Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Mar 12 Juil - 2:17
izaac  & cyclabbchat
Tu
avais trouvé ta princesse maudite.
Contre quelques pièces d'or
(avide)
Ton corps appartient
à une paysanne
à un cochon
Tu deviens
Tes personnages
(tes amis inexistants)
Tu inventes des histoires pour des publics diverses, pour
entendre le rire des enfants
Les grognements des adultes
Mais surtout
Contre quelques pièces d'or
(avide)
La foule absorbe tes paroles,
les boit
(avide)
les saisit
(précipitamment)
et les relâche.
(tendrement)
Ton regard surplombe l’assemblée
Tel
le Malin et ses sujets.
Tes mots se déversent et coulent sur eux, tes mouvements se font grands et te voilà prince, sorcière et même reine.
Les enfants sont captivés
(ils t’écoutent)
Les parents tentent de les éloigner de toi
(ils te fixent)
Les curieux s'arrêtent
(et s'éloignent)
Mais toi
il te manque décidément une princesse.
Du coin de l’oeil, tu avises la foule grouillante de Paris
Cette foule qui venderait son corps
Contre quelques pièces d'or
(avide)
Mais te voilà prince aux yeux des plus naïfs
(homme désespéré aux vêtements troués)
Qui recherche désespérément sa dame maudite
(belle demoiselle devenue laideron)
Et
Tu l’as ta royale fille.
Ce jeune garçon à l’allure atypique
Aux si beaux yeux
Cachés par un rideau sombre
(terrifiant)
Si tu étais réellement un prince
Tu décrocherais la lune pour lui
Mais tu n'es qu'un simple conteur des rues.
(homme amoureux)
Tu fends la populace, d’un pas léger et frivole
(tu pourrais t’envoler)
Et d’une main osseuse, tu tentes d’attraper celle du garçon
(gringalet aux grandes jambes, laideron de ton histoire)
La stupéfaction et le regard pesant devrait lui faire comprendre qu’il rendrait des individus déçus si il ne jouait pas le jeu.
(Déception)
Ton sourire se fait doux
(agréable)
Malgré ces doigts qui tentent d'entourer fermement le poignet de cet adolescent maudit
(force superficielle)
D’une voix puissante qui traverse le brouhaha tu dis
(présomptueux)
“Oh, ma tendre aimée ! Qu’êtes-vous devenu(e) ?! Serait-ce un sort jeté contre vous à cause de cette mâratre, cette... Sorcière ? Ce regard de cuivre… m’horripile ! Peut-être qu’un chaste baiser ou une danse levera cette malédiction qui vous entoure ? M'accorderiez-vous quelques pas ? ”
A nouveau
un
sourire
(malicieux)


© ASHLING POUR EPICODE


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Mar 12 Juil - 22:18


˻ Fermentation ˺


Feat —  Izaac

Alcohol is not
the answer
it just makes you
forget
the question.

C’est joli jolie la France c’est joli joli Montmartre tu sais vieille amie après notre rencontre et la rencontre avec tes souvenirs j’ai voulu comprendre j’ai voulu hanter les lieux de ton enfance les lieux de ma colère et de ma haine les lieux matrices qui t’ont donné la vie et comme la France c’est jolie et que moi j’étais triste et que la tristesse tu sais la tristesse c’est quelque chose de laid et d’horrible quelque chose d’affreux tu sais la tristesse il faut la dissimuler il faut la dissoudre surtout la diluer la diluer car si on ne la dilue pas c’est prendre le risque de la destruction et la destruction mène à la violence et la violence mène aux regrets et les regrets les regrets ils mènent seulement ironiquement à un peu plus de tristesse alors tu comprendras bien veille amie comme je voulais pas détruire ta mémoire enlevée jolie Nora sublimée en forme de gaz transcendant il fallait que je me drogue que je me change que j’altère ma colère ancienne que l’on pourrait me rappeler un rêve de coton un rêve doux et vacillant tu comprends j’ai mis ma grande écharpe et mes vêtements trop grand j’ai pris une bouteille de n’importe quoi de l’alcool dedans éthanol condensée l’éthanol c’est une drôle de molécule tu sais avec une chaine carbonée toute simple seulement deux carbones et surtout une fonction terrible en bout de chaine une fonction qui change tout là voilà c’est elle c’est la fonction alcool qui fait trembler les corps et fait hurler les lumières des couleurs et des chromates et les cônes dans mes yeux tu sais j’ai passé une grande porte et voilà toute une journée j’ai parcouru le Paris déchu et fascinant le Paris qui hurle et qui rit le Paris qui fait peur et qui boit et j’ai bu avec lui tu sais et je me suis mis à rire beaucoup tu sais et voilà maintenant ma vieille amie c’est la fin de la journée et dans les rues il y a une odeur de miel et l’alcool condensé en fonction mathématique cogne sourdement dans mes veines et dans mon cœur et sur ma tête et je suis de bonne humeur tu sais le monde me paraît merveilleux et drôle et les ruelles sont chaudes et brillantes et accueillantes même si les gens sont ridicules dans leur ignorance et le soleil se couche doucement et les photons ils caressent doucement ma peau et mes mains froides et blanches comme des os de baleine et je frissonne un peu et je divague doucement et les bouteilles sont terminés et il m’en faut une autre je dois trouver une nouvelle bouteille un nouvel alcool car mon corps de Noé est une terrible machine qui élimine et synthétise tellement tellement vite et expulse cette drôle de sensation de flottement comme pour me rappeler que je me dois de toujours être triste car c’est là mon rôle à jouer dans la pièce de la guerre et en attendant je marche dans les ruelles ivre et je suis ivre d’alcool et de fonction organique et je suis ivre de la foule et ivre des gens et mon regard erre je suis un personnage errant et dans les rues il y a de drôle de personnes qui sont là pour amuser et parfois ils sont intéressants et te voilà maintenant toi petit frère tu es un peu un double je trouve tu me ressembles tu es maigre et surtout dans tes yeux dans tes yeux alors que je te contemple à travers la brume du liquide trouble je vois je vois les regrets et les craintes je vois les histoires tu es une Plume une Plume et tu es drôle tu veux jouer tu veux jouer et figure toi petit frère que je suis le Regret et que je suis d’humeur heureuse c’est l’alcool tu sais c’est l’alcool alors j’apprécie ta main froide de vivant et d’être humain banal.
Ta main sur mon poignet
Ta main sur mon poignet retire-là (vraiment)
Tu devrais l’ôter petit frère
Ma tristesse est bien plus ancienne que la tienne (c’est-à-dire que)
Mes histoires sont bien plus terribles que les tiennes.

Une princesse vraiment c’est
                              drôle
que tu dises cela car justement
                                                                                                      dans mes regrets
rêvées
                                                                                      J’ai été une femme tu sais
Cyclamën                                                  
dans les vapeurs d’alcool

oublie
transforme
                                          son corps
                      petit frère mon double (lointain)
                                                                                                                 Cyclamën
c’est une drôle de fleurs

                      (tu sais)                                                                   tu es surprenant alors je vais
être (le personnage de ton histoire)

Et au milieu de la foule de la ruelle, doucement l’Animae ivre lance sa main et la pose en contrepoids sur le bras du conteur. Et doucement et tendrement, il le remonte vers son visage et il effleure la peau fraiche de son double squelettique. Il parle avec un accent et il a une voix pleine de regrets et de mots et d’histoires, c’est un petit homme distrayant que voilà. Il ne faut pas jouer avec le Noé des regrets surtout pas jouer à raconter des histoires avec lui parce que Feilen lui : il connait le poids des histoires — il leur donne vie. Alors le Cyclamën doucement caresse en forme de larme la joue de Izaac (en même temps que son pouvoir absorbant lui fait remonter la mémoire en parodie d’un parasite et il goutte à la vie de Izaac comme si c’était la sienne, et il goutte aux histoires contées dans la journée, et il voudrait y goutter un peu plus encore mais il faut pourtant rompre le contact, au moins a-t-il voler le prénom du Conteur) et en même il sourit ivre ivre-mort et son corps se transforme ; c’est le Regret incarné qui rejaillit, le Regret de la jeune femme triste là-bas, c’est le Regret enregistré qui se rappelle, c’est-à-dire que le corps du Cyclamën se change et que désormais elle est elle et elle est Cyclamën, et que ses cheveux sont un peu plus longs mais toujours gris, et que sa poitrine timide est arrondie, même si son corps est toujours maigre comme Cyclamën et fragile comme Cyclamën car évidement elle est Cyclamën elle est le Regret incarné et enregistré la forme de la dernière fois la forme féminine elle est la princesse métamorphosée et le soleil se couche dans la ruelle et les gens sont bruyants et enthousiasmes. Et elle retire doucement sa main du visage du Conteur, sa main qui traçait un dessin en forme de larme, et elle esquisse un sourire (ivre ivre mort) — même si son corps de Noé travaillait toujours à rejeter la fonction -OH en dehors de l’organisme de la jeune femme. Et pendant une fraction de seconde peut-être pendant la métamorphose il a pu le voir, les yeux les yeux du Cyclamën, les yeux de la jeune fille dorés : de petits cercles de cuivre qui rapidement, reprirent leur couleur rougeâtre.

Ivre ivre
               ivre ivre je veux être ivre
oublier
ivre des autres

« Une danse ? » Et la voix de la jeune femme est légère et rieuse comme le vent et le coucher de Soleil dans la rue, et les gens dans la rue sont bruyants et heureux, et la jeune femme prend la main du Conteur (la laideur cache l’éclat l’éclat l’éclat sonore et le rire en lumière dans la nuit).

Et prend garde à ton histoire petit Conteur car je suis une voleuse très vorace et je pourrais la dévorer et en prendre le contrôle petit Conteur prend garde à ne pas te perdre toi-même à l’intérieur (de ton histoire et de tes mots amoureux) à l’intérieur de ta folie (et avant que tu ne t’en rendes compte, ta bouteille sera vide)
© JOY
இ La Plume Névropathe இ

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: avatar
Cyclamën Animaeஇ La Plume Névropathe இ
○ l'Incarnation du Regret ○


•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Banque
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #9933ff »

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 222 ▐ Autres Comptes : — Caleb
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans à jamais.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Bijection ; ‘Tibet {30}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {10}
Dilatation ; ‘Arche {30}


Points RPs : 1070
Points hors-RPs : 210
Points totaux : 1180 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 320 points.

http://i.imgur.com/snNvk2M.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Mer 13 Juil - 16:06
izaac  & cyclabbchat
Il y'a cette tendresse dans ses mouvements que tu aimes comme
comme si il t'était destiné.
Mais non, oh non ce n'est toi le prince. C'est ce personnage pourtant insipide qui devient toi au fur et à mesure que
le temps coule (ploc ploc)
Et il est la princesse, une des plus belles qu'il n'ait jamais vue
Et tu caresses du bout des doigts les courbes qui sont nées
(de ton imagination ?)
sur le frêle corps qui repose non loin du tien
Et une de tes mains vient se déposer sur
sur les hanches fines de ton partenaire
et l'autre vient
épouser son menton, le relever d'un doigt exigeant
C'est bien plus qu'une simple danse
c'est des mots, des sensations que vous partagez avec un public
(silencieusement)
"C'est bien plus qu'une danse ma Dame, c'est le signe de votre délivrance et grâce à celle-ci vous serez délivrée de tous les regrets et tous les malheurs du monde. C'est les bienfaits que certains nomment maladie."
Et tes bras se font plus pressant autour de son corps tandis que
tes pieds fatigués le guident à suivre tes pas simples
dans une valse enchanteresse plus symbolique que gracieuse
Tes doigts dessinent ses côtes machinalement
et tu le fais tourner face au public
"Ne la trouvez-donc pas resplendissante ? Bien plus belle et rayonnante qu'il y'a quelques instants (illusionniste) ? Eh bien, les enfants. C'est ce qu'on appelle l'amour. Ne laissez personne vous mettre au travers de ça. C'est un des dons les plus précieux au monde."
Pour appuyer tes propos tu tentes (à nouveau) de saisir cette poupée que tu crois avoir façonné (mais c'est toi la marionnette) et tu vas pour déposer tes lèvres sur les siennes.
C'est osé
extravagant
amusant
Sans doute mal vu
Mais tu n'en as rien à faire car seul la réaction de cet adolescent
est intéressante à tes yeux
Tu veux savoir comment la jeunesse (?)
réagira selon ce que tu exécutes
© ASHLING POUR EPICODE


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Sam 16 Juil - 23:05


˻ Erosion ˺


Feat — Izaac

Donne donne et reprend et tourne aussi tourne jolie Cyclamën avec ton corps de femme disgracieuse et disgraciée ton corps un peu tordu un peu cassé maigre oui mais libre et léger léger léger il tourne regarde petit frère comme il tourne entre tes mains fines comme des araignées ou comme des couteaux tes mains effilées en forme de ciseau petit frère je te trouve bien squelettique tu sais le secret du pouvoir du Regret c’est aussi qu’il aspire les souvenirs sur le contact (il aspire les regrets) alors petit frère c’est une double danse pour le jolie Cyclamën tu sais je vois des millions d’images et des millions de souvenirs des bateaux et des rires des voiles tendues contre le vent et la marée et je vois ton histoire petit frère tu es un drôle d’orphelin idiot et inutile Izaac Izaac est-ce seulement ton véritable nom les noms sont oubliés et oublieux les noms les mots sont puissants tu sais alors c’est une double danse dans tes bras tu sais une danse de couleur et de forme et mes pieds qui frappent la terre battue rythment en même temps les chemins de ta vie les ruisseaux les rivières arpentés tu crois être vieux mais tu es bien jeune petit frère tu sais même si tu te caches derrière de beaux cheveux blancs (drôle de maladie) tu es un vieux sage qui mourra jeune petit frère tu sais avec ton drôle de corps disloqué on dirait moi on dirait moi dans un miroir on dirait l’autre Cyclamën le Cyclamën garçon le Cyclamën lucide le Cyclamën (celui sans éthanol sans fonction hydroxylé pour le sortir de la réalité) on dirait moi petit frère c’est très perturbant tu fais un prince bien mauvais en ce cas car Cyclamën n’est pas un prince charmant et il ne sert à rien surtout pas à sauver des princesses alors si tu lui ressembles oui vraiment tu fais un prince bien médiocre et je vole et je suis légère dans tes bras effilés comme des larmes sur la surface d’une feuille le matin quand le soleil un peu fatigué se lève c’est drôle parce que là le soleil se couche (et nos ombres fusionnés se mélangent sur le sol en parodie de ballet en parodie un peu macabre et un peu sensuelle et un peu éthérée) le soleil se couche c’est bientôt la nuit et je crois petit frère que je t’amènerais voir les étoiles quand la nuit sera là petit frère tu es un drôle de personnage fais-moi danser encore encore encore et mélange les morceaux d’alcool dans mes veines.

maladie tu as dis
maladie
Izaac ? (alcool)
et qui es-tu pour parler de maladie d’abord
es-tu
un médecin
soin Izaac ?
tu soignes les hommes toi Izaac ? et dis
es-ce que tu sais
soigner les fleurs ?

Et nous dansons de plus en plus vite de plus en plus vite et les tambours dans nos têtes s’accélèrent mais petit frère que fais-tu tu parles à la foule non non surtout pas petit frère il faut la faire disparaître il faut la faire s’éroder la foule n’est plus il n’y a que nous que nous qui dansons voilà il n’y a plus que le mouvement petit frère le mouvement et tu dessines ma silhouette avec tes longs doigts effilés comme des plumes tu écris tu écris une histoire sur mon corps sur mon dos sur mes hanches sur ma peau c’est une histoire de princesse et de son prince très peu charmant son prince raté perdu incapable de rien c’est une princesse frappée par le malheur un laideron avec un mauvais sort il faut un baiser un baiser petit frère que fais-tu je te vois approcher penses-tu ainsi pouvoir matérialiser notre histoire en remplaçant sur mes lèvres la morsure dorée de l’alcool je ris petit frère je ris et c’est un joli rire éclat un rire éclat de bouteille et éclat d’éthanol qui retombe sur toute la foule (qui se remet à exister d’un coup) et je stoppe brutalement la danse et petit frère je parcours avec mes mains douces ton joli visage sale et fatigué petit frère vilain vagabond mauvais prince charmant petit frère tu penses comme dans une mauvaise histoire le prince épouse la princesse à la fin bien sûr petit frère à la fin ils sont de beaux et gentils (et placides) enfants et c’est parfait le vrai rêve l’utopie fabuleuse mais ça petit frère c’est les fables et les enfants (les enfants de la foule) je ne veux pas tu comprends je suis une femme terrible et savante je connais la guerre et l’horreur je suis Noé sous alcool quand même et avec mes doigts je dessine doucement les contours de ta bouche de tes lèvres ta respiration qui effleure ma peau c’est vivant c’est battant c’est sensuel et attirant tes lèvres tes lèvres le rire de l’alcool et j’approche mon visage du tien et je ris je ris petit frère mais n’approche pas mes lèvres tu ne mérites pas encore le baiser de ta princesse car cette dernière t’en veut tu as en face de toi le Conteur de Noé le Conteur véritable Celle-Qui-Ecrit la Plume Névropathe et toi tu proposes l’histoire bien banal d’un prince pour qui les choses sont acquises et qui embrasse sa princesse facilement mais la réalité petit frère (et je passe une main tendrement dans tes cheveux) la réalité est bien plus complexe alors je me tourne vers la foule (qui vibre car le spectacle est formidable).

« Du reste les enfants méfiez-vous méfiez-vous (oui vraiment) des princes charmants. » Et la jeune femme en riant, tourne autour du vieux-jeune-étrange, l’homme qui raconte les histoires. « Méfiez-vous des histoires ; méfiez-vous des conteurs. Et toujours, toujours… Elle s’incline doucement (la représentation est terminée ?) Ne vous contentez pas des histoires que l’on vous raconte. C’est le plus important — pas d’Amour qui ne tienne s’il prend pied dans une mauvaise histoire. » Elle parle français joliment — c’est à cause de Nora ça. Elle a appris et elle s’est perfectionnée. Elle a un petit accent flutée discret, cependant. Et elle tourne à nouveau un regard terrible vers son prince charmant et parle avec une voix antique, une voix de Pythie ; une voix de conteuse (et la jolie Cyclamën reprend la représentation — théâtre improvisé dans une rue).

« Quant à vous mon prince apprenez apprenez que votre histoire est bien maigre pour me satisfaire un baiser un baiser mais tu sais petit frère petit prince je suis une princesse exigeante une princesse qui ne se contente pas d’être simplement sauvé oui oui malédiction oui car les princesses qui s’offrent gratuitement à leur sauveur sont des princesses des personnages des femmes bien médiocres bien décousues oui vraiment bien ennuyantes en réalité tu sais petit prince il m’en faut bien plus il faut aussi et il faut encore que tu me séduises et que tu me plaises pour le moment de toi je n’ai qu’une danse je n’ai qu’un morceau de toi je n’ai que ton apparence bien pauvre en vérité enfin l’habit l’habit ne fait pas le moine je n’ai que tes yeux en fragments oculaires je n’ai que ta peau blanche contre la mienne ta peau chaude comme les rayons du couchant mais c’est trop peu tu sais Izaac petit prince (je connais ton prénom, ce sont là les pouvoirs des princesses) il faut encore que tu te promènes à mon bras et que tu me parles tout bas en chuchotant que tu m’offres des mots rien que moi que tu en inventes que tu me fasses rire enfin que tu voles mon cœur Izaac tu es un bien mauvais prince tu dois me surprendre ne pas être un personnage entre mes mains Izaac écoute écoute petit vagabond surprend surprend moi épate moi avec une histoire d’un prince étrange et fascinant qui n’agirait pas comme les princes des histoires pour enfants (et les princes des histoires pour enfants sont les plus mauvais princes vous savez car ce sont les adultes qui écrivent les histoires pour enfants et les adultes ne veulent pas voir grandir les enfants alors ils écrivent des personnages ennuyants et vides et creux comme des arbres morts) Izaac soit mon prince charmant tordu Izaac soit ma nouvelle ivresse épatante montre-moi que les hommes ont encore de l’intérêt. »

Et maintenant petit conteur ; de ton histoire dépend le sort de la foule tu sais.
(car je suis ivre ivre ivre
Ivre et violente)
© JOY

இ La Plume Névropathe இ

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: avatar
Cyclamën Animaeஇ La Plume Névropathe இ
○ l'Incarnation du Regret ○


•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Banque
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #9933ff »

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 222 ▐ Autres Comptes : — Caleb
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans à jamais.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Bijection ; ‘Tibet {30}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {10}
Dilatation ; ‘Arche {30}


Points RPs : 1070
Points hors-RPs : 210
Points totaux : 1180 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 320 points.

http://i.imgur.com/snNvk2M.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Dim 17 Juil - 5:27
izaac  & cyclabbchat
C'est une folie oh oui une folie de demander ta soumission, de te menacer pour que tu brises tout le monde que tu as créé pour ce enfant
C'est une une folie oh oui une folie d'imaginer que tu es le genre d'homme à exaucer le moindre vœu de son prochain.
(Et la tendresse disparaît, elle s'enfuie loin loin elle prend les jambes à son cou)
Et ton sourire doux, éternellement fatigué se fait plus crispé oh oui voilà un prince en colère contre sa demoiselle. (Et ton dos se fait plus droit, et te voilà qui grandit de quelques centimètres  - cette hauteur qui était dans tes épaules affaissées oui oui elle s'élève)
Ses caprices ne sont que poussière à tes yeux, tu les réduis à néant grâce à la volonté du Rêveur. Et oh Izaac, tu n'as jamais été déterminé pour grand chose mais cette fois-ci oh oui cette fois-ci tu ne le laisseras pas t'échapper
(tu l'étoufferas comme on le fait avec les sales gamins car c'est ce qu'il est cette impertinent devenu princesse)
et il croit t'avoir avec ses belles paroles, mais n'est-ce pas toi le maître des mots ici ?
Tu rattrapes cette gamine, cette sotte qui tourne autour de toi et qui te donne le tournis avec sa longue tirade (elle connaît ton prénom ?). Tu attrapes son poignet et tu enroules tes longs bras oh oui, tu colles ses omoplates délicates contre ton torse frêle
Et tes lèvres menacent à tout moment de se balader le long de ses clavicules, sensuellement
Elles menacent de griser complètement ta ô si stupide princesse que tu as choisi (malheureusement)
Et tu susurres ces paroles dans le creux de son oreille, et le lobe de celle-ci se trouve non loin de ta bouche pleine de tentation fictive.
"Ma douce, ma tendre princesse. Il serait dommage de briser les espoirs de ces enfants n'est-ce pas ? Je ferai ce que vous voulez mais ne me demandez pas de mettre en cause l'univers que je prends soin de créer de mes propres mots. On ne demande pas à un artiste de repeindre sa toile en blanc pour redessiner dessus n'est-ce pas ?"
Et tu la relâches de ton étreinte, tu t'abaisses dans un salut las, tendre
bien plus que tes mots froid prononcés il y'a quelques instants
"Merci de votre écoute, c'est terminé."
Et voilà les idiots qui restent là alors que certains s'affairent pour s'éloigner en lançant une misérable pièce vers tes pieds
(Ils en veulent plus, ils veulent que tu contes ce que ton salopard "d'acolyte" t'a dit d'exécuter)
Et tu t'abaisses pour ramasser ton salaire
Et tu envoies un regard agacé à ta princesse, avant de rétorquer avec une sécheresse digne des grands déserts
"Il était une fois, un prince. Un prince qui n'avait que pour abris le toit que des généreux voulaient bien lui offrir. Ce n'était qu'un prince du coeur oui, car il mourût de froid durant la période froide en rêvant toutefois de sa princesse la truie. Fin."
Une (misérable) courbette et tu tentes de t'éloigner en saisissant la main de celui qui sait tout sur toi
(mais qui ne sait rien)

© ASHLING POUR EPICODE


avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Mer 10 Aoû - 20:26


˻ Aliénation ˺


Feat —  Izaac

Tu (n’étais pas drôle) étais vraiment amusant pour un petit homme un homme vieux et jeune Isaac tu es distrayant tu me distrais dans (mes vapeurs d’alcool) et j’aime cela enfin j’oublie la guerre (mais la guerre n’est jamais bien loin) j’oublie les autres j’oublie les gens que j’aime (bergère) les gens que je déteste (vagabonde) les gens qui sont intéressants (certains) les gens dignes de mon désintérêt (la plupart) enfin je m’oublie (regrette) et voilà tu es malheureux pas content déçu Izaac tu croyais donc quoi que comme dans les contes de fée la princesse allait rentrer dans ton jeu que j’allais prétendre jouer l’humain comme ça l’humain intéressant qui sort de l’ordinaire mais tu sais si tu n’écoutes pas tes rêves (attend ?) attend Izaac vieux frère tu as eu raison je crois au fond il ne faut pas oublier de poursuivre ses rêves alors il ne faut pas hésiter à raconter des histoires (tu m’entraines à ta suite dans les ruelles de Paris) et alpaguer des princesses je veux dire raconter des rêves dans des mots et des mots dans des rêves (enfin) attend je veux dire si tu penses que tu as raison tu as raison et tu as tord (attend) je reprend donc si tu n’écoutes pas tes rêves je crois que ce n’est pas plus mal je veux dire c’est le tombeau les lèvres parce que (ils ne se réalisent jamais) ils sont faux souvent (des paillettes et des rayons de soleil les rêves font dans l’apparence et dans l’ombre) enfin vieux frère regarde ces sourires déçus et acides et ces pièces la richesse vieux mendiant fragile ton histoire est vraiment fascinante et tellement multiple après tout tu tiens ma main et (je me laisse transporter dans les rues de Paris) et nos peaux électriques se touchent proton et électron positif et négatif comme une photo en noir et blanc dans son reflet sur la surface d’un miroir froid et mes pouvoirs de Noé (que je ne contrôle pas sous l’emprise du fragment de fonction OH enfin) ils aspirent ton essence (sensiblement mais surtout je laisse échapper des rires en heurtant que une folle les gens les individus la foule quoi enfin les corps rentrent dans la masse comme l’huile et l’eau nous ne nous mélangeons pas vieux frère) ta nature ton histoire (tes regrets ?) alors vieux frère parlons je voudrais jouer mon rôle
et si tu venais à mourir là maintenant
tu aurais des regrets toi vieux frère ?

Ah oui aussi il me faut retourner dans le temps maintenant je veux dire courir sur la longue horloge celle-qui (se mord elle même le dos la peau et les os) jamais ne fait de retour pourtant mais le pouvoir de la mémoire est terrible c’est-à-dire que je voudrais aussi évoquer avec toi mon prince charmant (vieux frère) je voudrais évoquer ta main contre la mienne je veux parler de l’étreinte délicieuse avec les ronces et les sous-entendues et la tension sensuelle aussi enfin je veux dire quand (tu me tenais dans tes bras comme une Plume) tu étais contre moi et que j’étais un objet un pantin tout en bois dans tes bras ils sont forts tes bras ce sont des bras de travailleur ce sont des mains usées par le temps que tu as là Izaac mais pourtant je vois bien que ton visage est jeune alors quelque chose ne va pas quelque chose se précipite (comme un précipité chimique après une réaction intra-liquide comme quelque chose qui se dévoile un puzzle qui se résout enfin tu connais les comparaisons habituelles vieux frère nous sommes au delà de ça maintenant) mais je peine à discerner les restes parmi les ruines et les os de baleine tu as déjà remarqué que un crâne de baleine ça fait comme une pyramide enfin les faces sont de grands triangles comme de grands mausolées que le temps grignote doucement (enfin le temps demeure un grand mangeur hein) je divague et voilà que nous marchons toujours (ensemble ta main agrippant la mienne comme une Plume) dans les rues de Paris et nous croisons des armes de guerre et je rêve sur ce contact faux et vrai que tu as porté je veux parler de ton regard et de l’ombre de tes lèvres sur mon cou mais hélas ma peau mon âme et mon coeur appartiennent déjà à quelqu’un tu sais et aussi le sexe la passion les corps fusionnés j’ai déjà essayé tu sais pour oublier la guerre j’ai essayé mille solutions
la drogue
les autres
les putains
la colère
l’écriture
la souffrance (la mienne)
la souffrance (des autres)
le génocide et la bonté (gratuite)
et là nous sommes à l’alcool enfin c’est un deuxième essai un doux souvenir en vérité je sais bien que l’alcool n’efface rien (mon corps qui appartient déjà à ?) mais bon je suis venu à Paris pour voir les souvenirs de ma vieille amie (Nora Lockwood amnésique ahahah) et il me faut bien un déclencheur-oublieur pour diluer ma tristesse et mon dégout de la guerre enfin ta peau était chaude Izaac mais les tensions et les sens enflammés n’ont plus rien de fascinant pour moi je veux dire (brûle et la folie qui monte) que mon flux de pensée divague complètement et alors que je t’entraîne dans une ruelle il y a des hommes dans la ruelle ce sont
des machines (je me souviens pas du moment où ta main enserrant la mienne est devenue ma main enserrant la tienne ; enfin).

Et tu touches son visage ses vieux vêtements et sa main. « Regarde Conteur ohoho. » Et tu titubes un peu enfin. « Le sol bouge joliment et poétique tu trouves pas ? » Tu le regardes, avec un air faussement vexé. « Tu boudes encore hein, vieux-frère-Izaac ? » Tu rigoles (un peu, à peine pour de vrai). « Tu sais faire le chevalier toi ? Parce que ce sont des armes de guerre là-bas. Si, même que. » Tu lèves un doigt mais (tu vomis par terre) tu tombes et tu vomis par terre, et ça brûle et c’est terrible et les machines vous fixent ce sont (des niveaux 1) et elles ont l’air intéressé enfin. « Une bien piètre princesse. » Tu t’essuies un peu sur ton grand pull trop grand.

« Et si on mourait maintenant, vieux frère, tu aurais des regrets ? » Tu fais semblant de réfléchir en éclatant de rire (et les machines commencent leur terrible métamorphose) « Moi oui, des tas. Et je crois que je vais encore vomir. » Et tu as mal à la tête, en plus.
© JOY
இ La Plume Névropathe இ

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: avatar
Cyclamën Animaeஇ La Plume Névropathe இ
○ l'Incarnation du Regret ○


•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Banque
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #9933ff »

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 222 ▐ Autres Comptes : — Caleb
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans à jamais.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Bijection ; ‘Tibet {30}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {10}
Dilatation ; ‘Arche {30}


Points RPs : 1070
Points hors-RPs : 210
Points totaux : 1180 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 320 points.

http://i.imgur.com/snNvk2M.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui veut épouser mon fils ? | Ft. Cyclabbchat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut épouser mon fils ?
» L'île des vérités.
» Télé réalité
» ONDAR-Antonia & Artus-Qui veut épouser mon fils ?
» Quels emissions de télé réalité avez vous vu?

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: