Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Vol à l'étalage [PV Célania]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vol à l'étalage [PV Célania]
Jeu 28 Jan - 18:26
Tu appuies ta bouche sur le revers de ta manche et l'essuies, venant créer une tâche de sang et de boue. Tu lèves les yeux vers tes agresseurs et les regardes partir, fiers d'eux. Tout s'est passé trop vite pour que tu puisses faire quoi que ce soit.

Encore aujourd'hui, tu n'avais pas trouvé de travail. Personne ne voulait d'une gamine recouverte de boue, et dont la main gauche semblait morte. Non, personne ne voulait d'un tel fardeau. Tu les comprenais, mais ton inutilité te rendait ivre de colère. Tu détestais mendier. Et tu ne pouvais rester dans un coin à regarder passer les gens. Les garçons perdus avaient besoin de toi, et de cet argent que tu pouvais leur ramener. Sans toi, ils mourraient les uns après les autres.
Alors tu avais ravalé ta fierté et ta colère et avais commencé à arpenter les rues de Paris. La ville lumière, la ville de l'amour comme certains l'appellent. Ce ne sont que des imbéciles. Des rêveurs invétérés, perdus dans des images factices. La capitale est bien différente. Ce n'est qu'un amas de poussière, de boue et de brouillard. Noyés dans tout ce gris, les gens ont perdu le peu d'affection qu'il leur restait et sont devenus aigris. Ils se sentaient rabaissés, humiliés ou tout simplement lassés, tu ne le sais pas. Mais c'était sur toi que toute cette colère se déversait.
Pourtant, malgré la fatigue et la honte qui t'envahissait, tu continuais d'avancer. Tu continuais d'offrir un sourire de convenance, un sourire triste car forcé. Il fallait que tu ais quelque chose. Au moins pour aujourd'hui. Demain serait plus facile. Demain, tu trouveras un travail. Et d'ici plusieurs jours, tu pourras donner un toit aux garçons perdus. Oui, il te fallait continuer de sourire et de t'accrocher. Le temps viendrait où tu réussirais.

Tu en étais là, perdue dans tes pensées et tes rêveries, lorsque tu étais rentrée dans deux hommes. Tu t'étais aussitôt confondue en excuse, dans un murmure, sans pour autant leur adresser le moindre regard. Tu ne voulais leur faire face, tu voulais juste partir. Mais ils t'avaient retenue. Alors tu t'étais agitée, les faisant rire. Tu n'étais rien face à eux. Qu'une petite souris. Les hommes t'avaient moquée. L'un d'eux t'avait ensuite arraché ton sac, où tu ranges ton argent, et s'était servi. Devant ce vol, tu t'étais énervée plus encore. Tu griffais, mordais, et jetais des regards vers les autres passants. Mais personne ne faisait rien. Qui s'occupait d'une petite mendiante ?
Et c'est à ce moment que le premier coup était tombé. Tu t'étais retrouvée au sol, complètement sonnée. Tu ne savais plus quoi faire. Il te fallait fuir. Mais sans ton sac, c'était hors de question. Un deuxième coup était arrivé, atteignant tes côtes. Tu en eus le souffle coupé et un horrible goût de fer dans la bouche. Ta vue était devenue trouble sous le coup de la douleur. Tu ne pouvais plus rien faire, étant complètement à leur merci. Ils pouvaient te tuer en un seul geste. Pour autant, tu n'abandonnais pas et leur offrais ton regard le plus noir.
C'est à ce moment qu'un homme était intervenu. Il avait attrapé le bras de l'un de tes agresseurs, et lui avait dit une seule phrase. «  Ça suffit ». Oui, c'était suffisant, elle avait eu son compte la petite. Un peu plus et elle mourrait. Ça serait dommage d'aller en prison pour une gamine que tous avaient abandonnée, non ? L'homme était reparti comme il était apparu, sans jamais te regarder. Tu n'étais qu'un déchet pour lui aussi. Les deux inconnus t'avaient lancé ton sac et étaient repartis.

Et tu es là, allongée dans la boue, à les regarder marcher. Tu te redresses et te relèves en grimaçant, avant d'essuyer ton visage en entier. Les petits ne doivent pas te voir dans cet état. Tu dois les protéger après tout. Tu feraient-il encore confiance s'ils savaient que tu n'étais pas plus forte qu'eux, seulement plus tenace ?
Tu craches au sol, reprends tes affaires et avances. Tu dois changer d'endroit, et reprendre ta routine honteuse. Tu t'enfonces dans les ruelles sombres et sales de la ville parisienne. Non vraiment, si les touristes venaient jusqu'ici, ils seraient surpris. Il n'y a rien de merveilleux à voir dans cette ville. Rien de différent encore moins. Les gens meurent dans les rues comme partout ailleurs.
Tu arrives sur une place marchande, lorsque la Marie vient te voir. Elle paraît minuscule dans sa robe. Tu t'avances vers elle et lui souris. Elle est pâle comme la mort. Tu te dis qu'elle doit avoir froid, et sans prononcer un mot lui tend ta veste. L'hiver n'est pas loin et malgré l'heure avancée de la journée, des nuages de fumée se forment lorsque vous respirez. Tu n'es pas hâte d'être en décembre. Tu en as même peur.
Puis d'un coup tu réalises. La petite est toute seule, alors qu'elle devrait être accompagnée. Tu fronces les sourcils et lui demandes ce qu'il s'est passé. Une larme coule sur sa joue, et tu l'essuies doucement.

«  C'est Léon. Y a voulu voler un truc. On sait qu'tu veux pas, qu'voler c'est pas bien. Mais ça brillait, et on voulait t'en faire un cadeau. »

Tu l'interromps pour lui demander où il est. Il ne devrait pas se mettre en danger pour des imbécillités pareilles. L'enfant t'indique une rue, et tu cours dans sa direction, non sans lui ordonner avant de rejoindre les autres.
Combien de fois leur avais tu répété que voler n'était pas une solution. Qu'ils valaient mieux que ça. Tu étais devenue la chef de leur bande, et ils devaient respecter tes règles, quelque soient leur motivation. Tu t'essoufflais, mais devais arriver avant qu'il ne soit trop tard.

Un dernier carrefour, et te voilà devant un joli café. Léon se tient là, face à une jolie jeune femme, en train de le réprimander. Aussitôt, tu t'interposes, en ouvrant grand les bras. Tu as la tête qui tourne après cet effort, et ton ventre te fait encore mal. Mais s'il faut se battre, tu es plus prête que jamais.

« S'pô sa faute au p'tiot. Y voulô m'faire un cadeau. Y z'ont pô l'droit d'voler, mais j'chais pô s'qui lui est passé dans el'crâne. Si vous avez un souchis, c'est 'vec mi qu'faut en causer M'dame. Mais j'chui désolée del trouble causé »

Tu n'as jamais autant parlé à un inconnu. Enfin si, il y avait eu ce romancier bizarre. Mais c'était différent, il y avait de l'argent à la clé. Là, il s'agit juste de s'en sortir tant bien que mal.
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Sam 30 Jan - 0:09
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


La jeune Exorciste flânait dans les rues de la capitale de son pays natal. C’était la première fois qu’elle mettait les pieds dans la ville lumière et cela ne lui déplaisait pas. Tout était si beau et si animé qu’elle ne savait plus où donner de la tête. Célania savait qu’elle était censée rentrer le plus tôt possible mais elle était seule et, après tout, elle pouvait tout de même s’octroyer une petite pause.

Alors qu’elle explorait les beaux quartiers de Paris, elle repensait à la façon enthousiaste dont son amie Lily lui avait décrit la ville. Et elle avait eu raison de le faire. Paris était extraordinaire ! Il y avait tant de chose à faire et à voir ! La jeune femme aurait aimé rester plus longtemps afin d’avoir la chance de tout visiter mais malheureusement, elle savait que cela était impossible.

Toutefois, personne ne lui en voudrait si elle s’arrêtait quelques minutes afin de boire un thé, n’est-ce pas ? D’ailleurs, personne ne serait au courant de cette petite pause. Avisant un de ces fameux cafés parisien, Célania s’assit à une table en terrasse et commanda une boisson. Étrangement, il faisait assez chaud pour la saison, ainsi, en attendant sa commande, la jeune Exorciste retira son manteau afin de profiter des quelques rayons de soleil. Cette petite pause allait sans doute lui faire du bien et lui permettre de se reposer un peu.

Enfin, on lui apporta son thé qu’elle dû payer horriblement cher. La française grimaça. En ville, les prix semblaient bien plus élevés qu’ailleurs. Et encore plus dans les quartiers fréquentés apparemment. Tout en sirotant sa boisson, Célania regardait les passants vaquer à leurs occupations. Elle se demandait vaguement si son amie se trouvait parmi eux. La dernière fois qu’elle l’avait croisé, cette dernière lui avait dit qu’elle était en route pour se rendre à Paris. Était-elle ici ? Ce serait vraiment un curieux hasard de la croiser aujourd’hui, dans une si grande ville… Il ne valait mieux pas se faire d'idée. Même si au fond d’elle, elle l’espérait, sa raison la remmenait rapidement à la réalité. Ça relèverait du miracle de croiser Lily ici.

Perdue dans ses pensées, la française ne fit pas attention à la petite ombre qui passa derrière elle. Jusqu'à ce qu’elle sente que l’on tirait sur le manteau qu’elle avait soigneusement posé sur le dossier de sa chaise. Précipitamment, elle reposa sa tasse en renversant son thé et se retourna. Son regard tomba alors sur deux enfants.

Tous deux étaient très jeunes et surtout très sale. Ils dévisagèrent l’Exorciste avec panique tandis que cette dernière les regardait avec suspicion. Elle qui n’avait jamais fréquenté les grandes villes et qui n’en était pas coutumière, elle se demanda pendant quelques secondes ce que ces enfants voulaient. Puis la réalité la rattrapa. Ils étaient en train de lui faire les poches !

Immédiatement, elle reprit l’habit des mains du plus grand. Elle aurait l’air bien si elle annonçait à ses supérieurs qu’elle s’était fait voler son manteau alors qu’elle prenait une pause sur une terrasse parisienne !

-Que… Vous m’avez volé quelque chose ?

Affolée, elle fouilla ses poches, espérant que rien ne manquait. Elle reporta ensuite son attention sur les deux voleurs, attendant une réponse. Mais avant d’avoir un semblant d’explication, la petite fille détala à une vitesse impressionnante, laissant son compagnon seul face à l’Exorciste. Ce dernier ne semblait pas très enclin à lui donner une réponse. Il fuyait son regard et s’il aurait pu fuir tout court, c’est sans aucun doute ce qu’il aurait fait. Et même si apriori il ne lui manquait rien, Célania ne voulait pas laisser l’enfant partir si rapidement. Voler était grave. Surtout de son point de vu.

Mais en voyant l’état du petit, elle se rendit compte que si ce dernier volait, s’était sans doute pour survivre, tout simplement. Ses cheveux blonds semblaient châtains tellement ils étaient couvert de crasse et derrière son visage sale, la culpabilité brillait dans son regard. Célania soupira légèrement. Elle ne pouvait tout de même pas réprimander un enfant qui essayait seulement de survivre.  

-Est-ce que tu m’as pris quelque chose ? lui demanda-t-elle aussi sévèrement qu’elle le pouvait.

-Non, m’dame, dit-il tout bas.

La jeune fille se détendit aussitôt. Il ne lui manquait rien. Quel soulagement ! Elle pouvait à présent laisser l’enfant partir. Elle n’avait pas l’intention de le trainer devant un commissariat pour une simple tentative de vol. Après tout, en y réfléchissant, elle-même avait était obligé de commettre un vol lors de sa mission en Autriche… Et elle n’en était pas fière, loin de là. Le ventre de l’enfant se mit à grogner bruyamment à ce moment. Le pauvre devait mourir de faim et d’ailleurs, il ne semblait pas bien gros…

-Comment tu t’appelles ?

-Léon…

-Est-ce que tu veux manger avec moi, Léon ? lui sourit-elle.

Son amie Lily lui avait offert un repas, elle aussi, sans se poser de question. Et cela l’avait grandement aidé ce soir-là. Alors peut-être que Célania était capable de faire de même en offrant le repas au jeune garçon. Mais avant que ce dernier n’ait le temps de lui répondre, une autre tête fit son apparition. Un peu plus âgée que Léon, une jeune fille s’était interposée entre eux deux, les bras grands ouverts. L’Exorciste écarquillât les yeux de surprise. Qu’est-ce qu’il y avait encore ? Et d’où sortait la nouvelle venue ?

-S'pô sa faute au p'tiot. Y voulô m'faire un cadeau. Y z'ont pô l'droit d'voler, mais j'chais pô s'qui lui est passé dans el'crâne. Si vous avez un souchis, c'est 'vec mi qu'faut en causer M'dame. Mais j'chui désolée del trouble causé.

Aussi sale que Léon, les yeux de la jeune fille reflétaient une extrême volonté malgré les quelques ecchymoses qui couvraient son visage. Elle était ici pour défendre le voleur. Célania l’avait compris à son comportement et non pas à l’explication que la jeune fille venait de lui fournir. Avec son accent fort prononcé, c’est à peine si la française avait compris de quoi il en retournait. Etait-elle la sœur de Léon ? Dans tous les cas, cela semblait une évidence qu’elle avait était averti par la petite qui avait fui un peu plus tôt.

-Tu es une amie de Léon ? lui demanda-t-elle. Ne t’inquiète pas, il ne m’a rien volé. Mais tu devrais sans doute le surveiller d’avantage.

A l’aide d’une serviette, Célania entreprit alors d’éponger le thé qu’elle avait renversé. Il ne restait plus grand-chose dans sa tasse à présent… Elle allait devoir en recommander un. Puis elle reporta son attention sur les deux enfants.

-J’ai proposé à Léon de prendre le goûter avec moi. Est-ce que tu veux te joindre à nous ?



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mar 23 Fév - 18:08
Tu ne bouges pas et continues de fixer la jeune femme. Des tâches noirs dansent devant tes yeux et le sang vient tambouriner tes oreilles. Mais il est hors de question de laisser Léon tout seul. Alors tu sers les dents, et mordant la langue au sang. Tu ne dois pas chanceler, ne dois pas tomber. Tu dois rester droite, dernier rempart entre la jeune femme et le petit.

Pourtant, tu te rends compte bien vite qu'il n'y a pas besoin de protection et qu'il n'y aura pas de combat. L'inconnue n'est pas agressive pour deux sous. Elle te répond avec une gentillesse que tu n'avais plus entendue depuis des années maintenant. Tu restes silencieuse face à sa question. Moins tu donnes d'informations, mieux ce sera. Et moins tu parles, plus vite vous pourrez partir. Car même si la brune semble amicale, ce n'est pas le cas de tous ici. Tu n'es pas à ta place. Et les regards, qui se font de plus en plus nombreux et insistants, te le font comprendre. Il manquerait plus que les forces de l'ordre s'en mêlent, et alors dieu seul sait ce qui pourrait t'arriver.
Tu baisses les bras, fatiguée et regardes la jeune femme nettoyer la table. Tu te dis que tu devrais l'aider, car après tout c'est à cause de Léon qu'elle a gâché sa boisson. Mais le temps que tu te mettes en mouvement, il n'y avait presque plus rien à nettoyer. Tu profites de ces dernières secondes pour te retourner vers le petit garçon. Il prend une mine de chien battu, sachant très bien à quoi s'attendre.

« T't'es mis n'danger pour rien. T'aurais fait quô chi j'étô pô v'nue ? Chi c'étô pô une femme aussi bien ? Hein ? T'aurais fait quô chi elle t'avô frappé ? Et si el police t'avô embarqué ? Et mi, j'aurais fait quô sans l'un d'mes meilleurs garçons perdus ? Cette fois chi, j'passe l'éponge. Mais el prochaine fois, t'quittes el groupe. »

Tu prononces ces mots à regret, mais tu ne peux mettre tout le monde en danger pour lui. Il y a des règles, et tous doivent les suivre. Tu défronces les sourcils et passes ta main sur la petite tête pleine de crasse du garçon. Tu sais qu'il a compris la leçon, et qu'il n'y aura pas de prochaine fois. Tu esquisses un faible sourire et te retournes vers la jeune femme.

Tu ouvres la bouche pour la remercier et annoncer votre départ, lorsqu'elle te prend de court. Tu restes là, silencieuse, la bouche ouverte. Tu ne sais quoi répondre à son invitation. C'est bien la première fois qu'on te fait une telle proposition. Tu balbuties et cherches tes mots. Tu ne peux accepter. Tu ne dois pas rester trop longtemps avec des inconnus. Et puis, tu as peur. Peur que cette gentillesse cache autre chose. Tu as déjà entendu parler d'enfants qui disparaissaient, du jour au lendemain. Qui te dit que cette femme ne fait pas partie des ravisseurs. Elle appâte les pauvres petits avec de beaux vêtements et un sourire. Leur donne à manger et les couvre d'amour. Et puis elle les enlève.
Ton estomac te rappelle à l'ordre. Tu ne peux te souvenir la dernière fois que tu as avalé quelque chose, autre que de l'eau croupie. Tu te prives, pour offrir plus aux petits. Et avec les coups que tu as reçu il y a peu, ton corps n'arrive plus à endurer. De plus, tu peux voir que Léon s'est déjà assis, comme s'il était chez lui. Alors tu abandonnes et vas t'asseoir au côté de l'enfant en soupirant.

« Merci »

Tu évites le regard de la femme, mais observe ses moindres faits et gestes. Au premier qui te semble suspect, tu déguerpis en courant, emmenant ton Perdu avec toi. Mais pour l'instant, elle n'a rien de menaçant.

Un serveur apparaît, te faisant sursauter. Il offre un sourire charmeur à la brune et réprime un air de dégoût en vous voyant. Tu ne décolles pas tes yeux de son visage. Tu sais exactement ce qu'il pense, et ce qu'il va dire. C'est presque en même temps que lui que tu parles, non sans cacher ton sarcasme.

« Ces petits ne vous importunent pas ?
Ces petits ne vous importunent pas ? »

Il te regarde quelque peu surpris. Combien de fois as tu entendu ces mots, lorsque tu mendiais ou que juste, tu étais là. Comme si ton existence en elle même constituait un crime.
Tu reportes ton attention sur la jeune femme et la fixes. Que va t' elle répondre ? Va t' elle réaliser que ses invités n'ont rien de la bourgeoisie parisienne ? Va t' elle entendre les murmures qui autour de vous ont commencé à s'élever ?
© Halloween


HRP:
 
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Lun 29 Fév - 16:51
Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


Le petit garçon n’avait pas hésité à s’installer. Sans attendre, il avait grimpé sur la chaise et attendait que son ainée face de même. Cette dernière sembla d’abord un peu plus hésitante mais finit par céder à la tentation d’un bon repas. Si le plus jeune des deux ne semblait pas méfiant pour deux sous, c’était loin d’être le cas de la petite fille. En effet, même si elle évitait soigneusement le regard de la française, elle épiait ses moindres faits et gestes, comme si elle cherchait où se trouvait le piège. Cela donnait l’impression à Célania d’être la méchante de l’histoire. Pourtant, son invitation n’avait rien de déraisonnable. Toutefois il était concevable, et à juste titre, que la petite se méfie d’elle. Pour eux, elle n’était qu’une étrangère et une source de danger potentiel. Mais devant la proposition d’un repas, ils n’avaient pas pu se résoudre à s’enfuir.

C’était un tableau peu glorieux que les deux enfants dressaient d’elle de par leur comportement mais c’était compréhensible. Ainsi, la jeune fille se mit en tête de prouver à ses invités qu’ils n’avaient rien à craindre d’elle. Le prenant de court dans sa résolution, l’aimable serveur qui lui avait apporté un thé un peu plus tôt, se présenta à nouveau à leur table au moment où elle allait reprendre la parole. Son regard tomba alors sur les nouveaux venus. Son sourire se fana aussitôt et un air de dégout se peint sur son visage. Non sans attendre, il demanda à l’Exorciste si la présence des deux petits ne la gênait pas.

-Ces petits ne vous importunent pas ?

Sa phrase trouva écho dans la bouche la petite fille. Cette fois-ci, elle avait parlait sans aucun accent et avait dit mot pour mot la même chose que le serveur au même instant. Aussitôt, Célania porta son attention sur la petite. Sa façon d’agir l’avait déstabilisé. Combien de fois avait-elle déjà entendu cette phrase pour l’anticiper de cette façon, en voyant seulement la façon dont l’homme les avait regardé ? Sans doute beaucoup trop. La mendiante fixa alors Célania, attendant son verdict. Les faire partir ou leur permettre de rester, la décision lui revenait.

L’Exorciste remarqua enfin les regards que leur lançaient les autres clients du café. Visiblement, la présence des deux petits ne faisaient pas l’unanimité et au vu des murmures qui commençaient à s’élever, elle comprit que faire rester les enfants ici ne plairait pas à la bourgeoisie parisienne. Mais quelle importance ?

La jeune femme ne voyait déjà pas en quoi la présence de ses invités les dérangeaient. Ils n’étaient pas à leur table mais à la sienne et ils n’étaient pas en train de quémander de l’argent. Ils se tenaient sagement à table, comme n’importe quel enfant bien élévé. S’ils attiraient l’attention, ce n’était non pas par leur comportement déplacé mais par leur toilette et leur réputation. Ce qui n’était malheureusement pas leur faute. Ainsi, elle ne voyait pas où était le problème. De plus, c’était son droit de faire manger les enfants avec elle. Qui s’y opposerait ? Alors que ça les dérange ou non, Célania resterait en compagnie des deux jeunes gens.

-Aucunement, ce sont mes invités, répondit-elle au serveur. Apportez nous un autre thé, deux chocolats chaud et deux grosses parts de gâteaux, s’il vous plait.

Bien entendu, le serveur n’osa rien dire. Même s’il était possible de voir sur son visage qu’il n’approuvait aucunement la présence des mendiants. Toutefois, il n’était pas en mesure d’ordonner leur départ et tant que leur conduite resterait correcte, personne ne pourrait se plaindre d’eux. Et si la vue des petits dérangeait la bourgeoisie alors elle n’avait qu’a se rendre dans un autre café. Alors que le serveur les quittait pour porter leur commande, Célania reporta son attention sur les personnes assises en face d’elle.

-Cela vous convient, j’espère ? finit-elle par leur demander.

C’était sans doute un peu tard pour poser la question à présent qu’elle avait déjà passé la commande mais le serveur n’aurait sans doute pas accepté de leur porter quoi que ce soit si les enfants le lui avaient demandé. Ainsi s’était-elle permise de le faire pour eux. De toute façon, l'Exorciste ne s'en faisait pas vraiment. Quel enfant résisterait à du gâteau et du chocolat ? Son attention se reporta alors sur ses invités et elle se rendit compte qu’elle ne connaissait que le nom du plus jeune. Et qu’elle ne s’était pas non plus présentée, en réalité.

-Je suis Célania Vaillant. Et toi ? demanda-t-elle à la plus grande. Comment t’appelle-tu ?




Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Dim 8 Mai - 22:48
Tu l'observes regarder alentour et te prépares déjà à partir. Dans ton esprit, se mélange tristesse et sarcasme, à tel point que tu en as le vertige. Tristesse, car tu as réellement le sentiment que cette femme est différente. Sarcasme, car elle semble tomber de haut en voyant les œillades lourdes de sens. Une partie de toi – que tu détestes plus que tout – a envie de se moquer de cette femme et de sa naïveté. Il faut avoir vécu dans un monde merveilleux pour ne pas connaître une telle situation.
Mais le reste de toi même n'est pas d'accord avec cette idée. Être née dans l'opulence ne veut pas dire être quelqu'un de mauvais et de méprisant.

La jeune femme vient confirmer tes pensées en remettant le serveur à sa place. Ce qu'il n'apprécie pas le moins du monde, mais il garde son ressenti pour lui. Il est là pour faire son travail, non pas pour critiquer les façons de faire des clients. Pas devant eux bien entendu.
Tu lèves un sourcil, étonnée par la situation. Invités. C'est un bien joli mot pour désigner les deux pauvres tas de boue ambulants que vous êtes. Mais il faut reconnaître que ce n'est pas pour te déplaire. Tu te détends un peu sur ta chaise et te permets de jeter quelques coups d’œil aux alentour. A tes côtés, tu sens Léon s'agiter, trépignant d'impatience. Tu lui jettes un regard non pas méchant, mais tout de même ferme, en espérant qu'il se tiendra tranquille.
Votre hôte joue sa réputation, il ne faudrait pas venir tout gâcher. C'est la moindre des choses.

Tu tournes la tête d'un geste brusque lorsqu'elle s'adresse à vous. Perdue dans tes pensées, tu ne sais ce qu'elle a commandé, mais hoches la tête en signe d'approbation. Puis tu baisses le regard. Tu n'es pas réellement à ton aise. L'inconnue est trop douce, trop gentille. Tu n'as pas l'habitude d'une telle situation et ne sais comment te comporter. Et ton malaise grandi quand elle te demande ton prénom.
Tu sais qu'il ne vaut mieux pas le lui dire. Moins elle en sait sur vous, plus vous êtes en sécurité.
Mais tu as envie de le lui donner. Tu as envie d'être un peu plus que la Petite Mendiante. D'avoir une identité. Alors tu hésites quelques secondes et finis par te décider.

« Maxence. Max, quô ».

Tu attrapes un pan de la nappe et commences à le tordre dans tous les sens sous la table, fuyant son regard. Tu sais que tu as rougis et cela t'énerve un peu.

Le serveur te sort de ton embarras en vous ramenant la commande. Tu ouvres des yeux grands comme le monde en voyant le plat qu'il vous sert. On dirait de la boue, mais en beaucoup plus élégant et appétissant. Tu n'as jamais goûté de chocolat de ta vie et n'as pas le moindre souvenir d'en avoir vu. C'est bel et bien une première pour toi aujourd'hui.
Léon se jette sur son gâteau, sans prendre le temps de remercier ni le serveur, ni Célania. Tu ne peux t'empêcher de pouffer, touchée par l'entrain du gamin. Puis à ton tour, tu plonges ta cuillère dans cette étrange mousse couleur marron et la portes à tes lèvres.

Et c'est un mélange de sensations toutes plus étranges les unes que les autres. Tu n'avais jamais mangé quelque chose avec une texture aussi tendre – les biscuits de mineurs étaient plus secs que du bois. Tu n'as jamais goûté quelque chose d'aussi sucrée et d'aussi bon, ayant toujours connu que l'eau vaguement parfumée au choux et à la pomme de terre. Tu n'oses pas croquer et encore moins avaler. Tu veux savourer chaque parfum, chaque sensation ressentie. Tu as presque envie de pleurer tellement l'émotion est forte. Mais tu sais que ce serait ridicule. Alors tu te retiens comme tu peux et avales avec difficulté.
Puis, un sourire radieux aux lèvres et la gorge nouée, tu t'adresses à Célania.

« Merci beaucoup M'dame. 'Fin, Célanie j'veux dire. C'est l'chose el meilleur qu'j'ai jamais mangé. Mais ça a dû v'coûter cher, non ? 'Fin pas qu vous avez l'air pauvre, hein. J'veux pas vous insulter. Mais bon, z'avez pas l'air de pouvoir vous offrir el' château del Roi non plus quô. »

Tu n'arrives pas clairement à exprimer ton idée et préfères en rester là pour l'instant, prenant une nouvelle cuillère de gâteau au chocolat en haussant les épaules, l'air distraite.
© Halloween
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Jeu 12 Mai - 21:17
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


La jeune fille ne semblait toujours pas à l’aise face à la française et lui donner son nom semblait être un peu trop. Elle hésitait, pesant le pour et le contre de cette action. Célania se demanda vaguement quels dangers la petite pouvait s’imaginer. Les passants étaient-ils si mauvais avec les personnes qui n’avaient pas d’endroit où vivre ? Il semblerait que oui… Pourtant, ce n’était là que des enfants… A nouveau, l’Exorciste se sentit son cœur se gonfler de tristesse. Elle avait envie de faire plus que d’offrir un repas à ces pauvres petits. Elle avait envie de les aider. Mais que pouvait-elle bien faire ? La jeune fille la coupa dans ses réflexions, en répondant à sa question. Visiblement, elle avait tranchait en faveur du pour.

-Maxence. Max, quô.

Célania ne put s’empêcher de sourire. La dénommée Maxence venait de reprendre son accent bien à elle. C’était assez amusant à entendre mais finalement, assez difficile à comprendre. Et tout comme son nom, cela entachait sérieusement la féminité de la petite. Un prénom mixte ainsi qu’un accent rude… Les deux faisaient presque passer la mendiante pour un garçon. Toutefois, malgré le fait qu’elle a daigné donner son nom à l’Exorciste, sa gêne n’était toujours pas passée. Si à côté, le petit garçon trépignait d’impatiente de voir sa commande arriver, elle, fuyait son regard. Décidément, Maxence avait dû vivre bien des choses pour être aussi craintive…

« L’aimable » serveur revint à ce moment, posant les plats devant les enfants, non sans un regard dédaigneux ainsi que le thé devant la jeune femme. Heureusement, les petits étaient trop occupés à regarder avec étonnement et extase les plats qui se trouvaient devant eux pour s’en rendre compte. Célania régla une fois de plus l’addition plus que salé et se demanda même si le café n’avait pas augmenté ses prix à cause des deux enfants. Alors que le serveur partait vers d’autres tables, elle se dit que c’était plus que probable. Une incitation à ne pas revenir, sans doute…

La française reporta ensuite son attention sur ses deux invités. Léon se jetait déjà sur le gâteau au chocolat, le dévorant avec entrain. Cela lui fit oublier le léger désagrément et rendit le sourire à la jeune femme. Même si ce repas lui avait couté quelques pièces, cela valait le coup, au final. Célania porta ensuite son thé à ses lèvres tandis que les deux enfants mangeaient. Cette fois-ci, elle pourrait le boire sans avoir à l’éponger sur la table. Et contre toute attente, Maxence lui adressa alors un grand sourire, du chocolat tout autour de la bouche.

-Merci beaucoup M'dame. 'Fin, Célania j'veux dire. C'est l'chose el meilleur qu'j'ai jamais mangé. Mais ça a dû v'coûter cher, non ? 'Fin pas qu vous avez l'air pauvre, hein. J'veux pas vous insulter. Mais bon, z'avez pas l'air de pouvoir vous offrir el' château del Roi non plus quô.

A son grand étonnement, la petite semblait moins gênée. Elle lui parlait sans rougir et sans détourner le regard. Une belle avancée en soit. Comme quoi, la nourriture attire même l’animal le plus craintif. De plus, Maxence avait vu juste. Bien sûr, elle n’avait sans doute pas souhaité la vexer et c’était avec l’innocence propre aux enfants qu’elle avait posé cette question mais effectivement, Célania était loin de pouvoir « s’offrir le château du Roi » et ce petit après-midi risquait de peser lourd dans son budget.

-Je suis contente que ça te plaise, j’avais peur d’avoir commandé quelque chose que vous n’auriez pas aimé. Mais ne te souci pas du prix : vous êtes mes invités, après tout.

C’était mieux ainsi. Elle n’allait tout de même pas dire à deux enfants vivants dans les rues que, oui, ce goûter lui coûtait cher. Ca aurait été plus qu’hypocrite. Et même si elle mentait extrêmement mal, elle espérait que les deux petits ne s’en soient pas aperçus. Et pour être sûr de ne pas parler à nouveau d’argent, elle choisit d’entamer un nouveau sujet de conversation. Peut-être que Maxence et Léon seraient plus enclins à lui répondre à présent qu’ils avaient le ventre plein.

-Êtes-vous frère et sœur ? Je ne vois pas d’air de famille, mais vous vivez ensemble, non ?

En attendant la réponse, Célania bu une nouvelle gorgée de thé. Il était peut-être cher pour de l’eau et des plantes mais au moins, il était bon.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mar 26 Juil - 2:24
Tu savoures le gâteau, essayant de graver le goût dans ta mémoire. Il n'y a aucune chance pour que tu en manges une nouvelle fois dans ta vie, tu le sais. Les personnes comme Célania sont beaucoup trop rares pour te permettre un tel espoir. Tu ne sais même pas si tu reverras la jeune femme un jour. Alors comme pour le chocolat, tu essaies de graver cette journée dans ton esprit. Tu lui dois bien ça, non ? Et puis, tu commences à l'apprécier. Au moins un peu. Juste ce qu'il faut pour ne pas te mettre en danger.

« Je suis contente que ça te plaise, j’avais peur d’avoir commandé quelque chose que vous n’auriez pas aimé. Mais ne te souci pas du prix : vous êtes mes invités, après tout. »

Tu es beaucoup trop habituée au mensonge pour te laisser embobiner. Ce repas lui a coûté cher, c'est évident. Mais tu ne relèves pas et restes silencieuse. Elle a choisi de vous l’offrir, ce serait abject que de le lui reprocher. Pour autant, tu cherches un moyen de lui rendre la pareil. Même si tu n'as rien, tu dois lui rendre la politesse. Tu pourrais lui faire visiter la ville ? Tu connais de jolis endroits, bien loin de l'effervescence des boulevards. Tu connais aussi de terribles endroits, sombres et dangereux, où la misère parisienne s’agglutine en tas malodorants.
Peut être que le lui montrer lui ferait du bien. Lui ferait toucher du doigt la réalité. Mais qu'en tirerais-tu, toi ? A part le sentiment persistant de n'être rien d'autre qu'un monstre.
Et puis, de quel droit peux-tu affirmer qu'elle n'a jamais vu d'horreurs ? Même dans les plus belles maisons se cache le malheur.

Perdue dans tes pensées, tu te mords le bout de la langue. Dur retour à la réalité. Mais pile au moment où Célania s'adresse à vous.

« Êtes-vous frère et sœur ? Je ne vois pas d’air de famille, mais vous vivez ensemble, non ? »

Tu n'as pas le temps de répondre, car Léon s'empresse de le faire. Tu aimerais qu'il ne dise rien, mais bon, si ça peut lui faire plaisir. Tu as horreur d'exposer ta vie privée, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas du bambin.

« Non M'dame, on n'est pas frère et sœur. Max, c'est not' chef ! Elle prend soin d'nous. Elle travaille dur pour ça ! C'est un peu not' grande sœur à tous, mais on n'a pas l'même sang. On s'rait qu'des tas de boue et d'maladie sans elle, M'dame »

Tu détournes le regard, gênée. Léon s'emballe un peu trop à ton goût.

« L'écoutez pô, y dit qu'des bêtises. J'suis pô 'si bien qu'çô. Et pis, y sont quand même couverts ed boue, voyez par vous-même. J'fais que s'que j'peux, c'est tout. 
- C'est pas vrai ! Tu fais beaucoup ! Même que parfois, tu dors pas ! 
- ÇA SUFFIT ! »

Cette fois ci, tu sors réellement de tes gonds. Tu réalises que tu es debout et enfonces tes mains dans tes poches, les yeux plantés sur le sol. Tu ne fais rien d'extraordinaire. Tu devrais faire plus. Tes Garçons Perdus meurent les uns après les autres, de faim ou de froid, et toi tu ne fais pas assez pour les sauver. Oh oui, tu t'en sors mieux maintenant. Mais il y a plusieurs petits mendiants que Léon n'a pas connus. Plusieurs petits mendiants que tu as menés à la catastrophe.

Tu renifles bruyamment et t'essuies le nez avec ta manche. Les sourcils froncés, les yeux noirs et les mains encore bien enfoncées dans tes poches, tu entends ton protégé hoqueter. Lorsque tu te tournes vers lui, de grosses larmes roulent sur ses joues. Et mince. Tu aimerais le consoler comme tu le fais chaque fois. Mais après ton éclat de voix, des dizaines de regards sont plantés sur toi. Et tous te bloquent. Alors tout ce que tu peux faire, c'est lui envoyer un regard désolé, en espérant que Célania intervienne.


Spoiler:
 
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mar 26 Juil - 21:56
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


La jeune femme venait tout juste de finir sa tasse, se demandant s’il était raisonnable de recommander un thé. Si son envie de se détendre après ces nombreux événements lui disait que oui, son porte-monnaie, lui, lui criait que non. Alors, pour le moment, elle se contenta de mettre cette hésitation de côté et d’écouter la réponse de Léon. Ce dernier s’était empressé de répondre à sa question, devançant Maxence.

-Non M'dame, on n'est pas frère et sœur. Max, c'est not' chef ! Elle prend soin d'nous. Elle travaille dur pour ça ! C'est un peu not' grande sœur à tous, mais on n'a pas l'même sang. On s'rait qu'des tas de boue et d'maladie sans elle, M'dame.

Célania fût surprise par la déclaration. Les deux enfants n’avaient donc aucun lien de parenté. Ils étaient justes deux petits qui vivaient ensemble pour mieux survivre. Pourtant, ce qui interpella la française, était le fait que Léon n’était apparemment pas le seul que la jeune fille avait pris sous son aile. Au vu de la réponse, ils étaient plusieurs. Et c’était Maxence qui s’occupait de tous ces enfants. Mais combien en avait-elle à sa charge exactement ? Deux en comptant la petite de tout à l’heure peut-être ? Ou bien plus ? Et surtout, pourquoi faisait-elle cela ? Pourquoi s’embêtait-elle à avoir ces enfants abandonnés à charge ? Les nourrir, les habiller, les loger… Tout cela devait être extrêmement compliqué et visiblement, la jeune fille n’y gagnait rien en retour… Etait-ce là du pur altruisme ? Si c’était bien le cas, Célania trouvait cela admirable. De son côté, Maxence semblait bien gênée et tentait de contenir l’enthousiasme du petit.

-L'écoutez pô, y dit qu'des bêtises. J'suis pô 'si bien qu'çô. Et pis, y sont quand même couverts ed boue, voyez par vous-même. J'fais que s'que j'peux, c'est tout.

-C'est pas vrai ! Tu fais beaucoup ! Même que parfois, tu dors pas !

Au vu de l’engouement dont faisait preuve Léon envers son aînée, Célania avait l’impression que cette fois-ci, c’était la petite qui mentait. Le garçon ne ferait pas tant de louanges pour son « chef » si tout était faux ou même exagéré. Maxence n’appréciait juste pas que l’on évoque le sujet. Au fond, la jeune fille lui faisait un peu penser à elle-même. A vouloir aider les autres même si elle n’en était pas toujours capable. Mais contrairement à l’Exorciste, l’enfant semblait plus courageuse et bien moins faible dans son domaine. Et tout comme la française, elle n’appréciait pas que l’on parle d’elle. Ainsi se leva-t-elle, prenant une mine sévère et mettant ses mains dans ses poches avant d’élever la voix.

-ÇA SUFFIT !

Célania sursauta en entendant Maxence. Elle ne s’était pas attendue à une telle réaction. Et Léon non plus de toute évidence. Le petit se mit à pleurer à chaudes larmes alors qu’autour d’eux, les regards accusateurs se posaient sur le petit groupe. L’Exorciste grimaça en se rendant compte qu’à nouveau, il était devenu le centre d’attention en plus d’être des indésirables. A cause de cette petite dispute, ils ne pourraient pas rester plus longtemps. Le serveur qui attendait le moindre prétexte pour les obliger à partir venait de trouver l’excuse idéale. Trop bruyant. Mais Célania ne tenait pas à lui donner raison en se faisant mettre à la porte. Ils partiraient avant. Leur goûter étant terminé, cela ne poserait pas de problème, en finalité.

De leur côté, Léon pleurait toujours alors que Maxence le regardait avec regret. La jeune femme se serait attendu à ce qu’elle le rassure, lui demande de se taire mais étrangement, elle n’en fit rien. La petite semblait complètement perdue de par la situation. C’était donc à l’Exorciste d’intervenir. Se levant de sa chaise, elle se dirigea vers l’enfant et posa ses mains sur chacune des joues de l’enfant, essuyant ses larmes avec ses pouces. Elle n’avait malheureusement pas de mouchoir sur elle, Léon devrait donc faire avec. Mais l’idée d’en prendre un pour sa prochaine sortie se glissa dans un coin de son cerveau. Elle aussi pleurait parfois…

-Allons, lui dit-elle gentiment, pleurer ne servira à rien. Tu es un grand garçon et tu dois montrer l’exemple aux autres enfants, non ?

Le petit sembla se calmer un peu et renifla bruyamment. Célania lui adressa un sourire avant de se tourner vers le chef du petit groupe. Cette dernière semblait toujours distante mais à présent que Léon était calmé, l’Exorciste espérait qu’elle irait mieux, elle aussi. Mais pour le moment, il était temps de partir. Ils ne pouvaient plus rester dans le café.

-Je crains que nous ne devions partir, à présent.

Le regarde de la française se fit un peu triste. Elle n’avait plus d’excuse pour rester avec les deux enfants. Et Maxence se méfiait suffisamment d’elle pour mettre fin à cet échange ainsi. Dommage, la jeune femme avait apprécié de passer du temps avec eux. Léon était insouciant et spontané alors que son aînée était courageuse et volontaire. Son regard la trahissait, disant clairement qu’elle était prête à tout pour aider les enfants qu’elle avait à sa charge. Et pour cela, Célania l’admirait. Elle aurait aimé passer plus de temps en sa compagnie, apprendre à mieux la connaitre.

Sans compter que ce petit goûter avait réussi à lui sortir de l’esprit les derniers jours qui avaient été pour le moins éprouvants. Cette discussion lui avait fait du bien. Seulement, maintenant qu’ils avaient quitté la terrasse, il était temps de se dire au revoir. Si elle leur proposait de continuer à discuter, elle passerait sans doute pour une sorte de dérangée. Après tout, qui voudrait passer du temps avec des orphelins vivants dans les rues ? Une imbécile comme elle, visiblement. Vraiment, il ne valait mieux pas insister.

-Bien alors… hésita-t-elle. Je suppose que nos chemins se séparent ici…

L’Exorciste aurait voulu faire plus pour eux. Elle aurait voulu les aider davantage. Elle savait qu’abandonner les enfants ainsi, sur un trottoir après une dispute, était lamentable. Mais qu’aurait-elle pu faire de plus ?



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Ven 29 Juil - 21:16
Comme tu l'espérais, Célania intervient. Tu jettes sur elle un regard soulagé et attendri lorsqu'elle réconforte Léon. Peut être que si tu avais eu une famille comme elle, tu ne l'aurais jamais quittée. Peut être que c'en est de même pour tes Garçons Perdus. Tu ne sais pas comment ils sont arrivés là. C'est comme une règle d'or entre vous. Personne ne pose de questions sur le passée, car le passé est bien trop souvent source de cauchemar.

Tu ne te rends pas compte tout de suite que la jeune femme te fixe à ton tour. Et lorsque tu croises son regard, tu rougis un peu. Tu espères que la crasse pourra le cacher.

« Je crains que nous ne devions partir, à présent. »

Tu ne lui réponds pas mais hoches la tête. Ta voix est encore prise au piège, tu le sens, et il ne faudrait pas qu'elle se casse au milieu de tes mots.
La jeune femme a raison, vous devez partir. Tous les clients n'attendent que ça, et le serveur de tout à l'heure est déjà sur le pas du café, près à vous mettre dehors. Pourtant, tu es sûre qu'ils vont s'ennuyer quand vous serez partis. Ils n'auront plus de sujet de conversation tout fait. Ils ne pourront plus critiquer les petits mendiants qui ont cru pouvoir se mettre à leur niveau et la jeune imbécile qui s'est permise de leur offrir cette chance. Ils vont devoir parler de la météo ou de leur commérages habituels. Tu leur offres un regard que tu veux chargé de dédain avant de prendre tes affaires.

Vous faites un bout de chemin ensembles, mais pas grand chose. Quelques pas à peine, pour vous éloigner de la terrasse. Tu sais ce qu'elle va dire, alors tu ne l'écoutes pas vraiment.

« Bien alors…  Je suppose que nos chemins se séparent ici… »

Il va falloir vous quitter. Léon semble triste en entendant cette nouvelle. Et toi aussi, quelque chose te gêne là dedans. Sûrement parce que tu n'as pas pu remercier Célania comme il se doit. Le petit garçon la remercies et lui parles, alors que tu restes silencieuse. Tu essaies de trouver un prétexte pour qu'elle accepte de t'accompagner. Mais peut être qu'elle est occupée ? Non, tu ne penses pas. Si tu n'avais pas perdu ton calme, vous seriez toujours assis ensembles.

« Léon, tu devrais rentrer 'vec les autres. Dis leur que je serai là un peu plus tard. »

L'enfant prend une mine boudeuse. Il ne t'a toujours pas pardonné de t'être emportée. Pourtant, ta colère était légitime. Tu en es persuadée. Tu t'accroupis face à lui et relèves ses lèvres en un sourire.

« T'es mieux comme ça, t'sais. J'suis désolée pour tout à l'heure. Ça n'arrivera plus, d'accord ? Fais s'que j'te dis et pars rejoindre les autres. S'il te plait. »

Tu lui souris timidement. Léon comprend et vous quitte. Tu te sens plus à l'aise en le sachant en sécurité avec la bande. On ne sait jamais après tout. Où que vous alliez, la ville n'est pas sûre pour vous.
Tu te retournes vers Célania et enfonces tes mains dans tes poches. Tu commences à danser d'un pied sur l'autre, mal à l'aise. C'est la première fois que tu fais une chose pareille, et tu ne sais pas comment t'y prendre.

« Je …. euh.. J'peux vous montrer un truc. »

Tu sors ta main gauche et commences à jouer avec tes cheveux. Tu n'arrives pas à trouver les mots, alors qu'ils ne sont pas compliqués pour deux sous. Tu te souviens de ce à quoi ressemble ta main et la remets dans ta poche. Tu ne veux pas mettre mal à l'aise la jeune femme. Tu es à deux doigts d'abandonner mais inspires un grand coup avant de parler très vite.

« C'est pour vous remercier. Comme j'ai pas d'argent, j'peux vous montrer des endroits sympas. Pas des endroits à touristes. Des vrais coins de la ville. »
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Dim 31 Juil - 17:22
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


Le petit garçon prit une mine triste en entendant la déclaration de la jeune femme. Seulement, à présent qu’ils n’avaient plus rien à faire ensemble, le petit groupe n’avait pas vraiment d’autre choix que de se séparer. Et puis, en y réfléchissant, l’Exorciste avait aussi des choses à faire. Des obligations. Elle s’était permis de prendre une pause qui s’était révélée plus longue que prévue. Elle ne pouvait pas en demander plus. Même si le fait de quitter les enfants la rendait un peu triste. Passer du temps avec eux, loin de la guerre et de tout ce qu’elle impliquait avait quelque chose de reposant. La française avait presque l’impression de retrouver une vie normale. Et contrairement à ce qu’elle avait dit au Noé, peut-être que cela ne l’aurait pas déranger plus que ça…

Toutefois, rien que le fait de porter son uniforme ici, en pleine ville, mettait les personnes qui l’entouraient en danger. Que ce soit les enfants, les passants et les personnes du café. Mais aucun d’eux n’en avait conscience. Son comportement serait plus qu’égoïste de leur imposer de passer plus de temps en compagnie des deux enfants. Égoïste et dangereux. Alors, malgré la mine triste du petit garçon, Célania ne ferait rien pour les retenir. De son côté, Léon la remercia pour le repas tout en lui adressant un grand sourire. Pour ensuite lui promettre de ne plus pleurer, de se montrer fort pour donner l’exemple aux autres enfants de son groupe. En l’entendant, la jeune femme ne put s’empêcher de sourire et de lui ébouriffer les cheveux. Le petit avait quelque chose d’attachant.

-Je n’en doute pas !

Il était à présent temps de se dire au revoir. Maxence, elle, retrouva enfin sa voix et se tourna vers Léon. Cette dernière lui demanda alors de partir afin de retrouver les autres enfants qui composaient leur groupe. Célania fût un peu étonnée par la demande de la petite. N’allait-elle pas accompagner Léon ? Pourquoi lui demandait-elle de rentrer seul ? Peut-être avait-elle des choses à faire elle aussi, tout simplement. Après tout, l’Exorciste lui avait déjà accaparé assez de son temps. Mais contre une tentative de vol, les deux enfants lui devaient au moins ça, n’est-ce pas ?

Quoi qu’il en soit, en entendant aînée, le garçon prit une mine boudeuse. Visiblement, il n’avait pas l’air d’apprécier la demande. Mais cette fois-ci, Maxence intervint seule et parvint à le consoler. La jeune fille s’accroupit face à son protégé, utilisant ses mains pour l’obliger à faire une grimace qui se voulait être un semblant de sourire.

-T'es mieux comme ça, t'sais. J'suis désolée pour tout à l'heure. Ça n'arrivera plus, d'accord ? Fais s'que j'te dis et pars rejoindre les autres. S'il te plait.

Et pour la première fois depuis un bon moment, Maxence adressa un sourire sincère à Léon, comme pour le forcer à faire la même chose. En finalité, la tactique sembla marcher. Tout ce que le petit garçon voulait, c’était des excuses après le comportement de la chef de leur petite bande. Maintenant qu’il les avait eus, il se contenta de hocher la tête pour ensuite s’enfuir dans les rues de la ville. Il ne restait plus que la jeune fille. Mais pas pour longtemps. Si elle avait demandé à Léon de partir, c’était sans doute pour partir vaquer à ses propres occupations. D’ailleurs, Célania aussi était censé retourner aux siennes…

-Je …. euh.. J'peux vous montrer un truc.

L’Exorciste s’étonna à nouveau. Un truc ? Que pouvait-elle bien vouloir lui montrer ? Et surtout, lui faisait-elle assez confiance pour passer encore du temps avec elle ? Sans doute pas puisque visiblement, c’était pour cela qu’elle avait demandé à Léon de partir. Pour que s’il arrive quelque chose, elle seule soit exposée. Et le danger, la française l’attirait. Ce n’était pas raisonnable d’accepter. Mais elle avait tellement envie de se changer les idées que la tentation devenait trop forte. En face d’elle, Maxence était gênée. La façon dont elle jouait avec ses cheveux la trahissait. Puis elle sembla prendre son courage à deux mains en les mettant ces dernières dans ses poches.

-C'est pour vous remercier. Comme j'ai pas d'argent, j'peux vous montrer des endroits sympas. Pas des endroits à touristes. Des vrais coins de la ville.

L’Exorciste comprit enfin le fin mot de l’histoire. En réalité, Maxence lui proposait de visiter la ville afin de la remercier pour le repas. Devant l’attention, Célania ne put s’empêcher de sourire. Il n’y avait pas que Léon qui était adorable. Maxence l’était aussi, à sa façon. Seulement, en aucun cas, la fillette ne lui devait quoi que ce soit. La jeune femme lui avait offert ce repas parce qu’elle le voulait. Maxence ne lui était pas redevable. Pourtant, sa proposition était tentante. Se changer les idées, faire une pause et visiter cette ville dont Lily lui avait tant parlé… Elle hésitait à accepter. Mais se balader en ville, avec son uniforme, en compagnie de la Maxence… Elle ne voulait pas la mettre en danger plus que nécessaire. Mais… Peut-être que si elle faisait attention, elle parviendrait à protéger la jeune fille… Elle devait juste se montrer extrêmement prudente…

-Tu n’as pas à me remercier et encore moins à me donner d’argent, lui répondit-elle enfin.

L’hésitation qu’elle ressentait était encore bien présente. Devait-elle vraiment accepter ? Le faire était plus qu’égoïste. Cela mettrait la vie de Maxence en danger. Toutefois, cela semblait tenir tant à cœur de la jeune fille qu’elle aurait été bien cruelle de refuser.

-Je t’accompagnerais avec plaisir, je suis sûre que tu connais beaucoup d’endroits.

La prudence restait tout de même de mise. Les lieux trop fréquentés, trop touristiques, étaient risqués. Maxence devait bien connaitre des coins où il n’y avait pas grand monde… Il fallait juste inciter la jeune fille à l’amener dans ce genre d’endroit. Sans rien lui révéler.

-Évitons juste les grandes rues fréquentées, d’accord ? Plutôt des endroits où il n’y a pas grand monde. Je te laisse me guider. Je n'étais jamais venue dans cette ville jusqu'à présent.

L’Exorciste ne savait pas si cela serait utile mais cela permettrait de minimiser un peu le danger. Alors elle se mit en route en compagnie de la petite.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Lun 1 Aoû - 1:31
Tu la vois hésiter. Tu pourrais presque entendre ses pensées tant elles paraissent évidentes. Elle a autre chose à faire et se demande si elle peut se permettre de perdre du temps. Tu sais que le temps est précieux pour les adultes. Et tu ne le lui reproches pas. C'est toi qui t'immisces dans sa vie, tel un parasite. Et puis, peut être qu'elle se demande si elle peut te faire confiance. Tu lui as causé beaucoup d'ennuis, bien plus que tu le ne voudrais. Alors tu comprendrais si Célania refusait ton invitation. Et peut être même que tu en serais soulagée ? Tu as peur de te retrouver seule avec elle. Peur de devoir lui parler et de t'ouvrir à elle complètement. Cette petite carapace que tu t'es forgée est la seule chose qui te maintient encore en vie.
Tu ne sais pas que si la jeune femme hésite, c'est justement pour te protéger. Tu ne sais pas quels sont les montres qu'elle combat. Tu ne sais pas qu'elle aussi risque sa vie quotidiennement. Si tu le savais, est-ce que cela changerait quelque chose ?

« Tu n’as pas à me remercier et encore moins à me donner d’argent »

Tu esquisses un sourire mi-franc mi-amusé. Cette fois ci, c'est bel et bien de la moquerie qui tire tes traits. Ne pas lui donner d'argent, peut être. Mais ne pas la remercier ? Léon a tenté de la voler et toi, tu étais prête à te battre contre elle, toutes griffes dehors. Et pourtant, elle vous a offert un repas et vous a protégés des autres clients. Tu devrais la remercier une dizaine, si ce n'est une centaine de fois. Mais soit.

Ton sourire grandit un peu plus lorsqu'elle finit par accepter. Cette drôle de peur qui te hantait a disparu. Tu es juste contente que Célania t'accompagne encore un peu. Tu as confiance en elle, et espères qu'elle ne brisera pas tes défenses. Et puis, tu as déjà une petite idée des endroits où tu pourrais l'amener, dont un en particulier qui pourrait lui plaire.

« Évitons juste les grandes rues fréquentées, d’accord ? Plutôt des endroits où il n’y a pas grand monde. Je te laisse me guider. Je n'étais jamais venue dans cette ville jusqu'à présent.
Bin sûr qu'on va prendre el'petites rues. J'suis pô la bienvenue là bô. Et pi, j'chui mendiante pô guide. »

Tu te rends compte que tu as prononcé ces mots un peu plus durement que tu ne l'aurais voulu. Tu hausses les épaules, espérant adoucir tes paroles. Tu remontes tes manches, remets ton sac bien en place sur tes épaules et te mets en route. Tu ne regardes pas derrière toi, pour voir si la jeune femme te suit ou non. Tu ne lui as pas indiqué ou vous alliez, mais tu te dis que ça pourrait être une surprise. Pas que ce soit si important en vérité. Et puis, tu ne sais pas vraiment ce que sont les surprises. Les seules surprises que tu as vécues, c'étaient les coups de grisou au fond des mines. Rien de bien réjouissant.

Tu tournes dans plusieurs ruelles, sachant très bien où tu te diriges. Tu ne peux pas lui montrer les grandes places et les grands monuments prisés de tous, mais tu peux lui montrer les maisons qui ont encore du charme ou les cafés bohèmes. Tu choisis ces derniers, et montes en direction du Sacré Coeur et de Montmartre. Tu ne t’essouffles pas, habituée à la marche.

« Ch'est un endroit un peu spécial qu' j'vais vous montrer. Mais j'chais pô, j'me dis qu'ça pourrot vous plaire. »


Spoiler:
 
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Ven 5 Aoû - 12:36
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


-Bin sûr qu'on va prendre el'petites rues. J'suis pô la bienvenue là bô. Et pi, j'chui mendiante pô guide.

Heureusement pour elle, la mendiante, comme elle se caractérisait elle-même, acceptait d’éviter les grandes artères. Elles emprunteraient uniquement les petites rues ainsi que les ruelles. Seulement, ce n’était pas pour les mêmes raisons que l’Exorciste que la jeune fille faisait ce choix. Bien que ce fût par contrainte également. Maxence et elle ne luttaient pas contre les mêmes ennemis. C’était les humains que la petite souhaitait éviter. Les mêmes qui l’avaient jugés à la terrasse du café, les mêmes qui la forçaient à mendier et à vivre dans la rue, les mêmes, peut-être, qui l’avait fait hériter des hématomes que son visage arborait.

La française grimaça. Non pas parce que Maxence l’avait reprise sur sa qualification -bien parce qu’elle trouvait cela navrant que l'enfant ait si peu d’estime pour elle-même- mais tout simplement parce qu’elle ne comprenait pas comment des personnes pouvaient laisser des enfants livrés à eux-mêmes, dans les rues dangereuses de la capitale. Au lieu de cela, ces mêmes personnes devraient leur venir en aide. Au lieu de les dénigrer et de les repousser, ils devraient leur offrir la chance d’avoir une vie saine. Célania ne comprenait pas pourquoi il en était ainsi. D’ailleurs, si elle-même en avait la possibilité, c’est ce que la jeune femme aurait fait : elle les aurait aidés. Mais que pouvait-elle faire de plus que ce qu’elle avait déjà fait ? Encore une fois, elle était dans l’incapacité d’aider qui que ce soit…

La sortant de ses pensées, Maxence se mit en route. Sa guide choisit de garder leur destination pour elle, ne la partageant pas avec l’Exorciste. Pourtant, cette dernière avait hâte de voir où leur marche les conduirait. Elle faisait confiance à la jeune fille, ne doutant pas qu'elle serait leur éviter les endroits trop fréquenter afin de lui faire découvrir les lieux non touristiques de la ville. Pendant que les deux françaises traversaient les ruelles les unes après les autres, Célania se demandait si engageait une conversation avec la chef de la petite bande était envisageable. Elle avait envie d’en apprendre plus sur la jeune fille. Elle avait envie de savoir comment elle parvenait à survivre, avec un groupe d’enfants à sa charge alors qu’elle paraissait si jeune. Mais peut-être que la concernée verrait cela comme une intrusion, qu’elle se renfermerait sur elle-même afin d’éviter de parler de sa vie.

Et pourtant, la française trouvait la mendiante bien valeureuse. Tout faire pour donner une chance aux autres de vivre, de ne pas être seuls. Tout faire pour ses amis. Pour sa famille, tout simplement. Car contrairement à ce que Léon avait pu dire, désignant Maxence comme sa chef et non comme sa sœur, il fallait bien se rendre à l’évidence. Le groupe devait fonctionner comme une petite famille. Non pas comme des enfants s’aidant simplement les uns les autres, n’est-ce pas ? Pour sa part, Célania, elle, n’avait pas de sœur : elle était enfant unique. Mais si elle en avait eu une, elle aurait aimé qu’elle ressemble à Maxence. Qu’elle soit pleine de volonté et de détermination à aider les autres.

Peu à peu, les rues plates laissèrent la place à des ruelles plus escarpées, menant sans doute en haut d’une colline éloignée des beaux quartiers. Mais ce n’est heureusement pas cette petite marche qui aurait raison de ses nombreux entraînements. Brisant le silence qui s’était installé entre elles, la voix de Maxence lui parvint, laissant filtrer quelques informations sur leur destination.

-Ch'est un endroit un peu spécial qu' j'vais vous montrer. Mais j'chais pô, j'me dis qu'ça pourrot vous plaire.

Célania sourit vaguement. Spécial, hein ? A quel point leur destination pouvait bien être spéciale ? La jeune femme espérait juste qu’il ne s’agirait de rien de dangereux. Elle aurait l’air bien si elle se retrouvait dans une situation délicate. Toutefois, elle se doutait que sa guide n’était pas du genre à la trahir.

-Je te fais confiance. Tu dois bien connaître la ville.

Alors Célania continua de suivre la petite tandis qu’au fur et à mesure de leur progression, les habitations se faisaient de moins en moins huppées et que de nombreux moulins commençaient à apparaître. Au loin, au sommet des rues qu’elles gravissaient, de nombreux échafaudages en bois encadraient le début d’une importante construction. La curiosité de la jeune femme la poussa à questionner Maxence à ce sujet.

-Est-ce que tu sais ce qu'ils construisent, là-bas ?

Même si le temps passait, l’Exorciste n’avait toujours aucune idée de l’endroit où les rues pavées qu’empruntait son guide les menaient. Pourtant, de nombreuses maisons fleuries ainsi que des petits cafés commençaient à orner les trottoirs, donnant ainsi du charme à l’endroit. Ce qui était loin de déplaire à la jeune femme. Et tandis que les deux françaises continuaient d’arpenter ce quartier, l'Exorciste décida enfin de questionner l'enfant sur elle.

-Excuse ma curiosité mais… Je me demandais… Combien de membres compte ton petit groupe ?

Si Maxence ne voulait pas lui répondre, la jeune femme n’insisterait pas. Elle n’avait aucune envie de voir la mendiante se braquer et mettre ainsi fin à la visite. C’était simplement de la curiosité. Peut-être était-elle malvenue. Mais l’Exorciste n’avait toujours connu que son petit village natal et, depuis peu, de plus grandes villes lors de ses missions. Et si elle découvrait peu à peu ces endroits, elle ne savait pas pour autant comment on y vivait. D'autant plus lorsqu'il s'agissait d'un groupe d'enfants.

-Ça ne doit pas être facile de s’occuper d’eux…

Il aurait été dommage de faire cette visite sans dire un mot. Si la mendiante ne souhaitait pas répondre à ses questions, alors elle n’insisterait pas. Elle trouverait un autre sujet de conversation, tout simplement.


HRP:
 



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mer 17 Aoû - 19:36
Vous continuez de grimper, doucement. Tu reconnais les premiers signes de Montmartre qui t'entoure. Étrangement, tu te sens bien ici. Les bohèmes sont moins conventionnels que les habitants de la ville. Ils te jugent beaucoup moins et t'offrent parfois un sourire. Et puis, toutes ces couleurs t'amusent. Un peu, du moins.

La jeune femme te tire de tes rêveries et tu portes ton regard sur elle, puis sur le bâtiment qu'elle t'indique. Tu sens qu'elle n'a pas fini de parler et préfères attendre qu'elle pose toutes ses questions. Pourtant, vous continuez d'avancer en silence. Alors tu consens à lui répondre de suite.

« J'crois qu'c'est une église. Mais j'chui pô chûre. »

Tu en as vaguement entendu parler, un soir que tu travaillais ici. Car oui, les bohèmes t'ont déjà offert du travail. C'est sûrement pour ça que tu les apprécies le plus. Ils ont su aller au delà des a priori habituels pour t'embaucher. Certains ont même essayé de te connaître. Mais tu n'as jamais lâché un seul mot, bien sûr. Célania est la première à qui tu adresses la parole autre que par nécessité.

Tu te renfrognes un peu, à la fois en colère contre toi et mal à l'aise. Tu sais que passer autant de temps avec quelqu'un, ça peut être dangereux. Tu sais que les adultes sont souvent mauvais, et qu'ils ne faut pas leur faire confiance. Tu ne veux pas revivre l'enfer que te faisait subir ton père.
Mais tu sais aussi que Célania est différente. Elle est profondément gentille et honnête. Elle ne te ferait jamais de mal, tu le sens. Et tu as envie de lui faire confiance. Mais tu en as peur. Tu te souviens de la douleur que ça fait, lorsque la confiance est trahie. Tu te souviens de cette sensation d'être seule et abandonnée, nue aux yeux de tous. Tu ne veux plus jamais revivre une chose pareille.

Alors tu hésites à lui répondre lorsque ses questions deviennent plus personnelles, plus précises. Surtout qu'elle n'engagent pas que toi, mais les autres enfants. Ceux que tu as décidés de protéger. Ceux à qui tu interdis de parler aux inconnus. Tu restes silencieuse, pesant le pour et le contre. C'est presque une bataille qui se mène dans ton esprit, amenant bien vite un début de migraine.
Tu manques de tomber, te prenant les pieds dans un tu-ne-sais-quoi parterre. Tu reviens instantanément dans la situation qui t'entoure et décides de répondre à la jeune femme. Tu décides de lui faire confiance, peu importe les conséquences. Tu en paieras le prix s'il le faut.

« Y sont six. Z'ont ent' 6 et 14 ans. S'pô facile tous les jours, ch'est vrai. Mais ... »

Tu t'arrêtes et rougis. Tu te sens un peu bête à devoir lui expliquer ce qui te trotte en tête. Tu ne l'as jamais formulé à l'oral, et maintenant que tu mets des mots précis sur ces sensations et ces sentiments, tu es étrangement émue. C'est que tu les aimes vraiment, tes garçons perdus.

« C'qu'y m'offrent en r'tour, cha vaut les sacrifices, les bagarres et les boulots ingrats. Et pis, on prend tous soin les uns des autres. Y faut bien, hein. »

Après tout, si vous ne vous vous étiez pas regroupés, vous seriez probablement morts. Les plus jeunes en tout cas. Et même si, malheureusement, certains enfants de la bande n'ont pas survécu, tu ne peux que reconnaître que vous êtes plus forts ensembles. Et que tu le veuilles ou non, tu as quelque chose à voir là dedans.

« Et vous ? Z'avez une « bande » ? Un groupe d'amis ? Une famille, p't'être ? »

Tu lui souris faiblement, pour contrer avec la brusquerie de tes mots. Tu commences réellement à t’intéresser à Célania, et aimerais en apprendre plus sur elle.
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mer 17 Aoû - 22:59
          Vol à l'étalage
P.V Maxence Fournier


Une église… Décidément, même lorsque la jeune femme tentait de s’échapper, ne serait-ce que quelques heures, tout semblait la ramener à ses obligations. Même dans un quartier aussi libre que celui-ci. C’était comme si la future construction n’avait pas sa place dans ces rues. D’autant plus si elle se révélait être aussi imposante et luxueuse que d’autres églises. Dans cette partie de Paris, les conventions semblaient être bien différentes, voir presque extravagantes. Tout comme les tenues de certains passants, ces fameux bohèmes. Mais malgré cette différence, l’Exorciste appréciait vraiment cet endroit. Elle s’y sentait bien, loin de ses idées moroses. Même si, avec son uniforme, elle avait l’impression de faire un peu tâche dans le paysage.

Sa guide lui fit quitter ses réflexions lorsqu’elle manqua de tomber, se prenant les pieds dans un des pavés de la rue. Mais alors que Célania se précipitait pour la rattraper, la petite retrouvait déjà son équilibre, reprenant sa route comme si rien ne s’était passé. La jeune femme soupira de soulagement. Maxence était déjà bien assez amochée pour subir d’autres blessures. Toutefois, cette mésaventure se révéla être un élément déclencheur pour la française qui se décida enfin à répondre aux questions de son aînée.

L’Exorciste en fût surprise mais heureuse à la fois. Maxence semblait enfin lui faire confiance. Assez en tout cas pour répondre honnêtement à ses interrogations. Et cela ravit la française. Enfin, elle n’avait plus l’impression de suivre un animal farouche. Car oui, au fond, la petite lui faisait penser à ces chiens-loups qui montraient les dents pour défendre leur meute mais qui, après quelque temps, se laissaient amadouer. Et pour le moment, Maxence tenait plus du chien que du loup.

Ainsi, la jeune femme apprit que la petite s’occupait en réalité d’un groupe de six enfants, plutôt jeune. Et comme elle s’en doutait, cette situation était loin d’être viable. L’instant d’après, la jeune fille s’arrêta de marcher, forçant son ainée à faire de même. Elle semblait hésiter, comme lors de leur rencontre, lorsqu’elle avait pesé le pour et le contre d’accepter de partager un repas avec elle. Visiblement, si elle lui faisait confiance, un doute semblait persister, la faisant douter. Mais encore une fois, Maxence surprit l’Exorciste en se confiant à elle.

-C'qu'y m'offrent en r'tour, cha vaut les sacrifices, les bagarres et les boulots ingrats. Et pis, on prend tous soin les uns des autres. Y faut bien, hein.

Célania était on ne peut plus ravi d’avoir enfin la confiance presque totale du chien-loup. Elle lui parlait enfin de sa famille d’enfants. Peut-être qu’elle accepterait de répondre à ses autres questions. Ou bien de lui parler de tout et de rien, tout simplement. Comme des amies le feraient.

-C’est important de prendre soin les uns des autres, lui sourit-elle. Ils ont de la chance de t’avoir.

-Et vous ? Z'avez une « bande » ? Un groupe d'amis ? Une famille, p't'être ?

A nouveau, la petite surprit l’Exorciste. Elle ne s’était pas attendue à une question de sa part. Car si elle s’intéressait à la mendiante, la réciprocité n’avait jamais été présente. Elle avait eu l’impression d’imposer sa présence à la petite, l'obligeant presque à lui proposer de faire un tour en ville pour la remercier mais sans que cela semble vraiment l’intéresser.

Mais à cet instant précis, qu’aurait-elle pu lui répondre ? Qu’elle était une Exorciste ? C’était inconcevable et ça mettrait la petite en danger. D’autant plus qu’elle pourrait tout simplement la prendre pour une folle et mettre un terme à leur petite escapade. Mais à présent que Célania avait enfin la confiance de Maxence, refuser de répondre reviendrait sans doute à perdre tout ce que la petite avait placé en elle. Sans compter le sourire qu’elle lui adressait et l’incitait à répondre. Alors peut-être qu’en restant vague…

-J’ai une famille oui, mais je ne la vois pas souvent, lui sourit-elle. Et j’ai une « bande » aussi. Enfin, si on veut.

Elle avait surtout des camarades et des amis. Mais aussi des ennemis. Et ça, Maxence ne devait pas le savoir. Seulement, elle se doutait que sa réponse faisait ressortir d’autres interrogations. Des interrogations auxquelles elle ne pourrait pas répondre même si elle le voulait. Alors, elle chercha désespérément un moyen de faire diversion. De détourner l’attention de sa guide. Et elle trouva son bonheur sous forme de feuille, accrochée à un poteau. Célania s’en approcha et lut rapidement l’annonce.

«Perdu chat de race Chartreux dans le quartier de Montmartre, récompense offerte.»

L’Exorciste sourit. Une récompense était offerte pour la capture et la restitution du chat. C’était un travail parfait pour le chien-loup. Et pour sa part, cela lui permettrait de se changer les idées. D’un geste vif, elle arracha l’affiche et la présenta à la jeune fille, comme s’il s’agissait là d’un trophée.
 
-Et si nous partions à la chasse au chat ?

Bien entendu, Maxence n’était pas obligé d’accepter. Elle pouvait se contenter de finir la visite du quartier et retourner vaquer à ses occupations. Mais une récompense était à la clef de cette « mission ». Et avec sa facilité à s’approcher des animaux, les deux françaises risquaient de facilement mener cette aventure à bien.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Ven 26 Aoû - 3:10
Tu réalises ce qu'elle vient de dire et rougis. Tu enfonces ta tête dans tes épaules, te frottant le bout du nez avec ton bras. Et puis, tu marmonnes quelques mots incompréhensibles et inaudibles, comprenant quelque chose « Pô du tout ». Mais tu dois reconnaître la vérité. Ses mots t'ont touchée et déstabilisée. Tu n'avais jamais pris le temps de te rendre compte de tout ce que tu faisais pour les Garçons Perdus. Tu le faisais, un point c'est tout.

Ta compagne change de sujet et tu tends l'oreille, pour écouter ce qu'elle s'apprête à te dire. Cette drôle de curiosité envers elle ne t'a pas quittée. Et lorsqu'elle te répond, tu es presque triste pour elle. Certes, tu ne portes pas la famille dans ton cœur. Mais toutes ne sont pas comme l'était la tienne. Et il se peut que celle de Célania était très bien. Tu ne peux pas faire une généralité d'un cas comme le tien. Et même si tu ne vois pas grand chose de la peau de la jeune femme, elle ne semble pas porter les mêmes stigmates que toi. Alors, savoir qu'elle puisse être loin de ses proches te rend un peu triste, oui.

Et puis, tu te demandes ce que peut être cette bande. Tu ne t'attendais pas à l'entendre prononcer un tel mot, même si elle n'a fait que reprendre tes paroles. C'est un terme bien vague, et tu ne sais pas ce qu'il se trouve derrière. Peut être les gens avec qui elle travaille. Tu t'interroges et te demandes quel genre de métier la jeune femme peut pratiquer. Mais tu laisses cette question de côté, ne pouvant y répondre. A quoi cela t'avancerait de le savoir ?

Tu la vois s'arrêter, du coin de l’œil, et en fais de même. Tu fronces les sourcils et te demandes ce qu'elle fait. Elle a arraché un papier accroché sur un lampadaire et le lit. Tu n'as absolument aucune idée de ce qu'il peut être marqué sur la feuille. Tu sais à peine lire, et n'a pas pratiqué depuis bien longtemps. Tu te sens un peu gênée, et espères que Célania ne te demandera pas de lire la fiche après elle. Tu n'as pas envie de passer pour une imbécile à ses côtés. Tu es déjà sale et vulgaire, pas la peine de te rajouter un défaut.

Tu sursautes lorsqu'elle te parle. Tu étais perdue dans tes pensées, essayant de te souvenir ton apprentissage de la lecture.
Tu lèves tes yeux vers elle, et fronces les sourcils. La jeune femme affiche un grand sourire, et tu ne comprends pas pourquoi elle te parle de chat. Tu attrapes l'affiche qu'elle te tend mais ne la regardes pas, ne voulant pas affronter ce moment gênant. Il te semblait qu'elle voulait continuer de visiter. Aurait-elle changer d'avis ? Tu ne sais pas qu'il y a une récompense à la clé. Tu ne sais pas qu'elle fait tout cela pour toi. Tu penses juste qu'elle est trop gentille. Et un peu bizarre.

« Si ça peut vous faire plaisir. »

Tu réfléchis et cherches par où vous devriez commencer. Tu rassembles alors tes souvenirs, pour essayer d'en trouver avec des chats. Et puis, tu rajoutes à cela le plan mentale du quartier. Car si vous devez partir à la chasse, tu aimerais tout de même éviter de partir trop loin et de vous perdre. Si tu ne rentres pas, ce soir, les Garçons Perdus vont se perdre.

« On pourrait aller par là-bas. J'crois qu'il y a une poissonerie. »

Tu te frottes la nuque, essayant de bien te souvenir. Cette histoire de chat lui tient sûrement à cœur, et tu ne voudrais pas lui faire perdre du temps. Alors tu espères ne pas te tromper de chemin.
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Ven 26 Aoû - 15:15
Vol à l'étalage

P.V Maxence Fournier


La réponse donnée par la petite à sa proposition coupa court à l’enthousiasme de l’Exorciste. En vérité, elle s’était attendue à plus de conviction de la part de sa guide, se disant que ce travail lui ferait plaisir ou à défaut, qu’elle se sentirait investie. Mais c’était visiblement loin d’être le cas. Clairement, la jeune fille ne se sentait pas impliquée et acceptait seulement pour lui faire plaisir. Tout comme le fait de lui faire visiter la ville. La française crût enfin comprendre ce qu’il en était réellement. Il n’était pas question d’amitié ou de sympathie. Maxence se sentait simplement redevable envers elle et pliait à tous ses caprices, aussi stupides puissent-ils être. Après tout, pour la petite, elle n’était qu’une étrangère ayant croisée son chemin, rien de plus.

Se rendre compte de ce fait fût comme une douche froide pour la jeune femme. Elle était légèrement déçue et ne savait plus quoi dire… En réalité, elle n’avait pas à questionner Maxence, elle n’avait pas à interférer dans sa vie parce qu’elle n’était qu'une étrangère qui lui demandait égoïstement de lui faire visiter le quartier. La petite avait sans doute bien d’autres choses à faire. Et pourtant, l’Exorciste l’obligeait à rester avec elle. Elle était bien trop envahissante et la mendiante n’osait surement pas lui dire la vérité. Elle comptait surement  finir rapidement la visite et retourner à ses occupations, pas partir à la chasse au chat.  

-On pourrait aller par là-bas. J'crois qu'il y a une poissonnerie.

D’un pas traînant, Célania se remit à suivre sa guide à travers les rues de Montmartre. Une poissonnerie semblait effectivement être une bonne idée pour commencer les recherches. Ses recherches, toutefois, puisque visiblement elles n’étaient pas du goût de Maxence. Rapidement, la française se remémora les détails qui étaient indiqués en dessous du titre de l’annonce. Ils les aideraient à différencier le chat en question des autres félins qui parcouraient la capitale.

-D’après l’annonce, il s’agit d’un chat gris avec des yeux bleus et un ruban rouge autour du cou…

Seulement, elle ne tenait pas à imposer ce travail à Maxence. Cette dernière ne semblait vraiment pas investie dans les recherches et semblait presque le faire par obligation. Peut-être devrait-elle simplement lui poser la question. Toutefois, le malaise qui grandissait en elle rendait la tâche difficile. Lui poser la question reviendrait peut-être à mettre fin à la visite. La jeune fille pourrait effectivement lui dire qu’elle souhaitait rentrer auprès des siens, maintenant. D'autant plus que l'Exorciste ne pouvait pas imposer sa présence plus longtemps si elle n’était pas désirée. Après tout, s’il y a bien une chose que Célania n’appréciait pas, c’était bien de se montrer égoïste. Alors, prenant son courage à deux mains, elle se décida enfin à lui parler.

-Tu sais… Si tu ne tiens pas à courir après ce chat, ce n’est pas grave.

L’Exorciste fit une pause, ne sachant pas vraiment comment exprimer correctement ses pensées. La dernière chose qu’elle souhaitait était bien de vexer Maxence après ce qu’elle faisait pour elle pour la remercier du repas. Elle dut réfléchir quelques secondes, mettant de l’ordre dans ses pensées, avant de reprendre.

-Je veux dire… Tu as sans doute mieux à faire, les enfants doivent surement t’attendre. Je ne veux pas te faire perdre ton temps… Je m’étais juste dit qu’il s’agissait là d’une bonne occasion avec la récompense offerte…

Une bonne occasion de quoi au juste ? De faire perdre son temps à Maxence, sans aucun doute. La petite avait sans doute déjà ses propres emplois, ses propres astuces pour vivre ainsi et devait bien retourner auprès de sa « bande » à un moment ou à un autre. Elle n’avait pas besoin de l’Exorciste pour s’en sortir, elle le prouvait surement tous les jours. Tout ce que la jeune femme faisait, c’était lui faire perdre son temps.

-Pardon, je m’impose un peu. Si tu veux mettre un terme à la visite, tu peux.

Les deux françaises arrivèrent enfin aux abords de la poissonnerie. L’odeur qui s’en dégageait ne laissait aucun doute. Quelques clients se pressaient près de la boutique mais malheureusement, au premier coup d’œil, il ne semblait y avoir aucune trace du chat. La cohue lui faisait peut-être trop peur pour s’aventurer sur le devant de la boutique. Dans tous les cas, la meilleure solution était peut-être d’abandonner cette mission…



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Sam 3 Sep - 1:13
Tu n'es pas très douée pour comprendre les gens et leurs sentiments, mais tu devines en cet instant que quelque chose ne va pas chez Célania. C'est comme si elle avait changé du tout au tout, d'un seul coup. Tu te demandes si tu y es pour quelque chose, et une forme de malaise t'envahit. Ce n'est pas ton genre de te tracasser autant pour une inconnue, aussi gentille soit-elle, et ça ne vient que renforcer ta gène. Encore une fois.

Vous vous remettez en route, mais quelque chose ne va pas. L'ambiance n'est plus la même. Comme si un nuage lourd pesait au dessous de vos têtes. Tu lui jettes quelques regards en coin, inquiète. Peut être qu'elle s'est faite mal et n'ose pas t'en parler. Tu te concentres de nouveau sur ton chemin, mais ne peux te sortir cette idée de la tête. Pourquoi se comporte t' elle se la sorte ? A quel moment l'as tu blessée ? Tu n'oses pas lui demander, de peur d'affronter la réponse. Endurer est plus facile que de se remettre en question.

La jeune femme brise le silence et tu l'écoutes décrire l'animal que vous cherchez. Tu mémorises chacun des détails, pour repérer le chat au plus vite. Cela avait de l'importance pour elle, alors maintenant ça en a pour toi. Ce n'est plus seulement parce que tu lui es redevable. Tu as cedé, Maxence. Tu t'es attachée à l'inconnue. Et maintenant qu'elle est triste, tu veux faire quelque chose pour lui remonter le moral. Tu veux être son Peter Pan, en quelque sorte.
Les mains dans les poches, tu ne prononces pas un seul mot, concentrée sur le chemin que vous empruntez.

« Tu sais… Si tu ne tiens pas à courir après ce chat, ce n’est pas grave. »

Tu relèves la tête, surprise. Pourquoi dit-elle ça ? Elle ne tient plus à le retrouver ? Ou alors elle veut te faire partir, pour être tranquille ? Ah moins que … Oh. C'est donc ça. Elle pense que tu te forces à venir. Que tu n'es pas bien en sa compagnie. Tu baisses les yeux, évites son regard. Puis Célania reprend.

« Je veux dire… Tu as sans doute mieux à faire, les enfants doivent surement t’attendre. Je ne veux pas te faire perdre ton temps… Je m’étais juste dit qu’il s’agissait là d’une bonne occasion avec la récompense offerte… »

Cette fois-ci, tu t'arrêtes complètement et la regardes, choquée. Oui, tu as mieux à faire. Oui, tu as tes Garçons Perdus à t'occuper. Oui, elle pourrait te faire perdre ton temps. Sauf que ce n'est pas le cas. Tu as choisi d'être ici. Tu as choisi de lui faire visiter la ville, de la faire sourire après tout ce qu'elle t'a offert. Tu as choisi de l'aider à retrouver ce chat. Et parce que tu n'es qu'une pauvre imbécile qui ne sait pas lire, une pauvre imbécile qui a beaucoup trop d'orgueil, tu n'as rien dit. Tu ne t'es pas émerveillée. Tu n'as pas compris qu'elle faisait tout ça pour toi. Tu n'as pas compris jusque ces mots qu'il y avait une récompense en jeu, qu'elle voulait t'offrir.

« Pardon, je m’impose un peu. Si tu veux mettre un terme à la visite, tu peux. »

Il faut que tu lui dises que c'est faux, que tout est absolument faux. Qu'elle ne s'impose pas le moins du monde. Mais tes mots restent coincés dans ta gorge. Tu n'es pas douée pour le relationnel, Max. Tu ne l'as jamais été et ne le seras jamais. Et pourtant, il faut que tu fasses un effort. Il ne s'agit pas seulement de toi cette fois-ci. Il ne s'agit pas que de ton honneur. Mais d'une jeune femme que tu apprécies sincèrement et qui semble en faire de même, ce qui est trop rare pour être gâché ainsi.

Alors, quand vous arrivez devant la poissonnerie, après que tu ais couru pour la rejoindre, tu t'avances jusque elle et lui donne un coup dans l'épaule. Tu ne sais pas quoi faire d'autre, extrêmement gênée. Le regard rivé sur le sol, tu commences à lui parler, à tenter de lui expliquer. Tu articules moins que d'habitude et ne parles pas fort.

« Faut pô croire des trucs pareils. Z'imposez rien du tout. Et j'ai pô envie d'mettre un terme à s'visite. Et j'ai envie d'trouver l'chat. J' chuis désolée pour mon humeur. J'pô l'habitude ed tout ça. S'pô une excuse, j'chais. Mais faut qu'vous l'sachiez. Et puis, j'savais pô qu'y avo une récompense. Parc'que j'chais plus lire. »

Rouge jusqu'aux oreilles, tu lui tournes le dos et commences à jouer avec un caillou par terre. Cet espèce d'orgueil, c'est la seule chose qui te protège des autres. On ne veut pas en apprendre plus sur une gamine qui parle pas et donne l'impression de prendre de grands airs. On ne veut pas se lier avec une gamine qui ne sourit pas et baragouine dans une autre langue. C'est pour ça que tu ne prends pas la peine de faire plus d'efforts en temps normal. Tu ne cherches qu'à survivre.

« J'pô envie qu'vous partiez. Parc' que j'vous aime bien, l'air ed rien. »
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Sam 3 Sep - 21:55
Vol à l'étalage

P.V Maxence Fournier


En entendant sa déclaration, Maxence finit par stopper sa marche et se retourner vers l’Exorciste, visiblement surprise. Le regard que la jeune fille lui lançait donna l’impression à la bleue d’avoir dit quelque chose de stupide. Ce qui pourtant ne semblait pas être le cas… Ou tout du moins, elle n’en avait pas eu l’impression. Car c’était vrai qu’elle imposait sa présence à la mendiante, c’était vrai qu’elle l’empêchait de s’occuper de sa petite troupe, c’était vrai qu’elle n’était rien pour elle à part quelqu’un envers qui elle se sentait redevable. Et malgré son regard, elle n’avait pas démenti les propos de la française.

Ainsi, alors qu’elles arrivèrent enfin devant la poissonnerie, Célania pensait de plus en plus à partir. Un simple au revoir accompagné d’un « fais attention à toi » suffirait. Après tout, Maxence ne se sentait sans doute pas proche de la jeune femme. Pas assez en tout cas pour apprécier le temps passé ensemble. Pas assez pour considérer l’Exorciste autrement que comme une présence qui s’impose dans sa vie. C’est pourquoi sa décision ne tarda pas : il était grand temps qu’elle laisse la petite fille retourner à ses occupations.

Toutefois, après de longues minutes, Maxence répondit enfin à ses craintes, l'empêchant de reprendre la parole. Elle lui envoya un coup dans l’épaule, qui se voulait surement amical mais paraissait bien maladroit. Visiblement, la mendiante ne semblait pas familière des démonstrations d’affections quel quelles soient. Ne comprenant pas bien le geste de Maxence, Célania s’apprêta à l’interroger sur ce fait. Seulement, la française fût plus rapide qu’elle, encore une fois. Elle prit enfin la parole, les yeux rivés sur les pavés de la rue. Malgré tout, elle semblait extrêmement gênée. Ses mots se faisaient faibles et à peine articulés.

-Faut pô croire des trucs pareils. Z'imposez rien du tout. Et j'ai pô envie d'mettre un terme à s'visite. Et j'ai envie d'trouver l'chat. J' chuis désolée pour mon humeur. J'pô l'habitude ed tout ça. S'pô une excuse, j'chais. Mais faut qu'vous l'sachiez. Et puis, j'savais pô qu'y avo une récompense. Parc'que j'chais plus lire.

Célania ouvrit ses yeux en grand sous la surprise. Enfin, elle se rendit compte d’où provenait le véritable problème qui avait mené à ce malaise. Ce n’était pas qu’elle imposait sa présence ou même que la petite ne l’appréciait pas. C’était simplement qu’elle n’avait pas compris cette soudaine chasse au chat. Elle n’en avait pas vu l’utilité et n’avait encore moins compris cette soudaine proposition. Elle s’y était sans doute pliée afin de lui faire plaisir mais sans en comprendre les enjeux. Au final, peut-être qu’elle n’imposait pas tant que ça sa présence à Maxence. Peut-être que l’affection que l’Exorciste lui portait était réciproque.

Et c’était bien pour cela que la bleue s’en voulait légèrement. Parce qu’elle n’avait pas réussi à comprendre les sentiments de sa cadette, elle l’avait mise dans l’embarras en la forçant à avouer qu’elle n’avait tout simplement pas été capable de lire l’annonce. Elle aurait dû le comprendre bien avant… Mais depuis le temps, elle s’était déjà rendu compte qu’elle n’était qu’une imbécile…  Une imbécile qui avait mis dans l’embarras son amie…

Heureusement, à présent qu’elle avait compris le pourquoi de cette soudaine chasse au chat et, comme pour mettre un terme à sa culpabilité, Maxence semblait bien plus emballée. Le malentendu était visiblement passé entre elles, leur laissant ainsi tout le loisir de se consacrer à la recherche du chat. Seulement, Maxence n’avait vraisemblablement pas fini de parler. Dos à l’Exorciste, tapant un caillou de son pied, elle reprit la parole d’une voix presque inaudible.

-J'pô envie qu'vous partiez. Parc' que j'vous aime bien, l'air ed rien.

A nouveau, la jeune femme écarquilla les yeux, se demandant si elle avait bien entendu. Toutefois, au vu de la gêne toujours présente, voire amplifiée de la mendiante, cela semblait bien être le cas. Si au début, Célania avait pensé que Maxence se forçait à l’accompagner, elle avait à présent la preuve que ce n’était pas le cas. Et cela lui fit plus que plaisir. Car elle aussi appréciait sa guide d’un jour. Plus que comme une petite fille à qui elle avait payé un repas par générosité. Elle la voyait à présent comme une amie, une amie qu’elle avait envie d’aider. Peut-être même comme une sœur. Alors, devant le malaise qui ne s’était pas totalement évanoui, l’Exorciste entreprit de réconforter Maxence.

-Je suis rassurée, lui sourit-elle. J’avais peur de te contraindre à faire cette chasse. Mais tu sais, il n’y a aucune honte à avoir, tu aurais dû me le dire.

Doucement, l’Exorciste s’approcha de la mendiante, se mettant face à elle pour ensuite s’accroupir à sa hauteur. En constatant que les joues de la cadette étaient toujours rouges de gêne, le sourire de la jeune femme s’agrandit. Il y avait quelque chose de touchant chez Maxence. Une timidité cachée sous de la volonté. Et si Célania savait que ce qu’elle s’apprêtait à dire ne ferait sans doute que renforcer la gêne de la petite, elle souhaitait tout de même le faire, pensant que cela était nécessaire.

-Et puis… Moi aussi je t’aime bien.

Voyant que le visage de la petite ne perdait pas de sa couleur, la française ne put s’empêcher de rire. Et, dans un élan de stupidité, sans réfléchir une seule seconde, la bleue prit Maxence dans ses bras et la serra contre elle. Célania se doutait que son geste ne plairait sans doute pas à la jeune fille mais elle tenait à lui prouver que tout ceci n’était pas que des paroles en l’air. Certes, c’était soudain, peut-être trop, mais elle l’appréciait réellement. Oui, si Célania avait eu une sœur, elle aurait aimé qu’elle soit comme Maxence. Après quelques secondes, la bleue relâcha la mendiante, lui souriant toujours.

-Aller, cesse de faire cette tête ! Et tutoie-moi aussi, d’accord ?

En effet, continuer de marquer cette distinction aurait été plus que stupide. D’autant plus qu’elle n’y tenait pas plus que cela. Après tout, elles étaient amies à présent. Et il était grand temps à se remettre à la recherche du fameux chat. Et contre toute attente, la chance sembla passer de leur côté à ce moment. Dans le dos de Maxence, à quelques mètres d’elles, un chat gris habillé d’un magnifique ruban rouge trottinait tranquillement vers une ruelle. Et au vu du descriptif de l’annonce, cela ne pouvait être que lui. Aussitôt, et sans perdre une seconde, Célania se remit debout.

-Maxence ! Le chat ! Là-bas !

Courir après un chat était loin d’être une bonne idée. Tout ce qu’elles parviendraient à faire serait de le faire fuir. Mais pour arriver à sa hauteur sans le perdre de vue, les deux françaises n’avaient pas vraiment le choix. D’un coup d’œil, Célania vérifia que sa cadette la suivait bien avant de s’engouffrer dans la ruelle en question pour ensuite s’arrêter à l’entrée. Le chat n’était plus visible. Mais il ne devait pas être bien loin.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Dim 11 Sep - 22:52
Le dos tourné vers Célania, tu attends. Tu as peur qu'elle ne parte, profitant que tu ne la vois pas. Tu as peur que la confiance que tu as mise en elle ne vole en éclat. Alors tu n'oses pas te retourner. Tu n'oses pas faire face à la vérité. Tant que tu ne la vois pas, il y a toujours un espoir. Même s'il n'est que minime.

La Française vient briser le silence et tu l'écoutes, les yeux toujours rivés sur le sol. Cette fois-ci, ce n'est plus par peur de ce que tu pourrais voir en te retournant, mais bel et bien pour cacher ta gêne. Bien sûr que tu as honte et que tu aurais préféré ne jamais lui dire. Ne plus savoir lire est un véritable fardeau et tu sais qu'il est anomal pour quelqu'un de ton âge. Surtout que tu as été à l'école, quand tu étais petite.

Du coin de l’œil, tu la vois venir jusque toi et évites son regard. Tu as peur de tout ça, Maxence. De tous ces sentiments que tu caches en temps normal. Et que jamais tu n'as éprouvé pour un adulte. Déjà ton esprit galope dans tous les sens et te fait miroiter de belles images. Peut être que si Maxence avait été dans ton entourage, quand tu étais encore dans le Nord, tu ne serais jamais partie de chez toi. Peut être que tu n'aurais pas cette peur qui te tord les tripes, à chaque fois que tu crois voir son visage. Peut être que tu aurais encore foi en la famille.

« Et puis… Moi aussi je t’aime bien. »

Ses mots résonnent en toi, encore et encore. Tu rougis un peu plus et sens les larmes te monter aux yeux. Tu ne dois pas pleurer pourtant. Tu ne dois pas craquer. La jeune Maxence idiote et fragile, elle est morte à Armentières, sous les coups de son père. Et il est hors de question que de simples paroles la ramènent jusque Paris.

Son rire te surprend et te vexes un peu. Pourtant, tu comprends qu'elle ne se moque pas vraiment de toi. Mais c'est plus fort que toi, Maxence. Tu as ce petit bout d'honneur et d'orgueil. Et savoir qu'elle rit de ta gêne te fait bouder. Tu prends une drôle de grimace et enfonces encore plus tes mains dans tes poches – à tel point que tu vas finir par les craquer. Mais tu n'es plus en colère, et il suffit de voir tes yeux rieurs pour le comprendre. Sa bonne humeur est contagieuse et déteint sur toi.

Puis elle te prend dans ses bras. Tu te raidis immédiatement et ne lui rends pas son étreinte. C'est la première fois depuis longtemps que tu laisses un adulte te toucher de la sorte. Mais surtout, c'est la première fois que quelqu'un de plus âgé que toi t'offre une telle marque d'affection. Et c'est étrange. Très étrange. Mais pas désagréable. Et surtout, ça te fait du bien. Ça te rassure. Tu comprends maintenant, pourquoi c'est important pour tes Garçons Perdus.

Tu ouvres les bras pour les passer autour de la Française, mais te ravises au dernier moment. Tu n'es pas prête encore. Tu as confiance en Célania et tu l'apprécies. Mais de là à la prendre dans tes bras, il y a encore un fossé. Peut être à la fin de la journée, quand vous devrez vous dire adieu.

« Aller, cesse de faire cette tête ! Et tutoie-moi aussi, d’accord ?
…. Très bien. »

Tu lui adresses l'ombre d'un sourire. Ça aussi, c'est bizarre pour toi, mais tu n'es pas contre. Après tout, la jeune femme et toi êtes devenues proches maintenant. Alors pourquoi ne pas la tutoyer, en effet. Et puis, tu es contente que ce soit elle qui te l'ait proposé. Mais tu risques d'avoir du mal.

Tu commences à réfléchir à ce que tu pourrais lui dire, maintenant que vous avez mis les choses au clair. Mais à ce moment, la jeune femme te crie dans les oreilles et te fait sursauter. Tu te retournes dans la direction qu'elle indique et aperçois l'animal tant recherché. Si Dieu existe, il a un drôle de sens de l'humour.

Elle se met à courir, et tu commences à la suivre. Mais tu sais comment il va réagir. Il va fuir le plus vite possible, évitant cette drôle de chose qui fonce sur lui. Alors, à l'entrée de la ruelle, tu abandonnes ton amie et fais le tour par une rue adjacente. C'est une chance que tu connaisses bien le quartier.

Tu cours aussi vite que tu le peux, ne voulant pas louper le chat. Et il faut croire que tes efforts finissent par payer. Tu arrives pile poil pour voir la boule noir te courir dessus. Tu tends les bras et l'attrapes au vol, avant de courir dans la direction d'où il venait.

« Célania ! Regardes ! »

Tu tends l'animal à bout de bras, pour bien qu'elle le voit. Un sourire éclatant a pris place sur ton visage. Pendant quelques minutes, tu oublies la misère dans laquelle tu vis, et tout les soucis que le quotidien t'apporte. Tu redeviens une enfant fière d'elle. Lorsque tu arrives à sa hauteur, tu lui tends le chat et te penches en avant, pour reprendre ton souffle. Malgré le goûter offert par ta comparse, tu n'as pas assez de force pour un tel exercice. Quelques tâches noires viennent danser devant tes yeux, mais elles finissent par disparaître. Encore un peu essoufflée, tu t'adresses à ton amie.

« Il faut … qu'on l'ramène à … s'propriétaire maint'nant ... S'marqué … où y est ? »

Tu t'es prise au jeu, Maxence.
[/color]
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Mer 14 Sep - 19:19
Vol à l'étalage

P.V Maxence Fournier


Célania parvint enfin jusqu’à la ruelle où le chat avait disparu. Seulement, comme elle s’y était attendue le félin avait eu tôt fait de fuir en la voyant courir dans sa direction. La jeune femme grimaça. Lui mettre la main dessus à présent qu’il avait filé allait être bien plus compliqué que prévu… Mais la petite et elle n’allait pas vraiment avoir le choix : elles allaient devoir se dépêcher afin de le rattraper. La bleue se tourna rapidement vers Maxence pour l’en informer mais contre toute attente, la française n’était plus là. Aussitôt, Célania s’inquiéta de se retrouver seule. Elle s’était pourtant assurée que la petite l’ait bien suivi, qu’elle était bien là. Et pourtant, Maxence avait disparu.

Aussitôt, l’Exorciste envisagea le pire. S’il lui était arrivé quelque chose à cause d’elle, alors elle ne se le pardonnerait pas, elle le savait. Alors, paniquée, la jeune femme chercha la mendiante du regard. Mais elle n’était nulle part… L’accompagner cet après-midi n’était pas une bonne idée… Elle lui avait sans doute attiré des ennuis… Elle s’apprêta alors à s’élancer dans la rue qui les avait accueillit quelques secondes avant, bien décidé à trouver Maxence. Seulement, avant qu’elle n’ait le temps de faire un pas, la voix de la jeune fille lui parvint dans son dos.

-Célania ! Regardes !

A l’autre bout de la ruelle, la mendiante apparut enfin, tenant le chat à bout de bras. Un grand sourire éclairait son visage, reflétant la fierté de l’enfant à avoir attrapé le félin. De son côté, la bleue lâcha un soupir de soulagement avant de rejoindre son amie. La petite avait simplement fait le tour de la ruelle afin d’attraper le chat... Célania n’aurait pas dû s’inquiéter de la sorte. Mais encore une fois, elle n’avait pas pu s’en empêcher. Heureusement, l’inquiétude laissa rapidement place au soulagement et à son tour, la française sourit heureuse de voir qu'enfin, la petite fille semblait s'amuser.

-Bravo Maxence ! finit-elle par dire en lui souriant toujours.

La jeune fille tendit alors l’animal à l’Exorciste qui le prit dans ses bras. Au vu du descriptif de l’annonce, cela semblait être le bon chat. Et par chance, ce dernier ne semblait pas vouloir s’enfuir, se tenant aussi tranquillement que possible dans les bras de la bleue. Reprenant son souffle après cette course-poursuite, la mendiante tenta de parler à nouveau.

-Il faut … qu'on l'ramène à … s'propriétaire maint'nant ... S'marqué … où y est ?

Célania hocha la tête. Elle avait bien aperçu une adresse sur l’affiche. Ainsi, tenant toujours le chat, elle sortit maladroitement le morceau de papier de sa poche. Le document indiquait un numéro ainsi qu’une rue dans le quartier où les deux françaises se trouvaient déjà. Seulement, mettant les pieds pour la première fois dans cette ville, Célania n’avait aucune idée de l’endroit où pouvait bien se situer cette fameuse maison. Alors elle communiqua le nom de la rue à son amie qui semblait plus informé qu’elle.

Rangeant le papier dans sa poche, l’Exorciste suivit sa compagne d’aventure à travers les rues de Montmartre. Au loin, une église sonna de plusieurs fois, indiquant dix-sept heures. Célania grimaça légèrement. Cela faisait un petit moment qu’elle se baladait en ville à présent. Elle qui était censée rentrer au plus vite, ce n’était pas vraiment une réussite… Et même si elle continuait de voler un peu de temps, elle savait qu’elle devrait bientôt partir… Toutefois, elle pouvait encore profiter de la compagnie de son amie, et c’était bien ce qu’elle comptait faire. Ainsi, elle entreprit de parler à nouveau avec la petite, en attendant de gagner la fameuse rue, parlant de tout et de rien.

Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que les deux françaises ne parviennent devant une maison à jolie devanture, portant le numéro qui les intéressait. Le jardin qui l’entourait semblait bien entretenu. Le tout trahissait une certaine aisance financière de la part des propriétaires. Ce qui, au final, n’étonna guère l’Exorciste. Car si les personnes qui habitaient ici avaient assez d’argent pour payer une récompense pour leur chat, cela voulait dire qu’elles en avaient bien assez pour vivre aisément.

-Ça doit être ici.

Sans attendre, Célania toqua contre la porte en bois lourd. Ce fût une femme bien extravagante qui vint à leur rencontre. Non pas dans sa façon de s’habiller mais dans sa façon d’être. Elle parlait si fort que tout Paris aurait sans doute pour l’entendre et ses grands gestes superflus auraient pu assommer les deux françaises si elles ne s'étaient pas prudemment reculées. Son attitude perturba tellement l’Exorciste qu’elle osa à peine parler. Elle n’en eut pas besoin en réalité.

La femme lui arracha le chat des mains en hurlant, le serrant ensuite contre elle tandis qu’elle lui balança d’une façon désinvolte le contenu d’une petite bourse. L’instant d’après, la porte se referma sans qu’un son n’ait pu sortir de la bouche de la bleue. Elle n’était pas vraiment sûre de ce qu’il venait de se passer mais au moins, elles avaient remis le félin à sa propriétaire. Regagnant la rue, Célania s’adressa à nouveau à sa guide.

-C’était… Assez singulier, n’est-ce pas ? Je crois que je comprends pourquoi ce chat ne voulait pas rentrer chez lui.

La jeune femme laissa échapper un léger rire. Nul doute que le chat saisirait la première occasion pour se sauver à nouveau de la solide étreinte de son exubérante maîtresse. Souriant toujours, l’Exorciste tandis la bourse à son amie, la déposant dans sa main.

-Bravo pour ton travail, tu l’as bien mérité.

Elle-même ne savait pas ce que pouvait bien contenir le petit bout de tissu. Mais au fond, elle espérait que cela permettrait à Maxence d’offrir de quoi manger à ses réfugiés ainsi qu’à elle-même.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Sam 8 Oct - 22:58
Il te faut quelques longues secondes pour parfaitement retrouver ton souffle. Sans oublier la douleur des coups que tu as reçus plus tôt dans la journée, qui revient de plein fouet. Tu sais que la nuit sera compliquée et agitée, et que demain, ton corps sera parsemé de bleus. Si ce n'est pas déjà le cas.

Pendant ce temps, la jeune femme se débat avec l'animal dans ses bras, afin de sortir l'affiche. Elle doit être à la recherche de l'adresse du propriétaire du félin. Célania t'indique le nom de la rue, et il te faut un peu de temps pour savoir où elle se trouve. Même si tu connais le quartier, il faut que tu puisses te repérer. Il te semble que ce n'est pas bien loin et tu lui indiques en quelques mots la direction à prendre.

Vous arrivez bien vite jusque la grande maison indiquée sur les affiches. Durant votre trajet, vous avez continué de parler de tout et de rien. Surtout de rien en vérité. Tu es bien plus à l'aise avec la jeune femme maintenant, mais il est hors de question de lui confier des informations capitales tel que l'endroit où se trouvent tes Garçons Perdus, ou même ton passé. Mais heureusement, la Française l'a bien compris et ne t'a posé aucune question de ce genre. Alors, c'est avec entrain que tu as participé à cette conversation.

Ça doit être ici.
Yup.

Tu la regardes taper sur la grande porte en bois et as peur de ce qui pourrait en sortir. Car si Célania a tout d'une jeune femme respectable, ce n'est pas ton cas. Est-ce que le propriétaire va accepter de vous verser la récompense en te voyant ? La tristesse reprend place sur ton visage, qui se ferme peu à peu, en même temps que tes yeux s'éteignent. Tu retrouves ta moue habituelle, celle d'animal sauvage.

Sauf que ce qui sort de la maison ne t'adresse pas un seul regard. La drôle de femme n'a d'yeux que pour son chat. Elle pousse tes cris et fait de grands gestes. Inconsciemment, tu recules et viens te placer derrière ton aînée. Ton cœur bat à cent à l'heure et ton esprit est complètement hors d'état de marche. Ce que tu viens de voir est à mille lieux de tout ce que tu connais et tu ne comprends rien. Tu es choquée, Maxence.  Alors quand ton amie parle de nouveau, ce ne sont que des sons incompréhensibles qui quittent tes lèvres. Avant de rire toi aussi. Un rire cristallin et bien léger. Cela faisait des années que ce n'était plus arrivé, et tu te surprends toi même.

Bravo pour ton travail, tu l’as bien mérité.

Tu relèves la tête vers elle, surprise. Elle vient de te donner la bourse qu'a lancé hurluberlue. Tu ne sais pas trop quoi en faire. Le rouge s'installe sur tes joues et tu défais le petit lacet de cuire. Avant de pousser un juron bien trop vulgaire pour une enfant de ton âge.

« T'as vu ça ? C'est …. S'bien trop ! L'Garçons Perdus vont être contents. On va pouvoir manger. Et p'têtre même dormir au chaud ! »

Les yeux plein d'étoiles, tu ne peux t'empêcher de sourire en regardant Célania. C'est grâce à elle que tout cela est arrivé. Tu sens les larmes monter dans ta gorge nouée mais les retiens. Jamais tu ne pleureras. Jamais.

« Merci. Je … Merci Célania. »

Tu attrapes sa main et y mets une partie de la récompense avant de lui offrir un sourire entendu.

« T'as fait du bon travail aussi. »

Un clocher non loin sonne et te ramènes à la réalité. Il va être temps pour toi de rentrer, que tu le veuilles ou non. Tu commences à tordre un pan de ton maillot, mal à l'aise. Tu ne sais pas trop comment lui dire. En fait, tu ne sais pas trop quoi lui dire tout court. Ça fait des mois, si ce n'est des années, que tu n'as pas fait d'adieux. Tu ne sais pas comment t'y prendre.

« Y va falloir qu'j'parte. Y m'attendent. Merci pour tout, vraiment. Et encore désolée pour l'grabuge au café. Si … hum... Si tu r'passes pas Paris et qu'tu cherches un guide, j's'rai ravie d't'aider. »

Les yeux baissés, les joues rouges, tu as du mal à trouver tes mots. C'est que tu aimerais beaucoup revoir la jeune femme. Même si tu sais que c'est quasi impossible. Après tout, il faut que vous bougiez avec les Perdus, que vous trouviez autre part où aller. Il se peut qu'il soit toujours après toi.

Rapidement, tu parcours les quelques pas qui vous séparent et la prends dans tes bras. Puis, sans lui laisser le temps d'en faire de même, tu recules. Avant de partir pour de bon, en courant. Tu as horreur de ça, Maxence. Te voilà en train de fuir comme une voleuse. Ce que tu n'es pas. Alors tu fais demi tour, tout aussi vite et reviens dans la rue où était la jeune femme. Tu n'es partie qu'une ou deux minutes, tout au plus, et Célania est toujours là. Tu restes loin d'elle et cries pour lui parler.

« Fais attention à toi ! Et promets moi qu'tu r'viendras ! PROMETS LE MOI ! »

Une promesse aux airs d'appel à l'aide. Tu lui adresses un dernier sourire et un geste de la main, avant de repartir, pour de bon. Les mains dans les poches, les pieds qui traînent, tu ne peux empêcher tes idées de fuser dans tous les sens. Pas plus que ne peux empêcher tes larmes de couler.


HRP:
 
Garçon Perdu

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Maxence FournierGarçon Perdu
Max se bat pour Central en #336666
et elle a fait la manche en #B0C4DE

Kit fait par Wilma ♥
Sa dégaine avant Central

&


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 94 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : Slt c la pls
▐ Parcours RP :
2/3 Disponible

wwwAbel [2]
wwwJoe [3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Dim 16 Oct - 15:55
Vol à l'étalage

P.V Maxence Fournier


Alors que les deux françaises se trouvaient dans la rue, la tâche accomplie, Célania remarqua l’air un peu perdu de sa cadette. Ce qu’elle comprit parfaitement au vu du caractère exubérant de la personne qui avait récupéré le chat. Même elle avait été surprise. Mais heureusement, la jeune fille s’était rapidement ressaisi et avait rit avec elle. Et cela ne fit que renforcer le sourire de la bleue. Elle était contente de voir Maxence ainsi, riant sincèrement, comme si, pendant un instant, elle n’était plus une enfant des rues ayant une charge bien trop grande pour elle mais simplement une fillette heureuse.

Et lorsque l’Exorciste déposa la bourse dans la main de la petite, sa réaction fût légèrement différente de celle à laquelle elle s’était attendue. Maxence lâcha un juron qui fit ouvrir grand les yeux à son aînée. Elle n’avait jamais cautionné la vulgarité, loin de là, et elle-même faisait toujours attention à ses propos. Seulement, cette fois, la bleue savait bien qu’elle ne pouvait pas en tenir rigueur à sa compagne d’aventure. Sa surprise était légitime. Et puis, devant son expression plus que ravie, Célania ne pouvait que lui pardonner.

-T'as vu ça ? C'est …. S'bien trop ! L'Garçons Perdus vont être contents. On va pouvoir manger. Et p'têtre même dormir au chaud !

Maxence lui adressa un sourire resplendissant que la française lui rendit. Elle avait enfin l’impression d’avoir été un minimum utile à quelqu’un. Elle avait donné le sourire à une enfant abandonnée et cela n’avait pas de prix pour elle. Pour une fois, la bleue était plutôt fière d’elle et ne regrettait en rien de n’être pas rentrée directement à la Congrégation. D’ailleurs, à aucun moment de cette expédition en compagnie de Maxence elle ne l’avait regretté. Et à cet instant, encore moins. D’autant plus que la jeune fille ne serait pas la seule à profiter du contenu de cette bourse. D’autres enfants qu’elle ne connaissait pas allaient pouvoir manger ce soir. Et cela lui faisait chaud au cœur.

-Merci. Je… Merci Célania.

En face d’elle, Maxence semblait gênée, malgré ses remerciements. Alors le sourire de l’Exorciste se fit plus rassurant, comme elle l’aurait fait pour aider une personne proche. Comme elle l’aurait fait pour rassurer une petite sœur.

-Tu n’as pas à me remercier. C’est ton travail, tu sais.

Mais malgré ses mots, la jeune fille attrapa sa main pour y déposer quelques pièces. Et en la voyant faire, Célania perdit immédiatement son sourire. Le fait que Maxence lui donne une partie de la paie ne lui plaisait pas du tout. Certes, elle avait participé à cette chasse mais contrairement à la petite, elle n’avait pas besoin de cet argent. Mais alors qu’elle s’apprêtait à lui rendre, Maxence la prit de court.  

-T'as fait du bon travail aussi.
-Maxence…

Cette fois-ci, ce fût le clocher qui sonna au loin qui lui coupa la parole, faisant prendre conscience à la jeune femme de l’heure avancée. Elle allait vraiment devoir rentrer maintenant… Elle irait certainement aux devants d’ennuis sinon. Seulement, elle ne voulait pas abandonner son amie ainsi. Elle ne voulait pas la laisser seule dans les rues de la capitale. Mais Maxence en décida autrement, arrivant sans doute à la même conclusion qu’elle en entendant le clocher. Après tout, elle aussi devait retourner auprès des siens. Même si soudain, la jeune fille paraissait mal à l’aise.

-Y va falloir qu'j'parte. Y m'attendent. Merci pour tout, vraiment. Et encore désolée pour l'grabuge au café. Si … hum... Si tu r'passes pas Paris et qu'tu cherches un guide, j's'rai ravie d't'aider.

En entendant Maxence, la bleue retrouva un léger sourire. Il lui paraissait plus qu’évident que si elle avait la chance de repasser par Paris, elle essaierait de retrouver son amie. Elle l’appréciait beaucoup trop pour ne pas faire cet effort. Seulement… Repasserait-elle un jour par ici ? Cela dépendrait surement de ses missions… Mais aussi, et surtout, de si elle resterait en vie suffisamment longtemps pour cela. Maxence ne savait rien d’elle et s’était surement mieux comme cela.

Pourtant, cela suggérait qu’elle ne puisse pas revenir et qu’elle ne rêverait surement jamais la jeune fille. Enfin, ce n’était peut-être pas si grave. Elle n’était qu’un épisode de la vie de l’enfant qui passerait sans doute rapidement à autre chose. Ces paroles n’étaient pas dites à la légère mais elles n’obligeaient pas Célania à revenir. C’était une simple proposition. Et la bleue essaierait d’y répondre.

-Ne t’inquiète pas pour l’épisode du café, ce n’est rien ! Et si je reviens, ce sera avec plaisir que je viendrais te trouver.

Si je reviens un jour…

A présent, il était temps de se dire au revoir. Seulement, encore une fois, Maxence la prit de court. Avant que l’Exorciste ne puisse dire quoi que ce soit, la jeune fille s’approcha d’elle pour la prendre dans ses bras. Un geste bien fugace puisque l’enfant eut tôt fait de la lâcher, l’empêchant ainsi de lui rendre son étreinte. Et la surprise provoquée par ce contact soudain en fût aussi en partie la cause.

Pourtant, malgré sa rapidité, ce geste la toucha énormément. Sans doute plus qu’il n’aurait dû. Mais Célania avait l’impression d’avoir noué un lien fort avec Maxence et la quittait lui faisait mal au cœur. Seulement, les adieux se firent bien vite et surtout à la façon de la petite. Cette dernière recula après l’étreinte avant de partir en courant, ne laissant pas le temps à la bleue de dire quoi que ce soit. Mais c’était peut-être mieux ainsi.

Alors la française baissa la tête, fixant l’argent qui se trouvait toujours dans sa main. Elle ne le méritait pas. C’était Maxence qui avait attrapé le chat et c’était elle qui avait su où se trouvait la maison de sa propriétaire. Elle, n’avait fait que lire l’affiche. Et puis, la jeune fille en avait plus besoin qu’elle. Alors, Célania ne put s’empêcher de se sentir coupable, regrettant de ne pas avoir su réagir plus rapidement afin de rendre l’argent à son amie.

Mais soudain, la tirant de ses réflexions, une voix familière retentit au loin. Alors la bleue releva la tête pour découvrir Maxence à l’autre bout de la rue. Elle était revenue sur ses pas afin de lui dire au revoir. Cela arracha un sourire à l’Exorciste, qui est plus qu’heureuse de revoir la jeune fille une dernière fois.

-Fais attention à toi ! Et promets moi qu'tu r'viendras ! PROMETS LE MOI !

En entendant sa demande, son sourire disparut une nouvelle fois. Elle voudrait le lui promettre. Elle le voudrait sincèrement. Mais le pouvait-elle ? Parviendrait-elle un jour à revenir sur Paris ? Et que se passerait-il si elle venait à disparaitre lors d’une mission ? Elle ne reviendrait jamais et Maxence penserait sans doute qu’elle l’aurait abandonné. Or, ce n’était pas quelque chose qu’elle souhaitait faire vivre à la jeune fille. Elle avait déjà été abandonnée une fois, d’une façon ou d’une autre par sa famille. Alors elle ne souhaitait pas donner de faux espoirs à son amie. Et pourtant…

Célania appréciait beaucoup trop Maxence et devant sa demande, elle ne se sentait pas le cœur à refusait. Pour elle, elle pourrait essayer de revenir. Non, elle reviendrait. Quoiqu’il lui en coûte. Alors elle redressa la tête et répondit à son amie, son sourire revenu.

-C’est promis ! Tu peux compter sur moi ! Et fais attention à toi aussi !

Elle vit Maxence lui sourire et lui adresser un dernier signe de la main qu’elle s’empressa de lui rendre. Puis elles se quittèrent pour de bon, chacune retournant à ses obligations. Alors, mettant l’argent dans l’une de ses poches tout en redescendant les rues de Montmartre, elle se le promit à elle-même également. Elle reviendrait et elle trouverait Maxence. Parce qu’elle ne brisait jamais une promesse.


HRP:
 



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 538 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

I solemnly swear that I am up to no goodAyden Hyde, Svanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel, Wilma Hartmann, Basile Armand (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (abandonné)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (terminé)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

CorrespondanceOreste Vallélian (en cours)

Tell me a StoryOphelia Irisfield (en cours)

Breaking of the FellowshipLaoghaire Loiseau (en cours)

Points RP :

Points = 1630 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 105 (flood et infos) =1880 points
Rang A dans 620 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Vol à l'étalage [PV Célania]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Vol à l'étalage [PV Célania]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vol à l'étalage
» Vol à l'étalage
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants
» MISS NATIONALE
» Fruits et légumes

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: