Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Cet univers prend place dans le monde d'Animal Crossing, après une grande guerre où presque tout les humains ont été anéantis. Les survivants sont gérés par leurs anciennes créations : les Animalis. Voici un extrait du rapport 2086 :Les expériences de réinsertions de l'espèce humaine se passent bien. Chaque humain a réussi à s'adapter à son village et à y grandir convenablement. Nous avons même réussi l'exploit de les faire voyager de village en village. Ils se sont ainsi rencontrés entre humains et sans aucune animosité. Aujourd'hui, il est temps de mettre en place le dernier village. Il sera bien plus particulier que tout les autres bulles que nous avons mis en place...Aniel le dernier village
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [Quête n°14] Jour des courses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[Quête n°14] Jour des courses
Mer 24 Fév - 23:13
Tu inspectes une dernière fois ta maison. Tu tiens à vérifier que tout est bien rangé, bien ordonné comme il se faut. Tu sais que c'est le cas. Tu n'oublies jamais rien. Mais tu as du temps devant toi, et rien d'autre à faire. Et puis, avec ton âge, il est vrai que tu ne fais plus vraiment confiance à ta mémoire. Un accident est bien vite arrivé. Et si tu l'oubliais, tes enfants seraient là pour te le rappeler. Ils passent leur temps à s’inquiéter pour toi. Alexandre t'a même proposé de venir habiter chez lui. Le simple souvenir de cette conversation te fait râler. Puis tu te rends compte de ce que tu fais et souris. Tu jettes un dernier regard à ton salon, où la photo de ton époux te regarde, immortelle.

« Peut être qu'ils ont raison Maximilien. Je suis peut être trop vieille pour vivre toute seule. »

Ton sourire s'évanouit peu à peu. Tu n'as jamais demandé à être seule. Oh que non, tu aurais aimé vieillir avec l'homme que tu aimais. Et puis, tu n'es pas prête à partir d'ici. Cette maison, c'est tout ce qu'il te reste de lui. Et de Charles. Une larme roule le long de ta joue, et tu l'essuies distraitement.
C'est Sagamore qui vient te sortir de tes pensées, de façon … brutale. Tu sursautes et poses un main sur ton cœur lorsque tu entends le bruit de porcelaine brisée.

« Mais c'est pas possible. Cet animale va me rendre folle. »

Tu vas jusque la cuisine, où la bête est en train de sa lécher une patte, tranquillement. Par terre, les restes d'une assiette que tu as laissée traîner. Les mains sur les hanches, tu regardes le coupable. Celui ci n'a pas du tout l'air inquiété. Il part tranquillement, et saute par le fenêtre ouverte. Tu remarques alors seulement que tu avais oublié de la fermer. Un oubli qui aurait pu avoir de lourdes conséquences. Tu regardes de nouveau les débris sur le sol puis la fenêtre.

« Parfois, je me demande s'il ne le fait pas exprès pour tenter de communiquer. »

Tu soupires et ris doucement de ta bêtise. Si les animaux pouvaient comprendre ce genre de choses, cela se saurait. A petits pas, tu te diriges vers la fenêtre et la ferme. Tu en profites pour vérifier si la porte est bien fermée elle aussi. Tout ceci vient confirmer les paroles de tes enfants, et te fait râler un peu plus.
Tu regardes l'heure et te dépêches. A force de tourner en rond, tu vas finir par être en retard. Tu attrapes ton petit sac et ton chapeau, avant d'aller jeter un dernier coup d’œil à ton reflet. Tu remets en place ta tenue, et les quelques mèches de cheveux qui s'échappent de ton chignon.

« Tu vas faire des jalouses avec cette robe Eugénie. Ce petit maraîcher est à toi. »

Tu ne peux t'empêcher de rire de tes bêtises, remettant un peu de bonheur sur ce visage ridé. Tu prends ta canne et sors finalement de chez toi.
L'air est encore frais, mais il ne devrait pas tarder à se réchauffer. Tu enfiles tes gants avant de fermer ta porte à clé. Tu espères ne pas avoir à attendre trop longtemps les personnes de l'Ordre. On n'a pas idée de laisser une petite mamie comme ça. Surtout pour une mission pareille. Tu te souviens encore de la surprise que tu avais eu en recevant la lettre. Ils voulaient que tu accompagnes l'un des leurs pour aller faire les courses au marché. Ma foi, pourquoi pas. C'était pas très anodin comme demande. Et le ton très sérieux pour quelque chose d'aussi léger t'avait longtemps amusée.

L'une de tes voisines vient te voir et tu l'écoutes te parler de son chat et de son maris. Puis vient les rumeurs et les ragots, que tu écoutes un peu plus attentivement. Qui sait, peut être que dans ces histoires de bonnes femmes, un akuma ou une innocence se cache. Tu aperçois un jeune homme en retrait qui vous observe. Ce doit être l'envoyé de la Congrégation. Tu t'excuses auprès de ton amie et prend congé d'elle, avant de rejoindre l'inconnu.

« Bonjour jeune homme. C'est vous que je dois emmener en courses ? »

Tu souris avec chaleur et attends sa réponse en silence.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Sam 19 Mar - 22:11
[Quête N°14] Jour des Courses


Charly regarda une nouvelle fois son supérieur, clignant des yeux comme pour effacer les paroles précédemment formulées. La brune n'en revenait pas, elle, une adulte, quelqu'un de responsable et d’extrêmement sérieuse devait aller faire les courses sous la tutelle d'une sympathisante ? C'était la pire blague qu'on ne lui avait jamais faite. Le coup du placard à balais avec Bianca avait été de très mauvais goût, mais là, c'était le pompon.

Elle inspira profondément avait de se retourner vers le cuisinier qui souriait de toutes ses dents. Elle allait lui en faire bouffer des légumes dans sa tronche, certes, elle aimait rendre service, mais bon sang, les couloirs étaient dans un état déplorable et elle n'avait toujours pas fini son ménage. Charly se mit à réfléchir, sortir d'ici lui ferait du bien, beaucoup de bien et si cela se trouve, faire quelques rencontres la changera de l'ignorance perpétuelle de ses collègues envers elle.

« J'accepte ! Mais juste pour cette fois… »

Le cuisiner lui donna une liste, longue comme son bras, d'aliment à acheter pour les jours suivant. C'était plus des condiments que des fruits ou des légumes, la tâche n'en sera que plus plaisante. Elle prit le chemin de la sortie, accompagné de deux gardes, qui l'escortèrent jusqu'à la prochaine ville.

« Woh… Cette ville est magnifique… Bon, trouvons le marché. »

La jeune femme se laissa transporté dans les rues, regardant les personnes, les animaux errant qui ne semblait pas si mal en point pour leurs conditions. Elle questionna les citadins pour savoir où se trouvait le marché, certains l'ignorèrent d'autres lui indiquèrent une direction vague avant de continuer leur chemin.

La femme de ménage trouva enfin la place grâce à son nez, suivant les odeurs d'épices qui emplissait peu à peu l'air. Le membre de la congrégation chercha son « partenaire » dans la foule, elle ne savait pas grand chose, juste que c'était une vieille femme attachante et très polie.

La brune finie par fixer deux femmes, d'un certain âge, en train de papoter tranquillement. Charly ne remarqua même pas qu'elle les fixait depuis un moment, car quand elle reprit ses esprits, l'un d'elle était face à elle, souriante.

« Bonjour jeune homme. C'est vous que je dois emmener en courses ? »

La jeune femme eut un moment d'absence avant de répondre, dramatisant intérieurement sur le fait que son apparence n'était pas des plus facile à assumer.

« Bonjour Madame, je suppose que oui. »
Sa voix était bien loin d'être masculine, mais elle ne fit pas de commentaire sur ce mal entendu, ayant l'habitude.

Elle sortit la liste et la tendit à la vieille femme avant de tendre sa main avec politesse et sourire.

« Je me nomme Charly Mendelsohn. »

Who is affraid by me ?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Sam 9 Avr - 22:33

Courses




M'y voilà enfin. Après des jours de voyage, je suis enfin arrivé à Paris, la capitale française et point presque obligatoire pour tous les jeunes vagabonds en quête d'idéal.
Mais ce n'est pas pour ça que je suis la. En fait, je n'aime pas trop Paris. Cette ville est bien trop... bruyante et agitée. Je ne m'y sens pas tranquille et pas du tout à ma place. Paris est une ville culturelle qui a bien des charmes, c'est vrai, j'ai d'ailleurs été fasciné par toutes ces nouveautés au début. Mais l'atmosphère y est bien trop étouffante.
Enfin, pour l'instant, je n'ai pas le choix. Si Paris attire autant de monde, c'est bien parce que c'est ici que les gens espèrent avoir un emploi. Et étant donné ma situation, j'ai besoin de récolter juste assez d'argent pour pouvoir ensuite repartir sur les routes. Ça me prendra un peu de temps, mais je sais que je ne resterai pas sur Paris de toute façon. Je n'ai plus d'endroit où je peux "rentrer" après tout.
Cela fait quelques jours maintenant que j'ai quitté la demeure des Roussel. Je l'ai fait sur un coup de tête, sans même leur laisser un mot. Avec le recul, je me demande si j'ai agit de la bonne manière. Je sais très bien que tout l'amour que je recevais de mes parents adoptifs était faux, ils ne cherchaient qu'un moyen pour pouvoir oublier la honte de leur véritable fille.
Mais malgré cela, s'ils ne m'avaient pas adopté, je ne sais pas ce que je ferais aujourd'hui. J'aurais peut être passé un an à l'orphelinat encore, et ensuite je serais peut être parti, mais où, ça , je ne sais pas. Cet orphelinat ne réservait aucun avenir.

Mais aujourd'hui, je suis libre. J'ai suivi les conseils de Gwenaëlle, et maintenant je peux enfin voir le monde de mes propres yeux pour la première fois.
Mais bien sûr , rien n'est tout beau dehors. La liberté peut être aussi attrayante que dangereuse. Mais je ne regrette rien. J'ai bien pu m'en sortir jusque la, et même si je n'ai pas de but précis, je vais continuer ma voie.
Maintenant, je suis à Paris, et comme à chaque fois, je dois résoudre le même problème. Si je dois y rester pendant un moment, il me faut un endroit ou loger.

Ça n'a pas été facile, mais finalement, un agriculteur a bien voulu m'héberger. En échange, je dois l'aider dans son travail.
Mais je sais que ça ne durera pas longtemps. Bientôt, j'aurai fini mon travail pour lui et je vais me retrouver à vagabonder dans tout Paris. Je vais devoir vite retrouver un nouveau logement.
Pour l'instant, je dois juste aider Raoul dans son travail. Aujourd'hui, nous allons au marché pour vendre ses produits. Et après l'avoir aidé à exposer ses fruits, je reste assis, à côté du stand, fixant une feuille tourbillonner au sol. Je n'ai plus rien d'autre a faire, Raoul n'a plus besoin de moi maintenant.
D'un signe de tête, il m'indique que je peux partir et faire ce que je veux. Mais je n'ai pas très envie de partir seul dans ce marché bondé... Cet endroit est bien trop oppressant. Alors je reste là, à côté de lui, même si ses cris pour attirer les clients deviennent insupportables à force. Enfin, c'est la même chose dans presque tous les coins du marché. Tant pis...


FICHE PAR FALLEN SWALLOW




hrp:
 





Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Dim 8 Mai - 23:06
L'inconnue te répond, et tu devines alors que ce n'est pas un jeune homme, mais une demoiselle que tu as face à toi. Tu râles en silence de ta mauvaise vue et te dis qu'il faudra que tu retournes voir ton médecin. Tu vas peut être devoir porter des lunettes tout le temps. Cette idée ne t'enchante pas vraiment, mais si cela devait arriver, tu n'aurais pas le choix de toute façon. Alors à quoi bon râler sur ce qu'on ne peut pas contrôler. Tu prends la liste qu'elle te tend et jette un coup d'oeil rapidement. Tu sais où tu pourras trouver toutes ces affaires. Ou du moins, tu crois savoir. Car si certains ingrédients demandés sont plutôt normaux, certains autres par contre risquent de partir rapidement. Il faut donc vous dépêcher d'aller jusqu'au marché si vous voulez espérer trouver ce dont vous avez besoin.

Tu sers doucement la main qu'elle te tend, manque évident de force dû à ton âge, avant de lui répondre en souriant. Même s'ils lui ont donné ton nom, ce n'est pas une raison pour être mal-élevée.

« Eugénie Taffard. Il vaut mieux ne pas trop tarder, sinon le marché sera plein de monde. »

Tu lui fais signe de te suivre et te mets en route tranquillement. C'est que malgré tout, tu ne marches pas très vite. Même en faisant de ton mieux. Et puis, on ne fait pas non plus face à une urgence incroyable, mettant la vie de milliers de personnes en danger.
Alors tu prends ton temps. Ce serait imbécile de te fatiguer maintenant, alors que la recherche risque d'être longue.

« Vous êtes à l'Ordre depuis longtemps ? »

Tu salues une amie de loin et regardes Charly. Tu ne peux t'empêcher de te demander comment une si jolie jeune femme a pu se retrouver dans une organisation pareille. Tu n'as pas envie de connaître toute sa vie, puisque celle-ci ne te regarde pas. Et tu n'as pas non plus l'intention de lui faire la morale. Mais malgré tout, tu es curieuse. Tu ne connais pas toutes les facettes de l'organisation, mais tu n'arrives pas à concevoir que quelqu'un puisse la rejoindre de son plein gré. Surtout quelqu'un d'aussi jeune. Charly n'est qu'une enfant à tes yeux, elle a encore toute la vie devant elle.

Vous avancez au milieu de la foule, alors que les bruits du marché se rapprochent peu à peu. C'est une ambiance bien particulière, qui te plaît énormément. En premier lieu, parce que tu n'es plus seule ici. Tu retrouves des connaissances et des amies. En second lieu, car tu adores toutes les odeurs et les couleurs. Tu as l'impression d'être hors du temps, en quelque sorte. Parfois, tu te surprends à rêver des marchés d'autres pays. Bien sûr, tu as déjà découvert celui de Liverpool. Mais il n'y avait pas de grande différence avec celui de Paris, à ta grande déception.

Tu sors de tes pensées et t'arrêtes à une première étale.

« Je pense qu'on trouvera quelque chose ici. Et si jamais, on pourra toujours demander pour des renseignements. »

Tu salues un jeune homme et attends patiemment que le marchant s'occupe de vous. Puis tu remarques que le jeune homme t'es parfaitement inconnu, alors que tu es déjà venue ici plusieurs fois. Et même si ta mémoire te fait défaut, tu es certaine de ne pas connaître l'enfant.

« Je ne savais pas que Mr Tartan prenait des apprentis. Tu as l'air de t'ennuyer ou je m'y trompe ? »

Tu lui adresses un sourire bienveillant. Un sourire de grand-mère en quelque sorte.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Lun 24 Avr - 18:53

Nouveau travail





Assis sur une chaise, balançant nonchalamment des pieds, je ne savais pas vraiment quoi faire. Raoul n’avait pas besoin de mon aide pour l’instant, les clients ne se bousculaient pas devant son étalage. Et l’idée de partir dans ce marché, au milieu de cette foule, de tous ces cris… ne m’enchantait vraiment pas. Alors je restais là, à ne rien faire, fixer les feuilles qui tourbillonnaient au vent… Et attendre de me rendre utile.
Enfin, par « rendre utile », je pensais à un travail avec Raoul… Pas avec quelqu’un d’autre. Car c’était lui qui m’avait embauché. Et, puisque tout le monde semble le connaitre, dans le quartier, je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un m’adresse directement la parole.

-Je ne savais pas que Mr Tartan prenait des apprentis. Tu as l'air de t'ennuyer ou je m'y trompe ?

Mais je tilt au mot « apprenti ». Elle parle de moi ?
Je relève légèrement la tête, pour voir qu’elle me sourit. Et… je ne sais pas vraiment quoi lui répondre. Après tout, je ne travaille pour lui que pendant un certain temps. Après ça, je sais que je repartirai. Même si je ne sais même pas où encore.

Et puis je ne peux pas vraiment lui avouer que je m’ennuie clairement alors que Raoul est tout près… Qu’est ce qu’il va en penser après ?
Je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il se tourne vers nous, et sourit en voyant la vieille dame.

-Ah, madame Taffard ! Comment allez vous ? Oh, et voilà Louis. Il travaille pour moi pendant un certain temps.

Au moins, il a fait les présentations pour moi. C’est encore mieux d’ailleurs.
Je détourne le regard. Peut être qu’il vaut mieux que je les laisse entre eux. Après tout, ils ont l’air de se connaitre plus ou moins. Je suis sans doute de trop.
Mais encore une fois, Raoul a prévu d’autres plans pour moi…

-Oh oui, Louis s’ennuie surement ! Tiens Louis, puisque je n’ai plus besoin de toi, va aider madame Taffard. Vous n’allez pas porter toutes vos courses seules tout de même, surtout si vous avez beaucoup à prendre !

Ah. Donc finalement, le travail n’est pas fini… Même si je ne m’attendais certainement pas à ça.

Pour tout avouer, je n’ai vraiment pas envie de me balader au milieu de la foule… Surtout avec des inconnus… Mais comment refuser ? Non, je ne peux pas en fait… Il ne m’a pas demandé mon avis après tout.
Alors, il faut au moins faire semblant. Je hoche légèrement la tête vers la femme, pour lui assurer que je viendrai avec elle. Ca n’a rien contre elle. Après tout, elle a même l’air gentille. Ce n’est pas comme si j’ai rencontré beaucoup de gens qui me souriaient comme ça à la première rencontre. D’habitude c’est « regarde moi dans les yeux quand je te parle ».
Alors il faut bien relativiser. Même si c’est au sein d’un marché, ça ne peut pas être aussi terrible, si c’est pour aider une vieille femme. Enfin, je ne sais pas où elle veut aller exactement. C’est à elle de donner les directives.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Dim 21 Mai - 20:56
Le jeune homme n’a pas l’air bien bavard, contrairement à son patron, qui vient tout de suite te parler, un sourire aux lèvres. C’est que tu le connais bien, Monsieur Tartan. Ça fait des années qu’il vend sur ce marché et ça fait des années que tu y viens.
« Ah, madame Taffard ! Comment allez vous ? Oh, et voilà Louis. Il travaille pour moi pendant un certain temps.
C’est une bonne chose ça ! Depuis le temps que je vous dis de prendre quelqu’un, à votre âge. »
Tu ris doucement, avant de jeter un coup d’œil au jeune Louis. Oh, il n’a pas l’air bien à l’aise le pauvre. La timidité, quand on est commerçant, c’est plus souvent un handicap qu’autre chose. Enfin, encore plus encore que pour le reste de la vie. Quand on vend, on doit aller au contact du client, lui sourire, lui parler. On doit tout savoir de ses enfants, des ronflements de son maris ou de ses avis politiques. Sinon, ça ne peut pas marcher.
« Oh oui, Louis s’ennuie surement ! Tiens Louis, puisque je n’ai plus besoin de toi, va aider madame Taffard. Vous n’allez pas porter toutes vos courses seules tout de même, surtout si vous avez beaucoup à prendre ! »
En temps normal, tu aurais refusé. Surtout que tu as déjà Charly avec toi. Mais vu la mission qui vous a été confiée, quelques bras de plus ne seront pas de refus. Nourrir toute une organisation, ça demande pas mal d’énergie ! Et puis, ça pourra peut-être permettre au jeune homme d’être un peu plus au calme.
« Ma liste de courses est si longues que je vais devoir accepter. Je suis désolée Louis, vous allez devoir m’aider. »
Tu ris encore une fois, avant de te retourner en direction de la jeune femme qui vous accompagne. Jeune femme qui a tout simplement disparu. Tu cherches des yeux, surprise par un tel phénomène. Mais tu as beau chercher de tous les côtés, Charly est bel et bien partie. Tu étais tant absorbée par ta conversation que tu ne t’en es pas rendue compte. C’est étrange qu’elle vous ait quittés sans un mot. Peut-être a-t-elle eu un souci ? Ils ont dû la rappeler car ils avaient besoin d’elle.
« Et bien, on dirait qu’il y a que nous deux au final. » Tu fronces les sourcils, contrariée malgré tout par cette histoire, avant de retrouver ton sourire « Pour une telle mission il faut être méthodique ! Commençons par les légumes. Alors alors, que nous dit la liste. Hum. Je pense qu’on peut trouver tout ça chez Monsieur et Madame Coste. Ils sont un peu plus loin, par là-bas. On reviendra vous voir Raoul, ne vous inquiétez pas. » Vous riez tous les deux, avant que tu ne reprennes avec entrain « C’est parti ? »
Tu lui adresses un signe de tête pour l’encourager et te met en marche. Il n’y a pas tant de monde que ça on dirait aujourd’hui, c’est une bonne chose ! Vous n’aurez pas à attendre des heures à chaque fois et vous ne serez pas trop bousculés.
« Alors dis-moi Louis, comment un jeune comme toi se retrouve à travailler pour une vieux Monsieur comme Raoul ? »
Il n’avait pas l’air bien bavard, tu le sais. Mais c’est plus fort que toi, Eugénie. Tu as envie de lui parler, au moins pour dire des banalités. Ça fait partie du charme du marché.
« Oh, j’y pense aussi. Tu peux m’appeler Eugénie. »
[/color]
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mer 14 Juin - 17:07

Première destination





J’imagine que je n’ai plus le choix… Et puis, ça ne peut pas être si terrible. Au moins je ferai autre chose que de regarder les feuilles voler… Et finalement, on a de la chance. Il est encore tôt, le marché n’est pas bondé, il n’y aura pas besoin de jouer des coudes pour se frayer un chemin. Même si je me sens assez mal à l’aise d’y aller avec cette vieille femme alors que je viens à peine de la rencontrer… Enfin, au moins, elle a l’air gentille.

- Ma liste de courses est si longues que je vais devoir accepter. Je suis désolée Louis, vous allez devoir m’aider.

Elle me fait un signe de tête pour me faire signe de la suivre. Alors c’est parti… Je contourne l’étalage pour la rejoindre. Raoul se débrouille parfaitement seul, il n’a plus besoin de moi, il ne me reprochera pas d’être parti au moins.
La vieille femme se retourne, comme si elle était sur le point de parler à quelqu’un. Sauf qu’il n’y a personne. Elle jette des coups d’œil un peu partout, comme si elle cherchait cette personne, qui a définitivement disparu apparemment. Elle a l’air contrariée, et je la comprends…

-Et bien, on dirait qu’il y a que nous deux au final.

Je ne sais pas comment est sa liste de courses, mais dans ce cas, espérons que deux paires de bras suffisent.

Je reste un peu en retrais, alors que Madame Taffard jette un coup d’œil à sa liste de courses. Je ne peux qu’attendre, après tout, c’est elle qui a la liste en main et qui sait où aller. Et finalement, elle se décide sur notre première destination.

-Pour une telle mission il faut être méthodique ! Commençons par les légumes. Alors alors, que nous dit la liste. Hum. Je pense qu’on peut trouver tout ça chez Monsieur et Madame Coste. Ils sont un peu plus loin, par là-bas. On reviendra vous voir Raoul, ne vous inquiétez pas.  C’est parti ?

Je les laisse rire entre eux. On dirait qu’ils se connaissent depuis longtemps. Et qu’ils connaissent même le marché entier. Mais je ne peux pas comprendre, après tout, je travaille pour Raoul depuis peu de temps. Et puis… c’est aussi la première fois que je vais au marché comme ça. Que je me prends en main… que je suis libre, tout simplement. Alors j’imagine que j’ai encore beaucoup à voir et à apprendre.
Je me mets à la suivre, après son appel. Et elle se promène dans le marché, comme si elle le connaissait par cœur, comme si elle en faisait partie intégrante. Je ne peux que la suivre, jetant de petits coups d’œil aux différents étalages. Après tout, j’aide Raoul, mais à cause de ça, je n’ai pas eu l’occasion de voir le marché en lui même, justement. Et heureusement, il n’y a pas trop de monde, on va pouvoir en profiter…

-Alors dis-moi Louis, comment un jeune comme toi se retrouve à travailler pour une vieux Monsieur comme Raoul ?

Je réfléchis bien à mes mots avant de répondre. Après tout, je ne peux pas vraiment avouer que je me suis enfui de chez mes parents adoptifs… Mais je ne vais pas mentir pour autant. Juste ne pas dire toute la vérité…

-Je suis arrivé à Paris il y à peu de temps. Je cherchais du travail, et Monsieur Tartand m’en a fourni.

Et accessoirement, il m’en a donné un nouveau…
Je reste silencieux, encore mal à l’aise de repenser à ma fuite… Je savais que mes parents adoptifs avaient placé beaucoup d’espoirs en moi. Mais je ne regrette pas ma décision pour autant. J’ai suivi les conseils de Gwenaëlle, et pour la première fois, j’ai été libre de choisir. Enfin, je découvre la liberté. Je ne pourrai jamais la remercier assez.

-Oh, j’y pense aussi. Tu peux m’appeler Eugénie.

Je déglutis nerveusement. Je viens à peine de la rencontrer, et elle me demande de l’appeler par son prénom. Je n’ai absolument rien contre elle, mais… je n’ai juste pas l’habitude. Mais je vais essayer.

-D’accord Mada… Eugénie.

J’imagine que ça va me prendre un peu de temps.

Nous atteignons rapidement le stand  de légumes. Encore une fois, les Coste saluent Eugénie, comme s’ils se connaissaient très bien. Une habituée du marché, visiblement. Je les laisse entre eux, jusqu’à l’heure de choisir les courses.

-Alors, qu’est ce vous êtes venue acheter aujourd’hui ?

Je jette un rapide coup d’œil à la liste de courses de Eugénie, avant de me rendre compte que je ne peux pas décider à sa place. Alors je reste en retrait, la laissant commander ce dont elle a besoin. Je me chargerai de porter les courses.  



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mar 8 Aoû - 18:36
Il te raconte son histoire et tu l’écoutes. Ce ne sont que quelques mots à peine, mais c’est toujours mieux qu’un long silence. Tu sais très bien que vous n’aurez pas une longue conversation, bien entendu. Mais si tu peux malgré tout en savoir un peu plus sur lui, tout n’est pas perdu. Et puis sinon, et bien tant pis. De toute façon, il y a peu de chances pour que vous vous voyez de nouveau. Alors si tu donnes l’impression d’être une Mamie qui n’a plus toute sa tête, ça n’est pas bien grave.
« D’accord Mada… Eugénie. »
Tu souris, amusée par sa volonté de bien faire. Au pire, Madame Eugénie ce n’est pas mal non plus. On dirait presque le nom de quelqu’un d’important d’ailleurs. Quelqu’un de réputé dans un quartier. Oh ça y est, tu sais à quoi ça te fait penser. Oh non, ce n’est pas une bonne idée en fin de compte. Pas du tout même. Madame Eugénie, on dirait le nom d’une gérante de maison close.

Vous voilà déjà arrivés au niveau de l’étal des Costes. Comme tu t’y attendais il n’y a pas grand monde, et vous n’avez pas besoin de faire la queue. C’est que, mine de rien, il y a plusieurs maraichers sur ce marché – même si aucun n’équivaut tes amis, pour ce qui est des légumes en tout cas. Ça ne sera pas la même affaire lorsqu’il faudra aller voir le boucher.
« Bien l’bonjour, Madame Taffard ! Ça fait longtemps dîtes moi, qu’est-ce que vous devenez ?
Oh vous savez à mon âge, il n’y a plus grand-chose de nouveau.
Arrête de l’embêter, Roger. Alors, qu’est ce vous êtes venue acheter aujourd’hui ? »
Ah, les Coste. Toujours en train de râler l’un sur l’autre, mais inséparables malgré tout. Un sacré couple ma foi. Mais surtout, ce sont de très bons commerçants. Et c’est là le plus important, non ?

Louis reste en retrait, mais tu ne dis rien. A quoi bon, ça ne ferait que le mettre mal à l’aise. Et puis, honnêtement, il ne te dérange pas là où il est. Tu sais très bien qu’il te donnera un coup de main pour porter tout ça. Il est même tout à fait probable qu’il fasse ce que tu lui demandes. Tu espères simplement que ça ne le dérange pas trop.
« Je vais avoir besoin de courgettes et d’aubergines, s’il vous plaît. Je dirais trois kilos de chaque. Hum, vous tomates m’ont l’air bien petites. Vous n’auriez pas des cœurs de bœuf, par hasard ?
Dîtes moi, M’dame Taffard, vous nous préparez un festin !
Plus ou moins, oui. Louis, tu veux bien aller prendre du persil là-bas ? Oh, et de l’aneth aussi ! Le chef n’a marqué aucune herbe sur sa liste, mais on ne peut pas faire du poisson tout seul. »
Vous aurez besoin d’herbes de Provence aussi, et de tout un tas de condiments. Mais ce n’est pas ici que tu trouveras ton bonheur.
« Et beh, il est mignon votre fils. On l’avait jamais vu celui-là encore ! »
Oh, te voilà bien embarrassée. Louis n'est pas ton fils, pour sûr. Mais tu ne peux pas non plus le présenter comme un étranger, les gens s'inquiéteraient. Et tu ne peux pas lui inventer toute une vie, puisqu'il travaille avec ton ami, et qu'ils risqueraient de le voir. Alors, tu ne sais pas quoi répondre. Mais qui sait, peut être que le jeune homme s'en sortira mieux que toi ?
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Ven 11 Aoû - 15:16

Embarras





Je n'avais plus qu'à attendre les ordres de Eugénie. Je n'étais ici que pour l'assister, je n'avais pas le droit de prendre les décisions, d'autant plus que je ne savais pas ce qu'elle comptait faire avec toutes ces courses. Enfin, ce n'est pas difficile de deviner mais... Tout de même, une liste aussi longue me parait étrange. Si elle vivait avec quelqu'un, elle serait partie avec cette -ou ces- personnes pour l'aider à porter, et n'aurait pas compté sur un inconnu.
J'étais assez curieux, mais malgré tout, je sais que ce ne sont pas mes affaires.

Tout comme ce qu'ils sont en train de se dire. Ils ont l'air de bien se connaître, de rire ensemble mais... Je n'ai pas le droit de m'en mêler, je ne peux pas. Je ne peux pas faire comme si je connaissais Eugénie, car c'est faux. Je ne suis là que pour l'aider, comme me l'a ordonné Raoul. Ça fait partie de mon travail, je le sais...
Pourtant.. Toute cette atmosphère, ces discussions, j'y prête quand même attention car je découvre un peu tout ça. J'ai déjà été sur les marchés, mais c'était différent. Avec les Roussel, c'était tout dans l'apparence... Ils essayaient à tout prix de me montrer pour faire oublier au monde entier leur fille déshéritée. Et maintenant, je n'y suis que pour travailler, je suis de l'autre côté de la barrière, c'est encore bien différent... Je n'appartiens pas au même monde que Eugénie. Je ne sais même pas si je le serai un jour.

- Plus moins, oui. Louis, tu veux bien aller prendre du persil là-bas ? Oh, et de l’aneth aussi ! Le chef n’a marqué aucune herbe sur sa liste, mais on ne peut pas faire du poisson tout seul.

Je m'exectue immédiatement. Je n'ai pas beaucoup utilisé ces herbes, mais vu que je travaille avec Raoul, ça ne m'est pas inconnu non plus.

Je faisais mon travail, dans mon coin, je ne pensais pas à m'introduire dans leur conversation. Mais je suis surpris lorsqu'on m'évoque.

-Eh beh, il est mignon votre fils. On l’avait jamais vu celui-là encore !

Je relève la tête, surpris. Ils me prennent ... Pour son fils ?
Je secoue la tête, gêné. Je tourne la tête vers Eugénie, qui a l'air toute aussi gênée que moi. On est bien dans l'embarras...
Je vois dans son regard qu'elle compte sur moi pour nous sortir de ce pétrin. Sauf que... Je ne sais absolument pas quoi dire. Laisser un malentendu planer nous rendrait tous les deux mal à l'aise. Et puis, mentir ne servirait à rien...
C'est d'un ton un peu gêné que je parviens quand même à m'expliquer.

-Non je... Je travaillais ici, et comme je suis en pause, je suis parti aider Mad... Eugénie.

Je retourne la tête, gêné par mon erreur et pour leur avoir fait croire des choses. Peut être même sont ils déçus de se retrouver devant un étranger... Je savais que c'était une mauvaise idée.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Dim 3 Sep - 20:47
Louis est dans le même embarras que toi, et tu hésites à répondre à sa place. Le plus simple est encore de dire la vérité, et tant pis si tu te fais gronder par le couple de maraîchers. Mais … ça n’est pas vraiment à toi de répondre. Cette question concerne le jeune homme, et même si c’est inconfortable pour lui, il doit réussir à se débrouiller. Etre timide, ça n’est pas un mal en soit. Mais il faut savoir se forcer un peu, de temps en temps.

Alors tu lui souris avec douceur, comme pour l’encourager. Il en est capable, il va y arriver. Et toi, tu t’occuperas des remontrances – s’il y en a. Tu connais les Coste depuis longtemps après tout, tu peux te permettre de leur parler franchement.
« Non je... Je travaillais ici, et comme je suis en pause, je suis parti aider Mad... Eugénie. » Ton sourire s’agrandit, et tu enchaînes presque immédiatement « Il travaille avec Raoul. »
C’est étrange Eugénie, la fierté t’envahit. Tu es fière que ce Garçon ait réussi à expliquer et à se sortir du pétrin. Et puis, tu es fière qu’il soit à tes côtés, en train de t’aider. Bien sûr, ça t’embête bien d’avoir besoin d’aide – tu es très attachée à ton autonomie. Mais Louis est quelqu’un de bien, et tu ressens la même fierté que lorsque tes enfants font ce genre de choses. Peut-être que tu deviens gâteuse, ma vieille.
« T’es un brave petiot ! Et vous M’dame Taffard, depuis le temps qu’on vous dit qu’il vous faut de l’aide !
Je ne suis pas encore à jeter, Roger. Voyons. »
Il rit et retourne sous ses étales pour te chercher ce que tu as commandé. Pendant ce temps, tu jettes un dernier coup d’œil aux cageots devant toi, vérifiant que tu n’as rien oublié. Mais non, tu es bien certaine de toi. Tu prendras le poisson est la viande un peu plus loin. Les fruits chez Raoul et le reste des légumes, tu iras chez les Fournier. Leur salade est vraiment excellente, sans parler de leurs agrumes – qui n’est pas un légume d’ailleurs.
« Tu as trouvé ce qu’il nous faut, Louis ? » Tu te rapproches un peu, pour éviter de lui crier dessus « J’y pense d’ailleurs, si jamais tu veux quelque chose dis le moi, d’accord ? Je doute que tu ais une envie fulgurante d’épinards, mais peut-être que les autres étales te donneront faim. Et je te dois bien ça mine de rien ! »
En temps normal, tu l’aurais carrément inviter à boire quelque chose dans un café ou même chez toi. Ou alors, tu aurais fait l’aller-retour et lui aurait ramené des biscuits. Mais il y aura sûrement une autre personne envoyée par l’Ordre Noir à ton domicile, alors il vaut mieux qu’il ne quitte pas le marché. Ça serait dommage qu’une jeune homme comme lui se retrouve embarqué dans cette Guerre.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Ven 8 Sep - 23:13

Remercier





J'étais gêné. Je ne me sentais pas à ma place ici. J'étais entouré de gens qui se connaissaient, mais que je ne connaissais pas. Malgré la gentillesse de Madame Eugenie, ses sourires, le fait qu'elle ne soit pas comme les autres... Bien sur que j'avais du plaisir à marcher à ses côtés. Même si je ne parle pas, ça ne veut pas dire que je ne l'apprécie pas. Je ne suis juste... pas habitué. Depuis que j'ai pris moi même ma liberté, tout ce qu'on me demande de faire, c'est de travailler. Pas de parler de tout et rien.

Je m'explique devant eux et détourne le regard . Au fond, je ne sais même pas si eux connaissent Raoul. Sans doute connaît il tout le marché, surtout s'il est un habitué. Et puis même si je travaille pour lui... Ce n'est que temporaire, Raoul le sait très bien lui aussi. Et puis ensuite... Je repartirai, je ne sais pas où.

- T’es un brave petiot ! Et vous M’dame Taffard, depuis le temps qu’on vous dit qu’il vous faut de l’aide !
-Je ne suis pas encore à jeter, Roger. Voyons.

Je me tourne vers Eugenie, et je songe un moment à lui dire que je pourrai l'aider plus souvent. Porter des charges lourdes n'est plus de son âgé, et je suis plus solide que je n'en ai l'air.
Mais... ce ne serait pas correct. Déjà parce que j'ai du travail à faire auprès de Raoul, et que je sais que je dois bientôt y retourner. Et je ne sais même pas si je vais rester ici longtemps. Et je déteste les promesses en l'air...

Je suis tiré de ma rêverie par Eugenie qui s'exclame vers moi.

-Tu as trouvé ce qu’il nous faut, Louis ?

Je hoche la tête et retourne vers elle avec les courses qu'elle a demandé. J'imagine qu'on en a fini ici.

-J’y pense d’ailleurs, si jamais tu veux quelque chose dis le moi, d’accord ? Je doute que tu ais une envie fulgurante d’épinards, mais peut-être que les autres étales te donneront faim. Et je te dois bien ça mine de rien !

Non c'est trop, je ne peux pas lui en demander autant. J'ai juste été envoyé ici par Raoul pour l'aider... Je ne peux pas abuser de sa gentillesse.
Et puis... de toute façon... rien que de parler comme ça, aussi... gentiment, ça me fait plaisir

-Je vous remercie, mais je ne peux pas abuser de votre gentillesse. Et puis... Ça me fait déjà plaisir de... rester avec vous.

Je ne veux pas la mettre dans l'embarras, mais pourtant c'est vrai. Rien que d'adopter un tel comportement avec moi, je n'y suis pas habitué. Alors maintenant... Je ne vois plus vraiment ça comme une corvée.

Je salue les Coste une fois nos courses terminées chez eux. Mais j'imagine que c'est loin d'être terminé, nous avons juste fait les légumes pour l'instant.

-Ou allons nous ensuite ?



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Jeu 28 Déc - 16:31
Même s’il ne montre rien, tu devines que ton offre l’embarrasse. C’est ton super pouvoir de Mamie ça, tu peux savoir quand une personne n’est pas à l’aise. Et c’est le cas du jeune homme, après que tu lui ai proposé de lui acheter quelque chose sur le marché. d’ailleurs, le voilà qui confirme ton pressentiment, et tu te félicites en silence d’avoir un super pouvoir aussi efficace – il ne faut pas grand-chose pour t’amuser, Eugénie.
« Je vous remercie, mais je ne peux pas abuser de votre gentillesse. Et puis... Ça me fait déjà plaisir de... rester avec vous. »
Tu ne réponds rien mais n’en penses pas moins. Il n’abuse pas du tout de ta gentillesse, puisque c’est toi qui lui proposes. Et puis, tu le fais avec bon cœur, preuve que ça ne te dérange pas. Les jeunes gens de nos jours, ils sont bien trop polis. Enfin, Louis surtout. Tu connais nombre de jeunes de son âge qui n’ont pas ne serait-ce qu’un dixième de sa gentillesse. C’est vraiment un bon petit gars. Raison de plus pour lui offrir quelque chose, qu’il le veuille ou non. C’est que tu as plus d’un tour dans ton sac, Eugénie.

Le marchand te tire de tes pensées en te tendant tes achats. Tu réalises alors que tu es vraiment contente d’avoir le jeune homme à tes côtés, les cageots étant bien pleins. Il va falloir faire vite à partir de maintenant, pour ne pas lui abîmer le dos. On n’a qu’une santé et il faut en prendre soin !
« Ou allons nous ensuite ?
Et bien, si je ne me trompe pas, il faut aller chez les Fournier. Comme ça, nous pourrons prendre le reste des légumes et quelques fruits et agrumes que ne vend pas Raoul. Ensuite, nous irons justement lui rendre visite pour prendre les fruits dont nous avons besoin. Et enfin, nous terminerons par la viande et le poisson, comme ça ils ne prendront pas trop chaud. »
Tu te rends compte que vous allez faire de nombreux allers-retours et tu cherches s’il n’y a pas une solution plus facile. Mais non, il faut garder les produits frais pour la fin. Tout comme il faut d’abord aller chez les Fournier, au cas où Raoul reprenne Louis à ses côtés. Mais peu importe, il faut se remettre en route maintenant. Après avoir fait un dernier signe aux Coste, tu te remets en marche, d’un petit pas tranquille.
« J’ai vraiment de la chance de t’avoir à mes côtés, Louis. Même si je n’aime pas l’admettre, je n’aurais pas été capable de faire tout ça toute seule. Tes parents peuvent être fiers de toi »
Et, comme si tu n’avais pas été assez douce, tu lui adresses un énième sourire. De toute façon, ce n’est pas comme si tu allais te lasser de sourire de la sorte. Encore moins dans une situation qui te réjouit comme celle-ci. Alors, à quoi bon se priver ?
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Dim 14 Jan - 18:46

Prochaine destination





Nos achats étaient encore loin d'être finis. J'ignorais ce que prévoyait de faire Eugénie, mais vu tout ce qu'il lui restait à faire, elle devait sans doute recevoir beaucoup de monde. Peut être un repas de famille ?

- Et bien, si je ne me trompe pas, il faut aller chez les Fournier. Comme ça, nous pourrons prendre le reste des légumes et quelques fruits et agrumes que ne vend pas Raoul. Ensuite, nous irons justement lui rendre visite pour prendre les fruits dont nous avons besoin. Et enfin, nous terminerons par la viande et le poisson, comme ça ils ne prendront pas trop chaud.

Je hoche la tête. A vrai dire je ne connais aucun des noms qu'elle a cité, à part celui de Raoul. J'imagine que c'est ça, être un habitué des marchés : apprendre à connaître tout le monde. Et si toute cette foule me met mal à l'aise, je commence à m'y faire, aux côtés d'Eugénie. La bonté de cette femme réussit à chasser ce malaise.

Nous nous remettons en route, après avoir quitté les Coste. Je suis madame Eugénie, la laissant prendre les devants pour aller voir les Fournier.

-  J’ai vraiment de la chance de t’avoir à mes côtés, Louis. Même si je n’aime pas l’admettre, je n’aurais pas été capable de faire tout ça toute seule. Tes parents peuvent être fiers de toi.

Je reste muet pendant un moment. Fiers de moi ? Non pas du tout. J'ai trahi mes parents adoptifs en les quittant sans un mot. Ils avaient tout fait pour moi et je n'ai même pas pu les remercier...

-Pas vraiment...

Même si je sais que ce n'était pas vraiment pour "moi"...
Ne m'étant pas rendu compte que j'ai dit tout haut ce que je pensais, je change de sujet.

-C'est le moins que je puisse faire.

Je me tourne vers Eugénie, pour voir qu'elle m'adresse un grand sourire. Je lui souris en retour. Je me demande si c'est comme ca, d'avoir une grand mère.

Nous arrivons finalement chez les Fournier. Je les salue, restant en retrait. Je laisse Eugénie s'occuper de choisir les produits. Après tout, ce sont ses connaissances, et ses courses. Moi je suis la pour lui donner un coup de main.

-Donnez moi tout ce dont vous avez besoin, je le porterai pour vous.

Mais finalement, ça me va bien comme ça.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mer 21 Fév - 16:47
Il te répond du bout des lèvres, plus pour lui-même que pour toi, et c’est un miracle que tu puisses entendre ses mots. Parce que bon, que tu le veuilles ou non, ton ouïe n’est plus aussi bonne qu’avant – ce qui t’agace royalement ça aussi. Mais on dirait qu’aujourd’hui, en cet instant précis, ton corps a senti que c’était très important de capter ces deux petites paroles et il a fait un effort. Ça aussi, ce doit être un super pouvoir que tu as, Eugénie.
« C'est le moins que je puisse faire »
Décidément, il est beaucoup trop gentil. Alors que tu viens visiblement de mettre les pieds dans le plat, lui rappelant des parents qui ne sont pas aimants, il trouve encore le temps d’être poli et doux. C’est foutu, Louis vient de gagner une place spéciale dans ton cœur. C’est un miracle si tu ne l’adoptes pas sur le champs, là en plein milieu du marché, pour lui apprendre ce que c’est que d’avoir quelqu’un qui tient à lui. Un miracle oui, mais surtout une question de timing.

Car vous voilà arrivés devant l’étale des Fournier, qui sont bien occupés et vous adressent à peine un bonjour. Tu ne t’en formalises pas – tu as toi même été marchande, tu sais ce que c’est – et commences à chercher du regard ce sont vous avez besoin. Si tu t’en souviens. Car voilà que tu as un trou de mémoire. Saleté de vieillesse, toujours à vous prendre en traître au moment où on s’y attend le moins. En même temps, si tu n’avais pas autant laissé vagabonder tes idées, sur Louis, ses parents et tout un tas d’autres choses encore, ça ne serait pas arrivé.
« Donnez moi tout ce dont vous avez besoin, je le porterai pour vous.
Merci bien, Louis. Je vais faire attention tout de même, il ne faudrait pas que tu fasses mal. »
Ça te tient à cœur toute cette histoire, à n’en pas douter. Et ce n’est pas seulement ton côté Maman-Mamie qui ressort, c’est une vraie inquiétude. Tu as vu nombre de tes proches, à commencer par ton mari, se ruiner la santé. Il est hors de question qu’une chose pareille arrive au jeune homme. Nous somme presque en 1900 après tout ! Se ruiner la santé au travail, ce n’est plus d’époque.
« Les Fournier ont l’air très occupés, c’est ça quand on propose des produits de qualité ! » Tu ris doucement, avant de reprendre « Il vaut mieux que nous commencions sans eux, en rassemblant tout ce dont nous avons besoin. Et je vais encore avoir besoin de toi, Louis. Je n’arrive plus à me souvenir de ce qu'il nous faut » Tu as même oublié que tu avais une liste rudimentaire, bien au chaud dans ta poche « Est-ce que tu pourrais te souvenir pour moi ? »
Tu te sens bien bête, Eugénie, obligée de demander de l’aide pour quelque chose d’aussi simple. Mais bon, il faut croire que ça va devenir la norme maintenant, alors tu ne t’en formalises pas tant que ça au final.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Sam 10 Mar - 0:49

Problème





Nous continuons notre route, jusqu’à arriver au prochain stand, celui des Fournier. Restant en retrait, je laisse Eugénie s’occuper de me dire ce que je dois prendre. Après tout, c’est elle qui sait ce qu’elle doit acheter. Moi, je suis là pour l’aider à porter.

-Merci bien, Louis. Je vais faire attention tout de même, il ne faudrait pas que tu fasses mal.

Je secoue lentement la tête. Je sais qu’elle s’inquiète, mais porter ces courses ne me fera pas de mal. Lorsque j’étais encore sur les routes, juste après avoir fugué, j’avais l’habitude de porter des charges lourdes. Et c’est aussi un travail que Raoul m’a confié.
Et puis, les courses de madame Eugénie ne devraient pas être aussi lourdes que ça. Enfin, c’est ce que je m’étais dit au début. Mais on dirait bien qu’elle ne fait pas les courses que pour elle-même. Sans doute doit elle recevoir du monde.

On dirait bien que nous arrivons un peu tard. Les Fournier semblent très occupés, et une file d’attente s’est déjà formée devant leur étalage. On dirait bien que nous allons devoir attendre, nous aussi.

-Les Fournier ont l’air très occupés, c’est ça quand on propose des produits de qualité ! Il vaut mieux que nous commencions sans eux, en rassemblant tout ce dont nous avons besoin.

Je hausse la tête, ça nous fera effectivement gagner beaucoup de temps. Car on en a à perdre, dans cette file d’attente. Je m’attendais à ce que Eugénie me dicte ce que je devais chercher, mais finalement nous tombons sur un autre problème.

-Et je vais encore avoir besoin de toi, Louis. Je n’arrive plus à me souvenir de ce qu'il nous faut. Est-ce que tu pourrais te souvenir pour moi ?

Ah, cette fois on a un problème… Je comptais sur la liste de madame Eugénie pour me guider, mais elle l’a sans doute égarée quelque part. J’y ai jeté un coup d’œil tout à l’heure, je devrais être capable de m’en souvenir.

-Je crois bien, oui… Je vais aller les chercher, je reviens.

Je me dirige vers le rayon des fruits. Si je me souviens bien… il nous fallait des oranges, des pommes, des citrons, des tomates… Et il nous fallait aussi prendre les légumes restants. Il me semble bien que c’était de la laitue, des carottes, de la ciboulette et des poireaux. Je prends une bonne quantité de chaque. C’est sans doute trop pour une personne, mais je n’ai pas eu l’impression qu’elle achetait tout pour elle seule.
Une fois le tout récupéré, je montre tout ce que j’ai pris à Eugénie, confirmant le choix des courses.

-Il me semble que c’est ce dont vous aviez besoin. Est ce que c’est en bonne quantité ? J’ignore combien de personnes vous recevez.

Ce n’est sans doute pas mes affaires, mais ce serait plus pratique de savoir pour choisir les ingrédients en bonne quantité. Peut être a t-elle une famille nombreuses ? Une grand mère comme elle doit sans doute être très appréciée.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mer 21 Mar - 17:07
Ton compagnon ne semble pas s’émouvoir de ta perte de mémoire, pas plus qu’il ne t’en tient rigueur, et le voilà qui se met en quête des légumes tant convoités. Cherchant toujours ce qu’il pouvait bien y avoir de marqué sur cette satanée liste, tu le regardes faire. Il se promène d’un bout à l’autre de l’étale, choisissant avec soins fruits et légumes. Tu remarques rapidement qu’il prend de grandes quantités et lui en es reconnaissante. Louis est un garçons intelligent, qui remarque les petites choses et comprend vite, ce qui fait de lui un incroyable partenaire de course : tu n’auras pas à lui faire refaire tout le travail, pour prendre plus de chaque chose – après tout, ce ne sont pas trois carottes qui vont nourrir tout le Congrégation.

D’un coup, tu te rappelles qu’il manquait sur la liste de quoi assaisonner les plats, et attrapes donc de gros oignons jaunes ainsi que quelques gousses d’ail. Ils n’auront sûrement pas besoin de tout ça, c’est même certain, mais ça sert toujours ce genre de choses. Et puis, faire sans serait une hérésie, oh que oui.

Louis revient vers toi, te tendant tout un tas de choses, et tu l’accueilles avec ce même sourire qui ne te quitte plus. Il ne semble pas se formaliser du poids que représente toute cette nourriture et tu te demandes si, au final, les jeunes de nos jours ne seraient pas plus costauds que ceux d’avant. On entend souvent les vieux râler sur la jeunesse, que les valeurs se perdent et qu’on est loin d’avoir une Révolution avec la nouvelle génération. Mais, en fin de compte, est-ce seulement vrai ? Tu n’as jamais vraiment été de leur avis, et encore moins maintenant que tu vois le jeune homme se démener pour toi et porter tout ça sans sourciller. Enfin, peu importe.
« Il me semble que c’est ce dont vous aviez besoin. Est ce que c’est en bonne quantité ? J’ignore combien de personnes vous recevez. »
Louis te sort de tes pensées et autres souvenirs des barricades, et tu cherches pendant quelques secondes ce dont il parle. Tu avais déjà oublié toute cette histoire de repas, d’autant plus que ce n’est pas toi qui reçoit ce petit monde. Mais il faut faire semblant, il faut mentir pour pouvoir le protéger. Dieu seul sait ce que la Congrégation pourrait faire de lui s’il savait. Qu’il rejoigne leurs rangs ou non, savoir n’est pas une bonne chose.
« Ça me semble bien assez, ne t’en fais pas. Je ne sais pas exactement combien de personnes seront là, toutes ne m’ont pas encore répondu … Ah, les enfants ! Mais tout ça me paraît bien suffisant, qu’ils soient cinq ou quinze ». Tu doutes qu’ils soient tant que ça, la Congrégation aurait envoyé plus de monde sinon « Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre les Fournier et nous pourrons aller voir ton patron. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je pourrais déjà m'y rendre. Comme ça, nous pourrons gagner un peu de temps - je ne voudrais pas te déranger plus que de raison ! Et je te fais suffisamment confiance pour te confier mon porte monnaie, de toute façon ce n'est pas avec une Mamie comme moi que tu vas devenir riche ! »
Alors que tu ris doucement, un « Bonjour Madame Taffard ! » se fait entendre dans ton dos. Les Fournier ont été plus rapides que toi on dirait, mais ton idée tient toujours. A Louis de décider puisque toi, tu n'es pas bien pressée.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mer 4 Avr - 12:42

Retour





Toutes les courses en main, je montre le tout à madame Eugénie. De son côté, elle a elle aussi pris des légumes que j'ai moi même oublié et dont elle s'est rappelé. Heureusement que nous sommes deux, nous pouvons nous souvenir de ce que l'autre a oublié.

-Ça me semble bien assez, ne t’en fais pas. Je ne sais pas exactement combien de personnes seront là, toutes ne m’ont pas encore répondu … Ah, les enfants ! Mais tout ça me paraît bien suffisant, qu’ils soient cinq ou quinze.

Cinq ou quinze... elle doit avoir une famille nombreuse. J'imagine que ça doit être ça... avoir une famille, une vraie.
Alors si ça peut la rendre heureuse, j'en oublie le poids de toutes ces courses.

La queue avance, doucement mais sûrement. Pourtant, il nous reste encore un petit bout de temps avant que notre tour ne vienne. Alors madame Eugénie a une idée à proposer.

-Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre les Fournier et nous pourrons aller voir ton patron. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je pourrais déjà m'y rendre. Comme ça, nous pourrons gagner un peu de temps - je ne voudrais pas te déranger plus que de raison ! Et je te fais suffisamment confiance pour te confier mon porte monnaie, de toute façon ce n'est pas avec une Mamie comme moi que tu vas devenir riche !

J'ai envie de lui répondre que cela ne me dérange nullement, mais j'imagine bien qu'elle doit aussi être occupée. Après tout, si elle reçoit du monde, elle a encore de longues préparations à faire. Autant gagner du temps.
Je hausse la tête, acceptant sa proposition. Elle peut me faire confiance.

La file à été plus rapide que prévu, et c'est déjà notre tour. Je fais signe à madame Eugénie que je me charge d'ici, pendant̀ qu'elle peut aller chez Raoul. Je prends l'argent qu'elle me tend pour m'occuper de payer ses courses, et je me tourne vers les Fournier.

-Je m'occupe de ses courses.

Je leur tends tous les légumes et fruits à payer. Tout en faisant le compte, ils me lancent un regard interrogatif.

-Tiens, c'est la première foi qu'on vous voit avec madame Taffard ! Je ne savais pas qu'elle avait un autre fois !
-Non ce n'est pas ça... Je donne simplement un coup de main.
-Ah bon ? Eh bien c'est très gentil de votre part ! On a besoin de plus de jeunes polis et respectueux envers leurs aînés comme vous.

Je paie la commande et les remercie. Ils me saluent chaleureusement, et je me remets en route. Ces gens sont tous gentils mais... c'est un peu embarrassant d'expliquer que je ne fais pas partir de la famille de madame Eugénie. Je l'apprécie beaucoup. Mais je sais que je ne pourrai jamais avoir une famille comme elle.

Je dépose les sachets, reposant un instant mes bras. Si au début tout cela était très léger, les sachets se sont rapidement accumulés, et chacun d'eux contient une bonne quantité d'ingrédients. Mais je ne veux pas qu'elle s'inquiète pour moi. Après tout, c'est mon travail de les porter. Alors je profite de cette séparation pour pouvoir me reposer un peu.
Une fois que je me suis bien repris, je reprends ma route jusqu'au stand de Raoul. Et c'est seulement maintenant que je me retrouve seul parmi la foule que ce léger malaise me reprend. Lorsque j'étais avec madame Eugénie, j'en avais oublié tous les gens qui nous entouraient...
Raison de plus pour me dépêcher, j'imagine.
Je les aperçois rapidement. Madame Eugénie semble discuter avec Raoul. Je la rejoins rapidement, tous les sachets en main.

-Ah le voilà ! Tu as bien tout porté pour madame Taffard, comme je te l'ai dit ?

Je hoche la tête, montrant les sachets pour preuve. Raoul sourit, semblant fier de son apprenti. Moi qui était très peu enthousiaste à faire le marché au début, je songe presque à le remercier pour m'avoir confié cette tache, finalement.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW






Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Mar 22 Mai - 13:49
Ton jeune compagnon a l’air d’accepter ta proposition et tu ne peux qu’en être ravie. En vous départageant les tâches de la sorte, vous irez plus vite et tu pourras l’embêter moins longtemps – ou alors, tu pourras lui proposer quelque chose à boire, si vous finissez assez tôt. Sans que tu ne t’y attendes les Fournier t’interpellent et, comme tu le pensais, c’est Louis qui leur répond.
« Je m'occupe de ses courses. »
Alors, sans un mot de plus tu t’éclipses et pars vers les autres étales. Tu sais que tout se passera bien, les Fournier sont des commerçants très agréables et des personnes très gentilles. Louis ne craint pas de se faire gronder et, vu toute la queue qu’il y avait, il ne risque pas non plus les questions trop indiscrètes – sa timidité s’en portera bien mieux ainsi.

Tu flânes un peu le long des allées, regardant autour de toi s’il y a quelque chose que tu pourrais acheter pour ton repas de ce midi ou pour le jeune homme. Malheureusement, le marché est maintenant rempli de personnes et tu perdrais trop de temps en faisant un tel détour. Vous avez encore quelques arrêts à faire et si tu as divisé votre travail c’était pour gagner du temps, non pas pour faire du shopping. Alors, sans perdre plus de temps, tu te diriges vers l’étale de Monsieur Tartan.
« Rebonjour Monsieur.
Madame » Tu ris de vos airs solennels avant qu’il ne reprenne « Alors, comment se passent ces courses ? Mon apprenti ne vous pose pas de soucis ? D’ailleurs, où est-il ?
Oh non, Louis est un ange. Je l’ai laissé un peu plus loin payer mes courses, pour que je puisse venir ici directement et gagner du temps. Je ne voudrais pas vous priver de votre main d’œuvre trop longtemps, et encore moins l’embêter toute la matinée.
Je vous reconnais bien là, Madame Taffard. Dîtes moi, qu’est-ce qu’il vous faut ? »
Sans plus tarder, tu lui indiques les différents fruits qu’il te faut. Tu commences par commander ce qu’il se trouvait sur ta liste, à savoir des pommes et des fraises. Puis, jugeant que ce n’est pas beaucoup – comme c’était le cas pour les légumes – tu rajoutes des cerises et des abricots. Enfin, tu lui demandes quelques bocaux de fruits en sirop et quelques herbes aromatiques, notamment de la menthe qui se mariera parfaitement avec les fraises.
« Hm.. Je vais vous prendre quelques citrons aussi. Ils ne sont pas non plus notés sur la liste, mais un peu de vitamines ne fait jamais de mal à personne !
Ah le voilà ! Tu as bien tout porté pour madame Taffard, comme je te l'ai dit ? »
Un peu surprise, tu te retournes pour découvrir Louis à tes côtés. Il transporte tout ce que vous aviez commandé et confirme à son patron qu’il a fait ce qu’il fallait. Tu ne rajoutes rien, lui ayant déjà raconté à quel point son apprenti était compétant, et te contentes de sourire.
« Je vais devoir vous l’emprunter encore quelques minutes je pense. Il nous faut encore aller acheter du poisson et un peu de viande. Ça ne prendra pas bien longtemps, ne vous en faites pas. Je voulais simplement terminer par ces deux là, pour éviter que la nourriture ne prenne chaud et devienne immangeable. Est-ce que nous pouvons vous laisser tous ces achats en attendant ? Je ne voudrais pas finir par casser le dos de ce pauvre enfant ! »
Tu sais que le commerçant acceptera sans sourciller – il vous l’aurait même proposé sans aucun doute – mais tu préfères toujours lui demander, par pure politesse. Et puis, peut être qu’il a trop de clients pour se permettre de laisser repartir son apprenti comme ça, on ne sait jamais.


Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Lun 4 Juin - 20:28

Dépôt





Lorsque je reviens voir Raoul, je constate que madame Eugénie a déjà fini ses courses avec lui. Au moins cette séparation momentanée a été efficace. Nous avons chacun de notre côté acheté ce qu’il fallait.
Mais la liste est loin d’être finie. Et mon devoir non plus, d’ailleurs.

-Je vais devoir vous l’emprunter encore quelques minutes je pense. Il nous faut encore aller acheter du poisson et un peu de viande. Ça ne prendra pas bien longtemps, ne vous en faites pas. Je voulais simplement terminer par ces deux là, pour éviter que la nourriture ne prenne chaud et devienne immangeable. Est-ce que nous pouvons vous laisser tous ces achats en attendant ? Je ne voudrais pas finir par casser le dos de ce pauvre enfant !

Je remercie silencieusement madame Eugénie. Nous avons déjà beaucoup de sachets, et je sais que d’autres vont encore venir s’ajouter. Même si je peux tout porter maintenant, ça commence à faire un peu lourd. Mais c’est ce qu’on m’a demandé, alors je ne vais pas commencer à me plaindre.
Raoul approuve la suggestion de madame Eugénie avec un sourire, se montrant compréhensif.

-Bien sur, avec plaisir madame Taffard ! Je ne voudrais pas le récupérer cassé ! Il a encore du travail à faire !

Et il se met à rire de sa plaisanterie, tout en prenant les sachets que nous avons déposés pour aller les mettre au frais. Je pense que son travail risque plus de me casser que de porter des courses.

Nous revoilà donc en route pour de nouvelles courses. Et sentir un poids en moins est effectivement libérateur. Mais je sais que ce n’est pas fini. Et je n’ai pas à m’en plaindre, c’est la tache qu’on m’a confiée.
Cela fait un moment que nous sommes ici, et le marché commence à être moins bondé. Au moins nous pouvons marcher tranquillement et librement sans être bousculé… ce qui était plutôt laborieux, avec tous les sachets en main. Maintenant, nous progressons d’un pas bien plus fluide et rapide vers la poissonnerie.
Qui se sent à plusieurs mètres à la ronde. Nous nous approchons de l’étal qui expose plusieurs variétés de poissons. Des carpes, des bars, des perches… Je ne suis pas très connaisseur en poissons, et je n’ai jamais beaucoup aimé. Mais de toute façon, nous sommes là pour prendre certains poissons précis.
J’essaie de me souvenir de ce qu’il faut prendre, mais je n’ai plus tout en tête. Je n’ai que parcouru rapidement la liste de courses, je n’ai pas pu tout retenir.

-Avez-vous retrouvé la liste de courses ? Je ne me souviens plus de tout ce que nous devons prendre ici…

Il me semble qu’il fallait des crevettes, des carpes, des truites… Je commence à m’approcher des différents poissons pour essayer de me rappeler de ce qu’il fallait.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW






Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 165 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+80)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible (+60)
Ludus pueri (+80)

Points: 1020
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Jeu 28 Juin - 15:14
Comme tu t’y attendais, Raoul accepte de bon coeur de laisser Louis en ta compagnie encore quelques minutes. Sa remarque et son rire te font sourire, même si tu espères en ton fort intérieur que le jeune homme n’aura pas trop de boulot à son retour. Après vos longues courses, se reposer ne lui fera sûrement pas de mal. Mais bon, malheureusement ce n’est pas à toi d’en décider et tu ne peux que respecter la décision du commerçant. Enfin, tu pourras toujours lui souffler l’idée l’air de rien, avant de le quitter.

Mais pas le temps de réfléchir et de traîner pour l’instant. Si vous avez bientôt fini vos achats, il vous reste encore deux stands où vous arrêter. Tu remarques avec soulagement que l’heure pleine est passée et que le gros de la foule est partie. Il ne reste que les retardataires ou ceux, comme vous, qui ont une liste longue comme un jour sans fin. Ce sera bien plus facile pour vous faufiler entre les étales et faire vos dernières commissions, et c’est tant mieux. La chaleur commence à se faire sentir et tu ne serais pas contre un verre d’eau au frais dans ta cuisine. Mais comme à ton habitude, tu ne dis rien et gardes ton trouble pour toi. Ce n’est pas en t’arrêtant toutes les deux minutes que vous allez avancer.

L’odeur de la poissonnerie te rappelle à l’ordre et fait douter vis à vis de la qualité des produits. Tu sais très bien qu’il n’y a rien qui tourne plus vite que du poisson – si ce n’est la viande, peut être – et tu as peur qu’il soit déjà trop tard. Malgré tout, tu veux jeter un coup d’oeil aux produits, au cas où. Et puis, tu sais très bien que tu peux faire confiance au vendeur : il ne vous donnerait jamais quelque chose d’avarié.
« Avez-vous retrouvé la liste de courses ? Je ne me souviens plus de tout ce que nous devons prendre ici…
La liste ? Ah oui ! Je l’ai retrouvée oui, elle était dans l’une de mes poches. Je suis une sacrée tête en l’air, désolée. » Tu sors le-dit papier et commences à énumérer ce qu’il s’y trouve « Alors …. Il nous faut des carpes, des truites et du saumon. Hm. Je pense que des truites saumonées feront tout aussi bien l’affaire. Ils… J’ai également besoin de crevettes et de coquillages. Je pense que nous prendrons des bigorneaux et quelques saint-jacques. »
Tu parcours l’étale devant vous d’un œil expert, cherchant les signes annonciateurs d’un produit immangeable. Mais tu n’en trouves aucun. Tout ce qui se trouve devant toi te semble pêché du jour ou au moins encore assez frais pour être comestible et très bons. Soulagée, tu peux alors passer commande auprès du commerçant.
« Monsieur ? » l’interpelles tu, avant de jeter un coup d’oeil à Louis et de lui demander avec un sourire « Tu veux le faire ? »
Il a prouvé plusieurs fois depuis le début de vos péripéties qu'il était tout à fait capable de se débrouiller tout seul. Alors pourquoi pas le laisser prendre les choses en main une nouvelle ?


Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
7/4 Indisponible

wwwLouis [10]
wwwGuillaume [5/3]
wwwElliot [9]
wwwLena [6]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]
wwwSoren et Risa [1]
wwwMaugrim, Cristal et Basile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête n°14] Jour des courses
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête n°14] Jour des courses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...
» [AIDE]Mise à jour Desire impossible.
» Courses motos à Spa - 8 août 2009
» [INFO]Mise à jour OTA 2.10.405.2 disponible pour le Desire
» [ROM 2.2 RC OFFICIELLE][MISE A JOUR OTA FRF85B] Pour FRF83

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: