Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Algo loco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Algo loco
Dim 26 Avr - 0:18
Dis m’en plus~
Cristal Gomez Ft. Anne Branford


Cristal tapotait nerveusement le mur de ses doigts. La blonde observait chacun de ses camarades brooker. Si certains jouaient avec un chat abandonné, d’autres étaient complètement inertes, presque avachis par terre. De vraies larves...
N’étaient-ils pas censés se bouger, se disperser un peu partout dans la ville à la recherche d’indices? Ha, ces faignants ne savaient décidément pas ce qu’était le travail!
Sans doute avaient-ils oublié ce qu’était être un brooker. Qu’ils étaient censés fouiner partout à la recherche d’indices à transmettre au Comte Millénaire. Car bien sûr, les informations n’allaient pas venir à eux.
Après tout, ces enfants des rues n’avaient pas d’autre choix. Si la plupart devenaient brooker pour mettre du beurre dans les épinards, eux n’avaient aucune autre ressource. Enfants abandonnés ou non désirés, après avoir perdu leur orphelinat, leur «maison», ils s’étaient retrouvés à la rue. Et bien sûr, personne ne voulait de gosses n’ayant aucun autre talent que le vol et l’espionnage. A part le Comte Millénaire.
C’est ainsi que Cristal avait traîné avec elle toute une bande de gamins même pas plus âgés qu’elle. Car bien sûr, toute cette petite entreprise avait été organisée par la petite blonde. Les orphelins Gomez avaient suivi Cristal presque aveuglement, déjà parce que elle était la plus âgée d’entre eux, mais surtout elle était de loin la plus débrouillarde d’entre eux. Après tout, eux n’étaient encore que des enfants qui ne savaient rien faire de leurs dix doigts, qu’il fallait prendre par la main. Ils avaient toujours connu l’orphelinat, et lorsqu’il avait été détruit, c’était comme si le monde s’était écroulé autour d’eux.
Alors naturellement, Cristal avait pris les choses en main. Elle qui avait presque toujours vécu dans les rues de Tolède, elle était déjà habituée à ce mode de vie.
Mais si elle avait aidé ses petits camarades, c’était uniquement par intérêt personnel. Eux l’aidaient à récolter des informations en tant que brooker, et elle les aidait et les guidait en retour. En fait, c’était presque comme s’ils s’utilisaient mutuellement. Ce que ces enfants pouvaient être égoïstes...
Et pourtant, la fillette trouvait qu’il y avait quelque chose d’amusant dans tout ça. Après tout, elle était à la tête d’un groupe d’enfants un peu moins âgés qu’elle. Elle était comme le chef d’une petite bande. Oui, Cristal adorait commander.

Et pourtant, cette fois ci, ces idiots étaient de vraies larves. Assis au soleil, certains d’entre eux bronzaient tranquillement. Inutile d’essayer, Cristal savait quelle ne tirerait rien d’eux aujourd’hui.
Agacée, la petite chef se détourna d’eux. Elle ne supportait pas toute cette paresse, elle ne pouvait pas rester inactive, il fallait qu’elle se bouge. Ce n’était pas en restant immobiles qu’ils allaient trouve quoi que ce soit.
En voyant Cristal s’éloigner, l’une de ses camarades se leva d’un coup.

-Ou tu vas, Cristal?

La demoiselle serra les poings. Bien sûr, il fallait toujours qu’elle bouge d’abord pour que les autres se réveillent... Décidément ils ne savaient rien faire tout seuls.

-Je vais en ville. Vous pouvez rester si vous voulez.

Elle n’avait pas besoin d’eux, surtout pas maintenant, ils ne feraient que la ralentir.
La petite blonde quitta alors ses petits camarades, et s’engagea sur la grande rue qui la mènerait au centre ville.

C’est souvent en se promenant un peu au hasard qu’on peut entendre des choses intéressantes. C’est pourquoi Cristal se baladait dans la ville, sans but précis.
La demoiselle prenait soin d’emprunter les rares coins d’ombre. Cristal n’avait jamais pu supporté le soleil -comble pour quelqu’un qui vivant dans une région ensoleillée.
Et finalement, ses efforts allaient être récompensés.
Devant elle, une jeune femme atypique se dressait. Avec son teint de porcelaine et son air perdu, on pouvait facilement deviner qu’elle n’était pas d’ici.
Cristal s’approcha de l’inconnue, la fixant de ses yeux mis clos.

-Hola señorita. Tu n’es pas d’ici, n’est ce pas?

Une petite fille qui vient aider son aînée, si ce n’est pas mignon.
Ah, si seulement elle savait, Cristal ne s’était intéressée à cette femme seulement parce que les étrangers étaient plus susceptibles de transmettre des informations intéressantes. Et dans le cas contraire, elle ne serait d’aucune utilité.



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Dim 31 Mai - 14:57
Algo Loco
feat. Cristal & Anne
Le soleil d'Espagne brûlait ta peau bien blanche de manière assez désagréable, la faisant rougir comme si on avait approché une flamme trop près de ton visage. Tu avais l'impression d'étouffer sous le tissus pourtant peu épais de ta robe, la sueur te coulait sur le front et tu passais frénétiquement un mouchoir blanc sur la peau de ton visage dans l'espoir de te débarrasser de cette sensation fort peu agréable. L'Espagne n'était vraiment pas un pays qui se montrait clément à ton égard. Il y faisait trop chaud, trop sec et le soleil était bien trop présent à ton goût. Si cela n'avait tenu qu'à toi, jamais tu n'aurais pris la décision de venir dans un tel pays. Malheureusement, on ne t'avait pas laissé le choix. Ou tout du moins si, mais tu n'avais pas osé faire part de ton inconfort à te rendre dans un pays aussi chaud, aussi sec, toi qui étais si habituée au temps instable et humide de ton Angleterre natale. Tu avais donc hoché silencieusement la tête et t'étais préparée – à contrecœur – pour ce voyage qui – tu le savais – allait être des plus pénibles.  Le Comte désirait collecter des informations un peu partout dans le monde et il avait décidé de t'envoyer un Espagne, jugeant certainement que ta discrétion jouerait à votre avantage. Mais tu en doutais fortement ; tu avais la désagréable impression de jurer avec l'environnement qui t'entourait, avec les espagnols eux-mêmes. Tous avaient l'air si à l'aise sous les rayons impitoyables du soleil alors que toi tu peinais à mettre un pied devant l'autre sans trébucher, la chaleur sèche te rendant bien plus maladroite que ce que tu étais en réalité. Mais tu ne pouvais faire marche arrière maintenant ; tu étais déjà sur place et il serait dommage de faire preuve de faiblesse maintenant.

Tu te mis donc à arpenter les rues de la ville – celle que l'on appelait Tolède, te semblait-il, ou quelque chose du genre – sans vraiment savoir quoi faire de ta petite personne. Le Comte voulait obtenir des informations, certes, mais tu ne savais trop comment tu allais t'y prendre. Le pas lourd et mal assuré, tu faisais sans le moindre doute fuir les gens qui pourraient t'être d'une quelconque utilité … Un soupir s'échappa de tes lèvres entr'ouvertes, bien malgré toi. Tu passas une main moite sur ton visage avant de t'arrêter au bout d'une ruelle, à l'ombre d'un large bâtiment en pierres. L'ombre ne t'offrit qu'un peu de répit, allégeant de manière très succincte la lourde chaleur qui pesait sur tes maigres épaules. Tu ébouriffas ta frange dans l'espoir qu'un peu de fraîcheur passe sur ton front, mais ce fût en vain. Tu remis donc un peu d'ordre dans tes mèches blondes et, alors que tu t'apprêtais à repartir en quête d'informations, une jeune fille – pas âgée de plus de quinze ans, tu en étais certaine – s'approcha de toi. Son teint légèrement brunit par le soleil t'indiqua qu'elle était, sans nul doute, une habitante de ce pays trop chaud. Le regard vide, dénué de la moindre émotion, tu la regardas approcher, songeant qu'elle ne ferait que passer près de toi sans rien te prêter une réelle attention.

  « Hola señorita. Tu n'es pas d'ici, n'est-ce pas ? »

L'attention que te portait la fillette te surprit un moment et cette surprise dut se lire sur ton visage l'espace de quelques secondes, avant que tu ne te reprennes rapidement. Tu ne l'avais pas vraiment regardé jusqu'à présent, l'observant distraitement du coin de l’œil, mais par pure politesse plus que par intérêt pour elle, tu te tournas vers elle, l'air impassible, et baissas les yeux pour rencontrer son regard. Il était vrai que tu n'étais pas la personne la plus haute qui soit, bien au contraire, mais la blondinette était sans doute encore en pleine croissance, encore plus petite que toi. Tu secouas distraitement la tête, un non s'échappant de sous ton souffle pour répondre à sa question. Tu n'étais pas d'ici et, comme tu t'en doutais, cela était écrit sur l’entièreté de ton visage. Tu tentas d'adresser un petit sourire timide à la jeune fille, mais cela dut ressembler à une grimace, peu habituée à sourire que tu étais. Mais passant ce détail plus que futile, tu entrepris de lui répondre à voix haute, n'étant pas certaine qu'elle ait entendu ce que tu avais pu murmurer plus tôt.

 « En effet … Je viens d'Angleterre. »

Court et droit au but, comme tu avais toujours l'habitude de répondre. Ta voix n'était pas très forte, étant donné que tu n'avais ni l'envie, ni la force de parler plus fort. Mais cela ne t'empêcha pas de reprendre, un peu hésitante, alors qu'une idée se formait au creux de ton esprit. La demoiselle devait bien connaître les lieux, devait savoir ce qui s'y passait. Peut-être pourrait-elle t'aider à récolter les informations que le Comte désirait tant ? Tu ne pouvais laisser une telle opportunité passer à tes côtés sans rien faire. Timidement, tu repris donc la parole, te donnant un air juvénile et innocent.

« Je crains d'être quelque peu perdue, je dois bien l'avouer. Pourrais-tu m'aider un peu en me faisant visiter la ville ? »

Tu espérais que ce petit stratagème digne d'un enfant de cinq ans fonctionnerait. Et si ce n'était pas le cas, tant pis. Tu trouverais bien une autre solution.



HRP:
 
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Ven 12 Juin - 0:19
Une petite visite ?
Cristal Gomez Ft. Anne Branford


Cristal continuait de fixer la jeune femme à travers ses yeux mis clos. Si la fillette gardait un air impassible, elle était en vérité impatiente de savoir ce que pouvait lui dire l'étrangère.
Car bien sûr, c'en était une, la petite n'avait pas besoin de la confirmation de l'inconnue pour l'affirmer. Sa question n'était qu'une formalité pour engager la conversation, et ensuite en venir aux choses sérieuses.
Après tout, l'orpheline n'avait pas beaucoup d'occasions de croiser des étrangers venant de loin. Et en plus, cette fille semblait vraiment perdue, et n'avait rien de la touriste en admiration devant l'architecture de la ville. Bref, elle était assez louche pour que Cristal s'intéresse à elle.
Le jeune femme secoua la tête, marmonnant quelque chose d'inaudible. Cristal fronça les sourcils, n'ayant strictement rien compris à ce qu'elle venait de dire. Eh bien, elle avait avalé sa langue ou quoi ? Ne savait-elle pas articuler ? Si ça continuait comme ça, l'espagnole allait vite perdre patience et abandonner son projet.
A moins que cette étrangère ne soit comme ces gens qui s'évanouissaient dès leur première exposition au soleil. Étant donné son teint cadavérique, cela n'aurait pas étonné la fillette. Mais si c'était le cas, qu'elle ne compte pas sur Cristal pour être à ses petits soins.

-En effet … Je viens d'Angleterre.

Ah, bon, au moins elle avait une langue, finalement.
En tout cas, la petite blonde avait vu juste, cette femme venait d'assez loin. Raison de plus pour ne pas lâcher l'affaire.

-Je crains d'être quelque peu perdue, je dois bien l'avouer. Pourrais-tu m'aider un peu en me faisant visiter la ville ? 

Sur le coup, l'enfant faillit exploser.
Qu'elle lui fasse visiter ? Et puis quoi encore ? Cette femme venait à peine de la rencontrer qu'elle la prenait déjà pour sa boniche ! Elle avait vraiment la tête d'une guide touristique ?
Oh oui, tout ça parce que Cristal avait l'air d'une petite fille crédule, on pouvait lui demander n'importe quoi ! Enfin, petite... Non, elle était juste en pleine croissance !
Bref, cette femme agaçait déjà Cristal.

Et pourtant, la fillette ne montrait rien de tout ça. Pas même un grognement, ou un froncement de sourcils. La fillette garda son air impassible, fixant l'anglaise. Non, elle ravala tous les serpents qu'elle avait à cracher.
Pour tirer quelque chose de cette femme, Cristal devait lui rendre ce service. Et ça avait intérêt à en valoir le coup.
Ainsi l'enfant fit un léger signe de tête à l'anglaise, pour l'inviter à la suivre.

-Dans ce cas, suis moi.

L'orpheline se retourna, et commença à reprendre doucement sa marche, tout en s'assurant que la femme la suivait.
En tout cas, elle avait fait le bon choix en demandant à Cristal de la guider. Ayant toujours vécu ici, l'enfant des rues connaissait tous les recoins de Tolède par cœur. Elle et Mercedes s'étaient amusées à explorer toute la ville,qui n'avait désormais plus aucun secret pour elle.
Oui, Cristal aurait sûrement pu faire une bonne guide. Encore fallait il qu'elle prenne ça à cœur. Sauf qu'elle le faisait par intérêt.

Enfin, pour l'instant, Cristal devait s'en tenir à son « rôle ».
La jeune fille commença à se promener tranquillement, prenant bien soin d'emprunter les quelques coins d'ombres, non seulement pour elle mais aussi pour l'anglaise. Celle ci semblait déjà mal en point, si en plus elle s'évanouissait sur le chemin, cela n'arrangerait pas su tout l'espagnole.
Ne sachant vraiment ce que voulait voir l'inconnue, Cristal passa devant la grande cathédrale Sainte Marie de Tolède. Après tout, c'était un lieu touristique.
La fillette désigna l'imposant bâtiment d'un signe de main.

-Voici la grande cathédrale de Tolède. C'est un monument assez connu par ici. Même si je ne sais pas vraiment ce que tu aimerais bien voir ici.

Le fillette continua alors son chemin, encourageant son aînée à la suivre. Elle s'engagea alors dans une petite ruelle, un peu plus loin. Une petite ruelle peu fréquentée... car peu fréquentable.

-Dis moi, qu'est ce qui t’amène ici?

Cristal jeta un rapide coup d’œil à son aînée.
Après tout, si sa réponse ne convenait pas à l'espagnole, elle l'abandonnerait ici, tout simplement. Ces petites rues étaient un vrai dédale pour tous ceux qui ne les connaissaient pas. Et si cette anglaise s'y perdait, qu'elle ne compte pas sur Cristal pour la ramener sur le bon chemin par la main.





Spoiler:
 
La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Dim 21 Juin - 16:08
Algo Loco
feat. Cristal & Anne
Tu te sentais presque défaillir, sous la chaleur de l'Espagne et le regard inquisiteur de la fillette qui venait de t'approcher. Tu aurais certainement dû prendre une ombrelle pour protéger ton corps si peu habitué à ce genre de climat, cependant pressée d'en finir avec la tâche que l'on t'avait confié, tu étais partie précipitamment sans prévoir grand-chose. Tu n'avais avec toi que les vêtements que tu avais porté ce jour-là ; ces derniers étaient adaptés aux températures anglaises, mais certainement pas celles espagnoles. Tu te fustigeas intérieurement ; tu aurais dû prendre d'avantage de temps pour te préparer, pour anticiper et ne pas payer ta négligence en pleine mission. Sans nul doute qu'Adam ne serait pas ravi d'apprendre que tu avais raté une mission à cause de ton esprit distrait et de ton empressement. Tu devais donc faire de ton mieux pour rattraper tes erreurs et obtenir le plus d'informations possibles. Et la présence de la fillette blonde n'allait pas te desservir, bien au contraire même. Te donnant un air détaché mais innocent, tu lui confirmas que tu n'étais pas de nationalité espagnole, lui demandant son aide. Tu te donnais l'impression de lui être inférieure, de ne pas pouvoir te débrouiller sans elle. Tu comptais sur la compassion de la petite blonde. Et même si elle n'était pas capable de faire preuve de compassion, tu espérais au moins qu'elle pouvait te prendre en pitié, de cette manière tu pourrais certainement jouer avec ses sentiments pour atteindre ton but. C'était un coup bas, une tactique de faible et tu le savais. Tu n'avais néanmoins jamais prétendue être forte et tu n'éprouvais pas le moindre remord à te jouer de la nature humaine de la sorte. Mais tu ignorais si ce petit stratagème allait fonctionner, la fillette tardait à te répondre. Et plus le temps passait, plus tu te sentais envahie par le doute. Puis, enfin, après de longues secondes passées dans le silence, tu l'entendis te répondre.

  « Dans ce cas, suis-moi. »

Tu ignoras son manque de courtoisie, hochant la tête d'un air que tu voulais reconnaissant. Tu ne prononças pas un mot, peu désireuse de dire quelque chose qui risquait d'horripiler l'enfant. Bien que son visage soit l'image même de la neutralité, de la passivité, tu sentais en elle une certaine tension que tu ne voulais pas accentuer. Te murer dans un silence lourd semblait donc être la meilleure des solutions à cet instant, avant que tu ne saches quelle attitude adopter face à la petite. Elle avait l'air d'être une jeune demoiselle bien atypique, bien étrange. Et tu ne voudrais pas que ta potentielle source d'informations ne se retourne contre toi et ne t'abandonne dans les rues de la cité espagnole. Tu la suivis donc sans dire un mot, adaptant ton rythme au sien afin de ne pas la perdre dans la foule. Ton regard s'égara sur les bâtiments que tu ne reconnaissais pas, si différents de ceux que tu avais l'habitude de voir à Londres. L'architecture espagnole était aux antipodes de celle anglaise et tu trouvais cela intrigant et agréable ; tu avais l'impression d'avoir changé de monde.

 « Voici la grande cathédrale de Tolède. C'est un monument assez connu par ici. Même si je ne sais pas vraiment ce que tu aimerais bien voir ici. »

Une fois de plus, ce fut la voix de la gamine qui te força à garder les pieds sur terre. Intriguée, tu contemplas l'immense bâtiment quelques instants avant de plisser ton nez sous l'effet du dégoût. Tu ne trouvais pas la cathédrale jolie, tu n'aimais pas ce qu'elle représentait. Tu n'avais aucune envie de t'attarder en ces lieux. Et tu mourrais de chaud. Peut-être que tu pourrais convaincre l'enfant de t'emmener dans un genre de salon de thé – s'il existait un tel équivalant en Espagne, bien entendu – afin que tu puisses te désaltérer. Toute à tes pensées, tu n'avais pas remarqué que ta cadette avait repris sa route. D'un pas précipité, tu te dépêchas de la rejoindre. Tu n'hésitas pas une seule seconde à la suivre lorsqu'elle sembla prendre un chemin peu recommandable pour toute jeune femme qui se respecte. Tu ne la réprimandas pas non plus, préférant lui faire part de ton idée.


« Que dirais-tu de me montrer un endroit où je pourrais me désaltérer ? Si tu le souhaites, je t'invite aussi. Pour te remercier de m'avoir montré quelques rues de cette ville que je connais si peu. »

C'était de bon cœur que tu invitais la fillette à se joindre à toi, tu ne te sentais pas obligée de le faire. Mais tu voyais aussi là un moyen subtil d'obtenir des informations ; peut-être qu'elle se détendrait autour d'un verre de boisson fraîche … Mais la demoiselle semblait avoir autre chose en tête, t'adressant un regard par dessus son épaule.

« Dis moi, qu'est-ce qui t'amène ici ? »

Tu haussas un sourcil, étonnée par sa question. Ce n'était pas une question que l'on posait habituellement à une étrangère. Néanmoins, désireuse de ne pas paraître désagréable, tu lui répondis d'un ton léger.

« J'ai promis de … rendre un service à quelqu'un. Même si je ne suis pas une grande adepte de l'Espagne, malheureusement, je ne peux revenir sur ma parole. »

Tu avais dis cela d'un ton simple, espérant que la blondinette ne t'interrogerait pas d'avantage à ce sujet.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Ven 3 Juil - 10:42
Autour d'un petit verre
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford


Attendant une réponse de l'étrangère, Cristal s'était soudainement arrêté. La fillette jeta un rapide coup d’œil à son aînée par dessus son épaule.
Après tout, si la réponse de l'inconnue ne lui convenait pas, il serait inutile de continuer sa « visite guidée ». Et si c'était le cas, l'orpheline reprendrait tout simplement sa route de son côté.
Qu'est ce que pourrait bien faire l'anglaise ? Râler et se plaindre de la malhonnêteté des jeunes espagnols ? Eh bien, qu'elle fasse, au moins ce sera un drôle de spectacle !
Mais finalement, Cristal ne sera pas déçue.

-J'ai promis de … rendre un service à quelqu'un. Même si je ne suis pas une grande adepte de l'Espagne, malheureusement, je ne peux revenir sur ma parole. 

L'espagnole haussa légèrement les sourcils.
Réponse pour le moins mystérieuse et assez obscure... Absolument rien ne pouvait donner un indice sur la nature de ce « service » ou encore sur l'identité de la personne. Bref, pour Cristal, c'était une réponse suffisamment intrigante pour qu'elle puisse s'y intéresser. Finalement, la petite « visite » allait pouvoir continuer.

Cristal avait délibérément ignoré la requête de la jeune femme quelques instants plus tôt. Après tout, elle se fichait bien de prendre un verre avec une inconnue -quand bien même ce serait gratuit. Tout ce qui l'intéressait étaient ses motivations personnelles.
Mais finalement, la situation avait changé. Cette anglaise en avait plus à lui dire visiblement. Alors autant jouer le jeu de la petite fille bien sage pour mieux la tromper. Et puis inutile d'être un fin observateur pour remarquer que cette fille avait vraiment besoin de se désaltérer quelque part. Était-ce encore une de ces grande demoiselle qui se fanaient à la moindre exposition au soleil ? Ha, quelle plaie !

-Suis-moi, tu as besoin de te rafraîchir.

La petite brooker fit un léger mouvement de tête, lui indiquant qu'elles reprenaient la route. Ses couettes balançant d'un côté puis de l'autre, Cristal se forçait à ralentir son allure, pour ne pas trop devancer son aînée. La fillette prenait soin d'emprunter les petits coins d'ombre, pour ne pas affaiblir encore plus la jeune femme.
Ainsi les deux ombres finirent par retourner dans la rue principale. Ne voulant pas traîner l'anglaise partout dans la ville -surtout qu'elle semblait déjà mal à l'aise- Cristal décida de s'arrêter devant le premier bar devant elle. Mais elle se figea.
Cristal reconnaissait très bien ce bar. C'est là où elle et ses « acolytes » avaient chapardé il y a quelques semaines. Et le patron les avait vus. Si cet homme était là et qu'il se souvenait d'elle, il essaierait sûrement de la chasser.
Oh, en temps normal, Cristal n'aurait eu aucune gêne à pénétrer dans ce bar, ce serait presque comme un jeu ! Sauf que cette fois-ci, elle n'avait pas envie de jouer.
Mais finalement, Cristal ignora les risques et pénétra à l'intérieur, suivie de la jeune femme. Après tout, il était inutile de chercher ailleurs, où Cristal et ses camarades n'avaient pas fureté ?

Les deux filles pénétrèrent alors dans le bâtiment. La petite voleuse choisit immédiatement la table la plus isolée, à l'abri des regards indiscrets. Elle ne voulait surtout pas se faire repérer maintenant. Enfin, au final, la blonde n'était même pas sûre que ces commerçants retenaient la tête de ceux qui les détroussaient.

-Oh, et je préfère te prévenir, je n'ai pas l'argent pour payer.

Néanmoins, Cristal détacha tout de même ses deux couettes, rejetant ses cheveux en arrière. Simple précaution pour éviter que ses deux couettes blondes avec leurs rubans noirs ne se reconnaissent trop.

-Quel genre de service peut t'amener à quitter ton pays pour aller jusqu'en Espagne ? Je connais très bien le coin, je pourrai peut être t'aider.

Oui, enfin, dans les limites du possible ! Tant que ça ne la mettait pas en danger. C'était déjà exceptionnel que Cristal propose de l'aide -certes, elle avait des idées intéressées derrière la tête- alors il ne fallait pas demander la lune non plus !
Mais sa demande pouvait peut être paraître trop indiscrète.
Bah, ce n'était pas la première fois que la blondinette pouvait paraître trop franche. Mais personne n'y prêtait vraiment attention, « cette curiosité venait de l'innocence de son âge ». Ha, quelle innocence !

-D'ailleurs, comment t'appelles tu ? Si je t'aide, ce serait plus pratique que je connaisse ton prénom.

C'était tout de même mieux de l'appeler par son prénom que « hé », « toi », ou « la vieille ». Mais surtout, si Cristal pouvait vraiment tirer quelque chose de l'anglaise, le plus important était de savoir avec qui elle avait affaire.


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Lun 13 Juil - 17:41

algo loco
La présence de la petite fille ne te dérangeait pas plus que cela, bien que tu commençais à te sentir quelque peu agacée par son comportement. Il y avait un petit tu ne savais trop quoi – une certaine aversion qu'elle devait ressentir à ton égard – qui te mettait un tantinet mal à l'aise. Peut-être te faisais-tu des idées, peut-être que la demoiselle était ainsi avec tout le monde mais, bien malgré toi, tu ne pouvais t'empêcher de le prendre personnellement. Tu le sentais dans les regards en coin qu'elle te lançait, tu le percevais dans la façon qu'elle avait de se tenir quand tu lui parlais. Si auparavant ce genre de comportement, d'impression t'aurait attristé, cela ne faisait à présent que t'agacer. Tu faisais de ton mieux pour paraître agréable, pour ne pas trop dépendre de la jeune fille cependant cela ne semblait pas être suffisant. Comme d'habitude. Et cela te donnait envie de briser quelque chose, de faire souffrir quelqu'un. Une pulsion aussi violente que malsaine, qui ne t'était pas familière. Une ombre dans ton âme qui semblait prendre de plus en plus de place, que tu étais incapable de contrôler. Probablement encore à cause de l'esprit de Noé qui s'était éveillé en toi il y avait peu de temps, tu avais encore du mal à t'habituer. « Suis-moi, tu as besoin de te rafraîchir. » Tu clignas des yeux frénétiquement quelques instants, l'air hagard. Oh. Oui. Il était vrai que tu avais proposé à la petite blonde de vous arrêter un moment pour boire un petit verre. Tu la vis faire un mouvement de tête qui insistait sur l'ordre qu'elle venait de te donner. Une moue peu satisfaite étirant les coins de ta bouche, tu hochas doucement la tête. Elle sembla faire un effort sensible pour ne pas marcher trop vite afin que tu puisses la suivre sans trop de problèmes. Tu lui en fus intimement reconnaissante, bien que tu ne dis pas un seul mot à ce sujet. La chaleur se faisait plus que pesante et toi c'était difficilement supportable pour toi, qui était tant habituée à l'humidité et la fraîcheur anglaise. Tu sentais la sueur perler sur ton front, tu sentais tes mains de plus en plus moites. L'inconfort ne cessait de grandir pour toi, ce qui te mettait encore plus mal à l'aise. Oh, ce que tu avais envie de boire un bon verre d'eau – ou de jus de fruit – frais. Plus encore qu'une envie, ça en devenait presque un besoin.

Et enfin … Ô miracle, vous pénétriez enfin dans un établissement – un petit bar qui ne payait vraiment pas de mine – que la jeune fille devait probablement connaître. Ta cadette choisit une table isolée du reste de l'établissement, vers le fond de la pièce. Tu t'assis sans dire un mot, murée dans ton silence. Tu posas tes mains sur la table en bois et observas d'un air las le bout de tes doigts. Tu ne relevas les yeux que lorsque la voix de ton interlocutrice parvint une nouvelle fois à tes oreilles. « Oh, et je préfère te prévenir, je n'ai pas l'argent pour payer. » Tu haussas un sourcil avant de secouer la tête d'un air désintéressé. Oh, ce n'était pas comme si tu étais dans le besoin et que tu ne pouvais pas payer pour deux boissons fraîches. Tu levas les yeux au ciel, comme si l'adolescente était un peu idiote et tu haussas les épaules. « Il n'y a pas le moindre problème. Quand je t'ai proposé de venir ici pour nous rafraîchir, je comptais bien t'inviter. Pour … disons, te remercier de m'être venue en aide aujourd'hui, hm. » Tu tapotas l'une de poches qui se trouvait cachée dans les pans de ta robe, les pièces s'entrechoquant ponctuant la fin de ta phrase. Tu aperçus ce qui semblait être un homme travaillant dans le bar et l'interpellas presque timidement, lui demandant un jus de fruit bien frais et laissant l'autre blondinette commander ce qu'elle souhaitait. Tu attendis ensuite patiemment que l'on t'apporte ton verre. Mais une fois de plus, la jeune fille brisa le silence entre vous deux, faisant preuve d'une certaine curiosité. [color=darkorange]« Quel genre de service peut t'amener à quitter ton pays pour aller jusqu'en Espagne ? Je connais très bien le coin, je pourrais peut-être t'aider. »[.color] La proposition de la demoiselle te surprit quelque peu ; elle n'avait, après tout, pas l'air d'une mère Thérésa et elle semblait être fortement agacée par la personne que tu étais. Tu fronças très légèrement les sourcils et plissas discrètement les yeux, méfiante. Oh pas qu'elle représentait un énorme danger en soi, mais ses intentions t'étaient floues et cela te perturbait quelque peu. Tu avais besoin de savoir ce qu'elle avait derrière la tête pour savoir comment agir avec elle.

Tu haussas les épaules, à la recherche d'une réponse relativement crédible. Il était vrai que des personnes quittant leur pays natal pour se rendre aussi loin juste dans le but de rendre un service à quelqu'un ne devait pas être courant. Ah, tu savais que tu n'aurais pas dû venir en Espagne, ce pays n'était véritablement pas fait pour toi, tout comme les habitants de ce pays. La demoiselle qui te faisait face en était la preuve vivante. Peu sûre de toi, tu tentas de t'expliquer maladroitement. « C'est … c'est un peu compliqué, honnêtement, des histoires de famille fort peu passionnantes, je te l'assure. Je suis venue faire un genre de repérage dans la ville. Je ne peux en dire plus. » Un soupir vint marquer la fin de ta phrase. Tu n'avais nullement mentis, préférant rester très vague dans l'énonciation de ta vérité. Tu espérais grandement que cela n'éveillera pas les soupçons de la jeune fille, même si tu en doutais grandement. « D'ailleurs, comment t'appelles-tu ? Si je t'aide, ce serait plus pratique que je connaisse ton prénom. » Tu hochas la tête, respectueuse de la logique de la blondinette. Tu tendis la main dans sa direction, espérant qu'elle la serre poliment comme on te l'avait toujours appris. « Je m'appelle Anne. Enchantée. À qui ai-je l'honneur ? »
 
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Ven 17 Juil - 23:41
Attrape moi si tu peux
Cristal Gomez Ft. Anne Branford


Enfin, Cristal allait connaître le fin mot de cette histoire.
Tranquillement installée, la fillette faisait machinalement tourner son verre de jus de fruits qu’elle avait commandé en même temps que son aînée. Il fallait en profiter, pour une fois qu’elle pouvait commander dans un bar sans avoir à voler!
Une fois que l’anglaise eut finit de se désaltérer, l’orpheline releva les yeux vers elle, haussant les sourcils, son regard empli de curiosité.

-C'est … c'est un peu compliqué, honnêtement, des histoires de famille fort peu passionnantes, je te l'assure. Je suis venue faire un genre de repérage dans la ville. Je ne peux en dire plus.

Cristal fronça les sourcils. Une affaire de famille? Était-ce aussi simple que ça? A première vue, cela semblait ennuyant à mourir.
Et pourtant, il y avait quelque chose de très louche là-dedans. Son explication était bancale, maladroite, comme si elle avait bien cherché ses mots. Oui, décidément, il restait toujours une part d’ombre dans les motivations de cette femme. Si elle pensait avoir dupé la fillette, elle s’était lourdement trompée.
Cristal réprima un sourire. Finalement, tout ça valait peut être le coup de s’y intéresser.

Puis ce fut le tour des présentations. Enfin Cristal allait pouvoir mettre un nom sur ce visage,  et n’allait plus avoir à l’interpeller avec des petits mouvements de tête.
La jeune femme tendit alors la main vers elle.

-Je m'appelle Anne. Enchantée. À qui ai-je l'honneur ?

L’espagnole regarda cette main tendue en sa direction. Ah, ces grands mots, ces grands gestes, tant de cérémonies  juste pour se présenter. D’autant plus que contrairement à ce qu’elle prétendait, Anne ne semblait pas vraiment enchantée de connaître la fillette.
Enfin, n’était-ce pas ce qu’on appelait les «bonnes manières»? Pff, ce code de comportement ridicule typique des familles aisées. Ah, si seulement tout se passait selon ses codes à elle, il n’y aurait plus autant d’hypocrisie!
Néanmoins, la fillette finit tout de même par entrer dan le jeu de son aînée, et serra sa main.

-Cristal.

L’orpheline observa Anne un moment. Cette dernière semblait légèrement perturbée par la présence de sa cadette.
Comptait-elle se débarrasser de la blondinette? Oh non, c’était mal connaître Cristal. Quoi qu’elle tente de faire ou de dire, si Cristal avait décidé de suivre cette anglaise pour en savoir plus sur ses motivations, alors elle le ferait jusqu’au bout. Rien -ou presque- ne pouvait détourner la petite teigne de son objectif.

Mais rien ne se passa aussi calmement que Cristal l’avait prévu.
Installée sur sa chaise, ses pieds balançant dans le vide, la demoiselle n’avait pas fait attention à ce qui se passait autour d’elle. Et en particulier, elle ne remarqua pas tout de suite le patron du bar qui se dirigeait vers elle.

-Eh, mais je te reconnais toi! T’es la sale gosse qui est venue fouiner ici avec ses petits camarades!

Et merde. Ce gros venait de briser son rôle de petite fille parfaite en une phrase. Bon sang, n’aurait-il pas pu se taire?

-Tu veux me faire croire que toi et ta copine, vous avez commandé en payant comme des clientes respectables? Tu me prends pour un idiot c’est ça?

L’homme tendit alors un bras vers elle, essayant de l’attraper.
Mais il n’avait pas été assez rapide. Cristal attrapa son verre et en jeta le contenu sur la figure du patron. Profitant que l’homme était temporairement aveuglé, Cristal agrippa le bras d’Anne et l’entraîna avec elle.

-Viens, on se tire d’ici!

L’agile voleuse se mit à courir avec sa partenaire -malgré elle- et, juste avant de quitter le bar, elle se retourna vers le patron, sourire mauvais aux lèvres.

-A bientôt!

Empoignant toujours son aînée par le bras, Cristal s’échappa du bar, et les filles finirent par devancer l’homme qui essayait tant bien que mal de les poursuivre.

Cristal ne s’arrêta que lorsqu’elles se retrouvèrent dans une ruelle plutôt isolée.
Oh, la situation avait de quoi être rocambolesque. Et pourtant, tout ça, c’était presque le quotidien de la jeune fille. L’enfant avait bien fouiné partout, mais après tout, qu’aurait-elle pu faire d’autre? Quand on avait rien pour survivre, le vol était la solution ultime.  
L’enfant se retourna vers l’anglaise et l’observa. Elle l’avait fait courir sans même crier gare, et l’avait traîné dans la ville. Et en plus, Cristal n’était pas sûre que son aînée se porte mieux. Pourvu qu’elle ne s’évanouisse pas en pleine rue, ce serait une vraie plaie!

-Ne t’inquiète pas pour tout à l’heure. Juste un petit... règlement de compte, rien d’important.

Il fallait tout faire pour essayer de détendre l’atmosphère, ne pas la faire paniquer. Avec l’accident, elle risquait même de se méfier, de refuser son aide.
Non, surtout il fallait être amicale. Enfin, essayer.

-Bien, où en étions nous? Par où devrions nous commencer?






Spoiler:
 
La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Mar 28 Juil - 17:00

algo loco
Ton séjour en Espagne avait pris un drôle de tournant. Le cœur un peu moins lourd qu'à ton arrivée, l'angoisse et l'inquiétude moins présentes à cet instant, tu contemplais la blondinette qui te faisait face d'un œil que tu voulais morne mais qui en réalité était attentif, contemplatif. Elle ne ressemblait pas aux autres demoiselles du même âge qu'elle que tu avais pu croiser, il y avait en elle quelque chose de différent. Un genre de dureté, de brutalité que la vie semblait avoir forcé sur ses petites épaules et que tu ne parvenais pas à t'expliquer. Tu ne pus t'empêcher de penser que la jeune fille avait probablement connu quelque chose de similaire à ta propre expérience ; des parents absents, inexistants peut-être, un drame qui avait forcé son cœur à s'endurcir. Tu n'en savais rien, tu ignorais tout de la blondinette jusqu'à son prénom. Tu avais, d'ailleurs, pris la peine de te présenter suite à la demande de ton interlocutrice. Élevée dans un milieu social plus que confortable, ton oncle et ta tante – puisque tes parents n'avaient pu s'occuper de toi, morts avant l'heure – t'avaient inculqué certaines manières. Des manières qui ne te quittaient pas, peu importait la situation. Et même si la demoiselle qui te faisait face était bien plus jeune que toi, même si elle ne faisait pas partie du même cercle social que toi, tu ne pouvais te débarrasser de toutes ces courtoisies. C'était donc très naturellement que tu avais tendu ta main dans sa direction, sans réfléchir. Tu te mordis cependant l'intérieur des joues lorsque le regard dur de la petite blonde se posa sur ta main tendue et tu te surpris à hésiter. Avais-tu fais un faux-pas en agissant de la sorte ? La demoiselle n'avait probablement pas l'habitude que l'on s'adresse à elle de cette façon. Ton inquiétude s'évapora néanmoins lorsque les doigts fins de la blondinette se refermèrent sur ta main, la serrant brièvement. « Cristal. » Sa présentation fut brève, presque impolie tant elle semblait désintéressée mais tu ne t'en formalisas point. À la place tu lâchas sa main pour t'emparer ton verre de boisson fraîche que tu portas à tes lèvres, sirotant le breuvage avec un air songeur. La jeune fille était curieuse, tu avais pu le remarquer. Un peu trop à ton goût d'ailleurs ; elle ne cessait de t'interroger sur la raison de ta venue en ces lieux et elle semblait être relativement bornée. Chose qui ne t'arrangeait point ; tu ne voulais pas griller ta couverture auprès d'une adolescente. Cela pouvait s'avérer être une grossière erreur et qui sait comment le Comte réagirait s'il venait à l'apprendre … S'il t'avait parut agréable et courtois, tu sentais malgré tout qu'il pouvait se montrer dangereux. Un frisson d'effroi te parcourut l'échine.

Tu fus tirée de tes tergiversations lorsqu'un homme s'approcha de votre table, vous regardant toutes les deux d'un air mauvais. Il s'adressa d'abord à Cristal avec un ton agressif, l'accusant d'être déjà venue dans cet établissement pour y mettre le bazar, avec quelques uns de ses comparses. Cette remarque te fit froncer les sourcils et tu jetas un regard sombre, inquisiteur à ton interlocutrice. Mais avant que tu ais pu dire quoique ce soit, les suspicions de l'homme se tournèrent vers toi aussi, t'accusant de ne pas avoir payé vos boissons. Tu te sentis rougir de colère ; comment osait-il ? Il ne te connaissait pas, tu n'avais jamais mis les pieds dans cette ville et il se permettait de te juger ! Il tendit le bras vers Cristal qui avait déjà esquivé la main agressive et, alors que tu tendais la main vers l'homme pour lui régler son compte – Deficien désirait autant que toi de le voir agonisant, sur le sol poisseux de l'établissement – la petite blonde t'avait attrapé par le bras, t'empêchant de toucher fermement l'épaule de l'homme. Surprise, une glapissement aigu t'échappa. Tu ne pus faire autre chose que de la suivre, courant à sa suite sans rien dire, trop choquée pour laisser le moindre mot s'échapper. Tes yeux à l'accoutumée bleus étaient à présents dorés, ta colère et ton choc encore trop présent en toi pour que tu puisses penser à reprendre le contrôle sur ta personne. Ce fut avec un grand soulagement que votre course pris soudainement fin. La chaleur et l'effort subit ne faisaient pas bon ménage en toi. Tu sentais la sueur perler sur ton front et une vague de vertige t'envahit. Tu chancelas un instant, tes yeux arborant encore cette couleur peu naturelle. Ce ne fut que lorsque la jeune fille reprit la parole que tu sortis de ta sorte de transe. Ton regard doré se posa sur elle quelques micro-secondes avant de reprendre leur couleur azurée naturelle. « Ne t'inquiète pas pour tout à l'heure. Juste un petit … règlement de compte, rien d'important. » Encore un peu choquée, l'air hagard, tu hochas la tête distraitement. Tu tentas difficilement de reprendre tes esprits, chassant le souvenir de Noé qui avait faillit te submerger, te faire disparaître dans ce côté si sombre qui t'effrayait tant. Tu pris une grande goulée d'air frais, jetant des regards à droite et à gauche. Tu avais l'air totalement perdue. « Bien, où en étions-nous ? Par où devrions-nous commencer ? » Tu contemplas longuement la jeune fille, hésitant. Déboussolée comme tu l'étais, tu ne savais que lui répondre. Tu haussas les épaules. « Hm … Q-Quel endroit v-vous semble le plus juste pour un … r-repérage? » Encore secouée par l'incident et ta presque perte de contrôle, tu n'avais pu empêcher ta voix de trembler et ta langue de buter sur les mots.
 
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Dim 2 Aoû - 13:03
En groupe
Cristal Gomez Ft. Anne Branford


Les deux filles s’arrêtèrent un moment, reprenant leur souffle. Un sourire presque imperceptible étira les lèvres de la fillette. Décidément, cet homme ne devenait pas plus rapide avec le temps, c’était toujours aussi facile de lui échapper.
Anne semblait encore bien essoufflée, et pas tout à fait remise de leur petite course. Ah, c’était bien ce que pensait Cristal, c’était sûrement une grande demoiselle qui se faisait tout apporter sur un plateau d’argent!
Mais ce n’était pas le moment de la railler, surtout pas maintenant alors qu’elle venait de lui proposer son aide. L’espagnole devait s’efforcer de garder son faux air de petite fille gentille et serviable. Même si ce masque s’était presque entièrement effondré avec l’intervention du patron du bar...
Et maintenant, Cristal était partagée entre son envie d’en savoir plus sur cette anglaise et son ennui à devoir aider une femme qu’elle ne connaissait même pas.

-Hm … Q-Quel endroit v-vous semble le plus juste pour un … r-repérage?

Du repérage, hein? Eh bien finalement, ça s’annonçait beaucoup plus facile que ce à quoi Cristal s’attendait. Après tout, l’enfant des rues avait du apprendre très tôt à se repérer dans les grandes villes. Alors bien sûr, elle connaissait Tolède comme sa poche.

En revanche, la blondinette ne connaissait pas tous ses habitants. Oh oui, elle avait fait les poches de bon nombre d’entre eux. Mais les connaître? Et puis quoi encore!

-Je connais très bien cette ville, si tu cherches un endroit en particulier, il n’y a aucun problème. Mais si tu cherches des personnes, ça risque d’être plus dur.

Donc si Anne avait dit une partie de la vérité, tout cela était une affaire de famille. Ils devaient donc être étrangers aussi. Mais où étaient les étrangers ici?
Ah, si seulement Cristal pouvait en savoir plus sur cette «famille». La petite voleuse espérait vraiment qu’ils aient un lien avec l’Ordre Noir, ou bien même avec cette «guerre» en général, n’importe quoi pourvu qu’elle puisse transmettre des informations au Comte Millénaire ou en apprendre un peu plus sur cette guerre. La fillette n’ignorait pas tout cela, elle l’avait appris la première fois lorsque les membres de Central étaient venus recruter Mercedes. Puis ils avaient fait le même discours aux orphelins Gomez. Mais la blondinette n’en connaissait que les grandes lignes, pas les détails. Et si elle était devenue une brooker juste pour avoir de quoi survivre, elle voulait tout de même en savoir plus.
Et pourtant, elle n’aurait jamais deviné qu’elle se trouvait juste en face d’une Noé.

Cristal encouragea Anne de la suivre d’un mouvement de tête. Les deux filles commencèrent à déambuler dans les rues.
Oh cette recherche commençait à être d’un ennui...
Non, il fallait résister à l’envie de faire les poches à cette anglaise et de l’abandonner ici.
L’espagnole chassa cette idée de son esprit et se reconcentra sur la route. Et ce n’était qu’à ce moment là qu’elle reconnut le chemin. C’était là où elle avait laissé sa petite «bande» de brooker. Et ils devaient sûrement y être restés.
Aussitôt, le fillette se détourna. Cristal ne voulait pas que son aînée voie ses petits camarades. Anne semblait déjà se méfier de Cristal, alors qu’est ce que ce serait avec toute une bande de gamins!

-Hé, Cristal!

Et merde. Ça n’avait pas manqué. Bien sûr, ces lourdauds inutiles étaient toujours là quand on avait pas besoin d’eux.
La petite teigne se retourna et vit Raquel et Juan -deux de ses camarades- se diriger vers elle. Un simple regard suffit à leur faire comprendre qu’ils n’avaient rien à faire ici, et qu’ils allaient passer un sale quart d’heure...

Quoique... Mais non! En fait, c’était l’occasion parfaite, il fallait en profiter.

-Ah, Raquel, Juan, vous tombez bien...

Cristal s’approcha d’eux, et réussit à leur adresser un sourire forcé -miracle!- quoique lourd de sous entendus.

-Cette femme a besoin de nous pour certaines affaires. Vous allez nous aider, n’est ce pas?

Si tout cela avait bien l’air d’une demande amicale, le regard que Cristal leur adressa discrètement voulait tout dire: ce n’était pas une question, mais une affirmation.

-Oui bien sûr!
puis Raquel se tourna vers Anne. Qu’est ce qu’on peut faire pour vous?

Bien, finalement ça s’annonçait mieux. S’ils prévenaient les autres restés derrière, la petite bande n’aurait aucun mal à faire un bon repérage rapidement.
Finalement ces lourdauds pouvaient servir à quelque chose.



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Jeu 6 Aoû - 14:49

Ton coeur battait encore follement contre tes côtes, l'affolement que tu avais ressentis plus tôt ayant du mal à te quitter. Tu avais faillis perdre le contrôle, tu avais faillis laisser le Noé qui sommeillait en toi prendre le dessus. Chose qui n'était encore jamais arrivé jusqu'à ce jour ; tu avais beau avoir déjà ressentis de la colère, de la peur ou même de la douleur par le passé … Ça n'avait jamais été avec une telle intensité. Peut-être parce qu'on ne t'avait jamais insultée de la sorte, parce qu'on ne t'avait jamais traitée de voleuse devant autant de monde. Ou on ne t'avait jamais traitée de voleuse tout simplement, avec ou sans public. Et bien malgré toi tu te sentais terriblement insultée, les mots de l'homme t'avait profondément touchée, comme s'ils avaient sali ton âme. Et cela te mettait hors de toi, te donnait envie de briser quelque chose, probablement briser quelques os du corps de celui qui t'avait offensée. Tu en avais terriblement envie, c'en était presque un besoin. Tu bouillonnais intérieurement. Tout comme le souvenir de Noé qui te ciriat, te hurlait de faire couler le sang de cet homme impoli, qui n'avait vraisemblablement aucune valeur. Tu avais terriblement envie de retourner sur tes pas, de revoir le visage de l'homme et de lui faire comprendre à quel point tu n'avais pas apprécié son insulte à ton égard, alors que tu n'avais absolument rien fait de mal. Il t'avait mise dans le même sac que ton accompagnatrice. Cette dernière avait l'air bien innocente, bien douce avec ses grands yeux et sa chevelure blonde. Jusqu'à ce que l'homme intervienne, tu avais faillis tomber dans le piège. Oh tu avais remarqué le côté un peu dur de la demoiselle, mais tu avais songé qu'elle n'avait probablement pas eu une vie facile, qu'elle avait été obligée de s'endurcir avec le temps qui passait. Mais peut-être t'étais-tu trompée. Tu n'en savais rien. Tu passas une main distraite dans ta frange blonde, laissant ton regard s'égarer sur la silhouette de la jeune Cristal alors qu'elle reprenait la parole. « Je connais très bien cette ville, si tu cherches un endroit en particulier, il n'y a aucun problème. Mais si tu cherches des personnes, ça risque d'être plus dur. » Tu la regardas un moment, l'air hagard. Puis tu haussas les épaules.

Tes mains se posèrent sur tes hanches, descendant lentement et légèrement pour lisser les pans de ta robe qui s'était froissée durant votre course. Quel endroit pouvais-tu bien demander à voir ? Tu réfléchis longuement. Adam ne t'avait pas donné de directives précises, ne t'avait pas indiqué ce que tu devais chercher précisément. Oh, il était clair qu'il n'y avait point d'Innocence ou d'Exorciste dans cette ville sinon tu aurais été mise sur tes gardes, tu n'en doutais pas. Tu tentas de te mettre à la place du Comte, de savoir ce qu'il pouvait bien vouloir. Un endroit sûr, si jamais un problème se présentait. Il fallait donc un endroit relativement discret, où personne ne songerait à aller chercher si l'un de vous se trouvait ici et était suspecté d'un quelconque méfait. Cela semblait être un premier point important que le Comte pourrait apprécier. Ensuite, il faudrait un endroit où il serait possible d'observer la ville, ou tout du moins voir un maximum de choses sans pour autant être vu. Ce second critère serait sans le moindre doute le plus difficile à remplir, mais ce n'était pas impossible. Sans regarder la demoiselle, tu croisas distraitement les bras sous ta poitrine. « Je cherche un endroit … Relativement discret et avec une belle vue sur la ville si possible. Si tu connais un quartier où je pourrais trouver une maison ou un appartement de ce genre, j'apprécierai fortement ton aide. » Oh, tu avais fais en sorte de laisser les détails en dehors de ta demande, prenant un air innocent et formulant ce que tu cherchais légèrement dans l'espoir de ne pas attirer les soupçons de la petite blondinette. Tu ne savais pas si cela avait fonctionné ou non, mais dans tout ce que tu avais dis il n'y avait rien qui puisse laisser penser que quelque chose de louche se préparait. La demoiselle te fit un signe de tête, t'intimant à la suivre. Sans dire un mot, tu te remis en marche, la suivant de près. Il était hors de question que tu t'égares dans les rues de cette ville que tu détestais et dont tu ignorais tout. Un mouvement de Cristal attira ton attention ; elle sembla vouloir faire demi-tour. Toutefois avant qu'elle ne puisse faire quoique ce soit, une voix l'interpela. Haussant un sourcil, tu relevas la tête et vis deux jeunes garçons s'approcher de vous.

La jeune fille fit quelques pas dans leur direction. Tu fis toi-même un pas en avant, comme si tu craignais qu'elle ne t'abandonne à ton triste sort. Mais cela ne semblait pas être son intention, à ton plus grand soulagement. La demoiselle les invita à se joindre à vous, faisant ainsi plus de paires d'yeux pour t'aider dans ta recherche. Hm … Pourquoi pas ? Plus vous étiez nombreux, plus vite tu allais trouver ton bonheur et donc plus vite tu allais pouvoir rentrer en Angleterre, là où il ne faisait pas aussi chaud qu'ici. L'air dur, tu leur annonça la même que ce que tu avais dis à Cristal plus tôt. « Comme je l'ai dis à votre amie, je cherche une maison ou un appartement discret, avec une belle vue sur la ville …. Vous connaissez un endroit de ce genre ? » Tu avais été un peu brusque. Plus brusque que d'habitude en tout cas, car la chaleur commençait sérieusement à te peser. Désirant maladroitement te rattraper, tu crus bon de glisser un petit commentaire qui se voulait sympathique. « C'est fort aimable à vous de me venir en aide … Merci. »
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Mer 12 Aoû - 22:43
Attrapés...
Cristal Gomez Ft. Anne Branford


Si au début Cristal aurait tellement voulu sauter sur Raquel et Juan pour les étrangler, leur présence allait s’avérer bien utile, pour une fois. Et au moins, cela allait épargner une tâche à Cristal.
Car pour la petite blonde tout s’enchaînait bien trop lentement. Non seulement Anne semblait être une «grande demoiselle» fragile, mais en plus elle restait très réservée et silencieuse sur sa venue en Espagne. Bref, cette anglaise l’ennuyait profondément, et si ses deux acolytes brooker n’étaient pas intervenus rapidement, Cristal aurait bien pu  finir par se lasser et elle aurait sûrement laissé tomber son aînée.
Mais heureusement, Raquel et Juan étaient beaucoup plus serviables que Cristal. Et enfin, Anne sembla formuler une requête plus concrète, pour une fois.

-Comme je l'ai dis à votre amie, je cherche une maison ou un appartement discret, avec une belle vue sur la ville …. Vous connaissez un endroit de ce genre ?

Finalement, cette femme était de plus en plus louche. Pour chercher ce genre d’endroit, Anne voulait sûrement observer toute la ville. Mais observer quoi exactement, ça Cristal n’en savait rien.
En tout cas, chercher un tel endroit ennuyait grandement la blondinette. Et pourquoi toujours faire tout soi même, quand deux larbins qui ne faisaient rien étaient à disposition?

-Raquel, Juan, je vous laisse vous charger de ça.

«Et dépêchez-vous». C’était exactement ce que son regard laissait entendre. Les deux orphelins ne disaient rien, et pourtant, avec le regard insistant que Cristal leur lança, ils ne purent s’empêcher de paniquer un peu.

-B-Bon, on va en parler avec les autres, non?

La petite voleuse s’était appuyée contre le mur, et cacha un bâillement. Décidément, c’était bien ce qu’elle craignait, toute cette affaire était d’un ennui...

Mais finalement, tout allait être bien moins long que ce que Cristal craignait.

-Non, pas besoin, je sais où on peut trouver ce genre d’endroit.

Oh, ces boulets pouvaient servir à quelque chose parfois.
Cristal s’avança vers eux et remit une mèche derrière son oreille. Elle fit un mouvement de tête vers Raquel.

-Conduis nous.

Raquel avait bien entendu l’impatience dans la voix de sa camarade, et elle se dépêcha sans plus attendre.

-C'est fort aimable à vous de me venir en aide … Merci.
-Suivez moi, Madame!

«Madame»... C’était quoi, ces politesses exagérées et ces courbettes? Bah, juste de l’hypocrisie, des «bonnes manières» fausses et superficielles. Cristal préférait mille fois plus être l’enfant des rues grossière plutôt que de s’incliner devant des inconnus.
Enfin, c’était toujours mieux d’avoir des larbins pour faire ces courbettes à sa place.
Satisfaite de la trouvaille de sa camarade -pour une fois- Cristal la suivit, et encouragea d’un mouvement de tête Anne à les suivre.

Et les voila revenus dans la grande ville principale, que les deux filles avaient quitté quelques minutes plus tôt. Le quatuor commença à cheminer, Raquel en tête. La petite blonde avait les yeux rivés sur la route, surveillant si sa camarade n’allait pas les perdre dans un endroit improbable. Non, Cristal ne faisait pas confiance aux autres, pas même à ses propres acolytes...
Et sans prévenir, deux hommes se précipitèrent vers le petit groupe, et sans qu’ils n’aient le temps de réagir, l’un des deux inconnus agrippa Raquel par le bras et la secoua.

-Ha, enfin j’en tiens une!

Cristal grimaça en reconnaissant le plus gros des deux hommes. C’était le patron du bar, que Anne et Cristal avaient croisé quelques minutes plus tôt, elles lui avaient d’ailleurs filé entre les doigts.
Et maintenant, il était sûrement venu se venger de ce petit tour. Et sans doute des autres larcins que Cristal et son groupe avaient déjà fait dans son bar, aussi...

-Cette sale gosse avait déjà fouiné dans mon bar! Avec ces deux là aussi, d’ailleurs! s’exclama t’il en désignant Cristal et Juan. Et elle est revenue avec cette femme aujourd’hui!

Cette fois, il montra Anne d’un mouvement de tête. Le deuxième homme s’approcha des deux blondes, l’air mauvais.
Cristal serra les poings. Bon sang, si seulement Raquel ne s’était pas fait attraper aussi facilement, ils n’en seraient pas là! Finalement, Cristal avait eu bien tord de croire qu’elle pouvait servir à quelque chose...
Cristal jeta un rapide coup d’oeil à Anne. Bien sûr, ça n’allait pas être mademoiselle qui allait être d’une grande aide...
Cristal recula légèrement, tandis que l’homme se rapprochait d’elle. Un bon coup de pied dans l’entrejambe le dissuaderait sûrement de l’attraper. Mais l’autre gros risquait de poser plus de problèmes... Dans le pire des cas, Cristal avait toujours ses poignards, mais la demoiselle préférait éviter de les sortir.
La petite teigne défia les deux hommes du regard, qui s’approchaient avec un air mauvais.

-Hé les vieux, je vous conseille vraiment de lâcher cette fille immédiatement, et de nous laisser tranquilles si vous ne voulez pas d’ennuis...

Mais bien sûr, ils n’allaient pas l’écouter...



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Ven 14 Aoû - 17:17
Tu étais vraiment tombée bien bas pour faire appel à des gamins des rues pour trouver un endroit idéal comme le Comte te l'avait demandé. Mais en même temps … Tu ignorais tout de la ville où tu trouvais actuellement, tu ne connaissais pas les rues aussi bien que ces mômes. Alors dans le fond, pourquoi ne pas faire appel à eux ? Tu voulais juste finir cette tâche le plus rapidement possible pour rentrer chez toi ; il faisait trop chaud ici, il y avait beaucoup trop de soleil. C'en était presque insupportable. Enfin, ça l'était pour toi, insupportable. Habituée à l'éternelle humidité de l'Angleterre et au climat plus modéré de la France, tu n'arrivais pas à t'adapter à la chaleur étouffante de l'Espagne, tu ne comprenais pas comment le soleil pouvait taper aussi fort sur un pays pas beaucoup plus au sud que le pays de la famille de ta défunte mère. Enfin. Qui étais-tu pour questionner les différents climats du monde ? Du haut des tes dix-septs petites années de vie, tu ne connaissais pas grand-chose à ce sujet, tu n'éprouvais même aucun intérêt pour la science et connaître la réponse à tes interrogations à ce sujet ne t'intéressait pas véritablement. Peut-être devrais-tu arrêter de te poser trop de questions, arrêter d'essayer de comprendre ce que tu n'avais pas véritablement besoin de comprendre. Tu te simplifierais certainement la vie comme ça. Mais tu n'avais pas vraiment le temps de penser à tout ça maintenant, tu devais te concentrer sur la situation présente. Deux gamins – dont les prénoms t'avaient échappé – s'étaient proposés pour t'aider dans tes recherches. Et, n'étant clairement pas en mesure de refuser la moindre aide que l'on pouvait t'apporter, tu avais tôt fait d'accepter, les remerciant au passage. Car, après tout, tu n'étais à leurs yeux qu'une illustre inconnue, rien ne les obligeait à t'aider. Alors même si tu avais l'air un peu pincé, un brin sur la réserve, tu n'en étais pas moins sincère dans tes remerciements.

Cristal était adossée contre un mur lorsque l'un des deux enfants proposa d'en parler aux autres. La demoiselle n'avait pas l'air de se sentir concernée par tes recherches, bien qu'elle soit celle qui t'ait proposé son aide en tout premier lieu. Tu la regardas un moment, un peu perplexe, avant que ton attention de se reporte sur l'autre enfant, qui affirmait savoir où trouver un endroit comme celui que tu cherchais. Une lueur curieuse et impatiente s'alluma au fond de ton regard bleu ; oh, peut-être allais-tu pouvoir rentrer au bercail plus tôt que prévu ! Ce serait vraiment la bonne nouvelle de la journée ! « Conduis-nous. » Oh, la jeune Cristal ne semblait pas être des plus patiente. Tu plissas le nez de manière très légère, quelque peu déconcertée par le comportement de la jeune blonde. Avait-elle été levée par des loups ? En toute honnêteté, tu n'en serais pas étonnée. Cependant ses camarades semblaient y être habitués, aussi ne préféras-tu pas relever un tel comportement, te contentant d'hocher la tête lorsqu'un des mômes t'intima à le suivre. Tu laissas la jeune fille passer devant toi, te mettant en marche lorsqu'elle te fit un signe de tête pour que tu les suives tous. Sans dire un mot de plus, tu leur emboitas le pas. Tu laissas ton regard s'égarer sur les différents bâtiments de la ville, les contemplant d'un œil distrait et les gravant dans ta mémoire. Tu avais beau te plaindre de ta venue dans un pays aussi chaud, tu devais bien avouer que l'architecture générale de la ville n'était pas aussi désagréable que ce que tu avais pu croire. Cela te changeait grandement de l'allure générale de Londres. Ou de Paris. C'était assez différent, mais pas de le mauvais sens. Tu te sentais dépaysée, tu ne te sentais pas à ton aise, c'était clair. Mais ce n'était pas une mauvaise chose. Tu avais hâte de quitter le pays, oui, mais cela ne voulait pas dire que tu ne pouvais pas en profiter pendant que tu y étais.

Tu fus tirée de tes contemplations lorsqu'une voix sonore, quelque peu familière retentit. Instinctivement, tes sourcils se froncèrent alors que tu redressais la tête rapidement. Oh, oh, oh ! Tu le reconnaissais lui. C'était celui qui t'avait insultée de voleuse au bar où vous vous étiez rendues plus tôt, Cristal et toi. L'homme de tout à l'heure avait attrapé la gamine qui vous menait vers un lieu qui pouvait t'intéresser, la secouant quelque peu. Tu étais trop concentrée sur l'homme et ses malabars pour remarquer que Cristal avait fait quelques pas en arrière. « Hé les vieux, je vous conseille vraiment de lâcher cette fille immédiatement, et de nous laisser tranquilles si vous ne voulez pas d'ennuis ... » Oh mince … Cristal ne savait pas à quel point elle avait raison, elle ignorait que sous cette image de sage jeune fille bouillonnait une nature violente et, en cet instant, assoiffée de sang. Oh tu voulais le voir à terre, en train de te supplier de l'épargner. Bien entendu, tu ne l'épargnerais pas, ton Noé ne te permettrait pas de le laisser s'en sortir sans rien. À cette pensée, tes yeux se mirent à briller d'une lueur malsaine, le bleu habituel de ton regard se transformant en un doré étrange. Tu serras la mâchoire, faisant distraitement craquer ta nuque alors que tu faisais un pas vers l'avant. Tu ne te rendis pas compte qu'une couleur grisâtre se propageait sur la totalité de ta peau. Deficien criait au fond de ton être, il hurlait pour que tu fasses quelque chose. N'importe quoi. Mais que l'homme qui secouait la gamine se retrouve par terre, qu'il souffre. Un air distant peint sur les traits de ton visage, tu te rapprochas de l'homme qui te regardait avec un air ahuri et, avec une vitesse quasiment surhumaine, tu posas ta main sur sa nuque. Il s'effondra presque instantanément, ses yeux roulant vers l'arrière de son crâne. L'enfant se retrouva rapidement libre, mais tu ne le remarquas pas immédiatement. Tu clignas des yeux, ton regard doré s'égarant sur le corps inanimé de l'homme. Deficien avait encore fait des siennes, tu le sentais sous ta peau ; il jubilait. L'air hagard, tu te retournas, posant tes yeux sur les autres hommes. Tu haussas un fin sourcil, les contemplant longuement. Tu ne dis pas un mot, attendant de voir ce qui allait se produire ensuite.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Sam 22 Aoû - 20:50
Inhumain
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford




Comme la petite s’y était attendu, les paroles de Cristal tombaient dans les oreilles de sourds. Les deux hommes n’allaient pas lâcher Raquel, et au contraire, ils avaient bien l’intention d’attraper les trois autres.
Cristal se mordit la lèvre, gênée. Elle avait déjà bien réussi à gérer ce genre de situation, dans le passé, quand elle était seule. Malgré son apparence fluette, la petite teigne savait donner des coups. Mais pour sauver sa camarade qui venait de se faire attraper? Ça, ça risquait d’être plus compliqué.
Les deux hommes se rapprochaient petit à petit du trio, d’un air menaçant. L’espagnole serrait les poings, prête à sauter sur le premier qui voudrait l’attraper.
Et d’un coup, sans prévenir, Anne s’approcha des deux hommes. Surprise, Cristal la regardait faire, haussant les sourcils. Était-elle folle, pour aller aux devants de ces deux hommes, comme si elle les défiait? Ah, si elle pensait qu’ils allaient s’incliner devant mademoiselle, elle se mettait le doigt dans l’oeil!
Bah, de toute façon, c’était son problème. Si elle se faisait attraper par ces deux hommes, et bien tant pis pour elle. Cristal lui avait juste dit qu’elle l’aiderait à chercher ce stupide endroit, elle ne lui avait jamais promis qu’elle la protégerait dans ce genre de situation.

Mais contrairement à ce que Cristal s’attendait, Anne ne se laissa pas du tout faire.
D’abord, il y eut cette chose incroyable. Sans aucune raison apparente, les yeux bleus de Anne devinrent dorés, et sa peau se teinta de gris. D’étranges stigmates apparurent sur son front. Il y avait une nouvelle étincelle qui brillait dans son regard. Une étincelle mauvaise, meurtrière.
Avec une rapidité que l’orpheline ne lui aurait pas soupçonnée, la jeune femme mit simplement sa main sur la nuque du patron, et celui-ci s’effondra d’un coup. En voyant son compagnon à terre, l’autre homme se mit à paniquer, et regardait Anne comme si elle n’était rien d’autre qu’une folle dangereuse.
Déjà, autour de la jeune Noé, les passants qui s’étaient arrêtés à cause du raffut qu’avaient provoqué les deux hommes observaient le corps à terre avec inquiétude. Les rumeurs commençaient déjà à se répandre parmi les quelques passants curieux.
Lorsque Anne tourna son regard doré vers le second homme, celui ci paniqua et s’enfuit dans le bar, pour aller chercher de l’aide pour arrêter cette folle.

Cristal, elle, n’arrivait pas à croire ce qui s'était passé sous ses yeux. La femme qu’elle croyait fragile, dont elle aurait bien voulu se moquer même, venait de mettre à terre un homme qui devait faire deux fois son poids. Pire encore, elle venait même de se transformer physiquement. La blondinette ne comprenait plus rien.
Si elle n’avait jamais rencontré de membres de la famille Noé -à part le Comte Millénaire- Cristal n’eut pourtant aucun mal à deviner que tout ça était relié à cette «guerre sainte». Rien d’autre ne pouvait expliquer ces phénomènes surnaturels.
Libérée sans vraiment savoir comment, Raquel observait Anne, choquée par le changement brutal de couleur.

-Madame vous allez bi...
-Raquel, viens par là.
-Mais...
-Tout de suite!

En entendant l’ordre sec de sa camarade, Raquel s’éloigna de Anne et vint se cacher derrière Cristal. Et ce n’est qu’à ce moment là qu’elle vit que son «ravisseur» avait été mis à terre.

-Qu’est ce qu’il s’est passé?

Cristal ne répondit pas. Elle se tenait bien droite, semblant impassible, même si l’impatience dans sa voix avait trahi sa tension.
Elle ne comprenait pas et elle détestait ça. Mais plus que tout, un sentiment désagréable lui serrait le coeur. Cristal commençait à avoir peur, peur que cette femme ne se retourne vers elle et se mette à l’attaquer elle aussi.
Elle, la fière et indomptable voleuse qui avait peur d’une étrangère. Ha! Quelle blague...
Et pourtant, la petite demoiselle ne laissait rien paraître de son tracas. Elle se dressait devant Juan et Raquel, comme pour les protéger. C’était un peu comme un «contrat»: ses camarades orphelins l’aidaient dans son activité de brooker, et elle les aidait en retour, comme par exemple en les protégeant. Après tout, elle était la plus âgée et la plus solide d’entre eux.

-Anne... Qui es tu?

Cristal avait réalisé que rester avec Anne pouvait être dangereux. Non seulement la jeune femme pouvait se retourner contre les enfants dans sa folie, mais en plus une petite foule commençait à se réunir autour d’eux.

-Qu’est ce que tu es?

Mais malgré tout, la fillette voulait savoir, comprendre ce qu’il se passait.



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Mar 1 Sep - 16:50
Ignorant presque tout ce qui se passait autour de toi, tu contemplas longuement le corps inanimé de l'homme que tu venais de toucher d'un œil morne, sans la moindre compassion. Il n'avait eu que ce qu'il méritait, après tout, il ne méritait aucune forme de compassion ou de sympathie. Même libre de l'influence de ce Noé avec qui tu cohabitais au quotidien, tu n'aurais pas cillé face au triste spectacle que l'homme offrait. Si ton Noé ricannait ouvertement à l'arrière de ton esprit, s'il était ravi du résultat de son attaque – ou sa défence, peu importait au fond – tu n'en laissais rien paraître. Tu étais satisfaite, oui. Mais tu venais de gagner une bataille et non la guerre ; il restait encore des hommes debout, qui pouvaient représenter un potentiel danger pour le petit groupe qui t'accompagnait. Car si tu ne te sentais pas en danger ; tu venais de prouver à tout le monde que tu étais le danger, que tu ne te laisserais pas abattre sans te défendre. À cela s'ajoutait que tu te sentais quelque peu redevable vis-à-vis des enfants qui avaient accepté de t'aider. Tu avais beau être une Descendante de Noé, cela ne voulait pas dire que ton être était denué de tout sens moral. Tu lâchas un soupir, passant une main dans ta chevelure blonde, alors que tu te retournais vers le compagnon de l'homme qui avait perdu connaissance. Le regard un peu perdu, hagard, tu le fixas longuement avant qu'il ne se décide à prendre la fuite, haussant un sourcil d'une manière désinvolte qui ne te ressemblait pas le moins du monde. Tu le regardas prendre ses jambes à son cou, puis portas ton attention sur la fillette que tu avais délivré, tes yeux dorés parcourant son corps frêle pour t'assurer qu'elle n'était pas blessée. La voyant debout, tu te dis qu'elle ne devait pas souffrir d'un grand mal et détournas donc ton attention d'elle, adressant aux passants qui s'étaient arrêtés non loin de là un regard noir. Tu vis certains d'entre eux presque courir pour s'échapper.

La voix, hésitante, de la jeune fille que tu venais de sauver parvint à tes oreilles, te tirant de ta contemplation haineuse des passants. Mais la prénommé Cristal ne lui laissa pas le temps d'achever sa phrase, la forçant à s'éloigner de toi. Tu regardas Raquel rejoindre sa compagne, se cachant derrière la blondinette. Elle demanda ce qui avait bien pu se passer lorsque son regard s'échoua sur le corps inanimé qui se trouvait derrière toi. Désinvolte comme jamais, tu haussas les épaules sans dire un mot. Ton regard – inhumain – se posa sur la visage de Cristal. Tu voyais au fond de ses yeux une lueur qui te mit quelque peu mal à l'aise, quelque chose que tu eus du mal à identifier au premier abord. Tu voyais l'anxiété et la peur briller au fond de ses prunelles, tu voyais l'incertitude et l'hésitation éclairer son regard. Tes sourcils blonds se froncèrent ; tu n'étais pas habituée à ce que l'on te fixe avec une telle expression. Tu étais plutôt celle que l'on regardait avec pitié lorsque l'on apprenait ce qui était arrivé à tes parents, tu étais celle qui n'attirait pas le regard tant tu étais transparente. Tu n'étais pas celle qui effrayait les autres. « Anne … Qui es-tu ? » Tu la voyais se tenir bien droite devant ses camarades, les protégeant de son corps si jamais tu venais à t'en prendre à eux. Si son regard n'avait pas croisé le tien, tu ne te serais pas doutée une seule seconde que la peur pouvait l'habiter, qu'elle pouvait craindre la moindre de tes réactions. Tu fis mine d'ouvrir la bouche pour lui répondre, mais tui la refermas bien vite. Qui étais-tu, hein ? En voilà une bonne question. Tu avais cette identité, Anne Eleonore Brandford, tu prétendais être cette jeune anglaise abandonnée par ses parents et recueillie par la branche française de sa famille, mais tu étais incapable de mettre des mots sur qui tu étais véritablement. Humaine ou Noé, tu étais incapable de faire la différence, de voir la limite. « Qu'est-ce que tu es ? » Ah. Voilà la véritable question.

Un sourire amer déchira le bas de ton visage. Tu pris une profonde inspiration par le nez, fermant les yeux quelques instants et t'efforçant de calmer le Noé qui faisait bouillir le sang qui coulait dans tes veines. Quand tu rouvris les yeux, ceux-ci étaient redevenus bleus, ta peau était redevenue aussi blanche que blâfarde. Tu contemplas Cristal un long moment, avant de jeter un coup d'oeil aux enfants qui se trouvaient derrière elle. Tu soupiras, passant une main dans ta frange, la soulevant légèrement et révélant ton front à présent dénué de la moindre stigmate. Du coin de l'oeil, tu observas la foule curieuse qui commençait à se dissiper. « Peut-être serait-il préférable de discuter de cela dans un endroit plus calme ... » avais-tu suggéré d'une voix rauque, un brin essoufflée comme si tu venais de courir une longue distance. Ton regard croisa de nouveau celui de Cristal. « Je te donne ma parole qu'il n'arrivera rien à toi ou tes compagnons … D'ailleurs si ceux-ci veulent partir, je ne m'y opposerai pas. » Et cela ne t'étonnerait pas le moins du monde ; ils venaient après tout de voir le monstre qui sommeillait en toi, il serait donc tout naturel qu'ils ne veuillent pas passer davantage de temps en ta compagnie. Puis, ce n'était pas non plus comme si tu avais encore besoin d'eux, la tâche qui t'avait été confiée était à présent compromise. Ce qui n'allait certainement pas plaire à ton Prince, malheureusement. Tu grimaças à cette pensée … Ce que tu avais hâte de rentrer et que la journée se termine.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Ven 11 Sep - 17:58
Une discussion s'impose
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford




Dans quoi s'était-elle embarquée, cette fois ci? De toutes les sales situations dans lesquelles elle s'était fourrée, celle ci était l'une des pires. Surtout parce que Cristal ne comprenait pas ce qu'il s'était passé.
Un étrange sourire amer vint étirer les lèvres d'Anne. La jeune femme ferma les yeux, et lorsqu'elle les ouvrit à nouveau, sa peau avait repris sa teinte pâle, et ses yeux n'avaient plus cet inquiétant éclat doré. En un instant, son apparence surréaliste avait disparu, et la blonde semblait être redevenue la jeune fille fragile d'il y a quelques minutes. Même si désormais, Cristal savait que ce n'était qu'une façade.

-Peut-être serait-il préférable de discuter de cela dans un endroit plus calme ...

Oh, déjà, elle ne semblait plus être dans cette étrange transe qui lui donnait un regard fou. Et elle ne semblait pas vouloir s'en prendre aux enfants. Mais rien n'était vraiment sûr pour autant.
Le regard bleu de Anne se posa à nouveau sur la petite teigne.

-Je te donne ma parole qu'il n'arrivera rien à toi ou tes compagnons … D'ailleurs si ceux-ci veulent partir, je ne m'y opposerai pas.

"Donner sa parole"... Bah, ça, tout le monde savait le faire, mais elle pouvait très bien la reprendre, surtout que c'était elle qui semblait être en position de force. Bref, tout cela s'annonçait être quelque chose de dangereux et de fou.
Et pourtant, la petite blonde n'allait pas refuser la proposition de son aînée. Peut être était ce de la curiosité, ou tout simplement de la folie, en tout cas, Cristal vouloit comprendre ce qu'il s'était passé, et savoir qui était Anne.

Ainsi l'espagnole écarta sa peur, et leva des yeux déterminés vers Anne.

-D'accord. Suis moi, je vais t'emmener dans un endroit tranquille.

Mais avant ça, il y avait une dernière chose à régler.

-Raquel, Juan, retournez voir les autres. Je reviens dans une heure.

Ce qui voulait aussi dire "si je ne suis pas de retour dans une heure, venez me chercher". Les deux enfants étaient peut être naïfs, ils avaient compris que quelque chose ne tournait pas rond, et ils avaiant saisi le message de Cristal.
Les deux orphelins ne protestèrent pas. Ils passèrent devant Anne en la saluant, puis disparurent. Cristal savait qu'ils allaient rejoindre les autres et tout leur raconter.

Reprenant son air froid, Cristal indique d'un mouvement de tête à Anne de la suivre. Les deux filles d'éloignèrent de l'agitation, tandis que les gens s'écartaient du chemin de l'anglaise.
Mais déjà, le calme fut de courte durée. L'homme qui avait fui devant Anne était revenu, mais pas seul. Il était accompagné de quatre autres hommes cette fois, et semblait vouloir venger son compagnon à terre.
En voyant tout ça, Cristal accéléra le pas. Elle ne voulait plus perdre de temps maintenant, et surtout, il ne fallait pas attirer l'attention. L'orpheline allait de noveau aggriper Anne par le bras pour l'entrainer dans sa course, mais les images de la Noé mettant à terre un homme d'une simple caresse lui revinrent en tête.
Finalement, Cristal n'adressa qu'un simple signe de tête impatient à la jeune femme.

-Vite, dépêche toi, et ne te préoccupe pas d'eux!

Les filles s'éloignèrent rapidement, et le temps que les cinq espagnols demandent où était passée l'étrangère, les deux blondes avaient déjà disparu.

Cristal lança un dernier coup d'oeil derrière elle, pour s'assurer qu'elles n'étaient pas suivies. Mais visiblement, les deux filles avaient bien semé leurs poursuivants.
L'espagnole entraina Anne dans une petite ruelle, et après avoir bien emprunté divers chemins étroits et sombres, elles se retrouvèrent dans un chemin sans issue.

-Nous ne serons plus dérangées ici. Alors, qu'est ce qu'il s'est passé là bas?

La petite teigne leva son regard rouge vers l'anglaise, une lueur curieuse brillant dans ses yeux.
Cette fois ci, sa curiosité l'avait emporté sur sa prudence. Cristal ne sous estimait plus l'étrangère, mais elle n'avait pas de raison de s'en prendre à sa cadette. Après tout, elle lui avait proposé son aide, même si elle avait un profit personnel derrière la tête -mais ça, Anne n'était pas censée le savoir.





Spoiler:
 
La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Sam 26 Sep - 17:13
Tu n'avais jamais été du genre à attirer l'attention sur ta petite personne, bien au contraire même. De nature discrète et réservée, tu étais cette jeune fille qui, lors de réceptions ou de soirées diverses, se mettaient en retrait par rapport aux autres, qui se mettaient à côté des plantes vertes et imitais les dites plantes. On ne t'avait jamais invité à danser, on ne t'avait jamais tendu la main pour que tu te joignes à une discussion quelconque. Et au final, tu t'étais faite à cette situation, tu t'étais habituée à ta propre transparence. Tu n'avais nullement l'habitude d'être le centre de l'attention, d'être la personne vers qui tous les regards étaient dirigés. Aussi n'était-il pas étonnant que ton estomac se torde alors que le regard des enfants qui t'avaient guidé se posaient sur toi, alors que la foule se pressait à l'autre extrémité de la ruelle, fuyant en te jetant des regard apeurés. Tu sus en cet instant que tu allais t'en mordre les doigts ; tu n'avais pas réagi convenablement, tu avais laissé la bête qui sommeillait en toi prendre le dessus sur ta raison, laissant les enfants apercevoir ta peau grisâtre et ton regard doré. Chose qui avait dut énormément surprendre les enfants. Chose qui n'allait certainement pas plaire au Comte Millénaire s'il venait à l'apprendre. Un frisson te parcourut l'échine à cette pensée ; tu n'avais nullement envie de recevoir les foudres du Prince à cause de cette maladresse, à cause de ton manque de contrôle. Tu n'eus cependant pas l'occasion de te perdre dans des tergiversations qui n'allaient que te faire angoisser. Bientôt, la blondinette qui t'avait accompagnée t'interrogea sur la situation, désirant savoir ce que tu étais véritablement. Tu sentis l'angoisse former une boule dans ta gorge, n'en laissant toutefois rien paraître. Suggérant d'emporter cette discussion dans un endroit un peu plus discret, tu leur donnas ta parole que rien n'adviendrait aux enfants s'ils désiraient te suivre.

Tu fixas avec insistance la jeune Cristal, attendant anxieusement la réponse de celle-ci. Tu craignais, au fond de toi, qu'elle ne refuse ta proposition, ce qui n'aurait rien d'étonnant en soi après avoir laissé voir le monstre qui sommeillait sous la surface. Tu te mordis distraitement l'intérieur de la joue. Et enfin, la jeune fille te répondit. « D'accord. Suis-moi, je vais t'emmener dans un endroit tranquille. » Sans dire un mot, tu hochas la tête alors qu'elle donnait ses instructions à ses deux compagnons, leur indiquant qu'elle serait de retour d'ici une heure. Avant de partir, les deux enfants te saluèrent poliment, bien qu'un peu intrigués. Tu agitas doucement la main pour les saluer, les regardant disparaître à l'extrémité de la ruelle. Toujours aussi silencieuse, tu te mis en marche à la suite de la petite blonde. Vous n'eûtes cependant pas le temps de vous imprégner du calme, que l'homme qui avait pris la fuite plus tôt revenait déjà, accompagné par quatre de ses comparses. Tes doigts se crispèrent au bout de tes mains et l'envie d'en découdre t'envahit soudainement ; au fond de ton être, Deficien riait et s'agitait. Tu allais, sans réfléchir, achever les jeunes hommes. Cependant ce fut la voix raisonnable de la fillette qui te remit les pieds sur terre. « Vite, dépêche-toi, et ne te préoccupe pas d'eux ! » Malgré le fait que tu n'appréciais guère qu'une demoiselle nettement plus jeune que toi semble plus raisonnable que toi, tu ne pouvais nier qu'elle avait raison ; tu ne devais pas davantage attirer l'attention sur vous deux, ce serait relativement fâcheux. Rapidement, tu suivis la demoiselle, évitant de poser les yeux sur les silhouettes musclées des espagnols ou d'entrer en contact avec eux. La confrontation fut donc facilement évitée, fort heureusement.

Bientôt, vous vous retrouvâtes dans une petite impasse déserte, un endroit où personne ne viendrait vous déranger. « Nous ne serons plus dérangées ici. Alors, qu'est-ce qu'il s'est passé là-bas ? » Ah, c'était qu'elle ne perdait pas le nord, la petite ! Tu laissas échapper un soupir alors que tu te hissais sur une caisse en bois pour t'y asseoir. Tu t'assis négligemment, courbée vers l'avant et laissant tes pieds frapper contre le côté de la caisse. Tu fixas une nouvelle fois la jeune espagnole, cherchant tes mots. Tu n'avais nullement l'envie de te perdre dans tes explications, aussi faillait-il que tu te montres efficace et précise. « C'est ... commenças-tu, l'hésitation bien présente dans ta voix. … compliqué. Connais-tu le mythe de Noé, Cristal ? » Tu laissas ta question en suspens quelques instants, ne t'attendant pas véritablement à obtenir une réponse de la demoiselle. Tu passas une main blafarde dans ta frange blonde, observant distraitement ton interlocutrice. « Je suis ce qu'on appelle une Apôtre de Noé, je suis porteuse de l'un de ses souvenirs. Je suis … différente des autres humains, comme tu as pu le voir. Je ne sais pas trop comment te l'expliquer plus en détails, cependant si tu me poses des questions, je pense que cela sera plus simple pour que je t'éclaire sur la situation. »

HRP:
 



Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Jeu 1 Oct - 18:04
petit interrogatoire
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford



Cette fois, Cristal était seule avec Anne. La fillette avait trouvé un coin isolé, où elles ne seraient pas dérangées. Mais le doute commença à l'envahir. Anne n'était pas du tout la fille fragile qu'elle semblait être. Oh non, elle était bien plus dangeureuse que ça.
Et pourtant, elle ne montrait plus aucune attitude hostile. Sa peau et ses yeux avaient repris leur couleur naturelle. Comme si ce gris et ce doré n'avaient jamais souillé son visage. A la voir aussi calme, Cristal en aurait presque cru que la scène qui s'était déroulé sous ses yeux quelques minutes plus tôt n'était qu'un rêve.
Mais non, tout cela avait été bien trop réel. C'était d'ailleurs pour y trouver une explication rationnelle que la petite avait entraîné son aînée ici.

Et, à la bonne surprise de Cristal, Anne accepta de l'éclairer sur toute la situation. Elle qui craignait que l'anglaise ne lui dise simplement de se mêler de ses affaires, elle allait au contraire bien lui expliquer.
Et puis après tout, n'était ce pas normal? Cristal lui avait bien proposé de l'aider, Anne lui devait quelque chose en retour.
La jeune femme s'assit tranquillement sur une caisse en bois, s'installant avant de commencer son récit. Apparament, ça allait être long.

-C'est ... compliqué. Connais-tu le mythe de Noé, Cristal ?

Cristal haussa les sourcils, ne comprenant pas où Anne voulait en venir. Pourquoi lui parler d'un drôle de mythe, tout d'un coup?
Mais la langue de vipère ravala toutes ses remarques et se mit à réfléchir à la question. Noé? Cela ne lui disait absolument rien. Quoique. Elle avait peut être brièvement entendu ce nom, lorsqu'elle était à l'orphelinat. Si c'est le cas, aucune chance que la gamine ne s'en souvienne. Tout ce qu'avaient pu dire les éducatrices entraient par une oreille et ressortaient immédiatement par l'autre. La petite teigne avait été un véritable démon là bas.
Seule Adela avait été une exception. C'était la seule personne que Cristal avait accepté d'écouter.
Mais se souvenir d'un mythe à la noix? Allons bon.

-Non, pas du tout. C'est quoi le rapport avec ce qui s'est passé?

Anne allait-elle lui raconter une histoire, comme tous les adultes font aux enfants pour mieux leur expliquer les choses? Oh, pitié, non... La blondinette avait justement une sainte horreur de ces histoires qui n'émerveillaient que les marmots naïfs.

-Je suis ce qu'on appelle une Apôtre de Noé, je suis porteuse de l'un de ses souvenirs. Je suis … différente des autres humains, comme tu as pu le voir. Je ne sais pas trop comment te l'expliquer plus en détails, cependant si tu me poses des questions, je pense que cela sera plus simple pour que je t'éclaire sur la situation.

L'orpheline fronça les sourcils, ne comprenant pas ce que voulait dire Anne. En tout cas, c'était sûr qu'elle n'était pas normale, ça, Cristal l'avait bien vu!
Mais... Une "apôtre de Noé"? ça ne disait absolument rien à la fillette. Soit la blonde lui racontait un énorme mensonge, soit c'était vraiment un secret dont la voleuse n'avait jamais entendu parler.

Puis Cristal fit enfin le lien. Ce n'était pas vraiment la première fois qu'elle voyait des gens capables de faire des choses incroyables.
Elle avait déjà croisé des "exorcistes" lorsqu'ils étaient venus trop tard pour essayer de défender son orphelinat. Elle avait aussi croisé ces chiens gâleux de "Central" qui lui avaient pris sa seule amie. Elle avait même faillit se faire tuer par des "akumas".
Mais surtout, elle avait croisé le Comte Millénaire en personne. Cet étrange et effrayant personnage, le faiseur d'akumas. Celui pour qui elle travaillait, et qui lui permettait de vivre à peu près normalement.
Anne ne pouvait que faire partie de tout ça. Enfin toute cette sombre histoire allait s'éclairer pour Cristal.

-Les "apôtres de Noé"... Donc ce serait des gens avec des capacités hors du commun, c'est ça?

L'espagnole hésitait à continuer. Si Anne était vraiment impliquée dans tout ça et qu'elle voyait que Cristal en savait plus qu'elle ne devrait, la petite ne savait pas comment son aînée réagirait. C'était un risque.

-ça me fait penser à quelque chose. Il y a des gens qui ont aussi des capacités similaires... Des "exorcistes" et... le "Comte Millénaire"... Il y a un rapport avec tout ça?

Et finalement, elle avait pris ce risque. Cristal ne pouvait pas laisser sa seule chance d'en savoir plus s'échapper.


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Sam 3 Oct - 22:01
Il était, pour toi, difficile d'expliquer ta nature. Cela n'avait rien à voir avec le regard suspicieux que la jeune fille qui te faisait face te lançait ou même la jeunesse de ladite jeune fille. Quoique … Tu n'avais pas envie d'imposer ta monstruosité à la blondinette, tu n'avais pas envie de voir la peur illuminer son regard. Mais ce n'était pas là la source majeure de ton malaise et de ta réticence. Tu ne parvenais pas à expliquer clairement ce que tu étais à ta compagne car tu ne parvenais, toi-même, pas à saisir l'étendue du pouvoir qui bouillonnait au fond de ton être. Tu avais beau avoir l'air tout ce qu'il y avait de plus humain, tu sentais constamment ton Noé s'agiter sous ta peau, tu le sentais prêt à prendre le contrôle dès que l'occasion se présenterait. Dire que cela t'effrayait grandement n'était qu'un doux euphémisme ; tu avais toujours préféré la maîtrise de soi au fait de laisser les sentiments prendre le dessus sur la raison. Tu n'étais donc clairement pas enchantée de savoir que tu possédais une entité, au fond de toi, capable de piétiner ton humanité. Tu ne pouvais accepter totalement ce fait. Mais, paradoxalement, cette présence n'était pas menaçante à ton égard et tu ne pouvais vraiment être effrayée par le Noé en lui-même. Deficien était une présence constante qui te faisait oublier ta propre solitude, t'apportant la stabilité dont tu avais cruellement manqué pendant la majorité de ton enfance. Deficien était, en quelque sorte, un pillier central et essentiel dont tu ne pouvais plus te passer. Lorsque cette pensée t'effleura l'esprit, tu eus l'impression de l'entendre rire, de sentir sa fierté réchauffer ton coeur. Tu secouas distraitement la tête, choisissant de ne pas t'attarder sur cette étrange sensation. Tu devais prêter attention à la demoiselle qui se trouvait non loin de toi. Cette dernière avait d'ailleurs semblé un peu surprise lorsque tu lui avais demandé si elle connaissait le mythe de Noé. « Non, pas du tout. C'est quoi le rapport avec ce qui s'est passé ? » Tu laissas un petit ricanement nerveux t'échapper avant de poursuivre dans ton explication plus que floue.

Tes explications furent laborieuses, c'était évident. Tu t'en rendais très clairement compte et tu ne doutais pas une seule seconde que la jeune Cristal s'en était aperçue aussi. Tu en aurais été honteuse si tu n'avais pas été aussi soucieuse de vouloir tenir ta parole au près de la demoiselle. Tu évoquas maladroitement le fait que représentait un des souvenirs de Noé, que tu étais un résidu de la personnalité de l'homme qui avait vu le Déluge s'abattre sur Terre, il y avait des siècles de cela. Tu t'interrompis ensuite, invitant la jeune fille à te poser toutes les questions qui pouvaient lui traverser l'esprit ; tu ne savais pas par où commencer ni par où terminer, il serait bien plus simple que la blondinette te soumette toutes ses interrogations. Ton interlocutrice resta un long moment silencieuse, comme perdue dans ses pensées. Tu te mordis l'intérieur des joues, ton regard bleu posé sur son visage aux traits tirés ; ce ne devait pas être évident de digérer tout cela, elle ne devait pas en mener bien large. Toi-même, malgré ton apparente nonchalence, tu n'étais pas à ton aise. Tu ne savais pas trop quoi faire de ta personne. Perchée sur ton caisson en bois, tu laissais tes talons heurter la surface de ton siège improvisé, créant ainsi des petits bruits réguliers et agaçant qui, malgré tout, te forçaient à rester ancrée dans la réalité. Tu avais envie de prendre la fuite, de laisser la jeune fille en plan et d'oublier cette rencontre au premier abord banal, mais qui avait rapidement dégénéré. Tu soupiras ; tu ne pouvais pas l'abandonner comme ça – ce serait fort impoli et il ne fallait pas oublier que tu lui avais promis de tout lui expliquer. Tu retins un soupir et sursautas presque lorsque ton interlocutrice prit soudainement la parole. « Les ''apôtres de Noé'' … Donc ce serait des gens avec des capacités hors du commun, c'est ça ? » Tu penchas la tête légèrement sur le côté, réfléchissant soigneusement à la question de la fillette.

Tu ne savais pas trop si tu devais acquiescer ou si tu devais secouer la tête en signe de négation. Vous n'étiez pas uniquement des ''gens'', vous étiez bien plus que cela. Mais, en même temps, c'était terriblement difficile à expliquer. Tu poussas un soupir résigné, baissant les yeux pour contempler le bout de tes bottines en cuir. « En quelque sorte … C'est bien plus compliqué que ça, Cristal. Je ne sais trop comment te l'expliquer. Le souvenir qui nous habite nous offre certaines capacités, certes, mais … Je ne sais pas. » Frustrée, tu passas une main nerveuse dans tes mèches blondes, défaisant de manière négligée ton éternelle queue de cheval. Tu récupéras le ruban qui retenait tes cheveux, le laissant glisser entre tes doigts distraitement. Tu n'eus pas le temps de te perdre davantage dans tes pensées, la demoiselle t'interrogeait déjà une nouvelle fois. « Ça me fait penser à quelque chose. Il y a des gens qui ont aussi des capacités similaires … Des ''exorcistes'' et … le ''Comte Millénaire'' … Il y a un rapport avec tout ça ? » Tu restas un moment béate, un masque de surprise mêlée d'horreur. La demoiselle connaissait l'existence des exorcistes ? Et du Comte Millénaire ? Était-elle une informatrice de l'Ordre Noir ? Oh … Oh mince alors ! Tu t'étais fourrée dans de beaux draps. Sans vraiment réfléchir, tu bondis sur tes pieds et pris tes distances avec la demoiselle, inquiète et sur la défensive. « Comment as-tu connaissance de cela ? sifflas-tu entre tes dents serrées, qu'est-ce que tu sais ? » Tu avais la désagréable impression d'avoir été prise au piège, même si ce n'était pas vraiment le cas. Tu ne connaissais pas les intentions de la petite blonde et cela t'angoissait au plus haut point ; Dieu seul savait ce qu'elle avait en réserve pour toi.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Sam 10 Oct - 19:03
explications
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford



La langue de Cristal avait été plus rapide que sa propre méfiance. Il était trop tard pour reculer maintenant. Mais au moins, c'était en prenant ce genre de risque qu'elle connaîtrait le fin mot de cette histoire.
Et puis, était-ce vraiment aussi dangereux ? Car après tout, les akumas étaient de plus en plus nombreux -elle était bien placée pour le savoir, elle aidait le Comte à les créer, d'une certaine manière. Forcément, ces machines allaient se manifester de plus en plus. Et même les civils allaient finir par être au courant de tout ça.
Mais la réaction violente d'Anne lui suggéra le contraire. La blonde se leva, quittant précipitamment la caisse, et s'éloigna de la petite orpheline, le regard empli d'angoisse. Surprise, Cristal avait serré les poings, croyant tout d'abord que l'anglaise allait s'en prendre à elle, avant de constater qu'elle se retranchait plutôt sur elle même.
Comme elle l'avait craint, sa question avait jeté un froid encore plus lourd. Mais au moins, une chose était sûre: Anne était bel et bien impliquée dans tout ça. Même très impliquée, apparemment.

-Comment as-tu connaissance de cela ? Qu'est-ce que tu sais ?

L'espagnole fronça les sourcils. Tout dans Anne laissait transparaître sa panique. La jeune femme était clairement sur la défensive.
Et la petite demoiselle, elle, restait toujours sur ses gardes. Pendant un instant, son cœur avait raté un battement, en voyant la réaction brutale de son interlocutrice. Et pourtant, c'était une "apôtre de Noé" -comme elle se faisait appeler- qui semblait prendre peur.
N'était-ce pas elle qui avait des capacités hors du commun, et qui pouvait faire parler sa cadette comme elle voulait, si elle le désirait ? A cette pensée, Cristal frémit. Mais cette pure folie qui avait envahi la jolie jeune femme ne reprenait plus le dessus. Et ça, c'était un bon signe.

D'abord, ce fut un petit silence qui répondit à la question d'Anne. Car la fillette savait que si elle n'utilisait pas les bons mots, Anne pourrait la considérer comme une potentielle ennemie... Ainsi Cristal réfléchit prudemment avant de prendre la parole.

-Du calme, je ne me suis pas encore expliquée.

Le plus dur était de rester totalement neutre. Car Cristal ne savait pas dans quel camp appartenait Anne. Soit elle représentait un danger pour elle, soit elle était du côté pour qui elle travaillait. Dans les deux cas, la jeune brooker risquait gros.

-J'ai vécu dans un orphelinat pendant un petit moment. Orphelinat qui a finit détruit par des akumas. Des exorcistes et... Central ont essayé de le sauver, mais ils sont arrivés trop tard. Nous étions à peine une dizaine d'enfants à avoir survécu.

Malgré son ton neutre, Cristal ne put contrôler ses émotions en repensant à Central. Ceux qui lui avaient arraché Mercedes, alors que les deux filles étaient toujours restées ensemble. Mais surtout, c'était eux qui l'avaient envoyé à la mort... Mort qui avait à peine du se faire remarquer, d'ailleurs. Quelle importance ? Ce n'est qu'un soldat comme un autre...
Ainsi, si on y prête bien l'oreille, on pourrait entendre une sorte de dégoût associé à ce mot.

-Nous n'avions plus rien. Alors, ils nous ont proposé de rejoindre Central. Ils nous ont expliqué très brièvement leur but, et ont parlé du Comte Millénaire. Certains ont accepté leur offre. Pas moi. Ni les deux gamins que tu as vu tout à l'heure. Comme quelques autres. On ne veut pas aller mourir pour eux.

Cristal s'arrêta là, finissant son discours. Car bien sûr, elle n'allait pas raconter la suite,  son entrevue avec le Comte Millénaire...

La blondinette regarda Anne du coin de l'œil, essayant d'étudier sa réaction. Elle avait fait tout son possible pour rester neutre et raconter son histoire de façon à n'être impliquée nul part. Elle était au courant de certaines choses, mais restait une simple civile banale. Le reflet de l'innocence, n'est ce pas ?
Cristal rejeta une mèche en arrière, et posa son regard de sang sur l'anglaise. Elle s'était clairement expliquée. Et puis elle ne lui avait pas menti. Elle n'avait juste pas tout dit...
Mais maintenant, c'était à Anne de s'expliquer. Ne lui avait-elle pas promis qu'elle répondrait à ses questions ? Elle devait remplir sa part du marché.

-Tu vois, je ne suis pas impliquée dans tout ça. Je l'ai refusé. En revanche, on dirait bien que ce n'est pas ton cas...

A nouveau, cette même lueur de curiosité brilla dans le regard de la demoiselle. Enfin, elle allait savoir s'il fallait toujours jouer la comédie avec Anne, où s'il fallait plutôt s'en faire une alliée.



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Jeu 22 Oct - 17:32

Ton coeur battait la chamade contre tes côtes, alors que la panique et l'adrénaline parcouraient tes veines à une vitesse incroyable. Oh oui. Tu avais la trouille, c'était indéaniable, mais tu ne pouvais pas laisser la demoiselle le voir. Elle en savait bien plus que ce qu'elle pouvait laisser paraître. De ce fait, tu ne pouvais t'empêcher de douter, de paniquer face à l'étendue potentielle des connaissances de la blondinette. Tu te fustigeais ; pourquoi avais-tu cru que c'était une bonne idée de te dévoiler à la jeune fille alors que tu ignorais tout d'elle ? Oh ce que tu pouvais être naive, ce que tu pouvais être imprudente. Les muscles tendus, droite comme à ''I'' à côté de la caisse sur laquelle tu avais été assise plus tôt. Tu ressentais l'envie étouffante de prendre la fuite, qui bataillait paradoxalement avec ce presque-besoin de te battre contre ta cadette. Tu n'arrivais pas à faire preuve de lucidité en cet instant, c'en était inquiétant. « Du calme, je ne me suis pas encore expliquée. » La voix de Cristal te tira de ta panique intérieure, te faisant presque sursauter. Tu la regardas un long moment, incertaine. Tu n'étais pas sûre de vouloir entendre ce qu'elle avait à te dire, tu craignais que les informations qu'elle s'apprêtait à te réveler confirme le sentiment de doute et de peur qui bouillonnaient en toi. Ta langue vint faire un rapide passage sur tes lèvres sèches. Tu avais envie de te rouler en boule dans un coin et de disparaître, de t'arracher les cheveux et d'oublier tout ce qui s'était passé durant cette journée. Tu fis, cependant, de ton mieux pour ne rien laisser paraître face à la jeune blonde. Elle avait déjà pu voir ta peur – ta panique même – et cela ne te plaisait guère. Il était absolument hors de question que tu rêlaches d'avantage ta garde. Tu bombas le torse, dans l'espoir de te donner un air vaillant, et te décidas à écouter ce que Cristal pouvait avoir à te dire.

Tu ne savais pas trop à quoi t'attendre. Tu ne savais pas quoi espérer de cette discussion. Alors, quand la jeune fille de nouveau la parole, tu ouvris grand les oreilles et ancras ton regard sur la petite silhouette de ton interlocutrice. « J'ai vécu dans un orphelinat pendant un petit moment. Orphelinat qui a finit détruit par des akumas. Des exorcistes et... Central – la façon dont elle prononça ce mot, le crachant presque, te surpris au plus haut point et sembla calmer Deficien qui s'agitait sous la surface depuis que la demoiselle t'avait surprise en évoquant, pour la première fois, l'Ordre Noir et les Noés  – ont essayé de le sauver, mais ils sont arrivés trop tard. Nous étions à peine une dizaine d'enfants à avoir survécu. » Ton coeur se serra dans ta poitrine alors qu'elle te racontait le début de son histoire. Cristal était orpheline, tout comme toi. Un élan de compassion s'empara de ton être. Tu étais, toutefois, bien incapable de lui transmettre toute la compassion que tu ressentais à son égard. Ton regard s'adoucit considérablement et tes muscles se détendirent quelque peu. Elle n'avait pas l'air d'être une grande adepte de Central et l'Ordre Noir, tu avais remarqué, chose qui pouvait s'avérer être à ton avantage. Tu hochas la tête, l'encourageant à poursuivre son difficile discours ; tu te doutais que les émotions devaient se réveiller en elle. « Nous n'avions plus rien. Alors, ils nous ont proposé de rejoindre Central. Ils nous ont expliqué très brièvement leur but, et ont parlé du Comte Millénaire. Certains ont accepté leur offre. Pas moi. Ni les deux gamins que tu as vu tout à l'heure. Comme quelques autres. On ne veut pas aller mourir pour eux. » Une grimace vint étirer tes traits alors que la blondinette t'informait de la proposition que Central leur avait faite. Tu n'aimais pas parlé de cette organisation ou tout ce qui s'y rattachait, c'était clair. Enfin.

Tu avais l'impression que la demoiselle dissimulait quelque chose, mais tu n'étais pas sûre de l'importance de ladite chose. Tu laissas donc couler, sans rien dire ; Cristal ne te devait rien, après tout, et tu n'étais pas en position de la pousser pour obtenir plus d'informations. Tu lâchas un petit soupire. « Tu vois, je ne suis pas impliquée dans tout ça. Je l'ai refusé. En revanche, on dirait bien que ce n'est pas ton cas... » Tu restas un moment silencieuse, l'air neutre. Puis, malgré toi, un rire amer s'échappa d'entres tes lèvres roses. Elle avait eu le choix. Toi, on ne t'avait rien demandé, tu t'étais retrouvée embarquer dans toute cette histoire. Mais ce n'était, dans le fond, pas si mal que ça ; suite à l'Éveil du Noé qui sommeillait en toi, tu avais pu trouver une famille, chose que tu croyais avoir perdu il y avait bien longtemps. Tu secouas doucement la tête. « Ce n'est pas si simple, Cristal. Je n'ai pas eu le choix, moi ... » Tu t'interrompis, hésitante. Puis, ne doutant pas de l'honnêteté de la jeune fille, tu grimpas une nouvelle fois sur ta caisse, le dos courbé. Tu ne savais pas trop comment lui expliquer la chose, alors tu te mis à parler sans trop réfléchir, les mots se bousculant sur ta langue. « Je suis née en Angleterre, avec des parents tout ce qu'il y a de plus humains. Ma mère avait la santé fragile et est morte quand j'avais environ six ans. Mon père n'a pas tardé à la rejoindre ; accablé par le chagrin, il s'est suicidé. » Tu marquas une pause et t'éclaircis la gorge, l'émotion semblant t'étouffer. Tu passas une main sur ton visage, comme lasse. « Rien de bien extraordinaire en soi. Après ça, j'ai été vivre chez ma tante, en France. Et j'y serais toujours si je n'avais pas eu ce genre de … transformation. » Tu plantas de nouveau ton regard dans celui de la demoiselle, l'air fatigué et accablé. « Ça a commencé par des migraines … Puis des cauchemars. Terribles. À un tel point que j'étais terrifiée à la simple idée de m'endormir. Puis après une migraine plus violente que toutes les autres, après une nuit à hurler de peur, ça s'est calmé. Le Noé avait fini de s'éveiller, de se souvenir. Et … voilà. Je ne sais pas trop quoi te dire de plus ... » Ton dos sembla se courber plus encore, alors que tu posais tes coudes sur tes genoux. Tu lâchas la jeune fille du regard. Après un moment de silence, tu crus bon d'ajouter une dernière chose. « Central … Tch. Ce n'est qu'une bande d'ignorants pleins d'arrogance. » Et tu fermas la bouche, ne sachant définitivement quoi dire de plus.
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Dim 1 Nov - 10:29
Explications
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford


Cristal se sentait plus détendue désormais. Elle avait méticuleusement construit son discours de façon à paraître totalement neutre –même si ses émotions l’avaient rattrapée en parlant de Central. Ainsi, elle pouvait presque refléter une innocence totale vis a vis de cette guerre. Quelle petite menteuse.
Et visiblement, Anne n’avait pas douté de la bonne foi de ses paroles. Cristal n’eut aucun mal à remarquer le changement dans le comportement de la blonde. Si tous ses muscles étaient tendus, Anne se rassura bien rapidement en écoutant tout le discours de l’espagnole. Elle avait mordu à l’hameçon.
Et comme elle l’avait promis, ce fut à Anne de raconter toute son histoire. L’histoire d’une Noé.
Et d’un coup, sans aucune explication apparente, Anne se mit à rire légèrement. Mais c’était un rire empli d’amertume.

- Ce n'est pas si simple, Cristal. Je n'ai pas eu le choix, moi ...

La demoiselle fronça les sourcils, ne comprenant pas où son aînée voulait en venir. Est-ce que cela voulait dire que quelqu’un avait choisi à sa place ? Mais qui dans ce cas ?

Mais l’anglaise interrompit sa réflexion, elle allait y répondre d’elle-même. La jeune femme se réinstalla sur sa caisse, plus en confiance. Elle remonta ses genoux contre sa poitrine.

- Je suis née en Angleterre, avec des parents tout ce qu'il y a de plus humains.

Cristal leva les yeux au ciel, se retenant de soupirer. Pourquoi fallait-il toujours que les gens s’étalent sur leur vie ? La fillette s’en moquait bien. C’était d’un ennui…

- Ma mère avait la santé fragile et est morte quand j'avais environ six ans. Mon père n'a pas tardé à la rejoindre ; accablé par le chagrin, il s'est suicidé.

A ces mots, la petite teigne se tourna vers son aînée, haussant les sourcils. Alors elle avait faillit finir comme elle ? Une enfant orpheline sans ressources ?
Non, visiblement, ça n’avait pas été le cas. On pouvait le deviner rien qu’en la regardant : cet air perdu, cette silhouette faible discrète, c’était une attitude qu’on devait supprimer lorsqu’on ne pouvait compter que sur soi. Dans ce cas là, au quotidien, il faut rester fort.

- Rien de bien extraordinaire en soi. Après ça, j'ai été vivre chez ma tante, en France. Et j'y serais toujours si je n'avais pas eu ce genre de … transformation. Ça a commencé par des migraines … Puis des cauchemars. Terribles. À un tel point que j'étais terrifiée à la simple idée de m'endormir. Puis après une migraine plus violente que toutes les autres, après une nuit à hurler de peur, ça s'est calmé. Le Noé avait fini de s'éveiller, de se souvenir. Et … voilà. Je ne sais pas trop quoi te dire de plus ...

Enfin, on en venait à la partie la plus intéressante.
Une « transformation »… Cristal avait du mal à croire en ces discours fantaisistes. Pourtant, elle avait bien assisté à une transformation tout à l’heure, justement. Et si elle n’avait pas vu un tel spectacle, elle aurait sûrement ri au nez de l’anglaise.
Mais cette fois, Cristal choisit de croire en ce récit. La demoiselle savait que tout ce qui était relié à cette Guerre Sainte n’était pas « normal » de toute façon.

-Je ne suis pas sûre de tout comprendre, mais… C’est donc après cette transformation que tu as eu ces pouvoirs ?

L’espagnole fronça les sourcils. De plus en plus, elle commençait à prendre conscience de l’ampleur de cette fameuse guerre. Elle même, en aidant le Comte Millénaire, elle y prenait part, et d’une manière plus importante que ce qu’elle pensait. Mais ça ne la dérangeait pas pour autant.

Et d’ailleurs, elle n’avait pas du être assez prudente en parlant de Central, car Anne rebondit dessus d’elle-même.

-Central … Tch. Ce n'est qu'une bande d'ignorants pleins d'arrogance.

La petite esquissa un rictus. Vraiment, c’était un faible mot.
Mais au moins, avec cette remarque, une chose était sûre : Anne n’était pas de leur côté. Elle avait beaucoup plus de chances d’être de celui de la brooker plutôt.
Sans vraiment réfléchir à ce qu’elle disait, et parlant plutôt avec son cœur, ce fut au tour de Cristal de cracher son venin.

-Qu’ils aillent crever en Enfer !

Adieu les manières élégantes, cette fois, Cristal ne se gênait plus pour exprimer ce qu’elle ressentait vraiment. Et surtout, ça lui permettait peut être de s’attirer la sympathie de quelqu’un de son camp.

-Tu es avec le Comte Millénaire, n’est ce pas ? Pas d’inquiétude, je n’ai absolument rien contre ça.

Au contraire… Mais ça, de toute façon, si Anne n’avait pas deviné que Cristal était du côté du Comte, elle devait peut être commencer à s’en douter.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Dim 27 Déc - 17:02
Tu ne savais pas s'il était bien raisonnable de baisser ta garde en compagnie de la jeune fille, mais tu devais bien avouer que tu ne voyais pas en quoi elle pouvait représenter un danger potentiel. Elle ne semblait pas porter l'Ordre Noir dans son coeur. Et quand bien même l'envie de l'informer de ta présence les Exorcistes et autres êtres dont tu étais sensée maudire l'existence, ce ne serait pas bien grave dans le fond. Dans un premier temps parce que tu aurais quitté les lieux depuis longtemps déjà. Et aussi parce que tu n'avais nullement dévoilé d'informations importantes au sujet du Comte et du reste de ta petite ''famille''. Tu n'avais donc rien à te reprocher, rien à craindre de ce côté-là. Vous aviez déjà une subit une perte et, selon toi, c'était déjà une de trop. L'absence de cet être que tu n'avais pourtant jamais connu pesait lourdement sur tes frêles épaules, assombrissait ton regard et embrouillait ton esprit. Tu n'avais levé le voile sur aucune faiblesse potentielle, tu n'avais cité aucun des noms des quelques compatriotes que tu connaissais. Cristal ne savait rien de tes congénères, tu ne lui avais raconté que ton histoire personnelle, la façon dont tu avais vécu les choses. Tu ne pouvais rien révéler à part ce qui te concernait ; la douleur de la perte n'en valait pas la peine, même si tu doutais du bien fondé de votre mission, à vous les Noés. « Je ne suis pas sûre de tout comprendre, mais … C'est donc après cette transformation que tu as eu ces pouvoirs ? » Tu posas ton regard sur la silhouette fluette de l'espagnole. Tu haussas les épaules, comme dans un geste désinvolte. Les sourcils froncés, elle avait l'air contrarié, la petite. Comme si le fait qu'elle ait du mal à tout saisir l'agaçait. Ou quelque chose d'autre, tu l'ignorais.

Une moue contrite s'afficha sur ton visage encore enfantin et tu croisas les bras sous ta poitrine. « En gros … C'est ça. Ce n'est pas réellement une transformation à proprement parler, pour tout dire. Un éveil douloureux oui, mais je suis toujours plus ou moins la même que celle que j'étais avant. » Tu laissas sous silence les cicatrices que la pseudo-transformation avait lancé au sein de ton âme ; la terreur profonde que tu avais ressentie lors de ces cauchemars, la douleur de l'éveil … C'était des choses que tu aurais volontiers oublié, mais que ton Noé – Deficien – semblait refuser de lâcher. Tu devais faire face à l'horreur humaine, à la douleur du genre humain et adopter le dégoût dont la majorité des tes frères et sœurs semblaient faire preuve. Tu devais rentrer dans le moule. Mais tu n'y arrivais pas. Le doute te tordait l'estomac à chaque seconde qui passait, les accusations du Comte – votre guide ! – te rendaient presque malade ; on t'aurait demandé de monter sur l'échaffaud que tu ne te serais pas sentie pire. Mais tu gardais tout cela pour toi ; l'atmosphère paranoïaque qui régnait au sein de l'Arche te laissait penser que si tu exprimais tes doutes à voix haute, tu serais la première à être soupçonnée de trahison. Chose que tu ne supporterais pas, tu le savais ; fragile que tu étais, le poids de leurs suspicions ne tarderaient pas à t'écraser, tu finirais agonisante sous leurs regards emplis de haine et de paranoïa. Une boule se forma dans ta gorge à cette pensée et tu fus fort reconnaissante à Cristal de mentionner Central, que tu t'empressas de dénigrer. Tu pus un voir un petit rictus étirer les lèvres de la fillette et une vague de soulagement t'envahit. Changement de sujet, hallelujah.

Tu passas une main nerveuse dans ta queue de cheval blonde, te mordant la lèvre inférieure et ne sachant trop quoi dire de plus. « Qu'ils aillent crever en enfer ! » Tu sursautas presque quand la demoiselle s'exclama. Tu haussas les sourcils bien haut, ceux-ci se perdant sous ta frange devenue un peu trop longue ces derniers temps. Les bras toujours croisés sous ta poitrine, tu fis un pas en arrière et calas ton dos contre le mur le plus proche. Ainsi donc, la petite espagnole ne portait pas Central dans son coeur … C'était bon à savoir. Peut-être pourrais-tu utiliser ça à ton avantage, pour te retrouver dans les bonnes grâces du Comte. Qui sait. Seul l'avenir te le dira. « Tu es avec le Comte Millénaire, n'est-ce pas ? Pas d'inquiétude, je n'ai absolument rien contre lui. » Tes muscles se tendirent, tes sourcils se froncèrent. Tu n'avais pas souvenir d'avoir parlé du Comte Millénaire lors de votre discussion, tu n'étais pas certaine non plus de vouloir approfondir le sujet du Comte non plus. Tu déglutis difficilement. « J-je. Hm. Oui … Mais je n'ai pas souvenir d'avoir parlé de lui … C'est un sujet, délicat. Hm …  » Peu désireuse de laisser échapper des informations critiques, tu t'interrompis, le coeur battant la chamade contre tes côtes. Tu te mordis l'intérieur des joues et pris une grande inspiration. « Je vais peut-être y aller … Ce sera certainement pour le mieux, hm. » Tu laissas tes bras retomber le long de ton corps et te décollas du mur, te dirigeant vers l'autre extrémité de la ruelle.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Algo loco
Dim 10 Jan - 17:37
Séparation
Cristal Gomez Ft. Anne Brandford




La demoiselle n’avait eu aucun mal à  deviner dans quel « camp » appartenait Anne. Elle avait déjà bien entendu parler de l’Ordre Noir -surtout quand ils avaient essayé de la recruter- et n’avait encore jamais entendu parler de transformations chez eux. Oh oui, il fallait bien une arme pour devenir un exorciste. Mais cela n’avait rien à voir avec une quelconque transformation. La manifestation des pouvoirs de l’anglaise lui faisait plutôt penser à autre chose, auquel la blondinette avait déjà été confrontée. C'était le même sentiment qu'elle avait déjà ressenti lorsqu'elle avait rencontré le Comte Millénaire, devant la tombe de Mercedes. Alors pour elle, ça ne faisait aucun doute.
Et elle vit qu’elle avait vu juste en voyant la réaction d’Anne. A peine eut elle prononcé le mot « Comte » que l’étrangère se raidit, dans une position de défense.
Cristal faillit en rire –et aurait pu dans d’autres circonstances. Ce quelle pouvait être faible ! Elle qui avait des capacités surnaturelles -qui pouvait même mettre un homme a terre !- avait peur d'une simple voleuse, et n’arrivait même pas à le cacher. Bien sur, Cristal savait qu'il ne fallait pas la sous estimer pour autant. Mais elle se demandait de quoi aurait l'air la blonde sans sa transformation.

- J-je. Hm. Oui … Mais je n'ai pas souvenir d'avoir parlé de lui … C'est un sujet, délicat. Hm …

Des mots bien trop hésitants, qui affichaient clairement l’embarras de l’anglaise. La petite avait bien vu juste.
Mais Anne avait bien raison sur une chose. Jamais elle n'avait mentionné le nom de Comte Millénaire. Autrement dit, la fillette en avait un peu trop dévoilé. Elle venait d’avouer qu'elle en savait... un peu trop.

-Comme je te l'ai dit, je suis au courant pour l’Ordre noir et ceux qui le savent. Et je crois que ces transformations n'ont rien à voir avec eux. Alors j ai deviné la suite.

Cristal ne savait pas si son ainée allait croire en ses mensonges, et au fond ça n’avait plus vraiment d'importance. Elle en savait de toute évidence bien plus sur cette guerre qu’elle ne devrait en savoir.
Et puis après tout, elle n’avait pas à se justifier plus que ça. Anne était elle même restée très floue dans ses explications. Alors la fillette n'avait pas à fournir plus d’explications qu’elle n'en avait besoin. Si faible et jeune, et pourtant si arrogante.

Semblant complètement perdre ses moyens, Anne respira lentement. Cristal l’observa du coin de l'œil, gardant toujours son air complètement neutre. Même si elle savait qu'elle n avait absolument aucun moyen d’effrayer son ainée ainsi, il était tout de même amusant de voir la frayeur qu'elle provoquait chez l’anglaise. Même si dans le cas d'une Noé, cela n annonçait rien de bon.
Anne commença alors à descendre de son perchoir, livide.

- Je vais peut-être y aller … Ce sera certainement pour le mieux, hm.

"Ce sera certainement pour le mieux" hein? Cristal se raidit légèrement. Elle voyait en ces paroles une sorte d'avertissement. Si elle devenait trop gênante pour la blonde, alors elle aurait vraiment les moyens de lui faire regretter.
Alors la fillette n’allait pas insister. Après tout, elle aussi avait eu l’information qu'elle voulait. L'interroger encore ne ferait qu’envenimer sa situation.
Cristal sauta à son tour de la caisse, ses couettes volant derrière elle, et se retourna vers son ainée.

-Très bien... En tout cas ce fut une rencontre... fort intéressante. A bientôt, peut être.

Et sur ces mots, Cristal se détourna, s'éloignant à son tour. Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle laissa un léger sourire en coin étirer ses lèvres. Enfin, elle avait vu à quoi ressemblaient les acolytes du Comte Millénaire, ceux pour qui elle travaillait, et ce dont ils étaient capables. Elle avait même réussi à s’en faire une connaissance.
Mais pour l'instant, elle devait juste rejoindre les autres restés derrière. Si elle ne revenait pas bientôt, ils allaient s’imaginer mille histoires complètement ridicules et improbables qui finiraient toutes par sa disparition inexpliquée. Et elle n'avait pas de temps à perdre pour les rattraper et les raisonner cette fois. Après tout, ils avaient encore du pain sur la planche, le genre de travail qui aiderait sûrement Anne, même si cette dernière n’en saurait rien.









Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Algo loco
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Algo loco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Steam Loco de Lord Trevithick (1804)
» Energie 507 Loco à Vapeur
» La fin de la E-120 001... "requiem pour une loco d'election"
» Loco revue juin
» [REQUETE] LOCO ROCO

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: