Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Dim 22 Mar - 0:28
L'amour ...

Il fait vibrer le cœur des jeunes gens, rêver les jeunes filles, rend invincibles les jeunes hommes et apporte une petite notoriété pour quelques écrivains. Et il y en avait une qui y croyait à cet homme parfait, qui sait aimer parfaitement, offrant un bonheur parfait à une dame qui aura traversé mille et une épreuves pour pouvoir vivre heureux.

Eleonor attendait cette belle rencontre, elle savait que ce genre d'homme existait après tout sa grande sœur avait fait un beau mariage avec un bel homme qui avait donné une situation confortable à une simple fille de boulanger. Alors Elie se pomponnait, en prenant soin de coiffer chaque mèche de cheveux, en les rangeant soigneusement dans son chignon. Et tant pis si sa mère hurle dans toute la maisonnette qu'elle est encore en retard pour ses livraisons.

Chez Elie le temps était quelque chose d’extrêmement relatif, du moment qu'elle n'attendait pas, elle. Alors elle fait ses livraisons tranquillement, se faisant souvent sermonner par la plus vieille des servantes présentes à son arrivée dans les cuisines à propos de son agaçante manie d'être en retard. Mais pour la jeune fille ça lui était complément égale ce qui l’intéressait était de mettre la main sur un nouveau roman. Et la piquante fille du boulanger savait exactement ce qu'elle voulait.

La donzelle était partie quelques jours plutôt à une librairie de la ville, fière d'avoir pu épargner six sous elle s'était aventurée dans les allés de la modeste boutique et avait trouvé le roman qui lui fallait lire. Arrivé devant le libraire elle était encore bien loin de réunir la somme nécessaire pour ne serait ce qu'emprunter le roman. Elle était bien obligée d'admettre que de s'enfuir en courant, le livre sous le bras lui avait traversé l'esprit, mais ça aurait été suicidaire. A la simple idée que sa mère le sache, un frisson la fit frémir, elle finirait vieille fille après la correction qu'elle prendrait, si ça ne la pas tuer.

De toute manière Eleonor avait d'autres moyens pour se procurer le précieux ouvrage. Alors à chaque maison qu'elle livrait la petite livreuse glissait quelques mots : sur ce qu'elle cherchait, ce qu'elle savait et ce qui risquait d'arriver aux oreilles d'un père ou d'une maîtresse de maison. Tous les moyens sont bon pour arriver à ses fins.

Et la jeune fille sortit d'une nouvelle demeure après quelques formalités échangées avec les filles de son rang elle allait retrouver les rues agité de Londres. Pendant que les grandes dames sortaient par la grande porte, la petite Elie s'était contentée de la porte de service, son panier à la main avec son vieux châle mauve tricoter par sa mère, sans doute le seul réel bien lui appartenant, elle déambulait des les rues de la capitale. Si sa vieille jupe n'était pas si abîmé elle se serait mise à pavaner avec les dames de la haute.

Alors qu'elle frottait ses mains pour éviter de les voir virer au bleu, une petite tête blonde attira son attention dans la foule. Ce n'était pas n’importe quelle tête blonde avec ces beaux vêtements, ce petit garnement allait être celui qui lui apporterait ce que convoitait la roturière.

D'un pas assuré elle se féra un chemin dans la foule, avant de dépasser le garçonnet aux allures de petite bourgeois pour lui barrer la route. Les bras croisés sous sa poitrine avec son panier pratiquement vide un large sourire apparut sur le visage de miss Mills.

▬ Eh bien mon petit monsieur que faites vous dehors ?

Ce petit garçon en avait fait un bon nombre de bêtises.... Espérons juste que la douce ne se trompe pas sur l’identité de sa victime, encore une fois.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Lun 23 Mar - 14:17

Échecs


" La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. "


Chaque jour j'affronte un échec encore plus cuisant que celui de la veille. J'ai laissé cet oisillon et cette fausse akuma survivre sur la plage, je n'ai pas réussi à tuer cet imbécile de Lëo dans les steppes, et j'ai failli à ma tâche en Angleterre, jusqu'à m'en faire crever l’œil droit. Quel genre d'aventurier suis-je ? Christophe Colomb n'a pas du essuyer autant d'échecs que moi dans sa conquête du monde.. Mérite-je seulement de continuer à explorer le monde pour Elliot ? J'ai honte, si honte de ce que je suis devenue. Certes, j'ai désormais un enveloppe plus solide et puissante, capable de briser des os en seulement quelques coups ; mais je reste incapable de mener à bien mes missions. Qu'est-ce que je dois faire ? J'ai si honte, si honte..


Depuis cette mission à Cambridge, l'enfant-machine avait à peine osé mettre le nez dehors ; que ce soit de la maison de Mathilde ou bien encore de sa chambre de Noé. Comment aurait-il pu le faire de toute manière ? Le coup de griffe cuisant que cette exorciste difforme lui avait donné dans l’œil l'avait rendu aveugle pendant des jours, lui causant mille et une souffrances à cause de la vive morsure de l'innocence. Des migraines, la tête qui tourne, des nausées et des vomissements chroniques ; il n'était pas bon d'être mort si c'était pour souffrir autant. Mais cette fois-ci, il avait survécu ; ils avaient survécu, ensembles. Lentement mais sûrement, la matière noire répara ses blessures et lui rendit la vue de son unique œil. D'abord un peu trouble, puis tout aussi net qu'avant son accident. Et pourtant, malgré ça, le petit homme resta bien au chaud entre quatre murs, aux côtés de celle qui parvenait à faire briller son sourire. Avait-il peur de souffrir à nouveau ? Assurément.

Et pourtant, comme un oiseau resté en cage trop longtemps, ses ailes commencèrent à réclamer le ciel ; et son cœur, l'aventure. Mais où aller ? Pas trop loin de chez lui, mais pas à Paris, car il y avait bien trop d'agitation en ce moment là-bas. Le Corbeau n'oubliait pas sa rencontre avec maître Renard.

Alors, tandis qu'il s'était ce jour-là retrouvé parmi les murs de l'arche de Noé, Elliot se leva à nouveau. Ne prenant pas le temps de coiffer ses cheveux en bataille, il prit sa casquette et enfila sa cape de marin avant de laisser ses pieds nus fouler le sol de l'arche. C'était froid, désagréable ; alors il n'attendit pas un instant pour ouvrir une porte au hasard, et poser ses pieds sur les pavés chauds de Londres. Ouille ! Chaud, chaud, chaud ! Le monstre fit vite machine arrière, pour mettre les souliers que l'Abnégation lui avait offert, avant de retourner dans cette ville inconnue. Enfin, elle l'était presque.

Comment ne pas reconnaître Londres ? Même s'il n'y avait jamais été, Christopher ne pouvait pas passer à côté de Big Ben, et de ces salons de thé typiquement british ! Le cœur léger, le marmot s'élança alors dans les ruelles ; comme si rien ne lui était jamais arrivé. Animé d'un petit creux mais ne désirant pas semer le chaos dans Londres - encore trop fragile à l'idée de se battre à nouveau - la petite tête blonde se saisit d'une pomme en passant à côté d'un étalage dont le propriétaire ne regardait pas. Sa revanche face à tous ces échecs, il la prendrait bientôt, en ôtant la vie à l'un de ces foutus apôtres.

Mais pour le moment, il préférait se changer les idées ; et croqua dans le fruit.

" Eh bien mon petit monsieur que faites vous dehors ? "

Surprit et sortit de ses pensées par la présence féminine qui s'était imposée devant lui, l'américain manqua de s'étouffer avec son morceau de pomme, le recrachant au sol. Ah ! Venait-on de le prendre la main dans le sac ?

" Hein ? " s'étrangla-t-il tout en levant de grands yeux ronds en sa direction ; enfin, un seul seulement.

Qui était cette jeune femme ? Avec son panier et son air de paysanne, elle ne donnait vraiment pas l'impression de travailler pour l'épicier volé. Pomme toujours à la main, le borgne resta silencieux quelques instants tout en épiant les prunelles brunes de son interlocutrice, avant de finir par faire de nouveau entendre le son de sa voix fluette :

" Je m’apprêtais à partir pour une aventure, mam'zelle ! "

Tout du moins, c'est ce qu'il aurait fait si elle ne s'était pas mis en travers de sa route.







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Sam 28 Mar - 21:37

Elie était sur un gros coup. Elle le sentait.

La tête du garnement lui disait vaguement quelque chose. Le fils d'un avocat de la grande rue, ou bien cette vermine qu'était le fils du banquier. Au final pour la livreuse ce sont tous les mêmes mioches : pourris gâtés jusqu'à l'os. Et le voir cracher son morceau de pomme l'avait conforté dans son idée.

Si seulement ils connaissaient leurs chances de naître riche.

La demoiselle resta un moment fixé sur le morceau de pomme au sol, oubliant le gamin un instant. Elle n'avait pas croqué dans une pomme depuis un moment surtout que les fruits étaient hors de prix dans cette ville, alors voir ce gaspillage, ça l'agaçait. Elle serra les poings d'un air lasse elle secoua doucement sa tête, la demoiselle savait que faire la morale à ce genre de gamin était inutile. Ils sont bien trop au-dessus pour comprendre un traître mot du savon qu'elle pourrait lui passer. Mais une leçon de vie serait bien plus enrichissant pour le blondinet et plus marrant pour elle. Elle leva d'un coup sa tête, pour regarder son cadet dans les yeux. Enfin les yeux il fallait le dire rapidement avec de bandage qui prenait une partie de son visage.

Qu'est ce qu'il a encore fait comme bêtise celui là? pensait-elle.
Même si la curiosité de la commère avait été piquée, Elie avait un avantage sur le petit et elle était bien décidée à en profiter, un petit peu quand même. Pour une fois il lui était possible de toiser de toute sa hauteur un petit bourgeois sans qu'une nourrisse ou une quelconque servante ne la rappelle à l'ordre parce « C'est le fils de monsieur ! ». Fils de monsieur ou pas ce chenapan avait été pris la main dans le sac : qui penserait que le fils d'un digne homme s'abaisserait à voler de pauvres épiciers, bien que ledit épicier fasse des prix à se mettre la corde au cou.

▬ Hein ?
Qu'il était mignon. Ce grand regard, cet air innocent et ses petits vêtements avec son petit béret et ... Il ne fallait pas qu'elle s'éloigne de son objectif. Son roman ! Il fallait qu'elle se reprenne son sérieux. C'était peut-être une ruse ! Le fourbe ! Essayé de l'avoir par les sentiments !

▬ Je m’apprêtais à partir pour une aventure, mam'zelle !
Mam'zelle ? La demoiselle leva un sourcil, un mot aussi familier dans la bouche d'un garçon aussi propre sur lui l'étonnée. Mais elle sourit, un sourire tendre qu'elle ne put s'empêcher de cacher, il lui a fait rappeler son frère à cet instant. Et Elie se rappela que son frère faisait un bon nombre de bêtise et que dans sa grande bonté, Eleonor le faisait chanter un moment pour le couvrir avant de tout raconter à leur mère, il fallait bien que quelqu'un le punisse pour de le remettre sur le droit chemin ce môme tout de même.

Aux oubliettes les sentiments !

La livreuse de pain se courba, approchant rapidement son visage du petit voleur. Un sourire jusqu'aux oreilles, qui ne présageait rien de bon pour le petit.


▬ Une aventure pour le p'tit m'sieur ? répéta-t-elle avec un petit air amusé. Comme gaspiller les pommes volés à un pauvre vendeur ? glissa-t-elle l'air de rien.
Elle se redressa sans lâcher le gamin du regard, toujours ce sourire narquois aux lèvre.

▬ Vous savez que c'est mal. Très mal. Et qu'en Angleterre c'est puni sévèrement. Très sévèrement. Très très sévèrement.
La fille du boulangé avait dit tout cela en hochant la tête de haut en bas, terminant ses mises en garde tête baissé pour voir si cela avait eu un quelconque impact sur le petit. Et si ce n'était pas le cas ? Soit ! La mère Mills leur avait inculqué un bon nombre leçon : par des fessées, des corvées et surtout l'humiliation... Elie n'allait pas baisser le pantalon du petit pour lui mette une fessée devant tout ce petit monde, sinon c'est elle qui aurait des ennuis. Mais l'humiliation....

Eleonor s'accroupit de manière à être à la hauteur du borgne, étrange pour un enfant tout de même. D'une main la commère présenta son panier au petit en soulevant un bout du tissu qui protégeait les quelques petits pains et brioches restants, avec son autre main elle attrapa le poignet du petit bonhomme.

Bonne samaritaine qu'elle était, le pensait-elle du moins, Eleonor lui laissait le choix entre coopérer ou bien elle le dénoncerait au vendeur.

▬ Je devrais te dénoncer immédiatement ! lâcha-t-elle prête à le faire. Elle laissa planer le doute quelques secondes. Mais je pourrais cacher ta pomme dans mon panier et me taire si tu me rends un service.
Le duo était présent depuis un moment devant le stand sans rien acheter, ce qui allait sans doute alerter le vendeur. Le blondinet qui voulait une aventure s'était embarqué dans une qu'il n'allait pas oublier pour sûr !
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Sam 4 Avr - 1:08

Service


" Un service n'oblige que celui qui le rend. "


Je ne pensais pas qu'on viendrait me parler, mais heureusement que je suis venue dans un pays anglophone ! Comment aurai-je fait pour m'exprimer, sinon ? Oh, Mathilde m'avait bien appris quelques mots de français, mais je ne me débrouillais pas encore assez pour tenir une conversation ! Enfin.. Il serait temps que je m'y mette, car si on continue de vivre à Paris, je devrais pouvoir aller faire des courses toute.. tout.. toute seule, ou bien encore demander mon chemin ! Oh, j'adorerais qu'on me le demande, et que je sois capable de guider des touristes égarés ! Mathilde serait sans doute très fière de moi, si je devenais un.. une vraie petite parisienne ! Il faut que je sois plus assidue dans mon apprentissage, mais.. l'Aventure n'attend pas !


Sur le coup, le petit blondinet avait toisé cette inconnue d'un grand œil rond, avant de finalement laisser un sourire poindre sur son visage. Heureusement, ce n'était pas le vendeur de l'épicerie qui avait remarqué la perte de l'une de ses pommes ! Ce n'était qu'une jeune fille à la tignasse brune, avec un panier sans doute plein de bonnes choses. Au vu de son accent, la donzelle devait être du coin ; une vraie londonienne, là, juste devant ses yeux ! C'est qu'elle était même jolie, avec ses grandes mirettes brunes ; durant de longues secondes, l'américain fut incapable de décrocher son regard du sien, un large sourire sur les lèvres. Que lui voulait-elle ? Peut-être cette bonne samaritaine souhaitait lui offrir quelque chose de son bon panier, des petits pains ou des confiseries ? Oh, n'allez pas croire qu'il se laisserait kidnapper par une jolie jeune fille, ce n'était pas son genre, ni même avec un homme ! Mais pour le moment, elle ne représentait aucune menace.

Et.. au fond, s'il y avait bien un monstre parmi eux, c'était bien lui.

Pour le moment, l'Oiseau en Cage ne s'inquiéta pas de la brunette, la laissant s'accroupir face à lui tandis qu'ils s'échangeaient mutuellement de grands sourires. Ah, qu'elle agréable rencontre ! Tous les humains n'étaient pas bons à être détruits, en fin de compte, peut-être l'accompagnerait-elle dans une petite aventure au seins de Londres. Un peu comme Ilias.

" Une aventure pour le p'tit m'sieur ?Comme gaspiller les pommes volés à un pauvre vendeur ? " fit-elle avec légèreté, avant de sourire et de se redresser, " Vous savez que c'est mal. Très mal. Et qu'en Angleterre c'est puni sévèrement. Très sévèrement. Très très sévèrement. "

Surprit par de telles paroles, l'enfant en perdit son sourire. Était-elle en train de la menacer, là ? Pourtant, ce n'était qu'une humaine, bien loin du monstre mécanique qu'Elliot était au fond de lui ! Alors comment faisait-elle pour lier un tel sourire avec de si sombres paroles ? Penaud, le marmot baissa le regard tout en déglutissant.

" Eh.. Ce n'est qu'un fruit.. une toute petite pomme.. " s'étrangla-t-il.

Malgré cette absence de contact visuel, l'enfant sut que la jeune femme s'accroupissait de nouveau à sa hauteur ; ce qui lui fit relever la tête. D'une main, elle dévoila les petits pains briochés qui se dissimulaient dans son panier, ce qui fit briller le regard du blondinet. Était-il pardonné ? Oh, merveilleux ! Quoi ? Hoquetant lorsque l'anglaise lui attrapa le poignet, son cœur aurait presque pu louper un battement s'il n'était pas mort depuis plus de trois ans.

" Je devrais te dénoncer immédiatement ! " reprit-elle avant de laisser un long silence pesant s'installer, " Mais je pourrais cacher ta pomme dans mon panier et me taire si tu me rends un service. "

Terrorisé, Christopher jeta un coup d’œil en arrière, afin de voir si l'épicier avait remarqué leur présence. Oh, si Mathilde apprenait ça, elle lui en voudrait terriblement ! Le borgne n'oserait imaginer sa déception si elle venait à savoir que son petit protégé était un sale petit voleur. Certes, il aurait pu tous les tuer en quelques secondes pour lier les langues à jamais mais.. au fond, il n'avait pas encore la force ni le courage de se battre à nouveau.

" Ne me dénoncez pas ! " siffla-t-il, paniqué.

La pupille dilatée et les cheveux presque dressés sur la tête, le petit homme tendit son fruit à celle qui le faisait chanter. Pitié, qu'elle le mette dans son panier et qu'ils s'éloignent d'ici ! L'Oiseau en Cage ne voulait surtout pas des ennuis !

" Q-Qu'est-ce que je dois faire pour que vous m'aidiez ? "

Il serait prêt à lui décrocher l'aiguille de Big Ben pour ne pas avoir d'ennuis ! Ah, quel drôle d'Akuma il faisait, tout de même. Tout ça pour une pomme volée à un commerçant peu scrupuleux..







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Mar 7 Avr - 23:04
Avec les petits garçons c'est du tout ou rien.

Soit ce sont des plaies. Toujours à défier l'autorité, avec cette petite phrase qui vous oblige à hausser le ton et vous fait perdre vos moyens, alors que le marmot lui s'amuse bien de la situation. Il y en a qui n'hésiterait pas à vous rire au nez. Ce que ce pouvait être dur de paraître crédible devant ces garnements et de réussir à obtenir quelque chose d'eux.

Et puis il y a les autres. On les croirait fait de porcelaine, prêt à se briser en lâchant un torrent de larme aux moindre petit pic. Capable de se cacher sous n'importe quel jupon pourvu qu'il le protéger du monstre qui tente de les intimider. Le petit blond semblait appartenir à cette catégorie.

Eleonor était à la fois le jupon protecteur et le monstre prêt à ne faire qu'une bouché du gamin. Et pourtant malgré toute la détermination du monde, elle eut un petit pincement au cœur quand il tentait de se justifier sur son délit. C'est vrai ce n'était qu'une pomme, elle avait peut être était trop dure avec lui ? Elle chassa vite cette idée de sa tête. Il y avait un monde entre ces deux êtres. Elle connaissait la valeur des choses, lui non. Ce n'était pas qu'une simple pomme. On dit bien qui vole un œuf vole un bœuf, alors un pomme !


La fille du boulanger faisait ça pour le bien de son cadet, il se devait de comprendre que tout ne lui était pas permis pour son avenir ! Mais en toute franchise, elle savait qu'elle ne faisait ça que pour son intérêt....

▬ Ne me dénoncez pas !
Sans dire un mot Elie saisit la pomme qu'il lui tendait pour la mettre dans son panier et elle remis le morceau tissus en place. La demoiselle serait-elle aller trop loin ? En voyant la tête du gamin, on aurait dit qu'il avait vu un fantôme. Il se sentait donc vraiment coupable ou avait-elle été très persuasive ? Le pauvre petit bout, la livreuse lâcha son poignet pour lui prendre doucement la main.

Au fond Elie n'était pas un monstre d’égoïsme, juste une demoiselle en mal d'amour un peu brusque.

▬ Q-Qu'est-ce que je dois faire pour que vous m'aidiez ?

▬ Ne t'in-, elle fut coupée.
▬ Bon on achète ou on laisse les vrais acheteurs se servir !
Oh le rustre ! Eleonor se releva d'un coup, défiant du regard l'épicier qui avait interrompu leur conversation. Sa pomme volait il l'avait mérité à être aussi désagréable.

▬ Si vous tu ne vendais pas tes pommes au prix du chocolat t'arriverais à les vendre sans nous embêter.
▬ Si la p'tite dame n’achète pas elle s'en va !
▬ Bah le concurrent a de plus jolie pomme lui !
▬ Qu'est ce qu'elles ont mes pommes ?
▬ Elles sont trop chères tes pommes !
▬ Du balais !

Elle s'était faite jetée comme une mal propre. Elie aurait pu surenchérir à ce moment et continuer longtemps comme ça cette joute verbale, s'il n'y avait pas le petit elle aurait crié au scandale, enfin elle n'en était pas loin ! La brune lui laissait la victoire pour cette fois, mais Eleonor reviendrait et elle aura le dernier mot.

La jeune fille du boulanger bouillonnait de l’intérieur pour tout de même se décider à partir loin de ce goujat. Elie arpentait les rues londoniennes d'un pas rapide en marmonnant pour rejoindre la libraire où se trouvait le précieux ouvrage. Elle avait presque oublier le gamin à qui elle tenait la main. Le pauvre petit, loin de sa bulle où tout n'est que luxe confort et surtout pas une parole plus haute que l'autre, cette petite scène avait dû le désorienter. Elie tourna à un coin de rue avant de s'arrêter et regarder le gamin.

▬ Tu vois ce n'est pas qu'une pomme. C'est très cher et tout le monde ne peut pas en manger. La prochaine fois t'y réfléchira à deux fois !

Ce gamin n'était pas mauvais. Elie le sentait, c'était son instinct qui parlait ! Sinon elle lui aurait tenu fermement le poignet en le traînant derrière elle. La jeune fille l'avait pris par la main avec toute la délicatesse dont elle était capable de faire preuve à ce moment-là, très peu en somme.

▬ Mais maintenant tu me dois un service ! Il me manque quelques pièces pour pouvoir au moins emprunter un bouquin très important. Et si tu veux pas qu'on retourne voir le marchand pour qu'il t'explique combien coûte ses pommes mon p'tit, tu vas m'aider à l'avoir ce livre !
C'était plus fort qu'elle le gamin était sans doute prêt à se faire dessus, mais non Eleonor devait en rajouter une couche. Une aventure pareil c'est sûr qu'il va s'en souvenir. Maintenant qu'il l'avait rendu complice de son délit, à son insu, il se devait de l'aider non ?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Dim 12 Avr - 15:14

Livre


" Un bon livre est un bon ami. "


Oh, il faut que je fasse attention, personne ne doit savoir que j'ai volé cette pomme, sinon, Mathilde sera au courant et sera très déçue de mon comportement ! Sur le coup, je n'avais vraiment pas fais attention à mon geste, c'est que, j'ai longtemps vécu toute seule à travers les états-Unis et la France avant de faire la rencontre d'Aloïs et Mathilde, pis ce n'est pas avec Ilias qu'on aurait prit le temps de se faire un peu d'argent, ahah ! Avec lui, on prenait ce qu'on voulait et qu'on essaye pas de nous chercher des noises ! Ce qui était bien avec lui, c'est que je pouvais prendre ma forme de monstre sans même l'effrayer ; quel idiot ! Ah.. ah.. je me demande ce qu'il devient.. Il faut que je le retrouve, mon p'tit pote !


Bien sûr que l'Oiseau en Cage souhaitait se faire pardonner pour son erreur, bien sûr qu'il le pensait au plus profond de lui-même ! Même si.. même si le plus simple pour lui aurait été de réduire tous les témoins au silence éternel. Mais au fond, il n'en avait pas la moindre envie, pas la force physique ni même le moral pour cette tuerie à Londres. Il n'avait pas réellement faim. Une pomme histoire d'avoir quelque chose en bouche ! Mais sa matière noire se réclamait aucune envie humaine, tout du moins.. pas pour le moment. Alors, comme un humain face à la mort, l'Akuma implora la pitié de celle qui aurait pu être sa victime. Celle-ci, plutôt compréhensive, n'attendit pas un instant de plus pour récupérer sa pomme, avant de la glisser dans son panier ; puis de lui lâcher son poignet pour doucement lui prendre la main. Surprit, Elliot leva son unique pupille en direction de celle qui venait de la sauver de la honte. Au fond, elle n'était peut-être pas si méchante !

Puis d'un coup, l'épicier fit irruption dans leur conversation ; et le pauvre petit crut un instant que son cœur mort allait sauter une seconde fois. S'en suivit une joute verbale entre les deux anglais que le marmot ne loupa pas d'un pouce, le regard rivé tour à tour sur les interlocuteurs. Ah, oui, c'est qu'elles devaient être chères ses pommes ! Même sans y avoir fait attention, Christopher hocha la tête comme pour approuver les paroles de sa bienfaitrice qui s'énervait au fil des répliques. Bien fait pour toi, gros plein de soupe ! Et lorsque ce dernier congédia les deux pauvres bougres, le borgne lui tira la langue, avant de lui lancer en français :

" Au revoir Monsieur ! "

Pour un non-connaisseur de la langue, cela aurait très bien pu passer pour une insulte. Sourire aux lèvres, rassuré, le petit homme se mit rapidement en marche aux côtés de la brunette, tandis que tous deux prirent rapidement la première à droite pour finir dans une autre ruelle marchande. Ah, que Londres était une belle ville ! Ah, tiens. Pourquoi est-ce qu'ils s'arrêtent ?

" Tu vois ce n'est pas qu'une pomme. C'est très cher et tout le monde ne peut pas en manger. La prochaine fois t'y réfléchira à deux fois ! " fit-elle d'un ton moralisateur.

De nouveau plus bas que terre, le blondinet frotta le sol de son pied. De son vivant, Elliot n'avait jamais connu le manque ; c'est que ça avait du bon, d'être le fils d'anciens colons et négriers américains. Mais Emily, son âme, elle n'avait été qu'une fille de pauvres, qui dépensaient tout leur argent dans ses soins médicaux ; qui, au final, ne purent la sauver d'un vil empoisonnement. Alors, là, oui, l'Oiseau en Cage comprit très bien où l'anglaise voulait en venir ; quand bien même Mathilde le chouchoutait bien.

" Mais maintenant tu me dois un service ! Il me manque quelques pièces pour pouvoir au moins emprunter un bouquin très important. Et si tu veux pas qu'on retourne voir le marchand pour qu'il t'explique combien coûte ses pommes mon p'tit, tu vas m'aider à l'avoir ce livre ! "

Piqué à vif, le blondinet hocha la tête un nombre incalculable de fois tout en mettant une de ses mains à sa poche. Mieux valait parfois faire quelques sacrifices afin d'avoir son honneur sauf !

" Oh, je dois bien avoir quelques pièces pour vous aider à acheter votre livre ! " fit-il d'une petite voix enjouée, " Laissez-moi chercher ça.. "

Concentré, le petit écolier ne mit que quelques secondes à attraper une dizaine de petites pièces dans le fond de sa poche droite, avant de les tendre en direction de celle qui l'avait sauvé. Et un large sourire sur les lèvres en prime, un !

" Tenez ! J'espère que ça fera l'affaire. "

Mais on ne pouvait acheter un ouvrage avec des francs lorsqu'on était dans un pays qui utilisait la livre. Ça, sur le coup, le petit Aventurier n'y fit pas attention. Après tout, il s'était déjà montré bien charitable, non ?







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Ven 17 Avr - 23:46
Ce gamin n'avait pas froid aux yeux.
Même si le petit n'était pas en position de dire quoique ce soit, il ne se gênait pas à montrer dans quel camp il était, ce qui ravie Elie bien sûr. Il faudrait qu'elle lui demande ce qu'il avait pu baragouiner à l'autre escrocs. L'épicier l'avait bien mérité cette pomme volée tiens !

Eleonor fixait le gamin en souriant : ce qu'il était amusant quand il était peiné. Et il était si mignon ce petit tout de même, à culpabiliser pour cette pomme. La jeune fille commençait à éprouver de la sympathie pour ce petit chenapan. Qui l'aurait cru ? Certainement pas elle ! Après tout, la demoiselle était connue pour se moquer et commérer aux sujets des bourgeois plutôt qu'être dans leurs petits papiers, pourtant ce petit bonhomme lui donner une nouvelle image des gens de la haute, bien meilleure de celle qu'elle avait.

Mais Eleonor ne perdait pas le nord non plus. Elle voulait ce livre, c'était pour cette simple et unique raison qu'elle s'était mise à parler, faire chanter plutôt, le plus jeune. Alors le voir chercher des pièces la faisait trépigner d'impatience, on aurait pu la prendre pour une gosse qui attendait des sous dans l'espoir de s'acheter des bonbons. La demoiselle n'était pas quelqu'un de patient alors elle sautillait sur place, les yeux pétillants, comme si s'agiter devant le gamin allait l'aider à trouver ces quatre sous. Mais elle était si proche de son but.


▬ Tenez ! J'espère que ça fera l'affaire.

Elle n'avait même pas pris le temps de le remercier, où même remarquer que ce petit bout lui avait fait un beau sourire. Trop pressée et trop empotée, elle arracha presque un bras au gamin en prenant la monnaie qu'il lui tendait. Elie entra dans la boutique dans un tel vacarme que la brune avait fait sursauter le libraire. Elle était comme une enfant dans une confiserie ! La demoiselle avait posé ses pièces sur le comptoir en en sautillant sur la place les yeux remplis de joie, elle se mit presque à hurler le nom du livre tellement elle était heureuse.

Le tenancier de la boutique n'aimait pas le bruit et espérait se débarrasser au plus vite de la jeune femme venu troubler le calme de sa boutique. Quand il alla chercher l'ouvrage la demoiselle fit encore plus de bruit en gesticulant lui déboîtant presque le bras en lui arrachant le livre. Pathétique ... Et pendant que la jeune femme s'était déjà mise à feuilleter le bouquin le libraire faisait le compte, le nombre de pièce aurait pu être bon sans les francs.

Eleonor était aux anges, elle serait capable d'embrasser le premier venu à cet instant. Jusqu'à ce que le commerçant lui reprenne son livre. Ca n'avait rien de gentleman, rien du tout ! Et une nouvelle dispute éclata, l'homme traitant sa cliente de voleuse et sauvageonne malpolie, Eleonor dans sa grande classe répondait être une digne et honnête femme qu'il était simplement un homme seul avec une araignée au plafond... Vous connaissez la suite je suppose.

La gazelle ressortit de la boutique, furibond une veine sur le front avec le libraire derrière elle balais en main.


▬ Que je ne te revois pas à la boutique sale voleuse !
▬ Pauv' con!
Elle accéléra le pas, pour éviter de se prendre un coup de balais. Salop. Sa bonne humeur s'était envolée aussi rapidement qu'elle était apparue. Il faudrait qu'elle se fasse une raison ça ne serait pas aujourd'hui qu'elle pourrait lire en paix.
▬ Toi !.
Elle se dirigea vers le gamin, s'il n'était pas si mignon et déjà balafré elle lui aurait sûrement jeté les pièces au visage en lui donnant une bonne gifle. Mais non, Eleonor tendit sa main ou se trouver cet argent de malheur. Elle n'avait jamais vu de franc de sa vie et avec cette mésaventure, elle espérait ne plus jamais en voir de sa vie. La livreuse attendait qu'il reprenne ses pièces, en marmonnant comme à son habitude.

Elie était épuisée une journée gâchée et elle se trouvait avec un mioche sur les bras, elle devait s'asseoir. Les marches du perron à proximité serraient un siège suffisant, après tout elle n'était que la fille, et encore la troisième fille, du boulanger. Et dans un grand soupir elle se laissa tombait tendant ses jambes avant qu'on la chasse de nouveau parce qu'elle n'a pas s'asseoir ici.

Pendant un instant elle regarda dans le vide, blasé, triste. Les petits bonheurs doivent se mériter il semblerait. Eleonor était tellement occupé à se plaindre sur tout et n'importe quoi qu'elle avait en oublié la pomme du gamin dans son panier. Elle le regarda et sourit vaguement avant de lui sortir le fruit déjà entamé.

▬ Tiens gamin. Tu sais t'as eu beaucoup de chance de tomber sur moi ! Il parait qu'un type louche rôde dans Londres et qui fait disparaître les gamin. Il est habillé comme une femme, coiffé comme une femme, mais c'est un homme ! Il se fait appelait Rayn à ce qui se dit.

Eleonor reprit un peu de joie de vivre, après tout les commérages ça pourrait devenir son gagne pain, en tout cas ça la mettait de bonne humeur de faire partager son savoir . Elle hocha la tête doucement avant de reprendre.

▬ Et un gamin comme toi ça peut rapporter. Dieu seul sait ce qui aurait pu se passer si tu l'avais croisé
Quitte à exagerer autant que ça tourne à son avantage non ? Mais ce gamin intriguait Elie. Il n'était pas comme les autres à la prendre de haut ou à la traiter comme un larbin. Maintenant qu'elle y repensait il semblait presque heureux de lui rendre service avec ses francs.
▬ Dis-moi gamin d'où tu sors ces francs ? Tu sais qu'ils te serviront à rien à part avoir des problèmes ici ?
Ce petit lui semblait si inoffensif, si facile à blesser. Bizarrement Elie s'attachait tout doucement à ce petit, elle le montrait à sa manière comme le faisait sa mère de façon brusque presque brutal avec plus de réprimande que d'encouragement, c'était ainsi.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Dim 26 Avr - 13:53

Chien


" Chien qui aboie ne mord pas. "


Ah, ça fait du bien de faire plaisir à des inconnus de temps à autres ! Apporter son aide, c'est toujours gratifiant, même lorsqu'on apporte la mort autour de soi ! Je pense que si Mathilde me voyait, elle serait très fière de ce que je fais actuellement ou lorsque je me comporte bien en règle générale ! Cette dame de Londres était sans doute un peu autoritaire sur les bords, mais, elle n'était pas méchante pour un sous. Elle m'est venue en aide alors que j'avais sur le coup pas grand chose à lui offrir, si ce n'était que quelques pièces ! Et je suis certaine qu'au fond, elle ne m'aurait pas dénoncé même si je n'avais rien pu lui offrir en retour. Mais, je lui avais fais une promesse malgré tout, et je me devais de l'honorer ! Un aventurier rembourse toujours ses dettes, aurait dit Elliot !


Comme un animal qui n'aurait pas mangé depuis des jours, la jeune femme arracha les pièces de monnaie des mains de l'enfant, avant de disparaître dans la librairie la plus proche. Haussant les épaules, l'enfant-machine garda malgré tout son sourire avant de s'asseoir sur un banc non loin de là. Pourquoi n'était-il pas parti ? Tout simplement car Elliot aurait adoré savoir ce que sa camarade avait voulu s'acheter avec l'argent qu'il lui avait donné ! Un roman d'aventures, des livres d'histoire, ou bien encore des cartes maritimes ? Oh, tout ceci était tellement excitant ! L'aventurier possédait bien quelques livres à ce sujet grâce à sa maîtresse, mais rien ne valait de se laisser emporter dans une grande bibliothèque ! Dommage que pour le moment, il ne comprenne pas le français et ne puisse pas les lire. Enfin, après tout, on apprenait pas le monde dans les livres, mais en voyageant ! Dés que la jeune femme serait de retour, sans doute pourrait-il lui demander de lui faire visiter la ville.. Oh, quelles joyeuses perspectives !

Sourire aux lèvres, Christopher fut sorti de ses pensées par un vif aboiement. Clignant des yeux - enfin, de son seul œil - le petit homme croisa le regard d'un chien des rues au pelage grisé et hirsute ; sans doute une pauvre bête errante. Il n'avait même pas de collier, mais cela se sentait dans son regard qu'il n'était sans doute que dans ses premières années.

" Salut toi ! Tu as perdu tes maîtres ? "

Remuant la queue, l'animal jappa une nouvelle fois lorsque le gosse osa passer sa main sur sa tête, le couvrant de nombreuses caresses. Vif comme pas deux, le canidé fit rapidement demi-tour pour aller chercher une petite branche tombant d'un arbre. Pauvre bête, songea l'américain, abandonné à son triste sort ! Alors, une fois le bâton attrapé, l'Oiseau en Cage sauta sur ses pieds et le jeta le plus loin possible. Il ne sut dire combien de temps il était resté là à jouer avec ce chien sans nom, mais ce fut la brunette qui les sortit de leurs jeux.

" Toi ! " pesta-t-il tandis que le chien se couchait par terre.

Surprit, l blondinet se tourna en sa direction avant de sourire de plus belle, mais afficha bien vite une drôle de mine lorsqu'on lui rendit son argent. Peut-être n'avait-elle pas trouvé ce qu'elle désirait ? L'air dépitée, la londonienne se laissa tomber assise sur les marches d'un perron, avant de soupirer puis de rendre sa pomme au petit voleur. Le cœur léger, Elliot croqua une nouvelle fois dans sa pomme, tandis qu'il écoutait son interlocutrice parler d'un étrange homme qui errerait dans les rues de Londres et répondant au nom de Rayn ; un homme qui se fait passer pour une femme et qui porte ce nom, bon sang ! Le souffle coupé par cette révélation, le marmot manqua d'en cracher une nouvelle fois son fruit ; mais avala son morceau d'une traite pour en faisant une douloureuse grimace. Aie, c'était plutôt mal passé.

Le pas léger et la mine amusée, l'aventurier vint s'asseoir aux côtés de la brunette, avant de lever les yeux en sa direction :

" Oh, mais je connais une Rayn ! " fit-il avant de rire de bon cœur, " Ça pourrait être elle, c'est une vraie sorcière ! Enfin.. sorcier ! "

Ah, Ilias, qu'est-ce que tu avais fais de lui !

Au fond, le blondinet n'avait pas réellement pensé ces paroles, mais il avait utilisé les mots que son cher compagnon aurait pu utiliser pour la qualifier. Toutefois, l'américain ne craignait pas la jeune femme - ou homme ? - qu'il avait croisé à Paris, il y a quelques semaines de cela, mais se devait de la tenir à l’œil.. pour pas qu'elle ne vienne à pervertir son très cher ami en lui faisant croire à des inepties. Elliot se devait de l'avoir dans son camp, absolument et, au fond.. c'était déjà fait.

" Dis-moi gamin d'où tu sors ces francs ? Tu sais qu'ils te serviront à rien à part avoir des problèmes ici ? "

Perdu dans ses pensées, l'enfant avait alors passé une de ses mains dans le pelage du chien des rues qui était venu se coucher à ses pieds ; décidément, il allait sans doute repartir avec lui dans l'arche ! Quel drôle coup du destin. Est-ce que Mathilde l'accepterait ? Elle était plutôt chats en règles générale alors.. ça devrait être compliqué.

" Ben, c'est ma tutrice qui me les a donné. " préféra-t-il dire au lieu de maîtresse ; elle n'aurait pas compris ; avant de relever la tête vers elle, " On habite à Paris alors.. je les utilise là-bas ! Ah, ah ! Ici, y a une autre monnaie ? "

Sans dire autre chose sur l'instant, l'Oiseau en Cage croqua dans sa pomme une nouvelle fois avant de la tendre en direction de sa complice ; elle méritait bien ça. Mais le marmot devait en savoir plus !

" C'est pour ça que t'es revenue sans rien du tout ? "

Et si tel était le cas, sans doute pourrait-il aller chercher cet ouvrage.. par ses propres moyens.







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Lun 4 Mai - 0:48

Le sort s'acharnait contre la pauvre Elie

Aujourd'hui l'amour ne triompherait pas. Aujourd'hui Eleonor Mills devait s'avouer vaincue. Mais elle ne ferait pas. Plutôt mourir que de laisser tomber ! Mais à cet instant Elie ne faisait que pestait. Elle marmonnait, ruminait tellement qu'elle n'avait pas fait attention au sac à puce qui était venu accompagner le blondinet. En parlant de lui il semblait avoir retenu la leçon quant au gaspillage, vu la grimace qu'il faisait en avalant son morceau. Elie sourit vaguement, encore trop en en colère pour se mettre à rire devant la tête qu'avait tiré le gamin. Elle lui tapota légèrement le dos, comme si ça aller aider à passer le bout rond qu'il s'était forcé à avaler.

Et quand le marmot vint à lui parler du fameux Rayn. La brune se tourna si rapidement vers le gamin qu'elle se serait presque fait un torticolis. Impossible ! Ce gosse l'avait vu l'horrible monstre. Elie le regard avec de gros yeux rond, elle aurait intérêt à garder ce môme. Qui sait il pourrait lui apprendre pas mal de chose, sur pas mal de gens bien haut gradé, ceux qui cachent le mieux leur jeu et ont les secrets les plus croustillants. Cette journée n'était pas tout à fait perdue, la jeune anglaise venait de trouver sa poule aux œufs d'or. Que Dieu bénisse cet enfant d'avoir était mis sur son chemin.

La gazelle se pencha un peu plus et elle la vit ! La vil bête à poil ! Heureusement qu'il ne sentait pas le chien mouillé ou les ordure elle l'aurait sans doute chasser. Difficile de croire qu'à une époque que la jeune fille se prenait d'affection pour chaque bête qui s'égarait, elle avait ramené des chiens, des chat, des canard des poules et des moutons à ses parents quand ils avaient leur ferme. Elle grimaça en regardant le chiant, mais une nouvelle fois regarder le gamin et sourit. Il était différent des petits bourgeois qui ne voulaient pas se salir et auraient sans doute hurler en voyant l'animal et au fond voir cette petite scène la rendait nostalgique  de sa vie avant Londres.

▬ Ben, c'est ma tutrice qui me les a donné.
▬ Oh.

Le gamin l'avait sortie de ses souvenirs. Elle eut un petit pincement au cœur, une tutrice ça peut être comme une maman, mais jamais en être une au fond. Enfin c'était clair pour Elie sa mère était irremplaçable et la sanction pour ne pas avoir tendu le linge aujourd'hui sera irrévocable....

▬ On habite à Paris alors.. je les utilise là-bas ! Ah, ah ! Ici, y a une autre monnaie ?
▬ Paris ! La ville de l'amour du romantisme ! Ca doit être merveilleux de vivre en France hein ?!

Elie s'était emballée, s'imaginant quelques instants en France, à Paris même ! Au bras d'un gentleman, l'amour de sa vie qui la parerait des plus belles toilettes, des plus beaux bijoux et qui aurait un charme fou avec ce petit accent français quand il lui parlerait anglais, parce qu'il serait français. Elle soupira lourdement en s'imaginant ce bellâtre avant de reporter son attention sur la gamin pour reprendre leur conversation.

▬ En fait pourquoi vous êtes venus avec ta tutrice ?
elle sortit quelques pièces de son panier et les lui tend. Y a une livre en tout, c'est la monnaie anglaise. dit-elle en bombant le torse. Mais t'as dit quoi à l'autre fou avec ses pommes tout à l'heure ?
Elle n'avait plus en tête ce qu'il avait dit, Eleonor ne savait pas si le garçonnet avait insulté, menacé ou dit autre chose à l'autre arnaqueur. Tch ! Quoi qu'il ait pu lui dire il l'avait bien mérité tiens ! Et alors qu'elle s'était remise à pester, en repensant à l'empoté qui les avait congédier comme des mal propres, la jeune fille sursauta en voyant la pomme. Sans se faire prier elle la prit et croqua dedans et puis sourit. Succulente ! Mais ça ne leurs donnaient pas le droit d'être aussi chère ! La livreuse savourait le fruit avant de le rendre à son propriétaire avec un large sourire. Elle murmura un simple Merci, alors qu'elle avalait le fruit en fouillant dans son panier.

▬ C'est pour ça que t'es revenue sans rien du tout ?

▬ Ouep ! Enfin l'autre avec son balais n'était pas très conciliant non plus ce vieux schnock...

La brune tendit une petite brioche au gosse. Il était plutôt charmant et de bonne compagnie. Bien qu'ils ne pouvaient pas se permettre de faire un pique-nique digne de ce nom, il fallait faire avec les moyens du bords et ils avaient de quoi se restaurer un peu. Alors qu'Eleonor allait manger sa brioche, allez savoir pourquoi elle eut l'impression que le chien l'observait et plus la viennoiserie approchait ses lèvres plus l'animal lui faisait pitié. La jeune fille se résigna, en grognant habitude oblige, à partager avec le nouveau compagnon à quatre pattes du blond.

▬ C'est bon t'as gagné Sac à Puce. et elle lui jeta le morceau avant de se retourner vers le gamin. Et ca te plaît l’Angleterre ? T'as un peu visité ?  Mais c'est pas comme la France hein ?
Sans doute l'esprit bourré par les clichés qu'elle lisait dans ses romans sur la France et la ville lumière qu’était Paris. La douce était pendue aux lèvres du garnement pour qu'il puisse lui donner une vision plus précise que ces bouquins de ce qu'était la ville de l'amour en réalité.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Mer 13 Mai - 22:33

Voyage


" On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées. "


Oh si j'avais su, mais quelle idiote je fais parfois ! Bien sûr que les francs que m'a donné Mathilde ne peuvent pas être utilisés ici, c'est d'un logique ! A cause de moi, ma sauveuse a du se faire incendier par le gérant, ou alors il a du la prendre pour une folle, que sais-je encore ! Il faut que je me fasse pardonner, encore une fois. Peut-être.. que je pourrais me rendre dans la librairie, et menacer le gérant pour qu'il me donne ce qu'elle voulait et.. s'il n'est pas d'accord, je le tuerai, tout simplement ! Bon, d'accord, on entendra facilement l'explosion de mes canons mais.. au moins, j'aurais ce fichu livre ! Ou alors, ou alors ! En prenant ma forme d'Akuma, je dois pouvoir tuer cet homme sans faire trop de bruits ni alerter le voisinage.. Oh, ma sauveuse sera si fière de moi !


Comment s'appelait-elle, d'ailleurs, cette gentille petite sauveuse ?

Pour le moment, l'Oiseau en Cage n'en avait pas la moindre idée ; et pourtant, ils avaient déjà fait un petit bout de chemin ensembles, et du temps avait passé depuis que la brunette l'avait surprit durant son vol. Pour l'Aventurier qui avait toujours l'habitude de se présenter en donnant son vrai nom - même à ses ennemis ! - cela faisait tout drôle de ne pas connaître celui de son interlocutrice.. il faudrait qu'il parvienne à le lui demander entre deux discussions ; parce que là, ils n'avaient pas le temps de s'ennuyer ni même de penser à ça !

" Paris ! La ville de l'amour du romantisme ! Ça doit être merveilleux de vivre en France hein ?! "
" Oh, oui, si vous saviez ! Je suis tombé amoureux de cette ville ! "

Amoureuse, Emily avait failli dire amoureuse ; bon sang, maudite conscience.

Affichant un sourire à tout rompre, le marmot n'oubliait pas sa patrie pour autant, les belles terres vertes et luxuriantes de sa tendre Louisiane ; mais avait trouvé en Paris quelque chose de bien plus beau que toutes les aventures et les contrées imaginables. Plus qu'une fille, le blondinet y avait trouvé quelqu'un ; voilà ce qui le rattachait tant à la capitale de la France.

" En fait pourquoi vous êtes venus avec ta tutrice ? " fit-elle avant de lui montrer des pièces de monnaie, " Y a une livre en tout, c'est la monnaie anglaise. Mais t'as dit quoi à l'autre fou avec ses pommes tout à l'heure ? "

Suite à ces quelques paroles, le blondinet partagea la dite pomme avec la jeune londonienne, avant de passer ses doigts fins dans le pelage de l'animal couché à ses pieds. Pauvre bougre, il ne devait pas avoir eu pareilles caresses depuis fort longtemps ! Peut-être voudrait-il rester en compagnie de la brunette sans nom ? D'ailleurs, il faudrait lui en attribuer un, à lui aussi.

" On voyage, on voyage beaucoup ! " fit-il avant de rire, puis de tourner son unique pupille en direction du canidé, " Concernant l'arnaqueur de tout à l'heure, je lui ai simplement dis au revoir. Je ne maitrise pas encore assez le français pour pouvoir dire autre chose. "

Heureuse du cadeau que l'enfant-machine lui avait fait - sans doute - la douce partagea l'une de ses brioches avec lui, rendant alors le regard de Christopher aussi brillant que lorsqu'il découvrait une nouvelle terre. Tout en croquant dedans à pleines dents, il écouta la jeune femme parler du vieil homme qui tenait la librairie, et qui l'avait visiblement repoussée avec un balais ; ou quelque chose comme ça. Indigné, le marmot tira une drôle de tête suite à cet aveu. Décidément, les êtres humains n'étaient pour la plupart que des créatures sans cœur ! Heureusement, le petit avait fait la connaissance d'une âme charitable, sans que cette dernière ne puisse se douter que son nouvel ami cachait en réalité un monstre.

Toutefois, la tension retomba bien vite lorsque Elliot remarqua que sa camarade venait de partager une de ses brioches avec le chien ; et en profita alors pour siffler son fidèle Cody avant d'effriter dans sa main tendue quelques morceaux de pâte cuite pour ce dernier.

" Et ça te plaît l’Angleterre ? T'as un peu visité ?  Mais c'est pas comme la France hein ? " lui demanda-t-elle finalement.

Sorti de ses pensées, le môme n'attendit pas longtemps pour reporter son attention vers son interlocutrice. Ah ça, non ! Londres n'avait strictement rien à voir - ni à envier ! - à Paris, mais ça, il se garda bien de le dire.

" Pour le moment, ça me plait beaucoup ! Mais je n'ai pas encore eu le temps de voir les monuments ou les musées.. " répondit-il, un peu penaud, " Il faudra que je trouve un endroit où acheter des cartes postales avant de partir aussi, afin que je les colle dans mon livre de voyage. "

Tout en disant ces quelques mots, l'Oiseau en Cage tapota de ses doigts sur son sac de voyage, avant de finalement décider d'imager ses paroles. Sans dire quoi que ce soit, il sortit son petit carnet où il avait fait de nombreux croquis au cours de ses voyages ; que ce soit d'animaux, d'hommes ou bien même.. d'exorcistes. Il y avait quelques dessins de Lëo, souvent barrés, gribouillés, de colère, puis il y avait Ilias aussi, ainsi que son compagnon à plumes Cody, mais aussi de Rayn, cette archiviste à la langue bien pendue. Mais son petit trésor, c'était les dessins de sa belle et très chère Mathilde, ah ça ! Le petit ne comptait plus le nombres de croquis qu'il avait fait d'elle ! Sans doute devrait-il oser les lui montrer.. un jour.

Silencieux, le môme confia alors son carnet de voyages, de dessins et de cartes postales à la jeune femme ; elle y trouverait des images de Louisiane, du Texas, de New-York, de Paris, de Cambridge, mais aussi de nombreuses autres villes de France et des États-Unis.

" Je vous le confie là si vous voulez le lire et.. " fit-il, sourire aux lèvres, " Dites-moi quel livre vous vouliez avoir, et je vais vous le chercher ! "

Il s'était promis de ne pas faire de grabuges dans la ville, mais si c'était pour venir en aide à cette jeune femme, il pouvait bien ôter la vie à un bouquiniste peu scrupuleux. Ah, Mathilde serait sans doute très fière de lui de le voir aussi.. humain.

D'un bond, Elliot sauta alors sur ses pieds, prêt à affronter ce Dragon !







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Mar 9 Juin - 11:15
Eleonor était une passionnée, ou une simple personne victime de ses sentiments. Il lui fallait un rien pour l’énerver, l'émerveiller ou la faire rêver. Et Paris ! Quoi de plus beau que Paris ? C'était un point commun avec le marmot. Elie elle aimait déjà cette ville sans même y avoir mis les pieds. Elle n'aurait sans doute jamais l'occasion d'y aller, la vie est cher et une fille qui s'en va vivre la vie de bohème n'était pas bien vu dans les familles si on cherche à faire de beaux mariages.

Dur est la vie de femme ….

Enfin rien ne l'empêchait d'écouter son jeune acolyte lui parler de ses voyages. Il en avait de la chance tout même d'avoir une tutrice aussi aventurière, ça devait être une femme richissime ou avec un époux dans les affaires.

▬  Concernant l'arnaqueur de tout à l'heure, je lui ai simplement dis au revoir. Je ne maîtrise pas encore assez le français pour pouvoir dire autre chose. 

Eleonor explosa de rire. Elle riait tellement qu'elle s'en tenait les côtes. Bon sang ! La jeune femme avait imaginé un bon nombre d'insulte qu'il avait pu proférer, des plus vulgaires aux plus loufoques, mais certainement pas ça. Cet enfant était adorable. Quand la plupart se serait enfuit à la première occasion lui restait là avec Sac-à-Puces, Elie l'avait baptisé ainsi pour le moment. Il avait même partager sa pomme. Ce petit garçon était soit simplet, soit réellement gentil.

A voir sa tête quand elle lui expliqua sa mésaventure avec le libraire, Elie en était sûre ce garçon était un concentré de gentillesse. Vu le rang que devait occuper sa tutrice et le comportement du blondinet, c'était certain se sera un futur et grand gentleman. Eleonor en mettrait sa main à couper.

Quand la brune réussit à mettre fin à son fou rire, elle regarda étonnait l'oisillon qui venait de se poser à sa main. Les yeux fixer sur le volatile elle s'était mise à loucher sans s'en rendre compte. Elle secoua légèrement la tête, alors les gamins pouvaient réellement parler aux animaux. Incroyable.... Ou il avait bien dressé l'oisillon.

Enfin Elie avait fini par reprendre la discutions comme si de rien n'était.

▬ Pour le moment, ça me plaît beaucoup ! Mais je n'ai pas encore eu le temps de voir les monuments ou les musées...
▬ On pourra y allé si tu veux.
▬ Il faudra que je trouve un endroit où acheter des cartes postales avant de partir aussi, afin que je les colle dans mon livre de voyage.   

Eleonor sourit. Elle sourit comme si elle voyait son frère lui parler de ses escapades, de sa petite sœur qui lui raconté les histoire de ses poupées. A ce moment Elie avait oublié le marchand de pomme et le libraire. Mais il fallait bien l'avouer le môme était …. A-do-rable. D'humeur particulièrement charitable aujourd'hui, la jeune femme bomba le torse. Elle aiderait ce gamin !

▬ Eh bien tu as de la chance ! Je connais Londres comme ma poche ! Et ça t'évitera de tomber dans les mauvais endroits en plus. On ira voir Big Ben ! Le château de la reine tu vas voir y a de drôles de gardes et on trouvera bien des cartes postales !

La demoiselle pouvait bien se permettre de prendre un peu de bon temps, après tout le pain ne risquait pas de s'en voler et elle s'était bien avancer sur ses livraisons. Enfin si le garçon était d'accord ou si il préférait faire cavalier seul pour alimenter son livre de voyage.

▬ Je vous le confie là si vous voulez le lire et....

D'abord surprise, elle leva un sourcil avant de prendre le carnet, avec le plus grand soin dont elle était capable. La brune lui rendit son sourire, il devait lui faire confiance pour lui laisser feuilleter son journal de voyage. Elie commença à le feuilleter en souriant. Au fond il ne lui fallait pas grand chose à la demoiselle pour la faire sourire.

▬ Dites-moi quel livre vous vouliez avoir, et je vais vous le chercher !  
▬ Hein ?

Elle n'avait pas vraiment fait attention à ce que pouvait dire le blond trop concentrée à essayer de voir qui pouvait se cacher derrière un gribouillis. Quand l'information fut arrivée au cerveau, la reine commère se mis à rire avant de regarder quelques carte postale. Elle ne voulait pas vexer le môme, qui pleins d'entrain s'était déjà levé, mais soyons réaliste jamais il ne pourrait récupérer ce livre.

▬ Et avec quoi tu irais le chercher gamin ? Tu n'as que des francs alors si il m'a chassé avec son balais je peu t'assurer qu'il hésitera pas à te l'casser sur la tête.

Les yeux fixait sur une image, elle se dit pourquoi pas. Après tout ce bonhomme semblait être pleins de ressources et peut être même meilleur négociateur qu'elle. Alors soyons fou !

▬ Mais le spectacle pourrait être drôle à voir ! Alors je veux Orgueil et Préjugés. Si tu me le ramène je te payes une carte postale !

Voyons comment va se débrouiller ce petit monsieur

▬ Et si il essaye de te faire du mal hurles avec Sac-à-Puces on viendra te sauver. ricana-t-elle.

Si elle savait à qui elle avait affaire.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Jeu 2 Juil - 13:42

Vol


" Tu ne voleras pas. Le vol est pernicieux ; la carambouille dans les affaires est bien plus sûre. "


Je suis sûre que la miss prendra grand plaisir à feuilleter mon livre de voyage.. c'est que je le laisse pas entre les mains de n'importe qui moi ! A ce jour, je pense que seuls Mathilde et Ilias ont pu y jeter un œil et.. les parents d'Elliot avant que nous ne périssions ; à moins qu'il n'ait gardé tout cela secret, je n'en sais strictement rien ! Tout ce que je sais, c'est que moi, je ne l'ai montré presque à personne, parce que c'était notre livre d'aventure, où on avait écrit nos rêves et nos espoirs, tout en y collant des morceaux de souvenirs et des dessins. Peut-être que je n'aurais pas du trop m'attacher à un tel objet, mais.. c'est la promesse qui nous liait Elliot et moi, celle de voyager et de découvrir le monde, malgré nos faiblesses physiques. Aujourd'hui, nous voyageons ensembles et ce.. pour toujours.


Le regard à peine posé en direction de son livre de la voyage, l'Oiseau en Cage se mit à repenser à ce que pouvait bien abriter ses pages. Tout d'abord des mots d'enfants, des gribouillis pleins d'espoir ainsi que des rêves imaginés autour de feuilles d'arbre et de plantes collées, le tout entouré de nombreux dessins. Ca, c'était avant la maladie d'Emily. Il y eut ensuite beaucoup d'inquiétude, des craintes, des listes de recettes miracles pour sauver la fillette.. puis plus rien. Quelques pages blanches, parfois gribouillées et raturées dans leur intégralité ; ça, c'était durant la période où sa conscience d'Akuma n'était pas encore bien éveillée. Selon les dates, cette période dura presque deux ans, si ce n'était un petit peu plus. Puis les couleurs et les dessins forts bien appliqués revinrent, accompagnés de nouveaux rêves, de quelques sombres et étranges pensées.. puis des noms à côté de portraits, tantôt bien dessinés et gracieux - Mathilde, Aloïs, Mieszko, Ilias, Rayn - tantôt d'autres moins bien appliqués, vifs, comme animés par la colère - Lëo, Fleur, Dirty - ainsi qu'une horrible créature à l'apparence d'insecte géante. Meurs, meurs, meurs ; voilà ce qui était écrit autour de ces dessins.

De drôles d'aventures pour un enfant bien étrange ; mais qui sait, peut-être que la jeune anglaise n'aurait même pas le temps d'arriver jusqu'à la fin.

Enfin ! Pour le moment, Elliot avait d'autres préoccupations : aller chercher le livre de sa camarade d'un jour, tout ça pour la remercier de son aide passée et à venir ; grâce à elle, il pourrait visiter Londres sans aucun soucis et ce avec une guide ! On ne pouvait pas rêver mieux et pourtant, la brunette ne semblait pas convaincue par l'initiative du marmot.

" Et avec quoi tu irais le chercher gamin ? Tu n'as que des francs alors si il m'a chassé avec son balais je peu t'assurer qu'il hésitera pas à te l'casser sur la tête. "
" Ne vous en faites pas pour moi ! "

Sourire aux lèvres jusqu'aux oreilles, l'enfant-machine trépignait littéralement d'impatience à l'idée de se lancer dans cette petite aventure solitaire ; ah, Ilias aurait sans doute adoré y participer, lui aussi.

" Mais le spectacle pourrait être drôle à voir ! Alors je veux Orgueil et Préjugés. Si tu me le ramène je te payes une carte postale ! " lui promit-elle sans vraiment croire à la réussite de cette mission, " Et si il essaye de te faire du mal hurles avec Sac-à-Puces on viendra te sauver. "
" C'est compris ! " siffla-t-il de sa voix fluette.

Ceci dit, le blondinet fit un signe de la main à sa camarade, puis se dirigea le pas léger en direction de la librairie, avant de disparaître à l'intérieur après avoir vérifié qu'on ne l'avait pas suivi. Fort heureusement pour lui, la boutique était déserte de clients pour le moment, ce qui lui permettrait de jouer un petit tour au vendeur sans craindre d'être vu par quiconque autre que lui. Toujours aussi souriant, Christopher s'approcha alors du compteur, avant de s'y accouder pour mieux voir son interlocuteur ; occupé à ranger un livre dans l'étagère derrière lui.

" B'jour M'sieur ! "
" Eh bien, bonjour bonhomme. "

Cela se lisait dans le regard du vieux qui venait de se tourner vers lui qu'il était, au fond, encore énervé à cause de l'intervention de la jeune anglaise. Toutefois, il ne perdit pas le sens des affaires pour autant.

" Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? "
" Eh bien.. mon amie a voulu s'acheter un livre il y a quelques instants et j-... "
" Ah ! Cette sale petite voleuse ! Ne me dis pas que tu viens pour m'arnaquer toi aussi ! " l'avait-il coupé en grognant comme un vieil ours.
" Oh non, non jamais Monsieur ! "
" Alors qu'est-ce que tu viens fiches ici ? J'espère que t-... "
" Ce livre, vous allez me le donner ! "

Un long silence s'installa sur le coup.

" Pardon ? "

Se détachant du comptoir, l'Aventurier pointa alors du doigt le vieux vendeur qui avait eu l'air de s'étrangler lorsqu'il lui avait dit ça ; ah, qu'Elliot aimait jouer de ces théâtres.

" Vous m'avez bien entendu ! " fit-il non sans rire.

Toutefois, l'autre ne se mit pas à rire avec lui ; au contraire, il sembla commencer à bouillir comme de l'eau chauffée dans une casserole. Son visage sembla devenir rouge de colère, tandis que ses sourcils se fronçaient ; oh la tête toute moche !

" Dégage de ma boutique sale mioche. " vociféra le libraire, " Tu payes et tu prends ton livre, ou tu te casses et je te revois plus jamais par ici. "
" Je crois que vous n'avez pas compris.. "

Sourire toujours aux lèvres, le sale gosse laissa alors sa peau devenir grise, son unique pupille devenir rouge et un canon prendre la place de son bras tandis que deux grandes ailes noires déchiraient son dos ; nul besoin de prendre sa forme de niveau III, celle intermédiaire suffisait largement pour effrayer les âmes les plus sensibles. Air toujours angélique sur le visage malgré son apparence de démon aux dents acérées, Christopher pointa alors son canon en direction du pauvre libraire.

" Si vous ne me donnez pas ce livre, je vous fais exploser la tête. Boum ! Et si vous criez, pareil, boum boum boum ! " lui souffla-t-il non sans un large sourire.

Ah, quelle était douce l'expression de terreur sur le visage d'un homme faisant face à un démon ! Dommage qu'aujourd'hui, Elliot n'ait pas que ça à faire que de jouer avec des hommes malhonnêtes.

" Qu-Qu'est.. Qu'est-ce que tu es.. "
" J'attends, Monsieur ! "

Pour le presser un peu alors, l'enfant-machine fit entendre un cliquetis caractéristique des armes à feux, preuve que s'il devait en avoir besoin.. il n'hésiterait pas à tirer. Paniqué, le libraire osa à peine tendre sa main pour récupérer le livre négligemment posé sur l'étagère, avant de le jeter sur le comptoir ; de peur sans doute d'énerver plus encore son agresseur.

" P-P-Prend-le ce foutu livre.. ! M-Mais pitié.. laisse-moi la vie s-sauve.. "
" Eh ben voilà, c'était pas si compliqué ! "

De sa main libre, l'Oiseau en cage attrapa alors l'ouvrage avant de poser son regard dessus : Orgueil et Préjugés.. c'était le bon ! Fier de son travail, le môme sentit que son regard brillait d'une lueur nouvelle, tandis que le libraire, lui, devait littéralement se faire dessus en pensant à ce que ce monstre pouvait bien lui faire.

Souriant, ravi, Elliot reporta alors son attention vers l'homme.

" Oh, et.. sachez que si vous tentez d'appeler la police, je massacrerai toute cette petite ville et ses habitants.. à commencer par vous ! "

Hilare, le petit monstre mima même un tir en direction du libraire qu'il sentit tressaillir de tout son long ; l'odeur de sa peur était palpable, ahah ! Mais il fallait arrêter de jouer, car quelqu'un semblait s'approcher de la porte pour entrer dans la boutique ; Christopher reprit alors son apparence humaine dans l'instant, avant de saluer poliment l'inconnu en soulevant son chapeau de marin et en lui adressant un sourire à tout rompre, livre gagné sous le bras.

C'est presque en sautillant que l'Aventurier sortir de la librairie.

" Héhooooo ! J'ai ton livre ! " cria-t-il à la jeune femme, tout en lui faisant signe de sa main libre.

Ah, comme Mathilde serait fière de ses bonnes actions !







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Lun 6 Juil - 18:36
Il lui suffisait d'un rien pour la faire sourire.

Elie trouvait amusant son nouvel acolyte. Il était pleins de vie et d'entrain que ca l'avais mise de bonne humeur après un début de journée difficile. Elle le regardait s’éloigner pour aller dans l'antre de la bête. La brune laisserais le gamin un moment et finirai par le sortir des griffes de l'horrible monstre qu'était le libraire.

En attendant la demoiselle feuilletait avec soin le livre que lui avait confié le petit. Elle tournait les pages avec soin, veillant à ne pas abîmer le précieux ouvrage qui la faisait sourire, voir rire. Elle repensait à sa propre enfance elle aussi partait à l'aventure à sa manière en allant piquer des pommes dans un jardin, pêcher ou chasser des grenouilles. Elie avait tout oublié l'espace d'un instant. Quelques pages retinrent son attention comme de drôles recettes de cuisine. Ce gamin était vraiment étrange tout même.

La demoiselle n'eut pas le temps d'en découvrir plus que le chien se leva d'un coup. Elie regarda l'animal un instant le sourcil lever. Les chiens étaient réputés pour sentir le danger, mais pour l'instant il n'y avait rien qui puisse mettre leurs vies en jeu. La gazelle ferma le livre et se leva. Sac-à-Puce avait peut-être raison : il faudra s'en aller. Eleonor donna quelques caresses au chien qui avait le regard fixé sur la librairie afin de le rassurer, ou se rassurer elle-même au fond.

Il était temps pour Eleonor de sauver le pauvre oisillon ! D'un pas décidé elle s'avançait vers la boutique pour ….

▬ Héhooooo ! J'ai ton livre !


Coupé dans son élan de bravoure, la douce regarda le gamin en clignant plusieurs fois des yeux Il était tout heureux, il sautillait son précieux sous le bras et il lui faisait même signe. Non ce gamin n'avait pas finit de le surprendre.

▬ Euh … Bah ! Tout va bien ?


Les yeux fixaient le bouquin.

▬  Tu l'as ? Vraiment ? Tu l'as vraiment c'est lui ?


Elie était submergée par l'émotion. Mais comment il avait fait ? Elle avait beau réfléchir tourner et retourner la situation elle ne voyait pas comment il avait pu réussir à l'avoir.

▬ Comment t'as fait gamin ?


Les mains sur les hanches elle fixait le blondinet, avec cet air qu'ont les grandes personnes de vous faire croire qu'elles savent quelque chose et veut simplement vous entendre le dire à voix haute, alors qu'ils ne savent rien. Avec ses cadets cette méthode marchait à tous les coups et ses aînés en avait usé et abusé quand elle était plus jeune, ça marchait encore maintenant, mais chut.

Elie laissa au gamin quelques secondes pour s'expliquer avant que le chien ne vienne quémander des papouilles au petit duo.

▬ Raaah Sac-à-Puce ! La pauvre bête s'est levé d'un coup comme si il avait sentit qu'il se passé quelque chose  de louche. Ce vieux grinche ne t'as pas fait de mal au moins ?


La demoiselle espérait se tromper et que le petit n'ait pas pris de risque inutile pour son livre, pire qu'il ne se soit pas pris une soufflante. Il n'avait pas l'air d'avoir les joues rouges, c'était déjà une bonne chose. Il avait réussi sa part du marché elle devait à présent honoré la sienne. La main tendu ils allaient reprendre leur route à la découverte de Londres.

▬ Bon allons chercher cette carte postale gamin ! C'est comment ton p'tit nom déjà ?


Elle lui tendit sa main pour l'inviter pour la nouvelle aventure qu'elle lui avait promis.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Mar 11 Aoû - 18:07

Secret


" Un roman doit toujours contenir un secret. "


Ah, que les hommes sont faibles lorsqu'on les vise avec une arme à feu ! Celui-là, ce foutu libraire a failli se faire dessus lorsque j'ai pris ma forme intermédiaire d'Akuma, ah, s'il avait vu sa tête ! J'aurai tout donné pour qu'on le prenne en photo pour que je garde ça en souvenir dans mon carnet de voyage ; enfin, cette image restera gravé dans ma mémoire en compensation de cette perte ! Je sais que ce que j'ai fais n'était pas très charitable, et que Mathilde aurait vu d'un drôle d’œil ma façon de me comporter mais.. sans argent pour payer de la livre de ma sauveuse, c'était tout ce qu'il me restait à faire. Quand je lui raconterait mon escapade ce soir quand je rentrerai à la maison, j'éviterai de parler de ces détails.. juste que j'ai rendu service à une jeune fille en détresse. Ah ! Elliot passera pour un chevalier !


Livre - ou roman à l'eau de rose - sous le bras, le petit homme avait fait signe à sa camarade tout en affichant un sourire à tout rompre ; comme un aventurier ferait après avoir découvert un trésor fabuleux, une pierre précieuse à offrir à l'élue de son cœur, ou quelque chose dans ce genre là. Sauf que là, la jeune demoiselle semblait plus surprise que ravie ; avait-elle seulement douté des capacités de son petit protégé l'espace d'un instant ? Oh, pour un peu, Christopher aurait été vexé !

Toutefois, il était bien trop content pour se séparer de son sourire.

" Euh … Bah ! Tout va bien ? " souffla-t-elle avant de poser ses yeux sur l'ouvrage, " Tu l'as ? Vraiment ? Tu l'as vraiment c'est lui ? Comment t'as fait gamin ? "

Un rire s'échappa alors des lèvres de l'enfant, tandis qu'il levait une main et en particulier un doigt à sa bouche pour mimer le silence.

" Secret d'Aventurier ! "

L'Oiseau en Cage ne dirait rien à propos de son petit secret que déjà trop d'humains connaissaient ; et ce, malgré la posture qu'avait prit la brunette afin sans doute de l'intimider. Elle ne lui faisait pas peur ! Enfin.. peut-être un petit peu quand même, mais l'Akuma était trop insouciant et jouasse pour s'en rendre compte tout de suite. Après tout, s'il ne l'avait pas craint.. sans doute la mignonne petite londonienne ne serait plus qu'un tas de cendres à l'heure qu'il est.

Heureusement, la bête à poils cassa bien vite cette ambiance un peu pesante en venant mettre un coup de tête dans la main de l'anglaise.

" Raaah Sac-à-Puce ! La pauvre bête s'est levé d'un coup comme si il avait sentit qu'il se passé quelque chose  de louche. Ce vieux grinche ne t'as pas fait de mal au moins ? "
" Ne vous en faites pas pour moi, je suis plus robuste que j'en ai l'air ! "

Tout en disant ces quelques mots, le blondinet se frappa le torse avec le poing, comme pour montrer à quel point il était fort ; étouffant une grimace un peu douloureuse au passage, à cause de ses blessures qui ne s'étaient jamais refermées. Comme celle de son œil, ou les quelques autres qui étaient cachées par des bandages au niveau de sa jambe gauche.

La jeune femme lui tendit alors la main, attirant le regard du matelot en herbe.

" Bon allons chercher cette carte postale gamin ! C'est comment ton p'tit nom déjà ? " reprit-elle alors ; ne lui ayant pas encore posé cette question jusqu'à présent.

Ravi, l'enfant-machine attrapa alors sa casquette de marin avant de l'enlever de sa tête dans un geste gracieux et enfantin, le tout en se penchant en avant ; comme un homme aurait enlevé son haut de forme face à une lady.

" Elliot Christopher Brooks, pour vous servir ! Et le p'tit gars qui vole pas loin là, c'est mon ami et son nom est Cody ! "

Ces quelques mots une fois soufflés, le blondinet laissa un rire s'échappa de sa gorge tandis qu'il remettait son chapeau en place ; et que son compagnon à plumes vienne se blottir dessus dans la foulée.

" Et vous ? Quel est le nom de la personne qui m'a sauvé la mise et de son fidèle destrier ? "

Comprendre : le chien.







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Gossip Trip || PV : Elliot C. Brooks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pré-trip report Walt Disney World et Universal Studios (30 Août au 13 Septembre)
» Duel : Jane Austen n°6 - Caroline Bingley vs Elizabeth Elliot
» [SOFT] TRIP JOURNAL : Préparer vos voyages [Démo/Payant]
» Elliot Grant
» Traci Brooks en Toybiz

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: