Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [Quête] Le cimetière des pestiférés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[Quête] Le cimetière des pestiférés
Mar 21 Juil - 21:24


Le cimetière des pestiférés



A  peine rentré de ma mission au Pérou, une nouvelle m'était donnée. Les ordres -écrit, bien entendu- m'attendaient devant la porte de ma chambre, et, à présent, je les lisais allongé sur mon lit.
Cette fois, il s'agissait d'une bonne vieille extermination d'akuma. Il avait, en partant du principe qu'il n'y en avais qu'un, été repéré dans une région connue pour sa gastronomie, la Bourgogne. Mais pas de doux fumet ou de bons petits plats pour moi: c'était une décharge à pestiféré que j'allais avoir le plaisir de visiter. Pour la bonne odeur, c'était raté. Et je doutais que ce que j'allais y voir me mettrait en appétit...

Mais je ne plaignais pas. Cette mission tombait à point nommé: c'était ça, ou me morfondre à Central, et perdre mon temps à soupirer sur cette singulière chasse au trésor que j'avais faites, à regretter que ce soit fini, à me convaincre que je devrais tout oublier, que ce genre de moments n'arrivera plus jamais: bref, à me lamenter stérilement sur mon sort.
En d'autres mots, elle me permettrait de me changer les idées. Ou, plus simplement, de ne plus en avoir, et de me contenter d'être une arme débile.
J'étais fait pour chasser les ordures, pas les trésors...

Et puis, réussir cette mission serait un bon moyen d'effacer l'échec de la précédente. Bien sûr, ce n'était pas ma faute s'il n'y avait jamais eu d'innocence, mais Central acceptait rarement les excuses: il leur fallait des résultats, point. Cette fois, ils en auraient. Même dans le cas où il n'y avait pas d'akuma, il y avait bel et bien des disparus, et une raison à cela: si je la trouvais, et réglais le problème, ce ne serait pas totalement une perte de temps.

Par contre, je n'allais pas faire cette mission seul. Le rapport indiquait que j'allais être accompagné d'un corbeau, un certain Peter Connoway. Jamais entendu parler. Ce devait être un nouveau, ou quelqu'un de trop peu doué pour être connu. Génial...
Enfin. En général, ils étaient moins agaçants que les exorcistes. Plus silencieux, déjà: ils n'avaient pas cette mauvaise habitude de poser des questions inutiles, ou d'essayer de "détendre l'atmosphère" en la replissant de nuisance sonore.
Ils étaient aussi plus pragmatiques: certains ne semblaient même pas dérangés par mon hybridation. Et, enfin, ils n'avaient pas cette vanité qui caractérisait les manieurs d'Innocence, convaincus de leur supériorité parce qu'un petit cube les avait élus...
Espérons qu'il en soit de même pour celui-là.

Je déposai le rapport sur la table, près de moi. Un dernier regard à la poupée de cire, et à la paire de lunettes à côté, et je sortis de ma chambre. Le rendez-vous était dans dix minutes, j'avais juste le temps d'arriver au lieu indiqué. De toute manière, je n'avais pas grand chose d'autre à faire...

Un regard sur mon futur compagnon suffit à m'agacer. Un gamin, tout juste sorti de l'adolescence. Et puis... Quelque chose me disait qu'il n'allait pas être si neutre -à défaut de bonne- compagnie que cela. Peut-être était-ce les multiples croix qu'il portait. Je savais que nous étions censés être du côté chrétien, mais ce n'était pas ces morceaux de fer qui allaient le sauver.
Peut-être était-ce aussi le sabre qu'il portait dans son dos. Les corbeaux étaient censés avoir été formés à se servir de lames aux poignets, une arme redoutable, bien plus qu'un vieux sabre: je n'aimais pas les fantaisistes. Un champ de bataille n'était pas une fête foraine où chacun affichait ses préférences.
Mais, surtout, ce qui me donnait un mauvais pressentiment à propos de la nature de notre future relation, c'était la tronche de constipé qu'il tirait, et le dégoût que je lus dans ses yeux quand il les tourna vers moi. Génial... Un de ces crétins qui n'avait pas encore compris qu'utiliser l'arme de l'ennemi contre lui était la meilleure façon de le vaincre.

En temps normal, cela m'aurait, au pire, irrité. Mais je ne m'étais pas encore réellement remis du contraste entre ma précédente mission et la chaleur de Lily, et la froideur de Central. Entre son sourire et la gentillesse au fond de ses yeux, et... Le genre de tête que tirait celui qui me faisait face. Du coup, j'étais déjà franchement énervé. Ce qui se traduisait, chez moi, par une pluie de piques et de sarcasmes.
 - Ça me manquait, de lire "monstre" sur chaque visage que je croise...
Marmonnais-je, trop bas pour qu'il puisse entendre. Puis, plus haut:
 - Rhian Llewellyn, enchanté.
Tout en veillant à prononcer le mot de sorte que le sarcasme ne lui échappe pas, je lui tendis la main, avec la ferme intention de la serrer plus que nécessaire s'il la prenait.
 - Ce sera un immense plaisir de jouer les baby-sitters, et de te tenir la main lors de ta première rencontre avec un akuma. D'ailleurs, au vu de ton air guilleret, le plaisir de cette association est partagé!
Avec un sourire hautain, je demandai, presqu'innocemment
 - Tes cendres, tu voudras que je les mette à un endroit spécial, ou la décharge la plus proche suffira? Je les laisserais bien sur place, mais je ne voudrais pas offenser les corps de pestiférés enterrés là.
Attaquer avant d'être attaqué: c'était une des règles de base. Et je ne comptais pas éviter l'affrontement, même si c'eut été plus sage: il fallait que je vomisse mon amertume sur quelqu'un, et la cible était toute trouvée. Peut-être qu'en étant suffisamment désagréable et distant, comme je l'étais d'habitude, le souvenir de cette heureuse nuit dans les ruines me hanterait moins longtemps, et je me referais à nouveau à l'ambiance malsaine qui accompagnait mon quotidien. Ou peut-être que non: mais, au moins, ça me défoulerait. © Halloween




Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Mer 29 Juil - 18:50
Nouveau jour qui se lève, nouvelle mission. Malgré leur caractère parfois dangereux, une sorte de routine commençait à s'installer malgré tout.
Au programme d'aujourd'hui : massacre d'Akuma. Cela signifiait donc faire équipe soit avec un exorcistes soit avec un semi-akuma.

Dans un cas comme dans l'autre je ne m'en réjouissait guère. La plupart des exorcistes accordaient une confiance démesurée à leur don, oubliant les notions les plus élémentaires de prudence. Ce qui m'agaçait prodigieusement.
Mais malgré tout, leur présence m'était moins insupportables que celle de ces erreurs de la nature qu'étaient les semis...

Espérant arriver avant mon futur "collègue" pour savourer les quelques minutes de solitude dont je disposais, je préparais mes bagages en hâte, ne prenant même pas la peine d'enfiler ma tenue. J'aurais amplement de le faire pendant le trajet.

Arrivant sur place, j'eus l'extrême déplaisir de constater que le semi était déjà arrivé. Manifestement, cela c'était vu...

- Rhian Llewellyn, enchanté.

Un manieur de sarcasme... Formidable. Je l'appréciais déjà.
Il me tendis la main mais je ne lui rendis pas son salut. C'était une marque de respect et je ne lui en témoignais aucun.

- Plaisir partagé.

Il voulait la jouer comme ça : je n'allais pas me priver non plus. C'était après tout beaucoup plus facile pour moi que de feindre l’indifférence à son égard.

- Ce sera un immense plaisir de jouer les baby-sitters, et de te tenir la main lors de ta première rencontre avec un akuma. D'ailleurs, au vu de ton air guilleret, le plaisir de cette association est partagé !

Et c'était partit pour le déversement de bile et de fiel... Soit. Je ne rentrerai pas son jeu dont l'ultime objectif était de me faire sortir de mes gonds. Je l'écouterai tranquillement m'envoyer ses piques, ça me ferait au moins passer le temps. Une chose au moins était vraie parmi toutes les âneries qu'il venait de sortir : je n'éprouvais aucune joie à faire équipe à l'idée d'un quelconque partenariat avec lui.

- Tes cendres, tu voudras que je les mette à un endroit spécial, ou la décharge la plus proche suffira? Je les laisserais bien sur place, mais je ne voudrais pas offenser les corps de pestiférés enterrés là.

Il me prenait pour un bleu ? C'était son droit. Si cela l'aidait à se sentir supérieur malgré sa condition de monstre, je n'allais pas le contrarier.
Pour ma part je ne prendrais même pas la peine de lui demander comment il souhaitais que je dispose de ses restes : c'était tout vu. Si les Akumas en avait l'utilité, je leur laissais volontiers. Il était logique qu'ils récupèrent ce qui était à eux après tout...
Semblant être à cours de grossièretés à m'envoyer au visage il marqua un silence. Je comptais bien profiter de l'occasion pour proposer quelque chose de constructif, contrairement au trois quarts des phrases qui étaient sorties de sa bouche jusqu'ici.

- Si vous en avez terminé avec les politesses, autant nous mettre en route de suite. Plus vite nous en aurons fini avec cette mission, plus vite la lourde tâche de supporter votre présence me sera épargnée.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Mar 18 Aoû - 18:23


Le cimetière des pestiférés



Comme de juste, il ignora ma main tendue. De plus, il se contenta de m'écouter sans rien répondre... Tsss. Pour une fois qu'un corbeau aurait pu être utile, il fallait qu'il refuse son rôle de punching-ball verbal, en restant de marbre face aux coups. Un bon défouloir devait répondre, ou au moins vaciller. Sinon, ça manquait cruellement d'intérêt...
- Si vous en avez terminé avec les politesses, autant nous mettre en route de suite. Plus vite nous en aurons fini avec cette mission, plus vite la lourde tâche de supporter votre présence me sera épargnée.
J'affichai un rictus moqueur, et rétorquai
 - Croisons des doigts pour qu'elle ne te soit pas épargnée avant la fin de la mission, corbeau. Si tu es bien sage, je demanderai à mes copains akuma de ne pas trop jouer avec toi avant de t'achever.
A force de clamer que les exorcistes de troisième génération n'avaient rien de l'akuma, pas plus qu'un chevalier tient du cheval, je m'en étais lassé. Maintenant, je préférais l'ironie à ces vaines protestations.
Mais il n'avait pas tort: finissons-en, que je n'aie plus à supporter ce corbeau et ses stupides préjugés.

Le trajet en train fut silencieux. Nous voulions tous les deux oublier que nous faisions équipe avec l'autre, et ce calme ne me déplaisait pas. Je regardais le paysage, à travers la vitre, tout en songeant. Ces kilomètres qui défilaient devant mes yeux, que je ne pourrais franchir à pieds en moins d'un mois, et qui n'étaient pourtant rien à l'échelle mondiale... Encore une fois, chercher ma sœur me sembla infiniment vain, et la trouver, impossible. Mais si le destin, ou un dieu quelconque, pouvait être assez pervers que pour avoir fait attaquer le village un des rares jours où j'étais séparé de ma sœur, peut-être en existait-il un assez bon pour provoquer ces improbables retrouvailles...
Ou peut-être celui-là était-il mort depuis longtemps, assassiné par le Comte et sa clique.

Bref, j'oscillais entre espoir et déprime, en de sempiternelles pensées vides de sens et de résultats.

Puis, enfin, nous arrivâmes à destination. Une petite ville, en France.
Bien que j'eus préféré foncer jusqu'à ce cimetière et détruire la cause du problème sans perdre plus de temps, il nous fallait d'abord réunir des informations. Heureusement, une partie de la formation de corbeaux, que nous avions tous deux subis, concernait les langues: je pourrai comprendre et me faire comprendre par les indigènes, bien qu'en mots simples et avec un accent prononcé.
 - On se retrouve ici dans une heure, corbeau. Je compte sur toi pour te perdre dans les rues ou te faire égorger dans un coin sombre.
On eut pu croire que cette "proposition" forcée de se séparer était une façon stratégique de gagner du temps, et le signe que je lui faisais finalement suffisamment confiance pour croire qu'il reviendra avec des informations. Mais on eut cru stupidement: je ne comptais pas me le pendant mes recherches, tout simplement. Le calme du voyage avait suffisamment apaisé mon amertume pour que je ne veuille plus me défouler, mais pas mon mépris pour le corbeau.

Je m'éloignai de mon "compagnon", bien décidé à en apprendre plus sur le mystère du cimetière...

© Halloween



Spoiler:
 


Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Jeu 27 Aoû - 18:43
Après un dernier échange de "politesses", le semi et moi nous mimes en route, à la fois pressés (d'en finir avec cette mission) et résignés (de devoir nous supporter).
Malheureusement je craignais fort qu'il ne continue à déverser son fiel pendant tout le voyage, blessé qu'il avait été dans sa fierté de monstre.

Et pour une fois je fus ravi de m'être trompé. Il n'avait pas pipé mot de tout le trajet. Malgré tout je sentais à chaque minute une haine farouche monter en moi, me susurrant à chaque instant de déverser toute ma colère à l'égard de sa confrérie de bâtards.
Je ne devais surtout pas m'abaisser à cela... Je valais mieux que lui.

Je pris donc le parti de changer de compartiment quelques instants, sans même prendre la peine de prétexter quoi que ce soit. Je ne me reconnaissais plus... Bien sûr je haïssais les Akumas et mon seul désir était de voir disparaître leur race maudite de la surface du globe. Mais pourquoi dans le cas présent cela me mettait dans un état tel que ma haine prenait le pas sur la raison ?

Après quelques heures d'introspection je finis par comprendre. Les akumas, même s'ils étaient des monstres, n'étaient que de simples victimes. Je ne pouvais pas les haïr pleinement. Les semis en revanche... Ils avaient choisis leur état. Comment pouvait-on renoncer à son humanité au seul motif de devenir plus puissant ?
C'était de la lâcheté... Tout simplement.

Après cet interminable voyage, nous finîmes par arriver dans le petit village français. Le monstre soumit alors une idée :

- On se retrouve ici dans une heure, corbeau. Je compte sur toi pour te perdre dans les rues ou te faire égorger dans un coin sombre.

J'aurais tout aussi bien pu lui retourner le compliment mais n'en fis rien... Je préférais l'action à la parole. S'il me poussait un peu trop à bout, ce serait moi qui l'égorgerait dans un coin sombre... Pour le moment j'avais besoin de lui pour détruire les akuma.

Une rapide enquête me permit d'en apprendre un peu plus sur les lieux, mais guère davantage sur le mystère qui planaient sur le cimetière. Les villageois du coin n'étaient que de petites gens paisibles, peu habitués  à ce que leur vie soit ainsi perturbée. Leur peur était palpable, et je les comprenais.

Bref je devais bien le reconnaître, j'avais fait chou blanc.

J'étais bien tenté d'aller jeter un coup d’œil au cimetière moi-même mais il avait été convenu que je devais retrouver mon "coéquipier" sur la place du village. Cela ne m'enchantais guère mais je ne pouvais pas mettre la mission en danger pour la simple raison qu'il m’exaspérait.

J’espérais que son enquête avait été plus fructueuse que la mienne, ou nous allions nous retrouver bloqués l'un avec l'autre pendant encore un bon moment...
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Ven 28 Aoû - 18:06


Le cimetière des pestiférés



Tsss... Je commençais à en avoir assez de poser les mêmes questions, pour les mêmes réponses. "Mon fils/époux/père a été au cimetière pour telle raison, mais il n'est jamais revenu. Ceux qui ont été voir ont subi le même sort". Bref: ce que je savais déjà, point. Et puis, même s'ils ne connaissaient pas ma condition de semi-akuma, ma grande taille et mes yeux rouges en intimidaient plus d'un, quand ils ne s'enfuyaient pas tout simplement en courant, quand je leur adressais la parole...

L'envie de foncer à l'endroit pour chercher moi-même les réponses ne cessait de me titiller, mais je ne comptais pas me discréditer en passant outre mes propres "ordres". Central apprendra que quel que soit le crétin qu'ils me collaient aux basques, je savais mener mes missions à bien. C'était prendre le risque qu'ils en fassent une habitude, mais tant pis... C'était toujours mieux que de leur faire penser que je n'étais qu'un impulsif, sans contrôle sur ses (res)sentiments.

Je retournai au point de rendez-vous, espérant secrètement que le corbeau ne s'y trouve pas et que je puisse régler son compte à l'akuma seul, mais... Il semblerait qu'il n'ait même pas eu la présence d'esprit de laisser faire les professionnels et de fuir la queue entre les jambes, car il était déjà au point de rendez-vous. Au moins, sa mine sombre laissait deviner qu'il avait eu autant de succès que moi... Ou tirait-il toujours cette tronche de constipé? Autant en avoir tout de suite le cœur net:
 - Alors?
Je lui aurais bien envoyé un "as-tu réussi l'exploit d'être utile?", ou une autre gratuité du genre, mais je n'avais moi-même aucune information. Or, comme disait le dicton: "ne lance pas une pierre dans la vitre du voisin quand tu as une maison de verre".

La seule réponse fut un regard sombre, mais il valait n'importe quel discours. Pffff... Je venais de perdre une heure. Je ne comptais pas perdre plus de temps:
 - Je vais au cimetière. Qui m'aime, me suive.
Ne me retournant même pas pour voir s'il m'emboîtait le pas, je me dirigeai vers ce fameux lieu maudit. De toute manière, si l'akuma surgissait, il me suffirait de l'aspirer, et l'affaire serait réglée en un rien de temps...
Alors, pourquoi m'imposer ce débile et son sabre crasseux? Ce serait pour tester ma patience que cela ne m'étonnerais même pas, connaissant les vicieux de Central. Et bien, je ne faillirai pas, dussé-je devoir supporter le pire coéquipier de la Congrégation. Ce qui semblait être le cas, d'ailleurs.

Le cimetière était sur l'autre versant de la vallée.  Il ne fallu pas plus d'une demi-heure de marche pour atteindre la destination: les portes du cimetière. Je m'étais attendu à une âcre puanteur, mais le temps, semblait-il, avait dissipé toutes efflues. A vrai dire, je n'étais pas bien calé sur la peste: j'espérai qu'il n'y avait pas de danger. Mourir de la peste, alors que j'affrontais des machines de guerres et des monstres surhumains... Je n'apprécierais guère l'ironie. Enfin! Avec un peu de chance, les cellules d'Alma m'immunisaient. Elles avaient bien soigné l'intolérance de mes yeux à la lumière.
Je jetai un œil par dessus mon épaule. Et m...
 - Tu m'as suivi, toi? Tu n'as pas compris le sous-entendu, quand j'ai parlé de ceux qui m'aimaient? Tsss... Veille à mourir avant de gaffer, et de me mettre des bâtons dans les roues. Ho, et j'espère que tu n'es pas un de ces sensibles qui refusent qu'on détruise les âmes des akumas... Parce que je ne compte pas me gêner.
Je ne les avais jamais vue, ces âmes: je n'avais aucune preuve que ces rumeurs étaient vraies. C'était vraisemblablement une énième invention servant à justifier la haine contre les semi, pour pouvoir se sentir supérieur rien qu'en n'en étant pas. J'en avais entendu une tonne, de stupidités du genre: les semi sont tous des agents du Comte, les semi font semblant d'avoir des sentiments mais ne sont plus que des machines, les semi mangent les enfants...
 - N'hésite pas à rester sagement sur le côté, pour observer la puissance d'un exorciste de troisième génération. D'un type qui a eu le courage, lui, de prendre des risques, pour être capable de se battre.

Et je poussai la porte du cimetière, tous mes sens aux aguets...

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Mer 30 Sep - 14:09
Mon calvaire se voyait malheureusement prolongé. L'enquête avait été un fiasco total, pour lui comme pour moi. Pour relativiser, je me disais simplement que Dieu cherchait à tester ma foi et ma patience.

Dieu... Mon cul oui. Je ne croyais pas à toutes ces conneries. Je m'étais bien gardé de le montrer, pour un corbeau ce n'était pas spécialement bien vu... Mais quand on regardait l'état de la situation, qui pouvait croire qu'un quelconque dieu existait ?

Nous gagnions difficilement du terrain tandis que les akumas faisaient de plus en plus de victimes, aussi bien dans nos rangs que parmi des innocents dans les villes du monde entier... Et le peu de victoire que nous emportions étaient bien trop souvent payés au prix fort.

- Je vais au cimetière. Qui m'aime, me suive.

C'était de la provocation et il le savait très bien... Pas d'autres choix que de le suivre malheureusement.

- Tu m'as suivi, toi? Tu n'as pas compris le sous-entendu, quand j'ai parlé de ceux qui m'aimaient? Tsss... Veille à mourir avant de gaffer, et de me mettre des bâtons dans les roues. Ho, et j'espère que tu n'es pas un de ces sensibles qui refusent qu'on détruise les âmes des akumas... Parce que je ne compte pas me gêner.

Et il se croyait drôle ? Lui mettre des bâtons dans les roues ? Je pouvais lui retourner le compliment...

- N'hésite pas à rester sagement sur le côté, pour observer la puissance d'un exorciste de troisième génération. D'un type qui a eu le courage, lui, de prendre des risques, pour être capable de se battre.

Cette fois-ci, c'était la phrase de trop... Il pouvait me traiter de débutant, d'incompétent, mais de lâche ?! Qu était le lâche ici ?!! Celui qui s'était entraîné sans relâche toute sa vie pour lutter face un ennemi qu'il n'avait aucune chance de battre ou le faible qui avait sacrifié son humanité pour acquérir un peu de pouvoir ?! Je dégainais mes lames tandis qu'il ouvrait la porte du cimetière... À ce moment là, peu m'importait mes probabilités de victoire ou d'échec face à un monstre surhumain. Comme une bête enragée, je ne songeais qu'à frapper et à détruire...

Mais je ne le frapperais pas dans le dos. Exécutant une pirouette je passais devant lui me mettant en position.

- Cette fois-ci enfoiré tu as dépassé les bornes... Tu me traites de lâche ? Pour moi tu ne vaux pas mieux. Ta présence m'insupporte depuis un bon moment mais j'étais décidé à mettre ça de côté pour la réussite de la mission... Mais personne, et surtout pas un fils de chienne comme toi n'a le droit de me traiter de lâche. Réglons ça sur le champ !

Quelle que soit l'issue de ce combat, le rapport mentionnerait "tombé au combat" pour le perdant...

Spoiler:
 


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Dim 4 Oct - 14:04


Le cimetière des pestiférés



J'entrai dans le cimetière, et regardai autour de moi. La mission était claire: je devais inspecter les lieux. Et bien, inspectons...
Le cimetière était grand. La maladie qui y régnait n'était plus qu'un souvenir, car l'atmosphère n'avait rien de malsain, et aucune odeur inhabituelle  n'y régnait. Les tombes formaient de vagues lignes, indénombrables: la plupart se résumaient à une croix en bois, ou une grosse pierre vaguement taillée, triste imitation des classiques demi-cercle présents dans tous cimetières. La nature avait repris ses droits, donnant à l'endroit un aspect presque beau, avec ses lierres escaladant les tombes et ses fleurs ornant ces dernières. Un lieu maudit? Je n'y croyais pas un instant...

Je ne voyais pas de vêtements à terre, signe pourtant caractéristique d'une attaque akuma. Pas de traces de bataille non plus, mais cela, je n'en étais pas surpris: un humain normal ne pouvait combattre un de ces monstres... Juste se faire massacrer.

En vérité, presque rien n'indiquait que le cimetière fut le lieu de résidence d'un de ces démons. Juste un indice, mais de taille: de larges et profondes traces de griffes aux sommets des tombes, comme si un oiseau grand comme un aigle s'y était posé. J'allais inspecter ces sillons de plus près, quand mon... "Compagnon", bondit face à moi.
 - Cette fois-ci, enfoiré, tu as dépassé les bornes... Tu me traites de lâche ? Pour moi tu ne vaux pas mieux. Ta présence m'insupporte depuis un bon moment, mais j'étais décidé à mettre ça de côté pour la réussite de la mission... Mais personne, et surtout pas un fils de chienne comme toi, n'a le droit de me traiter de lâche. Réglons ça sur le champ !
Je jubilais. Quel crétin! Sa résolution de ne pas réagir n'avait décidément pas tenu longtemps. Quelques traits d'esprit, et le voilà qui explosait,  et voulait engager le combat.
J'étais tenté d'accepter le duel, mais cet idiot ne valait pas la peine que la mission se solde par un échec.
 - Excellente idée, petit, le raillai-je. Battons-nous ici, détruisons les indices, et épuisons-nous pour que l'ennemi n'ait plus qu'à nous cueillir. C'est à se demander qui est réellement complice des akumas, hein, gamin? Mais je serai bon prince, et mettrai cela sur le compte de ta stupidité. Après tout, tous les bons corbeaux sont devenus exorciste de troisième génération: rien d'étonnants à ce qu'il ne reste que les rebuts.
Puis, ignorant Peter -sans pour autant baisser ma garde-, je marchai vers une des tombes griffées, pour l'inspecter. Les sillons étaient profonds, témoins de la force de la chose... Bha. Ce n'était pas un simple akuma qui allait m'effrayer. Après tout, j'avais déjà combattu l'un de leur maître, un Noé, et m'en étais sorti.
Bien sûr, si l'abruti s'en mêlait, ce serait plus coton. Son saut avait dénoncé une indiscutable agilité, et son corps paraissait assez musclé, contrairement à sa cervelle. Je ne doutais pas de le vaincre en combat singulier, ni même accompagné d'un akuma, mais pas sans quelques blessures.

Que dire de plus sur les environs? Je ne voyais rien d'autre d'anormal, et c'était justement cela qui m'intriguait. Pourquoi prendre soin de ne laisser aucune trace, si c'était pour balafrer aussi visiblement les pierres?
Ce fut en voyant les récentes traces de pas, dans le cimetière même, que je compris: l'akuma abusait ses victimes avec son corps humain, pour les emmener quelque part. L'absence d'indices -vêtements, sang, traces de fuite-  ne s'expliquait non pas par une dissimulation par l'ennemi, mais parce qu'il n'y en avait jamais eu. Bref, si l'autre crétin n'avait pas hurlé que nous étions en mission, peut-être serait-il venu de lui-même jusqu'à nous...

Par contre, les traces de griffes n'étaient pas à négliger: elles prouvaient que l'akuma avait dépassé le niveau un. Autrement, il n'aurait pas de forme personnelle, et l'aspect habituel d'un niveau un ne permettait pas de laisser de tels sillons.
Ceci étant, il pouvait aussi s'agir d'un Noé. J'étais assez sceptique, imaginant mal l'un d'eux se cloîtrer dans un cimetière au lieu de profiter de ses pouvoirs maléfiques pour servir leur abjecte cause, mais je ne pouvais laisser cette éventualité de côté. Avec des timbrés pareils, impossible d'être sûr de quoi que ce soit...
D'un côté, j'espérais que non: j'avais fait match nul contre le dernier que j'avais affronté, alors, avec le corbeau qui voulait aussi ma peau... Je n'étais pas sûr de m'en sortir en un seul morceau. Mais, bien entendu, je croisais aussi secrètement les doigts pour que c'en soit un: frapper l'un d'eux était bien plus jouissif qu'aspirer une machine à tuer, dénuée de sentiments. Et surtout, à la fois plus utile, et plus glorieux. Nul doute que Central me considérerait définitivement comme une pièce maîtresse, avec une telle victoire.

Mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Il fallait suivre les traces. Seulement, je sentais encore l'abruti derrière moi qui bouillonnait. Je me tournai vers lui et, rassemblant toute ma patiente, je proposai, me voulant le plus diplomate possible -je n'excellais malheureusement pas dans le domaine:
 - Vu que tu es trop immature pour prendre sur toi, et trop stupide pour comprendre qu'un combat à mort ne servirait personne, voilà ce qu'on va faire: le premier qui réussit à blesser l'autre au visage devient le chef, et le perdant devra lui obéir en tout point. Sauf s'il lui demande de s'automutiler ou de se suicider, naturellement. Bien sûr, tu peux refuser, si tu as trop peur de te faire abîmer ton joli minois...


© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Lun 26 Oct - 16:29
- Vu que tu es trop immature pour prendre sur toi, et trop stupide pour comprendre qu'un combat à mort ne servirait personne, voilà ce qu'on va faire: le premier qui réussit à blesser l'autre au visage devient le chef, et le perdant devra lui obéir en tout point. Sauf s'il lui demande de s'automutiler ou de se suicider, naturellement. Bien sûr, tu peux refuser, si tu as trop peur de te faire abîmer ton joli minois...

Stupide et immature ? C'était vraiment la meilleure ! Qui se comportait comme un sale gosse depuis la début la mission ?!

- Soucis toi plutôt du tiens...

Il avait posé ses conditions, je n'avais pas besoin de plus. Sans autre prérogative, je passais à l'attaque armé de mes lames. J'avais songé à user de la magie au départ mais j'avais rapidement abandonnée l'idée, ne souhaitant pas gaspiller mes ressources pour un combat aussi inutile.

Malgré la vitesse de mon attaque, il ne tarda pas à se mettre en garde... Il me tardait de lui effacer son air suffisant du visage.

Il réussit à esquiver mon premier assaut mais je ne lui laissai pas le temps de riposter. À peine retombé sur mes pied, je fis volte-face et enchaînais directement avec une autre attaque, dirigée en plein sur sa joue gauche. Cette fois-ci c'était la bonne...

Une fraction de seconde dut s'écouler tandis que je finissais mon attaque ? Mon coup avait-il porté. Je n'eus pas le temps de vérifier, trop alarmé par une sensation désagréable... Un léger picotement sur le côté du visage. Se pouvait-il que ...?

Malheureusement un rapide examen confirma mes doutes... Il avait bel et bien réussis à me blesser.

Comment avait-il fait ? Je ne l'avais même pas vu bouger ?

Mais la blessure étaient bien bénigne à côté de ce qui m'attendait... Plus que jamais ces railleries reprendraient de plus belle et je ne pourrai rien y faire cette fois-ci.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Mar 3 Nov - 14:25


Le cimetière des pestiférés



Il accepta le défi. Bien... J'allais pouvoir lui montrer la stupidité de ses paroles, et la faiblesse de son corps, qui n'avait décidément rien à envier à celle de son esprit...

Il bondit soudain, lames au clair. Cette première attaque me surpris. Enfin... Me consterna.
Qu'espérait-il? J'avais subi la même formation que lui; j'avais plus d'expérience que lui; et, enfin, j'avais amélioré mes capacités grâce aux cellules d'Alma. Bien sûr, j'aurais été le premier à le mépriser s'il avait évité l'affrontement pour ces raisons, mais... Une attaque frontale? Sans préparation, sans même essayer la magie avant? Suicidaire. Et j'allais le lui faire comprendre...

Certes, il était plus rapide et souple que moi, qui comptais principalement sur ma force, mais tout corbeau digne de ce nom se devait d'avoir un minimum d'agilité. Ainsi, son premier coup, plus qu'évident, ne fut pas difficile à éviter.
S'ensuivit une pirouette digne d'un artiste de cirque, et sa jambe fila vers mon visage. L'acrobatie signa sa perte: je n'eus plu qu'à lever mon bras gauche pour bloquer sa jambe, et laisser ma droite enseigner au gamin sa médiocrité.
Quoique... Ferais-je bien d'y mettre toute ma force? Tant qu'à avoir un serviteur, autant qu'il soit en état de fonctionner...
Je me contentai de lui toucher le visage avec le poing, en susurrant d'un air narquois:
 - Perdu
Je m'écartai de quelques pas -cette proximité suffisait à m'écœurer-, et conclus:
 - Bien. Tu peux m'appeler "chef", larbin. Et ne me remercie pas de ne pas avoir mis de force dans mon coup: je ne voulais pas avoir la mort d'un mioche sur la conscience.
Devais-je en dire plus? Non. Au vu de ses traits crispés, il n'y avait plus besoin d'enfoncer le couteau dans la plaie de son égo: il y était déjà jusqu'au manche...
A la place, je me refocalisai sur la mission. L'akuma -ou, en tout cas, l'ennemi, quel qu'il soit- nous attendait, au bout de ces traces de pas. Plus de temps à perdre avec le gosse au sabre.
 - On y va, larbin. Contente-toi de me suivre en silence, et tout sera pour le mieux.
Et je me mis en route.

La piste menait au cœur du cimetière. Là, une petite bâtisse de la taille d'une chapelle, toute noire et superbement décorée, dominait les misérables croix de bois attribués aux malades décédés. Etrange... Quel être assez riche pour s'offrir un tel tombeau finirait dans un cimetière aussi minable, enterré dans le même sol que des pestiférés? Peut-être ce lieu renfermait-il quelque mystère, encore inconnu. Ce ne serait pas si surprenant: difficile d'imaginer un meilleur endroit pour cacher quelque chose qu'un lieu souillé par la peste, où nul n'oserait se rendre.

La théorie la plus plausible qui me venait en tête était, bien entendu, le Comte. Sans doute était-ce une base ennemie, abandonnée... Ou non. Le seul moyen de le savoir, c'était d'y entrer. Mais qui?
Je pouvais envoyer le corbac en éclaireur. Il était là pour cela, non? D'un autre côté, je craignais, s'il y avait réellement des adversaires à l'intérieur, que cet incapable nous fasse perdre l'effet de surprise. Il semblait fait pour les maladresses et les stupidités...
Soit. J'ouvrirai la marche.
 - On rentre. Suis-moi: tu couvriras mes arrières. C'est un rôle assez simple, même toi peut y arriver: il te suffira de hurler de douleur, quand l'ennemi te tombera dessus.
J'ouvris la porte, et fis un pas à l'intérieur. L'obscurité ne me permettait pas de voir quoi que ce soit: seul l'écho de mon pas me permit de comprendre qu'il y avait un escalier, quelques mètres devant moi, qui s'enfonçait dans les entrailles de la Terre...

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Dim 5 Juin - 10:58


Le cimetière des pestiférés



Je n'eus pas le temps de descendre ne fut-ce qu'une marche... Tout alla très vite. Trop vite.
Une lueur apparu soudain, filant vers moi; par réflexe, j'évitai, en me plaquant contre le mur.
 - ATTENTION! Hurlai-je, quand la raison remplaça les réflexes
Mais trop tard. Là où se tenait mon larbin, dans l'embrasure de la porte, il n'y avait plus rien.
Bon sang! Il devait avoir été emporté par l'élan de ce "truc" -un akuma, sans doute. Incapable...
Au moins, il n'y avait pas ces vêtements. Il n'était pas mort...

Je sortis en trombe, et voulu les rattraper, mais... un épais brouillard venait de se lever. Ou, plutôt, avait été créé, confirmant mes doutes: c'était une de ces machines à tuer. Et maintenant? Je n'y voyais pas à plus d'une paire de mètres, et l'ennemi pouvait se tapir n'importe où.
Un bruit attira mon attention. Une lutte! Ce devait être eux!
A l'aveuglette, je me rapprochai de l'endroit, d'une démarche étrange, pressée et prudente à la fois: Le sol était jonché de tombes et de débris, et si je tombais, je serais trop vulnérable. Vite... Il suffisait que je voie cet akuma, pour l'aspirer! Enfin... Mon compagnon semblait pouvoir se débrouiller. S'il n'avait pas fait le poids contre moi, il avait malgré tout prouvé un certain talent. Je ne devrais pas m'inquiéter...

Au fur et à mesure que je m'approchais, le brouillard se dissipait. Et, enfin, je pus voir les deux combattants. L'akuma était... Etrange. On eut qu'un de ces fantômes de roman venait de prendre vie: c'était comme s'il n'y avait qu'un large habit noir flottant dans l'air, armé d'une lanterne et d'une capuche. Un spectre...
Mais ce n'était qu'une illusion. Il était composé de matière noire, comme tous les autres. Et il ne me restait plus qu'à le détruire. Je ne pus m'empêcher de narguer le corbeau:
 - C'est le moment, petit: admire la puissance d'un véritable exorciste de troisième gén-
Ma voix mourut dans ma gorge. Mon compagnon se couvrit d'étoiles...
Et disparut.

Je restai pétrifié, sous le choc. Merde... MERDE!
J'activai mon bras, et détruisis le spectre en un instant. Je le regrettai presque: j'aurais dû me défouler dessus avant...

Fait chier. Ce type m'insupportait, je rêvais de lui mettre une bonne torgnole... Mais je détestais voir mourir l'un des nôtres. Ce n'était pas le premier décès auquel j'étais confronté; mais jamais je ne m'y ferai...
Je jetai un œil à ses vêtements, et tous pendentifs et ornements. Devais-je les ramener à Central? Ce serait inutile: il ne devait pas avoir de famille, s'il était corbeau. Et même si Central savait qu'il avait des amis, ils ne prendraient pas la peine de leurs transmettre ces ultimes souvenirs.
Faute de corps, j'enterrerai cela, alors...
Je creusai une large fosse, et déposai le tas de cendre et de biens dans la tombe. Je trouvai une roche assez grande, et l'utilisai en pierre tombale. Dessus, je ne gravai qu'une chose: "Peter".
C'était tout ce que je savais sur lui...

Je me recueillis un moment, priant pour son Salut.
Puis je repartis de l'endroit, amer. Si je m'étais dépêché un peu plus... S'il avait combattu un peu mieux...
Et ce fut la tête pleine de regrets, que je fis le chemin du retour.

© Halloween





RP fini, du coup. Le double post, c'est mal, je sais


Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):



Les cadeaux des gens beaux ♥:
 



‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


AVATAR PAR MAMA SOFIA ♥

Rhian explose en #ff3300
▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Le Sale Boulot [Mission avec Célania, Ayden, Kebab] VIII
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] IV

Rang C.
1325 sur 1500 pour le B.
3/6 conditions remplies (4?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Lun 11 Juil - 22:27
Mission partiellement accomplie !
Après lecture de la quête, le staff a décidé de ne pas accorder tous les points. En effet, une enquête plus approfondie aurait été favorable.
Pour autant, l'akuma ayant été tué, la mission n'est pas considérée comme un echec. Vous gagnez donc 20 points sur les 50 mis en jeu.



Merci Malcolm pour cette signature monstrueusement magnifique.
Spoiler:
 
Le Faiseur ★

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener le Monde à sa perte
Aime:
N'aime pas: avatar
A. Comte MillénaireLe Faiseur ★



« Un bon exorciste est
un exorciste mort. ♥ »


« Il était une fois...
La Fin du Monde. Merveilleuse
histoire, n'est-ce pas ? ♪ »



Adam marche sur le Monde en purple.

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 236 ▐ Autres Comptes : Compte administratif
Masculin
▐ RPG Age : 7000 ans
▐ Personnalité : A votre avis, quel genre de personne peut-on être lorsque l'on souhaite l’éradication de l'espèce humaine depuis plus de 7000 ans ?
▐ Parcours RP : ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgraymanheart.forumactif.com
Re: [Quête] Le cimetière des pestiférés
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Le cimetière des pestiférés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cimetière de Montfort l'Amaury (*) (-->gal ph membres)
» Cimetière de MORETTE
» Cimetière du Dieweg
» Cimetière de Bogny sur Meuse (08)
» cimetière français de Buzy-Darmont

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: