il se tenait toujours debout, mais c'était avec du mal. L’attaque allait elle enfin cesser ?








Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Ven 12 Aoû - 3:25
Il ne se passe que quelques secondes avant que la porte n'explose, dans un fracas incroyable. Ce n'est plus l'heure des discours plein de courage et de motivation, vous voilà face au danger, encore une fois. Tu sens ta main trembler, mais attrapes tout de même ton arc, et te tiens prête. Les créatures ne savent pas que vous êtes ici, mais ce n'est qu'une question de secondes avant qu'elles ne vous trouvent. Soren attaque le premier, alors que tu hésites quelques instants. Tu secoues énergiquement la tête, pour laisser toutes tes idées et tes sentiments derrière toi, et bandes ton arc. Il ne reste qu'une poignée de ces monstres, et le cauchemar sera fini.

Ton compagnon se montre très efficace, et tue plusieurs machines. Mais elles sont très nombreuses, trop nombreuses. On croirait voir ce monstre mythologique, l'hydre. Coupez lui une tête et deux en repoussent. Tu n'abandonnes pas pour autant, et fais du mieux que tu peux pour faire le plus de victime parmi vos assaillants. Mais c'est de plus en plus compliqué. Tu fatigues et vacilles. Tes gestes deviennent moins sûrs. Et bientôt, tu ne seras plus capable d'éviter les tirs d'akumas.

C'est maintenant que tout se joue.

Tu avises les civils restés tapis dans un coin et cherches une solution pour les faire sortir de la pièce, et les mettre en sécurité. Il faut aussi prévenir la Congrégation de l'avancée de votre mission. Il va donc falloir que tu arrêtes de combattre. Ou du moins, que tu baisses ta concentration.
Tu assènes une flèche et cries en direction de Soren, par dessus le vacarme qui vous entoure.

«Il faut prévenir l'Ordre ! Peut être qu'ils peuvent envoyer des traqueurs pour sécuriser notre chemin ! Ou je ne sais quoi pour nous aider. Le golem est juste là, je crois qu'il est allumé, t'auras juste à crier !
Je vais faire sortir les civils. Couvre moi ! »

Ce devrait plutôt être à toi de le couvrir, puisque tu es celle qui peut attaquer à distance. Mais peu importe. Tu cours en direction des civils, te cachant derrière autant d'obstacles que tu peux. Tu te prends les pieds dans ta robe et tombes au sol. Tu sens que ta cheville n'a pas aimé la chute, mais fais un signe de main à ton ami pour lui dire que tout va bien. Tu t'en occuperas plus tard.
Tu tires une énième flèche pour tuer un monstre beaucoup trop près de toi. Tu n'es plus qu'à quelques mètres des villageois. C'est largement suffisant pour qu'ils t'entendent. Tu leurs hurles de sortir et de se mettre à l'abri dans un bâtiment voisin. Il ne reste plus qu'à espérer que toutes les machines du tribunal soient en votre compagnie. Sinon, ils sont condamnés. Mais ils sont condamnés en restant ici aussi, alors autant leur donner une dernière chance.

Maintenant, il faut vous faire gagner du temps. Il faut vous donner une chance de fuir et tant pis si vous ne les tuez pas tous. Tu dois faire exploser le plafond au dessus des monstres. Ils ne sont plus que cinq maintenant, mais ce sont cinq de trop. Alors tu lèves ton arc vers la toiture et croises les doigts pour que ça fonctionne comme tu le souhaites.

« SOREN PROTEGE TOI »

Et tu lâches ta flèche.




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Sam 13 Aoû - 16:05
Invasion

Soren & Gwenaëlle




Cela n'en finissait pas. Peu importe le nombre d’akumas qu'ils détruisaient, des nouveaux finissaient toujours par les remplacer. Certes, les niveau un étaient bien plus faciles à éliminer. Mais une armée de niveau un, c’était autre chose.
Une flèche en transperçait un, le fouet s’abattait sur un autre. Ce schéma se répétait inlassablement, tandis que la fatigue commençait à envahir les deux exorcistes. Soren reprit son souffle, épuisé. Il commençait à avoir du mal à éviter les tirs, trébuchant parfois, ne voyait plus les débris des explosions s'écraser sur lui. Et surtout, sa peur grandissait. Au fur et à mesure que la faiblesse le gagnait, il voyait de plus en plus leur défaite approcher. Car si la situation continuait ainsi, le blond savait qu'il n'allait pas s'en sortir. Et ça, il en était terrifié.

-Il faut prévenir l'Ordre ! Peut être qu'ils peuvent envoyer des traqueurs pour sécuriser notre chemin ! Ou je ne sais quoi pour nous aider. Le golem est juste là, je crois qu'il est allumé, t'auras juste à crier !
Je vais faire sortir les civils. Couvre moi !


Des renforts, oui, c'était de ça dont ils avaient absolument besoin. Alors Soren ne se le fit pas dire une seconde fois et courut vers le golem encore allumé.

-Ici Soren Duchateau ! Nous sommes toujours piégés à Salzbourg, nous avons besoin de renforts, les akumas nous encerclent !

Et il n’attendit pas d'entendre une réponse a l’autre bout du fil, ou plutôt, il ne le pouvait pas. A peine eut il finit sa phrase que le français du éviter un tir fonçant droit sur lui. Soren réussit à esquiver l’attaque de justesse, se rattrapant de trébucher à la dernière minute. Maintenant, tout ce qu'ils avaient à faire, c'était d’attendre les renforts, et surtout, de tenir debout. Car c'était maintenant de plus en plus dur.

Néanmoins, la peur, l’adrénaline et la responsabilité maintenaient les deux exorcistes debout. Soren essayait tant bien que mal de retenir leurs adversaires alors que Gwenaëlle protégeait les civils. Tout le poids des attaques qu'il donnait et qu’il esquivait commençait à peser sur ses épaules. Chaque coup donné devenait de plus en plus dur.
A bout de souffle, Soren essaya de se réfugier pendant un moment derrière un mur. Mauvaise idée. Celui ci ne tint pas longtemps face aux tirs des akumas, et les débris provoqués par les tirs de l’explosion le touchèrent, sonnant le jeune exorciste. Ce dernier serra son fouet dans ses mains, comme pour se raccrocher à cet ultime espoir qui pouvait les sauver. Mais le seul problème, ce n'était pas son innocence, mais c’était bien lui qui était trop faible pour pouvoir l’utiliser plus longtemps... Est ce que tout allait se finir ainsi ?

Mais Gwenaëlle semblait avoir une idée. Radicale peut être, mais au moins cela mettra fin à leur combat. Et sauverai leur vie.

-SOREN PROTEGE TOI

D'abord surpris, Soren tourna la tête vers la rousse et vit son arc pointer le plafond. Il ne lui en fallait pas plus pour deviner la suite des événements.
Et en effet, il avait intérêt à courir très vite. Alors il ne perdit pas plus de temps et se précipita vers sa partenaire. Déjà, il entendait le plafond s’écrouler au dessus de lui. Alors il courut du plus vite qu'il pouvait, alors que déjà des tirs filaient vers lui. L’adrénaline semblait lui donner des ailes, mais il finit par trébucher et s'étaler de tout son long. Juste derrière lui, il sentir le sol trembler sous le poids des débris écroulés. Il s'était échappé de justesse.

Encore sonné, Soren se retourna pour voir le tas que formait le plafond effondré. En dessous de tout ça, il y avait les akumas désormais ensevelis. Ils n'avaient sans doute pas pu survivre à tout ça, ils étaient coincés. C'était une victoire pour les deux exorcistes.
Compètement épuisé, Soren poussa un long soupir de soulagement. Néanmoins il ne se releva pas tout de suite, trop fatigué pour le faire. Alors il releva les yeux vers la chevelure rousse de sa coéquipière. A cet instant, il ne pensait plus à ce qui s’était passé, seul le soulagement d'être encore en vie, que tout soit finit l’envahit. A bout de souffle pour pouvoir aligner plus de deux phrases, son visage exprima toutes les émotions qu’il ressentait d’un coup, passant de grimaces qui voulaient tantôt dire "On a eu chaud" à "Ne refais plus ça s’il te plait", ou encore "Est ce que ça va toi ?", "Je n'en peux plus", "On a réussi !". Tout ça pour que finalement, il ne se contente d'un dernier sourire envers sa partenaire, un sourire sincère, un sourire de victoire.








Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Lun 15 Aoû - 17:38
A peine as tu lâchée que tu te jettes au sol pour te protéger. Ce serait imbécile d'être blessée par un éclat de roche, à cause de ta propre attaque. Tu entends l'éboulement et son vacarme t'assourdit et te désorientes. Quand enfin il n'y a plus aucun bruit, tu te relèves et regardes autour de toi. Tu cherches Soren des yeux, effrayée. Tu as peur qu'il ne t'ait pas entendue. Peur qu'il soit sous les décombres. Que feras-tu si tu as tué ton partenaire ?

Il pousse un long soupir et alors tu le vois, allongé sur le sol pas loin de toi. Tu t'assois à ses côtés et le fixes, à la recherche d'une blessure. Il ne dit rien mais son visage exprime tout ce qu'il faut. Tu déchiffres chacune de ses expressions jusque son sourire victorieux et exploses de rire. C'est plus fort que toi, tu ne peux le retenir. Ce n'est pas pour se moquer de lui. C'est juste parce que toute la pression redescend d'un coup. Dans ce genre de situation, tu pleures ou tu ris. Et c'est ce dernier que tu as choisi. Tout est fini et surtout, vous êtes en vie. Il faut savoir savourer ce genre de détails, non ?

Tu arrives enfin à t'arrêter et te relèves, non sans grimacer de douleur. Tu es d'un coup toute courbaturée. Sans oublier les quelques bleus et égratignures réparties le long de ton corps. Il te faudra quelques jours sûrement pour te remettre parfaitement de tout ça. Presque rien en soit.

Tu tends la main vers Soren pour l'aider à se relever et le prends dans tes bras. Un peu comme pour vérifier qu'il est bel et bien vivant, que tout ça n'était pas un rêve – ou plutôt un cauchemar. Mais non, le français est bien palpable. Il est bien présent.
Te relâches ton étreinte et joues avec tes cheveux, gênée. Tu ne sais pas trop quoi lui dire. « Et voilà ! » ? « On y va ? » ? « On fait quoi maintenant » ? Tu n'en as aucune idée. Vous devriez quitter le tribunal, mais ce répit est tellement précieux que tu voudrais en profiter encore. Tu sais que des akumas vous attendent dehors.

« Tu penses que ça va leur prendre du temps ? De venir jusqu'ici, je veux dire. »

Vous pourriez attendre à l’abri jusqu'à ce qu'ils arrivent. Il est de toute façon hors de question que vous sortiez avant. Les civils sont très certainement en sécurité. Les quelques machines dehors devaient être en train de vivre leurs vies et ont sûrement été ameutés quand tu as détruit le plafond. Les villageois qui étaient avec vous ont donc eu le temps de se cacher. Vous pouvez vous permettre d'attendre. En tout cas, c'est ce que tu penses. Et tu espères que Soren est du même avis.


Spoiler:
 




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Sam 20 Aoû - 1:30
Renforts

Soren & Gwenaëlle




Ils avaient réussi. Un air de victoire flottait autour des deux exorcistes, épuisés mais plus vivants que jamais.
Affalé à terre, Soren fixait Gwenaëlle, tout sourire, ne pensant à rien d'autre qu'a reprendre son souffle, simplement heureux d'être en vie, ne pensant même plus au morceau de banc qui s’enfonçait douloureusement dans son dos. La vie avait bien meilleur goût pour l’instant.
Et lorsque la rousse explosa de rire, Soren la regarda un instant avant de mêler son rire au sien. Pas un instant il ne se sentit insulté. Ce rire, c'était celui de la victoire, mais surtout, celui de la vie. Un soulagement immense après avoir traversé ensemble tant épreuves. Après avoir vaincu et se tenir debout ensemble.
Enfin, pas tout à fait debout, justement. Alors lorsque Gwenaëlle lui tendit la main pour l'aider à se relever, Soren la saisit et s’appuya sur elle pour se remettre debout. La jeune fille le serra aussitôt dans ses bras. Un instant surpris, Soren la serra à son tour. Il était simplement soulagé et heureux qu’ils soient tous les deux en vie, mais surtout, infiniment reconnaissent envers Gwenaëlle pour l'avoir sauvé trois fois de suite.
Les deux exorcistes se séparèrent. Maintenant qu’ils s’étaient remis de leurs émotions, il restait un autre problème : celui de la situation présente. Leur calvaire n'était toujours pas terminé. Mais ils avaient des renforts qui allaient arriver, qui devaient arriver. Eux avaient déjà bien donné, non ?

- Et voilà ! On y va ? On fait quoi maintenant

Le blondinet baissa les épaules. Franchement, il n’en avait aucune idée. Tout ce qu'il savait, c'était qu’il n’avait aucune envie de sortir pour se battre à nouveau. Il ne s'en sentait plus la force.

-Je ne sais pas...

Soren marcha comme un zombie vers le mur et s’y adossa, puis se laissa glisser à terre. Il lança un regard fatigué à sa partenaire.

-Ça?

Et il poussa un léger rire gêné. Il pouvait peut être passée pour un faible et feignant, mais tant pis. Il ne voulait pas reprendre les armes immédiatement après cette bataille. Et il espérait que Gwenaëlle serait du même avis.

Et de toute façon, les renforts étaient déjà en marche. Cela faisait un moment qu'ils les avaient appelés, et avec l'Arche, ils seraient là sans doute assez rapidement.

- Tu penses que ça va leur prendre du temps ? De venir jusqu'ici, je veux dire.

Soren leva la tête. C’était bien vrai qu’ils ne pouvaient pas ignorer la situation dans laquelle ils étaient, ni les problèmes que les renforts pourraient rencontrer.

-Je pense qu'ils vont bientôt arriver... Mais si ce n'est pas le cas, alors je pense qu'on va devoir y aller... mais on a encore un peu de temps.

Bien sur, il avait fait mention du "si". Alors en attendant, ils avaient bien mérité de souffler un peu.
Assis par terre, Soren remonta ses genoux vers lui, et resta un moment à fixer le plafond, se remettant de ses émotions. Son arrestation, son procès, le combat, son sauvetage... Au fond, s'il avait été plus prudent, rien de tout ça ne serait arrivé. Et Gwenaëlle ne serait pas dans cet état...

-Je suis désolé, tout ce qui est arrivé est ma faute. Je ne fais que m'attirer des ennuis...

Il était maladroit et pas dégourdi, il venait de le prouver encore une fois. Et encore une fois, quelqu'un venait de lui sauver la mise. Alors l'adolescent adressa un sourire un peu gêné à l’archère, se grattant nerveusement la tête.

-Mais tu m'as sauvé la vie plusieurs fois Gwenaëlle. Je... merci beaucoup. Je m’améliorerai la prochaine fois !

Et sur cette dernière phrase, il leva un poing, comme pour appuyer ses paroles, avant de rire de sa propre bêtise. Paroles en l'air, bien sur, il n avait jamais eu de véritable motivation pour devenir plus fort. Et il le savait bien.

Des bruits commencèrent à se faire entendre dans le couloir. Si Soren avait immédiatement agrippé son fouet, inquiet, il se rassure bien vite en voyant le groupe qui venait de franchir la porte. Le rosaire sur l'uniforme ne trompait pas : une exorciste était venue les chercher.

-Ca y est, ils sont la !

Soren poussa un soupir de soulagement. Les renforts étaient arrivés. Cela voulait dire qu'ils allaient enfin pouvoir sortir d'ici. Que leur mission était terminée.
Le jeune exorciste se releva, tout sourire cette fois.

-On y va ?





Merci !:
 





Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Que justice soit faite
Jeu 25 Aoû - 23:42
Soren est aussi fatigué que toi. Et quelque part, tu trouves rassurant. Ça te prouve que tu n'es pas si faible que ça. Après une telle mission, il n'est pas anormale d'être aussi épuisée que tu l'es. Son rire t'attendrit et tu souris, un peu après. Tu es complètement décalée, à côté de tes pompes. Tu ressembles presque à ces machines du Comte. Un corps quasi sans vie, qui avance sans volonté. Ou un énorme tas.

Puis ton ami répond à ta question. Lui non plus ne sait pas s'ils mettront du temps ou non. S'il faudra que vous repreniez les armes ou non. Mais au moins, il est du même avis que toi. Vous pouvez rester quelques minutes et prendre le temps de souffler. Alors tu avances doucement jusque lui, et t'assoies à ses côtés. Tu grimaces en descendant le long du mur, et devines que les prochains jours seront douloureux.
Tu vois son visage se fermer et t'inquiètes, ne le quittant pas des yeux. Tu te demandes ce qui ne va pas. Peut être est-il blessé, et tu ne l'as pas vu. Peut être qu'il va te gronder. Tu ramènes tes genoux contre toi, et restes silencieuse, prête à l'écouter.

« Je suis désolé, tout ce qui est arrivé est ma faute. Je ne fais que m'attirer des ennuis... »

Tu ouvres la bouche pour lui répondre, mais aucune réponse ne vient. Pourtant, tu aimerais lui dire tellement. Lui expliquer que ce n'est pas sa faute. Que tu es autant fautive que lui. Que tu aurais pu être plus efficace, tout ceci ne serait pas arrivé. Tu aimerais le gronder. Mais tu ne prononces aucun mot. A défaut, tu fronces les sourcils et fais les gros yeux.

« Mais tu m'as sauvé la vie plusieurs fois Gwenaëlle. Je... merci beaucoup. Je m’améliorerai la prochaine fois ! »

Tu es déjà bien assez fort. Tu souris doucement, attendri par ses mots et son geste. Tu as totalement confiance en lui. Tu sais qu'il arrivera à être plus fort encore. Tu sais que la prochaine fois, c'est lui que te sauvera. Tu en es certaine. Et puis, il ne te doit rien. Si tu lui as sauvé la vie, il en a fait de même. Vous êtes quittes, en quelque sorte.

Des bruits se font entendre dans les couloirs, et la peur t'envahit. Ton arc n'est pas à portée de mains, et de toute façon tu n'es pas plus en état de combattre. Alors tu pries de toute ton âme pour que ce soit les renforts qui, enfin, viennent vous chercher. Et c'est bien eux. Une jeune femme vient de passer la porte, et tu reconnais l'emblème des exorcistes.

Tu souris avec toute l’énergie que tu as aux nouveaux venus. La peur repartie, tu es encore plus fatiguée que jamais. Pourtant, tu arrives à te lever et prends même le temps de t'étirer. Tu attrapes ton arc, quelques mètres plus loin et le remets sur ton dos. Tu n'en auras plus besoin.

« On y va ?
Rentrons à la maison. »



HRP:
 




Cadeaux ♥♥:
 
Moodboards:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I



Merci Nina ♥️

Signa par Wilma ♥️

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 882 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
12/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [8/3]
wwwBasile [4]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [3]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [10]
wwwCélania [4]

MultiversNausicaa [12]
Multivers Eloi [3]
Multivers ☼ Much People [2]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Que justice soit faite
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Que justice soit faite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Molla, Jean] Que justice soit faite
» Une troisième saison pour "Que sa volonté soit faite"
» Que sa volonté soit faite
» [Chattam, Maxime] Que ta volonté soit faite
» Que justice soit faite

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: