Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Jouer avec les ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jouer avec les ombres
Lun 28 Sep - 17:17
enfant perdue
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva



Cristal ne savait même pas vraiment où elle allait. Complètement perdue, la fillette errait dans les rues inconnues, sans but. Pour l'instant, elle semblait être en sécurité. Et c'est tout ce qui lui importait.
A nouveau, une vague de colère l'envahit en repensant à la personne qui l'avait mise dans cette situation. Si seulement elle n'avait pas rencontré cette foutue exorciste, elle serait sans doute encore en train de gambader quelque part en Amérique.
Comment tout cela avait-il pu arriver? Avait-elle manqué de prudence, pour que son identité de partisan du Comte soit révélée? Non, tout ça, c'était à cause de cete femme. Rien que d'y penser, l'orpheline avait envie de frapper quelque chose.

Alors Cristal avait décidé de fuir l'Amérique. La demoiselle avait laissé Raquel et les autres orphelins Gomez derrière elle. Ils devaient de toute façon rentrer à Tolède. Il était hors de question de fuir avec eux, ils ne feraient que la ralentir. Eux au moins ne s'étaient pas fait repérés. Après tout, ils n'avaient toujours été que ses acolytes.
Malgré toutes les difficultés, Cristal essayait tant bien que mal de garder contact avec ses camarades par courrier. Eux de leur côté essayaient de chercher une solution et ne devraient pas tarder à embarquer pour rejoindre leur petite "chef". Après tout ce qu'elle avait fait, ils lui devaient bien ça.
Et maintenant, la voila revenue en Europe, et à Sofia plus précisément. Ne pensant qu'à fuir, la blondinette n'avait pas de chemin bien précis en tête. Tant qu'elle pouvait se sentir en sécurité, ça lui allait.

Voila comment la jeune espagnole avait atteri dans un pays qui lui était totalement inconnu, si loin de sa terre natale. Elle ne connaissait même pas la langue d'ici, et n'arrivait pas à se repérer. Bordel.
La jeune fille était complètement épuisée. Cela faisait plusieurs jours qu'elle voyageait, toujours sur ses gardes. Pas un seul instant elle n'avait pensé à se reposer. Et maintenant, elle était exténuée.
S'éloignant de la rue principale, Cristal finit par atterir dans une petite ruelle calme, qui semblait isolée. Son regard rouge sang balaya les environs, s'assurant qu'elle n'était pas suivie, puis elle s'y engagea. Et finalement, la blonde finit par s'écrouler à terre, dos au mur.
Enfin, toute la fatigue accumulée pendant tout ce temps l'écrasa d'un coup. Vaincue, Cristal ne pu rester debout plus longtemps, et elle ferma les yeux, rêvant à une réalité meilleure.


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Lun 5 Oct - 16:23
Voilà qu’une nouvelle journée débutait. C’était étonnant comme aujourd’hui Yuliya se sentait plutôt bien. Il n’y avait guère de symptômes, et elle était de bonne humeur, évidemment. Il y avait des jours où elle avait l’impression d’être libérée de ce poids maladif. La Bulgare aurait volontiers sauté à maintes reprises dans les champs de fleurs, mais comme toutes adolescentes « non-handicapées » elle devait se retrouver à l’école pour la journée. Et cette pensée atteignit un peu sa bonne humeur, sans trop la réduire à néant. S’il avait bien une chose qui pouvait anéantir son moral ; c’était la perte de son père adoptif. Aucuns doutes là-dessus, si ce médecin partait : elle aussi. D’ailleurs, comme chaque début de matinée, avant les cours, il lui appliqua quelques soins pour soulager davantage – ou sur la durée – les symptômes pour la journée. Il l’embrassa sur le front, et la jeune fille partit à l’école ; sur un pas lent. Elle prenait toujours quelques minutes d’avance, par sécurité. De plus, elle usait de raccourcis, mettant toutes les chances de son côté pour arriver à l’heure.

Cela aurait pu être le cas. Si seulement, elle n’avait pas coupé par cette ruelle. Cela aurait pu être le cas, si seulement elle n’avait pas eu d’imprévu. Et quel imprévu ! Au début de son chemin, tout allait pour le mieux, il n’y avait aucune embûche sur son chemin. Pas d’imprévu, rien. Pas de personnes hors de contrôle, ni même de routiers impolis, et insolents. Tout allait pour le mieux jusqu’à ce qu’elle s’engage dans cette ruelle sombre ; qu’elle évitait d’habitude ! C’était comme si une force supérieure l’avait destinée à croiser cette personne. Une malédiction cela fut !

Lorsqu’elle pénétra dans la ruelle, Yuliya vit une ombre sur le sol, couchée, mal en point. Tout d’abord, elle ne tilta pas plus que quelqu’un d’autre ; ce ne fut que lorsqu’elle se trouva à sa hauteur qu’elle comprit ; la jeune fille – une cadette – était visiblement inconsciente. La Bulgare se stoppa face à elle, et s’accroupit ; laissant son sac de côté. Ayant un père médecin, son reflexe fut de saisir son poult ; il y en avait un ! Ouf ! Elle n’était pas morte.

Timidement alors ; Yuliya l’appela. « Mademoiselle ? Mademoiselle ! » Mais cette dernière ne répondait pas. Dormait-elle ? Etait-elle inconsciente ? Yuliya n’en savait rien ; ce cas lui posait une colle ! Tout doucement alors, l’écolière poussa la jeune fille pour la réveiller. Elle finit par la secouer un peu plus fort ; « Réveillez-vous, bon sang… » S’énerva-t-elle sous la panique qui saisissait son être.

Si cela continuait, elle finirait par manquer d’oxygène. Il fallait qu’elle aussi se calme, sinon, elle ne pourrait pas s’occuper de cette jeune fille.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Sam 10 Oct - 19:24
Dangereuse inconnue ?
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva


Exténuée, Cristal avait fini par tomber de fatigue. Elle qui, il y a quelques jours encore, se dressait toujours bien droit, ne cillait jamais devant personne, et dirigeait même son petit groupe de brooker, à la voir maintenant, on aurait du mal à y croire. Cette enfant perdue, une fière voleuse ? Vraiment, elle était tombée de bien haut.
Et maintenant, la petite teigne se trouvait bien loin de tout ça, ayant perdu tous ses repères, allongée par terre dans cette petite ruelle sombre. Il était loin, ce temps où la gamine se faufilait partout habilement, raillant les malheureux qui avaient eu la malchance d'avoir croisé la main rapide et chapardeuse de l'orpheline aux yeux de sang. Elle qui était fière de son "honneur", elle avait vraiment perdu de sa superbe.

Il était évident que quelqu'un finirait par apercevoir cette fillette allongée par terre, au bout d'un moment. Et cette personne n'était autre qu'une adolescente un peu plus âgée qu'elle.
Plongée dans l'inconscience, il fallut un long moment à la demoiselle pour revenir à elle. Elle qui était si alerte et sur ses gardes d'habitude, cette fois sa raison l'avait emporté sur sa volonté, et ses yeux restaient bien fermés.
Sauf que la personne qui essayait de la réveiller ne voulait décidément pas la laisser tranquille. Finalement, Cristal finit par ressentir des secousses, et entendit une voix inconne l'appeler.

-Mademoiselle ? Mademoiselle ! Réveillez-vous, bon sang…

Ses paupières s'agitèrent. La fillette avait du mal à se tirer de son lourd sommeil. Mais finalement, les efforts de l'inconnue allaient payer.

Cristal finit par ouvrir complètement les yeux, bien qu'elle n'était pas tout à fait réveillée. Papillonnant des yeux, comme si elle venait de sortir d'un long sommeil -alors qu'elle ne s'était endormie que quelques minutes- l'orpheline regarda lentement autour d'elle, reprenant lentement conscience de ce qui lui était arrivé. Mais ce furent ces yeux gris qui la fixaient qui lui rafraichirent la mémoire.
D'un coup, le demoiselle se rappela immédiatement de toute sa situation. Les yeux grands ouverts cette fois ci, elle repoussa violemment la main de l'inconnue qui l'avait réveillée. Les sourcils froncés, tel un animal sauvage, Cristal étudiait la fille qui se trouvait agenouillée devant elle.

-Qui est tu !? Qu'est ce que tu me veux ?

Une simple question, dans laquelle on pouvait entendre le désespoir de la petite fille. Car cette dernière craignait encore qu'on ne l'ait poursuivie jusqu'ici.
Cristal dévisagea rapidement la bulgare. La jeune inconnue elle même ne semblait pas être sous son meilleur jour. Elle avait un teint maladif et était bien maigre. Mais surtout, Cristal vit qu'elle ne portait aucun uniforme inquiétant, qu'elle n'arborait aucun rosaire sur son torse. Déjà une chose de rassurante.
Malgré tout, il ne fallait pas baisser sa garde, ça, Cristal l'avait bien appris. De toute façon, aussi faible qu'elle en avait l'air, Cristal ne devrait pas avoir beaucoup de mal à se débarrasser de cette adolescente.
Mais pour l'instant, Cristal restait dos contre le mur, ne quittant pas la fille aux cheveux bleus des yeux, tendue et les poings serrés.



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Lun 12 Oct - 16:20
Rien ne semblait la réveiller. NI sa voix, ni ses gestes. Rien. Etait-elle morte ? Que se passait-il ? Yuliya n’était pas fille de médecin à proprement parlé ! Elle n’était que la fille adoptive d’un de ces hommes. Soudainement, faisant sursauter la Bulgare, la jeune fille blonde reprit ses esprits ; en panique. « Qui es-tu ?!  Qu’est-ce que tu me veux ? » Visiblement, elle ne l’avait pas vu venir ; être secourue, tout ça. C’était bien étrange. Allô, t’es tombée dans les pommes ! Yuliya soupira. Et se recula. L’écolière s’assit. Elle allait se reposer un peu et aller à l’école ; pour le retard, elle improviserait. Ils la savaient malade ; alors tout se simplifiait à ce moment-là. Elle n’aimait pas en jouer ; mais que pouvait-elle dire ? Jamais ils ne la croiraient si elle racontait la vérité.

« Je t’ai trouvée inconsciente dans cette même ruelle ; j’ai simplement voulu te réveiller. » Expliqua-t-elle tout simplement. « J’ai cru que tu étais morte. » Avoua-t-elle avec franchise. Et sans retenue. Si elle croyait qu’elle l’impressionnerait avec ses yeux rouges ! Yuliya n’avait peur de rien. Maintenant qu’elle la regardait en détails, l’écolière remarqua ses cheveux blonds, longs d’une rare beauté et son regard agressif, vif, rouge animal, rouge sang. Mais sa petite taille et son air enfantin ne la rendait absolument pas crédible ; elle avait l’air d’un petit ange déguisé en démon. Contrairement à elle, qui semblait fatiguée, avec ses cernes, et malade avec sa peau pâle. Mais qu’y pouvait-elle ? La mucoviscidose n’était pas un rhume ! Son petit corps frêle renvoyait une image d’elle fragile, et elle savait parfaitement qu’elle donnait l’impression d’être facilement manipulable et naïve.

L’écolière était pourtant forte. Et réfléchie. Elle n’avait pas pour habitude de croire directement les dires des autres ; elle ne faisait pas facilement confiance et elle croyait en elle. Chaque jour, Yuliya se battait contre cette maladie qui l’emporterait bien plus tôt que les autres. Il était hors de question qu’elle se laisse abattre et gâche sa vie. Yuliya était décidée à en profiter. De plus, elle ne connaissait pas ses parents, et avait été adoptée par un médecin ! Son médecin, qui plus est. Elle était à plaindre, et elle amènerait la pitié sur elle si elle se laissait faire, abattre et montrerait ses faiblesses. Cependant, pour elle, ce n’était pas ça la vie.

« Qu’est-ce qu’il t’est arrivé pour que tu en arrives là ? » Etait-elle malade ? Enfin, Yuliya ne voulait pas être intrusive. Et puis cette jeune fille ne paraissait pas en forme. « T’as une tête de fantôme, on dirait que t’as pas dormi depuis des jours. » La franchise n’était pas toujours une qualité… Mais la jeune fille ne pouvait pas s’empêcher de lui demander. De lui poser des questions ; elle avait envie de comprendre ; elle avait envie d’apprendre en médecine. Son « père » ne lui accordait aucun savoir sous prétexte qu’elle n’était pas en mesure de pouvoir tout comprendre. Venant d’une gamine plus jeune qu’elle, ça irait, n’est-ce pas ?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Dim 18 Oct - 10:43
une langue bien pendue
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva



Bien réveillée et alerte cette fois, Cristal fixait toujours la jeune inconnue. Sa méfiance naturelle reprenait le dessus, et la fillette se tenait dos au mur, tendue. Bien que la jeune fille qui lui faisait face ait l'air d'une civile tout à fait normale, Cristal ne se détendait pas pour autant. Elle ne voulait plus baisser sa garde. Cela lui avait coûté trop cher.

-Je t’ai trouvée inconsciente dans cette même ruelle ; j’ai simplement voulu te réveiller.

A ces mots, le visage de la blondinette s'empourpra sous la honte. Cette fille voulait dire qu'elle l'avait trouvée évanouie ?
L'espagnole fronça les sourcils, essayant de se rappeler ce qu'il s'était passé. Elle se souvenait avoir emprunté cette petite ruelle, puis s'être assise pour se reposer un peu... Mais visiblement, elle s'était complètement effondrée.
Forcément, en voyant une enfant ainsi, quelqu'un allait finir pas la prendre en pitié. Et pour couronner le tout, elle était tombée sur une gamine à peine plus âgée qu'elle. C'était vraiment pitoyable...
Mais la petite teigne n'avait besoin de la pitié de personne. Elle qui ne jurait que par sa fierté, elle en avait pris un sacré coup.

-J’ai cru que tu étais morte.

D'abord étonnée, Cristal passa bien vite à la colère. Morte ? Etait-elle vraiment dans un état aussi piteux ?
Ah non, cette fille devait simplement se moquer d'elle. Eh bien, elle n'avait pas intérêt à se frotter à la petite peste, ou elle lui ferait bien montrer ce qu'une "mourante" était capable de faire !
Et pourtant, cette fille n'avait pas totalement tord: Cristal n'était vraiment pas au meilleur de sa forme. Et elle n'était pas d'humeur à chercher la bagarre.
A la place, elle se contenta simplement d'un ricanement empli de mépris.

-Morte ? Ha ! Ne te moque pas de moi ! Je suis très loin d'être mourante.

L'orpheline lui lança un regard où brillait une lueur de défi.
Sa langue de vipère et ses manières frusques revenaient d'elles mêmes. C'était plutôt un bon signe de rétablissement.

La bulgare s'assit face à elle, et l'observa à son tour. Face à face, les deux filles se jaugèrent un moment, intriguées.
Cristal restait toujours aussi tendue. Si cette fille était vraiment une simple citoyenne de ce pays, alors pourquoi ne la lâchait-elle pas, pourquoi ne voulait-elle pas la laisser tranquille ?

-Qu’est-ce qu’il t’est arrivé pour que tu en arrives là ? T’as une tête de fantôme, on dirait que t’as pas dormi depuis des jours.

A ces mots, Cristal serra les poings et grinça des dents. Cette fille voulait-elle vraiment avoir son poing dans sa figure ? Elle ne semblait faire que provoquer sa cadette.
Pourtant, ce n'était vraiment pas le moment de déclencher une bagarre. Elle qui ne voulait pas se faire remarquer, ce serait le meilleur moyen de tout détruire.
Alors Cristal se contenta de lui jeter un regard assassin, qui la mettait en garde de l'insulter encore une fois. Et en , la regardant bien, la demoiselle remarqua à quel point ces paroles sonnaient faux de la part de cette fille. Maigre, l'air fragile si bien qu'on pouvait craindre de la casser avec un mouvement trop brusque. Une peau pâle, trop même, et de grosses cernes sous ses yeux emplis d'innocence. Vraiment, s'il y avait bien une personne qui semblait plus mal en point, c'était elle.

-Tu es plutôt mal placée pour parler. Regarde toi, et ensuite tu me diras qui a vraiment l'air d'un fantôme, ici.

Satisfaite, Cristal se leva doucement, sans un regard pour son interlocutrice. Elle n'avait pas de temps à perdre avec cette gamine, elle devait continuer.

-Et ce ne sont pas tes affaires.

La demoiselle commença alors à s'éloigner de l'inconnue, reprenant sa route.

Mais elle ne put aller bien loin. Déjà, un léger vertige l'assaillit, et Cristal dut s'appuyer contre le mur pour ne pas tomber.
Elle s'était surestimée. La fatigue était vraiment sur le point de l'envahir à nouveau. La bulgare avait bien raison.
A cette pensée, Cristal rougit de honte et de colère. Non, il  était hors de question qu'elle aille demander son aide !



La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Lun 26 Oct - 12:01
Jamais Yuliya n’avait cru avoir affaire à une jeune fille aussi méchante qu’elle. On s’inquiétait pour elle mais elle s’en fichait éperdument ; elle n’était pas le moins du monde touchée. Elle paraissait insensible. Peut-être trop fière ? Qu’en savait-elle ? Et ce n’était pas son interlocuteur qui allait lui expliquer la situation ! Elle ne devait peut-être même pas être au courant de tout ça ! La jeune Bulgare soupira. Son attitude, alors même qu’elle n’avait pas parlé, semblait en dire beaucoup sur elle. Elle fronçait les sourcils et elle semblait s’énerver lorsque la jeune malade lui avoua qu’elle l’avait cru morte. Oh ! Ce qu’elle n’avait pas dit à cet instant-là ! La jeune fille lui vociféra quelque chose de corsé ; elle qui – jusqu’ici – avait toujours été à l’abri des problèmes ; de tout. « Morte ? Ha ! Ne te moque pas de moi ! Je suis très loin d’être mourante. » Les paupières de Yuliya fouettèrent le vent plusieurs fois. Attends… Elle était aussi fière que ça ? Non mais vraiment, il fallait qu’elle se regarde ! Pour toute réponse, la bulgare haussa les sourcils et les épaules ; elle s’en fichait bien, elle avait simplement voulu être gentille. Tout comme lorsqu’elle s’intéressa à ce qui avait bien pu lui arriver.

Et comme elle pu s’y attendre, la jeune fille la rabroua ! Et avec beauté. « Tu es plutôt mal placée pour parler. Regarde-toi, et ensuite tu me diras qui a vraiment l’air d’un fantôme, ici. » Elle rajouta. « Et ce ne sont pas tes affaires. » Eh bien pour être clair, ça l’était ! Cette jeune fille n’avait vraiment pas envie d’aide, et pourtant, elle en avait plus que besoin. Elle commença à se lever, et à reprendre sa route, vu son état, Yuliya ne lui donnait que peu de secondes avant qu’elle ne s’écroule. Elle s’était visiblement totalement endormie ou avait perdu connaissance sous la fatigue ! Elle était tout bonnement inconsciente. « T’iras pas bien loin dans cet état. Je ne sais pas ce que tu fuis, mais ça finira par te rattraper si tu ne te reposes pas un minimum ! » Elle haussa les épaules et commença à reprendre son sac d’école. Il était temps pour elle aussi d’y aller, il semblerait. Et comme elle l’avait prévu – car elle était « fille » de médecin – la jeune blonde faillit s’écrouler et du s’appuyer contre un mur. Fatiguée, elle ne devait même plus tenir debout. Et même si cela n’était pas ses affaires, Yuliya devait l’aider. Humainement, c’était impossible – pour elle en tout cas – de ne pas lui venir en aide alors qu’elle en avait clairement besoin.

« Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais j’ai une maison pas loin. Tu pourrais t’allonger quelques heures puis repartir ? » Son « père » était en consultation chez plusieurs personnes la journée. Evidemment, il ne le faisait pas souvent, mais aujourd’hui, Yuliya allait mieux que certains jours ; bien soignée, parfois cela faisait son effet. Elle toussota, bronches encombrées malgré tout, et toujours gravement malade, la jeune fille eut même une quinte de toux. C’était normal lorsque l’on avait la mucoviscidose. Mais bon, elle s’y était faite et elle avait bien l’intention de se battre contre cette maladie dont les experts disaient qu’elle avait gagné d’avance. Néanmoins rien n’était encore totalement joué pour Yuliya. Il y avait toujours cette petite lueur d’espoir qui lui disait qu’elle pouvait s’en sortir. « J’te dis ça, j’te dis rien. Mais tu sais aussi bien que moi que tu n’iras pas loin. Alors arrête de faire ta tête de mule et suis-moi. »

C’était sa dernière chance. Si elle n’acceptait pas cette deuxième main tendue ; Yuliya lâcherait l’affaire et la jeune fille pourrait « partir. »
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Dim 1 Nov - 10:14
aide ?
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva



Cristal ne pensait plus qu’à une chose : partir d’ici. Non pas qu’elle se sentait spécialement en danger… Mais elle voulait juste s’éloigner de cette gamine agaçante à la langue bien pendue. Elle n’était pas en état de se bagarrer ou même de lui tenir tête bien longtemps.
Et pour preuve, elle avait même du mal à tenir debout. La voila de nouveau appuyée contre le mur, incapable d’aller plus loin.
Mais le pire dans tout ça, c’était que la bulgare était juste derrière elle, et l’observait lutter contre l’épuisement. Oh, quelle n’essaie même pas de se moquer !

- T’iras pas bien loin dans cet état. Je ne sais pas ce que tu fuis, mais ça finira par te rattraper si tu ne te reposes pas un minimum !

Cristal sera les dents. Bien sûr, son état de faiblesse était évident. Ce qu’elle détestait paraître aussi pathétique…

-Ferme… la…

Toujours aussi incroyablement têtue, la petite teigne essaya d’aller plus loin, mais en fut bien incapable. Résignée, elle s’assit par terre dos contre le mur, les yeux fermés. Elle ne voulait voir personne, entendre personne… Juste qu’on la laisse tranquille.
Alors pourquoi cette fille restait là ?

- Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais j’ai une maison pas loin. Tu pourrais t’allonger quelques heures puis repartir ?

D’abord, la demoiselle voulut l’envoyer balader, comme par réflexe. Elle qui était si fière, accepter l’aide d’une étrangère ? Et puis quoi encore !
Et en plus de ça, l’inconnue n’était pas dans un très bon état non plus. D’un coup, elle eut une quinte de toux –malade sans doute. Et pour couronner le tout, c’était une gamine souffrante qui lui proposait de l’aide !

Sauf que cette fois, c’était quand même différent. En ce moment même, elle n’avait plus rien de cette fierté, de cet orgueil. Ça n’en était même plus crédible.
Alors la brooker se mit à hésiter. Cette fille n’avait pas tord : Cristal ne pouvait pas continuer comme ça. Cela ne ferait qu’empirer sa situation.

- J’te dis ça, j’te dis rien. Mais tu sais aussi bien que moi que tu n’iras pas loin. Alors arrête de faire ta tête de mule et suis-moi.

Cristal serra les poings. D’accord, cette fille avait raison. Mais elle allait avoir une dette envers cette fille, qui l’avait insulté ! Rien que d’y penser, la blondinette avait envie de taper quelque chose.
Ravalant avec difficulté sa fierté, Cristal finit par tourner son regard fatigué vers la jeune fille.

-Bon… C’est d’accord…

Lentement l’enfant s’appuya contre le mur pour se relever. Elle indiqua d’un mouvement de tête à son aînée de passer devant elle pour ouvrir la voie.

Cristal chemina un moment aux côtés de l’inconnue. La demoiselle s’efforça de garder un rythme normal, ne voulant pas ralentir son aînée et se faire passer pour un boulet.
Néanmoins, au bout d’un moment, elle s’arrêta, fixant la jeune fille. Certes, elle avait l’air d’une simple civile innocente. Mais malgré tout, Cristal ne pouvait s’empêcher de se méfier. Elle était partie si loin, tout détruire à cause d’un manque de méfiance –encore une fois- serait trop bête.

-Hé, pourquoi tu veux m’aider, d’abord ? Je ne sais même pas qui tu es. Et toi non plus tu ne me connais même pas.

Tout en disant ça, Cristal avait fait un léger pas en arrière. Mais elle s’était de toute façon rendue compte que c’était trop tard pour fuir. Comme l’avait vu cette fille, elle n’était pas en état de courir. Elle était en position de faiblesse, et tout le monde le voyait bien. Si elle se faisait prendre maintenant, c’était fichu.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Lun 9 Nov - 11:57
« Ferme… La… » Furent les mots qu’elle prononça avant de s’assoir contre le mur, une fois encore. A bout de force, et probablement à bout de souffle, la jeune fille avait-elle finalement écouté Yuliya ? La Bulgare paria que non ; en vue de sa fierté et de sa forte personnalité, c’était peu probable. Après, il faut avouer que la jeune fille n’était pas non plus un exemple à suivre, elle allait à l’école alors qu’elle n’était clairement pas dans le bon état pour ça. Mais à qui la faute ? A sa personnalité, oui ! Finalement, les deux jeunes se ressemblaient en au moins un point ; la détermination. Elles deux désiraient aller plus loin que ce que leur corps pouvait supporter. Et le pire c’était bien que la Bulgare en rajoutait sans cesse ! Pas étonnant que la blondinette n’n fasse qu’à sa tête, l’écolière était soûlante !

« Bon… C’est d’accord. » Avait-elle accepté lorsque la jeune fille lui avait proposé de venir se reposer un peu chez elle. Enfin, chez son « père » plutôt que chez elle ; mais il ne serait pas là alors il n’avait pas à savoir, n’est-ce pas ? Et puis, elle rendait service alors bon… ! Il y aurait juste une lettre d’absence – peut-être – à récupérer avant lui mais ça se faisait, évidemment. Yuliya n’avait pas l’habitude de s’abaisser à ça… Mais c’était – cette fois-ci – pour la bonne cause, et il n’y avait personne pour la contre dire ! Briser les règles, cela faisait du bien, malgré tout. Yuliya ne pourrait pas regretter. C’était impossible, son âme charitable n’était pas de ce genre. Surtout dans cette situation-là.

Elle se releva toute seule, et lui fit un geste de la tête pour que la jeune fille se mette en route et qu’elle la suive. Alors, elle prit la route d’où elle venait, faisant demi-tour. Elles marchèrent un temps ; jusqu’à ce que la fière finisse par s’arrêter ; c’est vrai qu’elle était rudement fatiguée ! Yuliya eut envie de s’excuser mais n’eut pas le temps que déjà la jeune fille lui posait une question et déclara clairement sa paranoïa. « Hé, pourquoi tu veux m’aider, d’abord ? Je ne sais même pas qui tu es. Et toi non plus, tu ne me connais pas. » Il n’y avait aucun doute pour que la Bulgare passe pour une naïve à ses yeux ; elle n’y voyait aucun danger à aider une inconnue, réellement.

« Parce que t’es pas en forme et que ça, je connais tous les jours. J’aimerais qu’on m’aide aussi ; et pourtant, on le fait jamais. » Expliqua-t-elle sans pour autant être triste. La vie était dure, mais Yuliya encore plus. « C’est juste pour que tu te reposes, rien de plus. » L’écolière toussa. « On est presque arrivée, courage. » Fit-elle avant de se remettre en marche mais avec une cadence moins intense que précédemment. Pour la préserver.

« Et toi, qu’est-ce que tu fais là ? » Lui demanda-t-elle comme si de rien n’était.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Sam 14 Nov - 23:56
une dette
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva



Malgré son air toujours aussi déterminé, Cristal était en vérité bien moins confiante qu’elle ne le paraissait. Oui, cette fille venait de lui proposer de l’aide, mais finalement… Pourquoi ? On ne s’occupait pas des gamins sales et blessés comme elle sans raison, ils ne faisaient que gêner après tout. Non, vraiment, cette fille était bien louche. Elle avait forcément une idée derrière la tête.
Mais ses paroles lui suggéraient plutôt le contraire.

- Parce que t’es pas en forme et que ça, je connais tous les jours. J’aimerais qu’on m’aide aussi ; et pourtant, on le fait jamais. C’est juste pour que tu te reposes, rien de plus. On est presque arrivée, courage.  

La demoiselle fronça les sourcils. Oh, alors comme ça, cette gamine était juste « un bon samaritain » ? Comme c’était naïf…
Si Cristal était au meilleur de sa forme, elle en aurait bien profité pour détrousser l’adolescente –quoiqu’elle ne semblait rien transporter de valeur. Finalement, c’était ces gens qui prétendaient avoir le cœur sr la main qui tombaient les premiers. Il était tellement plus facile de les poignarder dans le dos –surtout lorsqu’ils ne cachaient absolument pas leurs faiblesses.

Mais pour l’instant, il ne fallait pas penser à ça. Car pour cette fois, Cristal avait vraiment besoin de cette aide. Oh oui, elle se sentait bien honteuse, mais pour l’instant, elle n’avait pas vraiment le choix, il fallait bien se rendre à l’évidence.
C’est pourquoi l’espagnole ravala tout le venin qu’elle avait à cracher. La raillerie, c’était fini. Pour une fois, il fallait garder la tête basse.

-Oh vraiment… Eh bien en tout cas je… Merci…

« Merci », voila un mot qui ne sortait pas souvent de la bouche de la petite vipère, et qui lui écorchait la langue. Car cela sous entendait autre chose…

-J’ai une dette envers toi.

Mais le pire dans tout ça, c’était qu’elle remerciait cette gamine agaçante à la langue bien pendue ! Rien que d’y penser, cela lui donnait la nausée.
Et pourtant, Cristal savait qu’elle ne pouvait pas y échapper. Car malgré son sale caractère, la petite teigne avait sa fierté. Si elle avait une dette, elle allait s’y tenir.
Mais tout ça, ce serait pour plus tard. Car pour l’instant, c’était à l’autre de tenir sa promesse.

Finalement, après s’être assurée que la bulgare n’avait pas d’idées derrière la tête –car elle avait de toute façon l’air trop naïve et innocente pour mentir- Cristal se remit en route aux côtés de la jeune fille. Sauf que leur ballade ne fut pas aussi silencieuse que ce qu’avait espéré la blondinette.

- Et toi, qu’est-ce que tu fais là ?

Ah ça, c’était la question qui fâchait. Car Cristal n’avait aucune envie d’y répondre.
Mais bien sûr, ne pas répondre ou même lui dire de se mêler de ses affaires était le meilleur moyen pour paraître encore plus louche et attiser encore plus la curiosité de l’inconnue. Mais Cristal ne voulait pas ça, elle ne voulait plus se permettre encore une imprudence…
Alors la fillette opta pour une histoire simple, sans aucun détail.

-Je voyage. Seule. J’ai fini par atterrir ici, et je me suis perdue.

C’était une histoire trop simple, qui n’expliquait en rien la faiblesse de l’enfant, mais après tout, ce n’était pas faux. C’était juste incomplet.
Cristal regardait toujours anxieusement les environs. Si jamais elle devait s’échapper, elle se souviendrait au moins du chemin.

-On est arrivée ?

Cette simple question permettait au moins à a demoiselle de changer de sujet. Mais au fond, Cristal savait qu’elle ne tiendrait vraiment plus si la route était encore longue.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Mer 6 Jan - 12:11
Yuliya avait toujours été quelqu’un de bienveillant. Jamais elle ne s’était dit que telle ou telle personne méritait un sort plus mauvais que les autres ; c’était absurde pour elle, de penser de la sorte. C’était sa façon de penser, et non son état de tous les jours, qui l’avait véritablement poussé à aider Cristal. Elle paraissait si fatiguée, qu’il semblait impossible de ne pas lui proposer de l’aide. C’était effrayant. Car Yuliya se demandait ce que pouvait être la raison qui l’avait poussé à dépasser autant ses limites. A en arriver jusqu’ici. En plus, elle paraissait si froide que cela faisait froid dans le dos ! La Bulgare n’osait même pas imaginer ce qui l’avait amené ici. Mais cela ne pressentait rien de bon, vraiment pas. Non pas que la jeune fille avait le nez pour ça, mais cela se voyait… Ses yeux rouges étaient déjà peu communs… Alors le reste. Brrrrr. Un frisson parcourut l’échine de l’écolière. D’ailleurs, rien ne tournait rond ! Maintenant, elle la remercia, jusqu’à dire qu’elle avait une dette envers elle ! Non mais. Non.

« Ah non non hein ! Je n’attends vraiment rien en retour ! » Protesta-t-elle sans même connaitre la raison de cette attitude. C’était étrange. Mais ainsi. Elle ne faisait que l’aider aujourd’hui mais elle ne voulait rien d’elle ! Petit à petit, elle commença à regretter son acte de bravoure. Qu’est-ce qui avait bien pu lui prendre hein ? Elle aurait mieux fait de laisser la blonde par terre… Oh, elle ne passerait plus par ce chemin ! Demain, elle en prendrait un totalement différent, c’était certain. Elle déglutit, tout en observant son « amie » et attendit finalement sa réponse pour savoir ce qu’elle faisait là. La réalité dépassera-t-elle l’imaginaire ? Cependant, aucun secret ne lui fut accordée. La blonde se fit bien mystérieuse ; « Je voyage. Seule. J’ai fini par atterrir ici, et je me suis perdue. » Expliqua-t-elle vaguement. C’était trop vague ! Il y avait forcément une raison pour qu’elle ait atterrie ici ! Ce ne pouvait pas être que du hasard. Yuliya déglutit. Et chercha une réponse plus complète ; « Et hum… Tu voyages pour le plaisir ou euh… Autre chose ? Tu me parais bien jeune pour voyager seule… » Tenta-t-elle, lorsque soudainement, l’idée que cela soit un piège lui vienne à l’idée.

Une violente angoisse prit ses poumons et elle commença à suffoquer lentement lorsque, plus soudainement encore, sa maison fut sous ses yeux et elle se sentit comme à l’abri. Elle lâcha un soupir de soulagement, et répondit à son amie, qui se demandait si elles étaient bien arrivées. « Oui, c’est ici que j’habite ; suis-moi. » Fit-elle en fouillant dans son sac d’école pour y trouver les clés. La maisonnette n’était pas pavillonnaire mais dans ce petit quartier, elle faisait son effet. Petit salon. Cuisine, et à l’étage les chambres. La salle de bain aussi en bas. Alors Yuliya monta et demanda à Cristal de fermer la porte d’entrée et de la suivre. Elles iraient dans sa chambre ; ainsi, si son père rentrait : Cristal aurait quelques secondes de plus pour s’enfuir. Et elle, elle n’aura qu’à prétexter qu’elle ne se sentait pas en forme. Et le tour était joué !

« J’te prête mon lit, si tu es trop fatiguée, endors-toi. » Lui proposa-t-elle. De toutes façons,Yuliya ne lui ferait rien de mal dans son sommeil, c’était une évidence. D’ailleurs, cette dernière s’assit sur le sol. A côté du lit, posant son sac d’école à côté d’elle. « Tu as visité quels pays durant ton voyage ? » Lui demanda-t-elle curieusement. Yuliya ne pensait même plus à la noirceur de cette petite fille, mais la considérait bien comme sa camarade d’école qu’elle aurait pu invité chez elle…
Hors RP:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Dim 10 Jan - 18:55
Mauvais souvenir
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Cristal n’en pouvait plus. Déjà, il y avait la fatigue. Complètement extenuée, Cristal avait du mal à tenir debout et traînait derrière la bulgare. Et elle détestait ça, rester en arrière, être un boulet. Car bien sur, c'est ce qu'elle était. L’étrangère n'avait pas osé lui dire, peut être par pitié. Et cela la dégouttait. Au fond, la demoiselle ne savait pas ce qui était le pire.
Et pour couronner le tout, de tous les gens qu’elle aurait pu croiser, il fallait que ce soit une gamine comme elle. Une gosse malpolie, et bien trop curieuse, qui semblait aimer se mêler de ce qui ne la regardait pas, malgré son état pitoyable.
Alors lorsqu’elle la questionna sur son voyage solitaire, la fillette préféra changer de sujet. Elle n'avait aucune envie d'en parler, et n’avait jamais été douée pour mentir. Ce qui lui avait déjà bien attiré des problèmes.
Et enfin, la maison était en vue.

- Oui, c’est ici que j’habite ; suis-moi.

Cristal leva les yeux vers le mobilier. C'était une belle maison, qui se distinguait bien des autres. Le genre de maison typique des bourgeois à qui la voleuse faisait les poches. Mais aujourd'hui, elle ne s'en sentait même pas capable.
L’espagnole suivit son aînée jusqu'à la porte et elles pénétrèrent dans la maisonnette. Et elle était encore mieux à l’intérieur qu'à l’extérieur. Cristal resta un peu en arrière pour observer tout ce qui l’entourait.
Une cuisine qui comprenait sans doute de nombreuses choses à manger. Une salle de bain avec de l’eau disponible quand on le voulait. Un salon pour se relaxer et y faire ce qu’on voulait. Et à l'étage, les chambres pour dormir confortablement.
Cela faisait un bon moment qu'elle n’avait pas mis les pieds dans une vraie maison -et pas les ruines abandonnées qu’elle prenait pour refuge parfois. La seule fois où elle avait vécu dans un abri convenable, c’était à l’orphelinat Gomez. Et ce n’était pas du tout pareil. Déjà, l’orphelinat était bien moins convenable, et en plus de ça, il avait fallut supporter les adultes et les autres enfants. Enfin, tout ça c’était du passé...

L’adolescente l’emmena jusqu'à une chambre, la sienne sans doute. Cristal regardait toujours autour d'elle, curieuse de ce qui l’entourait.

- J’te prête mon lit, si tu es trop fatiguée, endors-toi.

La petite sursauta.  Elle en avait presque oublié pourquoi elle était ici.
Et d'un coup, elle se méfia. Elle allait pouvoir se reposer ici, certes, mais... Elle ne savait pas ce que cette fille allait faire, elle. Oh elle n'avait pas l'air bien fourbe, elle était trop franche pour ça. Mais malgré tout, Cristal n'arrivait pas à accorder sa confiance, ni à elle, ni à qui que ce soit d’autre d’ailleurs.
Alors l’enfant se raidit, jusqu'à ce que son ainée ne la questionne encore une fois finalement.

- Tu as visité quels pays durant ton voyage ?

Un fin soupir s’échappa des lèvres de la fillette. Bon sang, quand allait elle arrêter de poser des questions ? Et pourquoi lui parlait-elle alors qu'elle était censée la laisse se reposer ?
Cristal se laissa tomber sur le lit, ne dissimulant pas une grimace agacée. Elle n’avait aucune envie de papoter avec cette gamine. Surtout que cette dernière s’était mise à déballer ses affaires, comme si de rien n’était. Visiblement, elle allait bien rester ici. Quelle plaie...
Néanmoins, elle venait de l’aider et lui prêtait même sa chambre. Elle pouvait au moins répondre à une ̂question.

-Je viens d'Espagne. Alors je connais un peu le pays, même si je ne l'ai pas parcouru énormément. Ensuite j ai pu aller en Amérique. J'ai été à New York, et... au Texas...

A ce mot, Cristal serra les poings. Les souvenirs de son escapade là bas lui revinrent en mémoire. Comment son secret avait été dévoilé, et comment elle avait du prendre la poudre d’escampette... tout ce qu'elle serait acharnée à construire, volatilisé en quelques minutes à peine.
Enragée, la voleuse serra les poings, jusqu’à s’en griffer.

-...j’ai détesté le Texas.

Surtout ceux qu'on pouvait y croiser.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Mar 19 Jan - 12:53
Yuliya soupira. Elle avait beau nier la réalité, celle-ci la rattrapa bien assez tôt. Son invitée avait bel et bien envie de rester tranquille. Mais la Bulgare aurait bien aimé un peu de compagnie, et même en savoir un peu plus sur elle. C’était une inconnue ! Elle n’avait pas envie qu’il lui arrive quelque chose même si c’était bien trop tard pour y songer. Lorsque la jeune fille blonde ne cacha pas son agacement, la jeune écolière soupira. Décidément, son invitée n’était pas des plus agréables qui soit. Elle aurait au moins pu faire un effort. Pour être agréable avant de dormir. Elle se disait que c’était la moindre des choses lorsque l’on nous rend service, non ? Yuliya était encore bien niaise, elle le sentait. Surtout qu’elle risquait gros ! Si son père rentrait, cela irait mal. Mais bon. L’autre s’en ficherait, c’était certain. Après tout, en quoi ça la regardait hein ?

La colère envahissait petit à petit la jeune fille, et elle serra les poings. Tandis que la petite blonde lui répondit. « Je viens d’Espagne. Alors je connais un peu le pays, même si je ne l’ai pas parcouru énormément. Ensuite j’ai pu aller en Amérique. J’ai été à New-York, et… Au Texas… » Elle changea soudainement de ton. Visiblement, quelque chose s’était produit là-bas, mais Yuliya boudait son « amie » et ne lui poserait même pas de questions dessus ! C’était sa punition, et c’était tout. « … J’ai détesté le Texas. » La Bulgare haussa les épaules. La curiosité la frustrait, intérieurement, mais elle ne voulait pas le montrer. Sinon la jeune fille la prendrait pour une faible ou bien une bêtise dans le style. C’était bien sa façon d’être alors elle n’aurait pas été surprise de l’entendre dire.

L’écolière trouva alors un dilemme. Amusant qui plus est. « Ecoute, je te laisse dormir tranquille, et tu m’en parles après ? » Encore et toujours une question, elle allait bien finir par péter un plomb, c’était certain. L’hôte regroupa ses affaires et descendit. Enfin, avant elle lui souhaita un bon repos. « Repose-toi bien, euh…? » Fit-il afin de connaitre le nom de la jeune fille blonde, sans pour autant lui poser une énième question. Car ce serait peut-être celle de trop et Yuliya ne voulait pas qu’elle lui saute à la gorge pour la faire taire !

Finalement, Yuliya disparut de la chambre en fermant la porte. Pendant qu’elle dormirait, elle, allait travailler et faire ses devoirs. Il faudrait qu’elle rattrape la leçon d’aujourd’hui, mais les professeurs et même l’école avaient l’habitude des absences de la jeune Georgevia… D’autant plus qu’elles étaient parfaitement justifiées.

Hors Rp:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Sam 6 Fév - 0:13
Cauchemar
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Cristal n'avait pas réussi à cacher son ressentiment cette fois. Alors que son aînée l'avait questionné sur ses "aventures", celle qui lui revint en mémoire fut justement sa récente mésaventure au Texas. Si seulement elle n'était pas tombée sur une exorciste là bas, elle ne serait même pas ici, en train de papoter avec cette gamine qui ne savait pas se tenir !
Enfin, malgré tous ses regrets, Cristal devait bien se faire une raison. Tout ça appartenait au passé. Maintenant, la petite teigne devait se concentrer sur sa situation présente, et essayer de l'améliorer...
Et contre toute attente, cette fille allait même l'aider pour ça. Et vu son comportement spontané et ses yeux emplis d'innocence niaise et naïve, elle avait vraiment l'air juste d'un "bon samaritain". Comme c'est touchant...
Non, stop la raillerie et les manipulations. Pour l'instant, elle devait saisir cette main tendue vers elle, elle n'avait pas le choix... Et bon dieu ce que cela pouvait la mettre hors d'elle. Vivement qu'elle se rétablisse et retrouve ses forces, et que ce sentiment déprimant de faiblesse ne devienne qu'un mauvais souvenir.

-Ecoute, je te laisse dormir tranquille, et tu m’en parles après ?

L'orpheline leva un sourcil. "Après" ? Elle voulait encore entendre ce que sa cadette avait à lui raconter ? Ne lui avait on jamais appris à s'occuper de ses propres oignons ?
La petite soupira. Enfin, cette garce -parce que c'en était toujours une pour l'espagnole- allait même jusqu'à lui prêter sa chambre, elle ne pouvait pas la snober en ignorant sa question. Mais encore une fois, elle allait juste devoir inventer un mensonge, ou cacher une partie de la vérité.

L'hôte des lieux commença à s'éloigner -enfin !- mais se retourna une dernière fois. La petite teigne fronça les sourcils, se demandant ce qu'elle pouvait bien encore lui vouloir.

-Repose-toi bien, euh…?
-Cristal. Et toi ?

Quand bien même cela ne lui aurait pas dérange de l'appeler "la garce" le restant de la journée...
Une fois partie, Cristal se retrouva seule dans la chambre de l'inconnue. C'en était même... étrange. D'abord, depuis combien de temps n'avait elle pas été dans un vrai lit, une chambre -même si ce n'était pas la sienne. Depuis l'orphelinat en fait, ce qui représentait plus d'un an en arrière. Et encore, cela n'était en rien comparable avec la chambre dans laquelle elle se trouvait.
Poussée par la curiosité -et surtout la cleptomanie en fait- Cristal se leva et ne put s'empêcher de regarder tout ce qui l'entourait, ouvrant les tiroirs, et regardant tous les livres qui passaient sous ses yeux -quand bien même elle ne comprenait pas un mot de cette langue. Ainsi, elle repéra ce qui pourrait être intéressant d'emporter avant son départ, et d'autres affaires qui lui permettaient d'en apprendre plus sur Yuliya elle même. Non pas quelle s'intéressait vraiment a elle, mais connaitre la personne avec qui on avait affaire était beaucoup plus prudent que de rester dans l'ignorance.
Après avoir fait le tour de la chambre, la fatigue la rappela à l'ordre, et la blondinette s’écroula sur le lit. Enfin, elle avait la chance de prendre du vrai repos. Et elle n'allait pas s'en priver. Malgré tout, elle serra dans sa main son poignard caché dans sa manche, méfiante. Cristal ferma les yeux, et s'endormit très vite.

Elle ne sut depuis combien de temps elle dormait, une heure, peut être beaucoup plus. Mais ce qui était un repos paisible et profond se transforma en véritable cauchemar.
Dans son rêve, elle revoyait cette femme borgne, la même qui l'avait acculée, au Texas. Puis toutes ses menaces prirent vie. Ils allaient la capturer et l'emmener dans leur quartier général. Ils allaient la faire parler jusqu'à ce qu'elle en pleure et qu'elle avoue tout, même ce qu'elle n'avait jamais fait. Ils allaient s'amuser avec elle, la petite rejetée, qui de toute façon n'allait manquer à personne...
Un petit cri traversa ses lèvres alors qu'elle ouvrit soudainement les yeux et qu'elle se redressa d'un coup sec. A cause de la brutalité du mouvement, le couteau qu'elle tenait lui échappa des mains et se ficha dans le sol, sa lame portant encore quelques résidus écarlates.
La fillette regarda son arme, yeux écarquillés et cœur battant la chamade, comme un petit animal sauvage. Décidément, ses peurs la poursuivraient même dans ses cauchemars.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Lun 8 Fév - 12:57
« Cristal. Et toi ? » Lui répondit-elle toujours aussi agacée. C’était bien la première fois que la jeune fille avait l’impression de déranger. Elle en avait même la certitude avec les mimiques de celle qui dormirait dans son lit. Malgré tout, Cristal avait eu la politesse de lui retourner la question. La Bulgare lui répondit et sortit de la chambre en fermant la porte. Elle espérait que la jeune fille dormirait vraiment. Qu’elle ne fuirait pas, et ne repartirait pas en croisade aussi fatiguée qu’elle l’était. Elle risquerait sa vie en faisant ça, et Yuliya se dit qu’elle en était peut-être consciente après avoir manqué de s’évanouir dans la ruelle.

L’écolière descendit dans le salon, et en profita pour faire ses recherches concernant la disparition de sa mère. Le prêtre ne lâchait rien hormis un maudit prénom. « Olya » ; était le prénom que sa mère portait. Mais bien entendu, si elle se cachait ou avait fuit… Ce nom là ne servirait pas à grand chose, sauf si elle la retrouvait miraculeusement. Néanmoins, il n’y avait rien nul part. Pas une trace d’elle. Peut-être qu’elle devrait jeter un coup d’oeil dans une bibliothèque, peut-être que les Georgevia étaient partis ailleurs ; peut-être qu’elle avait un autre membre de sa famille à cherché. Qui savait vraiment ? Le Père Lativ. En effet mais lui… Ce n’était qu’un maudit moine qui ne lui dirait rien. Son père adoptif n’avait parlé qu’il y a peu, et elle n’était toujours pas aussi libre de faire ses recherches. Qu’avaient-ils — ces deux hommes — à lui cacher des choses ? C’était insensé. De toutes façons, elle finirait par connaître la vérité un jour ou l’autre ; qu’ils soient en vie ou mort. Car tout se sait toujours à un moment donné. A un moment ou à un autre et Yuliya le savait. La Vérité éclaterait au beau jour, mais elle n’avait pas la patience d’attendre. Il fallait qu’elle sache.

Les vieux livres de son père adoptif ne contenaient rien de passionnant. Son nom n’était pas évoqué, et encore moins ses ancêtres. Elle avait fini par se demander si elle existait réellement et si tout ça n’était finalement pas une entourloupe pour la manipuler plus facilement. Pour faire quoi ? Elle n’en avait aucune idée mais c’était peut-être une bonne hypothèse. La Bulgare soupira, elle avait le sentiment qu’elle mettrait beaucoup de temps à s’approcher de la Vérité. Le souci était qu’elle en avait véritablement besoin pour savoir qui elle était. Les enfants se construisent toujours dans le reflet de leurs parents ; et elle n’avait qu’un « père » médecin. D’ailleurs, son père…. Qui pouvait-il être, lui aussi ? Il y avait encore moins de pistes de son côté que de celui de sa mère.

Bref. Elle ne voulait pas devenir médecin. Elle ne savait pas encore à quoi elle pourrait servir pour la société et cela ne faisait pas partie de ses centres d’intérêts majeurs. Olya l’était. Elle ne pensait qu’à elle. Yuliya l’imaginait dans toutes sortes de situations, et surtout si elle était ici. Si elle vivait avec elle, et son père adoptif. Andreï était strict parfois. Comme s’il avait peur de la perdre lorsqu’elle retrouverait sa mère. Yuliya ne voulait perdre ni l’un ni l’autre. Les deux étaient nécessaires à sa survie ; autant physique pour le médecin, que psychologique pour sa mère. La Bulgare se sentit faible. Soudainement. Sa tête lui tourna… Quelle heure était-il ? L’heure de manger…

Cependant, elle n’eut pas le temps, car Cristal venait de crier. Hurler peut-être. Quelle différence ? La jeune écolière se précipita dans les escaliers et les monta quatre à quatre. Arrivée à la porte de sa chambre, elle l’ouvrit à la volée, et s’écroula sur ses genoux, tombant dessus, le souffle court. Elle toussa et cracha quelques gouttes de sang par terre avant de lever son regard sur Cristal. Elle était assise sur le lit et quelque chose ; une forme sombre, était comme plantée dans le sol ? Yuliya voyait trouble… Quelques secondes plus tard, lorsque la blonde tourna le regard vers la Bulgare, elle vit que c’était un couteau… « Que… Qu’est-ce que tu fais avec ça…? Ici..? Qui.. Qui es-tu  » Demanda la jeune fille, apeurée. Presque choquée. Elle ne comprenait plus grand chose… Jamais elle n’aurait cru que Cristal serait armée et encore moins en venant ici…

Cela voulait-il dire qu’elle était avec depuis le début ? Est-ce que cela signifiait que Yuliya venait de donner du repos à une tueuse ? Elle voyait bien les quelques gouttes de sang qui s’étaient figées dans la lame avec le temps. Du sang qu’elle n’était pas parvenu à nettoyer… Le souffle à nouveau court, Yuliya eut la sensation de mourir. Elle toussa, toussa, encore et encore… Et lorsqu’elle s’arrêta… Les vertiges la prenaient et sa respiration se faisait sifflante…
Hors Rp:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Sam 20 Fév - 23:09
maladie ?
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Tout juste sortie de son cauchemar, Cristal jeta un regard fou aux environs. Elle ne reconnaissait pas cet endroit. Où avait-elle atterri, que lui était il arrivé ?
Puis la mémoire lui revint petit à petit. Elle s’était effondrée, et Yuliya l’avait aidée. Et maintenant, elle se retrouvait dans une maison totalement inconnue, sauvée par cette fille. Honteuse, la fillette serra les poings. Pourtant, un autre sentiment l’envahit. Elle lui était tout de même reconnaissante… Tout ça la dégoûtait, mais maintenant qu’elle était reposée et qu’elle avait les idées claires -et qu’elle était seule surtout- elle devait avouer que la bulgare l’avait aidée d’une manière que peu d’autres personnes auraient fait. Elle, l’enfant des rues insignifiante.
Mais des bruits de pas tirèrent la blonde de ses pensées. Yuliya arriva en trombe dans la chambre, si bien qu’elle en tomba par terre. D’abord méfiante, l’espagnole resta un moment sur ses gardes, alertée par une telle arrivée, jusqu’à ce qu’elle la voie tousser. Encore et encore… jusqu’à ce qu’elle crache du sang.
Cristal fixa les gouttes écarlates qui tâchaient le sol, choquée. Elle se souvenait bien que Yuliya avait évoqué une sorte de maladie, que personne ne pouvait l’aider -et il suffisait simplement de la regarder pour deviner qu’elle n’était pas bien. Mais elle n’aurait pas pensé qu’elle puisse être atteinte à ce point.

-Hé, qu’est ce que tu…

Mais Cristal n’eut pas l’occasion de s’en soucier plus longtemps. Déjà, la malade avait relevé la tête. Et elle devint encore plus livide -si c’est possible- lorsqu’elle vit l’arme de sa cadette. Le poignard, planté dans le sol.
Cristal serra les poings. Dans sa torpeur, elle en avait complètement oublié de retirer son arme du sol. Et sans doute Yuliya n’allait pas très bien réagir en constatant que son « invitée » était armée… et qu’elle n’avait pas eu peur d’utiliser son couteau.

Et sa réaction fut encore pire que ce que la blonde avait imaginé. Stupéfaite, Yuliya leva un regard horrifié vers sa cadette.

-Que… Qu’est-ce que tu fais avec ça…? Ici..? Qui.. Qui es-tu

La rage l’envahit en voyant Yuliya l’accuser ainsi. Elle ne savait rien, alors de quel droit pouvait-elle la juger ?
A nouveau, le souvenir de cette horrible journée l’envahit. Elle se souvenait encore trop bien de la sensation du sang chaud coulant le long de sa main juste après avoir planté son poignard dans la chair de cette femme. Le sentiment de satisfaction et de soulagement avait été bref, bien vite remplacé par la panique.
Certes, ce n’était pas la première fois qu’elle utilisait son arme. Elle avait déjà du s’en servir pour menacer les types louches qui voulaient se servir des enfants abandonnés comme elle pour des affaires de corruption. Mais cette fois, c’était différent. Quand bien même elle n’avait tué personne, elle avait osé s’en prendre à une exorciste, ces « élus de Dieu » qui se prenaient pour les sauveurs de l’humanité, mais surtout, qui avaient des capacités qui dépassaient son entendement. La tête brûlée s’en était pris à un poisson trop gros pour elle, et elle ne s’en rendait compte que trop tard.

Pourtant, elle n’avait pas eu le choix. Pour rien au monde elle ne voulait que son secret éclate au grand jour, que les exorcistes l’empêchent de travailler pour le Comte Millénaire plus longtemps. C’était son seul revenu, la seule chance qu’on lui avait offerte pour vivre. Il était hors de question d’abandonner tout ça pour revenir à une vie de misère. Yuliya ne savait rien de tout ça, elle n’avait pas le droit de lui lancer ce regard accusateur.

-Tu crois que j’avais le choix ? Si je n’avais pas eu ça, si je n’avais pas fait ça… Cette exorciste m’aurait emmené ! L’Ordre Noir aurait tout découvert, ils m‘auraient forcé à arrêter ! Mais non, je ne veux pas, je ne veux pas retourner à une vie de misère…

Ce n’est que lorsqu’elle s’arrêta pour reprendre son souffle que Cristal se rendit compte qu’elle avait laissé exploser sa haine et qu’elle avait crié tout haut ce qu’elle pensait très fort. Et surtout, l’état de Yuliya qui empirait. L’adolescente semblait être en pleine crise et avait du mal à respirer.

Cristal fronça les sourcils, perturbée. Elle lui avait dit qu’elle avait une dette envers elle. C’était l’occasion pour elle de la rembourser. Mais comment, ça, elle n’en, savait rien.
La blondinette sauta du lit en quatrième vitesse et déversa un flot de jurons dans sa langue maternelle.

-Hé calme toi, je vais essayer de t’aider.

Avec beaucoup moins de délicatesse qu’elle l’aurait espéré, Cristal passa ses mains sous les bras de son aînée et la traîna jusqu’à l’adosser contre le mur de la chambre. Elle n’avait aucune idée si cela arrangerait sa situation, elle pensait simplement qu’une position plus confortable l’aiderait à mieux respirer. Du reste, elle ne savait absolument pas quoi faire.  Après tout, elle-même tombait rarement malade, et n’avait de toute façon pas le luxe de se prodiguer des soins.
Alors la petite teigne resta plantée là, sourcils froncés, ne sachant vraiment que faire.

-Tu n’as pas des médicaments ou un truc du genre ?

Après tout, si elle était bien consciente d’être malade, elle devait sûrement avoir un traitement. Enfin, après tout, Cristal n’en savait rien.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Jeu 7 Avr - 10:08
Hé, qu’est-ce que tu… » Avait tenté Cristal. Mais ce fut en vain, parce que Yuliya la regardait déjà avec un regard accusateur. Elle n’avait pas réfléchis, elle ne s’était pas dit que quelque chose pourrait justifier la présence de ce couteau ensanglanté avec elle. Elle aurait très bien pu être agressée et s’en être sortie de peu. Mais évidemment, la jeune Bulgare n’y avait pas le moins du monde pensé. Parce que Cristal avait été infecte avec elle, et depuis le début. Parce que déjà elle l’avait perçu comme menaçante et parce que sur ses gardes, Yuliya l’avait directement trouvé méchante et suspecte. Elle aurait agis de la même façon peu important le justificatif de ce comportement. C’était humain. Néanmoins, l’écolière se sentit honteuse. Car le repos avait conféré à la jeune fille une douceur qu’elle n’avait jamais vu avant. Elle se justifia. Elle qui avait toujours été si froide et distante, si méfiante. Voir la faiblesse de la Bulgare lui aurait-elle fait prendre conscience qu’elle ne pourrait jamais lui faire de mal ? Qu’elle ne mentait pas ? Est-ce que, désormais, cela faisait d’elle quelqu’un de confiance ? « Tu crois que j’avais le choix ?Si je n’avais pas eu ça, si je n’avais pas fait ça… Cette exorciste m’aurait emmené ! L’Ordre Noir aurait tout découvert, ils m’auraient forcé à arrêter ! Mais non, je ne veux pas, je ne veux pas retourner à une vie de misère… »

Yuliya écarquilla les yeux, toussa une bonne fois… L’Ordre Noir avait-elle dit ? Hurlant de la sorte elle n’avait pas vu rater ce qu’elle avait dit. Impossible. Une nouvelle quinte de toux la prit. Les gouttelettes de sang se répandaient davantage sur le sol. Tant de questions dans sa tête ravivèrent le manque d’oxygène et le reste des symptômes… Elle se sentait si faible d’un coup, jamais elle ne pourrait se relever. Sa tête tournait un peu. Quelques vertiges. Ce n’était que quelques vertiges, elle devait s’en persuader. Mais sa respiration était sifflante, ce n’étaient pas que de simples vertiges ; c’était une alerte. Pendant que Cristal lui disait qu’elle allait tenter de l’aider… La Bulgare s’assit contre le mur avec son aide. Avec le plus de délicatesse dont elle aurait pu faire preuve. Yuliya sourit ; « Merci… » Murmura-t-elle. Sa respiration était déjà un peu meilleure. Mais il fallait à tout prix qu’elle se calme. Elle prit alors de grandes bouffée d’air, fermant les yeux. « Tu n’as pas de médicaments ou un truc du genre ? » Demanda la jeune fille.

Bien sûr que si, elle en avait. Mais ce n’était qu’à base de plantes et Yuliya voulait se battre avant tout. Ils n’étaient là qu’en cas de crise vraiment violente, et aussi surprenant que cela pouvait être, celle-ci n’était pas suffisamment grave. Parfois, il arrivait à la jeune Bulgare de perdre connaissance. Oui bon, dans des cas comme ça… Elle ne pouvait pas se soigner. C’était juste parce qu’elle commençait à être à un stade avancé. Avant, elle pouvait bien courir malgré tout. Et jouer comme les autres enfants, avec modération. Aujourd’hui c’était difficilement possible… « J’ai des cachets sur la table en bas à avaler avec de l’eau… Mais… » Commança-t-elle. « Je n’aime pas les prendre. » Ils étaient étranges. Durs. Difficile à avaler. Apparemment, ils étaient difficiles à trouver. Ils servaient quand on se sentait mal. Pour tout type de problèmes. C’était étrange pour elle.  Elle lui indiqua avec plus de précision ce qu’elle attendait qu’elle lui ramène.

Cristal était partie les chercher et elle revint avec un verre d’eau. Son « père » disait qu’il fallait en prendre deux… Ou un seul. Dans le doute, Yuliya en avala un avec de l’eau. La jeune fille grimaça… Cela lui raclait toujours la gorge, c’était désagréable, et elle avait également l’impression que son organisme ne le supportait pas et avait tendance à lui demander de recracher. Elle eut un haut le coeur. Contrôlé. La Bulgare remercia l’écolière une fois encore. Avant de continuer sur un sujet différent ; « Tu as parlé de l’Ordre Noir toute à l’heure… Qu’est-ce que c’est…? Qu’est-ce qu’un exorciste…? Pourquoi en ont-ils après toi, hein…? »
hrp:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Ven 22 Avr - 17:29
Retourner le cerveau
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Pour la première fois dans sa vie, Cristal devait s'occuper d'une malade. Jamais la fillette n'avait du prendre soin de quelqu'un d'autre que d'elle même. Même avec sa bande de gamins brooker, elle ne jouait pas l'infirmière improvisée -et pourtant, c'était elle la plus âgée. Non, même ces feignants avaient appris à souffrir et à se soigner du mieux qu'ils pouvaient -c'est à dire, la plupart du temps, attendre simplement que ça passe. Car ils étaient des orphelins des rues avant tout. Ils n'avaient rien pour se soigner, et encore moins pour demander à un médecin. Ils n'avaient pas la chance d'avoir des médicaments, eux.
Pas comme Yuliya. La bulgare semblait être atteinte d'une maladie bien plus grave, une du genre qui ne guérissait pas juste avec le temps. Alors lorsqu'elle se mit à cracher du sang, Cristal ne sut pas quoi faire. La médecine, les soins, elle n'y connaissait rien. Alors s'occuper de quelqu'un d'autre, c'était mission impossible...
Mais cette fille avait l'air d'être dans une situation assez aisée, étant donné sa maison. Était-elle riche ? Les riches devaient bien avoir des médecins pour les soigner ou au moins des médicaments. Ce genre de truc, au moins.

-J’ai des cachets sur la table en bas à avaler avec de l’eau… Mais… Je n’aime pas les prendre.

Cristal fronça légèrement les sourcils. Elle n'aimait pas prendre des médicaments ? Savait elle au moins la chance qu'elle avait, de pouvoir se soigner grâce à la médecine, ce que peu de gens étaient capables de s'offrir? Si elle savait à quel point la blondinette l'avait désirée parfois !
Mais non, elle avait toujours du faire sans. Les médicaments étaient un luxe pour elle, alors voir Yuliya les refuser ainsi par caprice alors qu'elle les avait à portée de main la mettait hors d'elle.

-Eh bien tu apprendras à aimer...

Si elle voulait guérir, elle allait les boire. Ce n'était pas le moment de faire sa princesse...

Et finalement, Yuliya finit par se résigner et arrêta de faire de la résistance. L'adolescente lui dit où trouver ces fameux médicaments. En bas dans la cuisine dans le tiroir à côté du troisième placard de l'étagère ou se trouvait la vaisselle et...
Non, l'espagnole n'avait rien compris. Mais c'était bien mieux si elle se débrouillait par elle même.
Alors la fillette descendit les escaliers, à la recherche de ces fameux médicaments. Elle ouvrit tous les tiroirs lui passant sous la main, ne pouvant s'empêcher de jeter un œil à tout ce qui s'y trouvait. L'appât du gain ne la quittait jamais... Mais cette fois, elle fit abstraction de tout ça. La situation pressait, elle devait vraiment trouver ces fichus médicaments. Le reste serait pour plus tard.
Et Cristal les trouva finalement. Comme Yuliya lui avait recommandé, elle les apporta avec un verre d'eau. La fillette resta en retrait pendant que son ainée buvait le verre. Et maintenant, qu'est ce qu'elle allait faire ? Yuliya l'avait aidée, elle l’aidait en retour, c'était bien beau mais... L’adolescente semblait craindre sa cadette. Elle avait vu son arme, celle qu'elle avait essayé de cacher, celle qui portait encore quelques gouttes de sang qu'elle n'avait pas réussi à enlever... Et comment allait réagir Yuliya face à ça?
...Quelle importance après tout ? Si elle commençait à se montrer hostile ou menaçante, alors Cristal se défendrait et s'enfuirait, comme elle avait déjà du le faire. Pendant un moment, elle avait espéré pouvoir profiter de la naïveté de cette fille pour se reposer et baisser un moment sa garde, mais elle s'était lourdement trompé. Ne jamais accorder sa confiance à qui que ce soit...

Mais non, au contraire, Yuliya sembla même se calmer. Reprenant son souffle, l'adolescente reporta son attention vers sa cadette.

-Tu as parlé de l’Ordre Noir toute à l’heure… Qu’est-ce que c’est…? Qu’est-ce qu’un exorciste…? Pourquoi en ont-ils après toi, hein…?

Oh, alors finalement elle voulait bien l'écouter... A vrai dire, Cristal détestait parler d'elle. Son passé, ce qui lui était arrivé, tout ça n'appartenait qu'à elle seule. Il était imprudent de dévoiler à des inconnus ce qu'elle était vraiment, surtout maintenant, alors qu'elle était dans une situation délicate.
Pourtant, une autre idée traversa l'esprit de l'orpheline. Si elle lui avait pose une telle question, c’était sans doute que la bulgare ne connaissait rien de l'Ordre Noir et ce qui pouvait y être rattaché. Elle pouvait se confier à elle sans craindre de s'être fait piéger. Autrement dit, elle pouvait lui faire croire n'importe quoi... Et actuellement, rien ne ferait plus plaisir à la petite teigne que de mettre des bâtons dans les roues. Comme, par exemple, leur donner une sale réputation.

-L'Ordre Noir... ce sont des salauds. Ils envoient juste des gens aller creuver pour eux à leur bon vouloir... . Ces exorcistes se prétendent sauveurs de l'humanité, mais ce ne sont que des conneries.

A ces mots, la fillette serra les poings, s’enfonçant les ongles sous sa peau. Penser à eux la faisait bouillir de rage.
Les souvenirs l’envahirent alors qu'elle se remémorant pourquoi elle avait toujours détesté cette organisation, même bien avant que son identité de brooker ne doit dévoilée. Un visage lui revint en tête... Ils lui avaient pris Mercedes.

-Ils m'ont pris la seule personne a laquelle je tenais... Et maintenant je dois fuir à cause d'eux.

Cristal s'arrêta. Évoquer ses démons du passé la mettait mal à l'aise. Inutile d'en dire plus. Son message était clair : l'Ordre Noir n'était pas fréquentable. Mais elle n’avait pasl’ intention d'en dire plus sur elle.

-En tout cas, si tu croises ces types avec leur rosaire sur la poitrine, un conseil, fuis les. Et ne crois surtout pas à leurs conneries. Ça pourrait être dangereux pour toi.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Sam 30 Avr - 14:13
Jouer avec les ombres
feat. C. Gomez


« Eh bien tu apprendras à aimer… » Rétorqua sa cadette. Yuliya déglutit, elle n’était pas du genre à amener le conflit là où il était inutile de l’amener… Alors elle se tut. Si elle avait répondu, tout cela aurait mal fini, et elle n’aurait jamais eu de réponses à ses questions. La jeune fille avait besoin d’en savoir plus, car visiblement, quelque chose se tramait au-dessus de sa tête et de celle de tas d’autres civils dans son genre… Alors, lorsque Cristal partit chercher les cachets, et les ramena quelques minutes plus tard avec un verre d’eau ; elle la remercia chaleureusement. Elle goba ses cachets en les faisant circuler dans l’eau pour permettre une traversée de sa gorge plus facile. La Bulgare ne savait même pas si cela fonctionnait réellement ou non. Mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ? D’ailleurs, l’écolière s’y risqua et demanda davantage sur les exorcistes et leur « Congrégation. » Qu’est-ce que cela pouvait bien être et pour quelle cause oeuvraient-ils réellement ? Les réponses de Cristal la découragèrent ; d’autant plus que cela signifiait beaucoup plus qu’elle ne l’imaginait. Les « compagnons » de sa mère étaient dangereux mais les exorcistes aussi …? N’y avait-il finalement aucune bonté ni même bienveillance dans ce bas-monde…?

« L’Ordre Noir… Ce sont des salauds. Ils envoient juste des gens aller creuver pour eux à leur bon vouloir… Ces exorcistes se prétendent sauveurs de l’humanité mais ce ne sont que des conneries… » Fut, tout d’abord, les premiers arguments de la jeune fille. « Ils m’ont pris la seule personne à laquelle je tenais… Et maintenant, je dois fuir à cause d’eux… » Il en rajouta une nouvelle couche. « En tout cas, si tu croises ses types avec leur rosaire sur la poitrine, un conseil, fuis-les. Et ne crois surtout pas à leurs conneries. Ca pourrait être dangereux pour toi. » Lui avoua t-elle.

Yuliya serra davantage son verre d’eau dans sa main. Elle était totalement perdue. Sa mère lui disait quelque chose, et puis Cristal en disait une autre. Est-ce que les deux camps étaient tout deux dangereux ? Que fallait-il vraiment faire ? La Bulgare ne savait plus quoi penser… « Qu… Qu’ont-ils fait de cette personne…? Tu veux dire que tu ne la reverras plus jamais…? » C’était d’un triste… L’écolière posa son verre d’eau par terre. « On m’a aussi parlé de personnes cruelles… Des gens… Comme avec deux personnes en eux… L’originaire et quelqu’un d’autre. Ils ont la peau grise et ont une force décuplée… Est-ce que tu les connais..? »

La petite Bulgare replia ses genoux contre elle. « Je ne veux pas qu’on me fasse du mal. Je n’ai rien fais… » Murmura-t-elle, emprise à quelques angoisses. Elle avait peur, mais tenta de ne pas céder à cette dernière, sinon ce serait la fin. « Comment as-tu réussi à leur échapper ? Tu sembles te débrouiller en tout cas… » Questionna curieusement la jeune fille écolière. Et si elle pouvait prendre quelques notes, ce ne serait jamais de trop. Il fallait qu’elle sauve sa mère de ce groupe d’hommes et de femmes qui allaient lui faire du mal par son intermédiaire. Yuliya n’était pas stupide ; s’ils la trouvent, elle était sûre qu’ils lui feraient du mal.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Mar 10 Mai - 21:30
méfiance
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Cristal détestait remuer ainsi ses souvenirs douloureux du passé. Elle renvoyait déjà l'orphelinat se faire dévorer par les flammes. Enfin, au fond, ce n'était pas ça qui la préoccupait. Elle avait toujours détesté ce trou a rats qui grouillaient de gamins à la morve au nez. Non, c'était plutôt ce qui était arrivé à son amie qui l'avait choquée.
La petite secoua la tête, essayant de se clarifier les idées. Tout ça, c'était loin maintenant. Ce qui était fait était fait. Au contraire, elle en avait tiré des leçons. Elle s'était juré que jamais plus elle ne s’appuierait sur quelqu'un d'autre. Elle resterait forte et ne compterait que sur elle même. Même si cela signifiait vivre dans la solitude.
Alors bien sur, la faiblesse et la naïveté de Yuliya lui donnaient la nausée. En voilà, une faible aux yeux de l’espagnole. A chaque parole de la brooker, l'adolescente se renfrognait de plus belle. Elle était tellement naïve !
Sauf que pour une fois, Cristal avait été sincère. Enfin, de son point de vue. Pour elle, Central était la source de tous ses maux. Alors cette fois, elle avait dit toute la vérité a Yuliya, enfin, sa vérité.

- Qu… Qu’ont-ils fait de cette personne…? Tu veux dire que tu ne la reverras plus jamais…?

Oh, alors elle voulait vraiment savoir le fin mot de l’histoire... Cette fois, Cristal se retourna vers son ainée, fixant de ses yeux de sang le regard bleuté de son interlocutrice.

-Elle est morte.

L’orpheline laissa Yuliya digérer la nouvelle. Pour ça, elle ne lui donnerait aucune autre précision.
Certes, Mercedes avait été tuée par des akumas, pas par Central. Pourtant, c'était bien ce que Cristal voyait. Central lui avait promis un nouveau foyer, une famille. C'était pour ça que Mercedes les avait rejoints. Pas pour se battre pour eux. Pas pour qu'ils sacrifient une orpheline sans aucune valeur, pendant que ces fils de bourges restaient derrière à donner tranquillement les ordres. Et c'était ça, les sauveurs de l'humanité ?

En tout cas, avec ça, nul doute que Yuliya ne considérera l'Ordre Noir comme les "gentils". Au fond, Cristal n avait rien à voir avec la bulgare, son avis lui importait peu. Mais rien ne lui faisait plus plaisir que d’entacher la réputation de ceux qu'elle détestait tant. C'était comme une mini victoire qu'elle pouvait tout de même savourer.

-  On m’a aussi parlé de personnes cruelles… Des gens… Comme avec deux personnes en eux… L’originaire et quelqu’un d’autre. Ils ont la peau grise et ont une force décuplée… Est-ce que tu les connais..?

Cette fois, ce fut à la petite teigne d'être surprise. Yuliya connaissait les Noés ?
Ça c'était une surprise. Elle même n avait appris leur connaissance que par hasard. Si elle n’avait pas mis son nez dans les affaires d'Anne, elle n'aurait jamais su qu'ils étaient reliés à celui pour qui elle travaillait.
Néanmoins, si l'adolescente lui posait une telle question, c'est qu'elle ne devait pas tout savoir sur eux. Sinon, elle n’aurait pas parlé d’eux aussi imprudemment...

-Je ne sais pas grand chose sur eux. Ils sont reliés au Comte Millénaire, et sont dotés de capacités hors du commun, c'est à peu près tout ce que je sais. Et ils sont très dangereux. Bref, ne t'approche pas d'eux si tu ne veux pas d’ennuis.

Cristal se rappelait très bien des pouvoirs effrayants d'Anne. Cette dernière avait réussi à mettre un homme à terre rien qu'en le touchant. La meilleure chose à faire avec ces "Noés" c'était de les éviter.

Les mots de l'espagnole semblèrent effrayer encore plus Yuliya. Et sans que la blondinette ne sache pourquoi, son ainée se recroquevilla, repliant ses genoux contre elle.

- Je ne veux pas qu’on me fasse du mal. Je n’ai rien fais…

La petite voleuse commença à se méfier. Yuliya semblait peut être trop effrayée... Une personne tout à fait normale se contenterait d'approuver en se disant de ne pas d'approcher de ces gens bizarres. Alors soit cette fille était vraiment une trouillarde, soit elle avait d’autres raisons d'avoir peur...

- Comment as-tu réussi à leur échapper ? Tu sembles te débrouiller en tout cas…

Cristal fronça les sourcils, n’appréciant pas l'évolution de la situation. Et maintenant, elle lui demandait comment échapper à toutes ces personnes aux pouvoirs extraordinaires. C'était peut être bien ce qu'elle craignait...
La fillette saisit son poignard, qui était resté planté dans le sol, et fixa Yuliya.

-Quand on est impliqué là-dedans, on est obligé de se défendre… Mais je ne suis pas une criminelle.

Ça sonnait presque faux, étant donné l'arme qu'elle avait dans les mains. Mais non, Cristal s'était juste défendue. Et désormais, elle ferait ce qui serait nécessaire pour s'en sortir, peu importe le prix.
L'espagnole remit son arme dans sa manche. Mais elle ne la lâcha pas. Alors, elle fixa son aînée, d'un air dur, froid.

-Finalement tu as l'air d'en savoir plus que ce que tu ne voudrais le faire croire sur ces gens... Pourquoi tu as une raison d'avoir peur d'eux ? Tu ne devrais pas en avoir une si tu n'étais pas reliée à toute cette histoire.

Elle aurait du écouter son instinct. Toujours se méfier des étranger, même ceux qui ont l'air niais à en vomir.








Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Jeu 19 Mai - 13:25
Jouer avec les ombres
feat. C.  Gomez


Elle est morte. » Sembla résonner dans le crâne de Yuliya durant de longues secondes. Elle ne voulait pas savoir comment cela s’était produit ; le savoir était déjà suffisamment — en tout cas pour elle — terrifiant. Cela la mettait face à une réalité qu’elle n’avait pas l’habitude de côtoyer. Comme si elle avait vécu dans une bulle, un rêve, durant tout ce temps. La vie n’était pas faite simplement pour vivre ; elle était faite pour faire des choses, accomplir de grandes choses ; expérimenter tout un tas de situations, déplaisantes ou non. La vie est une allumette qu’on craque, et dès que la lueur s’est estompée ; on meurt. Le but du jeu est d’avoir le moins de regrets et de remords possibles. Yuliya venait de s’en prendre compte ; grâce à la jeune Cristal, sa cadette, face à elle. Elle était plus jeune, mais elle n’imaginait pas le nombre de choses qu’elle avait du vivre. Ce qu’elle faisait dépassait déjà ce que les adultes pouvaient faire. C’était peut-être un assassin et ce qui était rassurant ; c’était que si elle avait voulu tuer Yuliya, elle l’aurait déjà fait. Elle aurait aussi éviter de donner autant d’informations. C’était peut-être naïf, mais c’était la version et les croyances — surtout — de la jeune Bulgare.

Concernant l’autre jeune fille, dont les origines lui étaient inconnues — à quoi cela lui servirait d’ailleurs ? — elle semblait totalement différente de l’écolière. Elles n’avaient rien en commun si ce n’était leur âge. Enfin, leur jeunesse. L’une n’avait peur de rien, et l’autre avait peur de tout. Même si la fierté était là ; parfois elle l’abandonnait totalement. Yuliya ne pleurait simplement pas en public, mais elle ne pouvait pas lutter contre ses angoisses de jeune fille et ses crises respiratoires. C’était quelque chose contre laquelle elle ne pouvait pas lutter ; car parfois, les deux ne faisait plus qu’un.

Lorsque Cristal répondit à sa question, Yuliya fut déçue. Si Cristal avait parlé des Exorcistes autant en mal… Elle devait connaître mieux que ça les êtres à la double personnalité. Elle n’en était pas une, enfin, elle pensait, car elle n’avait rien à voir avec eux. Son poignard aurait — la Bulgare en était presque sûre — traversé son sol et se serait planté au rez-de-chaussée si elle avait été comme eux. ; Je ne sais pas grand chose sur eux. Ils sont reliés au Comte Millénaire, et sont dotés de capacités hors du commun. C’est à peu près tout ce que je sais.Et ils sont très dangereux. Bref, ne t’approche pas d’eux si tu ne veux pas d’ennuis. » Mais tout de même. Cela donnait confirmation à Yuliya que les êtres à la peau grise étaient du côté du « Comte. » La Bulgare avait tout classé dans sa tête même s’il restait beaucoup de zones d’ombres. D’ailleurs, elle se contenta de hocher la tête, pour ne pas paraître suspecte ou quoique ce soit d’autres. C’était déjà merveilleux que Cristal lui parle aussi librement, l’écolière n’avait pas l’intention de tout gâcher. Les questions, elle trouvait quelqu’un à qui les poser. S’ils se faisaient la Guerre… Ils ne le faisaient certainement pas avec 3 soldats. Ils devaient tous arpenter le monde. Et ils finiraient bien par croiser sa route ; elle se ferait patiente.

Quant à ses dires concernant le fait qu’elle n’avait rien fait de mal, Cristal ne dit rien. Comme si elle n’en était pas totalement convaincue. Cela rajouta une boule au ventre de la plus vieille des deux. Et encore plus lorsqu’elle répondit à sa question concernant la question de comment elle avait réussi à survivre jusque là ; entre autre. « Quand on est impliqué là-dedans, on est obligé de se défendre… Mais je ne suis pas une criminelle. » Alors là, Yuliya aurait bien aimé qu’elle lui explique. Comment ne pas être criminelle — d’une façon comme d’une autre — lorsque l’on possède un poignard plein de sang ? C’est quand même peu convaincant, il fallait l’admettre ! C’était sûrement une subtilité que Yuliya ne pourrait pas comprendre et c’était bien normal ; elle ne menait aucune guerre ; désormais plus maintenant. Ce n’était rien de plus qu’une bataille pour retrouver sa mère un jour.

La voix de Cristal résonna et la vie sursauter. Elle n’avait pas répondu à son affirmation, mais la jeune fille aux cheveux blonds lui posa une question étant parfaitement franche avec elle. Elle ne pourrait pas lui refuser une réponse… « Finalement, tu as l’air d’en savoir plus que ce que tu ne souhaites le faire croire sur ces gens… Pourquoi tu as une raison d’avoir peur d’eux ? Tu ne devrais pas en avoir une si tu n’étais pas reliée à toute cette histoire » Cette question lui glaça le sang. Yuliya gonfla légèrement les joues et lui répondit ; « Comment peux-tu te croire innocente avec un couteau plein de sang ? » Par la suite, elle soupira et déglutit. Elle posa sa tête contre le mur et répondit à la question de Cristal, avec un ton plus gentil. « J’en ai croisé une. J’ai été témoin d’une agression, elle avait envoyé valsé plusieurs civils. Je ne sais pas ce qu’elle cherchait mais… Elle m’a attrapé dans une ruelle et elle m’a dit que je ne devais en parler à personne, sinon Ils viendraient me chercher et me tuer. » Raconta-t-elle à sa sauce, sans trop mentir. Elle cacha simplement le fait qu’il s’agissait de sa mère biologique, et qu’elle ne devait pas hurler sur tous les toits qu’elles étaient parentes… Sinon, Yuliya deviendrait un moyen de pression pour Olya. « Ce n’était pas un canulard, elle avait les pupilles dorées, la peau grise et elle avait même des stigmates sur le front ! » Rajouta-t-elle pour être sûr d’être crue. Parce qu’elle ne disait que la stricte vérité ! Il n’y avait aucun doute là dessus.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Ven 3 Juin - 0:26
Innocence ou Corruption
Cristal Gomez Ft. Yuliya Georgieva




Le sort de Mercedes avait bien fait réagir Yuliya. L'adolescente était devenue encore plus blême. Ce qui n’était pas vraiment étonnant, lorsque l'on annonçait la mort de quelqu'un.
Au moins, Cristal lui avait peint un tableau bien sordide de l'Ordre Noir. Aucun doute, la bulgare n'aurait plus du tout une bonne image d’eux. Ce qui était exactement le but de la blonde. Quand aux Noés, l’orpheline ne les connaissait pas vraiment. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'ils étaient les hommes de main de l'homme pour qui elle travaillait. Alors elle avait été sincère avec Yuliya. De toute évidence, il fallait se méfier d'eux.

-Comment peux-tu te croire innocente avec un couteau plein de sang ?

Cette fois, Cristal fronça les sourcils. Comment Yuliya osait elle la juger ainsi ? Elle ne savait rien de la situation de sa cadette, rien de ce qu'elle avait pu traverser, alors de quel droit lui disait elle ça ?
Serrant les dents tout en rangeant son arme, Cristal reprit d'un ton plus brusque.

-Je n'ai rien à te prouver de toute façon. Que tu me croies ou non, je me suis défendue. C'est tout. Tu crois qu'on attendrit ses ennemis juste avec un petit sourire malade ?

Yuliya ne pouvait rien savoir. La bulgare avait sans doute du passer sa vie enfermée, à essayer de soigner sa maladie. Qu'est ce qu'elle savait de ce qui se passait vraiment a l'extérieur?

-Tu te mets le doigt dans l'œil.

Ça ne se passait jamais comme ça. La vérité était beaucoup plus cruelle.

Mais finalement, Cristal n’était pas la seule à avoir eu à faire aux Noés. Si d'abord l’espagnole s'était méfiée en se rendant compte que Yuliya était au courant pour l’existence des Noés, cette dernière ne tarda pas à lui en donner l'explication.

-J’en ai croisé une. J’ai été témoin d’une agression, elle avait envoyé valsé plusieurs civils. Je ne sais pas ce qu’elle cherchait mais… Elle m’a attrapé dans une ruelle et elle m’a dit que je ne devais en parler à personne, sinon Ils viendraient me chercher et me tuer.  Ce n’était pas un canulard, elle avait les pupilles dorées, la peau grise et elle avait même des stigmates sur le front !

Cristal hocha la tête. Pas de doute, ça, c'était bien l'œuvre d'un Noé.

-Oui, pas de doute, c'était bien un Noé. La mienne à mis un homme à terre juste en le touchant. Et elle avait les mêmes marques.

Ça devait être les caractéristiques de ces hommes et ces femmes. Quand à leurs pouvoirs, peut être en avaient ils tous des différents. Cette pensée faisait frémir la fillette. Qui sait ce dont ils étaient vraiment capables.

Tout ce qui entourait cette guerre était troublant. La meilleure chose à faire de toute façon, c’était de ne pas s'en mêler. C'était le meilleur moyen pour éviter un maximum les ennuis. Sauf que pour Cristal, c'était déjà fichu depuis longtemps. Depuis quelle s’était retrouvée à la rue après la destruction de l’orphelinat Gomez, elle travaillait pour le Comte Millénaire en tant que brooker. Elle avait déjà plongé dans ces sales affaires depuis longtemps. Une fois qu'on y était, il était difficile voire impossible de s'en débarrasser. Tous les jours, la fière tête survivait avec ce poids sur ses épaules. Au début, elle l’ignorait totalement, après tout elle ne faisait ça que pour survivre. Mais avec les événements de ces derniers temps, sa vie avait été complètement bousculée.
Et visiblement, celle de Yuliya l'avait été aussi. Mais elle ne semblait pas avoir été complètement plongée dans toutes ces sales affaires. Elle pouvait encore s’en tirer.

-Si tu te tiens à l’écart de tout ça, ça ira.

Et pour une fois, elle ne disait pas ça pour la corrompre.

Cristal se leva et s’étira. Elle ne savait pas depuis combien de temps  elle était ici, peut être s’était elle reposée une heure, peut être plus. En tout cas la fillette se sentait déjà beaucoup mieux. Cela la tuait de l’avouer, mais elle devait bien être reconnaissante envers son aînée.

-Merci pour m'avoir aidé... Je ne peux pas rester, comme je te l’ai expliqué.

Non, elle ne pouvait plus rester ici très longtemps, d'autant plus si elle côtoyait une fille qui avait elle aussi eut à faire avec les Noés. Désormais, Cristal ne reprendrait une vie normale. Enfin, elle n’avait jamais eu de vie "normale" de toute manière.



[/color]





Merci Arsène pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange

Seuls les plus forts survivent
Ose te mettre en travers de mon chemin, et tu mordras la poussière
Les gens à esquiver
Mon parcours du combattant

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 195 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 14
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+30)
D Gray Zombie

Points: 800
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jouer avec les ombres
Mer 13 Juil - 10:16
Jouer avec les ombres
feat. C.  Gomez


La question que Yuliya s’était permise de poser n’avait pas été une excellente idée. La jeune fille n’était pas du genre à mâcher ses mots, quand bien même elle était absolument naïve. Cependant, qui cherche trouve, n’est-ce pas ? La Bulgare n’avait pas été tendre, et Cristal ne le serait pas non plus. Ses mâchoires se serrèrent — Yuliya pu le voir — et en rangeant son arme ; elle lui lança une réplique avec un ton dénué de gentillesse. « Je n’ai rien à te prouver de toutes façons. Que tu me crois ou non, je me suis défendue. C’est tout. Tu crois qu’on attendrit ses ennemis juste avec un petit sourire malade ? » La jeune écolière accusa le coup avec difficulté. C’est vrai qu’elle n’aurait jamais du dire ça ; mais la pauvre jeune fille avec toutes les informations qu’elle recevait et de toutes parts… Elle était un peu perdue, il fallait se l’avouer. « Tu te mets le doigt dans l’oeil. » l’acheva-t-elle.

Par la suite, la jeune Bulgare raconta son épisode. Lorsqu’elle avait croisé la route d’une Noé, en omettant qu’il s’agissait de sa mère. Bien évidemment, si elle voulait que l’information ne mette pas en danger ni sa vie, ni celle de sa mère ; elle n’avait pas d’autres choix que de ne rien dire. C’était d’ailleurs ce que lui avait scrupuleusement dit sa mère. En tout cas, pas le moindre doute du côté de Cristal ; la mère de Yuliya était bel et bien une des leurs. Cela l’attristait, néanmoins, elle n’avait pas d’autre choix que de l’accepter. Et puis après tout, la Noé n’avait pas entièrement emporté sa mère ; elle avait réussi à — plus ou moins — reprendre le contrôle pendant quelques trop courtes minutes. La voix de Cristal la tira de ses pensées ; « Si tu te tiens à l’écart de tout ça, ça ira. » Est-ce finalement, Yuliya et Cristal avaient tissé ne serait-ce qu’un minuscule morceau d’amitié ? Ou bien était-ce une simple et froide mise en garde ?

Pour toute réponse, la Bulgare hocha la tête. Attristée par la réalité ; pour sa sécurité, il valait mieux qu’elle n’approche pas sa mère. C’était d’une tristesse absolue. Il y avait, certes, pire mais c’était difficile à vivre ; même si chacun sur cette planète porte sa propre croix… « J’imagine que c’est un bon conseil… En espérant qu’ils ne me retrouvent pas. » Lâcha-t-elle, très peu optimiste. Néanmoins, elle ne pouvait pas se priver de sa vie. La peur n’évite pas le danger, comme on dit. « Merci de m’avoir aidé… Je ne peux pas rester, comme je te l’ai expliqué. » Enchaîna la jeune fille aux yeux rouges. Yuliya hocha la tête. « Je sais… Peut-être que nos chemins se recroiseront. Je l’espère. » Lâcha-t-elle en lui souriant malgré tout ce qui avait pu se dérouler aujourd’hui.

L’écolière la raccompagna jusqu’à la porte et la laissa partir. Désormais, la jeune femme n’avait plus qu’à attendre son père, ainsi que quelques remontrances pour avoir raté les cours. Mais au moins, elle avait sauvé une vie. Digne de son « père. » Même si elle ne savait pas la valeur de cette dernière … Une vie a la même valeur qu’une autre, non ?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Jouer avec les ombres
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Jouer avec les ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu veux jouer avec moi ? [PV Rin O.]
» Jouer avec le soleil
» qui veut jouer avec moi ?
» A trop vouloir jouer avec le soleil
» Jouer avec son prénom et son nom

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: