Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Règlement de comptes ; T. Mikk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Règlement de comptes ; T. Mikk
Mer 10 Fév - 13:43
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


Pourquoi Diable Komui s’entêtait à n’envoyer le Japonais que pour des missions ridicules ? Encore et toujours des Niveaux 1 à détruire ; il en avait plus qu’assez ! Cette mission, comme toutes les autres qui ont suivit son altercation avec cet Akuma ignorante, avaient quel but ? Lui redonner confiance ? Parce qu’elle l’avait tranché dans le dos ? Mais bon sang, elle s’était liquéfiée, bordel. Elle était apparue dans son dos et l’avait attaqué. Un coup fourbe. Honteux. Bas. Il n’en garderait pas une cicatrice physique cependant il n’oublierait pas. Jamais. Ce souvenir était aussi agaçant que ce vent et cette neige ! Ses cheveux virevoltaient dans tous les sens, et la neige se collait sur ses vêtements lorsqu’elle ne lui fouettaient pas le visage. Et bon sang qu’il faisait froid. Les souffles rageurs de l’apôtre artificiel dégageaient une fumée blanche… Facile de connaître sa respiration ; c’était sûrement pour ça que tout ce qui se jetait sur lui n’étaient que des Akumas pitoyables. Ils ne comprenaient pas la rage qui se dégageait de lui. Cette colère qui ne l’avait plus habité depuis un moment…

Il soupira. Et continua sa route, dans cette neige exaspérante. S’il ne rentrait pas maintenant, Kanda finirait par se transformer en bonhomme de neige. Et cette idée ne lui plaisait guère. Cependant, un nouvel arrivage de Niveaux 1 fit son apparition. Le bretteur soupira et en une poignée de seconde, ils furent détruits. Bordel, il n’avait pas de temps à perdre. Enfin, peut-être un peu si… Parce qu’il n’y avait rien de particulier ici. Enfin, pour le moment. Kombi l’avait envoyé parce qu’il y avait peut-être une Innocence ici. Pour le moment, tout ce qu’il voyait ce n’était rien de plus que des maisonnettes pleines de lumières, avec quelques oiseaux de mauvaise augure qui flottaient au-dessus de leurs toits.

L’exorciste eut l’idée de rentrer. Dans l’une de ses maisons mais ce qu’il y trouva ne fut que… Bonhommes balzèses, grosses brutes et vodka. Ne parlant pas un mot de russe, Kanda se risqua avec de l’anglais ; « Est-ce que vous avez remarqué quelques choses d’étranges ces derniers temps ? » Il haussa simplement les épaules et retourna servir les clients. Visiblement, son commerce était plus important que la survie du peuple Russe. Soupirant une nouvelle fois, le Japonais sortit de ce bar et entra dans un autre. Il fit les mêmes demandes mais rien. Rien du tout. Il n’y avait aucun partisan de l’Ordre ici ou bien ils étaient plus préoccupés par leur soif ?

Le troisième bar dans lequel il rentra, sourcils froncés et l’air colérique, le surprit suffisamment pour qu’il laisse tomber cette expression sur son visage. « Hein ? » Fit-il en reconnaissant très probablement son plus fidèle rival. Tyki Mikk. Lui-même et certainement pas un autre. Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ici ? Avec cette tête toute étrange. On aurait dit qu’une charrette lui était passé dessus… Yu Kanda referma la porte et s’apprêtait à « faire apparaître » Mugen. Impossible de savoir si Komui Lee l’avait prévu ou non ; mais ici, dans cette Russie, il y avait bien plus que de simple Akumas de Niveaux 1.

Il y avait le Descendant de Noé du Plaisir ; Tyki Mikk. Simplement connu de nom à l’Ordre Noir.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mer 10 Fév - 18:57
bleeding out




Voilà maintenant deux semaines environ que tu as refait surface dans cette guerre. L'errance était finie ; tu n'as pourtant pas fait ton deuil. Pas encore. Y parviendrais-tu seulement un jour ? Peu importe, pas vrai ? Ton absence avait soulevé plusieurs interrogations, voir quelques inquiétudes. D'autant qu'il semblerait que, suite à la disparition de quelques Noés -que tu ne pouvais pas ignorer puisque Joyd avait pleuré- le Comte a perdu l'esprit. Il doute de tout, de vous, de lui. Chaque jour, il devient un peu plus fou. Tu ne saurais dire s'il pourra retrouver sa capacité de leader bientôt ou non. Toujours est-il que la colère gronde au sein du clan des Noés, et ton retour à cet instant précis ne pouvait qu'annoncer de bonnes choses. Il paraît, en tout cas.

Rapidement, tu t'es imposé en tant que nouveau leader ; et tu ne cherches pas à remplacer le Prince. Pas lui, jamais. Et pourtant, une chasse à l'Exorciste doit être menée. Peut-être que cela soulagera le coeur du Prince, tu ne sais pas. Mais la mort des Noés ne peut être due qu'à ces maudites brebis galeuses. Et, plus particulièrement, la mort de Nina n'est due qu'à un seul Exorciste ; Kanda Yû. Ce misérable petit pantin de l'ordre noir. Ta haine pour lui n'a certainement pas de limites. Hormis la mort.

En quelques jours, un plan avait été mis en place ; il fallait attendre le moment opportun pour le lancer. En attendant, toi, tu étais en Russie. Le froid mordant, paralysant. La neige cotonneuse, aveuglante. Suite à un petit incident, le nombre d'Akumas a augmenté ici bas. Tous de niveaux 1, pas de quoi effrayer les Exorcistes les plus expérimentés, mais qu'importe. Cette concentration pourra en attirer un ou deux.

Les regroupant à divers endroits, tu décides d'aller te mettre à l'abri ; le climat glacial ne va pas sans te rappeler les conditions météorologiques de l'Islande. Et penser à l'Islande te rappelle forcément Nina. Tu entres dans un bar au hasard, t'installant au comptoir avant de commander à boire. Tu ne parles peu, voir presque pas, le russe, mais un simple "Vodka" a permis au barman de te servir. Tu esquisserais presque un sourire en balayant la salle du regard ; là non plus, ce n'est pas sans te rappeler quelques souvenirs. Un homme à la peau foncée comme toi dans une population à la peau laiteuse, comme en Islande. Et le décor, l'odeur d'alcool, d'esprits échauffés, te rappellent sans mal l'Amérique. Tu as erré si longtemps...

Ton esprit se perd dans d'autres songes, te faisant un peu quitter cette réalité.
Le visage de Nina te revient à nouveau ; c'est presque récurrent maintenant, à chaque fois que tu te laisses aller à penser trop longtemps. Tu ne pensais réellement pas survivre à sa disparition, et pourtant tu es là. Mais pour combien de temps ?
Et comme par écho à tes pensées, la porte s'ouvre, amenant un souffle glacé dans la pièce. Machinalement, tu pivotes la tête pour regarder quel genre d'individu vient d'entrer. Et tes yeux se vrillent, ton coeur s'affole, et ton esprit t'impose la scène -supposée- de la mort de Nina.

Kanda Yû.
En face de toi.

Le verre dans ta main se brise tandis que tes yeux ne quittent pas cette silhouette face à toi. Un rire s'échappe d'entre tes lèvres et tu descends de ta chaise, un rictus malsain flanqué sur ta bouche.

« Tiens donc, mais qui voilà ? »

Tu remarques qu'il a déjà la main sur sa brindille ; il sait ce qui l'attend. Cependant, il n'en connaît certainement pas la raison. Tu t'en moques éperdument ; lui ne s'est pas posé de question en embrochant Nina. Alors il n'y a pas de raison que tu te poses des questions sur sa mort. Ou plutôt si ; doit-il mourir rapidement et proprement ? Ou plutôt très lentement et salement ? Oui, le faire souffrir, lui faire ressentir cette douleur, cette boule de haine qui a remplacé ce qui se trouvait être, il n'y a pourtant pas si longtemps, ton palpitant.

Vif, tu fonds sur lui ; Kanda est rapide et, déjà, il a sorti sa brindille de son fourreau. Mais tu ne t'arrêtes pas pour si peu. La lame frôle ta peau, manque de la trancher de justesse ; tu n'auras peut-être pas autant de chance la prochaine fois. Tu tournes sur toi-même, et ton pied heurte son abdomen pour l'envoyer dans le mur adjacent. Tu n'y as pas mis toute ta force, et pourtant les fissures se traçant sur le mur sont nettes. Cette bicoque ne résistera pas bien longtemps au combat qui promet de faire rage.

Et tu t'en fous.
Royalement.
Tu as même oublié la raison de ta présence ici à l'instant même où Kanda est entré et que vos yeux se sont croisés. Ta peau halée laisse peu à peu place au gris typique de ton clan tandis que tu regardes ce pantin dans ce mur.

« Qu'est-ce que tu attends, gamin ? Je ne suis pas du genre patient, surtout à l'idée de savoir que j'aurais ton sang sur mes mains. »

Bienvenue à cette réception macabre et sanglante, Exorciste.





Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Jeu 11 Fév - 12:09
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


« Tiens donc, mais qui voilà ? » Fit l’imprudent qui avait rit avant de descendre de sa chaise. La main sur le manche de Mugen, l’Exorciste savait pertinemment ce qui l’attendait face à un Descendant de Noé de sa trempe. Il l’avait déjà rencontré à Edo, et l’avait déjà combattu par la suite. Evidemment, lors du réveil d’Alma Karma, il devait sûrement y être aussi. Tout comme lui, qui était l’acteur principal du drame. Cependant, à peine eut-il dégainé l’Innocence que son adversaire se rua sur lui et — exécutant une admirable pirouette — lui assène un magistral coup de pied dans les intestins. Kanda — accusant le coup avec difficulté — se retrouva projeté contre le mur adjacent. Ce dernier — sous le choc — s’était fendu. L’impact s’était distingué des fissures avec un cercle enfoncé dans le mur, au niveau du dos du Japonais.

Tyki Mikk était plus rapide que lui. Ou peut-être avaient-ils une force et une rapidité équivalente, cependant, sur cette action c’eût été lui le plus rapide et agile des deux. Yû se dégagea du mur, endoloris, grimaçant de douleur. Tandis que l’autre arborait sa peau grise et ses iris dorés. Serrant la mâchoire, l’apôtre artificiel eut une féroce envie de le découper en tranche. Davantage après sa réplique ; « Qu’est-ce que tu attends, gamin ? Je ne suis pas du genre patient, surtout à l’idée de savoir que j’aurais ton sang sur mes mains. » Il fronça les sourcils — activant son Innocence — et fonça sur lui. Il asséna une suite de coups ; verticalement, horizontalement, à l’oblique. Certes, son adversaire avait une rage de vaincre, mais Kanda l’avait tout autant ; spécialement envers lui.

Le « suspens » qui se tramait avec ce combat ; c’était de savoir si l’Exorciste était en mesure de savoir quelle raison poussait autant l’hôte du Noé du Plaisir à vouloir le tuer. La raison était bien au-delà du fait qu’ils soient dans deux camps opposés. Kanda n’avait absolument aucune raison de deviner que Nina. La fameuse Nina, qu’il avait achevé en juillet dernier, était l’amante passionnelle du jeune homme qu’il combattait en ce moment même. Non. Bien sûr que non, il ne pouvait certainement pas le deviner, quand bien même les yeux de Tyki le dévorait de rage, et de haine. D’ailleurs, s’il avait un sentiment plus fort et profond que la haine : ce serait bien celui-ci qu’il ressentirait pour lui.

Durant l’enchaînement de coup de katana, l’épéiste tenta de propulser — à son tour — son ennemi. Lui ne rencontrerait pas de mur, mais bien des tables, des chaises … Et mettrait un bordel monstre dans le bar. Voilà comment on pourrait se faire bannir d’un bar Russe. Et encore ! Ces monsieurs aux muscles démesurés apprécieraient peut-être bien un combat rempli de testostérone. A coup sûr ! C’est avec une certaine surprise que le gérant du bar se mit à hurler en Russe, afin de les encourager à se « foutre sur la gueule. » Bien que l’expression était vulgaire, elle correspondait parfaitement au combat plein de rage qui se déroulait sous leurs yeux.

Après les plusieurs coups échangés, Kanda se recula pour « reprendre son souffle. » Il fronça les sourcils. Il se fichait pas mal des dommages collatéraux ; après tout, on était en pleine guerre. Et la Guerre fait toujours des victimes innocentes. Cependant,  le bar était trop petit et le peu d’espace ne permettait pas au bretteur de se battre à pleine capacité. « Que dis-tu d’aller finir ça dehors ? » Proposa-t-il. Sans non plus tendre la main à son ennemi, l’Exorciste préféra se jeter sur la fenêtre et la briser de son poids.

Dehors, le combat ne donnerait absolument pas la même chose, et l’Exorciste pouvait bien être en mesure de le réduire en bouillie.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Dim 28 Fév - 15:14
bleeding out




Le combat s'engage, particulièrement violent et brutal ; aucun de vous ne veut céder de terrain à l'autre. Tu l'as vu ; ce maudit Exorciste a bien compris que la haine -si ce n'est une rage meurtrière- qui t'anime est toute dirigée vers lui. Il en ignore la raison, il ne peut le savoir, comment pourrait-il ? Ou alors, faire un bref lien entre toi et l'assassinat de Nina -et, quelque part, du tien- mais il ne pourrait en saisir les sentiments véritables. Ce n'est pas la vengeance d'un clan, c'est bien plus puissant et dévastateur ; la vengeance passionnelle et dévorante guidée par un amour destructeur.

L'innocence du japonais bouge dans les airs avec une fluidité remarquable ; tu ne peux nier qu'il s'agit là d'un adversaire remarquable. Depuis votre dernier affrontement, à Edo, il a bien progressé ce bougre. Lors du réveil d'Alma Karma, tu n'as pas eu le plaisir de croiser le fer avec lui. De toute façon, ça n'a plus d'importance, pas vrai ? Il y aura un mort, aujourd'hui. Il y en aura forcément un.

Au bout d'un moment, le japonais met volontairement de la distance entre vous. Tu esquisses un large sourire carnassier ; il est déjà fatigué ? Ce serait presque trop facile, tu aimerais un peu plus de combativité de sa part, tout de même. Une mort en grandes pompes, pas un vulgaire assassinat en deux-trois coups de cuillère à pot ! Mais ce geste n'a que pour but d'engager la conversation ; pourquoi perdre du temps à parler ?

« Que dis-tu d’aller finir ça dehors ? »
« ...pardon ? »

Il plaisante là, n'est-ce pas ? Il veut "aller dehors" pour terminer ? Est-ce qu'il considère votre combat comme une simple bagarre entre deux ivrognes ? Tu t'apprêtes à répliquer mais le voilà qu'il sort. Par la fenêtre. Comme si tu l'y avais envoyé. Tu regardes les débris de verre se détacher du montant de la fenêtre, perplexe. Il est vraiment sérieux alors ? Il avait un peu plus de chances, ici, à l'abri. Mais dehors, les possibilités s'élargissent pour toi. Est-il si pressé d'en finir ?

« Hm. Peu importe. »

Le barman t'interpelle de son russe incompréhensible et, sans le regarder -lui autant que ses congénères respirant la vodka- tu transperces son buste de ta main et broyer son coeur entre tes doigts. L'homme s'effondre tandis que les autres, hurlant de terreur, ne tardent pas à quitter les lieux sans se faire prier. Tu sors de la bicoque, le liquide chaud et poisseux sur ta main devenue aussi dure que l'acier. D'un geste rapide, tu repends quelques tâches de sang sur la neige, à ta droite.

« C'était pour éviter de payer ta consommation que tu voulais me faire sortir ? Ne t'en fais pas, il ne demandera plus d'argent à personne ~ »

Le sourire malsain étirant tes lèvres semble suffire au japonais pour comprendre la situation. Tu te mets alors en garde, presque amusé par sa réaction.

« Où on en était ? »

Tu fonces sur lui et, grâce à son Innocence, il parvient à arrêter ton coup ; si ce n'était pas Kanda, il serait mort, sans nul doute. Voilà ce qui rend ce combat si intense ; deux adversaires qui ne retiendront pas leurs coups. Il n'y a plus de Noé, plus de Congrégation ; juste deux hommes. Tu bondis en arrière, usant de ton don de Noé pour léviter et rejoindre le toit. Tu n'y restes pourtant pas longtemps, usant de nouveau de ton pouvoir pour te laisser passer au travers.

Tu ne réapparais que derrière lui, mais il a senti ta présence et, le coup de pied que tu lui affliges ne le propulse pas aussi loin que tu aurais aimé. Sa réaction ne se fait pas attendre et, bientôt, le seul bruit résonnant avec acharnement dans cette rue, est celui de la lame de son sabre contre tes avants-bras devenus acier.

Et, bientôt, il parvient à faire une entaille sur ta joue ; un peu plus, et il aurait pu te trancher la tête. Effrayant, n'est-ce pas ? Tu n'en es pourtant pas le moins du monde déstabilisé. Tu passes ton pouce sur ta blessure, venant ensuite y lécher les perles de sang trônant sur ton doigt.

« J'ai cru que tu ne deviendrais jamais sérieux. Me voilà rassuré. »

Sans plus de cérémonies, tu envoies une nuée de Teases sur l'Exorciste, l'observant se débattre avec tes petits compagnons.

« Crois-tu au destin, gamin ? »





Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mar 1 Mar - 12:18
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


« … Pardon ? » Répondit-il, surprit. Il en était presque choqué, comme s’il ne comprenait pas pourquoi il lui avait posé cette question. Pourtant, c’était évident ; c’était bien trop étroit ici pour permettre à l’épéiste de s’exprimer pleinement. Il était fort probable que cela confère beaucoup d’avantages à son allié également. Les deux hommes étaient de force égale, ce n’était rien de plus qu’une évidence ; alors Kanda pourrait parfaitement se dépatouiller. Cependant,  lorsque l’Exorciste sortit, le Descendant de Noé ne se montra pas tout de suite. Le bretteur fronça les sourcils et resta sur ses gardes ; il était bien capable de lui revenir avec une fourberie comme il en était le maître. Cependant, ce dernier sortit après une nuée de Russe apeurés. Les mains de Kanda se resserrèrent sur le manche de Mugen, tandis que la main ensanglantée de Tyki parsemait des gouttelettes de sang sur la neige. Fascination. « C’était pour éviter de payer ta consommation que tu voulais me faire sortir ? Ne t’en fais pas, il ne demandera plus d’argent à personne ~ » Fit-il, accompagné de son légendaire sourire de fou. « Tssch. » Fit simplement Kanda pour toute réponse. Il n’allait certainement pas joué le rôle de la veuve éplorée… Allen l’aurait fait lui, très certainement, et à la perfection. Cette pensée le fit d’ailleurs sourire.

Après son énième tirade — demanda où il en était ; bien entendu c’était rhétorique — le Fou se jeta sur lui, un coup que peu d’êtres humains étaient capables de parer, c’était indéniable. Mais Kanda était rapide, assez sans trop non plus de facilité, il était parvenu à glisser Mugen entre eux. La force des Noés étaient conséquentes, il ne fallait pas l’oublier… Le bretteur le repoussa alors, y mettant sa force, ou bien c’était Tyki qui était reparti de lui-même ; impossible de savoir tant les coups étaient rapides. D’ailleurs, si Kanda ne l’avait pas affronté une fois à Edo, peut-être qu’il se serait fait avoir. Mais le coup de je-passe-à-travers-n’importe-quoi ; il le connaissait plutôt bien ; lui même le pratiquait d’ailleurs. Cependant, il n’y m’était pas la même délicatesse. Après avoir bondis sur un toit et être passé au travers de celui-ci, Tyki Mikk réapparut derrière Kanda. Bien entendu, il l’avait vu venir. Cependant, ce n’était pas l’anticipation qui lui sauva entièrement la mise ; le coup de pied que l’homme lui envoya le fit bien reculer de quelques mètres bien que Mugen ne soit pas totalement placée entre eux. Cela faisait sourire l’exorciste, lui qui aimait tant les défis… En voilà un de taille et surtout de renommée !

Le combat acharné « changea de sens » ; c’était fois, c’était à Kanda d’infliger des coups, et se dernier se rua sur son adversaire avec la ferme détermination de lui trancher la tête. De l’atteindre à un point auquel même un être « surhumain » ne pouvait survivre. Cependant, la lame éblouissante de Mugen se heurta aux bras d’acier de l’ennemi. Comme maigre récompense, il eut l’entaille tracée sur la joue de Tyki. Ses yeux brillaient de détermination et de sérieux, fixa le regard haineux du Noé. Il souriait malgré tout, car l’apôtre artificiel aimait se battre, probablement tout autant que son adversaire. « J’ai cru que tu ne deviendrais jamais sérieux, me voilà rassuré.[/i] » Rétorqua-t-il avant d’envoyer une nuée de Tease à sa poursuite.

Le Japonais se recula et les laissa se poser sur lui. Comme lors de leur affrontement à Edo. Il avait tout d’abord tenté de les trancher sans y parvenir… Les petits volatiles étaient bien trop rapides, c’était pour ça. Désormais, il avait la technique. Un mince sourire se dessina sur son visage lorsqu’il envoya sa première illusion et décima toute la petite armée de Tyki. « Crois-tu au Destin, gamin ? » Oh bien entendu, Kanda eut envie d’être irrespectueux envers lui ; mais en plein combat, il respectait son adversaire. Cependant, cela ne signifiait pas qu’il répondrait avec grâce et délicatesse. « Qu’est-ce que le « Destin » viendrait foutre ici ? » Lui-répondit-il sans se contenir, sous entendant qu’il n’avait qu’à le lui dire. C’est vrai qu’ils s’étaient déjà rencontrés, et c’était tout aussi vrai qu’il avait tué une des leurs. Alors, c’était pour ça qu’il était ici ? Pour vraiment venger un de ses confrères ?

Sans plus attendre, le bretteur fondit sur lui, assénant de violents coups qui furent plus ou moins parés ou esquivés par Tyki. Il ne tranchait peut-être pas encore sa chair, mais ce qu’il portait en prenait un coup…
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mar 15 Mar - 14:52
bleeding out




Le bretteur semble avoir retenu sa leçon ; il a bonne mémoire du combat d'Edo. Qui aurait cru cela possible ? Bah, peu importe. Tu t'en moques, dans le fond ; qu'il évite ou non tes coups, qu'il sache comment les parer, comment te blesser, tout ça ne changera rien. Cette fois-ci, Walker ne sera pas là pour l'envoyer se cacher dieu seul sait où. Aujourd'hui, il ne peut pas fuir. Et, aujourd'hui, tu ne le laisseras pas s'en tirer à si bon compte. La situation est différente que lors de votre dernière rencontre, en Amérique, dans une branche de l'Ordre Noir. Mais, encore une fois, ça a peu d'importance.

« Qu’est-ce que le « Destin » viendrait foutre ici ? »

Tu l'observes un bref instant avant de hausser les épaules, un étrange sourire ourlant sans doute tes lèvres. Tu soupires, secouant brièvement la tête avant de le regarder, bras croisés.

« On dirait que tes capacités mentales sont réduites, c'est un peu dommage. Je te croyais plus... intellect que certains de tes camarades. »

Soudain, l'Exorciste fond sur toi avec rapidité, comme un serpent souhaitant attraper sa proie avant qu'elle ne puisse fuir. La seule différence avec le monde animal, c'est que tu ne cherches pas à fuir, toi. La lame aiguisée du bretteur ne cesse de vouloir t'attaquer, te trancher. Il est rapide, très rapide. Presque trop pour un simple pantin, mais passons. Son katana se heurte à tes avants-bras devenus sombres ; si les blessures ne se font pas ressentir, il est certain que tes vêtements, eux, aimeraient sans doute être dotés de parole pour supplier le japonais d'arrêter le massacre. Tu bondis en arrière, retirant ton manteau pour le jeter au sol ; il pourrait finir par t'entraver dans tes mouvements s'il finit en lambeaux.

Tu ne laisses pas plus longtemps de répit à ton adversaire, le rejoignant d'une seule traite. L'échange de coups se poursuit ; rapide et violent, le combat n'est pas à sens unique. Le japonais a du répondant, et ce n'est pas totalement pour te déplaire. Cependant, il faut bien passer à la vitesse supérieure, sinon vous risquez de vous épuiser inutilement. Tu esquives de justesse un coup porté au niveau de ta tête en te baissant, plaquant tes mains au sol pour mieux le faucher avec ta jambe et l'envoyer au tapis. Le bougre semble tenir à te faire sauter la tête.

Kanda au sol, ton pied vient écraser la main retenant son Innocence, puis tu viens appuyer ton poids sur ta jambe immobilisant son poignet, l'observant un moment.

« Dis-moi, gamin, quelle est la chose la plus précieuse à tes yeux ? Que je me fasse une joie de te l'arracher. »

Tout comme tu m'as arraché Nina.

Tu aimerais tant lui briser les os, là, tout de suite. Mais ce serait une perte de temps, il finira par guérir. Ça ne te permettrait que de gagner quelques minutes sur l'instant, mais après, tout redeviendra comme avant. C'est un peu stupide, quand tu y penses ; deux êtres capables de se régénérer qui combattent. Le combat peut durer longtemps. Et pourtant, il a bien mis fin aux jours de Skin, alors rien n'est impossible. De plus, Kanda a bien failli mourir pendant votre mission pour réveiller l'âme du 14ème. Tout n'est donc pas perdu.

Le japonais finit par te repousser, avec force pour ton plus grand étonnement, puis se redresse. Mais tu n'attends pas qu'il se remette debout ; faut pas pousser non plus. Tu lui assènes un coup de pied dans l'estomac pour l'envoyer plus loin dans la neige. Un peu de son sang tâche cet immaculé manteau vous entourant lentement. Tu avances vers lui, sans trop te presser ni sans trop traîner, restant sur tes gardes.

« J'aimerais briser tes os un à un, gamin. Tu guéris, mais tu ressens la douleur. J'aimerais voir à quel point ton corps pourra supporter la torture. » Un sourire malsain étire tes lèvres. « On essaie ? Ou tu comptes enfin m'offrir une résistance digne de ta réputation de tueur de Noés ? »





Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Sam 9 Avr - 11:18
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


« On dirait que tes capacités mentales sont réduites, c’est un peu dommage. Je te croyais plus… Intellect que certains de tes camarades. » Suite à quoi Kanda fondit sur lui. La rapidité, la force. Rien ne semble suffire pour le blesser. Tyki utilisait sans cesse cette capacité innée que le Souvenir lui avait confié ; la résistance. La solidité, peu importait son nom. Son existence était déjà bien assez embêtante pour qu’on s’agace à lui trouver le nom juste. Cependant, ses vêtements ne peuvent pas dire la même chose ; eux ne deviendront plus que charpies si le jeu continu. « Ecoute-toi, on dirait un vieux fou. » Rétorqua-t-il. Comme si Yu Kanda se laissait faire ! Décidément, les Noés ont bien la vanité comme défaut ; être sur-humain leur a monté à la tête, c’était bien certain. Les capacités de Kanda n’étaient pas limitées, bien sûr que non. C’était simplement qu’il ne comprenait pas le lien. L’exorciste ne savait tout simplement pas que Tyki était le plus cher être humain de Nina. Celle qu’il avait tué quelques temps plus tôt. Rien de plus.

Cependant, les capacités physiques du Noé étaient peut-être — finalement — supérieures à celle du jeune homme. Sans que Kanda ne puisse le parer, son adversaire le fit tomber à terre après avoir esquiver un de ses coups… Il déglutit tandis que Tyki écrasa son poignet à même le sol, de son pied. La mâchoire du Japonais se serra… il ne pouvait pas bouger d’un pouce, et impossible — donc — de lui porter un coup avec Mugen. »Dis-moi, gamin, quelle est la chose la plus précieuse à tes yeux ? Que je me fasse une joie de te l’arracher. » Kanda fronça les sourcils. Vraiment, ce type là en avait personnellement après lui. Et avant même qu’il ne puisse dire quoique ce soit d’autres, ou faire d’ailleurs, l’exorciste renversa la situation ; le repoussant de toutes ses forces. « J’aimerais bien savoir ce qu- » Mais il n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que le Noé lui asséna un violent coup dans l’estomac…

Le sang se répandit à nouveau sur la neige tandis que Kanda roula dans la neige et se releva presque illico. Du sang coulant de sa bouche. Il l’essuya sans broncher. « J’aimerais briser tes os un à un, gamin. Tu guéris mais tu ressens la douleur. J’aimerais voir à quel point ton corps pourra supporter la torture. » Un large sourire se dessina sur son visage. « On essaie ? Ou tu comptes enfin m’offrir une résistance digne de ta réputation de tueur de Noés ? » Tueur de Noés ? Carrément ? C’est vrai qu’il en avait tué bien deux… Mais cela n’avait jamais été simple. Cela ne s’était jamais fais en deux coups de Mugen…

Soudainement, le rire de Kanda se fit entendre. Finalement, il avait comprit où — depuis tout ce temps — il voulait en venir. Alors c’est ça…? Tu m’en veux parce que je l’ai tué ? Elle ? » Ses yeux pétillèrent de détermination. Cela remontait à quelques mois mais il se souvenait bien de ce combat de titans. Lui-même avait cru qu’il ne s’en sortirait pas vivant. Comme avec Skinn, finalement. « Rien ne m’est plus précieux, tu le sais. » Lança-t-il, répondant avec un temps de latence moyen, fondant sur lui. Il lui asséna de violents coups, tentant d’un peu plus rapide. Mais une lame ne semblait pas non plus suffire contre lui. Alors Nigento fit son apparition, et deux lames furent. L’autre n’était peut-être qu’une illusion créée par l’Innocence, cependant, elle tranchait tout aussi bien que l’autre.

L’Exorciste sentit la différence lorsque ce fut à son tour d’envoyer le Noé à terre, comme lui l’avait fait, avec un féroce coup de pied dans l’estomac. Kanda le menaça d’une de ses lames, se tenant malgré tout à quelques mètres de lui, 2 tout au plus. « Nina m’avait offert plus de résistance. » Fit-il dans le simple but de le provoquer. Evidemment qu’il connaissait son prénom… Elle le lui avait murmuré avant de mourir, comme pour sublimer son côté humain. Lui rappeler qu’elle était comme lui, tout compte fait.

Voilà qu’il utilisa une autre technique. Une qui n’avait pas fait de bien à Skinn. La tranche de son attaque s’était incrusté dans sa carapace ; Hakka Toro. 8 coups de lames fusèrent en direction de Tyki. Laissant la trace d’une fleur…
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Dim 10 Avr - 20:13
bleeding out




Soudain, un rire retentit, presque malsain, amusé. Tu hausses un sourcil tandis que l'idée qu'il ait perdu la tête -déjà- t'effleure l'esprit ; se décide-t-il donc enfin à être un peu plus sérieux ? Mais non, ça ne se passe pas comme tu aurais pu le penser ou l'imaginer. Dans les yeux de l'Exorciste, il y a cette lueur déterminée, et presque mesquine. Tu fronces les sourcils, te décidant à rompre cette distance vous séparant afin de lui porter un nouveau coup. Mais ses mots te coupent dans ton élan.

« Alors c’est ça…? Tu m’en veux parce que je l’ai tué ? Elle ? »

Tu écarquilles les yeux, immobilisé sous le coup de la surprise. Il a fait le lien, réellement ? Non, sans doute pas. Dans sa tête, il doit seulement songer au fait que Nina était, elle aussi, dans le clan des Noés. Et que tu n'es là que pour la venger, en tant que frère. Oui, il est à des années lumières de se douter de quoi que ce soit. Et pourtant, ton sang bouillonne. L'entendre parler d'elle avec ce ton, t'imaginer la scène de leur combat... Ton regard s'assombrit tandis que tu ne le quittes pas du regard, émettant un grondement sourd.

« Rien ne m’est plus précieux, tu le sais. »

Non, tu ne le sais pas. Dans le fond, tu t'en moques bien ; tu veux simplement savoir pour lui arracher ce à quoi il tient. Pour le faire souffrir, lui infliger au centuple la douleur tailladant ton âme. Lancé vers toi, il attaque sans relâche. Dire que tu bloques chacune de ses attaques avec aisance serait mentir ; il semble plus rapide, mais encore pas assez pour pouvoir te toucher. Tu contres ainsi ses attaques. Seulement, si votre différence de vitesse peut encore être comparable, ça ne te laisse pourtant pas autant d'ouvertures pour l'atteindre. Pas encore.

C'est là que le soldat divin activa une capacité de son Innocence pour faire apparaître deux sabres ; tu plisses les yeux, c'est du déjà vu. A Edo aussi, il avait utilisé cette combine pour t'attaquer ; il n'a pourtant pas pu te vaincre pour autant. Tu tends rapidement le bras mais ce geste lui laisse une opportunité qu'il saisit pour t'envoyer au sol. Tu grognes avant d'essayer de te relever mais le coup porter à ton estomac te coupe le souffle et te fait cracher ton premier sang du combat. Tu relèves un regard sombre vers lui, ignorant la lame tendue vers toi ; ce n'est clairement pas sa ridicule menace qui va te faire peur.

« Nina m’avait offert plus de résistance. »

Une nouvelle fois, tu te figes, les sourcils froncés et les yeux écarquillés.
Il a prononcé son nom ? Il a réellement osé ? L'espace d'un instant, tu ne cherches même pas t'enfuir tandis qu'il lance une nouvelle attaque. Lorsque tu reprends plus ou moins tes esprits, on ne peut pas réellement dire que tu sois totalement toi-même ; Joyd est de la partie cette fois, bien qu'il n'ait pas totalement pris possession de ton corps. Pourquoi ?

Sans attendre que les lames ne t'atteignent, ta main solidifiée percute violemment la jambe du bretteur ; le bruit de ses os se brisant te délecte tandis que tu roules sur le côté pour ensuite te relever et le regarder au sol. Tu fonds sur lui, visant sa colonne vertébrale mais ce rat parvient à s'extirper à temps, laissant ton bras fissurer le sol. Tu relèves un regard noir vers l'Exorciste tandis qu'il se remet déjà debout, titubant en raison de sa jambe ; sa régénération oeuvre déjà à la reconstitution de son os. Tch, quelle plaie. Tu te redresses, avançant vers lui sans même chercher à te protéger.

« De quel droit... dis-moi de quel droit tu oses prononcer son nom ? » Tu te plantes devant lui, attrapant son crâne dans ta main tout en exerçant une forte pression. « Je ne tolérerai pas que son nom sorte de la bouche d'un pathétique pantin artificiel tel que toi ! »

Le voyant bouger pour te porter une attaque, tu encastres son corps dans le sol avant de te redresser, lui assénant plusieurs coups de pieds. Tu te penches de nouveau, attrapant son uniforme dans ta main pour le relever.

« C'est pas l'heure de te reposer, gamin. J'en ai pas fini avec toi ! »

Tu le projettes sur le côté avec force, retournant déjà vers lui ; cette fois, il semble enfin réagir et il bloque tes attaques. Sauf que, bientôt, une douleur extrême, terriblement aiguë t'assaille au niveau de l'abdomen. Tu craches une gerbe de sang, baissant la tête vers la source de ta douleur ; l'Innocence est plantée dans ta chair, t'arrachant un rire nerveux, douloureux. Tu relèves la tête avant de planter ton bras dans son torse, empoignant cette drôle de chose lui permettant de se régénérer. Cette sorte d'oeuf que tu as vu, suite à son combat contre Alma Karma.

« Si tu veux...jouer à ça, gamin... on sera deux... ! »

Tu te fiches bien de mourir, mais tu l'emporteras dans la tombe avec toi ; il a survécu une fois, mais pas deux. Tes doigts tirent un peu sur cette drôle de chose en lui, et tu observes son visage, un sourire malsain aux lèvres malgré la douleur sinuant dans tes veines. Et tu le sens, Joyd, se débattre comme s'il était attaché au dessus d'un feu dont les flammes chercheraient à dévorer son corps. Il essaie de prendre le contrôle, tu le sens, tu le sais. Mais si tu le laisses faire, ce n'est pas toi qui tuerait l'assassin de Nina. Et tu ne peux pas le permettre.




Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mer 13 Avr - 13:07
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


Le combat des deux hommes s’amplifiaient à chaque coup, à chaque minute. L’un envoyait l’autre au tapis, l’autre se relevait pour envoyer l’un au sol. Violemment, toujours. Les deux hommes avaient déjà craché leur sang, et avaient taché la neige avec. Cependant, même si les coups étaient douloureux, le pire n’était pas encore venu. Kanda avait tenté d’exterminer pour de bon son adversaire avec « Hakka Touru » — qui avait un semblant marché contre Skinn — mais qu’il avait évité. D’une façon comme d’une autre, puisque sa main améliorée vint percuter son tibia dont un violent « crack » se fit entendre. Suivit d’un grognement de sa part. Un genou à terre, Kanda serra les mâchoires ; son adversaire ne se fit pas attendre un instant de plus et il fondit de nouveau sur lui. Le Bretteur fut — cependant — plus rapide et parvint à sauter quelques mètres plus loin de sa jambe indemne. A sa précédente place, le sol se fissure ; il déglutit. Fronçant les sourcils, il claudiqua sur le côté pour toujours rester en mouvement.

Tyki se redressa et s’approcha de lui, les mots fusaient de sa bouche ; « De quel droit… Dis-moi de quel droit tu oses prononcer son ? » Soudainement, le Noah saisit son crâne entre sa main. Seuls les traits du visage de l’Exorciste se plissèrent ; son regard resta le même, froid, déterminé, malgré la douleur. Il se plongea dans les iris de son adversaire. Je ne tolérerait pas que son nom sorte de la bouche d’un pathétique pantin artificiel tel que toi ! » Pendant qu’il parlait, Yu avait tenté une attaque qui fut vaine ; son adversaire le figea dans le sol avec violence, avant de lui donner des coups de pieds, incontrôlable. Gémissant, Kanda tentait de se protéger au mieux… Soudainement, encore, il fut saisit par ses vêtements et ramener en hauteur. Son ennemi beugla encore, régis par la haine qu’il éprouvait envers lui. Un sourire se dessina sur son visage tandis qu’il fut projeté sur le côté. Tyki enchaînait clairement ses attaques ; il ne se maîtrisait déjà plus, et évidemment… Cela le mena à une erreur… Car Kanda commençait à se débattre à nouveau, ayant laissé sa blessure se guérir en n’utilisant pas sa jambe. Oui, il s’était un peu laissé faire, c’est ça. Cependant, s’il avait lutté, il n’aurait pas garanti gérer bien mieux la situation.

Son erreur ? S’emballer. Laisser ses émotions prendre le dessus sur sa raison et son esprit. Car Kanda venait de le transpercer à l’abdomen. Cette scène lui rappela vaguement son combat contre Skin. Il l’avait eu à peu près de la même sorte. Néanmoins, Skin avait bien moins réagis que Tyki, car ce dernier vint saisir son origine de régénération. Ce qu’il avait dans la poitrine, là, sous le symbole « Ohm » qui apparaissait quelques fois. « Si tu veux… Jouer à ça, gamin… On sera deux… ! » Gémit-il, sous la douleur. Les traits de Kanda se crispèrent plus intensément que lorsqu’il avait saisit son crâne dans sa main. Là c’était différent. C’était gênant. Douloureux. Comme si sa vie ne tenait plus qu’à un seul fil. « Je… Ne mourrai pas. Je… Ne peux pas mourir… » Dit-il à l’égard de son adversaire. Les doigts de Tyki commèrent à tirer cette Chose en lui. L’hôte même en gémit de douleur. C’était un si petit mouvement mais c’était si douloureux… Les deux mains prisent… Il tourna dans la plaie le véritablement Mugen, non l’illusion qui se trouvait à l’air libre. Lentement, car il ne pouvait pas faire plus, la douleur étant quasiment insupportable… Puis il leva sa jambe et repoussa le plus violemment son adversaire.

Le fait de tourner légèrement son épée dans son abdomen avait permis à ses doigts de relâcher « l’oeuf » dans la poitrine du Bretteur. Même si la douleur fut insoutenable lorsqu’ils se séparèrent, cela avait permit à l’Hôte du Plaisir de ne pas l’arracher, juste de le soulever un peu plus.

Au sol, sur le dos. Après sa chute, Kanda haletait. Il avait bien failli y rester cette fois-ci. Il releva la tête pour voir où en était son adversaire ; il était déjà entrain de se relever. Alors l’Exorciste en fit de même. Mal en point. « T’es vraiment gonflé comme type. L’intimité, ça te dit rien ou quoi ?! »Lui hurla-t-il, lui en voulant clairement d’avoir fouillé en lui. Si Tyki croyait à un petit repos, il se trompait ; car le bretteur artificiel se rua sur lui, continuant le combat, assénant des coups violents ; tentant de le trancher. Le Noah avait ralentit le rythme, surement à cause de sa blessure, et devait éviter ou parer désormais. Si quelques entailles se faisaient sur ses bras et jambes, ce n’était rien de préoccupant.

L’Exorciste se recula d’un bon, sa jambe ayant totalement récupéré et activa ses « Trois Illusions Taboues » ; « Shouka. » Ses deux pupilles se divisèrent en trois et de l’énergie émana physiquement de son corps.

Prends mon énergie vitale, et élève toi… Mugen !

Il fondit sur son adversaire, de nouveau, mais beaucoup plus rapide que précédemment…
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Lun 18 Avr - 21:35
bleeding out




Kanda force la séparation et tu recules donc, une main pressée contre ton abdomen, un filet de sang s'échappant de ta bouche ; la douleur est moins vive mais, comme causée par l'innocence, ne fait que raviver de mauvais souvenirs. Cette fois où Walker a tenté de t'exorciser... c'était si douloureux. Et, de nouveau, une lame a tranché ta chair. Tu captes à peine les mots plein de fureur de ton adversaire, esquissant mécaniquement un sourire amusé. Tu n'es même pas certain de savoir si c'est toi ou Joyd qui sourit. Tu n'es même plus certain d'être toi-même. La dernière fois aussi, l'innocence avait permi à Joyd de se manifester.

L'Exorciste attaque soudain, déjà requinqué alors que, toi, ta plaie n'est pas encore guérie ; la première fois, contre Allen, les blessures s'étaient presque refermées aussitôt. Cette fois, ça semble plus long, peut-être parce que l'innocence du bretteur n'a pas fonction à exorciser un Noé. Tu pestes, reculant tout en parant ses attaques d'une main. Si les apparences semblent montrer que tu parviens à défendre, ce serait presque mentir. Oui, tu parviens à parer, ou esquiver, mais c'est Kanda qui impose la cadence, désormais. Il t'accule et, au moment où tu manques glisser à cause de la neige, il bondit en arrière. A-t-il cru que tu tentais une attaque, ou est-ce un pur hasard ? Tu ne saurais dire.

Le répit n'est que de courte durée puisque, déjà, le japonais fonce sur toi, avec une vitesse accrue ; esquiver ses attaques ou les parer il y a quelques instants était une chose un peu difficile en raison de ton état. Mais s'il devient plus rapide, tu risques de ne pas pouvoir tenir le rythme. Le combat reprend de plus belle et, cette fois, tu ne parviens pas à éviter toutes ses attaques à l'aide de ton unique main libre. Et cette fois, tu échappes de justesse à sa lame, bondissant à plusieurs mètres de lui. Tu ne peux pas retenir plus longtemps ce qui gronde en toi. Une vive douleur s'insinue en toi, et tu perds connaissance, ton corps se retrouvant au sol.

Il se réveille, prenant à peine le temps de regarder où il est. Cet hôte se redresse, son regard n'est plus la fenêtre de son âme. C'est comme une coquille vide, un jouet sans volonté, sans âme. Il n'est plus Tyki, il est Joyd. Il est le Noé dont la peau grise et les longs cheveux vont de paire avec les tentacules sinuant dans son dos. La situation, il la connaît déjà ; il y a cet Exorciste en face de lui. Ce futur condamné à mort, en somme. Un large sourire étire les lèvres de Joyd. Un sourire malsain, carnassier.

Et il s'élance, disparaissant presque du sillage de l'Exorciste pour réapparaître derrière lui et lui asséner un coup dans le dos. Le bretteur a fait un pas en avant juste à temps ; s'il n'avait pas bougé, Joyd aurait probablement pu lui planter son bras entre les omoplates. Et ce sourire ne quitte pas ses lèvres tandis que les deux ennemis s'affrontent, chacun rivalisant avec la vitesse de l'autre, quand bien même Joyd ne se donne pas à fond. On pourrait même dire que ça l'amuse, ce combat. Joyd, il se bat avec
plaisir alors que Tyki ne se battait que pour venger Saga. Ou plutôt son hôte. Cette femme qu'il n'aime pas et qui le lui rend bien.

Joyd poursuit Kanda comme si ce dernier était un gibier à traquer, un gros gibier ; un splendide cerf aux bois tranchants. Le Plaisir attrape le corps du bretteur pour l'écraser au sol, pour le balancer à quelques mètres avant de fondre de nouveau sur lui. Le kendoka, lui, n'est pas le dernier pour attaquer puisque ses coups font parfois mouche. Mais Joyd ne semble pas perturbé par son innocence.

Joyd n'est pas Tyki.





Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mer 27 Avr - 13:14
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


Le combat continuait. Kanda n’avait aucunement l’intention de lui rendre la tâche facile. Bien entendu, avec « Shouka » ; la cadence n’avait plus rien à voir avec ce qui précédait. C’était indéniable, d’autant plus que, désormais, Tyki avait beaucoup de mal. La blessure à son abdomen l’handicapait grandement et la vitesse n’arrangeait en rien les choses. L’Exorciste n’avait bien que faire de son état : il attaquait pour tuer. Si le Descendants de Noé fit un bond en arrière, ce n’était que pour mieux s’écrouler au sol. Lourdement. Kanda fut surprit ; le combat était-il terminé ? Oh non, loin de là… Ce qui se releva n’avait rien à voir avec Tyki. Désormais, le Japonais faisait face au Souvenir du Plaisir ; Joyd, pour les intimes. Son sourire carnassier glaça le sang du bretteur qui se mit immédiatement sur ses gardes ; Mugen et son illusion se croisaient, sur la défensive. Il eut bien fait, cependant, Joyd disparait soudainement de la ligne de mire du bretteur. Ce dernier fit même un peu pour entamer sa recherche quand… Il le sentit finalement derrière lui, un sourire malsain plaqué sur ses lèvres. Kanda eut à peine le temps de déglutir qu’un rapide combat se lança à nouveau. Le Souvenir était plus rapide que l’hôte, et l’exorciste du accélérer un peu son rythme… Sans quoi, il en perdrait la vie.

Les lames et les bras s’entrechoquent violemment. Créant des ondes. Des bruits sourds qui pourraient faire s’envoler une maison de paille. Soudainement, lors d’une demi-seconde d’inattention, Joyd saisit la tenue d’exorciste de Kanda pour le plaquer au sol, avant de l’envoyer valser quelques mètres plus loin. D’une simple pirouette, le Japonais se remit sur ses jambes et revint au combat, encore plus déterminé à le vaincre. Les sourcils froncés, le regard froid, rempli de détermination ; Kanda parvenait à blesser son adversaire. Son ennemi de toujours. C’était ce qui le maintenait dans sa dynamique. Parce qu’il savait qu’il pouvait y arriver. Parce qu’il savait qu’il pouvait le battre. Il était certain d’en sortir vivant. Il avait battu Wrath, Saga et bientôt, Joyd ne serait plus de ce monde. Visiblement, il en avait hérité quelques sobriquets ; c’était toujours bon à savoir. Cette pensée le fit sourire, mais… Kanda du esquiver un coup plutôt que de le parer en retour. Il devait rester concentrer ! D’ailleurs, il lui vint une idée.

Kanda para un coup de poing de Joyd avec ses deux épées croisées et levées. Un deuxième coup vint sonner sur ses lames et le faire reculer de quelques centimètres. Joyd poussait de toute sa force et l’exorciste avait bien du mal à résister. Ses pas créèrent des traces dans la neige, dessinant un chemin lorsque finalement, il décida d’agir. Avec toute la force qu’il avait à disposition, il tenta de trancher les poings et les avants-bras de son ennemi, décroisant ses lames. S’il avait pensé que cela fonctionnerait, il s’était complètement raté. Joyd n’en eut que quelques traces. Les lames s’étaient effectivement enfoncées dans la peau de Tyki… Mais autant que Kanda l’avait voulu.

L’hôte garderait bien des cicatrices de ce combat, c’était certain…

« Je préférais l’autre pipelette. Au moins, ses conneries me faisaient sourire. » Tenta-t-il alors, quand bien même il était persuadé qu’il n’aurait aucune réponse. Serrant la mâchoire, le bretteur se relança dans le combat. Il lui faudrait bien trouver une solution… Une attaque, il devait voir alors… De quoi il était réellement capable. Ce fut pourquoi il tenta alors de s’insinuer dans son dos, et de lancer « Hakka Tourou » comme il l’avait fait avec Skin. Sa vitesse le lui permettait… Puisque les Illusions Taboues ( - « Shouka ) étaient activées et décuplaient ses capacités physiques, et donc sa vitesse…. Kanda du forcer… Se donner à fond.

Il le fallait. Sinon, il mourrait des mains de cette Chose.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Ven 13 Mai - 15:19
bleeding out




Joyd se moque bien de cet exorciste ; il n'est ni important ni même intéressant. A vrai dire, pour le Plaisir, ce n'est qu'une distraction. Il n'est qu'un ennemi de plus à abattre, rien de plus, rien de moins. Les motivations qui ont conduit son hôte à se frotter à ce jeune homme lui paraissent puériles, inutiles. L'Amour est faiblesse, dans le coeur des hommes, des femmes. Dans chaque misérable être vivant. L'Amour n'est pas nécessaire, ce n'est qu'une entrave. Rien de plus qu'un obstacle.

Chaque attaque de Joyd fait reculer Kanda, et le Plaisir y prend goût ; la couleur et l'odeur du sang de cet exorciste l'enivrent. La dernière fois qu'il avait eu l'occasion de se battre contre des exorcistes, il a fallu que ce Maréchal de malheur vienne y mettre son grain de sel. Mais cette fois, personne ne pourrait l'écarter de sa proie, de son gibier. Si Tyki voulait le tuer par vengeance, Joyd lui ne voulait que sa mort pure et simple avec, pour seul motif, le fait qu'il soit un exorciste. Il n'y a pas besoin de plus de raison que celle-ci.

Soudain, le garçon -il n'est presque qu'un bambin à ses yeux, lui dont l'âge est si grand- devant lui semble préparer une attaque avant de la porter dans le même temps. Il réfléchit et agit rapidement ; ce n'est pas un pitoyable exorciste, finalement. Peut-être sera-t-il plus distrayant que Joyd l'aurait pensé. Les lames effleurent sa peau mais Joyd n'est même pas affecté par ces petites coupures. Aurait-il pensé trop vite en jugeant le jeune homme en face de lui digne d'intérêt ? Probablement. Un large sourire fend les lèvres du Plaisir. Joyd ne parle pas, Joyd ne parle jamais. Mais son sourire vaut tous les mots ; est-ce tout ce dont tu es capable, exorciste ?


« Je préférais l’autre pipelette. Au moins, ses conneries me faisaient sourire. »

Joyd ne répond pas, ne s'étant pas défait de cet étrange et malsain sourire. Pensait-il que, en parlant, il aurait un moment de répit ? Comme c'est dommage. Il n'est pas Tyki, il ne lui offrirait pas cette pause. Le Noé bondit alors vers le bretteur, mais celui-ci disparaît pour apparaître dans son dos. Joyd ne sourit plus, mais il ne semble pas nécessairement surpris. Joyd a les souvenirs des précédents combats entre son hôte et cet exorciste ; il est presque prévisible.

La vitesse du bretteur augmente, sa force aussi ; ses cheveux virent au violet tandis que des stries apparaissent au coin des ses yeux. Le Plaisir sourit à nouveau ; il passe enfin aux choses sérieuses ? Ce n'est pas trop tôt ! Le Noé reconnaît cette attaque, il reconnaît sa puissance, ce souvenir ; serait-ce celle qui a eu raison de Wrath ? Un rire s'échappe de la gorge du Noé qui tend son bras devant lui, prêt à riposter. Bientôt, les deux combattants s'entrechoquent, leurs attaques s'annulant presque avant de les faire reculer chacun de leur côté. Et Joyd sourit toujours.

Mais, soudain, le Noé vacille, portant la main à sa tête en grimaçant ; il n'est pourtant pas blessé. Il fait un pas en arrière, affichant une grimace de colère. Tyki est à la porte. Tyki veut reprendre la place. Tyki veut faire retourner la bête dans son terrier. Mais Joyd ne le permet pas, Joyd veut continuer à torturer cet exorciste. Il est moins fort que Cross, mais plus puissant que les autres exorcistes qu'il a affronté dans l'ancienne arche. Joyd veut sa part de sang. Son autre man rejoint son crâne tandis qu'il pousse un grognement rauque.

Il reprend cependant ses esprits, se décalant pour éviter la nouvelle attaque du bretteur qui, ayant profité de ce trouble chez le Noé, s'était élancé sur lui. Joyd ne sourit plus mais profite de la proximité pour envoyer balader l'exorciste d'un coup de pied dans les côtés. Kanda s'était déjà éloigné si bien que le choc est moins violent ; Joyd enrage. Pourquoi cet exorciste ne veut-il pas crever ?

Et ce Tyki qui ne cesse de vouloir récupérer la place, sa place. Il n'est qu'un hôte, pourquoi tient-il tellement à revenir ? Face à ce bretteur, ils sont de force égale. Mais Joyd a le dessus, lui. Alors pourquoi ? Joyd ne peut se permettre de perdre cet hôte, aussi illogique soit-il. Qui sait combien de temps cela prendra avant qu'il ne puisse se réincarner ? Non, Joyd ne laisserait pas faire ça.

Le Noé reprend donc toute sa tête, ayant repoussé Tyki le plus loin possible, dans cette cage sans barreau, sans serrure. Joyd se retourne vers l'exorciste. Il ne sourit plus, il veut en finir. Le Plaisir bondit, décollant littéralement du sol avant de léviter à quelques mètres au dessus du japonais. Puis il fonce sur lui, lui portant coup sur coup, sans s'arrêter ; il ne pourrait pas tenir son rythme éternellement ce gamin.


Et toi tu assistes, impuissant, à ce combat qui aurait du être le tien, le vôtre. Joyd n'aurait pas du s'en mêler, n'avait pas le droit de le faire. Si, la dernière fois, tu n'étais pas conscient, cette fois, tu ne loupes rien. Et tu ne parviens pas à lutter face à cette écrasante présence qu'est celle de Joyd. C'est ton corps qu'il manie, qu'il pilote. Il faut que tu puisses reprendre les rennes de ta propre enveloppe charnelle. C'est à toi d'arracher la vie de Kanda, pas au Plaisir !

« T'as intérêt à résister en attendant que je revienne, gamin ! »

Tu sais que Kanda n'entendra pas tes mots mais tu espères que ce bref instant où tu as souhaité regagné ton corps lui aura fait comprendre que tu es toujours là, et que tu ne laisseras pas Joyd avoir sa vie.





Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Jeu 19 Mai - 13:29
Règlement de Comptes
feat. T. Mikk


Les corps et les lames s’entrechoquent toujours avec la même violence. Si Joyd touche Kanda, l’inverse se fait rarement ; d’autant plus que les attaques portées par l’Exorciste ne font quasiment rien. Cela ne donne que de maudites coupures. Si quelques gouttes s’échappent, il n’y a rien de plus. Cela ne l’handicape même pas. Kanda en avait froncé les sourcils. Il l’avait également fait, lorsque le Noé avait annulé son attaque avec la sienne. Son niveau n’avait tout simplement rien à voir avec Skin. Même si Skin avait encaissé et n’avait semblé sentir qu’une piqûre de guêpe. Enfin ! Tous deux reculèrent quelques mètres plus loin avec l’onde de choc que les deux attaques avaient créée.

Soudainement, sans que le bretteur ne puisse comprendre, Joyd porta une main à sa tête et titubant un peu. Il n’était certainement pas victime de coups endommageant le corps de son hôte. Alors qu’est-ce qu’il pouvait bien se passer ? En un éclair, il semblait avoir compris. Si les maudites et vulgaires qu’il pouvait lui infliger n’était pas à l’origine de ce râlement qu’il se mit à pousser. Alors c’était sûrement la lutte de Tyki pour revenir. Alors il serait deux contre Joyd. Souriant, confiant, l’exorciste s’était élancé pour le frapper une fois encore ; avec un peu de chance, il pourrait le toucher plus sérieusement. En vain. Le Noé se poussa de quelques centimètres sur le côté pour esquiver l’attaque. Cependant, lorsqu’il voulu contre-attaquer, Yu avait déjà pris ses distances ; le coup de pied qu’il reçu dans les côtes ne fut égal qu’à une minable tape dans le dos, peut-être virile, mais ce n’était rien du tout pour ce combattant qui avait prit bien pire.

Glissant sur le sol à la réception de son saut en arrière, Kanda resserra ses mains sur ses deux sabres. Joyd saute et se met à léviter quelques secondes avant de se ruer sur Kanda et de lui envoyer des attaques coup sur coup. Yu eut à peine le temps de parer en croisant ses deux épées. Les coups semblaient de plus en plus violents, plus puissants. Si l’apôtre artificiel donnait l’impression de tenir le coup, ses pieds, eux, glissaient sur la neige en y dessinant un chemin. Malheureusement, s’il voulait s’en sortir, le bretteur n’eut pas le choix. Il activa la 4ème illusion. Qui, physiquement, ne changeait rien de plus, si ce n’est ajouter un autre point dans l’oeil de Kanda. Sa pupille fut donc une nouvelle fois divisée.

Ce ne fut que grâce à ça qu’il pu se dégager des coups en série de son ennemi. Non pas en le repoussant, c’était bien trop dangereux s’il se ratait, ou n’avait pas de puissance. Mais bien en poussant son ennemi avec ses deux sabres sur le côté gauche, tout en bougeant son corps sur le côté droit. Un poing de Joyd heurta le sol et l’endommagea gravement. Créant un cratère miniature…. Tout de même assez grand. D’au moins un ou deux mètres de diamètre. Avec une profondeur abominable. Haletant, Kanda n’eut pas le temps de souffler. En tout cas, il ne se laissa pas le temps de souffler. S’il n’avait pas de suite attaquer pour essayer de reprendre le contrôle du combat, Joyd l’aurait fait.

Désormais, c’était Kanda qui donnait les coups avec une vitesse supérieure, et une puissance plus développée encore. Pour prendre du recul après une série de coups de sabres, Kanda prit appuie sur Joyd lui-même et exécuter un salto arrière avant de lancer une attaque précédemment lancée. Joyd n’avait pas bouger d’un pouce malgré la force donnée dans ses jambes ; « Hakka Tourou » ( Eight Flower Mantis ) fut de nouveau lancée.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Mar 14 Juin - 20:21
Joyd continue à sourire, continue à maudire de tout son être cet apôtre plus qu'artificiel. Alors il se jette dans la bataille, ignore l'âme de son hôte qui tente vainement de reprendre possession de son corps ; pourquoi agir ainsi ? Il ne tenait plus debout de toute façon. Mais lui, Joyd, il va pouvoir tuer ce maudit ver de terre en face de lui.

Le broyer.
Le hacher.
L'éventrer.
L'égorger.
Le pulvériser.

L'exterminer.

Les coups se multiplient, se font encore plus rapides ; Joyd ne bouge cependant pas d'un iota lorsque les attaques l'atteignent. Mais il les sent pourtant, et il saigne. Mais Joyd s'en moque, Joyd sourit, Joyd est fou. L'odeur âpre du sang ne l'excite que davantage et ses coups se multiplient. Il s'écarte de Kanda, regagnant la voie des airs pour mieux le faucher, le ruer de coups.

Et l'Exorciste a beau puiser dans ses étranges capacités, Joyd ne s'en inquiète pas. Il n'est rien comparé à ce Maréchal, à ce Cross. Rien. Nada. Pas plus significatif qu'un moucheron, tout juste embêtant, tout juste distrayant. Le plus dur n'est pas de lui tenir tête, ou de le dominer. Non, c'est de faire tout ça en luttant également contre son hôte.

Le sourire de Joyd s'efface peu à peu ; se concentrer sur l'un et sur l'autre est déstabilisant. Joyd se prend plus de coups, et forcé de prendre ses distances plus d'une fois. Joyd aurait préféré se battre contre deux personnes plutôt que de devoir en affronter un physiquement et un spirituellement. Il émet un grondement sourd, lacérant le corps du japonais avant de lui asséner un violent coup de pied pour le aire reculer à distance respectable.

Et il se prend la tête entre les mains, marmonne, grogne, fulmine. Cet hôte, ce Tyki est bien plus fort et persistant qu'il ne le pensait. Le sourire de Joyd revient, difforme, monstrueux ; cet hôte-ci est très intéressant, très prometteur. Joyd ne voit pas Kanda arriver, ne parvient pas à prédire la lame de son Innocence le transpercer à nouveau. Mais Joyd sourit au fur et à mesure que la douleur s'insinue en lui, serpente dans ses veines avant de regagner son cerveau. Ses doigts se ressèrent autour de la gorge de Kanda, se plantent dans sa gorge. Joyd regarde Kanda, mais Kanda ne peut voir ses yeux. Personne ne le peut.

Le Plaisir rapproche le japonais de lui, au risque de voir la lame rentrer un peu plus dans sa chaire ; Tyki, dans un coin, semble presque souffrir lui aussi de cette condition. Parce que c'est son corps. Mais il ne cherche pas non plus à venir en aide à Joyd, il semble même ravi que Kanda ait pu l'atteindre. Alors Joyd sourit, encore, et encore. Et sa voix sort de sa gorge, caverneuse, glaciale.


« Je suis jaloux du vive intérêt que te porte mon hôte, Exorciste ~ »

Et Joyd disparaît, de la même manière qu'il est apparu.

Et te revoilà maître de ton propre corps. Tu respires bruyamment, sentant cette douleur lancinante te dévorer les entrailles. Tu sues à grosses gouttes, relevant un regard épuisé, vidé, vers l'Exorciste toujours prisonnier de tes griffes. Tes doigts sont comme coincés à l'image d'une articulation restée trop longtemps dans la même position. Ta main libère Kanda dont les pieds regagnent le sol. Il titube quelque peu tandis que ta main prend appui sur son épaule pour faire office de levier ; Mugen se retire de ta chaire et te voilà, titubant à ton tour.

Tu esquisses un sourire amer, épuisé ; Kanda n'attaque pas, est-il trop épuisé, lui aussi, pour t'achever ? Bah, on peut plus compter sur personne de nos jours, te dis-tu. Tu ne parviens plus à tenir debout et la gravité reprend vite ses droits ; tes genoux fléchissent avant de rejoindre le sol enneigé, froid. Une main compressant la plaie à ton abdomen, tu regardes le sol, haletant. Le moindre mouvement te provoque une douleur presque atroce, insoutenable.

« Aha… désolé, gamin… La prochaine fois… y aura pas de trouble-fête pour s'immiscer dans notre petite querelle musclée… promis. »

Et tu t'écrases au sol, face contre terre ; tes oreilles bourdonnent, tu as froid. Tu vas sombrer, perdre connaissance. Cette sensation tu la connais, c'est désagréable. Peut-être que, cette fois, tu ne te réveilleras pas. Peut-être que, cette fois, tu pourras la rejoindre. Tu luttes pour rester encore conscient, pour voir et sentir la mort faucher ta vie. Mais rien ne vient. Qu'un bruit sourd. Le bruit sourd d'un corps tombant à terre. Et tu n'as pas la force de regarder ce qu'il se passe.

Kanda serait-il à bout, lui aussi ?

Risible au possible.
Et c'est le trou noir.



Entre Noir et Blanc ▲

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Inconnu
Aime:
N'aime pas: avatar
Tyki MikkEntre Noir et Blanc ▲
all heil nína ♥️ avatar & kit

tyna ftw


Chibis de Nina ♥️ Merci !
( ég elska þig - N. ♥ )

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 227 ▐ Autres Comptes : Sofia, Emy, Percy, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 26 ans
▐ Personnalité : Black & White
▐ Parcours RP : Points de départ △ 100
Points RP △ 900
Points HRP △ 150 [anniversaire x3]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 1150

Rang actuel △ C
Rang B dans 2/5 combats.
Rang A dans 800 points et 7/7 combats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Règlement de comptes ; T. Mikk
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Règlement de comptes ; T. Mikk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Article] Arbitrage et règlement Match d'impro
» [TUTO] Configurer un comptes email & recevoir vos dossiers perso
» Verification comptes Paypal
» Merci de signer ici après avoir lu le règlement, quel est le plus de ce forum et constitution en association !
» Comptes rendus Paléo 2006

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Russie-
Sauter vers: