Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Regrets [ PV. Sehrazat ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 3 Jan - 12:59
Assise sur une chaise près de la fenêtre, une couverture en laine sur les épaules, tu fixes l'horizon. Ton regard est vide, fatigué. Ton teint est cireux, et tes cheveux ramenés en un chignon bien trop classique quand on te connaît. Le ciel bas et noir, même si la lumière te fait mal aux yeux, te permet de sortir en plein jour,. Du moins, de rester face à ce carreau, à regarder la pluie tomber. Quelqu'un te parle dans la pièce, et te fait sursauter. Tu déclines poliment l'invitation à rejoindre un groupe d'hommes, avec ta petite voix de souris.Tu n'as pas envie d'entendre leurs histoires, fatiguée par la tienne.
Tu aimerais rentrer chez toi, retrouver ta famille. Tu n'as eu aucune nouvelle d'eux, et ne sait pas s'ils sont toujours en bonne santé ou pas. Tu ne sais même pas s'ils reçoivent tes courriers. Bien sûr, tu fais confiance  Harald ! Tu sais qu'il a renvoyé la lettre à ta famille. Mais pourquoi ne te répondent-ils pas ? Tu essuies cette larme qui s'apprêtait à couler. Tu ne dois pas perdre espoir, ils sont forcément en bonne santé. Mais tu bouges trop vite pour eux, ce doit être ça.
Tu soupires et ressers cette couverture. Finalement, partir ne te semble pas être une si bonne idée que cela. Certes tu as rencontré des personnes incroyables. Mais également des monstres comme le Croque Mitaine, ou les spectateurs du Freak Show. Et puis il y a toutes ces migraines. Toutes ces voix. Tu ne sais pas d'où est-ce qu'elles viennent, et tu as peur. Quelle maladie as tu attrapée ? Quelle folie est en train de prendre possession de ton esprit ? Et surtout, quand tout cela prendra t' il fin ? Tu aimerais que quelqu'un puisse te répondre. Que ta mère soit là pour te prendre dans ses bras et te rassurer. Car tu as peur, horriblement peur. Les crises sont de moins en moins espacées, te faisant redouter pour la suite. Tu as prévu de prendre un bateau pour l'Europe dans quelques jours à peine, et tu ne peux retarder ton voyage. Car tu n'as plus rien pour t'acheter un deuxième billet. Tu as épuisé tes économies. Tu pourrais vivre de ton dessin bien sûr, mais cela t'effraie quand même. Tu as été bien sotte de partir.
Tu attrapes la tasse de thé face à toi et la porte à tes lèvres. Mais un vertige te prend et tu la lâches. Tu l'entends se briser sur le sol, et tu sens le liquide te brûler les pieds – que tu as nus. Quelques personnes lèvent la tête, alors que tu baisses la tienne. Tu t'enfonces sur ta chaise et t'enfouis dans ta couverture. Ta tête te fait souffrir. Tu te demandes si tu n'as pas de le fièvre. Tu essaies de retrouver ton souffle – que tu as saccadé – cachée à l'abri des autres. Tu attends de ne plus sentir de regards sur toi pour la ressortir de l'épaisseur de laine, et te tournes de nouveau vers la fenêtre. Tu te moques des éclats de porcelaine par terre. Tu as ramené des pieds contre ton menton et n'as pas l'intention de bouger. Et personne ne viendra dans ton coin.
Mais, alors que tu es persuadée de cette idée, une jeune femme s'approche. Tu ne l'aperçois, concentrée sur l'eau qui tombe dehors, et les chemins qu'empruntent les gouttes sur la vitre. Ainsi, lorsqu'elle s'adresse à toi, tu sursautes et ne peux retenir un petit cri de surprise.

© Halloween





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 3 Jan - 16:47
regrets



   
   
   

Le temps n'était pas beau aujourd'hui ; Şehrazat le voyait depuis sa chambre. Il pleuvait et le ciel était noir, triste. Elle n'avait pas eu le courage de se lever aujourd'hui ; elle était fatiguée et nauséeuse. Abraham lui avait dit de se reposer, il s'occupait de l'auberge en bas.
Elle avait remonté son pull découvrant ainsi son ventre rond. Cinq mois qu'elle était enceinte, et son ventre gonflait toujours un peu plus au fil du temps. Son doigt courait le long de son ventre, le petit être gesticula lui donnant un coup de pied. Un sourire naquit sur son visage alors qu'elle continua de faire glisser ses doigts sur la courbe de son ventre, entamant une douce  chanson. « Time stood still for a while; your hand was holding mine, the stars that shined in your eyes... ». La jeune fille aux cheveux  bleus sourit, ce bébé sera le portrait craché de son père : une petite boule d'énergie, courageuse et attentionnée.
Jamais elle n'avait regretté sa vie d'avant, car au fond sa vie d'avant ne voulait plus rien dire. Qui était-elle à ce moment là ? Une pauvre gamine, perdue dans sa tête et dans ses rêves. Elle avait vu, vu un chevalier venir la sauver, mais elle n'y avait pas cru. Quand bien même elle pouvait rêver d'un sauveur, elle savait qu'il ne viendrait pas. Et elle s'était trompée sur toute la ligne, son chevalier était venu, et elle était partie. Son chevalier, il lui manquait tellement. Combien aurait-elle donné pour qu'il revienne ? Pour qu'elle revoit son sourire, et pour qu'il lui dise je t'aime une dernière fois ?
Une larme glissa sur sa joue, quand est-ce que tout ce cauchemar allait cesser ? Quand allait-elle enfin être un tant soit peu heureuse ? Elle avait eu comme deux vies, une première prisonnière d'un homme atroce, un dragon, et une deuxième loin de celui qui l'aimait. On lui avait pris la vie de celui qu'elle aimait pour lui donner un enfant à chérir; la vie était injuste par moment.
Essuyant la larme qui roulait sur sa joue, Şehrazat se leva de son lit. Elle devait se changer les idées, et aider en bas était la meilleure chose à faire. Abraham ne pouvait pas s'occuper de tout, tout seul. Tremblotant légèrement elle descendit les escaliers, et son regard fut happé par une petite silhouette dans un coin de la salle. Elle était emmitouflée dans une épaisse couverture de laine, comme celle que l'on trouve dans les chambres, et un tendre sourire éclaira son visage.
Şehrazat n'y fit pas plus attention que cela, et se dirigea vers les cuisines ou Abraham cuisinait un gâteau, visiblement aux amandes. La demoiselle lui ébouriffa les cheveux tandis qu'elle attrapa un biscuit aux fraises.
Mais un bruit dans la salle attira de nouveau son attention. En levant les yeux, Şeh aperçu la petite silhouette dans la couverture, une tasse en porcelaine brisée à ses pieds. Abraham allait y aller, mais l'ancienne danseuse posa sa main sur son bras ; Abraham avait beau être quelqu'un de sage et posé, il n'y connaissait pas grand chose aux filles — sans vouloir être méchante.
Presque tout le monde s'était retourné vers la jeune fille qui se cachait sans sa couette. Elle ne voulait pas lui faire peur, mais cette fille semblait comme elle : timide et effrayée par le monde autour d'elle. Elle avait ramené ses genoux sous son menton et ne bougeait plus, se contentant de fixer la fenêtre sur la quelle la pluie ruisselait. « Excusez moi, fit elle doucement de peur de brusquer la blonde, vous allez bien ? » son ton se voulait doux et rassurant. Jamais elle n'aurait voulu reprocher quelque chose à la blondinette face a elle. Malgré tout, la blonde poussa un petit cri de surprise, apeurée. « Pardonnez moi si je vous ai fait peur.. Vous semblez fatiguée. Vous êtes sûre que vous allez bien ? » Un sourire inquiet passa sur son visage.




.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 3 Jan - 18:31
Tu regardes la jeune femme, perdue. Ses mots résonnent dans ton esprit, comme un écho infernal. Puis tu comprends ce qu'elle te dit, et tu t'en veux. Oh que oui, tu t'en veux d'être aussi froide, distante, alors qu'elle t'offre un sourire merveilleux. Tu essaies de faire de même, mais ce n'est qu'une pâle copie, triste et vide. Morte presque. Tout doucement, tu lui réponds. Mais ce n'est qu'un échec. Tu voudrais lui dire que oui, tu vas parfaitement bien. Que c'est normal pour toi d'être toujours en pyjama dans une salle où se trouvent plusieurs personnes. Sauf que tu n'as jamais su mentir. Tu n'en as jamais compris l’intérêt, pour être franc. A quoi bon sortir une histoire qui ne ferait que blesser – que ce soit ton interlocuteur ou toi ?
Tu es toujours silencieuse, la bouche ouverte. Tu relèves les yeux vers la jeune femme et la trouves magnifique. Il faudra que tu la dessines. Une larme roule sur ta joue. Puis une deuxième. Tu sens que tu perds pied. Il ne faut pas. Elle n'a rien à voir avec tout ça, elle ne doit pas être inquiétée par une inconnue. Mais c'est plus fort que toi. Alors tu bredouilles des bouts de mots, sans savoir s'ils sont compréhensibles ou pas.

«  Je suis désolée pour votre tasse. »

Tu la repaieras ? Avec quel argent ? Ne sois pas sotte voyons, tu sais que c'est impossible. Et ce malaise se rajoute à ta détresse.

« Je. Je suis fatiguée, oui. Très fatiguée. Mais il ne faut pas vous inquiéter. Non, il ne faut pas. »

Et plus tu parles, plus tu pleures. Alors même que tu veux la rassurer. Les quelques clients lèvent une nouvelle fois la tête vers toi. Tu as envie de sortir, tu ne supportes pas leur regards interrogateurs. Tu as le sentiment d'être un objet de moqueries. Un objet de convoitise aussi, certaines ayant remarqué ta tenue légère sous ta carapace de laine. Mais où irais-tu ? Tu peux aller dehors, la lumière – même réduite – ne ferait que tu blesser un peu plus. Tu n'y penses pas, balayant ce problème d'un revers de main.

Alors tu te lèves, et tu chancelles. Tu grimaces aussi, sentant une douleur dans ton pied. Tu regardes le sol et te souviens des bouts de porcelaine. C'est une flaque rouge qui prend place peu à peu à sa place. Tu relèves la tête, paniquée. Tu n'as pas tant mal que ça, mais tu ne sais pas quoi faire. Si tes parents étaient là, ils te prendraient dans leurs bras et te soigneraient. Si Andrew était là, il te consolerait dans un murmure. Et Éléonore se moquerait de toi, avec gentillesse. Sauf que voilà, ils ne sont pas là. Tu es toute seule, au milieu d'une foule d'inconnus. Non, tu sens que tu n'es pas seule. Tu as le sentiment que la jeune femme aux cheveux bleus veut t'aider. Elle est comme une lumière dans la nuit. C'est presque ironique comme image, toi qui connaît si bien la nuit, te voilà aveugle.
Tu lâches ta couverture, dévoilant une chemise de nuit qui – comme l'avait prévu certains spectateurs – est bien légère. Alors l'assemblée réagit. Quelques sifflets, quelques regards, et des rires. Mais tu ne les entends plus. Ta tête bourdonne, comme si elle allait imploser. Tu t'agites, enfonçant un peu plus des éclats de porcelaine dans ta chaire. Alors tu t'excuses, encore et encore.
Puis tu tends les bras vers la future Maman et ressers ton étreinte, avant de poser ta tête sur son épaule.

« Aidez moi, s'il vous plaît. »

Oh non, tu n'aurais jamais du partir. Tu n'étais pas prête. Juste un oisillon à peine sorti du nid. Un oisillon qui est fatigué de battre des ailes en vain.

© Halloween





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Lun 4 Jan - 18:26
regrets



   
   
   

La blonde lui sourit, d'un sourire que Şehrazat devinait faux. Ses yeux semblaient éteints, pris d'une tristesse qu'on ne saurait définir. Elle resta silencieuse face à la danseuse, sans qu'aucune émotion ne passe sur son visage pâle ou a travers ses yeux clairs.
Une larme glissa sur sa joue blanche, suivit d'une autre, encore et encore. La jeune femme écarquilla les yeux. Non, non ! Pourquoi pleurer ? Pour une tasse ? Elle aurait tant aimé lui dire que ce n'était pas grave, qu'elle avait des tas d'autres tasses, mais aucun son ne sortit de sa bouche. « Je suis désolée pour votre tasse. » seul des sons incrédule franchirent les lèvre de Şehrazat «Je. Je suis fatiguée, oui. Très fatiguée. Mais il ne faut pas vous inquiéter. Non, il ne faut pas. » elle avait une jolie voix.
Şehrazat passa une main sur son petit ventre, mordant sa lèvre. Elle se sentait coupable d'avoir effrayé la blondinette, de l'avoir faite pleurer. Si elle n'était jamais allée la voir, peut-être n'aurait-elle pas été comme ça ? Elle était inquiète, pour cette petite femme fragile face à elle. Elle ne la connaissait pas, ne savait ni son nom ni son prénom, mais sentait qu'elle devait prendre soin d'elle. « Ce... ça ne vaut pas la peine de pleurer pour ça » un sourire incrédule, mais qui se voulait réconfortant passa sur son visage. Non vraiment, ça ne valait pas la peine.
La petite se leva, se révélant plus grande que ce que Şehrazat pensait — elle la surplombait d'une dizaine de centimètres. Les larmes continuaient de tomber le long de ses joues rondes, glissant jusque dans son coup. Elle baissa la tête vers son pied, alors qu'un peu de sang coulait à terre, et Şehrazat ne put contenir un petit frémissement. Elle avait mal pour cette jeune fille qui n'avait rien demandé à personne, qui avait juste peur de ce qui l'entourait. Face à elle la blonde tanguait, comme prise de vertige. Elle peinait a tenir debout, alors Şehrazat attrapa la jeune fille dans ses bras, caressant son front. « Shhh. Shhh. Ca va aller, ça va aller. » La blonde était brûlante, son front moite. Au fond d'elle, Şehrazat sentait que cette blondinette lui ressemblait. Elle était perdue quelque part où elle n'avait jamais été, où elle ne connaissait personne, où elle était sujette à des moqueries incessantes.
Sa couverture tomba à terre ; elle était peu vêtue, pas étonnant qu'elle soit brûlante, par ce temps. La blonde continua, balbutiant des excuses encore et encore. Autour d'elles, certaines personnes sifflèrent la tenue légère de la blonde, et, poussé par quelque chose qu'elle ne connaissait pas, la Danseuse claqua sa main sur la table dans un grand bruit.
Oh, elle ne se connaissait pas cette audace, elle n'avait même aucune idée de ce qui l'avait poussé à faire ça, et quand elle se rendit compte de ce qu'elle venait de faire, ses joues s'empourprèrent. Mais les spectateurs s'étaient tus dans la salle ; ils savaient que la fille aux cheveux bleus était la gérante, et qu'elle pouvait les mettre dehors à tout moment.
Şehrazat lui caressa le front, un peu a la manière d'une mère a son enfant. C'est ce qu'on lui avait fait, quand elle était tombée malade au Sérail. Il n'y avait qu'une personne qui lui avait fait ça, toutes les autres s'étaient moquées d'elle. Alors aujourd'hui, Şeh se disait que c'était à son tour, d'aider les gens, en particulier cette fille là.
La blonde se resserra un peu plus contre elle, avant de poser sa tête contre son épaule. «Aidez moi, s'il vous plaît. » « Je vais vous aider, promis ».  La fille aux cheveux bleus embrassa le front de la jeune fille, elle se devait de l'aider. Jamais elle ne pourrait être tranquille si elle ne le faisait pas.
Elle attrapa un coin de la couverture qui était au sol, la remontant autour de la frêle demoiselle. « On va aller dans votre chambre, d'accord ? » L'endroit serait déjà bien plus calme que de rester en bas, entouré de gens inconnus et Şehrazat pourrait soigner son pied blessé. La blonde se resserra un peu plus contre elle, avant de poser sa tête contre son épaule.




.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Mer 6 Jan - 21:57
Tu sens les bras de la jeune femme t'entourer, et tu te laisses envelopper par cette étreinte. A un point tel que tu ne l'entends pas frapper sur la table. Tu ne l'entends pas mettre fin à une partie de ton calvaire. Et pourtant, si tu avais vu, tu aurais rit. Oh oui, tu aurais rit devant le ridicule de ces hommes, redevenus enfants le temps d'un coup sur une table.

Mais tu restes emmurée dans ta douleur. La seule chose qui parvient jusque ton esprit, c'est la voix de ta sauveuse. Elle te promet de t'aider et tu la crois. Sans la connaître, tu sais que tu peux lui faire confiance, et que sa parole est d'or. Lorsqu'elle t'embrasse sur le front, tu frémis. Ses lèvres sont froides, glacées même. Un soupçon d'inquiétude à son égard traverse ton esprit. Mais ce n'est pas elle qui est malade, c'est toi. Tu es brûlante, sans en avoir conscience.
Tu la sens remonter la couverture sur tes épaules et te laisses faire. Avec ta carapace de laine, tu te sens un peu mieux, comme protégée. Et en même temps, elle te semble lourde. Beaucoup trop pour ton petit corps, devenu faible avec le temps. Depuis combien de jours n'as tu pas mangé de véritable repas ? Il y a eu le Canada, et cet homme qui t'a logée quelques jours. Mais depuis, tes repas sont devenus de plus en plus léger. Et le thé que tu viens de gâcher était ton dernier plaisir, ainsi que la seule chose que tu avais prévu de manger pour la journée.

« On va aller dans votre chambre, d'accord? »

Tu lui réponds en silence, ta voix étant incapable de sortir. Mais durant quelques secondes, tu refuses de bouger. Tu te rapproches même de celle qui te supporte et reposes ta tête sur son épaule. Tu sais que si tu bouges, tes vertiges te reprendront. Et tu te doutes de ce à quoi ça peut mener. Étrangement, le sol ne t'a pas l'air si sympathique. Cette pensée vient dessiner l'ombre d'un sourire sur ton visage, qui malgré tout redevient vite triste et vide.

Après quelques secondes – minutes ? – tu trouves la force qu'il faut pour te redresser et te mettre en marche. Tu sens que la jeune femme ne te lâche pas, et en es rassurée. L'une contre l'autre, vous avancez doucement. Chaque fois que ton pied touche le sol, une vague de douleur t'envahit. Un bout de porcelaine a dû rester bloqué dans ton pied.
Un homme s'approche, et les voix dans ta tête deviennent hurlements. Tu n'entends pas ce qu'il dit, et ne regardes pas son visage. Mais plus il approche, plus le bruit est fort. Bien trop fort pour ton petit crâne. Tu ramènes tes mains sur tes oreilles et te penches en avant, à deux doigts de hurler à ton tour. Tu vas exploser, c'est certain. Il faut que tu partes, que tu t'éloignes de lui au plus vite. Alors tu montes les escaliers en courant, laissant derrière toi la jeune femme.
Arrivée en haut, tout est calme, et le silence revient. Ce ne sont plus que des murmures étouffés. Tu comprends alors que tout ce qui te ronge vient des autres.  Et cela te fait peur. Tu n'as pas envie de finir ta vie enfermée seule, à l'abri des être humains.
Et puis, tu te demandes à quoi cela peut être dû. Comment se fait-il que les autres te fassent hurler de la sorte ? Serais-tu maudite ? Tu te souviens des ruines incas et te demande si c'est lié. Peut être as tu froissé un esprit là bas. Peut être que c'est la poupée qui te porte malheur.  Il faudra que tu vois un exorciste alors, pour te soigner et éloigner ce mal qui te ronge. Peut être que de cette façon, l'esprit qui te hante partira.
Tu réalises que tu étais immobile, et te remets en marche. Mais ton pied te fait trop mal. Alors tu le prends dans ta main, et en arrache le bout de tasse. Tu le regardes dans tous les sens, fascinée qu'une si petite chose puisse faire autant de dégâts. Puis tu ressers ton poing et te remets en route.
Déjà, tu entends les pas dans les escaliers de la jeune femme aux cheveux bleus. Alors tu t'affoles. Tu ne veux pas entendre ces voix. Tu veux profiter du calme. Mais rien ne vient, juste le visage inquiet de ton amie.


© Halloween





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Mer 13 Avr - 16:03
regrets


La petite hoche la tête, mais reste collée contre la Danseuse. Elle se rapproche même d'elle, et Şehrazat passe une main fine sur le front da la demoiselle, remettant une mèche presque blanche derrière l'oreille de la malade. Contre elle, Şehrazat sent que la blonde est assez maigre, et elle ne peut s'empêcher de se demander depuis combien de temps n'a-t- elle pas mangé ? Depuis combien de temps est-elle malade ? Oh si seulement elle avait pu lui venir en aide avant qu'elle ne fasse ce malaise..
Elle donne l'impression d'acquiescer, mais ne bouge pas, se rapprochant un peu plus de l'aubergiste. La blonde semble reprendre peu à peu conscience, elle se relève en prenant soin de rester aux côtés de la danseuse — peut-être pour ne pas tomber avec ses frêles jambes. Doucement, collées l'une contre l'autre, les deux jeune fille s'avancent sans bruits, sous le regard inquisiteur des personnes présentes dans la salle. Şehrazat jette un petit coup d'œil a Abraham qui avait laissé de côté son gâteau pour venir dans la salle. Ce dernier s'approche doucement des deux filles, avançant une main pour la poser sur l'épaule dans la blonde pour tenter de la soutenir lui aussi.
Il n'eut le temps de rien faire, si ce n'est que de voir la blondinette fermer les yeux, comme si son crâne allait exploser. Ses mains lâchent le corps de l'aubergiste pour se poser contre ses oreilles, penchant la tête en avant en ouvrant la bouche, comme pour hurler, sans qu'aucun son n'en sorte. Alors l'étrangère part en courant vers l'étage, laissant quelques marques rouges sur le sol derrière elle. Sans attendre Şehrazat se lance à sa suite avant qu'une main l'arrête en l'attrapant par le poignet. Abraham. « Tu es sûre que ça va aller si tu la suis ? son ton était inquiet je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose, Seh... » « Abe.. Ca va aller.. Elle est juste.. Effrayée, et malade. Laisse moi faire, s'il te plait.. » Le jeune homme eut une petite moue indécise et lâcha le poignet de l'ancienne danseuse, chuchotant quelque chose comme quoi elle devrait faire attention à elle. Elle sourit doucement, il ne va rien lui arriver. Elle est suffisamment forte, enfin c'est ce qu'elle croit. Peut-être qu'elle ne va pas réussir a aider la jeune demoiselle, mais au fond d'elle, elle sait qu'elle va le faire. Pas seulement pour l'étrangère, mais pour elle aussi.
Alors elle grimpe les marches quatre par quatre pour rejoindre au plus vite la jeune fille avant de la retrouver sur le perron, debout l'air affolé, avec un peu de sang sur sa main. Şehrazat lui lança un petit sourire encourageant en avançant ses mains en avant. « Je.. Je suis désolée si Abe t'as fait peur... Il voulait juste t'aider.. la demoiselle s'arrêta un peu, reprenant son souffle Il n'est pas vraiment doué avec les filles, elle rit mais il n'est pas méchant. Est-ce que.. Est-ce que je peux t'aider, moi ..? »





Spoiler:
 


.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 8 Mai - 23:22
La jeune femme te parle avec douceur. Tu as envie de t'excuser. Tu as envie de lui répèter que ce n'est pas sa faute, ni celle d'Abe. C'est juste toi. Ou plutôt, ce quelque chose en toi qui rend ta vie impossible. Tu souris faiblement en l'entendant rire. C'est beau et agréable à entendre. C'est mille fois plus beau que cet air inquiet sur son visage. Tu déformes la beauté en elle. Tu n'es qu'un monstre, transformant en boue l'or que tu touches.

Et pourtant, tu t'accroches à l'espoir qu'elle t'insuffle. Pourtant, tu crois en elle et en sa gentillesse. Tu crois qu'elle peut t'aider. Qu'elle peut te soigner. La preuve, plus aucune voix ne te parvient. Seulement un léger murmure lointain. Un calme après le calvaire ressenti il y a quelques instants. Alors tu lui réponds. Ta voix est faible, preuve de ton épuisement, mais elle contient un petit quelque chose qui vient témoigner de ton soulagement.

« J'aurais du mal à refuser. »

Tu esquisses un sourire avant de lui tourner le dos et d'avancer jusque ta chambre. Ta démarche est lente et tu boites à cause de ta blessure au pied. Mais tu restes droite et tu finis par atteindre la porte. C'est à ce moment là que tu réalises qu'elle n'est pas fermée à clef. Un oubli de ta part ou la visite d'un imposteur ? Tu restes là, la main sur la poignée, hésitante. Pourtant, aucun bruit ne te parvient de l'intérieur, si ce n'est quelque chose qui claque. Aurais-tu laisser ta fenêtre ouverte ? Avec le temps qu'il fait, c'est peu possible. Et pourtant, te connaissant, ce n'est pas improbable.
La jeune femme à tes côtés, tu restes encore quelques secondes immobile, avant d'enfin tourner la poignée.

Derrière le montant de bois, on dirait qu'une guerre vient d'avoir lieu. Toutes tes affaires sont retournées, ton lit défait et ce que tu avais mis sur la table est tombé. La fenêtre est grande ouverte, et l'un de ses battants claque à chaque rafale de vent. Sur le sol, la pluie a déjà formé une flaque, qui s'étend un peu plus à chaque instant. La chambre étant plus exposée à la lumière, te voilà éblouie et presque aveugle. Tu fermes les yeux et remontes ta couverture pour te protéger. Malgré tout, tu peux déjà sentir ta main – qui était la plus exposée – rougir et te brûler. Tu avances à tâtons, essayant de ne rien casser et de ne pas te cogner.

« J'ai une paire de lunettes dans mes affaires. Une paire un peu étrange, aux verres noirs. Si vous arrivez à la voir »

Tu n'as d'autre choix que de lui demander de l'aide. Tu es incapable de t'en sortir toute seule dans la situation actuelle.

« Et si vous pouvez fermer les volets, s'il vous plaît. »

Tu souris devant toi, incapable de savoir si tu fais face à la jeune femme ou non, et hausses les épaules. Tu te demandes quand même ce qui a pu se passer. Jamais le vent n'aurait mis un tel bazar dans tes affaires. Et encore moins retourné tes affaires et vider tes valises.
© Halloween





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Ven 12 Aoû - 13:44
regrets


Elle sourit. Elle sourit et son sourire était vraiment beau. Elle ne savait pas vraiment ce qui passait dans la tête de la blondinette, mais elle devinait qu'elle allait mieux. Et Şehrazat en était soulagée. Elle ne voulait pas causer de tort à cette jeune fille. Encore moins lui faire peur ou la laisser seule quelque part où elle ne connait personne. Et la petite voix de la blondinette lui répondit qu'elle voulait bien de son aide. Seh eut un sourire de soulagement, elle lui aurait donné son aide de toutes façons. Jamais elle ne l'aurait laissé se débrouiller toute seule. De nouveau elle sourit, de son joli sourire et commença a marcher.
Elle n'allait pas vraiment vite et boitillait. La danseuse se mordit la lèvre, elle avait mal pour cette jeune demoiselle. Elle ne semblait pas souffrir, son visage ne trahissait aucune douleur et Seh se promit de s'occuper de cette jolie demoiselle.
Les deux fille marchèrent encore un peu, Şehrazat avait fini par attraper la jeune fille à la taille pour la soutenir durant le trajet. La future maman eut un sourire amusé sur ses lèvres : la blonde faisait presque une tête de plus qu'elle, et c'était Şehrazat qui la soutenait. Cette pensée la fit sourire durant un instant avant qu'elles n'arrivèrent devant la chambre de la blonde.
Cette dernière s'arrêta un instant, une main posé sur la poignée. La turque n'osa pas lui demander ce qu'il se passait dans son esprit, de peur de la stopper dans ses pensées. Seul le bruit de quelque chose claquant contre le mur brisait le silence qui s'était installé dans l'étage. Et sans un mot la blonde ouvrit la porte.
Une bourrasque de vent fit voler les longs cheveux de la danseuse qui leva son bras au dessus de ses yeux pour se protéger. Il faisait étonnamment froid dans la chambre, et toutes les affaires de la demoiselle était à terre. Şehrazat entra a la suite de son amie qui tenta de se protéger d'on ne sait quoi avec sa couverture. Malgré la pluie battante, quelques rayons de soleil perçaient à travers les nuages gris.
La voyageuse semblait effrayée par ce qui se passait face à elle, resserrant toujours un peu plus la couverture dont seul sa main dépassait. Alors que la blonde s'avançait un peu plus dans la chambre, Seh s'arrêta. La voyageuse ne pouvait pas avoir mis un tel désordre dans ses affaires. C'était forcément quelqu'un d'autre ; une bouffée de colère l'envahit, elle ne tolérerait pas ce genre de choses dans son établissement.
Elle secoua la tête un instant et s'avança vers la fenêtre, pour la fermer, quand la voix de la jeune fille lui parvint. Une paire de lunette noire et fermer les volets. C'est d'abord la deuxième chose demandée qu'elle fit en premier, stoppant par la même occasion le vent dans la chambre. Les feuilles qui volaient dans tous les sens retombèrent au sol dans un bruissement sourd.
Elle se retourna vers la blonde et chercha autour d'elle. Une paire d'étrange lunettes noires.. Elle fit plusieurs tours sur elle même, scrutant chaque coin de la chambre avant de trouver les dites lunettes, du moins la chose qu'elle pensait être les lunettes. Elle les attrapa et les tendit à la jeune fille. « Ce sont celles ci ? »
Néanmoins, sont regard se perdit sur la jeune fille qu'elle détailla. Dès qu'elle avait vu le soleil elle s'était cachée sous sa couette, ne laissant que sa main dépasser. Main qui maintenant, se parait d'une couleur rougeâtre, semblable à une brûlure ou un coup de soleil. La demoiselle écarquilla les yeux. « Je.. V.. Votre main, commença-t-elle en s'approchant doucement, que.. Il faut soigner  ça.. Ça peut-être dangereux.. »




Spoiler:
 


.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Mer 17 Aoû - 22:48
Tu continues d'avancer à tâtons, essayant de te mettre le plus loin possible de la fenêtre. Tu aurais dû y penser lorsque la jeune femme t'avait donné cette chambre. Tu aurais dû demander à changer. Mais tu n'avais pas prêté attention à ce genre de détails, bien trop perdue dans tes pensées. Il est temps que tu redescendes sur terre, Lily. Être constamment dans la Lune pourrait te coûter la vie un jour.

Tu te tapes un orteil contre le coin d'un meuble et retiens un cri. Tu sautilles un petit peu sur place et trouves enfin le lit, sur lequel tu t'assois. Les yeux toujours fermés, tu écoutes la jeune femme se déplacer dans la pièce. Tu peux sentir qu'elle a fermé les volets, luttant contre le vent. Mais après la soudaine lumière que tu viens de faire subir à tes pupilles, tu préfères ne pas prendre de risque.
Devenir aveugle serait la pire des choses. Tu imagines les conséquences d'un tel handicap et un frisson remonte le long de ton dos. Jamais tu ne pourrais vivre, privée de la beauté du monde qui t'entoure.

Assise sur tes couvertures, tu respires profondément, pour oublier la douleur de ta main. Elle te rappelle celle de ta joue, lorsque tu avais fait face au fantôme d'Uluru. Tu te souviens de ces instants et te demandes ce qu'est devenue Aniel, lorsque la jeune femme te tire de tes pensées.

« Ce sont celles ci ? »

Tu entrouvres les yeux et hoches la tête pour confirmer, avant de prendre les lunettes et de les enfiler. Enfin, tu peux ouvrir les yeux et regarder autour de toi. La chambre est véritablement sens dessus-dessous, et tu espères que rien n'a été abîmé. Tu aurais dû penser à fermer ta fenêtre. Et ta porte. Tu aurais dû faire plus attention, encore une fois.

« Je.. V.. Votre main, que.. Il faut soigner  ça.. Ça peut-être dangereux..
Vous avez raison, je devrais peut être la passer sous l'eau. »

C'est ce que le couple australien avait fait, la dernière fois. Ils t'avaient passé un linge humide sur le visage. Si ça n'avait pas atténué la brûlure, ça avait au moins fait partir une partie de la douleur et de la sensation de chaleur.

« Merci pour votre aide. Et …. »

Tu baisses les yeux et ressers un peu la couverture autour de toi.

« Je suis vraiment désolée pour la chambre. J'aimerais vous payer pour les dégâts, mais …. ça va être difficile, je suis sincèrement désolée pour ça. Je pourrai …. Je pourrai toujours vous aider, ici. Mon bateau ne part que dans quelques jours, ça me laisse du temps. »

Tu gardes les yeux rivés sur le sol, ne voulant pas croiser son regard. Tu te sens triste et fautive pour l'état du parquet. C'est tout ça, c'est entièrement de ta faute.
© Halloween


HRP:
 





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Ven 30 Déc - 17:55
regrets


« Vous avez raison, je devrais peut être la passer sous l'eau. » Non non, il faut la panser cette blessure, holala. Tu soupires, mordillant ta lèvre inférieure, vous aviez de quoi nettoyer cette vilaine brûlure en bas, non ? Cela pourrait l'aider, cela va sûrement l'aider. « Je.. On.. on a de quoi nettoyer votre brûlure en bas, ça.. ça pourrait empêcher une infection.. » tu lui fais un grand sourire réconfortant et t'empresses d'ajouter « Cela ne vous coutera rien, rien du tout. »
Tu ne sais pas vraiment quoi dire pour la rassurer. C'était Lion qui rassurait les clients, qui te rassurait toi. Maintenant il n'est plus là et tu dois te débrouiller, seule. Tu sens ton cerveau tourner a cent a l'heure dans ton crâne et ton cœur battre plus fort dans ta poitrine  « Merci pour votre aide. Et …., la voix de la jeune fille te sort de tes pensées et tu relèves la tête vers elle  Je suis vraiment désolée pour la chambre. J'aimerais vous payer pour les dégâts, mais …. ça va être difficile, je suis sincèrement désolée pour ça. Je pourrai …. Je pourrai toujours vous aider, ici. Mon bateau ne part que dans quelques jours, ça me laisse du temps. »
Oui, elle pourrais t'aider un peu ? Mais après s'être reposée et être sûre qu'elle soit guérie. Il ne faut pas qu'elle force sur sa santé, tu te sentirais coupable si elle prenait le bateau dans cet état. De nouveau tu mordillas ta lèvre; c'est vraiment une mauvaise habitude tu sais ? Il faudrait arrêter de le faire, Lion te le disait tout le temps. Rien que de penser a lui te fit cesser et tu relevas les yeux sur la demoiselle.
« Il.. Il ne faut pas être désolée pour ça vous ne pouviez pas savoir que votre fenêtre allait s'ouvrir. Le parquet.. Le parquet aura besoin d'être épongé, peut-être faudra t-il poser une couche de vernis dessus mais ne vous en faites pas pour ça.. » Tu lui souris, timidement. La blonde fixait le sol, sans doutes morte de honte face à toi. Doucement tu t'approcha d'elle, ton amie, et passa tes doigts sous son menton pour relever son visage. Ses yeux croisèrent les tiens et un sourire fendit son visage ; tu te levas sur la pointe des pied et déposa un baiser sur son crâne avant de sentir tes joues te brûler. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu as fait ça. Pour la rassurer peut-être, pour lui faire comprendre qu'elle avait une amie ici.




.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 15 Jan - 2:02
La jeune femme ne semble pas convaincue par ton idée de simplement passer ta main sous l’eau et voudrait que tu ais de vrais soins. Mais tu ne prêtes pas attention à ses mots, perdue dans tes pensées et ta culpabilité. Tu ne sais pas vraiment comment tu vas pouvoir te sortir de cette situation et payer pour les dommages si elle refuse ta proposition. Et aussi gentille soit-elle, elle n’a aucune raison d’accepter. Jusqu’ici, tu n’as fait qu’amener des catastrophes avec toi.

Et son silence ne t’augure rien de bon. Elle doit être en train de chercher les mots pour t’indiquer son refus. On ne rembourse pas un parquet avec seulement de la bonne volonté. Il faut de l’argent aussi et ça tu le sais très bien. Mais de l’argent, tu n’en as plus, et te voilà coincée pour de bon. Et si elle appelait la police, car tu es incapable de rembourser ? Tu ne sais pas comment marche la loi de ce pays, mais ça te fait peur, très peur. Tu serais alors toute seule, sans aucun moyen de te défendre. Et puis, tes parents ont fait tellement, toute leur vie, pour te donner une bonne éducation et tout ce qui va avec. Ce n’est pas pour que tu finisses tes jours en prison. Pauvre Petite Lily.

« Il.. Il ne faut pas être désolée pour ça vous ne pouviez pas savoir que votre fenêtre allait s'ouvrir. Le parquet.. Le parquet aura besoin d'être épongé, peut-être faudra t-il poser une couche de vernis dessus mais ne vous en faites pas pour ça.. »

Tu relèves les yeux vers elle, en croyant pas ce que tu entends. Elle est douce et gentille et te demande de ne pas t’en faire ou ne de pas t’excuser. Ce n’est pas comme ça qu’elle devrait réagir. Elle devrait être en colère, elle devrait te punir. Et pourtant, voilà qu’elle te sourit et cherches à te rassurer. Doucement, comme une Maman, elle vient poser un baiser sur ton front. C’en est trop pour toi et tu sens tes larmes se remettre à rouler sur tes joues, sans que tu ne puisses rien faire. Tu attrapes sa main avant qu’elle ne s’éloigne trop et ne la lâches pas. Tu ne veux pas qu’elle parte. Tu ne veux pas te retrouver toute seule, encore une fois.
« Merci. Merci pour tout. Vous êtes … beaucoup trop gentille. Merci. »
Tes sanglots coupent tes mots et tu ne sais pas si elle a vraiment compris ce que tu lui as dit, mais peu importe. D’une seule main, avec le coin de la couverture, tu viens t’essuyer le visage pour enlever au moins une partie de tes larmes. Mais c’est un peu compliqué à faire comme ça. Tant pis. Le plus important, c’est que tu réussis à te calmer, même si quelques hoquets te prennent encore de temps en temps.
« Je ferai de mon mieux pour vous aider. J’ai …. Je sais que j’ai pas l’air comme ça, mais je suis dégourdie. »
Un sourire se forme sur ton visage et on pourrait presque s’attendre à te voir rire. C’est bon signe, non ? Tu n’as pas le temps de dire quoi que ce soit de plus, qu’un bruit sourd vient vous interrompre. Comme si quelque chose était tombé dans la pièce. Sauf que, malgré le bazar qui s’y trouve, rien n’était dans un équilibre instable. Alors, qu’est-ce qui a fait le bruit ?





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Dim 5 Fév - 13:51
Tu la regardes quelque instant, un peu perdue alors que ses yeux s'écarquillent face a toi. Elle semble tellement fragile comme ça, prête a se briser au moindre mouvement trop brusque. Ses yeux brillent un peu plus et les larmes se remettent à glisser sur ses joues. Tu sens tes yeux s'humidifier a leur tour et dans un sourire une larme coule sur ta joue que tu t'empresses d'effacer. Elle attrape ta main et tu croises tes doigts avec les siens tandis que ton sourire grandis sur ton visage. « Merci. Merci pour tout. Vous êtes … beaucoup trop gentille. Merci. » Ses mots sont hachés par ses sanglots. Doucement, comme on te l’a déjà fait, tu frottes ton pouce contre sa main pour l’aider à se calmer. Comme il faisait pour te calmer pendant ces longues nuits d’angoisse. Tu ne sais que trop bien ce que c’est, recevoir bien plus que ce que tu donnes.

Elle efface doucement les larmes sur son visage fin et se calme peu a peu. Tu as tellement envie de la prendre dans tes bras, pour lui dire que tu es là, qu’elle peut compter sur toi, quand bien même vous ne vous connaissez pas. Tu veux la soutenir. Personne ne doit être mis sur le côté ou abandonné, c’est ce que ta nouvelle famille t’a appris. « Je ferai de mon mieux pour vous aider. J’ai …. Je sais que j’ai pas l’air comme ça, mais je suis dégourdie. » tu ris timidement, comme toujours. « J’en suis sûre ne vous en faites pas. »

De nouveau tu lui offres un sourire « Je, hum.. Je m’appelle Şehrazat, mais vous pouvez dire juste Seh. Et.. Et vous ? » Ton sourire se fait gêné. Ce n’est sans doute pas le meilleur moyen de se présenter, mais ce n’est pas vraiment ce que tu préfères, les présentations. Mais bon, il faut bien que ce soit fait, non ?

Malheureusement un bruit sourd vient vous interrompre. Tu sursautes, serrant la main de la blonde un peu plus fort avant de lui adresser un sourire désolé. Tu n’avais rien remarqué d’étrange en rentrant dans la chambre, d’où pouvait venir ce bruit ? Tu adresses un regard intrigué à la demoiselle ; elle semblait ne pas savoir plus que toi d’où cela pouvait venir. Avec prudence tu lâche la main de la jeune fille pour aller vers l’origine du bruit. C’est sans doute un livre qui a du tomber, rien de bien grave néanmoins cela t’intrigue particulièrement.

Ton intuition te donne raison quand tu vois un ouvrage à terre « Ce n’est qu’un livre, pas de quoi s’en faire. » tu lances dans un sourire à la demoiselle, juste un livre. Au moment où tu comptais te relever, un miaulement apeuré te parvient. Tu baisses doucement les yeux avant de le voir. Là, caché sous une pile de vêtements, un chat te regarde. Tes yeux se mettent peut a peut a briller devant la petite bête « Hey.. Coucou toi. »


.
.









♥ :
 

La Danseuse en bleu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Avoir une belle vie dans le futur.
Aime:
N'aime pas: avatar
Şehrazat G. FergusonLa Danseuse en bleu
Merci Mama pour le kit ♥

Şehrazat danse en #BCA9F5

▐ IRL Age : 16 ▐ Messages : 83 Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP :
Jour de marché ; { Caem }
Regrets ; { Lily }
Broken Hearts ; { Soren }


3 / 3 — Indisponible pour rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Mar 21 Fév - 17:10
Ta remarque la fait rire. Et son rire vient agrandir ton sourire. Comme dans un cercle vertueux du retour à la bonne humeur. Bien que tu n’ais jamais vraiment été de mauvaise humeur, Lily. Tu étais simplement un peu plus triste que d’habitude. Mais peu importe, c’est du passé maintenant. Un passé qui te semble déjà bien loin, alors que la jeune femme se présente.
« Je, hum.. Je m’appelle Şehrazat, mais vous pouvez dire juste Seh. Et.. Et vous ? »
Tu t’apprêtes à lui répondre, pour lui dire à quel point tu trouves son nom magnifique, mais tu n’en as pas le temps. Car c’est à ce moment là que le bruit sourd intervient. Pour une fois, tu ne sursautes, mais tu peux sentir son cœur louper un battement. Qu’est-ce qui a pu faire un bruit pareil ? Seriez-vous en danger ? Quelque part, tu commences à être habituée – même si tu préfères la sécurité. Mais il est hors de question qu’il arrive quoi que ce soit à Seh. Surtout que cette dernière n’a pas l’air à l’aise. Tout doucement, tu sers sa main, comme pour lui dire que tout va bien.

Elle s’éloigne de toi, et tu as l’impression que le froid revient d’un seul coup pour t’assaillir. C’est bien étrange comme sensation, et surtout désagréable. C’est pour y mettre fin que tu te lèves du lit. Ainsi que par curiosité, bien entendu. Tu veux savoir ce qui peut bien vous avoir interrompu d’une telle façon. L’Américaine ne tarde pas à te faire son compte rendu d’investigatrice – vous pourriez faire un drôle de duo d’enquêtrice, pour lutter contre les voleurs et les méchants.
« Ce n’est qu’un livre, pas de quoi s’en faire. » Tu lui souris avec douceur « C’est étrange, je pensais avoir tout rangé. » Un silence, avant que tu ne reprennes, te rendant compte que ranger n’est pas le mot adéquat « Je pensais que chaque chose était en équilibre. » C’est mieux.
Tu finis de parcourir les quelques mètres qui vous séparent, laissant tomber ta couverture sur le sol au passage. Si ton livre est tombé, un autre risque de suivre assez rapidement, tu ne préfères éviter qu’une telle chose arrive. Tu n’aimes pas beaucoup que tes affaires s’abîment sans une bonne raison. Alors il va falloir ranger un petit peu – ou au moins, mettre tous les livres par terre et non en pile – et ça risque d’être compliqué à faire dans ta tenue.
« Hey.. Coucou toi. » Tu lèves la tête et cherches du regard à qui elle peut bien parler ainsi « Vous avez trouvé quelque chose ? » Encore quelque pas, et tu aperçois la petite bête, prise au piège dans tes vêtements « Et bah, bonjour toi. T’es coincé ? » Tu t’agenouilles à ses côtés, un sourire aux lèvres « Tu permets ? Je n’ai pas très envie que tu abîmes ma robe, tu comprends. Ma Maman ne va pas être contente si je rentre chez moi avec des loques. Ni ma Mamie d’ailleurs. Attends, ne bouge pas » Chacun de tes geste est lent et précis, pour ne pas effrayer plus que de raison l’animal « Seh, vous pouvez attraper la partie blanche, s’il vous plait ? Je crois qu’on pourra mieux voir ce qu’il se passe ! » Tu lui indiques d’un mouvement de tête ce dont tu parles « Oh, j’y pense, je m’appelle Lily. »
Un sourire franc traverse ton visage de part en part, avant que tu ne te concentres de nouveau sur l’animal. Vous avez besoin de plusieurs minutes pour réussir à enfin le déloger du lacet de ta robe, où il s’était coincé les deux pattes arrières. C’était un sacré boxon, mais vous avez réussi à ne rien casser, ou blesser. Mais le chaton une fois libre n’a pas l’air bien enclin à bouger, comme paralysé par la peur.
« On devrait peut être lui donner quelque chose à manger. » Tu te rappelles de Nox et Kira, qui étaient de sacrés gourmands « Il devrait pouvoir nous faire confiance si on fait ça ! Hein, tu en penses quoi, toi ? Tu dois avoir faim avec ton tout petit ventre. Il faudra qu’on te donne un nom aussi, p’tite bouille. »





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 482 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [13/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Regrets [ PV. Sehrazat ]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Regrets [ PV. Sehrazat ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Regrets [ PV. Sehrazat ]
» Miss Austen regrets : infos et news
» regrets alexandrins
» Quelques-uns des cent regrets (P.Claudel)
» [sondage] Duel Jane Austen n° 15 (Becoming Jane vs Miss Austen Regrets)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Amériques :: États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: