Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
« C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Sam 3 Sep - 0:32

Fleuve


" Le temps est comme un fleuve que formeraient les événements."


Au début, lorsqu'on m'a annoncé que j'allais partir en France, j'ai été agréablement surprise. Je n'allais certes pas aller à Paris, mais je retournais tout de même dans mon pays pour une mission. Enfin, ça, c'est ce que j'ai cru lorsqu'on a commencé à m'expliquer le pourquoi du comment. En réalité, je dois me rendre en Alsace et depuis la guerre, elle n'est plus vraiment française. J'y rencontrerai des français qui n'en sont plus vraiment. Des allemands forcés par la guerre, des gens qui ne peuvent même plus être chez eux comme avant. Je n'ose même pas imaginer ce qu'ils ont du vivre, lorsqu'ils ont perdu la guerre et que leurs terres ont été prises. Tout ça pour dire que je vais voir des français, et que ça me fait tout drôle. C'est comme mon foyer. Enfin..


C'était beaucoup plus compliqué que ça.

Son foyer, sa maison, c'était la Congrégation de l'Ombre. Il n'y avait pas d'autre endroit dans le monde où la Lockwood pouvait trouver une attaque, une famille, une maison.. tout du moins, ça, c'était ce qu'elle avait cru durant de longues semaines. C'était ce qu'on lui avait fait croire. Depuis, le temps avait passé, et les découvertes avaient été nombreuses. Déjà, il y avait eu cette rencontre avec ce descendant de Noé capable de lire dans les pensées, qui lui avait bien retourné l'esprit avec ses belles paroles. Enfin, ça, et son attaque qui avait commencé à détraquer sa tête il y a presque un mois de ça. Depuis, les nuits de la jeune femme n'avaient plus été de très grand repos, tant ses rêves étaient agités d'anciens et douloureux souvenirs ; dont elle ne se rappelait que très rarement le lendemain. Il y avait parfois des phrases, des noms, des sensations qui lui revenaient ; mais c'était tout. Et c'était déjà trop. Pourtant, la brunette avait préféré cacher ça aux yeux d'Androméda. Et si Central pensait que sa réhabilitation était un échec ? Qu'elle n'était plus un assez bon exorciste pour combattre ? Impossible. Elle avait déjà eu un mois de mise à pied à cause de ses fractures ; c'était bien suffisant.

De plus, depuis tout ce temps, ce n'était pas les seuls évènements qui étaient venus ébranler son esprit. Il y avait aussi eu ces photos et ces lettres remises par Gwenaëlle, soulevant encore plus de questions  qu'il n'y en avait déjà. Qui étaient ces gens ? Pourquoi Central ne leur avait jamais parlé d'eux ? Que devait-elle faire de ces lettres ? Pourquoi Nora - l'ancienne - n'avait jamais ouvert la dernière lettre que lui avait envoyé Wisely ? Des questions, encore, encore, et encore. Et des maux de tête, et des insomnies de plus en plus nombreuses. Mais ça, c'était peut-être aussi à cause de son crâne encore fracturé.

C’est la guerre Nora tu comprends n’est-ce pas ?

Il y avait lui, aussi. Cette ombre sans nom, cette voix qui résonnait de temps à autres dans son esprit, comme un écho ; ce monstre tapi dans le fond de son esprit qu'elle parvenait même parfois à voir. Il n'avait rien à voir avec le Télépathe, ni même aux personnes aux noms inconnus présentes sur ses photos. Ce n'était pas non plus un membre de l'Ordre Noir dont elle se souvenait. Il était là, elle se souvenait parfois, se rappelait de phrases, de visages ; mais cela s'arrêtait toujours là. Il était l'inconnu qui hantait ses rêves. Non, il hantait ses cauchemars. La Lockwod ne se souvenait pas de lui, mais dans les moments de doutes et de terreur, c'était son visage qu'elle apercevait.

Pourquoi fallait-il que ses souvenirs viennent la ronger ?

Ce fut l'esprit rongé par toutes ces pensées que l'exorciste se rendit sur le lieu de sa mission, l'air toujours aussi déterminée qu'à son habitude. Non, au contraire, elle l'était bien plus. C'était sa première mission depuis sa mise à pied et ses blessures, elle se devait d'être prête à tout affronter. Pourtant, rien d'extraordinaire ne se produisit. Pas d'innocence, pas de descendants de Noé venus pour terminer leur travail.. seulement quelques akumas rendus à la poussière presque aussi rapidement que la parisienne était arrivée ici. Une mission rudement menée, mais qui ne pouvait pas s'arrêter aussi rapidement, pas vrai ? Elle n'avait pas attendu aussi longtemps, vu ses camarades partir pour l'océan sans avoir besoin de son aide.. pour revenir presque aussitôt ?

Elle était comme un chien de chasse qui n'avait plus rien à chasser. Un triste chien de chasse à l'esprit embrumé de beaucoup trop de souvenirs.

La tête lourde, la jeune femme laissa alors ses pas la trainer à travers les rues enneigées de Strasbourg. Son bras gauche était toujours en écharpe et caché sous sa cape, mais elle avait su se débrouiller pour se débarrasser de ses rares assaillants. Sans doute n'aurait-ce pas été le cas si ceux-ci avaient été plus forts.. mais qu'importait. Au fond, elle aurait peut-être préféré devoir repousser ses limites, et montrer à Dieu qu'elle ne baissait pas les bras, qu'elle continuait à vouloir se battre ; que malgré toutes ces choses qui lui rongeaient lentement mais surement la tête, elle n'abandonnait pas le combat. L'exorciste continuait d'être ce qu'elle était au fond d'elle ; non, ce qu'elle se devait d'être.

Et pourtant, elle finit par s'arrêter après de nombreuses minutes passées à tourner en rond. Malgré le froid et la neige, un banc face au Rhin fut son salut l'espace d'un instant. Juste le temps de se ressaisir et de faire le point, afin que personne ne puisse l'observer dans un tel moment de faiblesse.

Seule, oui, c'est ce qu'elle crut être.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Sam 3 Sep - 15:49
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

B
onnie déambulait dans les rues enneigées de Strasbourg, sans vraiment savoir pourquoi ses pas l'avaient amenée jusqu'ici. Enfin, elle avait bien une petite idée, et cela avait sans doute quelque chose à voir l'Innocence ou un quelconque phénomène anormal ; mais la jeune fille avait décidé de changer de chemin en cours de route. Aussi s'était-elle retrouvée là, dans cette ville et ce pays qu'elle visitait pour la première fois. Chaudement couverte pour affronter les vents glaciaux qui parfois ébranlaient tout son être ; elle avançait à petits pas, creusant la neige à son passage. Elle avait toujours aimé le bruit des pas dans la neige, le son que faisait la neige lorsqu'elle craquait sous ses pieds. Ça lui rappelait son enfance, lorsqu'elle ignorait encore tout du monde et du destin impur qui l'attendait. Ça lui rappelait les jeux avec ses parents et son chien, lorsqu'elle s'amusait à courir après lui. Ça lui rappelait les fois où elle s'était égarée au milieu du troupeau des moutons de son père, et qu'elle avait bien failli être piétiné par ces derniers. Ça lui rappelait son père qui l'avait grondée, sa mère qui l'avait consolée et soigné quelques uns de ses bobos avec ses pansements magiques dont elle semblait avoir le secret. Ça lui rappelait son innocence, tout simplement. Quelque chose qu'elle n'avait plus aujourd'hui, quelque chose qui avait désormais une toute autre signification à ses yeux. Beaucoup moins douce.

Elle soupira tristement, les yeux perdus sur l'étang qu'elle longeait d'un rythme lent et incertain. Elle ignorait où la porteraient ses pas et c'était mieux comme ça : elle avait envie de se perdre, envie de se couper du monde, envie de mettre un pied en dehors de la guerre qui la retenait prisonnière. Un pied seulement — car, l'autre, elle le savait ; était déjà dans la tombe. Elle qui s'égarait si facilement lorsqu'elle était enfant, constatait avec amertume que c'était aujourd'hui l'une des choses les plus difficiles à faire. Depuis qu'elle était devenue apôtre de Noé, la terre ne semblait plus être à Amorem qu'un vaste terrain de jeu qu'elle avait foulé des millénaires durant, à chaque réincarnation. Un Noé ne pouvait pas se perdre : il y avait partout des akumas, partout des portails de l'Arche. Et c'était sans doute ce qui la frustrait le plus. A travers les yeux d'un apôtre, le monde avait perdu de sa superbe. De son mythe. De ses secrets. De son mystère.

C'était précisément pour ça que Bonnie s'efforçait de le découvrir. Elle refusait de se plier à la mémoire du Noé, quand bien même elle avait depuis longtemps cédé à la présence d'Amorem. Pour l'heure, cette dernière se faisait silencieuse ; encore secouée par les récents événements qui avaient agité les îles des Bermudes. Depuis que Traumo avait tenté de la tuer, et qu'elle avait du sacrifier une partie de ses pouvoirs pour sauver Feilen et son hôte ; elle mettait plus de temps à recouvrir de ses blessures.

Ah, Feilen.

Bonnie secoua la tête, tentant de chasser les pensées qui essayaient sournoisement de s'y loger. N'essayait-elle pas d'oublier sa vie pour une journée ? Elle ne voulait plus y penser. Elle ne voulait plus s'inquiéter. Elle ne voulait plus avoir peur : pour sa vie, pour celle de ceux qu'elle aimait. Pour Cyclamën. Elle était fatiguée, las, un peu triste aussi. Un peu heureuse. Et un peu amoureuse, sans doute. De tous les Hommes qui peuplaient la terre ; ce n'était certainement pas elle qui allait pouvoir se soustraire à l'Amour.

Un triste sourire s'était dessiné sur ses lèvres, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte. Machinalement, elle croqua dans le croissant qu'elle avait acheté quelques minutes plus tôt ; savourant le moelleux de ce dernier, encore chaud. Quelques miettes tombèrent au fond du sachet, d'autres par-terre ; et elle jeta alors un regard sur le fleuve, à la recherche de petits oiseaux ou de canards auxquels elle aurait pu les jeter. Ce faisant, son regard s'arrêta sur un banc non loin de là, sur lequel une jeune femme semblait se reposer. Ses yeux se posèrent sur elle sans vraiment la voir, mais son cœur rata aussitôt un battement.

L'irlandaise déglutit. Ce sentiment qui lui rongeait les entrailles et réveillait le monstre en elle ne laissait aucune place au doute : il s'agissait de l'Innocence ; ce cristal qu'elle détestait avec tout son Amour. Ce cristal qui avait failli ôter la vie à Cyclamën, qui l'avait blessé, meurtri. Ce cristal qui avait prit la vie Nina. De Nina... et de tant d'autres des siens, quand bien même elle se refusait toujours à les considérer comme sa famille. Une goutte du sueur perla sur son front, bien vite chassé par le froid glacial qui lui mordait la peau ; et Bonnie dû s'arrêter un instant pour refouler le sombre désir qui s'était emparé d'elle. La faiblesse d'Amorem aidant, elle put aisément renfermer la bête ; soufflant de soulagement en constant que sa peau n'avait pas changé de couleur, et que l'appétit féroce du monstre qu'elle abritait en elle s'était tu.

Reprenant sa marche, elle décida d'aller à l'encontre des lois de sa nature, de défier son destin, de provoquer sa fortune. Elle se dirigea jusqu'à celle qu'elle savait maintenant être une exorciste, lui adressa un franc sourire, et s'installa à ses côtés. Drôle de tableau : un apôtre de Noé et un soldat de Dieu, réunis sur un banc en face d'un fleuve qui continuait de couler ; insensible face au sort des créatures qui peuplaient ce monde. Le Bien et le Mal, le Paradis et l'Enfer, la Vie et la Mort ; compagnons d'infortune. Compagnons d'un instant.

« Bonjour. » salua t-elle poliment, de sa voix douce. « Belle vue, n'est-il pas ? »
© Sarah
Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Dim 4 Sep - 15:12

Voir


" La ville permet de voir sans être vu et d’être vu sans voir."


Et qu'est-ce que je fais, là ? Je devrais sans doute retourner à mes patrouilles, ou bien tout simplement rentrer à la Congrégation de l'Ombre vu que je n'ai plus rien à faire. Alors.. pourquoi est-ce que je me suis arrêtée là ? J'avais besoin de souffler un peu et de me reposer un peu les jambes, je crois.. à moins que ce ne soit mon esprit. Je ne saurais même pas dire. Peut-être que l'ancienne moi ce serait juste arrêtée là pour observer l'horizon et le fleuve s'agiter paisiblement.. et que c'est pour ça que je suis là. Peut-être que je dois juste profiter du spectacle, et arrêter de juste songer à la guerre. Mais c'est tout ce que j'ai dans la vie, c'est ma raison d'être.. Non ? C'est bien ce que je suis, non ?


Pourtant, plus le temps passait, moins la Lockwood croyait en ces paroles.

Chaque jour, plus de questions s'ajoutaient à son esprit. Comment réagissait-elle, avant ? Qu'avait-elle réellement vécu ? Qu'avait-elle vécu ? Qu'avait-elle ressenti ? Avait-elle vraiment aimé ? Avait-elle vraiment été heureuse ? Avait-elle fait beaucoup de rencontres ? L'appréciait-on ? Avait-elle une autre famille ? Avait-elle perdu des amis ? Avait-elle laissé des inconnus derrière elle ? Tout ça, et encore et encore d'autres questions qui l'empêchaient de dormir la nuit ; et qui là, l'empêchaient de se concentrer lorsqu'elle marchait dans la rue. Encore, encore, et encore des interrogations, toujours des doutes, et plus vraiment d'espoir. Tout ce qui avait fait d'elle la bohème qu'elle était n'était plus que de vieux souvenirs. Souvenirs qu'elle n'avait de toutes manières plus, si ce n'était quelques photos et des lettres d'un amant perdu.

Face à toutes ces pensées moroses, la jeune femme ne put s'empêcher de pousser un long soupir tout en se passant une main sur le front. Aurait-elle seulement des réponses un jour ? Non, la véritable question était : voulait-elle seulement les avoir ? Ce que la Lockwood avait bien une idée derrière la tête mais.. non, ce n'était vraiment pas la chose à faire. Mais pouvait-elle continuer à vivre de la sorte ? A survivre sans comprendre où aller dans la vie ? L'Âme Errante n'en avait pas la moindre idée, ne savait même pas si elle pouvait en parler à quelqu'un. Ce n'était sans doute qu'une très mauvaise idée. Dans tous les cas, la brunette finit par reprendre ses esprits lorsqu'elle sentit une présence s'installer à ses côtés. Un peu curieusement, la française ne put s'empêcher de porter son attention vers l'inconnue aux longues mèches blondes qui venait elle aussi admirer le paysage.

L'espace d'un instant, Nora ne put alors s'empêcher de se faire la remarque que la jeune femme était très belle, et que sa présence collait parfaitement avec la beauté des lieux. Toutefois, lorsqu'elle sentit son regard se poser vers elle, l'ancienne Vagabonde ne put que reporter son attention vers le fleuve.

" Bonjour. " finit par la saluer l'inconnue, en français, avant de reprendre en anglais : " Belle vue, n'est-il pas ? "

Pour un peu, la voyageuse aurait presque pu être surprise de l'entendre utiliser la langue de Shakespeare pour lui parler ; mais cela ne dura qu'un temps. Plutôt que de se poser de nouvelles questions stupides, l'Âme Errante se contenta alors de hocher poliment la tête pour saluer l'inconnue à son tour, avant de reporter son attention vers elle.

" Oui, vous avez raison. " lui répondit l'exorciste non sans un sourire, avant de marquer une légère pause, " Je ne crois pas avoir vu un aussi bel endroit depuis longtemps. Ni même de ma vie entière. "

Et elle faisait bien d'utiliser le verbe croire ; vu que de toutes manières, elle ne s'en souvenait plus. Pour un peu, elle aurait presque pu rire de cette triste situation.. mais il était encore trop tôt pour rire de son handicap. Deux mois et quelques malheureuses bribes de mémoire n'avaient pas suffit.

" Connaissez-vous cet endroit ? " finit-elle par lui demander.

Qui sait, peut-être pouvait-elle lui apporter quelques renseignements sur cet endroit.. et des souvenirs qu'elle n'oublierait pas de sitôt.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Dim 4 Sep - 16:24
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

B
onnie ne savait pas vraiment ce qui l'avait poussée à aller vers cette exorciste. Certes, elle avait ressenti l'Innocence dans tout son être, comme une morsure sur son âme ; mais ce n'était pas les pas d'Amorem qui l'avaient conduit jusqu'à ce banc. Ce n'était pas l'esprit de la guerrière, ce n'était pas le Souvenir belliqueux, ce n'était même pas un désir de vengeance. Non, celle qui avait prit cette décision, celle qui était allée s'asseoir aux côtés de son ennemie, celle qui lui avait adressé la parole... Ce n'était autre que l'irlandaise, dans tout ce qu'elle avait de plus humain. Elle, et personne d'autre. L'entité amoureuse n'y était pour rien, et la bergère avait tôt fait de réprimer son envie de détruire le cristal divin ; pourtant à portée de main. Il ne lui suffisait que de pas grand chose... L'inconnue ne se doutait visiblement de rien, et son bras ne semblait pas particulièrement dans un bon état. Ah, ça lui rappelait Cyclamën, encore. Un geste et tout pouvait prendre fin, sans même qu'elle n'ait le temps de voir la mort venir. Bonnie avait presque pitié : les exorcistes étaient décidément bien faibles. Les apôtres de Noé avaient clairement l'avantage sur l'Ordre Noir ; et les récents événements l'avaient encore prouvé. Cela soulevait bien d'autres questions : pourquoi le Comte continuait de leur laisser la vie sauve, au risque de voir tomber un à un ses frères et ses sœurs ? Non pas que cela la dérangeait, dans le fond. L'irlandaise ne manquait pas d'humanité, mais elle avait du mal à éprouver de la compassion envers ceux qui projetaient d'éradiquer les Hommes. Qu'ils disparaissent tous était sans doute la meilleure chose qu'il pouvait résulter de cette guerre absurde. Qu'ils disparaissent tous, oui. Elle aussi. Car elle avait autant de sang sur les mains.

Bien-sûr, à ses yeux ; l'Ordre Noir ne valait guère mieux. Depuis les révélations sordides qui avaient suivi l'éveil d'Alma Karma, son regard sur cette organisation — qu'elle voyait jusque là en défenseurs de l'humanité — avait entièrement changé. Se permettre d'interférer dans la vie des leurs avec autant de cruauté qu'ils l'avaient fait n'avait rien d'humain ; et Bonnie se demandait s'ils n'avaient pas perdu de vue leur objectif. A moins qu'il n'ait jamais été question de sauver les Hommes. La question lui taraudait l'esprit : à quoi bon ne sauver que les Hommes, s'il fallait sacrifier l'humanité ? Un homme sans humanité n'était rien d'autre qu'une bête cruelle et égoïste, prête à tout pour servir ses propres intérêts. Et à la réflexion, il n'était pas évident de savoir qui des apôtres de Noé ou des moines de l'Ombre servaient le mieux les intérêts des Hommes.

La réponse était probablement aucun des deux. Et la solution, qu'ils disparaissent tous les deux de la surface de la terre.

« Oui, vous avez raison. » répondit enfin l'exorciste, surprenant presque la blonde ; qui se demanda un bref instant si elle répondait à sa question ou bien si elle acquiesçait avec ses sombres pensées. « Je ne crois pas avoir vu un aussi bel endroit depuis longtemps. Ni même de ma vie entière. »

La bergère lui adressa un regard quelque peu surpris. De sa vie entière ? Avait-elle passé sa vie derrière les murs de la Congrégation de l'Ombre ? Décidément, le sort des exorcistes lui semblait bien triste. Elle avait l'air d'avoir au moins son âge ; comment se pouvait-il qu'elle n'ait jamais rien vu d'aussi beau ? Sa vie était-elle faite de tant de combats qu'elle n'avait jamais pris le temps de s'arrêter pour admirer le paysage qu'elle tentait de préserver ?

« Connaissez-vous cet endroit ? » lui demanda t-elle alors.

Bonnie prenait énormément sur elle-même. La morsure de l'Innocence était douloureuse, quand bien-même elle n'en souffrait pas physiquement. Mais son âme, elle, était marquée depuis des millénaires par cette dernière ; et ne pouvait s'empêcher de haïr la simple proximité de ce cristal divin. Si elle pouvait s'abstenir de la détruire, elle ne pouvait pas s'abstenir de vouloir le faire. C'était dans sa nature, et ne pas y céder lui demandait toute la volonté du monde.

« Non, c'est la première fois que je viens ici. » lui répondit-elle doucement, un sourire bienveillant sur les lèvres. « J'en déduis que vous aussi, alors ? »

Si elle lui posait la question, et si elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau de toute sa vie ; cela voulait forcément dire qu'elle venait ici pour la première fois. Et si c'était le cas, alors c'était peu probable qu'elle ait grandit ici ; à moins d'avoir très tôt été enlevée par l'Ordre Noir... Ce qui, réflexion faite ; n'était pas impossible.

« D'où je viens, en Irlande, il y a beaucoup de fleuves et de lacs. Mais j'en ai rarement vu d'aussi beau et paisible que celui-ci. » reprit-elle, en exagérant un peu le trait.

A ses yeux, peu de choses arrivaient à la cheville de la beauté de son pays natal. Mais elle devait reconnaître que la différence avait quelque chose d'envoûtant, une saveur toute particulière.

« Au fait, je m'appelle Bonnie. » fit-elle en adressant un franc sourire à son interlocutrice. « Enchantée. »

Enchantée, exorciste. Mon ennemie.
© Sarah
Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Dim 4 Sep - 18:08

Rencontre


" Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin."


Je ne devrais pas m'inquiéter de voir quelqu'un s'assoir à mes côtés de la sorte ; après tout, dans un lieu public, n'importe qui peut s'assoir ou venir à la rencontre de qui il veut. Puis, au moins, pour une fois, je n'ai pas cette désagréable sensation de déjà vu comme à chaque fois que je rencontre quelqu'un à la maison. Là au moins, je n'ai pas à m'excuser de mes absences ni à devoir affronter des regards attristés de la part de mes anciens amis. Là, c'est une toute nouvelle rencontre et.. je dois dire que ça fait du bien. Cela change.


Au fond, la jeune femme aurait bien aimé savoir si un aussi bel endroit existait dans sa mémoire. A quoi pouvait bien ressembler la Seine, et son vieux Paris, là où elle avait grandi les premières années de sa vie avec ses parents ? Les trouveraient-elle tout aussi magnifiques, ou peut-être même plus ? Quels lieux avait-elle bien pu visiter ou tout simplement voir ? Avait-elle prit le temps d'observer des fleuves, des océans et des étendues de nature infinie ? Ou bien était-elle toujours passé à côté sans réellement faire attention ? Encore des questions, mais jamais vraiment de réponse. Tout ce que la brunette savait, c'était qu'elle avait traversé l'Empire Russe lors de sa fuite, avant de finir sa fuite en Norvège. Cela devait sans doute être de beaux endroits également ; qui sait, un jour, elle aurait peut-être l'occasion de les observer à nouveau au cours de nouvelles missions.

A y repenser, il y avait en fait l'Islande qui avait également réussi à conquérir son cœur ; cette petite île perdue au beau milieu des eaux, dont le ciel dansait de mille et une couleurs une fois la nuit tombée. C'était ici qu'elle avait fait la rencontre de son petit camarade au langage des signes, et c'était aussi ici qu'elle l'avait laissé lorsqu'elle du retourner à la Congrégation de l'Ombre. L'espace d'un instant, la Lockwood se demanda alors si l'hiver se passait bien pour lui, et s'il avait passé d'aussi bonnes fêtes de fin d'années qu'eux l'avaient fait. Sans doute ne le saurait-elle jamais.

Pour le moment, de toutes manières, il n'était pas question d'Islande ou de voyages ; mais bien de cet endroit là. De ce fleuve au nom inconnu dans cette ville française mais allemande quand même.

" Non, c'est la première fois que je viens ici. J'en déduis que vous aussi, alors ? "
" J'en ai bien l'impression, oui. "

Au fond, elle n'aurait jamais vraiment la certitude d'être déjà venue ici ou non ; sauf en demandant un jour à Androméda. La France, elle avait bien du la traverser plus d'une fois, non ? Et pour ce qui était de l'Irlande - visiblement, la terre patrie de la blonde - c'était encore plus improbable. Peut-être, un jour, pour une mission. Ou pas. Dans tous les cas, au vu de la façon dont parlait l'inconnue de son pays..

" Cela doit être un magnifique endroit également. "

Tout en soufflant ces quelques mots, la jeune femme ne put s'empêcher d'afficher un sourire quelque peu absent. Qu'est-ce que cela faisait que de se sentir nostalgique et de se souvenir paisiblement de sa patrie ? Tout ça, Nora l'avait oublié en même temps que sa patrie avait disparu de son esprit. Et pour l'une des premières fois depuis longtemps, l'Âme Errante commençait réellement à le regretter.

" Au fait, je m'appelle Bonnie. " souffla-t-elle finalement, " Enchantée. "

Tout en se présentant de la sorte, la jeune inconnue - qui n'en était désormais plus vraiment une - ne put s'empêcher d'afficher un brillant sourire ; ce à quoi l'ancienne Vagabonde ne put que répondre en souriant de la même des manières.

" Moi, c'est Nora. " se présenta-t-elle à son tour, " Enchantée de même. "

Sur le coup, l'Âme Errante fut prise d'un doute : devait-elle lui serrer les mains pour sceller les présentations ? Cela se faisait, habituellement, mais là, ce n'était peut-être pas nécessaire vu qu'elles étaient assises l'une à côté de l'autre ? De plus, sans le savoir, la situation aurait presque pu être gênante à cause de l'innocence présente dans les mains de la compatible. L'irlandaise n'aurait peut-être pas supporté de lui serrer ainsi la main, et Nora, elle, n'aurait sans doute pas compris pourquoi. Tout du moins, sur le coup.

Alors, plutôt que de se perdre dans des convenances inutiles, la brunette préféra reprendre une conversation normale.

" Sans vouloir vous paraitre indiscrète, mais qu'est-ce qui vous amène si loin de chez vous ? " finit-elle par s'oser à lui demander.

Après tout, l'Irlande, ce n'était pas la porte à côté.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Lun 5 Sep - 9:44
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

C
ette jeune femme était énigmatique. Chacun de ses mots semblait manquer de certitude, comme si elle ne parlait pas d'elle mais d'une autre personne. Elle avait l'impression d'être ici pour la première fois ? Comment pouvait-elle douter de ses propres agissements ? Souffrait-elle de troubles de la mémoire ? A y réfléchir, ce n'était pas si étonnant. Son regard perdu et cette mine qu'elle avait figée sur le fleuve ne ressemblait en rien à celle d'une personne venue admirer le paysage ; mais plutôt à quelqu'un venu essayer de faire le point sur quelque chose, de faire une pause, et peut-être de se souvenir. Enfin ; la blonde avait conscience d'extrapoler et de tirer des conclusions hâtives, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se questionner sur le comportement étrange de sa voisine.

Voisine qui ne tarda pas à lui offrir un beau sourire, beaucoup moins triste et absent que celui qu'avait arboré ses lèvres quelques instants plus tôt.

« Moi, c'est Nora. » répondit-elle à son tour. « Enchantée de même. »

La situation était malheureuse, songea la blonde. Cette Nora avait tout l'air d'une jeune femme bien sympathique, loin de l'idée que la bergère pouvait se faire des membres de l'Ordre Noir — pas de tous, évidemment. Bonnie ne faisait pas de généralisation ; mais elle gardait dans son cœur une rancœur amère contre l'exorciste qui avait osé faire du mal à Cyclamën, et l'avait laissé pour mort, agonisant, baignant dans son sang au beau milieu de la rue... Qui plus est dans le pays natal de son petit norvégien. Même au sein de sa famille d'apôtre, l'irlandaise avait rarement assisté à autant de cruauté. Quel genre de monstre fallait-il être pour laisser son ennemi dans la souffrance, et de ne même pas avoir la bonté de l'achever ? Imperceptiblement, son visage se crispa au souvenir de cette journée. Elle se reprit bien vite, rapportant son attention à la brune. Oui, cette situation était triste. Dans une autre vie, elles auraient probablement pu être amies ; mais celle qu'elles menaient actuellement avait fait d'elles des ennemies mortelles.

C'en était presque ridicule...

« Sans vouloir vous paraitre indiscrète, mais qu'est-ce qui vous amène si loin de chez vous ? » finit par lui demander la jeune femme, tirant une fois de plus l'intéressée de ses pensées.

Que devait-elle lui répondre ? A l'évidence, pas la vérité. Elle ne pouvait décemment pas lui dire qu'elle venait d'emprunter l'Arche des Noés en but d'éclaircir un mystère lié à quelques phénomènes anormaux, et détruire l'Innocence si c'est elle qui s'avérait être derrière tout ça. Elle ne pouvait pas non plus lui dire qu'elle avait changé d'avis en cours de route et avait décidé de prendre un autre chemin pour finalement atterrir ici, sans savoir que ses pas l'auraient conduit jusqu'à elle. Mais la bergère n'aimait pas mentir, aussi choisît-elle d'avancer une vérité à demi-mot, sans entrer dans les détails.

« J'avais besoin de m'évader de mon quotidien, de découvrir de nouvelles choses. » lui répondit-elle, le plus sincèrement du monde. « Il n'y a rien de mieux qu'être loin de chez soi pour ne plus penser aux soucis qu'on a laissé là-bas, au fond d'un tiroir. » détailla t-elle davantage, un triste voile sur les yeux.

Ce n'était pas tout à fait vrai. Mais Bonnie avait envie de tenter le Diable, d'éveiller la curiosité de la brune si elle le pouvait. Elle avait besoin de lui parler, besoin de comprendre, aussi. Quelles étaient les réelles motivations des exorcistes ? Quel regard avaient-ils sur la guerre, sur les Noés ? Leur point de vue était-il strictement manichéen, ou bien est-ce que comme elle, elle voyait le monde en beaucoup plus de nuances que le noir et le blanc ? Elle voulait savoir. Savoir si elle était au courant que les murs de sa congrégation abritaient des monstres sans cœur, des monstres qui arrachaient les cœurs. Savoir quel était son regard sur eux, sur leur agissement. Et peut-être alors pourrait-elle comprendre ce qui avait poussé l'exorciste à agir de la sorte, cette nuit là.

« Enfin, j'imagine qu'on a chacun notre propre façon de lutter contre nos démons. » acheva t-elle, un sourire désolé sur les lèvres. « Et vous, alors ? Qu'est-ce qui vous amène ici ? »

Ta propre volonté, ou celle de l'Ordre Noir ?
© Sarah
Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Mar 6 Sep - 23:51

Démon


" Des démons surviennent et repartent à tout moment, sans que les choses soient nécessairement perturbées par leur présence."


J'aimerai bien parfois fermer les yeux et me souvenir de ce que cela faisait de vivre à Paris, avec mes parents, et de ressentir toutes ces choses qui font que l'on se sent nostalgique, et heureux. Un paysage que l'on reconnait et qu'on a traversé de nombreuses fois, une odeur de bon repas sur le chemin du retour, ou encore la chaleur du feu dans la cheminée.. tout ça, tout ça je ne m'en souviens plus. Je ne saurais même pas dire si nous avions une cheminée, ni même si nous mangions correctement et si nous avions un lieu de jeu favoris dans la capitale ; je ne sais même pas si nous jouions avec mes frères et sœurs. Alors, quand j'entends Bonnie parler de sa contrée natale avec tant de nostalgie.. je ne peux qu'essayer de comprendre, d'imaginer ce qu'elle ressent.. en vain.


Aux yeux de la jeune femme, cette inconnue qui n'en était désormais plus une n'était qu'une voyageuse parmi tant d'autre, une âme errante - un peu comme elle - qui avait décidé de faire halte dans cette rue pour des raisons plus libres que les siennes. Si elle se doutait de quelque chose concernant sa véritable identité ? Non, pas le moins du monde ; elle ne se méfiait plus, tout du moins, plus autant qu'avant. Nora - celle d'aujourd'hui et plus celle d'hier - n'avait plus en tête ces âmes charitables qui avaient croisé sa route, avec leurs grands sourires et leur air amicaux ; ces mêmes camarades qui s'étaient en réalité révélés être des ennemis. Là, l'ancienne bohème n'avait pas une possible assaillante à ses côtés, mais simplement une possible amie, une connaissance dont elle n'avait pas à se soucier de leurs souvenirs communs ensembles ; vu qu'il n'y en avait aucun. Sans doute était-ce également pour cela qu'elle avait autant relâché son attention.

Alors, lorsque l'irlandaise lui parla de son besoin de voir de nouvelles choses, l'Âme Errante ne put s'empêcher de boire ses paroles ; et ce, même lorsqu'elle parla de soucis laissés au fond d'un tiroir. Pour une fois, la Lockwood était partiellement en mesure de comprendre. Depuis cette confrontation avec le Télépathe, des soucis, elle en avait plein la tête et le cœur.

" Je comprends ce que vous ressentez. " fit-elle, machinalement.

Sans doute aurait-on pu nommer ce banc " Là où les Dames en peine se rencontrent " s'il avait été possible de le faire. Qui sait, elles n'étaient peut-être pas les premières à venir ici, en bonnes inconnues, pour se laisser aller aux confidences et aux soupirs échangés. Enfin, question confidence, ce n'était pas vraiment à Nora qu'il fallait s'adresser. Écouter, elle le pourrait sans soucis, mais raconter.. Raconter quoi ?

" Enfin, j'imagine qu'on a chacun notre propre façon de lutter contre nos démons. " finit-elle par souffler, non sans un certain sourire sur les lèvres, " Et vous, alors ? Qu'est-ce qui vous amène ici ? "

Ah ça, c'était une très bonne question. Sans doute aurait-elle voulu dire qu'elle était là pour admirer les merveilles de ce monde, et qu'elle se laissait porter par le vent.. mais ça, ce n'était pas elle ; tout du moins, pas dans ses croyances, pas dans ce qu'on lui avait apprit. La jeune femme n'était qu'un soldat qui était là pour combattre, et qui repartirait dés l'instant où le calme serait revenu. Qui aurait déjà du repartir.

" Un énième voyage à travers le monde. " se contenta-t-elle de répondre, sur le coup, avant de sourire tristement tout en reportant son attention vers le fleuve, " Mais je crois que je commence à être lassée de tout ça. "

Malgré le sourire qui avait continué à briller sur ses lèvres, son expression, elle, se fit radicalement différente de ce qu'elle aurait réellement du être. Si son sourire semblait nerveux, son regard, lui, se fit plus triste qu'auparavant ; plus vivant, mais plus sombre en même temps. Risible, tout ceci était risible. Heureusement que les autres exorcistes ne l'entendaient pas.. sans doute l'auraient-ils trouvé bien égoïste.

" Je crois qu'on ne devrait pas voyager si ce n'est pas pour profiter de.. tout ça. " fit-elle en désignant du regard tout ce qui l'entourait, " C'est à croire que ces vieux démons nous pourchassent, où qu'on aille. "

Et ça, ce n'était pas vraiment faux.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Jeu 8 Sep - 13:36
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

N
ora était vraiment énigmatique. Et ce qu'il y avait de plus curieux avec elle, c'est que plus la bergère avait l'impression d'en apprendre sur elle, et moins elle avait le sentiment de la connaître. Ses affirmations soulevaient davantage de questions qu'elles n'apportaient de véritable réponses ; si tant est que la brune lui répondait vraiment. Elle semblait mettre un temps d'arrêt à chaque fois, comme si elle devait réfléchir à ses mots — ça, Bonnie le faisait aussi, mais c'était pour cacher sa véritable identité aux yeux de la jeune femme. Car elle savait, pour avoir constamment la morsure de l'Innocence sur sa peau ; que cette dernière était une exorciste. L'inverse était impossible, improbable. Alors pourquoi tant de méfiance ? Elle n'avait aucun moyen de connaître sa véritable identité, pour la simple et bonne raison que l'irlandaise s'était toujours fait discrète voir absente lors des grands combats ; et qu'il ne lui semblait pas avoir déjà croisé cette jeune femme. Étrangement, pourtant ; son aura ne lui était familière, d'une façon qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer. Son Innocence, elle avait l'impression d'y avoir déjà fait face... Mais où ? Et quand ? Bonnie n'avait jamais livré de duel. Et si ça avait été le cas, elle en aurait gardé plus qu'un vague souvenir, plus qu'une simple impression qui lui parcourait la peau comme frisson. C'était troublant. Mais, à nouveau ; tout chez cette exorciste l'était. Ce qu'elle disait. Ce qu'elle faisait. Son regard, et son sourire aussi. Rien ne semblait véritablement lui appartenir.

« Un énième voyage à travers le monde. » fit-elle sans joie, un triste sourire sur les lèvres tandis que ses yeux se promenaient sur le fleuve. « Mais je crois que je commence à être lassée de tout ça. »

Bonnie l'écoutait attentivement, quand bien même ses mots la surprenait à nouveau. Comment pouvait-on être lassé de voyager ? Avait-elle tant parcouru le monde qu'il n'avait à ses yeux plus aucune façon de la surprendre, plus rien à lui faire découvrir ? Ça lui semblait improbable, surtout à un si jeune âge. Elle ne savait pas exactement combien de printemps elle avait vu, mais elle ne lui semblait pas bien vieille, à peine plus qu'elle — quand bien même, il est vrai ; ses traits étaient fatigués.

Son regard était sombre, terne. La lueur qui brillait au fond de ses yeux n'avait rien de joyeux ; c'était même tout le contraire. Elle semblait triste, peinée, comme frappée par un lourd chagrin muet. Et en voyant ça, la bergère ne put s'empêcher de sentir son cœur se serrer. C'était peut-être fondamentalement son ennemie, mais elle ne lui avait rien fait ; et elle lui avait tout l'air d'être quelqu'un de bien. En tout cas, pas un monstre. Et quelque part, son sort la rendait triste elle aussi. Les moines de l'ombre portaient bien leur nom, il suffisait de regarder Nora : elle semblait n'être plus que l'ombre d'elle-même.

« Je crois qu'on ne devrait pas voyager si ce n'est pas pour profiter de.. tout ça. »  reprit-elle finalement. « C'est à croire que ces vieux démons nous pourchassent, où qu'on aille. »

Elle ne croyait pas si bien dire, songea l'irlandaise. Mais ce qui attira le plus son attention, fut le début d'explication que venait de donner la brune au sujet de ses voyages : si elle avait parcouru le monde, elle n'en avait en revanche jamais véritablement profité. Sans doute trop occupée à chasser les akumas... Ah, voilà qu'elle se sentait responsable et coupable, désormais. Cette guerre n'avait vraiment aucun sens.

« Je le crois aussi. » répondit calmement la blonde, d'un ton empreint de mélancolie. « J'en déduis que c'est votre travail qui vous pousse à voyager autant ? Vous en parlez comme d'une corvée... J'imagine que vous n'avez pas tellement le temps d'en profiter. » remarqua t-elle. « Mais... Vous êtes jeune. Vous pouvez changer ça à tout moment... Non ? »

Réalisant qu'elle se faisait peut-être trop intrusive dans la vie privée de la jeune femme, elle ne laissa pas le temps à cette dernière de répondre, qu'elle reprit aussitôt ; presque trop vite.

« Enfin, désolée. Je ne voulais pas paraître indiscrète. » s'excusa t-elle. « Vous parliez des démons qui nous pourchassent, et... Je ne peux qu'être d'accord avec vous. » reprit-elle. « L'un d'eux a pourchassé quelqu'un que j'aime... Et a bien failli le tuer. »

Son regard s'était assombri, à elle aussi. Mélange de colère, de tristesse, d'impuissance, et de fatigue. Elle avait eu si mal, ce jour-là. Si peur, aussi. Elle revoyait encore Cyclamën, étendu sur le sol, ni mort ni vivant, baignant dans son sang. Elle se rappelait la douleur, physique et morale. Elle se rappelait des larmes, aussi. De l'absence. De la perte. D'Amorem. Et de Feilen, surtout. Elle se rappelait tout, et c'était pourtant la dernière chose dont elle voulait se souvenir.

« C'est.. c'est sans doute ce qu'il y a de plus effrayant, avec les démons. » murmura t-elle tristement. « C'est qu'ils existent. »

Et pas seulement dans l'esprit. C'était bien ça, le problème.
© Sarah
Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Ven 9 Sep - 21:40

Démon


" Des démons surviennent et repartent à tout moment, sans que les choses soient nécessairement perturbées par leur présence."


Depuis mon réveil, je ne m'étais jamais vraiment arrêtée comme ça pour observer le paysage et prendre un peu de temps pour souffler un peu. Pourquoi ? Je n'en ai pas la moindre idée. Peut-être parce que je n'en ressentais pas l'envie ni le besoin, ou alors peut-être était-ce simplement par manque de temps. Puis, là, c'est la première fois que je peux sortir à nouveau en dehors de la Congrégation de l'Ombre après tout ce temps passé à me remettre de mes blessures.. quand bien même ce n'est pas encore tout à fait ça. Au fond, je n'en sais vraiment rien. Tout comme je ne sais pas pourquoi je reste là à discuter, alors que je devrais plutôt me concentrer sur ma mission.


De toutes manières, la jeune femme avait de plus en plus l'impression de ne plus rien savoir, de ne plus rien contrôler, ni même de se comprendre ; et ce n'était même pas à cause de son amnésie. Non, c'était même totalement l'inverse. Ce qui la troublait réellement, c'était ces souvenirs qui revenaient dans son esprit sans qu'elle ne puisse se les approprier ni même les identifier clairement. Cela aurait été comme - à notre époque à nous - regarder des courts morceaux d'un film inconnu dans le désordre, des passages mis bouts à bouts qui ne voulaient absolument rien dire dans cet ordre là. Voilà ce que devait affronter la brunette chaque jour, à chaque fois qu'une nouvelle bride de souvenirs lui éclatait à la gueule ; enfin ça, c'était quand elle parvenait à s'en souvenir. Mais plus le temps passait, plus ces flashs devenaient fréquents et plus précis.. quand bien même pour elle ils restaient tout aussi chaotiques. Pourquoi ne parvenait-elle pas à comprendre ? Non : à se comprendre ?

Perdue dans ses pensées, l'Âme Errante ne put se retenir de pousser un très léger soupir ; avant d'être très vite amenée à nouveau parmi les vivants lorsque son interlocutrice reprit la parole. Cette dernière semblait du même avis qu'elle, au sujet des voyages, et ne tarda pas à la questionner quant au motif des siens. Était-ce pour le travail qu'elle se trouvait là, ou ailleurs ? Bien sûr. Était-ce une corvée pour elle ? Pouvait-elle changer les choses et aspirer à une vie normale ? Nora n'aurait su dire si c'était réellement le cas, ni même si c'était seulement possible ; après tout, elle était un soldat au service du bien, Dieu lui avait offert une seconde chance.. elle ne pouvait pas considérer ceci comme quelque chose d'ingrat à accomplir. Au début, elle s'en était convaincue, mais maintenant.. elle n'en était plus vraiment sûre. Alors, la française se contenta de hocher la tête. De toutes manières, elle n'eut pas l'occasion de répondre aux propos de la blonde.

Celle-ci finit alors par s'excuser de ses précédentes questions, ce qui fit cligner des yeux et tourner la tête de l'exorciste. Pourquoi s'excusait-elle de la sorte ? Ce n'était pas un drame, et Nora comprenait sa curiosité. Mais il y avait quelque chose d'autre derrière tout ceci. Des démons, encore et toujours eux. Ces démons qui les pourchassaient - Bonnie aussi ? - à travers le monde et dont..

" L'un d'eux a pourchassé quelqu'un que j'aime... Et a bien failli le tuer. "

Surprise par de telles paroles, la combattante ne put s'empêcher de songer directement à des Akumas ou bien à des descendants de Noé, pourchassant une pauvre âme en détresse. Oh, si seulement elle avait su à quel point elle se fourvoyait ; se trompait sur toute la ligne même. De démon, il n'y en avait qu'un seul dans cette ville.. et c'était malheureusement elle.

" Je suis désolée.. " souffla-t-elle dans un murmure à peine audible.

Oh, oui, elle faisait bien de s'excuser. Ce n'était qu'une marque de politesse, pour montrer que le sort de l'ami de Bonnie lui pesait sur le cœur.. à moins que ce ne soit sur sa conscience.

" C'est.. c'est sans doute ce qu'il y a de plus effrayant, avec les démons. C'est qu'ils existent. " finit-elle par murmurer.

Puis, un certain silence finit par s'imposer entre les deux jeunes femmes.

Oh, si seulement Bonnie savait à quel point les démons étaient réels ; et malheureusement, c'était bien le cas quand bien même Nora ne s'en doutait pas un seul instant. Et elle, elle se devait de chasser ces démons, pour que tout le monde puisse dormir sur ses deux oreilles, tandis qu'elle, elle ne parvenait pas à fermer les yeux ni même à trouver le sommeil. Qu'avait-elle raconté à Cyclamën encore ? Ah oui : une chasseuse de dragons, voilà ce qu'elle était en vrai. Quelle bonne blague. L'exorciste n'était qu'une idiote même pas mal de terrasser un lézard. C'en aurait presque été risible, si cela n'avait pas été si triste.

" Je.. Vous n'aviez pas à vous excuser, vous savez. " fit-elle finalement après un long moment de silence, vis-à-vis de son indiscrétion, " Et vous aviez raison, c'est bien pour le travail que je.. voyage à travers le monde. Alors des démons, j'en ai vu plus d'un. "

Et sans doute que l'ancienne Lockwood en avait vu encore plus durant son exil ; et même après. Des démons que la nouvelle ne soupçonnait même pas, des démons à l'apparence d'anges qui l'avaient conduit à ce qu'elle était aujourd'hui. Ça aussi, c'était sans doute un peu triste également.

" Qu'est-il arrivé à votre ami ? " demanda-t-elle alors pensivement, avant de se reprendre, " Enfin, je veux dire.. est-ce qu'il va bien maintenant ? "

Le problème avec les démons, c'est qu'ils ne relâchent que rarement leurs victimes.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Mar 13 Sep - 16:47
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

L
e regard de l'irlandaise s'était assombri, caché par un voile de tristesse ; et d'autre chose d'indéfinissable. Elle-même ne savait pas ce qu'elle ressentait... Il y avait de la colère, bien-sûr ; face à tous ces souvenirs horribles qui lui revenaient. Mais l'envie de se venger avait semblait-il disparu : désormais, elle voulait surtout comprendre. Et Nora lui apporterait peut-être la réponse, quand bien même elle ne semblait pas être la meilleure personne pour éclairer quoique ce soit : elle-même paraissait si perdue avec ses propres soucis qu'il semblait improbable qu'elle puisse avoir le temps de se soucier de ceux des autres. Enfin... à supposer bien-sûr que ce n'était pas ce qu'elle faisait déjà tous les jours. La pensée arracha un triste sourire à la blonde ; l'un de ces sourires à la fois ironiques et désolés. La jeune brune était une exorciste. Elle passait son temps à détruire les akumas et sauver les hommes, au détriment de son bonheur si elle jugeait par les traits fatigués de la demoiselle, ainsi que son triste discours sur les voyages. Tout ce qu'elle faisait, c'était pour le salut de l'humanité ; pas pour le sien. Alors, à l'évidence, oui ; bien-sûr qu'elle se souciait des autres. Elle ne faisait même que ça. Et, en ce sens ; elle et Bonnie n'étaient pas si différentes.

Elle aussi se souciait des autres, même si son cercle à elle était plus restreint. Plus égoïste. Elle protégeait les êtres qu'elle aimait : ses parents, ses amis... Quelques inconnus aussi parfois, lorsqu'elle le pouvait. La blonde ne supportait pas l'injustice et n'hésitait pas à prendre la défense des plus faibles lorsqu'elle était confrontée à une scène de violence - et ça lui avait valu bien des ennuis et posé tout autant de cas de conscience, autrefois. Elle détestait utiliser ses pouvoirs contre de simples humains, et ce n'était pas seulement un choix personnel : tout cruels qu'ils pouvaient être, les apôtres de Noé avaient un code, une ligne de conduite ; et celle ci leur dictait de ne pas s'en prendre aux humains directement, ou sans une excellente raison de le faire. Pour ça, il y avait malheureusement les akumas...

Bonnie soupira, tandis que l'exorciste reprenait la parole.

« Je.. Vous n'aviez pas à vous excuser, vous savez. » dit-elle. « Et vous aviez raison, c'est bien pour le travail que je.. voyage à travers le monde. Alors des démons, j'en ai vu plus d'un. »

Cela lui confirmait au moins la raison de sa présence ici. Avait-elle aperçu des akumas dans les environs ? L'espace d'un instant ; Bonnie songea à suivre discrètement la brune une fois leur conversation terminée, pour voir où elle se rendait. Et, s'il s'avérait qu'elle croisait le fer avec les créations du Comte Millénaire... Il n'était pas impossible que la bergère se décide à l'aider. Il était tellement facile de faire s'auto-détruire des akumas... Et quand bien même elle savait la manœuvre horrible et loin d'être salvatrice, il y avait dans son cœur quelque chose qui l'avait toujours poussée à haïr ces créatures. Haïr leur nature, leur origine, la raison de leur existence. Elle avait certes pitié pour leurs âmes... Mais que pouvait-elle y faire ? Elle n'était pas une élue de Dieu, elle. En tout cas pas de la même façon que l'était Nora. Ou peut-être tout simplement pas du même Dieu. Elle-même n'en savait rien.

« Qu'est-il arrivé à votre ami ? » finit par demander la jeune exorciste. « Enfin, je veux dire.. est-ce qu'il va bien maintenant ? »

Le cœur de Bonnie rata un battement à l'évocation des faits. Bah, après tout ; c'est elle qui l'avait emmenée sur ce terrain glissant. Il fallait qu'elle assume, désormais. Elle avait éveillé la curiosité de Nora, sachant très bien qu'elle devrait raconter les faits si elle voulait avoir les réponses à ses propres questions. Le soucis maintenant, c'est qu'elle n'était plus certaine de vouloir les connaître : elle avait peur des sentiments qui naîtraient en son cœur si elle apprenait la vérité. Toutes les vérités n'étaient pas bonnes à savoir, n'est-ce pas ? Elle aimait bien Nora. Elle aimait aussi ce qu'elle faisait : sauver le monde, sauver les akumas. Quelque chose qu'elle ne pouvait pas faire, elle. Pire que ça : quelque chose qu'elle encourageait. Et, au fond d'elle ; elle savait qu'elle finirait par devoir affronter la brune un jour ou l'autre. Lorsque Amorem aura reprit possession de son corps et de son esprit, lorsque le Souvenir aura entièrement consumée la bergère. Elle ignorait quand ce jour arriverait ; mais il arriverait de toute façon trop tôt. Alors, si elle pouvait laisser une part de son humanité entre les mains de Nora...

Après tout, elle se battait pour eux, non ? Alors, pourquoi pas pour elle aussi ? Ne pouvait-elle pas la sauver ? La libérer de ses chaînes ?

S'il te plait, Nora...

« C'est... » commença t-elle, hésitante. « Il est question d'un homme, et.. et d'un exorciste, aussi. » le mot était lancé. Elle venait d'avouer à la brune qu'elle connaissait l'existence des moines de l'ombre. « Mais.. C'est surtout l'histoire d'un monstre. »

Elle fit une courte pause, comme pour laisser le temps à la brune de digérer l'information. Si une partie de sa couverture venait de s'envoler, rien ne prouvait qu'elle était une ennemie. Après tout, ce n'était pas la première fois que des civils étaient confrontés à des moines de l'ombre. Elle pouvait très bien avoir été témoin de l'un de ces combats... C'est en tout cas ce qu'elle espérait. Et puis, la jeune exorciste n'avait pas révélé son travail, ni son statut. Tout ça pouvait n'être qu'une drôle de coïncidence, non ?

« C'était en Norvège... En plein été. Pourtant, ce matin-là ; il faisait désespérément froid.. Comme si.. comme si le Soleil était mort aussi. » Elle regardait au loin, le mouvement calme de l'eau. « Il y avait de la brume partout, comme si le ciel voulait cacher le triste spectacle qui m'attendait... Ou peut-être bien pour couvrir le corps des défunts, je ne sais pas... J'avançais à sa recherche, un peu perdue... » elle parlait comme elle pensait ; sans prendre le temps de s'écouter. « Et c'est là que je l'ai aperçu. »

Nouvelle pause, pour déglutir. Elle avait la gorge nouée et le cœur affolé ; revivant chaque instant comme s'il se déroulait à nouveau là, sous ses yeux.

« Quand je suis arrivée.. Le monstre avait fait son oeuvre, et était reparti... Laissant derrière lui le corps agonisant de mon ami. » Les larmes brouillaient sa vue, mais ne coulaient pas. « Il était là, étendu sur le sol, baignant dans son propre sang... Je l'ai cru mort, vous savez. Mort.. Comme le corps qui jonchait le sol un peu plus loin... C'était un véritable carnage. Je.. Je n'avais jamais rien vu d'aussi violent, et pourtant... » Pourtant, elle en avait vu, des horreurs. « Enfin.. vous savez, mon ami, il n'est pas vraiment innocent. Pas totalement blanc. Mais.. Personne ne l'est, hein ? Il a du faire des choses horribles.. Comme tout le monde, j'imagine... » Elle n'imaginait pas, elle le savait. « Mais, pensez-vous qu'il ait mérité d'être traité ainsi..? Laissé pour mort, le coeur arraché, seul... Seul dans son propre sang..? » Elle déglutit. « Je.. Je sais que certaines choses doivent être faites, dans ce monde. Chasser les démons, les tuer... J'imagine que ça vous parle... » elle voulait dire : je sais qui tu es. Ce que tu es. « Mais Cyclamën ? Ce n'est pas un monstre. Ou peut-être que c'en était un.. Il y a longtemps... Mais il s'est perdu, depuis. Il a oublié. Je crois. Je ne sais pas. Je crois que j'ai un peu oublié aussi. » Ses mots étaient décousus, tout juste sensés. « Enfin, à mes yeux, le monstre... C'est l'exorciste qui lui a arraché le cœur, et l'a laissé dans la souffrance sans même avoir la pitié de l'achever... »

Il brillait dans ses yeux une certaine colère, mêlée à un immense chagrin. Elle tourna la tête pour regarder sa voisine.

« Vous le pensez aussi, n'est-ce pas..? » demanda t-elle. « Que cet exorciste... est un monstre. »

Cet exorciste seulement, oui. Pas tous.
Pas toi, Nora.
N'est-ce pas ?
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Sam 17 Sep - 17:29

Monstre


" On est toujours le monstre de quelqu'un."


J'aurai sans doute mieux fais de m'occuper de ce qui me regarde et d'éviter de trop poser de questions. Je n'ai aucune idée de ce qui a pu arriver à l'ami de Bonnie, ni même quelles horreurs ils ont du vivre ; je ne sais même pas s'il a pu survivre à ce qu'il lui est arrivé. Les monstres, les Akumas, les descendants de Noé, ça ne pardonne jamais. Moi même, je ne sais pas comment j'ai réussi à ressortir vivante de ma rencontre avec Wisely et Tyki ; peut-être parce que lui tenait vraiment à moi comme il me l'a dit ? Je ne sais pas, je divague peut-être, je me laisse peut-être bercer par des mensonges. Toujours est-il que grâce à ça, je suis encore en vie aujourd'hui, même si.. est-ce que je suis vraiment vivante pour autant ? Ça, je n'en sais rien.


L'instant même après avoir posé sa question, la jeune femme ne put s'empêcher de ressentir un profond malaise. Pourquoi lui avait-elle demandé cela ? Ce n'était pas convenable, ce n'était pas des choses qui se demandaient ; ce n'était pas un comportement à avoir avec un ami, et encore moins avec une simple connaissance, une presque inconnue dont elle ne connaissait que le nom. Et pourtant, la parisienne avait osé souffler ces quelques mots, peut-être parce que la curiosité l'avait dévoré de l'intérieur, parce qu'elle aussi, elle voulait savoir ce dont les monstres étaient capables. Peut-être que d'entendre tout ça l'aiderait à se reprendre en main, à reprendre sa condition de gentil petit soldat qui se devait de les exterminer jusqu'aux derniers, ces monstres. Quelle cruelle ironie.

Comment aurait-elle pu se douter que la gentille jeune femme à ses côtés n'était pas aussi.. innocente qu'elle semblait être ? Qu'elle n'avait peut-être pas commis de grands massacres comme certains de ses pairs, mais qu'inconsciemment, elle y était liée ?

" C'est... Il est question d'un homme, et.. et d'un exorciste, aussi. " avait-elle commencé, tout d'abord avec hésitation, avant de reprendre, " Mais.. C'est surtout l'histoire d'un monstre. "

Un homme, un exorciste, un monstre ; mais de quoi parlait-elle ?

Surprise par de telles paroles, la jeune femme ne put s'empêcher de reporter son attention vers son interlocutrice. Comment Bonnie connaissait-elle l'existence des exorcistes ? Peut-être qu'au cours de ses voyages, elle avait croisé la route de ces vieux démons et que sa vie avait été sauvée par des apôtres de Dieu ? C'était fort probable ; tout comme il était possible qu'elle ait reconnu la tenue d'exorciste que portait Nora en cette drôle de journée. Le rapprochement aurait vite pu être fait. A moins qu'elle ne se fourvoyait totalement. Non, c'était bien le cas, quand bien même l'ancienne bohème ne s'en rendait pas encore compte.

L'air grave et la gorge étrangement nouée - pourquoi ? - la parisienne laissa alors sa camarade reprendre son histoire là où elle l'avait commencé ; n'osant même pas l'interrompre ou poser la moindre question.

Cette histoire s'était passée en Norvège, en plein été, et pourtant, le jour du drame, tout était terriblement froid, brumeux, comme si le lieu était mort. Étrangement - une nouvelle fois - la Lockwood parvint bien à imaginer l'endroit. Des ruelles calmes, sans doute chaleureuse en journée, mais qui pourtant, de nuit, semblaient terrible obscures. La brume et le froid de la nuit n'étaient pas. Pour peu, Nora en aurait presque eu un frisson, comme si.. comme si elle avait été sur les lieux, elle aussi. Mais c'était impossible, pas vrai ? Enfin, la jeune femme s'était bien retrouvée en Norvège à la fin de son exil mais.. ce n'était qu'une coïncidence. Puis, Bonnie n'avait pas précisé à quel moment de l'été son histoire se passait. Peut-être était-ce au tout début que cela s'était passé. Et puis, de toutes manières, elle n'était pas l'exorciste en question ; elle n'était pas l'amie blessée de l'irlandaise.

Enfin, blessée. Visiblement, la blonde était tombée sur des cadavres lors de son voyage à travers la brume ; des défunts comme elle l'avait dit. Et parmi tout cela, elle continuait de chercher son ami.. avant de finalement l'apercevoir. Et ce fut à ce moment du récit que la jeune femme du s'arrêter l'espace d'un instant pour déglutir, et sans doute pour se remettre de la vision d'horreur qui l'avait frappé ce jour là. Et il y avait de quoi.

Le monstre était parti, et avait laissé son ami là, agonisant, pas vraiment mort mais plus réellement vivant non plus. Les mots furent forts, durs à attendre pour l'Âme Errante : il fut question de sang, de mort, de carnage, de violence.. comme si un véritable monstre avait tenté de dévorer son ami. Ce dernier n'était peut-être pas un exemple de bonté - d'après Bonnie - et pourtant, Nora ne put s'empêcher de ressentir un terrible pincement au cœur lorsqu'elle s'imagina ce qu'il lui était arrivé. Avait-il mérité d'être laissé là, pour mort, baignant dans son propre sang ? Non, bien sûr que non. Personne ne méritait de terminer comme ça, personne. Pourtant, c'était ainsi que le pauvre bougre avait été abandonné, le cœur arraché - était-ce une métaphore ? - et ça, l'exorciste avait du mal à le concevoir. Pire que ça, elle ne put s'empêcher de ressentir une vive colère à l'égard du monstre qui avait osé s'en prendre à lui.

Puis, elle déchanta bien vite à la fin de l'histoire de l'irlandaise.

Sur le coup, l'évocation du nom Cyclamën ne provoqua qu'une drôle de sensation dans l'esprit de la brunette. Lui, ce n'était que son petit camarade muet qu'elle avait rencontré en Islande, et avec qui elle avait passé une matinée simple et pleine de jolis secrets ; un souvenir doux, donc. Mais très vite, l'association de ce prénom au mot monstre prit une toute autre saveur dans la tête de la jeune femme. Elle vit des ombres, cette ombre présente dans ses rêves ; mais cette fois-ci, au lieu de sembler menaçante, elle ne pouvait que la prendre en pitié. Elle n'était pas terrifiante, cette ombre, mais elle déchirait le cœur, elle donnait envie de lui mettre une petite tape dans le dos, de la consoler, de lui dire que tout allait bien. Mais il y avait une autre ombre, désormais, une terrifiante, une qui se tenait là, face à l'autre, et qui la menaçait, qui ne reculait pas devant elle.

" Vous le pensez aussi, n'est-ce pas..? " finit-elle par lui demander, tout en sortant la française de ses songes, " Que cet exorciste... est un monstre. "

Le monstre, c'est lui, l'exorciste. Lui qui l'avait laissé pour mort.

Non.

Le monstre, c'est elle, la Vagabonde. Elle qui l'avait laissé pour mort.

C'était revenu comme un flash, d'un coup. Les yeux de la jeune femme s'étaient écarquillés et avaient fui le regard de Bonnie. Son regard fixait désormais le sol, mais dans sa tête, elle revoyait ses griffes s'enfoncer dans le corps de l'ombre, tandis qu'un cri s'échappait de sa gueule difforme ; alors que des larmes, elles, perlaient aux coins des yeux de la parisienne, mais en vrai. Le cri résonna, dans ses oreilles, encore et encore, tant et si bien qu'elle fut presque obligée de lever sa main valide pour la porter à sa tempe, puis à son oreille. Futile geste. Et là, un nouveau flash.

Paix.

Mais il n'y avait aucune paix. Seulement de la pluie, de la brume, des ombres, et le corps d'un pauvre garçon qui s'écroulait par terre. Un garçon tout simple, pas même avec le regard doré. Juste un garçon qui avait croisé son regard, avant de laisser sa tête retomber.

C'était elle, elle le monstre, elle qui lui avait arraché le cœur, elle qui avait désormais l'impression que son cœur était transpercé de l'intérieur par ce violent souvenir.

Nora avait rit avec le Cyclamën enfant ; Nora avait presque tué le Cyclamën adulte.

Et voilà qu'elle se retrouvait là, la tête fracassée par autre chose que sa fracture, et son corps tout à coup recroquevillé sur le banc. Ah, elle devait en faire une drôle de camarade. On l'aurait presque cru folle, à se tenir le crâne d'une main comme si sa vie en dépendait, tandis que ses joues finissaient dévorées par les larmes. Pourquoi avait-il fallu qu'elle se souvienne ? Pourquoi s'en était-elle prit à un  innocent ? Pourquoi était-elle devenue un monstre ? Encore, encore toujours des questions, mais jamais d'issue, jamais d'avenir, plus rien. Elle n'y croyait plus.

Alors, péniblement, elle leva les yeux vers sa camarade.

" Bonnie.. " s'étrangla-t-elle alors, " J'ai fais quelque chose d'affreux.. "

Ces mots, la jeune femme les avait soufflé avec toute la peine du monde, tandis que ses doigts se dé-crispaient de son crâne et que ses yeux, eux, fuyaient à nouveau. Comment aurait-elle pu soutenir son regard plus longtemps ?

" Je suis tellement désolée.. " reprit-elle dans la foulée, " Tellement.. désolée.. "

Son regard parla sans doute de lui même.

Le monstre, c'était elle.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Lun 3 Oct - 8:22
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

L
es souvenirs auxquels Bonnie avait du faire appel pour raconter l'histoire de cet horrible matin l'avaient secouée plus que de raison. Les yeux chargés de larmes qui ne voulaient pas couler, elle attendait la réponse de la française comme si ces mots auraient pu être salvateurs ; comme s'ils avaient pu l'arracher à l'abîme de souffrances qu'était sa mémoire. C'étaient leurs yeux qui se croisaient mais c'était une main désespérée qu'elle lui tendait ; comme un appel à l'aide. Elle avait tant de questions pour si peu de réponses, tant de doutes pour si peu de certitudes. C'était pourtant ce qu'elle cherchait en cet instant, dans les iris bleutées de l'exorciste. Des certitudes. Des vérités auxquelles elle pouvait s'agripper de toutes ses forces, qui la hisseraient en dehors du puits de mensonges au fond duquel on l'avait poussée. Elle avait besoin de savoir : que Nora partageait son jugement. Que l'Ordre Noir n'était pas pourri jusqu'aux racines ; qu'il restait encore en son sein un peu d'humanité, suffisamment pour ne pas lui faire regretter d'avoir engagé la conversation. Elle ne voulait pas s'être trompé, elle ne voulait pas regretter de l'avoir laissée en vie. Elle ne voulait surtout pas avoir à la lui prendre maintenant.

Et pourtant, la seule réponse qui lui parvint ne fut que les yeux écarquillés de la jeune femme, qui fit aussitôt tomber son regard à ses pieds. Bonnie la regardait sans comprendre — ou peut-être qu'elle n'osait pas comprendre — et la mine toute aussi battue, alors que des larmes perlaient aux coins des yeux de sa voisine. Elle semblait en proie à un mal sans nom, en tout cas pas un qu'elle pouvait décrire ; comme assaillie par une force violente et invisible. Elle porta une main à sa tempe puis chercha vainement à se couvrir l'oreille et Bonnie s'inquiéta presque pour elle ; si tant était que la situation de la laissait pas davantage interdite que soucieuse. Elle avait conscience de la violence de ses mots — quand bien même ils n'étaient en rien comparable avec la violence de la scène qu'ils décrivaient — mais n'avait pas imaginé un seul instant qu'ils auraient pu à ce point atteindre l'exorciste. C'est pourtant elle qui se tenait là, toute recroquevillée sur le banc, les joues noyées de larmes et la main tremblante appuyée contre son crâne ; fixant au devant d'elle comme l'on fixerait la mort.

Et puis soudain, sortant enfin de sa torpeur, comme ramenée à la réalité ; elle leva à nouveau les yeux vers l'irlandaise.

« Bonnie.. » souffla t-elle le plus laborieusement du monde, « J'ai fais quelque chose d'affreux.. »

Ces mots, qu'elle avait murmuré entre deux sanglots, frappèrent douloureusement la blonde. Les sourcils froncés, la bouche légèrement entrouverte par la surprise ; la confusion fit rapidement place à la surprise et enfin, à la cruelle et amère réalisation. Sur le visage de la bergère, elle prit des airs de tristesse et de dégoût ; tandis que ses lèvres tremblaient — de rage, de chagrin — et que ses yeux s'ouvraient grands sur l'horreur à laquelle elle faisait péniblement face.

Elle refusait d'y croire.

Elle refusait d'y croire et pourtant, le regard fuyant de Nora ne fit que lui confirmer ce qu'elle avait si peur, et si mal d'avoir compris. Et comme pour piétiner la dernière petite once d'espoir dans le cœur de l'irlandaise ; l'exorciste ne tarda pas à appuyer son aveu par des regrets.

« Je suis tellement désolée.. » reprit-elle, « Tellement.. désolée.. »

Et dans ses yeux, tous les mots qu'elle était incapable de prononcer. L'aveu qu'elle ne pouvait pas faire. Le monstre, c'était elle.

Si les larmes, les mots et les regrets n'étaient pas si sincères, Bonnie aurait presque pu croire à une plaisanterie de mauvais goût. De toutes les personnes qu'elle était susceptible de croiser aujourd'hui, et alors qu'elle était venue en ces lieux par le plus grand des hasards — mais à présent, elle se demandait si elle n'avait pas été qu'une marionnette entre les mains du Destin — il avait fallu qu'elle tombe sur la responsable de ses tourments. Sous cet angle, l'ironie de la situation pouvait prêter à sourire. Il fallait le vivre pour y croire ; tant c'était improbable.

Mais Bonnie ne voyait plus. Elle ne souriait plus. Et elle ne croyait plus tellement de choses à cet instant ; tout juste vivait-elle encore. Tout ce qui faisait se mouvoir son corps et battre son cœur n'était plus que rancœur, dégoût, colère et tristesse ; le tout sous la forme d'une violente douleur dans sa poitrine. Son sang bouillonnait à mesure que ses sentiments gagnaient en intensité ; et le tourbillon qu'ils créaient en son sein était si fort qu'elle n'entendait plus qu'eux. Coupée de la réalité, du monde environnant ; Bonnie n'écoutait plus que ses émotions négatives. Sourde à ce qu'il pouvait bien se passer autour d'elle, sourde aux regrets de Nora, sourde à sa désolation, sourde à ses pleurs... Un épais nuage gris s'était formé autour du cœur de la blonde et devant ses yeux, la plongeant dans une colère aveugle. Un nuage gris, comme la couleur qui prit soudainement sa peau, alors que son front se couvrait des stigmates si particulières à sa famille.

L'Amour pardonnait beaucoup de choses. Mais pas que l'on touche à ses êtres chers.
Et Cyclamën...

Les poings serrés, les lèvres tremblantes et le regard allumé d'un doré qui n'avait rien de bienveillant ; Bonnie était comme une bombe à retardement, prête à exploser à n'importe quel instant. Le sang pulsait si fort à travers ses veines qu'elle se sentait presque poussée par une force qu'elle ne connaissait pas, dont la morsure brûlante était aussi douloureuse que vivifiante. Il lui semblait n'avoir jamais rien ressenti d'aussi fort qu'en cet instant et, par extension ; de ne s'être jamais sentie aussi vivante qu'à ce moment là. Et pourtant, Bonnie était morte. Noyée sous le flot de ses émotions, soumise par la domination d'Amorem, esclave de ses propres sentiments ; ni le cœur ni la raison ne décidaient pour elle. Elle n'était que colère et rancœur à l'état pur ; prête à assouvir sa vengeance sur la malheureuse qui se tenait à ses côtés.

Lentement, l'apôtre de Noé se leva, presque comme un automate, ou un pantin très mal articulé. Ses gestes n'avaient plus rien d'humain, pas plus que l'était Nora à ses yeux, désormais. Un monstre pour un monstre. La dette serait payée. Debout, tournant le dos à l'exorciste, elle resta ainsi de longues secondes — ou peut-être bien des minutes — et enfin, lorsque son ressenti arriva à son paroxysme ; c'est un regard doré rempli de haine et souffrance qu'elle jeta sur la française.

« Impardonnable... » murmura t-elle sans s'entendre parler.

Faisant volte-face, c'est d'un geste rapide, brusque et brutal qu'elle se jeta presque sur la jeune femme, plaquant son corps frêle contre le dos du banc, la main gauche dangereusement serrée autour de son cou. Son regard était celui d'un être enragé et pourtant, des larmes noyaient ses joues, sans qu'elle ne puisse rien y faire. Elle ne contrôlait plus rien, plus rien sinon cette main qu'elle serrait de plus en plus fort et cette pression qu'elle appuyait contre elle, l'écrasant contre le banc. Son bras droit s'illumina alors, se transformant littéralement en lumière pure et aveuglante ; émanant si fort qu'il éblouissait leurs deux corps.

« Un cœur pour un cœur. » siffla t-elle dangereusement, « Je lui apporterai le tiens pour remplacer celui que tu lui as arraché. »

Et sur ces mots, elle approcha un peu plus son bras de lumière près du corps de la jeune femme — elle ne se souciait même plus de savoir si elle était consciente ou non après avoir tant manqué d'air — et finit par la transpercer de sa main ; qu'elle alla loger immédiatement près du cœur affolé de l'exorciste. Elle le sentait battre contre la paume de sa main et pouvait choisir à tout moment de rendre sa matière organique à son bras, mais quelque chose en elle, qu'elle ne sut définir ; l'en empêcha. Elle demeura ainsi de longues secondes, tiraillée par une décision qu'elle ne parvenait pas à prendre, tandis que les larmes brouillaient un peu plus sa vue à chaque instant. Et, enfin, à bout de force et incapable de franchir ce nouveau pas — celui de tuer un être humain de sang froid, et par vengeance — elle retira brusquement son bras et desserra l'étreinte autour du cou de la française ; avant de tomber à genoux devant elle, en pleurs.

Sa peau redevint blanche, à l'image des flocons qui s'étaient mis à tomber. Le visage caché derrière ses mains, l'irlandaise ne s'arrêtait plus de pleurer ; comme si chaque larmes claire purgeait la noirceur dans son cœur.

« Mé logh duit, » murmura t-elle faiblement. « Mé logh duit... »

A elle ou bien à Nora ; elle ne savait pas vraiment à qui elle s'adressait. Peut-être bien aux deux. Oui. Il fallait qu'elle se pardonne. D'être humaine, elle aussi. D'être humaine, elle encore. D'être humaine, malgré tout. D'être humaine, avant tout.

« Pourquoi..? » fut tout ce qu'elle fut capable de demander en levant des yeux honteux vers l'exorciste.

Elle se moquait bien de savoir si cette dernière comptait riposter. Elle pouvait bien encaisser une ou deux attaques, après ce qu'elle venait de faire. Elle n'avait plus la force de fuir, ni même de se défendre. Et certainement pas de riposter. Elle accepterait la punition peu importe les conséquences : elle ne pouvait pas se dérober face à ses propres erreurs. Si elle partait maintenant, c'était le début de la fin : elle devait assumer ses actes. Si elle partait maintenant, elle partirait toujours. Et toujours plus loin. Trop loin. Et s'il y avait encore une part d'elle qui pouvait être sauvée ; alors elle allait tout faire pour ne pas la perdre dans les abysses de son âme. Pour ne pas la laisser aux mains d'Amorem.

Alors oui, elle se moquait de tout. Sauf de la vie — et c'est pour ça qu'elle voulait savoir. Pourquoi ?

Pourquoi, Nora ?
© Sarah
*Mé logh duit : Je te pardonne.



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Ven 7 Oct - 0:36

Pardon


" L’erreur est humaine, le pardon divin."


L'exorciste, le monstre, celui qui a failli tuer l'ami de Bonnie, c'est moi. Est-ce que j'étais dans mon droit ? Avais-je le droit de m'en prendre à lui, de.. lui arracher le cœur ainsi ? Ai-je le droit de tuer mes adversaires juste parce qu'ils sont dans un camp opposé ? Avais-je à m'en prendre à lui ainsi, tout comme je l'ai fais avec Wisely ? Pourquoi n'ai-je pas pensé à leurs amis, à leur famille, à toutes ces personnes qui peuvent les aimer en dépit de ce qu'ils sont ? Aloïs et Mathilde, eux aussi, ont peut-être des amis parmi les humains, tout comme Bonnie avait - a, encore, j'espère.. - Cyclamën. Avais-je vraiment le droit de faire ça ? Est-ce que l'innocence et la guerre ont réponse à tout ? Je n'en sais rien, je ne sais plus rien du tout..


La jeune femme n'avait alors rien dit de plus si ce n'était désolé ; il n'y avait rien à dire de plus, cela suffisait à tout expliquer. Pas besoin de clamer haut et fort c'est moi qui.. non, c'était une évidence : cela se lisait dans ses yeux remplis de larmes, dans son corps tremblant, et dans ses excuses déchirées par le chagrin. Ah, qu'elle devait être pitoyable ainsi ! Comment pouvait-elle seulement soutenir le regard de son interlocutrice après cela ? Impossible. C'était comme être un monstre face à un enfant qui avait perdu sa mère ; un monstre qui l'avait tué sans une once de pitié - mais qui appréciait les enfants - et qui se rendait compte de l'erreur qu'il avait faite. C'était ça, c'était Nora, le monstre, celui qui avait dévoré le cœur de Cyclamën, qui l'avait - presque ? - tué sans même se poser de questions. S'en était-elle posé ? Ça, la brunette n'en avait pas la moindre idée. Elle avait fait de même avec le Télépathe, mais.. ce n'était pas elle, ça. Nora n'était pas un monstre, elle n'était qu'une.. qu'est-ce qu'elle était déjà ? Aucune idée.

Et ce n'était pas le plus gros problème actuellement, car, au lieu de rester plongée dans ses pensées et ses lamentations, la jeune femme aurait mieux fait de garder un œil sur son interlocutrice. Oh, la Lockwood l'avait bien vu se redresser ; mais sans vraiment la regarder pour autant. Elle avait vu sa silhouette se relever, comme prête à s'en aller. C'était peut-être mieux ainsi, qu'elles se quittent ainsi, sans rien dire, sans se dire au revoir, et qu'elles oublient tout ceci. Ou essayent tout du moins. Mais les hommes étaient vengeurs ; les femmes peut-être même plus encore.

Les doigts toujours accrochés à sa tête toujours aussi douloureuse - dedans ou dehors ? - l'Âme Errante n'avait plus alors fait attention à la bergère. Qu'importait qu'elle murmure, qu'importait les mots de haine qu'elle devait souffler à son propos, qu'importait le fait qu'elle soit comme une statue, là, figée et le regard perdu sur le fleuve. Tout cela n'importait plus : Nora restait un monstre, et ça, ça ne changerait pas. Et il n'y avait rien de pire comme sentiment que de découvrir l'ordure qu'on était réellement. Non, il y avait pire en réalité : la souffrance, physique, à mille lieu de ses petits tourments internes. Son bras et sa tête ? Non, ce n'était pas ça qui lui faisait mal - enfin si, mais ça allait mieux - ou plutôt, qui allait lui faire mal. Qui lui fit mal d'un coup, sans qu'elle ne puisse comprendre ce qu'il se passait.

En effet, la blonde s'était retournée sans crier gare vers son interlocutrice, avant de l'attraper vivement à la gorge et de la plaquer violemment contre le banc. Prise de court, mais également à cause de sa tête encore blessée, la parisienne crut voir des étoiles ; ou plutôt, eut l'impression que l'une d'entre elle était entrée en collision avec l'intérieur de son crâne. Les yeux pincés, la jeune femme ne sembla comprendre ce qu'il lui arrivait que lorsqu'une lumière vint l'éblouir ; mais également lorsqu'elle sentit l'air lui manquer.

Elle avait déjà ressenti ça, un jour ; Nora en était persuadée.

" Un cœur pour un cœur. " siffla avec un ton qui n'avait plus rien à voir avec celui qu'elle avait employé depuis le début de leurs échanges, " Je lui apporterai le tiens pour remplacer celui que tu lui as arraché. "

Les yeux écarquillés, l'Âme Errante sembla alors revivre une scène tout droit sortie d'un rêve à ce moment ; ou plutôt d'un cauchemar. L'espace d'un clignement d’œil, ce ne fut Bonnie qui était face à elle, ni un décor de carte postale : mais plutôt un homme à la peau cendrée avec pour fond une vieille et sombre maison (?). C'était lui, Cyclamën, celui qu'elle avait - presque - tué, celui qui avait aussi un jour tenté de la tuer ; de la même manière que Bonnie - qui avait désormais également la peau cendrée, merde - tentait de le faire là. Ah, le destin était sans doute bien cruel. A moins qu'elle ne soit juste en train d'halluciner ? Tout commençait déjà à devenir noir à cause du manque d'air alors.. peut-être n'était-ce que son imagination, et pas un réel souvenir qui lui revenait en pleine face.

L'irlandaise, elle, par contre, était malheureusement bien réelle ; tout comme l'innocence que l'ancienne Vagabonde qui s'était tout à coup activée face à cette vision, brisant les bandages et plâtres qui retenaient son bras gauche par la même occasion. Ses griffes étaient prêtes à la transpercer, pourtant, elle ne bougèrent pas. Peut-être qu'elle n'en avait pas la force, tout simplement, ou peut-être qu'elle était prête à mourir. Elle le méritait bien, après tout.

Pourtant, la Mort avait quelque chose de terriblement effrayant, à l'image de cette main qui ne tarda pas à se ficher dans sa poitrine et à travers ses os ; comme une flèche indolore, mais qu'on sentait malgré tout. Comme si elle attendait le bon moment pour tout ravager de l'intérieur. Mais ce n'était plus important désormais. Des larmes continuaient à couler sur les joues de l'Âme Errante, alors que ses yeux ne regardaient même plus vraiment Bonnie, alors que ses bras finirent par retomber mollement sur le banc, et son innocence, par lamentablement se désactiver. C'était terminé, la Lockwood laissait tomber. Le monstre méritait de mourir ; elle en avait assez. Trop, trop, il y avait eu beaucoup trop de choses ces dernières semaines ; elle n'avait plus la force d'y faire face.

Alors vas-y, Bonnie, venge-toi. Je t'attends, je n'ai plus peur.

Mais il fallait croire que les monstres n'avaient pas le droit de partir lorsqu'ils le souhaitaient : la descendante de Noé finit par la lâcher, avant de se laisser tomber à genoux. Ah, qu'elle avait l'air humaine et triste ainsi ; c'est qu'elle avait le même regard que Wisely ce jour-là. Comment cela faisait-il ? N'étaient-ils pas censés être des ennemis, des êtres à abattre ? Nora n'en était pas sûre ; de toutes manières, elle ne savait même pas comment elle faisait pour garder les yeux ouverts encore. Ah, comme il était bon de respirer ; mais, ah, comme elle aurait arrêter une bonne fois pour toutes.

" Pourquoi..? " parvint-elle malgré tout à souffler.

Peut-être que la brunette ferait mieux de s'enfuir, de partir loin, sans même regarder derrière elle, de fuir pour sa vie ; mais elle n'en avait pas - plus - la force désormais. Le manque d'air avait rendu sa vue floue et son corps terriblement engourdi ; combien de secondes aurait-il fallu avant qu'elle ne perde connaissance ? Sans doute très peu, peut-être juste trois ou quatre, qui sait. Peut-être qu'elle allait aussi perdre connaissance comme ça, d'un coup ; mourir, peut-être, même.

Alors, elle pouvait au moins répondre à la pauvre bergère.

" La.. guerre.. je.. crois.. " s'étrangla-t-elle encore péniblement avant de tousser, " Je ne.. je ne sais.. pas.. "

Sa gorge lui faisait un mal de chien lorsqu'elle parlait ; c'est qu'elle n'y était pas allée de main morte. Tout comme l'avait fait l'autre qui était venu sauver le Télépathe ; c'est quoi son nom à lui encore ? Ah oui, Tyki. Mais c'était une autre histoire. Tant d'adversaires qu'elle avait rencontré, et qu'elle n'avait pas tué. A moins que ce ne soit eux qui l'aient épargnée ?

Un long moment de silence s'imposa alors ; avant d'être brisé par l'exorciste.

" Je n'ai pas.. d'explications.. Je ne.. me souviens plus.. " reprit-elle avec grande peine, peinant à rester concentrée et à articuler, " Peut-être ne.. suis-je qu.. qu'un monstre.. après tout.. "

Et sur ses mots, un pauvre sourire vint étirer son visage dévoré par les larmes : une triste constatation. Elle ne pouvait rien faire d'autre, car toutes les excuses du monde ne pourraient changer le passé.

Alors elle n'avait plus qu'à accepter l'ordure qu'elle était en réalité.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Jeu 20 Oct - 18:49
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

S
eul le souffle saccadé de la brune lui répondit. Mêlé à des sanglots qu'elle devinait sans mal malgré les yeux qu'elle avait rivés sur ses genoux ; et parfois entrecoupé d'une toux qui l'empêchait de s'exprimer correctement... Voilà tout ce qu'elle eut pour réponse dans un premier temps ; comme pour lui laisser le temps de constater toute l'atrocité, toute l'horreur de ce qu'elle venait de faire. Sa punition était d'assister, de devoir supporter les conséquences pénibles de ses actes ; de voir que la ligne entre l'humanité et la monstruosité qu'elle condamnait n'était plus faite que de larmes et de regrets. Avait-elle cherché à punir le mal par le mal ? Était-elle si étrangère à ses propres mots qu'elle cherchait à venger un crime en se comportant d'une façon non moins odieuse ? N'était-elle finalement qu'un monstre qui prenait la place d'un autre monstre ? Les gestes qu'elle avait eus n'avaient rien de la Mémoire qu'elle incarnait. S'était-elle laissée emportée par sa haine de l'Innocence, une fois de plus ? Avait-elle cherché à venger Cyclamën, ou avait-elle agit au nom d'une cause plus grande ? Elle ne savait pas, ne savait plus. Si la barrière entre amour et haine était poreuse, celle qui séparait Amorem de Bonnie était un millier de fois plus fragile. Difficile de faire le tri dans ses sentiments lorsque l'on possédait deux cœurs. Un cœur pour les Hommes et un cœur les siens. Lequel des deux avait parlé ? Bonnie avait-elle voulu venger son libraire, ou n'était-ce qu'Amorem qui, profitant de la faille creusée par l'Innocence de Nora, avait trouvé là l'opportunité de venger Feilen ?
« La.. guerre.. je.. crois. .. Je ne.. je ne sais.. pas.. »
Une nouvelle toux, qui interpella cette fois la jeune bergère. Levant des yeux inquiets sur la française, elle l'observa un long moment, rongée par sa culpabilité ; incapable de se décider sur sa façon d'agir. La guerre. C'était une réponse bien générique pour un acte qui semblait à ses yeux si personnel. Et elle n'en était même pas sûre, elle croyait seulement. Elle ne savait pas. Et petit à petit, les pièces du puzzle s'assemblèrent dans la tête de la blonde. Elle avait trouvé les réponses de Nora étranges depuis le départ : elle répondait de façon bien trop impersonnelle, comme si elle n'énonçait que des vérités générales, des réponses passe-partout qui ne l'impliquaient nullement. Elle parlait en si, en peut-être, en je crois ; elle n'affirmait jamais rien. C'était comme si elle ne savait rien. Et à présent, tout prenait forme aux yeux de la bergère : l'exorciste avait perdu la mémoire. Elle ne savait pas quand, ni comment, ni à quel point ses souvenirs étaient touchés ; mais cela ne faisait plus aucun doute. Elle ne s'adressait qu'à une coquille vide, qu'une âme en peine qui avait bien du mal à répondre d'actes qu'elle ne se souvenait plus avoir commis.

Le cœur de la blonde fut un peu plus écrasé par cette découverte. Elle s'en voulait tellement, terriblement ; elle s'effrayait aussi. Elle avait une fois de plus conscience de son incapacité à contrôler les pulsions d'Amorem... Il s'en était fallu de peu qu'elle ne commette l'irréparable. Des larmes roulèrent à nouveau sur ses joues, tandis que la brune reprenait la parole.
« Je n'ai pas.. d'explications.. Je ne.. me souviens plus.. » articula t-elle avec difficulté. « Peut-être ne.. suis-je qu.. qu'un monstre.. après tout.. »
Un sourire étira ses lèvres, noyé dans ses larmes. Bonnie commença alors à se redresser, incertaine ; incertaine de tant de choses. Que devait-elle faire ? Que pouvait-elle faire ? L'exorciste avait toutes les raisons de la haïr, désormais. Probablement que si son état le lui avait permis, elle l'aurait attaquée ; n'était-ce que pour se défendre. Après tout, leur nature profonde révélées au grand jour, elles n'étaient plus que deux mortelles ennemies : l'une façonnée à détruire les gens comme elle comme un parfait petite soldat ; l'autre poussée par une haine viscérale qu'elle gardait en son cœur depuis des millénaires. Une querelle vieille comme le monde...

Elle tendit pourtant une main bienveillante vers elle, qu'elle rétracta aussitôt ; avant de se laisser tomber à nouveau sur ses genoux. Elle était à bout de forces, elle aussi. Fatiguée. Las. Épuisée. Si seulement l'on avait pu lui dire que sa seconde vie serait si douloureuse...
« Tu n'es pas un monstre... » parvint-elle finalement à souffler. « Je.. j'avais tort à ton sujet, Nora... Je ne savais pas, et.. j'étais tellement en colère, j'étais.. aveugle, et sourde à tout ce que tu aurais pu me dire pour m'arrêter, mais.. je sais, maintenant. Je sais... »
Elle savait qu'elle avait perdu la mémoire. Elle baissa la tête, honteuse, rongée par les remords et les regrets.
« Je suis tellement désolée... »
Désolée de tout. Désolée de ce que Nora avait fait subir à Cyclamën. Désolée de ce qu'elle lui avait fait subir en retour. Désolée aussi qu'elle ait perdu la mémoire car, même si elle ignorait les circonstances, ce genre de choses n'arrivait jamais de façon anodine. Et Nora devait se sentir plus perdue que jamais, davantage encore maintenant...
« Ça ne rachètera pas ce que je t'ai fait mais.. je peux te soigner, si tu veux... Mes pouvoirs me le permettent. Laisse-moi au moins réparer mes erreurs, même si ça ne les effacera pas... »
Elle ne pouvait pas faire grand chose de plus, malheureusement.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Mer 9 Nov - 16:20

Blessures


" Les blessures que l'homme se fait à lui-même guérissent difficilement."


Encore une fois, j'ai failli mourir face à un descendant de Noé ; encore une fois, je me suis laissée berner par des paroles et je n'ai pas été assez intelligente pour riposter à temps.. ni même pour riposter tout court d'ailleurs. Je crois que j'étais prête à partir, tout simplement. Vraiment ? Je crois, j'en ai eu l'impression. J'étais prête à mourir, à la laisser me tuer, à abandonner tout ça, à laisser la guerre sainte et toutes ces emmerdes derrière moi ; tout ça parce qu'elle m'a conté l'histoire d'un monstre, du monstre que je suis, et que je m'en suis souvenu. Génial, vraiment. Elle aurait pu me tuer, elle aurait sans doute pu le faire ; alors pourquoi m'a-t-elle épargné ? Aurait-elle eu pitié de moi ? Ah ! Sans doute.


Le souffle encore court, l'Âme Errante ne sut pas combien de temps elle mit à se remettre de ses émotions - à se rendre compte qu'elle avait failli mourir là, sur ce banc, tout ça pour avoir voulu prendre une pause durant sa mission - mais une chose était sûre : cela sembla durer une éternité. Sa gorge continuait de lui faire mal, sa vue était encore floue et sombre, comme si son corps allait lâcher d'un instant à l'autre, et sa tête lui arrachait encore une effroyable migraine comme elle n'en avait plus eu depuis des jours. Tout ça pour une histoire de monstre, tout ça pour l'effroyable créature qu'elle avait du être avant de retourner à la Congrégation de l'Ombre, tout ça pour la bête qu'elle devait sans doute encore être au fond de son être ; après tout, elle n'avait pas hésité à foncer sur le Télépathe et à le battre à mort, quand bien même ce dernier ne rendait pas les coups. Peut-être que c'était son travail, mais peut-être que Nora était dans l'erreur depuis le début. Un monstre peut-il seulement être conscient d'en être un ?

Et le pire dans tout ça, c'était de voir - enfin surtout d'entendre - l'irlandaise s'excuser pour ses péchés, pour ce qu'elle venait de faire. Alors comme ça, la Lockwood n'était pas un monstre malgré tout ? Qu'est-ce qui avait bien pu montrer à Bonnie qu'elle était dans l'erreur ? Qu'est-ce qui avait bien pu lui faire changer d'avis ? Elle, elle semblait savoir ; mais Nora, elle, ne savait strictement rien. Et, d'une certaine manière, elle n'avait pas envie de savoir ce qu'elle avait bien pu faire. Ses actes avaient du être horribles, suffisamment inhumains pour manquer de tuer Cyclamën ; un descendant de Noé, certes, mais un ami à Bonnie également.

" Je.. n'aurais rien besoin de dire.. " fit-elle d'une voix toujours aussi étranglée, " Monstre ou pas je.. ça ne change rien.. rien à ce que j'ai fais. "

Une fois ces quelques mots soufflés, la parisienne continua d'afficher ce maigre sourire sur ses lèvres, tandis que son unique main encore valide vint essuyer ces douloureuses larmes qui n'avaient eu de cesse de couler le long de ses joues. De quoi elle avait l'air, franchement ? La jeune femme n'était pas une combattante de Dieu, elle était désespérante, suffisamment faible pour qu'une Noé ait pitié d'elle. Quel triste tableau.

" Ça ne rachètera pas ce que je t'ai fait mais.. je peux te soigner, si tu veux... " souffla-t-elle alors, " Mes pouvoirs me le permettent. Laisse-moi au moins réparer mes erreurs, même si ça ne les effacera pas... "

Alors comme ça, Bonnie voulait guérir ses blessures ? Oh, l'Âme Errante aurait bien voulu accepter, aurait tant aimé ne plus souffrir comme elle avait souffert pendant ces cinq dernières semaines mais.. ce n'était pas possible. Qu'est-ce que penserait la Congrégation de l'Ombre si elle revenait fraiche et pimpante après une mission ? Être prise en pitié était déjà une chose que Nora peinait à accepter, mais alors, être - encore - vue comme une traitre, c'était beaucoup trop. Cela n'arriverait pas, non, pas après tout ce qu'elle avait du endurer pour en arriver là.

Puis, le monstre méritait de souffrir pour ce qu'il avait fait ; pas vrai ?

" Non, non.. ne te donne pas cette.. peine. " fit-elle après avoir toussé et affiché un sourire crispé, sans doute triste également, " Ces blessures.. me rappellent ce que j'ai fais et.. à quel point j'ai pu me tromper. "

Ceci dit, la brunette ne tarda pas à accrocher son unique main valide au banc, dans un vain espoir de se redresser malgré le coton qui continuait à lui faire office de jambes. Qui sait, peut-être que la blonde allait finir par retourner sa chemise et par achever l'exorciste, son ennemie, celle qui avait manqué de tuer son ami, ce monstre aux doigts griffus ; ou peut-être était-ce juste la parisienne qui voulait fuir, fuir cette honte et ce chagrin qui habitaient désormais son corps.

" Il faut.. il faut que je m'en aille.. "

Avant que le monstre ne revienne. Qui sait, peut-être n'était-il jamais parti.





I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Ven 25 Nov - 7:18
« Mais, c'est surtout l'histoire d'un monstre... »
Nora & Bonnie - Janvier 18XX

O
h, comme elle pouvait s'en vouloir. Elle avait eu tort depuis le début, et sur tout : sur les faits tels qu'ils s'étaient déroulés, sur la responsable de ce qu'il s'était passé, et sur les intentions qui l'avaient poussée à en arriver là ; quand bien-même elle n'aurait certainement jamais la réponse sur ce dernier point. Elle s'en était prise à une innocente, avait manqué de peu de tuer une jeune femme qui n'avait rien à voir avec le crime qu'elle voulait punir. Car cette Nora qu'elle avait devant les yeux, ce pauvre soldat qui traînait à ses pieds les mêmes boulets que la bergère, elle était innocente. Ce n'était pas la Nora qui avait voulu tuer Cyclamën, ce n'était pas celle non plus qui avait quitté le champ de bataille sans avoir la pitié de l'achever. Celle qui se tenait devant elle n'était qu'une enveloppe vide tout juste capable de se souvenir qui elle était. Sans doute essayait-elle de se reconstruire, de donner un nouveau sens à sa vie, de fabriquer une nouvelle identité... Et jamais, ô grand jamais Bonnie n'accepterait que « monstre » soit le premier mot qu'elle pose sur la personne qu'elle était aujourd'hui.

La seule qui s'était trompé, c'était elle, pauvre petite bergère qui du haut de ses dix-huit jeunes années pensait avoir compris les mécanismes qui faisaient tourner le monde. Elle découvrait aujourd'hui qu'elle ne savait rien, et qu'une certitude forgée par des « peut-être » n'amenaient jamais rien de bon. Elle avait tant à apprendre, encore. La seule chose dont elle pouvait être sûre, c'est qu'elle ne devait jamais être sûre de rien. La guerre Sainte obéissait à des règles qui la dépassaient de très loin, issues d'une mécanique bien plus complexe qu'une simple balance manichéenne. Elle avait été si bête...

Elle devait apprendre à contrôler ses émotions, afin d'empêcher Amorem de prendre chaque fois le dessus dès qu'un sentiment trop fort l'envahissait. Amour, peur, colère, tristesse... elle devait apprendre à ressentir avec moins de passion, et plus de sagesse. Elle devait grandir. C'était le seul moyen qu'elle avait pour espérer un jour prendre le dessus sur le parasite qui lui dévorait l'âme, un peu plus chaque jour...
« Non, non.. ne te donne pas cette.. peine. Ces blessures.. me rappellent ce que j'ai fais et.. à quel point j'ai pu me tromper. »
De quelles choses pouvait se rappeler quelqu'un qui n'avait plus de souvenirs ? A l'instant même, la seule qui s'était trompé, c'était elle, pas l'exorciste. Et la toux qui prenait encore la pauvre française ne faisait qu'alourdir peu plus le poids de la culpabilité de l'apôtre de Noé. Et elle voulait partir sans lui laisser une chance de la soigner ? Bonnie devait se racheter, d'une manière ou d'une autre. Une dette devait être payée peu importe sa nature, et la blonde comptait bien rendre à la brune ce qu'elle lui avait pris en l'attaquant de façon si démesurée et injuste.
« Il faut.. il faut que je m'en aille.. »
Elle essayait se relever, en vain. Elle était encore essoufflée et perturbée par ce qu'il venait de se passer, et ses jambes portaient manifestement trop de fatigue pour soulever le corps meurtri de l'exorciste. Au fond, Bonnie pouvait comprendre pourquoi Nora refusait son aide. En acceptant, elle courait peut-être un risque vis à vis de son Innocence : l'histoire de Suman n'était étrangère à personne, dans un camp comme dans l'autre. Encore et toujours cette même Innocence qu'elle détestait tant. La vie valait-elle vraiment la peine d'être vécu s'il fallait la vivre enchaîné ? Ce prétendu cristal divin n'était qu'un leurre, qui arrachait autant aux humains que pouvait le faire les akumas. Choisir un camp ou l'autre, c'était choisir entre la peste et le choléra. L'un et l'autre rendaient l'âme prisonnière d'un corps. L'un et l'autre imposaient une vie de servitude.

Obéir au Comte ou obéir à l'Ordre et ses Innocences... quelle différence ? Les deux devaient disparaître, songeait la blonde.
« Laisse-moi au moins faire quelque chose pour tes jambes, s'il te plait.. de toute façon, dans ton état, tu n'iras pas bien loin... Alors, je t'en prie, accepte mon aide. Je veux me racheter. »
Ou au moins essayer. Elle se releva lentement, tremblante, la tête baissée.
« Et, aussi.. je veux que tu ais.. une autre image de mon clan.. que celle que je t'ai donnée. Je.. je ne te dis pas de ne pas te méfier, ou de ne pas nous combattre, mais.. je ne veux pas que tu fasses les mêmes erreurs que moi. »
Elle voulait dire : ne t'en prends pas aux innocents. Tous les apôtres ne sont pas mauvais. Tous les apôtres ne sont pas comme moi.
« Les coupables.. ne le sont pas toujours. »
Elle ne savait pas vraiment si elle parlait pour la jeune française ou pour elle-même. Elle ne savait pas non plus si elle croyait en ses propres paroles ; alors même qu'une petite voix, sournoise et perfide, chantait dans son cœur une sombre litanie : « Nous sommes tous coupables. » Impardonnables.

Et nous devons tous disparaître.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Mar 7 Fév - 9:31

Confiance


" Le trop de confiance attire le danger."


Les jambes encore tremblantes et la main fermement ancrée au banc, l'ancienne Vagabonde espéra de tout cœur que son corps ne viendrait pas à se dérober d'un coup sous son poids sans crier gare. Ses forces allaient lui revenir, cela allait déjà un petit mieux depuis que la descendante de Noé s'était éloignée, même si ce n'était pas encore ça. Dans l'état actuel des choses, Nora n'était pas en état de mener un combat contre Bonnie ; et même si cette dernière ne semblait plus vouloir se battre il valait mieux rester prudente. Un coup en traitre était toujours vite arrivé, tout comme une attaque d'Akumas, ou quelque chose comme ça. On ne pouvait pas faire confiance aux Noés, c'était ce qu'on avait apprit à la parisienne, et pourtant quelque chose en elle lui hurlait de le faire, de tendre la main à l'irlandaise, d'accepter son aide et d'oublier le monstre qui sommeillait en elle. En qui ? En Bonnie ? Ou bien en Nora ? Sans doute un peu des deux, mais surtout en elle, elle. Mais si, vous savez qui est visé ; qui l'est particulièrement.

Car oui, d'un côté, la parisienne voulait partir sans demander son reste, alors que son adversaire tenait à la soigner et à la guérir de ses maux ; ou au moins ceux qu'elle avait causé elle. Nora n'irait pas loin, c'était certain, mais elle n'était pas non plus certaine que c'était une bonne idée que de laisser la blonde s'occuper de ses blessures, même si c'était pour racheter ses erreurs. Oh, ce n'était pas qu'elle ne voulait pas lui donner une seconde chance, mais plutôt.. qu'elle ne voulait pas s'en accorder une elle-même. Toutefois, cela aurait été se sentir que de dire que l'Âme Errante n'avait pas eu vision adoucie du clan Noé suite à l'histoire et les actes de son interlocutrice. Oh, n'allez pas croire que la Lockwood leur faisait confiance - loin de là ! - mais une petite parcelle en elle lui disait de croire aux paroles de Bonnie.

" Si je suis un Monstre. C’est. C'est uniquement.. Ta faute. "

Silencieusement, la jeune femme porta alors une main à son front lorsque ces quelques mots lui revinrent à l'esprit. Et, étrangement, ils ne purent que faire échos aux autres paroles de la descendante de Noé.

" Les coupables.. ne le sont pas toujours. " souffla-t-elle alors.

Avec une boule dans la gorge, la française repensa alors à son altercation - comprendre passage à tabac, plutôt - avec le Télépathe, avec Wisely. Il avait censé coupable, digne d'être abattre comme n'importe lequel des adversaires et pourtant, il n'avait pas rendu les coups. Il avait tenté de parler, s'était défendu seulement une fois, avant de le regretter presque immédiatement.. tout comme la bergère l'avait fait. L'un avait voulu survivre, l'autre se venger ; des sentiments typiquement humains, qu'on leur arrachait bien souvent dans les rapports de la Congrégation de l'Ombre. Étaient-ils seulement vus comme des êtres humains ? En étaient-ils seulement ? Nora n'aurait su le dire.

Toujours en silence - pour le moment - l'ancienne fuyarde trouva alors enfin la force de se redresser et de tenir sur ses jambes sans se tenir au banc. Bon, elle ne pourrait sans doute pas courir ou combattre pour le moment mais.. c'était déjà ça.

" Je.. Je pense comprendre ce que tu veux me dire. " fit-elle avec une grimace douloureuse, " Et ne t'en fais pas je.. je ne te tiens pas pour responsable de ce qu'il s'est passé tout à l'heure. Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. "

Enfin ça, c'était ce dont elle avait l'impression ; rien ne lui disait qu'elle avait raison, ni tout ce qu'elle faisait était une bonne chose. Sans doute aurait-elle mieux du abattre la Noé tant qu'elle en avait l'occasion et rentrer à la maison pour faire son rapport.. mais non. Il n'y aurait aucune trace de l'irlandaise dans son rapport, et ses blessures seraient dues à un Akuma un peu trop porté sur le corps-à-corps.

" Tu devrais t'en aller. Une escouade pourrait arriver à tout moment pour voir si je remplis correctement ma mission et.. je ne tiens pas à ce qu'ils apprennent pour toi. " souffla-t-elle, tout en étant consciente que ce serait plus dangereux pour Nora que pour Bonnie, " Je.. Merci de m'avoir éclairé l'esprit. "

La suite des évènements, ce serait un peu grâce à elle.


Hrp:
 




I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  © by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Se battre pour la Guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Nora Lockwood† L'Âme Errante †


Nora Voice Acting - par Rayn

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "


Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 1121 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : ...
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: « C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
« C'est surtout l'histoire d'un monstre. » •• [Pv. Bonnie R. O'Cahan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: