Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Leçon numéro une [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leçon numéro une [PV Gabriel]
Jeu 7 Jan - 16:50
Je regarde autour de moi, las. Me voilà dans l'un des bureaux de la Congrégation. Ma nouvelle maison, d'après ce que les gens répètent. Mais je ne suis pas chez moi ici. Et j'ai bien peur de ne jamais l'être. Comme je m'y attendais, les regards en coin et les murmures n'ont pas tardé à se faire entendre. Je ne suis qu'un étranger pour ces personnes m'entourant. Un étranger qui ne comprend même pas leur langue. Un idiot en quelque sorte. Je sers les poings et ferme les yeux. Leur mépris ne doit pas nourrir ma colère. Cela se retournerait contre moi, et ils auraient gagné alors.
Je les ouvre et détaille du regard ce qui m'entoure. Des papiers, beaucoup de papiers. Plus que je n'en ai jamais vus. Je ne peux deviner ce qui est marqué dessus. J'imagine que c'est la raison pour laquelle ils m'ont emmené jusqu'ici. Je ne risque pas de découvrir un quelconque secret. Je m'approche d'une feuille au hasard et essaie d'en déchiffrer l'écriture. Mais ce ne sont que des dessins. Des lignes et des points entremêlés.
Je soupire et la repose, avant de m'asseoir sur le fauteuil derrière moi. J'ai hâte de connaître leur langue, hâte de savoir ce qu'il se dit. Hâte surtout de pouvoir partir en mission, et d'être utile. Ici, je ne suis qu'un poids. Une bouche de plus à nourrir, et un illettré à éduquer. J'ai honte d'être incapable de la sorte. Et je regrette presque d'être venu jusqu'ici.

Un bruit me sort de mes pensés. Je cherche d'où est ce qu'il peut provenir, mais réalise que ce n'est que moi. Le bracelet en or d'Hayate s'est tapé contre le bureau. Je le regarde et sens la tristesse me compresser la poitrine. Je ramène ma main contre moi et ferme les yeux. Je dois laisser toute cette peine et toute cette mort derrière moi. Ne pas l'oublier, mais m'en souvenir aux moments propices.
La porte s'ouvre, et je rabaisse la main, honteux d'être surpris dans un tel moment. Un homme entre, et je devine qu'il sera mon professeur. C'est étrange pourtant, il n'a pas l'air de parler arabe. Mais peu importe. Dans un signe de respect, je me lève et incline la tête.

« صاح الخير »*

Je sais qu'il ne me comprend pas, mais ce n'est pas une excuse à l'impolitesse.



* Bonjour.






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que
l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à
toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 76 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/3 Indisponible.
wwwGabriel [4/3]
wwwMitra [5]
wwwLavi & Aloïs [1]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Mar 22 Nov - 12:31












« L'éducation est une chose admirable, mais il est bon de se souvenir de temps en temps que rien de ce qui est digne d'être connu ne peut s'enseigner. » ▬ Oscar Wilde




Une fois que j’eus poussé la porte qui me séparait de cet homme, j’étais à l’époque, bien inconscient du bouleversement qu’il allait provoquer dans ma vie. Parfois, ce sont les personnes les plus différentes de nous, qui nous comprennent le mieux. Et dans un temps qui allait me paraître à la fois des plus courts et des plus longs, j’allais moi-même en faire l’expérience.


Je n’étais guère dans cette pièce parce que l’on m’y avait donné le choix. J’étais ici pour la simple raison de mettre trouvé, à ce que certains appelleraient, “au mauvais endroit, au mauvais moment”. J’eus beau retourner la question de milles et une façon, peu de réponses naquirent dans mon esprit. De plus, ces pensées étaient des plus incomplètes. La seule et unique raison que je pus m’offrir fut que ma présence était partiellement dû à mon travail en temps qu’infirmier.
Ils, ceux dont j’eus le malheur de croiser la route, m’avaient brièvement débriefer la tâche qui allait être mienne pour plusieurs semaines. Je ne sus seulement que j’allais devoir enseigner l’anglais à un homme tout juste arrivé au sein de la Congrégation suite à la perte de sa famille. Ni plus, ni moins. Cela ne m'eût avancer en rien, et ne m’annonçait aucunement ô combien ce travail allait être herculéen.


Cependant je n’avais jamais rien enseigné par le passé. Alors comment m’y prendre ? J’avais retourné la question un long moment … ou en tout cas, le temps qu’il me fallut pour atteindre la bibliothèque. J’avais bien une petite idée de ce que je pouvais faire pour ce qui était du vocabulaire, mais la conjugaison et la grammaire, était toute autre chose. Et c’était sans compter les notions abstraites, comme la plupart des formes de politesses, et autres concept de la pensée.

Je pris une longue inspiration. “Je trouverai bien une solution” me disais-je, après tout, j’en trouve toujours une. J’empruntais alors trois livres d’images, un recueil de conte pour enfant tout aussi illustré, ainsi que deux manuels scolaires de la langue Shakespearienne. Une personne extérieur à la Congrégation pourrait être plus que surpris par tout ce que l’on peut trouver dans cette bibliothèque. Mais en soi, au vu des différences d’âges et de culture que peuvent avoir les personnes habitants ces lieux, ce n’est pas vraiment exceptionnel.


Sur le chemin me conduisant à mon prochain lieu de travail pour les semaines à venir, je pris aussi avec moi, deux cahiers vierges, ainsi qu’une trousse remplie de divers crayons et gommes. Et c’est les bras chargés de livres, que je me retrouvais finalement face à la porte me séparant de cet homme. Avant même de l’ouvrir, je pris néanmoins le temps lors une longue minute, de chasser toutes ces sombres pensées qui me tiraillaient à chaque instant de ma vie. Je n’avais aucune raison d’avoir peur. Ne tenant les livres que d’un seul côté, je profitais de ma main libre pour me rassurer dans un geste que j’eus pour habitude de faire depuis bien des années. Je tapais doucement de mes phalanges, le lieu où se trouvait mon coeur, me répétant doucement “Ca va aller.”.


Ouvrant la porte par la suite, je fis enfin face à ce que l’on pourrait ironiquement nommer, mon destin. C’est là que je le vis pour la première fois. Et bien que je n’en laissais rien paraître, j’étais bouleversé. Face à moi se trouvait un homme d’au moins dix centimètres de plus que moi, dont la présence me paraissait singulièrement charismatique. Bien malgré moi, mes peurs passées refirent surface un court moment avant que je ne les chasse. J’étais las de cela. Ce même cinéma se répétant à chaque fois que je rencontrais un autre homme, et surtout un homme plus grand ou plus charismatique que je ne l’étais.
Malgré cela, ce qui fut le plus saisissant, ce qui est toujours, et restera, était la beauté de ses yeux d’un bleu si pur. Un bleu si beau, que même le bleu sarcelle de mes yeux n’avaient guère d’allure à côté. Le teint mate de sa peau, ne fit que renforcer ce sentiment ; bien différent de la froideur que peuvent inspirer mes yeux contrastant avec ma peau blanche comme neige.


J’étais à la fois émerveillé et apeuré. Néanmoins, je ne laissais aucune trace de mon tourment transparaître.  


« صاح الخير »


Prononça une voix intense et grave. Je n’avais pas la moindre idée de ce que cela pouvait signifier, mais au vu de son comportement, j’en déduisis très rapidement le sens. Et sans même attendre, telle une mécanique ancrée en moi, je répondis à mon tour :


«Good Morning.»


Par la suite, je vins à poser les livres sur la table, avant de m’approcher de lui. Si le mot confiance n’avait guère sa place dans mon esprit, et que mon coeur criait au malaise, cela n’empêcha pas mon corps de bouger de lui-même. Je posais alors une main quelque peu tremblante au niveau de mon coeur, et liait mon regard au sien. Et c’est avec un sourire à la fois timide et gêné, que ma voix se fit entendre à nouveau :


«My name is Gabriel.»




Gabriel whispers in #009999


Spoiler:
 
L'Ange Souillé

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver la paix intérieur
Aime:
N'aime pas: avatar
Gabriel O'KeithL'Ange Souillé


« Ses lèvres étaient telles des pétales de roses, dont on ne pouvait détourner le regard. Délicates et tendres, elles chassaient un sourire après l'autre. Mais bien que scellées, d'elles émanait une douce mélodie semblable à une comptine d'un passé regretté. »



▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 294 ▐ Autres Comptes : ●•Akito/Agito Miyabi •●
Masculin
▐ RPG Age : ●• 21 ans •●
▐ Personnalité : ●•Timide•● ●•Anxieux•● ●•Gentil•● ●• Sugar Addict •●
▐ Parcours RP :
2/3 - Disponible -

●• Gwen || RP || Infirmerie [5] www
●•Nour || Mini-RP || Ordre Noir [3/3] www


Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Dim 15 Jan - 3:30
Tu restes silencieux, observant l’homme sans vraiment le voir. En vérité, ce sont les livres qu’il tient qui attirent toute ton attention. Tu te demandes ce qu’ils peuvent contenir et es impatient de commencer la leçon. Apprendre une nouvelle langue a quelque chose d’excitant malgré tout et tu ne peux retenir ce sentiment, qui vient alors effacer tout le reste. Ou presque tout le reste. Au fond de toi, tu ressens encore la peur d’échouer et de ne pas être à la hauteur.
« Good Morning »
Alors, c’est ainsi que l’on dit bonjour dans leur langue. Quelque part, tu t’en doutais déjà, mais voilà que tu en as confirmation. Et c’est quelque chose de merveilleux. C’est un peu étrange, mais bonjour est un mot si important pour toi. Il n’est pas seulement une preuve de politesse, loin de là. C’est le signe que quelqu’un est d’accord pour engager une discussion avec un tier, et donc avoir une relation. C’est un peu comme la clé vers un nouveau monde. Et ce nouveau monde aujourd’hui, c’est l’inconnu qui te fait face.

Il s’approche de toi et tu ne peux t’empêcher de reculer d’un pas, sans même t’en rendre compte. C’est que tu n’es pas très à l’aise, Nour. Et ce corps trop grand et trop voyant ne t’aide pas beaucoup. De nouveau, tu croises son regard et t’y plonges malgré toi. Tu écoutes ses mots, qui viennent former une chanson dans ton esprit. Une chanson que tu ne comprends pas. Oh, tu as bien saisi qu’il se présentait. Mais de tous les mots qu’il a prononcé tu en sais lequel est son prénom.

Gêné, tu détournes le regard et croises les bras. Tu peux sentir le bracelet d’or appuyer sur ton poignet et ce simple contact te redonne du courage. Tu en es capable, Abi.
« Ismi Nour. »
Puis, comme il l’a fait, tu ramènes ta main contre ton cœur et répètes, ton prénom seul cette fois-ci.
« Nour. »
Le regard toujours planté sur le sol, tu l’interroges sur sa phrase. Pour ce faire, tu l’indiques du bout du doigt – loin de le toucher pour autant – et répètes un à un les mots de sa phrase, écorchés par ton accent et ta non-connaissance de l’anglais.
« My ? Name ? Is ? Gabriel ? »
Lequel est son prénom ?






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que
l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à
toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 76 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/3 Indisponible.
wwwGabriel [4/3]
wwwMitra [5]
wwwLavi & Aloïs [1]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Dim 15 Jan - 18:36












« On se lasse de tout, excepté d'apprendre. » ▬ Virgile




Je n’avais pas détourné mes yeux des siens. Je ne pouvais pas. J’étais à la fois trop impressionné et intimidé pour faire quoi que ce soit. Si je le pouvais, la seule chose que je souhaitais c’était d’être autre-part. Si seulement je le pouvais. Bien que mon visage continuait d’afficher un sourire timide, mon esprit continuait à se torturer en se demandant encore et encore la raison pour laquelle j’avais été choisis pour cette tâche. J’avais beau avoir l’habitude de m’occuper des personnes blessées, ce n’est pas pour autant que j’étais le plus apte à faire de l’enseignement. Mais si ce n’était que ça … Je ne comprends pas non plus un traître mot de cette langue dans laquelle il me parle.
J’aimerai fuir tout simplement. Je me sens tourmenté. Et je ne sais que faire en dehors de sourire et continuer d’essayer de faire de mon mieux. Mais j’ai envie de fuir. Pourtant je ressens que cet homme, aussi impressionnant puisse-t-il me paraître, semble mettre plus encore que de la bonne volonté. Bien que celà puisse paraître ironique venant de moi, je sais très bien ô combien il est difficile de se sentir … seul. Seul dans un monde qui ne vous comprends pas. C’est un sentiment douloureux, intensément douloureux.
C’est la raison pour laquelle le peu de courage restant en moi, me poussait à rester dans cette pièce. Et ce malgré l’ambiance régnant actuellement. Car je comprends. Je ne comprends que trop bien. Toutefois c’est à se demander qui de lui ou de moi, était le plus mal à l’aise. Si mon regard n’avait su se tourner du sien, lui en tout cas, avait fini par le détourner ; croisant aussi ses bras dans un même geste.
Notre langage corporel en dit parfois plus que ce que notre bouche voudrait : cela me fait malheureusement défaut. Et si les bras croisés sont normalement un signe de fermeture, je fus néanmoins surpris en entendant sa voix à nouveau :

« Ismi Nour. »

Comme j’avais pu le faire, il avait ensuite amené l’une de ses mains sur son cœur et avait répété un seul mot que je devinais être son nom : « Nour. ». Je me répétais son nom une ou deux fois afin que celui-ci imprègne mon esprit. C’était un beau prénom, agréable à prononcer. Il y avait quelque chose de doux qui s’en dégageait. Je fus surpris en le voyant soudainement me pointé du doigt. Il ne me regardait toujours pas. Et pourtant, il répétait un à un chaque mot que j’avais prononcé. Son accent chantonnant avait beau être dès plus présent, je comprenais très rapidement ce qu’il me demandait. Comprenant mon erreur, le rouge me monta soudainement quelque peu aux joues. À ce moment-ci, je ne pus m’empêcher de détourner le regard à mon tour. Cependant sans attendre, ma main étant toujours posé sur mon cœur, je ne dis alors que :

« Gabriel. »

Malgré mon embarras, je retournais malgré tout un peu les yeux afin d’en voir sa réaction. Afin de me débarrasser de ce soudain sentiment de honte, je me dirigeais vers la table qui avait été préparé et débarrassé tout spécialement pour ce cours. Nos chaises étaient côte à côte ; cela allait être plus simple pour le cours, plutôt que de tourner les livres continuellement. Cependant, je n’étais pas encore assis, que je sentais déjà la gêne engourdir mon corps. Bien malgré cela, j’installais les matériels que j’avais amené. Les deux livres vierges étaient posés sur la table face à chacune des deux chaises, la trousse était au milieu de la table, et les livres scolaires que j’avais amené étaient empilés juste derrière. Je pris par ailleurs l’un d’entre eux, l’ouvris et le déposais entre nos deux cahiers.

Une fois que tout fut fait, je tirai ma propre chaise puis me plaçait devant celle-ci. Mais avant même de m’asseoir, je tirai aussi sa chaise, et d’un signe de la main je la désignais et l’invitais à venir prendre place à mes côtés. Une fois que cela fut fait, mon regard vint à se fixer sur le livre que j’avais ouvert. Je ne pourrai ni lire ni parler ou encore comprendre sa langue. Cependant s’il y a bien une chose que je sais c’est que leurs caractères sont différents de nos lettres latines. Nous allions donc devoir commencer par quelque chose de plus principale encore que de savoir dire bonjour : apprendre la prononciation et l’écriture de ces lettres. Par chance, le cahiers que j’avais emmené avec moi comportait des lignes. Cela allait être bien plus simple pour suivre un tracé correct.

Sur le livre nous séparant, se trouvait une page comportant chaque lettre. Les pages suivantes correspondaient toutes à une seule lettre à la fois montrant la façon pour l’écrire. Cependant, je me concentrais pour l’instant seulement sur la première page. D’un sourire toujours aussi timide mais sympathique, j’attendis qu’il soit prêt avant de commencer à prononcer les lettres une à une, les pointant du bout d’un crayon que j’avais récupéré. J’attendais entre chaque lettre qu’il répète après moi, et le corrigeais si nécessaire. Etant donné qu’il m'était impossible de le féliciter verbalement puisqu'il ne pourrait comprendre, je faisais en sorte de l’exprimer du mieux que je le pouvais au travers de mon visage à chaque fois qu’il s’exprimait correctement.
Si j’étais toujours aussi intimidé, il n’empêche que mon embarras avant quant-à-lui disparu. J’étais un peu plus apaisé, car à quelque part, cette leçon me rappelait ces jours lointain durant lesquels j’aidais mes sœurs à apprendre et réviser.




Gabriel whispers in #009999


Spoiler:
 
L'Ange Souillé

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver la paix intérieur
Aime:
N'aime pas: avatar
Gabriel O'KeithL'Ange Souillé


« Ses lèvres étaient telles des pétales de roses, dont on ne pouvait détourner le regard. Délicates et tendres, elles chassaient un sourire après l'autre. Mais bien que scellées, d'elles émanait une douce mélodie semblable à une comptine d'un passé regretté. »



▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 294 ▐ Autres Comptes : ●•Akito/Agito Miyabi •●
Masculin
▐ RPG Age : ●• 21 ans •●
▐ Personnalité : ●•Timide•● ●•Anxieux•● ●•Gentil•● ●• Sugar Addict •●
▐ Parcours RP :
2/3 - Disponible -

●• Gwen || RP || Infirmerie [5] www
●•Nour || Mini-RP || Ordre Noir [3/3] www


Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Mar 7 Fév - 14:24
Il rougit et tu te demandes si tu n’as pas été impoli ou brusque, avant de commencer à culpabiliser doucement. Il est ton professeur, mais plus encore il est un être humain, et mérite donc le respect. Alors, si tu l’as blessé d’une façon ou d’une autre, ce n’est pas une bonne chose. Absolument pas. Malgré sa gêne, il te répond et tu comprends enfin quel était son prénom. Gabriel. C’est presque impossible à prononcer correctement pour toi, et pourtant c’est magnifique.

Il installe la table, pendant que tu restes immobile ne sachant quoi faire. Tu voudrais l’aider, mais n’as aucune idée de comment. Vous n’êtes pas suffisamment pour vous comprendre sans avoir besoin de parler. Et c’est justement sur ce dernier point que tu as des difficultés – et ton partenaire également, tu en es certain.

Un sourire aux lèvres, tu acceptes son invitation et vient prendre place à ses côtés. Curieux et de plus en plus enjoué à l’idée d’apprendre, tu regardes attentivement tout ce qui se trouve devant vous. A commencer par les étranges dessins, que tu as déjà vus plusieurs fois depuis ton arrivée à la Congrégation. Tu as deviné sans mal qu’il s’agissait là de leur alphabet, mais es incapable de lier les symboles aux sons.

Alors, c’est avec une attention et une concentration semblable à celle des enfants que tu le regardes faire et l’écoutes t’expliquer. C’est compliqué, bien sûr. Si cela avait été trop simple, tu n’aurais pas eu besoin de leçons particulières. Mais tu dois reconnaître que ça te passionne. Assis à cette table, tu te découvres un vrai plaisir pour les langues étrangères, et ce qui ressemble à un talent aussi. Mais difficile d’en être certain pour l’instant, puisque tu ne fais que répéter un alphabet.

Après de longues minutes, tu crois enfin avoir compris. Il ne te restera qu’à mémoriser correctement, mais tu sais que ce ne sera pas un souci. La mémoire est quelque chose de très présent dans ta tribu. Etait. Peu importe, maintenant. Tu chasses la mélancolie avant même qu’elle n’arrive, bien trop absorbé par l’apprentissage. Puis, d’un geste peu assuré, tu viens pointer trois lettres sur le livre. Le N, le U et le L.
« Nour ? »
Est-ce ainsi qu’ils écrivent ton prénom ? C’est peu élégant, il faut bien le reconnaître. D’ailleurs, tout leur alphabet manque de grâce et de délicatesse. Les lettres sont durs, bien loin des courbes et des points de l’arabe. Mais tu ne peux les juger, Nour. On ne juge pas la personne qui t’accueille. Continuant sur ta lancée, tu pointes maintenant les G, A, B, R, I, E et L. Tu es certain d’avoir faux, puisque son prénom est long et compliqué. Mais qui sait, peut être es tu sur la bonne voie.
« Et toi ? Gabriel ? »
Puis, pour la première fois, tu lui adresses un sourire chaleureux, bien loin de ceux que tu as pu faire jusqu’ici.


HRP:
 






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que
l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à
toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 76 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/3 Indisponible.
wwwGabriel [4/3]
wwwMitra [5]
wwwLavi & Aloïs [1]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Lun 10 Avr - 3:22












« Qui apprend une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme. » ▬  Juan Ramon Jimenez




Le temps s’écoule à son allure. Il n’est ni long ni rapide. Et pour une fois, je m’en étonne. Je regarde quelques instants à travers la fenêtre : bien que nous soyons au mois d’octobre, le soleil est encore haut dans le ciel. Maintenant que nous sommes en automne, la chaleur de celui-ci semble plus légère : c’est agréable. Les douces chaleurs ont quelques choses de réconfortant.
Plus mes explications avancent et plus je me calme et m’apaise. Je me surprends à ne plus souhaiter voir le temps défiler à toute allure. Je ne me pense peut-être pas être le mieux placé pour enseigner, néanmoins je ne suis pas si mauvais que celà à cette tâche. C’est ce que je me dis en tout cas. Et autant y croire. Après tout, les choses se passent bien mieux que ce que j’avais pu envisager.

Même la moindre de mes explications a toute son attention. Celà a un côté un peu troublant voir impressionnant, mais en même temps, c’est étrangement plaisant. Je m’applique afin d’être le plus clair possible. Notre leçon se répète encore et encore, jusqu’à ce qu’il ait compris. Et au bout d’un moment, à ma grande surprise, je le vois pointer certaines lettres du livre. D’un ton interrogateur, il prononce :

« Nour ? »

Je le regarde avec un certain étonnement, avant d’adoucir mes traits à nouveau, mon sourire reprenant sa place. À mon tour, je me mets à pointer certaines lettres : le N, le O, le U, et le R. De part sa prononciation, je devine avec une certaine aisance les différents sons que l’on peut entendre dans son nom et ce qui les formes. À la congrégation, on entend bien des langues être parlées. Mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est à l’infirmerie que l’on les entends le plus. Bien que je ne puisse prononcer ne serait-ce qu’un mot provenant de sa langue, je pense ne pas m’être trompé pour ce qui est de l’écriture de son prénom, ou en tout cas je l’espère et m’en réjouis d’avance si c’est le cas.
Continuant sur cette lancée, je le vois à présent pointer d’autres lettres. De mes yeux, je suis calmement le mouvement de sa main. Je lis chacune des lettres dans mon esprit, avant de finalement me rendre compte que ce qu’il vient d’épeler, et ce tout à fait correctement, est mon prénom.

« Et toi ? Gabriel ? »

Ma foi, je ne peux cacher que je suis impressionné. Mais quelque chose de plus saisissant encore vint à capturer mon attention : ce sourire si chaleureux qu’est le sien. Une telle gentillesse en émane, que je ne peux empêcher mon propre sourire de s’agrandir. Pendant un court instant, celà me fait penser au soleil : aussi impressionnant puisse-t-il être, ses rayons sont apaisant.
D’un signe de tête approbateur, je lui indique que c’est correct. Puis sans attendre plus, je ramène son cahier vers le mien. Faisant de sorte à ce qu’il puisse voir les mouvements de ma main, j’y inscris son nom avant de lui redonner. Nous ne prenons jamais assez conscience d’ô combien il est important de connaître et reconnaître son propre nom. De savoir le lire mais aussi l’écrire. Car notre nom indique qui nous sommes.

Je profite du faite de m’être tourné vers nos cahiers, pour commencer à lui montrer les mouvements à faire afin de reproduire chacune des lettres. Bien que celà soit un peu précoce, mais étant malgré tout nécessaire, je le fais autant pour les majuscules que les minuscules.
Les lettres, leurs sons, leurs écritures, mais aussi les combinaisons les plus basiques : tout y passe. Qu’importe le temps qu’il faut pour celà, je le prends. Il en aura besoin afin que l’on puisse continuer. Et puis, voir un tel entrain de sa part ne peut être que motivant. N’avez-vous jamais remarqué, ô combien il est intéressant d'enseigner à quelqu’un qui à soif d’apprendre ? Celà donne envie d’expliquer toujours plus de choses. Sans compter sur le faite que, nous ne sommes encore qu’à l’index de la langue : le plus intéressant est à venir.





Gabriel whispers in #009999


Spoiler:
 
L'Ange Souillé

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver la paix intérieur
Aime:
N'aime pas: avatar
Gabriel O'KeithL'Ange Souillé


« Ses lèvres étaient telles des pétales de roses, dont on ne pouvait détourner le regard. Délicates et tendres, elles chassaient un sourire après l'autre. Mais bien que scellées, d'elles émanait une douce mélodie semblable à une comptine d'un passé regretté. »



▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 294 ▐ Autres Comptes : ●•Akito/Agito Miyabi •●
Masculin
▐ RPG Age : ●• 21 ans •●
▐ Personnalité : ●•Timide•● ●•Anxieux•● ●•Gentil•● ●• Sugar Addict •●
▐ Parcours RP :
2/3 - Disponible -

●• Gwen || RP || Infirmerie [5] www
●•Nour || Mini-RP || Ordre Noir [3/3] www


Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Lun 3 Juil - 22:43
Il te reprend, en douceur, et te montre comment s’écrit ton prénom. C’est étrange, pourquoi le R devrait être la lettre à utiliser alors qu’il est bien plus dur que la lettre que vous utilisez vous ? Ce doit être ce qui se rapproche le plus, mais malgré tout, c’est bien dommage que leur alphabet soit si pauvre. Non, il n’est pas pauvre. La preuve, il possède des lettres et des sons que vous n’aviez pas – tel le V ou le G, que tu pointes maintenant du doigt pour désigner son prénom.

Tu as peur de t’être trompé, Gabriel étant un mot bien trop long et compliqué pour toi. Mais il faut croire que ton instinct était le bon. Cette fois-ci, tu n’es pas tombé dans le piège des digrammes. Et même si ton compagnon ne parle pas, tu peux deviner à son sourire – ainsi qu’à son mouvement de tête – que tu as réussi. Ce n’est qu’une toute petite victoire, et pourtant elle te remplit de joie et vient agrandir ton sourire. Après tout, c’est la première fois que tu réussis quelque chose depuis que tu as rejoint la Congrégation.

Intrigué, tu le regardes commencer à écrire sur un cahier. Tu fais attention à la façon qu’il a de tenir le crayon, avant de remarquer quelque chose de tout à fait particulier : son écriture n’est pas dans le même sens que la tienne. Oh, tu n’as jamais beaucoup écrit – l’oral étant bien plus important dans les tribus touaregs – mais tu as appris malgré tout, et surtout tu as lu de nombreux ouvrages. Et si chez vous la lecture se fait de la droite vers la gauche, on dirait que c’est l’inverse chez les Occidentaux.

Surpris par une telle découverte - qui explique énormément de choses – tu redoutes un peu le moment où il faudra que tu écrives à ton tour. Tu n’as aucune idée de comment t’y prendre. Pourtant, tu regardes avec attention les mouvements qu’il fait, mais tu ne les comprends pas.

Alors, lorsque ton tour vient, lorsque tu dois reproduire ce qu’il vient de faire, c’est plus ou moins une catastrophe. Tes lettres sont toutes tordues, comme des petits animaux malades. Mal à l’aise, tu n’abandonnes pas pour autant et recommences. Mais c’est douloureux pour toi, car il faut que tu positionnes ta main, si ce n’est ton bras tout entier, différemment.

Tu te sens parfaitement stupide de ne pas savoir écrire, et tu as peur qu’il pense la même chose. Alors, sans trop savoir pourquoi, tu lui montres ton écriture. Tu veux qu’il sache à quel point elle est différente, à quel point c’est inhabituel pour toi, pour qu’il comprenne que tu n’es pas un imbécile.

Et puis, tu veux qu’il voie à quel point elle est plus belle que la sienne. C’est imbécile et prétentieux, mais c’est la seule chose belle qu’il te reste maintenant que tu as rejoint la Congrégation. Car ici, tout est comme leur alphabet : droit et détaché. Froid.
« Gabriel »


HRP:
 






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que
l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à
toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 76 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/3 Indisponible.
wwwGabriel [4/3]
wwwMitra [5]
wwwLavi & Aloïs [1]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Leçon numéro une [PV Gabriel]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon numéro une [PV Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Question sur les chaînes tnt ou numérique sur Genève
» Guide+ et décodeur numérique UPC Thomson
» Nouveauté numérique, HD & 3D
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Les RPs Spéciaux :: Mini-Rps :: L'Ordre Noir-
Sauter vers: