Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [Quête] La symphonie macabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Quête] La symphonie macabre
Dim 17 Jan - 0:47
Retard

Londres, terrain de chasse




Pour une fois -la seule peut être- Soren était en retard. Oh, ça n’avait rien à voir avec une grasse matinée ou même un oubli. Le français était pleinement conscient de l’heure qui tournait. Mais il appréhendait.
L’adolescent venait de quitter l’infirmerie il y avait à peine une semaine -et ça n’avait pas été pour s’amuser cette fois- qu’on l’envoyait encore en mission. Et pourtant, ce n’était pas faute d’avoir évité au maximum le bureau de Komui. Mais sa technique de lâche n’avait pas marché.
Et cette fois, on l’envoyait à Londres pour chasser un akuma, encore. D’après les rapports, la soudaine inactivité des akumas éveillerait les soupçons de l’Ordre Noir. Le Comte serait peut être en train de manigancer quelque chose, mais quoi ? Ça, c’était ce qu’il était censé découvrir.
Enfin, pour sa part, ce n’était pas comme s’il avait vraiment pu observer ce changement. Entre son combat contre l’akuma borgne à Paris, et la destruction de la forge à Londres, il avait presque autant entendu parler d’akumas que d’habitude.
Et pour couronner le tout, on l’envoyait à Londres, ville qui abritait les meilleurs comme les pires souvenirs du blondinet. C’était là bas qu’il avait rencontré pour la première fois Malia, la forgeronne. Ils avaient tissé des liens qui s’étaient renforcés au fil du temps et des lettres, et ses sentiments à son égard étaient devenus de plus en plus forts.
Mais tout ça n’avait plus d’importance désormais. Cela faisait quelques jours qu’il avait appris la cruelle vérité à propos de Malia. Et maintenant qu’elle était partie à jamais, il ne lui restait presque plus rien d’elle, rien d’autre que quelques lettres, un pendentif forgé, des souvenirs d’un temps révolu et des regrets. Toujours ce même sentiment d’amertume, celui qui, une fois de plus, ne faisait que refléter sa propre faiblesse.

Soren se décida finalement à se mettre en route, et après avoir écrasé des papiers qui trainaient par terre –de quoi s’agissait-il déjà ?- quitta sa chambre. Ce n’était pas comme s’il avait voulu fuir -le pouvait-il seulement ? Mais il avait eu besoin de temps pour reprendre ses esprits, de trop de temps, il ne s’en rendait compte que maintenant.
Mais il ne voulait pas faire attendre son partenaire, son ami même, plus longtemps. Pourvu que Rusty ne s’impatiente pas trop.
Un léger sourire étira les lèvres du français. Au moins, il allait partir en bonne compagnie. Le blondinet s’était trop renfermé sur lui-même ces derniers temps, seul. La seule fois où il avait vraiment discuté depuis son retour de Londres, c’était pour s’énerver contre Guillaume et Charly. Ce qu’il pouvait regretter encore aujourd’hui. Mais cette fois, il était complètement maître de lui-même, il le sentait.

Soren finit par entrer dans l’Arche, avec pas plus de dix minutes de retard. Pour lui, c’était déjà énorme.
L’exorciste au fouet se dirigea vers son cadet, et afficha un léger sourire embarrassé.

-Rusty ! Je suis vraiment désolé pour tout ce retard…

Le blondinet se gratta nerveusement la tête. Il devait se reprendre et se concentrer sur la mission : soutirer des informations à un akuma avant de l’éliminer. Et il ne voulait pas être un fardeau pour Rusty. Il avait déjà subi la douleur de la perte d’un être cher, il ne voulait plus qu’un de ses amis soit blessé.

-Bien, alors, nous devons nous diriger vers Londres. J’ai déjà vu l’akuma, alors le repérer ne devrait pas être trop difficile…

Le jeune exorciste repensa à la mission en Bretagne, qui avait rassemblé plusieurs Noés et exorcistes. Et si lui même s’était plus concentré sur son combat contre le Noé magicien, il se souvenait encore de l’akuma qui l’accompagnait.
Et pour compléter le tout, ils avaient pu lire le dossier sur leur cible qui dressait le profil d’un akuma assez dangereux. Autrement dit, ils allaient devoir rester prudents.
Mais ils allaient de toute façon réfléchir à un plan ne fois sur place. Pour l’instant, ils devaient juste emprunter l’Arche. Mais avant d’ouvrir la porte qui allait les mener à leur destination, Soren se retourna vers son cadet, sourire crispé aux lèvres.

-Tu te sens prêt ?

Question stupide bien sûr, au fond, le blondinet le savait très bien. Car lui-même ne l’était pas, et ne le serait sans doute jamais vraiment. Il avait peur et appréhendait, comme toujours. Cette peur là, qui le prenait aux tripes avant chaque nouveau départ, il n’avait jamais su s’y faire. La seule chose qu’il avait appris, c’était d’essayer de la dissimuler derrière ce faux sourire.








Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mar 19 Jan - 9:37

Symphonie


" La liberté est une note dans une symphonie. "


Une mission, encore une.. Je ne sais pas ce qui est le pire : le fait de devoir partir en mission, ou le fait de connaître le véritable intitulé de cette dernière. On va devoir.. partir à la recherche d'un Akuma, d'un Akuma connu en plus, afin de lui soutirer des informations au sujet du Comte Millénaire. D'après l'Ordre Noir, il serait absent de la circulation depuis quelques temps et ça, ça les inquiète.. Au contraire, moi ça me rassure de ne plus avoir de ses nouvelles, et qu'il n'y ait plus trop d'activité de ce côté-ci de la guerre. Mais.. mais non, eux veulent s'en prendre à lui, tirer les vers du nez à ses Akumas et.. et si ça relançait quelque chose de terrible ? Je.. Je vais éviter d'y penser.. ou essayer au moins.


Lorsqu'on l'avait appelé pour prendre part à cette mission, le petit homme était resté interdit, malgré une moue un peu nerveuse sur le visage. Depuis son altercation avec un membre de Central, Rusty avait commencé à se faire un petit peu plus discret, craignant les représailles des autres instances ; même si personne n'avait encore oublié ce qu'il s'était passé, surtout pas tant qu'il aurait la gueule cassée. En effet, un bandage léger continuait de lui comprimer le nez et lorsqu'il lui arrivait de parler, on pouvait voir un ou deux trous là où étaient censées se trouver ses dernières dents de lait auparavant. Heureusement, ses dents définitives avaient commencé à pousser il y a peu, et son nez serait bientôt consolidé après cette douloureuse facture. Enfin ça, c'était si et seulement si personne ne le lui brisait de nouveau entre temps ; et avec une mission au beau milieu de Londres, avec un Akuma de haut niveau, cela risquait d'être compliqué. Malgré tout, comme d'habitude, le Pleurnichard resterait en retrait s'il en avait l'occasion.. même s'il ne serait pas tout seul aujourd'hui.

En effet, il se retrouvait cette fois-ci en mission avec son camarade Soren, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Le jeune O'Connor lui faisait confiance, et se sentait en sécurité à ses côtés.. et ce, même s'il était actuellement en retard. Les mains dans les poches, sa capuche rabattue sur sa tête brune, l'irlandais l'attendait alors au sein de l'arche, juste à côté de l'entrée située au niveau de la section scientifique. Au fond, même s'il appréciait énormément son ami français, le petit homme ne put s'empêcher d'espérer qu'il ne viendrait pas, et que par conséquence, la mission serait sans doute annulée. Non ? Après tout, Rusty ne pouvait pas aller combattre un Akuma de haut niveau tout seul. N'est-ce pas ?

Malheureusement pour lui et son envie de rester en sécurité à la Congrégation de l'Ombre, le français ne tarda pas à faire son apparition ; et ce, comme à son habitude, avec un sourire sur les lèvres.

" Rusty ! Je suis vraiment désolé pour tout ce retard… " fit-il avant de se frotter la tête, visiblement gêné, " Bien, alors, nous devons nous diriger vers Londres. J’ai déjà vu l’akuma, alors le repérer ne devrait pas être trop difficile… "

Pour le saluer, l'exorciste miniature se contenta de hocher la tête tout en esquissant un léger sourire à son tour ; qu'aurait-il pu ajouter d'autre ? Son ainé avait dit tout ce qu'il y avait à dire et, au fond, l'irlandais n'était pas très à l'aise avec l'idée de partir en mission : alors mieux valait ne pas parler pour ne rien dire. Mais ça, cette angoisse et ce malaise, Soren dut le sentir chez son camarade :

" Tu te sens prêt ? " lui demanda-t-il finalement.

Surprit par une telle question, le Pleurnichard leva la tête en direction de son ainé, avant de perdre son sourire, celui qui avait à peine fleurit sur ses lèvres. Même s'il tentait de rester courageux comme il l'avait promis à Æsa, il restait au fond un terrible couard.

" Pas plus que les autres fois.. " souffla-t-il simplement.

Chaque mission était stressante, chaque expédition avait son lot de surprises, chaque ennemi était différent ; et c'était bien toutes ces choses le problème. On ne savait jamais sur quoi on allait tomber et ce, même si l'on avait un dossier complet sur l'adversaire à combattre. Leurs ennemis pouvaient évoluer, appeler des renforts, tuer d'un seul coup de canon, même avec une simple éraflure.. et eux ne restaient que des hommes. Des hommes avec des pouvoirs, mais des êtres humains faibles malgré tout ; la mort pouvait les guetter à tout moment, la souffrance également. Et de ça, le petit homme en était terrifié.

Malgré tout, les mains toujours comprimées dans ses poches, le Pleurnichard ne tarda pas à détourner son regard de son camarade, avant de reporter son attention vers le couloir.

" O-On devrait y aller.. non ? "

Autant commencer cette fichue mission une bonne fois pour toutes.



Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Ven 22 Jan - 18:24
Tu déambules dans les rues de Londres, le regard vide. Tu ne sais pourquoi tu es ici. Il n'y avait aucune raison à ta venue. Aucune mission, aucune suspicion. Non, juste ton envie de prendre l'air. Tu as quitté l'Arche sans porter attention à là où tes pas te menaient. Pour autant, tu ne fus pas surpris en reconnaissant la capitale Anglaise. C'est ici que tu te sens réellement chez toi. Et pourtant, tu détestes presque autant que tu aimes cette ville. C'est ici que prennent place la plus grande partie de tes souvenirs heureux. Mais c'est aussi ici que prennent place tous les autres. Ta mort, celle de ton frère. La fois où tu as failli tuer cette exorciste que tu apprécies tant. Cette petite imbécile qui te rend tout aussi idiot qu'elle. Tu soupires, créant un nuage de fumée devant toi. Il fait froid, mais tu ne le ressens pas. L'avantage à être une machine. Pourtant, tu t'es couvert, et tu remontes même ton écharpe. Les habitudes sont coriaces.
Tu tournes dans une rue, et continue d'avancer. Tu connais ces quartiers par cœur. Combien de fois es tu passé ici, lorsque tu étais encore enfant ? Un rire retentit juste derrière toi. Tu te retournes et vois deux bambins courir à travers les passants. Tu souris tristement et t'écartes pour les laisser passer. Il y a quelques temps, cela t'aurait énervé. Oh oui, tu les aurais maudit en silence, ou ne les aurais même pas remarqué. Mais tu changes. Tu peux le sentir, et cela t'effraie. Tu ne sais pas à quoi t'attendre. Tu ne sais pas comment tu réagiras dans les jours à suivre. Tu as même peur de te mettre à épargner tes ennemis. Pourvu que cela n'arrive jamais.
Tu grommelles et sors une cigarette de ta poche. Ça fait longtemps que tu n'as plus pris le temps de fumer. Toute accoutumance a disparu, mais cela te manque quand même. Le geste sûrement. Tu t'arrêtes pour l'allumer et regardes le bout se consumer.
Puis tu reprends ta route. Un homme t'appelle, cherchant à te vendre cette chose dont tu as absolument besoin. Il ne reçoit qu'un regard glacé et chargé de mépris. Non, tu ne changeras pas totalement. Pas tout de suite en tout cas.
Un enfant derrière toi se met alors à hurler. Tu te retournes, intrigué. Comment un aussi petit corps peut il faire autant de bruit ? Tu regardes la mère lui faire signe d'arrêter. Tu l'écoutes lui crier dessus, l'accusant de lui faire honte. Si c'était ton enfant, tu ne procéderais pas de la sorte. En vérité, si c'était ton enfant, il ne se comporterait pas comme ça. D'ailleurs, est-ce seulement possible pour toi d'avoir un enfant ? Et à quoi ressemblerait-il ? Aurait-il les mêmes yeux noirs que toi ? Le même caractère ? Tu t'arrêtes immédiatement, choqué. Tu viens réellement d'imaginer ton enfant ? Tu sers les poings, et te brûles avec ta cigarette. Tu regardes ta main, tremblante et la fourres dans ta poche. Tu n'es qu'un imbécile. Que ferais-tu d'un enfant ? Toi, l'homme incapable de ressentir. La machine condamnée à l’éternité. Et si tu mourrais ? Comment ferait-il ? Tu es ridicule Sebastian Abbott. Tu sais que toute vie, tout bonheur t'es interdit. Tu n'as été rappelé que pour te battre, jusqu'à ce que la mort vienne te prendre.

Tes pas te mènent jusque la gare de King Cross. Il serait facile pour toi de prendre l'un de ces trains, pour une destination qui t'est inconnue. Oh oui, tu pourrais fuir. Et pourquoi pas écrire une lettre à cette jolie exorciste. Vous pourriez avoir votre propre maison, avec un jardin et des enfants qui se disputent une part de chocolat. Tu grinces des dents, cynique. La prochaine fois que tu vois cette femme, il te faudra la tuer. Ce n'est plus possible d'être déconcentré de la sorte. Et de toute façon, une telle chose est inimaginable. Même si tu étais moins... toi, et plus comme elle, le Comte te retrouverait. Tu es là pour le servir. Et par les temps qui courent, tu ne peux quitter le bateau. Tu dois protéger les Noés. Même si la plupart d'entre eux ne t'inspirent rien d'autre que de la lassitude. Tu t'adosses à un mur, face à l'un de ces trains qui pourraient te libérer, pour un temps. Tu sors une nouvelle cigarette de ta poche et l'allumes.


HRP:
 



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Sam 6 Fév - 17:16
En route

Londres, terrain de chasse




Face à la porte de l’Arche, les deux exorcistes ne pouvaient plus faire marche arrière. De l’autre côté de la porte les attendait une chasse à l’akuma dans une ville immense. Rien de bien attirant en somme. Mais malgré tout, ils avaient été convoqués ici pour accomplir leur devoir d’exorciste. Et les ordres ne se discutaient pas.
Juste avant de partir, Soren avait posé une question à son cadet -si stupide, il ne s’en rendait compte que trop tard- à laquelle Rusty répondit en toute franchise.

- Pas plus que les autres fois..

A ces mots, le français baissa les yeux, tandis que son sourire se volatilisa. Bien sûr, Rusty avait raison, lui même était loin d’être aussi confiant que ce que son sourire pouvait laisser croire. Enfin ça, c’était simplement un masque qu’il affichait pour essayer de cacher sa propre peur et sa lâcheté. Car au fond, lui non plus ne pourrait jamais s’habituer à l’appréhension et la terreur des batailles.
Néanmoins, devant son ami, Soren laissa tomber le visage du gentil exorciste souriant pour parler à cœur ouvert.

-C’est vrai… Au fond on ne le sera jamais vraiment.  On ne pourra jamais s’habituer à… tout ça.

Ça, les larmes, les morts, les massacres, la guerre. A cet âge, ce n’était pas ce dont ils étaient censés se soucier, ni même s’habituer, surtout pas pour un enfant comme Rusty. En plus de ça, les blessures causées par Central défiguraient le toujours…
Un triste sourire passa sur ses lèvres alors qu’il se retourna vers l’irlandais. Avec son cadet, Soren savait qu’il pouvait s’exprimer librement, parler à cœur ouvert, car au fond, les deux garçons se ressemblaient.

Mais bien vite, son air mélancolique disparut, pour laisser place à une fausse détermination. Le blondinet devait se reprendre, Rusty comptait sur lui. Alors si l’adolescent était loin d’être confiant, il devait au moins essayer de le paraître, pour son cadet.

-O-On devrait y aller.. non ?
-Oui, on devrait… Allons-y.

Le blondinet ouvrit la marche et se dirigea vers la porte qui allait les mener tout droit vers leur destination. Londres,  une capitale qui abritait un akuma -même plusieurs sans doute- qu’ils allaient devoir repérer et capturer. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais peu importe les difficultés. Les ordres étaient clairs. Seul le résultat comptait.

Après avoir traversé la porte de l’Arche, les deux exorcistes n’eurent pas à faire un très long chemin avant de se retrouver non loin de Londres. Et à chaque pas qui les rapprochait un peu plus de leur « terrain de chasse », le cœur du jeune exorciste se serrait un peu plus. Le peu d’assurance qu’il avait essayé de rassembler avant de se mettre en route s’envola, et le même stress qu’il éprouvait toujours pendant ses missions l’envahit à nouveau. Non, il fallait essayer de se calmer… Alors pourquoi agrippait-il aussi nerveusement son fouet ?
Et étrangement, le français eut un sentiment de déjà vu. Comme s’il avait vécu une situation semblable par le passé. Une grimace amère étira ses lèvres en se rappelant de quoi il s’agissait.
C’était il y avait à peine quelques semaines. Envoyé à la capitale -française cette fois- il avait du y dénicher un akuma pou l’éliminer. Mais il s’était bien fait avoir par cet oiseau de malheur. Sa naïveté avait même faillit faire tuer Seth…
Mais pour une fois, il avait tiré des leçons de ses erreurs passées. Le souvenir de leur cible actuelle était encore bien vif dans son esprit. Il ne se ferait pas piéger cette fois, il ne voulait pas causer la perte de Rusty.
Mais cette fois, leur mission était tout de même différente. Après tout, ils étaient principalement ici pour récolter des informations et avoir des réponses. Car si les attaques du Comte Millénaire avaient bien été réduites ces derniers temps, alors peut être qu’il tramait vraiment quelque chose.

-A propos de ces histoires sur la baisse des attaques des akumas, qu’est ce que tu en penses ?





hors rp:
 





Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 2 Mar - 14:53

Rumeur


" La rumeur pousse comme une mauvaise herbe après un incendie de forêt. "


Londres, Londres.. Je ne sais plus si j'y ai déjà mis les pieds. Enfin, j'ai déjà voyagé en prenant un train ici, mais je ne me suis jamais vraiment arrêté dans la ville pour une mission, ou même rien que pour me promener. Je ne pourrais pas être d'une grande aide à Soren pour l'aider à se déplacer dans la ville, si ce n'est juste dans la gare.. mais avec un peu de chance, il s'est déjà rendu là-bas. Ou au pire, il aura une carte, même si.. même si on a pas vraiment de destination pour nos recherches. On ne sait rien, on sait seulement que l'Akuma est passé dans la ville il n'y a pas longtemps. Il n'y est peut-être même plus. A part montrer des photos aux gens dans la rue.. je ne sais pas ce qu'on va pouvoir faire.


Les mains dans les poches, le petit homme était resté silencieux durant toute la durée du trajet, se contenant de regarder par terre tout en trainant les pieds ; depuis sa confrontation avec ce fichu corbeau, Rusty s'était encore plus renfermé sur lui-même, malgré un bref moment de lucidité après leur combat. Désormais, les plaies avaient fini par se refermer, emportant avec elles tout le courage qu'il avait réussi à récupérer. Toutefois, lorsqu'ils passèrent la porte de l'arche, il ne put s'empêcher de lever la tête pour observer la ville qui se dessinait autour d'eux. Même si la ville faisait également parti du Royaume-Uni, il y avait de nombreuses différences entre l'architecture de Dublin et celle de Londres ; le petit irlandais s'en rendit compte dés le premier coup d’œil, mais préféra éviter de s'attarder là-dessus pour ne pas réveiller de vieux souvenirs. De trop douloureux souvenirs, encore trop frais dans son esprit. Une famille disparue, puis une mère retrouvée, une mère Noé, une mère assassinée, une mère perdue à nouveau. Trop tard.

Clignant des yeux pour ne pas repenser à tout ça, le Pleurnichard se rendit alors compte qu'en songeant à tout cela, il avait agrippé le collier que lui avait offert Nína, comme pour chercher à se consoler. Et une fois revenu sur terre, il finit par se concentrer sur la ville et les gens qu'ils croisaient, avant d'être sorti de ses recherches par son camarade.

" A propos de ces histoires sur la baisse des attaques des akumas, qu’est ce que tu en penses ? " finit par lui demander le français.

Un peu surprit, l'exorciste miniature leva alors les yeux vers son interlocuteur. Cette question, il se l'était déjà posée sans vraiment trouver de réponses. Qu'est-ce que cette réduction d'attaques pouvait bien signifier ? Rusty avait peur de songer à de bien sombres présages..

" Je ne sais pas trop quoi en penser.. " lui répondit-il alors d'une petite voix, pas assurée pour un sou, " Mais.. mais si tu veux mon avis, on devrait pas trop courir après le Comte ou ses akumas pour obtenir des réponses.. "

Tout en disant ces quelques mots, l'irlandais s'était mis à jouer avec ses doigts tout en baissant le regard. Courir après le Comte durant une période calme, c'était comme tirer la queue à un méchant chien : on se fera mordre à tous les coups, même si l'animal n'avait pas montré les crocs depuis des années. A trop chercher le Comte, ils finiraient par le regretter, et pour de bon.

" C'est comme jouer avec le feu.. "

Sur ces mots, l'enfant leva de nouveau les yeux vers son camarade, comme pour y chercher une quelconque réponse, une quelconque flamme qui le réconforterait.. mais il ne tarda pas à détourner les yeux, comme il le faisait à chaque fois.

" Enfin.. " finit-il par soupirer, " On devrait montrer la photo de l'Akuma aux passants.. si on veut pouvoir le retrouver.. Non ? "

De toutes manières, ils n'avaient pas vraiment d'autre choix, à moins de le croiser miraculeusement dans la rue. Mais il ne fallait pas trop rêver non plus.


Hrp:
 


Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Dim 10 Avr - 0:03
La traque commence

Londres, terrain de chasse





Arrivés sur leur terrain de chasse, les deux « chasseurs » étaient pourtant bien perdus. Car ils avaient d’abord un problème de taille à résoudre : où pouvait se trouver leur akuma ? Car Londres était très vaste, ça, Soren le savait bien. Heureusement, le blondinet connaissait plus ou moins la ville, en tout cas assez pour ne pas complètement se perdre. Ce qui, au sein de la capitale anglaise, leur sera bien utile.

Mais maintenant qu’ils étaient jetés dans une ville où se cachait un ennemi puissant, une question brûlait les lèvres du français : devaient ils vraiment se mettre ainsi à découvert, aller au devant du danger alors que celui-ci semblait pour une fois reculer ? S’attaquer directement aux akumas était elle vraiment la meilleure solution pour affaiblir leurs adversaires ? A moins que tout cela ne soit qu’un piège finalement…

Et Rusty lui fit part de ses propres doutes.

-Je ne sais pas trop quoi en penser..  Mais.. mais si tu veux mon avis, on devrait pas trop courir après le Comte ou ses akumas pour obtenir des réponses..

L’adolescent laissa son regard se perdre dans le vide un moment. L’Ordre Noir avait ses raisons, c’était vrai. La baisse des attaques du Comte Millénaire était suspecte, et pouvait tout aussi bien être un bon que mauvais signe pour eux.

Mais avaient-ils fait le bon choix en s’en prenant aux akumas –et pas les plus faibles, qui plus est ? N’étaient ils pas censés être les « yeux et les oreilles du Comte Millénaire » ? Et si le Comte découvrait qu’on essayait de déjouer ses plans, peut être allait il répondre à leur offensive bien plus tôt qu’ils ne le craignaient…

Tant de questions torturaient l’esprit de Soren, sans parvenir à trouver une seule réponse pourtant. Ces derniers événements avaient été bien éprouvants pour l’adolescent, assez pour qu’il perde espoir et la foi en le peu de choses auxquelles il s’accrochait.

Alors, n’ayant encore moins d’ardeur à combattre, il avait juste obéit sans discuter. Ce n’était pas comme s’il avait le choix de toute façon.

-Je pense que tu as raison… Cette situation peut être suspecte, mais je ne sais pas si s’en prendre directement aux akumas est la bonne solution. Le Comte finira par le savoir, et qui sait comment il ripostera suite à ça… Mais après tout, ce sont les ordres d’en haut…

Les ordres « d’en haut », ceux de Central bien sûr. Ce qui voulait dire qu’il ne fallait pas s’y opposer. Tout écart serait réprimandé. Le bandage de Rusty, cachant une blessure encore fraîche, était un avertissement pour tous…

Alors ils devaient se mettre au travail. Et ce fut Rusty qui prit les devants.

-Enfin.. On devrait montrer la photo de l'Akuma aux passants.. si on veut pouvoir le retrouver.. Non ?

Redescendu sur terre, Soren se retourna vers l’enfant, et lui adressa un léger sourire.

-Oui, tu as raison. Allons y.

Cette fois, il ne voulait plus se séparer de son coéquipier. C’était comme ça qu’il s’était fait piéger à Paris, avec Seth. L’akuma borgne avait profité de sa naïveté pour le prendre à part et le pousser à douter de Seth. Et Soren ne voulait plus qu’une telle situation se reproduise, il se rendait bien compte qu’il était trop faible et naïf pour se débrouiller seul. Et il ne voulait pas que sa faiblesse provoque la chute de ses camarades.

Alors comme l’avait suggéré Rusty, Soren se mit à interroger un peu au hasard les passants. Pourtant, ils n’eurent aucune réponse positive. Après tout, ils n’avaient aucune idée de la localisation précise de l’akuma. Pas d’habitat, pas de relations connues. Juste le découragement qui s’emparait peu à peu du jeune exorciste.

Pourtant, ce ne fut qu’au bout d’un long moment qu’ils trouvèrent un indice. Un vendeur de gadgets lui assura qu'il avait croisé l’akuma au regard assassin quelques instants plus tôt, alors qu’il venait tout juste de sortir de la gare.

C’était un indice bien trop maigre. L’akuma aurait tout aussi bien pu prendre une autre direction. Pourtant, ils n’avaient aucune autre piste.

-Qu’est ce que tu en penses ? On va aller voir du côté de la gare ?

Ils n’avaient rien à perdre à aller là bas de toute façon. La gare était assez fréquentée pour qu’ils demandent à d’autres personnes là bas.









Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Lun 20 Juin - 2:31

Voyageurs


" Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer. "


Et si tout ça n'était qu'un piège ? Et si le Comte faisait exprès de ne pas se faire remarquer pour qu'on le cherche, et qu'on se fasse tous avoir ? Qu'on.. meurt tous ? Oh.. je ne veux pas y penser, je ne veux pas que ce soit ça.. Je veux juste rentrer à la Congrégation de l'Ombre, je ne veux pas courir après des Akumas. Là je.. je peux vraiment mourir, et je ne veux pas que ça arrive je.. je dois être courageux, je sais. Je l'ai promis à Æsa, et à mon Ange. Mais.. mais là ce n'est pas du courage dont j'ai besoin, mais du bon sens.. ... Ce n'est vraiment pas une bonne idée que de se lancer à la poursuite de cet Akuma.


Puis, Soren était également de son avis : ce n'était pas ne bonne idée que de courir après les Akumas pendant une période aussi calme que celle-ci. Mais qu'est-ce qu'avait l'Ordre Noir en tête ? ... Qui sait, peut-être avaient-ils eu vent de leur discussion avec David, et avaient décidé d'éliminer les deux fauteurs de troubles. Oh non..


***

Après un long moment passé à tourner en rond et à obtenir des réponses négatives, l'exorciste miniature recommença à regagner un peu confiance. Qui sait, peut-être n'était-il plus là depuis longtemps, et ils n'auraient pas à l'affronter ? Avec encore plus de chance, les deux amis pourraient rentrer à la Congrégation de l'Ombre avant le repas du midi et oublier cette histoire de traquer. Mais ça, c'était sans compter l'intervention d'un petit vendeur itinérant qui affirmait l'avoir vu aux alentours de la gare. Génial.

" Qu’est ce que tu en penses ? On va aller voir du côté de la gare ? "

Prit de court, le petit homme ne put s'empêcher de détourner le regard de celui de son ainé ; avait-il seulement le choix ? Pouvait-il lui dire que la meilleure des solutions était celle de rentrer à la maison ? Non, bien sûr que non.

" Les voyageurs ou les touristes l'ont peut-être aperçu eux aussi.. " souffla-t-il, un peu pensivement, " Oui, oui je pense que c'est une bonne idée. "

Tout en disant ces quelques mots, le Pleurnichard n'avait pu s'empêcher de secouer la tête, avant de continuer sa route aux côtés de son ainé ; ce n'était pas une bonne idée, pas du tout même, mais.. trouver la gare, cela ne devait pas être difficile à faire, non ? Rusty s'y était déjà rendu une fois, mais de là à la retrouver dans tous ces labyrinthes de rues.. c'était une autre histoire. Heureusement, les londoniens étaient plutôt loquaces, et quelque passants n'hésitèrent pas à leur indiquer le chemin le plus court afin qu'ils ne ratent pas leur train. Oh, s'ils savaient seulement la véritable raison qui se cachait derrière leur recherche.. sans doute n'auraient-ils pas sourit de la sorte. La face cachée de la guerre, si on peut dire ça comme ça.

Tout ça pour en venir au fait, qu'au bout d'un moment, les deux âmes en peine finirent par tomber nez-à-nez avec l'immense gare de King Cross. D'autres enfants de l'âge du petit O'Connor auraient sans doute poussé un " ouah ! " de ravissement en l'apercevant, mais pas Rusty. Ce lieu lui rappelait de trop mauvais souvenirs ; et bien sûr, le karma allait s'amuser à lui faire encore plus apprécier cet endroit. Mais avant ça, les deux jeunes garçons durent tourner un peu en rond dans la bâtisse, évitant tant bien que mal certains mouvements de foules. Oh, s'il y avait une attaque ici.. cela finirait mal, très mal. L'irlandais n'osait même pas y penser.

Et bien sûr, il y aurait un combat ici ; ça, il en fut certain lorsque, plongé dans ses recherches, il ne vit pas un passant arrêté sur son chemin. La collision avec ce dernier ne fut pas violente, mais suffit au marmot pour faire quelques pas en arrière ; tout en se tenant le nez. Bien sûr, il s'était cogné le visage, et bien sûr, ses précédentes blessures n'étaient pas encore refermées.

" D-D-Désolé.. ! " souffla-t-il dans un presque sanglot nerveux-douloureux, avant de lever les yeux vers l'inconnu, " J-Je ne regardais pas où j-... "

Il croisa son regard, le reconnu dans l'instant. Oh non.


Hrp:
 


Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 27 Juil - 3:10
Tu fumes, calmement. Le regarde toujours perdu dans le vide, tu es bercé par les voyageurs de la gare. Tous passent sans te prêter attention. C'est un peu comme une danse qui se passe sous tes yeux vides. Aucune pensée ne traverse ton esprit. Tu as cessé de réfléchir, seule solution face à ces désirs que tu ne pourras jamais comblés. Pendant de longues minutes, c'est véritablement une machine qui se tient appuyée contre le mur de King Cross.

Tu es brutalement sorti de ta léthargie lorsqu'un enfant te rentre dedans. Un peu surpris, tu te redresses et le toises. Ce n'est qu'un bambin, il n'y a aucune vrai raison de t'énerver. Tu n'es pas certain d'en avoir la force aujourd'hui. D'autant plus que le môme ne tarde pas à s'excuser. Tu essaies de lui adresser un sourire, mais rien ne vient. Alors tu t'apprêtes à tourner les talons.
Mais le gamin change d'expression. Ce n'est rien de bien méchant, mais c'est suffisant pour retenir ton attention. Un mauvais pressentiment fait remonter un frisson le long de ta colonne vertébrale.
Tu te dis que peut être, tu lui a juste fait peur. Pas que ça ait vraiment son importance, mais tu n'es pas d'humeur à gérer un bambin pleurnichard, et ce sous des dizaines de regards qui ne tarderont pas à te juger. Tu as pu voir à quoi ça ressemblait tout à l'heure, ça t'a suffit.

« Tout va bien gamin ? »

Ta voix est tout sauf rassurante. Au moins, tu auras fait de ton mieux. Tu regardes le jeune homme qui accompagnait le petit. Lui aussi te fixe. Ce qui commence doucement à te taper sur les nerfs. Certes, tu n'as pas un visage heureux et souriant. Mais ce n'est pas une raison pour insister de la sorte.

« Y'a un problème ? Tu veux ma photo p't'être ? »

Tu soupires avec lassitude et fermes les yeux une poignée de secondes. Tu perds ton temps avec des imbéciles, rien de plus. Ta journée complète est une perte de temps, en vérité. Tu ferais mieux de retourner à l'Arche. Peut être pourras tu être utile là bas. Ou alors, tu peux aller dans un vieux bar miteux, dépenser le peu de monnaie que tu as en boisson en caressant l'espoir d'être ivre. Mouais, c'est une meilleur idée pour l'instant.

Perdu dans tes plans et tes pensées, tu ne sais pas si les gamins t'ont parlé. Mais quand tu reportes ton attention sur eux, ils sont toujours là. Tu fronces les sourcils et sers les poings. Mais l'appel de cette bière de basse qualité se fait plus fort et tu décides finalement de partir. Tu jettes ton mégot sur le sol et tournes les talons.


Spoiler:
 



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Sam 30 Juil - 1:45
En plein dans le mille

Londres, terrain de chasse





Désespéré à l'idée de devoir parcourir tout Londres à l'aveuglette, Soren avait proposé une idée, un lieu, n’importe quoi pourvu qu'ils sachent au moins où ils allaient. Car même s'il connaissait plus ou moins bien la ville, il n’avait pas envie de parcourir la ville sans but précis. Alors autant commencer par un endroit qui lui paraissait bien fréquenté, donc plus susceptible pour y rencontrer un akuma.
Et Rusty finir par approuver son idée.

- Les voyageurs ou les touristes l'ont peut-être aperçu eux aussi..  Oui, oui je pense que c'est une bonne idée.

C'est donc sur un accord commun que les deux exorcistes se rendirent vers leur destination.

Et comme prévu, la gare était effectivement bien fréquentée. Le blondinet soupira. En fait, il n'aimait pas vraiment les endroits trop fréquentés... trop bruyants. Mais il fallait bien faire avec. En tout cas, il préférait mille fois plus être dans le train plutôt que d'en descendre.

-Bon... En bien, on va avoir besoin de courage....

Car chercher un seul homme ici, qui n'allait certainement pas rester statique qui plus est, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
Pourtant, la chance finit par leur sourire -si on pouvait appeler ça de la chance. Le petit irlandais percuta un homme, et s’excusa maladroitement.

- D-D-Désolé.. J-Je ne regardais pas où j-...
- Tout va bien gamin ?

L’adolescent se retourna vers son cadet, vérifiant qu'il allait bien, mais se figea immédiatement, tout comme son partenaire lorsqu’il releva la tète pour y croiser le regard noir de l’homme qui lui était rentré dedans.
C'était leur cible en personne, l’akuma qu'ils recherchaient, qu'ils pourchassaient et qu'ils espéraient repérer pour l’attraper sans provoquer trop de dégâts. Et ils l'avaient repéré, par hasard. Et maintenant qu'ils étaient face à face, l’altercation était inévitable... au milieu de cette foule. Soren serra son fouet, tremblant.  Tout semblait mal parti. Pris ainsi au dépourvu, il ne se sentait absolument pas prêt –même si au fond il se demandait s’il le serait vraiment un jour.
Pourtant, contrairement à ce que le français craignait, l’akuma ne réagit pas. Au contraire, il lança un regard interloqué aux deux garçons.

- Y'a un problème ? Tu veux ma photo p't'être ?

Soren en resta dans voix. Il était certes désagréable, mais... pas hostile. Le jeune homme baissa le regard sur ses propres vêtements, et en particulier sur son manteau qui cachait l'insigne du rosaire. Alors il ne l’avait pas vu... et visiblement, il ne se souvenait pas d’avoir vu son visage pendant la mission en Bretagne. Ce qui n'était pas vraiment étonnant, étant donné que Soren était rapidement parti contre le Noé.
Il les prenait pour des civils normaux ! Pour Soren, c'était une chance qu'il ne fallait pas laisser passer. Alors il fit un pas en avant, mettant une main sur le bras de Rusty pour le rassurer, et dut faire tous les efforts du monde pour adresser un sourire niais à l’homme tout en se grattant nerveusement la tête.

-Ah désolé ! On est un peu distraits, excuse nous...

Sans plus se préoccuper d’eux, l’akuma se retourna et se fondit dans la foule. Mais Soren avait toujours le regard rivé vers lui. Il n'allait pas le perdre de vue.

Ils avaient croisés l’akuma, et pourtant tout s’était bien passé, même trop bien passé. S’ils le voulaient, les deux jeunes exorcistes pouvaient même faire demi-tour et repartir loin de l’akuma. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de faire ça, même hors contexte de la mission. La machine du Comte Millénaire pouvait passer à l’attaque n’importe quand, et sur n’importe qui. Et en repensant au souvenir encore trop vif dans sa mémoire de la mort de sa forgeronne et du désespoir de Baba, Soren eut un pincement au cœur. Il ne devait plus laisser une telle tragédie se reproduire à nouveau.
Alors cette fois, il n’hésitait plus. Une situation semblable s’était passée il y avait à peine quelques semaines, à Paris. Le comportement de l'inconnu pouvait prêter à confusion, le fait qu'il ne montre aucun signe d’hostilité lorsqu’il y avait autant d’humains était troublant. Mais cette fois, Soren se souvenait de lui. S'il ne l’avait pas affronté directement, il l'avait bien vu le jour de la mission en Bretagne, sur cette plage. Il avait bien lu son dossier et sa description. Et surtout, pour une fois, il voulait tirer des leçons de ses échecs passés. De la mission de Paris. Comment sa naïveté avait frappé Seth, et leur avait fait échoué toute la mission.
Mais plus maintenant. Il refusait de faire subir ce même sort à Rusty. Il savait le but de sa mission, cette fois il ne voulait plus échouer comme ça...

Alors, après s’être assuré que l’homme se soit suffisaient éloigné, Soren se pencha vers Rusty, chuchotant.

-Je vais essayer de le coincer. On doit en profiter tant qu'il n'a pas encore deviné... Reste sur tes gardes au cas où.

Et sur ces mots, le français lui adressa un sourire qui se voulait réconfortant. Il détestait l'idée de se reposer sur Rusty en cas de combat. Le fait d'envoyer un enfant extorquer des informations d'une machine à tuer était déjà assez saugrenue. S'il le pouvait, il aurait aimé le tenir éloigné de tout ça... Mais il ne pouvait pas se voiler la face plus longtemps: il avait trop peu de confiance en lui et était trop lâche pour envisager d'en découdre avec cet akuma seul.
Malgré tout, pour être fois, il savait qu'il devait changer, pour lui comme pour ses camarades. Alors il devait passer à l’attaque. Et peut être cela leur évitera bien des dégâts.
Soren commença à s’éloigner de la foule, s'assurant que Rusty le voyait toujours. Puis il lança son fouet devant lui.

-Œil voilé.

Le fouet forma alors une boucle autour de l'exorciste, dans laquelle il serait invisible aux yeux de tous. Aussi bien de ses alliés que de ses ennemis.
Le blond reprit alors son chemin, passant près de Rusty, et posa une main rassurante sur son épaule, comme pour lui assurer que tout allait bien se passer, même si en vérité il était plus anxieux que jamais. A pas rapides, il se dirigea vers l’akuma qu'il avait toujours à l’œil. Et il attendit le moment opportun, lorsque la foule n'était pas autour d’eux. Il plaqua l’homme contre le mur, et, aussitôt, retourna son poignet et le colla contre son dos. De sa main gauche, il saisit son fouet, effaçant aussitôt les effets de l'Œil voilé, et attrapa la gorge de sa cible avec et tira en arrière.
Les mains moites et stressé comme jamais, mais pas moins déterminé, Soren devait mettre toutes ses forces pour maintenir l’akuma.

-Nous te tenons, akuma.









Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Jeu 4 Aoû - 15:34

Piège


" Le vraisemblable est un piège que le mensonge tend à la vérité. "


Oh non, je suis face à face avec l'Akuma. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Pourquoi est-ce que je suis tombé sur lui, surtout comme ça ? Ça aurait pu être n'importe qui, mais non, il a fallu que ce soit lui. Je.. je vais mourir. Il va me tuer sans que je ne puisse me défendre je.. je ne veux pas mourir, je.. je ne veux pas. Il faut que je parte, que je m'enfuis avant que l'Akuma ne se rende compte de qui je suis. Je n'aurais pas beaucoup de temps pour réagir mais.. il faut que je fasse quelque chose ou.. ou que Soren vienne m'aider. Au secours.


Le cœur battant à tout rompre - ou alors, à moins qu'il se soit arrêté à cause de la terreur ? - le petit homme n'avait pas bougé d'un cil lorsqu'il s'était rendu compte de l'identité de la personne qu'il avait percuté. C'était lui, l'Akuma qu'ils devaient questionner puis sans doute abattre. Il était face à lui, Rusty l'avait touché et peut-être même irrité. Son esprit voulait le faire fuir cet endroit au plus vide, mais son corps, lui, ne sembla pas réagir. Sans doute parce que la terreur l'avait tétanisé sur place et que pour une fois, même son innocence ne voulait pas le sortir de là. A moins qu'elle ne se savait en sécurité grâce à la présence d'une de ses sœurs en compagnie du français ? Allez savoir.

Dans tous les cas, cela n'empêcha pas l'irlandais d'avoir l'impression que tout son monde s'écroulait autour de lui. Et ce sentiment ne s'arrangea pas lorsque la machine de guerre prit la parole.

" Tout va bien gamin ? " demanda tout d'abord l'inconnu, avant de changer de ton en voyant son absence de réponse, " Y'a un problème ? Tu veux ma photo p't'être ? "

Nerveux comme jamais, l'irlandais aurait voulu secouer la tête pour répondre que non, il n'y avait pas de problème, que non, il ne voulait pas de photo de lui car il en avait déjà une, et que non, tout n'allait pas bien. Heureusement pour lui, son camarade ne tarda pas à s’immiscer dans cette conversation et ce, en posant sa main sur le bras de son cadet. Pour un peu, Rusty aurait sans doute sursauté ; mais ça, seulement si son corps avait été capable de bouger.

Enfin, au moins, l'irruption de Soren parvint à le détendre un peu.

" Ah désolé ! On est un peu distraits, excuse nous... "
" D-Désolé, oui.. ! V-Vraiment désolé. "

Sur ces paroles - d'ailleurs, sans même les attendre - l'inconnu ne tarda pas à s'éloigner sans même demander son reste. Comme s'il ne s'était pas rendu compte que sous leurs capes-vestes noires les deux jeunes gens portaient leur tenue d'exorciste. Tant mieux, ils allaient avoir l'effet de surprise. Ou alors, ils allaient pouvoir s'enfuir tant qu'ils le pouvaient encore. L'autre était déjà loin maintenant, toujours en visuel, certes, mais loin quand même. Ils pouvaient fuir, c'était le moment.

Mais le français était prêt à en découdre.

" Je vais essayer de le coincer. On doit en profiter tant qu'il n'a pas encore deviné... Reste sur tes gardes au cas où. "
" C-Compris. Je ferai attention. "

La gorge nouée, le petit homme se fit alors en marche derrière son ainé sans piper le moindre mot en plus ; et ce, tout en gardant à l’œil leur ennemi qui continuait à marcher paisiblement au loin. Comme si de rien n'était, comme s'il les attirait tout droit dans un piège. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que c'était eux qui allaient le prendre dans leur filets.. tout du moins, qui allaient essayer de le faire. Et moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, Soren utilisa une de ses techniques pour traquer Sébastian, tandis que l'enfant, lui, restait en retrait tout en essayant de suivre comme il le pouvait.

Puis, en l'espace d'un instant, à seulement quelques mètres de lui, le blond réapparut aux yeux du môme en train de plaquer l'Akuma contre le mur le plus proche. Tel était prit qui croyait prendre.

" Nous te tenons, akuma. " finit par souffler Soren.

Alors, en silence, le Pleurnichard se rapprocha à moins d'un mètre des deux combattants, les doigts agrippés les uns aux autres ; et le cœur battant toujours plus fort. Ils avaient l'avantage pour le moment, mais la situation pouvait se retourner d'un instant à l'autre. Toutefois, si cela arrivait, Rusty serait prêt à riposter.

Enfin.. il l'espérait.



Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Ven 5 Aoû - 19:04
Tu avances au milieu des passants, sans un bruit. Si tu n'avais pas l'air aussi contrarié, on aurait pu croire à un fantôme. Tu évites le moindre contact, le moindre prétexte pour entamer une conversation. Tes nerfs sont à vifs, tu le sais, mais n'as pas envie de te fatiguer. Pas aujourd'hui. Et ces humains n'en valent pas la peine.

Mais cette journée se voulait merdique. Tu l'avais vaguement senti depuis que tu avais posé les pieds sur le sol, ce matin. Comme une aura qui te suivait de près, collant à tes moindres mouvements. Tu allais passer une journée fondée sur la nullité. Vraiment.

Et alors que tu continues d'avancer, les mains bien enfoncées dans les poches, tu sens quelqu'un t’agripper par derrière. Le geste est trop vif, trop rapide, et tu es bien trop distrait pour réagir sur le coup. Tu te retrouves bien vite le visage contre un mur, une innocence plaquée contre ton cou. Ça te brûle, mais tu ne dis rien. Tu n'exprimes rien. Tu ne fais que renvoyer un regard assassin sur tout ce que tes yeux voient – c'est à dire tout le monde sauf ton agresseur.

« Nous te tenons, akuma.
Vous ne tenez rien du tout. Vous êtes juste ridicules. »

Tu ne l'avais pas vu venir celle là. Les deux gamins étaient des exorcistes. Et ils en avaient après toi. Pourquoi ? Tu n'en avais aucune idée. Ou tout du moins, aucune précisément. Car jusque là, tu t'es admirablement comporté en tant que machine, rependant la mort autour de toi. Ou pour dire les choses comme tu le ferais. Tu les as bien fait chier. Sauf que pour l'instant, ce sont les deux enfants qui ont les choses bien en main – à savoir toi.

Mais un détail vient changer la donne. Un détail qui te fait sourire, pendant une fraction de secondes. Tu sens ton ennemi respirer. Pas seulement grâce à l'air qu'il expire contre ta nuque. Non. Tu sens sa poitrine se soulever à chacune de ses inspirations. Elle n'est qu'à quelques millimètres de ta paume. Ce serait si facile de le toucher. Si facile de bloquer son diaphragme pendant de longues secondes, et le regarder s'étouffer.

Mais il y a l'autre môme, celui qui t'a renversé. Tu ne sais pas de quoi il est capable. Pour l'instant, ce n'est pas important. Tu es appuyé contre un mur, sous les regards incrédules des passants. Tu les avais presque oubliés, tiens. Tu pourrais en tuer quelques uns. Ça ne change rien pour toi, mais ça pourrait mettre le petit dans une situation … disons inconfortable. Oh que oui. Choisir entre toi et les civiles. Hum, mais si tu  leur tires directement dessus, il n'aura qu'à te blesser pour que tu arrêtes. Ah moins que …

Tu arrêtes de penser et te mets enfin en action. Tu étends les doigts jusque la poitrine du jeune homme et insuffles ta matière noire. Normalement, son diaphragme ainsi qu'un autre muscle de ton choix devraient être contractés à l'extrême pendant une dizaine de minutes. Mais les conditions de ton attaque étant difficiles, tu n'arrives pas à mettre suffisamment de matière noire pour toucher deux muscles. Et cela ne durera que quelques minutes, cinq tout au plus. Ce qui est déjà largement suffisant.

Tu t'abaisses immédiatement, redoutant une attaque de l'autre exorciste et décides de te transformer. A quoi bon garder apparence humaine, alors qu'ils savent déjà ce que tu es,  l'un de ces horribles chevaliers noirs. Tu transformes ton bras en un canon et vises le toit. Tu feras autant de dégâts qu'en visant les civiles. Mais peut être que l'enfant pourra les sauver. Et donc te foutre la paix.


Spoiler:
 



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Jeu 11 Aoû - 0:24
Piégé

Londres, terrain de chasse





Agrippant toujours fermement l’akuma, Soren retenait son souffle. Son piège semblait avoir marché, l'homme était bloqué contre le mur. Pourtant, l’akuma pouvait avoir plus d'un tour dans ses manches. Alors l’adolescent restait toujours sur ses gardes, se tenant prêt en cas de riposte.

- Vous ne tenez rien du tout. Vous êtes juste ridicules.

Ce n'était qu'une réplique qui pouvait très bien être lancée pour du bluff, pour provoquer le doute dans l’esprit de l’exorciste. Une phrase en l'air donc.
Pourtant, cela fit son petit effet. Le boule de nerf qu'était Soren ne put s'empêcher de prendre, pendant un léger instant,  cette menace au sérieux. Il était peu sur de lui et se demandait s'il n’avait pas agi impulsivement, et peut être était ce vrai après tout ?...
Mais il se reprit bien vite. Non, c’était sûrement lancé pour le déstabiliser, et il ne devait surtout pas lui donner raison. Alors Soren ne relâcha pas son emprise sur l'homme, tout en prenant bien garde à observer le moindre de ses mouvements. Oh non, il ne se ferait pas avoir comme ça.

Mais il ne pouvait pas tout voir. Il ne pouvait pas voir la main qu'il était en train d’aggriper, presque collée à lui. Alors lorsque les doigts de sa cible touchèrent son torse, même pas avec violence, il fut pendant un instant surpris et étonne par ce geste. Qui prit bientôt tout son sens.
Car sa prochaine inspiration fut bloquée. S'il avait d'abord pensé que c'était le stress et la peur qui lui faisait tourner la tête, il se rendit bien vite compte que quelque chose clochait. Ce n'était pas qu'une seule inspiration. Il n'arrivait plus à respirer. Il ressentait une douleur atroce au niveau du diaphragme, comme si quelque chose était soudainement venu se coincer ici pour l'empêcher de respirer. Et ça n’avait rien à voir avec la peur cette fois. L’akuma lui avait bel et bien fait quelque chose.
Paniquant sur le coup, Soren chercha à prendre une autre inspiration,  en vain. L'air ne venait pas, et commençait bien vite à lui manquer. Sa vision commençait doucement à se brouiller, sa tête a lui tourner. Une peur panique l’envahit alors. Il ne pouvait toujours pas respirer normalement. Alors il s’était fait avoir si rapidement, si facilement ... C'était bien l’arroseur arrosé. Ce qu'il avait pu être naïf de penser qu'il avait réussi à coincer l’akuma.

Le blondinet finit par reculer, et tomba sur les genoux, les yeux exorbités sous le coup de la panique. Seuls des bruits étouffés s’échappaient de sa gorge alors qu'il recherchait désespérément un peu d’air. Qui malgré tout ne venait toujours pas.
L’akuma en avait profité pour prendre en partie sa forme monstrueuse, et visait désormais le plafond. S'il tirait, il toucherait ainsi un bon nombre de civils. Peut être même les deux exorcistes allaient finir par être engloutis eux aussï. Une victoire facile et rapide. Et tout ça à cause de lui...
Pourtant, il ne pouvait pas simplement rester ainsi. Ne s’était il pas dit, il y a un instant, qu'il voulait ne voulait pas que Rusty soit pas touché ? Et pourtant, il ne faisait rien pour. Il avait sauté dans le piège, et voilà où cela les avait menés. Encore une fois, tout était de sa faute.
Alors il devait faire quelque chose même avec le peu de forces qui lui restaient. Soren saisit son fouet et le lança vers le canon de l’akuma pour l’agripper. Il ne put cependant que le dévier légèrement, n’ayant même plus la force de le baisser. Au moins le tir était, pendant un instant au moins, dirigé vers une zone où il y avait moins de civils.
Soren se retourna vers Rusty, mais aucun son ne sortit de sa bouche alors qu'il essayait de parler. Mais l’irlandais n’avait sans doute pas besoin de lui pour savoir quand agir. Cette fois, un frisson glacé de peur le parcourut.Il savait qu'il ne pouvait plus s'échapper.









Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 31 Aoû - 15:53

Attaque


" Regarde où l'ennemi t'attaque : c'est souvent son propre point faible. "


On a réussi à prendre notre ennemi par surprise alors je crois.. je crois que c'est un très bon point pour nous, et.. et qu'on va avoir un avantage sur lui par conséquent. Mais, au fond, je sais bien que ce n'est jamais aussi simple que ça. Ce n'est pas comme dans une partie d'échecs ou de dames, on ne peut pas voir les attaque venir ni les prévoir à l'avance, surtout pas lorsqu'on ne connait pas son assaillant. On a bien quelques informations sur sa façon de combattre mais.. ça s'arrête là. On ne sait pas s'il ne nous a pas tendu un piège et que d'autres Akumas - ou pire, des descendants de Noé - ne nous attendent pas dans un coin, ni même si on a fait erreur sur la personne. Normalement cela ne devrait pas être le cas mais.. on ne sait jamais vraiment.


Le cœur battant trop vite malgré la situation qui semblait être sous contrôle, l'irlandais s'était alors contenté d'observer son ainé prendre le dessus sur leur adversaire en le plaquant au mur. Soren n'avait pas besoin de son aide pour ça, n'est-ce pas ? Surtout que ce n'était qu'un niveau II - d'après leurs fiches tout du moins - et qu'il ne représentait pas un aussi danger qu'un niveau III ou IV. Ils allaient s'en sortir, ils allaient pouvoir mener leur mission à bien : ils le tenaient.

" Vous ne tenez rien du tout. Vous êtes juste ridicules. "

Dérouté par de telles paroles aussi ardentes, le Pleurnichard ne put retenir un hoquet nerveux. Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? S'étaient-ils réellement rendus dans un piège ? Ou bien n'était-ce que lui qui bluffait ou s'énervait d'avoir été ainsi attrapé entre leurs filets ? Tout ça, Rusty n'en avait pas la moindre idée, mais ce n'était pas pour le rassurer. Face à un ennemi, on ne savait jamais réellement à quoi s'attendre, surtout lorsqu'il s'agissait d'assaillant comme des Akumas ou des descendants de Noé : leurs pouvoirs n'avaient pas de limite. Mais là, Sebastian ne pouvait pas les attaquer, n'est-ce pas ? Le français avait l'avantage sur lui, alors, il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs aussi facilement. N'est-ce pas ?

Malheureusement, le petit homme comprit son erreur de jugement lorsqu'il vit son camarade commencer à suffoquer avant de reculer, puis de finalement tomber à genoux. Tout s'était passé très vite, et pourtant, face aux yeux de l'irlandais, cela avait semblé durer une éternité.

" S-Soren.. ! " s'étrangla alors l'enfant.

Bien sûr, l'Akuma choisit cet instant parfait pour prendre son apparence de.. cavalier. Ce n'était pas un niveau II comme on leur avait annoncé, mais bien un niveau III : à savoir, donc, beaucoup plus redoutable. Oh, Rusty en avait déjà affronté un un jour, lors de cette mission en Bretagne, mais le combat n'avait pas été de tout repos, et il n'y avait pas de civil, ni de camarade à moitié mourant à épauler. Que devait-il faire ? Comment devait-il réagir ? Allait-il survivre ? Allaient-ils survivre ? Toutes ces questions et tant d'autres encore n'eurent cesse de se cogner dans la tête de l'enfant aux yeux écarquillés et aux genoux tremblant d'effroi.

Ce ne fut que lorsque le monstre chargea son canon et que Soren - malgré son état actuel ! - intervint pour dévier son tir que le Pleurnichard reprit le contrôle de la situation.. plus ou moins. Les deux camarades échangèrent un regard, et Rusty sut qu'il se devait d'agir au plus vite. Aussi rapidement qu'il en fut capable, l'enfant créa alors un orbe de petite taille, tout juste bon à exploser comme un pétard.. mais qui face à un obus, provoquerait une explosion prématurée de celui-ci. Son but premier devint alors de protéger les civils autour d'eux. Toutefois, malgré sa réactivité, l'enfant ne put s'empêcher de se sentir vaciller lorsque les deux objets explosèrent dans un fracas monstre ; sans doute à cause de l'onde de choque. Puis, tout autour d'eux, ce fut presque immédiatement la panique. Des cris, des hurlements, des pleurs ; beaucoup de pleurs. Les bâtiments alentour s'étaient prit une claque, tout comme certains civils trop près de l'onde de choc mais.. pour le moment, tout le monde était encore en vie.

Mais pour combien de temps ?



Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Lun 10 Oct - 15:45
Il suffoque, panique, meurt. Tu le ressens et t’en nourris, presque satisfait. Ca a quelque chose de jouissif de voir les autres agoniser. De se sentir puissant de la sorte. Comme si c’était un jeu, et que tu avais enfin gagné.

Sauf que le Blond triche. Il attrape ton bras avec son fouet – morsure de l’innocence contre ta chaire métallique – et dévie ton tir. Tu grognes et sens la colère monter en toi. Il est censé crever lui. Pas venir te faire chier de la sorte. Bordel. Ce à quoi s’ajoute le pouvoir du Gamin, qui vient faire exploser ton obus prématurément. Décidément, ils sont bien emmerdants les deux. Et si tu étais prêt à partir à la moindre occasion, il n’en est plus question maintenant. Les deux imbéciles doivent mourir.

Tu t’approches du plus petit, laissant l’autre suffoquer dans son coin. Chaque chose en son temps. Ou presque. A mi chemin, tu es pris d’un regret et fais quelques pas en arrière, pour asséner un bon vieux coup de pied dans les côtes du blondinet. Ça lui apprendra à intervenir là où on ne l’a pas demandé. Et puis qui sait, on perçant un poumon, peut être qu’il pourra respirer. Un sourire cynique, si ce n’est cruel, barre ton visage. Puis tu te remets en route, en direction du plus jeune.

Le pauvre, on dirait presque qu’il va se mettre à pleurer. Il a dû partir sans son doudou. Pauvre petite chose. Une personne normale devrait être choquée de voir un enfant si jeune prendre part à la guerre. Qu’aurais-tu dit qu’il s’agissait de ton frère ? de ton fils ? Sauf qu’il n’est ni l’un ni l’autre. Juste un petit idiot qui s’est mis en travers de ton chemin. Alors tu te fous bien de savoir qu’il a tout un avenir devant lui. Tu te fous de savoir qu’il a des compagnons qui tiennent à lui et voudraient le revoir en vie. Non, tout ce que tu vois en lui, c’est un misérable insecte à écraser.

D’une voix railleuse, métallique et froide, tu t’adresses à lui. Tu te moques. Pourquoi ? Parce que c’est divertissant. Rien de plus. Tu ne prends pas en compte que ça puisse le déstabiliser. Ou alors le mettre en colère et être dangereux pour toi.

« Pauvre. Petit. Bébé. On joue aux grands ? On ne t’a jamais dit qu’il ne fallait pas jouer avec le feu ? A moins que tu sois comme les autres. Ils sont tous orphelins à la Congrégation de s’qu’on m’a dit. Pauvre Châton. Tu veux un câlin ? »

Tu tends les bras vers lui, la matière noire déjà prête au bout de tes doigts. Tu ne veux pas l’immobiliser. Oh non. Tu veux lui faire mal. Il a l’air bien trop gentil, trop innocent, à ton goût. Tu veux casser tout ça. Tu veux rendre le monde un peu moins beau. Lui faire payer ta mélancolie du moment. Ou tout simplement faire mal pour faire mal. Qui sait ?

D’un geste rapide, tu te redresses et lui adresses un coup de pied dans le visage. C’est pratique d’être akuma, ils ont de si longues jambes. Tu ne sais pas s’il y aura des conséquences à un tel geste ou si tu as pris l’avantage. Mais la sensation de sa mâchoire contre ta botte avait quelque chose de franchement agréable. Ça t’avait presque manqué, et en silence tu te grondes d’être resté passif si longtemps.

Un monstre reste un monstre.


HRP:
 



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 12 Oct - 0:41
Suffoquer

Londres, terrain de chasse





Déjà à terre, Soren était complètement paniqué. Ils avaient à peine rencontré l’akuma, et celui ci s’était déjà occupé de lui. Mais il n’allait pas s'arrêter là. Alors lorsque le français le vit pointer le bout de son canon pour cette fois toucher tous les civils présents, Soren avait tenté un geste. Le seul qu'il pouvait faire sans doute dans sa situation. Et s'il avait seulement pu dévier le canon, cela suffit pour que Rusty réagisse. L’enfant avait matérialisé un orbe d’innocence, qu'il lança sur le canon de leur ennemi. Le choc entre l’orbe et l’obus provoqua une explosion. Sur le coup, Soren tomba, ne pouvant rien faire pour s'échapper. Il était trop faible dans son état, et même respirer était devenu impossible, il ne fallait pas trop en demander.
Néanmoins, il entendit clairement les pas de l’homme se rapprocher d’eux. Suffoquant toujours, Soren essaya de se redresser malgré tout. Sa vison commençait à se brouiller, ses oreilles à bourdonner, son corps tremblait. L'attaque de l’akuma allait donc asphyxier comme ça ? Allait-il finir par mourir ici ? Pitoyable, comme toujours...
Ou peut être pas assez au goût de l’akuma. Car celui ci finit par rebrousser chemin, pour se diriger à nouveau vers lui. Et au vu de son sourire cruel, son regard meurtrier, ça ne s’annonçait pas bon.
Eh il avait bien vu juste lorsqu’il sentit le pied de son ennemi s’enfoncer dans ses côtés. Sans avoir le souffle coupé –puisqu’il l'avait déjà- la douleur, associée à son état actuel, l’assomma presque sur le coup. Alors le pauvre exorciste se retrouva à nouveau au tapis, ne pouvant que gémir de douleur. A nouveau il ne pouvait rien faire.

Ni même quand son ennemi se dirigea vers le cadet.

-Pauvre. Petit. Bébé. On joue aux grands ? On ne t’a jamais dit qu’il ne fallait pas jouer avec le feu ? A moins que tu sois comme les autres. Ils sont tous orphelins à la Congrégation de s’qu’on m’a dit. Pauvre Châton. Tu veux un câlin ?

Cette fois, il allait s'en prendre à Rusty. L'enfant paraissait complètement apeuré et paniqué. Et si Soren avait confiance en l’irlandais, il refusait de le voir blessé. Surtout depuis peu, alors qu'il avait fait complètement échoué sa mission avec Seth.
Alors lorsqu’il vit l’homme frapper violemment le garçon à la mâchoire, son cœur se serra un peu plus. Il aurait voulu crier le nom de son ami, mais aucun son ne sortit. Seule la peur, cette fois pour le petit irlandais, l’envahissait totalement. Rusty était en danger, et lui assistait à la scène, complètement impuissant, inutile.

Alors cette fois  il ne put même pas faire un mouvement avec son fouet pour essayer de l'aider, tout juste à tendre le bras vers eux. Sans doute aurait il du, d'une manière ou d'une autre, encourager son cadet, lui dire de se battre et qu'il pouvait y arriver.
Mais l’adolescent n’était pas un guerrier, ce n'était pas ce genre de conseils qu'il allait donner. Et malgré la confiance qu'il avait en l’irlandais, c'était d'abord à sa sécurité qu'il pensait, pas à son honneur et encore moins à la mission. Alors, tout ce qu'il pouvait faire, à défait de pouvoir parler, fut de remuer les lèvres, d'une manière bien explicite. "Sauve-toi". Car cette mission, ces ordres étaient bien trop stupides pour que Rusty risque sa vie ainsi, seul -parce que lui ne pourrait plus l'aider. Il s'en était rendu compte aussi. Mais trop tard.






HRP:
 





Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Dim 23 Oct - 17:36

Peur


" Quoi de plus lucide que la peur ? "


Je ne sais pas si ce que j'ai fais a été la meilleure des idées mais.. c'est tout ce à quoi j'ai pensé dans une situation de crise comme celle-là. J'ai pensé aux civils, aux familles avec leurs enfants, à tous ces gens qui n'avaient pas demandé à être là et.. j'ai agis pour leur venir en aide. Je me suis mis en danger par la même occasion, ça, c'est sûr, mais au moins, eux ils sont encore en vie ; et moi aussi, heureusement. Je suis un peu sonné et j'ai les oreilles qui sifflent à cause de la détonation, mais ça va. Maintenant, il faut que je vienne en aide à Soren sinon.. je ne veux pas y penser. Il faut juste que j'aille l'aider, vite.


Enfin, pour ça, le Pleurnichard aurait du réagir plus vite.

C'est qu'il en avait perdu des secondes, à rester planté là devant les gens qui hurlaient et qui partaient en courant, tandis que d'autres venaient en aide aux blessés. Mais lui, on ne vint même pas vers lui ; et les seuls regards qu'on lui lança furent apeurés, comme si tout ce qui arrivait là était de sa faute. Pourtant, Rusty avait tenté de les sauver, il leur était venu en aide, il avait fait de son mieux. Ce n'était pas juste, pas juste du tout même. En plus, ses oreilles lui vrillaient l'esprit à cause de l'explosion. Mais tout ça, tout ça n'était pas censé lui importer. Soren devait être sa priorité, qu'importait le reste ; non ? C'était plus facile à dire qu'à faire. Qu'aurait-il du faire ? Laisser des innocents mourir pour sauver le français plus vite ? Est-ce que les chevaliers faisaient ce genre de choses ? Non, bien sûr que non. Et un bon soldat ? Ça, il s'en fichait pas mal.

Toutefois, l'irlandais finit par reprendre possession de son corps et de son esprit, avant de redescendre sur terre. Soren, oui, il devait aller l'aider ; mais ça, c'était sans compter l'ignoble cavalier qui s'approchait déjà de lui, de Rusty. Son sang ne fit qu'un tour.

" Pauvre. Petit. Bébé. On joue aux grands ? " lui demanda alors l'Akuma, " On ne t’a jamais dit qu’il ne fallait pas jouer avec le feu ? A moins que tu sois comme les autres. Ils sont tous orphelins à la Congrégation de s’qu’on m’a dit. Pauvre Chaton. Tu veux un câlin ? "

Nerveusement, l'exorciste miniature ne put s'empêcher de faire un pas en arrière avant de serrer les poings ; il ne devait pas se laisser impressionner, pas maintenant. Il devait lui faire face, comme on lui avait apprit.

" J-Je ne suis pas un... " avait-il tenté de dire.

Trop tard, son ennemi était déjà passé à l'attaque.

Avant même de comprendre ce qu'il se passait, le petit homme sentit un craquement dans sa mâchoire, suivi d'une douleur vive qu'il avait déjà connu lors de son combat face à un corbeau ; non, c'était pire encore. Avec son nez encore cassé, ce coup de pied dans le visage fut encore plus violent à ses yeux.. d'autant plus qu'aujourd'hui, c'était un Akuma qui le frappait, et non pas un humain. Alors, bien sûr, le Pleurnichard ne put que pousser un cri face à ce coup, tandis qu'il tombait lourdement sur les fesses, les mains portées au visage. Du sang coulait de sa bouche - et de son nez - mais ça, ça ce n'était pas le plus important ; il le cracha par terre, en même temps qu'une dent de lait délogée de ses gencives sous la force du coup. Ah, génial, encore une en moins. Il y eut également quelques larmes qui s'échappèrent de ses yeux, mais ça, Rusty n'y fit même pas attention.

Tout ce qu'il fit, sur le coup, fut de trembler et de ravaler durement ses larmes - ainsi qu'un peu de sang encore dans sa bouche - avant de reporter son attention vers son ami français. Ce dernier sembla souffler quelques mots, que le brun comprit comme étant Sauve-toi, et ce dernier, lui, ne put que lentement secouer la tête. Non, il n'allait pas partir, il n'allait pas s'enfuir à nouveau comme il l'avait toujours fait. Rusty allait se battre, et allait se relever, comme il faisait toujours à présent.

Doucement, d'un geste tremblant, le Pleurnichard leva alors sa main tandis qu'un halo verdâtre se mit à entourer l'Akuma. D'un coup, d'un seul, comme ça, sans que le niveau III ne ressente aucune souffrance ; ce n'était pas une techniques offensive, mais servait à soulever les choses. Comme Sebastian actuellement. Oh, il ne dut pas beaucoup décoller du sol, pas dans l'état actuel de l'irlandais, mais au moins, l'espace d'un instant, cela devait le retenir. Enfin, dans les faits. Car cette simple attaque puisait énormément d'énergie à l'enfant, quand bien même le monstre n'était soulevé que de quelques centimètres. C'était quitte ou double afin de l'arrêter et de l'interroger ; afin qu'il coupe enfin son emprise sur Soren.

Alors, une sphère d'énergie se mit à grossir dans la main libre du môme, avant de partir d'un coup en direction de Sebastian. A cette distance, il ne pouvait tout de même pas le rater.. si ?


Hrp:
 


Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Ven 4 Nov - 20:18
Il crie et le sang vient couvrir ta semelle. Non, vraiment, ça t’avait manqué ce bordel. Passer ta colère contre quelque chose, voir les autres souffrir, ça fait réellement du bien. Alors, c’est un sourire malsain sur les lèvres que tu te remets en place. Tu hésites à réattaquer le gamin tout de suite. Il est déjà bien là, sur le sol, le visage couvert de sang et de quelques larmes. Pauvre bébé.

Tu ne te méfies pas assez, Sebastian. Tu ne te doutes pas de la force du Petit Irlandais. Non, tu es bien trop orgueilleux. Bien trop satisfait de la situation de ce sentiment de puissance qui te grise. Pourtant, l’enfant a changé. Il est devenu plus … combattif. Mais, aveuglé par le sang, tu ne vois rien d’autre que ses faiblesses. Il est pitoyable à tes yeux.

Tu ris en le voyant essayer de se lever. C’est qu’avec le coup que tu viens de porter, il doit être sonné. Mais on dirait qu’il en a en réserve. Tu retrouves ton sérieux et décroises les bras. L'enfant donne l'impression qu'il veut attaquer. En un battement de cils, tu amènes déjà ta matière noire au bout de tes doigts, prêt à l’insuffler. Fini de jouer.

Mais le Gamin ne te laisse pas le temps de quoi que ce soit. Il lève sa main dans ta direction. Tu ne prends pas peur et te prépares à éviter son coup, pensant qu’il réitère la même attaque que tout à l’heure. Et c’est bien là ton erreur.

Un halo de cette couleur si immonde qu’est celle de l’Innocence t’entoure. Surpris de ne rien ressentir – ni douleur, ni pression – tu essaies de te défaire de l’étau. Mais tu es pris au piège, Sebastian. Tu as beau de tortiller dans tous les sens, tu es immobilisé et parfaitement impuissant.  Et comme si la scène n’était pas assez ridicule, tes pieds quittent le sol.

Un regard assassin, tu arrêtes de te débattre en vain et regardes l’Enfant. Tu graves chaque centimètre carré de son visage dans ta mémoire. Il le paiera. Oh oui. Si ce n’est aujourd’hui, ce sera un autre jour. Peu importe. Tu le retrouveras et tu le puniras de t’avoir fait payer un tel affront.

Tu n’as pas le temps d’imaginer tous les supplices que tu veux lui faire, qu’une autre de ces orbes bleus vient s’exploser contre ton torse. La douleur se fait immense d’un coup mais aucun cri ne quitte tes lèvres, retenu de justesse. Il ne manquerait plus que ça. Un liquide noirâtre et bouillonnant coule le long de ton armure pour aller s’écraser sur le sol. Pour la première fois depuis longtemps, voilà que tu saignes, Sebastian.

Alors ta rage quitte tes yeux pour aller déformer ton visage et nourrir tes paroles. Tu hausses la voix, pour être certain que l’Avorton t’entend et tu déverses toutes tes menaces. Tu ne cries pas, n’exploses pas d’un coup. Non. Ta colère est froide – tout autant que ta voix – mais elle n’en est pas moins tangible.

« Je vais te tuer. Oh oui, je vais te tuer. Peut-être pas aujourd’hui. Peut-être pas demain. Mais je te tuerai. Et je prendrai grand soin à te faire souffrir avant. Tu peux me croire sur paroles. »

Le regard planté dans ses yeux, tu attends. Car tu ne peux rien faire de plus pour l’instant, à part attendre et te raccrocher à un espoir. S’ils voulaient ta mort, ce serait déjà fait depuis longtemps.



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mar 8 Nov - 21:37
Libéré, délivrééééé

Londres, terrain de chasse





Soren ne pouvait qu’assister, impuissant, à la bataille devant lui. Et lorsque Rusty s’était pris le coup en pleine mâchoire, tout ce qu’avait pu faire le blondinet fut de lui conseiller de partir, fuir cet endroit. Il ne voulait surtout pas voir son cadet se faire blesser sous ses yeux, alors que lui même ne pouvait rien faire. Non, il préférait largement le savoir en sécurité, loin d'ici..
Mais l’enfant ne l’entendait pas de la même oreille, et, rapidement, il se reprit, faisant léviter son ennemi.
La suite fut beaucoup plus floue pour l’adolescent. L'air lui manquait, beaucoup trop même. Sa tête lui tournait, ses oreilles bourdonnement, sa vue s’assombrissait. Tout autour de lui commençait a perdre consistance, tandis que ses yeux se fermaient lentement. Alors c'était comme ça, il allait... mourir ici ?

Et soudain, une inspiration. Ce fut la première chose qui le sauva. Et à sa grande surprise, celle ci fut suivie d'une deuxième, et encore une autre. Avant qu’il ne réalise que la douleur à son diaphragme avait disparue. Il pouvait respirer !
L'effet de la matière noire volatilisé, Soren prit une grande inspiration, et il resta un moment encore au sol, à savourer le simple fait de respirer. Ce que ce geste, pourtant si naturel, lui avait manqué ! Enfin, il était libéré.
Mais il n’avait pas vraiment le loisir de rester simplement immobile. L’irlandais se battait seul contre l’akuma. La panique envahit un moment le français. Il l'avait vraiment laissé seul.
Mais visiblement, l'enfant se débrouillait très bien sans lui. Soren se retourna, pour voir la sphère percuter leur ennemi, lui laissant une large trace sanglante. Néanmoins, pas un  cri ne traversa les lèvres de l’homme. Non, à la place, ce fut une nouvelle menace.

-Je vais te tuer. Oh oui, je vais te tuer. Peut-être pas aujourd’hui. Peut-être pas demain. Mais je te tuerai. Et je prendrai grand soin à te faire souffrir avant. Tu peux me croire sur paroles.

Soren grimaça en entendant ces mots. Sans doute voulait il les intimider, à nouveau.

Mais cette fois, cela ne prendra pas.
Se redressant à moitié, Soren se saisir de son fouet tombé à terre. Il était toujours pris de nausées, mais il ne pouvait plus rester sans rien faire. Pas maintenant alors que cet akuma venait de menacer son ami.
Alors il lança son fouet vers l’akuma, qui s’enroula aussitôt autour de l'homme, enserrant ses bras et remontant jusqu'à son cou. Puis il serra, l’empêchant ainsi de faire le moindre mouvement. Et cette fois, il ne fit pas la bêtise de se rapprocher de lui.

-Et je serai la pour t'en empêcher.

Il lança un simple regard vers Rusty, pour s'assurer qu'il allait bien, et lui assurer qu’il ne laissera pas l’akuma faire.
Pardon pour n’avoir été qu'une gêne jusque là...









Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mar 22 Nov - 14:36

Parole


" Nulle parole n’est véridique ici-bas. "


Bordel, bordel, il a failli me tuer je crois, il aurait pu le faire, il aurait pu me tuer d'un seul coup mais.. mais il ne l'a pas fais. Pourquoi ? Est-ce qu'il voulait d'abord se venger du fait que j'avais détourné son attaque ? Possible, oui, possible ; je ne veux pas savoir ce qu'il m'aurait fait si je n'avais pas réagis. Je me devais de réagir, de faire quelque chose, de me sauver, mais aussi de sauver Soren. Je ne sais pas si mon coup a changé quelque chose, ni si j'ai réussi à stopper l'attaque de l'Akuma en même temps que je l'ai immobilisé mais.. j'espère, j'espère que Soren va bien. Maintenant, on a plus qu'à poser les bonnes questions.


En silence, le petit homme observa alors le sang noir de l'Akuma s'échapper de sa poitrine pour s'écraser lourdement sur le sol ; mieux valait éviter de le toucher si on voulait pas être réduit en poussière, à moins que ce ne soit que de la matière noire. Enfin, dans tous les cas, ce n'était rien de bon. Et le pire dans tout ça ? C'était que l'anglais gardait son calme, c'était qu'il ne paniquait pas et ne s'énervait encore moins. Rien, rien, c'était comme si l'attaque de l'enfant avait été risible et dérisoire, et qu'il n'avait même pas eu mal. Pourtant, pourtant il y avait quelque chose dans son regard, dans ses yeux, qui disait à l'irlandais que tout ceci n'était pas fini. Il avait réussi à immobiliser le monstre, oui, mais il ne l'avait pas empêché de hanter ses cauchemars.

" Je vais te tuer. " souffla-t-il comme une promesse à venir, " Oh oui, je vais te tuer. Peut-être pas aujourd’hui. Peut-être pas demain. Mais je te tuerai. Et je prendrai grand soin à te faire souffrir avant. Tu peux me croire sur paroles. "

Nerveusement, l'enfant ne put s'empêcher de faire un pas en arrière, quand bien même l'Akuma était toujours entravé. Dès l'instant où Rusty désactiverait son innocence, il viendrait le tuer pour se venger de cette attaque, de cet affront, de cette possible souffrance.. en le faisant souffrir en retour. Ce n'était pas bon, pas bon du tout même. Ne valait-il pas mieux le détruire tout de suite plutôt que de l'interroger ? Non, ce n'était pas l'ordre de leur mission ; ils n'avaient pas le droit de faire ça. Maintenant qu'ils avaient Sebastian dans leurs filets, ils se devaient de lui poser des questions sur le Comte Millénaire. Enfin, ils. Est-ce que Soren était encore en vie ?

Lorsque l'enfant tourna la tête vers son camarade, il le vit redressé et son fouet de nouveau en main ; puis, un clignement d'yeux plus tard, le monstre fut enroulé et ligoté une seconde fois. Mieux valait doubler les entraves, c'était une bonne idée.

" Et je serai la pour t'en empêcher. "

Rassuré par de telles paroles et par la présence de son ami, le Pleurnichard esquissa alors un fin sourire en croisant son regard. A ses côtés, il n'avait pas besoin d'avoir peur ; le petit O'Connor n'était pas seul, Soren était là pour le protéger et lui venir en aide.. même si jusque là c'était l'inverse qui s'était produit. Enfin, là n'était pas le problème, là n'était pas le sujet de leur mission. Mieux valait reprendre leurs esprits au plus vite, afin de questionner l'Akuma.

Alors, l'irlandais finit par reporter son attention vers Sebastian, l'air bien moins terrifié désormais ; un peu, mais beaucoup moins qu'avant lorsqu'il était par terre.

" On.. On te relâchera après. " mentit-il d'une petite voix, " M-Mais avant, il faut qu.. que tu nous dises tout ce que tu sais sur.. sur les agissements du Comte. "

Ah, dommage. Ça sonnait bien plus menaçant dans sa tête.



Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Jeu 5 Jan - 19:56
Toujours suspendu dans les airs, tu remarques du coin de l’œil que l’autre exorciste peut à nouveau respirer. Oh, tu aurais dû le tuer quand tu en avais encore l’occasion. Certes, le voir souffrir était quelque chose de merveilleux. Mais maintenant qu’il est de nouveau apte au combat, tu regrettes légèrement de l’avoir épargné. Encore une fois, tu t’es montré trop orgueilleux. Tu seras plus attentif la prochaine fois, c’est certain. Si prochaine fois il y a.

Le blondinet lance son fouet dans ta direction, le laissant s’enrouler autour de toi. Ça te démange, ça te brûle, ça te blesse. Et pourtant, tu ne dis rien, ne montres rien. Il ne faut pas que tu craques, ils en seraient trop heureux sinon. Tu ne leur feras pas ce plaisir-là. Et toute cette douleur, ça nourrit ta haine. Ça te rend plus fort.
« Et je serai la pour t'en empêcher. »
Un sourire moqueur étire tes « lèvres », dévoilant toujours un peu plus tes dents monstrueuses. Tu espères bien qu’il sera là. Mais il ne pourra t’en empêcher, c’est certain. Il ne peut rien, ce n’est qu’un tout petit humain. Un misérable insecte que tu prendras plaisir à écraser sous ta botte. Oh, oui, tu pries pour qu’il soit là. Qu’il voit l’Enfant qu’il veut tant protéger mourir dans d’atroces souffrances, sans qu’il ne puisse rien faire. Puis viendra son tour. Et il te suppliera de l’achever.
«On.. On te relâchera après. M-Mais avant, il faut qu.. que tu nous dises tout ce que tu sais sur.. sur les agissements du Comte. »
Perdue dans tes pensées, il te faut quelques secondes pour réaliser qu’on s’est adressé à toi. Qu’a-t-il dit ? Tu n’en es pas certain. Et pourtant, il faut que tu répondes. Tu n’es pas en position de force et redoutes les conséquences de ton silence. Comment les achever si toi-même, tu es mort ? Enfin, vraiment mort.
Lorsque les mots ont été remis dans l’ordre par ton esprit, tu ne peux t’empêcher de rire aux éclats. Un rire métallique et digne d’un cauchemar. Mais un rire tout de même. Ce qui est si rare pour toi, que tu savoures presque le moment.
« On ne t’a jamais dit que c’était pas beau de mentir ? »
Tu penches doucement la tête, en même temps que tu reprends forme humaine. Durant une poignée de secondes, tu savoures une espèce de liberté, avant que le fouet ne se colle de nouveau à ta peau. Il vient faire de drôles de marques rouges. Des marques de brûlure. Bordel. Au moins, il ne s’en prend pas à tes vêtements. Et ces derniers t’offrent un certain répit.
« Je sais pertinemment que vous ne me laisserez pas partir. Mais …. Merci ? D’avoir voulu me protéger de la tristesse de ma mort. C’est a-do-rable. »
Pas besoin d’être devin pour entendre la moquerie dans ta voix ou la lire sur ton visage. Tout ton être respirer le mépris et la haine.
« Les agissements du Comte hein …. En voilà une question. T’as pas plus compliqué encore ? Je sais pas moi. La taille de l’univers ? Est-ce que Dieu existe ? Pourquoi ton ami est con ? Même si cette dernière est pas si compliqué en vérité. »



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Dim 8 Jan - 23:01
Toussant et encore nauséeux, Soren ne relachait toutefois pas sa prise sur l'akuma. Appréciant le simple fait de sentir l'air salvateur emplir a nouveau ses poumons, respirer semblait désormais un luxe dont il fallait savourer chaque instant.
Mais il n'avait pas vraiment le temps de savourer quoi que ce soit. L'akuma était piégé dans son fouet, et se motrait malgré tout toujours menaçant. Mais le pire, c'est que devant deux exorcistes craintifs, cela marchait tellement bien...
Ce fut Rusty qui prit l'initiative d'interroger l'homme. Et, à la grande déception de Soren, ce fut un nouveau sourire provocateur qui étira les lèvres de leur adversaire. Ils n'allaient visiblement pas obtenir si facilement ce qu'ils voulaient de lui...

-On ne t’a jamais dit que c’était pas beau de mentir ? Je sais pertinemment que vous ne me laisserez pas partir. Mais …. Merci ? D’avoir voulu me protéger de la tristesse de ma mort. C’est a-do-rable.

Soren eut une grimace. Il avait vite compris.. Après tout, lui non plus n'avait pas épargné toutes les victimes qu'il avait faites pour évoluer jusqu'au niveau trois.
Ce qui dérangeait vraiment le blond, c'était cet interrogatoire. Car non, il n'était pas doué pour extorquer des informations ou menacer des ennemis. Et cela semblait être une tâche d'autant plus ingrate qu'elle était confiée à des adolescents.

Et lorsque l'akuma reprit sa forme humaine -sans pour autant réussir à se défaire du fouet- pour ensuite réfléchir à ses mots, Soren crut pendant un petit instant qu'il allait vrailent leur dire quelque chose de productif..

-Les agissements du Comte hein …. En voilà une question. T’as pas plus compliqué encore ? Je sais pas moi. La taille de l’univers ? Est-ce que Dieu existe ? Pourquoi ton ami est con ? Même si cette dernière est pas si compliqué en vérité.

Soren resta un moment bouche bée devant l'absurdité de sa réponse et... son insulte gratuite. Non pas qu'il soit vexé, loin de la. Un soupir s'echappa de ses lèvres. Ils ne réussiront vraiment pas à obtenir de lui une réponse claire et rapide....

Mais il n'allait pas s'en sortir comme ça . Peut être serait il un peu plus éloquent s'il ressentait plus la menace...

-Division.

D'un coup, la lanière du fouet qui entourait l'akuma se divisa en plusieurs autres lanières, qui s'enroulerent partout autour de l'akuma, immobilisant ses jambes, ses bras, serrant légèrement -mais pas trop pour le laisser parler- autour de sa gorge, et exposant ainsi encore plus le corps de la machine à l'innocence.

-Je suis vraiment désolé de ne pas être assez intelligent pour toi...

Il netait même pas vexé par une telle provocation. En même temps, il ne se vexait que rarement sur ce qu'on
pouvait dire de lui. Alors des remarques en l'air comme ça ne l'atteignaient pas.

-Les activités de Comte Millénaire et des akumas se sont radicalement calmées ces derniers temps. C'est inhabituel. Il s'est passé quelque chose de votre côté, a moins que le Comte ne prépare quelque chose. C'est ça que nous voulons savoir.

Et il lui adressa un regard qui se voulait déterminé, essayant de cacher sa propre crainte.
Sil te plait, qu'on en finisse une bonne fois pour toutes...





Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Lun 23 Jan - 20:53

Question


" Toute question ne mérite pas réponse. "


Stressé, le petit homme avait préféré garder le silence une fois sa question posée ; comment avait-il seulement trouvé le courage de commencer l'interrogatoire ? Sans doute aurait-il mieux fait de laisser la parole à Soren, et de rester en retrait pour éviter de s'attirer les foudres de la machine du Comte. Enfin, ce n'était pas comme s'il lui avait déjà cassé une dent, et manqué de lui exploser le nez une nouvelle fois, avant de finalement lui promettre de le retrouver pour le faire souffrir et le tuer. Ah ! Décidément, Rusty était un petit gars de onze ans bougrement chanceux ! Cette pensée le fit tressaillir d'horreur ; mieux valait éviter de penser au moment où le monstre serait relâché.. ce qui ne risquait pas d'arriver, ce dernier en était lui-même conscient. Ce n'était pas beau de mentir. Il était évident que les exorcistes allaient se débarrasser de lui une fois leurs informations récupérées.. ou tout du moins allaient tenter de le faire.

Une fois cette phrase prononcée, Sebastian ne tarda pas à reprendre une forme humaine - pour tenter de se libérer de ses entraves ou bien parce qu'il savait que toute résistance était inutile ? - avant de reprendre avec sarcasme quelques mots sur la dernière affirmation du Pleurnichard. Maintenant, c'était certain : l'Akuma se savait condamné. Il n'avait donc plus rien à perdre, pas vrai ?

" Les agissements du Comte hein …. En voilà une question. T’as pas plus compliqué encore ? " maugréa alors l'Akuma, " Je sais pas moi. La taille de l’univers ? Est-ce que Dieu existe ? Pourquoi ton ami est con ? Même si cette dernière est pas si compliqué en vérité. "
" Je suis vraiment désolé de ne pas être assez intelligent pour toi... "

Ces quelques mots, le français les avait soufflé après avoir resserré son emprise sur la machine du Comte. Peut-être qu'ainsi, il allait se montrer plus coopératif et allait enfin se décider à répondre aux questions que les deux exorcistes posaient.

" Les activités de Comte Millénaire et des akumas se sont radicalement calmées ces derniers temps. C'est inhabituel. " reprit finalement Soren pour s'expliquer, " Il s'est passé quelque chose de votre côté, à moins que le Comte ne prépare quelque chose. C'est ça que nous voulons savoir. "

Silencieusement, l'irlandais finit alors par hocher la tête. Il fallait qu'ils sachent, ils ne pouvaient pas repartir bredouille comme ça ; on ne rigolait pas avec les agissements du Comte Millénaire. On ne rigolait pas non plus avec la guerre sainte et toutes ses victimes. Il fallait donc qu'ils parviennent à leur fins, une bonne fois pour toutes.

" S-Si tu sais qu'on.. qu'on t-te laissera pas repartir tu.. " s'essaya-t-il à le menacer, sans être convainquant, " Tu peux n-nous dire tout ce que tu sais. "

Et voilà un chiot qui faisait le malin devant un énorme loup.


Hrp:
 


Ain't that just the way
Grow, tiny seed, you are gone to the tree. Rise, till your leaves fill the sky, until your sighs fill the air in the night. ©️ by anaëlle.
† Le Pleurnichard †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre pour mon frère
Aime:
N'aime pas: avatar
Rusty O'Connor† Le Pleurnichard †


Rusty pleurniche en Saddlebrown

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 756 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L.
Masculin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : ....
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 15 Fév - 22:31
Le blond ne réagit pas à tes piques et cela ne te fait ni chaud ni froid. Tu n’as pas cherché à le mettre en colère, tu t’en fous bien en vérité. Tout simplement parce que tu dis ce qui te passe par la tête, sans cherche plus loin. Et peu t’importe les conséquences. Mais il faudrait que tu commences à y réfléchir à deux fois.

Car quelques secondes – minutes ? – après ton petit discours, voilà que l’intéressé s’en prend à toi. D’un simple « division » il multiplie son arme et t’immobilise un peu plus. Tu grognes et sers les dents, contenant de justesse un cri. Voilà que tu souffres le martyr, Sebastian. Comme dit l’adage, lorsqu’on sème le vent, on récolte la tempête. Aucune position, aucun mouvement ne peut te permettre de trouver un minimum de confort ou tout simplement de liberté. Tu es véritablement pris au piège et tes chances de survie viennent de tomber à zéro.

Est-ce que tu vas perdre ton orgueil et ta colère pour autant ? Absolument pas. Mais tu comptes bien faire un peu plus attention à tes mots. Et c’est compliqué pour toi. Car tu aimerais bien leur dire tout le bien que tu penses de cette foutue innocence. Tu es supposé être le Méchant, être le Monstre, mais quand on y réfléchit, c’est bien l’arme du blond qui est une véritable monstruosité. Comment une chose pareille peut-elle penser par elle-même ?
« Les activités de Comte Millénaire et des akumas se sont radicalement calmées ces derniers temps. C'est inhabituel. Il s'est passé quelque chose de votre côté, a moins que le Comte ne prépare quelque chose. C'est ça que nous voulons savoir. »
Oh, c’est donc cela qui les inquiète. Comme s’il ne savait pas. Tu grinces des dents et sers les poings, te rappelant le corps du Petit Noé – William, c’est bien cela ? Ils sont responsables, c’est obligé. Ils doivent être responsables. Tu ne crois pas aux mots du Comte, accusant l’un d’entre vous. Peut-être parce que tu as peur d’affronter un Noah – surtout que ça t’est impossible, tu le sais très bien – ou tout simplement parce que tu ne veux pas perdre le peu d’estime que tu as pour eux. Peu importe.
« S-Si tu sais qu'on.. qu'on t-te laissera pas repartir tu.. Tu peux n-nous dire tout ce que tu sais. » Il a vraiment été choisi par L’Autre Illuminé ? Tu soupires et lui réponds « Tout ce que je sais ? Je tiens au peu de vie qu’il me reste, merci bien. » Tu as trahi le Comte une seule fois et ne comprends pas que tu puisses toujours être là pour le constater. Mais ce qui est certain, c’est que tu ne referas pas cette même erreur deux fois. « Cessez de faire les Innocents, vous voulez bien ? C’est ridicule et pathétique. Vous savez pertinemment ce qu’il s’est passé. Puisque vous en êtes responsables. Ah moins que vous ayez des Petits Secrets entre vous ? Mouais, ce serait un peu con ça quand même. ‘fin vous faites bien ce que vous voulez. »
Tu te rends compte que tu penses à voix haute et te tais immédiatement. Bien entendu, tu n’as rien dit de bien important. Mais tout de même, il faut que tu sois plus prudent. Tu te ramollis Sebastian, restes concentré. Certes, tu es en très mauvais posture. Mais le combat n’est pas terminé pour autant. Et il est hors de question que tu abandonnes.
« Hoy, j’y pense. Qui vous dit que les akumas sont moins actifs ? » C’est vrai ça, tu n’as pas vu de différence. Ils sont peut être moins nombreux, le Comte mettant sûrement moins d’entrain à les créer. Quoi que … Qui sait ce qu’il se passe dans la tête de ce fêlé. Dans tous les cas, ils continuent de faire des dommages, c’est quasi sûr « Peut être qu’vous êtes juste moins vigilants. Nous jetez pas toutes vos erreurs à la figure » Tu ris doucement, avec un sarcasme plutôt évident « A moins que vous n’ayez un loup dans vos troupes. Mais ça, j’y peux rien. »
Cette fois-ci, tu ne parles pas seulement pour dire ce qui te passe par la tête. Tu cherches également à trouver une solution. En lâchant de telles paroles, peut-être vont-ils penser que tu dis la vérité. Qui sait. En tout cas, tant que tu parles, tu es en vie. Et puis, le gosse t’a demandé de dire tout ce que tu sais. Pas tout ce que tu sais être vrai. Et mine de rien, tu en sais des choses.



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Le Ronchon ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Le Ronchon ::
Sebastian ronchonne en #990000



Avatar de la beauté absolue fait par Wilma

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 247 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/20 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
4/4 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]
wwwWisely [1]
wwwVon [1]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mar 28 Fév - 9:59

Sauver


" Sauver un homme malgré lui, c'est quasiment le tuer. "


Sans se faire remarquer, le petit homme s'était mis à suivre son camarade Akuma, dans le but de lui faire une surprise et de lui sauter dessus afin de jouer avec lui. C'est qu'il l'aimait vraiment beaucoup, son gentil petit Sebastian ! Ils s'étaient bien amusé en Inde le jour où ils avaient volé une vache et qu'il y avait le festival des couleurs. Oh, quel bon souvenir ! Et aujourd'hui, en Angleterre, l'enfant-machine était déterminé à ce que cela se passe de la même manière. Ils allaient beaucoup rire et s'inventer tout un tas d'aventures loufoques ! Enfin, ça, ce fut ce qu'Elliot voulu faire dans un premier temps.. car il ne tarda pas à perdre la trace de son ainé à cause de toute la foule ; mais aussi surtout parce qu'il s'était arrêté pour caresser un chien attaché à un poteau. Pouf, envolé l'Akuma ! Zut, il aurait du être plus attentif et ne pas lâcher sa piste. Comment allait-il faire pour le retrouver maintenant avec tout ce monde ? Devait-il prendre sa forme intermédiaire pour voler au-dessus des passants et mieux voir ? Non, ce n'était pas une bonne idée : les civils allaient paniquer et ce serait le chaos. Mieux valait éviter de se faire remarquer.

Pourtant, après de longues minutes - heures ? - de recherche, le chaos finit par régner dans la ville. A seulement quelques rues de là, une détonation et des cris se firent entendre. Qu'est-ce qui se passait ? Oh ! Était-ce Sebastian qui se faisait un petit carnage ? Oh ! Sans Christopher ? A moins que ce n'était une invitation pour le rejoindre ? Allez savoir. Dans tous les cas, le blondinet ne tarda pas à courir dans les rues, dans le sens inverse de la foule qui fuyait, afin de se rendre sur les lieux du crime. Quelle ne fut pas sa surprise de voir Sebastian au loin, en compagnie de deux exorcistes ; non, capturé par deux exorcistes. Non, non non non, ce n'était pas bon, ce n'était pas bon du tout ! Ces monstres ne pouvaient pas lui prendre son ami, c'était interdit, l'Oiseau en Cage ne les laisserait pas !

Immédiatement, l'aventurier prit sa forme de cavalier des enfers, avec ses longues ailes noires de jais et son unique pupille rouge de haine. Là, pas le temps de s'amuser avec ses futures victimes : il fallait frapper tout de suite, avant qu'ils ne fassent du mal à Sebastian. Surtout que. Surtout que l'un des deux exorcistes n'était pas inconnu à Christopher. C'était lui, lui, lui, l'un de ces petits enfoirés de Paris qui l'avait fait souffrir et être malade pendant des jours. Des jours, des jours, des jours durant il avait eu mal, encore, encore, et encore. Et il avait tiré sur Mathilde, tiré, tiré, tiré dessus avec un pistolet. SON pistolet à lui, à Elliot. Soren était un voleur en plus d'être un monstre, un monstre qui faisait du mal à sa maitresse, mais aussi à ses amis. Il allait mourir, l'Oiseau en Cage allait le massacrer, tout comme il allait massacrer le gamin qui se trouvait à ses côtés. Les deux allaient mourir, mourir, mourir.

Alors, sans même dire quoi que ce soit - c'est dire qu'il était en colère, car Christopher aimait discuter avec ses proies - l'enfant-monstre déboula en un battement d'aile entre les exorcistes et l'Akuma prisonnier. De sa main gauche, il attrapa le fouet du français sans même faire attention à la douleur - qui portant lui dévorait tout le corps - afin de tirer dessus et lui faire lâcher prise. Et, bien sûr, en même temps, il se mit à hurler, de ce même cri qui déchirait toujours les tympans, et qui devait faire encore plus mal vu la très courte distance qui le séparait de ses victimes, de ses proies, de ces deux futurs cadavres.

Elliot prenait des risques ; Elliot était prêt à mourir pour son ami.







Spoiler:
 
:: L’Oiseau en cage ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: L'Aventure !
Aime:
N'aime pas: avatar
Elliot C. Brooks:: L’Oiseau en cage ::



Elliot explore en #22427C

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 451 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 13 ans à jamais.
▐ Personnalité : Aventureuse !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Mer 1 Mar - 23:47
« Retrouvailles »

Londres, terrain de chasse




Ah les interrogatoires, c'était toujours pareil... Rien ne se passait comme prévu, surtout si la personne n'était pas coopérative. Et malgré les menaces, malgré la douleur -torture, même- l'akuma ne semblait vraiment pas vouloir lâcher la moindre information. Et les deux exorcistes eurent encore droit à une réponse très vague.

-Tout ce que je sais ? Je tiens au peu de vie qu’il me reste, merci bien.

Bien sur, le Comte et les Noés avaient le contrôle sur les akumas, même à distance.
Sauf que lui aussi avait le contrôle de l'akuma cette fois, et pas à distance...

-Dans tous les cas, tu connais ton sort...

Inutile de jouer la comédie, l'akuma lui même le savait très bien : il finirait par être exorcisé de toute façon. Relâcher un akuma aussi pussant dans la nature était bien trop dangereux.

-Cessez de faire les Innocents, vous voulez bien ? C’est ridicule et pathétique. Vous savez pertinemment ce qu’il s’est passé. Puisque vous en êtes responsables. Ah moins que vous ayez des Petits Secrets entre vous ? Mouais, ce serait un peu con ça quand même. ‘fin vous faites bien ce que vous voulez.

Soren fronca les sourcils, perturbé. Alors il insinuait que tout ça était de leur faute, à eux ? Donc... ça indiquait qu'ils ne préparaient pas quelque chose, mais qu'au contraire, ils avaient subi ?
Et ces "petit secrets" entre eux... Non, vraiment, tout ce qu'il voulait faire était de semer la confusion.
Quoique... ce n'était pas impossible non plus. Après tout, Central avait bien fait des choses de leur propres gré, des choses dans le dos de tout le monde, que personne n'aurait du savoir. Des choses qui tachaient leurs mains de sang.

Même s'il y avait quand même une autre possibilité, bien sur. A supposer que ce ne soit pas Central... cela pouvait tout aussi bien être du côté du Quatorzième. Ou peut être autre chose encore...

-Si on est la à devoir s'en prendre à un akuma pour avoir des informations, ce n'est pas pour faire les innocents... Alors dis nous ce qu'on veut savoir.

Il ne fallait pas hésiter devant ce genre d'individus, surtout pas montrer de la peur ou aucune autre réaction -enfin, essayer de la cacher, plutôt. C'était ce genre d'individu qui préférait prendre l'avantage dès qu'il le pouvait .  Mais cette fois, il n'allait pas le laisser faire.

Et a nouveau, Soren eut une réponse a laquelle il ne s'attendait pas du tout.

- Hoy, j’y pense. Qui vous dit que les akumas sont moins actifs ? Peut être qu’vous êtes juste moins vigilants. Nous jetez pas toutes vos erreurs à la figure. A moins que vous n’ayez un loup dans vos troupes. Mais ça, j’y peux rien.

Oh vraiment, alors selon lui, il n'y avait eu aucun changement d'activité ? Peut être ne l'avait il pas remarqué ? Alors cela voulait dire que le Comte donnait moins de missions aux akumas ? Et donc, qu'ils étaient peut être vraiment sur la défensive...
Le mieux encore était de le faire encore parler. Parce qu'il ne voulait pas tout dire, c'était évident... Alors il fallait le forcer un peu, quitte à lancer des petites piques.

-Pour l'instant, ce n'est pas nous qui avons manqué de vigilance... Et cela vaut aussi pour vous, il peut bien y avoir un "loup" dans votre camp, non ?

Oui, c'était tout à fait possible aussi, non ? Enfin, Soren n'avait aucune idée de comment ça se passait exactement chez les Noés... Mais c'était surtout pour faire réagir l'akuma. S'il réagissait à cette suggestion ou non, alors il verrait s'il avait bien menti... ou s'il avait vu juste.

Sauf que l'interrogatoire n'allait pas pouvoir se poursuivre plus longtemos. Les renforts allaient arriver pour l'akuma... et les ennuis pour les deux exorcistes.
Un akuma de niveau trois fonca vers eux, et, avant que Soren ne puisse faire quoi que ce soit, s'interposa entre les deux camps. Un cavalier, aux ailes noires, et n'ayant qu'un seul oeil qui brillait d'une lueur rouge. Borgne. Non ça ne pouvait pas être lui...

Profitant de son effet de surprise, le nouvel arrivant attrapa le fouet qui enserrait son ami, et tira dessus. Déstabilisé, l'exorciste au fouet ne put rien faire d'autre que de voir sa précieuse innocence lui être arrachée. Il n eut même pas le temps de se précipiter dessus qu'un son horrible le cloua sur place. Et le cri -car c'en était un- s'intensifia tellement qu'à nouveau, Soren se retrouva à genoux, les mains sur ses oreilles pour essayer de rendre le son plus supportable, mais rien n'y faisait. C'était comme la dernière fois, cette mission la, avec Seth. C'était bel et bien Christopher... il utilisait la même technique...
Pris de nausées, Soren ne pouvait plus très bien distinguer ce qui se passait devant ses yeux. Ses oreilles saignaient, et à cette distance la, ses tympans n'allaient pas tenir longtemps s'il ne faisait pas quelque chose.... Et vite.
Toujours à terre, Soren essaya d'attraper son fouet tombé à terre, malgré sa vision qui se brouillait. Si seulement il pouvait juste faire diversion pour essayer de rabattre le caquet de cet akuma de malheur... comme la dernière fois...
Ca y est, il l'avait attrapé ! L'autre akuma avait sans doute profité que son fouet lui avait été arraché des mains pour s'échapper... Mais pour l'instant, il fallait juste faire taire ce cri.
Profitant que l'effet de Division était déjà activé, Soren dirigea quelques lanières vers l'akuma qu'il avait ficelé quelques minutes plus tôt, tandis que les autres lanières vinrent s'entourer autour de la gorge de Christopher, espérant que cela l'étoufferai ou le gênerai juste assez pour l'empêcher de crier plus longtemps. Il était trop affaibli pour que ce soit vraiment efficace, mais... Tout ce qu'il fallait, c'était que cela cesse.










Merci Nina pour l'avatar ♥️

Thanks ❤:
 


Neverending Story

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver la mémoire
Aime:
N'aime pas: avatar
Soren DuchateauNeverending Story
Soren sourit en limegreen

La descente aux enfers
Vétéran de guerre
Des liens dénoués
Un parcours effacé

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 392 ▐ Autres Comptes : Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Intelligent-Curieux-Peureux-Calme-Altruiste-Bizarre-Fourbe
▐ Parcours RP : RP en cours :
Notre rencontre (+20)
Tous les anges ne sont pas au paradis (+20)
Innocence et piranhas (+130)
La symphonie macabre (+100)
Contre la destruction du QG
Broken hearts (+10)
Le cauchemar continue (+10)
Le visage de la mort (+10)
Potions et chaudrons (+110)
Mauvaise rencontre (+60)

Total: 2440 points
Conditions : 6/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] La symphonie macabre
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] La symphonie macabre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Danse Macabre.
» DANSE MACABRE de Stephen King
» Charrette macabre et regle monstre
» la charette macabre et son utilisation : statistique...
» Stephen KING - Danse macabre

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: