Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Rainy day [P.V Eugénie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rainy day [P.V Eugénie]
Lun 14 Sep - 17:49
Selon l’expression consacrée, et qu’Ilias avait été amusé de découvrir en arrivant en France, il pleuvait « comme vache qui pisse » sur les toits de Paris. Sauf que celui qui allait devenir l’apprenti bookman du nom de Milo devait bien l’admettre, aujourd’hui cette formule n’avait rien de drôle.

En fait, le temps était tout bonnement exécrable.

Il faut dire que notre égyptien venait d’arriver sur Paris après un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers la campagne française qui séparait la capitale des côtes bretonnes où il s’était séparé d’Elliot. Il avait faim, il avait froid et il était aussi trempé qu’une vieille soupe. Sans parler qu’à marcher comme ça sous la pluie, il avait choppé un rhume. Oui un rhume alors que le mois de juillet venait de commencer !

Il n’y avait pas à dire, c’est dans ces moment-là que l’Égypte lui manquait. Au moins là-bas, il faisait chaud. Et puis l’orphelin aurait pu facilement se trouver une cachette où se reposer. Alors que là, dans cette ville immense et inconnue, le petit caïd ne savait pas par où commencer pour se dénicher un toit digne de ce nom.

C’est ainsi que la mort dans l’âme, il errait à travers les petits faubourgs bourgeois de la ville lumière, éternuant à qui mieux mieux et se mouchant sur son bras.

Mais soudain, la chance lui sourit enfin ! Il venait de s’apercevoir qu’une des maisons avait la fenêtre de son grenier ouverte. Et en plus, un arbre possédait des branches assez proches de la toiture pour que le gamin puisse espérer y grimper et atteindre cet havre tombait du ciel qui lui tendait les bras.

Ni une , ni deux , voici notre petit alexandrin à tresse qui se lance dans une séance d’escalade digne d’un petit chimpanzé. Le voici qui progresse le long du tronc. Puis, il s’accroche de rameau en branchage. S’approche de son objectif… prend son élan… bondit… Argh !!! les tuiles sont plus glissantes qu’il ne l’aurait cru. Ses bras battent un peu l’air. Va-t-il tomber ? Non ! Il arrive à retrouver son équilibre… ouf c’est bon. Mais c’est pas passé loin. Plus que quelques mètres… et voici notre héros, victorieux des éléments qui rentre tel un prince dans son nouveau sanctuaire… sauf qu’à sa grande surprise… il n’y ait pas seul.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Rainy day [P.V Eugénie]
Mer 16 Sep - 14:35
Quelle horrible journée. Il pleut à verse dehors. Et comme à chaque fois qu'il pleut, mes articulations me font horriblement mal. Autant dire que ce mardi va être long, très long. Mais peut importe, je ne me souviens pas avoir de choses de prévues. Alors j'ai tout mon temps. Je me lève doucement, m'habille en grimaçant un peu et descends les escaliers jusque la cuisine. Sagamore me jette un regard impatient, presque moqueur.

«  Je ne te permets pas. Toi non plus, tu n'es plus tout jeune. »

Comme pour me répondre, il lèche sa patte et la passe derrière son oreille. Je prends ça pour un oui et lui fait signe de me suivre.
Le petit déjeuner se passe tranquillement. On entend la pluie tomber dehors. Quelques rafales de vent menacent même d'ouvrir mes fenêtres. Mais je ne m'en fais pas. Ce long combat a commencé il y a bien longtemps, et la maison a toujours tenu bon. Je souris, le regard dans le vide, perdue dans mes souvenirs. La pendule sonne, me rappelant à l'ordre.
Je commence à tourner chez moi, toujours à petits pas, râlant de temps en temps. La prochaine fois que l'Ordre noir vient me rendre visite, il faut absolument que je leur demande de me faire une potion ou un onguent, qui sait, pour ce genre de désagréments. Une telle organisation doit bien avoir ça quelque part. Et j'imagine qu'ils me doivent au moins ça !

Sans savoir pourquoi, je n'arrive à rien aujourd'hui. Je n'ai pas d'entrain à cuisiner, et je n'attends personne. Le ménage est déjà fait, et j'ai fermé le magasin durant quelques jours pour permettre aux employés de prendre des vacances. Pour une fois, et ce depuis longtemps, je maudis ma vieillesse et ma solitude. Jeune fille, j'adorais aller courir sous la pluie, peut importe si je rentrais trempée ou non. Mais maintenant, c'est impossible. Et à part le vieux chat, je n'ai personne à qui parler.
Puisque c'est comme ça, je vais lire pour passer le temps. Je dois avoir encore un ou deux livres non lus en haut, dans le grenier. C'est l'occasion aussi de prendre une couverture. Je les ai toutes montées avec la chaleur de l'été qui arrive, mais j'ai comme un petit regret.
Je lève les yeux vers les escaliers et soupire.

«  Nous revoilà face à face mon vieil ennemi ».

Et c'est parti pour l’ascension. Arrivée sur le palier, je souffle un coup avant de reprendre mon périple. Il va falloir que je pense à laisser plus de choses en bas, quitte à ce que ce soit en désordre. Tout ça n'est plus de mon âge.
La porte du grenier se fait réticente à ouvrir, ce qui n'est pas de bonne augure. J'ai dû laisser la persienne ouverte ! J'appuie de toute mes forces, et le bois finit par céder. Je m’apprête à me précipiter – à vitesse de vieille dame, évidement –  pour fermer cette maudite fenêtre mais je m'arrête nette dans mon élan.
Un petit garçon est là, et il me fixe. Il a une drôle d'allure, et des habits qui ne viennent pas d'ici. D'ailleurs, il doit mourir de froid dans cette tenue. Et vu la flaque au sol, j'imagine qu'il est trempée jusqu'aux os. Je lui souris et part dans un coin, fouiller dans une grande armoire.

«  Bonjour jeune homme. Tu peux fermer la fenêtre s'il te plaît ? Mais où les ai-je mis. Je suis certaine de les avoir gardés pourtant.. Ah, les voilà ! »

Je lui tends des habits appartenant autre fois à Charles. Je ne les ai jamais jetés, impossible de m'en séparer.

«  Mets ça, tu auras plus chaud. »

Je lui souris pour le rassurer. Mais il n'a pas l'air du tout effrayé. Je dirais même qu'il est plutôt à l'aise pour un enfant perdu chez une inconnue.

«  Ça te dirait un bon chocolat chaud ? »
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Moon♥️

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 108 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rainy day [P.V Eugénie]
Jeu 17 Sep - 16:01
Mille pétards de bois !

Devant l’enfant trempé se tient une petite mamie. Voutée, cabossée, ridée jusqu’aux coins des yeux, cette grand-mère avait tout de la fée carabosse.

Dans sa tête, le gamin déduisit que cette vieille rombière devait être la propriétaire des lieux et qu’elle allait sans doute crier et hurler pour appeler la police. Que devait-il faire ? Il n’allait quand même pas lui sauter dessus ? Ça ne se faisait pas de s’en prendre aux personnes âgées… et pourtant Ilias n’avait aucune envie de retourner sous la pluie.

Mais à sa grande surprise, loin de crier, la petite mémé se dirigea de sa démarche de trotte menue vers l’armoire en lui demandant juste :
«  Bonjour jeune homme. Tu peux fermer la fenêtre s'il te plaît ? Mais où les ai-je mis. Je suis certaine de les avoir gardés pourtant.. Ah, les voilà ! »

Scié de stupéfaction, l’alexandrin s’exécuta sans un mot. Il ferma la lucarne qui grinça un petit peu. Oula ! Il allait falloir rajouter un peu d’huile. Le chenapan força un peu jusqu’à que les huisseries s’emboitent.
Quand il se retourna, la vieille lui tendait de jolis vêtements tout secs.
«  Mets ça, tu auras plus chaud. Ça te dirait un bon chocolat chaud ? »

Ne croyant pas sa chance, l’enfant lui sourit et pris les vêtements de bon cœur avant d’ensuite lui répondre dans un français encore tinté d’accent d’Égypte:
«  Oh oui ! Merci beaucoup Grand-maman, il fait un temps épouvantable... »

Puis il grattouilla sa tignasse outremer de sa main libre. D'un air contrit en regardant la flaque d’eau qui s’agrandissait à ses pieds, le garçonnet demanda :
« C’est d’ailleurs pour cela que je suis rentré chez toi. Désolé d’avoir tout sali. Tu as une serpillère ? Je vais te nettoyer ça. »

Le bambin regardait avec curiosité l’endroit où il avait atterri, cherchant des yeux de quoi éponger le sol et se sécher lui-même afin de ne pas mouiller la belle tenue. Mais soudain il se figea. Un sifflement admiratif lui échappa. Oubliant tout, il se dirigea vers les étagères recouvertes de livre qui recouvraient un des murs de la pièce :

«  Ouah grand-maman ! Tu as là une sacrée collection ! »

Il se tourna vers la grand-mère les yeux brillants :
« Je peux regarder ? Ils sont tous à… AtcHIIIIII ! »

Un éternuement monstrueux le coupa dans ses questions.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Rainy day [P.V Eugénie]
Dim 8 Nov - 12:57

«  Oh oui ! Merci beaucoup Grand-maman, il fait un temps épouvantable... »

Je ris en l'écoutant me parler. Loin de moi l'envie de me moquer. Sa voix est jolie, et son accent étranger très mignon aussi. Mais me faire appeler Grand-maman est étrange. Je ne suis pas aussi vieille, non ? Grand-maman. On dirait les vieilles mamies dans les contes de fée. Non, non, il va falloir changer tout ça.
Je le vois chercher quelques choses des yeux, et devine qu'il veut un chiffon pour le sol. Je secoue la main et le rassure.

«  Laisse tout ça pour l'instant, ce n'est pas grave. Je m'en occuperai quand il fera beau. »

J'ai à peine le temps de finir ma phrase que l'enfant se précipite vers ma bibliothèque. Je le suis à mon rythme, jalousant sa jeunesse. Elle me paraît bien loin, cette époque où je débordais d'une telle énergie.

«  Ouah grand-maman ! Tu as là une sacrée collection !
Merci jeune homme. »

Non décidément, Grand-maman, ce n'est pas fait pour moi. Un éternuement à réveiller les morts me surprend un peu, et je tourne un regard étonné vers le petit étranger. Et bien, en voilà du bruit pour une si petite personne. J'attrape la couverture que je laisse traîner sur mon fauteuil et la pose sur ses épaules. Je crois qu'un bon bain chaud serait de rigueur.

«  Ils sont tous à moi, oui. A mon âge, j'ai eu le temps d'en lire beaucoup tu sais. »

Je ris doucement, me souvenant de toutes ces heures passées dans mon fauteuil. Il m'arrivait même de m'endormir là, alors que les enfants me cherchaient partout. Je me tourne vers l'enfant et lui indique les livres.

«  Si tu veux en prendre un, tu peux. Mais on verra ça en temps voulu, tu ne penses pas ? »

Les garder, à mon âge,  ne me sert à rien. Je préfère les offrir et les partager. C'est la plus belle vie pour un livre, non ? Je commence à partir vers la porte, et fais signe au petit de me suivre. J'attends qu'il soit passé pour fermer la porte derrière lui. La vilaine résiste un peu, et je râle en maugréant. Je finis par la fermer totalement, et lui fais les gros yeux, les mains sur les hanches.

«  Et bien, en voilà des manières ».

Je souris à l'enfant, et lui désigne les escaliers. Je m'engage derrière lui, faisant attention à ne pas tomber. Non, décidément, il va falloir que je commence à condamner l'étage. Dommage, c'est pourtant la partie de la maison que j'aime le plus. Mais il faut savoir vivre avec son âge.

Arrivée en bas, je me dirige vers la cuisine et commence à fouiller dans mes placards. J'en sors tout ce qu'il me faut, et me mets à la tâche. Le petit garçon est là, à mes côtés.

«  Au fait jeune homme. »

Je le fixe et lui fais les gros yeux.

«  Ne m'appelle plus jamais Grand-maman. Je ne suis pas aussi vieille voyons. »

Je lui fais un sourire chaleureux, pour lui montrer que je ne suis pas aussi sérieuse que ça – même si, ça me tient à cœur cette histoire.

«  Je m'appelle Eugénie. Et mes petits enfants m'appellent Mamie Lou. Et toi ? »


Spoiler:
 
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Moon♥️

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 108 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rainy day [P.V Eugénie]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rainy day [P.V Eugénie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Clip) RAINY DAYS - One Way ft Junsu (2PM).
» Médaille de Napoléon III et d'Eugénie
» La petite Eugénie
» Rainy Day Parade (RDP) // SBL
» Lettre du roi de Prusse Guillaume Ier à L'impératrice Eugénie

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: