Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Lun 9 Nov - 15:52

Sortir


" Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents. "


Moi, j'aime pas rester là, j'aime pas être derrière ces arbres en fer qui m'empêchent d'aller où je veux. J'aime pas avoir ces feuilles sur moi qui ne servent même pas à me tenir chaud ou à me soigner si j'ai un bobo. Moi, j'aime pas me coucher dans ces feuilles jaunes qui ressemblent à des rayons de soleil mais qui sont aussi grattants et piquants que des orties, même si y laissent pas des boutons sur la beau. J'aime pas entendre les gens dehors, ni même lorsqu'ils viennent me voir. Moi, je veux sortir, je veux aller dehors, dehors, dehors dans la forêt ! On m'attend, je peux pas rester là, ma meute m'attend, je peux pas rester là. J'aime pas ces arbres en fer, j'aime rien de tout ça. Moi, je veux sortir ! Sortir ! Sortir ! Maintenant !


Aujourd'hui, il faisait beau, il faisait vraiment beau, et chaud en plus de ça ; l'enfant sauvage, caché dans sa cage à l'intérieur du chapiteau, le sentait, en avait l'impression. Lorsqu'il vivait encore dans la forêt avec son frère, il était parfois capable de savoir quand le temps allait changer, rien qu'en observant les autres animaux dans les bois. S'ils mangeaient beaucoup et s'exposaient plus au danger, c'était que l'hiver n'allait pas tarder à arriver et qu'ils allaient disparaître ; puis, quand les ours descendaient des montagnes alors qu'il y avait encore de la neige, cela signifiait que le printemps allait venir. Mais là, là le petit homme savait seulement qu'il faisait beau, grâce aux rayons de soleil qui passaient à l'intérieur du chapiteau entrouvert. Pourquoi avait-on rentré sa cage là-dedans ? Ah oui, la pluie. Il avait plut ces trois derniers jours, alors sa roulotte de fortune avait été poussée là. Mais lui, il aurait aimé être dehors.

Après avoir fait les cent pas dans sa cage et s'être gratté la tête plus d'une fois, la Bête finit par se redresser sur ses pattes alors que l'Alpha de cette meute rentrait dans le chapiteau ; comprendre, le directeur du cirque, une sorte de Monsieur Loyal haut en couleurs. Les yeux brillants, l'enfant sauvage ne tarda pas à accrocher ses petites mains crasseuses aux barreaux de sa cage, pour attirer l'attention.

" Sortir ! Sortir ! Sooooortiiiiiiir ! " cria-t-il aux barreaux de sa cage.

Au fond, il ne savait pas vraiment ce que ce mot pouvait bien dire, mais il avait finit par comprendre qu'il s'associait avec le fait d'être enchainé dehors au soleil ; et de pouvoir enfin fouler l'herbe de ses pieds et de ses mains. Interloqué, mais habitué aux cris de son très cher Beast Boy, l'homme anglais ne tarda pas à s'approcher de la cage de son captif, un trousseau de clef à la main.

" Je te laisse sortir à condition que tu ne mordes pas et que tu restes calme. " fit-il, comme s'il avait l'espoir qu'il comprenne quoi que ce soit, " On repart sur les routes demain, ce serait bête que tu ne sortes pas avant la semaine prochaine. C'est compris ? "

De toute sa tirade, l'enfant sauvage n'avait compris que deux mots : sortir, et calme. S'il était calme, il pourrait sortir, et ça, ça impliquait de ne pas tenter de lui voler les clefs, ni de le mordre au sang quand il l'attacherait dehors, ni de chercher à fuir une fois la porte ouverte. Rien de tout ça, il devait se contenter d'être calme ; une chose insoutenable pour la Bête, mais indispensable pour voir la lumière du jour.

" Ca-ahlme. " se contenta-t-il de répondre.
" Bien ! Tu vois quand tu veux, tu comprends. "

Sur ces mots, le monsieur loyal finit par ouvrir la cage, avant d'attraper le petit homme au niveau de son collier ; car oui, ils avaient réussi à lui accrocher une sorte de chaine en fer autour du coup, qui ne s'ouvrait qu'avec une clef, et qui le serrait au niveau de la gorge. De nombreuses fois, il avait tenté de l'arracher, jusqu'à s'ouvrir la peau jusqu'au sang, et même à se faire mal aux dents à tenter de le mordre ; mais là en ce moment, il avait finit par abandonner cette idée. Calme, il se laissa alors trainer dehors au bout d'une chaine jusqu'à être attaché à la roue d'une roulotte. Le regard de nouveau pétillant, le petit homme avait une marge de presque cinq mètres pour se déplacer à sa guise ; c'était peu, mais c'était tout ce dont il avait le droit lorsqu'on l'attachait ainsi.

Le cœur battant de nouveau la chamade, la Bête ne tarda pas à se rouler dans l'herbe tout en affichant un sourire-grimace comme il savait si bien les faire ; tandis que l'homme en rouge retournait à son travail.

La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Dim 15 Nov - 15:31


Cirque


Feat Lavi & Beast Boy


Les rayons du soleil illuminaient la ville, à un tel point qu’ils en alourdissaient l’air, bien trop au goût de Lavi. Celui ci, après être resté des heures enfermé dans une salle, se retrouvait enfin à l’air libre, mais ce n’était pas pour moins suffoquer.
Accompagné de son maître Bookman, Lavi s’était rendu dans l’Empire russe afin d’assister à une importante réunion politique. Et après s’être concentré pendant tout ce temps dans une salle à l’atmosphère pesante, ce n’était malheureusement pas l’air frais qu’il avait espéré qui l’attendait dehors.

Et maintenant, même rester assis sur un banc n’arrivait pas à le remettre complètement d’aplomb. Il était resté immobile pendant trop longtemps, il avait plutôt besoin de bouger un peu.
Mais Bookman, lui, ne semblait pas plus gêné que cela. Silencieux, le vieil homme se contentait de siroter son thé dans son coin.
Sauf que Lavi n’avait pas l’intention d’en faire autant. Ne tenant plus en place, le rouquin se leva, mais il n’eut pas le temps de faire un pas de plus que son maître lui lança un regard insistant.

-Où tu vas, Lavi ?
-T’inquiète papi, je vais juste traîner dans le coin. J’en ai marre de rester immobile après cette réunion.
-Sois prudent.
-Ouais, ouais, je sais. A tout à l’heure, panda.

Et immédiatement, Lavi s’éloigna de Bokman d’un pas rapide, ne lui laissant même pas le temps de le  réprimander pour l’avoir encore appelé ainsi.

Et puis après tout, n’était ce pas cela aussi, le travail d’un bokman ? Car parfois, c’était aussi en se baladant un peu n’importe où qu’on trouvait des choses intéressantes. Ah, vraiment, il était trop sérieux, Bookman devrait être fier de l’avoir pour apprenti !
Ainsi le borgne déambulait un peu au hasard dans les rues, sans but précis. Et finalement, il finit bel et bien par tomber sur quelque chose de curieux. Un homme à l’allure grotesque s’agitait sur le rebord de la rue et beuglait à tue tête.

-Ne manquez pas notre prochain spectacle, qui se déroulera très bientôt ! Des tours inouïs, des choses que vous n’avez encore jamais vues et notre spécialité, la bête humaine !

Alors comme ça, c’était une sorte de cirque. Un léger sourire étira les lèvres du bookman en repensant à un certain clown. Allen était vraiment doué pour les arts du cirque.
Mais une chose attira tout particulièrement son attention. La « bête humaine » ? C’était une blague ? Parce que lui aurait qualifié de « bête » bien plus d’un homme !
Enfin, c’était toujours intéressant de voir comment ces hommes se représentaient la bestialité, alors qu’ils ne se rendaient même pas compte qu’ils étaient souvent bien pires.
Animé par cette curiosité, Lavi décida finalement de se rendre au cirque abritant la fameuse « Bête ».


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Lun 23 Nov - 20:36

Manger


" Manger est un vrai bonheur. "


Enfin, enfin ! Dehors, il y a le soleil, il y a le vent, il y a la nature ! Bon, oui, il y a les machines de fer et de bois coloré, mais il y a l'herbe, je suis heureux de voir l'herbe à mes pieds. Mais j'en voudrais plus, je voudrais courir dans la forêt, crier, chasser, grimper aux arbres, faire ce que je veux ! Pas être là, la tête dans un piège. Oh, une fois, une fois j'ai eu la patte coincée dedans, une avant, c'était douloureux, douloureux ! Mais là, ça ne fait pas mal, c'est moi qui me fais mal quand j'essaye de l'enlever. C'est pas agressif, c'est.. comme des puces, une énorme puce. Je gratte je gratte, mais ça part pas pour autant. Alors je saigne un peu, j'ai mal, mais ça va, ça tue pas. Mais ça empêche de partir dans la forêt, alors j'aime pas.


L'âme légère, la bestiole humaine se roula dans l'herbe pendant de longues secondes, avant de s'arrêter, le regard levé vers le ciel. Les premiers nuages grisés de la saison des feuilles mortes - comprendre l'automne - approchaient petit à petit au fil des lunes, et bientôt, le froid tomberait sur la forêt et les terres. Auraient-ils froid, eux, dans leurs forêts de fer et leurs drôles de grottes colorées ? L'enfant sauvage n'en avait pas la moindre idée, mais ne pouvait que se dire que la saison des neiges ne serait pas de tout repos. Vu la façon dont ces bipèdes s'habillaient, c'était que les changements de température les effrayaient ; mais qui sait, peut-être étaient-ils plus fragiles que lui. De toutes manières, la Bête ne se voyait pas comme eux. Il n'était pas un homme, mais pas un animal non plus. Qu'était-il ? Lui-même, et c'était déjà très bien comme ça.

Sorti de ses pensées par un bruissement de feuilles et d'herbe, l'enfant-sauvage se redressa alors doucement, avant de poser son regard sur un merle qui avait décidé de se poser à quelques centimètres de lui, pour se chercher un repas. La chaine alimentaire ne tarda pas à se mettre en place. La Bête mangerait l'oiseau, qui avait mangé le ver, qui avait mangé la terre, terre qui était faite de cadavres de forêt et d'animaux en tout genre. En silence, le petit homme attrapa alors un caillou conséquent qui se trouvait à proximité, comme il avait fait tant de fois dans la forêt et, ni une, ni deux, le lança à la tête du plumé. Sonné, il s'écroula alors par terre, laps de temps que l'enfant choisit pour l'attraper, avant de lui claquer la tête par terre. Pas de souffrance, juste de la chasse pour survivre.

Néanmoins, ce petit jeu morbide ne tarda pas à attirer l'attention des autres bêtes de foire du cirque ambulant. Une femme à barbe, interloquée par le bruit, finit par s'approcher de la Bête tout en gardant ses distances.

" Qu'est-ce que tu es en train de faire encore ? "

Sans comprendre ce qu'on lui racontait, l'enfant finit par se redresser sans lâcher sa proie - mais le bâton oui - avant de finalement montrer les crocs tout en semblant grogner. Il voulait impressionner, faire partir cette charogne qui en voulait sans doute à son repas fièrement gagné.

" Manger, manger ! " grogna-t-il à la jeune femme.

Et sur ces mots, la Bête fila se réfugier sous la roulotte à laquelle sa chaine était attachée ; le tout sous le regard fatigué de l'artiste qui reprit son chemin, comme si cette situation avait fini par devenir normal à ses yeux. Enfin tranquille pour prendre son repas, l'enfant-sauvage finit alors par arracher une aile de sa proie avec les dents d'un coup sec, avant de commencer à la manger.

Sans se douter qu'un autre prédateur approchait déjà.

La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Jeu 17 Déc - 0:48



La Bête


Feat Lavi & Beast Boy

Finalement, il y était arrivé plutôt rapidement. En même temps, ce n’était pas très compliqué. Lavi avait beau ne jamais avoir mis les pieds dans cette ville, il suffisait juste de suivre le grabuge que faisait tous ces gens du cirque. Apparemment, ils misaient gros sur leur spectacle.
D’ailleurs, on ne pouvait pas le louper. Car il n’y avait pas deux grands chapiteaux comme ça dans cette ville.
Se demandant s’il avait le droit d’y entrer –quand bien même il s’en moquait- Lavi pénétra à l’intérieur du cirque, se demandant ce qu’il pouvait bien avoir de si spécial.

Personne ne vint l’intercepter pour lui demander ce qu’il faisait là. Peut être étaient ils tous en train de répéter et de travailler. Plutôt imprudent d’ailleurs, tout le monde pouvait y entrer comme dans un moulin. Enfin, il n’allait pas s’en plaindre.
Et enfin, il entendit du bruit. Finalement, il y avait bel et bien du monde ici.
Des éclats de voix de plus en plus distincts lui parvinrent, tandis qu’il vit des silhouettes se rapprocher. Jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment proches pour que le rouquin puisse les distinguer. Des femmes siamoises étaient en train de discuter avec un géant. Lorsqu’ils virent le borgne, ils le dévisagèrent un moment, se demandant sans doute ce qu’il faisait là, avant de reprendre leur chemin.
Le jeune exorciste les regarda s’éloigner. Tout était plus clair maintenant. Ce cirque faisait des « Freak Show » pendant lesquels ils exposaient des personnes « étranges ». Ou tout simplement différents des gens tout à fait normaux. Vraiment, c’était ridicule. Tous ces gens qui pensaient que différent était forcément effrayant. Les hommes étaient ignorants –ce n’était qu’une preuve de plus.
Ha, elle devait bien faire peur, leur « bête humaine » ! Même si à vrai dire il s’était attendu à quelque chose du même genre.
Lavi reprit alors sa route, avec un peu moins d’entrain. Et finalement, ses pas le menèrent vers quelque chose d’assez curieux. Une cage, vide.
Curieux, l’exorciste s’en approcha, essayant de deviner quel animal elle avait bien pu enfermer.
Mais des bruits étranges lui parvinrent derrière son dos. Comme si un animal dévorait sa proie.

Et cette fois, même lui n’eut aucun mal à reconnaître la Bête.
Lavi se retourna et vit bien cette fois ci à qui appartenait la cage. Attaché par un collier comme un animal, la bête humaine dévorait à mains nues un oiseau, un bout d'aile dépassant de sa bouche. Sale et vêtu d’un simple pagne, le petit garçon –car c’en était bien un- avait tout l’air d’un sauvage.
Lavi resta un moment à observer le festin du sauvageon avant de reprendre se esprits. Comment avait-il atterri dans un cirque, attaché comme un animal ? L’avait-on élevé exprès comme un animal, ou était-ce un numéro ? De toute façon, il n’y avait qu’un moyen de le vérifier.
Le bookman s’approcha du garçon, assez pour que ce dernier remarque sa présence.

-Hé petit, pourquoi est ce qu’on t’a attaché comme ça ?

Puis il remarqua les traces de griffures à son cou, au niveau de son collier. Et ses ongles complètement usés. Visiblement, cela n’avait rien d’un simple numéro.
Mais aucune réponse nette ne sortit de la bouche de l’enfant. Lavi fronça les sourcils, réalisant ce qu’il avait sous les yeux.

-Est-ce que tu me comprends, au moins ?


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Mer 23 Déc - 23:09

Inconnu


" Comment vivre sans inconnu devant soi ? "


J'ai chassé une bonne proie, un oiseau, un joli oiseau, un très bon oiseau ! Je pense que je n'aurai pas besoin de manger demain, mais si je peux, je chasserai quand même encore après, parce demain, ou ensuite, y aura peut-être pas d'oiseau. Et si y en a pas, je mangerai pas. Car ici, les lapins et les autres animaux viennent pas, ils ont peur des grands, des bipèdes avec leurs couches de peau colorées. Moi aussi ils me font peur, mais ils me gardent enfermé dans leur forêt de fer. Si j'étais pas là, je pourrais être ailleurs, avec mon frère, et on chasserait ensembles, on grimperait aux arbres, on survivrait comme nous devons le faire. Mais là, je survie pas, je comprends pas. J'aime pas ça. Mais j'aime bien mon oiseau, alors là, ça va.


Beaucoup trop occupé à savourer son repas, au point de s'en barbouiller le visage et les mains de sang, le petit enfant sauvage n'avait pas remarqué la présence d'un éventuelle prédateur, non loin de lui. D'ordinaire, lorsqu'il mangeait dans ce fichu endroit coloré et fait de fer, il ne s'inquiétait pas des bipèdes, car il avait compris au bout de quelques repas qu'on ne cherchait jamais à lui voler de la nourriture ; pas comme dans la forêt, là où les autres chasseurs rodaient bien souvent dés qu'une proie était tuée. Alors oui, là, il relâchait un peu sa vigilance d'animal, pour ressembler un peu plus à une bestiole domestique. Toutefois, ce calme apparent avait ses limites, car dés que la Bête entendit une brindille craquer sous le pied de l'inconnu, son sang ne fit qu'un tour.

L'air menaçant - tout du moins, il tentait de l'être - le torse bombé, et les dents déployées, l'enfant sauvage semblait prêt à attaquer ce drôle d'homme qui était venu à sa rencontre. Lui, il n'avait rien à voir avec les gens du cirque, ça, il le savait ; il n'avait encore jamais vu sa tête auparavant. Et il fallait dire qu'avec une fourrure rousse comme la sienne, comme un renard, il l'aurait reconnu du premier coup d’œil ; mais là, cet homme avait tout d'un prédateur. De plus, il utilisait des mots qu'il ne comprenait pas ; mais alors, vraiment aucun.

En position de défense, la Bête fit alors un mouvement brusque en direction de l'inconnu, grognant à s'en arracher la gorge ; mais ne s'approcha que de quelques centimètres, espérant que sa technique d'intimidation servirait à le faire fuir.

" Mangeeeeer ! " répéta-t-il encore une fois.

Et suite à cet unique mot crié et déformé par son langage de pouilleux, l'enfant sauvage planta son regard verdâtre dans l'unique prunelle du prédateur bien plus grand que lui. La Bête n'avait pas peur, il le ferait même fuir.


Hrp:
 
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Mar 12 Jan - 23:25


Tentative d'intimidation


Feat Lavi & Beast Boy

Le garçon se retourna dès qu'il l’entendit s’approcher. Remarquant la présence de l’intrus, le petit sauvage se redressa et afficha un air menaçant -ou essaya. Torse bombé, toutes dents dehors. Du haut de ses quelques années -six ans à tout casser ?- son intimidation ne faisait pas vraiment son effet.
Il n'avait même pas réagit aux paroles du rouquin, et n avait visiblement rien compris. Lavi avait bien vu juste. Cet enfant était vraiment la Bête.
Se sentant menacé, le petit sauvage fit alors un mouvement brusque en avant, poussant un grognement animal. Sans doute essayait-il de faire fuir celui qu’il devait prendre pour un prédateur.

Sauf que le "prédateur" ne se laissa pas intimider, justement. On lui demandait tous les jours d’affronter des machines de guerre, alors ce n'était pas ce petit gosse qui n’était pas plus haut que trois pommes qui allait l’effrayer.
Néanmoins, sous la violence de sa réaction, Lavi ne put s’empêcher de serrer les poings, dans une posture de défense, avant qu'il ne se reprenne. Non, il ne fallait surtout pas se montrer agressif avec l’enfant, c’était une pareille attitude qui allait pousser la bête à se réfugier dans ses deniers retranchements. C’est bien comme ça que ça marche, dans la loi de la jungle.
Alors Lavi se détendit, affichant une attitude calme pour ne pas affoler la Bête.

-Mangeeeeer !

L’exorciste haussa les sourcils. Ça, c'était un vrai mot, l'un des premiers mots que les jeunes enfants apprennaient. Et après tout, de tous les mots, s'il y en avait bien un qui convenait à un enfant sauvage, c'était bien celui là. Manger, pour exprimer les besoins les plus primitifs aux hommes aussi bien qu'aux animaux.
Mais s'il savait s'exprimer –enfin, « s’exprimer » était un bien grand mot pour ça- cela signifiait qu'on lui avait appris, ou qu'il avait appris tout seul ce langage. Finalement, peut être que quelqu'un avait essayé de dresser la Bête. Mais de toute évidence, il était encore très loin de l'animal domestique.
Puis le borgne se concentra sur le mot en lui même, ou plutôt ce qu'il représentait. Et il n'eut aucune idée de ce que l'enfant voulait exprimer. Avait-il encore faim? Ou pensait il qu'il allait lui voler sa nourriture ?
Lavi n'aurait su vraiment le dire, alors il tenta une approche.

-Hé du calme, je ne vais pas te prendre ta nourriture.

Mais il se stoppe net. Le garçonnet ne comprenait sans doute pas un seul mot de ce qu'il disait. Il ne devait pas parler normalement justement.

-Moi pas manger.

Et pour appuyer ses mots, il fit un geste des mains vers lui, puis vers les restés du "repas" de l'enfant, et secoua la tête d'un geste négatif. Les gestes étaient beaucoup plus compréhensibles que le les mots lorsqu’il y avait la barrière des langues, ça le bookman junior l'avait bien appris durant ses voyages.
Lavi regarda ensuite autour de lui, espérant trouver quelque chose qui puisse plus satisfaite l'estomac de l'enfant. Mais il n’y avait rien -à part des pigeons. Et lui était sans doute moins doué que le sauvage pour les chasser.
Abandonnant finalement cette idée, Lavi plongea ses mains dans ses poches, et y sentit quelque chose de dur. En le sortant pour voir de quoi il s’agissait, il en sortit une sorte de bonbon. Le jeune homme avait complètement oublié qu'il avait ça dans sa poche, il ne savait même plus comment ça avait pu y atterrir !
Mais en tout cas, cela apaiserait peut être l’enfant. Le bookman s’accroupit et fit rouler la sucrerie vers lui.

-Tiens... Manger.

Et il insista bien sur ce dernier mot, le seul que l'enfant était susceptible de comprendre. Avec ce "cadeau", il espérait au moins que le garçon se montrerait moins agressif.

Mais puisqu'il comprenait quelques mots, Lavi voulait savoir à quel point il avait pu apprendre, si la Bête était vraiment aussi sauvage qu’elle le paraissait.
Alors il se désigna, et articula bien lentement.

-Lavi. Moi, La-vi. Puis il le désigna. Toi ?

S'il pouvait donner un prénom, alors c’est que la bête avait bien une identité, finalement.


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Mer 9 Mar - 15:10

Sucre


" Le monde est fait de sucre et de poussière. "


J'ai bien chassé, j'ai attrapé un bel oiseau, mon frère aurait été fier de moi, parce que je commence à devenir un grand comme lui, et que je suis capable de me débrouiller tout seul. Je n'ai pas vraiment besoin de me chercher à manger ici, parce que je reçois de la nourriture même sans rien faire, mais il faut que je continue de chasser, il faut. S'ils ne me nourrissent plus, il me faudra des réserves, comme pendant l'hiver. Les feuilles commencent à tomber en plus, ça veut dire qu'il va bientôt faire froid de nouveau. Donc je dois manger, parce que bientôt il n'y aura plus rien. Mon frère aurait été fier, j'aurais voulu lui montrer ma prise.


Les poings serrés, les dents dévoilées et la tête bien droite, l'enfant-sauvage n'avait pas peur de tenir tête à l'inconnu qui lui faisait face. Avec sa dégaine, sa tignasse aussi rousse que la fourrure d'un renard et son œil caché, l'homme avait tout pour intriguer l'enfant, mais pas pour l'effrayer. Il n'avait peur de rien, surtout pas des gens qui venaient sur sa route. Alors, il avait grogné, grogné de toutes ses forces pour faire reculer cet inconnu, ce possible prédateur ou charognard qui devait en avoir auprès de sa proie à lui. En tant que bon prédateur, la Bête ne se laisserait pas faire, il mordrait, grifferait, hurlerait pour appeler à l'aide ; car si on s'en prenait à lui, il savait que la meute qui l'avait enlevé viendrait à son secours. Tout du moins, ça, c'est ce qu'il croyait encore à ce moment là.

Toutefois, le rouquin ne tenta pas de s'approcher, ni même de lui voler sa nourriture. Tout ce qu'il fit, fut de lui faire face tout en parlant, de la même langue que les gens du cirque, mais avec des mots que le petit homme ne comprenait pas. Les crocs toujours dévoilés, il pencha malgré tout la tête de côté.. à la recherche de la compréhension.

" Moi pas manger. "

Le mot entre les deux, l'enfant sauvage ne le comprit pas ; alors, il ne put s'empêcher de montrer les crocs avec plus d'insistance encore, près à attaquer au moindre moment, quitte à se battre jusqu'à la mort pour protéger son du. Toutefois, lorsque le rouquin secoua la tête négativement, l'enfant se calma tout en laissant ses fesses retomber sur le sol ; les sens malgré tout toujours en alerte. Secouer la tête, cela voulait dire quelque chose de négative, donc, l'inconnu ne voulait pas manger sa nourriture. Tant mieux. Mais il fallait tout de même rester prudent, au cas où tout cela ne serait qu'une vile ruse.

Puis là, le drôle d'homme fit quelque chose d'étrange. En effet, le borgne finit par se mettre à sa hauteur en s'accroupissant, avant de faire rouler un caillou coloré vers la Bête. Qu'est-ce que c'était que ça ?

" Tiens... Manger. " finit-il par lui souffler.

Intrigué, l'enfant sauvage abandonna son repas l'espace d'un temps - frottant sa bouche par la même occasion pour se débarrasser du sang, ne faisant que l'étaler un peu plus sur son visage - avant de toucher du bout des doigts le drôle de caillou. Lorsqu'il se colla à ses doigts barbouillés, l'animal ne put s'empêcher de pousser un cri surprit avant de lever les yeux vers le rouquin. Cela se mangeait ? Peut-être, car même si cela ressemblait à un caillou, c'était aussi collant que des fruits. Alors, parce qu'il était très curieux, la bestiole ne put s'empêcher de le porter à sa bouche, grimaçant par la même occasion.

Concentré sur le caillou qu'il avait dans la bouche, la Bête posa malgré tout son regard sur celui qui lui avait offert à manger ; tout à coup beaucoup plus placide vis-à-vis de sa présence.

" Lavi. Moi, La-vi. " fit-il avant de le désigner, " Toi ? "

Qu'est-ce que c'était que Lavi ? Vu comme il se désignait, cela voulait peut-être dire que c'était lui, même si la bête sauvage lui n'avait pas de nom ; il était lui, et c'était déjà pas mal. Bavant un peu à cause du caillou sucré qu'il avait en bouche, le petit homme finit alors par laisser une grimace étirer ses lèvres ; allez savoir pourquoi, peut-être n'était-ce qu'à cause du sucre qui le rendait heureux. Ou peut-être qu'il était juste intrigué.

" M.. Moi. " commença l'enfant, " Moi.. manger ! "

Bavant toujours du sang et un liquide poisseux sucré, la Bête finit alors par reprendre sa proie entre les mains. Grimaçant toujours, il ne tarda pas à arracher une patte au volatil qu'il venait de tuer, avant de finalement se redresser sur ses quatre pattes. D'un geste de la main, il poussa alors la patte en direction de l'inconnu qui lui avait donné de la nourriture. Sans doute lui avait-il donné quelque chose afin d'avoir un morceau de sa viande ; comme il leur arrivait de faire avec son frère. Lui lui donnait de la viande qu'il avait chassé, et le cadet, lui, lui offrait des fruits qu'il avait trouvé dans les buissons. Le dit Lavi ne savait peut-être pas chasser, qui sait.

Toutefois, cette patte serait tout ce que l'enfant sauvage donnerait à l'inconnu ; et pas un morceau de plus. Partager et recevoir en retour, oui, mais il n'allait pas tout lui donner.


Hrp:
 


Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Lun 11 Avr - 16:31


Dégoûtant


Feat Lavi & Beast Boy

Sa petite douceur avait fait son effet. D’abord méfiant, la bête avait regardé la sucrerie d’un air méfiant, comme s’il craignait que cet étrange caillou ne lui saute dessus. Il n’avait jamais goûté de bonbons de toute évidence. Et cela n’étonna pas Lavi.
Mais finalement, jugeant qu’il n’y avait pas de danger et encouragé par le mot « manger », le petit sauvage se laissa tenter et porta la sucrerie à sa bouche. Et visiblement, le goût de cette nourriture inconnue sembla lui plaire car une grimace ressemblant presque à un sourire plana sur ses lèvres après avoir ingurgité la sucrerie. Un léger sourire imperceptible étira les lèvres du bookman. On l’appelait peut être « la bête » mais finalement, même lui appréciait les sucreries que les enfants –et aussi certains adultes- mangeaient. Mais au moins Lavi espérait que ce geste lui prouverait qu’il ne lui voulait aucun mal. Quitte à ne pouvoir s’exprimer avec des mots, c’était le seul moyen qu’il avait pour communiquer.

D’autant plus que le petit sauvage n’avait pas compris la question de son aîné. Avait-il seulement compris ce qu’était « Lavi » ? ça, ce n’était pas sûr. Mais, sans surprise, la bête humaine ne lui donna aucun nom.

-M.. Moi. Moi.. manger !

« Manger », bien sûr, ça devait être finalement l’un des seuls mots qu’il devait connaître. Manger, le but premier de tous les animaux sauvages, le seul mot dont il avait véritablement besoin. Les noms ne servaient qu’aux animaux domestiques. Ce que ces forains n’avaient pas encore réussi à le faire devenir. Lavi n’obtiendrait rien de plus de lui de toute évidence.
Et sans que le jeune bookman ne comprenne pourquoi, l’enfant arracha une patte de son oiseau et tendit le morceau de viande ensanglantée vers son aîné. Ce dernier regarda l’amas de chair et de plumes, un air dégoûté sur le visage. Que pouvait-il bien faire de ça ?  
Puis la réponse devint plus claire. Le petit garçon affichait toujours une grimace, gardant sans doute le goût de la sucrerie en bouche. En partageant son propre repas, il voulait le… remercier ?
Lavi resta un moment à observer le « cadeau » du sauvageon, intrigué. S’il donnait quelque chose après avoir reçu, alors il n’avait peut être pas vécu seul toute sa vie avant d’avoir atterri ici. Car chez la loi de la jungle, on prenait, mais on ne donnait pas.
Mais en tout cas, une chose était sure : le borgne n’allait certainement pas toucher cette nourriture. Ne pouvant réprimer une grimace de dégoût, Lavi secoua lentement la tête, en signe de négation.

-Ah, non. Moi pas manger…

Mais il se stoppa net. Etait ce vraiment raisonnable de refuser ainsi ? Le rouquin ne savait pas comment un enfant instable comme lui réagirait si on refusait son offre. Et même si la situation était bien différente, Lavi savait, grâce à ses nombreux voyages auprès du vieux Bookman, qu’il ne fallait toujours accepter les présents des étrangers, au risque de les offenser.
Alors, ne voulant prendre aucun risque, Lavi finit par changer d’avis, et afficha un sourire forcé, les traits crispés pour ne pas montrer son dégoût.

-Euh, merci…

Comprenait-il au moins ce mot ?
D’un geste un peu trop hésitant pour être honnête, l’exorciste saisit la viande tendue vers lui. Et dès que la bête détourna son attention, Lavi mit la patte de l’oiseau derrière son dos, de sorte à ce que l’enfant ne puisse pas la voir, et la fit rouler plus loin d’un coup de talon. Il n’avait jamais eu l’intention de porter à sa bouche cette viande poisseuse de toute façon.

Mais quelque chose dans le comportement de l’enfant l’intriguait. Ce comportement si sauvage mais en même temps sa capacité à apprendre et comprendre quelques mots, et le rapport avec les autres. Lavi voulait savoir qui il était, et d’où il venait. Et ce n’était pas attaché ainsi qu’il verrait grand-chose. Et il fallait bien avouer qu’il n’aimait pas qu’un enfant soit ainsi attaché et exposé pour le divertissement de la foule. Mais il avait exactement ce qu’il fallait pour remédier à ce problème. Bookman allait être furieux…
Alors, doucement, Lavi saisit son maillet accroché à sa jambe. Passant derrière l’enfant pour ne pas se faire remarquer, Lavi fit agrandir son maillet… un peu trop, sans avoir vraiment réussi à contrôler la taille de son innocence. Et le maillet s’écrasa au sol dans un grand bruit.


© code by Lou' sur Epicode



hors rp:
 




Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Dim 29 Mai - 19:17

Attaque


" Regarde où l'ennemi t'attaque : c'est souvent son propre point faible. "


Quelle drôle de créature ! J'avais encore jamais vu un bipède avec un pelage comme les renards, ça, jamais, et encore moins un qui donne des cailloux sucrés. Je savais même pas qu'on pouvait les manger, les cailloux. Mais celui là était pas comme les autres, il était coloré et il collait comme les fruits des buissons ; peut-être était-ce un fruit que je ne connais pas. J'aimerai bien pouvoir manger d'autres cailloux colorés comme ça, parce que c'est encore meilleur que les baies ou les fraises ! Peut-être que si je lui donne de ma viande il me donnera d'autres cailloux, ou me montrera où en prendre ? J'aimerai bien en manger d'autres.


Prit d'un élan de bonté qui ne lui ressemblait pas - ou tout du moins, qui ne ressemblait pas à l'animal qu'il tentait d'être - le petit homme n'hésita pas un instant à partager une partie de repas avec cet inconnu ; chose qu'il n'aurait jamais fait dans la nature avec un lapin ou un oiseau, à moins que ce ne soit pour essayer de lui fracasser la tête avec un bâton. Puis, avec un loup ou un renard, n'en parlons même pas ! On ne partage pas de la nourriture avec les prédateurs, car ils finiront sinon par venir pour dévorer leurs proies. Mais lui, avec sa fourrure rousse et ses parures sombres ; qui était-il ? Prédateur ? Proie ? Ça, le petit homme n'en avait pas la moindre idée, mais il se surprit à le considérer comme un semblable, car, après tout, il avait partagé de la nourriture avec lui. Comme son frère le faisait.

Alors, comme le bon petit frère qu'il était, l'enfant sauvage partagea également sa prise avec son comparse ; ne comprenant qu'à moitié son air dégouté. Peut-être ne faisait-il que manger des cailloux sucrés, et que, par conséquent, la viande crue le répugnait ? Lui aussi, au début, il n'avait pas réellement aimé ça, mais à force, il s'était fait une raison : les fruits c'est meilleur, mais ça ne remplit pas l'estomac.

" Ah, non. Moi pas manger… " répliqua l'inconnu.

Interloqué, la Bête ne comprit pas pourquoi le roux avait aligné tous ces mots ; pourquoi refusait-il de manger ? Ce n'était pas mauvais, ce n'était pas empoisonné, et ça ne sentait pas le pipi de renard : alors pourquoi ? Allez savoir. Toutefois, et étrangement, l'homme en noir finit par se saisir du morceau de viande, sans doute après s'être rendu compte que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.

" Euh, merci "

Quel drôle de mot ! Au fond de lui, l'enfant sauvage eut l'impression de l'avoir déjà entendu quelque part, mais il n'aurait su dire ou et quand. Alors, comme bon petit singe qu'il était - même s'il ne le savait pas - il ne tarda pas à étirer une grimace-sourire sur ses lèvres, avant de répéter ce mot qui n'était qu'un son inconnu à ses oreilles :

" M-Merrrrrrciiiii. " fit-il sans comprendre.

Ravi comme pas deux, le sourire jusqu'aux oreilles et la tête un peu dans les nuages, le petit homme ne remarqua même pas que son nouvel ami venait de jeter son cadeau comme s'il eusse été empoisonné. Au contraire, lorsqu'il reporta son regard vers lui, la créature humaine fut encore plus ravie de voir que le repas avait été apprécié et terminé ; c'est que dans la nature, on ne gâchait pas. Puis, comme poussé par ce début de repas bien sucré, la Bête finit par s'assoir dans l'herbe, avant de reprendre son repas là où il l'avait arrêté, faisant abstraction du goût du sang et de celui de la viande crue. Son frère l'aurait sans doute engueulé d'ainsi relâcher sa garde en compagnie d'un prédateur.. et il aurait eu raison.

D'un coup, l'étranger se mit à bouger, et avant que la bestiole ne puisse comprendre comment ni pourquoi, une espèce de rocher géant le menaça de l'écraser. Les sens en alerte, le cœur battant à tout rompre, la Bête n'eut qu'une seconde pour réagir, qu'un minuscule instant pour se jeter sous la roulotte tout en tirant sa chaine derrière lui. Boum. La terre trembla, presque autant que son corps frêle et terrorisé, et lorsqu'il fut capable de relever la tête, il remarqua que cette attaque, c'était son comparse qui l'avait orchestrée. Horreur ! Il avait été berné par un plus intelligent que lui ! Celui-là devait sans doute vouloir le dévorer, usant de cailloux colorés pour l'attirer !

Ni une, ni deux - de toutes manières il était incapable de fuir - le petit homme n'attendit pas un instant de plus pour charger à son tour, plantant ses dents dans le mollet de son agresseur tout en poussant un grognement sourd. Et suite à ça, il serra, serra, de plus en plus, aussi fort qu'il en fut capable, jusqu'à abimer le tissu et la peau, jusqu'à sentir le sang couler !

Il ne survivrait peut-être pas à ce monstre, mais au moins, il se battrait jusqu'à la mort.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Dim 5 Juin - 23:56


Attaque


Feat Lavi & Beast Boy

C'était l'erreur à ne pas faire. Lavi afficha une grimace en entendant son maillet s'écraser au sol dans un grand bruit. C'est que en pleine bataille, il ne se souciait pas vraiment du vacarme qu’il pouvait faire, alors il ne remarquait pas vraiment le bruit que cela produisait... Le bookman avait essayé de se reprendre immédiatement. Mais pas assez rapidement.
A peine avait-il entendu le bruit que l'enfant se comporta comme tout animal sauvage. Aussitôt, il sortit les dents, adaptant la posture d'un animal menacé. Et avant même que le rouquin ne puisse faire un mouvement, le sauvageon sauta sur lui et lui mordit le mollet. Et il serra, encore et encore, jusqu'à le faire saigner.
Ce sale... sauvage !Lavi avait beau avoir déjà ressenti une douleur bien plus grande, mais cela  n’empêcha pas que l’enfant lui avait fait bien mal. Le jeune homme serra les dents, essayant de réprimer un cri de douleur. Et le garçon ne le lâchait pas, et le mordait toujours plus fort, comme si sa vie en dépendait.

Instinctivement, Lavi allait riposter pour repousser son "agresseur", en réponse à l'attaque. Mais non, il n'était pas sur le champ de bataille, il n’affrontait pas un ennemi. Non, simplement un garçon qui s’était senti menacé. Et ça, au fond, c'était quand même sa faute.
Ravalant l'envie de l'envoyer balader d'un coup de talon, Lavi opta pour une manière moins brutale. L’exorciste saisit Tettsui et le retourna. Puis il plaque le manche contre le cou de l'enfant et poussa d’un coup sec jusqu'à ce qu'il ne lâche prise. Une douleur aigue lui fit grincer des dents lorsqu’il ressentit ses dents arracher sa peau.
Et avant même qu'il ne reprenne son attaque, le borgne fit un pas en arrière, se mettant ainsi hors de portée du sauvageon toujours attaché.

Lavi se baissa et examina sa jambe. Bon sang, ce sale gosse ne l'avait pas loupé ! S'il ne l'avait pas repoussé tout de suite, qui sait s'il ne lui aurait pas bouffé la jambe...
Réprimant une forte envie de lui donner une correction, Lavi observa la Bête. De toute évidence, il avait bien juste eu des réflexes d'animal sauvage. Il entendait un bruit inconnu, qui pouvait représenter une menace, alors il attaquait. Au fond, c'était une réaction naturelle . Sa réaction était légitime.
L’exorciste n’avait pas été assez prudent, il avait été bien trop brusque, il sen rendait compte... Il avait gagné sa confiance, et il venait de tout ruiner en un instant... Que pouvait-il bien faire pour essayer de regagner la sympathie de l’enfant ?
Le borgne jeta un rapide coup d'œil autour de lui. Le bruit provoqué par l'attaque de l’enfant et son maillet avait très bien pu attirer du monde. Il devait se montrer prudent, après tout il n’avait pas vraiment le droit d'être ici... Mais personne n'était là pour le moment. Bien, il devait en profiter.
Reportant son attention sur l’enfant, Lavi essaya d'adopter une attitude calme, la moins agressive possible.

-Pardon. Je suis désolé.

Et pourtant, malgré ces mots simples, ce n’était même pas sur qu'il comprenne...
A nouveau, Lavi mit sa main dans sa poche, et sourit lorsqu’il en sortit d'autres sucreries. Pas sur que le même tour marche une seconde fois, mais il n'avait vraiment rien d'autre pour essayer de se faire "pardonner".
Le rouquin fit rouler la sucrerie jusqu'à ce qu'elle soit à la portée de l’enfant, comme tout à l'heure, puis baissa la tête, en signe de pardon.

-Pour toi, manger. Excuse.

Au fond, lui même n'était pas convaincu que son tour puisse marcher encore une fois. Une confiance trahie est très dure à récupérer chez les hommes, et presque impossible chez les animaux.


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Jeu 23 Juin - 16:50

Sang


" Le sang attire le sang. "


C'est pas un ami, c'est pas un ami ! C'est un prédateur, il m'a attaqué, il veut me manger ! Il a tenté de m'attraper comme les hommes avec leurs fusils et leurs cages remplies de nourriture, comme nos pièges en bois avec des fruits à l'intérieur ! Il va me dévorer, et je peux pas partir. Mon cou est toujours dans le piège des hommes, je peux pas partir ! Alors il faut que je me batte, que je morde, que je morde aussi fort que je le peux. Il faut que je fasse peur au prédateur, pour qu'il parte et qu'il me laisse tranquille ! Je vais me battre jusqu'à la mort s'il le faut. Je n'ai pas le choix, je dois survivre ! Ma meute a besoin de moi. ... J'ai besoin d'eux.


Le cœur battant la chamade, l'écume aux lèvres, le petit homme n'avait pas hésité une seconde à se jeter sur le pauvre exorciste qui avait simplement tenté de le sauver ; comment aurait-il pu le comprendre ? Pour lui, cela avait tout d'une agression, d'une attaque visant à le tuer. Et ça, il ne pouvait pas laisser passer.

Alors, l'enfant avait attaqué, mordu son ennemi comme si sa vie entière en dépendait ; et c'était le cas. S'il ne se débarrassait pas de lui, le roux le tuerait sans doute pour le manger.. ou juste pour se défendre en retour. Car telle était la dure loi de la forêt : tuer, ou être tué, manger, ou être mangé. Et comme l'enfant sauvage ne comptait pas mourir aujourd'hui, il n'hésita pas à mordre jusqu'à arracher sa chaire, jusqu'à sentir le sang du prédateur couler dans sa gorge ; allant même jusqu'à planter ses ongles griffus dans ses habits, déchirant le tissu et la peau au même titre que les dents. Il voulait lui faire mal, il voulait lui faire peur. La Bête savait qu'il ne pourrait pas le tuer en s'attaquant à une de ses pattes ; mais s'il pouvait lui faire passer l'envie de revenir s'attaquer à lui, c'était déjà ça de prit.

Malheureusement pour lui, son adversaire savait se défendre ; et à défaut que lui faire mal, il fut tout de même capable de lui faire lâcher prise grâce à son drôle de bâton. Et, lorsque l'enfant voulu attaquer une seconde fois avec plus d'ardeur, le roux était déjà hors de portée de ses crocs et de sa chaine. Dans un bruit de maillons entrechoqués, la Bête fut même stoppée net dans son attaque, et se retrouva les quatre fers en l'air. Ni une, ni deux, il se redressa avant de reculer jusqu'à la roulotte afin de se cacher en-dessous. L'autre aurait-il compris ?

Mais non, il souffla quelques mots que l'enfant sauvage ne comprit pas, avant de finalement jeter quelques cailloux colorés en sa direction. Mais cette fois-ci, la Bête ne s'approcha pas. Au contraire, il recula même jusqu'à se dissimuler derrière une des roues de la roulotte.

" Pour toi, manger. Excuse. " finit-il par dire.

Face à ces paroles, le petit homme ne put s'empêcher de retrousser le nez et de grogner, avant de reculer encore plus dans sa cachette de fortune. Il ne laisserait pas l'homme s'en prendre à lui, pas une seconde fois.

" Non. Manger. " fit-il d'une petite voix, " M.. Mé.. Méchant. "

Ce mot, l'enfant sauvage l'avait déjà entendu de la bouche des hommes du cirque. Ce mot, ce mot, cela ne voulait pas dire quelque chose de bien. Ce n'était pas comme bravo ou manger, c'était comme.. comme non ou stop.

La Bête n'aimait pas ces mots.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Mar 5 Juil - 0:11


Question


Feat Lavi & Beast Boy


Même s'il n'était encore qu'un enfant, l'attaque du sauvageon lui avait bien fait mal, d'autant plus que même s'il avait encore des dents de lait, il attaquait avec la même ardeur que les animaux sauvages. Ainsi Lavi préférait s’appuyer sur sa jambe valide et non blessée -quand même, il l'avait mordu jusqu'au sang !
Toutefois, en voyant son "agresseur" se cacher en dessous de la roulotte, craintif comme un animal sauvage, c'était plutôt difficile de lui en vouloir comme s'il était quelqu'un de mauvais. Le bookman le savait : il n avait fait que se défendre. Au fond, c'était sa faute.
Et pourtant, même sa tentative de "réconciliation" n’avait pas fonctionné. La Bête ne se fit pas avoir une deuxième fois. C'était bien ce qu'il craignait : s'il avait perdu sa confiance une fois, il lui serait presque impossible de l’obtenir à nouveau.

-Non. Manger. M.. Mé.. Méchant.

Cette fois, Lavi fut vraiment étonné. Jusque la, le garçon avait dit des mots qui représentaient surtout ses besoins primaires. Mais pourtant, il venait de reconnaître un acte mauvais, "méchant".
Ce qui était plutôt étrange pour une bête sauvage comme lui. Les notions du bien et du mal n’étaient pas censées exister, seul l'instinct de survie importait.

Il était resté visiblement assez longtemps auprès des hommes. Peut être trop longtemps. Ce qui, en soi, ne serait pas vraiment mauvais, mais... Dans quel but ? Juste celui de divertir le public, des hommes encore plus idiots que le sauvageon lui même. Des hommes civilisés.
A choisir entre cette bêtise humaine, autant rester une bête sauvage.
Mais Lavi, lui, ne voulait pas se moquer de lui, il voulait simplement essayer de comprendre cet enfant, qui, pour lui, était bien plus intéressant que la populace qui le raillait. Le borgne se désigna d'un mouvement de la main et secoua lentement la tête.

-Non, moi gentil, pas méchant.

En revanche, ce n'était pas sur qu'il comprenne ce qu’était un "gentil"... La communication étant limitée, il devait essayer de faire avec les moyens du bord.
Puis, il désigna la morsure qu'il lui avait faite.

-Ça, méchant !

Même si au début, c'était lui qui avait été méchant dans son intention d'être gentil...
Enfin bref, ça devenait trop compliqué à expliquer pour l’enfant. Il ne pouvait que lui dire ce qu'il pouvait pour se défendre, c'est à dire pas grand chose avec la barrière du langage... Au moins il espérait que l’enfant comprendrait qu'il essayait de s'excuser.

Puis il eut une autre idée en voyant, du coin de l'œil, d’autres personnes appartenant au Freak Show les épier de loin. Il s’agissait du géant et des femmes siamoises qu'il avait croisés plus tôt. Pourtant, aucun des deux n’essaya de l’éjecter. Craignaient-ils la Bête ?
S'il ne pouvait leur demander au risque de se faire vraiment expulser cette fois, il pouvait essayer de le demander... à la Bête elle même.
Reportant son attention vers le petit, Lavi désigna d'un geste les deux intrus qui les épiaient.

-Eux, méchants ?


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Mer 27 Juil - 15:42

Méchant


" Nul n’est méchant volontairement. "


Il veut encore me donner des cailloux sucrés et va sans doute me taper si je m'approche à nouveau. Il va m'attaquer et va chercher à me dévorer, parce que je suis sûr que c'est un prédateur. Un méchant méchant prédateur qui profite que je sois blessé attaché pour s'en prendre à moi ! Et je veux pas mourir, je veux pas ! Il faut que je retourne dans la forêt, il faut que je retrouve mon frère, il faut que je retrouve ma liberté ! Je veux pas rester ici, ni finir entre les griffes de ce chasseur. Alors il faut que je trouve un moyen de m'enfuir.. ou d'appeler les bipèdes en tissu coloré pour faire fuir ce roux.


Depuis sa cachette de fortune derrière la roue bancale de la roulotte, le petit homme toisait de ses yeux sauvages et un peu fous l'ennemi qui continuait de le toiser de son unique prunelle. Pourquoi ne partait-il pas ? Pourquoi continuait-il à lui parler et à lui donner des trucs à manger ? La réponse était claire : il voulait juste le manger, le dévorer, le massacrer peut-être ; allez savoir. La Bête n'avait encore jamais vu un bipède habillé comme ça, il était peut-être différent des autres qui vivaient ici bas dans le cirque. En tout cas, aucun d'ici n'avait une tronc coloré de ce genre, ou quoi que cela puisse être, quoi qu'il ait pu utiliser pour tenter de le frapper. L'enfant sauvage, lui, n'avait encore jamais vu ça dans sa courte vie ; et ne voulait plus jamais le revoir, de peur de finir écrasé.

Alors, les babines retroussées, la petit brun mit son assaillant en garde avec un mot que les bipèdes du cirque utilisaient souvent : méchant. Et, bien heureusement, cela sembla fonctionner chez le borgne au vu de l'air qu'il ne tarda pas à prendre.

" Non, moi gentil, pas méchant. " se justifia-t-il.

Interloqué par ce mot inconnu, l'enfant sauvage ne put s'empêcher de pencher la tête de côté tout en grimaçant étrangement. Gentil ? Qu'est-ce que ça voulait bien dire ? Il n'avait jamais entendu ce mot auparavant. Alors, il tenta de se rappeler des syllabes.

" G.. Ge.. Gent.. til ? " tenta de répéter l'enfant.

Dans la foulée, le roux ne tarda pas à désigner sa blessure à la jambe qui avait continué à saigner depuis. Le nez quelque peu retroussé, la bestiole ne put s'empêcher de humer le sang qui s'échappait de sa plaie ; cela sentait fort, mais ce n'était pas une plaie profonde. Il n'avait pas encore des crocs suffisamment fort pour le blesser plus encore.. et au fond, il n'aurait peut-être pas du.

" Ça, méchant ! " reprit le roux en désignant sa plaie.

Surprit par une telle désignation, le petit homme ne tarda pas à comprendre que son attaque avait été désignée comme étant méchante. Alors, il ne put s'empêcher de grimacer tout en baissant la tête. Depuis qu'il avait été capturé, il avait entendu ce mot de nombreuses fois lorsqu'il avait mordu, griffé ou tenté de s'échapper. D'une certaine manière, il ne put s'empêcher de se sentir un peu honteux face à ce qu'il venait de faire ; mais ça, c'était sans doute à force de se faire taper lorsqu'il était méchant.

Puis là, le roux en habits noirs finit par désigner les quelques bipèdes qui se trouvaient dans le cirque à ce moment là.

" Eux, méchants ? " finit-il alors par demander.

Sur le coup, le petit homme ne put s'empêcher de cligner des yeux face à ce qu'il venait de dire. Des méchants, eux ? Oh oui, et comment. Ils étaient méchants, bien plus méchants que lui ! Ils tapaient avec leurs bâtons et leurs poings, l'avaient enfermé dans cette cage de fer, et l'empêchaient de retrouver sa meute. Alors, l'enfant sauvage ne tarda pas à se redresser sur ses quatre pattes tout en grognant et en plongeant ses doigts griffus dans la terre.

" Méchants. MÉCHANTS ! " grogna-t-il alors avec force.

Il n'y avait pas plus méchant que le peuple des hommes.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Dim 31 Juil - 20:32


Indésiré


Feat Lavi & Beast Boy


Visiblement, le petit garçon avait été interloqué par ce nouveau mot. "Gentil", sans aucune mauvaise intention. Non, Lavi n'était pas comme ces "méchants" qui venaient voir l’enfant pour ce qu’on voulait le faire passer : une bête.
Néanmoins, le garçon sauvage ne sembla pas comprendre ce qu'il voulait dire. Il n'avait pas du voir beaucoup de gentils dans sa vie... et étant donné ce qu'il s’était passé, il n’allait certainement pas voir le mot "gentil" de la même manière que Lavi l'entendait.
Mais pour lui, le monde des humains était rempli de méchants. Alors ce fut presque sans surprise que le rouquin vit le garçonnet montrer les crocs lorsque son regard se posa sur les deux occupants du Freak Show qui les épiaient.

-Méchants. MÉCHANTS !

Des méchants, eux aussi... Au fond, le petit sauvage ne devait sans doute aimer personne. Après tout, ils ne faisaient pas partie du même monde.

Lavi se retourna vers les deux personnes qui les épiaient lorsqu’il entendit du bruit. Ils avaient finalement décidé de s'approcher de l'inconnu. Le borgne soupira. Il s’était attendu à ce qu'une altercation n’éclate à cause de sa présence indésirée au sein du cirque... En fait, il n’avait pas vraiment vu le temps passer, il avait été trop... intrigué par le petit sauvage.
Alors lorsque les deux "monstres" arrivèrent à son niveau, Lavi se redressa, les mains dans les poches, les fixant de son unique prunelle.

-T'es pas du spectacle toi. Qu'est ce que tu fais ici ?

Malgré le ton hostile du géant, le jeune homme ne se laissa pas impressionner. Après tout, il n'était pas venu pour mettre la pagaille dans tout le Freak Show -même si l'idée de délivrer le petit lui avait effectivement traversé l’esprit. Non, il était juste un peu trop curieux. Le genre de curiosité qui pouvait lui attirer des ennuis. Enfin, il en avait l'habitude de toute façon.

-Désolé, j'étais juste curieux de voir votre "Bête humaine".

Il baissa le regard sur la dite bête. Et maintenant, il l’avait bien vue. Il ne s'agissait que d'un louveteau qui s’était trop éloigné de sa meute, et qui finalement serait bien plus heureux dans son environnement naturel, plutôt qu’ici à être dressé et subir un traitement encore pire que celui d’un animal.
Non, il ne suscitait pas la peur ni le dégoût. Plutôt la pitié.

-Qui d’ailleurs n'a rien d’effrayant.

En tout cas, il ne l'était pas plus que la bêtise de ces hommes.

Si le sort de l'enfant l'attristait, le bookman ne pouvait pourtant rien faire pour lui. Car même s'il essayait de l'aider, les occupants du cirque n'allait pas le laisser faire, et l'enfant lui même risquait de se défendre comme il l'avait déjà fait. Alors juste avant de se retourner, Lavi adressa un léger sourire en coin à l’enfant, et chuchota, même s'il savait qu'il ne le comprendrait pas.

-Bonne chance petit.


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid



L'Héritage des Bookmen
Les archives de l'Histoire
J'en ai vues, des guerres...
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Dim 7 Aoû - 15:32

Adieu


" Le regard indifférent est un perpétuel adieu. "


Méchant, méchant, les hommes en couleurs sont méchants. Les animaux dans la forêt ne sont pas comme ça, ils ne font pas des choses comme eux le font. Les animaux attrapent pas d'autres animaux juste pour les maintenir dans des pièges. Nous on faisait des pièges, mais on laissait pas les animaux dedans. Dés qu'on les attrapait, on les tuait et on les mangeait. Mais eux, eux ils veulent pas me venger, et en plus ils me font mal. Donc je comprends pas ce qu'ils veulent, pourquoi ils font ça. C'est ça, être méchant, je crois. Et eux disent que je le suis aussi, parce que je fais pas ce qu'ils veulent. Mais je suis pas comme eux, pas du tout !


Les babines - lèvres - retroussées et les crocs - dents - dévoilés, le petit homme aurait sans doute attaqué l'un des deux forains s'ils s'étaient approché de lui à cet instant là ; enfin, tout du moins, il aurait fait le malin en grognant et en faisant mine d'attaquer. Puis il se serait prit des coups, comme à chaque fois qu'il osait le faire. Parce qu'il était méchant comme on le lui disait si bien. Une méchante bête sauvage qu'on se devait de corriger dés qu'il faisait quelque chose de déplacé. Et eux, ils ne faisaient pas de mauvaises choses en le traitant de la sorte ? Ne devenaient-ils pas méchants à leur tour ? Sans doute un autre enfant que la Bête se serait posé toutes ces questions, mais ces notions restaient encore bien floues pour ce gosse qui n'avait qu'un tout début de conscience. Au moins, il avait fini par comprendre que les bipèdes pouvaient montrer un sentiment inconnu du règne animal : la cruauté.

Alors, lorsque les deux individus hauts en couleur s'approchèrent pour parler avec le roux, la Bête ne put s'empêcher de grogner encore davantage, faisant le gros dos comme s'il était prêt à leur arracher les mollets. Bien sûr, ce n'était qu'une façade pour se montrer impressionnant et faire peur, comme toujours ; d'autant plus qu'il ne comprenait absolument rien aux paroles des trois bipèdes. Cela avait quelque chose d'encore plus terrifiant à ses yeux. Et puis, sans que l'enfant sauvage ne puisse comprendre comment ni pourquoi, le borgne finit par lui jeter un regard, puis par s'éloigner. Interloqué, la créature cessa alors de se montrer hostile et pencha la tête de côté tout en affichant une drôle de moue.

Les fesses posées dans la terre, il l'observa alors disparaître de son champ de vision au loin, tandis que ses pas le menaient loin et hors du cirque. Le bipède était libre et l'avait laissé là. Au fond, sans doute n'était-il pas méchant, lui. Ce n'était peut-être qu'un prédateur solitaire qui était passé là.

Et qui ne reviendrait sans doute jamais.


Hrp:
 
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La loi de la jungle ne prescrit jamais rien sans raison ; [Pv. Lavi Bookman Junior]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes avions pour Canvas Eagles : jamais deux sans trois
» pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien
» Générique Serie tv - Jamais deux sans toi...t
» ON NE DIT JAMAIS DEUX SANS TROIS...^
» Viper n°4, jamais 3 sans 4... ;)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Russie-
Sauter vers: