Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Jeu 3 Déc - 15:17
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Il pleuvait. En ce dix septembre de l’année 18xx, il pleuvait presque des trombes d’eau. La jeune Exorciste soupira. Elle qui s’était convaincu que tout allait bien se passer, elle qui s’était donnée tant de mal pour se mettre en confiance quant à sa première mission, venait de voir tous ces beaux sentiments disparaitre, comme lavés par la pluie. A cet instant précis, sur le porche de l’ambassade qui habitait l’Arche qu’elle avait empruntée pour se rendre dans cette ville pluvieuse, Célania était désespérée. Il faut dire que les choses n’avaient pas vraiment tournées comme elle l’aurait souhaitée.

Il y avait quelques heures, on l’avait informé qu’elle partait en mission. « Enfin ! ». C’était la première chose qui lui était venu à l’esprit. Elle s’était rapidement imaginée partir pour une mission simple, dans une contrée magnifique, éclairée par un soleil brillant, en compagnie d’un ou plusieurs Exorcistes qu’elle ne connaissait pas. Elle aurait ainsi pu se faire de nouvelles connaissances et réussir une mission comme il se doit. Ensuite, un léger doute l’avait envahi. Après tout, elle ne s’était jamais vraiment battu contre un adversaire alors réussir une mission pourrait vite devenir compliqué… « Oui, mais je ne serais pas seule ! ». Elle regagna ainsi rapidement sa confiance et s’était convaincu qu’elle réussirait grâce à ses coéquipiers.

Et puis rapidement, l’horreur de la réalité l’avait rattrapée. Elle ne partirait pas en mission avec d’autres Exorcistes mais seule. Un Traqueur l’attendrait sur place, rien de plus. Célania avait était déçus sur l’instant puis en fin de compte, s’était dit que la personne qu’elle devait rejoindre serait peut-être sympathique, après tout. Toutefois, lorsqu’elle avait lu l’ordre de mission, toute sa détermination s’était à nouveau évaporée. Elle devait simplement se rendre chez un bijoutier affilié à l’Ordre Noir afin d’évaluer si une de ses pierres précieuse était un cristal divin ou non pour ensuite faire le nécessaire. Alors oui, dans un sens, elle était soulagée : c’était bel et bien une mission simple ! Mais d’un autre côté, elle était légèrement déçue : c’était peut-être un peu trop simple, non ? Comment faire ses preuves dans ces conditions ?

Il lui avait fallu tout le temps de préparer ses affaires et son passage dans l’Arche pour se rendre à Graz afin de se convaincre intérieurement que cette mission était parfaite pour elle, au final. Une tâche simple, sans combat en perspective, où elle devait simplement ramener une pierre précieuse à la Congrégation de l’Ombre. Alors de quoi se plaignait-elle, après tout ? Toutefois, lorsqu’elle avait posé les pieds dans les rues de Graz, tout ce dont elle s’était convaincu avait était lavé grâce à la pluie et à l’ambiance morose qui régnait dans la deuxième plus grand ville d’Autriche. Ce n’était vraiment pas ce qu’elle s’était imaginée au départ... Heureusement, la perspective d’un cristal divin à la clef lui permettait de garder une petite lueur d’espoir.

Soit, mettons-nous en route tout de même !

Elle mit rapidement sa capuche sur sa tête et partie à travers les rues de la ville à la recherche de la bijouterie où elle devait se rendre. Grâce aux informations qu’elle avait reçues, elle ne mit pas longtemps à dénicher la boutique. A peine quinze minutes de marche en réalité. En soit, elle n’était pas placée si loin de l’ambassade mais sous ce déluge, ne pas finir trempé relevait presque du défis. Heureusement pour elle, Célania pouvait compter sur l’aide de son manteau et de sa capuche pour éviter que ce ne soit son cas. Enfin, elle déboucha dans l’artère principale où se trouvait la boutique.

Rapidement, elle nota que quelque chose ne tournait pas rond. Si les autres magasins ainsi que la rue voyaient défiler bon nombre de personne, la bijouterie, elle, se voyait envahit par la police. La boutique semblait bouclée et des policiers se trouvaient à l’intérieur. Célania fronça les sourcils, pensive.

Qu’est-ce qu’il se passe… ?

Elle traversa la rue en courant afin de rejoindre rapidement la bijouterie et voir ce qu’il s’y passait. Toutefois, avant toute chose, son regard se posa sur une jeune femme à l’entrée du magasin. Comment se faisait-il qu’elle soit là alors que tout le périmètre était bouclé ? Et surtout, pourquoi était-elle trempée à ce point ? Ses cheveux dégoulinaient d’eau, ses vêtements étaient complètement imbibés et avec la tête qu’elle faisait, Célania se dit vaguement que la jeune femme ressemblait à une vilaine petite créature trempée. Pas une créature mignonne comme un chien ou un lapin ou  même un canard… Non, plutôt comme un… Rat, peut-être ? C’était assez moche à voir… Mais pourquoi ne s’était-elle pas mise à l’abri ? D’autant plus qu’au vu des habits qu’elle portait, il semblerait que le Traqueur qu’elle devait rejoindre soit cette jeune femme.

Bien… Il s’agit là d’une… Curieuse personne…

Célania s’approcha du rat trempé et souleva légèrement sa capuche afin de mieux voir le visage de la femme. Jamais la jeune Exorciste avait pensée qu’il était possible d’être autant dégoulinante d’eau. Même en prenant une douche, il n’était pas possible de finir dans cet état… La jeune femme allait être malade si elle continuait ainsi. Prenant sur elle, Célania décida d’ignorer comme elle le pouvait ce fait et se présenta.


-Bonjour. Je suis Célania Vaillant. Est-ce que vous êtes le Traqueur que je devais rejoindre ? lui demanda-t-elle un peu perplexe.

Au final, voir cette femme trempée jusqu’aux os avait fait disparaitre la timidité habituelle qui habitait Célania lorsqu’elle se présentait. Sans doute à cause de la perplexité qui l’habitait. En effet, entre cette femme et la police dans la boutique, la jeune fille ne savait pas vraiment à quoi s’attendre.

-Qu’est-ce qu’il se passe ici, au juste ? finit-elle par demander.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Jeu 3 Déc - 23:46

La pluie tombait drue sur Graz, ondulant le long des toits avant de retomber dans la rue, charriant avec elle la suie et la poussière qui prenaient peu à peu leur place en cette fin de siècle. Accablée par ses assauts furieux, la foule nonchalante avait préféré redoubler son pas, cherchant refuge dans les constructions, laissant l'eau parader dans l'artère principale de la ville. Si les gens du commun avaient préféré déserter les pavés, se risquant sous l'averse uniquement pour gagner au plus vite un autre refuge, une silhouette détrempée restait à l'extérieur des magasins illuminés, comme une sentinelle en faction.

Arc-boutée par dessus un papier qu'elle tentait de protéger des éléments, capuche remontée sur sa tête, Bianca relisait les instructions qui lui avait été confiées quelques heures auparavant. Une mission relativement simple, qui consistait juste à aller vérifier les allégations d'un bijoutier. Ce dernier avait adressé un courrier, où il annonçait fièrement être entré en possession d'une pierre qu'il suspectait être un éclat de cristal divin. Plus que sa mission, c'était l'équipe qui y était allouée qui avait surpris Bianca. Là où un groupe typique n'aurait comporté qu'une petite poignée de traqueurs avec la potentielle compagnie d'un membre de la section scientifique, le sien ne comportait que eux personnes : elle même et un exorciste qu'elle ne connaissait pas.

Après une très courte enquête auprès de responsables,  elle avait appris l'identité de son coéquipier. Une jeune exorciste, fraîchement arrivée dans l'Ordre, qui s'apprêtait à partir pour sa première mission. Même si elle était heureuse de pouvoir surveiller une novice dans ses débuts au sein de la Congrégation, Bianca ne pouvait s'empêcher de se demander si on n'avait lui avait justement pas assigné sa compagnie car elle ignorait les antécédents et la réputation que la traqueur traînait derrière elle. Ce qui lui donnait une occasion de contredire les rumeurs.

Elle avait donc décidé de faire excès de zèle pour montrer patte blanche à sa partenaire. Arrivée bien en avance sur les lieux, elle avait mené sa propre enquête auprès des passants, habitués du quartier, et malheureusement des agents de police. Une fois ces quelques informations récoltées, elle avait décidé de se poster devant l'entrée du magasin, là où elle pourrait accueillir au mieux l'exorciste. Autour d'elles, les policiers en faction pestaient contre les passants, interdisant l'accès à la boutique du mieux qu'ils le pouvaient. Et elle avait attendu là, imperturbable sous la pluie qui peut à peu s'était infiltré dans les failles de son vieux manteau de traqueur, plaquant ses cheveux et ses vêtements contre son corps.

L'arrivée d'une personne portant le rosaire argenté sur son cœur la fit enfin réagir, alors qu'elle évoquait désormais plus le rat d'égout que les forces de L'Ordre. S'avançant vivement vers la jeune femme qui venait de traverser la rue, elle tenta de lui afficher son sourire le plus protocolaire, ignorant tout de son caractère. Elle pouvait aussi bien tomber sur une Lenalee que sur un Kanda.

-Bonjour. Je suis Célania Vaillant. Est-ce que vous êtes le Traqueur que je devais rejoindre ?

Elle hocha la tête, avant de répondre d'une voix douce, que le froid n'avait pas encore entamé.

-Affirmatif Madame ! Bianca Ricchiardi, traqueur à votre service. Ravie de vous rencontrer.

Elle parlait en utilisant son répertoire le plus administratif et formel possible, atteignant une affabilité rare pour les gens du peuple. Ce qui ne l'empêchait nullement d'arborer un sourire qu'elle voulait le plus amical possible. Ce qui compte tenu de l'état de sa toilette, devait lui donner une apparence étrange.

-Qu’est-ce qu’il se passe ici, au juste ?


La petite avance qu'avait prit la traqueur allait s'avérer utile pour répondre à cette question. Sortant de sa poche un papier qui désormais ressemblait plus à un vieux mouchoir en tissu détrempé, elle s'éclaircit la voix avant de répondre de son mieux.

-La dernière acquisition de la bijouterie, l'innocence présumée, s'est visiblement ébruitée avant notre arrivée. Peu avant notre arrivée, le propriétaire, Monsieur Rosenberg, à constaté que le bijoux avait disparu. Il a immédiatement fait venir la police, ce qui explique la présence de tout ces messieurs. C'est tout ce que j'ai appris, il faudrait sans doute interroger Monsieur Rosenberg.

Elle se mordit la lèvre, attendant une quelconque réaction de la part de l'exorciste. Elle espérait sincèrement avoir fait bonne impression, avoir commencé à gagner sa confiance. Si jamais elle avait entendu les rumeurs sur elle, son travail s’avérerait plus dur. Elle tenta de se rassurer, laissant échapper un petit :

-Ça va bien se passer.


Ce fut précisément cet instant que choisi une calèche pour arriver à toute vitesse sur l'avenue, projetant des litres d'eau sur les côtés de la rue, arrosant les malheureux qui ne s'écartaient pas à temps d'un mélange de suie, boue, eau et joyeusetés. Et parmi les victimes figurait une jeune traqueur déjà trempée. Qui tenta de conserver son sourire malgré tout.


Spoiler:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Ven 4 Déc - 13:56
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Célania ne savait pas vraiment si elle devait être soulagée d’avoir trouvé son contact aussi rapidement ou bien si elle devait continuer d’être un peu déroutée. En effet, après avoir hochée la tête, la Traqueur s’était présentée à son tour. Mais pas de la façon dont l’Exorciste l’avait imaginé. A voir la curieuse personne qui se trouvait en face d’elle, Célania l’avait imaginée d’une timidité presque maladive, au point d’avoir du mal à parler. Ce qui aurait expliqué pourquoi elle attendait sous la pluie au lieu d’être rentrée dans la boutique pour se mettre à l’abri : elle n’aurait pas osée demander. Mais contre toute attente, la jeune femme se présenta d’une voix douce et sans hésitation.

-Affirmatif Madame ! Bianca Ricchiardi, Traqueur à votre service. Ravie de vous rencontrer.

Non, vraiment, elle ne s’était pas attendue à ça. Sa réponse déstabilisa Célania sur plusieurs points. En premier lieu, le « Madame ». C’était bien la première fois qu’on l’appelait comme ça ! Après tout, elle n’avait que seize ans ! Mais peut-être qu’avec sa capuche, la Traqueur n’avait pas fait attention à son âge. Ensuite, même si la jeune femme lui affichait un grand sourire, qui au passage lui donnait un air un peu étrange avec toute cette eau qui lui dégoulinait dessus, elle paraissait très formel. Peut-être même un peu trop. Célania espérait que la Traqueur finirait par ce dérider un peu… Quoi qu’il en soit, la dénommée Bianca s’empressa de sortir un bout de papier détrempé de sa poche et de lui donner une réponse à sa question.

-
La dernière acquisition de la bijouterie, l'innocence présumée, s'est visiblement ébruitée avant notre arrivée. Peu avant notre arrivée, le propriétaire, Monsieur Rosenberg, a constaté que le bijou avait disparu. Il a immédiatement fait venir la police, ce qui explique la présence de tous ces messieurs. C'est tout ce que j'ai appris, il faudrait sans doute interroger Monsieur Rosenberg.

Bien… Parfait…

La jeune Exorciste ne savait plus où se mettre. Cette fois-ci, ce n’était pas le ton formel de son équipière qui lui posait un véritable problème mais plutôt ce que lui avait répondu la Traqueur. Le temps que Célania arrive sur place, la jeune femme avait déjà récolté toutes les informations qu’elle avait pu afin d’éclaircir un peu la situation. En réalité, c’était sans doute pour cela qu’elle était trempée : parce qu’elle avait fait des recherches le temps que Célania arrive. En d’autre terme, l’état de Bianca était en partie de sa faute.

J’espère qu’elle ne m’en veut pas…

Célania tenta de chasser ces idées de sa tête même si au fond d’elle, elle ne pouvait que se dire qu’elle aurait dû arriver plus tôt. Puis, comme un flash, un détail du rapport de Bianca lui revient en mémoire : le bijou avait été volé !

Oh non ! J’aurais vraiment dû arriver avant !

La jeune fille soupira, ne sachant pas vraiment quoi faire à présent. Le bijou qu’elles étaient venu chercher avait été dérobé presque sous leurs nez et à présent, la mission allait s’avérer bien plus compliquée que prévu. Au lieu d’estimer si elles devaient oui ou non le ramener avec elles à la Congrégation de l’Ombre, elles allaient devoir mettre la main sur le voleur. Et pour cela, il leur fallait déjà une piste. Bianca avait raison : elles devaient commencer par interroger le propriétaire de la bijouterie.

-
Vous avez fait un sacré travail, commenta Célania. Je suis désolée de ne pas être arrivée à temps pour vous aider. Quoi qu’il en soit, vous avez raison, nous devons interroger ce Monsieur Rosenberg pour voir de quoi il en retourne.

Et puis surtout, elles devaient se mettre à l’abri. Bianca était déjà assez trempée comme ça. Célania gagna donc la boutique mais au moment d’entrer à l’intérieur, elle aperçut une calèche débouler à toute vitesse dans la rue, roulant dans les flaques d’eaux et arrosant les quelques piétons qui se trouvaient trop près de la chaussée. Et malheureusement, son équipière faisait partie du lot. Elle disparut sous une vague d’eau et de boue monstrueuse pour réapparaitre la seconde d’après, encore plus trempée et surtout sale à cause de la boue qui se trouvait dans l’eau. Et malgré tout, la jeune Traqueur affichait toujours son sourire.

L’Exorciste ne trouvait pas la situation drôle, loin de là. Pourtant, en voyant la Traqueur dans cet état avec son sourire parfait toujours collé sur son visage, Célania ne put retenir un léger sourire. Bianca n’avait vraiment pas eu de chance sur ce coup-là ! Ayant pitié pour son équipière, elle sorti un mouchoir en tissus de sa poche et le lui tendis.

-
Tenez, essuyez-vous, lui dit-elle. Et venez-vous mettre à l’abri avant de tomber malade.

Cette fois-ci, elle rentra pour de bon dans la boutique. Le propriétaire avait dû informer la police de leur arriver étant donné que personne ne leur bloqua le passage. Une fois dans la boutique, Célania retira sa capuche et regarda autour d’elle, curieuse et surtout avide de trouver le moindre indice qui pourrait les mettre sur une voix. L’intérieur de la boutique était simple mais toutefois assez élégant. Plusieurs vitrines exposaient de nombreux bijoux mais seul celle du fond avait été brisée et il semblait qu’un seul bijou avait été dérobé. L’Exorciste fronça les sourcils en constatant qu’apparemment, le voleur savait ce qu’il était venu chercher puis c’est un sourire ironique qu’elle afficha. Rosenberg avait eu raison de clamer sur tous les toits qu’il était peut-être en possession d’un cristal divin…

-
On dirait que rien d’autre n’a été dérobé, dit-elle pour elle-même.

Elle remarqua alors un homme dans le fond de la boutique, qui semblait être en pleine déposition avec un des policiers. S’approchant de la cinquantaine, une calvitie impressionnante semblait vouloir rivaliser de sérieux avec le ventre du bonhomme. Une énorme moustache ainsi que des rouflaquettes dévoraient la moitié de son visage. Il semblait en pleine panique et expliquait comme il pouvait la situation au policier. Pas de doute, il devait s’agir là du propriétaire du magasin.

-
Ça doit être lui, dit-elle en le désignant. Allons lui parler.

Et surtout, allons comprendre pourquoi il n’a pas mis ce bijou en sécurité…





Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Mer 16 Déc - 17:47
Bianca avait beau sentir la crasse sur son visage, elle ne laissait pas disparaître le sourire qui l'illuminait. Son premier contact avec la nouvelle exorciste se déroulait sans accroc pour l'instant, la traqueur ayant même réussit à lui arracher un petit sourire. Dans un geste de sollicitude, elle lui donna un mouchoir.

-Tenez, essuyez-vous. Et venez-vous mettre à l’abri avant de tomber malade.


Se débarbouillant le visage, elle suivi Celania à l'intérieur de la bijouterie. Les policiers ne s’opposèrent nullement à leur intrusion, l'Italienne ayant déjà procédé aux modalités nécessaires. Tandis que l'exorciste examinait l'agencement de la bijouterie, sa coéquipière tenta de remettre en ordre ses cheveux, dégoulinants et froids.

-On dirait que rien d’autre n’a été dérobé.


-Effectivement, le voleur devait chercher précisément le diamant en question.



Les autres présentoirs étaient intacts, ce qui laissait penser que le coupable avait une autre idée en tête que la richesse immédiate. Avait-il agis pour voler une innocence ou sur la demande d'un tiers ? Tout restait possible à ce stade, avec si peu d'informations à leur disposition. Au fond de la salle, à côté du présentoir brisé où devait être logé le joyaux, se tenait un homme à la panse rebondie, gesticulant en tout sens.


-Ça doit être lui, fit Célania. Allons lui parler.


Tandis que les deux femmes approchaient, l'homme se perdait en déclaration confuses, en balbutiement qui n'arrivaient qu'à agiter de spasmes sa moustache. La sueur perlait sur son front, attendant de prendre son envol à chaque geste trop brutal. Ce qui semblait être nécessaire pour ponctuer la moindre phrase de Monsieur Rosenberg, occupé à admonester un policier visiblement trop jeune pour se raser.

-Sachez, jeune impertinent, qu'il ne s'agissait pas de n'importe quelle pierre ! Sa valeur était telle qu'il faudrait des années, que dis-je, des siècles de votre salaire pour que vous puissiez espérer prétendre à son acquisition !

Le jeune homme n'osait dire mot, mains tendues devant lui comme pour prévenir la chute du bijoutier, de plus en plus penché sur lui.

-J'ai du faire des pieds et des mains pour pouvoir devenir le propriétaire de cette pierre lors de la vente des affaire de Lord Pennighton ! Pensez-vous donc : un diamant de cette taille, même taillé comme un vulgaire caillou, ne pouvait qu'attiser la convoitise de tout le royaume ! Ils étaient tous présents, Saxons, Prussiens, Hongrois et autres philistins trop empressés d'enfermer telle merveille dans leurs coffres !

Il se redressa, levant un index vers le ciel, respirant bruyamment à travers sa moustache alors qu'il reprenait son souffle.

-Mais moi ! Friedrich  Gebhard  von Rosenberg, j'ai réussi à remporter l'enchère ! J'ai réussi à arracher des griffes de ces barbares cette muse qui n'attendait que son  sculpteur pour devenir une œuvre d'art! J'ai réussi à façonner l'argile qu'elle était pour en faire un bijou, non, une œuvre ! J'ai réussi à montrer au monde, la véritable nature de cet objet : un cristal divin !


Il pointa à nouveau un doigt accusateur sous la gorge du bleu, puis, cambré en arrière, formula l'estoc finale :

-Alors, comment oseriez vous suggérez, ou même penser, que j'aurais pu faire preuve de négligence envers une telle relique ? Monsieur ! Sachez que moi même, ou à défaut mon apprenti, sommes en permanence à l’affût du moindre risque pour nos œuvres ! Que nous ne les laissons ainsi disposées que lorsque le magasin est ouvert, que nous fermons à double tour les coffres la nuit, et que je ne dors que d'un œil !


Devenu complètement écarlate, Rosenberg reprit se respiration, interrompant le flot de ses paroles. Le silence n'en retomba pas pour autant dans la pièce, car la petite voix de Bianca était occupée à faire la traduction de ce qui venait de se dire à Célania. L'exorciste ne parlait en effet pas l'Autrichien, ce qui avait poussé la traqueur à lui traduire la déclamation de l'homme. S'essuyant le front d'une serviette en dentelle, le propriétaire dévisagea de haut en bas les nouvelles venues, avant qu'un sourire ne vienne illuminer son visage à la vue de la croix de rosaire que la Française portait sur le cœur.
Craignant de se faire écraser, les forces de l'ordre s'écartèrent alors qu'il se portait à la rencontre des deux jeunes femmes. Faisant preuve du plus grand des raffinements, il salua Célania, s'exprimant dans un anglais raffinée.

- Madame, je suis ravi d'accueillir une exorciste au sein de mon humble boutique ! Sachez que je suis heureux et fier de pouvoir offrir ma modeste contribution à l'Ordre !

Son regard se tourna un instant vers la jeune Italienne elle aussi présente, dont la tenue dégoulinait de crasse sur le parquet impeccablement ciré. Une expression d'horreur traversa furtivement son visage lorsqu'il remarqua la traînée grisâtre qu'elle laissait derrière elle. Son professionnalisme reprit vite le dessus :

- Et je suis également ravi d'accueillir votre assistante. J'imagine que vous avez malheureusement entendu le drame qui c'est produit il y a peu... je ne suis qu'un humble orfèvre, mais sachez que je me tiens à votre entière disposition pour ce qui est de retrouver la pierre !


Derrière lui, les policiers privés de leur affaire se regardaient les uns les autres, se demandant s'il fallait être soulagé ou non que Rosenberg ait trouvé un nouvel interlocuteur.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Jeu 17 Déc - 17:23
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Bianca et elle s’étaient rapidement rapprochées du bijoutier. Toutefois, ce dernier semblait perdu dans tout un tas d’explications et de gesticulation adressées à un policier mit en déroute par l’imposante présence de l’homme, aussi bien corporel que verbale. Ainsi, il ne remarqua même pas l’arrivée des deux jeunes femmes. Célania tenta de comprendre ce que racontait Monsieur Rosenberg mais, ne parlant pas l’Autrichien, cela ressemblait plus à du charabia qu’à autre chose. Heureusement pour elle, Bianca en vint rapidement à lui traduire ce que racontait l’homme. Chose exceptionnelle au vu de la rapidité avec laquelle s’exprimait le bijoutier.

Au final, il ressortit de cette traduction que Monsieur Rosenberg avait fait des pieds et des mains afin d’acquérir la pierre lors d’une vente aux enchères alors que ne nombreuses personnes souhaitaient également mettre la main dessus. En la travaillant, il aurait découvert que cette dernière était en réalité un Cristal Divin, enfin, selon ses dires, et aurait ainsi dévoilé au monde la vérité sur cette pierre. Enfin, Monsieur Rosenberg en vin à vanter les mérites de son apprenti ainsi que de lui-même concernant leur soit disant dispositif de sécurité. Tout cela leur offrait de nombreuses pistes. Peut-être même beaucoup trop. Pour commencer, il y avait les participants de la vente aux enchères qui ferraient des suspects idéals étant donné qu’eux aussi avaient la volonté d’acquérir le bijou. Ensuite,  le fait que Monsieur Rosenberg soit aussi imbus de lui-même ainsi que de sa réputation, l’est sans doute amené à parler autour de lui de sa découverte. Ce qui élargissait encore le cercle des voleurs susceptibles d’avoir perpétrer ce crime après en avoir entendu parler. Et pour finir, pourquoi pas l’apprenti lui-même ? Que ce soit de son propre chef ou bien sous la demande d’un tiers, il possédait la confiance du bijoutier et sans doute un double des clefs de la boutique.

Tout en écoutant la traduction que lui offrait son équipière, l’Exorciste remarqua l’anxiété de Monsieur Rosenberg. Il agrémentait toutes ses phrases de grands gestes qui sonnaient comme des ponctuations ainsi que de sonorités aigues presque à chaque fin de phrase alors que le policier qui se tenait en face de lui, tentant tant bien que mal de prendre sa déposition, semblait vouloir se protéger de l’homme en mettant ses bras devant lui. Était-ce pour se protéger des gestes du bijoutier, de la façon qu’il avait d’empiéter sur l’espace vitale du jeune policier ou bien contre la sueur qui parlait sur son front et qui menaçait à tout moment de s’envoler ? Là encore, il s’agissait d’un véritable mystère. Quoi qu’il en soit, à l’instant présent, Célania n’avait qu’une certitude : Monsieur Rosenberg la mettait très mal à l’aise de par son extravagance et ses gesticulations et l’éventualité de devoir lui poser des questions ne lui plaisait absolument pas.

Alors que l’imposant homme finissait enfin sa tirade, reprenant son souffle comme il le pouvait et essuyant son front de la sueur qui en parlait avec un mouchoir en tissus blanc immaculé à dentelle, Célania remercia la Traqueur pour sa traduction qui lui avait permis de suivre les dires de Monsieur Rosenberg. Et comme si sa phrase avait servi de déclencheur, le bijoutier daigna enfin remarquer la présence des deux arrivantes. Abandonnant le policier sans un mot, il rejoignit d’un pas rapide, malgré sa corpulence, les deux jeunes femmes. Le bijoutier porta ensuite son regard sur l’Exorciste, lui adressant un sourire mielleux qui la fit immédiatement tressaillir. Vraiment, Monsieur Rosenberg la mettant mal à l’aise. Contre toute attente, l’homme se mit à lui parler dans un anglais parfait, sans aucune trace d’un quelconque accent.

-Madame, je suis ravi d'accueillir une exorciste au sein de mon humble boutique ! Sachez que je suis heureux et fier de pouvoir offrir ma modeste contribution à l'Ordre !

Ce qu’il aurait dû offrir, se dit Célania, c’est une surveillance accrue de la pierre plutôt que son « humble » contribution.

D’autant plus que le mot « humble » semblait sonner comme une anomalie dans la bouche de l’homme au vu de son comportement. En effet, il semblait tout sauf humble même si l’amour qu’il semblait porter à son métier paraissait sincère. Le bijoutier porta ensuite son regard sur Bianca. Il la dévisagea rapidement avec dégout, la pauvre étant sale et trempée, mais sans doute aussi à cause des traces de boue qu’elle laissait derrière elle sur le parquet en bois exotique parfaitement ciré. A peine une seconde plus tard, il reprenait une figure parfaitement professionnelle.

-Et je suis également ravi d'accueillir votre assistante. J'imagine que vous avez malheureusement entendu le drame qui s’est produit il y a peu... je ne suis qu'un humble orfèvre, mais sachez que je me tiens à votre entière disposition pour ce qui est de retrouver la pierre !

Deux fois en deux minutes qu’il se considère comme humble… C’est bien la preuve que non !

Un autre mot fit tiquer Célania. Monsieur Rosenberg considérait la Traqueur comme une simple assistante. Hors, la jeune femme était plus expérimentée que l’Exorciste alors cela la dérangeait qu’il la dévalorise ainsi. Surtout au vu de la façon dont il se mettait lui-même en avant. Cela faisait seulement cinq minutes que Célania était entrée dans l’établissement et pourtant, son gérant ne lui apportait déjà que du dégout. L’interroger risquait d’être une véritable partie de plaisir mais devant l’ampleur de la tâche, paraitre professionnelles les aiderait sans doute à obtenir des informations. L’Exorciste devrait donc prendre sur elle pour faire la conversation au bijoutier.


-Nous vous remercions pour votre accueil, dit-elle en paraissant le plus aimable possible. Je vous présente mon équipière pour cette mission, Bianca Ricchiardi. Quant à moi, je me nomme Célania Vaillant. Je suppose que la police a déjà fait son travail mais pouvons-nous vous poser quelques questions concernant ce… Drame ?

L’homme les gratifia d’une petite courbette polie mais ridicule pour son ossature avant de reprendre la parole en gesticulant toujours :

-Bien entendu ! clama-t-il. Ces fonctionnaires ne sont sans doute pas assez qualifiés pour retrouver mon fabuleux Cristal Divin ! Je compte donc sur vous pour mener à bien cette enquête !

Cela m’aurait étonné qu’il réponde autre chose que cette phrase…


-
Nous ferrons notre possible… lui répondit Célania en affichant un faux sourire figé sur son visage. Pour commencer, pouvez-vous me dire si vous soupçonner déjà un coupable ?

Monsieur Rosenberg se frotta le menton tout en réfléchissant. Il ressortit ensuite son mouchoir pour s’essuyer à nouveau le front avant de lever son index au ciel, comme s’il avait reçus une illumination divine.

-Monsieur Gunter Von Vincentius est mon concurrent direct ! s’exclame-t-il. Il était présent lors de la vente aux enchères et je crois me souvenir qu’il souhaitait également entrer en possession de ce miracle de la nature ! Il a tout de même fait monter les enchères six fois. Ce mufle pensait réussir à subtiliser l’objet devant moi. C’était mal connaitre le meilleur orfèvre de la ville ! Cela ne m’étonnerait guère qu’il ait embauché un vulgaire sous-fifre afin de dérober ce que j’ai durement gagné !

Effectivement, ce Monsieur Gunter Von Vincentius paraissait faire un bon suspect. Toutefois, au vu de l’animosité que Monsieur Rosenberg lui portait, il pouvait s’agir là de simple spéculation portait sur un simple bijoutier qui avait voulu acquérir le bijou, au même titre que Monsieur Rosenberg lui-même. Mais une visite chez Monsieur Vincentius semblait tout de même s’imposer.


-Nous rendrons visite à ce Monsieur, lui assura Célania. Mais peut-être d’autres personnes auraient été au courant de la nouvelle. Avez-vous communiqué à quelqu’un le fait que vous ayez trouvé un Cristal Divin ?

L’homme sembla choqué par la demande de la jeune Exorciste et la foudroya du regard. Après tout, elle remettait en question son professionnalisme et pour un bijoutier d’exception comme lui, qu’il est pu faire cela était inconcevable.

-Sachez, Madame, que je suis le plus grand, le plus célèbre et surtout le meilleur bijoutier de cette ville. Il est inconcevable que j’aie commis une erreur pareille ! Ma femme ainsi que mon fils sont les seuls au courant.

-
Et votre apprenti ? lui demanda-t-elle en ignorant le regard du bijoutier. N’aurait-il pas pu revendre le bijou ? S’il possède des clefs et procède à la fermeture de votre boutique, cela est envisageable, non ?

Cette fois-ci, ce fût comme le coup de grâce pour le bijoutier. Il inspira à travers son épaisse moustache comme pour tenter de garder son calme face aux allégations de Célania avant de reprendre la parole, passant sa colère sur le pauvre bout de tissus qu’il faisait mine d’essorer de toutes ses forces.

-J’ai choisis mon apprenti, Monsieur Franz Ackermann par mes propres soins, persifla-t-il. Sa conscience professionnelle est à toute épreuve et il est formé par le meilleur. Jamais il n’a et jamais il ne subtilisera quoi que ce soit dans ma boutique. Le coupable est Monsieur Gunter Von Vincentius. Vous feriez mieux de lui rendre visite le plus vite possible.

Célania soupira. Soutirer des informations à Monsieur Rosenberg s’avérait aussi difficile qu’elle se l’était imaginée et le comportement de l’homme de les aider pas. Si ça n’en tenait qu’a la jeune fille, elle aurait déjà remis cet « humble » commerçant à sa place. Malheureusement, Bianca étant également présente et l’Exorciste ne souhaitant pas faire de vague, elle n’en fit rien.




Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Sam 19 Déc - 0:11


Celania avait beau tenter de cacher les apparences, Bianca pouvait la sentir irritée par l'attitude déplaisante de Rosenberg.

-Nous vous remercions pour votre accueil. Je vous présente mon équipière pour cette mission, Bianca Ricchiardi. Quant à moi, je me nomme Célania Vaillant. Je suppose que la police a déjà fait son travail mais pouvons-nous vous poser quelques questions concernant ce… Drame ?


Pour tout avouer, la traqueuse se sentait même honorée d'être appelée « coéquipière » par une exorciste, elle qui avait l'habitude d'attirer le ressentiment des autres traqueurs. Tandis que le propriétaire des lieux remettait une fois de plus la qualification des agents de police en doute, elle se mit à scruter le magasin, cherchant le moindre indice. Passant les doigts le long  des vitrines fermées à clé, elle les examina tour à tour, étudiant les mécanismes de fermeture, la manière dont était jointes les vitrines. Tout cela semblait bien solide, mais rien d'insurmontable pour...


-Monsieur Gunter Von Vincentius est mon concurrent direct !
s’exclama Rosenberg dans son dos, la faisant sursauter. D'une voix énergique, il continua sur sa lancée. Il était présent lors de la vente aux enchères et je crois me souvenir qu’il souhaitait égalemen: entrer en possession de ce miracle de la nature ! Il a tout de même fait monter les enchères six fois. Ce mufle pensait réussir à subtiliser l’objet devant moi. C’était mal connaitre le meilleur orfèvre de la ville ! Cela ne m’étonnerait guère qu’il ait embauché un vulgaire sous-fifre afin de dérober ce que j’ai durement gagné !


Si sous-fifre il y avait, il ne devait pas être bien doué vu le travail qu'il avait fait sur la vitrine du joyau, songea la jeune Italienne en observant les éclats de verre qui tapissaient désormais l'écrin de velours vide. Elle se retourna et traversa la pièce, passant à côté d'une Célania bien embêtée par l'interrogatoire qu'elle devait faire subir à la victime la moins sympathique possible. Elle questionnait sur la fiabilité de l'apprenti de l'homme, provoquant son hyperventilation.


-J’ai choisis mon apprenti, Monsieur Franz Ackermann par mes propres soins. Sa conscience professionnelle est à toute épreuve et il est formé par le meilleur. Jamais il n’a et jamais il ne subtilisera quoi que ce soit dans ma boutique. Le coupable est Monsieur Gunter Von Vincentius. Vous feriez mieux de lui rendre visite le plus vite possible.


-Excusez moi, mais je crois qu'il va falloir faire une autre visite avant.

Bianca se tenait près de la porte d'entrée entrouverte, accroupie à hauteur de la serrure. Les genoux pliés en deux, elle se tenait sur la pointe des pieds, la tête tournée vers Célania.

-Cette porte n'a visiblement pas été forcée. Et probablement pas croche...

-Sottises, fadaises, foutaises !, la coupa rudement Rosenberg, s'empourprant de plus belle. Ce que vous dites là n'a aucun sens ! Il doit il y avoir trace d'effraction, aussi infime soit elle ! Ce qui prouve la valeur du malandrin qui a commit l'acte ! Un homme de grand talent sans doute, pour pouvoir rentrer ici par effraction !


L'argumentation de Bianca repris malgré les bonds frénétiques du bijoutier, bien que moins audible qu'auparavant.

-Mais... pourquoi crocheter sans traces la porte d'entrée si c'est pour briser ensuite un présentoir ?

Sans se laisser démonter, son interlocuteur riposta, sa voix beuglant à en faire trembler les murs.

-Et bien, il aura été rattrapé par le passage du temps et préféré finir rapidement ! Quel autre solution suggériez vous ? Le voleur se serait changé en courant d'air sur le pas de la porte pour ensuite faire usage de la force une fois à l'intérieur ? J’admets que se serait une intéressante faculté, mais nous ne sommes pas ici dans un cirque ! Nous sommes dans un magasin respectable, Mademoiselle, et ici, on ne défie pas les lois de la Science !

L'éclat de voix avait fait se recroqueviller sur elle même Bianca, bien trop habituée à se soumettre aux voix puissantes. En comparaison, le son qui sortit de ses lèvres serrées devait ressembler au couinement d'une petite souris.

-Votre apprenti, pourquoi il est pas là ?

La bombe avait été posée. La poudre tassée, la mèche apprêtée. Il restait à l'allumer. Si Monsieur Ackermann possédait les clés de la porte d'entrée, possédait il pour autant celles des vitrines ? Monsieur Rosenberg avait il une telle confiance envers son apprenti ?
Au sifflement qui remplaçait sa respiration, à la parfaite immobilité de sa moustache, la jeune Italienne pensait avoir sa réponse. Le bijoutier semblait considérer la question avec l'effarement le plus total, prêt à exploser d'un instant à l'autre.

La porte s'ouvrit soudainement, la poignée heurtant le crâne de Bianca qui tomba au sol en glapissant, alors qu'un homme faisait son entrée, haletant et visiblement épuisé par une longue course. Les yeux écarquillés, il balaya la pièce du regard avant de croiser le regard encore plus dilaté du maître des lieux. Sa soudaine irruption semblait avoir mis le feu au poudre alors qu'un son rauque remontait la gorge du propriétaire :

-FRANZ !

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Sam 19 Déc - 22:59
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Célania était de plus en plus embêtée par l’attitude extravagante et envahissante de Monsieur Rosenberg. Lui faire subir cet interrogatoire était un véritable calvaire. La jeune fille vint presque à envier Bianca qui elle, scrutait scrupuleusement chaque coins et recoins de la pièce, recherchant le moindre indice qui aurait pu échapper aux policiers. Son boulot paraissait bien plus plaisait que celui de Célania à cet instant. Toutefois, cela valait mieux que de rester à côté de l’Exorciste, à écouter les dires du bijoutier. Ainsi, la Traqueur leur faisait gagner un temps sans doute précieux.

Reportant son attention sur l’homme, Célania allait lui répondre une phrase aussi neutre que possible afin de tenter de faire garder son calme au bijoutier qui s’avérait très virulent quant à la question de son apprenti, lorsque Bianca intervient.

-
Excusez-moi, mais je crois qu'il va falloir faire une autre visite avant, annonça-t-elle.

L’Exorciste se tourna vers la Traqueur, la trouvant accroupie devant la serrure de la porte d’entrée, sur la pointe des pieds, fixant Célania. Qu’avait-elle trouvée ?

-
Cette porte n'a visiblement pas été forcée. Et probablement pas croche...

-Sottises, fadaises, foutaises !, la coupa rudement Rosenberg, s'empourprant de plus belle. Ce que vous dites-là n'a aucun sens ! Il doit il y avoir trace d'effraction, aussi infime soit elle ! Ce qui prouve la valeur du malandrin qui a commit l'acte ! Un homme de grand talent sans doute, pour pouvoir rentrer ici par effraction !

Célania fronça les sourcils. Bianca avançait là une théorie forte intéressante. Et le fait que Monsieur Rosenberg l’avait coupé avant même qu’elle ne finisse sa phrase, comme s’il savait ce qu’elle allait dire et comme si mettre en avant cette évidence, renforçait la véracité de cette théorie. Et cela ne semblait pas plaire au bijoutier. Mais pourquoi ? Bianca reprit alors, même si elle paraissait soudain un peu moins sûre d’elle.

-
Mais... Pourquoi crocheter sans traces la porte d'entrée si c'est pour briser ensuite un présentoir ?

Oui effectivement, la question se posait à ce stade de leur enquête. Et la réponse la plus probable était que le voleur possédait les clefs de la boutique mais pas des vitrines. Hors, d’après les dires de Monsieur Rosenberg, ils n’étaient que deux à possédaient les clefs du magasin. Le bijoutier lui-même ainsi que son apprenti. Pourtant, l’homme ne perdit pas pour autant de son aplomb et se mit à hurler sur la Traqueur pour contrer ses questions, faisant presque trembler les murs.

-Et bien, il aura été rattrapé par le passage du temps et préféré finir rapidement ! Quelles autres solutions suggériez-vous ? Le voleur se serait changé en courant d'air sur le pas de la porte pour ensuite faire usage de la force une fois à l'intérieur ? J’admets que ce serait une intéressante faculté, mais nous ne sommes pas ici dans un cirque ! Nous sommes dans un magasin respectable, Mademoiselle, et ici, on ne défie pas les lois de la Science !

Monsieur Rosenberg semblait se perdre dans ses explications. Il ne contrait absolument pas le sous-entendu de Bianca et tentait de la tourner en ridicule pour se donner raison. Inutile puisque que la serrure n’avait pas été crocheté mais seulement ouverte. Le voleur n’avait donc pas été rattrapé par le temps. Il avait tout simplement ouvert la porte avec les clefs qui étaient en sa possession. Toutefois, devant le haussement de ton du propriétaire, la Traqueur s’était comme recroquevillée sur elle-même. Et ça, Célania n’appréciait absolument pas. Se permettre ainsi d’agresser son équipière ne lui plaisait absolument pas. Pour qui se prenait cet homme ? Mais contre toute attente, et malgré sa petite voix, Bianca trouva la force de poser la question que les conclusions imposaient.

-
Votre apprenti, pourquoi il est pas là ?

En comprenant enfin le sous-entendu, le bijoutier se mit à respirer entre ses lèvres pincées, formant ainsi un sifflement strident et irritant. Son apprenti l’aurait cambriolé et il envisagé enfin la question. Restait à savoir si Monsieur Rosenberg était de mèche avec lui ou si tout cela s’était produit dans son dos. Mais le ton qu’il avait employé envers son équipière restait en travers de la gorge de l’Exorciste. Jamais il ne se serait permit de parler comme ça à Célania pourtant il ne s’était pas gêné envers Bianca, ne la considérant que comme une simple assistante. Ce qui était parfaitement injuste et ça, la jeune fille, n’appréciait vraiment pas. La porte de la boutique s’ouvrit à cet instant sur un homme d’une vingtaine d’année, frêle et portant sur lui son manque de confiance. Haletant et parcourant la pièce de ses yeux effarés, il se fit surprendre par la voix du bijoutier.

-FRANZ ! s’exclama-t-il.

Franz ? Le Franz Ackermann ? La visite se fera donc sur place. Parfait !

Avant toute chose, Célania profita de la surprise du bijoutier, provoquée par l’irruption de son apprenti, pour lui glisser deux mots. D’autant plus que la Traqueur venait de se prendre la porte en pleine tête, tombant au sol en lâchant un cri, devenant ainsi le centre de l’attention. Personne ne ferait donc attention à ce que l’Exorciste allait dire.

-
Reparler encore une fois de cette façon à mon équipière, et vous aurez de gros problème Monsieur Rosenberg, lui dit-elle tout bas.

Si une petite gamine de seize ans ne pouvait absolument pas paraître convaincante face à un homme plus âgé avec ce genre de phrase, le rosaire présent sur son uniforme ferrait le reste du travail. Rosenberg blêmit lentement, passant du rouge de la colère à un blanc aussi immaculé que son mouchoir. Contente de son petit effet, Célania se dirigea vers la pauvre Bianca qui se frottait le crâne. La Traqueur avait pris un bon coup sur la tête. Entre ça et l’histoire du fiacre, ce n’était apparemment pas le jour de chance de la jeune femme.

-
Vous allez bien, Mademoiselle Ricchiardi ? lui demanda-t-elle.

La Traqueur se releva en se frottant la tête, comme pour reprendre ses esprits, se contentant d’un petit « Bene, bene » pour toute réponse. Ainsi donc, Bianca était Italienne. Avec un nom comme cela, il y avait de forte chance que ce soit le cas, mais à présent, c’était une évidence. Et heureusement, elle semblait aller bien. Ainsi, Célania décida qu’il était temps d’adresser la parole à la personne qui venait de faire son entré.

-
Ainsi vous êtes Franz Ackermann, l’apprenti de Monsieur Rosenberg… Nous sommes envoyés par la Congrégation de l’Ombre afin d’aider votre employeur dans cette affaire.

-Cette affaire ? demande le jeune homme loin d’être sûr de lui. Vous parlez du vol ?

Du vol… ?

Célania fronça les sourcils. Peut-être l’apprenti était-il déjà venu à la boutique et savait ce qu’il s’était passé. Mais si ce n’était pas le cas, comment pouvait-il savoir qu’il s’agissait d’un vol ?

-
C’est exact. Êtes-vous déjà venu dans la boutique ce matin ?

-Oh… Euh… Non, pas encore… C’est la première fois que je mets les pieds ici aujourd’hui.

L’apprenti jeta un regard paniqué au bijoutier qui lui, était toujours aussi blême, et qui écoutait l’interrogatoire sans intervenir, aussi improbable soit-il.

-
Alors comment savez-vous qu’il s’agit d’un vol ? insista l’Exorciste.

-Et bien… Des policiers devant une bijouterie… J’ai tout de suite pensais qu’il ne pouvait s’agir que de ça…

-
C’est vrai que c’est probable mais vous avez tout de suite sût qu’il s’agissait d’un vol. Et non pas d’un braquage. D’ailleurs, vous n’avez pas demandez à Monsieur Rosenberg comment il allait… Si j’avance une conclusion, je dirais que c’est parce que vous saviez déjà qu’il n’été pas blessé.

Célania sourit discrètement. L’apprenti devint aussi blafard que son employeur et le regarda encore plus paniqué. Il ne restait plus qu’à déterminer si Monsieur Rosenberg faisait partie du complot ou si Monsieur Ackermann avait agi de son propre chef ou même sous la demande d’une autre personne. Monsieur Vincentius peut-être ? Dans tous les cas, les deux jeunes femmes tenaient déjà une piste quant à la disparition du bijou.

En pleins dans le mille !


-
Souhaitez-vous nous expliquer toute cette histoire devant ces messieurs, demanda Célania en désignant la police qui s’affairait à trouver des indices, ou bien préféré vous garder votre réputation intacte en nous l’expliquant à l’abris des oreilles indiscrètes ?



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Mar 22 Déc - 22:47
Une main secourable se tendit vers Bianca, l'invitant à se relever de cette nouvelle mésaventure. Le regard encore trouble, elle ne parvint à reconnaître son interlocuteur qu'au son de sa voix.

-Vous allez bien Mademoiselle Ricchiardi ?

-Bene, bene, croassa-t-elle en attrapant le bras de Célania pour aider à se relever. Elle secoua la tête, balayant la pièce du regard. Au centre de la pièce, plus blanc qu'une chemise sortie du pressing, Monsieur Rosenberg se tenait interdit, les vrombissements de sa moustache demeurant comme la seule preuve qu'il respirait encore. Il semblait en état de choc, comme si quelqu'un avait fait une remarque déplacée sur son embonpoint.

Sans perdre plus de temps, la jeune exorciste commença a interroger l'apprenti. Ce dernier, visiblement hésitant, se tordait les mains tout en tentant de répondre de son mieux aux questions. Il apparut très vite qu'il en savait un peu trop pour être totalement innocent dans cette affaire, la présence de son employeur semblant le rendre d'autant plus mal à l'aise.


-Souhaitez-vous nous expliquer toute cette histoire devant ces messieurs, ou bien préféré vous garder votre réputation intacte en nous l’expliquant à l’abri des oreilles indiscrètes ?

-Et bien je... je crois que...

Le jeune homme semblait totalement perdu, prêt à céder à la panique. Son regard allait de son interlocutrice aux policiers, évitait soigneusement son maître, et tentait de se tourner vers le premier échappatoire qui se présenterait à lui. Une tentative de fuite n'irait pas loin, mais entraverait les chances d'obtenir vite la vérité de la bouche de l'apprenti.

-Monsieur Ackermann, nous avons de nombreuses raisons de penser que le diamant était en fait un morceau d'innocence. Si ce que vous avez a nous dire peut nous aider à le retrouver, nous serons en mesure de faire oublier votre implication dans cette affaire. Dans le cas contraire...

-C'est bon, c'est bon, je vais parler !, fit-il a voix basse, signalant aux deux membre de l'Ordre de baisser la voix. Il se plia en deux, et reprit doucement : Hier soir, au moment de la fermeture, j'ai reçu la visite de Monsieur Rosenberg, enfin, son fils, Josef. Il est venu, et m'a demandé si après la fermeture, je pouvais lui laisser les clés de la boutique.

-Et ça ne vous a pas paru anormal ?

-Si ! Enfin, non mais... pour tout vous dire, il est déjà arrivé qu'il me laisse ce genre de requête, ou bien que la femme de Monsieur me demande le même genre de choses mais hier...il me semblait stressé et mal à l'aise...anxieux. J'ai eu un drôle de pressentiment, toute la nuit, et connaissant ses antécédents, en arrivant ici et en voyant les agents de police...j'ai tout de suite deviné ce qui c'était passé.

-Vous avez son adresse ?



Spoiler:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Jeu 31 Déc - 16:37
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


-Et bien je... je crois que...

L’apprenti était sur le point de paniquer. Il regardait frénétiquement la jeune Exorciste puis les policiers, puis Bianca et ainsi de suite tout en évitant soigneusement son employeur, toujours aussi blanc. Visiblement, il semblait chercher un quelconque moyen de s’échapper de cette situation délicate. Deux conclusions s’imposaient : soit Monsieur Ackermann était lié d’une façon ou d’une autre au vol, soit il savait quelque chose à ce propos. Dans tous les cas, les deux jeunes femmes devaient lui soutirer ses informations. Ce que Bianca s’empressa de faire.

-Monsieur Ackermann, nous avons de nombreuses raisons de penser que le diamant était en fait un morceau d'innocence. Si ce que vous avez à nous dire peut nous aider à le retrouver, nous serons en mesure de faire oublier votre implication dans cette affaire. Dans le cas contraire...

En entendant cela, Célania regarda la Traqueur, un peu étonnée. La jeune femme lui faisait du chantage sans vergogne. Au vu de ce qu’elle avait laissée entrevoir de son caractère, l’exorciste n’aura jamais pensée cela possible. Mais apparemment, elle se trompait. La Traqueur semblait avoir plus d’une corde à son arc.

-C'est bon, c'est bon, je vais parler ! fit l’apprenti à voix basse, indiquant aux deux jeunes femmes de faire de même. Hier soir, au moment de la fermeture, j'ai reçu la visite de Monsieur Rosenberg, enfin, son fils, Josef. Il est venu, et m'a demandé si après la fermeture, je pouvais lui laisser les clés de la boutique.

-Et ça ne vous a pas paru anormal ? lui demanda Bianca.

-Si ! Enfin, non mais... pour tout vous dire, il est déjà arrivé qu'il me laisse ce genre de requête, ou bien que la femme de Monsieur me demande le même genre de choses mais hier...il me semblait stressé et mal à l'aise...anxieux. J'ai eu un drôle de pressentiment, toute la nuit, et connaissant ses antécédents, en arrivant ici et en voyant les agents de police...j'ai tout de suite deviné ce qui c'était passé.

-Vous avez son adresse ?


***


Après avoir convaincu difficilement Rosenberg Père de ne pas les accompagner pour ne pas troubler le fils et traversées la ville sous une pluie presque diluvienne, les deux jeunes femmes se retrouvaient devant un bâtiment miteux comprenant plusieurs appartements, à la périphérie des bas-fonds. Célania regardait la bâtisse avec circonspection. Etait-ce vraiment ici qu’habitait Josef Rosenberg ?

Ça n’a rien à voir avec la boutique de son père…

En quelques minutes de marche, elles étaient passées d’une luxueuse boutique bien entretenue dans le centre-ville à une habitation presque délabrée à la limite des bas quartiers. Les rapports père/fils ne devaient pas être au beau fixe… Josef Rosenberg devait avoir coupé les ponts financiers avec ce dernier. A moins que ce ne soit le contraire.

-Je ne pensais pas tomber sur ce genre d’endroit… commenta Célania.

La Traqueur et l’Exorciste entrèrent dans le bâtiment en poussant la porte d’entrée qui ne manqua pas de grincer. A l’intérieur, le sol était recouvert d’un parquet abimé arborant quelques trous tout comme l’escalier menant aux étages alors que le papier peint des murs étaient couvert d’un vert délavé. Le tout sentait horriblement le renfermé.

C’est quoi cet endroit… ? se dit la jeune fille, dégoutée.

Un léger bruit à leur droite attira leur attention et elles eurent l’agréable surprise de voir un rat gris sortir du mur pour traverser l’étroit hall d’entrée et se faufiler dans un des trous du parquet. Décidément, elles venaient de tomber bien bas…

-Rosenberg Junior habite au deuxième étage, reprit l’Exorciste en réfléchissant aux indications que leurs avait fourni Ackermann. Allons-y.

La jeune fille eût légèrement envie de demander à la Traqueur de faire attention à l’état de l’escalier mais se ravisa en se disant que c’était loin d’être approprié. Pourtant, au vue de la chance dont Bianca bénéficiait, s’était peut-être nécessaire… Etrangement, elles arrivèrent au deuxième étage sans encombre. Une plaque abimée et rouillée sur une des portes indiquait le nom de la personne qu’elles recherchaient.

Espérons juste qu’il soit là…

La jeune femme toqua doucement à la porte, par peur de la voir tomber au sol au moindre choc. Heureusement, ce ne fût pas le cas. Il leur fallut attendre quelques secondes avant que la porte s’ouvre pour laisser apparaître un homme d’une vingtaine d’année, ne ressemblant pas du tout à son père. Contrairement à ce dernier, lui n’était pas rond et ne présentait pas de calvitie. Ce qui était sans doute mieux vu son âge. Le seul point commun qu’il pourrait avoir avec lui, était la couleur de ses cheveux, rien de plus. Du coup, Célania préféra demander afin d’être sûre qu’elle s’adressait à la bonne personne.

-
Bonjour. Vous êtes bien Monsieur Josef Rosenberg ?



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Mer 13 Jan - 0:00
Bianca commençait à apprécier de moins en moins cette mission. A peine avait elle commencé à sécher à l'intérieur de la boutique qu'elle et Célania avaient du retrouver le monde extérieur et ses trombes d'eau.

C'est donc frissonnante qu'elle avait découvert l'entrée du bâtiment où logeait le fils Rosenberg. Le bâtiment sentait le froid et l'humidité, le genre de choses qu'une traqueur trempée recherchait activement. Et le dernier endroit où Célania se serait attendue a trouver le fils d'un riche artisan. La vermine pullulait, le papier peint se décollait, et le bois pourrissait. Décidément, on pouvait bel et bien naître une cuillère en argent dans la bouche et finir au fond des rues, songea l'orpheline.

Sa cadette la tira de ses réflexions :

-Rosenberg Junior habite au deuxième étage, allons-y.


Elle acquiesça et la suivit, en vérifiant avec appréhension la solidité de l'escalier  rongé par les termites qui grinçait sous ses pieds. Tout en poursuivant leur ascension, Bianca ne pu manquer de voir Célania lui jeter un petit coup d’œil inquiet,  comme si elle s'attendait à la voir provquer une quelconque catastrophe. Arrivées au deuxième étage, elles tombèrent sur la porte du logis du fils Rosenberg, signalée par une petite plaque rouillée. L'exorciste toqua doucement à la porte, et ce fut un véritable fantôme qui vint leur ouvrir.


Les cheveux en bataille, mal rasé, les yeux rougis et les traits creusés, l'homme présente sans aucun doute la pire toilette qu'ai vu les deux jeunes filles dans toute la ville. Si ressemblance avec le bijoutier il y avait, elle devait être bien cachée. Dans le doute, la coéquipière de Bianca préféra questionner l'homme.

-Bonjour. Vous êtes bien Monsieur Joseph Rosenberg ?


Si la jeune Lombarde avait des doutes sur l'identité de l'homme, il se dissipèrent aussitôt la question posée. L'homme semblait en effet mal à l'aise, jetant un coup d’œil derrière ces visiteuses impromptues, avant de répondre en hésitant, d'une haleine dont l'odeur trahissait un penchant pour certaines substances.

-Ca dépend...qui le recherche. ?


Là, c'était un véritable aveu de sa part. Bianca s'avança à la hauteur de Célania, le regard plongé dans les yeux rougis du jeune homme. De la sueur perlait le long de sa tempe, sans qu'elle puisse vraiment savoir ce qui en était l'origine. La peur, ou bien autre chose ?

-Bonjour Monsieur Rosenberg. Nous faisons partie de la Congrégation de l'Ombre.

Il déglutit à cette information, encourageant la jeune fille à poursuivre :

-Un vol a été commis ce matin chez votre père. Sans effraction. Nous avons tout à penser que le voleur possédait les clés de l'entrée, mais pas celles de la vitrine fracturée.


Elle l'empêcha de l'interrompre en haussant la voix.

-Nous savons que vous aviez la clé de la porte d'entrée ce matin là, Monsieur Rosenberg. Et vu le trou à rat ou vous habitez, vous avez des soucis d'argent. Enfin...aviez.

Derrière lui, entassé de sur un valise, les rares affaires de Joseph semblaient toutes réunies, prêtes pour le départ. Et parmi elles se trouvaient quelques belles liasses de billets.


- Josef, nous n'avons pas de temps à perdre. Je ne pense pas que vous soyez au courant de la valeur qu'il a aux yeux de l'Ordre. Dites nous à qui vous l'avez remis. 

- J'ai bien peur que la réponse ne vous plaise guère... 

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Lun 18 Jan - 20:25
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi



-Ca dépend...Qui le recherche ?

Après une telle question, Célania n’avait plus de doute : Bianca et elle avait bien affaire à Rosenberg Junior. Mais même en connaissant son identité, il était difficile de croire que cet homme ait un lien de parenté avec le bijoutier. Et pour cause, leur interlocuteur contrastait énormément avec son père. S’attardant un peu sur son physique, la jeune Exorciste remarqua qu’il avait les yeux très rouges et semblait beaucoup transpirer. Était-il fatigué ? Mal à l’aise ? Ou peut-être même les deux ? Puis, Célania remarqua l’odeur qui émanait de l’homme ainsi que de l’appartement. Tous deux empestaient l’alcool. Il était vraiment très loin du portrait du père… Faisant apparemment fis de ces détails, Bianca prit la parole :

-Bonjour Monsieur Rosenberg. Nous faisons partie de la Congrégation de l'Ombre. Un vol a été commis ce matin chez votre père. Sans effraction. Nous avons tout à penser que le voleur possédait les clés de l'entrée, mais pas celles de la vitrine fracturée.

En entendant la Traqueur, Josef Rosenberg déglutit difficilement. Il semblait de plus en plus mal à l’aise… Essayant de se ressaisir, l’homme tenta de reprendre la parole, sans doute pour se défendre des accusations, mais Bianca l’en empêcha.

-Nous savons que vous aviez la clé de la porte d'entrée ce matin-là, Monsieur Rosenberg. Et vu le trou à rat ou vous habitez, vous avez des soucis d'argent. Enfin... Aviez.

Célania profita de l’échange pour jeter un coup d’œil discret à l’intérieur de l’appartement.  Entre la moisissure et la poussière, elle distingua une valise avec quelques affaires entassées par-dessus. Rosenberg fils semblait prêt à partir… Mais où et pourquoi si soudainement ? Au vu des billets éparpillés, un semblant de réponse semblait s’imposer aux deux membres de la Congrégation : l’homme avait revendu le bijou contre une somme d’argent conséquente. Bianca et elle allait devoir suivre une autre piste.

La jeune fille soupira. Plus elles avançaient, plus l’Innocence présumée semblait s’éloigner. Une fois de plus, la Traqueur ne se laissa pas perturber pour la situation pourtant navrante et géra à nouveau la situation.  

-Josef, nous n'avons pas de temps à perdre. Je ne pense pas que vous soyez au courant de la valeur qu'il a aux yeux de l'Ordre. Dites-nous à qui vous l'avez remis.

-J'ai bien peur que la réponse ne vous plaise guère... commença-t-il.

Étrangement, Josef ne se fit pas prier pour raconter la suite de l’histoire. Il leurs expliqua qu’en réalité, c’était un certain Monsieur Müller qui l’avait contacté afin de lui racheter le diamant pour une forte somme. Il s’agissait d’un riche collectionneur dont la fortune équivalait à son égo. Étant absent lors de la vente aux enchères, il avait envoyé un de ses employés afin d’en faire l’acquisition. Malheureusement, ce dernier n’avait sût mener l’achat à son terme et s’était vu subtiliser le bijou par Rosenberg père. Josef avait alors dérobé le bien grâce aux clefs de la boutique qui était en sa possession et s’était empressé de le revendre à Monsieur Müller.

-Mais pourquoi avoir volé le diamant à votre propre père ? s’étonna Célania.

A cette question, elle reçut de la part de son équipière un regard exaspéré. Son attitude surpris la française. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? La jeune Exorciste avait tout de même le droit de savoir pourquoi elle devait parcourir toute la ville sous la pluie !

-J’ai des projets et je manque d’argent, expliqua-t-il comme si c’était une évidence. Ce n’est pas ce bijou qui manquera à mon père. Mais s’il vous plait, ne lui dîtes pas que c’est moi qui l’aie dérobé. Nos rapports sont suffisamment tendus comme ça…

C’est vrai qu’il semble plus dans le besoin que son père… pensa-t-elle.

Entre l’appartement de Rosenberg Junior et la boutique de Rosenberg Senior, la différence financière était énorme. Même si ce qu’avait fait l’homme était mal, Célania comprenait aisément pourquoi il en était venu à de telles extrémités. Et puis surtout, gérer les conflits familiaux n’était pas de leur ressort. Bianca et elle avait déjà suffisamment de chose à faire comme ça.

-Très bien, nous ne lui diront rien. Par contre, nous aimerions l’adresse de ce Monsieur Muller.

A nouveau, Rosenberg s’empressa de leur répondre. Il leur indiqua une adresse située à près d’une demi-heure d’ici, dans les beaux quartiers. Célania soupira de soulagement : elles allaient enfin quitter cet endroit inquiétant.

Se mettant sur la trace du bijou, les deux jeunes femmes quittèrent Josef. Célania se demanda vaguement comment elles allaient réussir à reprendre un objet volé à un homme richissime qui avait acquis ce dernier au marché noir… Müller ne voudrait sans doute jamais leur céder… La jeune fille allait demander à Bianca si elle en avait la moindre idée mais n’en eût pas le temps.

Lâchant un cri de surprise, Célania trébucha sur un bout de planche mal fixée et dévala les escaliers jusqu’en bas. Et avant d’avoir le temps de comprendre qu’elle avait descendu les marches de manière peu conventionnelle, Bianca était déjà près d’elle, l’aidant à se relever tout en s’excusant précipitamment.

Reprenant ses esprits, Célania attrapa la main de la Traqueur et se releva en se frottant la tête. Elle ne s’était pas vraiment fait mal mais elle avait honte d’être tombée aussi bêtement. Comment avait-elle pu trébucher ainsi ? Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes… Et à présent, elle devait passer pour une incapable. Pourtant, Bianca ne cessait de s’excuser.

-Allons Bianca, dit-elle un peu gênée par la situation, vous n’avez pas à vous excuser. Ce n’est pas votre faute.

Comment ça aurait pu l’être, après tout ? Personne ne portait la malchance telle une veste qui pouvait être posée sur les épaules de quelqu’un d’autre… N’est-ce pas ? Pourtant, devant les déboires que les deux jeunes femmes essuyaient depuis le début de la mission, Célania commençait à se poser la question.

Assurant une nouvelle fois à la Traqueur que tout allait bien, l’Exorciste se remit en route. Elle aurait sans doute un bleu au bras mais pas de quoi se plaindre. Une fois dehors, elles constatèrent que la pluie s’était enfin arrêtée. Toutefois, la nuit était tombée à présent.

-Avez-vous une idée pour récupérer le diamant de chez Müller ? demanda-t-elle à Bianca.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Ven 29 Jan - 0:37

Bianca notait mentalement un maximum d'informations que voulait bien leur divulguer le jeune Rosenberg sur le nouveau propriétaire du joyaux, essaient de lire entre les lignes.Visiblement, le nouveau propriétaire était un de ces hommes de la haute société qui n'aimait pas qu'on lui dise non. Le genre d'individu qui aimait briller à travers ses possessions, et plus que tout, rendre jaloux les autres chasseurs de statut.  Et qui ne renoncerait pas facilement à un bien si mal acquis. Il fallait désormais que les deux jeunes femmes se rendent vite chez ce Müller, avant qu'il ne mette sa dernière acquisition en sécurité.

-Mais pourquoi avoir volé le diamant à votre propre père ? , questionna Célania.

La Lombarde retint un soupir tout en jetant un œil vers l'exorciste. Elles n'avaient déjà pas beaucoup de temps pour retrouver l'objet avant qu'il ne disparaisse de la circulation, mais en plus, la corbeau ressentait quelque chose dans cette question qu'elle n'aimait pas trop voir chez les exorcistes qu'elle surveillait. De l'empathie.

Oh, certes, ce n'était pas vraiment de la compassion pour la misère du jeune homme, plus de la curiosité sur les raisons de sa situation, mais ça n'en demeurait pas moins quelque chose qui n'avait rien à faire avec leur mission. Elle resta interdite quelques instants, plongée dans sa réflexion,ignorant la réponse du jeune homme. La voix de Célania la tira de ses pensées :

-Très bien, nous ne lui diront rien. Par contre, nous aimerions l’adresse de ce Monsieur Muller.


La demande rassura la corbeau, qui chassa au loin toutes les pensées qu'elle avait eu. Les antécédents qu'elle avait croisé au sein des exorcistes n'allaient pas forcement se retrouver chez la bleue. Et même si c'était le cas, c'était tout à fait normal, compte tenu de son âge et de son inexpérience.
En tout cas, la voir ainsi concentrée détendit l'aînée, satisfaite du sérieux de la recrue.

Enfin, jusqu'à ce qu'elle dégringole l'escalier, dans un tourbillon bleuté couinant, comme pour la contredire. Lâchant un juron, Bianca dévala l'escalier en quelques enjambées, se portant à hauteur de la malheureuse pour l'aider à se relever, dans un babillage d'excuses. Certes, elle ne savait qu'elle n'était nullement responsable du malheur de sa cadette, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que cette dernière pourrait commencer à y voir un mauvais présage, compte tenu de la réputation désastreuse qui courrait derrière la traqueur.

Aussi, la réponse de Célania n'aurait pas pu lui faire plus plaisir.

-Allons Bianca, vous n’avez pas à vous excuser. Ce n’est pas votre faute.

C'est presque rayonnante que Bianca retrouva l'air froid de dehors, les rues désormais uniquement éclairées par les lueurs blafardes qui s'échappaient des ouvertures des logis. Frissonnante, elle referma son manteau jusqu'au cou, et resserra ses bras autour d'elle. Sa coéquipière la questionna :

-Avez-vous une idée pour récupérer le diamant de chez Müller ?

La jeune traqueur sortit un plan détrempé de l'intérieur de son manteau, le dépliant pour déchiffrer le nom des rues à la lumière d'un lampadaire à gaz. Rejoindre les beaux quartiers ne serait guère long et compliqué. En revanche, récupérer le diamant à une heure aussi tardive allait sans doute s'avérer plus problématique. Elle replia soigneusement le papier, et se tourna à nouveau vers la jeune exorciste :

-J'ai peut-être une piste Mademoiselle . Mais je dois vous avouer qu'il faut encore que j'y réfléchisse encore. 

Et sur ce, elles se mirent en route, alors que Bianca se murait dans le silence nécessaire à sa réflexion.

Après une marche sans histoire, elles arrivèrent devant la demeure du dénommé Muller. Seuls la toiture et le dernier étage dépassaient de derrière le mur d'enceinte de quelques mètres. Malgré le peu d'élément visibles, les décorations sculptées et les mosaïques qui courraient entre les fenêtres laissaient deviner de la richesse de l'habitation. De même, le portail d'entrée était encadré par deux colonnes de marbre rouge, rehaussant l'impression d'opulence qui émanait de la propriété. Bianca passa devant sans s'arrêter, jetant un coup d'oeil furtif pour vérifier la présence de personnel dans les jardins. Puis, elle tourna au coin de la rue, et s'immobilisa en s'accroupissant, pour refaire le lacet de ses bottes.

- Je ne pense pas que nous pourrons appréhender Monsieur Muller avant demain, connaissant les lourdeurs administratives locales. Et d'ici là, il y a fort à parier qu'il aura mis le bijou en sécurité. 


Elle passa à l'autre chaussure, jetant un œil dans son dos. Elle n'avait pas besoin d'expliquer à quel point il y avait peu de chance que l'homme se montre coopérant si elles allaient demander à la porte à examiner l'objet, même en annonçant leur rang. Il y avait même plus de risque que cela ne complique les choses. Elle avança un argument supplémentaire susceptible de convaincre Célania.

-De même, j'ai peur qu'agir officiellement ne permettre de savoir le rôle qu'à joué Josef dans l'affaire. Il va donc falloir jouer finement.

Elle remit son pied à plat, tout en restant légèrement accroupie. Elle vérifia une dernière fois les alentours, puis fixa l'exorciste droit dans les yeux.

-Suivez moi dès que vous vous êtes assurée que la rue est déserte. Je vous aiderais Mademoiselle.

Puis, sans plus d'explication, elle se redressa, et après deux foulées, bondit à mi-hauteur du mur d'enceinte, agrippant le rebord de ses mains avant de se hisser gracieusement de l'autre côté, hors de vue d'éventuels passants. Elle vérifia succinctement que personne ne l'attendait dans le jardin, puis se mit en position pour aider sa coéquipière à franchir l'obstacle.

Une fois cette dernière de son côté, la crow s'assura brièvement de l'intégrité physique de celle-ci, puis tenta de lui décocher une petite plaisanterie pour la détendre alors qu'elle l'incitait à commettre un vol.

-Vous savez, je connais un exorciste qui aurait vraiment été parfait pour ce genre de... mission.

Puis elle se retourna, et son sourire disparut instantanément. Devant elle, au milieu de la jungle de statues de marbres qui agrémentait le jardin, se trouvait la pire chose qu'elle ait pu espérer trouver.
Des chiens.
Des gros chiens.
Des très gros toutous contents d'ajouter un peu de viande fraîche à leur ordinaire.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Dim 31 Jan - 21:28
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Pour répondre à sa question, Bianca sortit de la poche de son manteau un plan détrempé de la ville. Elle l’examina scrupuleusement avant de le ranger et de déclarer :

-J'ai peut-être une piste Mademoiselle. Mais je dois vous avouer qu'il faut encore que j'y réfléchisse encore.

C’est déjà ça, se dit intérieurement Célania.

De son côté, l’Exorciste n’avait pas la moindre idée de la façon dont elles pourraient convaincre Müller de leur céder gracieusement le bijou en pleins milieu de la nuit. Ainsi, si Bianca avait une solution à cet épineux problème, elle était la bienvenue. Sans attendre, les deux jeunes femmes se mirent en route alors que la Traqueur semblait réfléchir sérieusement à leurs possibilités. Pendant tout le temps qui leur fallut pour gagner la résidence de l’acheteur, Bianca ne prononça pas un mot.

Après avoir parcouru les rues de Graz, passant des bas-fonds aux quartiers fortunés, les deux envoyés de la Congrégation finirent enfin par arriver devant un haut mur d’enceinte. En levant la tête, Célania ne parvenait qu’a apercevoir la toiture et les derniers étages de l’imposante bâtisse qui reflétait la fortune de son propriétaire.

Cela fait une sacrée différence avec l’habitation de Josef…

La coupant dans sa contemplation, Bianca passa devant l’imposant portail d’entrée puis tourna à l’angle du mur. En la voyant s’éloigner, l’Exorciste la rattrapa rapidement et découvrit son équipière en train de refaire ses lacets.

-Je ne pense pas que nous pourrons appréhender Monsieur Müller avant demain, connaissant les lourdeurs administratives locales, déclara-t-elle avec sérieux. Et d'ici là, il y a fort à parier qu'il aura mis le bijou en sécurité.

Célania hocha la tête, d’accord avec Bianca sur ce point. Si elles attendaient d’avantage, Müller aurait tout le loisir de faire disparaitre le diamant de la circulation. Elles se devaient de s’entretenir avec lui le plus vite possible. L’acheteur allait sans doute rechigner à les accueillir aussi tard, surtout pour leur remettre l’Innocence présumée, mais elles n’avaient pas le choix. Bianca et elle allait devoir convaincre Müller de leur céder le bijou.

-De même, j'ai peur qu'agir officiellement ne permettre de savoir le rôle qu'a joué Josef dans l'affaire. Il va donc falloir jouer finement.

Lorsque Bianca finit sa phrase, Célania comprit enfin ce que cette dernière suggérait. Plutôt que de s’encombrer avec les méthodes officielles, la Traqueur préférait passer par des solutions plus officieuses. La jeune fille écarquilla les yeux sous la surprise. Il était hors de question pour elle de commettre un vol ! Il y avait forcement une autre solution ! Elles n’étaient tout de même pas obligées d’en arriver là, n’est-ce pas ?

-Mais… Nous n’allons quand même pas…

Bianca la regarda alors droit dans les yeux, visiblement prête à agir. Elle n’allait pas laisser le choix à l’Exorciste. Il est vrai que cette solution évitait bien des problèmes, notamment pour Josef mais voler était mal. Et rien que le fait d’envisager cette solution faisait perdre à Célania tous ses moyens. A l’heure actuelle, elle était désormais incapable de franchir le mur d’enceinte.

-Suivez-moi dès que vous vous êtes assurée que la rue est déserte. Je vous aiderais Mademoiselle, déclara Bianca sans plus de cérémonie.

Puis, avec une agilité dont la française ne l’aurait jamais crût capable, la Traqueur bondit, agrippant le haut du mur et se hissant au sommet, le tout à une vitesse impressionnante.

A croire qu’elle a fait ça toute sa vie… pensa Célania qui n’était absolument pas enchantée par ce qu’elle s’apprêtait à faire.

Mais comme elle n’avait visiblement pas le choix, l’Exorciste se résigna. Elle regarda rapidement autour d’elle, comme Bianca le lui avait demandé, s’assurant que personne ne pouvait la voir, puis sauta pour attraper la main de la Traqueur. Cette dernière l’aida à se hisser sur le rebord où elle s’assit, examinant l’autre côté du mur. Rapidement, elle avisa le jardin rempli de statues en pierre et en marbre. La richesse de Müller leur serait bénéfique sur ce point à défaut de leur avoir profité plus tôt. Les deux jeunes femmes pourraient profiter des statues pour se dissimuler dans le jardin en cas de besoin.

Sans un mot de plus, Bianca et elle sautèrent dans le jardin aussi silencieusement que possible. A présent, les deux intruses devaient trouver un endroit où elles pourraient entrer dans la bâtisse sans se faire remarquer.

-Vous savez, je connais un Exorciste qui aurait vraiment été parfait pour ce genre de... mission, essaya de plaisanter Bianca.

-Et bien manifestement, cet Exorciste, ce n’est pas moi, marmonna Célania qui était loin d’être dans son élément. Oh, et au point où nous en sommes, j’aimerais que vous m’appeliez par mon prénom.

Le fait que Bianca l’appelait constamment « Mademoiselle » la mettait un peu mal à l’aise. Surtout qu’elle-même ne s’était pas posée la question et avait appelé la Traqueur directement par son prénom dès le moment où elles s’étaient rencontrées. Ajoutée à cela le malaise qu’elle ressentait à commettre ce vol, Célania recherchait désespérément à se rassurer en se rapprochant un peu de son équipière. Toutefois, alors qu’elle faisait tout pour lutter contre son envie de fuir la propriété, la française vit Bianca se figer sur place alors qu’elle fixait quelque chose un peu plus loin.

Étaient-elles déjà repérées ? Si c’était le cas, qu’allaient-elles faire à présent ? Et si elles se retrouvaient en prison pour tentative de vol ? Non, il était hors de question que sa première mission se termine ainsi ! Au bord de la crise de panique, Célania se posta à côté de Bianca afin de voir ce que cette dernière fixait. En voyant ce qui se trouvait en face d’elles, l’Exorciste déglutit difficilement. A présent, trois gros chiens de garde les fixaient, bien décidés à enrichir leur alimentation.

Doucement, les chiens se rapprochaient en grognant, exhibant fièrement leurs dentitions. Ils étaient prêts à les attaquer, attendant juste le bon moment pour le faire. La française grimaça. Décidément, la situation allait de mal en pis. Célania jeta un coup d’œil furtif à son équipière. Cette dernière semblait tétanisait, incapable de faire le moindre mouvement. Elle avait peur des chiens… Bianca lui proposait de commettre un vol sans même penser que la propriété pourrait être gardée. A présent, les deux jeunes femmes venaient sans aucun doute de toucher le fond. Prenant sur elle, Célania se posta doucement devant la Traqueur, espérant que ces chiens ne seraient pas différent des autres animaux et qu’ils renonceraient à les attaquer.

-Surtout… Pas de mouvement brusque… murmura-t-elle à l’intention de Bianca.

Elles devaient rester calmes. Si d’une quelconque façon, les chiens les percevaient comme une menace, ils n’hésiteraient pas à les attaquer. Pourtant, Célania ne se faisait pas d’illusion : les chiens étaient là pour défendre leur territoire et elles venaient d’entrer sans être invitées. De plus, ils semblaient bien trop agressifs pour renoncer à l’attaque. Ils attendaient seulement le bon moment pour leur sauter à la gorge. Du coin de l’œil, l’Exorciste avisa une fenêtre qui semblait facilement accessible malgré le fait qu’elle soit située un peu en hauteur. Même si elle était fermée, les deux intruses pourraient toujours se mettre hors de portée des chiens en s’installant sur le rebord et en profiter pour entrer. C’était là leur seule chance de salut.

-Il va falloir atteindre la fenêtre qui est là, dit-elle tout bas. Préparerez-vous à courir.

Plus que tout, elle espérait que les chiens n’aboieraient pas. Les avoirs aux trousses et devoir courir était une chose, qu’ils réveillent toute la maison en était une autre. Il n’y avait plus qu’à espérer que cette fois-ci, elles allaient avoir un peu plus de chance…

-Maintenant, Bianca ! Courez !




Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Dim 28 Fév - 0:45
Bianca fixait les canins qui s'approchaient lentement d'elle, la respiration coupée, espérant vainement que leur acuité visuelle serait basée sur le mouvement. Inspirant lentement, elle tenta de se détendre afin d'évacuer la panique qui courrait dans tout son être, comme on lui avait appris à l'entraînement. Elle était sur le point d'y parvenir lorsque son exorciste vint se placer devant elle, face aux chiens.

-Surtout... Pas de mouvements brusques...


La peur qu'elle avait réussi à évacuer jusque là était revenue au triple galop, alors qu'elle voyait l'exorciste dont elle avait la charge se jeter dans la gueule du loup. Elle était responsable de leur situation, et par conséquent de la moindre blessure qui pourrait arriver à sa jeune partenaire. Il était donc de son devoir de tout faire pour éviter ça.

-Il va falloir atteindre la fenêtre qui est là, fit Célania. Préparerez-vous à courir.

La traqueur sentait ses mains devenir moite, et sa bouche sèche, alors que les animaux s'approchaient inexorablement de la fille aux cheveux bleus, la crispant de plus en plus. Quand allait elle donc se décider à...

-Maintenant, Bianca ! Courez !

Bien que sur ses gardes, elle attendit un court instant, juste l'espace d'un battement de cœur, afin d'être sûre que Célania se mettrait à l'abri, et ne tenterait rien de stupide. Et, effectivement, sa course menait droit vers la fenêtre. Elle se précipita à sa suite, les chiens sur ses talons. La fenêtre avait beau être toute proche, elle avait l'impression de sentir l'haleine des chiens dans son dos à chacune de ses enjambées.  La course eut beau lui sembler interminable, elles parvinrent finalement à la fenêtre. Où l'exorciste démontra une fois de plus que l'escalade n'était pas son point fort.

Agissant à l'instinct, elle poussa l'arrière train de sa coéquipière en glapissant un « désolé », puis pris son élan, s'accrocha au rebord de la fenêtre et senti des crocs se refermer sur sa botte. Retenant un cri de panique, elle s’agrippa de toutes ses forces à ce qui se présentait à elle, y enfonçant ses ongles, tout en agitant frénétiquement la jambe. A force de se débattre, son pied fini par glisser hors de la chausse, la libérant des mâchoires de la bête. Utilisant ses dernières forces, elle fini de se hisser contre la fenêtre, ramenant contre elle sa jambe désormais habillée uniquement d'une chaussette.

Elle haleta un moment, les bras autour des jambes, la tête sur les genoux, sa respiration couverte par le bruit des chiens qui mangeaient le cuir d'un mois de paie. N'osant dire le moindre mot pour s'excuser de la situation dans laquelle elle avait fourré la bleue, elle lui adresse un sourire maladroit, qui se voulait rassurant. Elle jeta un coup d’œil vers la fenêtre, apercevant ce qui devait être un couloir,

-On peut dire que vous aurez des choses à raconter à vos collègues de retour à l'Ordre.

Elle s'interrompit, puis se reprit  sombrement:

-Enfin, je suis pas sûre qu'il y ait de quoi se vanter en fait....

Elle reposa la tête contre ses jambes, inspira à fond, souffla, puis regonflée à bloc, se redressa, les pieds à la limite du rebord qui les séparait des molosses.

-Je pense qu'on à fait le plus dur, et pour ce qui concerne la fenêtre, je vais m'en charger.

Elle se mit face à la fenêtre, sortit une petite lame métallique de sa poche, et commença à triturer le montant. Sans se détourner de son œuvre, elle adressa à voix basse quelques mots à l'exorciste :

-Vous en faites pas pour ça, je m'y connais bien en serrures.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Dim 20 Mar - 19:49
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


La jeune Exorciste courait comme si sa vie en dépendait. Ce qui, en réalité, était le cas. Si par malheur les mâchoires des chiens se refermaient sur son équipière et elle-même, elle ne donnerait pas cher de leurs peaux. Après un temps qui lui parut une éternité, Célania arriva enfin devant le mur où se trouvait la fenêtre, quelques mètres plus haut. Rapidement, elle avisa le rebord qui semblait leur tendre les bras, tel un salut providentiel aux crocs pointus qui se trouvaient derrière les deux voleuses. Oui, cela semblait être le moyen parfait pour se mettre à l’abri. Encore faudrait-il y parvenir. Escalader les murs n’était pas son point fort, loin de là. Et tout comme quelques instants plus tôt, la jeune fille se demandait comment atteindre le rebord de la fenêtre.

Mais elle n’eut pas le temps de se poser la question bien longtemps. Des mains se posèrent sur ses fesses afin de la pousser vers la fenêtre. Se rendant compte de la situation, Célania ne pu s’empêcher de pousser un cri de surprise. Certes, la Traqueur voulait seulement l’aider et dans la précipitation avait fait la première chose qu’elle avait pu. Mais tout de même ! Ce n’était pas une façon d’agir ! Mais visiblement, sa coéquipière s’en compte tout autant qu'elle étant donné qu’elle s’excusait, complètement paniquée par la situation.

Grâce à l’aide de Bianca, la française atteint le rebord et se hissa rapidement afin de laisser la Traqueur faire de même. Toutefois, elle se rendit compte avec horreur que cette dernière étant en proie avec l’un des molosses. La bête venait de refermer sa mâchoire sur la jambe de la jeune femme. Sans attendre, Célania attrapa le bras de son équipière afin de l’aider. En désespoir de cause, cette dernière enfonça ses ongles dans le bras de l’Exorciste pour ne pas laisser le chien l’entraîner vers le jardin. Grâce à l’adrénaline, la jeune fille ne sentit pas la douleur malgré les marques que cela risquait de laisser dans le bleu que les escaliers lui avaient déjà octroyé.

Alors que Célania tirait de toutes ses forces pour aider Bianca à se hisser, la botte finit par glisser du pied de l'italienne, comme par miracle. N’étant plus tirer par le chien, Bianca se hâta se s’assoir à son tour sur le rebord de la fenêtre. Plus bas, les canidés se battaient entre eux pour être celui qui aurait le privilège de dévorer la botte. Vaguement, la jeune fille se dit que, pour avoir un tel comportement, les molosses n’étaient sans doute pas assez nourrit. A côté d’elle, Bianca se remettait de ses émotions, ses jambes contre elle. Décidément, cette mission leur prouvait que lorsque l’on pensait avoir touché le fond, il y avait toujours la possibilité que la situation tourne encore plus mal. Son équipière se tourna alors vers elle, lui lançant un sourire maladroit.

-On peut dire que vous aurez des choses à raconter à vos collègues de retour à l’Ordre.

Effectivement, il y avait matière à raconter. Une pluie torrentielle qui les avait trempées jusqu’aux os, un bijoutier obsédé par son travail, des quartiers délabrés, un fils volant son propre père, une chute dans les escaliers, un cambriolage et enfin une attaque de chien. Jusqu’où la malchance allait-elle les poursuivre ? Bianca, elle, semblait encore moins chanceuse puisqu’elle venait de perdre une de ses chaussures et donc se retrouvait en chaussette sur l’un de ses pieds. Toutefois, en y pensant, elles étaient quittes étant donné que la Traqueur avait posé ses mains là où elle n’aurait jamais dû les poser. Non, vraiment, Célania ne raconterait à personne les détails de cette mission.

-Enfin, je suis pas sûre qu'il y ait de quoi se vanter en fait.... se reprit Bianca.

Elle venait sans doute d’arriver à la même conclusion que la jeune Exorciste. Cette mission resterait entre elles et personne n’en entendrait jamais parler. Leur rapport à la hiérarchie serait simple : elles avaient récupérés le bijou par les moyens nécessaires à ce fait et c’était tout. Toutefois, il était tout de même à souligner le fait que Bianca l’avait sauvée des mâchoires des chiens, bien que la façon de le faire fût peu conventionnelle.

-Merci de m’avoir aidé, souffla-t-elle en voyant la botte se faire déchiqueter.

L’italienne se releva alors, comme regonfler à bloc, les pieds au bord du vide, faisant fi des chiens qui attendaient avec impatience un peu de viande fraîche. Célania elle, n’osait pas bouger. Elle était très bien là où elle était et ne voulait pas prendre le risque de glisser du rebord. Avec la chance que les deux jeunes femmes aient depuis le début, c’était fort probable que cette éventualité arrive.

-Je pense qu'on a fait le plus dur, déclara-t-elle, et pour ce qui concerne la fenêtre, je vais m'en charger.

L’Exorciste reporta son attention sur la fenêtre qui se trouvait dans son dos. Avec les événements, elle avait complètement oublié le fait que cette dernière était surement fermée. La Traqueur sortit alors une petite lame métallique et commença à forcer la serrure. Pendant que Bianca s’affairait, Célania se dit qu'en réalité, l'italienne savait faire bien des choses. Contrairement à elle. Pour le moment, la jeune fille n’avait été d’aucune aide dans cette mission. Tout ce qu’elles avaient fait jusqu’ici, Bianca aurait pu le faire seule. Et peut-être même plus facilement, sans le poids que son incompétence représentait.

-Vous en faites pas pour ça, je m'y connais bien en serrures, lui dit Bianca.

Oui, c’est exactement ce que la française pensait. Bianca savait faire de nombreuses choses contrairement à elle. Elle était bien plus utile que la nouvelle. Pendant que la Traqueur continuait de forcer la serrure, la jeune fille jetait un coup d’œil autour d’elle. Son regard tomba alors sur les statues qu’elle n’avait qu’entraperçut tout à l’heure. A présent qu’elle avait le temps de les observer elle remarqua quelque chose d'anormal. Bien que la pénombre ne l’aidait pas et que les postures des statue ne soit pas les même, elles semblent toutes représenter la même personne. Célania se demanda un instant si elle se faisait des idées ou si elle voyait correctement. Pourquoi quelqu’un aurait autant de statues représentant la même muse ? C’était un peu déroutant.

-Bianca, vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose d’étrange avec ces statues ? finit-elle par lui demander.

Enfin la serrure de la fenêtre fini par céder. Sans un bruit, les deux voleuses entrèrent dans le couloir du manoir. Sans éclairage, il n’était pas facile de distinguer grand-chose. Pourtant, Célania fût tout de même surprise. Le couloir semblait richement décoré à l’instar de l’extérieur de la bâtisse. Sans doute même beaucoup trop. Tout comme dans le jardin, des statues représentant cette même étrange personne embellissait le couloir alors qu’aux murs, des tableaux mettaient en scène ce même personnage dans des scènes diverses allant de la chasse à courre aux bains romains. Décidément, quelque chose ne tournait pas rond ici. Se ressaisissant, l’Exorciste décida qu’il était temps qu’elle soit un peu utile dans cette mission.

-Bien, commençons à chercher ce bijou, chuchota-t-elle à son équipière.

Sans attendre, elle se dirigea vers la première porte qui se présentait à elle et l’ouvrit doucement, prenant soin que cette dernière ne fasse aucun bruit.



HRP:
 



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Mer 4 Mai - 0:05

La traqueur était occupée à ferrailler de son poinçon dans l’interstice de la fenêtre lorsque son exorciste l’interpela :

-Bianca, vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose d’étrange avec ces statues ?

Les statues ? La lombarde sourcilla, sans pour autant quitter des yeux son travail.  La curiosité picotait sa nuque, mais la moindre seconde d’inattention risquait de lui faire rater son crochetage. A défaut de mieux, elle confia la couverture de leurs arrières à sa collègue, qui serait plus qu’apte à crier si jamais les statues se mettaient à bouger quand elles avaient le dos tourné.
Après quelques instants, la fenêtre céda dans un cliquetis satisfaisant, arrachant un sourire à sa tortionnaire. Sans perdre plus de temps, elle se glissa dans la pièce, suivie de Célania, avant de refermer derrière elle pour effacer autant que possible les traces de leur passage. Elle en profita pour jeter un coup d’œil aux statues. Elles semblaient de bonne facture, parfaitement inanimées… quoique, à bien y réfléchir, elle semblait toute de la même corpulence. Sans doute le modèle du sculpteur, songea t’elle nonchalamment.

Avant de découvrir les tableaux du couloir.

Recouvrant la quasi intégralité des murs, ils semblaient avoir été exécutés par un peintre fou, qui s’était évertué à reprendre des tableaux classiques en changeant le sujet principal par le même personnage : le modèle des statues.

Autant intriguée que dégoutée, Bianca ne pouvait s’empêcher de regarder en détail chacun des tableaux, tout en ressentant un frisson le long de sa colonne vertébrale.  Etait-ce le mâitre des lieux, ou bien une de ses relations ? Ou bien s’agissait-il d’autre chose ?
Un chuchotement de sa coéquipière la tira en sursaut de ses réflexions lui rappelant l’objet de leur mission. Elle acquiesça en silence, suivant de près l’exorciste qui ouvrait la porte à l’extrémité du couloir.

Coulissant sans un bruit, elle révéla une pièce relativement petite, toujours aussi surchargée de décorations. Néanmoins, elle était davantage éclairée que le couloir, grâce au feu qui brûlait dans un âtre, repoussant la pénombre dans les recoins de la pièce.  A leur gauche, une autre porte permettait sans doute d'accéder à un autre couloir, sans qu'aucun bruit ou lumière n'en sorte. Plusieurs meubles et fournitures désignaient la pièce comme un bureau : de grandes bibliothèques, un meuble en marbre décoré, couvert de papiers, divers rangements verrouillés à clé.
Le genre de pièce privée qui convenait parfaitement pour conserver en sécurité des biens précieux.

Ragaillardie à l'idée de peut-être se rapprocher de l'objectif de leur mission, elle se retourna vers Célania pour lui faire part de ses impressions lorsqu'elle vit la décoration la plus imposante de la pièce : une autre peinture du mystérieux sujet.
Grandeur nature.
Qui reprenait la naissance de Vénus par Boticelli.
Il fallut une bonne demi-minute pour qu'elle parvienne à détacher ses yeux du tableau et retourne auprès de Célania. Horriblement gênée, elle l'interpella d'un chuchotement :

-Mademoiselle Vaillant, je pense que...

Elle se tut précipitamment, lorsqu'un mouvement dans le recoin de son champs de vision l'arrêta. De la lumière s'échappait de l'interstice de l'autre porte. Qui ne tarda pas à s'ouvrir.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Jeu 12 Mai - 21:16
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


Heureusement, lorsque la française ouvrit la porte, cette dernière glissa sur ses gonds sans un bruit. Pas de craquement sinistre qui aurait pu les faire bêtement repérer. Célania entra avec hésitation dans la pièce, suivit de Bianca. Elle craignait ce que cette pièce pouvait leur réserver et ce cambriolage était loin de la mettre à l’aise. Elle n’espérait qu’une chose : ne croiser personne et ressortir avec le butin sans accrochage.

La pièce dans laquelle les deux femmes arrivèrent était étonnement petite pour la taille du manoir. Pourtant, cela n’avait pas empêché le maître des lieux d’y entasser énormément de décoration ou bien d’objet en tout genre, rendant ce qui semblait être un bureau encore plus minuscule. Des meubles, des bibliothèques ainsi qu’un meuble en marbre et une cheminée accompagnaient le tout. Célania espérait que tout le manoir n’était pas construit de cette façon. Chercher le bijou dans ce bazar leur prendrait déjà du temps… Alors si toute la bâtisse fonctionnait de la même façon, il leur faudrait au moins deux nuits pour en voir le bout ! Et il était hors de question pour l’Exorciste de réitérer l’expérience. D’ailleurs, la jeune femme se rendit compte à ce moment, qu’elle n’avait aucune idée de l’apparence de ce fameux diamant. Comment allaient-elles le trouver dans ces conditions ?

Soudainement motivée, Bianca se tourna vers elle pour lui parler. On aurait dit que le fait d’avoir pénétré illégalement dans cette pièce ne lui posait aucun souci, bien au contraire. Toutefois, avant qu’un son de sorte de sa bouche, elle se stoppa net, les yeux rivés sur quelque chose. En voyant la réaction de son équipière, Célania se figea. Le propriétaire du manoir ou bien une toute autre personne se trouvait-elle derrière elle ? Leur infiltration avait-elle déjà échoué ? Paniquée, l’Exorciste se retourna, prête à prendre ses jambes à son coup. Mais contre toute attente, elle ne se retrouva pas devant une personne. Enfin, pas devant une personne réelle en tout cas. En effet, à quelques mètres d’elles, se trouvait un tableau grandeur nature.

Célania avait déjà vu ce tableau il y a quelques temps. Pas le vrai bien entendu, mais un dessin de ce dernier dans un livre. Une scène de mer, des angelots, un coquillage et une femme nue au milieu. Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, le tableau représentait la naissance d’une déesse. Le vrai problème était que là, ce n’était pas la déesse qui était représentait mais un homme. Un homme qui ressemblait étrangement aux statues… Le tableau avait été modifié pour y incorporé le personnage… Qui serait assez fou pour faire ça ?

Bianca la sortie de cette horrible contemplation en se tournant à nouveau vers elle.

-Mademoiselle Vaillant, je pense que...

La Traqueuse ne put finir sa phrase et son équipière n’eut pas non plus le temps de la reprendre sur le titre. Avec horreur, Célania vit s’ouvrir la porte qui se trouvait sur le mur gauche du bureau. Il était trop tard pour se cacher à présent. Elles allaient se retrouver face à un des habitants du manoir et expliquer leur présence ici allait être plus que délicat… Pendant une seconde qui parut une éternité à la française, la porte s’ouvrit et le nouvel arrivant pénétra dans la pièce. Ce dernier sembla d’abord surprit de voir les deux intruses : il les fixa à tour de rôle, comme s’il n’était pas sûr de leur présence.

L’Exorciste en profita pour regarder à qui elles avaient affaire. Et elle déglutit de travers en se rendant compte qu’il s’agissait de nul autre que du personnage du tableau. Elles avaient en face d’elles l’homme que toute la décoration du manoir représentait. En réalité, il était un peu plus petit que sur les tableaux mais il était tout de même légèrement plus grand que Bianca. Pour le reste, il était comme les œuvres d’art l’avaient montré : blond aux yeux bleus. La seule différence, c’était que si les tableaux le représentaient avec un sacré musculature, en réalité, ses habits de grandes marques laissés voir un léger ventre.

Enfin, au bout de quelques secondes, l’homme sembla reprendre contenance. Il attrapa vivement le tisonnier qui se trouvait prêt de la cheminée et le brandit vers les deux intruses.

-Qui êtes-vous ? Et que faîtes-vous dans ma propriété ? hurla-t-il.

« Sa propriété » ? Célania fronça les sourcils. Il devait donc être Müller. Et par conséquent savoir où se trouvait le bijou. Il ne restait plus qu’a lui faire cracher le morceau. Et ça, la jeune femme ne s’en sentait absolument pas capable. Pourtant, il fallait bien intervenir avant que l’homme ne fasse avertir la police.

-N-nous… commença-t-elle. Nous sommes venues récupérer un objet qui appartient à mon amie. Il parait qu’il vous a été vendu par erreur…

Ce n’était pas tout à fait vrai mais ce n’était pas tout à fait faux non plus. Et Célania espérait bien s’en sortir avec cette simple phrase. Tout comme elle espérait que Bianca ne lui en veuille pas pour ça. C’était la seule chose qui avait traversé son esprit fatigué à cet instant. Müller porta alors son regard sur la Traqueuse, la regarda de haut en bas pendant quelques secondes avant de leur répondre, accompagnant ses paroles de grands gestes théâtraux.

-Ma foi, si je peux aider cette sublime créature, il est de mon devoir de vous écouter. Suivez-moi jusqu’au salon.

La française n’en croyait pas ses yeux. L’homme trouvait deux voleuses chez lui, au beau milieu de la nuit, avec une excuse qui laissait vraiment à désirer et sa seule réaction était de les recevoir dans le salon. Apparemment, Bianca ne laissait pas Müller indifférent. Et c’était sans doute tant mieux pour les deux femmes : récupérer le bijou serait plus facile, à présent.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Dim 26 Juin - 23:18

Le nouveau venu était un homme de constitution solide, qui ne s'attendait nullement à leur présence au beau milieu de son bureau. Il hésita un court instant, puis se rua sur la cheminée avant d'en tirer un tisonnier, le pointant en direction des cambrioleuses amateurs:

-Qui êtes-vous ? Et que faîtes-vous dans ma propriété ?

Avant de répondre, Bianca en profita pour détailler l'homme qui se tenait devant elle. A peine plus grand qu'elle, blond aux yeux bleus, la réplique vivante du sujet des tableaux. En visiblement moins grand, moins musclé, plus bedonnant, plus ridé, moins bien coiffé... visiblement, Monsieur Müller aimait bien se voir, surtout à son avantage. Et à en juger par la manière qu'il avait hurler, il essayait d'appeler du renfort.

Bien. Il suffirait d'un moment d’inattention pour réussir à l'immobiliser. Elle mettrait ensuite ça sur le compte de la chance, et Célania...

-N-nous…  Nous sommes venues récupérer un objet qui appartient à mon amie. Il parait qu’il vous a été vendu par erreur…

...n'avait aucun talent d'improvisation. Qui tenterait de récupérer de manière tout à fait illégale, suite à une erreur tout à fait légale un diamant dérobé de manière illégale qui aurait été acheté de manière légale ? Et surtout, qui pourrait croire que la jeune fille dans un manteau élimé avec un accent Italien et une botte en moins aurait les moyens de s'acheter pareil trésor?Et pourquoi c'était à elle de devoir supporter le regard de Müller, qui la regardait de haut en bas, de bas en haut et de haut en bas...Après un long silence embarrassant, il baissa son tisonnier, afficha un sourire ravageur et se rapprocha lentement d'elles.

-Ma foi, si je peux aider cette sublime créature, il est de mon devoir de vous écouter. Suivez-moi jusqu’au salon.

La petite traqueur cligna des yeux plusieurs fois. Sublime créature ? Est-ce qu'il était légèrement myope ? Habituée à l'environnement sérieux de Central et au service morose de l'Ordre Noir, elle n'avait jamais vraiment eu le luxe de recevoir des compliments sur son physique. Et le premier qu'elle recevait venait d'un pingouin blond bedonnant.

Il leur fit signe de son tisonnier de les suivre, roulant des épaules, la tête redressée pour tenter de paraître à son avantage. Il leur fit traverser un nouveau couloir rempli de tableaux, qu'elle ne prit pas la peine de détailler, et les invita à entrer dans un salon. Un large canapé se tenait au milieu de la pièce, face à deux fauteuils posés de part et d'autre. La pièce était elle aussi richement décorée, sans atteindre les extravagances de mauvais goût qui caractérisaient le bureau. Il leur fit signe de prendre place dans les fauteuils, tandis qu'il sortait une fiole et trois verres d'une armoire. Il versa le liquide dans l'un des verres, avant de le jeter entre les mains de Célania, puis il servit Bianca, cette fois avec les attentions les plus délicates au monde, se fendant même d'un « Mademoiselle. » Sur ce, il s'installa à son tour dans le canapé, ignorant consciencieusement l'exorciste pour mieux se tourner vers la traqueur.

- Alors, voudriez-vous bien me détailler votre situation, Mademoiselle... ? 

Bianca se redressa, s'éclaircissant doucement la voix en cherchant un nom d'emprunt pour s'éviter encore plus de complications. Un nom qui aurait une connotation noble pour rendre son histoire plus plausible. Et le premier remplissant ces critères qui lui passerait par la tête.

-...d'Ashtor. Elle se maudit de n'avoir aucune imagination pour les noms. Voyez vous, j'ai récemment demander à l'un des bons amis de ma famille, Monsieur Rasenbarg, de trouver un bijoux qui conviendrait à une Demoiselle de mon rang. Père dit toujours qu'il faudrait songer à me trouver un bon parti maintenant que j'approche de mes vingt ans, même si mère pense qu'il faudrait attendre un peu plus avant de trouver la perle rare, ce à quoi nous lui répondons toujours qu'on ne sait jamais quand une opportunité pareille pourrait se présenter. Mais, vous devez savoir comment son les mères, toujours bien trop protectrices et étouffantes pour leurs enfants. Elle reprit sa respiration, permettant à ses interlocuteurs d'avoir un instant de répit, puis reprit sa tirade. Toujours est-il que ce cher Rosenbeurk vint un jour à nous écrire, disant qu'il avait trouvé le caillou idéal pour en faire un collier. Sur ce, moi-même, et mon amie, nous sommes mises en route vers cette incroyable ville de Vienne afin de voir cette pierre qu'il disait si extraordinaire.Je ne vous dirais pas lorsque il nous a bafouillé que la pierre lui avait été dérobée. Une excuse ridicule pour cacher son incompétence à remporter l'enchère, c'est évident. Et pourtant, nous avions insisté sur le fait que nous étions prêt à mettre n'importe quel prix pour cette pierre, tant elle-est renommée. Mais, j'imagine que la sobriété et la retenue typique des Autrichiens l'aura empêcher de commettre folie avec un compte en banque autre que le sien.

Müller se grattait le menton, tentant de faire le tri dans le flot d'informations disparates dont l'abreuvait Bianca pour mieux noyer les incohérences de son récit. La traqueur décida de rajouter quelques expressions Italiennes pour finir de l'asphyxier.

-Toujours est-il que je suis une femme qui aime l'art, et qui ne supporte pas qu'on lui refuse ce qu'elle désire, le tempérament Vénitien, voyez vous. J'ai donc décidé de mener ma petite enquête, assistée en cela par ma chère et tendre amie. Au prix de quelques largesses monétaires, nous avons appris de sources impartiales et bien informées que vous étiez l'homme le plus cultivé en art et beauté de toute la ville. Il regonfla son torse à ces mots, souriant de toutes ses dents. Nous avons décidé qu'il convenait de rentrer en contact avec vous pour que justice soit fait et que je récupère l’œuvre d'art qui me revenait de droit. Néanmoins, la journée était bien avancée, aussi nous savions que vous n'ouvririez plus votre porte à deux inconnues. Dans un élan de témérité, le tempérament Italien, j'ai demandé à ma chère amie de m'aider à 'm’introduire chez vous. Une telle aventure était si tentante et riche en émotion que je n'ai pu y résister. Veuillez nous excusez de notre emportement, Monsieur Müller, nous ne pensions pas à mal, loin de là. Je voulais juste récupérer ce bijou à tout prix. Et je suis prête à tout pour ça.

Elle retint un soupir de soulagement, heureuse d'en avoir terminé avec sa déclamation. Totalement perdu au milieu de cette invraisemblable plaidoyer, l'homme se raccrochait à la dernière phrase. Il marmonna entre ses dents, prête à tout... et se fendit d'un large sourire. Il appuya sa tête sur sa main, levant un sourcil qui se voulait séducteur.

-Mademoiselle d'Ashtor... je crois pouvoir dire en toute modestie que j'ai la solution à votre problème. Il but une gorgée d’alcool, et daigna se tourner vers Célania. Voudriez vous bien avoir la bonté de nous laisse entre gens d'excellente éducation pour traiter affaire?

Puis, sans prêter attention à sa réponse, il fit tinter une cloche, appelant son majordome, et se retourna vers Bianca, une lueur inquiétante au fond des yeux...

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Mer 6 Juil - 10:45
A la recherche du voleur !
P.V Bianca Ricchiardi


La jeune fille n’arrivait pas à croire que Müller ait cru à un pareil mensonge. Ses talents de menteuse étaient nuls, l’homme avait bien dû s’en apercevoir. D’autant plus que l’histoire qu’elle avait donnée sous la panique n’était pas crédible plus de deux secondes. Et pourtant, les deux envoyées de l’Ordre Noir se retrouvaient à parcourir les couloirs surchargés du manoir, à la suite de son propriétaire. A quoi était donc dû ce miracle ? C’était la question que la jeune Exorciste se posait. Et la réponse qu’elle envisageait faisait apparaitre un petit sourire moqueur sur son visage. Visiblement, les charmes de son amie n’avaient pas laissé le collectionneur insensible. Et c’était une chance pour elles. Qui sait ce qui se serait passé si ça n’avait pas été le cas ? Mais tout de même, plus cette mission avançait et plus Célania trouvait que les événements se déroulaient d’une façon bien étrange.

Le salon dans lequel elles entrèrent était, à l’instar du reste du manoir, décoré avec de nombreux objets de valeurs, même s’ils étaient contestables quant à leur beauté. Toutefois, il était moins surchargé que le bureau d’où elles venaient. Un canapé ainsi que deux fauteuils ornés le centre de la pièce. Pendant que Müller s’avançait vers une armoire en bois foncé, les deux femmes s’assirent dans les fauteuils. Célania était soulagée. Cette mission avançait. Elle suivait un étrange cheminement mais elle avançait. Bientôt, Bianca et elle auraient le diamant dans les mains et elles pourraient rentrer à la Congrégation. Pour ne jamais reparler de cette histoire.

Müller revint à cet instant. Il tendit de façon grossière un verre rempli d’un liquide transparent à la française alors qu’il le donna d’une façon presque théâtrale à l’italienne. La première se retint à grand peine de rire devant la situation. Bianca ne semblait pas bien comprendre ce qui se passait alors que le propriétaire du manoir faisait, au contraire, tout pour qu’elle comprenne. Souhaitant ne pas manquer de respect à leur hôte, l’Exorciste préféra cacher son sourire dans son verre. Avant de presque s’étouffer avec. Ce n’était pas de l’eau… Elle ne finirait pas son verre.

-Alors, voudriez-vous bien me détailler votre situation, Mademoiselle... ?

Bien entendu, l’homme ne s’était adressé qu’à la Traqueuse, mettant volontairement Célania hors de la conversation. Toutefois, cela ne la gênait pas. Ainsi, elle n’aurait pas à mentir à nouveau. Toutefois, elle espérait que Bianca puisse les sortir de ce mauvais pas sans que Müller n’appelle la police. Et contre toute attente, c’est ce qu’elle fit avec une facilité déconcertante.

La jeune femme inventa et récita presque d’une traite une histoire qui pouvait presque être convaincante mais surtout, qui était pleine de détails. Bianca tentait de perdre l’homme dans une masse d’informations inutiles, espérant ainsi qu’il ne se raccroche à rien d’autre qu’au fait qu’elle voulait le bijou. L’Exorciste, elle, retint plusieurs choses de cette tirade.

Les noms déjà. « d’Ashtor »… Sauf erreur de sa part, il s’agissait là du nom de son amie Oda. Bianca la connaissait-elle, elle aussi ? Ou cette coïncidence n’était-elle due qu’au hasard ? Célania secoua la tête. Non, on ne pouvait pas inventer un nom pareil. Bianca devait connaitre la Touareg. Elle mit l’information dans un coin de sa tête et se dit qu’elle poserait la question à la Traqueuse en temps plus approprié. Quoi qu’il en soit, au vu du personnage riche et distinguait que se créait Bianca, il convenait tout à fait. Célania extirpa également de toutes ces informations le nom de Rosenbeurk. Était-ce un dérivé grossier de Rosenberg ? Là encore, il y avait de fortes chances.

Ensuite, l’histoire. L’Exorciste n’en retint que les passages qui lui semblaient importants, ne souhaitant pas être à son tour noyée par ces paroles. Bianca avait trouvé le moyen de faire croire à l’homme qu’elle était censée remporter l’enchère sur la supposée Innocence étant donné qu’elle était plus riche que Crésus. Ce que Müller crût malgré la toilette de l’italienne. Décidément, cet homme semblait bien crédule… Surtout lorsque l’italienne lui expliqua le plus calmement du monde comment elles en étaient, supposément, venues à entrer chez lui par effraction afin de le cambrioler, sans mauvaises attentions toutefois. Finalement, la française allait peut-être avoir besoin de ce verre… Elle entendit également les mots « chère et tendre amie », qui la désignaient. La française n’aurait su dire s’il s’agissait là d’un énième mensonge mais elle était tout de même contente que la Traqueuse puisse l’envisager autrement que comme une collègue de travail. Après tout, elle, considérait déjà Bianca comme une amie.

Müller rassembla ses pensées comme il le put dans ce flot de paroles retenant seulement ce qu’il souhaitant. Notamment le « prête à tout » que Bianca avait glissé en trop. Cela risquait de leur attirer des ennuis. Ce dont elles n’avaient pas besoin à l’heure actuelle. Le sourire de l’homme ainsi que sa posture ne fit qu’accentuer les craintes que l’Exorciste avait.

-Mademoiselle d'Ashtor... Je crois pouvoir dire en toute modestie que j'ai la solution à votre problème.

Le propriétaire du manoir but alors une gorgée d’alcool, avec moins de mal que l’Exorciste qui s’y était malencontreusement essayée. Il se tourna ensuite vers la française, pour la première fois depuis le début des négociations.

-Voudriez-vous bien avoir la bonté de nous laisse entre gens d'excellente éducation pour traiter affaire ?

Sans attendre une réponse de sa part, il reporta son attention sur la Traqueuse, tout en faisant sonner une clochette. Célania fronça les sourcils. C’était là plus un ordre qu’une question. D’autant plus qu’il l’a gratifié d’un reclassement social au passage. Ce qu’elle n’appréciait pas vraiment. Mais elle ne s’attarda pas dessus pour autant. Son inquiétude était focalisée sur son amie. Avait-elle compris ce que Müller voulait ? La façon dont il la regardait ne laissait pas de doute quant à cette question… Et il était hors de question pour la française de laisser l’italienne seule aux mains de cet homme. Pour quelqu’un qui se vanter d’avoir une excellente éducation, Célania le trouvait bien loin du compte.

-Malheureusement, le père de Mademoiselle d’Ashtor m’a formellement interdit de la quitter des yeux. Je suis ici pour assurer sa sécurité et rien d’autre.

Or, elle me semble fort compromise à cet instant.


Si Bianca avait réussi à se forger un rôle si facilement, Célania se devait de faire de même afin de rester dans cette pièce. Et avec la tirade que la jeune femme avait sortie, il y avait de forte chance qu’elle réussisse à se montrer légèrement convaincante. D’autant plus que Müller ne devait même plus se souvenir de la moitié des informations.

-Voyez-vous, reprit-elle, Monsieur d’Ashtor est très protecteur envers sa fille. S’il devait lui arriver quelque chose sous ma protection, je pourrais dire adieu à ce monde. Tout comme la personne qui lui a causé du tort.

Elle ne savait pas si l’homme y croirait mais elle espérait bien calmer ses ardeurs ainsi. Elle n’était pas la protectrice de Bianca mais elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose de regrettable non plus.

-Il est vrai toutefois que je ne dispose pas d’une éducation égale à la vôtre ou bien à celle de mon amie. Mais je me demande tout de même si vous avez ce fameux diamant en votre possession… Après tout, nous ne l’avons toujours pas vu.

Célania souhaitait miser sur la fierté de leur hôte afin qu’il cède et qu’il fasse enfin apporter le bijou. Une fois qu’il serait devant les deux envoyées de l’Ordre, elles pourraient s’en emparer sans difficulté et sortir du manoir, qu’importe ce qu’en penserait Müller.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] A la recherche du voleur ! (PV Bianca Ricchiardi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DVD + BRD] La Mission de Chien Noël (2010)
» recherche témoignage utilisateurs VOD pour émission TSR
» Recherche quartz émission/réception en 41
» recherche béton livré a domicile
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: