Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Le chevalier, la princesse et le dragon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le chevalier, la princesse et le dragon.
Jeu 19 Nov - 21:37


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


J'émergeai lentement de ma torpeur. Comme à mon habitude, je tentai de me rappeler où j'étais avant d'ouvrir les yeux. Mon "job" me faisait beaucoup voyager: je dormais rarement deux fois au même endroit. Aussi, l'exercice était plus compliqué qu'on ne pourrait le croire.
C'était, en quelque sorte, ma façon de m'assurer que j'étais bien réveillé, avant d'ouvrir les yeux et de me lever. En mission, je ne pouvais me permettre le moindre faux pas, et c'était au réveil qu'on faisait le plus facilement des erreurs.

Sauf que là... Impossible de me rappeler où je m'étais couché la veille. Le souvenir qui me semblait le plus récent, c'était d'être enfin arrivé à l'endroit de ma mission: une ville en Allemagne, où sévissait, selon mon rapport de mission, un ou des akumas. J'avais commencé à marcher, j'avais emprunté une petite ruelle, puis... Plus rien.

Un indice indésirable apparu soudain, sous la forme d'une vive douleur au sommet de mon crâne. Quand je voulu lever le bras, par réflexe, pour tâter la blessure, un bruit de métal tinta et résonna, et mon mouvement fut bloqué.
A présent totalement éveillé, et même alerte, j'ouvris les yeux.

Il faisait sombre mais, si les cellules d'Alma ne donnaient pas le don de nyctalopie, mes yeux étaient déjà habitués à l'obscurité.
Pour ce que j'en percevais, j'étais dans une espèce d'entrepôt délabré, immense, vide. J'étais enchaîné, de la manière dont on ligote habituellement avec une corde, et adossé à une poutre verticale. Il faisait frais, et les multiples courants d'air n'arrangeaient rien. Enfin... Ce n'était pas ce qui me dérangeait le plus.

L'investigation était finie, restaient les déductions.
D'abord, la théorie la plus plausible -voir certaine- était que j'avais été assommé dans cette ruelle que j'avais emprunté.
Le fait d'avoir été pris par surprise, à ma grande honte, ne me surprenait guère: je venais de m'être emporté contre un allemand qui m'avait bousculé, et, sur les nerfs, j'en avais perdu ma vigilance.

Maos il n'en allait pas de même pour le résultat: mon inconscience. J'étais déjà solide avant de devenir semi-akuma, mais être assommé par le coup d'un simple humain... Impossible. Ou alors, il avait utilisé un stratagème, comme me faire tomber un poids lourd dessus, depuis un toit. Dans ce cas, il avait prévu le coup... Prévu que je passerais par là.
Pire: les chaînes. Une bonne corde retient n'importe quel homme normal: si l'agresseur avait pris la peine de m'enchaîner, c'était qu'il connaissait ma force surhumaine.
Pourquoi ne pas m'avoir éliminé? Peut-être était-ce un simple humain agent du Comte, incapable de me tuer.

Quoi qu'il en fut, je doutais de la bonté de "ses" intentions. Mieux valait s'échapper, et le plus vite serait le mieux. Du secours me serait sûrement envoyé, grâce à mon golem -j'étais trop utile pour être abandonné, sans aucun doute-, mais je ne comptais pas les attendre les bras croisés. Alors, j'écartai ces derniers de toute ma force, dans l'espoir de briser mes entraves.
La chaîne ne cédait pas, ne semblait même pas broncher, mais je continuai à forcer, sans doute pendant quelques minutes, jusqu'à ce que mes veines en deviennent effrayamment  saillantes.
Finalement, je laissai tomber. Je n'y arriverai pas de cette manière...
Si mon agresseur se révélait être un simple humain, je pourrai tenter de l'intimider pour qu'il me libère, ou le corrompre. Si c'était un akuma, j'arriverai sans doute à l'aspirer: mon bras longeait mon torse, je n'aurais qu'à me laisser tomber en arrière pour pointer le "canon" vers l'avant.

Et si c'était un de ces foutus fanatiques... Je trouverai sûrement une occasion de lui faire payer cher son agression, et tous ses autres crimes, dussé-je limer le métal jusqu'à le faire céder avec mes propres dents.

Fort de cette résolution, mais voulant préserver ma mâchoire, je réussis, en me tordant dans tous les sens et en utilisant le pilier comme support, à m'accroupir. Je bondirai sur l'ennemi dès qu'il se montrera son nez, et exploserai ce dernier à grands "coups de boule" répétés...

Je lui ferai payer ma honte de m'être laissé attrapé comme un débutant, lui ferai regretter d'avoir osé s'attaquer à moi...


© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Sam 21 Nov - 1:26

Une petite proie

Le chevalier & la princesse & le dragon

Quelle belle prise. Un petit semi akuma qui se ballade dans la rue, seul et paumé, n’est ce pas la proie idéale ?
Oh que si. Et c’était une proie tellement facile, en plus !
Tout a commencé avec cette mission en Allemagne. Bien sûr, avec les ravages que nos akumas causaient, il ne faisait aucun doute qu’un membre de l’Ordre Noir finirait par se manifester. Et cette fois, ils ont envoyé un semi akuma, seul.
Et quoi de plus satisfaisant pour notre camp que de gagner des effectifs ? Car si celui là est resté dans le camp de l’Ordre Noir, il en faut très peu pour le faire totalement basculer… Oh oui, je sens que le Comte Millénaire se fera une joie de détruire tout ce en quoi il croit et de le ramener à sa cause.
Surtout maintenant, après la perte de l’un de nos frères, avoir plus d’effectifs ne nous ferait pas de mal… Et il faut bien l’avouer, depuis les événements du bal de charité, je suis en rogne. Énerve contre ce salaud qui a osé faire ça, nous donner un avertissement à nous tous, et nous pousser à nous méfier les uns des autres. Alors que finalement, la menace vient sûrement de l’extérieur –enfin, j’espère.
Et malheureusement pour lui, si ce semi akuma y fait allusion, je lui tirerai les vers du nez… Mais il faut rester prudent, je ne dois absolument rien révéler sur notre faiblesse actuelle.

Alors j’ai décidé de capturer ce bonhomme. Et j’ai réussi du premier coup, sans même me dévoiler –quel génie ! Enfin, heureusement que cet homme est plutôt impulsif. Rien qu’en le bousculant, je l’ai mis hors de ses gongs. Et cela l’a distrait suffisamment pour qu’il ne voie pas l’akuma l’assommer par derrière. Et hop, le tour est joué ~
Enfin, le problème maintenant, c’est de savoir où je vais cacher ce type. Je ne vais pas le laisser traîner dans la rue, ça va attirer les soupçons.
Et puis finalement, l’un des akumas m’a trouvé la planque idéale. Une usine désaffectée, là où personne ne passe. Au moins, là bas, on sera tranquille.
Après que l’akuma m’ait aidé à l’ait transporté sur place –moi je ne me fais plus tout jeune- il faut bien l’immobiliser. Et avec la force des semi akumas, j’opte pour un moyen radical : les chaînes.
C’est donc avec grand soin que je m’acharne à bien l’attacher, pour ne lui laisser aucune chance de s’échapper. Et s’il réussit à se débarrasser des chaînes, je lui tire mon chapeau… Enfin, je crois qu’il ne m’en laissera pas le temps.

Et maintenant, dernière vérification de l’état des lieux. Je quitte le semi akuma quelques instants, pour vérifier que personne ne nous a suivi. Je fais le tour de l’usine, mais non, il n’y a rien, personne ne s’approche de cette usine. Bien, c’est parfait, au moins si ce type se met à brailler comme une fillette, personne ne l’entendra.
Après avoir ordonné à un akuma de rester surveiller les environs, je retourne à l’intérieur, pour vérifier si mon nouvel ami s’est déjà réveillé.
Et bingo. Je suis à peine rentré que j’entends déjà le cliquetis du métal. Visiblement, il doit s’acharner comme un fou sur les chaînes.
Et en effet, de loin, je peux le voir s’agiter dans tous les sens. Mais finalement, il a bien du se rendre compte que ses efforts étaient vains. A la place, il opte pour une autre position, s’accroupissant en une position hostile. Ouh, alors même dans sa situation, il veut se montrer violent ? Oh mais je n’aime pas ça moi… Et les bonnes manières, alors ?

Je sors une pièce de ma poche et la lance en l’air. Celle-ci vient s’écraser au sol dans un petit cliquetis métallique. Face.
Aussitôt, la pièce grossit et je la ramasse. Prenant grand soin de bien viser, je la lance vers le blond, et elle vient se ficher dans le pilier, à quelques centimètres de sa tête. Ouh, quel tireur d’élite, je mérite une médaille !

-Je te conseille de te calmer mon grand. On n’a même pas fait connaissance que tu veux déjà me faire faux bond ? Reste calme s’il te plaît, ça nous évitera des problèmes à tous les deux.

Je m’avance vers lui et sors de l’ombre, pour qu’il me voie clairement.
Non pas que j’aurai beaucoup de problèmes étant donné sa situation, mais franchement, le punir pour avoir essayé de s’enfuir, ce n’est pas mon truc. J’espère juste que le Comte Millénaire va bientôt venir pour le ramener à notre cause.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Sam 21 Nov - 12:43


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Toujours accroupi, je me demandais combien de temps j'aurais à rester dans cette position. Ma force me permettrait de tenir sans problèmes quelques heures, mais je n'avais pas tant de temps à gaspiller. Je pourrais essayer de me déplacer, mais mes deux jambes étaient liées, et je n'avais aucune envie de me ridiculiser en sautillant pour avancer...
Soudain, je vis un mouvement, trop rapide pour que j'en comprenne la nature. Ce fut le bruit, juste au-dessus de ma tête, qui m'en informa: quelqu'un venait de lancer une arme...
Si ma curiosité m'incitait à vouloir lever la tête pour en savoir plus, mon entraînement m'en dissuada: la personne qui l'avait lancée était toute proche, je devais être aux aguets...

Mais ma prudence était inutile. Il ne chercha pas à se cacher, ou à m'attaquer encore. Considérant qu'il avait largement eu l'occasion de m'agresser s'il l'avait voulu, je jetai un coup d'œil à l'objet figé dans la poutre: une pièce géante... Pas le genre de chose qu'utilise un humain. Noé, ou akuma?
 - Je te conseille de te calmer mon grand. On n’a même pas fait connaissance que tu veux déjà me faire faux bond ? Reste calme s’il te plaît, ça nous évitera des problèmes à tous les deux.
Je le reconnus tout de suite: c'était l'homme qui m'avait bousculé. Il espérait m'intimider? Des problèmes, tu allais en avoir, promis...
 - Faire connaissance? Bonne idée. Ça m'attristerait de ne pas savoir quoi mettre sur ta tombe... Quoi que, "tête à claques", ça suffira largement.
 
S'il espérait avoir mon nom, ou un quelconque autre renseignement de moi, il était encore plus stupide qu'il n'en avait l'air. Une des bases de l'enseignement donné aux corbeaux, c'était de ne donner aucune information à l'ennemi, tout en essayant d'en apprendre plus sur lui. Le savoir, c'est le pouvoir...
 - Alors, dis-moi? T'es une de ces machines abruties, c'est ça? T'as encore un nom, ou t'as compris que t'étais qu'une arme?
Cruel? Non. Si j'étais aussi incisive, c'était pour le pousser à me contredire, sous l'effet de la vexation. Et si c'était réellement un akuma... Ils ne faisaient qu'imiter les sentiments pour mieux nous tromper. Il n'y avait plus d'humanité à blesser en eux...

Un autre point important était: pourquoi m'avoir simplement capturé? Je commençais à avoir mon idée sur le sujet... Autant en avoir le cœur net:
 - Pauvre petite créature soumise à ses maî-maîtres Noé, raillais-je. Tu espères qu'ils viendront me mettre une laisse, comme la tienne? Désolé, mais je ne deviendrai jamais comme toi. Le Comte peut essayer autant qu'il veut, il n'a pas la moindre chance de me convertir: j'ai une volonté, moi. Ce n'est pas ce malade ventripotent qui me fera plier.
Si mon but était de le faire confirmer que c'était son intention, ce n'était pas pour autant du bluff: j'étais convaincu que, Comte ou pas, il n'arriverait pas à me briser. Les premiers exorcistes de troisième génération avaient été pris par surprise, ou étaient plus faibles, voilà tout...

Tout en parlant, je guettais le bon moment pour lui sauter dessus, toujours accroupi. Il me sous-estimait, je le lisais dans son regard.
Crétin... Leurs pouvoirs, akuma ou Noé, les faisaient se croire invincibles, et ils en oubliaient la force des humains: leur persévérance, leur imprévisibilité.
J'allais le lui rappeler, dès qu'il se sera approché un peu plus. Un coup de boule dans le ventre, c'était toujours douloureux: rien ne me ferait plus plaisir que de remplacer sa légèreté par une expression douloureuse...
Je n'étais pas un sadique, mais il y avait des plaisirs qui ne se refusaient pas.

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Ven 27 Nov - 23:14

Une grande gueule

Le chevalier & la princesse & le dragon


Franchement, je suis déçu. Moi qui pensais que l’intimider un peu le calmerait, je me suis mis le doigt dans l’œil.
Au contraire, loin d’être terrorisé, le semi akuma me lance un regard de défi. Non, vraiment ? Qu’est ce qu’il croit pouvoir faire dans sa situation ? Bah, encore un de ces jeunots inconscients.
Et d’ailleurs, il ne manque pas d’audace.

-  Faire connaissance? Bonne idée. Ça m'attristerait de ne pas savoir quoi mettre sur ta tombe... Quoi que, "tête à claques", ça suffira largement.

« Tête à claques » ? Vraiment ? Non… quoique… J’ai déjà remarqué que certaines personnes s’énervaient rien qu’en me voyant. Je fais vraiment cet effet là ?
Enfin bref, j’y penserai plus tard. Pour l’instant, ce type m’a l’air un peu trop sûr de lui.

-T’inquiète mon grand, tu n’auras pas à t’en donner la peine. Si un jour je dois crever, tu seras mort bien avant moi.

Est-ce qu’il réalise bien sa position ? Ah franchement, il a vraiment eu de la chance d’être tombé sur moi. … Certains de mes frères et sœurs Noés l’auraient déjà puni pour sa mauvaise langue, peut être même qu’ils l’auraient achevé !
Et moi, dans tout ça ? Bof, je ne suis pas contrariant. Je le laisse parler, ça fait passer le temps, et puis ça change de la sieste.

Sauf que monsieur semble vraiment chercher à me provoquer.

- Alors, dis-moi? T'es une de ces machines abruties, c'est ça? T'as encore un nom, ou t'as compris que t'étais qu'une arme? Pauvre petite créature soumise à ses maî-maîtres Noé . Tu espères qu'ils viendront me mettre une laisse, comme la tienne? Désolé, mais je ne deviendrai jamais comme toi.

Alors comme ça, il croit que je suis un akuma ? Eh bien, s’il savait à quel point il se met le doigt dans l’œil !
A sa remarque, je ne peux m’empêcher de sourire. Je ne sais pas ce qu’il cherche à faire, mais en tout cas ses critiques ne m’atteignent pas.

-Doucement mon grand, je vais finir par me vexer. Mais au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, je suis loin d’être une simple machine de guerre.

Au moins, comme ça, il aura bien compris que je ne crains pas son bras monstrueux. Et peut être qu’il réalisera enfin sa situation d’impuissance dans laquelle il se trouve. Et j’aurai enfin la paix.
Mais non, ce type est encore plus borné que ce que je croyais. Loin de se calmer, au contraire, on dirait que tout ce que je dis ne fait que l’énerver encore plus.

- Le Comte peut essayer autant qu'il veut, il n'a pas la moindre chance de me convertir: j'ai une volonté, moi. Ce n'est pas ce malade ventripotent qui me fera plier.

Non, franchement, il s’est regardé ? Parce que là, ce n’est plus du courage, c’est de la folie, et ça en devient ridicule.

Mon sourire s’élargit. Vraiment, ces jeunes de nos jours, ils se croient invincibles en toutes circonstances. Mais il est temps que les anciens leur apprennent quelques leçons.
Je m’approche de lui, bras croisés derrière la tête. S’il croit m’impressionner ave ses belles paroles ! En fait, je le trouve presque amusant.

- Ouh, excuse-moi, monsieur le semi akuma qui pourrait résister seul face à celui qui fait trembler tout l’Ordre Noir ! J’ignorais ta grande puissance, même si tu t’es fait attraper comme un débutant !

Ces mots, je les au dits d‘un ton bien ironique. Au moins, il se rendra bien compte à quel point ses paroles sont ridicules.
Mon regard se porte ensuite vers son bras monstrueux.  En fait, il est plutôt mal placé pour parler ainsi des akumas.

-Mais au fond, tu n’es pas si différend que ces akumas « sans cervelle », non ? Regarde toi, tu es à moitié comme eux. Finalement, toi aussi tu n’es qu’une arme qui obéit à ses maî-maîtres de Central.

Et puis après tout, il ne faut pas se voiler la face. En temps de guerre, on est tous utilisés plus ou moins comme des armes.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Dim 29 Nov - 17:32


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


J'avais beau être courageux selon moi, téméraire selon mes rares amis, et complètement inconscient et crétin selon les autres, ma position précaire aurait pu éveiller ma crainte. Mais, face à ce Noé... Rien. Il semblait totalement inoffensif, avec ses petits sourires stupides, et ses réponses légères, comme si rien ne semblait pouvoir le toucher. Malgré tout, je ne comptais pas sous-estimer sa puissance...Peut-être son flegme n'était-il qu'une conséquence de son orgueil? A force de se croire supérieur, on se sentait au-dessus de tout... 
Quoi qu'il en fut, son égo me permis d'avoir l'information que je voulais: il était bien un descendant... 
Et, en conséquence, un futur descendu, dès que je serai libre.
 - Ouh, excuse-moi, monsieur le semi akuma qui pourrait résister seul face à celui qui fait trembler tout l’Ordre Noir ! J’ignorais ta grande puissance, même si tu t’es fait attraper comme un débutant !
Je serrai les dents. Le pire était qu'il n'avait pas tort... J'avais été capturé comme un apprenti corbeau.
Mais, qui savait? Grâce à cela, j'avais attiré un Noé. Peut-être avais-je finalement joué mon propre appât, qui me permettrait de détruire un ennemi...
Pour le reste... Ma bravade n'était qu'une façon d'étouffer ma peur,sans aucun doute. Mais je n'en étais pas conscient -et ne voulait pas l'être. Aussi, je répondis à ses sarcasmes par plus de sarcasmes -nul ne pouvait me vaincre à ce jeu-là:
 - Tu as raison, la taille de sa bedaine et sa face de dégénéré me terrifie. Du coup, je devrais le capturer avec des moyens de couard, comme un coup dans le dos, et par un subordonné... C'est bien comme cela qu'on fait, quand on est apeuré par la puissance d'un ennemi, non?
 Je préférais définitivement être une tête brûlée qu'un lâche comme ce type...
Et j'allais bientôt le lui faire comprendre. Ce crétin s'était rapproché, en baissant complètement ses défenses, coinçant ses mains derrière la tête. Je songeai même un instant qu'il devait s'agir d'un piège mais, après tout, j'étais attaché: il n'avait pas besoin d'astuce de ce genre pour me nuire. Malgré tout, je ne fonçai pas tout de suite. Je le laissai d'abord continuer son discours débile: autant endormir encore sa vigilance.

Son regard se posa sur mon bras. Et allez... Encore un pauvre type qui allait me seriner que j'étais un monstre, qu'utiliser l'arme d'un akuma m'en faisait l'égale, et tutti quanti... Les Noé, supérieurs aux humains? Pfff... Ils avaient les mêmes arguments que les plus débiles d'entre eux.
 - Mais au fond, tu n’es pas si différend que ces akumas « sans cervelle », non ? Regarde toi, tu es à moitié comme eux. Finalement, toi aussi tu n’es qu’une arme qui obéit à ses maî-maîtres de Central.!
A quoi bon ré-expliquer pour la centième fois qu'un chevalier n'avait rien d'une épée, quand bien même il l'utilisait, qu'un cavalier n'était définitivement pas un centaure? De toute manière, la meilleure défense, c'était l'attaque...
  - Et les Noé, dis-moi? Qu'êtes-vous, sinon les esclaves du Comte, ou d'une entité supérieure?  Des anciens humains conditionnés par quelque moyen surnaturel... Incapable de se rebeller, ou même d'y songer... Forcés d'aimer les « leurs » comme une famille, simplement parce qu'il faut les aimer... De simples machines, réglées comme « on » le désire! Si je sers Central, c'est de ma propre volonté. Vos sentiments sont tous faux... Créés de toutes pièces par votre « maître », qu'il insère dans ses petits soldats de plomb...
Je ne sais même pas pourquoi je parle avec ça. C'est incapable de réfléchir, de toute manière. Incapable même de remettre en question les pensées qu'on lui a imposé: détruire... Tuer... Semer le chagrin, égorger les plus innocents des enfants, brûler les chaumières paisibles...
La haine montait en moi, alors que les centaines, les milliers de cadavres, de villages détruits et d'enfants en larme provoqués par ces monstres repassaient devant mes yeux.
A présent, je ne voyais plus un imbécile trop calme, face à moi, mais un akuma en pire...
 - Je ne suis pas une arme. Et quand bien même j'en serais une, ce serait une fierté d'être celle qui s'oppose à votre folie. Même le pire Diable auquel je puisses vendre mon âme serait meilleur que votre meurtrier!
 Ma rage était prête à exploser. Mes veines étaient saillantes, et tous mes membres me démanchaient, comme s'ils voulaient réduire en cœur cette parodie d'humain en bouillie. Ils n'auraient pas à attendre plus longtemps...
 - Mais modifier mon corps, retourner votre arme contre vous, suffira à mettre fin...
Je tendis brusquement mes jambes et rentrai ma tête dans les épaules, filant vers le Noé, véritable obus tiré à bout portant, taureau destructeur...
-A VOS CRIMES.


© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Jeu 17 Déc - 0:29


Piquer une crise

Le chevalier & la princesse & le dragon

Je le regarde s’agiter dans tous les sens. Même attaché ainsi, il s’acharne à gigoter. Il est désespérant.
D’ailleurs, je crois que j’ai touché un point sensible. Ouh, il n’aime pas se faire traiter de monstre, hein ? Le pauvre, il a pourtant du entendre ça de nombreuses fois.
Et par-dessus tout, c’est un beau parleur.

- Et les Noé, dis-moi? Qu'êtes-vous, sinon les esclaves du Comte, ou d'une entité supérieure?  Des anciens humains conditionnés par quelque moyen surnaturel... Incapable de se rebeller, ou même d'y songer... Forcés d'aimer les « leurs » comme une famille, simplement parce qu'il faut les aimer... De simples machines, réglées comme « on » le désire! Si je sers Central, c'est de ma propre volonté. Vos sentiments sont tous faux... Créés de toutes pièces par votre « maître », qu'il insère dans ses petits soldats de plomb...
Je ne sais même pas pourquoi je parle avec ça. C'est incapable de réfléchir, de toute manière. Incapable même de remettre en question les pensées qu'on lui a imposé: détruire... Tuer... Semer le chagrin, égorger les plus innocents des enfants, brûler les chaumières paisibles...
Je ne suis pas une arme. Et quand bien même j'en serais une, ce serait une fierté d'être celle qui s'oppose à votre folie. Même le pire Diable auquel je puisses vendre mon âme serait meilleur que votre meurtrier !


Je lève les yeux au plafond et soupire. Encore un discours à dormir debout.
Il essaie de se justifier, de donner une bonne raison à sa transformation en rejetant la faute sur les Noés. Mais moi, je n’ai pas besoin de me justifier. Son discours ne m’attend pas.
Alors je baisse les yeux et croise son regard rouge. Et j’affiche un petit sourire moqueur. Oh, ce n’est pas bien de narguer les gens ainsi… Mais ce type se prend trop de haut.
Et c’est même une sacrée boule de nerfs. Plus il parle, plus il devient rouge de colère.

-Eh oh, du calme mon gars, c’est pas bon pour ton cœur de s’énerver comme ça…

Mais je crois qu’il ne m’écoute même pas. Et finalement je réalise qu’il est peut être vraiment en train de préparer quelque chose…
Sauf que je réagis trop tard.

- Mais modifier mon corps, retourner votre arme contre vous, suffira à mettre fin...
A VOS CRIMES.



Et d’un coup, il fonce en avant, tête la première. Surpris, je ne recule pas à temps, et me prends le coup dans le ventre.

Je reste un moment plié en deux, le souffle coupé. Ce salaud m’a bien eu… Je n’ai pas été assez prudent, je lui ai donné trop de mou quand je l’ai attaché. Oh, alors il veut jouer à ce petit jeu là, hein…
D’un coup, je sens la colère m’envahir. Le Noé qui est en moi se réveille. Fortuna ne supporte pas un tel affront. Ce sale type doit payer.
Ma peau se colore en gris et des stigmates apparaissent sur mon front. Reprenant mes esprits, je lève un regard doré vers lui, tandis qu’in sourire mauvais étire mes lèvres. Il ne sait pas encore l’erreur qu’il vient de commettre.
Je suis submergé par la colère du Noé et son désir de vengeance, influençant mes gestes. Alors je serre le poing et l’abat sur sa mâchoire. Il n’arrive pas à se calmer, alors on va utiliser la solution radicale.
Je l’agrippe par la gorge et j'abats sa tête contre le pilier. Au moins, il ne fera plus le malin. Fortuna jubile en voyant sa douleur.

-Dis moi, tu m’as l’ai bien sûr de toi, mon grand… Désolé pour toi, mais ce n’est pas aussi simple. Je suis bien comme je sus moi, et on ne m’a pas forcé à aimer ma famille. Par contre, je ne suis pas sûr que ce soit la même chose pour vous. Après tout, les exorcistes aussi sont forcés d’aimer une fausse famille,  non ? Et tout ne se passe pas aussi bien que ce que vous voulez faire croire, hein ?
Et puis regarde-toi bien. Entre moi qui n’ai pas voulu de cette guerre au départ, et toi qui t’es volontairement fait modifier le corps pour y participer… C’est plutôt toi, le monstre assoiffé de sang. Tu utilises la guerre comme une excuse, c’est ça ?


Je resserre un peu plus ma poigne sur sa gorge, l’empêchant de riposter. Fortuna ne supporte pas de l’entendre geindre.

-Vous prétendez être les gentils, mais vos expériences sont encore plus flippantes que la création d’akumas…
Mais tu sais quoi, je m’en tape de tout ça… Je suis bien comme je suis, je ne cherche pas à trouver un sens là où il n’y en a pas. Je n’ai rien à prouver aux autres, surtout pas à toi mon gaillard.


Je plonge ma main dans ma poche. Je voulais le garder en un seul morceau pour en faire un allié opératoire. Mais Fortuna veut le voir souffrir.

Fortuna guidant toujours mes gestes, je sors un paquet de cartes de ma poche, et en tire une. L’as de pique.

-Tu veux jouer avec moi ?

Un sourire mauvais étire à nouveau mes lèvres. Je mets la carte sur son œil droit. La carte tiens toute seule. Magique, n’est ce pas ? Puis, je prends une pièce de monnaie. Une simple et innocente pièce de monnaie.
Oh il ne sait sûrement pas encore à quoi s’attendre avec ce « jeu »… Enfin, il ne pourra pas vraiment voir justement, puisqu’il n’aura plus d’œil.

Et maintenant, il suffit juste d’une petite impulsion pour lancer la pièce pour qu’elle entre en contact avec la carte…



[/color]





Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Ven 18 Déc - 23:21
not a fairytail




On ne pouvait pas dire que la situation était particulièrement critique, mais préoccupante quand même.

Quelques heures plus tôt, on avait signalé la disparition d'un Semi-Akuma. N'ayant pas fait de rapport depuis un moment, on avait essayé de le contacter ; sans résultat. On a alors supposé qu'il s'était probablement assoupi après son arrivée en Allemagne. Cependant, cette hypothèse fut écartée bien rapidement ; aucun Corbeau ou ex-Corbeau ne se serait permis ce comportement en arrivant sur les lieux d'une mission. Par ailleurs, il semblerait que le Semi-Akuma n'a pas eu le temps d'entrer en contact avec le traqueur sur place.

C'est alors qu'une voix finit par prononcer tout haut ce qu'on pensait tout bas : et si le Semu-Akuma avait été piégé et forcé à rejoindre les rangs du Comte ? Il était évident que la perte d'un soldat était la pire des choses à subir, d'autant que les effectifs s'amenuisent trop aisément. On dépêcha alors un Exorciste sur place, afin de s'assurer de ce qu'il se trame.

Et te voilà donc aux portes de la ville après un voyage précipité. Tu as pu être rapidement briefée sur la situation ; tu devais chercher une tête blonde répondant au nom de Rhian Llewellyn. Tu ne l'as jamais rencontré, mais peut-être aperçu une ou deux fois au détour d'un couloir ; tu ne t'en rappelles pas vraiment. En général, tu fréquentes peu les Semi-Akumas. Ils ont quelque chose d'effrayant en eux. Par leur moitié Akuma, en partie, mais presque plus à cause de leur caractère froid et peu compatissant. Des machines crées par Central ; comment des hommes et des femmes ont pu accepter d'abandonner une partie de leur humanité ? Tu es mal à l'aise avec eux, même lorsque tu te dis qu'ils ont jugé faire le bon choix pour mettre un terme aux agissements du Comte.

Tu scrutes les environs au fur et à mesure de ton avancée dans les rues de la ville allemande. Tu ne peux pas te permettre d'interroger les passants ; d'abord parce que tu ne parles absolument pas un mot d'allemand, et ensuite parce que des Akumas peuvent se cacher parmi eux, et tu ne veux pas perdre du temps. Même si Rhian est un Semi-Akuma, même si tu as peur d'eux, il reste un allié de l'Ordre Noir. Un allié pour arrêter le Comte. Un allié qui, comme les autres, te permettra de protéger les gens qui te sont chers. Un membre de cette nouvelle "famille". Et, chez les Vasquez, on abandonne pas un membre de sa famille. Jamais.

Cependant, les recherches, ainsi menées, restent infructueuses et terriblement longues. Peut-être est-il trop tard pour Rhian. Cette pensée te tracasse et tu te mords la lèvre, nerveuse. Peut-être aurait-il mieux fallu envoyer un Exorciste plus expérimenté ? Et pourtant, paradoxalement, tu sais que chercher une personne dans une si grande ville, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Les minutes défilent rapidement, bien trop rapidement. Et tu dois te concentrer pour faire le point. Si l'on admet que les Akumas ne sont pas vraiment des têtes pensantes, on peut supposer qu'ils auraient attaqué en pleine rue. Leur but est de faire un carnage après tout, non ? Donc si Rhian a disparu, c'est sûrement du fait d'un Noé. Mais comment en être sûr ? Est-il seulement encore en ville si un Noé l'a piégé ? Tu secoues la tête pour remettre tes idées en place.

Il y a sans doute peu de chances de retrouver Rhian ici. Mais il faut tenter le tout pour le tout. Tu retrouves le traqueur que le Semi-Akuma devait rencontrer, l'écoutant attentivement te résumer ce qu'il sait, ou pense savoir. Et, comme tu le pensais, il est incapable d'affirmer si le Semi-Akuma est toujours dans les parages ou non. Ou, pire encore, s'il est encore en vie.

Soudain, le traqueur semble capter la conversation de deux badauds et s'éloigne rapidement de toi pour aller à leur rencontre. Ils s'entretiennent un moment puis l'homme encapuchonné revient vers toi, une pointe d'espoir dans le regard.

« Que se passe-t-il ? »
« Ces deux hommes disaient avoir remarqué des gens prenant la vieille route menant à un entrepôt désaffecté. Ils disaient espérer que l'usine ne deviendrait pas le lieux de règlements de comptes. »

Tu percutes ; c'est peut-être une énorme coïncidence, mais vous n'avez pas d'autres pistes. Peut-être que Rhian a été emmené là-bas ! D'après le traqueur, la route n'est pas très longue entre votre position actuelle et le dit entrepôt. Tu tentes le tout pour le tout et décide de t'élancer dans cette direction.

Presque une demi-heure plus tard, à l'abri des regards avec le traqueur, vous observez le bâtiment dans un silence religieux. Il y a bien quelqu'un à l'intérieur puisqu'il semble y avoir une sorte de guet. Le problème est que s'il s'agit d'un Akuma, il va falloir le tuer. Mais l'explosion risque d'avertir le potentiel Noé se cachant à l'intérieur. Encore une fois, rien n'est sûr, et tu ne peux pas vraiment prendre le risque de t'attaquer à un pauvre homme sans défense. Peut-être qu'il s'agit effectivement d'un règlement de compte de mafieux ou autre chose.

La traqueur se propose alors de faire diversion pour que tu puisses te rapprocher, mais tu n'adhères pas ; s'il s'agit bel et bien d'un Akuma, il risque sa vie. Et pourtant, tu n'as pas d'autre plan. Inquiète, tu t'élances néanmoins vers le bâtiment lorsque le guet est attiré par le bruit provoqué par le traqueur.

Ton coeur bat la chamade ; tu as l'impression d'être à l'un des entraînements avec Logan. L'espionnage, c'est pas vraiment ton truc puisque tu finis toujours par faire du bruit. Cependant, c'est avec une grande prudence que tu avances jusqu'à une petite fenêtre un peu cassée et sale. Tu jettes un petit coup d'oeil ; rien de ce côté. Mais l'écho des voix se répercute sur la structure du bâtiment. Les paroles sont un peu confuses mais plus ou moins compréhensibles si l'on écoute bien.

« Vous prétendez être les gentils, mais vos expériences sont encore plus flippantes que la création d’akumas… [...] »

Aucun doute ne subsiste ; il s'agit bel et bien d'un Noé. Les Akumas ne parlent certainement pas d'eux en ces termes. A vrai dire, tu n'es même pas capable de dire s'ils ont conscience de leur situation. Tu quittes la petite fenêtre en restant la plus discrète et furtive possible. Tu aperçois alors un escalier sur le côté du bâtiment, probablement une issue de secours. D'un pas à la fois rapide et prudent, tu gravis les marches avant d'ouvrir la porte. Les gongs grincent et tu te stoppes aussitôt ; les parois de la structure peuvent aisément amplifier ce son. Il ne faudrait pas que le Noé t'entende.

Une fois à l'intérieur, tu suis les grilles composant certainement un lieu de surveillance pour les activités plus bas. Tu aperçois des formes à quelques mètres de toi, en contrebas. Un métisse en... robe de chambre ? Non, il s'agit probablement d'un vêtement asiatique. Tu n'y connais rien et c'est loin d'être le détail le plus important à retenir. En face de lui, prisonnier d'un poigne certainement puissante, un homme blond. Et à voir ses vêtements, il ne fait aucun doute qu'il s'agit de Rhian.

« Tu veux jouer avec moi ? »

Tu fronces les sourcils, observant la scène en te rapprochant le plus possible jusqu'à finir plus ou moins au dessus d'eux, à quelques mètres près. Le Noé, car telle est la nature de l'ennemi en face de toi, semble sortir un jeu de cartes de sa poche avant d'en tirer une. Tu ignores le sens de ce geste mais, en le voyant placer la carte en face de l'oeil de ton partenaire, ton coeur s'affole. L'angoisse et le stress caractéristiques d'une bataille imminente surgissent de concert. Et le sourire sur les lèvres du descendant ne te rassure en rien.

« Aegis ! Escudo Espinosa ! »

Tu bondis de ton perchoir tandis qu'un mur d'épines se dresse devant toi ; à terre, tu te précipites vers le nez, le projetant plus loin grâce au bouclier épineux. Tu n'as que peu de temps avant que le Noé ne revienne à la charge.

« Cúpula ! »

Alors qu'un dôme vous met provisoirement à l'abri, tu te glisses auprès du Semi-Akuma, plongeant ton regard dans le sien.

« Rhian, est-ce que ça va ? Est-ce que tu te sens capable de te battre ? »

Tu t'empresses de passer derrière lui pour le détacher, mais maintenir le dôme d'innocence en même temps est compliqué. Ta concentration n'est pas la meilleure et le Noé pourrait percer cette défense. Non sans mal, tu parviens à défaire le plus gros des liens de Rhian, le laissant se dépêtrer seul pour mieux revenir sur le front et vous protéger tous les deux, les mains tendues devant toi, comme si elles maintenaient le dôme elles-même.

« Nous ne te laisserons pas partir, Noé ! »

Cependant, tes doutes commencent à se faire plus présents ; c'est la première fois que tu affrontes un Noé. Et, d'après les rapports, il semblerait qu'ils restent avant tout des êtres humains. Or, les humains peuvent traverser ton dôme d'innocence, ainsi que tout autre élément telle que la pierre, l'eau, etc... Il est dit aussi que les Noés craignent également l'Innocence, à un niveau différent des Akumas. Seras-tu assez puissante pour empêcher le Noé de traverser Aegis comme s'il n'était pas activé ?



HRP:
 


boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Lun 21 Déc - 0:31


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Mon coup porta, et le frappa de plein fouet. Je jubilai un instant, en entendant son cri de douleur étouffé. Et oui, crétin; t'aurais mieux fait de continuer à jouer aux lâches, et te planquer sagement en attendant ton maî-maître!
C'est ce que je lui aurais volontiers lancé à la figure, si ce malade ne m'avait pas décroché une droite avant. Il dévoilait enfin sa monstrueuse nature; si son sourire vicieux n'était pas suffisant pour s'en rendre compte, ses yeux et sa tronche repeinte et trouée la prouvaient sans doute possible.

Sa tête ne me revenait déjà pas, mais là, c'était encore pire...
Encore une réplique qu'il tua avant qu'elle ne franchisse mes lèvres, en m'agrippant la gorge. Prise déjà douloureuse, mais tout juste gênante, comparée à la suite...
Ce taré m'écrasa la tête contre le pilier, faisant naître une explosion de douleur dans mon crâne.
Sonné, je voyais tout juste le crétin remuer ses lèvres, sans doute pour déblatérer quelques conneries; mais je n'entendais rien, mes oreilles sifflant comme un train. La stupeur du choc fut vite remplacée par un désir brûlant de lui rendre la pareille, au centuple...
- ... m’a pas forcé à aimer ma famille. Par contre, je ne suis pas sûr que ce soit la même chose pour vous. Après tout, les exorcistes aussi sont forcés d’aimer une fausse famille,  non ? Et tout ne se passe pas aussi bien que ce que vous voulez faire croire, hein ?
Et puis regarde-toi bien. Entre moi qui n’ai pas voulu de cette guerre au départ, et toi qui t’es volontairement fait modifier le corps pour y participer… C’est plutôt toi, le monstre assoiffé de sang. Tu utilises la guerre comme une excuse, c’est ça ? 
J'allais lui rétorquer quelques piques bien senties, mais le lâche resserra sa prise, m'empêchant de répondre. Abruti... Si c'était pour tenir un monologue, tu pouvais tout aussi bien la fermer.
 - Vous prétendez être les gentils, mais vos expériences sont encore plus flippantes que la création d’akumas…
Mais tu sais quoi, je m’en tape de tout ça… Je suis bien comme je suis, je ne cherche pas à trouver un sens là où il n’y en a pas. Je n’ai rien à prouver aux autres, surtout pas à toi mon gaillard.
Dans ce cas, pourquoi m'imposer ton discours débile, pervers, faux?
Ses arguments étaient ceux que j'avais entendus mille fois, et ils étaient toujours aussi stupides. Je lui aurais bien servi mes réponses habituelles, mais cette lavette ne semblait pas vouloir desserrer sa prise.
A la place, il sortit une carte d'un paquet, et me le carra sous l’œil. Il la laissa flotter -s'il croyait que ses petits tours m'impressionnent...-, et attrapa une pièce.
Il fixait clairement mon œil, ce qui n'annonçait rien de bon pour lui. Semi ou pas, un œil crevé serait un œil foutu... Tant pis. J'en avais un autre; mais de fierté, je n'en avais qu'une. S'il espérait que je fonde en larme et demande pitié, c'était qu'il était aussi stupide qu'il en avait l'air...
 -Tu veux jouer avec moi ?
Cette manie de poser des questions, alors qu'il m'empêchait lui-même de parler, devenait lassante...
Alors, privé de ma voix, je lui répondis avec un glaviot, pile entre les deux yeux...


Ce qui aurait signifié la fin de ma vue binoculaire, si la cavalerie n'était pas arrivée à ce moment-là.
 - Aegis ! Escudo Espinosa ! Cúpula !
  Avant que je ne comprenne ce qui arrivait, un mur d'épines me sépara du Noé, et une femme planta son regard dans le mien. Des yeux bleu azur, qui respiraient la candeur...
 - Rhian, est-ce que ça va ? Est-ce que tu te sens capable de te battre ?
Les secours... Pas trop tôt.
Au vu de ses pouvoirs, c'était une exorciste. J'allais pester intérieurement, mais je songeai soudain que, si elle connaissait mon nom, elle devait aussi connaître ma « nature ». Dans ce cas, le fait qu'elle soutienne ainsi mon regard, sans aucune hésitation ou dégoût...
La plupart des exorcistes m'énervaient, mais c'était bien parti pour une exception.
Surtout qu'elle venait de me sauver la peau -et l’œil. Et, à présent, elle défaisait rapidement mes liens.

Ces observations faites, il me restait à répondre à sa question. Or, si ma tête bourdonnait, ma rage bouillonnait:
 - Me battre? Je me sens capable de l'écraser, oui!
D'un coup sec, je desserrai les chaînes, qui tombèrent au sol sans plus de résistance. Je me levai, et m'approchai de l'exorciste, qui tendait les mains et hurlait sur le Noé.

Une autre qu'elle se ferait servir un « c'est bon, merci, tu peux repartir et laisser la suite aux vrais combattants». Je méprisais la plupart des exorcistes: ce n'étaient que des « parvenus militaires ». Alors que les exorcistes de troisième génération s'étaient entraînés durant des dizaines d'années, apprenant toutes les bases militaires, et avaient acquis plus de puissance grâce à l'ingéniosité humaine, ceux de la première n'étaient que des civils, faibles et dénués de bases martiales, qui obtenaient soudain un pouvoir d'origine inconnue.
Soit. Même s'ils l'avaient voulu, peu auraient pu suivre cette formation -en partant du principe qu'ils en apprenaient l'existence. Le problème, la raison pour laquelle je ne pouvaient pas les voir en peinture, c'est que non seulement ils ne cessaient de pleurer sur leur sort, au lieu de bénir cette chance de pouvoir protéger l'humanité ou leur propre vie, mais ils se croyaient aussi supérieurs à tous, simplement parce qu'un petit cube les avait « choisis ».
Bref, je ne ratais jamais une occasion de leur rappeler qu'ils ne valaient rien, contre un semi.

Mais elle, elle avait affronté directement un Noé pour me sauver l’œil; et dans les siens, je n'avais lu aucun mépris. Peut-être pourrai-je, pour une fois, considérer mon coéquipier comme un véritable compagnon d'arme...
 - Merci. Je te le rendrai, un jour... Mais avant, on a un sadique à calmer.
Une bonne chose: elle semblait plutôt basée sur la défense, quand l'attaque était ma spécialité. Un équilibre bienvenu.
- Tu le sais sans doute, mais je suis un semi: force surhumaine, agilité de corbeau... Je peux aussi me régénérer, en cas de blessures plus ou moins graves: ne gaspille pas ton énergie à me protéger des coups qui ne me feront pas perdre de membres ou d'organes vitaux.
J'avais, presque inconsciemment, épié sa réaction, à mes premiers mots. Je lui avais peut-être trop vite accordé mon respect. Si elle ne savait pas ce que j'étais vraiment, alors...
Mais elle ne manifesta aucune surprise. Ouf...
Mais assez parlé.

Pour l'instant, un mur et cet étrange dôme nous séparait du Noé... Sauf que je ne voulais pas de cette distance. Rester dans cette situation ne ferait que pomper l'énergie de l'exorciste, tout en laissant le Noé préparer son prochain sale coup. Hors de question de laisser l'initiative à ce tordu!
- On fera le reste des présentations plus tard. Tu pourras faire disparaître le mur quand j'en serai proche?
Elle acquiesça de la tête. Alors, tout en savourant le plaisir d'être à nouveau libre de mes mouvements, je courus vers le mur d'épines. Dès que celui-ci disparaîtra, je sauterai sur le Noé...
Les coups qu'il m'avait portés avaient presque été décevants. J'allais lui apprendre ce que « frapper » signifiait réellement...

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Ven 8 Jan - 20:09

Début des hostilités

Le chevalier & la princesse & le dragon

La pièce bien calée dans ma main, il ne fallait qu’une petite pression pour que celle ci saute et vienne percuter la carte accolée à l'œil du semi. Et psht ! La carte prendrait feu... Et l'œil avec. Et Fortuna n’attend plus que ça.
Et le salaud a osé me cracher dessus. Ouh qu’il va regretter. Peut être que je vais lui prendre les deux yeux d’un coup finalement. J’essuie tout d’un revers du bras, et me tient prêt à lui « rendre la pareille »… au centuple.

- Aegis ! Escudo Espinosa !

Surpris je lève la tête, pour voir un bouclier foncer sur moi. Je n'ai pas le temps d'esquiver et je me prends le coup de plein fouet. Sonné, je relève la tête pour voir que déjà, un mur d'épines me sépare du semi akuma... Alors finalement, il y a des renforts...
Une exorciste de toute évidence. Et avec une drôle d’innocence. Un dôme géant ? Ça n’arrange pas mes affaires ça...
Je fronce les sourcils, reprenant tout mon sérieux. Ils ont clairement un avantage. A deux contre un, je ne suis pas assez fou pour aller tenter le diable. Et même si j'ai quand même amoché le semi akuma, ce n'est pas suffisant pour l'empêcher de se battre. Et merde, pourquoi j’ai emmené ce type dans cette usine d’abord ? J'aurai du simplement l’emmener jusqu'à l’Arche. J'ai manqué de prudence.

-  Nous ne te laisserons pas partir, Noé !

Oh ça, c'est ce que tu crois petite...

Déjà, ils se mettent à parler entre eux, sans doute à propos d’une certaine stratégie à développer. Je n'entends rien, et de toute façon je n'ai pas que ça à faire. Je dois moi aussi me concentrer sur ma propre situation.
Rassemblant mes esprits, je plonge mes mains dans les poches, me saisissant de quelques pièces et de mes cartes. Je dois me tenir prêt à toute éventualité.
Déjà remis sur pieds, le semi akuma se détourne de sa coéquipière et se précipite vers moi. Visiblement, fuir maintenant ne me mènera nulle part. Je dois au moins détourner leur attention, ou en affaiblir un. Mais je ne vais pas tenter le diable, si je connais les semi akuma, par contre je n’ai aucune idée des capacités de l’innocence de la fille. Ouh les petits lâches, ce n’est pas beau de s’attaquer à un vieil homme.
Je n'ai pas le temps de bien réfléchir. Le petit blond veut jouer avec moi? Et bien, essayons de l’énerver un peu.

-Ouh le grand semi akuma, qui ne craint même pas le Comte Millénaire, s'est fait sauver par une femmelette ! Bravo, encore une fois, tu brilles par ta bravoure et ta force !

Il a l'air d'être bien nerveux, j'espère qu'une petite provocation lui fera voir rouge.
Et maintenant je dois m'occuper de cette barrière. Oh non, je ne compte pas laisser l’exorciste manipuler cette barrière à sa guise.
Il faut que j'essaie de m'en débarrasser. Alors je tente le tout pour le tout. Je lance plusieurs cartes sur la barrière, toutes au même endroit. De mon autre main, je prends des pièces et les lance sur les cartes. Aussitôt, les cartes s’enflamment, commençant à former un trou dans la barrière, là où il y avait les cartes.
Par contre, m'acharner dessus m'a fait perdre un temps précieux, et déjà, le semi akuma fonce vers moi. Je dois vite agir, je n'ai plus le temps de réfléchir.
Je prends une autre pièce et la lance devant moi. La pièce tombe au sol et tourne avant de se stabiliser et d’annoncer le résultat. Pile. Je me crispe légèrement en voyant la pièce se diviser en plusieurs autres, qui foncent toutes droit devant. Si le semi akuma ne s'est rendu compte de rien et continue de foncer, il se les prendra de plein fouet. Ouh que ça fera mal.





Hors RP:
 





Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Mer 13 Jan - 14:20
not a fairytail




Rhian semble être en parfaite condition pour se battre, malgré sa détention. Tu ignores tout ce que le Noé a pu lui dire ou lui faire, mais il est bien décidé à en découdre ! L'essentiel, c'est qu'il aille bien. Cependant, avec le combat qui vient de commencer, il est inutile de préciser qu'on ignore pendant combien de temps vous allez vous en tirer. Par chance, le Noé semble seul. L'Akuma n'est toujours pas revenu ; tu t'inquiètes tout de même pour le traqueur qui devait attirer cet Akuma pour te permettre de te rapprocher du bâtiment. Tu pries pour que rien ne lui soit arrivé. Mais tu n'as pas le temps de penser à ce pauvre traqueur, malheureusement. En face de vous, il a ce Noé qu'il faut à tout prix neutraliser.

Rhian te témoigne sa gratitude quant à ton intervention, et tu ne peux t'empêcher de rougir un peu ; tu es rarement remerciée pour l'aide que tu apportes. Non pas que tu sois inutile, mais plutôt qu'il est normal de s'entraider. Les remerciements ne sont que superflus après tout. Le Semi-Akuma poursuit ensuite tandis que tu ne quittes pas le Noé du regard.

« Tu le sais sans doute, mais je suis un semi: force surhumaine, agilité de corbeau... Je peux aussi me régénérer, en cas de blessures plus ou moins graves: ne gaspille pas ton énergie à me protéger des coups qui ne me feront pas perdre de membres ou d'organes vitaux. »

Malgré le danger en face de vous, tu détournes le regard pour le poser sur Rhian ; ses mots résonnent dans ta tête. Parce qu'il est un Semi-Akuma, parce que ses gênes lui permettent de guérir plus rapidement des blessures reçues, il faudrait que tu le laisses se jeter dans le tas sans te soucier de lui ? On dit que les Semi-Akumas sont, pour la plupart, des personnes fières. Trop fières parfois. Rhian semble faire parti de ceux-là. Tu ne commentes pourtant pas à voix haute ; il pourrait croire que tu le sous-estimes. Pourtant, c'est lui qui aurait presque tendance à se surestimer, non ? C'est un Noé en face, pas un Akuma. Et chacun sait, à l'ordre, ce qui est arrivé aux premiers Semi-Akumas face aux Noés, lors de l'attaque de la branche américaine.

« Je ne suis pas sûre que... »
« On fera le reste des présentations plus tard. Tu pourras faire disparaître le mur quand j'en serai proche ? »

Trêve de bavardages, Sofia. Tu hoches la tête à sa question puis il s'élance et tu le suis pour maintenir Aegis le plus longtemps possible afin de le lever au moment opportun. Mais c'est sans compter sur le Noé qui semble être entouré d'une aura malsaine. De la colère ? Tu es incapable de le dire ; c'est la première fois que tu affrontes un Noé.

« Ouh le grand semi akuma, qui ne craint même pas le Comte Millénaire, s'est fait sauver par une femmelette ! Bravo, encore une fois, tu brilles par ta bravoure et ta force ! »

Que ? De la provocation ? A quoi ça rime ? Quelle est l'importance que tu sois une femme ? C'est une attaque basse et purement psychologique. Ça ne t'atteint pas ; en Argentine, on t'a souvent montré du doigt parce que, toi, une femme, tu jouais les justicière des rues. Pour toi, il n'y a pas de honte à aider une personne en détresse, dans le besoin. Homme ou femme, enfant ou vieillard, ça n'a pas d'importance. Mais, vu le caractère visiblement explosif de ton partenaire, qui sait comment il va réagir ? Il ne faudrait surtout pas qu'il se laisse piétiner ainsi par les mots de l'ennemi ! Esteban disait toujours que la colère aveuglait le jugement.

Tu t'apprêtes à interpeller Rhian pour qu'il ne se focalise pas sur ce que le Noé dit, que c'est juste pour le déstabiliser, mais le Noé semble vouloir s'en prendre à toi. Des cartes se fichent sur le dôme, toutes au même endroit. Est-ce la même technique qu'il voulait utiliser sur Rhian ? Des pièces apparaissent dans ses mains avant de venir percuter les cartes contre le dôme. Des flammes surgissent à ta grande surprise, et la pression exercée sur le dôme est lourde, très lourde. Est-ce là la force d'un Noé ? Rien à voir avec celle d'un Akuma !

Et soudain, le dôme se fissure avant de laisser un trou se former. Si, visuellement, ça ne semble pas important, c'est une toute autre histoire de ton côté. Maintenir Aegis malgré l'attaque a tellement puisé dans ton énergie que tu es incapable de maintenir le dôme plus longtemps. Tu chancelles tandis que Cúpula disparaît sous tes yeux effarés. Comment vas-tu protéger Rhian et abattre le Noé si tu es incapable de résister à la force de ses attaques ? Pourtant, il faut que tu tiennes bon ! Soudain, tu aperçois les pièces fondre sur ton partenaire. Tu te redresses avant d'inspirer et de projeter Aegis uniquement sur Rhian.

Escudo te permet de protéger une personne ciblée, te laissant cependant sans défense et contrainte de rester immobile afin de rester concentrée sur Rhian. Les pièces s'écrasent sur Escudo, et tu sens chaque impact comme si on te mettait une pierre supplémentaire sur les bras à chaque coup. C'est épuisant et, déjà, ta respiration devient saccadée, rapide. Cette force est écrasante et, pourtant, il ne te rappelle aucun Noé déjà rencontré par tes autres camarades. Est-il plus fort que les autres, ou moins fort ? Dans tous les cas, c'est assez effrayant !

Quand Rhian arrive à la portée du Noé, tu dissipes Aegis afin que le Semi-Akuma ne soit pas gêné par l'Innocence qui, à cause de sa nature, lui est désagréable. Et tu profites de ce court instant, alors que la bagarre s'engage entre les deux hommes, pour reprendre ton souffle et analyser la situation. Tu ne peux guère venir énormément en aide à Rhian ; ton Innocence pourrait vraiment le déranger, lui nuire. Comment coordonner vos efforts ?




boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Sam 16 Jan - 17:47


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Tout en courant, je m'étais mis à réfléchir à l'étape suivante. Allais-je réellement tenter une attaque de front? C'était extrêmement risqué. Je me méfiais de ses pouvoirs: à l'image des exorcistes, ils étaient capables de tout et n'importe quoi, et souvent le plus inattendu. Heureusement, je vis ce qu'il me fallait, sur ma trajectoire: une barre de fer d'un mètre et demi de long. Avec ça, au moins, j'éviterai le contact direct. Il restait des risques, bien entendu, mais ce n'était pas en me cachant derrière l'exorciste que nous gagnerons la bataille.

Le Noé se remit à parler; et, comme d'habitude, ce fut pour sortir des stupidités.
 - Ouh le grand semi akuma, qui ne craint même pas le Comte Millénaire, s'est fait sauver par une femmelette ! Bravo, encore une fois, tu brilles par ta bravoure et ta force !
Je songeai à Caroll. Les derniers souvenirs que j'avais d'elle datait de ses quatre ans... Et déjà à cet âge, à la moitié seulement du mien, je n'en menais souvent pas large face à elle.
Un sourire en coin naquit sur mes lèvres, à ces souvenirs. Il y avait des femmes qu'il était bon d'avoir dans son camp... Celle-ci en faisait sans doute partie.

Mais avant que je ne puisse répliquer quoi que ce soit, je vis du coin de l'œil qu'il jetait quelque chose derrière moi... Vers ma coéquipière.
Tant pis. Je ne pouvais pas me déconcentrer maintenant; faisons-lui confiance. De toute manière, l'Ordre n'aurait pas été assez stupide que pour envoyer un faible retrouver un semi disparu: il ne ferait pas le poids contre un semi converti -ce qui ne m'arriverais jamais, mais l'Ordre devait en douter-, ou un danger capable d'en neutraliser un.
Et, surtout, la meilleure manière de lui venir en aide était vraisemblablement de déconcentrer l'ennemi. Cela, je m'en occupais...

J'étais arrivé à hauteur de la barre; je me penchai rapidement pour la saisir. Mais pas assez rapidement que pour ne pas rater le mouvement de l'adversaire. Bien sûr, j'avais gardé un œil sur lui, mais le mouvement, perturbant ma vue, m'avait camouflé la chute de la pièce.
Et quand elle se scinda, et que je remarquai les traits qui filaient vers moi, il était déjà trop tard pour esquiver.  Que faire? Ralentir, pour mieux me protéger? Foncer malgré tout? Je devais choisir, et vite.

Comme pour régler mon dilemme, une espère de bouclier bleu-vert apparu devant moi, en même temps qu'un désagréable picotement me traversait mon bras. J'avais déjà vécu cette sensation: elle signifiait "innocence". Très bien... J'allais faire confiance à l'exorciste -même si, à vrai dire, j'avais déjà pris la décision de ne pas m'arrêter.
Je gagnai mon pari: la protection tint bon, et aucune des pièces ne m'atteignit. Mon bras pouvait bien protester contre l'étrange force, en cet instant, le reste de mon corps la bénissait...
Mais c'était mon tour, à présent. Elle s'était occupée à merveille de la défense, j'allais tenir mon rôle d'attaquant.

Je n'avais plus peur de l'affrontement au corps-à-corps. S'il l'attendait, il n'aurait pas essayé de freiner ma course avec ses petits tours. J'allais m'en donner à cœur joie...
J'étais assez près de lui, à présent: alors que le bouclier se dissipait, je bondis -le haut était la direction vers laquelle on se protégeait le moins-, tout en brandissant la barre au-dessus de ma tête. J'avais toujours une réplique à lui servir...
 - 'Faut croire que ton gros tas est moins effrayant qu'elle...
Et j'assénai la barre de fer.

... Contre le sol. Il avait esquivé d'un pas rapide sur le côté, évitant tout juste le coup.
Tsss... Dommage pour lui. Il aurait pu finir en bouillie d'un coup, presque sans douleur. A la place, il deviendra mon sac d'entraînement! Ce n'était pas avec quelques piécettes qu'il allait pouvoir me contrer...

Si je bravadais intérieurement, c'était pour cacher l'angoisse qui naissait dans mon ventre.
J'étais à quelques mètres de l'un des pires ennemis de l'humanité, aux capacités totalement imprévisibles. J'avais l'impression de combattre un paquet de dynamite, prêt à me sauter à la figure à tout moment; ou de plonger ma main dans une boîte au contenu inconnu; ou toute autre métaphore pour exprimer un simple fait: j'avais peur de cet inconnu.
Mais je n'étais pas sans armes face à cette crainte: mon orgueil l'étouffait, me convainquant que j'arriverai à m'en sortir, quel que soit le danger. C'était ma technique favorite, bien qu'inconsciente. Combattre le mal par le mal, en quelque sorte... Mais au moins, c'était efficace -quand cela ne me poussait pas à l'imprudence.

De toute manière, je n'avais plus le luxe d'hésiter: je devais enchaîner une attaque, rapidement.
La barre de fer, malgré sa presque centaine de kilogrammes, était relativement facile à manier, grâce à ma force: à peu près comme un humain manie l'épée. Aussi, il ne me fallut pas plus d'une seconde pour reprendre "contrôle" de mon arme, malgré le choc.  Je donnai directement un coup latéral vers l'ennemi: le second d'une longue série.

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Jeu 4 Fév - 16:29

Chaud devant !

Le chevalier & la princesse & le dragon

Tendu, j’avais les yeux rivés sur la pièce que je venais de lancer. Je me crispais légèrement dès que je la vis se diviser en plusieurs pièces qui filèrent droit sur le semi akuma. Oh, alors cette tête brûlée ne craignait rien et n’avait pas peur de foncer ? Et bien je vais lui apprendre sa leçon…
Sauf que j’ai crié victoire trop vite. Sans que je ne comprenne vraiment comment, mes pièces viennent se ficher dans une espèce de mur, à peine à quelques centimètres du blond.
Et merde, qu’est ce qu’il s’est passé ? C'est quoi ce truc qui est apparu d'un coup ?
Et là, je comprends. En tournant la tête, je vois la fille exorciste, mains tendues vers son camarade. Alors c’est l’un de ses boucliers, hein ? Tant que cette exorciste sera là à se cacher derrière lui, mes coups n’attendront pas mon ennemi. Mais le semi ne me laissera pas m’approcher d’elle non plus. Ouh les petits lâches.

Mais le semi akuma ne me laisse pas une seconde de répit. Déjà, il fonce vers moi, barre de fer à la main. Ça ne sent pas bon pour moi, ça…

-'Faut croire que ton gros tas est moins effrayant qu'elle...

Il bondit, prêt à abattre son arme de fortune sur moi, mais instinctivement, je fais un pas de côté, évitant le coup de justesse. On peut dire que je l’ai échappé belle.
Et déjà, il se redresse, prêt à attaquer encore une fois. Je le vois prêt à enchaîner une nouvelle attaque, et je me tiens prêt à reculer de nouveau. Sauf que j’ai mal évalué les distances. Son coup réussit tout de même à atteindre mon bras gauche. Je ne peux empêcher un gémissement de douleur en sentant la douleur envahir tout mon bras. Je le laisse pendre dans le vide, tremblant. Je ne pense pas que ce soit complètement cassé, mais bon sang ça me fait putain de mal ! Je sens la colère de Fortuna m’envahir petit à petit, mais je dois essayer de reprendre mon calme. Je n’ai pas encore dit mon dernier mot…

Main dans la poche, essayant d’adopter une attitude nonchalante, j’estime le nombre de pièces et de cartes que j’ai à disposition. Heureusement que j’ai toujours du surplus avec moi. J’essaie rapidement de trouver un moyen pour me sortir de ce merdier. Mais refaire le pile ou face ne marchera pas, les pièces ont besoin d’un délai avant de pouvoir se retransformer à nouveau. Et cette technique a complètement été gâchée par l’innocence de l’exorciste. D’ailleurs, je vais devoir faire quelque chose pour ça…
Sauf que là, je me retrouve acculé. Je suis seul contre eux deux, en plus j’aurai du mal à utiliser mes deux bras, et je sais bien qu’ils ne me laisseront pas m’échapper. Autrement dit, la situation craint beaucoup pour moi.
Mais je n’en ai pas encore fini. Il me reste quelques tours dans mes manches.
Je saisis plusieurs cartes, suffisamment pour recouvrir une assez grande surface. Et rapidement, je fais un bond en arrière, mettant de la distance entre moi et le semi akuma. Alors je lance les cartes au sol, sur la distance qui nous sépare, formant un tapis de cartes qui se touchent toutes.
Et sans perdre de temps, je sors une pièce et la lance sur les cartes. Aussitôt, elles se mettent à brûler. L’effet est renforcé par le nombre de cartes, et le tas finit  par former un feu.
Certes, ça n’a rien à voir avec une barrière de flammes qui pourrait me séparer d’eux. Nan, ce petit tas devrait faire pâle figure en comparaison… Mais au moins, ça me permet d’instaurer une certaine distance avec mes ennemis, et de les distraire.

L’autre problème maintenant, c’est la barrière de l’exorciste. Car vu comment mes pièces ont toutes été bloquées, je doute que ce feu ne lui tienne tête longtemps. Et toute cette poudre aux yeux n’aura servi à rien….
Je fais un petit geste de la tête vers le semi akuma, sourire en coin, dans un geste provocateur, en espérant  que cette tête brûlée va voir rouge et y répondre.

-Alors, qu’est ce que tu attends, ramène toi si tu n’as peur de rien.

Et rapidement, je lance deux poignées pièces à travers les flammes, celles-ci rendant leur trajectoire difficile à suivre. Les pièces viennent rebondir contre le sol, et une partie fonce tout droit vers le semi, tandis que les autres filent vers le côté droit de l’exorciste.
Et même si elle réussit à se protéger avec son bouclier, j’espère juste qu’elle ne réussira pas à se concentrer sur deux cibles à protéger en même temps. A moins que l’autre énergumène réussisse à esquiver, il se prendra les pièces de plein fouet. Alors gamine, entre toi et le semi akuma à protéger, tu devras faire un choix…





Hors rp:
 





Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Dim 7 Fév - 16:01
not a fairytail




Rhian semble vouloir attaquer le Noé de front, à l'aide d'une barre ramassée à côté de lui. Et toi, tu continues de projeter Aegis aussi longtemps que possible afin d'éviter que ton partenaire ne soit coupé dans son élan. Et lorsqu'il abat son arme sur l'apôtre, tu désactives Aegis afin que l'Innocence ne puisse pas entrer en contact avec le Semi-Akuma. C'est une manière de se battre presque éreintante pour toi ; se synchroniser aux mouvements de l'ancien Corbeau est assez difficile. Tu t'es pourtant beaucoup entraînée avec Logan, mais leur rapidité reste, pour toi, compliquée à suivre. D'autant que tu ne peux pas non plus invoquer Aegis comme bon te semble ; ton taux de synchronisation est assez bon, mais bien loin d'être parfait pour ce style de combat.

La fatigue gagne ton corps et ton esprit ; tu sollicites bien trop Aegis par intermittence et non en continu. Et pourtant, tu dois tenir le coup ; il faut protéger Rhian le plus longtemps possible. Son bras ne peut rien contre les Noés, pas vrai ? Ce n'est qu'une arme anti-akuma absorbant les machines de guerre, n'est-ce pas ? Tu regrettes d'en connaître si peu à leur sujet.

Bientôt, alors que le combat en face de toi continue, le Noé amorce une nouvelle attaque. Tu inspires profondément, érigeant une nouvelle fois Aegis entre Rhian et lui. Les attaques de l'apôtre sont puissantes, et tu ignores si tu pourras encore longtemps subir ses assauts. La résistance d'Aegis dépend en grande partie de ta force mentale, ta force physique n'entrant que peu dans les paramètres bien qu'elle ne soit pas négligeable.

De ses cartes jaillissent à nouveau du feu, ce qui t'arrache, assez paradoxalement, un frisson. Pas de quoi constituer une barrière presque naturelle, mais tu te dis qu'il cache forcément quelque chose. Ta nature méfiante renforce cette mauvaise impression ; il faut s'attendre au pire, avec ces maudits Noés. Tu entends le tintement des pièces, tu te crispes ; l'attaque est imminente.

« Alors, qu’est-ce que tu attends, ramène toi si tu n’as peur de rien. »

De la provocation, encore. Ne connaît-il donc que ça ?
Cependant, si la provocation n'a pas d'effet sur toi -pas celle-ci en tout cas- ce n'est pas le cas de ton partenaire. Il semble du genre impulsif, et tu l'imagines se faire violence pour ne pas se jeter sur lui alors que les mains du Noé amorcent un nouveau mouvement. Et tu les vois se séparer ces pièces ; une partie destinée à Rhian, et l'autre à toi. Aegis, sous sa forme de bouclier, ne peut protéger que l'un d'entre vous deux. Sous sa forme de dôme, étant donné que la distance te séparant de Rhian reste respectable, tu aurais pu vous couvrir tous les deux.

Mais les pièces sont bien trop rapides.
Et tu ne cherches pas à te protéger.
Les pièces s'écrasent dans ton flan droit, t'arrachant un cri de douleur et te faisant perdre l'équilibre et ta concentration pour maintenir Aegis. Tu t'effondres à genoux, te tenant les côtes d'une main, la douleur étant si forte qu'elle te fait presque perdre conscience. Et pourtant, le liquide chaud et poisseux contre ta main te garde dans le feu de l'action. Une main encore tendue devant toi pour maintenir Aegis devant Rhian, ton corps tremble suite au choc de cette attaque. Et quand les pièces destinées à ton camarade s'écrasent contre ton bouclier, tu ne peux le maintenir plus longtemps. Tu tombes sur le côté, la respiration saccadée et les traits défigurés par la douleur à ton flanc.

C'était Rhian ou toi. L'attaquant ou le défenseur.
Il était bien plus sage de te sacrifier pour protéger le Semi-Akuma qui pourrait répliquer aussitôt. S'il avait été blessé, le Noé aurait pu en profiter pour enchaîner les assauts sur lui le temps de sa cicatrisation et l'acculer jusqu'à le tuer. Qu'aurais-tu pu faire, toi ? Aegis est davantage une Innocence de type défensif qu'offensif. Rhian sera toujours plus efficace que toi.

Tu restes un petit moment au sol, ordonnant à ton corps de se lever, de bouger, de protéger ton ami. Et, bien que tremblant et faible, il se redresse. La douleur est toujours aussi vive, est-ce qu'il aurait réussi à te briser une ou plusieurs côtes ? Tu n'es pas en mesure de le dire. Mais tu ne peux pas flancher maintenant. Tandis qu'on t'oublie un peu, tu rassembles un peu de tes forces avant d'inspirer profondément ; ce sera probablement l'attaque la plus puissante que tu pourras fournir en fonction de ton état, et tu ne pourras sans doute pas réitérer l'action.

« Escudo Espinosa ! »

Un mur épineux apparaît et tu le projettes rapidement vers le Noé pour l'écraser contre le mur. Tu ne tiens pas plus longtemps et le mur disparaît après avoir touché sa cible ; l'attaque a porté ses fruits, mais est-ce que le Noé a-t-il été suffisamment touché avant qu'Escudo Espinosa disparaisse ? Tu tiens malgré tout sur tes jambes, on ne sait pas trop comment. L'adrénaline très certainement. Les mains devant toi, tu es prête à invoquer Aegis une nouvelle fois.

« Il en... faudra plus que ça... pour te débarrasser de nous... Noé ! »




boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Lun 8 Fév - 16:43


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Ma "tactique" -foncer dans le tas- porta ses fruits: j'attins son bras, et il couina. Ha! Le puissant et invincible apôtre qui geignait comme un mioche! Rien que pour ça, j'étais heureux qu'il m'ait capturé.  Au final, la plus grande force des Noé, c'était la crainte: on avait fait un mythe de leur puissance, si bien que leurs adversaires se souillaient rien qu'en les regardant... Difficile de vaincre avec les jambes qui tremblent. Heureusement qu'il n'y avait pas que des pleutres: j'allais briser la légende, ici et maintenant. Enfin, nous allions...

Il reprit contenance, et tenta de prendre un air indifférent. Pfff... J'étais sûr qu'il avait les larmes aux yeux, et son bras tremblait. Enfin... Ne disait-on pas qu'un rat était plus dangereux que jamais acculé et blessé? Je devais rester concentré -je savourerai ce souvenir plus tard.

D'autant plus qu'il fouillait encore dans sa poche. Après les cartes, les pièces et les dés, qu'allait-il sortir? Une roulette entière? Il lui faudrait bien un truc de ce gabarit pour avoir un début de chance de s'en sortir...
Mais non: on retourne aux cartes, aux pièces, et au feu. En quelques secondes, il nous sépara par un brasier.
 - Alors, qu’est ce que tu attends, ramène toi si tu n’as peur de rien.
Il espérait réellement que je réagisse? Ma petite victoire, le coup que je lui avais porté, avait calmé ma rage; et puis, surtout, une provocation de ce niveau? Certes, j'étais parfois impulsif: mais là, c'en était insultant. Même un gamin de dix ans serait plus consterné qu'agacé...

J'en vins à me demander s'il ne s'agissait pas d'un bluff. Peut-être espérait-il justement que je ne lui saute pas dessus, sa barrière pourrait n'être qu'une illusion. Pourtant, je ressentais la chaleur d'ici...
Mieux valait contourner ça. Nous avions l'avantage, prendre des risques serait idiot. La  seconde force de ces types, c'était leur imprévisibilité...
Et puis, je ne voulais pas donner l'impression de tomber dans une provocation si facile!
Tranchant la poire en deux, je donnai de l'élan à la barre en fer en tournant deux fois, et la lâchai vers lui, avant de commencer à courir vers l'extrémité de la barrière.

Au même moment, je remarquai du coin de l'œil qu'il faisait un geste. Il venait de jeter quelque chose! Tout ce que je pus voir, ce fut deux vague mouvement. L'un vers moi, l'autre derrière... Vers l'exorciste?
Je compris son intention: diviser la force de défense. Sauf que c'était idiot: non seulement j'étais d'une bien meilleure constitution, et entraîné à esquiver et supporter la douleur, mais en plus, je pouvais me régénérer! Elle, elle était à l'opposée. Elle semblait bien frêle, et pas le genre à avoir eu une formation martiale. Bref, elle devait se protéger, c'était évident.

Sauf qu'elle ne le fit pas. Je m'étais apprêté à esquiver, ou parer avec mon arme de fortune, mais le bouclier ne disparut pas. Les pièces s'écrasèrent dessus, et la protection se dissipa. Elle avait su nous protéger tous deux? Dépense d'énergie inutile...
Je jetai un œil vers elle, pour lui dire de conserver ses forces.

Bon sang... Elle avait été touchée! Elle était couchée à terre, blessée, sanglante.
Elle... Ne s'était pas protégée?!?
Pendant un instant, je l'admirai pour son courage; mais, bien vite, la colère prit le dessus. Contre elle, pour avoir fait ce choix si mauvais et s'être fait blesser; contre le Noé, pour avoir lancé cette attaque, et même simplement pour être ce qu'il était; et moi, pour ne pas avoir su la protéger, pour avoir laissé le temps à l'ennemi de lancer cette attaque.
J'eus envie de lui hurler -quoi, au juste?-, mais je me contrôlai. Autant que cette erreur, typique de ces civils encore trop sensibles envoyés au combat, ne soit pas totalement vaine: je devais lancer la contre-attaque tout de suite.

J'avais presque contourné ce fichu feu, et ma coéquipière me gagna le temps nécessaire pour rejoindre le Noé: une barrière plaqua l'ennemi contre le mur, l'immobilisant temporairement.
J'avais retenu l'emplacement du Noé, avant qu'il ne disparaisse derrière l'innocence. Dès qu'elle se dissipera, mon poing suivra, et... Adieu, petit flambeur!

Je n'attendis pas que l'innocence disparaisse: l'objectif était de ne pas laisser le temps au Noé de reprendre ses esprits. Mais j'allai un peu trop vite, et je frôlai la barrière...

Un brusque soubresaut me traversa le membre, et il s'écarta vivement par réflexe, comme s'il s'était brûlé. Mon attaque surprise était foutue, et je me retrouvais déséquilibré devant le Noé, comme un idiot. Foutu bras! C'était bien le moment, tiens!
Il me fallut une seconde environ pour retrouver l'équilibre: ensuite j'assénai le coup. Une attaque imprudente, car il avait eu le temps de le voir venir, mais l'idée de rater cet enchaînement génial était trop frustrante pour ne pas tenter de rattraper la chose...
Mais quel en serait le prix?

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Mer 10 Fév - 0:19

Coup pour coup

Le chevalier & la princesse & le dragon

Tout ce que je voulais en lançant les deux salves de pièces vers mes adversaires, c’était de déstabiliser l’exorciste, la pousser à faire un choix sur la personne à protéger, et ainsi en atteindre au moins un. Mais, pendant un moment, la crainte de voir se former deux barrières autour de chacun de mes ennemis m’inquiéta. Si elle était assez forte pour matérialiser deux dômes en même temps, alors tout mon petit stratagème serait fichu. Et moi avec.
Alors en voyant les pièces s’enfoncer dans le flanc droit de la fille, je ne peux réprimer une légère grimace de satisfaction. Alors elle a préféré protéger le semi akuma finalement ? Bien, très bien… Au moins, avec ça, je pense qu’elle ne me cassera plus les pieds pendant un moment.
Blessée et sanglante, elle s’effondre au sol. Pendant un moment, je suis persuadé que je me suis débarrassé d’elle. Maintenant, ce serait l’occasion idéale de lui retirer son fardeau d’exorciste et de lui briser son innocence.
Sauf que j’ai toujours ce semi akuma face à moi. Et maintenant, je dois me charger de lui…

Sans perdre plus de temps à s’inquiéter pour sa partenaire, le blond a déjà commencé à contourner le feu. De là où je suis, j’ai largement le temps de le voir venir, et je me tiens prêt à contrer toute attaque. Décidément, on dirait que je n’aurai pas le temps de prendre la poudre d’escampette, je dois d’abord m’occuper de lui, ou au moins le ralentir…
Et d’un coup, je sens quelque chose me pousser avec force, jusqu’à me coller contre le mur. La foutue barrière de l’exorciste. Bordel, je ne pensais pas qu’elle aurait encore la force de matérialiser encore une autre barrière dans son état, et pas de cette manière là. Foutue gamine.
Des épines s’enfoncent dans ma peau, et je tressaillis au contact de l’innocence. Mon corps entier est parcouru d’une douleur aiguë, et je ne peux retenir un cri, alors que des gouttes de sang commencent à perler le long de ma peau. Paniqué, j’essaie de repousser la barrière de toutes mes forces, mais rien n’y fait. Déjà, j’entends des bruits de pas se diriger vers moi. Bon sang, le semi akuma va répliquer dès que la barrière disparaîtra, et je n’aurai pas le temps de me tenir prêt pour me défendre…

-Il en... faudra plus que ça... pour te débarrasser de nous... Noé !

La barrière finit par disparaître. Je tremble de plus belle, tandis qu’une douleur aigue envahit tout mon corps. Et comme je m’y attendais, le semi est devant moi, prêt à attaquer. Je retiens mon souffle un instant. Je n’ai pas le temps de m’en remettre que le semi va porter un autre coup à son tour…
Mais le coup que je m’attendais à voir  n’était pas venu comme je l’avais craint. Au lieu de le voir foncer sur moi comme un buffle enragé, je le vois comme déséquilibré.
Je fronce les sourcils, un moment perturbé. Quel idiot ! Il a oublié que le contact entre son bras akuma et l’innocence provoque un rejet ! Il a voulu trop foncer, et il en paie les conséquences.
J’ai envie de lui envoyer une pique, histoire de me moquer et d’essayer de le faire rager un peu, même si les tentatives précédentes n’ont pas porté leurs fruits. Décidément, même en plein feu de l’action, je reste un brin insolent~

Mais bien vite, il se reprend, et il est prêt à asséner son poing monstrueux sur moi. Je vois clairement arriver son mouvement.
Mais je ne vais pas esquiver à la dernière minute. Déjà, je serai déséquilibré, et je ne donne pas cher de ma peau si le semi akuma se reprend et attaque de nouveau immédiatement. Et cela donnera largement le temps à l’exorciste d’ériger à nouveau une barrière autour de son partenaire. Et je me retrouverai à la case départ, sans une chance de pouvoir reprendre le dessus.
Mais là, il s’est déséquilibré tout seul comme un grand, et maintenant il laisse une ouverture. Je risque gros mais… Je dois tenter ma chance. Sans doute grâce à l’énergie du désespoir, je réussis à me reprendre à mon tour, et me prépare pour riposter.
Profitant de son petit moment de faiblesse, je sors d’autres cartes et les lance rapidement vers lui. Certaines se collent à sa peau. Et alors que je vois son poing se rapprocher dangereusement de moi, je lance d’autres pièces en même temps.
Je n’ai pas eu le temps de viser, et je ne sais pas que les pièces atteindront toutes leurs cibles. Mais au moins, si des cartes sont touchées, il se retrouvera brûlé… Et même si je me fais toucher par son poing, je pense prendre moins de dégâts que lui. Et je dois compter sur la régénération des Noés… Il faut savoir prendre des risques parfois.
Et puis si finalement l’exorciste décide de le protéger de mon attaque, cela me protégera de lui en même temps –mieux encore, son bras sera encore une fois repoussé par l’innocence- et je pourrai en profiter pour m’éloigner de lui. Dans tous les cas, je pense avoir moins à perdre que lui… Enfin j’espère.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Mer 10 Fév - 21:01
not a fairytail




Ta vue commence à se brouiller, et l'odeur âpre du sang te monte à la tête. Devant toi, les deux hommes se battent, mais tu n'es pas vraiment capable de dire qui a le dessus ou non. Tout est confus pour toi ; tu secoues la tête et tu retires ta veste d'Exorciste que tu noues autour de ta taille pour essayer de compresser cette blessure. C'est plutôt risqué de le faire puisque les uniformes sont conçus de sorte à ce qu'ils puissent résister le plus possible à des dégâts causés par le feu, par exemple. Or, le Noé semble être manipulateur de feu ; jusqu'ici, il n'a pas manifesté de contrôle sur un autre élément.

Malheureusement, un détail a fini par jouer contre vous ; Rhian, dans sa précipitation, est entré en contact avec Aegis avant que le bouclier disparaisse. Ce fut bref et ça ne s'est joué qu'à une fraction de seconde. Le voilà maintenant déstabilisé par la transformation de son bras. Et toi tu es là, impuissante et presque sous le choc face à la vision de son bras. Un brusque retour à la réalité ; Rhian n'est plus qu'à moitié humain.

Le Noé réalise bien vite, peut-être aussi vite que Rhian et toi, qu'il a là une ouverture de choix. Il commence déjà à se mouvoir, sortant de nouvelles cartes dont quelques-unes se collent au Semi-Akuma. Tu pestes, tendant une main pour essayer d'activer Aegis. L'espace d'un instant, un petit bouclier se déploie devant toi, mais s'évapore aussitôt. Ta blessure t'a affaibli et tu ne parviens pas à te synchroniser ; il fallait que ça arrive dans un moment pareil ! Un cri de douleur te fait vivement redresser la tête ; les cartes collées à Rhian se sont enflammées.

« Rhian ! »

Tu prends appui sur l'un des poteaux maintenant la structure du bâtiment pour te donner un peu d'élan afin de t'avancer. La douleur te dévorant le côté droit, tu grimaces mais poursuis ta route. Le Noé semble satisfait de son attaque et tu accélères le pas, arrachant la veste de ta taille pour la jeter sur les flammes brûlant Rhian. Tu sais pourtant que c'est un geste inutile puisqu'il peut se régénérer, mais c'est plus fort que toi. Tu ne restes cependant pas à ses côtés, fonçant vers le Noé.

Tu abats ton poing sur lui, pleine de rage et rongée par la douleur. Mais tu n'atteins pas ta cible. Il a arrêté ton poing de sa main ; il semblerait que tu n'ais même plus la force de donner un coup de poing. Tu sens même qu'il ne met pas beaucoup de force pour retenir ton poing. Tu lui lances un regard déchiré entre la douleur et la colère.

« Pourquoi... vous faites ça... ? Vous aussi... vous êtes... des humains, non ?! Alors pourquoi ?! »

Secrètement, tu espères que Rhian pourra profiter que le Noé soit occupé par ta présence et tes mots afin de l'attaquer. Parce que toi, tu ne pourras plus faire grand chose, si tu n'arrives plus à te synchroniser avec Aegis. Alors autant servir de distraction, quitte à en faire les frais. Il suffirait que le Noé s'attaque de nouveau à ton flanc droit pour te mettre au tapis. C'est déjà un miracle en soit si tu tiens debout.

« T'as pas... le droit de... te moquer de Rhian... pour ses choix ! Il est... bien plus humain... que tu ne le seras jamais, Noé ! »




boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Jeu 11 Fév - 18:10


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Pari perdu. Je le vis prendre des cartes, mais c'était trop tard: emporté par mon élan, je ne pouvais plus esquiver. Ces saloperies de bouts de papier se collèrent à moi. Que préparait-il?
Je vis les pièces dans son autre main. Je devinais ce qui allait s'ensuivre.
 - Ho, mer-
Les cartes s'embrasèrent d'un coup, alors que les pièces les touchaient.

Un long hurlement m'échappa. Tout mon corps souffrait le martyr, brûlé sans merci, dévoré par les flammes avides. Je me roulai à terre, tentant d'étouffer le brasier, tout en beuglant des flopées de jurons à faire pâlir un garde.
Cette enflure de Noé! Ce salopard! J'allais lui faire payer, lui faire subir pire encore, jusqu'à ce qu'il me supplie en chialant pour que je l'achève! Je lui ferai bouffer chacune de ses cartes, puis les pièces, et je le regarderai agoniser! Cette larve allait regretter de s'être attaqué à moi, regretter d'avoir vu le jour, regretter d'être un Noé! Sa mort sera un exemple pour tous les siens, qu'ils se pissent dessus!

Quelque chose me tomba dessus, éteignant les flammes, et une partie de ma rage avec. Sofia?
Bon sang! Elle devait rester en arrière, à l'abri! Qu'est-ce qu'elle foutait ici? Elle était blessée, bordel!
Je me relève péniblement, ignorant les cris de mon corps meurtri.
 - Pourquoi... vous faites ça... ? Vous aussi... vous êtes... des humains, non ?! Alors pourquoi ?!
Des humains? Mon cul, oui! Ce n'étaient que des monstres, des pourritures de démons. Ils étaient mauvais, il fallait les détruire: c'était tout ce qu'il y avait à savoir. Essayer de les comprendre était vain: ils ne réfléchissaient pas, ils ne savaient que détruire.

Je réussis enfin à me mettre debout, et à le rester. Alors, je pus les voir: face à face, à une vingtaine de mètres... Et Sofia à sa merci. Nom de... Je m'avançai vers eux, d'abord en clopinant, encore affaibli, puis en courant.
 - T'as pas... le droit de... te moquer de Rhian... pour ses choix ! Il est... bien plus humain... que tu ne le seras jamais, Noé !
Je sentis quelque chose monter en moi. Plaisir? Affection? Ou quelque de plus profond, que je me refuserais de toute manière à reconnaître? Peu importait. Je me forçai à réfréner mes émotions: je devais me dépêcher d'intervenir, avant que...

Le temps sembla soudain se ralentir. Je vis le Noé lever le bras, lentement. Il serra le poing, et...
Il l'abattit sur la tempe de l'exorciste. Incapable de se défendre, elle prit le coup de plein fouet, et s'écroula, quelques mètres plus loin.
Non... NON!
 - SALOPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARD!
Ma rage explosa. Je ne ressentais plus la douleur, ne pensais même plus. Je ne voulais plus qu'une chose: le faire souffrir.
Je bondis dessus, le faisant s'écraser au sol avec moi.
Enragé, je frappai aveuglément, le noyant sous une avalanche de coups. Je me fichais de savoir où je le touchais: je voulais l'écraser tout entier, le détruire, l'annihiler. Il avait osé me brûler, il avait osé la frapper! La seule personne qui ne me regardait pas avec dégoût... La première qui ne jugeait pas ma décision. La première qui me traitait en humain!
 - Je vais te crever, sale pourriture!
J'écumais de rage. Oui, j'étais bien un humain: soumis à la colère, à la haine, à l'envie de briser ce que je détestais. Doté, comme tous les humains, de cet animal au fond de moi, cette bête prête à bondir, à morde et griffer, à abandonner toute raison pour s'abandonner à une folie destructrice.
Un voile rouge me couvrait les yeux, alors que je frappais, encore et encore, au hasard, bien plus brutal que précis. Mes poings se couvraient de sang -le sien, le mien?-, mais je m'en fichais. Ma peau me brûlait, mais je m'en fichais. Ma gorge s'arrachait sous mes hurlements, mais je m'en fichais.
Je voulais juste le frapper, l'écraser, lui donner avant-goût de l'enfer qu'il voulait lui-même semer, un premier retour sur tout ce que l'humanité lui devait de douleur, de larmes, de désespoir!
 - Crève, bordel! Puis je massacrerai tous les tiens! Je vous ferai payer, je vous saignerai comme des porcs!
Je continuai pendant... Cinq secondes, cinq minutes, cinq heures? Puis une brusque pression de le ventre m'envoya valser en arrière. Il venait de me dégager d'un coup de pied, arrachant un moment de répit suffisant pour se reprendre.

Le choc me rendit une partie de mes esprits, tout juste de quoi me retenir de bondir à nouveau. J'avais déjà péché une fois par imprudence, et j'en avais payé le prix... ELLE en avait payé le prix. Je jetai un œil vers elle: son ventre bougeait, au rythme de sa respiration... Elle n'était pas morte!
Un immense soulagement m'envahit... Malgré moi. Après avoir joué les vétérans plein de sang-froid, je me laissais stupidement emporter parce qu'elle prenait un mauvais coup... Pfff! Quelques paroles moins débiles que celles que j'entendais d'habitude, et j'étais content comme un mioche qu'on félicitait...

Détournant mes pensées de ces pensées qui, définitivement, ne me plaisaient guère, je jetai un regard chargé de haine au Noé. Je ne savais pas à quel point je l'avais amoché -j'avais frappé aveuglément, et sans doute plus d'une paire de fois à côté-, mais je me jurai que ce n'était qu'un début. Tant qu'il lui restera un souffle de vie, je m'acharnerai à le lui faire rendre...

J'essuyai le sang de mes mains sur mon uniforme, et grimaçai. Tout me corps me brûlait encore: la régénération était loin d'être instantanée. Et, surtout, la fatigue se faisait sentir... Me forcer à ne pas trembler sur mes jambes était déjà un effort, et mes bras pesaient plus lourd que jamais.
Mais, Hé! Ce n'était pas un coup de pompe qui allait m'arrêter...
 - Alors, crevure? C'est fini, de jouer les je-m'en-foutiste? T'as tort, c'est la dernière fois que tu pourras le faire...


© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Sam 20 Fév - 21:30

Menace

Le chevalier & la princesse & le dragon

Face au semi akuma, cette fois, c'était vraiment du pile ou face. Soit il me touchait avant et je me retrouverai au tapis, soit les pièces l'atteignaient tout de même... et il ferait un bon feu de joie.
Et finalement, les pièces ont touché les cartes avant. Un léger sourire étire mes lèvres en voyant ses yeux s'écarquiller d'horreur lorsqu’il comprend toute la situation. Et qu'il réalise qu'il ne peut rien faire. Alors que je sens son poing se rapprocher dangereusement de moi, les pièces entrent en contact avec les cartes, et immédiatement, celles ci s'enflamment. Le semi akuma s'arrête dans son élan et se met à hurler en voyant qu'il se transforme en torche humaine. Rongé par les flammes, il finit par se rouler en boule par terre pour essayer d'éteindre le feu. S'il croit que je vais lui en donner le temps...
Je fais un pas vers lui, pièces en main, mais un mouvement attire mon attention. L'exorciste s'est relevée, et j'avoue que je ne m'attendais pas à la revoir si tôt. En jetant son manteau sur son partenaire, elle parvient à éteindre le feu. Je la regarde un instant, perturbé. Soit je l'ai sous estimée et elle a encore assez de force pour ériger des barrières, soit elle est complètement inconsciente.
Et c'est la deuxième option qui se confirme. Sans ralentir, elle se dirige tout droit vers moi, d'un air bien trop déterminé pour sa situation. Perturbé, je ne pense même pas à lancer les pièces, alors qu'elle essaie simplement de... m'atteindre avec un coup de poing ? Je bloque son coup avec ma main droite, restant tout de même sur mes gardes. Je me doute bien que ce coup simplet cache autre chose...
Mais non, pas du tout. La fille s'est juste laissée envahir par sa colère, et s'est jetée dans la gueule du loup. Mes muscles se contractent, je me tiens prêt à riposter n'importe quand. Je lui lance tout de même un regard interrogateur, me demandant à quoi rime cette attaque. Si elle voulait être au tapis, elle n'aurait juste pas du se relever.

-Pourquoi... vous faites ça... ? Vous aussi... vous êtes... des humains, non ?! Alors pourquoi ?!

Je fronce les sourcils, me demandant à quoi elle joue. Elle essaie de me faire culpabiliser ou quoi ?

-T'as pas... le droit de... te moquer de Rhian... pour ses choix ! Il est... bien plus humain... que tu ne le seras jamais, Noé !

Ouh la, elle attaque un sujet délicat. Décidément, cette garce aurait vraiment mieux fait de rester tranquillement par terre...
Plus humain que moi, ce monstre, cette chose ? Quelle connerie ! Ce n'est pas moi qui ai volontairement choisi de me transformer en monstre, qui ai accepté de participer à la guerre. Oui, je suis devenu un Noé, j'ai des capacités incroyables maintenant... Mais je reste humain avant tout. Je suis toujours Ayden Hyde, père de famille sans histoires, professeur de collège et amateur de casino a ses heures perdues. Ça, ça n'a pas changé, et ça ne changera pas. Aux yeux de tous je suis resté le même.
Pas comme ces types de l'ordre Noir. Eux rejoignent leur organisation de pourris, la plupart volontairement, et disparaissent de la circulation. Ils sont presque enfermés, ils abandonnent leur vie au delà des murs de leur Congrégation... Je ne le sais que trop bien.

-Plus humain que moi, tu dis ? Tu te bases sur quoi pour dire ça ? Tu ne sais absolument rien de nous, exorciste... Vous avez peur des Noés, alors vous les diabolisez. En vérité, on est bien plus humains que vous tous, même que toi, gamine. Parce que aux yeux du monde entier, nous sommes toujours humains. Mais toi, comme tous tes petits camarades, vous avez abandonné votre vie d'humain depuis que vous avez mis les pieds dans cette foutue Congrégation, non ? Aux yeux du monde entier, vous n'êtes que des soldats, rien de plus..  Surtout pas des humains.

Je serre le poing, écrasant un peu plus sa main. Sa remarque m'a mis en rogne. Ces deux clowns veulent me faire passer pour un monstre. Et je n'aime pas ça.

-J'en sais bien plus sur vous que vous ne pouvez en connaître sur moi... Tu ne connais rien, rien du tout... Alors ne parle pas de ce que tu ne sais pas.

Et cette fois, j'abas mon poing sur sa tempe, et elle s'effondre à terre.  Je l'ai bien sonnée, elle devrait me foutre la paix pour un moment. Juste le temps que je m'occupe du semi et que je revienne détruire son innocence.
Mais un cri de rage retentit juste derrière moi. Surpris, je peux juste me retourner pour voir le blond sauter sur moi. Je n'ai pas le temps de faire quoi que ce soit que déjà je me retrouve au sol, et roué de coup. Encore et encore.

-Crève, bordel! Puis je massacrerai tous les tiens! Je vous ferai payer, je vous saignerai comme des porcs!

Déboussolé par une telle attaque, je reste un moment sonné. Je dois me sortir de ce pétrin et vite, ou sinon je vais y passer... Je n'ai pas le temps de bien réfléchir à une solution, mais finalement, je réussis à le repousser d'un coup de pied.
Toujours au sol, je reste un moment immobile, essayant de reprendre mon souffle. Ma vue est complètement brouillée, et mon visage entier me brûle. Bordel, je me suis fait avoir comme un débutant...
Le Noé à l'intérieur de moi bout de rage. Fortuna n'accepte pas l'humiliation faite par ce semi. Elle veut le voir pleurer, crier, souffrir et mourir misérablement.

-Alors, crevure? C'est fini, de jouer les je-m'en-foutiste? T'as tort, c'est la dernière fois que tu pourras le faire...

Oh c’est ce qu’on verra… Essuyant en partie le sang qui coule de mon nez et de ma bouche, je me relève difficilement, le souffle court. Néanmoins, un sourire bien plus mauvais étire mes lèvres. Un éclat doré passe dans mes yeux.

-Alors petit, on n’est pas content que sa copine soit au tapis ?

Je tourne lentement la tête vers la fille à terre, ma vision est encore brouillée. Elle est juste à quelques pas de moi. S'il voulait la protéger, c'est foutu. Et je vais lui montrer à quel point.
A nouveau, je sors des cartes et les lance sur la fille. Puis, je me retourne vers le blond, toujours avec le même sourire.

-Stop, on ne bouge plus mon grand. Un faux mouvement, et tu sais ce qu'il va se passer...

Et pour appuyer mes mots, je fais tinter des pièces dans ma poche.

-Alors, est ce que tu vas préférer sauver ta peau, ou bien préserver celle de ta copine ?

Et immédiatement, je lance des pièces vers lui. Il peut largement les esquiver, je le sais très bien... Mais je veux tout de même voir s'il va le faire au risque de voir la fille brûler.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Lun 22 Fév - 1:03
not a fairytail




Sa poigne autour de ton poing, tu la sens à peine ; tout ton corps te fait souffrir, est lourd. Donc une douleur en plus, tu ne le sens pas, elle s'uniformise avec le reste. Vos yeux se croisent, et tu peux y lire l'intérêt suscité par tes paroles ; il semble énervé. Tes mots, lancés à sa figure sous le coup de la colère, tu les penses. Malgré la chaleur qui s'échappe de sa main retenant la tienne, malgré ses réactions humaines, il ne peut pas être humain ! Soudain, une drôle de lueur traverse son regard l'espace d'un instant, une fraction de secondes même. Tu n'es même pas sûre d'avoir vu cette étrange lueur ; c'était peut-être un reflet ? En tout cas, ça donnait l'impression qu'il y avait quelqu'un d'autre, et ça t'a glacé le sang.

« Plus humain que moi, tu dis ? Tu te bases sur quoi pour dire ça ? Tu ne sais absolument rien de nous, exorciste... Vous avez peur des Noés, alors vous les diabolisez. En vérité, on est bien plus humains que vous tous, même que toi, gamine. Parce que aux yeux du monde entier, nous sommes toujours humains. Mais toi, comme tous tes petits camarades, vous avez abandonné votre vie d'humain depuis que vous avez mis les pieds dans cette foutue Congrégation, non ? Aux yeux du monde entier, vous n'êtes que des soldats, rien de plus..  Surtout pas des humains. »

Plus humains que toi, les Noés ? La rage fait bouillir ton sang ; oui, tu ne sais rien de lui. Mais lui ne sait rien de toi non plus. Si vouloir protéger sa famille en entrant à la Congrégation est la preuve d'un quelconque abandon de ton humanité, alors, oui, tu n'es plus humaine. Mais ce n'est pas ça. Vouloir défendre l'humanité, c'est le but de la Congrégation, alors que celui de l'annihiler est celui du Comte et de ses pantins.

« Plus humains que nous ? Qui veut anéantir l'humanité si ce n'est vous, les Noés ? Qui a inventé les Akumas, si ce n'est le Comte ? »
« J'en sais bien plus sur vous que vous ne pouvez en connaître sur moi... Tu ne connais rien, rien du tout... Alors ne parle pas de ce que tu ne sais pas. »
« Ah, vraim- »

Plus vif qu'il ne l'a été jusque là, il t'assène un coup au niveau de la tempe ; ta vue se brouille, ton esprit s'empêtre dans le néant, et tu perds connaissance.

Tu n'entends rien, uniquement le silence, pesant. Et assourdissant. Tu as froid, tu ne sens plus ton corps, ton esprit flotte dans le néant, ni plus ni moins. Et pourtant, dans ce brouillard noir et opaque, tu as l'impression de voir une source de lumière. La fameuse lumière au bout du tunnel ? Alors, comme ça, tu es morte ? Par un simple coup ? Tu pourrais rire de toi si tu en étais capable, pourtant, il n'y a aucune émotion, aucun sentiment, qui parvient à s'échapper de toi. Alors tu avances, sans vraiment savoir si c'est toi ou si la lumière se rapproche d'elle-même, finalement. Et tu te penches, comme si tu regardais le monde de dehors par une fenêtre.

Et tu les vois ; Esteban, Diego, Joaquim, et ta mère. Le sourire paternel d'Esteban, celui amusé de Diego, celui espiègle de Joaquim, et enfin le sourire aimant de ta mère. Ta famille que tu aimes tant. Tu ne les reverrais plus, c'est pour ça qu'on t'offre cette vision ? Un dernier aperçu du monde avant de le quitter ? Et l'image change, passant de la famille de sang à celle de coeur. Il y a Komui et la douce Lenalee avec leur sourire accueillant. Il y a aussi Kanda et sa petite moue sérieuse. Et puis tous les autres aussi... Sirius, Célania, le maréchal Tiedoll, le maréchal de Buzancy, Marie, tout le monde. Et puis là, il y a Logan avec son expression renfrognée ; on dirait qu'il te fixe, mécontent. Il semble te faire signe de te relever, de le suivre. Sans comprendre, ta main se retrouve dans la sienne et il fait office de levier ; tu te sens debout sans pour autant vraiment sentir le sol sous tes pieds.

Il parle mais tu ne l'entends pas, puis il désigne quelque chose derrière son épaule.
Et c'est sa silhouette qui se dessine, de dos. Et Logan a disparu, comme les autres.
Alors tu regardes cette personne qui te tourne le dos, puis qui finit par se retourner.
Des prunelles sombres rencontres les tiennes ; un regard sérieux teinté d'une pointe d'agacement. Des mots, inaudibles une nouvelle fois, s'échappe de ses lèvres.
Elias.

Tu ouvres lentement les yeux. Tu reprends difficilement conscience tandis que tu sens quelque chose se poser sur toi. Ta vue est encore un peu brouillée et ton corps douloureux, si bien que tu ne parviens pas vraiment à savoir de quoi il s'agit. La douleur est toujours là, autant que l'odeur âpre du sang près de toi. Le tien ? Oui, et celui du Noé, allongé à quelques pas de toi. Que s'est-il passé au juste ?

« Stop, on ne bouge plus mon grand. Un faux mouvement, et tu sais ce qu'il va se passer... »

Tu ne vois pas Rhian, mais tu entends le tintement caractéristique des pièces. Il va porter une attaque ? Sur qui ?

« Alors, est ce que tu vas préférer sauver ta peau, ou bien préserver celle de ta copine ? »

Toi ? Tu remues faiblement, mais tu n'as pas encore regagner toutes tes capacités pour pouvoir te débarrasser de ses cartes collées à toi. Car qui dit pièces dit cartes, et c'est sûrement ça que tu as senti un peu plus tôt. Tu essaies de chercher Rhian des yeux et, quand ton regard rencontre le sien, tu secoues la tête le plus farouchement possible. Il ne doit pas s'occuper de toi, tu vas t'en sortir.

Tu l'as promis.

Le Noé lui a déjà lancé des pièces, et tu ne peux absolument rien faire pour aider ton partenaire. Ça te frustre tellement ! Tu serres les dents tandis que tu implores ton corps de bouger et d'ignorer la douleur le temps du combat. Et c'est au prix d'une effort énorme que tu parviens à te redresser un peu, prenant appui sur ton avant-bras.

« Comment... tu peux te prétendre... plus humain... que nous... alors que tu travailles.... à la destruction de l'humanité ? »

Tu l'as énervé ? Il t'a rendu la pareille. Tu lui lances un regard plein de rage.

« Oui... je sais rien de toi... pas plus que tu... en sais sur moi... T'avais une famille ? Et t'acceptes... de suivre le Comte ? Tu tuerais ta... propre famille.... tes amis, s'il te le... demandait ? » Tu marques une pause, affichant un furtif sourire. « T'es peut-être.... humain... sur le plan physique... mais t'as plus.... d'humanité, Noé ! »

Jeter de l'huile sur le feu, c'est ta seule façon de permettre à Rhian d'attaquer à nouveau.




boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Ven 4 Mar - 20:49


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Il tentait de se remettre sur ses pattes, péniblement. Je ne l'avais pas raté... Mais je n'en avais pas fini avec lui. Il pensait qu'un sale moment suffisait à lui faire payer ses crimes? Même la mort ne le pourrait pas! D'autant plus qu'il semblait bien décidé à aggraver son cas...
Un rictus lui déforma le visage -comme s'il avait besoin de ça pour être laid-, et il siffla:
 - Alors petit, on n’est pas content que sa copine est au tapis ?
Et son regard glissa sournoisement vers l'exorciste allongée.

Malédiction! Trop satisfait de ma petite victoire, j'avais abandonné ma prudence... Une erreur que j'allais regretter: avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, une dizaine de ces foutus morceaux de papier se colla à elle.
 - Stop, on ne bouge plus mon grand. Un faux mouvement, et tu sais ce qu'il va se passer...
Du chantage... C'était misérable, mais je n'étais pas surpris. C'était un Noé, après tout... Sans fierté, sans compassion, juste des carcasses pleine de pouvoir destructeur, des akumas en plus vicieux...

Et moi? Qu'allais-je faire? Ma formation, bien entendu, dictait de ne pas céder au chantage -le début de la fin. Mais, plus que ça...
J'allais lui donner une bonne leçon d'humanité, à ce pseudo-homme.
 - Alors, est ce que tu vas préférer sauver ta peau, ou bien préserver celle de ta copine ?
Et il me lança ses pièces...

Je les évitai, d'un pas sur le côté. Elles s'écrasèrent sur le sol avec un léger cliquetis. Comme un triste glas de fortune... Mais pour qui?
  -  Comment... tu peux te prétendre... plus humain... que nous... alors que tu travailles.... à la destruction de l'humanité ? Oui... je sais rien de toi... pas plus que tu... en sais sur moi... T'avais une famille ? Et t'acceptes... de suivre le Comte ? Tu tuerais ta... propre famille.... tes amis, s'il te le... demandait ? T'es peut-être.... humain... sur le plan physique... mais t'as plus.... d'humanité, Noé !
Elle m'avait devancé. Tous ces mots, j'étais prêt à les lui envoyer à la figure, tellement ils coulaient de source. Comment pouvait-on se déclarer humain, quand on voulait les détruire? C'était non seulement stupide, mais aussi purement paradoxale. Qu'ils commencent leur génocide par eux-mêmes, dans ce cas...

Mais tout n'était pas dit. J'allais enfoncer le clou, lui faire comprendre ce qui le sépare réellement de l'humanité...
 - Tu croyais quoi? Que j'allais céder, me laisser gentiment brûler? Puis te laisser la tuer? On ne pactise pas avec le diable, ni un de ses petits diablotins comme toi. Mais ce n'est pas ma cervelle qui m'a fait faire ce choix. C'est quelque chose que tu es incapable de comprendre...
Je ne pouvais m'empêcher de regarder Sofia, en coin. M'approuvait-elle? Avait-elle peur? Me haïssait-elle? Pensait-elle que je n'étais, finalement, qu'un monstre créé par Central? J'avais cru la voir hocher de la tête, mais n'avais-je pas simplement imaginé ce que je voulais?
Autant de questions vaines. Les réponses ne me feraient pas changer d'avis. Et peut-être ne feront-elles que me tourmenter plus encore, si ses hurlements emplissaient finalement cet endroit maudit, s'ils venaient me hanter longtemps encore. J'avais déjà vu trop de morts, trop de mourants. J'avais déjà goûté à l'impuissance, à sa bile amère,  à son poison insidieux. Plus jamais, pensais-je à chaque fois...
 - Oui, je serai rongé par la culpabilité, si elle meurt... Mais je ne me bats pas pour moi.
Elle avait des amis, sûrement. Une personne aussi douce, aussi compréhensible... Combien s'ajouteront au nombre de mes ennemis, de ceux qui me détestent? Combien d'yeux accusateurs, pleins de larmes et brûlants de haine, suivront mes pas solitaires dans les couloirs de la congrégation? Combien de dieux recevront des promesses de vengeance, combien de dagues s'aiguiseront-elles dans mon dos?
 - Oui, elle va souffrir, sans doute bien plus que si je cédais. La congrégation la pleurera, et me détestera... Mais je ne me bats pas pour elle, ni pour une "famille" que je n'ai pas choisi.
Mais combien d'êtres comme elle perdront la vie, si le Noé continuait son massacre? Combien de cadavres s'entasseront, combien d'orphelins mourront de faim, combien d'âmes seront damnées à jamais? Combien de frères chercheront-ils leur sœur?
Je serrai le poing, et lui jetai un regard rempli de rage et de détermination.
 - Je me bats pour des millions, des milliards d'humains. Je me bats parce que mon cœur me le dicte, pas un fanatique presque inconnu. Je me bats par conviction, par compassion, pas parce que "c'est ma nature"!
Alors menace tant que tu veux, pitoyable pion. Teste ma volonté, essaye de jeter à bas ce qui te dépasse! Jamais je ne danserai dans ta main, crétin. Le sang qui la couvre noie ton stupide petit chantage.
Je tapai une main fermée contre l'autre, et fis craquer mes jointures.
- Mais je t'en propose un autre. Eloigne-t-elle sans la blesser, combats en un contre un, et tu auras une mort rapide. Mais si tu lances ne fut-ce qu'une de ces pièces...
J'écrasai mon poing contre un pilier de fer, le tordant violemment.
Les yeux brûlants, et d'une voix pleine de promesses, je grondai:
 - Toutes les réincarnations du monde ne te feront pas oublier ta douleur.
Je tenais la veste que Sofia m'avait lancée, prêt à bondir pour l'en couvrir s'il jetait son bout de métal, et lui régler définitivement son compte. S'il osait la blesser plus...
Il allait comprendre que j'étais plutôt calme, tout à l'heure.

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Dim 10 Avr - 9:52


Face a face



Le chevalier & la princesse & le dragon

Ils m'énervent. Ces sales types me tapent vraiment sur les nerfs. Ils me font passer pour ce que je ne suis pas. Un monstre. Jamais on ne m'a traité de la sorte. Jamais je ne me suis senti ainsi.
Cette fichue exorciste était au tapis, sonnée. Je pensais lui avoir fermé son clapet pendant un bon moment. Ses discours de bonne petite exorciste endoctrinée me mettent hors de moi. Quelle se taise, ça vaut mieux pour elle.
Mais non, elle continue à brailler, comme si son discours niais était sa seule attaque offensive. Et bien, si elle me cherche vraiment, elle va me trouver... Elle est si pressée de mourir?

-Comment... tu peux te prétendre... plus humain... que nous... alors que tu travailles.... à la destruction de l'humanité ?  Oui... je sais rien de toi... pas plus que tu... en sais sur moi... T'avais une famille ? Et t'acceptes... de suivre le Comte ? Tu tuerais ta... propre famille.... tes amis, s'il te le... demandait ? T'es peut-être.... humain... sur le plan physique... mais t'as plus.... d'humanité, Noé !

Cette fois, c'en est trop. Prétendre que je serai prêt à sacrifier ma famille juste parce que je suis un Noé. Juste parce que c’est ma nature...
Mais non, jamais je ne laisserai mon côté Noé prendre le dessus sur ma vie d'humain. J'ai des amis, une famille, une vie que je protégerai et que je tiendrai à distance des problèmes de la Guerre Sainte. C'est bien pour ça que je veux moi même détruire l'innocence de Saphira.

-Ferme la ! Je suis bien plus humain que ce semi la... Jamais je ne tuerai ma propre famille même si on me l'ordonnait... Même si...

Même si ma propre fille est une exorciste.

Mais assez de tout ce baratin. Déjà, les pièces foncent vers le semi akuma. Soit il se les prend de plein fouet pour sauver sa coéquipière, soit il les évite et je me venge sur la fille. Dans tous les cas, l'un d'entre eux sera mis au tapis. Et ils fermeront enfin leur clapet.
Et bien sûr, une grande gueule comme lui qui aime les beaux discours ne pourra pas laisser ainsi une demoiselle en détresse. Un brave petit soldat comme lui mourrait volontiers pour exécuter les ordres de ses supérieurs et protéger l'innocence.
Sauf que ça ne s'est pas du tout passé comme je l'avais imaginé. Au lieu de prendre le coup et faire semblant d'encaisser pour impressionner je ne sais qui, il évite facilement d'un pas de côté. Oh, alors finalement il préfère sauver sa peau ? Il ne préfère pas finir en martyr ?
Oh mais non, l'aurai je oublié ? C'est un monstre après tout...

-Tu croyais quoi? Que j'allais céder, me laisser gentiment brûler? Puis te laisser la tuer? On ne pactise pas avec le diable, ni un de ses petits diablotins comme toi. Mais ce n'est pas ma cervelle qui m'a fait faire ce choix. C'est quelque chose que tu es incapable de comprendre... Oui, je serai rongé par la culpabilité, si elle meurt... Mais je ne me bats pas pour moi. Oui, elle va souffrir, sans doute bien plus que si je cédais. La congrégation la pleurera, et me détestera... Mais je ne me bats pas pour elle, ni pour une "famille" que je n'ai pas choisi. Je me bats pour des millions, des milliards d'humains. Je me bats parce que mon cœur me le dicte, pas un fanatique presque inconnu. Je me bats par conviction, par compassion, pas parce que "c'est ma nature"!
Alors menace tant que tu veux, pitoyable pion. Teste ma volonté, essaye de jeter à bas ce qui te dépasse! Jamais je ne danserai dans ta main, crétin. Le sang qui la couvre noie ton stupide petit chantage.


Je hausse un sourcil, n'écoutant qu'à moitié son discours. Monsieur essaye de jouer les héros torturés pour se donner une bonne excuse et sauver sa peau. "Se battre pour l'humanité ", mon œil... Ils se battent pour gagner et nous tuer, point barre. Voilà pourquoi je déteste ces exorcistes. Ces "héros" qui se croient au dessus de tout sous prétexte qu'ils sont soi disant envoyés de Dieu.

-Ouh, excuse moi, monsieur le héros... Tu veux sauver le monde mais tu n'es même pas capable de sauver ta partenaire. Impressionnant, vraiment... Enfin, qu'est ce que j'en sais. Je ne me bas que pour moi même après tout.

Oui, je suis égoïste , je fais passer mes propres intérêts d'abord. Me battre pour survivre, pour protéger ma famille, pour ramener ma fille et pour ma famille Noé que j'aime comme une vraie. Pour moi, ça s'arrête la. Les desseins des Noés et le but du Comte... A vrai dire ça me passe un  peu par dessus la tête. Tout ça, ça ne concerne que le Noé, Fortuna, et plus l'humain.

Mais à cause de ces soi disant motifs humanistes, le semi va laisser mourir l'exorciste. Non, sincèrement, je n'ai jamais aimé tué des exorcistes... Mais ce type a eu l'occasion de la sauver. Et Fortuna n'attend que ça.

-Mais je t'en propose un autre. Eloigne-t-elle sans la blesser, combats en un contre un, et tu auras une mort rapide. Mais si tu lances ne fut-ce qu'une de ces pièces... Toutes les réincarnations du monde ne te feront pas oublier ta douleur.

Oh, un duel, hein ? C'est comme ça qu'il espère sauver la fille ? Et bien ma foi, pourquoi pas. Cette fille est presque à ma merci de toute façon.
Je remets ma pièce dans ma poche et affiche un petit rictus.

-Une petite valse rien que toi et moi ? C'est trop d'honneur...  Mais c'est d'accord. Par contre, rien qu'un petit mouvement de cette exorciste, et il ne me suffit que d'une petite impulsion pour faire voler une piécette vers elle et la transformer en bûcher. T'as pigé, ma jolie ?

Je me retourne vers elle, le regard lourd de sens. Dès que j'en aurai fini avec le blondinet, je reviendrai détruire son innocence.

Je me rapproche du semi akuma. Mon visage est encore en feu, ma vision brouillée, mais je ne dois rien laisser paraître. Ce sale type ne me fait pas peur...  Cette fois je dois vraiment en finir avec lui. Tant pis, il ne fera plus partie de nos rangs finalement. Il ne sera plus en état.
Rapidement, je lance quelques cartes devant moi. Je ne prête pas attention si elles se collent à lui... Ce n'est que de la poudre aux yeux après tout. De mon autre main, je lance une pièce, qui vient s'écraser à terre. Face.
La pièce se met aussitôt à grossir, et je la saisis comme un chakram. Équipe d'une arme beaucoup plus grosse cette fois, je surgis au milieu des cartes, avec un cri de guerre, et saute sur lui, pièce en avant, réalisant trop tard que mon coup manque de précision a cause de ma vision brouillée.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Ven 22 Avr - 17:57


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Il ne m'écoutait pas vraiment. Peu importait... C'était un Noé, impossible qu'il passe du bon côté. Et, comme pour me le prouver, il répliqua:
-Ouh, excuse moi, monsieur le héros... Tu veux sauver le monde mais tu n'es même pas capable de sauver ta partenaire. Impressionnant, vraiment... Enfin, qu'est ce que j'en sais. Je ne me bas que pour moi même après tout.
Je laissai passer, sans répondre. A quoi bon? Je ne me considérais pas comme un héros, et je me doutais bien que je ne pouvais pas protéger l'humanité entière... Mais, au moins, éliminer ce type en sauverait une bonne partie.
Et puis, surtout, j'étais toujours sur mes gardes: un mouvement, et mon alliée prenait feu. Je devais être prêt à intervenir... Heureusement, j'avais réussi à éloigner la menace pour un moment. Il rangea sa piécette, et, avec un sourire mauvais:
-Une petite valse rien que toi et moi ? C'est trop d'honneur...  Mais c'est d'accord. Par contre, rien qu'un petit mouvement de cette exorciste, et il ne me suffit que d'une petite impulsion pour faire voler une piécette vers elle et la transformer en bûcher. T'as pigé, ma jolie ?
Je ne craignais pas cet affrontement individuel. J'avais déjà "valsé" avec l'un des siens, et j'avais survécu...
Malgré tout, c'était un sombre souvenir. Le Noé avait fini par m'échapper, et je ne l'avais plus revu depuis.
Allait-il en être de même pour celui-ci? Bien sûr que non! Une fois, pas deux...
Je jetai un regard à Sofia, qui signifiait "ne bouge pas". Il ne me plaisait guère d'appuyer notre adversaire, mais l'exorciste semblait ne pas pouvoir garder la tête froide, quand ses coéquipiers étaient en danger.
Bon... Je pouvais parler, tiens... J'avais explosé, quand il l'avait frappée...

Il marcha vers moi, manifestement en sale état. Pourtant, il ne cillait pas. Simple jeu d'acteur, ou pouvait-il réellement ne plus sentir la douleur? Avec ces mutants, difficile de savoir...
 - Les jeux sont faits, rien ne va plus...
Il régnait un silence de mort. L'histoire ne retiendra jamais cette bataille... Qui intéresserait-elle? La guerre avait déjà vu des dizaines, des centaines de duels, dont certains bien plus impressionnants.
Mais je me fichais de l'Histoire. Je la laissais aux archi-vices.
Ce combat déciderait de ma mort honteuse, ou de ma victorieuse survie. Si j'échouais, Sofia mourrait, et bien d'autres après elle... Si je l'emportais, le monde serait un peu plus pur, un peu moins dangereux.
Et puis, quelle gloire! Être le second à avoir éliminé un Noé... Que j'apprécierai l'amertume sur le visage des crétins qui me méprisaient, obligés de reconnaître mon efficacité! Et Central, surtout, qui ouvrira les yeux sur ma valeur réelle. Fini, de traquer des machines faiblardes... J'allais officiellement chasser les têtes de l'Ennemi, les mutants en personne.
Et puis, cela pourra redorer le blason semi, trop ébréché après les trahisons...

Enfin... Mon réel objectif était moins personnel. J'allais surtout, en éliminant ce virus, faire un pas de plus pour l'humanité, vers l'ultime victoire. Et, à l'image du renommé sabreur, j'allais étaler une fois de plus la vulnérabilité de nos ennemis. Invincibles? Et puis quoi encore...

Soudain, il lança l'assaut. Une poignée de cartes vola, se collant ici et là, et formant un rideau entre le Noé et moi. Voulait-il se protéger? Si je fonçais, les cartes se colleraient à moi, m'exposant aux flammes mordantes.
Mais peu importait... Je savais que je n'allais pas gagner sans douleur, ni sans prendre de risques. Les cartes le cachait sans doute à moi, mais l'inverse était vrai aussi... Et j'avais un plan.

Je pris une puissante impulsion, et me jetai vers le Noé. Sauf que...
Lui aussi avait décidé de passer à l'attaque, armé d'une étrange arme plate, jaune et ronde.
Et nous nous cognâmes le crâne, l'un contre l'autre.

Poua! Quel rencontre pitoyable! Enfin, j'avais plus important à faire. Ignorant la douleur et les larmes qui me venaient aux yeux, je saisis brutalement sa veste, l'arracha, et l'emporta avec moi, m'éloignant de quelques mètres.
Vivement, je mis ma main dans la poche... Et en sortis le paquet de cartes, triomphant.
 - Alors, flambeur? Tu viens de te faire tristement plumer... Il serait peut-être temps de  te coucher, non?
Mon rictus devint menaçant et, tout en serrant le poing, écrasant le tas de papier, je terminai:
 - Ou le sorteur va s'occuper de toi.
Je jetai un œil à son arme. C'était une pièce, terriblement grande et sûrement aussi coupante...
Je sentais le poids d'un bon nombre d'autres dans la veste, mais n'en avait-il réellement plus? Il avait d'autres poches...
Et même si c'était sa dernière arme, elle ne semblait pas être à prendre à la légère. Même si je trouvais encore l'énergie de le railler, j'étais en vérité à bout de forces. La régénération soignait certes les blessures, mais pas immédiatement, et elle ne faisait rien contre ma fatigue.
J'ignorais peut-être ses cartes, mais je comptais bien suivre la mise... Quitte à faire tapis.

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Mar 3 Mai - 22:44


Dernière arme



Le chevalier & la princesse & le dragon

Je m'étais jeté dans la bataille, prêt à en découdre une bonne fois pour toute avec ce semi akuma. Maintenant qu'il n'avait plus sa coéquipière pour le protéger de mes attaques, je n'hésitais plus à foncer. Son bras monstrueux est peut être dangereux, mais je suis équipé d'une arme bien plus tranchante.
Pourtant, cette tête brûlée n'a pas peur de ça. Alors au lieu d'essayer de se protéger, lui aussi décide de foncer sur moi, surgissant au milieu des cartes. Surpris, je n'ai pas le temps de me ressaisir, que déjà je le vois filer droit sur moi... jusqu'à ce qu'on se cogne tous les deux, tête contre tête.
Complètement sonné sur le coup, je recule d'un pas, la main sur le front. Quelle rencontre pitoyable, digne de deux taureaux essayant de se rentrer dedans ! Bon sang, je dois essayer de reprendre mon calme... Voilà où ça me mène, de rentrer dans le tas.
Mais j'ai été bien trop lent cette fois. Le semi reprend rapidement ses esprits, et je le sens m'agripper. J'essaie immédiatement de me dégager, essayant de profiter de cette distance pour l'atteindre avec ma pièce, mais c'est trop tard. Il a déjà réussi son coup. D'un mouvement brusque, il parvient à m'arracher ma veste, et recule aussitôt. Et merde ! Ce salopard a tout compris... Et en le voyant vider toutes les cartes et les pièces de mes poches puis jeter la veste, je reste un moment pétrifié. Bordel, ce sont toutes mes armes qu'il s'amuse à piétiner ! Sans ça, je n'ai plus rien...

Ou presque. Il me reste encore ma grande pièce. L'un de mes meilleurs atouts d'ailleurs. Je vais lui faire regretter d'avoir abîmé une si belle veste.

-Alors, flambeur? Tu viens de te faire tristement plumer... Il serait peut-être temps de  te coucher, non? Ou le sorteur va s'occuper de toi.

Oh alors il croit s’être déjà débarrassé de moi, aussi simplement ? Il se met le doigt dans l’œil…

-Oh j'ai plus d'un tour dans mes manches...

Sauf que la, je suis vraiment à sec. Mais on commence tous les deux à être à bout, je le sens. Si je l'intimide un peu, peut être qu'il commencera à se relâcher. Même si pour une grande gueule comme lui, ça m'étonnerait quand même.

Alors maintenant, il faut que je joue le tout pour le tout. Mes armes m'ont été retirées, et la seule qui me reste ne durera pas longtemps. L'effet du Pile ou Face n'est pas permanent, et bientôt, mon arme se retransformera en petite pièce... Certes tranchante, mais tout de même bien plus petite. Si je veux frapper, c'est maintenant ou jamais.
Alors je décide de passer directement à l'action. Je commence à m'avancer vers lui, et je fais un pas de côté, ramassant la veste qu'il avait jetée. Immédiatement, je la lui lance dessus, pour essayer de l’aveugler temporairement. Mais c'est suffisant pour préparer mon prochain coup.
Je saisis fermement ma pièce, et après m'être assuré de l’avoir bien visé, je la lance vers lui. Si ma petite diversion a fonctionné, il n’aura peut être pas le temps de la voir arriver et se la prendra en plein dans le mille. Je dois jouer le tout pour le tout.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Sam 14 Mai - 0:16
not a fairytail




En face de toi, le combat se poursuit ; et tu ne peux rien faire. Tu peux à peine bouger, le corps lourd et douloureux. Tu te hisses sur tes coudes, rampant pour t'éloigner un peu. Ta tête te donne l'impression d'être sur le point d'exploser ; le Noé n'a pas retenu sa force lorsqu'il t'a frappé. Tu portes ta main à ta tempe blessée ; le sang a déjà commencé à coaguler, poisseux et sale. Tu observes la scène se déroulant sous tes yeux.

Tu ne captes ni les mots du Noé, ni ceux de ton partenaire ; seuls leurs gestes te permettent d'assimiler la situation. Rhian semble avoir pris le dessus en privant l'autre de sa veste remplie de cartes et de pièces ; tu esquisses un sourire en voyant la mine contrariée et défaite de votre adversaire. Quel genre de Noé est-il pour ne pas envisager que l'on puisse s'emparer de sa veste alors qu'il y range toutes ses armes ? Est-il stupide, ou trop sûr de lui ?

Bientôt, le Noé semble trouver une parade et se décale pour reprendre sa veste. Tu comprends aussitôt. Petite, Diego te faisait le même tour. Il lançait quelque chose vers toi pour te distraire, t'aveugler, et te faire une crasse par derrière. Et tu ne te trompes pas ; le Noé s'est emparé de sa veste dans l'unique but de la lancer vers Rhian. Ton corps bouge alors tout seul.

La douleur n'est plus là, le poids des attaques n'alourdissent plus ton corps ; plus rien. Tu glisses derrière le Noé qui semble t'avoir oublié et tu t'accroupis, fauchant ses jambes de la tienne pour le faire tomber au sol. Tu attrapes son bras, le repliant dans son dos pour l'immobiliser et le maintenir face contre terre.

« Rhian ! Les talismans, vite ! Je ne tiendrai pas longtemps ! »

Et c'est bien là tes dernières forces que tu uses dans cette bataille acharnée. Mais le Noé ne tarde pas à reprendre le dessus, te faisant tomber en arrière en se redressant. Tu t'écrases derrière lui avant de te relever le plus rapidement possible, tendant tes bras devant toi. Tu pries alors l'Innocence de t'accorder cette dernière attaque, de t'aider à vaincre de Noé, à sauver ton partenaire, et même, qui sait, la population de la ville. L'humanité entière.

Aegis s'érige soudain devant toi et, le sentant déjà s'estomper, tu projettes le mur d'Innocence devant toi afin de repousser le Noé. Et Aegis, cette fois, disparaît. Tu n'as absolument plus aucune ressource. Des petites formes géométriques se dessinent sur tes mains, tes avants-bras ; tu as trop forcé la synchronisation et ton organisme en paye le prix.

Mais, cette fois, tu es sûre que c'est la fin du combat.




HRP:
 


boîte magique:
 
† El Escudo de Dios †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Protéger les gens et sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Sofia Vasquez† El Escudo de Dios †




Sofia vous protège en #4CB7CC

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 199 ▐ Autres Comptes : Tyki & Emy & Percy & Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Souriante • Aventurière • Curieuse • Un peu maladroite
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 1000
Points HRP △ 150 [anniversairex3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1200

Rang actuel △ C
Nombre de combats réalisés △ 2
Nombre de combats avant rang B △ 4
Rang B dans 300 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Lun 16 Mai - 21:28


Le chevalier, la princesse

et le dragon.


Il semblait réellement affecté par la perte de sa veste. Mais peut-être était-ce du bluff... Autant ne pas relâcher ma vigilance: La fatigue perturbait déjà assez ma concentration...
Nous étions tous deux à bout de forces, après tout. Un rien pouvait retourner la situation... Chaque erreur pouvait être mortelle. Que devrais-je faire? Rester prudent, et limiter les risques, ou tenter le tout pour le tout? Il ne s'attendrait sans doute pas à une attaque de front, pour les même raisons qui me faisaient rechigner à foncer dessus.
Le temps jouait pour moi, je m'en rendis brusquement compte. Après tout, j'avais encore une alliée... Si elle se réveillait? Non, impossible... Et même dans ce cas, elle n'aurait pas la force d'agir. Quant à la régénération, laquelle était meilleure?
Malgré tout, un combat d'usure était un combat de volonté. Et, cela, j'étais convaincu d'en avoir plus que lui...
Avec son air je-m'en-foutiste, et son propre aveu de ne se battre que pour lui, il ne pouvait avoir la moitié du tiers de ma détermination. Je me battrai encore et encore pour l'éliminer, dussé-je lutter pendant mille ans... Lui, ce n'était qu'un mutant convaincu de sa supériorité, qui venait d'apprendre qu'il pouvait y avoir aussi fort -et même plus- que lui.
Il allait apprendre la force de l'Humanité: sa persévérance...
 - Oh j'ai plus d'un tour dans mes manches...
Je répondis avec un ricanement. J'attendais de voir cela: jusqu'ici, il n'avait fait que lancer des pièces et faire flamber des cartes. J'attendais un peu plus de variété...
Il s'avança vers moi, avec son étrange arme. Le dernier assaut, sans doute...

Mais il ne se contenta pas d'attaquer. Il se pencha brusquement, et m'envoya la veste à la figure. Zut! J'étais trop fatigué pour réfléchir rapidement à la meilleure action. Par réflexe, je m'apprêtai à virer la veste en plein vol d'un mouvement de bras... Et ce dernier se fit trancher, du haut jusqu'à l'os.

Je hurlai de douleur, tombant à genoux en tenant mon bras sanguinolent. Merde! Mon bras droit était foutu, et j'étais loin d'être ambidextre. Et, surtout...
La douleur, la fatigue et la perte de sang commençaient à me faire tourner la tête. Ma vision devenait floue, mes oreilles vrombissaient, d'étranges images, absurdes ou souvenirs, me revenaient en tête...
Et mes forces m'abandonnaient, comme si mon corps devenait eau, immuable...

J'étais... Foutu...?
Non. Je vis, de façon floue, la tâche colorée qu'était mon ennemi chuter brutalement. Des bribes de voix me parvenaient, atteignaient difficilement ma conscience nichée dans un cocon, presque endormie.
 - An... Sman...Long...
Mon cerveau s'éveillait, dopé par ce soudain espoir. Peut-être rêvais-je, imaginais-je que Sofia s'était relevée pour m'aider pour me soulager... Mais que gagnerais-je à l'ignorer?
"Sman"... Talisman?
C'était impossible... Je n'avais plus assez d'énergie, ni de concentration... Et je n'en avais plus usés depuis si longtemps...
Je me levai lentement, péniblement. Je m'approchai de ces couleurs spectrales, titubant, ne sachant plus si j'étais réellement debout ou non. Je ne devais pas... Me laisser aller...!

Enfin, je fus près d'eux. Un éclat bleuté, et une silhouette fut poussée vers moi. Sofia l'avait rejeté...
Alors, combattant la fatigue qui me hurlait de baisser le bras, de ménager mes dernières forces...
Je donnai un coup de poing.

Il s'enfonça dans la chose: son ventre, sans doute...
Je reculai lentement, luttant pour ne pas être emporté par mon élan. Si je tombais... Il me tuerait facilement... Et Sofia aussi...

Je devais lutter, encore, encore...
Je ne devais pas abandonner.

© Halloween



Thème de Rhian (Kuvera - E.S Posthumus):






Les cadeaux des gens beaux ♥ (cliquez !):
 

‡ Monstre...? ‡

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouvez ma sœur, Caroll (devenue Rayn, mais je l'ignore)/ Vaincre le mal (le Comte, les Noé, les akumas)
Aime:
N'aime pas: avatar
Rhian Llewellyn‡ Monstre...? ‡

Seul un monstre, peut vaincre un monstre


Vava troll : Nyx ♥ (Liam)
Vava trop classe : Caroll ♥ (Ophélia)

Rhian explose en #ff3300

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 416 ▐ Autres Comptes : Mary Risatina, Flonne Sørensen, Lysandre Delcourt
Masculin
▐ RPG Age : 29
▐ Personnalité : Explosive
▐ Parcours RP : DOSSIER SUR L'EXORCISTE DE TROISIEME GENERATION RHIAN LLEWELLYN
"Profil de l'individu"

"liens et passifs de l'individu"

"Rapports de l'individu"


RP en cours:
* Estoc [Pv. Galatée] II
* Cap ou pas cap ? [Pv. Caem] I
* I'll come back when you call me [Pv. Sofia] VI
* Merguez Party ! [Pv. Pho] (mini) III/3
Rang C.
1375 sur 1500 pour le B (- 200 utilisables)
5/6 conditions remplies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le chevalier, la princesse et le dragon.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le chevalier, la princesse et le dragon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Remarques et avis sur le Pack Chevalier Noir vol 2 : Dragon et Cygne
» Combat chevalier vs ecuyer
» [CDZ] Saint seiya, les chevaliers du Zodiaque
» [Texte court] - Le chevalier et le dragon - G
» Chevalier dragon de sang femme

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: