Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Dim 11 Jan - 19:07

Cirque


" Au cirque, on est toujours amateur ; car la vie est trop courte pour devenir artiste ! "


A chaque fois que j'enfile la tenue de Clown de Mana, j'ai l'impression de me retrouver des années en arrière, lorsque lui et moi parcourions les routes sans se soucier du lendemain. La vie n'était pas toujours facile et nous étions souvent dans le besoin, mais, au fond, ne ne cherchions pas à vivre autrement. Je ne sais pas s'il était vraiment heureux de m'avoir à ses côtés, parce que j'étais le petit orphelin du cirque, ou juste parce qu'il revoyait Néah en moi. Tout ce que je peux dire, c'était que ses sourires étaient vrais et qu'encore aujourd'hui, m'en souvenir me réchauffe le cœur. Tout comme le fait de marcher dans ses traces.


Suite à cette altercation avec cet exorciste au chapelet, ses retrouvailles avec Caem puis cette rencontre fort agitée avec quatre autres anciens compagnons, le Destructeur du Temps trouva plus prudent de quitter la France. Mieux encore, de dire adieu à l'Europe pour un bon petit moment. C'était ainsi que l'anglais s'était rapproché des côtes, multipliant ses spectacles le jour et ses arnaques le soir afin de gagner un minimum d'argent pour traverser l'Océan Atlantique. Malgré cela, s'inviter sur un bateau ne fut pas des plus faciles ; mais grâce à un heureux coup du sort, on l'accepta sur un navire marchand, en l'échange d'argent et d'un minimum de service sur place. N'étant pas du genre à se laisser aller - et ayant déjà vu pire, un jour où il s'était retrouvé sur des galères - le Walker accepta directement la proposition.

C'est ainsi que pendant presque sept jours, Allen s'était occupé de nettoyer les cabines et de ramener les repas aux travailleurs. Étrangement, cela lui rappela avec un certain sentiment d'amertume ses années passés au cirque, lorsqu'il n'était encore qu'un orphelin sans famille aucune. Enfin, tout ça semblait si loin désormais.

Ce n'est qu'une fois arrivé sur le sol américain que le jeune garçon put oublier tout ça ; le temps d'une journée, tout du moins. Sans le moindre sous en poche, le fuyard fut obligé d'endosser son costume de clown dés son arrivée. Tout comme en France, le jeune garçon émerveilla plus d'un enfant et adulte sur son passage ; mais pas seulement. Alors que son chemin avait commencé à le mener en direction de la Première des rues, en niveau de Broadway, ce fut un homme haut en couleur qui vint à sa rencontre. Au vu de son talent, il lui proposa de l'engager pour les jours à venir et qu'en échange, il recevrait un bon salaire. Car ce qui faisait vivre un cirque sédentaire, c'était bien les nouvelles têtes. Bien évidemment, le maudis accepta sa proposition.

Au moins, là-bas, il serait tranquille. Tout du moins, c'est ce qu'il crut. Après une longue journée, l'anglais dû retrouver sa tenue de scène pour le public. Heureusement, il n'y avait que deux spectacles par jour sinon, la fatigue l'aurait vite emporté. Demain serait une journée meilleure.

C'est après la dresseuse de Fauve et la Funambule qu'il entra sur scène, sous le regard brillant de nombreux enfants ; mais pas seulement.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Mar 13 Jan - 17:56
« Je sais, je sais, je sais, nous savons. Mais nous devons vivre ensemble. Pas espérer l'être dans le futur, ni dans le passé. Mais dans le présent. Il faut voir notre lendemain pour rire à nouveau... »
Le clown et l'acrobate




Des gribouillis. Des petits dessins font à la va-vite sur du papier, grisant quelques endroits blancs ici et là. Parfois sans aucune autre couleur que le noir et le gris. Petits dessins mornes sans histoire ; une ligne qui se recourbe ici et là, pour au final se transformer en ce qui peut être un objet, un personnage et tant d'autres choses. Chaque personne voit une chose différente selon les gribouillis.
Et en ce moment, Lenalee sentait que sa vie prenait la forme d'un gribouillis. Loin des personnes qu'elle avait apprises à connaître, qu'elle considère comme plus que sa véritable famille, sa vie avait l'apparence d'une ligne, se recourbant pour le peu d'aventures qu'elle passait, se nouant pour signaler que quelqu'un était passé par là. Les missions en solitaire qu'elle traversait, alors qu'auparavant elle les faisait avec un de ses amis.
Un gribouillis sans fin c'était installé.

Peu importaient le nombre de fois qu'elle se perdait dans les remords, la culpabilité et tant de chose, elle se sentait coupable de la fuite de ses amis. Pensait-elle qu'en étant moins naïve, égoïste et larmoyante les choses auraient pris un autre tournant ?
Pendant plusieurs mois, sa vie se résumait à une traque. Elle traquait ses amis, les cherchait afin de les faire revenir s'ils étaient en vie, ou ramener leurs corps s'ils étaient mort. Elle suivait les différentes missions qu'on lui imposait et elle cherchait. Cherchait partout. Part tous les moyens elle les retrouveraient ; et à ce moment-là, tout sera différent. Ces missions l'avaient conduite dans la moitié de l'Asie, une partie de la Russie et de l'Europe. Mais aucune trace d'eux. Rien, nada, que chique, "wú"...
Et après on ne sait combien de temps à marcher, à courir et à se battre, jamais elle n'avait cessé d'espérer.
Au final, ses missions l'avaient conduite en Amérique. Elle n'y était toujours pas allé, et espérer y voir quelqu'un là-bas. Ses notes la menèrent tout droit vers Broadway. Une ville qui semblait-être envahie par des gens de toutes sortes. Des artistes aux yeux de Lenalee ; des dompteurs de fauves, des funambules, des magiciens et des clowns. Des cirques étaient présents partout, dispersés aux quatre coins de la ville ou s'agglutinant au même endroit. Tout était si beau, si grand, mais la solitude reprenait le dessus sur l'émerveillement. Oui, elle était seule.

C'est ainsi que sa solitude la mena dans un petit café bordant la grande rue. D'abord réticente à y aller, elle y entra en fin de compte et n'en ressortit que plus tard, un sachet de gaufres à la main, la tête presque vide et un ticket de cirque dans la poche de sa veste. Le gérant du café avait réussi à la faire parler, tout d'abord à cause des cernes sous ses yeux et de sa mine triste. La chinoise était réticente à parler, mais elle avait réussi. Un pas de plus ? Peut-être. Mais avec ça, il avait réussi à lui promettre d'aller au cirque pendant la représentation du soir.

Ce qu'elle fit.

Elle s'était retrouvé parmi les premières dans le chapiteau ; à son arrivée, il était vide et presque personne n'avait pris de place a l'arrière sauf les enfants qui se courait après tout en riant. Une jeunesse insouciante, c'est ce qu'elle aurait tellement voulu. Ne rien savoir de cette guerre sainte qui tue sans ne cesses des innocents. Est-ce ainsi que Dieu élève ses enfants, élus de l'innocence ? En leur expliquant la crainte et la haine. Le dégout et la mort alors qu'ils ont moins de dix ans ? Dieu est cruel.
Mais sa rêverie, elle n'aurait pas dû. Voilà que le chapiteau s'était remplis. Plus aucune place aux rangs de devant n'était libre, seuls quelques minces trous vides laissaient de la place pour s'y asseoir. La Chinoise fut contrainte de se glisser entre deux personnes. Assise comme ça, elle avait juste la taille d'une enfant de treize à quatorze. Ce qui la faisait rire elle;même, et sourire les gens autour. Elle se fondait dans la masse de personnes ne connaissant rien de la vérité.

Puis le noir, des roulements de tambours et maître Loyal.
Les spectacles se succédaient. En premier les musiciens et les danseuses, ensuite la dresseuse de fauve. Cette femme impressionnait rien qu'avec sa prestance et son regard, mais quelques choses laissaient paraître un instinct doux. Vint ensuite la funambule et son merveilleux costume noir et rouge. Sur son fil suspendu dans les airs, elle semblait fragile. Comme un ange de verre à qui l'on aurait ôté ses fines ailes transparentes.
Lenalee se sentait vraiment libre ; telle une enfant elle riait, elle se rongeait les ongles quand la funambule marchait sur sa corde tout en faisant différents sauts, elle était impressionnée a la vue des fauves qu'il se trouvait devant elle.

Elle était redevenue l'enfant qu'elle aurait dû-être.

De nouveau, Monsieur Loyal entra sur scène, le clown allait apparaître. Et pour se faire ils se devaient de taper des mains. Alors tout le monde, même Lenalee, frappa dans ses mains. Elle riait, et le fait de rire lui faisait du bien. Elle n'avait plus ri depuis longtemps, et cela lui manquait.
Et le clown entra sur la piste ; le regard amusé et brillant des enfants suivait chacun de ses pas faussement maladroits. Sa tenue était magnifique, maquillé d'une grande bouche rouge et de grands yeux bleus peignent sur la peau d'ivoire il inspirait confiance et en même temps faisait rire.
Mais.

Bizarrement ce clown la lui disait quelque chose, comme si ce visage ne lui était pas inconnu.


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Jeu 15 Jan - 17:06

Enfants


" Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. "


Ce n'était pas la première fois que je me retrouvais devant du monde, pourtant, là, c'était différent des autres fois. J'avais déjà été sous un chapiteau, également, mais jamais devant les spectateurs. Je n'avais été que le gamin qui apportait les repas aux artistes, sans que personne ne connaisse vraiment son nom. Oh, non, je ne cherche pas à ce qu'il soit connu aujourd'hui - bien au contraire - mais.. je ne saurai vraiment expliquer ce que je ressens actuellement ; un drôle de sentiment entre le bonheur et l'angoisse. Après tout, des Akumas pouvaient très bien se fondre dans la masse et s'attaquer à des innocents ; mais mon œil m'avertirait à temps. Avais-je vraiment lieu de m'inquiéter, alors ?


C'était enfin à son tour de monter sur la scène.

Comme la plupart des artistes et saltimbanques, chaque représentation était source d'un certain stress. Allaient-ils apprécier le spectacle ? Y aurait-il des erreurs, des chûtes non désirées, des blessures, éventuellement ? Qu'allait-il se passer ? Un enfant allait-il leur jeter quelque chose dessus ? Une dispute allait-elle éclater dans l'assemblée ? Tant de choses étaient possibles et quand bien même les mouvements des artistes étaient répétés chaque jour, encore et encore, ils n'étaient pas à l'abri de tout ça. Comme un homme dirait un jour dans les années à venir : le risque zéro n'existait pas, d'autant plus lorsqu'on était un exorciste en fuite. Quelqu'un pouvait le reconnaître, un Akuma pouvait lui fondre dessus, comme par hasard sur le public ; et lui, Allen Walker, ne pourrait rester indifférent à cela. Et ainsi, tout son monde se verrait renversé.

Toujours toujours des beaux habits de Mana et le visage barbouillé de peinture, le Clown s'avança alors sur scène. Si un large sourire traversait son visage, le jeune garçon n'en menait pas large pour autant. Et pourtant, pourtant ! On se mit à l'applaudir et à l'appeler. Chaque enfant le regardait sans doute des étoiles pleins les yeux, tandis qu'ils l'observaient faire des acrobaties sur un énorme ballon. Tantôt sur un pied, tantôt sur les mains, puis une, une seule ! Certains détournèrent le regard lorsqu'il mina une chute, avant de retomber parfaitement sur ses pieds et de leur adresser une révérence. Vint ensuite quelques tours de magie, des oiseaux, des cerceaux, et tant encore ! Le tout accompagné d'un sourire qui ne disparaissait plus de son visage d’Auguste.

Tour terminé, le Destructeur du Temps finit par regarder son public pour de bon, tandis que seul les cris et les applaudissements des enfants gagnaient ses oreilles. Et pourtant, même des adultes semblaient s'être prit au jeu. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il l'aperçu. L'espace d'un instant, son sourire se transforma en une grimace, avant qu'il n'entame un rire, supporté par celui des enfants. Il devait partir.

" Merci. " souffla-t-il avec simplicité.

Puis, d'une démarche toute aussi ample qu'à l'aller, le peinturluré quitta la scène de sables et de gravillons. Monsieur Loyal en profita pour entrer à son tour pour le louer et annoncer un entracte d'une trentaine de minutes. Pendant ce temps, le public pourrait profiter d'une soupe chaude offerte par le Cirque ; tout du moins, s'ils le désiraient. Par la même occasion, la troupe prendrait son repas au milieu de leurs spectateurs.

Nerveux, le Clown ne se joignit pas à ses camarades pour prendre le repas, préférant quitter le Cirque pour le rester de la représentation et de ne revenir que pour le salut final. Car, il l'avait vue parmi le public ; à moins que ce ne soit une hallucination. Sans doute avait-il mal vu, oui, voilà, ses yeux avaient dû lui jouer des tours ; Lenalee n'avait pu se trouver dans le public. Impossible. Personne ne devait connaître savoir qu'il se trouvait là, pas même les quatre exorcistes qui lui étaient tombés dessus à Orléans. Était-ce un hasard, un curieux coup du sort ? Allen avait du mal à y croire, préférant mettre ça sur le dos de ses yeux fatigués.

La tête embrouillée, le jeune garçon finit par s'assoir à l'extérieur du cirque sur une caisse, laissant son regard vaquer dans le ciel. Curieux, Timcampy finit par jeter un coup d’œil à travers le col de sa veste ; et se cacherait immédiatement si quelqu'un venait à arriver.

Tout était si calme, même dans la ville qui ne dort jamais.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Mer 21 Jan - 19:25
« Je sais, je sais, je sais, nous savons. Mais nous devons vivre ensemble. Pas espèrer l'être dans le futur, ni dans le passé. Mais dans le présent. Il faut voir notre lendemain pour rire a nouveau... »
Le clown et l'acrobate


Ce clown ; ainsi peinturluré de peinture, ce visage lui semblait familier et pourtant elle n'arrivait pas à discerner ses traits. Il lui semblait être sûre de l'avoir vu quelque part.
Mais les enfants criant à la magnificence du clown l'empêchaient de continuer ses déductions. Ce clown se tenait là, au beau milieu de la piste de sable entouré d'enfants surexcités. Elle finit même par laisser tomber ses pensées trop encombrantes et s'amusa regarder le clown. Sa démarche grotesque, son costume trop grand et son maquillage lui cachant la moitié du visage la faisaient rire. Un doux son chatouillant les oreilles.
L'Auguste fit des tours de magie, des acrobaties et tant d'autres choses. Elle eut même peur pour ce dernier quand sur son énorme ballon il mima une fausse chute qui la fit frémir alors qu'il se rattrapa au dernier moment. À un moment même une colombe sortit d'on ne sait où pour passer par-dessus le public. Et tandis que tout le monde avait les yeux rivés vers les oiseaux contournant le public, elle sent comme un regard s'attarder sur elle. Vous savez, ce picotement à la nuque qui vous fait penser que quelqu'un vous regarde. Mais pour une fois elle n'y fit pas attention, suivant les mouvements de l'oiseau de paix entre les têtes des personnes.
Ainsi le spectacle continua, sous les rires des enfants et les applaudissements sortirent d'on ne sait où. Le spectacle du clown était grandiose ; mais cette étrange sensation persistait chez la jeune fille.
Elle avait déjà vu ce visage, mais cette importante couche de maquillage l'empêchait de le deviner et les cris des personnes aux alentours l'empêchaient de se concentrer comme elle l'aurait voulu...

« - Merci. »

Cette voix... Non, ce ne pouvait pas-être lui. Le trop-plein de bruit l'empêchait de se concentrer et son esprit fatigué avait imaginé la voix d'Allen. Ce ne pouvait-être que ça ; néanmoins elle ne savait pas si ce n'était qu'une illusion.
Presque pressé, monsieur le clown quitta la scène sous les applaudissements du public et le regard incrédule de Lenalee. Quelques secondes après, monsieur Loyal apparut pour annoncer à tous qu'une soupe chaude sera distribuée au-dehors du chapiteau, repas qui sera pris avec toute la troupe pour ceux le désirant. Ni une ni deux, Lenalee se glissa dehors parmi la mêlée de gens. Son -presque- but de la soirée était de trouver monsieur le clown et d'être sûre que ce n'était pas Allen.
Bon nombre de gens avaient pris place au-dehors, la plupart avec un bol a la main. Elle même en avait un au bout de quelques minutes.
Tout le monde était réuni au même endroit, formant une douce chaleur tranchant la froideur de la nuit. La dompteuse de fauves avait pris place sur des caisses en bois pendant que la funambule était debout sur la pointe des pieds en train de parler à des enfants. Mais aucune trace de l'Auguste ni de son précieux ballon coloré.
Qui est tu cher clown ? Une illusion ou alors ce que le cœur croît ? Peut-on vraiment te voir comme l'on verrait un humain se balader dans les grandes rues ? Les questions assaillaient la Chinoise de toute part qui avait du mal à se concentrer sur ce qu'elle faisait. Sa main tenant son bol blanc était un peu perdue dans le vide et Lenalee du la rapprocher d'elle-même pour ne pas faire tomber la faïence pleine de liquide chaud. Sous le ciel noir et la fraîcheur de la nuit, Lenalee resserra les pans se sa veste contre son petit corps et avala un peu de soupe chaude. Elle aurait tellement voulu rencontrer ce clown. Lui parler, ne serait-ce que pour lui adresser un timide "bonjour"...
Elle marchait, la boussole interne de la Chinoise l'avait conduite à un endroit totalement inconnu. Là s'entreposaient les cages d'animaux et la plupart du matériel. Allongé paresseusement un des nombreux fauves rognait un peu de viande sur un os ce qui la fit rire doucement. Mais ce n'était pas tout, d'autres animaux encore étaient visibles aux yeux de Lenalee. Tout adorable avec un air de grosse peluche. Sauf un qui était tout sauf une grosse peluche.
Assis sur une caisse de bois, un garçon regardait le ciel couvert d'étoile. Et de loin il semblait que c'était l'Auguste de tout a l'heure. Alors, finalement, qui est-il ?

« - Monsieur le clown ? »

Mensonges ou réalité ?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Lun 2 Fév - 11:36

Retrouvailles


" Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. "


J'avais dû rêver. Cela ne pouvait pas être Lenalee. Que ferait-elle ici, si loin du Quartier Général ? Une mission ? Serait-elle à ma poursuite ? Pourtant, personne n'était censé savoir que j'avais quitté l'Europe.. C'est étrange. Serait-ce un parfait hasard ? J'ai du mal à y croire, pourtant, j'avais pu retrouver Caem de la même manière. Nos chemins pouvaient-ils se rencontrer aussi facilement, après tout ce temps ? Peut-être, je n'en avais pas la moindre idée. Pourtant, si c'était bien elle, je ne pouvais pas lui décliner mon identité, pas après la façon dont nous nous étions dits au revoir. Pas après que je les ai tous abandonnés de la sorte. Mieux vaudrait qu'elle continue son chemin, sans savoir que je m'étais trouvé ici.


Tout était si calme, tout était si beau ; une simple nuit d'été en plein cœur de New-York. Pendant un cours instant, le fuyard en aurait presque oublié tous ses tracas, sa fuite, les descendants de Noé, le Comte Millénaire même. La guerre, tout simplement. Il aurait pu rester de longues minutes ainsi, à regarder le ciel américain sans dire un mot. Mais le risque n'était pas nul. Après tout, qui sait combien d'Akumas pouvaient se cacher parmi les spectateurs du cirque ? Sans doute aucun, sinon son œil l'aurait averti ; mais un assaut pouvait tomber d'un instant à l'autre. Que ce soit à cause de sa présence à lui, ou bien de celle d'une autre exorciste ; voir même de tous ces êtres humains, tout simplement. Allen se devait de les protéger et pourtant, ne pouvait prendre le risque d'être aperçu par celle qu'il avait cru voir. Alors, que faire ? Attendre ; et espérer que rien de grave ne se produirait.

Surprit par des bruits de pas, l'Auguste finit par lever la tête ; tandis que Timcampy retournait se cacher dans ses habits. Qui était-ce ? Sur le coup, le jeune garçon ne s'inquiéta pas, pensant croiser l'un des membres du Cirque ; mais le regard qui se posa sur lui manqua de faire louper un battement à son cœur. Il ne s'était pas trompé.

" Monsieur le clown ? "

Ne sachant plus quoi penser de ces retrouvailles, le jeu garçon afficha un drôle de sourire ; à mi-chemin entre la surprise et l'angoisse. Comme si de rien n'était, le Destructeur du Temps sauta sur ses pieds avant de s'incliner en avant. Après tout, il demeurait un pitre dans ce costume là. Autant jouer son rôle à fond ; afin de ne pas éveiller les soupçons.

" Oh ! B-Bonsoir mademoiselle ! " lui lança-t-il d'un ton presque jovial, " Ce n'est pas courant de voir des spectateurs par ici. Je me demande même si c'est autorisé. "

Gêné, l'anglais se frotta l'arrière de la tête avant de laisser son dos rencontrer le bois d'un tonneau tout proche. Après tout, ce n'était pas ses affaires si des visiteurs traînaient du côté des coulisses ; personne ne lui avait dit quoi que ce soit à ce sujet. Monsieur Loyal ne pourrait s'en prendre qu'à lui même et, au pire, ce n'était pas Lenalee qui causerait le moindre soucis. Oh non, pas du tout même. D'une certaine manière, Allen était heureux de la revoir après tout ce temps ; mais ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir pour la façon dont il l'avait abandonné, juste avant dé détruire la porte de l'arche. Mais il n'avait pu rester, pas après tout ce qu'il s'était passé. La menace avait pesé sur leurs épaules.

Après quelques instants de silence, le Clown finit malgré tout par laisser un sourire traverser son visage ; une mimique presque triste.

" Pourquoi ne profitez-vous pas du bon repas offert par le Cirque ? "

Il fallait que la jeune femme retourne se mêler aux autres et oublie un peu Monsieur le Clown ; c'était le mieux à faire, pour lui, comme pour elle. Ressasser le passé n'était pas à faire. Alors, pour lui faire changer d'avis, le haut-en-couleur frappa dans ses mains avant de pencher la tête de côté ; mine désormais plus réjouie.

" Ça ne paye pas de mine, mais c'est très bon ! "

D'ailleurs, sans doute cela lui ferait du bien de manger quelque chose, à lui aussi. Alors, il se redressa, avant de se remettre en marche vers la chinoise et l'entrée du Cirque. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas rester là.

Et pourtant, c'était si douloureux de se le dire.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Lun 23 Fév - 10:55
« Je sais, je sais, je sais, nous savons. Mais nous devons vivre ensemble. Pas espèrer l'être dans le futur, ni dans le passé. Mais dans le présent. Il faut voir notre lendemain pour rire a nouveau... »
Le clown et l'acrobate

La nuit était tombée depuis bien longtemps, et Lenalee sentait la douce froideur du noir s'infiltrait dans ses vêtements, refroidissant chacune ses membres au fur et à mesure. C'était comme un serpent qui venait de la mordre, dont le venin se faufilait dans ses veines sans bruit. Les seules choses qu'elle ressentait, c'était la douleur de la cicatrice qu'avaient laissée les deux crocs du serpent. La Chinoise marchait, comme si son esprit était parti de lui-même de son corps pour aller là où sa conscience le voulait. Elle était ailleurs, comment transporté dans un état de semi-conscience ou elle savait ce qui l'entourait, mais ne le voyait nullement. Aucun bruit, juste le claquement délicat de ses chaussures sur le sol granuleux. À chacun de ses pas, quelques petits cailloux volaient dans l'air froid entouré d'une douce brume blanche.
Quand l'Auguste releva la tête, la brune fut happée par un regard gris de lune. Étrangement, ces yeux lui ne semblaient pas inconnus mais elle n'arrivait pas à mettre un nom dessus ; et quand bien même elle se souvenait de lui, elle ne l'avait pas vu depuis trois mois. Trois mois qui lui ont semblé comme un temps infini. Il lui manquait, et elle le revoyait après une séparation bien que trop douloureuse.

« Oh ! B-Bonsoir mademoiselle ! Ce n'est pas courant de voir des spectateurs par ici. Je me demande même si c'est autorisé. »

Le clown était gêné ; cela se voyait. Tous des petits gestes qui trahissaient d'une gêne importante. De toute façon, ce n'est pas elle qui fera du mal a la construction de leur cirque. Au contraire, si un malheur venait à arriver elle serait la première à répliquer pour que le cirque tienne debout. Le silence s'était arrivé, et les avait mordu comme une vile bestiole ; la Chinoise profita de ce petit moment pour examiner plus amplement le clown face à elle. Oui il semblait qu'elle le connaissait. Mais le nom qu'il portait lui était inconnu a cause de cette épaisse couche de maquillage recouvrant son visage fin. Le bol blanc toujours dans sa main, la Chinoise lui lança un doux sourire quand ce dernier prit la parole.

« Pourquoi ne profitez-vous pas du bon repas offert par le Cirque ? Ça ne paye pas de mine, mais c'est très bon ! »

La jeune brune leva sa main blanche tenant son bol de soupe. Le liquide était chaud, presque brûlant ; mais la faïence lui réchauffait doucement ses mains que la froide nuit engourdissait peu à peu. Un nouveau sourire traversa ses lèvres alors qu'elle porta le bol à ces dernières. Avalant une gorgée du liquide épais pendant que le jeune Anglais parlait, elle se pourlécha les lèvres quand elle laissa son bras descendre doucement, gardant le bol contre son ventre, profitant de la douce chaleur. Ses yeux se plissèrent en une douce mimique, alors que ses lèvres s'étirèrent en un sourire grandissant.

« Effectivement, c'est très bon ! Je n'hésiterais pas à aller en redemander ! »

Le jeune clown de levade sa caisse en bois, dans une démarche presque grotesque. Son costume lui seyait à merveille ; et le tout accompagné d'accessoires colorés, il était adorable à souhait. Ses sourires presque candides lui faisaient oublier la douleur qui lui lacerait le cœur, sans savoir que la personne qui lui manquait le plus était juste face à elle.
Le clown passant à ses côtés, la Chinoise tourna la tête dans sa direction pour le suivre. Et c'est là que son nom lui revint en mémoire. Frappée par cet élan, la Chinoise se stoppa net et en manqua de faire tomber le bol blanc.
Non
Non
Non
Pas lui, pas maintenant
...Allen...
Le quatorzième
Le "traître" de la congrégation
Mais elle l'avait retrouvé, elle avait retrouvé ce petit frère-ci précieux à ses yeux. Elle avait retrouvé son meilleur ami, les sourires jovials qu'il laissait derrière lui. Elle l'avait retrouvé, et c'était tout ce qui comptait en cet instant trop précieux. Ils devraient se séparer ; mais ce ne serait que le futur, le présent était trop important aux yeux de la Chinoise pour le laisser filer. Trop possessive pour le laisser filer, trop amicale pour le livrer aux griffes de l'Ordre Noir. Elle sait que les problèmes arriveront par la suite, si elle le laisse partir. Mais qu'importe, le présent est beaucoup trop précieux pour le lâcher maintenant...





Spoiler:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Lun 9 Mar - 12:30

Soucis


" Une vie tranquille est une vie loin de tout soucis. "


Je n'avais pas rêvé, c'était bien elle. Après ces longs mois passés depuis que j'avais quitté la Congrégation de l'Ombre, je me retrouvais face à face avec Lenalee. Qu'aurait-elle pensé de moi, si je n'avais pas porté ce déguisement et toute cette couche de maquillage ? Comment aurait-elle réagit en me reconnaissant ? Oh, sans doute aurait-elle un peu pleuré et.. moi aussi ? Je n'aurais pu feindre de ne pas la connaitre, l'ignorer et partir comme un fugitif. Mais n'était-ce pas ce que j'étais, au fond, aux yeux de tous mes anciens compagnons ? Je lui avais promis, j'avais juré à Lenalee de continuer à être un exorciste, de continuer à me battre quoi qu'il arrive, et que le quartier général serait toujours ma maison, mais.. Était-ce aussi simple que ça ?


Beaucoup trop de questions tournaient dans l'esprit du jeune Walker : Que faisait Lenalee ici, à New-York ? Pourquoi ne partageait-elle pas son repas en compagnie des autres ? Qu'était-elle venue faire si loin dans les coulisses du cirque ? L'avait-elle déjà reconnu, au point de venir le chercher là ? Le fuyard n'en savait rien, ne possédait aucune réponse ; et ne souhaitait pas se risquer à les connaitre. Si la jeune femme avait déjà des doutes, il ne suffirait que d'une interrogation mal jugée pour que son identité ne soit révélée. Ah, comme c'était compliqué ! Pourquoi avait-il fallut qu'elle soit présente, ce soir ? Non pas qu'il ne soit pas heureux de la voir en bonne santé, mais.. tout ceci était bien trop compliqué pour que les sentiments soient clairement exprimés.

Alors, pour essayer de ne pas songer à tout ça, le Clown avait fait la conversation à l’Acrobate. Avec sa démarche grotesque et ses larges sourires, on pouvait aisément dire que le saltimbanque accomplissait correctement son rôle. Et voir la chinoise se délecter de la soupe gentiment offerte par la cirque ne put qu'adoucir son cœur ; et puis, elle aussi se mit à sourire.

" Effectivement, c'est très bon ! Je n'hésiterais pas à aller en redemander ! "

A la bonne heure ! Le mieux serait sans doute d'en reprendre vite, avant que l'entracte ne soit terminé et qu'il n'y ait plus personne pour servir de la soupe. D'ailleurs, il serait peut-être temps que l'anglais mange quelque chose, lui aussi.. Son estomac criait famine, mais ça, ce n'était pas nouveau.

" Profitez-en ! " lui répondit-il dans l'instant, " Ce n'est pas tous les jours que le cirque se montre aussi généreux. "

De part ces paroles, le Destructeur du Temps feinta d'être ici depuis longtemps, afin de ne pas éveiller plus les soupçons ; sans savoir si ce partage de repas était une coutume de ces forains ou non. Pour avoir travaillé de nombreuses fois dans un cirque, Allen n'avait encore jamais rencontré des personnes aussi généreuses, mais.. peut-être que cela leur permettait de faire de plus gros chiffres ? Allez savoir.

D'une démarche légère - mais malgré tout nerveuse - le jeune homme s'éloigna alors de sa caisse en bois pour se diriger vers l'entrée du crique ; espérant au fond que son ancienne camarade ne daigne bien la suivre. Mais très vite, il se rendit compte qu'il n'y avait aucun écho de bruits de pas dans son dos : personne ne le suivait. Interloqué par un tel silence, le jeune Walker finit par se tourner vers la chinoise, tout en affichant un drôle d'air. Quelle était cette expression qui traversait son visage ? Il n'aurait sut dire ; un mélange de surprise et d'horreur, sans doute. Allen avait peur de comprendre..

" Que se passe-t-il ? " osa-t-il tout de même lui demander.

Malgré cette question, l'anglais ne voulait pas faire face à la vérité ; non, elle était bien trop dure à écouter. Venait-elle de se rendre compte de son identité ? Ou une toute autre horreur venait de traverser l'esprit de Lenalee ? A moins qu'elle n'ait une peur phobique des fauves, c'était peu probable. Alors, comme un artiste qui s'inquiéterait pour l'un de ses spectateurs, le Clown s'avança à nouveau en sa direction pour l'aider à contrer ce mal invisible ; même si, au fond, il agissait tel un ami.

Peut-être aurait-il du en profiter pour fuir au plus vite. Mais chercher à échapper à la jeune chinoise, c'était comme vouloir fuir le vent. Impossible.


HRP:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Lun 16 Mar - 19:22

And I don't want the world to see me
'Cause I don't think that they'd understand

Imaginer que sa vie allait être tranquille et sans erreur, c'était une chose que la Chinoise ne pouvait plus imaginer. Depuis ce fameux jour où elle avait rejoint l'ordre noir tout était différent et elle le savait. Elle savait que ses amis seraient éphémères, bien qu'elle ne veuille pas y croire elle le savait. Les choses changent, se fanent et meurent. Sauf qu'il y arrive que certaines d'entre-elles ne s'épanouissent pas et meurent sans avoir appris de leurs erreurs.
Elle n'allait pas mourir, ni Allen. Mais cette vie tranquille loin de tout problème était un rêve inaccessible que chaque exorciste faisait. Combien de fois avait elle entendu les gens autour d'elle se demander ce qu'ils feront une fois cette guerre terminée. Ou encore ce qui se serait passé s'il n'y avait jamais eu de guerre. La guerre, toujours la guerre. Elle vous arrache, vous déchire en petit morceau avant de vous éparpiller sur la route comme l'on disperse des grains de sable aux vents.

Et la guerre commençait à ronger tout ce que la Chinoise tenait a cœur. Elle avait dévoré à pleines dents cet enfant il y a environ huit ans Elle venait de déchiqueter l’âme de Suman et le cœur d'Anita et elle lui avait enlevé Allen... Non, elle ne pouvait pas laisser cette maudite guerre gagner. Elle ne pouvait pas faire que cette guerre se mette à manger tout ce qu'elle avait de plus précieux. Elle battait pour ses amis, ce qu'elle avait de plus précieux et c'est pour ça qu'elle se battait. Jamais elle n'aurait abandonné ses amis, jamais elle n'aurait cessé de se battre. Alors si des entraves venaient s'accrocher à ses pieds, lui barrer son chemin et l'empêcher de se battre elle préférerait mourir que de voir ceux qu'elle aime se faire tuer. Et elle n'allait pas laisser Allen seul en cet endroit si sombre ; qu'il en soit ainsi. Allen est considérait comme traître à la congrégation ; alors elle le suivrait. Elle deviendrait une traîtresse à son tour pour protéger ce qui est cher à ses yeux.
Elle ne pouvait pas ; elle était un pantin que l'on aurait brisé avec joie. Comme un enfant qui brise les membres d'une poupée en s'amusant du craquement des articulations de plastiques.
Elle était un pion dans une guerre sans fin....

Elle ne voulait plus se battre. Elle n'en avait plus la force ; elle n'avait plus de colère pour lui donner l'envie de se battre. Plus rien ; comme si l'air coincé dans ses poumons ne voulait plus sortir, la tuant de l'intérieur et a petit feu.
Les amis sont éphémères ; mais elle savait qu'Allen ne mourrait pas si facilement. C'était peu être difficile à dire, mais Neah faisait en sorte qu'Allen reste debout pour l'amener là où il le voulait ; Neah était une personne que Lenalee n'aimait pas, mais elle le considérait comme celui qui faisait tenir le Walker debout.

Profitez-en ! Ce n'est pas tous les jours que le cirque se montre aussi généreux.

La Chinoise leva la tête vers le clown alors que celui-ci avait le visage posé vers elle. Elle le voyait. Les yeux couleurs lune de l'Exorciste s’inquiétaient pour la petite brune. Si elle ne le connaissait pas elle aurait juste pu dire qu'il se demandait si elle était malade. Mais non. Elle le connaissait ; et cette personne était quelqu'un qui comptait beaucoup dans son cœur.

Que se passe-t-il ? fit-il, sa voix trahissait quelque peu son inquiétude.

La petite chinoise lâcha un hoquet alors que ses yeux prenaient une teinte rouge. Les prunelles baissées vers le sol et les mains crispées à casser le bol de faïence ; elle semblait empreinte à des démons intérieurs, tournoyants, planant autour d'elle pour l'attaquer quand elle sera au plus bas. Ils profiteront de sa faiblesse pour la mordre et faire glisser le poison de la solitude dans ses veines.
Elle avait toujours été seule ; cette façade cachait trop d'égoïsme. Si elle cherchait à faire vivre ses amis, c'était pour que son monde a elle puisse tenir grâce à ses amis ; en fin de compte... Elle se battait pour elle-même...
Un instant elle détourna le regard du clown, posant ses yeux verts sur les bâtiments autour d'eux. Elle ne pouvait pas le regarder. Pas après ce qui s’était passé la dernière fois. Il demeure un exorciste et jamais il n'abandonnerait son titre, elle le savait, mais ses yeux ne pouvaient se reposer sur le destructeur du temps sans que les larmes n'inondent on visage. Alors elle regarda toutes ces lumières, elles se reflétaient dans l'eau de ses yeux et tout le monde pouvait les voir briller. Le calme de la petite rue la nuit tombée était une chose que tout le monde appréciait. Alors qu'elle fixait le ciel, elle pinça des lèvres tandis qu'une larme salée roula sur sa joue droite. Elle faiblissait, comme toujours. Allen était une faiblesse, comme tous ses amis. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à l'abandonner. Ce serait comme abandonner une partie de son âme aux mains du comte, et pour ça plutôt mourir.

Allen, commença-t-elle en gardant les yeux rivés sur les lumières scintillantes, j... J'ai besoin de savoir... Alors qu'une nouvelle larme coula sur sa joue la Chinoise tourna la tête vers celui qui lui manquait tant à la congrégation. Es-tu toujours un exorciste ?

Cette question pouvait être stupide ; mais c'était important pour la Chinoise. C'était même bien plus que ça. Il le lui avait promis ; alors elle devait le savoir. Il n'y avait pas d'autre question qui venait dans son esprit, alors qu'il y a quelques jours elle lui en aurait posé des centaines.
Non, elle voulait savoir s'il avait tenu sa promesse, s'il n'avait pas menti à la chinoise dans l'espoir de se débarrasser d'elle ce jour-là.
Mais elle voulait savoir si Neah avait été plus rapide....

Elle ne ramènerait pas Allen à la congrégation. Mais elle ramènerait des preuves comme quoi Allen n'était pas un traître, un lâche ou un pion. Et si les gens ne la croyaient pas, elle se battrait. Elle s'en ira pour montrer que sans leur précieux pion, cette guerre n'avancerait pas. Car c'est grâce à des gens comme les exorcistes que la guerre avance, et ce chaque jour un peu plus.

Elle était une héroïne de la guerre, et tout les exorcistes l'étaient même s'ils ne pensaient être que des humains normaux.



Hrp:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Jeu 19 Mar - 12:05

Vérité


" La vérité doit s'inspirer de la pratique. C'est par la pratique que l'on conçoit la vérité. Il faut corriger la vérité d'après la pratique. "


Plus le temps passe et plus je ressens ses doutes. Pourtant, derrière son déguisement et toute cette peinture, je ne devrais pas être reconnaissable, non ? ... Enfin, malgré ça, Soren et les autres avaient réussi à me démasquer lors de leur petite mission à Orléans. Mais là, c'était différent, ils avaient réussi à me retirer mon gant gauche, et avaient par conséquent vu ma main. Quelque chose avait du se passer pour qu'ici Lenalee vienne à me reconnaître. Avais-je fais un pas de travers ? Non, ce n'était sans doute pas ça, mais.. Enfin, peut-être qu'elle avait juste l'impression que c'est moi, d'où ce drôle d'air sur son visage. Oui, peut-être ne m'a t'elle pas encore découvert.. Pour elle, j'espère que non.


Malgré l'inquiétude et la nervosité, le Destructeur du Temps gardait un franc sourire sur le visage ; car en réalité, il s'en faisait réellement pour l'état de sa camarade. Elle avait été la première à lui ouvrir son cœur lorsqu'il était arrivé à la Congrégation de l'Ombre, la première à lui offrir sa confiance et à l'écouter. Tout n'avait pas toujours été simple entre eux, à cause de leurs caractère largement aux antipodes l'un de l'autre et pourtant, cela n'avait jamais affecté leur amitié. Et lui, lui l'avait abandonnée, comme tous les autres. N'importe qui aurait pu voir cet acte comme étant de la trahison, mais pour lui, ce n'était qu'une forme de protection. S'il était resté parmi les rangs de l'Ordre Noir, qui sait ce qu'il aurait pu leur faire à cause de Néah ? Il s'en était déjà prit à un exorciste alors qu'il était en fuite, et aurait pu ôter la vie de Caem.. Alors qu'est-ce qu'il aurait pu faire aux autres, aux plus jeunes sans grande expérience ? A Timothy, ainsi qu'à tous les autres ? Allen n'osait l'imaginer ; voilà pourquoi il avait dû partir.

Pour qu'ils vivent il devait survivre.

Mais cela ne l'empêcha pas de s'inquiéter de l'état de la jeune femme. Et celle-ci ne s'attendit visiblement pas à une telle question, car un hoquet nerveux s'échappa de ses lèvres ; avant que son regard ne se perdre vers le sol, puis les bâtiments, puis les étoiles. Tout semblait plus intéressant à regarder que de soutenir le regard de l'Auguste. Étrange, et, au fond, cela n'annonçait rien de bon. L'anglais aurait aimé que cet instant se termine au plus vite, et que la pression retombe. Oh, pourquoi ne pouvaient-ils pas simplement aller manger une petite soupe en compagnie de la troupe du cirque ? Tout aurait été plus simple ; en apparence, tout du moins, car en réalité la situation resterait inexplicable. Compliquée.

Mais Lenalee en avait décidé autrement. Avec son regard porté vers les étoiles, elle semblait totalement perdue, en proie à des démons intérieurs ; qu'elle ne tarda pas à partager avec son ami.

" Allen.. " souffla-t-elle, le regard levé vers la voûte céleste, " j... J'ai besoin de savoir... Es-tu toujours un exorciste ? "

Ces mots, le fuyard avait crut les rêver. Qui sait, peut-être que sa camarade s'adressait aux étoiles, et non pas à lui ? Mais non, au cours de son discours, la jeune Lee avait reporté son attention vers lui, laissant même une triste larme rouler le long de sa joue. Tiraillé par la culpabilité, Allen tenta malgré tout de faire bonne figure ; un sourire nerveux étirant son visage.

" Mais v-voyons ! De quoi parlez vous ? " balbutia-t-il tout en posant ses mains sur ses épaules.

Mais au vu de l'air que tirait la chinoise, son camarade comprit qu'il n'était plus l'heure de plaisante, ni même de se prendre pour un Clown. Alors, très rapidement, un triste soupir s'échappa de ses lèvres, tandis que son sourire se brisait. Il se revit alors, des mois auparavant, en train de lui faire ses adieux.

" Je te l'ai dis, non ? " souffla-t-il tout en affichant à nouveau un léger sourire, " Quoi qu'il arrive, je continuerai d'être l'un des vôtres. "

Puis là, d'un coup, une vive douleur lui traversa le crâne, comme un coup de poignard en pleine tête. Tout en pinçant des yeux, le Destructeur du Temps lâcha les épaules de sa camarade, avant de faire un pas en arrière. Tout cela ne signifiait rien de bon. Alors, sans plus lui adresser un regard, Allen laissa Timcampy s'échapper de sous sa veste, et murmura à nouveau :

" Mais je ne peux rester à vos côtés. "

Car, qui sait ce qu'il était capable de leur faire. Lui, l'apôtre de la Destruction qui dormait en son sein.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Lun 6 Avr - 13:36

La petite chinoise aurait dû être heureuse en soi sauf qu'elle avait perdu. Elle avait perdu cette bataille contre une ennemie dont elle ne savait que peu de choses. Elle avait perdu a l'intérieur d'elle-même, ses démons la mangeaient petite à petit, grignotant les entraves qu'ils lui avaient posées en travers des jambes pour pouvoir la dévorer elle ensuite. Elle sombrait peu à peu dans le noir, dans un futur dont elle ne ressortirait peut-être pas. Tout n'est que poussière, destruction et toutes ces choses à la fois ; dans un monde ou la souffrance est commune. Peut-on y trouver la place pour vivre sans honte ?
Je ne pense pas qu'Allen soit différent des autres en fin de compte. Il est une personne que les gens craignent, et que d'autres admirent. Pour moi, Allen est plus quelqu'un de... Normal. Voilà, normal. L'apôtre de la Destruction qu'il est sensé être, ne change rien à ce que je pourrais penser de lui. Allen est mon ami, peut-être un fuyard ou un menteur, mais il sera toujours quelqu'un de cher à mes yeux. Je veux le protéger. Lui, mes amis et tous ceux que j'aime dans ce monde.
Neah... Si tu m'entends sait que je te hais. Je te hais du plus profond de moi. C'est ce que les gens disent une haine viscérale, et bien s'en sont beaucoup plus. Où serions-nous si tu n'avais pas pris le corps d'Allen, si tu n'avais même pas existé ?
J'ai conscience que bien des choses ont dû t'arriver. Bien des choses ont dû te forger cet esprit de destructeur. Mais malgré cette haine que je te voue, ne détruit pas Allen... Je t'en supplie... Je t'en supplie tellement...
Ses mains le long du corps, plus un souffle, un bruit quand bien même yen aurait-il eu, Lenalee ferma ses yeux rougis. Juste un instant qui aurait pu lui paraître une éternité. Elle voulait chasser ses regrets, elle voulait oublier ce qui avait pu se passer et voulait penser à Allen. Alors ses yeux se fermèrent plus forts encore, jusqu'à lui en faire-mal tant la pression de ses paupières était forte. Elle avait tant à lui dire, mais les mots ne venaient pas. Elle voulait... Elle voulait tellement que tout ne sois qu'un cauchemars, qu'il n'y est jamais eut de quatorzième, jamais eu de Neah. Elle ne voulait pas faire face à la réalité tout simplement. Une réalité troublante, presque honteuse.
De nouveau elle ouvrit les yeux, ce n'était pas un rêve. Elle ne faisait pas face aux tristes sourires de ses camarades, mais à un ciel noir, scintillant. Elle voyait Allen, "son" Allen.

« Mais v-voyons ! De quoi parlez vous ? »

Les mains du clown posées sur ses épaules fines, ce fut comme si tout avait changé. Elle se revoyait face à lui en train de lui dire au revoir, peut-être pour la dernière fois avait-elle pensé. Des adieux manqués par ses enfantillages. La brunette se revoyait à terre en train de pleurer toutes les larmes que son corps frêle pouvait lui donner. Elle se voyait en train d'hurler, de tenir tête à ces Noés. Et encore elle voyait Allen, inlassablement...
Encore et toujours ; ces prunelles gris de lune la fixaient, et son sourire lui était adressé. A cause d'elle tout était perdu, et elle s'en voudra aussi longtemps qu'elle le pourrait. L'exorciste maudit n'avait pas changé depuis tout ce temps ; ce même garçon au sourire capable de réparer les pires blessures, c'était celui que les gens appelaient le quatorzième.
Pourquoi devaient-ils continuellement souffrir. Eux, les exorcistes ? Elle l'avait bien vu, au travers des yeux d'Isleen, du "sourire" d'Arthropoda et de tous les autres. Au fond tous les exorcistes souffraient de la même peine. Ils souffraient de la guerre, encore et toujours
Alors de nouvelles perles salées glissèrent sur ses joues...


« Je te l'ai dis, non ? Quoi qu'il arrive, je continuerai d'être l'un des vôtres. » Fit le blandinet un fin sourire aux lèvres. Rien que pour voir ce sourire la brune leva ses yeux rougis vers l'Anglais.
« Allen.. Merci.» Merci pour quoi ? Merci pour tant de choses. Merci d'être encore en vie, d'être un exorciste ou d'être là tout simplement..

Elle voulait presque le prendre dans se bras. Le serrer pour qu'il ne puisse plus repartir, mais c'etait impossible. Elle n'était pas capable de s'approcher tant ses jambes flageolaient sous elle.

« Alle- »Elle ne pu finir sa phrase que l'Anglais s’éloigna d'elle, enlevant ses mains de ses épaules pour en poser une à sa tête dans une grimace de douleur.
« Mais je ne peux rester à vos côtés »

La brune qui avait, finalement eu la force de s'avancer vers son ami, se retrouva coincée. Était-ce Neah qui tentait de prendre possession du corps de l'exorciste, ou alors une simple crise destinée à faire fuir la Chinoise ? Elle avait peur intérieurement mais n'osait faire face à tout ça.
Alors que le petit golem jaune s'échappait de la veste du clown pour porter son attention vers l'Exorciste Maudit, la brune laissa une autre larme, peut-être plus amère que les autres, rouler sur sa joue.
Ses larmes lui scindaient l'esprit, lui brisaient le cœur en des millions de morceaux venant se planter dans sa poitrine en déchirant sa peau fine. Et c'était ces mêmes larmes qui la tuaient et la reliaient à la congrégation....



Pardon ;w;
Si quoi que se soit ne va pas dis le moi hein ;w;
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Mer 15 Avr - 3:46

Chagrin


" Entre le chagrin et le néant, je choisis le chagrin. "


Quoi qu'il arrive, jour après jour, je continuerai à me battre, comme je l'ai promis à Mana, comme je l'ai promis aux autres, mais surtout, comme je me le suis promis à moi-même. Ce n'est pas parce que je ne suis plus à la Congrégation de l'Ombre que je vais abandonner les Akumas ou me retourner contre mes anciens camarade. Que dis-je ? Mes camarades, ils le demeuraient, il n'y avait pas d'ancien ou quoi que ce soit d'autres. Je suis toujours un exorciste, et je continuerai à l'être, quoi qu'il advienne ; quoi qu'il m'en coute ; quoi qu'il nous en coute. Vraiment ?


Qu'est-ce qui était le plus dur : voir Lenalee pleurer par sa faute, ou bien ne rien pouvoir faire pour stopper ces larmes ? Le maudit aurait pu se poser la question toute une éternité, qu'il n'aurait sans doute jamais eu la réponse.

Pourtant, il lui avait promis, il y a des mois de cela, qu'il resterait toujours le même, qu'elle se devait d'être forte, de ne pas abandonner elle non plus : mais c'était toujours plus facile à dire qu'à faire. Allen avait promit que tout resterait comme cela avait toujours été, mais savait pertinemment que rien ne serait jamais plus pareil. Il était parti, Central était à sa recherche, Apocryphos aussi, les Noés également ; être en fuite permanente, c'était comme avoir le monde à ses trousses. Ironiquement, le disciple de Marian Cross venait parfois à regretter les années de son apprentissage. La vie avait été dure, mais au moins, il n'avait jamais été seul. Tout du moins.. Pas totalement.

" Allen.. Merci. " avait-elle soufflé suite à ses mots.

De quoi le remerciait-elle ? De les avoir tous abandonné ? Non, plutôt de ne pas avoir abandonné la cause, de ne pas les avoir laissé tomber. Mais quelque chose semblait se cacher derrière ce fin sourire et cet éclat de voix. Un espoir ? Espérait-elle voir l'anglais retourner à ses côtés à la Congrégation de l'Ombre ? Impossible.

Prit d'un violent maux de tête, le Destructeur du Temps fit un pas en arrière tout en levant l'une de ses mains gantées à son front. Ce n'était vraiment pas le moment. L'Autre s'était montré calme depuis que le Walker avait retrouvé Caem, alors ce n'était pas le moment de se réveiller. Allen devait garder les pieds sur terre, à tout prix, afin d'empêcher la Destruction de reprendre le contrôle sur son corps. Il jeta alors un coup d’œil à Timcampy - en proie à de vives émotions suite aux retrouvailles - puis au ruban rouge qui était enroulé autour de son poignet - visible malgré sa tenue de Clown - afin de finalement reporter son attention vers la chinoise.

De nouvelles larmes avaient perlé aux coins de ses yeux, avant de s'écraser par terre après avoir roulé le long de ses joues ; et pourtant, le maudit essaya d'esquisser un sourire. Quoi, qui pleurait ? Lui, bien sûr, mais Lenalee également.

" Je suis désolé, mais je ne peux rester ici une minute de plus. " fit-il, la gorge nouée.

Qu'il se réveille s'il le souhaitait, mais ici, pas auprès de Lenalee, pas au beau milieu du cirque. Timcampy, ayant comprit le message, vint presser sa joue - ? - contre celle de la jeune femme, avant de retourner auprès de son maître ; il n'avait beau être qu'un golem, lui aussi semblait tiraillé par ces retrouvailles et cette brusque séparation.

La tête lourde, l'apôtre de Dieu osa tout de même prendre les mains de sa camarade, et esquissa un dernier sourire ; terriblement triste, mais heureux à la fois.

" Sèche tes larmes, ne les offre pas à cette séparation. Je reviendrai. " lui promit-il.

Était-ce vrai ? Allen n'aurait sut le dire ; mais sitôt ces paroles lancées, il lâcha les mains de l'exorciste, avant d'attraper rapidement sa valise que Timcampy avait déjà prit dans sa gueule. Il devait partir, vite.



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Ven 8 Mai - 12:49

Le clown et l'acrobate
Lenalee pleurait. Elle pleurait comme si toute la souffrance accumulée ces derniers mois se jetait sur elle en même temps. Elle pleurait comme si tout ce que son cœur cachait resurgissait en même temps. Elle avait l'impression que le passé lui revenait dans la figure sans qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit.
Elle voulait hurler, hurler au monde entier qu'Allen était un exorciste. Qu'il était un membre de sa famille. Elle voulait dire que malgré toutes ces épreuves, tout ce qui pouvait se passer dans le futur, en bien ou en mal, malgré tour cela Allen resterait un humain avant tout. Elle voulait le hurler, laisser sa haine consumer son cœur pour qu'il ne reste qu'un tas de cendre de son corps. Elle voulait faire tant de choses, elle voulait. Mais elle ne le pouvait pas.
Elle ne pouvait pas simplement hurler ce mot. Non, aux yeux du Vatican Allen était un déserteur. Un fuyard, un traître. Il l'avait pris en chasse pour ne jamais cesser de courir après lui. Ils voulaient tous que le quatorzième soit arrêté.
Il le voulait tellement, tellement qu'ils en devenaient aveugles.
Car qui était Allen ? Un clown, un exorciste et un humain. Un humain doté de sentiments comme tous les autres. Un humain pouvant se déplacer sur ses jambes, il pouvait laisser les gouttes d'eau dévaler son épiderme quand venait la pluie. Après tout, tout le monde est humain, même s'ils sont rongés par un mal jusqu’alors inconnu, ils ne cessent d’être humains.
Allen eut un mouvement de recul, une main était posée sur son front et une grimace traversait son visage couvert de peinture. La brunette ne pas put, quant à elle, laisser s’échapper de nouvelles larmes sur son visage. Perles d'eaux salées sillonnant ses joues à la manière de diamants liquides. Elles glissent, roules, coulent, tournent pour s'écraser au sol dans une triste symphonie. Des larmes aussi avaient perlé aux yeux du clown, creusant son masque blanc. Elle savait ce que cachait cette peinture, une marque rougeoyante. Elle connaissait cette marque, autant qu'elle connaissait Allen.
Mais Allen était Allen.
La Chinoise avait finit par baisser les yeux. Elle ne voulait pas voir Allen dans cet état-là, elle ne voulait pas le voir faible, face à elle. Les larmes coulaient plus lentement sur les joues « Je suis désolé, mais je ne peux rester ici une minute de plus. » Non. Non. Non. Non, il ne devait pas. Il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas repartir après ça, elle ne le laisserait pas faire.
Ses yeux se levèrent vers le destructeur du temps, il souriait. Cette andouille souriait comme si tout allait bien, comme si tout irait bien. Ils allaient rentrer tous les deux à l'Ordre noir pour voir Komui se jeter sur sa chère sœur et sur Allen.
Et cet imbécile souriait toujours.
D'autres larmes avaient coulé sur les joues de la brunette qui ne sentait que le vent rougir ses joues humides. Timcampy se colla contre la joue de la jeune exorciste qui prit la peine de caresser le haut de son crâne -?- doré.
Le maudit attrapa les mains de son amie, la Chinoise ne connaissait presque plus ce contact. Elle n'avait plus senti les mains d'Allen prendre les siennes, elle ne savait plus réellement si ce qu'elle ressentait était vrai. Depuis combien de temps n'avait-elle pas laissé quelqu'un tenir ses mains. Depuis combien de temps seulement. Elle avait l'impression que c'était il y a une éternité déjà.
Tout ce temps que le maudit fuyait. Tout ce temps où elle se retrouvait seule, Allen lui manquait. Et le voir si proche en ce moment sans parvenir à l'atteindre était sans doute insoutenable. « Sèche tes larmes, ne les offre pas à cette séparation. Je reviendrai. » la jeune Chinoise était encore plus perdue ; elle pleurait, de joie et de tristesse, elle pleurait pour le salut de l'Âme d'Allen. Mais le reverrait-elle seulement un jour.. ?
Presque sans un bruit, sa main se leva, lâchant la sienne, et dans un sifflement de l'air elle claqua contre la joue du maudit. Elle venait de le gifler, laissant de la peinture blanche sur ses doigts alors que la paume de sa main était rougie. « Allen. Tu le sais, je te l'ai déjà dit. Ne te jette pas dans la bataille sans réfléchir. Ne fonce pas tête baissée pour nous protéger. Nous devons te protéger nous aussi, tu n'es pas seul » Les larmes roulaient encore et toujours, sans arrêts sur ses joues. « Allen ! hurla la demoiselle Est-ce que tu te rends compte de tout ça ? Est-ce que tu sais à quel point tu nous manques, à tous ! Est-ce que tu sais à quel point tu... tu me manques .. ? » Le fuyard avait lâché ses mains, attrapant sa valise alors qu'elle restait impuissante. Ses mots étaient en suspens, elle n'aurait jamais su finir sa phrase, jamais elle n'aurait réussi à tout lui dire, car il y avait tellement à dire.
Non, elle ne le laisserait pas filer. Pas cette fois, elle n’était pas comme la dernière fois. Elle se devait de rester à ses côtés, au moins pour un instant, peu importe ce qui se passera, elle n'était plus la fille qui s’était laissée tomber à terre alors que son ami partait. Elle le suivrait, pour lui, pour elle, et pour toute la congrégation. Alors que le jeune exorciste fuyait, la jeune chinoise sécha ses yeux avant de s’élancer à sa poursuite. À quoi bon fuir, s'il voulait la protéger, elle savait se défendre. On le lui avait appris et en aucun cas Allen ne pourrait y faire quoique se soit.
Lenalee se révélait être -très- têtue par moments.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Dim 16 Aoû - 15:44

Avancer


" Lutter n'est pas avancer. "


J'aimerai m'excuser auprès d'elle encore une fois, lui dire que tout ceci n'est pas de sa faute et que tôt ou tard, je finirai par revenir parmi eux. Ce choix, je l'ai fais pour eux, pour leur sécurité.. et il m'est désormais impossible de faire marche arrière. Savent-ils seulement ce qu'il s'est passé ce triste soir, ce que j'ai vu, ce qu'ils auraient pu affronter ? Mes camarades n'en ont peut-être aucune idée, je ne peux que leur espérer ça.. au moins pour soulager leur conscience, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Alors, oui, Lenalee, j'aimerai tant que tu saches à quel point je suis désolé.. mais je ne peux revenir sur mes pas. Il faut que je continue d'avancer droit devant moi, et vite. Très vite..


Plus le temps passait, et plus le maudis ne souhaitait qu'une chose : partir d'ici le plus vite possible, sans plus dire le moindre mot ; quand bien même ce n'était vraiment pas dans sa façon d'être. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Affronter le regard tiraillé de Lenalee plus longtemps encore ? Impossible. Ah, avec un petit pincement au cœur supplémentaire, le fuyard songea que Lavi l'aurait sans doute engueulé pour avoir fait pleurer la petite chinoise encore une fois ; quand bien même l'autre fois remontait à si longtemps maintenant, et qu'aujourd'hui, personne ne viendrait lui tirer les oreilles ni lui faire la morale sur ses agissements.

Si ce n'était l'intéressée elle-même, qui dans un geste vif, fit siffler sa main dans l'air, avant de gifler son cadet ; car oui, malgré tout, Allen était et resterait toujours plus jeune qu'elle.

" Allen. Tu le sais, je te l'ai déjà dit. Ne te jette pas dans la bataille sans réfléchir. Ne fonce pas tête baissée pour nous protéger. Nous devons te protéger nous aussi, tu n'es pas seul. "

Surprit par ce geste, le Clown n'avait pas bougé, se contentant d'écarquiller les yeux tout en levant à peine sa main vers sa joue ; rougie et barbouillée de peinture effacée par Lenalee suite à ce geste. Que pouvait-il faire, dire ? Là, le Destructeur du Temps ne savait pas, ne savait sans doute plus rien.

Au fond, il avait du la mériter cette claque.

" Allen ! " reprit-elle, en criant cette fois-ci, " Est-ce que tu te rends compte de tout ça ? Est-ce que tu sais à quel point tu nous manques, à tous ! Est-ce que tu sais à quel point tu... tu me manques .. ? "

C'était trop ; trop de mots qu'il ne pouvait supporter.

Baissant le regard, l'anglais resta alors silencieux, tandis que son dos se voutait légèrement pour lui permettre d'attraper sa valise. Encore une fois, le fuyard ne souffla pas le moindre mot, préférant tourner le dos à sa camarade, afin de reprendre son chemin, pour ne plus voir ses larmes ; et pour qu'elle ne voit pas les siennes qui avaient également commencé à barbouiller son visage si bien maquillé il y a encore si peu de temps. A nouveau, l'auguste commençait à s'enfuir, pour ne plus regarder derrière lui, afin d'essayer d'oublier ce qui lui tiraillait tant le cœur ; rejoindre cette solitude qui l'habitait désormais depuis si longtemps.

Et pourtant, derrière lui, un écho sembla résonner au bruit de ses pas ; le forçant à s'arrêter au bout de quelques instants, serrant sa main sur la poignée de sa valise.

" Arrête ça, je t'en prie. " souffla-t-il, la gorge nouée.

Suite à cela, le Destructeur du Temps leva une de ses mains au niveau de sa joue, puis, dans la seconde, à son front ; une vive douleur venant de lui faire tourner la tête. Il n'y avait plus une minute à perdre, il devait partir d'ici au plus vite.

" Laisse-moi avancer.. sans me retourner. " reprit-il alors.

Même si c'était la chose la plus dure au monde désormais.


HRP:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥️ :allenxcaem: ♥️


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Clown et l'Acrobate - [Pv. Lenalee Lee]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clown stylo
» clown d'un soir
» [Walker, Aude] Un clown américain
» Le Poisson-Clown de Chauvel et Simon
» Cars Clown pack pour 2010 ?

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Amériques :: États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: