Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 like a bird set free ϟ ft Beast Boy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 29 Déc - 16:17

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
Le coeur lourd au creux de ta poitrine, tu avais quitté l'Arche sans un regard en arrière. Vêtue de ton éternelle robe bleue à bordures grises, tu avais pris la direction de Londres, en proie aux doutes et aux remords. Tu n'étais pas si c'était une bonne idée de quitter l'Archer comme tu le faisais, surtout au vu de la situation actuelle ; le décès – le meurtre ! – de William vous avait tous affecté et la paranoïa vous avait tous plus ou moins envahis. Pour ta part, tu te montrais plus méfiante et réservée qu'à l'accoutumée, sans pour autant suspecter le moindre de tes frères et sœurs. Tu n'étais pas certaine que l'un d'entre eux soit le coupable, alors tu préférais leur laisser le bénéfice du doute. Toutefois, tous tes semblables ne faisaient pas preuve de la même retenue. Il n'était pas rare que tu sentes certains regards te brûler l'arrière de la tête, que certains laissent échapper – lors de diverses conversations – leurs doutes et leurs suspicions, rendant lesdites discussions fort tendues. Tu ne supportais guère cette atmosphère pénible qui régnait au sein de l'endroit que tu avais appris à considérer comme ta maison. Ça te crevait le coeur de le dire, mais tu avais besoin de prendre l'air, de prendre tes distances pour mieux te recentrer. Il était hors de question que le poids de la situation te fasse défaillir, il était impensable que tu t'écroules sous l'abomination des accusations du Comte. Tu devais te montrer forte, tu devais te montrer digne. Ce n'était pas chose facile pour l'adolescente timide et réservée que tu étais encore, tu faisais néanmoins de ton mieux pour garder la tête hors de l'eau. Peu sûre de toi, tu passais le plus clair de ton temps à fuir la compagnie de tes semblables, craignant que ceux-ci ne se mettent à t'accuser. Mais, discrète que tu étais, tu passais inaperçue aux yeux de tous. Ou presque.

C'était d'ailleurs grâce à cette discrétion que tu possédais que tu avais estimé qu'il t'était possible de t'éclipser une soirée – et probablement une bonne partie de la nuit – sans que ton absence soit remarquée. Si l'un de tes frères ou sœurs venait à te chercher, celui-ci ou celle-ci penserait certainement que tu t'étais isolée dans ta chambre. Et avec un peu de chance, cela suffirait à leur faire abandonner leur tentative de contact avec toi. Paris donc. Emmitoufflée dans un manteau sombre, les mains fourrées dans tes poches pour échapper à la fraîcheur si caractéristique de la fin de l'automne, tu parcourais les rues lentement, laissant ton regard azure s'égarer sur les différents bâtiments. Un frisson te parcourut l'échine lorsqu'un souffle de vent froid s'enroula autour de ta frêle silhouette, mais tu n'interrompis pas ta balade pour cela. Non. Tu t'arrêtas seulement de marcher lorsqu'une affiche aux couleurs vives attira ton attention. Un cirque dont tu ne pris pas la peine de retenir le nom était en ville et avait élu domicile sur une large place, non loin de la Seine. Une moue songeuse vint se peindre sur ton visage alors que tu semblais être prise en pleine réflexion ; cela faisait bien longtemps que tu n'étais pas allée au cirque. Pas depuis le décès de ta mère, si tes souvenirs étaient bons. À chaque fois que ta tante et ton cousin t'avaient proposé d'y aller, quand tu étais plus jeune, tu avais fermement refusé d'y mettre les pieds, n'ayant pas encore totalement fait le deuil de tes parents. Mais maintenant que tu te sentais prisonnière de la situation dans laquelle tu te trouvais, de l'atmosphère pesante qui régnait ''chez toi'', tu ne pouvais t'empêcher de penser qu'il serait une bonne idée que d'aller au cirque, que cela te permettrait de te changer les idées. Toujours indécise, tu te remis en marche, les mains dans les poches. Tu n'étais pas loin de l'endroit où le cirque s'était posé, tu réfléchirais sur le chemin et prendrais ta décision une fois arrivée au pied du châpiteau.

Après un bon quart d'heure de marche tranquille, tu pus enfin apercevoir la construction temporaire, la toile dressée au dessus les structures de métal. Tu restas immobile quelques instants, déchirée entre ton envie et ta raison ; tu hésitas un moment avant d'ignorer la partie intelligente de ton cerveau. Cela faisait des années que tu n'avais pas mis les pieds sous un châpiteau, tu pouvais bien céder, de temps à autres, à tes envies, aussi puériles soient-elles. Le coeur battant la chamade contre tes côtes, tu sursautas presque lorsqu'un homme s'extirpa de deux battants de toile, criant à qui voulait bien l'entendre que le spectacle allait bientôt commencer. Rapidement, tu t'approchas de lui et sortis quelques piècettes de ta poche pour payer ton entrée. Le jeune homme te sourit et te laissas entrer sans dire un mot de plus. Un nœud se forma dans ta gorge alors que tu dus jouer des coudes – et des genoux – pour atteindre une place libre. Et quand, enfin, tu l'atteignis, tu te laissas lourdement tomber sur ton siège de fortune. Tu entr'ouvris le haut de ton manteau, sentant qu'il faisait plus chaud avec tout ces corps pressés sous la toile du cirque et un frisson d'anticipation te parcourut quand les lumières se firent plus douces, laissant seulement le centre de la piste fortement éclairée. Monsieur Loyal fit son entrée sur la piste sous les applaudissements des spectateurs, mais tu ne prêtas pas la moindre attention à son petit discours. Tu n'attendais qu'une chose ; les accrobates qui t'avaient tant fait rêver étant petite, les fauves qui t'avaient fait frémir et les clowns que tu avais étrangement trouvé aussi inquiétants qu'intriguants. Et quand, enfin, les numéros se mirent à défiler, ton coeur se souleva et se serra à chacun d'entre eux. Tu te souvenais comme si c'était hier des éclats de rire de ton père et des exclamations émerveillées de ta mère. Si quelques larmes s'échappèrent de tes yeux bleus, tu fis de ton mieux pour que personne ne le remarque. Le spectacle en lui-même ne ressemblait en rien à ce que tu avais pu voir auparavant ; humains aux capacités ou caractéristiques étranges, animaux difformes et à l'allure peu naturelle … C'en était presque dérangeant. Tu ne t'étais clairement pas attendue à ça en venant ici aujourd'hui.

Ce fut étrangement sereine que tu quittas le châpiteau. Le manteau toujours entr'ouvert et les bras balants le long de ton corps, tu n'avais pas envie de quitter immédiatement le cirque ; tu voulais encore t'imprégner de l'atmosphère qui t'avait, bien malgré toi, manquée depuis la perte de tes parents. Discrètement, tu faufilas jusqu'à l'arrière de l'immense tente et te mis à déambuler entre les diverses cages. À pas de loup, tu examinas le contenu des dites cages ; les lions à l'allure étrange tournaient en rond et grognaient si tu t'approchais de trop près, alors que les tigres atypiques te regardaient passer d'un air las, comme si tu ne valais pas la peine qu'ils sortent de leur torpeur. Un sourire amusé étira le coin de tes lèvres, allégeant ton visage de l'air fatigué que tu semblais trop souvent arborer. Ton sourire se figea cependant quand tu parcourus la cage suivante du regard. Elle était un peu moins grande que les autres, moins imposantes, pour y loger un occupant bien plus petit qu'un tigre ou qu'un lion. Un enfant se tenait dans cette cage. Aussi intriguée que mal à l'aise par cette constatation, tu t'approchas de la cage à grandes enjambées, enroulant les doigts fins et blancs de ta main droite autour du barreau de la cage. « Hé ! » Tu ne doutais pas que cette exclamation, bien que discrète, allait attirer l'attention du garçon. Que faisait-il dans cette cage ? Était-il retenu prisonnier ? Tu l'ignorais, mais tu ne pouvais décemment pas laisser un enfant dans une cage, même si tout cela ne te regardait clairement pas. « Salut. avais-tu repris, plus douce cette fois-ci. Je m'appelle Anne … Qu'est-ce que tu fais ici, hm ? » Tu ancras ton regard où brillait une lueur inquiète dans le sien, attendant anxieusement sa réponse.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 29 Déc - 17:27

Ville


" La ville a une figure, la campagne a une âme. "


J'aime pas cet endroit, je n'ai aucun repaire. La nuit, on voit pas bien les étoiles et les arbres de pierre sont beaucoup trop hauts pour que je puisse voir la lune. Je ne sais pas où je suis, où est-ce qu'ils m'ont emmené, et j'ai peur. Ici, je ne reconnais aucune odeur, je n'arrive pas à retrouver celles de la forêt, tout ce que je sens c'est.. je ne pourrais même pas le décrire. Ça sent mauvais, comme une grotte trop humide, mais en pire. Ce n'est pas comme la forêt, c'est effrayant, et bruyant, bien trop bruyant même. Je vois des bipèdes colorés passer tout le temps, des différents de ceux qui m'ont enlevé, qui me regardent et me montrent du doigt. Moi, je comprends pas, alors je grogne pour les faire partir, et eux, ça les fait rire. J'aime vraiment pas cet endroit.


Aujourd'hui, on ne l'avait pas sorti de sa cage, pas même pour être montré au public pendant l'un des spectacles ; ils avaient peur, sans doute, de les voir fuir suite à un des accès de colère de l'enfant sauvage. Pourtant, ils faisaient une grande pub pour leur phénomène de foire unique en Europe, affichant des panneaux avec écrit Beast Boy, the incredible wild child ou l'incroyable enfant sauvage pour les badauds de français. Et pourtant, seul quelques chanceux avaient l'occasion de faire la connaissance - même si c'était un grand mot - de la dite créature, en faisant un détour par les quelques cages des animaux extraordinaires, ou bien en croisant son regard lorsqu'il était enchainé à l'une des roulottes ou bien à sa cage elle-même. Parfois, le gérant du cirque avait la folle idée d'amener la Bête sous le chapiteau, mais depuis que ce dernier lui avait mordu le mollet jusqu'au sang après que des gens se soient mis à crier d'horreur en voyant un enfant animal, il évitait de prendre des risques ; tout du moins, tant que leur vedette miniature n'avait pas apprit les ficelles du métier.

C'était pour ça qu'aujourd'hui, il n'était pas sorti de sa cage. De toutes manières, le môme n'aimait pas cet endroit, dépourvu d'herbe et de forêt : ce n'était pas comme les petites villes et villages qu'ils avaient visité, c'était.. terrifiant. Absolument terrifiant. Alors au fond, il n'était pas plus nerveux que ça à l'idée de ne pas sortir de sa forêt de fer ; au contraire, il était même rassuré de ne pas se trouver avec tous ces gens et toutes ces odeurs inconnues. D'ordinaire, il était plutôt curieux et s'il avait été libre, il aurait sans doute trottiné dans les ruelles en longeant les murs, mais là, c'était tout de même un peu trop. L'inconnu attise l'aventure, trop d'inconnu la peur.

Le voilà donc, couché dans sa petite cage tout de même trop grande pour lui, la tête posée sur un tas de paille ; tandis qu'au loin, il y avait encore beaucoup de bruit. Alors bien sûr, il ne dormait pas, pas même d'une oreille.

" Hé ! " siffla une voix dans son dos.

Surprit, la Bête ne tarda pas à se redresser tout en humant l'air, avant de reporter ses petites billes fatiguées et verdâtres en direction de l'inconnue. Elle, elle ne faisait pas partie du cirque : il ne l'avait jamais vue, n'avait jamais entendu sa voix ni senti son odeur. Ce n'était sans doute que l'un de ses passants qui tentait de lui parler sans qu'il ne comprenne quoi que ce soit ; comme d'habitude. Et le pire de tout, fut qu'elle ait accroché ses longs doigts aux barreaux de sa cage. D'une certaine manière, l'enfant sauvage se sentit agressé.

A quatre pattes par terre, il n'en fallut pas plus pour qu'il fasse un bond en direction de la jeune femme, soudainement, et le tout en montrant les dents.

" Graaaaaaaaaaaaah ! " grogna-t-il de sa petite voix.

La Bête protégeait son maigre territoire et ce, même s'il ne l'avait pas choisi lui-même. Puis, sans crier gare, il se jeta contre les bras de sa cage, prêt à griffer et à mordre l'inconnue si elle ne reculait pas assez vite. Une morsure était si vite arrivée.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 29 Déc - 19:01

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
Il avait l'air étrange, le gamin, enfermé dans sa cage et avec ses cheveux qui ressemblaient plus à un nid d'oiseaux qu'autre chose. Il avait les yeux grands ouverts, brillants d'une lueur que tu ne parvenais pas à identifier. La peur, peut-être, de se retrouver enfermé dans un tel endroit, l'imcompréhension innocente envers l'injustice de sa situation, très certainement. Il n'avait pas l'air bien vieux non plus. Cinq années d'existences, peut-être un peu plus. Tu ne savais pas et la curiosité t'avait poussé à l'interpeler doucement. Il t'avait regardé de ses grands yeux avec une certaine méfiance. Il n'avait pas l'air de comprendre, mais tu ne t'en formalisas pas ; d'une voix douce et calme, tu t'étais présentée et lui avais demandé ce qu'il pouvait bien faire là. Car tout personne munie d'un brin de bon sens pourra vous affirmer qu'une cage n'était guère là où un enfant devait se trouver, aussi chahuteur ledit enfant pouvait-il être. Et malgré les airs que tu voulais te donner, malgré le détachement froid que tu essayais d'adopter, tu ne pouvais t'empêcher de t'inquiéter pour le petit garçon. Quoiqu'il ait fait, tu étais intimement convaincue qu'il ne méritait pas un tel sort. Aucun enfant ne méritait d'être traité de la sorte. Alors, les doigts enroulés autour d'un des barreau, tu lui souriais timidement, avec une pointe de tristesse au fond de tes yeux bleus. La réaction du petit garçon ne fut pas celle que tu avais escompté, bien au contraire même. À quatre pattes, il avait pris son élan avant de se jeter contre les barreaux de sa petite prison, tel un animal. « Graaaaaaaaaaaaah ! » Le grognement aurait pu être risible si le petit n'avait pas eu la bouche grande ouverte, prêt à te mordre pour – très certainement – se défendre. De quelle manière avais-tu bien pu l'agresser ? Tu l'ignorais, mais tu n'avais point le temps d'y réfléchir.

Rapidement, tu fis un pas en arrière, dégageant ta main des barreaux. Tu ne fus pas assez rapide, néanmoins. Tu sentis les dents du brun se planter dans ta main, la gardant prisonnière quelques instants. Instinctivement, tu secouas la main vivement dans l'espoir de la dégager de l'étau douloureux dans laquelle elle s'était retrouvée piégée et quand enfin elle en fut libérée, ton autre main s'enroulant autour de la chair meurtrie. Tu rapportas tes mains au niveau de ta poitrine, massant précautionneusement la zone douloureuse, y jetant un coup d'oeil rapide. Quand tu vis quelques gouttes de sang glisser sur ta peau diaphane, tu grimaças et ton autre main alla chercher un mouchoir en tissu blanc du fond de ta poche. Tu tapotas doucement la plaie, qui était – fort heureusement – peu profonde. Un peu de peau arrachée, rien de bien grave en soi. Enfant, tu avais pu voir pire, étant du genre à courir un peu partout et avec peu de prudence. Laissant le tissu sur la plaie le temps que celle-ci s'arrête de saigner, tu reportas ton attention sur le petit sauvageon. Tu ne savais trop quoi faire ou quoi penser de lui. Certes son comportement était vraiment des plus étranges, mais il n'avait pas l'air de penser à mal. Comme un animal sauvage, il avait dut être effrayé par ton approche et avait certainement voulu se défendre ou marquer son territoire. Il n'avait pas, non plus, eu l'air de comprendre ce que tu avais pu lui dire en français. Mais vu que le cirque devait parcourir divers pays d'Europe – comme beaucoup d'autres – peut-être ne comprenait-il tout simplement pas la belle langue de Molière. Tu fis donc une seconde tentative, cette fois en anglais, tout en gardant tes distances. « Hi there. My name is Anne ... tu marquas une courte pause, cherchant une lueur de compréhension dans son regard, What are you doing in there ? »

Tu n'obtins aucune réponse, à ta plus grande déception. Il ne comprenait ni le français, ni l'anglais, qui étaient les deux seules langues que tu parlais couramment. Tu passas une main nerveuse dans ta frange blonde, cherchant à évacuer ta frustration. Car tu l'étais, frutrée. Mais cela ne voulait pas dire que tu abandonnais. Tu voulais en savoir plus sur le petit garçon, tu voulais savoir s'il était bien ici, s'il était heureux. Tu fis un pas dans sa direction, prenant toutefois bien soin à ne pas t'approcher de trop près ; il n'avait pas eu l'air d'apprécier la première fois et tu ne tenais pas particulièrement à te faire mordre une nouvelle fois. Tu lui adressas un sourire encourageant, bien que toujours timide, et posas une main sur ta poitrine, te désignant clairement. « Anne. » avais-tu répété distinctement dans l'espoir que l'enfant comprenne qu'il s'agissait là de ton prénom. Tu fis un nouveau pas dans sa direction, ne sachant trop à quoi t'attendre ; allait-il de nouveau bondir sur les barreaux pour te répondre ? Ou le fait que tu ais mis un peu de distance entre vous deux allait-il être suffisant pour le calmer ? Tu n'en savais rien. Enfin. Un bruit de crissement léger se fit entendre alors que tu avais fait un pas dans la direction du garçon. Intriguée, tu regardas tes pieds et vis l'une de ces affiches qui avait attiré ton attention un peu plus tôt. Tu te penchas pour ramasser l'affiche poussiéreuse et abîmée et en lus rapidement le contenu. Contenu auquel tu n'avais pas véritablement fait attention tout à l'heure. Beast Boy, the incredible wild child. Tu murmuras la phrase pour toi-même, puis levas les yeux vers le petit brun. « Beast Boy ? C'est toi ? » l'interrogeas-tu en le pointant du doigt, tout en faisant bien attention à ne pas l'approcher des barreaux ou ne serait-ce qu'à la portée du sauvageon.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 29 Déc - 21:04

Mordre


" On ne s’accuse de la rage que pour faire croire que l’on sait mordre. "


Je sais pas qui c'est, je l'ai jamais vu avant, j'aime pas ça. C'est pas la première qui s'approche de la cage alors que connais pas, mais les gens, eux, qui passent pas leur mains, ils essayent pas de me toucher, ou alors, ils arrêtent bien vite quand je grogne. Mais elle, je comprends pas. Elle est venue, comme ça, comme si elle avait vu quelqu'un qu'elle connaissait. Mais moi, moi je la connais pas, alors je peux pas réagir pareil, j'ai même eu peur, très peur. Je reconnaissais pas son odeur ni son visage, rien du tout. C'était peut-être un prédateur, je ne sais pas du tout, je n'arrive pas à comprendre les gens tout en couleur. Ceux du cirque ne me font rien en général, sauf quand je mords, mais elle.. elle je sais pas.


Comme une bête sauvage, l'enfant s'était jeté contre les barreaux de sa cage avant de planter ses dents aiguisées dans la main de la pauvre passante. Grognant et serrant jusqu'au sang, la Bête ne lâcha pas prise lorsque l'autre se mit à secouer la main pour chercher à se dégager, mais au moment où il rouvrit la bouche pour la mordre une seconde fois avec force ; et où ses dents claquèrent dans le vide, à défaut d'avoir de nouveau de la chaire à mâcher. La blondinette avait eu des bons réflexes, mais ça ne l'avait pas empêchée d'être blessée pour autant ; mais ça, la petite créature n'en avait rien à faire. Les lèvres et les dents tâchées de quelques gouttes de sang, il ne tarda pas à reculer pour prendre ses distances avec celle qui avait cherché à l'agresser. Le regard planté dans le sien, il continua de grogner tout en la toisant d'un air de défi : il était prêt à attaquer de nouveau si elle le poussait un peu trop.

Et là, étrangement, la jeune femme recommença à parler, dans une langue que l'enfant sauvage reconnaissant ; enfin, plus ou moins. Il reconnaissait la façon de parler des gens du cirque, mais ça s'arrêtait là. Pour le moment, elle n'utilisait pas de mots qu'il connaissait, alors il ne pouvait pas réagir à ces derniers. Toutefois, le petit homme fut intrigué par ce changement, un peu comme si la blonde était capable de hurler à la lune comme un loup mais également bramer comme un cerf : quelque chose d'impossible dans le règne animal, si on oubliait les perroquets qui imitaient ce qu'ils entendaient, mais comme la Bête n'en avait encore jamais vu, il ne se posa même pas la question. Pourtant, malgré cette curiosité étrange, il ne relâcha pas sa vigilance pour autant, continuant de grogner avec force, surtout quand la jeune femme fit un nouveau pas en sa direction. Lui, fit alors claquer sa mâchoire dans le vide : elle était prévenue, il n'allait pas tarder à attaquer de nouveau.

Pourtant, il se ravisa légèrement lorsqu'elle posa une main sur sa poitrine, et qu'un sourire vint étirer ses lèvres. Surprit et interloqué, l'enfant sauvage pencha alors la tête de côté, tout en haussant les sourcils ; perdant un peu son air agressif par la même occasion. Et suite à ça, elle souffla un mot que le petit brun ne parvint pas à comprendre. Mais tout se brisa à nouveau lorsqu'elle refit un pas en arrière, et que lui, se redressa pour grogner de plus belle. Il ne se ferait pas avoir !

Toutefois, lorsqu'un son crissé se fit entendre, la Bête ne put s'empêcher de sursauter et de faire quelques pas en arrière, tandis que ses fesses retombaient dans son lit de paille. Face à lui, la jeune femme avait attrapé une feuille d'arbre géante et de forme impossible, avant qu'elle ne pointe son doigt en sa direction.

" Beast Boy ? C'est toi ? " demanda-t-elle finalement.

Hé, ces deux mots là, il les reconnaissait ! Alerte, le petit homme se redressa alors en essayant de les analyser dans sa tête. C'était lui, son nom. C'était comme ça qu'on l'appelait. Comme on appelle les renards ainsi, ou bien les ours ou les arbres. Lui, c'était Beast Boy, et son frère c'était sans doute Beast Boy aussi. Voilà ce qu'ils étaient, même si la Bête ne comprenait pas ce que ça voulait dire, ni ce que ça désignait, mis à part lui.

" M.. Moi. " fut-il seulement capable de se présenter.

Un peu perdu, la petite chose resta assise pendant de longues secondes, avant de finalement reporter son attention vers l'inconnue, le tout en fronçant les sourcils. Tout en grognant un peu et en humant l'air, il ne tarda pas à s'approcher de nouveau des barreaux, à quatre pattes.. et sans crier gare, il passa sa petite main à travers les barreaux, et arracha l'affiche des mains de la voyeuse, au point de la déchirer et la froisser en partie. Objet une fois volé, la Bête ne tarda pas à retourner dans le fond de sa cage, avant de finalement lâcher la drôle de feuille. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il y vit dessiné quelque chose, ou plutôt quelqu'un, quelqu'un qui ressemblait à son frère, mais en plus petit. C'était étrange, il n'avait jamais rien vu auparavant. Peut-être était-ce son ainé, emprisonné là-dedans ?

Inquiet, il gratta alors l'affiche de ses ongles abimés, tapa dessus avec ses mains salies, avant de se rendre compte que l'objet était plat. Plat comme une pierre, une feuille d'arbre ou bien encore un morceau de bois.

" Oh ? " souffla-t-il, perplexe.

Et comme à la recherche de réponse, il releva la tête en direction de l'inconnue à qui il avait dévoré la main et volé une affiche. Pourquoi était-il incapable de comprendre ?



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mer 30 Déc - 11:43

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
L'affiche miteuse entre les doigts, tu contemplais la situation curieusement. Toi, Anne, la petite anglo-française aux habits immaculés et à la chevelure aussi blonde que le blé, ton regard bleu et profond … Tu avais tout d'une jolie petite aristocrate, alors que faisais-tu en cette fraîche soirée à tenter de nouer le moindre lien avec un enfant qui semblait tout ignorer des concepts plus que basique de politesse ? Avec ses cheveux en batailles, sa peau maculée de tâches ici et là et ses grands yeux où brillaient l'innocence et la curiosité ; il ressemblait plus à un petit animal sauvage qu'à un humain. C'était d'ailleurs peut-être ce qui, de manière assez malsaine, t'avait attirée. Il était différent, il avait quelque chose en plus. Ou en moins. Tu ne savais pas trop. Il n'avait pas été touché, semblait-il, par la cruauté de ce monde. Ou il ne comprenait pas le concept même de cruauté. Tu ne saurais le dire. L'hésitation était bien présente en toi, tout comme l'incompréhension. Tu ne comprenais pas qui avait pu l'enfermer dans une cage, tu ne comprenais pas pourquoi le garçon ne semblait pas te comprendre. Il n'avait pas l'air mal en point, mais il n'avait pas non plus l'air très heureux. En même temps, qui le serait, enfermé dans une cage ? Tu savais que tu n'apprécierais pas une telle situation, d'un point de vue tout à fait personnel. Et d'une certaine manière, tu pouvais comprendre ce qu'il ressentait. Se retrouver embarquer dans une situation dont tu ignorais tout, se retrouver prisonnier des convictions des uns et des autres, ne pas savoir comment s'en échapper … Tout cela ne t'était pas étranger, aussi gênant puisse-t-il être d'admettre une telle chose. Les barreaux de ta cage n'était pas fait d'acier, mais des mots de tes frères et sœurs, des suspicions du Comte et de la perte soudaine de votre camarade, William.

Ton sourire se fit triste à cette pensée et tes yeux se mirent à te piquer. Tes paupières papillonèrent rapidement, chassant les larmes qui voulaient s'échapper, et tu fis comme si de rien n'était. Tu ne voulais pas déstabiliser le jeune garçon alors que tu tentais de te faire comprendre. Tendant distraitement l'affiche abîmée dans sa direction, tu lui avais demandé s'il était le fameux Beast Boy dont il était question sur le bout de papier froissé. Et cela sembla l'interpeler. Tu vis un éclair de compréhension passer dans son regard. Il avait définitivement l'air plus alerte, plus attentif à ce que tu pouvais dire. « M.. Moi. » Le mot était simple, comme si lui-même avait du mal à saisir la signification du son, mais tu n'eus aucun mal à comprendre. Il était Beast Boy. Toujours avec cet air triste au fond de ton regard, tu hochas la tête, témoignant ainsi de ta compréhension. Quittant sa position assise, le petit sauvage se dirigea une nouvelle fois vers les barreaux. Puis, soudainement, il se jeta contre ceux-ci, attrapant l'affiche dans sa petite main. Surprise, tu sursautas et un petit son aïgu t'échappa. « Ah ! » Rapidement, tu plaquas une main contre ta bouche et regardas par dessus ton épaule. Il ne manquait plus que tu te fasses remarquer … Tu n'étais pas sensée être là. Mais tu n'avais pas non plus envie que l'on te chasse sans ménagement, tu voulais en apprendre plus sur le petit Beast Boy. Tu te détendis quand personne ne vint pour te rappeler à l'ordre. Tu tournas toute ton attention une nouvelle fois sur le garçon. Maintenant en possession de l'affiche, celui-ci semblait étrangement perplexe, grattant contre le papier. Il frappa le papier de ces petites mains. Et il sembla réaliser ; ce n'était que du papier. « Oh ? » Et comme si tu avais caché toutes les réponses dans les poches de ton manteau, il te lanças un regard interrogateur.

Tu affichas une moue contrite, faisant un petit pas dans sa direction. Tu secouas tristement la tête. « Ce n'est que du papier … Un dessin. Ce n'est pas réel. » Tu avais bien conscience que le petit n'allait pas comprendre ce que tu venais de dire, mais tu n'avais pas la moindre idée de comment lui expliquer la chose. Tu n'avais pas de calepin ou de crayon pour lui démontrer la chose et tes compétences d'artiste étaient somme toute fort limitées. Ce fut donc un peu mal à l'aise que tu te tins devant lui durant quelques secondes, avant de prendre la décision de changer de sujet. « Est-ce que tu as faim ? » Tu lui avais demandé en frottant ton ventre, mimant le geste universel que tout le monde, quelle que soit son origine, était capable de comprendre. Et sans attendre sa réponse, tu filas à travers les cages, les pans de ton manteau et de ta robe flottant légèrement derrière toi. Tu voguas à droite et à gauche, cherchant quelque chose capable de satisfaire le garçon. Et enfin tu trouvas une telle chose quand tu manquas de trébucher sur un sceau empli de pommes, que tu n'avais pas vu dans l'obscurité. Te redressant maladroitement, tu t'emparas du sceau et fis de ton mieux pour revenir rapidement vers la cage du petit brun. Tu posas lourdement le sceau au pied de ladite cage, soufflant bruyamment. Jetant un regard distrait par dessus ton épaule pour t'assurer que personne ne t'avait vu, tu te tournas ensuite vers le petit et lui adressas un petit sourire. Tu attrapas une pomme et, faisant bien attention à ne pas passer ta main à travers les barreaux de la cage, tu la lui tendis. « Tiens, c'est pour toi … Mange ! » Patiente, tu attendis que le petit vienne vers toi à son rythme. Tu n'avais nullement l'intention de le presser.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 5 Jan - 0:28

Manger


" Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. "


Quand je regarde cette chose, j'ai l'impression de voir mon frère, mais il est pas comme il devrait être. Il est tout plat, et quand j'essaye de le toucher, je ne sens pas sa chaleur. J'ai aussi un peu l'impression que c'est moi, mais je ne comprends pas trop ce que je vois en réalité. Je me suis déjà vu dans l'eau, je sais à quoi je ressemble, un peu, mais là.. je ne sais pas, je ne comprends pas ce que c'est. Tout est étrange ici, rien n'est comme dans la forêt. Tout semble étrange et rien ne tourne rond. Je ne comprends absolument rien à qui m'entoure, alors ça doit être pour ça que j'ai levé la tête vers cette inconnue. Peut-être qu'elle pourra me dire ce qu'est cette drôle de chose. Est-ce vraiment moi, ou mon frère ? Mais comment ? Je ne comprends pas, rien.


Même si la jeune femme avait poussé un cri de surprise lorsqu'il le lui avait arraché l'affiche des mains, l'enfant sauvage n'en avait que cure : il voulait savoir ce qu'était cette chose. Pourtant, lorsqu'il leva le regard en direction de la blonde, celle-ci se remit à dire des mots qu'il ne comprenait pas, même beaucoup trop de mots à son goût. Interloqué, la Bête s'était alors contenté de pencher la tête de côté tout en faisant une drôle de grimace ; une un peu contrariée bien sûr. Il n'aimait pas ne pas comprendre, faire face à ce monde qu'il ne connaissait pas et n'avait aucune envie de connaître. Il voulait retourner dans la forêt, avec son frère, là où il était bien. Pas là au beau milieu de ces hommes étranges qui se baladaient sur deux pattes et qui portaient des fourrures plus qu'étrange. Mais ça, c'était une toute autre histoire que l'enfant se ressassait déjà assez dans sa petite tête pleine de puces.

En attendant, ses sens s'étaient accaparés vers un signe effectué par l'inconnue : celui de manger. Son frère faisait pareil lorsqu'il lui demandait s'il avait faim, et lui, répondait en hochant la tête et parfois même en passant sa main sur son ventre également. Mais là, le petit homme fut étrangement surprit de voir la jeune femme faire un tel signe : comment était-elle capable de faire ça ? C'était encore plus étrange qu'un lapin qui grognait comme un ours ! Parce que là, le rongeur était également capable de croasser comme une grenouille. De plus, à cause de cette incompréhension, l'enfant n'avait pas répondu à son interlocutrice, se contentant de pencher la tête de côté et le tout en grimaçant étrangement ; tandis que elle disparu en un instant.

Un peu trop curieux, la Bête s'approcha alors des barreaux de sa cage, avant de sursauter et de filer dans un coin lorsque la jeune femme finit par revenir. Tout tremblant, il se contenta seulement de lever la tête lorsqu'il la vit tendre une pomme en sa direction.

" Tiens, c'est pour toi … Mange ! "

Ce mot, l'enfant le comprenait très bien. Ne pouvant se retenir de se lécher les dents et les lèvres en fixant le fruit juteux, il ne tarda pas à s'approcher de nouveau un peu ; le tout en restant malgré tout sur ses gardes.

" Man.. ger. " répéta-t-il, connaissant ce mot, " Manger ? "

Lentement, il s'avança alors, courbant l'échine en s'approchant des barreaux et de la jeune femme. Prudent, il ne réprima pas un grognement lorsque son regard croisa celui de l'inconnue, et une fois de plus, en un éclair, le petit homme lui arracha un objet des mains ; cette fois-ci avec la mâchoire. La pomme bien accrochée à sa bouche grâce à un coup de dents vif, la créature humaine put retourner dans le fond de sa cage, laissant ses fesses retombant dans la paille qui lui servait de lit tandis que ses mains attrapaient le fruit. Un sourire grimacé ne tarda pas à étirer ses lèvres, tandis qu'il observait la pomme ; puis bien sûr, l'enfant finit par croquer dedans. En l'espace de quelques instants, il ne resta plus rien de la pomme, pas même le trognon qu'il avait prit soin de manger comme tout le reste.

L'estomac alors un peu remplit, il reporta son attention vers la jeune femme ; puis, une fois de plus, pencha la tête de côté. Pourquoi l'avait-elle nourri ?



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Dim 31 Jan - 11:56

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
L'enfant tenait plus de l'animal que de l'humain, c'était indéniable. Il tournait en rond dans sa cage, tel la bête sauvage que tout le monde voyait en lui. Les cheveux en bataille, le visage rond et les yeux brillants de curiosité et, dans le fond, une certaine forme d'intelligence. Toi, tu ne voyais qu'un enfant différent des autres, qui n'avait pas grandis de la même façon que les autres garçons et filles de son âge. Il avait été jugé et lancé dans cette cage à cause de son très probable manque d'éducation, personne n'avait songé à prendre la défense du petit garçon à cause de sa différence. Ton coeur se serra à cette pensée et tu ne pus t'empêcher de faire un parallèle avec ta propre situation ; tu étais différente, toi aussi, à ta manière. Discrète et silencieuse, tu semblais te poser beaucoup plus de questions que le reste de tes frères et soeurs. Oh, tu n'osais pas les exprimer de vive voix, cependant tu craignais que quelqu'un ne remarque un jour tous les doutes qui t'habitaient. Que feraient-ils alors ? Te retrouverais-tu, à l'instar du petit garçon, prisonnière d'une cage, enfermée dans ton malheur ? Regretterais-tu un jour d'avoir voulu savoir si la cause pour laquelle tu étais censée te battre était réellement juste ? Tu n'en savais rien. Et c'était certainement cette incertitude qui te poussait à en apprendre plus à propos de la vie du petit brun. Quelle vie menait-il, ici, au sein de ce drôle de cirque ? Rêvait-il, lui aussi, d'une autre vie ? Il était, à tout bien réfléchir, ridicule de se poser de telles questions. Tu te fustigeas un moment. Il était évident que le garçon n'était pas des plus heureux ici. N'importe quel être vivant n'apprécierait guère d'être enfermé de la sorte. Une nouvelle fois, ton coeur se comprima dans ta poitrine et tu ressentis l'envie irrépréssible de libérer le petit brun de ces barreaux d'acier.

Tu n'en fis rien cependant ; du haut de tes dix-sept petites années de vie, ta parole ne pèserait pas bien lourd dans la balance des gérants du cirque. De plus, tu n'avais aucun moyen de le faire sortir de là par tes propres moyens. Deficien n'avait pas la capacité de faire fondre le métal ou de le traverser. Deficien se fichait, d'ailleurs, pas mal du destin de ce petit garçon. Mais pas toi. Oh non, pas toi. Tu te souciais probablement bien trop de l'avenir de celui qui avait été présenté sous le nom de Beast Boy, sur l'affiche du cirque. Il n'était qu'un petit garçon après tout, il n'avait rien demandé à personne. Quelle injustice. Injustice que tu avais toi-même subie dans ton enfance ; petite fille modèle, bien que très énergique, tu t'étais, du jour au lendemain, retrouvée en France après avoir perdu ton père. Tu n'avais pas voulu partir en France, tu n'avais pas voulu voir cet oncle que tu n'appréciais que trop peu. Personne ne t'avait demandé ton avis. Tout comme personne n'avait demandé l'avis de Beast Boy. Ta mâchoire se crispa alors que tu sentais une bouffée de colère monter en toi. C'était injuste d'enfermer un petit garçon de la sorte, sans lui donner la moindre chance d'apprendre quoique ce soit, de voir autre chose et de faire ses propres choix. Ton côté humain prenait le dessus, tu ignorais totalement les grognements sombres de Deficien, qui t'intimait de passer ton chemin, de laisser le garçon à son triste sort. Tu avais bien des choses bien plus importantes dont tu devais te préoccuper. Comme la paranoïa inquiétante du Comte. Comme le meurtre soudain et brutal de William. Tu n'avais pas le temps de t'occuper d'un enfant, aussi malheureux soit-il. Tu ne pouvais guère te le permettre.

Pourtant, tu n'en fis qu'à ta tête, allant jusqu'à partir à la recherche d'un sceau de pommes pour que Beast Boy, lui indiquant que le fruit que tu lui avais tendu était bel et bien pour lui. Il sembla surpris par cet acte. « Man.. ger. Manger ? » Ah ! Tout espoir n'était pas perdu, le garçon connaissait bien quelques mots ! Un léger sourire étira le coin de tes lèvres alors que tu hochais doucement la tête, comme si tu craignais que prendre la parole l'effraie. Il grogna, très certainement sa façon à lui de te prévenir de ne pas faire le moindre geste brusque. Tu te tins immobile durant quelques secondes et quand, enfin, l'enfant s'empara de la pomme, tu relâchas ta position. Il sembla ravi de sa nouvelle acquisition, souriant béatement en contemplant le fruit, dans lequel il ne tarda pas à croquer. Ton sourire s'élargit. Durant le temps de son petit encas, tu ne prononças pas un mot, préférant le laisser déguster sa pomme. Mais quand il leva de nouveau les yeux vers ta personne, tu ne pus t'empêcher de faire une nouvelle tentative de communication. Doucement, tu fis un pas dans sa direction et, d'un geste assez flou et lent, tu le désignas d'une main. « Beast Boy. » dis-tu d'une voix douce et claire, espérant qu'il ne s'énerverait pas comme il avait pu le faire précédemment. Puis tu posas une main sur ta poitrine, te désignant. « Anne. » Tu ne dis rien de plus, attendant une réaction quelconque de sa part. Serait-ce suffisant pour qu'il comprenne ? Ou avais-tu tort d'espérer ?

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


HRP:
 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mer 4 Mai - 11:38

Mot


" Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. "


Elle, c'est une drôle de créature, parce qu'elle me donne de la nourriture sans que je n'ai besoin de le demander, ni de faire quelque chose. Elle m'a juste tendu ce fruit, et moi, j'ai pu le manger sans qu'on vienne m'embêter. C'est comme lorsque j'étais avec mon frère dans la forêt : c'est lui qui faisait tout, et moi, je n'avais qu'à survivre grâce à lui. Mais j'avais bien compris que dans cette prison de fer, j'étais forcé de faire des choses pour obtenir de la nourriture. Je n'aime pas ça, mais j'ai réussi à le comprendre. Alors là, je ne comprends pas pourquoi cette créature là réagit différemment.


Lorsque le petit homme avait soufflé un mot, la jeune femme n'avait pu s'empêcher de hocher la tête tout en laissant un sourire étirer ses lèvres ; à quoi la Bête ne put s'empêcher de répliquer par une mimique grimaçante et étrange, comme il avait toujours l'habitude de faire avec son grand frère. Mais tout ça semblait bien loin derrière lui maintenant, car il n'y avait personne pour venir lui tenir la main, personne pour l'emmener chasser les lapins, personne pour aller se rouler dans la boue, personne contre qui se blottir la nuit pour trouver de la chaleur. Il y avait plein de monde dans ce drôle de cirque, mais l'enfant sauvage, lui, était plus seul que jamais.

Et ça, ça ne changerait pas, malgré la présence de la blonde. Ou plutôt, il n'était plus seul grâce à lui, mais continuait à ressentir une solitude terrible au fond du son cœur. Alors, lorsqu'elle se décida à s'avancer vers lui, la bestiole ne put s'empêcher de montrer les dents tout en bombant fièrement le torse ; il ne la craignait pas. Ou plutôt, il lui montrait que ce n'était pas le cas.

Mais la jeune femme ne voulait pas l'attaquer, et encore une fois, elle fit quelque chose d'étrange ; un geste en sa direction. Que faisait-elle ?

" Beast Boy. " fit-elle tout en tournant vers ses mains vers elle, " Anne. "

Beast Boy, il connaissait ces mots. Il les avait déjà entendu plusieurs fois, et avait fini par comprendre que c'était comme ça qu'on le désignait chez eux. Dans la forêt, les deux frères n'avaient jamais besoin de se désigner par des mots, parce qu'ils ne parlaient pas. Mais ces hommes colorés, eux, avaient une drôle de manière de vivre, de faire les choses.

" M.. M.. Moi.. " finit-il par souffler entre ses dents.

C'était lui. Mais qu'est-ce que pouvait bien être l'autre mot qu'avait soufflé la jeune femme ? Il ne l'avait encore jamais entendu au cours de sa courte vie ; et c'est qu'il en avait entendu des choses, sans toutefois les comprendre. D'un geste de la main, il finit alors par désigner l'inconnue de ses mains.

Était-elle aussi un Beast Boy, comme lui ou son frère ?



Hrp:
 


Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Lun 15 Aoû - 13:59

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
Tu te sentais bien ridicule à faire face à cette cage où se trouvait un petit garçon qui ne semblait pas avoir sa place. Il avait l’air si jeune, si innocent … Pourquoi avait-il été décidé que le petit brun doive vivre entres des barres de métal ? L’appât du gain et l’étrangeté de son comportement, très certainement, avaient été des facteurs majeurs dans la prise de décision. De manière tout à fait objective, son comportement sauvage et bestial faisait de lui la parfaite bête de foire, offrant au public un spectacle aussi captivant qu’atypique. Mais ton âme humaine – trop humaine, te souffla Deficien à l’intérieur de ton être – ne pouvait s’empêcher de s’indigner ; le sauvageon était bien trop jeune pour comprendre quoique ce soit autour de lui, pour comprendre l’injustice qui planait au-dessus de sa tête tel un vilain nuage noir plein de pluie. Ton coeur se serra à cette pensée, faisant rugir ton Noé au fond de toi. Tu ne devrais pas t’encombrer de telles préoccupations ou même sentiments, ça allait à l’encontre de ce que le Comte – ton Prince, votre Prince à tous – souhaitait vous inculquer ; vous détacher de vos sentiments trop humains pour aller plus loin, pour vous surpasser. Bien malgré toi, tu ne pouvais ignorer la vague de sympathie à l’égard de l’enfant.

C’était ça, cette sympathie, qui t’avait poussée à t’avancer vers le sauvage, lui offrant une pomme tout en ignorant son manque cruel de bonnes manières, ignorant complètement le fait qu’il t’avait mordue un peu plus tôt. La peur d’autrui, l’instinct de se protéger du monde extérieur … Tu connaissais tout ça, aussi ne lui en avais-tu pas tenu rigueur. Ce n’était qu’un enfant, après tout. Tu pouvais voir au fond de ses yeux qu’il ne pensait pas à mal, qu’il n’avait pas agit ainsi juste pour le plaisir de te faire souffrir. Ce fut donc de bon coeur que tu lui avais tendu la pomme sans rien attendre en retour. Puis, tu avais maladroitement tenté de nouer un contact avec lui, presque désespérée de tisser un lien avec un être bien différent de toi, mais étrangement semblable. Vous étiez unis par la solitude dans laquelle vous vous trouviez tous deux. Lui prisonnier de sa cage de métal, toi enfermée dans ce malaise constant et ces regards que les "membres de ta famille" posaient sur toi, plein de tu-ne-savais-trop-quoi qui te donnait envie de fuir. Tu voulais te défaire de ses chaînes invisibles qui te retenaient, tu voulais te débarrasser de cette solitude sans trop savoir comment faire. Tenter de dialoguer avec le garçon t’avait semblé instinctif.

Toutefois, tes tentatives étaient vaines et tu commençais à te décourager. Avec ta voix douce et ton regard attentif, tu avais essayé une dernière fois de communiquer avec lui, de te faire comprendre par lui. Le silence s’étendit entre vous deux durant l’espace de quelques secondes et alors que tu allais définitivement baisser les bras. « M.. M.. Moi.. » Tes sourcils s’arquèrent aussi de tes yeux bleus ; il avait donc compris. Ton sourire doux s’élargit et, pour t’assurer qu’il avait compris, tu hochas la tête vivement, puis répètas maladroitement en posant ta main sur ta poitrine. « Anne. Moi. » Tu ne savais trop quoi ajouter de plus, ni quoi faire face à l’innocence et l’ignorance du brun. Tu soupiras Tu offris un léger sourire à l’enfant, puis te penchas négligemment vers le sceau de pommes toujours à tes pieds. Tu en attrapas une, la tendant vers lui encore une fois. « Tu en re-veux une ? De pomme ? » Tu attendis patiemment, sans dire un mot, qu’il réagisse.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


HRP:
 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Sam 10 Sep - 0:32

Manger


" Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. "


Moi, je n'ai pas peur de ces drôles de bipèdes hauts en couleur, même s'ils ont des bâtons et qu'ils sont plus gros que moi ; je n'ai peur de rien, pas même des loups ou des ours ! Alors, ces bipèdes sans crocs ni griffes, il ne me font pas peur ! Moi, je mord et je griffe si on m'attaque, eux, ils n'ont que des bâtons et des chaines. Ils m'ont mis dans ce piège parce qu'ils ont peur de moi, peur que je les attaque, et c'est ce que je ferai si je sortais d'ici ! Mais la bipède au pelage jaune comme le soleil, elle, je n'ai pas envie de l'attaquer à nouveau. Elle me donne à manger, et elle n'est pas violente. Peut-être qu'elle est différente des autres.


Cela se voyait dans son regard. Elle ne semblait pas avoir les mêmes expressions que les gens du cirque avaient en le regardant, ni même celui de tous ces bipèdes avaient lorsqu'ils venaient le voir dans sa forêt de métal. La blonde, elle, ne se moquait pas de lui, ni ne le jugeait pour ce qu'il était. Tout ce qu'elle faisait, c'était de le regarder.. un peu comme son frère faisait lorsqu'il avait mangé des baies empoisonnées ou qu'il avait de la fièvre. Un regard compatissant, qui lui montrait qu'elle était là pour lui venir en aide. D'ailleurs, c'était ce qu'elle faisait en lui donnant à manger et en n'apportant pas de bâton.

Par contre, la Bête peinait malgré tout à comprendre ce qu'elle voulait dire ; et ce, même si elle utilisait des mots simples. Heureusement, à force d'entendre les mêmes mots, l'enfant sauvage fut capable de voir ce que son interlocutrice lui disait.

" Anne. Moi. " acquiesça-t-elle alors.

Suite à ces quelques paroles, la dite Anne ne put s'empêcher de soupirer avant de sourire ; chose que la bestiole ne tarda pas à singer en exagérant les traits. Langue légèrement sortie hors de sa bouche, il tenta alors de soupirer à son tour mais seul un drôle de bruit s'échapper de ses lèvres, ce qui le fit rire dans l'instant, avant qu'une énorme grimace-sourire ne vienne étirer ses lèves. Et celle-ci ne fit que devenir plus grande lorsque la jeune femme lui tendit une pomme après avoir soufflé des mots qu'il ne comprit pas.

" Manger ! " s'exclama alors la bestiole.

A pas de loup affamé, la Bête s'avança alors à nouveau vers son interlocutrice, avant de se saisir du fruit comme un sale petit voleur. Ni une, ni deux, il croqua dans la chair sucrée de la pomme et manqua de ne faire qu'une bouchée de tout ça.. avant de se rendre compte que la bipède, elle, ne mangeait pas. Tout comme faisait parfois son frère lorsqu'il n'y avait pas assez pour deux. Alors, après avoir presque tout mangé, il ne put s'empêcher de tendre la pomme baveuse vers la blonde ; et ce, avec une mine honteuse sur le visage.

" Manger, Anne ? " lui demanda-t-il finalement.

Au fond, il aurait préféré la terminer lui cette pomme.. mais bon.


Hrp:
 


Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Dim 18 Sep - 19:52

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
Tu perdais pied – tu le sentais – et tu n’avais guère l’envie ou même l’énergie de t’en soucier. Ton doux regard de la même couleur que la mer posé sur la petite silhouette du garçon, un sourire tendre qui fendait le bas de ton visage … Tu te sentais comme allègée de ta peine, comme si celle-ci s’était évaporée momentanément. Car – tu en avais conscience, malheureusement – ces moments de paix intérieure ne duraient jamais bien longtemps, chez toi. Alors autant en profiter un peu, tant que cela t’était possible. Il y avait toujours cette petite lueur inquiète qui brillait au fond de ton regard azuré, mais ça n’avait rien à voir avec les démons qui te hantaient d’habitude, bien loin de là. Tu te faisais du soucis pour l’enfant prisonnier de la cage ; il n’avait pas l’air si maltraité que ça, mais il n’avait pas non plus l’air d’un enfant que l’on traitait avec soin. Il ne méritait pas une telle situation, aucun enfant ne devait grandir de la sorte. Tu aurais tant aimé pouvoir le sortir de là, lui rendre sa liberté et t’assurer qu’il menait une vie aussi belle que longue. Mais qui espérais-tu tromper ainsi ? Toi, la pauvre Apôtre de Noé incapable de prendre soin de qui que ce soit ou quoi que ce soit, pas même toi-même. Tu te rendais chaque jour un peu plus malade avec tes terribles angoisses, tes démons n’avaient de cesse de chanter dans ton sommeil. Tu ne pouvais pas leur échapper, tu te traînais partout où tu allais, tes angoisses comme un boulet accroché à ta cheville. Toi aussi, tu étais prisonnière. Mais contrairement à Beast Boy, ce n’était pas une cage d’acier qui entravait ta liberté. C’était une cage que tu avais construite de toute pièce, avec tes peurs les plus profondes et les monstres qui peuplaient tes cauchemars.

Cette constation rendit ton sourire triste ; tu te sentais si pathétique.

Et alors que tu sentais que la mélancolie et la lassitude te guettaient, prêtes à te sauter dessus au moindre instant de faiblesse, tu fixas le brun toujours en souriant. Quand celui-ci tenta de te retourner ton sourire, tu restas un moment perplexe avant qu’un éclat de rire – léger, clair – amusé ne s’échappe d’entre tes lèvres entr’ouvertes. Tu appréciais sa tentative, preuve qu’il semblait se réchauffer à ta présence, mais il n’était clairement pas habitué à sourire ; les traits de son visage étaient tirés en une grimace grossière, mais des plus cocaces à tes yeux. Tu ne mis pas longtemps à calmer ton hilarité. Et quand cela fut fait, tu ne tardas pas à prendre une nouvelle pomme et à la tendre au petit sauvage. Chose qui sembla le ravir au plus haut point. « Manger ! » Et comme s’il craignait que tu reprennes le fruit que tu venais de lui promettre, le petit garçon s’en empara le plus rapidement possible, comme un voleur sur la place du marché. Tu le regardas croquer et mâcher avec appétit sans rien dire, laissant le sauvage tout à son repas. Tu n’avais rien de plus à dire, non plus. Et alors que tu te sentais sombrer dans les méandres de tes pensées, une pomme bien entamée et dégoulinante de bave apparue dans ton champs de vision. Tu clignas des yeux quelques instants, surprise, puis laissas ton regard remonter le long du bras tendu qui tenait la pomme dans ta direction. Beast Boy. Il n’y avait que lui de toute façon. Tu haussas un sourcil, étonnée. « Manger, Anne ? » Ton coeur se serra de manière fort agréable, alors qu’une étrange chaleur se propageait au creux de ta poitrine. Il voulait partager.

Tu secouas doucement la tête, ton sourire s’élargissant un tout petit peu. D’un geste doux et mesuré, tu repoussas la main qui tenait toujours la pomme dans la direction de son propriétaire. « Finis ta pomme, lui dis-tu doucement, avec une affection que tu ne cherchais pas à dissimuler, mange donc. » Et tu te penchas à nouveau vers le sceau, attrapant une pomme intacte. Tu croquas dedans après t’être relevée et adressas un large sourire au garçon. « Ne t’inquiète pas pour moi … Je mange aussi, tu vois ? » Tu croquas une nouvelle fois dans la chair du fruit, ne lâchant pas la petite silhouette du sauvage du regard. Aussi surprenant cela puisse-t-il paraître, il était de fort bonne compagnie. Et tu n’avais guère envie de le quitter. Mais tu ne pouvais pas non plus rester ici indéfiniment ; tôt ou tard, il faudrait partir. Et probablement plus tôt que ce que tu pouvais le souhaiter ; quelqu’un n’allait certainement pas tarder à venir voir le petit. Ou tout du moins tu l’espérais … Les gérants du cirque ne pouvaient pas le laisser seul trop longtemps, pas vrai ? Il fallait bien qu’ils surveillent l’enfant pour voir s’il allait bien, s’il n’avait besoin de rien, pas vrai ? Ton estomac se tordit à cette pensée et tu mordis ta pomme avec un peu plus de force que nécessaire. Tu contemplas Beast Boy d’un regard inquiet ; tu aurais tant aimé pouvoir t’assurer qu’il était bien traité, même s’il vivait dans une cage … Tu savais toutefois qu’il ne comprendrait aucune de tes questions. Alors tu soupiras et, sans réfléchir, jetas le trognon de ta pomme dans le sceau. À défaut de pouvoir lui poser les questions qui te tenaient à coeur, tu te mis à bavarder de tout et de rien. « Ah, tu as l’air de sacrément aimé les pommes, hein Beast Boy. Mais il ne faut pas toutes les manger d’un coup, sinon tu auras mal au ventre … » Tu n’avais vraiment pas envie de partir, même si le petit ne comprenait pas un traître mot de ce que tu pouvais dire. Car en cet instant, tu te sentais bien plus à l’aise que nul part ailleurs.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Jeu 3 Nov - 21:55

Pomme


" Une pierre donnée par un ami est une pomme. "


Je crois que Anne est gentille, parce qu'elle me donne à manger, et qu'elle a une voix toute douce. J'ai déjà entendu une voix comme ça, mais je saurais pas dire où. Je l'ai entendue, j'en suis sûr. Quelque part, un jour, quelque chose de doux. Mais je sais pas, c'était peut-être un rêve. A moins que ce ne soit quelqu'un qui m'a kidnappé qui parle comme ça. En tout cas, c'est pas mon frère. Mon frère, lui, il grogne comme un loup ! C'est qu'il est très fort comme un ours et qu'il est aussi très intelligent, comme un renard ! Elle, Anne, elle est douce. Comme un lapin. Et nous.. on mange les lapins. Est-ce que je dois manger Anne ?


Non, bien sûr que non : on ne mangeait pas ceux qui donnaient à manger. Ce n'était pas possible, c'était stupide. C'était comme arracher un buisson qui donne des framboises pour en faire une cabane ou un piège : c'était utile sur le coup, mais au final, on gaspillait de la nourriture à venir. Après tout, là, Anne pourrait revenir, pourrait lui donner d'autres pommes, d'autres fruits, peut-être même de la viande ! Alors il ne fallait pas la dévorer, ni même juste la tuer.. sauf si elle attaquait pour le faire, bien sûr. Là, alors, l'enfant sauvage n'aurait pas d'autre choix que de se défendre. Mais pour le moment, elle semblait gentille, elle avait l'air douce, bien plus que tous ces bipèdes colorés au cirque. Sans doute n'était-elle qu'une de ces créatures nomades qui venaient devant sa cage avant de disparaître à tout jamais.

Toujours fut-il que l'espace d'un instant, la Bête se sociabilisa un peu plus, en proposant à la jeune femme un morceau de pomme. S'il donnait, elle donnerait en retour ; c'était comme ça que ça fonctionnait. Si le petit homme faisait des choses bien, on lui donnait à manger. Mais là, Anne refusa son cadeau. Pourquoi ?

" Mange pomme. " fit-elle alors avant d'attraper à son tour une pomme dans le sceau, " Je mange. "

Interloqué, la Bête pencha la tête de côté lorsque la blonde finit par croquer dans sa pomme. Elle avait dit aussi le mot pomme, plusieurs fois. Et l'avait redit par la suite au milieu de plusieurs autres mots que l'enfant ne comprit pas vraiment. Pourtant, il avait presque réussi à comprendre ce que voulait dire le mot pomme. Cela devait désigner le fruit. Pomme, oui, c'était sans doute comme ça qu'ils devaient l'appeler. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait ce mot en présence de cet objet. La bestiole commençait à comprendre.

" P.. Pomme. " finit-il par souffler, comme pour imprimer le mot dans sa tête, " Beast Boy. Manger, pommes ? Oui ? Bien ? Bravo ? "

Un jour, il finira par comprendre tous les mots ; mais ça, c'est encore loin, bien loin dans le temps. Une pomme, c'était déjà beaucoup pour lui.


Hrp:
 


Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Mar 15 Nov - 10:29

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
L’instinct semblait être la totalité de l’être du jeune Beast Boy. Ça te changeait considérablement de ce à quoi tu étais habituée, mais pas nécessairement dans le mauvais sens. L’enfant sauvage faisait preuve d’innocence, même d’une certaine naïveté, tu trouvais, qui était rafraîchissante. Sa vie n’était certainement pas la meilleure qu’il aurait pu mener, tu en avais conscience. Mais son insouciance, son ignorance totale de la guerre – muette et invisible, mais pourtant bien présente – qui faisait rage autour de lui t’allégeait le coeur. Tu espérais, bien malgré toi, qu’il reste ignorant le plus longtemps possible, que si ces barreaux qui le retenaient prisonnier étaient aussi ce qui le gardaient ignorant, ce n’était peut-être pas si mal. Mais tu te repris bien vite. Tu secouas la tête doucement, chassant ces pensées comme tu aurais chassé une mouche ; nonchalamment, d’un revers de main. Tu ne pouvais souhaiter à personne de se retrouver enfermer dans une cage. Si tu l’avais pu, tu aurais certainement extirpé le garçon de sa prison de métal. Toutefois, ton incapacité était flagrante ; le sortir de là attirerait certainement l’attention de quelqu’un, le côté bestial de l’enfant ne pourrait certainement pas être contenu et, là aussi, tu te feras remarquée. D’autant plus que tu n’avais aucune idée de comment le sortir de là ; tu n’avais pas les clefs qui gardaient sa cage verrouillée. Tu ne pouvais rien faire pour l’aider. Ton coeur se contracta à cette pensée. Tu aurais tant voulu l’aider. Tout naïve que tu étais, tu aurais voulu aider le monde entier et, en cet instant, plus particulièrement Beast Boy. Tu aurais voulu le sortir de là, lui montrer l’affection qu’on ne lui montrait certainement que trop rarement, qu’on ne t’avait montrée que trop rarement. Tu aurais voulu le voir libre et innocent. Mais, comme bien souvent, tu n’avais que rarement ce que tu convoitais.

Tu retins un soupir, le coinçant in extremis dans tes poumons. Tu relâchas ta respiration lentement, de manière mesurée. Au fond de toi, tu savais que le petit brun ne comprendrait pas la tristesse dans ton soupir. D’un côté, il semblait bien trop jeune pour comprendre cela. Et de l’autre, son manque de connaissances en ce qui concernait les sentiments des autres – l’enfant sauvage semblait beaucoup plus centré sur lui-même que la norme, sans surprise – ne lui permettrait pas de saisir ce que tu ressentais. Tu aurais pu soupirer, certes. Cependant, tu ne voulais pas car ce serait là admettre ta faiblesse aux yeux du monde entier, avais-tu l’impression. Tu ne voulais pas, tu ne pouvais pas. À la place, tu te contentas de lui adresser un nouveau sourire tendre alors qu’il te proposait de partager sa pomme. Doucement, tu refusas, attrapant une pomme pour toi. Tu croquas dedans avec ménagement. Le petit adopta un air pensif durant quelques instants, laissant le silence s’installer entre vous. Tu le regardas, curieuse. « P.. Pomme. » dit-il dans un souffle. Ton sourire s’élargit sensiblement et tu hôchas la tête. « Beast Boy. Manger, pommes ? Oui ? Bien ? Bravo ? » Tu ne pus retenir un léger éclat de rire – si rare, si précieux – suite à ces questions. Oh, que c’était surprenant ! Au début de cette drôle de soirée, tu n’aurais pas pensé pouvoir créer quoique ce soit avec l’enfant sauvage. Mais il venait de te démontrer le contraire ; en quelques mots, il venait de te montrer que tu avais eu un certain impact sur lui, qu’il t’avait entendue et, dans une certaine mesure, comprise. Et cela te rendait toute chose, cela te rendait presque heureuse. Tes éclats de rire ne durèrent pas longtemps, mais ils furent sincères. Tes yeux brillants de malice, tu posas ton regard sur ton compagnon.

Tu t’approchas doucement de la cage, faisant bien attention à ne pas effrayer le garçon. Tes doigts fins et pâles s’enroulèrent autour des barres. Toujours souriante, tu n’hésitas pas, cette fois-ci, à lui parler. « Oui, Beast Boy. C’est très bien. Bravo ! » Puis, sans trop savoir ce que tu espérais ou ce que tu attendais, tu tendis une main dans la cage du petit garçon, la paume tendue vers le haut. Comme si tu espérais dompter le drôle de petit animal. Peut-être souhaitais-tu juste avoir la preuve que Beast Boy t’appréciait d’une certaine manière, que ta présence était la bienvenue. Tu lui souris de manière rassurante. Tu ne savais pas trop, tu l’ignorais. Mais ce n’était pas bien grave. Peu désireuse de perdre le contact que tu avais avec lui, tu pris la décision de créer un pseudo-jeu. « Tu me montres la pomme, Beast Boy ? Tu me la prêtes ? Je te la rend après, promis. » Et, patiente en toute situation, tu attendis que l’enfant réagisse, qu’il te montre qu’il avait compris.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Lun 30 Jan - 13:56

Donner


" Donner, c’est donner ; reprendre, c’est voler. "


En voyant la jeune femme sourire de la sorte, l'enfant sauvage ne put s'empêcher de faire de même tout en penchant légèrement la tête de côté. Est-ce qu'il avait eu juste ? C'était super alors ! Est-ce qu'il allait avoir le droit de sortir un peu pour se dégourdir les pattes alors ? Qui sait, la jeune femme pouvait même le faire sortir de là une bonne fois pour toutes s'il était sage comme une image et faisait tout ce qu'elle demandait ? En plus, elle ne demandait pas des choses trop difficiles à comprendre, et qui étaient plutôt ludiques pour la créature des bois. Il devait manger sa pomme, oui, c'était ça qu'il se devait de faire. Alors, la Bête ne se fit pas prier et ne tarda pas à poser ses petites fesses sur le sol un peu froid de sa cage, avant de croquer à pleines dents dans le fruit. Pourquoi les gens du cirque ne lui demandaient pas des choses comme ça ? Manger des fruits était bien plus agréable et le petit homme le faisait sans se faire prier !

Eux, ils criaient et faisaient claquer cette chose semblable à une branche et qui faisait très mal lorsqu'il ne voulait pas écouter ou qu'il ne comprenait pas. On le faisait s'assoir, grimper sur des objets, et grogner, mais sans le laisser mordre, pas même jouer ! Jamais l'enfant sauvage ne parviendrait à les comprendre, vraiment. Ils étaient trop bizarres, trop cruels, trop violents, trop trop. Ils n'étaient pas comme les animaux et les prédateurs présents dans la nature, ils étaient beaucoup trop différents ; et ça, le petit homme ne l'appréciait pas. Peut-être était-ce pour ça que les hommes hauts-en-couleurs ne l'aimaient pas non plus. Ils n'appartenaient pas du tout au même monde. Alors pourquoi le gardaient-ils de force ici ?

Heureusement, la jeune femme à la tignasse blonde était gentille avec lui, et elle ne lui demandait pas des choses de ce genre. Comment pouvait-elle être semblable à eux et pourtant si différente ? C'était étrange. Elle, elle le félicitait. Bravo ! La Bête ne put s'empêcher d'afficher un sourire baveux face à cette exclamation ; ah, qu'il était fier de lui et content à cet instant-là !

" Pomme Beast Boy ? " demanda-t-elle ensuite et fut-il seulement capable de comprendre ; quoi ? Que devait-il faire ?

Interloqué, la créature reporta son attention sur la main tendue de son interlocutrice. Une main tendue, c'est quand on attend quelque chose, comme quand l'enfant tendait la main pour recevoir ses récompenses après avoir fait un tour. Anne devait attendre quelque chose, mais quoi ? Pomme. Beast Boy. Main. Récompense. Elle attendait la pomme ! Ce n'était pas si compliqué au final ! La blonde savait se faire comprendre, et pour une fois, l'enfant sauvage était ravi de faire ce genre de petits tours.

Sourire aux lèvres, il vint alors déposer la pomme baveuse et un peu sale dans la main tendue de la jeune femme, avant de finalement reprendre un peu ses distances. Elle ne faisait pas peur, mais on ne savait jamais.

" Brrravo ? " s'interrogea-t-il, avant de taper une fois dans ses mains comme il avait déjà vu les gens du public faire.

Bravo Beastie, mais pas bravo l'humanité, malheureusement.


Hrp:
 


Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Dim 12 Mar - 15:48

  I shout it out like a bird set free
feat. Beast Boy

 
 
L’innocence de l’enfant te touche, te fait te poser des questions. Y-a-t-il eu un jour où, toi aussi, tu étais aussi naïve, aussi innocente ? Si oui, tu ne t’en souviens pas. Ton innocence est morte en même temps que ta mère, ton naïveté t’a quitté lorsque tu as fait la rencontre de ton oncle Antoine. Tu n’es pas particulièrement à plaindre ; une fois devenue orpheline, tu as été recueillie par la branche française de ta famille. Si ta tante et ton cousin ont été ravis de t’accueillir, ça n’a pas été le cas de ton oncle. Celui-ci a cru bon de passer sa frustration sur toi, de te mettre plus bas que terre. Et alors que tu venais de perdre ton père, tu as été plus que sensible à ses remarques désobligeantes, tu l’as longtemps cru. Jusqu’à ce que Séraphin découvre le comportement détestable. Mais ce comportement a laissé des traces ; tu n’as que dix-sept ans, mais tu n’as pas l’impression d’avoir un jour été une enfant. Tu as, toi aussi, été prisonnière d’une certaine manière ; du fantôme de tes parents, de l’emprise de ton oncle, de cette incertitude qui en a découlé. Tu es encore prisonnière d’une cage invisible, de ton Noé qui te fait frémir. Tu comprends la situation du jeune brun, tu compatis. Mais tu es soulagée de voir qu’il lui reste un tant soit peu d’innocence. Sa différence le protège très certainement de la dureté de sa vie. Tu aimerais l’aider, briser ses barres qui le retiennent. Comment l’aider, cependant, quand tu ne peux pas t’aider toi-même ? Tu es frustrée, tu soupires. L’enfant vaut tellement mieux que ça, il mérite tellement plus qu’une vie enfermée, isolée. Tu as de la peine pour lui, tu dois bien l’avouer.

Alors, tu fais de ton mieux pour illuminer sa soirée. Ou sa nuit, tu ne sais plus trop. Ça importe peu, dans le fond. Tu lui donnes des pommes, tu lui parles doucement, avec une voix tendre. Malgré vos débuts difficiles – ta main se souvient de sa morsure instinctive – le petit garçon semble plus réceptif. Une pomme, puis une autre … Tu n’as pas besoin de faire plus pour qu’il s’adoucisse à ton contact. Ça te fait sourire un peu. Mais cela t’inquiète aussi, d’une certaine manière ; ne le nourrit-on pas assez en temps normal ? Tes sourcils se froncent, les traits de ton visage se tendent. Tu ne comprends pas ; pourquoi traiter un enfant aussi pitoyablement ? Il n’a rien fait de mal, il est beaucoup trop jeune pour mériter un tel traitement. Et tu n’es pas certaine que s’il avait fait quoique ce soit et était plus âgé qu’il mériterait un tel traitement. Tu soupires. Encore une fois. Et tu chasses ces quelques pensées néfastes de ton esprit, tu te concentres sur l’enfant sauvage. Tu te décides de ne pas te concentrer sur toutes ces choses que tu ne peux changer. Tu lui demandes de te repasser la pomme que tu viens de lui donner, un petit jeu pour voir si le brun comprend véritablement ce que tu dis. Tu n’es pas sûre que cela fonctionne, mais ça vaut le coup d’essayer.

Tu es surprise lorsque l’enfant, tout sourire, pose la pomme dans le creux de ta main. Tu grimaces un peu, mais tu gardes ton sourire ; la bave du petit garçon enduit la paume de ta main, dégouline un peu entre tes doigts. « Brrravo ? » Son interrogation te brise un peu le coeur, comme s’il était habitué à faire se genre de tour. Tu hoches la tête et tu souris plus largement quand il frappe dans ses mains. Tu lui rends sa pomme, la posant sur le sol de sa cage. Tu tapes dans tes mains, imitant le jeune sauvage. « Oui, Beast Boy, bravo ! » Tu l’observes un long moment, puis tu attrapes une pomme pas encore entâmée. Tu la lui donnes. Tu ne peux pas rester, tu le sais. Mais là, tu ne peux vraiment pas rester. Tu vas finir par trop t’attacher sinon. C’est avec un air triste que tu regardes le petit garçon. « Je dois y aller, Beast Boy. J’étais vraiment contente de te rencontrer. » Il ne doit pas tout comprendre, mais cela importe peu. Un dernier sourire, un petit mouvement de la main et voilà que tu tournes les talons. Tu ne t’attardes pas, tu n’as rien de plus à ajouter. Tu ne prends pas le temps d’observer ta réaction. Tu le laisses seul avec sa pomme.

 
Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

 


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
like a bird set free ϟ ft Beast Boy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solo Free Bird de Lynyrd Skynyrd !
» free bird
» [TUTO] Configurer ses boite mail free et hotmail sous SFR
» [AIDE]Transfert mails Free vers HD2
» un free d'Isabelle Vautier

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: