Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Mer 6 Jan - 11:49

   
Quand Légende devient Réalité...
❝ Un beau jour pour poursuivre un voleur ! ❞

   
Présentation brève du personnage • Gauthier est un être gracieux, élégant, serviable et très amical. Il est aisé de discuter avec lui et de s'en faire un bon ami, tant est qu'il accepte de discuter avec vous. Généralement il préfère commencer la discussion, une petite manie égocentrique de sa part. En effet, le bourgeois est une personne imbu de lui-même qui se plait à se mettre systématiquement en avant, quitte à se faire mépriser de ses compères. Mordred lui est à l'opposé de son hôte. Cruel, distant et sans pitié, il ne voit en l'espèce humaine que de simples objets pouvant servir la cause du Comte Millénaire. Catherine et les Noé sont les seuls êtres qu'il estime réellement.

   
Résumé du post • Gauthier est en repos à Londres, en Angleterre. Pour l'occasion, il décide de se rendre dans un marché afin d'y faire quelques emplettes. Malheureusement pour lui, il se fait voler et décide donc de se laisser à la poursuite du voleur. Sur le chemin, il bouscule une autre personne, et décide alors de l'interroger...






Présentation brève du personnage • //

   

   
❝ Laisse-moi raconter ❞

   
Certaines choses ne pouvaient être oubliés. Le Royaume-Uni était un pays que j'avais longtemps essayé d'éviter. Tellement d'images me revenaient en tête quand je m'y trouvais. Et puis il y avait eut cette fois.. Le jour où j'avais miraculeusement retrouver mon Ankou. Mais aujourd'hui, c'était différent. L'appréhension avait disparu de mon regard, mon sourire constant et mes brèves pensées pour Catherine m'aidait à rester totalement maitre de moi-même. Mais pourquoi me rendre ici ? Par simple envie à vrai dire. Le Comte ne m'avait confié aucune mission récemment, je pouvais donc me permettre de me reposer pendant un moment. Et puis certaines villes d'Angleterre étaient plus que propices au tourisme. Après tout il s'agissait d'un pays très attractifs, qui renfermait une grande et noble histoire. Je le savais mieux que beaucoup, j'avais fais partie de cette histoire après tout.

Londres faisait partie de ces endroits que j'avais particulièrement envie de visiter. Évidemment, il y avait aussi Glastonbury, mais mon instinct me conseillait d'attendre un moment plus... Opportun avant de m'y rendre. Mais revenons à nos moutons. La capitale était une véritable source d'attractions et de trésors en tous genres ou presque. Le sang anglais qui coulait dans mes veines aidait aussi à me sentir un peu comme chez-moi. Heureusement, je maitrisais l'anglais . C'était une langue que Père m'avait enseigné dès mon plus jeune âge après tout. Le soleil était déjà à son zénith aujourd'hui, et mon visage était entièrement exposé au soleil. Je savais qu'investir dans un chapeau n'aurait pas été inutile. Tant pis pour moi.

Laissant voler ma tresse blonde au gré du vent, je me laissais guider inconsciemment au sein d'un marché qui était bondé aujourd'hui. J'avais pris le soin de prendre un peu d'argent avec moi, histoire de pouvoir assouvir mes envies si l'occasion se présentait. Me mêlant tranquillement à la foule, je laissais mon regard balayer tout ce qui se trouvait autour de moi. Je laissais ma curiosité prendre le dessus pour aujourd'hui, il fallait que je me détendes un peu après tout. C'est alors qu'un étrange individu surgit de nulle part me bouscula plutôt violemment. Il semblait assez pressé et tout en s'excusant platement, il commençait déjà à s'éloigner au pas de course. Haussant un sourcil, je me contenta de lui sourire en lui précisant que ce n'était rien.  

Quelques instants plus tard, mon attention fut alors attiré par un objet à l'allure antique. Il s'agissait d'un collier en or incrusté de pierres précieuses. Bouche bée face à une telle beauté, je me dis qu'un tel objet plairait sûrement à Catherine. M'approchant du vendeur, j'entamais la discussion, souhaitant acheter le bijou. C'est alors que je me rendis compte d'un petit détail : Je n'avais aucun argent sur moi. Quelques secondes passèrent, semblant une éternité pour moi. Puis ce fut le déclic. L'individu de tout à l'heure ! Alarmé, je m'excusa auprès du marchand, visiblement décontenancé et je me mis alors à la poursuite du voleur. Ce devait sûrement être lui le coupable ! Rah décidément ! On ne pouvait plus faire confiance à personne. Je tenais difficilement d'éviter le contact avec la foule, mais le destin avait vraiment quelque chose contre moi aujourd'hui. Alors que je bifurquais dans une ruelle, mon chemin croisa celui d'un autre individu, le choc fut assez violent.

   
• E... Excusez-moi ! J'espère que vous n'avez rien de cassé. Je suis à la poursuite d'un voleur, n'auriez-vous pas aperçu un individu suspect dans les parages ?

Ponctuant ma phrase d'un léger sourire, je me relevais alors, lui tendant la main afin de l'aider à se relever aussi. Cette journée commençait déjà à me fatiguer....

   


   © Halloween

   
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Mer 6 Jan - 18:38

Légendes & Réalités
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH

Enfin, j'étais enfin envoyé à Londres par Central, il lui en aura fallu du temps pour m'envoyer sur les traces de mon père. Ce père que j'avais à peine connu que je voulais revoir, mais dont j'ignorais tous. Ce père dont je ne savais même pas le prénom, dont je savais uniquement la nationalité. Ce père que j'avais à peine connu que je voulais revoir, mais dont j'ignorais tous.

Ces temps-ci, je n'avais pas vraiment enchaîné les missions. Non, je ne savais pas pourquoi depuis que j'étais devenu un Semi-Akuma on m'avait dis que je devais me reposer pour que je m'adapte à l'utilisation de ce bras. Je m'étais déjà fait à ce bras, je me fichais complètement du regard que pouvaient porter les autres sur moi. C'était la voie que je m'étais fixée, celle que j'avais voulu atteindre pour prouver que j'existai en ce monde. Cependant, cette-fois ci s'était différent.

Pas dans le sens où il s'agissait d'une mission, non, je dirais plutôt dans celui d'une remise à niveau vu qu'il s'agissait seulement de servir d'accompagnateur et de rester dans l'ombre pour veiller sur des traqueurs. Ma foi, je n'y voyais pas d’inconvénient, je serai un peu plus libre de mes mouvements. Puis comme ça, je pourrai surement rencontrer du beau monde, car jusqu'à maintenant les ordres de central à mon égard avait fait que je n'avais pas pu me rendre dans ce pays.

Même en tant que corbeau, on m'avait répété que c'était pour mon bien. Allez savoir pourquoi aujourd'hui, j'en ai le droit. J'étais pourtant un exorciste comme tout le monde mis à part le fait que je possédais ce bras. Ma main vint se poser instinctivement dessus pendant que je me baladais à travers Londres. C'était vraiment une ville magnifique avec Big Ben qui trônait et que j'observais depuis ma position sur le pont de cette ville.

Les bateaux que je voyais arriver étaient tous aussi magnifiques et anciens les uns que les autres. Mes yeux brillaient comme un enfant le jour de noël. Sous cette cape rouge qui me servait également de manteau, je devais bien avouer que j'avais un peu chaud. Mes longs cheveux bruns voguaient à l'air libre et je pris une grande bouffée d'air frais. Pour une fois que je me sentais à l'aise, je n'allais pas m'en priver non ? Je jetais un rapide coup d’œil à mes équipiers du jour.

Jusqu'à présent, je n'avais pas eu besoin de montrer aux autres que je parlais très bien anglais du fait des origines de mon père. Jusqu'à présent, je n'avais pas eu besoin de montrer aux autres que je parlais très bien anglais du fait des origines de mon père. Et je n'avais pas non plus eu besoin de parler l'italien, j'apparaissais donc aux yeux du monde comme quelqu'un de calme et cela me convenait parfaitement. J'étais un citoyen ordinaire aujourd'hui enfin tant que je ne rencontrerai pas d’ennemi.

J'en profite pour m'éclipser de mon groupe et me laisser guider par mes pas plus profondément sur la grande place de Londres. J'observais de mes prunelles bleu azur et ressenties les différentes odeurs présentes dans l'atmosphère. Je souriais, je me disais que c'était vraiment une chance unique à ne pas rater. Je m'arrête pour traverser une route remplie de calèche, et qui devenait de plus en bondé en ce début de journée. Je devais sans doute approcher d'un lieu de rassemblement comme un marcher.

La curiosité me guidait, l'envie d'en savoir plus sur cette ville anglaise également. Je faisais pourtant attention à ne pas attirer le regard, je me devais de rester une discret comme une ombre. Pourtant, au fur et à mesure que je suis entré dans ce qui était bien le marché de Londres et que je discutai enfin en anglais. Je me suis senti vivre, cette ville était incroyablement vivante. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti un tel sentiment. Il avait fallu que le malheur arrive...Et se profila à l'horizon, je fonçai droit dans une tête blonde à tresse et je ne pouvais ni arrêter ma course ni esquivée, c'était dur en sachant que j'arrivai au détour d'une ruelle...

Évidemment, il y eut l'inévitable collision. Je me suis excusé avec toute la sensibilité que je pouvoir avoir lorsque je commettais une faute. Enfin, j'avais essayé. J'avais eu le temps d'apercevoir que de ses vêtements bien habillés, il ressemblait à l'un des nombreux nobles d’Angleterre. Je me suis écroulé au sol, le fracas entre le choc de mes fesses et le sol fut assez douloureux. Surtout pour mon dos aussi en passant. Aie aie. J’étais en plus complètement sonné, voilà ce qui arrivait lorsqu’on allait trop vite dans sa marche.

Je secoue la tête d'un assez vif mouvement puis fixe l'individu au regard émeraude assez perplexe et surpris. Hein ? De quoi ? Un voleur ? ... Je cligne des yeux, mets ma main droite sur mon visage crispé par cette rencontre tellement douce. Je le vis faire un sourire alors je lui en rendis un bref du coin de la bouche prenant sa main pour me relever doucement. Je fis malgré tout quelque pas en arrière de fatigue, faisant attention à mon bras et remettant mon manteau rouge en place.

"M...merci... je... " Je ne finis pas ma phrase alors que mon regard se pose sur cette chevelure blonde pour la dévisager. "Moi c'est Solaris et vous ? heu... je regrette mais je n'ai pas vu le voleur, vous sauriez à quoi il ressemble ?" C'est m'en rendre compte tout de suite que j'entrai directement dans une sorte de dialogue montrant que j'étais encore un peu sonné au timbre de ma voix qui tremblait et de mes yeux qui
clignotais face à la lumière aveuglante.

© GROGGYSOUL
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Dim 10 Jan - 15:10

 
Quand Légende devient Réalité...
❝ Un beau jour pour poursuivre un voleur ! ❞

 
Présentation brève du personnage • Gauthier est un être gracieux, élégant, serviable et très amical. Il est aisé de discuter avec lui et de s'en faire un bon ami, tant est qu'il accepte de discuter avec vous. Généralement il préfère commencer la discussion, une petite manie égocentrique de sa part. En effet, le bourgeois est une personne imbu de lui-même qui se plait à se mettre systématiquement en avant, quitte à se faire mépriser de ses compères. Mordred lui est à l'opposé de son hôte. Cruel, distant et sans pitié, il ne voit en l'espèce humaine que de simples objets pouvant servir la cause du Comte Millénaire. Catherine et les Noé sont les seuls êtres qu'il estime réellement.

 
Résumé du post • Gauthier est en repos à Londres, en Angleterre. Pour l'occasion, il décide de se rendre dans un marché afin d'y faire quelques emplettes. Malheureusement pour lui, il se fait voler et décide donc de se laisser à la poursuite du voleur. Sur le chemin, il bouscule une autre personne, et décide alors de l'interroger...






Présentation brève du personnage • Ce jeune homme aux longs cheveux d'ébènes se nomme Solaris, je ne sais rien d'autre  son sujet.

 

 
❝ Laisse-moi raconter ❞

 

 
• Eh bieeen... Je n'en ai aucune idée, il était caché par une cape. Je pense donc que rechercher un individu portant une cape peut être une bonne piste de départ !

Première constatation, l'homme avait l'air gentil. C'était certes un détail, mais important tout de même à noter. Cela signifiait que je pouvais me montrer amical avec cette personne, je pense qu'il s'agissait d'un bon point. Bon en réalité, même s'il s'était montré irritable j'aurai gardé mon sourire en ne prêtant pas attention à son attitude, mais je préférai toujours quelqu'un de poli, peut-être par simple plaisir de pouvoir discuter avec. Après avoir relevé le jeune homme, ce dernier se présenta sous le nom de Solaris. Solaris ? Plutôt original, je n'avais encore jamais entendu ce prénom de toute ma vie, je me demandais bien de quelle origine il devait être. Au vu de son apparence, je pense qu'il devait venir d'Occident tout comme moi. Haussant les sourcils, je tendis l'oreille à sa question. A quoi... Ressemblait le voleur ? Maintenant que j'y pensais, il est vrai que je n'en avais aucune idée.

Souriant de toutes mes dents, je tentais de paraitre le plus crédible possible. Mais je devais me rendre à l'évidence, je n'avais absolument aucune idée de comment retrouver ce malfrat. Cependant, et malgré ma maladresse, il fallait que je retrouve mon bien. Pour cela, je me devais de réfléchir. Cet homme venait de me piquer une somme d'argent, qui certes ne représentait pas grand-chose pour moi, mais qui devait me servir à m'acheter quelques souvenirs ici. Laissant échapper un bref soupir de fatigue, je reportais mon attention sur Solaris, pensant que son aide devrait m'être très utile.

 
• Pour être tout à fait honnête avec moi, on m'avait volé une certaine quantité d'argent, je suis navré de te demander cela mais pourrai-tu m'aider à retrouver ce bandit ?


Je ponctuais de nouveau ma phrase d'un grand sourire, me grattant la joue, légèrement gêné par ma demande. Je ne me voyais pas courir à travers Londres comme un idiot à la recherche d'une aiguille dans une botte de foin. Il était toujours mieux d'être nombreux afin de maximiser les chances de retrouver ce que l'on cherchait, et puis plus on était de fous, et plus on riait ! Enfin ce n'était qu'un dicton populaire que l'on restait aux gens qui se sentait seul, mais parfois ça aidait vraiment à se sentir mieux... Comme quoi le mensonge avait aussi ses bons côtés.

Alors que nous restions plantés là à attendre on ne sait quoi, je pris la décision de sortir de la ruelle, jetant des regards aux alentours. Que ferai-je si j'étais un voleur qui venait de rafler une belle somme d'argent à un aristocrate ? J'irai très certainement aller me vanter auprès de mes amis ! Hochant la tête, sur de moi, je levais le pouce en l'air en direction de Solaris, lui signifiant que je venais d'avoir une idée. Sans piper mot, je m'élançais alors, en direction de l'auberge la plus proche...



 


  © Halloween

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Ven 15 Jan - 0:44

Légendes et Réalité
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH

Je fixe l'inconnu que je viens de percuter qui semblait faire comme si de rien n'était. Il ne semblait pas agressif et je dirai même plutôt courtois. Mon regard et ses étranges marques le dévisagent. Ils l'examinent comme je le juge actuellement. A sa voix, il semblait vraiment vouloir récupérer son argent. Ah là là, un homme en cape.... Il ne pouvait être moi, je ne savais même pas de quoi il était question et je venais d'un horizon différent de lui.

En tout cas, il souriait tout le temps, il devait donc faire partit de ses personnes extraverties qui ne montrent pourtant rien en surface pour leurs sentiments personnels. Je devais donc me montrer méfiant à son égare. Même si rien ne m’indiquait qu’il était un ennemi. Je pouvais donc rester avec lui le temps de l’aider à retrouver ce bien précieux. Cela ne devrait pas être trop compliquer pour nous deux. Bien que je ne connaissais pas la ville par cœur, des gens, des passants devaient certainement l’avoir vu passer.  On ne pouvait se permettre de traîner plus longtemps ici.

On risquerait de perdre notre voleur encore plus. Et fouiller une ville avec des quartiers aussi énormes cela ne nous prendrai pas qu’une heure. Je soupire en me disant que cela ne pouvait m’être que bénéfique de me lier à cet individu ? Que pour uen fois je pourrai passer une simple journée. Sans batailles, sans Akuma, sans guerre. Alors je répondis d’un signe de tête positif et d’une voix neutre presque douce :


“ Bien entendu je vous aiderai à le retrouver, quelqu’un doit forcément l’avoir aperçu quelque part ! Puis un homme en cape ça passe pas comme ça tranquillement ça attire forcément l’attention ”
Fis-je discrètement avec un sourire amusé du coin de l'oeil. Mes bras étaient positionnés le long de mon buste sous ma cape. Sinon… j’avais une idée toute à fait banale, qui pourrait paraître stupide aussi… mais je pris la peine de l’expliquer quand même après tous qui ne tente rien n’avait rien comme on disait !

“ Sinon on peut demander à la police locale ? Directement… ? ” Lui proposais-je alors en le suivant pour sortir de la ruelle. Je croise les bras et le regarde partir dans une direction opposée à la mienne prêt d’une auberge.

“oi… at…attendez ! je pourrai connaître lé prénom de celui à qui j’ai l’honneur de parler ? S’il vous plait… en plus j'aimerai bien savoir ce que vous avez prévu de faire pour vous aider correctement...” Fis-je avec une voix surprise et à la fois comment dire… insistante ? Après tout ce serait plus facile pour la suite.

© GROGGYSOUL
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Lun 18 Jan - 0:49

 
Quand Légende devient Réalité...
❝ Un beau jour pour poursuivre un voleur ! ❞

 
Présentation brève du personnage • Gauthier est un être gracieux, élégant, serviable et très amical. Il est aisé de discuter avec lui et de s'en faire un bon ami, tant est qu'il accepte de discuter avec vous. Généralement il préfère commencer la discussion, une petite manie égocentrique de sa part. En effet, le bourgeois est une personne imbu de lui-même qui se plait à se mettre systématiquement en avant, quitte à se faire mépriser de ses compères. Mordred lui est à l'opposé de son hôte. Cruel, distant et sans pitié, il ne voit en l'espèce humaine que de simples objets pouvant servir la cause du Comte Millénaire. Catherine et les Noé sont les seuls êtres qu'il estime réellement.

 
Résumé du post • Gauthier est en repos à Londres, en Angleterre. Pour l'occasion, il décide de se rendre dans un marché afin d'y faire quelques emplettes. Malheureusement pour lui, il se fait voler et décide donc de se laisser à la poursuite du voleur. Sur le chemin, il bouscule une autre personne, et décide alors de l'interroger...






Présentation brève du personnage • Ce jeune homme aux longs cheveux d'ébènes se nomme Solaris, je ne sais rien d'autre  son sujet.

 

 
❝ Laisse-moi raconter ❞

 

Alors comme ça, ce jeune homme comptait réellement m'aider à débusquer le malfrat ? Quelque peu interloqué, je mis un certain temps à enregistrer la nouvelle. Pour le coup, je devais avouer que je ne m'attendais pas à une telle situation. Cependant, l'heure était aux réjouissances ! Arborant mon plus beau sourire à mon nouveau compagnon, je notais dans un coin de ma têt sa remarque. Il n'avait pas tort, un homme à l'allure si singulière ne pouvait passer inaperçu. Néanmoins, cela ne voulait pas dire qu'il serait aisé de le pourchasser. Après tout, ce n'était pas comme si chaque individu présent ici allait se souvenir du passage du voleur, surtout avec un monde pareil. Décidément, j'avais vraiment mal choisis mon jour pour faire des emplettes.

C'est alors que je notais quelque chose d'essentiel. Je ne m'étais toujours pas présenté au fameux Solaris. Mais ce qu'il me dit me fit réfléchir un instant. Contacter la police ? En effet, ce pourrait être un bon moyen de capturer le bandit, cependant il y avait un facteur que Solaris n'avait pas pris en compte.  

 
• Contacter la police, équivaudrait à signaler au voleur qu'il est suivit, et nous risquerions potentiellement de perdre sa trace. Il faut que notre bandit se sente en sécurité, afin qu'il baisse sa garde... C'est à ce moment-là que nous devrons agir !


Un nouveau sourire flottant sur mon visage, je commençais déjà à ma diriger vers une auberge, quand je fus une nouvelle fois interpellé par le dénommé Solaris. J'imagine qu'au final, je devais bien me présenter à ce jeune homme. Après tout il allait m'aider à retrouver mon argent sans rien vouloir en retour, je pense qu'il était tout naturel pour moi d'accéder à sa demander. M'arrêtant alors, je me tournais alors l'Européen, prenant ma plus belle pose, le fixant intensément tout en prenant une voix aussi classe que possible.

• Gauthier de Hemsworth... Héritier d'une prestigieuse famille d'aristocrates, voilà comment je suis connu ! Allons donc interroger un aubergiste, notre voleur en aura sûrement déjà profité pour dépenser de mon argent !  


Tout en gardant la pose, je laissais le temps à Solaris de s'imprégner de tout mon charisme. A mon avis, il devait être illuminé par la l'aura que je dégageais, c'était même certain. Même si évoquer ma famille me contractait légèrement le cœur, je me devais de rester le plus humble possible. Mais trêve de plaisanteries ! Nous devions reprendre nos investigations dans le plus grand des sérieux. Alors que je tournais déjà les talons, je fis un léger de tête à Solaris, l'invitant à me suivre. Maintenant que les présentations étaient faites, les choses sérieuses pouvaient commencer !

 


 © Halloween

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Mer 20 Jan - 0:52

Légendes et Réalité
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH
Je ne savais pas pourquoi mais plus je restais en compagnie de cette personne plus son sourire m'exaspérai. On dirait un sourire forcé et crispé, pourtant il semblait à la fois sincère et surtout honnête. Il avait l'air plutôt surpris en fait, en l'observant mieux et de plus près. Ou était-ce tout simplement moi qui le fut lorsqu'il se présenta à moi. Franchement j'avais vu juste c'était un grand noble apparemment. Qu'elle plaie. Dans quoi je me suis encore fourré moi ? Sérieusement j'aurai dût y réfléchir à deux fois, mais je ne pouvais plus reculer désormais.

Alors que mes sourcils bougeaient de gauche à droite, et de haut en bas, en signe d'interrogation, j'attendis qu'il est finit sa révérence. Il avait surement du bien apprendre ça durant l'enfance ou je ne sais quoi. Pardon, mais on était pas vraiment du même monde. Je venais de l'un des bas quartiers de Venise, alors la noblesse et moi ça faisait deux. Vraiment. J'espérai au moins ne pas me créer de problème en l'aidant, non parce que je le sentais pas vraiment ce coup-ci. Son aura me dégageait un air de pression incroyable.

Le dit Gauthier de Hemsworth évoqua un détail auquel je n’avais pas du tout pensé. C’était vrai qu’en declarant ce vol à la police il y aurait encore moins de chance de retrouver le voleur. Celui-ci mettrait tout en oeuvre pour se faire discret et oublier de la police locale. Ils avaient surement d’autre chats à fouetter en plus. Le suivant dans sa réflexion j’acquise alors d’un signe de tête de haut en bas :

“ Oui vous avez raison Monsieur de Hemsworth, dans ce cas vaut mieux faire par nos propres moyens, peut-être tendre un piège au voleur ? Retourner sur ses pas, Réfléchir comme lui ? Peut-être qu’on arrivera plus facilement à cerner sa façon d’agir en demandant si d’autre ont été voler discrètement bien sûr ? Qu’en pensez-vous ?” Fis-je à voix haute, le suivant les bras croisés le menton dans la main :


“comme ça on pourra faire semblant d’avoir abandonner par désespoir de cause alors qu’en fait on aura fait une sorte de plan pour le retrouver par des indications ? “
Proposais-je alors à celui que j’allais aider en espérant que nous tombions d’accord sur la manière d’agir.

“Parce que pour qu’il baisse sa garde il faudrait qu’il ne perçoive plus de menace en fait…”Murmurai-je d’une voix basse à l’intention de Gauthier en le rattrapant par l’épaule. Et en le fixant de mes prunelles en attendant une réponse. Bien que je me trouvai un peu trop familier avec ce noble étranger, rougissant ainsi et me remettant là ou était ma place.

Je le suivis dans ces pas qui nous menâmes vers une petite auberge au coin de la ruelle. “Vous l’avez déjà visiter ? Ou vous y avez déjà séjourné ?” Fis-je en m’arrêtant devant la porte d’entrée et en la pointant du doigt en attendant qu’il me rejoigne. Finalement j’avais trop pris d’avance… habitude de faire en solitaire sans doute.
© GROGGYSOUL


note hs:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Dim 24 Jan - 13:05

Quand Légende devient Réalité...
❝ Un beau jour pour poursuivre un voleur ! ❞

Présentation brève du personnage • Gauthier est un être gracieux, élégant, serviable et très amical. Il est aisé de discuter avec lui et de s'en faire un bon ami, tant est qu'il accepte de discuter avec vous. Généralement il préfère commencer la discussion, une petite manie égocentrique de sa part. En effet, le bourgeois est une personne imbu de lui-même qui se plait à se mettre systématiquement en avant, quitte à se faire mépriser de ses compères. Mordred lui est à l'opposé de son hôte. Cruel, distant et sans pitié, il ne voit en l'espèce humaine que de simples objets pouvant servir la cause du Comte Millénaire. Catherine et les Noé sont les seuls êtres qu'il estime réellement.

Résumé du post • Gauthier est en repos à Londres, en Angleterre. Pour l'occasion, il décide de se rendre dans un marché afin d'y faire quelques emplettes. Malheureusement pour lui, il se fait voler et décide donc de se laisser à la poursuite du voleur. Sur le chemin, il bouscule une autre personne, et décide alors de l'interroger...






Présentation brève du personnage • Ce jeune homme aux longs cheveux d'ébènes se nomme Solaris, je ne sais rien d'autre  son sujet.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Cet homme... Il semblait me juger du regard. Que pensait-il de moi ? Bah, ce n'était pas vraiment ma plus grande préoccupation, après tout il fallait bien que l'on ait une certaine opinion des autres personnes, c'était naturel. Solaris se mit alors à réfléchir tout en m'exposant ses idées. Je levais les yeux au ciel tout en prêtant une attention distraite à ce qu'il me dit. Retourner sur nos pas ? Réfléchir comme ce voleur ? Les idées qu'il me proposait... Je m'arrêtais tout à coup de marcher, posant mon regard sur Solaris, le visage impassible.

• Un homme de mon rang, ne devrait jamais avoir à se rabaisser au niveau de ce bandit.  


Je laissais alors un soupir s'échapper d'entre mes lèvres. Cependant, je devais reconnaitre qu'il réfléchissait de la bonne manière. Solaris ne pourrait être qu'un atout pour cette enquête qui s'annonçait dors-et-déjà corsée. Je remarquais alors que mon partenaire prenait bien ses aises en ma compagnie, allant même jusqu'à m'arrêter par l'épaule, en me murmurant son idée brillante. Le sourire en coin, je continuais cependant de marcher de manière calme et régulière, une nouvelle fois bombardé de questions par Solaris. Décidément, il avait l'air bien plus concerné par cette affaire que moi, quelle curieux fait.  

• Ne fais pas de manières avec moi, tu peux me tutoyer. Non, je n'ai jamais vu cette auberge de ma vie, mais c'est sans importance. Le fait est que nous avons des question à poser à l'aubergiste. Une fois les réponses obtenues, nous pourrons retourner sur nos pas comme tu l'as si bien suggérer.  


Lui lançant mon plus beau sourire, je m'avançais alors vers l'entrée de l'auberge, prenant une grande inspiration. Il fallait que je soit clair et concis, il n'était pas question de passer par quatre chemins. Connaissant mes mauvaises habitudes, je risquais fort de perdre mon temps à discuter avec l'aubergiste. Peut-être que Solaris pourrait se charger de l'interroger ? Mais d'un autre côté, il s'agissait de mon argent qui avait été dérobé. Question d'ordre moral, je me devais de régler cette affaire. J'ouvris alors la porte de l'auberge, avant d'y pénétrer avec appréhension, certainement suivis de près par Solaris.

Une fois à l'intérieur, je pus constater de l'état de délabrement de l'endroit. L'atmosphère était sombre, presque malsain. La plupart des clients de l'auberge semblait venir des plus bas quartiers de Londres, et une partie d'entre eux devait très certainement faire partie du milieu du crime. En toute logique, n'importe quel autre bourgeois se serait tenu à distance de cet endroit. Mais il s'agissait au contraire de l'endroit idéal pour un voleur tel que celui que nous poursuivions. Réajustant mes habits, je m'avançais alors vers le comptoir sans prêt attention aux regards tournés vers moi. Peut-être qu'enfiler une tenue plus "adéquate" aurait été préférable, mais il fallait faire avec. M'asseyant alors sur une des chaises sale de l'auberge, je fis un signe de main au vieil aubergiste qui n'avait cessé de nettoyer le même verre depuis notre arrivée.

• Excusez-moi, mais j'aurai quelques questions à vous poser concernant...  


Un sifflement dans l'air, quelque chose me frôla la joue. Les yeux ronds, je vis alors un couteau planté devant moi. Je levais alors une main pour me caresser la joue, avant de voir du sang sur mes mains. Du... Du... Sang ? Soudain, de multiples visions me vinrent à l'esprit. L'Ankou, Catherine... Je tombais alors de ma chaise, tremblant de tout mon être. Non, non non... Pas plus. Je ne voulais plus avoir à supporter une telle vision... Autour de moi, des rires tonitruants se firent entendre, puis une voix.  

• Je sais pas ce qu'un bourge vient faire ici, mais faut que t'apprennes à rester à ta place. Les gens comme toi sont pas les bienvenue ici !


Je n'avais que faire de ses paroles, il fallait d'abord que je reprenne le contrôle de moi-même... Il le fallait...



© Halloween

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Jeu 28 Jan - 23:12

Légendes & Réalités
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH

Toujours arrêté devant la porte de l'auberge, je fronçais les sourcils en l'écoutant parler. Décidément, il me surprenait de plus en plus ce noble à la crinière blonde. J'aurai dût m'attendre à cette réaction venant d'un membre de la noblesse anglaise. J'ai soupiré mais je n'ai rien dit, me contentant d'acquiescer le fait qu'il ne devait pas avoir à se rabaisser. Ce n'aurait juste été que temporaire... Je ne comprenais vraiment pas cette importance à vouloir ce situer au-dessus des autres à cause d'un rang...

Oh son sourire l'avait quitté, pour laissez place à un visage impassible. Oui bon je dois reconnaître que cette auberge ne me plaisait pas trop au vue de son allure. Il n'avait peut-être pas choisi le bon endroit pour commencer ses recherches... M'enfin, je ne dirais rien. Cela restait un simple avis pas très important. J'eu un frisson qui parcourait mon corps tout entier lorsque je franchis la porte de l'auberge. Celle-ci craquait, l'odeur qui régnait ici était juste incroyablement irrespirable qu'elle me rappellerait presque l'odeur de l'humidité que présentait ma maison.

Avant que je n'arrive à la congrégation bien évidemment. Je cherche le noble des yeux sous mon manteau rouge. Et me racle la gorge en voyant comment il s'en sortait. Décidément, nous vivions dans deux mondes différents. Ce ne serait d'ailleurs surement pas demain la veille que je le tutoierais. Même si autorisation me rassurai quelque part ! Mais j'allais pas sauter de joie pour autant. En tous cas, une chose était sûre ce n'était pas l'auberge familiale ici. Non.  

La chaleur de l’Italie me manquait tellement... j'aurai été presque nostalgique si y'avait eu un peu de lumière parmi les vitres. Mais cette ambiance lugubre me laissait vraiment sans voix. Mon visage était fermé, bien que on pouvait quand même le voir crispé.  Évidemment, il faisait plus d'effet que moi parmi la troupe de gens qui le regardait avancer jusqu'au comptoir. J'avais comme un mauvais pressentiment. Après tout, il était très rare que la noblesse soit la bienvenue en générale dans ce genre d'endroits à cause des écarts créer par les dirigeants des pays.

Le fait que l'aubergiste faisait semblant de ne pas nous voir arrivés, ne m'avait pas plus surpris que ça. Je fis un geste de surprise en ayant vue Gauthier avec quelque chose qui le frôla. J'accélérai le pas en voyant le couteau s'avancer dangereusement vers Gauthier. J'arrêtai la main avec le couteau, l'homme me regardai avec un regard noir. Gauthier semblait troublé, effrayé par quelque chose que je ne pouvais voir. Surement des souvenirs ?

Je voulus rattraper monsieur de Hemsworth mais je n'eu pas le temps. Enfin, je l'aidais quand même à se relever lorsque je le rejoint parmi tout ces rires. Il tremblait, et était un peu lourd. Je le pris et passa son bras gauche par-dessous mon cou pour le faire rasseoir sur la chaise. Tous se turent alors. L'attaquant en chef s'avança vers moi avec un sourire malsain voulant me faire la même chose. Sauf que ce fut pas le cas ! Une prise de retournement de bras ! et hop contre la table !

"Gauthier ? ça va ? qu'est-ce qui y'a ?" Fis-je en retenant toujours l'homme puis je continuai : "Avez-vous entendu parler d'un voleur dans le coin ? Oui ou non ?" je vis le reste de la bande se lever soudainement. Comme s'ils voulaient en découdrent car je tenais leur camarade. J'avais oublié un moment, cette solidarité dans les quartiers pauvres... Le temps semblait se couvrir dangereusement. Comme si un orage se préparait. Typique de l'ambiance que je détestais. Alors j'haussais la voix :

"Si vous ne voulez pas que je lui fasse du mal, vous feriez mieux de nous dire ce que nous voulons savoir ! et nous partirons d'ici !"Fis-je en lâchant l'homme qui recula de quelques pas de notre position. un filet de sang à ses lèvres et son cou. Je pose mes mains sur les épaules de Gauthier pour le secouer un peu. Il ne m'avait pas répondu depuis tout à l'heure.

"Gauthier ! Gauthier !"Fis-je en regardant et fixant cette tête blonde. Très différente de celui que j'avais connu tout à l'heure.

© GROGGYSOUL
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Sam 13 Fév - 10:52
Hrp:
 

       

Légendes
ft. Solaris Weiss
698 mots
#7B68EE dialogue
pensées en bold
dialogue entre «»
Solaris est vraiment quelqu'un d'intriguant...
J'espère retrouver mon fichu portefeuille !

Tout était devenu... Flou. Le monde autour de moi n'était plus qu'un lointain souvenir, on pouvait d'ailleurs remarquer que mes yeux ne dégageaient plus aucune once de vie. Mon esprit s'était presque échappé de mon corps. Je me remémorais. Ces jours funestes, ces moments de solitudes. Moi, qui avait aimé, qui avait cru... Si seulement elle était encore là. Sang. Son cadavre gisait face à moi, sans vie tout comme moi. Imp-Impossible ! Le liquide rougeâtre s'était éparpillé dans la pièce, m'éclaboussant le visage. Alors c'était ainsi ? Devais-je revivre ce traumatisme à chaque fois ? Ne serais-je donc jamais en paix ? Non. Aujourd'hui, c'était différent. J'étais un Descendant de Noé après tout, il m'était inconcevable de simplement me morfondre devant de tels souvenirs. Etait-ce moi qui parlait ? Ou bien.. Mordred ?!

Catherine...

Je sentis alors comme une pression s'exercer sous mon bras. Solaris était en train de me relever. Nous étions toujours dans l'auberge... L'auberge ! Nous étions en pleine enquête, comment avais-je pus oublier quelque chose de si important ? Solaris semblait aux prises avec ceux qui nous avait attaqués. J'avais tellement honte de moi. Plaquant ma main droite sur mon visage pour cacher mon sourire pathétique, je repris le contrôle de moi, lançant un regard chaleureux à mon compagnon d'infortune. Puis, d'un soupir, je me retirais de son appui, pour me rediriger vers le barman, qui depuis le début avait pris grand soin de se tenir à l'écart de tous problème.

« Monsieur, auriez-vous vu un individu encapuchonné entré ici ? Répondez, et je m'en irai. »

Le vieil homme posa alors son verre, qui était devenu étrangement plus sale que tout à l'heure. Fronçant légèrement les sourcils, il lança un regard noir aux autres occupants de l'auberge, leur intimant de s'en aller. M'attendant à une bagarre générale au sein du bar, quelle ne fut ma surprise en voyant tous ses bandits armés jusqu'au dents sortir de l'auberge, comme s'ils craignaient pour leur propre vie. Le vieil homme sortir alors de son comptoir, et nous invita à le suivre sans un mot. Nous emmenant à l'étage du dessus, celle des chambres. Alors que le barman du comptoir s'arrêtait devant l'une des portes, je jetais un œil à Solaris, vérifiant qu'il était toujours bien à mes côtés. J'en profitais alors pour le remercier.

« Solaris, je te remercie. Sans ton aide, je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé... Je suis désolé. »

Un sourire gêné se peint alors sur mon visage, tandis que je me grattais honteusement la joue. Un raclement de gorge se fit alors entendre. Le vieillard s'était arrêté devant l'une des chambres, et y entra sans autre forme de procès. Légèrement hésitant, je pris alors une grande inspiration pour me motiver, entrant à mon tour dans la chambre. A l'intérieur, c'était un véritable chaos. Des centaines de papiers jonchant le sol, les placards en désordre, le lit défait... Quelqu'un semblait s'être amusé à saccager cet endroit, bizarre. Lançant un regard interrogateur au vieil homme, ce dernier continuait de fixer l'état de la pièce, avant de répondre à mon interrogation tacite.

« Une personne encapuchonné est effectivement passée par là, il m'a demandé les clés d'une certaine chambre, puis s'en est allé. La chambre en question appartient à un dénommé Gustave... »

Gustave ? Cet homme avait donc un lien avec mon voleur ? Les choses commençaient à prendre une tournure qui ne me plaisait pas. Je devais rester concentré, et rassembler les pièces du puzzle une à une. Si je m'en fiais aux informations que je possédais déjà, notre voleur se serait empressé de venir ici après m'avoir volé, et aurait cherché une chose particulière dans la chambre de ce Gustave... Que cherchait-il à faire ? Quels étaient les objectifs de ce vandale ? Qui était ce fameux Gustave ? Me tournant alors vers Solaris, je lui demandais son avis.

« Que devrions-nous faire maintenant, Solaris-san ? »

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Dim 28 Fév - 1:52

Légendes & Réalités
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH

Le fait qu'il fasse comme si de rien n'était m'avait un peu surpris. Ou plutôt qu'il essaye de faire comme si il était normal m'avait laissé perplexe. Je ne m'étais pas tellement attendu à cela. D'autant plus que je ne savais pas ce qui lui était arrivé. C'était un mystère complet que j'aimerai bien élucider, ma curiosité avait été piqué encore plus, cette journée promettait d'être amusante ? Finalement ? Enfin, amusante c'était une façon de dire qu'elle allait enfin devenir intéressante.

Gauthier me fit un regard chaleureux, sûrement pour me rassurer sur sa situation. A vrai dire, j'étais inquiet là, même si je le montrais pas ouvertement car il m'était encore un peu "inconnu" malgré tout, à part son statu, rang, nom, prénom, voilà quoi. Ce n'était pas extraordinaire, je le plaçais juste pour le moment en simple connaissance. Je me suis poussé pour le laisser passé après avoir calmer un peu la foule avec ma démonstration de force. Puis je vins me positionner derrière lui lorsqu'il s'approcha du Barman pour lui faire le petit interrogatoire.

Que comptais faire Gauthier ? j'avoue que j'avais du mal à le comprendre et à le cerner pour le moment encore très bien. Cependant, je sentais vraiment son envie de ne pas être un poids et d'être utile. D'ailleurs, le vieil homme se montra plutôt coopératif, en posant son verre, et en demandant aux autres de s'en aller, il faisait une pierre deux coups en nous révélant ce qu'on voulait savoir et en limitant les dégâts éventuels pour son auberge. Le patron m'inspirait plus au moins confiance, il semblait assez franc, bien qu'un peu réticent.

Il nous invita ensuite à le suivre du regard dans un autre lieu ? Étrange. je préférai passer devant Gauthier. Pour éviter une autre scène de spectacle comme tout à l'heure. Nous avions montés les marches, et il semblait nous diriger vers une chambre de l'étage. Je suivi marchant discrètement comme à mon habitude, sans dire un mot, fixant les moindres gestes du Barman avec mes prunelles. Ou voulait-il nous emmener ? Que voulait-il nous dire ? ou nous montrer ? Toutes ces questions se bousculaient dans ma tête les unes après les autres.

Je fis un sourire et un signe de tête à Gauthier pour le rassurer lui-même, il me remerciai de l'avoir aidé, mais pour moi cela avait été normal après cette drôle de rencontre, puis ma curiosité me poussait à rester. Même si cela pouvait paraître légèrement égoïste de ma part. Je posai de nouveau mes mains sur ses épaules avec un sourire sincère :

"Merci Gauthier, on a une énigme sur les bras, j'en est bien peur" fis-je avec un petit sourire moqueur, histoire de le détendre. Une énigme comme les affaires policières ! Oui ce fut ma référence. J'espérai qu'il ne le prendrait pas au pied de la lettre, mais vu comment la situation était parti. Je pris le premier pas, en passant dans la pièce que le Barman nous montra une fois la porte ouverte. Je fus encore une fois surpris, la pièce était complètement sans-dessus dessous ! Des papiers partout, des rideaux volants, des meubles retournés.

Les vêtements sortaient des placards et des commodes,  en tout cas l’étau se resserrait petit à petit autour de notre voleur qui avait désormais un nom. Gustave. Fis-je songeur en prenant quelque papiers dans les mains pour espérer trouver quelque chose d'utile. Mais pour le moment j'étais un peu... bredouille. Rien, absolument rien d’intéressant, levant les yeux au ciel, je soupire, et m'assois sur le genoux, regardant la pièce de gauche à droite. De droite à gauche, cherchant un petit indice, un détail qui aurait échappé à notre barman ou qui nous permettrait d'avancer nos réflexions.


"c'est étrange, pourquoi notre voleur Gustave, serait parti précipitamment en laissant sa pièce comme ça ? est-il une cible d'un groupe ? cela semble étrange quand même, le hasard fait bien les choses ? ou a t-on voulu nous mettre sur cette piste ici ?"
fis-je à voix haute comme pour indiquer le fond de mes pensées, il fallait avouer que j'aimais pas trop cette idée de hasard, coïncidence. Je me suis relevé pour retourner au près de Gauthier et du Barman pour finalement demander :

"pouvons nous rester un peu et fouiller la chambre pour trouver des choses qui pourraient nous interesser ? on partira après je vous le promet ! si ça peut vous éviter des ennuis".  Fis-je en regardant le barman qui semblait inquiet, stressé, qui me foudroya du regard comme s'il ne voulait pas qu'on rester empiéter, regardant Gauthier : "Après nous vous rembourserons les dégâts de cette chambre...ça nous fait un bon compromit ?"

©️ GROGGYSOUL


hs : pardon pour ce petit poste j'espère qu'il te permettra de faire quelque chose depotable et pardon pour la lenteur je pensais avoir rep x).
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Dim 17 Avr - 20:33

Légendes
ft. Solaris Weiss
644 mots
#7B68EE dialogue
pensées en bold
dialogue entre «»
Nous avons enfin une vraie piste !
J'ai comme un mauvais pressentiment...

Je restais les yeux fermés, debout au milieu de cette chambre d'auberge totalement sans dessus dessous. Il fallait réfléchir quant à la manœuvre à suivre. Le fameux Gustave serait-il le voleur que nous recherchions depuis tout ce temps ? Nous ne pouvions être sûr de rien, mais aucune hypothèse ne pouvait être écarté. La question était de savoir pourquoi repasser dans sa chambre après avoir commis son méfait ? Serait-il revenu sur ses pas dans le but de prendre de possibles objets compromettants ? Ou bien cherchait-il tout simplement à effacer ses pas en brouillant nos pistes ? Le mystère restait entier. Ouvrant doucement les paupières, je posais mon regard sur Solaris, qui semblait discuter avec l'aubergiste à propos de l'état de la pièce. Peut-être que ce vieil homme avait encore certaines choses à nous révéler ?

« Savez-vous où ce Gustave s'en est allé après ? »

Le vieil homme porta son attention sur moi, et fronça alors les sourcils, se plongeant dans une profonde réflexion. Il est vrai qu'à son âge, on avait de plus en plus tendance à ne pas se souvenir des détails, mais qui ne tentait rien n'a rien après tout. Comme une prière faite au ciel qui fut entendue, les yeux de l'aubergiste s'illuminèrent, avant de se lever de nouveau vers moi.

« Un des brigands de tout à l'heure m'a brièvement expliqué que ce Gustave faisait partie d'un gang de malfrats assez réputé en ville, Gustave a sûrement dû les rejoindre à l'heure qu'il est. Je peux vous donner une carte qui vous y emmènera ! »

D'un sourire, j'acquiesçais de la tête, signifiant mon approbation. Plus l'enquête avançait, et plus je commençais à me rendre compte que notre simple affaire de vol à l'arrachée prenait de l'ampleur. Je me demandais si Solaris partageait la même opinion de moi. Me tournant alors vers lui, je lui lançais un grand sourire, à la fois pour le rassurer, mais surtout pour lui faire partager mon enthousiasme croissante, et aussi lui faire oublier l'incident de tout à l'heure. Mon moment de faiblesse devait être oublié de tous, Gauthier de Hemsworth ne pouvait garder une image aussi disgracieuse de sa noble personne après tout !

Quelques minutes s'écoulèrent avant que le vieil aubergiste ne revienne, carte en main. Elle semblait être faite dans un vieux manuscrit, mais néanmoins finement décorés, lui donnant un aspect artistique assez agréable à l'œil. Ce devait sûrement être une antiquité qu'il s'était procuré au marché de Londres. Je pense que mon père aurait été ravi de posséder un tel objet antique. Le remerciant platement de son aide, j'ouvris la carte afin de m'y repérer. Si l'on se fiait aux mesures et aux points cardinaux, le repère des brigands se trouvaient au Nord-Est de notre position, se situant à l'intérieur d'une bouche d'égout. La simple idée de devoir pénétrer dans un lieu aussi immonde me révulsait, mais pour le bien de mes économies, je me devais de m'y rendre !

« Une personne encapuchonné est effectivement passée par là, il m'a demandé les clés d'une certaine chambre, puis s'en est allé. La chambre en question appartient à un dénommé Gustave... »

Gustave ? Cet homme avait donc un lien avec mon voleur ? Les choses commençaient à prendre une tournure qui ne me plaisait pas. Je devais rester concentré, et rassembler les pièces du puzzle une à une. Si je m'en fiais aux informations que je possédais déjà, notre voleur se serait empressé de venir ici après m'avoir volé, et aurait cherché une chose particulière dans la chambre de ce Gustave... Que cherchait-il à faire ? Quels étaient les objectifs de ce vandale ? Qui était ce fameux Gustave ? Me tournant alors vers Solaris, je lui demandais son avis.

« Bon ! Mon cher Solaris, j'espère que les endroits insalubre ne vous dégoût pas, je sens que nous allons devoir y faire une petite escale. »

Je commençais à éprouver quelques appréhensions quant à nos actions futures. Tout semblait désigner ce Gustave comme étant notre fameux voleur... Mais, quelque chose n'allait pas. Il manquait encore des pièces au puzzle. Des pièces qu'il nous faudrait impérativement trouvés, et assembler. Tournant alors les talons, je promis à l'aubergiste de payer les dédommagements de son auberge une fois mon argent récupéré, puis je tourna les talons en compagnie de Solaris. Il était maintenant temps de nous rendre dans le repaire des bandits...

… Espérons que tout se passe bien.

avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Jeu 21 Avr - 0:08

Légendes & Réalités
Feat ~ GAUTHIER DE HEMSWORTH

Je ne compris pas tout de suite pourquoi Gauthier demanda à l'aubergiste qui nous avais accompagné ou notre présumé voleur s'en était allé. Peut-être que ce n'était qu’un complice ? Oui ! Quelqu'un qui aiderait le véritable voleur et qui connaissait les nobles anglais. Tiens donc... un gang de malfrat réputé ? Mes oreilles tillèrent bien vite que ce Gustave s'était fourré dans le pétrins. Et qu'il comptait sur nous pour s'en sortir. Je me taisais écoutant Gauthier faire son petit interrogatoire à l'aubergiste. Moi j'observais les détails de la pièce en désordre. Tous ces papiers par terre, cette fenêtre ouverte que je pris soin de fermer en jetant un œil par-dessus. Tout ça, c'était trop flou pour nous donner quelque chose, un indice, n'importe quoi.

Je regardais le vieil si intensément qu'on aurait pu croire que mon regard le foudroyait sur place. Je n'aimais pas ça du tout. Je savais me battre, mais en était-il de même pour Gauthier ? Après tout, un noble ne savait pas forcément utiliser d'armes blanches ou se défendre. Hum, la suite me semblait étrange, le vieil homme semblait être devenu bien trop enclin à parler. Il nous annonça que le dénommé Gustave du fameux gang lui aurait donné une carte. Volontairement... J'en doutais, je me demandais si on l'avait plutôt pas forcé à participer à ce vol.

Je me demandais bien dans quoi on s'embarquait mais la curiosité m'avait piqué à vif. Rien ne pouvait m'empêcher de résoudre cette enquête. Il nous montra ensuite la carte en question qui semblait être dans un livre plutôt ancien. On pouvait le sentir en touchant sa première de couverture. Gauthier ne laissait pas grand-chose transparaître comme émotion, je me demandais ce qu'il pensait de tout ça derrière son petit sourire. Parce que bon, ça le concernait quand même plus que moi cette affaire. Mais quelque chose à attirer mon regard, le décor de la couverture de la carte. Elle était finement décorée, avec des fils d’ors, et une teinte rouge. J’observais et laissais Gauthier agir à sa guise, il voulait repérer où se trouvait le repère des voleurs.

M’as foi, ça pouvait être un bon début, se fier aux repères cardinaux, il savait donc lire une carte ? Surement ? Il ne semblait pas perdu. Ce qui n’était pas mon cas. Je ne me fiais jamais aux cartes durant mes missions, alors ce domaine m’était complètement inconnu. Je voyais Gauthier fixer ce qui ressemblait à une bouche d’égout au Nord-Est. Je fis un soupire et levais les yeux au ciel. On n’avait pas le choix, on allait devoir s’y rendre. Je regardais Gauthier qui confirmait mes hypothèses et mon analyse.

« Eh bien, pour moi il est clair que nous allons devoir nous y rendre, nous trouverons forcément des indices là-bas sur ce Gustave et sa bande, mais je ne suis pas sûr à cent pour cent que ce soit notre voleur et vous ? ». Fis-je clairement, en donnant le fond de ma pensée.

Je commence à me diriger vers la fenêtre, autant éviter de quitter la chambre et l’auberge par l’entrée principale. Cela attirerait immédiatement l’attention des autres. Des regards malveillants en quête de vengeance pour l’incident de tout à l’heure. Il n’était pourtant pas de mon avis, puisque il m’invita à le suivre malgré tout à sortir par la porte normale. Bien soit. On verrait bien ce qui allait se passer. « Vous n’avez rien d’autre à voir ici ? On mettrait trop de temps à tout fouiller… » Fis-je à voix haute.

C’est vrai que tout était tellement sans dessus dessous. On ne savait pas par où commencer, ni même si on trouverait un indice ici, alors autant commencer notre enquête directement là-bas. Nous avons donc commencés notre détour en quittant l’auberge. Saluant dignement l’aubergiste qui nous avait aidés. Afin de pouvoir poursuivre nos recherches. « Donc notre objectif se trouve sous terre… il va nous falloir être discret ! Ça va résonner avec la profondeur, et la hauteur du plafond je pense, donc il nous faudra marcher lentement si on ne veut pas se faire repérer… » Lançais-je en mode expert des rues et ruelles. « Peut-être prendre des tenues plus discrètes ! On aura qu’à se faire passer pour l’un d’entre eux… si seulement on pouvait avoir des indices sur ce gang, ils ont forcément des signes trompeurs, reconnaissable entre eux ! » enchaînais-je pendant que nous continuions notre avancée vers le Nord-Est de Londres.

Je ne voulais pas qu’on se fasse repérer bêtement parce qu’on était différents. Il devait bien y avoir une solution pour pénétrer dans leurs repères sans se faire avoir, cherchons un peu. Il fallait agir comme des voleurs qui n’avait peur de rien n’y de personne. Déjà Gauthier faudrait qu’il arrête son sourire… Je regardais une boutique qui traînait dans le coin ou nous étions et en passa le pas de la porte. Elle semblait très bien pour notre petit voyage sous la terre. La décoration de la petite boutique ne laissait personne indifférent. On sentait une odeur de vieux bois humide, délabré. Une personne âgée tenait la boutique en mode blasée de la vie. On y trouvait de tout. Je pris deux vestes et deux pantalons que je déchirais à moitié.

Laissant ma cape rouge servir de manteau pour moi. Par-dessous la veste. Je ne risquais pas d’avoir froid. En passant un de chaque à Gauthier, au moins on serait déjà plus discret. Si jamais on devait intervenir, ils ne pourraient reconnaître nos visages. « Désolé de vous forcer, mais je pense que ça nous sera nécessaire pour agir librement une fois sur place ». Et justement en arrivant sur place quelque minutes plus tard, il fallait déjà trouver la bouche d’égout la plus proche, et ça ne serait pas gagné. [#9999ff]« Une idée pour trouver la bonne bouche d’égout ? maintenant que nous sommes là ? »[/color] fis-je en fixant Gauthier en espérant qu’il savait ou se trouvait exactement la bouche d’égout la plus près du QG des malfrats.

© GROGGYSOUL
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légendes et Réalité ♣ Ft. Solaris
» Légendes urbaines et réalités
» Vos couples de légendes
» Légendes Médiévales (ou peut-être pas d'ailleurs !)
» Contes et Légendes Nathan

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: