Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Ven 16 Sep - 0:28
Elle a du mal à cacher son impatience ; Lys lui a parlé d'une fête au village, elle ne veut pas louper ça ! Même si c'est en sa compagnie. Sur le trajet, elle tient le bas de son manteau mais, comme à l'accoutumée, elle ne lui répond pas, l'ignorant et refusant même de tenir sa main. Mais elle ne veut pas se perdre, alors elle se raccroche à cet homme qu'elle se doit d'appeler « papa ». Chose qu'elle n'a encore pas fait depuis son départ d'Autriche.

En arrivant au village, les yeux de la petite s'ouvrent tellement qu'elle est obligée de se les frotter pour s'assurer qu'elle ne rêve pas. Il y a des décorations partout, des fleurs partout, des sourires sur tous les visages, et même de la musique ! Emy trépigne d'impatience même si elle n'a absolument aucune idée de ce qu'elle pourrait faire dans ce genre d’événement. Mais, à ses yeux, ça ne doit pas être bien différent d'un anniversaire. Et aux anniversaires, il y a des gâteaux. Et Emy adore les gâteaux. Surtout ceux avec plein de crème.

Elle lâche la main de Lys et, déjà, elle cherche à courir partout. C'est naturellement sans compter sur son père adoptif qui la rattrape sans mal, calant ses mains sous les bras de la petite pour la soulever. Sous le coup de la surprise, Emy plante ses grands yeux curieux dans ceux de Lys.

« Et où est-ce que tu comptes aller comme ça, Emy ? »

Ne pensant même pas à rompre ce contact entre eux qu'elle rejette depuis l'adoption, la petite regarde brusquement autour d'elle pour trouver de quoi s'occuper. Elle remarque alors un petit groupe d'enfants qui joue puis le pointe subitement du doigt, les yeux brillants. Lys regarde alors ce qu'elle indique avant de la reposer au sol, mettant un genou à terre pour être plus ou moins à sa hauteur.

« Je t'autorise à aller jouer, mais ne t'éloigne pas trop. Viens me voir si tu veux quelque chose, d'accord ? »

Emy hoche vaguement la tête, sans trop écouter ; ce n'est pas qu'elle ne veut pas l'écouter, pour une fois, elle est juste impatiente de pouvoir aller jouer de nouveau. Parce qu'elle a toujours vécu entourée d'enfants, Emy, alors elle ne s'ennuyait pas. Mais maintenant, elle est toute seule avec Lys. Et il est trop grand pour ses jeux à elle… Alors ce n'est pas rigolo. Lys finit par déposer un baiser sur son front, chose qui la fait réagir et se braquer. Lys finit par la tourner vers les enfants, la poussant tout doucement pour l'inviter à aller les rejoindre.

Et la gamine s'élance donc sans demander son reste. Et elle est tellement loin d'imaginer à quel point ça en coûte au violoniste de la laisser s'éloigner ainsi.

Et Emy joue avec les autres enfants, s'étant intégrée au groupe avec beaucoup de facilité. Ils ignorent les adultes, bousculent parfois certaines personnes. Alors il se font gronder mais ils s'excusent, on les pardonne puis ils repartent de plus belle. Et Emy est heureuse, à cet instant là.

Après plusieurs minutes, la petite Emy se fait distancer. Elle s'est arrêtée pour reprendre son souffle, regardant autour d'elle ; elle ne reconnaît pas très bien cet endroit du village. Il y a plus de monde que d'habitude. Mais elle n'a pas peur, elle a juste très soif. Alors elle cherche une petite table. Parce que, à l'orphelinat, avant, il y avait toujours à boire sur les tables. La brune essaie de se frayer un chemin, mais avec beaucoup de mal. En groupe, les adultes les laissent passer le plus souvent. Mais toute seule, personne ne la voit.

Et soudain, elle la voit.
Cette dame avec des grands cheveux d'or. La petite Emy croit rêver et, à nouveau, elle se frotte les yeux. Sa soif a disparu au profit de la curiosité. Ni une ni deux, la voilà qui s'approche de la dame, les yeux brillants d'émerveillement. Elle ne l'a pas vue mais la petite compte bien remédier au problème, attrapant sa robe entre ses doigts pour tirer un peu dessus afin d'attirer son attention. Elle se sent rougir lorsque le visage de la dame se tourne vers elle.

« T'es une princesse, dis ? »

Elle cherche à reculer pour mieux voir les longs cheveux de la dame.

« C'est les plus beaux cheveux de princesse du monde ! »

Et elle recule encore avant de déraper, basculant en arrière ; encore un bobo aux fesses, elle est habituée. Mais elle a surtout peur de se faire marcher dessus, là. Seulement, la chute ne vient pas. Elle cligne des yeux avant de comprendre que deux mains la retiennent. Mais la princesse est devant elle. Alors qui ? Lys ? Elle appréhende avant de lever les yeux, croisant les yeux bleus de… de qui ?

Elle regarde la personne avec de gros yeux avant de l'observer ; elle a déjà vu cette tenue là. Noire et rouge. Comme le monsieur-dame ! Monsieur-dame plus connu sous le nom de Kanda Yû, soit dit en passant. Emy recule alors jusqu'à entrer en contact avec la princesse ; la tête basse, elle a peur de se faire gronder et qu'on prévienne Lys. Elle ne veut pas qu'il l'emmène de nouveau des rires. Elle renifle presque déjà, triturant ses doigts.

« J-je suis désolée… d'être tombée… je le ferai plus… c'est promis... » Elle sanglote. « Le dites pas… à Lys... »

Et, inconsciemment, la voilà qui agrippait la robe de la princesse. Parce que les princesses c'est gentil, alors elle se sent en sécurité.


Le papillon virevolte en #6633FF
Le Papillon Pastel
avatarEmy DelcourtLe Papillon Pastel
...

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 42 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Percy, Terry, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 6 ans.
▐ Personnalité : Enjouée •• Curieuse •• Rêveuse •• Spontanée
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 150
Points HRP △ 50 [anniversaire x1]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 250

Rang actuel △ F
Rang E dans 150 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Ven 16 Sep - 3:23
L'Amour à la Française
Emy & Célania & Bonnie - Janvier 18XX

D
epuis sa rencontre avec la jeune Lockwood, Bonnie avait envie d'en découvrir un peu plus sur ce pays qui était le sien. Connaître ses paysages, ses habitants, sa gastronomie... Le tout autrement que par ce qu'il se soufflait à l'oreille des touristes et des vacanciers. La France, pays de l'Amour... L'appellation la faisait doucement rire, quoique ses lèvres cachaient bien un peu d'amertume. Elle n'était pas spécialement heureuse d'incarner l'Amour ; surtout pour ce qu'il signifiait aux yeux des apôtres. L'on était bien loin de la beauté, de la sensualité, du romantisme et de l'idéalisme prôné par le pays du siècle des lumières. Ah, la lumière... Ça aussi, ça la faisait sourire ; puisque c'était directement lié à ses pouvoirs. Décidément, cette terre semblait l'appeler à elle depuis toujours ; et la bergère s'étonna presque de ne pas y être allé plus tôt.

C'était désormais chose faite, quand bien même elle ne savait pas vraiment où est-ce qu'elle avait atterrit à force de marcher et de voyager de calèches en calèches. Toujours était-il qu'elle était arrivée là, à l'orée d'un village si elle en jugeait par les petites maisons qui se profilaient déjà au bout du chemin. Un joli village qui malgré l'hiver et la neige, était parvenu à faire fleurir quelques graines ; qui donnaient au paysage des touches de couleurs chaudes plus que bienvenues. L'irlandaise haussa un sourcil : un délicieux parfum s'en échappait, mélange de pétales, de sucre et de divers cocktails fruités. En tendant l'oreille, et à mesure qu'elle approchait de l'entrée ; elle put même distinguer une jolie musique aux percussions entraînantes, ce qui acheva d'éveiller la curiosité de la blonde.

Le village avait tout l'air d'être en pleine célébration, et elle comptait bien y participer. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait plus prit le temps de profiter des plaisirs simples et des petits bonheurs... Et cette vie lui manquait cruellement. Pour un peu, elle ne serait jamais retournée à l'Arche ; si seulement elle ne craignait pas tant les représailles d'Adam et de ses apôtres. Sa famille était sans défenses, et pour y avoir quelques fois été confrontée ; la jeune irlandaise n'était pas sans savoir que la cruauté de certain des membres de sa fratrie n'avait aucune limite. Alors, prisonnière de ses liens de sang ; elle jurait fidélité au Comte, quand bien même son cœur n'avait jamais quitté la chaleur de son foyer. Pour sûr, un jour ; elle y retournerait. Sous un couvercle de bois ou dispersée aux quatre vents, son âme reposerait à jamais en ces lieux...

Bousculée par un habitant un peu trop pressé — qui s'excusa aussitôt — elle fut brusquement tirée de ses pensées, pour son plus grand plaisir. Elle n'aimait pas spécialement être continuellement ramenée vers son autre vie, quand bien même elle savait qu'elle ne pourrait jamais s'y soustraire complètement. Il y avait toujours quelque chose pour changer l'objet de ses réflexions : un son, une image, un prénom, un visage... qu'elle avait prit l'habitude d'appeler plus communément « Regret », il ne fallait pas se leurrer. Elle ne se leurrait pas, d'ailleurs. Elle était simplement fatiguée, et refusait de bercer son cœur de vains espoirs. De vaines promesses.

Un soupir passa ses lèvres, sans qu'elle ne s'en rende compte. Et, lorsqu'elle revint une fois de plus à la réalité ; ce qu'elle vit lui coupa le souffle : tout autour d'elle n'était que joie et allégresse. Les gens discutaient, plaisantaient, riaient, dansaient et chantaient ; le tout sur une mélodie à la fois douce et entraînante, transportés par les mille et unes odeurs sucrées qui flottaient dans l'air. L'hiver avait un bien doux parfum, en ces lieux de fête.

Ses pas la conduisirent jusqu'au premier buffet qu'elle aperçut ; lequel présentait et proposait une multitudes de gâteaux et de confiseries, tous plus appétissants les uns que les autres. A la crème, au chocolat, aux fruits ou au caramel ; il y en avait pour tous les goûts, et Bonnie ne put s'empêcher de repenser aux délicieuses tartes que lui préparait sa tendre mère. Tendant une main gourmande vers le petit plat devant elle, elle se saisit d'une pâte de fruit ; qu'elle savoura lentement, les yeux clos. Depuis quand n'avait-elle plus prit le temps de profiter de choses aussi banales ? Elle mangeait à peine, tout juste le nécessaire pour ne pas dépérir, tant et si bien que le goût sucré qu'elle eut en bouche la rappela aussitôt à de lointains souvenirs ; du temps où elle accompagnait sa mère aux fêtes que son village organisait pour diverses occasions. Sa préférée demeurait sans conteste celle de Halloween, tradition incontournée et incontournable de son pays.

Tout cela remontait à si loin...

Plongée dans ses pensées, elle en fut à nouveau tirée — littéralement — par une main qui s'agrippa à sa robe, dévoilant à ses yeux une adorable petite fillette qui à en juger par sa taille et son joli minois, ne devait pas avoir plus de six ans. Tiens, cette écharpe lui disait quelque chose...

« T'es une princesse, dis ? »

La langue parlée — en l'occurrence, l'anglais — surprît la jeune femme ; qui s'était attendue à ce que l'on s'adresse à elle en français. Et le petit bout de chou ne s'arrêta pas là :

« C'est les plus beaux cheveux de princesse du monde ! »

La remarque arracha un franc sourire à la bergère, qui disparu bien vite lorsque le petit papillon perdit l'équilibre et tomba à la renverse ; bien trop rapidement pour qu'elle n'ait le temps de réagir. Ce ne fut cependant pas le cas de l'autre personne venue les rejoindre, forçant la blonde à lever les yeux vers celle qui venait sans aucun doute d'empêcher la petite fille de se faire un vilain bobo.

Et là, son cœur rata un battement.

Le coup fut si dur à encaisser qu'elle voulu presque s'enfuir en courant ; tant le sort semblait s'acharner sur elle. N'y avait-il donc aucun endroit sur terre dans lequel elle pouvait échapper à son destin l'espace de quelques heures ? Elle ne demandait pas grand chose, pourtant. Simplement le temps de penser à autre chose que la Guerre, à se soucier d'autre chose que de la vie des êtres qu'elle aimait... Visiblement, même si peu ne lui était pas permis. Car devant elle, sur le manteau de l'inconnue ; c'était bien une croix de rosaire qu'elle voyait. Plaquée en évidence au niveau du cœur, sur du noir et du rouge, comme pour lui rappeler le sang et l'obscurité. Les couleurs de la guerre, de la mort, du sang et du chaos. Sa révulsion fut si forte qu'elle en changea presque d'apparence ; et il s'en fallut de peu qu'Amorem prenne la place de la bergère et ne donne à sa peau la couleur des cendres. C'était sans doute ce qu'il serait arrivé si le petit papillon ne s'était pas à nouveau approché d'elle, l'arrachant à son monde d'adulte pour la faire entrer dans celui de l'enfance.

« J-je suis désolée… d'être tombée… je le ferai plus… c'est promis... » sanglota t-elle, en s'agrippant à sa robe. « Le dites pas… à Lys... »

Bonnie s'agenouilla aussitôt pour se mettre au niveau de l'enfant, et passa une main délicate sur la joue de cette dernière afin d'y essuyer les perles chaudes et salées qui noyaient son visage innocent.

« Je ne le dirai à personne, c'est promis. » murmura t-elle doucement, sourire aux lèvres ; cherchant à la rassurer. « Mais, tu sais, ce n'est pas grave de tomber. Moi, je trouve ça rigolo ! Et je sais de quoi je parle... à cause de mes longs cheveux, ça m'arrive souvent ! »

Il est vrai que la jeune femme n'était pas étrangères aux chutes, et ce depuis l'enfance ; bien avant qu'elle ne s'éveille en tant qu'apôtre de Noé. C'était comme ça : un mélange de maladresse et d'un empressement qui lui faisait souvent s'emmêler les pinceaux... et les pieds. Du temps où elle n'était pas plus haute que le petit papillon, les bleus et les égratignures étaient ce qu'elle collectionnait le plus. Non pas que ça ait véritablement changé aujourd'hui, songea t-elle ; en se rappelant sa mésaventure avec Aloïs.

« Alors, ne pleure plus, d'accord ? » lui demanda t-elle, avant de la serrer dans ses bras quelques secondes, puis de s'en séparer à nouveau, en se relevant cette fois.

Elle se retourna le temps de prendre une seconde pâte de fruit, qu'elle tendit cette fois-ci à l'adorable fillette.

« Tiens, c'est pour toi ! » fit-elle alors. « Tu aimes les pâtes de fruit ? Moi, j'adore ça ! Mes préférées sont celles à la prune. »

Elle rapporta ensuite son attention à l'exorciste, un sourire sincère sur les lèvres.

« Elle est à vous ? » demanda t-elle simplement.

C'était décidé : aujourd'hui, elle verrait chaque être humain pour ce qu'il était, et non pas pour ce qu'il défendait.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 201 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Sam 17 Sep - 16:33
L’amour à la Française

P.V Emy Boeheim, Bonnie O’Cahan


Son souffle ainsi que ses pas se voulaient irréguliers à travers l’étendue neigeuse. La jeune femme avait beau suivre tant bien que mal le petit chemin sinueux, elle peinait dans sa progression. Sa respiration formait des petits nuages devant elle alors qu’elle avançait difficilement. Le froid ne la dérangeait pas vraiment, la française y était habituée après tout. Ce qui lui posait un réel problème dans sa marche, c’était ses nombreuses blessures ainsi que la fatigue qu’elle avait accumulé ses derniers temps.

Célania venait à peine d’achever une mission qui s’était déroulée non loin de l’endroit où elle se trouvait. A présent, elle devait rentrer à cet endroit que certains appelaient « maison ». Seulement, perdu dans la campagne française, il lui fallait parcourir une grande distance avant d’espérer atteindre enfin la porte de l’Arche la plus proche. Ce dont elle aurait réellement, souhaitait s’éviter au vu de son état actuel. La fatigue et les blessures l’accablaient, rendant sa marche bien difficile.

Et seule avec ses pensées, l’Exorciste avait tout le loisir de sombrer dans ses idées noires. Elle en avait marre de tout cela. De cette guerre. Et elle avait beau avoir progressé, Falchion avec elle, cela ne changeait absolument rien à son ressentit. Et comme bien souvent où elle se retrouvait seule, l’envie de partir et de disparaître, de ne pas rentrer, la prenait. Célania en venait même à envisager sérieusement cette possibilité lorsqu’elle se retrouvait ainsi, hors des murs et de la vigilance de la Congrégation. La française se disait qu’il leur faudrait déjà un peu de temps pour se rendre compte de sa disparition et qu’elle aurait tout le loisir de mettre ce temps à profit pour se cacher. Ainsi, elle se retrouverait une bonne fois pour toute hors des combats.

Après tout, Nora avait bien réussi à opérer de cette façon et, sans sa maladie qui l’avait contraint à appeler l’Ordre Noir, elle ne serait sûrement jamais revenue. Alors pourquoi Célania n’y parviendrait pas, elle aussi ? Seulement, lorsque cette idée devenait trop concrète, trop réelle, elle en venait à se souvenir de ses amis, des gens qu’elle avait rencontrés, des êtres qui lui étaient bien trop chers pour être abandonnés lâchement. Alors, la jeune femme perdait toute motivation de fuir. Ou plutôt, elle retrouvait celle de continuer et de rentrer.  

C’est en continuant de réfléchir à tout cela que la bleue parvint à proximité d’un petit village de campagne. Curieuse, Célania s’arrêta un instant et contempla la beauté du paysage. Construit à proximité d’une forêt, les toits de maisons typiquement françaises arboraient un manteau neigeux impeccable. Et malgré le froid, quelques fleurs parvenaient à offrir de magnifiques couleurs aux balcons et aux rues. Mais une autre chose attira l’attention de la jeune femme. D’où elle se trouvait, elle pouvait constater que les rues du village abritaient une foule bien agitée. Une délicieuse odeur de nourriture parvenait jusqu’à elle, accompagné de musique et de rire.

Visiblement, Célania arrivait en pleine fête de village. Et cela l’inquiéta légèrement. Ce rassemblement se tenait non loin de l’endroit où elle venait d’affronter quelques Akumas. Alors, la bleue se mit à craindre pour la sécurité des habitants. Si quelques machines lui avaient échappé et étaient venues se réfugier ici, alors la célébration pourrait rapidement tourner à la catastrophe. Et c’est sur cette idée, que l’Exorciste pensa à s’assurer qu’aucune menace ne guettait le village en s’invitant à la fête. Son retard serait largement justifié par sa mission et son inquiétude.

Pourtant, la jeune femme espérait bien ne trouvait aucun rescapé ici. Seulement une fête à laquelle elle pourrait se joindre avec une bonne excuse quant à son absence. Parce qu’elle avait grandement envie de participer et surtout, grandement besoin de se changer les idées. D’avoir l’impression d’être une personne sans responsabilité, juste l’espace d’un instant.

Ainsi, Célania entra dans le village pour se mêler à la foule. L’odeur d’une délicieuse nourriture sucrée flottait dans l’air accompagné d’une musique omniprésente. Autour d’elle, les gens riaient bruyamment, dansaient et chantaient sur des airs qui lui étaient familiers. Sans vraiment s’en rendre compte, la française se mit à sourire, se prenant au jeu. Parcourant les rues, s’arrêtant parfois pour regarder ce que certains stands vendaient… Elle en vint même à regretter d’être seule dans cette fête. Cela aurait été bien plus amusant avec des amis. Mais soudain, la sortant de ses pensées, une petite fille vint la percuter alors qu’elle reculait, ses yeux d’enfant fixaient sur une chose. Et alors que la petite manqua de chuter, Célania s’empressa de la rattraper afin de l’aider à retrouver son équilibre. La française lui sourit alors, ne souhaitant pas l’effrayer.

-Tu ne t’es pas fait mal ?

Toutefois, malgré son sourire, l’enfant sembla prendre peur lorsqu’elle s’adressa à elle. Elle recula jusqu’à une autre personne où elle alla presque se réfugier dans sa robe. Célania redressa alors la tête et ne pût s’empêcher d’admirer la femme qui servait de jupon protecteur à la petite fille. Elle la trouvait magnifique avec ses traits si fins et ses cheveux incroyablement longs de la couleur des blés. Comparée à elle, la française avait l’impression de ressemblait à une pouilleuse avec un uniforme absolument pas féminin et ses bandages.

L’Exorciste sortit de sa contemplation lorsque l’enfant se mit à sangloter. Aussitôt, elle voulut la réconforter mais la blonde intervint avant elle. Elle lui parla d’une voix douce, la rassurant face à ses craintes et finit par lui donner un morceau de sa pâte de fruits. Et Célania ne put qu’assister à tout cela, inutile, encore une fois. Mais peut-être était-ce normal. Peut-être que la jeune femme connaissait la petite, peut-être étaient-elles de la même famille. Enfin, l’enfant finit par se calmer et la blonde en profita pour adresser la parole à la bleue.

-Elle est à vous ?

La française sursauta en entendant la question. Non, la petite n’était pas à elle, elle ne faisait même pas partie de sa famille. Mais ce qui l’inquiétait dans cette question, c’était qu’elle lui faisait comprendre que l’enfant ne faisait pas non plus partie de la famille de la jeune femme. Elle ne la connaissait visiblement même pas. Alors la petite était-elle seule dans cette immense fête ? Cette perspective l’inquiétait. Par politesse, elle répondit d’abord à son interlocutrice.

-Non, je viens seulement d’arriver dans ce village, à vrai dire.

Puis, Célania s’agenouilla à hauteur de la petite et lui sourit, ne souhaitant pas lui faire peur à nouveau.

-Tu es toute seule, ici ?

Laisser une enfant seule était loin d’être prudent et s’il le fallait, Célania était prête à parcourir tout le village pour retrouver ses parents.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Jeu 22 Sep - 11:58
La princesse se baisse alors et sa main -toute douce- vient caresser la joue d'Emy, chassant les vilaines larmes roulant dessus. La petite cligne alors des yeux, comme hypnotisée par la beauté de la princesse dont elle voit le visage de si près.

« Je ne le dirai à personne, c'est promis. Mais, tu sais, ce n'est pas grave de tomber. Moi, je trouve ça rigolo ! Et je sais de quoi je parle... à cause de mes longs cheveux, ça m'arrive souvent ! »

La petite Emy écoute attentivement la princesse, ses larmes séchées par l'index de la jolie dame. La petite brune l'observe longuement, clignant des yeux. Et lorsque son petit corps se retrouve blottit contre celui de la princesse, Emy se décontracte complètement, oubliant cette petite mésaventure. Les mots de la princesse y sont pour beaucoup aussi !

Le regard de la petite autrichienne glisse vers la dame en costume noir et, bien vite, Emy détourne le regard, les joues rouges. La dernière arrivée est très jolie aussi, mais elle a des bandages comme quand on se fait bobo, alors Emy a un peu peur ; il n'y a que les enfants méchants qui se bagarrent. Mais son inquiétude est bien vite dissipée ; la princesse lui tend alors une pâte de fruit que la petite brune regarde avec des étoiles dans les yeux.

« Tiens, c'est pour toi ! Tu aimes les pâtes de fruit ? Moi, j'adore ça ! Mes préférées sont celles à la prune. »

Emy prend timidement la pâte de fruit avant de l'engloutir, découvrant la saveur fruitée et sucrée de la friandise ; elle n'en a que peu mangé. A l'orphelinat, ils n'avaient pas de pareils goûters ! Les seules fois où il y avait des gâteaux sucrés, c'était pour fêter les anniversaires -bien souvent, elles correspondaient aux dates d'arrivées dans l'orphelinat. Emy regarde donc la princesse, le regard pétillant d'étoiles et de gourmandise.

« C'est aussi bon que les gros gâteaux à la crème ! »

La petite s'écarte alors, ne comprenant pas que l'on parle d'elle lorsque la princesse demande à l'autre dame si elle est à elle. Se hissant sur la pointe des pieds, la petite attrape deux nouvelles pâtes de fruit qu'elle s'empresse d'aller donner à la princesse puis à l'autre jolie dame. Si donner la friandise à la princesse fut chose aisée, voir naturelle pour la petite autrichienne, lorsqu'elle s'approcha de l'autre, elle se fit plus timide. La main tendue vers elle, la tête timidement courbée vers l'avant pour ne pas croiser son regard, Emy lui désigne la pâte de fruit d'un petit geste de la tête.

« C-C'est pour toi. Pour te dire merci de m'avoir rattrapé. »

A cet instant, la jolie dame se met à sa hauteur ; et Emy ne peut que croiser son regard. Des yeux bleus incroyablement beaux, à ses yeux d'enfants. Elle est décidément très belle aussi, cette dame-là ! Elle en a de la chance, Emy, d'être entourée par des gentilles et jolies dames. Mais la petite brune se demande alors si c'est une princesse, elle aussi. Une princesse pas comme les autres, peut-être ?

« Tu es toute seule, ici ? »

Emy cligne des yeux, sortant de sa rêverie d'enfant pour se pencher sur le sens de sa question ; bien sûr que non qu'elle n'est pas seule puisque la jolie dame et la princesse sont avec elle. La brune penche la tête sur le côté, ne comprenant pas tout de suite. Puis elle se rappelle qu'on lui a déjà posé cette question autrefois. Alors la petite autrichienne redresse la tête pour mieux la secouer doucement.

« Non, je suis avec Lys. » Elle baisse la tête, sa joie presque disparue. « Vous allez pas lui dire que… je suis tombée, hein ? »

Elle s'amuse bien Emy, elle n'a pas envie de revoir Lys maintenant. Elle ne veut pas que Lys l'éloigne à nouveau des autres enfants. Elle attrape l'écharpe de son « papa turban » couvrant son cou, dissimulant son visage dedans.

« Moi je l'aime pas Lys... » Elle attrape la manche de l'uniforme de la jolie dame entre ses doigts avant de relever la tête, les yeux brillants de futures larmes, faisant un instant la navette entre la blonde et la bleue. « Moi je veux rester avec toi et la princesse… Je veux pas que Lys il me ramène dans sa maison… S'il te plaît... »

Emy elle voudrait aussi être avec son papa.

HRP:
 


Le papillon virevolte en #6633FF
Le Papillon Pastel
avatarEmy DelcourtLe Papillon Pastel
...

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 42 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Percy, Terry, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 6 ans.
▐ Personnalité : Enjouée •• Curieuse •• Rêveuse •• Spontanée
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 150
Points HRP △ 50 [anniversaire x1]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 250

Rang actuel △ F
Rang E dans 150 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Mar 4 Oct - 13:05
L'Amour à la Française
Emy & Célania & Bonnie - Janvier 18XX

A
u fond, Bonnie se doutait bien que la petite fille n'était pas celle de l'exorciste. Et ce, pour plusieurs raisons plus ou moins évidentes : d'abord, elles ne ressemblaient pas vraiment. Là où l'enfant arborait une chevelure brune, épaisse et une peau légèrement mate ; la jeune femme avait les cheveux d'un bleu sombre et la peau claire. Et elle paraissait beaucoup trop jeune pour avoir une enfant de cet âge-là, sans compter le fait que l'Ordre Noir ne devait probablement pas apprécier que ses soldats se livrent aux joies de la maternité. Oui, à tout bien y réfléchir ; elles n'avaient certainement aucun lien de parenté. Mais que faisait-elle ici, alors ? Seule au milieu de la foule ? Quand bien même les gens du village étaient tous plus souriants les uns que les autres, ce n'était jamais prudent de laisser son enfant vaquer à ses occupations sans surveillance. Ils n'avaient pas vraiment la notion du danger, à cet âge là.

« C'est aussi bon que les gros gâteaux à la crème ! »

L'irlandaise sourit. Elle n'avait peut-être pas la notion du danger, certes, mais à l'entendre ; elle savait déjà parfaitement ce qui était bon et ce qui ne l'était pas. Tout du moins en matière de friandises et viennoiseries.

« Non, je viens seulement d’arriver dans ce village, à vrai dire. »

Sans surprise, l'exorciste confirma que ce Bonnie pensait ; en précisant toutefois qu'elle venait d'arriver dans ce village. La bergère n'en montra rien, mais l'information n'était pas à négliger, et soulevait d'autres questions : est-ce que cela voulait dire qu'elle était en mission ? A en juger par sa tenue, c'était fort probable. Mais pourquoi s'arrêter dans ce village, alors ? Est-ce qu'elle avait détecté la présence d'akumas ? L'hypothèse ne la réjouissait pas... Si dans cette foule se cachait une ou plusieurs machines du Comte Millénaire, elle devait tout faire pour les faire disparaître avant qu'il ne soit trop tard. Elle ne voulait pas avoir à essuyer un autre carnage, pas encore ; pas déjà. Et puis, tout le monde semblait si bien s'amuser... Et il était hors de question que la petite fille, qui venait d'apporter une confiserie à l'exorciste, ne soit témoin d'une telle horreur.

« Non, je suis avec Lys. » répondit-elle lorsque la jeune femme lui demanda si elle était seule. « Vous allez pas lui dire que… je suis tombée, hein ? »

Et sur ces mots, elle cacha son visage derrière son écharpe trop grande pour elle et, à y rapporter davantage son attention ; Bonnie comprit soudainement pourquoi elle ne lui était pas inconnue. Elle fronça les sourcils, pensive ; tournant et retournant le problème sous toutes ses coutures : rien n'y fit, elle arrivait toujours à la même conclusion. Et elle ne savait pas vraiment quoi en penser... Cette écharpe était sans aucun doute celle de Wisely. Les vêtements des apôtres étaient uniques, et l'écharpe était particulièrement faite pour couvrir l'œil frontal de l'hôte de la Sagesse. Alors que faisait-elle entre les mains de cette enfant ?

« Moi je l'aime pas Lys... » reprit-elle les yeux humides, agrippée à l'uniforme de l'exorciste. « Moi je veux rester avec toi et la princesse… Je veux pas que Lys il me ramène dans sa maison… S'il te plaît... »

Bonnie s'approcha doucement de la petite fille, soucieuse de ne pas l'effrayer ni la brusquer et, à nouveau, se mit à sa hauteur ; puis passa une main délicate sur ses joues afin d'en chasser les quelques larmes.

« On ne lui dira pas, c'est promis. » murmura t-elle doucement, en jetant une œillade complice à l'exorciste. « Mais dis-moi, qui est ce Lys ? Moi, je suis sûre que c'est quelqu'un de très gentil. Tu sais pourquoi je le sais ? » lui demanda t-elle, sans attendre de réponse. « Parce que quelqu'un avec un prénom de fleur ne peut pas être méchant ! »

Elle n'était sûre de rien, mais la bergère rassemblait peu à peu les pièces du tableau ; et il expliquait beaucoup de choses. L'enfant était probablement une petite orpheline, ou alors venait d'être adoptée, ou bien tout simplement placée dans une famille car sa vraie famille ne pouvait plus subvenir à ses besoins : les raisons étaient multiples. Et sans doute avait-elle du mal à se faire à ses nouveaux tuteurs, ce qui expliquait pourquoi elle en parlait de façon aussi négative et impersonnelle. Ça justifiait également le fait qu'elle soit si à l'aise dans la foule ; là où d'ordinaires les enfants restaient agrippés à leurs parents. Quant à Wisely... L'avait-elle rencontré avant d'être adopté ? C'était peu probable. Si elle venait d'un orphelinat, elle imaginait mal l'apôtre de la Sagesse se rendre dans un tel établissement. Quoique l'idée prêtait plus à sourire.

« Dis nous, comment t'appelles-tu ? » demanda t-elle à nouveau, sourire aux lèvres. « Moi, c'est Bonnie. »

Elle lança un regard complice à la jeune femme aux cheveux bleus, l'invitant à se présenter également ; gageant qu'elle jouerait le jeu.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 201 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Mer 12 Oct - 15:07
L’amour à la Française

P.V Emy Boeheim, Bonnie O’Cahan


Pendant que l’Exorciste répondait à la question de la blonde, la petite fille vint timidement vers elle. D’un geste peu assuré, elle lui tendit une pâte de fruits et, de sa petite tête brune, elle la lui désigna. Sa façon de lui donner la friandise était bien différente de celle qu’elle avait adoptée pour la donner à la princesse. Il ne fallut pas bien longtemps à la bleue pour comprendre cette différence de comportement : elle l’intimidait. Peut-être même lui faisait-elle peur. Et c’était à juste titre que l’enfant pouvait ne pas être rassuré en sa présence. Elle était bien différente de la jeune femme à la magnifique robe et aux longs cheveux. Et avec son uniforme, ses bandages et son arme, Célania était sans doute loin de paraître aussi sympathique que la princesse.

Alors, devant le léger malaise présent chez la petite fille, la française finit par se dire qu’elle ferait sans doute mieux de la laisser aux bons soins de la blonde -d’autant plus qu’elle semblait bien plus apte que la bleue pour la mettre en confiance-. Après tout, elle n’avait rien à faire ici en réalité, puisqu’aucun monstre ne semblait s’être invité à la fête. Et tout comme la brunette, l’Exorciste commençait à se sentir mal à l’aise parmi la foule. Comme si elle avait l’impression de ne pas être à sa place.

Et c’était peut-être le cas. Car si, elle trouvait sa place -bien que peu utile- auprès de ses compagnons ainsi qu’au sein de son unité, c’était bien différent lorsqu’elle se mêlait à la foule, comme ici. A longueur de temps, elle se demandait si sa présence était plus nuisible que bénéfique, si elle ne se contentait pas d’apporter des ennuis aux innocents qui se trouvaient près d’elle. Cette fête en était un parfait exemple. Était-elle une nuisance pour les habitants de ce village ? A cet instant, surement.

Alors, même si l’idée de retourner à ses obligations la peinait, Célania se disait qu’elle ferait sans doute mieux de partir et de confier la fillette à la blonde. Enfin, la voix de l’enfant lui parvient, la sortant de ses tristes pensées.

-C-C'est pour toi. Pour te dire merci de m'avoir rattrapé.

Elle aussi hésitait. Mais finalement, l’Exorciste prit la friandise de la main de la jeune fille et la remercia dans un murmure pensif. Ses yeux se posèrent sur la pâte de fruits. Depuis combien de temps n’avait-elle pas mangé ces petites spécialités de son pays natal ? La bleue avait l’impression que cela faisait une éternité.

Et pourtant, à peine six mois s’étaient écoulés depuis son entrée à la Congrégation. Elle n’avait jamais vraiment pris le temps d’y réfléchir mais cette donnée temporelle lui donna le vertige. Six mois qu’elle combattait tous les jours en espérant rester en vie, six mois qu’elle subissait des blessures plus ou moins conséquentes. Six mois que sa vie était devenue un enfer. Et le contraste de toute cette douleur face à l’ambiance festive de la fête qui se déroulait autour d’elle ne fit qu’accroître ce sentiment d’inconfort. La jeune femme n’avait qu’une envie : rentrer avant que l’envie de partir de l'Ordre Noir, pour de bon, ne se fasse trop forte.

Alors, tentant d’éloigner cette idée stupide de ses pensées, Célania prêta une attention toute particulière à la réponse de la petite.

-Non, je suis avec Lys.  Vous allez pas lui dire que… je suis tombée, hein ?

A ces mots, l’expression de la brunette prit une teinte bien triste qui contrastait bien trop avec son visage d’enfant. Et comme pour cacher la honte de sa chute, la petite fille releva la drôle d’écharpe qu’elle portait pour tenter d’y enfuir entièrement son visage.  Visiblement, elle n’appréciait pas ce Lys. Mais qui pouvait-il bien être pour la fillette ? Pourquoi adoptait-elle un tel comportement en parlant de lui ? La française ne parvenait pas à comprendre ce que la situation laissait pourtant clairement apparaître. Mais n’étant pas familière de tout ceci, Célania n'était pas à même de comprendre les tourments de la jeune fille.

Alors elle restait là, bien incapable de dire quoi que ce soit pour rassurer l’enfant. Mais ce ne fût pas bien grave puisque la petite ne lui laissa pas le temps de dire grand-chose. Elle attrapa la manche de  son uniforme, tirant légèrement dessus, tout en relevant son petit visage d’où les larmes menaçaient de couler, regardant tour à tour la bleue et la blonde.

-Moi je l'aime pas Lys...  Moi je veux rester avec toi et la princesse… Je veux pas que Lys il me ramène dans sa maison… S'il te plaît...

Célania se redressa, ne sachant que faire pour empêcher la petite fille de pleurer et par conséquent lança un regard à la princesse, espérant qu’elle intervienne. Elle serait toujours plus utile qu’elle pour consoler l’enfant. Encore une fois, la française se trouvait bien inutile. En temps normal, jamais Célania n’aurait abandonné une personne –et encore moins une fillette- ainsi. Seulement, la présence de la blonde changeait la donne. L’Exorciste pouvait parfaitement lui laisser la charge de la petite, sans se soucier des dangers qui pourraient lui arriver, alors qu’elle quitterait enfin cette ambiance festive qui lui donnait une étrange impression d’inconfort. Cette sensation d’appartenir à un autre monde et de ne rien avoir à faire ici.

Et d’ailleurs bien plus à l’aise que l’Exorciste, la princesse s’approcha doucement de l’enfant pour ensuite s’agenouiller, se mettant ainsi à sa hauteur, essuyant les larmes qui étaient apparus sur son petit visage. Et la voir faire finit de la convaincre. La blonde n’avait pas besoin de son aide pour s’occuper de la fillette. L’Exorciste allait pouvoir partir. Mais malheureusement, la jeune femme lui coupa toute tentative de retrait en l’incluant dans la conversation lorsqu’elle répondit à la brune.

-On ne lui dira pas, c'est promis. Mais dis-moi, qui est ce Lys ? Moi, je suis sûre que c'est quelqu'un de très gentil. Tu sais pourquoi je le sais ? Parce que quelqu'un avec un prénom de fleur ne peut pas être méchant !

Oh, si, il le pouvait surement. Célania avait vu bien assez de choses pour savoir que finalement, tout n’était pas noir ou blanc. Car si c’était ce qu’elle croyait lors de son arrivée à l’Ordre Noir, à présent, la française commençait à voir le monde sous un autre angle. Un angle qui ne lui plaisait pas vraiment. En quelques mois, la bleue avait beaucoup changé. Trop peut-être. Ses sourires se faisaient de plus en plus rares, remplacés par la peur et la douleur. Elle-même ne se reconnaissait plus vraiment.

Quoi qu’il en soit, le but n’était pas de donner raison à la fillette et encore moins de lui faire peur. Alors, devant le coup d’œil que lui lançait la princesse, l'Exorciste n’eut d’autres choix que de hocher pensivement la tête. Elle ne pouvait s’empêcher de se poser des questions, comme toujours. Que ferait la blonde si ce Lys était réellement "méchant" ? C’était peut-être là les inventions d’une enfant mais peut-être pas. Alors même si elle se sentait toujours aussi mal à l’aise parmi cette foule, Célania se dit qu’elle ne pouvait se permettre de rentrer sans prendre le temps de tirer cette histoire au clair. Même si ce n’était pas son rôle et même si elle doutait d’être une quelconque aide, elle pouvait au moins essayer. Et heureusement pour la petite, la blonde semblait plus à même de gérer cette situation.

-Dis nous, comment t'appelles-tu ? Moi, c'est Bonnie.

Bonnie, puisque c’était le nom de la princesse, jeta un nouveau regard à l’Exorciste, l’invitant à se présenter à son tour. Mais à nouveau, elle hésitait. Donner son nom à des inconnues ou bien profiter de ce moment de flottement pour partir ? Tenter de redevenir une personne normale pour un petit moment ou bien retourner dans son quotidien pénible ? Ainsi présenté, le choix lui sembla plus simple. Mais avait-elle vraiment se place ici ? Il n’y avait sans doute qu’une façon de le savoir… Alors, un peu hésitante, la bleue finit par répondre.

-Et… Je m’appelle Célania.

A cet instant, la française se souvint enfin de la pâte de fruits qu’elle tenait toujours dans sa main. Voyant là une bonne opportunité de tenter de gagner la confiance de la petite fille, elle coupa la friandise en deux et tendit un bout à la brune.

-Tu veux partager avec moi ?

Célania ne savait pas vraiment si l’enfant avait toujours peur d’elle ou si l’intimidation avait finit par disparaître. Mais à la décharge de la petite, il était vrai qu’elle ne devait pas paraître bien sympathique dans cette tenue. Mais le sourire qu’elle lui adressa, bien que fatigué, se voulait rassurant.

-Lys t’a laissé t’amuser toute seule ?

Le réponse de la fillette l’aiderait surement à faire son choix. Sa présence n’était sans doute pas nécessaire…






Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Jeu 13 Oct - 23:22
Une nouvelle fois, c'est la princesse à venir la consoler la première. Emy se laisse faire lorsque la blonde caresse sa joue pour chasser les vilaines larmes. Mais la petite autrichienne ne lâche pas l'autre dame ; elle ne saurait expliquer pourquoi, mais elle se sent bien avec les deux gentilles dames.

« On ne lui dira pas, c'est promis. Mais dis-moi, qui est ce Lys ? Moi, je suis sûre que c'est quelqu'un de très gentil. Tu sais pourquoi je le sais ? Parce que quelqu'un avec un prénom de fleur ne peut pas être méchant ! »

Emy regarde les yeux de la princesse, interloquée ; Lys, gentil ? Elle finit par baisser la tête, regardant ses pieds, songeuse. Emy ne savait pas que « Lys » était aussi le nom d'une fleur. C'est elle qui l'a baptisé Lys parce que son vrai prénom il est long à dire. Donc ça veut dire que Lys est gentil ? Donc que, elle, elle est méchante avec lui parce qu'elle ne veut pas de lui comme papa ?

Emy ne sait pas, elle est perdue ; elle ne sait pas quoi répondre et ne fait qu'agripper un peu plus la manche de l'uniforme de la dame en noir. Emy n'est pas méchante, pas vrai ? Elle renifle, mais se retient de pleurer. Les deux dames sont gentilles, alors elle ne doit pas pleurer ! Elle doit sourire !

« Dis nous, comment t'appelles-tu ? Moi, c'est Bonnie. »
« Et… Je m’appelle Célania. » 

Emy les regarde tour à tour, les yeux brillants et la bouche entrouverte ; elle les trouve jolis ces prénoms là ! Elle ne les avait jamais entendu avant. C'est comme avant, à l'orphelinat ; les adultes donnaient toujours des noms différents aux nouveaux enfants. Personne n'avait le même. Et chaque nouveau nom signifiait un nouveau compagnon de jeu, aux yeux de la petite. Alors les deux dames deviendraient ses amies à elle !

« Moi c'est Emy ! » 

Soudain, Célania lui tend un morceau de la pâte de fruits ; Emy la lorgne avec une gourmandise qu'elle ne cherche même pas à dissimuler. Elle n'en avait jamais mangé jusqu'à aujourd'hui, alors en remanger encore cette nouvelle douceur sucrée, la brune n'allait pas dire non. Elle prend donc la moitié avant de l'engloutir avec délice. Puis, sans attendre, elle se hisse sur la pointe des pieds et fait un bisou à la bleue, toute contente.

« Lys t'a laissé t'amuser toute seule ? » 

Emy réfléchit un moment ; elle n'aime peut-être pas Lys, mais elle n'est pas une menteuse.

« C'est moi qui ait demandé si je pouvais aller jouer avec les autres enfants… Il a dit oui mais que je devais pas trop m'éloigner. » 

Et elle ne veut pas reconnaître qu'elle s'est un peu perdue pendant qu'elle jouait avec les enfants. De toute façon, elle ne veut pas rejoindre Lys. Elle est partie depuis un moment et il doit sans doute la chercher ; alors s'il la retrouve, il va la gronder et voudra rentrer à la maison. Et Emy elle veut encore profiter de la fête du village.

Soudain, une mélodie attire l'attention d'Emy ; une musique qu'elle reconnaît sans mal. Parce que, peu importe où elle est, ce sera toujours la même. Et la voilà qui libère ses deux nouvelles amies, s'élançant presque dans la foule.

« Ninie ! Lania ! Venez faire du carrousel ! » 

La brune revient vers elles et, ajustant l'écharpe de son papa Wisely autour de son cou, elle se place entre Bonnie et Célania, prenant leurs mains.

« Avec une princesse et une chevalière, Lys me grondera pas ! » 

Elle est confiante Emy ; tant est si bien qu'elle entraîne les deux jeunes femmes en tirant sur leurs mains. Les passants s'écartent un peu pour les laisser passer ; sûrement parce que la princesse est très belle, et parce que la chevalière a l'air trop forte, pense Emy. La petite brune continue à avancer et, au détour d'une ruelle, au milieu de la place, il y a ce grand carrousel éclairé par les lumières du village. La musique s'échappant des instruments des personnes sur le côté donne au manège un air particulièrement féerique. La petite fixe les chevaux de bois passer devant ses yeux puis elle se tourne vers Célania et Bonnie.

« On va dire que la princesse elle est poursuivie par un méchant dragon ! Et la chevalière elle vient à son secours avec son épée ! Et moi je suis la fée qui donne des pouvoirs à la chevalière ! C'est Papa Wisely qui m'a dit que j'étais une fée papillon ! » 

Et la voilà qui sautille déjà vers le carrousel sans se douter un seul instant du nom qu'elle vient de donner, et ce qu'il représente pour ses deux nouvelles amies.


Le papillon virevolte en #6633FF
Le Papillon Pastel
avatarEmy DelcourtLe Papillon Pastel
...

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 42 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Percy, Terry, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 6 ans.
▐ Personnalité : Enjouée •• Curieuse •• Rêveuse •• Spontanée
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 150
Points HRP △ 50 [anniversaire x1]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 250

Rang actuel △ F
Rang E dans 150 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Jeu 27 Oct - 6:27
L'Amour à la Française
Emy & Célania & Bonnie - Janvier 18XX

« Et… Je m’appelle Célania. »
C
'était un joli prénom, songea la blonde. Il avait une douce sonorité, et lui faisait un peu penser à un immense champ de fleurs colorées, sous un ciel d'été. C'était sans doute pour ça qu'elle le trouvait si joli, car il lui rappelait des parfums et des saveurs d'une époque lointaine, loin, très loin du froid mordant de l'hiver. Célania. Elle retiendrait ce prénom, et le visage qui allait avec. L'un comme l'autre beaucoup trop doux pour affronter les horreurs de cette guerre.
« Moi c'est Emy ! »
En voilà un autre de prénom, tout aussi joli. Petit, à l'image de l'enfant à qui il appartenait. Très court, il sonnait comme une note de musique aux oreilles de la bergère ; et elle se dit que la comparaison allait très bien à la petite fille. Après tout, que ce soit dans son regard, son sourire et sa voix petite voix chantante ; elle avait tout d'un petit oiseau printanier, sifflant pour annoncer le retour des beaux jours.

Voilà d'ailleurs qu'elle se hissait sur ses petits pieds pour déposer un baiser sur la joue de l'exorciste, qui venait de partager avec elle sa confiserie. Décidément, elle était beaucoup trop adorable pour le cœur de Bonnie. Elle craquait complètement. Sans doute que si elle avait pu, elle l'aurait emmenée avec elle pour la choyer à chaque instant. Ah, qu'il était bon de se laisser aller à la tendresse d'une vie de famille...
« Lys t'a laissé t'amuser toute seule ? »
Et pendant que la bergère s'extasiait devant tant d'innocence, Célania posait les bonnes questions. Bonnie rapporta d'ailleurs son attention avec un peu plus de sérieux et un peu moins d'étoiles dans les yeux, tandis que le petit papillon s'apprêtait à répondre après un petit moment de réflexion.
« C'est moi qui ait demandé si je pouvais aller jouer avec les autres enfants… Il a dit oui mais que je devais pas trop m'éloigner. »
Ce qu'elle omettait de dire, c'est qu'elle s'était probablement perdue, pensa la blonde. Personne ne semblait se soucier d'elle dans les environs ni même la surveiller du coin de l'œil ; ce qui voulait sûrement dire qu'elle s'était trop éloignée. C'était à prévoir, de toute façon : les enfants, et surtout si jeunes, n'avaient pas ce genre de notion, et tendaient à se laisser porter par leurs envies. C'est d'ailleurs ce que Emy fit à nouveau, s'élançant à toute vitesse à travers la foule.
« Ninie ! Lania ! Venez faire du carrousel ! »
Comme si elle venait de se rendre compte qu'elle était partie seule, elle fit volte face et vint se placer entre l'apôtre de Noé et l'élue de Dieu ; formant par ailleurs un bien curieux tableau.
« Avec une princesse et une chevalière, Lys me grondera pas ! »
Elle s'était exclamée avec une telle confiance et une telle joie sur le visage qu'à cet instant, Bonnie n'aurait rien pu lui refuser. C'est donc tout naturellement qu'elle se laissa entraîner par son petit papillon, adressant néanmoins un regard espiègle et complice à Célania. Elle avait le cœur si léger et l'âme si libre qu'elle se laissa complètement prendre au jeu et s'autorisa un rire amusé. Elle ne savait pas où la mènerait cette histoire mais si c'était Emy qui tenait la plume, alors elle la suivrait jusqu'au tout dernier chapitre.

Finalement, elles arrivèrent sur la grande place du village, au milieu duquel se dressait fièrement un magnifique carrousel de bois, aux finitions particulièrement poussées et réussies. Un petit chef-d'oeuvre qui fit ouvrir grand les yeux de Bonnie, au moins aussi émerveillée que l'était l'enfant. Elle lança à nouveau un regard à la bleue, un regard à mi-chemin entre « Je n'en crois pas mes yeux » et « Nous devons absolument l'essayer ». Le regard d'une jeune femme qui avait déjà pris sa décision, et qui ferait un tour de manège qu'elle soit suivie ou non par l'exorciste.

Cette dernière, néanmoins, n'eut pas vraiment le choix : Emy avait déjà tout pensé, bien avant elles.
« On va dire que la princesse elle est poursuivie par un méchant dragon ! Et la chevalière elle vient à son secours avec son épée ! Et moi je suis la fée qui donne des pouvoirs à la chevalière ! C'est Papa Wisely qui m'a dit que j'étais une fée papillon ! »
Sur ces mots, elle papillonna jusqu'au carrousel ; laissant derrière une Bonnie dont le sourire avait disparu. A la place, des yeux écarquillés par la surprise donnaient à son visage un air ahuri. Elle fronça les sourcils, la bouche légèrement entre-ouverte ; se répétant plusieurs fois la phrase de la petite fille comme pour s'assurer qu'elle l'avait bien entendue et, surtout, bien comprise. Papa Wisely. Des Wisely, il n'y en avait pas cinquante, il n'y en avait même pas deux. Wisely, d'ailleurs, ce n'était pas un prénom ; ce n'était que l'essence du Souvenir de la Sagesse. Et des Wisely qui portaient le genre d'écharpe que portait Emy... Impossible, elle ne pouvait pas se tromper. Il ne pouvait s'agir que de ce Wisely, celui-là même qui lisait dans les pensées. Oh, qu'il aurait été surpris s'il avait pu lire celle de la bergère à cet instant même...

Elle n'en revenait pas. Et passé le choc, les interrogations demeuraient. Pourquoi ? Comment ? Elle ne savait même pas par où commencer pour s'imaginer un début de semblant de réponse. C'était tellement improbable, impensable. Enfin, pas si surprenant, lorsque l'on connaissait le phénomène : s'il avait hérité du Souvenir de la Sagesse dans cette vie, l'hôte était loin d'en posséder les qualités. Il était, à sa manière, un personnage haut en couleur qui réservait lui aussi son lot de surprise. Mais ça ? Elle n'y aurait jamais pensé. Et elle avait encore du mal à y croire, tout juste à le concevoir. Quel lien pouvait bien l'unir à Emy ? De toute évidence, ce n'était pas sa fille biologique, quand même elle l'avait appelé Papa. Et pour autant qu'elle en savait, il était le fils adoptif de Sheryl Kamelot... Rien qui puisse l'amener là, ici, au milieu d'un petit village perdu dans le centre de la France. Et encore moins à laisser son turban à une petite fillette...

Il fallait pourtant qu'elle se rende à l'évidence. Et il fallait surtout qu'elle obtienne des réponses, peu importe le temps que cela prendrait. Elle ne repartirait pas d'ici sans avoir éclairé un ou deux mystère de ceux qui entouraient la relation entre Emy et Wisely.

Pour l'heure, elle allait faire un tour de manège. Alors, rangeant cette information dans un coin de sa tête et ressortant son plus beau sourire, elle rattrapa bien vite ses deux compagnonnes du jour ; qui faisaient la queue pour dégoter les dernières places encore libres. Lorsque vint leur tour, Bonnie sortit un porte monnaie de l'une des poches de son manteau.
« Je m'en occupe. »
Elle adressa au passage un clin d'œil à l'exorciste, pour lui signifier qu'elle n'avait pas à s'en faire. C'était l'avantage — le seul, sans doute — à avoir rejoint les rangs du Comte Millénaire : l'argent n'était jamais un problème. Payant pour elles trois, elle entama la marche qui les amena jusqu'aux chevaux de bois. Elle installa Emy sur l'une des montures, avant de se retourner vers la jeune femme aux cheveux bleus.
« Je vais monter avec elle, c'est plus prudent. »
Joignant les gestes à la parole, elle s'installa à l'arrière de l'enfant, tâchant de la caler contre elle. Et enfin, lorsque tout le monde fut installé ; le manège put commencer. Et si la musique enchanteresse jouée par les musiciens avait de quoi transporter et faire rêver, Bonnie ne tarda pas à être rattrapée par la réalité.
« Dis-moi Emy... Tu veux bien me parler un peu de ton Papa Wisely ? »
Sa curiosité n'avait d'égal que la détermination qu'elle mettait à l'assouvir.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 201 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Lun 31 Oct - 14:45
L’amour à la Française

P.V Emy Boeheim, Bonnie O’Cahan


Avec des yeux pleins d’envie, Emy avait fini par prendre la pâte de fruits que la bleue lui proposait. Et pour la remercier, elle déposa un petit bisou sur sa joue. Devant son geste, Célania ne put retenir un sourire. La petite fille était vraiment mignonne. Mais elle était seule dans cette foule et cela l’inquiétait. Heureusement, la brune répondit à ses interrogations tout en mangeant la friandise.

-C'est moi qui ait demandé si je pouvais aller jouer avec les autres enfants… Il a dit oui mais que je devais pas trop m'éloigner.

En l’entendant, l’Exorciste devint pensive. Si Emy ne devait pas s’éloigner, où était donc ce fameux Lys ? Pourquoi personne ne venait les voir en demandant aux deux jeunes femmes qui elles étaient et pourquoi elles parlaient avec la petite fille ? Sans doute parce que Lys ne se trouvait pas tout proche et qu’Emy s’était sans doute fortement éloignée. Et la française jugeait cela plutôt dangereux pour elle. Même si la petite s’amusait, il vaudrait mieux la ramener à la personne qui avait sa charge. Célania resterait donc, au moins le temps de trouver cet homme. Seulement, avant qu’elle n’ait le temps de faire quoi que ce soit, Emy fila en courant à travers la foule, tout en les appelant.

-Ninie ! Lania ! Venez faire du carrousel !

L’Exorciste se redressa, légèrement étonnée par le surnom, tandis qu’elle voyait la brune revenir dans leur direction, se rendant compte qu’elle était partie seule. Vaguement, elle se demanda pourquoi la petite fille leur faisait tant confiance… Bonnie et elle étaient des inconnues pour elle et pourtant, elle préférait visiblement jouer avec elles plutôt que des enfants de son âge. La bleue trouvait cela légèrement étrange mais aussi attendrissant. Emy possédait en elle une sorte de joie de vivre, d'insouciance, qui faisait plaisir à voir. Et une fois à leur hauteur, la brune vint se placer entre elles deux et leur prit la main.

-Avec une princesse et une chevalière, Lys me grondera pas !

Ça, ce n’était pas tout à fait sûr… Célania doutait fortement que Lys apprécierait que la petite ait disparu. Mais au moins, elle n’était pas seule… Les deux jeunes femme veilleraient sur elle. Et si la française doutait encore plus d'une chose, c'était bien qu’il n'était sans doute pas raisonnable de suivre la petite fille et de se lancer dans une aventure pareille. Certes, elle avait été curieuse ; elle avait eu envie de se balader dans ce village et de profiter un peu de la fête. Mais jamais elle n’aurait pensé se retrouver à passer du temps avec Emy et Bonnie.

Heureusement, c'était l'affaire de quelques minutes, le temps de retrouver Lys, rien de plus. Enfin, ça, c’était ce qu’elle pensait. Car, la petite fille qui sautillait joyeusement entre elles deux, les entraînant à travers les rues qu’elle semblait connaître, avait un tout autre projet.

Enfin, la petite troupe arriva sur ce qui semblait être la place du village. Où se trouvait un magnifique carrousel finement travaillé. Il était presque étrange de voir un manège d’une telle qualité dans un village aussi petit que celui-ci. Mais la question ne se posa pas bien longtemps, balayée par la musique entraînante ainsi que les couleurs vives des banderoles et du manège. Célania avait l’impression de se retrouver face à un tableau coloré, contrastant énormément avec les couleurs ternes auxquelles elle s’était presque habituée. D'ailleurs, elle se sentait légèrement perdue dans toute cette agitation et cette gaieté.

Mais à nouveau, Bonnie la convainquit de rester, lui lançant un regard digne de la petite fille qui les accompagnait ; la bleue avait presque l’impression de voir des étoiles briller dans ses yeux. La française grimaça légèrement : si une chose était sûre, c’était qu'accompagnée des deux princesses, elle ne pourrait se soustraire au carrousel. La voix d’Emy lui parvint alors, tandis qu’elle inventait un monde qui lui appartenait et dont elle seule connaissait les règles.

-On va dire que la princesse elle est poursuivie par un méchant dragon ! Et la chevalière elle vient à son secours avec son épée ! Et moi je suis la fée qui donne des pouvoirs à la chevalière ! C'est Papa Wisely qui m'a dit que j'étais une fée papillon !

Et pendant que le petit papillon filait rejoindre le manège, l’Exorciste, elle, resta un instant planté là, stupéfaite par les déclarations qu’elle venait d’entendre. Ou plutôt, par ce prénom qu’elle connaissait vaguement. Pas qu’elle ait déjà rencontré son porteur, loin de là. Ce qui était sans doute pour le mieux. Car ce nom, elle l’avait déjà entendu à la Congrégation. Et il appartenait à un redoutable Noé.

Célania tenta de se ressaisir, se convainquant qu’il ne s’agissait peut-être pas la même personne, après tout. Mais un malaise persistait. Un prénom pareil restait rare tout de même et depuis qu’elle parcourait ce monde, la bleue avait fini par comprendre qu’il était plus petit qu’on ne pouvait le penser. Tomber sur un Noé dans un simple magasin de jouets était tout à fait possible. Et pour cette même raison, il était tout à fait possible que ce Wisely soit celui qu’elle ne souhaitait pas croiser.

D’autant plus que s’il s’agissait bien de celui-ci, d’autres questions se posaient. Est-ce qu’Emy connaissait cet homme ? Qui était-elle pour lui et inversement ? "Papa”... C’est ainsi qu’elle l’avait appelé. Mais s’agissait-il de son vrai père ? La française n’arrivait pas à apportait de réponses à ces questions et pourtant, il fallait qu’elle les obtienne. Si elle était en danger, il fallait bien qu’elle sache à quoi s’attendre.

Mais pour le moment, le papillon voletait déjà vers le manège et la jeune femme n’était pas rassurée de la laisser seule. Elle mit donc toutes ces interrogations dans un coin de son esprit et fit quelques pas afin de rejoindre Emy. Toutefois, se rendant compte que la princesse ne suivait pas le mouvement, la bleue se tourna vers elle. Bonnie semblait perdue dans ses pensées. Et ce n’était sans doute pas à cause de l’histoire que l’enfant venait d’inventer. Mais sûrement, et plus vraisemblablement, pour les mêmes raisons qu’elle. Perplexe, Célania rangea cette information avec ses autres interrogations et s’adressa à la jeune femme.

-Vous venez, Bonnie ?

L’Exorciste se remit en marche afin de ne pas perdre Emy des yeux. Malgré la foule présente devant le manège, le papillon et elle parvinrent devant le petit guichet improvisé. La française demanda alors trois places et à nouveau, en entendant le prix annoncé, elle grimaça. La jeune femme ne possédait pas tant d’argent que cela et le tour de carrousel était loin d’être donné. Pourtant, elle ne souhaitait pas faire de peine à la petite fille en lui refusant ce qu’elle convoitait tant. Alors, résignée, l’Exorciste porta sa main à son porte-monnaie.

Mais agissant avant elle, Bonnie les rejoignit enfin, son sourire revenu sur son visage, et paya les trois places avant que la bleue n’ait le temps de le faire.

-Je m'en occupe.

A nouveau, le geste de la princesse la mit mal à l’aise. Elle ne souhaitait pas que Bonnie paie sa place. Être une charge pour les autres était une chose qu’elle détestait par dessus tout. Mais l’oeillade que la blonde lui lança la dissuader d’intervenir. Alors, la française la remercia simplement, se disant qu'elle trouverait bien quelque chose afin de dédommager la jeune femme.

Le drôle de trio qu’elles formaient grimpa alors sur le manège et rapidement, avec l’aide de la princesse, Emy se retrouva sur le dos d’un des chevaux sculptés.

-Je vais monter avec elle, c'est plus prudent.

Célania hocha la tête, tout à fait d’accord avec la blonde. Le papillon était trop jeune pour rester seule dessus ; il valait mieux éviter les accidents stupides. Alors, pendant que Bonnie s’installait derrière la brune, la française prit place sur le destrier qui se trouvait à côté. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas prit place sur un manège comme celui-ci… Finalement, c’était plutôt amusant de se retrouver là.

Et alors que le carrousel ainsi que la musique démarraient pour le plus grand bonheur des personnes présentes, l’Exorciste tourna la tête vers ses deux compagnes d’aventures, prêtant son attention sur la question que Bonnie posa à la petite.

-Dis-moi Emy... Tu veux bien me parler un peu de ton Papa Wisely ?

Ses yeux se firent à nouveau perplexes. Ce prénom… Encore… Cette fois, Célania n’avait plus de doutes : la blonde connaissait bel et bien ce Noé. Il suffisait de voir l’attention et la curiosité qu’elle portait à obtenir certaines réponses pour le deviner. Elle n’avait pas eu ce comportement pour ce qui était de Lys, elle n’avait posé aucune question, comme si elle se fichait de la personne qui s’occupait d’Emy actuellement. C’était un contraste suffisamment fort pour se douter que Wisely l’importait. Et cette différence était plutôt étrange…

Une horrible pensée la traversa alors. Et si Bonnie était une Noé ? Cela expliquerait pourquoi elle connaissait ce prénom. Mais si c’était le cas, pourquoi la blonde ne l’avait-elle pas attaquée ? Pourquoi se montrait-elle si gentille alors qu’elle devait bien savoir ce que son uniforme signifiait. La jeune femme était loin d’être rassurée et l’idée qu’elle puisse courir un quelconque danger lui glaçait le sang. Elle ne voulait pas revivre un combat semblable à celui qui s’était déroulé dans le Triangle des Bermudes. Surtout pas. Alors, souhaitant avoir la réponse à cette angoisse, Célania prit la parole.

-Vous connaissez cette personne, Bonnie ?

Bien sûr, elle pouvait lui mentir, elle pouvait simplement mettre cela sur le compte de la curiosité… Mais qu’importe, elle ne perdait rien à le lui demander. Et si Bonnie donnait vie à ses craintes, alors la situation se compliquerait sans doute rapidement.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Lun 31 Oct - 17:20
Elle est heureuse Emy ; elle est à la fête du village, Lys n'est pas avec elle, elle s'est fait deux amies et elle va faire du carrousel avec ces dernières. La petite autrichienne -ou française, elle ne sait pas vraiment, ou ne comprend pas tout du moins- se rue vers les magnifiques chevaux sculptés, sautillant d'impatience. Elle ignore qu'il faut payer pour y accéder et, fort heureusement pour elle, la princesse règle rapidement le problème. Sans quoi, l'un des messsieurs à moustache, sur le côté, aurait eu tantôt fait de la chasser de là !

Emy est toute contente et choisit avec soin le cheval qu'elle désire ; un blanc avec une crinière quelque peu jaune et une selle couleur taupe. Le digne cheval d'un prince, aux yeux d'Emy. La brune sautille devant la monture figée avant que Bonnie ne l'aide à grimper dessus. Sur ce nouveau destrier, Emy se sent particulièrement grande et heureuse. Elle attrape la barre verticale emprisonnant la monture au carrousel, et on pourrait presque croire qu'elle sautille encore sur la selle, impatiente que ça démarre.

Bonnie s'installe derrière elle, et Emy est contente que la princesse l'accompagne. Lorsque Célania, à son tour, grimpe sur l'une des bêtes, près d'Emy, la petite agite sa petite main pour lui faire coucou ; grand dieu qu'elle est heureuse, Emy. Il ne manque plus que son papa vienne, et ce sera le summum du bonheur pour la gamine. Le manège se met alors à tourner doucement, une mélodie accompagnant le mécanisme. Et soudain, Bonnie lui parle.

« Dis-moi Emy... Tu veux bien me parler un peu de ton Papa Wisely ? »

La petite pivote la tête vers la princesse, surprise par sa question. Pourquoi elle veut qu'elle lui parle de son papa ? Peut-être que tous les princes et les princesses se connaissent entre eux !

« Papa c'est un prince ! Il cherche sa princesse parce qu'une vilaine sorcière l'a mise dans une tour ! » En réalité, Emy ignore si la princesse de son papa est bien dans une tour. Son papa ne lui a pas affirmé cette information, peut-être parce qu'il ne savait pas. « Et puis papa il a la peau comme moi ! » Elle pose sa main sur celle de Bonnie pour montrer la légère différence de couleur entre leur peau. « Et puis c'est le plus beau ! Il a même une grenouille ! Elle s'appelle Gamako et c'est la plus belle de toutes les grenouilles ! C'est mon amie ! »

Comment pourrait-elle dire autre chose que tout ça au sujet de son papa ? Elle réalise qu'elle oublie alors un détail important, voir presque capital. Elle tire sur son écharpe, la montrant à Bonnie au cas où elle ne verrait pas. Quand bien même l'écharpe est bien trop énorme pour une petite fille de son âge. Mais, ça, elle l'ignore, Emy.

« Et ça, c'est l'écharpe de papa ! Il me l'a donné parce que j'avais mis Gamako dans la mienne parce qu'elle avait froid ! » 
« Vous connaissez cette personne, Bonnie ? » 

La question de Lania a presque l'effet d'une gifle, pour Emy. La brune gigote pour regarde Ninie, plantant sur elle un regard brillant et excité. Au départ, la petite pensait que tous les princes et les princesses se connaissaient entre eux, mais peut-être que c'est autre chose en réalité…

« Tu es la princesse de mon papa ?! Ça veut dire que je dois t'appeler maman ? »

Emy se tourne alors vivement vers Célania, les yeux brillants plus que jamais. Elle tend sa petite main vers la bleue qui l'attrape au bout d'une petite poignée de secondes.

« C'est toi qui a sauvé la princesse de mon papa ?! C'est pour ça que tu as des bobos partout ? Mais merci, Lania ! Maintenant j'ai un papa et une maman ! »

Et elle rit joyeusement. Parce que son papa et sa princesse vont pouvoir être réunis à nouveau. Le problème, c'est qu'elle ne pense pas à un seul instant qu'elle puisse se tromper...


Le papillon virevolte en #6633FF
Le Papillon Pastel
avatarEmy DelcourtLe Papillon Pastel
...

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 42 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Percy, Terry, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 6 ans.
▐ Personnalité : Enjouée •• Curieuse •• Rêveuse •• Spontanée
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 150
Points HRP △ 50 [anniversaire x1]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 250

Rang actuel △ F
Rang E dans 150 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Mar 22 Nov - 5:10
L'Amour à la Française
Emy & Célania & Bonnie - Janvier 18XX

Comme elle s'y était attendu, la réaction de la petite fille ne se fit pas attendre. A peine eut-elle terminé d'énoncer sa question qu'Emy tournait déjà la tête en sa direction, avec une vivacité enfantine. Dans ses yeux, Bonnie put lire toute la surprise et les interrogations qu'avaient soulevé sa question dans le cœur de l'enfant.
« Papa c'est un prince ! Il cherche sa princesse parce qu'une vilaine sorcière l'a mise dans une tour ! »
Wisely cherchait sa princesse ? Décidément, plus elle en apprenait, et moins elle comprenait. Le Noé de la Sagesse menait-il lui aussi une double vie qu'il cherchait à cacher ?
« Et puis papa il a la peau comme moi ! » fit-elle en joignant les gestes à la parole. « Et puis c'est le plus beau ! Il a même une grenouille ! Elle s'appelle Gamako et c'est la plus belle de toutes les grenouilles ! C'est mon amie ! »
S'il lui restait un soupçon de doute, il vola en éclat à la mention de Gamako. La bergère fronça les sourcils, essayant de donner un sens aux morceaux de puzzle que la petite Emy distillait au fil de ses réponses. Mais rien. Non, rien n'avait de sens... En tout cas pas un auquel elle aurait pu s'attendre de la part de l'apôtre. L'enfant ne s'arrêta pas là, emportée par les tas d'histoires qu'elle avait à raconter, tirant sur son écharpe pour mieux la montrer. A l'évidence, Wisely était quelqu'un de très cher à ses yeux, bien plus que l'était Lys. Il suffisait de voir l'éclat qui brillait au fond de ses grands yeux d'enfants, et l'entrain qu'elle mettait à parler de lui comme de son père. Dans quelle histoire son frère apôtre avait-il bien pu s'enliser..?

Sans surprise, la curiosité de la blonde, couplée à la mine pensive et perplexe qu'elle affichait depuis plusieurs minutes attira les soupçons de l'exorciste.
« Vous connaissez cette personne, Bonnie ? »
Elle s'y était attendu, à cette question. Elle ne pouvait pas témoigner autant d'intérêt à ce Wisely sans éveiller les soupçons de Célania. Qu'à cela ne tienne, elle n'avait pas vraiment prévu de lui cacher la vérité concernant sa véritable nature. Elle n'était pas là en ennemie, ni en apôtre, ni en soldat de quoique ce soit. Aujourd'hui, elle n'avait pas de camp, pas d'ennemis, pas de guerre à mener : elle voulait simplement profiter de la fête au village, comme n'importe qui d'autre l'aurait fait. Elle avait besoin de penser à autre chose...
« Tu es la princesse de mon papa ?! Ça veut dire que je dois t'appeler maman ? »
Ah, l'innocente imagination des enfants... Ils avaient besoin de si peu pour s'inventer des histoires à n'en plus finir, avec autant de rebondissements qu'il y avait d'étoiles dans le ciel.
« C'est toi qui a sauvé la princesse de mon papa ?! C'est pour ça que tu as des bobos partout ? Mais merci, Lania ! Maintenant j'ai un papa et une maman ! »
Comment lui dire qu'elle s'était trompé sans la décevoir ? Bonnie ne voulait pas lui mentir, mais ne voulait pas non plus briser l'euphorie dans laquelle Emy se trouvait. Son sourire et son rire étaient un véritable baume au cœur, dont la blonde avait plus que besoin ces derniers temps. Un petit rayon de soleil dans la tempête qu'elle traversait, une lueur au bout du tunnel. Emy, dans sa spontanéité et son innocence d'enfant, ramenait Bonnie aux choses simples et essentielles de la vie. Ces choses qu'il lui semblait avoir oublié depuis trop longtemps désormais.

Lorsqu'elles furent toutes trois descendues du manège, la bergère se décida enfin à lui répondre. Elle se mit à hauteur de l'enfant, replaça une mèche sur son visage avec douceur, puis lui sourit tendrement.
« Je ne suis pas la princesse de ton papa, je suis désolée.. mais je connais ton papa, alors peut-être que si tu m'en dis plus sur lui, je pourrais vous aider tous les deux à la retrouver. Et ensemble, on ira la délivrer de cette vilaine sorcière. D'accord ? »
Puis elle se releva, s'adressant cette fois à Célania.
« C'est une connaissance que j'ai faite récemment. Ne me dites pas que vous le connaissez aussi ? Décidément.. le monde est bien petit. »
Ou plutôt, la guerre était bien plus présente qu'elle ne l'avait imaginé. De moins en moins de monde était épargné... et de plus en plus apprenait son existence. La fuir n'allait pas être aussi simple qu'elle avait osé l'espérer...
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 201 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Lun 26 Déc - 21:01
L’amour à la Française

P.V Emy Boeheim, Bonnie O’Cahan


Au vus de ses propos, Emy connaissait Wisely, cela ne faisait aucun doute. Et en plus de le connaître, elle semblait réellement l’apprécier. Pour elle, il était une sorte de prince qui cherchait sa princesse retenue par une sorcière. C’était là une histoire tout droit sortie de l’imagination de la petite fille et fort heureusement elle était fausse. Comment un Noé pouvait-il être un prince de contes de fées, après tout ? Et rien que le fait d’imaginer le Noé de l’Ombre -celui qui avait failli la tuer lors de leur dernière grosse mission- en prince charmant prouvait à quel point cela pouvait être stupide. Toutefois, le Noé avait tout de même laissé son écharpe à la petite fille. Ce que la jeune femme ne comprenait pas.

Pourquoi et surtout comment un Noé pouvait-il donner cette impression qu’il était humain ? Car c’était bien ce qui ressortait des paroles d’Emy. Quelqu’un de normal, de gentil peut-être même. Et pourtant, les Noé étaient leurs ennemis, ceux qui aidaient et soutenaient le Comte Millénaire. Alors comment pourraient-ils être ne serait qu’un peu humain ? Aucun de ceux que la bleue avait rencontrés n’avait fait preuve de compassion ou de sentiments similaires. Aucun excepté Liam. C’était peut-être ça… Peut-être que Wisely était comme Liam, assez gentil pour qu’une enfant s’attache à lui…

L’Exorciste commençait à douter et le fait que Bonnie le connaisse également ne l’aidait pas à y voir plus clair. Car la jeune femme n’avait rien de méchant, bien au contraire. Elle semblait gentille, douce et son sourire avait quelque chose d’apaisant. Alors comment pouvait-elle connaître un Noé et lui porter de l'intérêt si ce dernier était si mauvais ? Ainsi, avait-elle posé la question : connaissait-elle ou non Wisely ? Avait-elle quelque chose à voir avec leurs ennemis ? Devait-elle se méfier de la blonde ? Mais contre toute attente, ce fût Emy qui intervint, regardant la princesse droit dans les yeux, avec cette excitation qui était propre aux enfants.

-Tu es la princesse de mon papa ?! Ça veut dire que je dois t'appeler maman ?

Les questions de la petite semblaient plus qu’étranges et Célania ne comprit pas comment elle avait pu arriver à cette conclusion. Toutefois, c’était là une explication à laquelle elle n’avait pas pensé. Peut-être qu’en réalité, Bonnie était proche du Noé et c’était pour cela qu’elle le connaissait. Mais à nouveau, Emy intervint, ne laissant pas le temps à la blonde de répondre aux questions. Sans attendre, la petite tête se tourna vers l’Exorciste, les yeux toujours aussi brillants, tendant sa main vers elle. Une fois encore, la française ne comprit pas bien ce qu’il pouvait se passer dans la tête de la petite fille et cela la faisait hésiter. Pourquoi donc lui tendait-elle sa main ? Puis, essayant de se ressaisir, la bleue prit la petite main dans le creux de la sienne.

-C'est toi qui a sauvé la princesse de mon papa ?! C'est pour ça que tu as des bobos partout ? Mais merci, Lania ! Maintenant j'ai un papa et une maman !

La jeune fille se mit à rire joyeusement, réellement heureuse. Et pourtant, elle se trompait. Célania n’avait jamais sauvé Bonnie. D’ailleurs, elle n’avait jamais sauvé qui que ce soit… Elle était bien trop faible pour cela. Et elle avait encore moins donné un père et une mère au petit papillon. Ses blessures venaient de la guerre, des batailles, rien d’autre. Mais comment pouvait-elle le lui expliquer ?

Ses yeux bleus se posèrent alors sur Bonnie, comme pour y chercher de l’aide, une quelconque intervention de sa part. Mais cette dernière ne semblait pas vouloir briser le bonheur de l’enfant et ne dit rien. Pourtant, l’épéiste refusait de mentir à la petite fille. Alors elle serra un peu plus sa main, espérant ne pas lui faire trop de peine.

-Si Bonnie a été sauvée, ce n’est pas par moi, Emy. Comme toi, je fais seulement sa connaissance aujourd’hui.

Enfin, le manège s’arrêta et le drôle de trio qu’elles formaient descendit des chevaux de bois. Et la blonde choisit ce moment pour dire la vérité au papillon. Se mettant à sa hauteur, elle prit enfin la parole.

-Je ne suis pas la princesse de ton papa, je suis désolée.. mais je connais ton papa, alors peut-être que si tu m'en dis plus sur lui, je pourrais vous aider tous les deux à la retrouver. Et ensemble, on ira la délivrer de cette vilaine sorcière. D'accord ?

Décidément, que de déception pour la petite fille. Bonnie n’était pas une princesse et Célania ne l'avait pas sauvé. Peut-être auraient-elles dû jouer le jeu, au moins pour cette journée, afin d’éviter de faire de la peine à l’enfant... La blonde se redressa alors pour ensuite se tourner vers l’Exorciste, répondant enfin à sa question.

-C'est une connaissance que j'ai faite récemment. Ne me dites pas que vous le connaissez aussi ? Décidément.. le monde est bien petit.

C’était là le genre de réponse à laquelle elle s’était attendu. Car si Bonnie avait à voir là-dedans, jamais elle ne l’aurait avoué directement, c’était évident. Ses doutes persistaient donc, encouragé à présent par l’absence de questions concrètes de la part de la blonde. Pourquoi, à aucun moment, elle ne s'était méfié d’elle ? Elle était une inconnue, armée et blessée. Et pourtant, cela ne l’empêchait pas de passer du temps avec elle, lui accordant des sourires sans une once de suspicion. Si, pour le cas d’Emy, cela pouvait largement s’expliquer par son innocence d’enfant, pour Bonnie, cela devenait plus compliqué.

Pour la princesse, le fait qu’elle ne soit ni curieuse, ni méfiante, qu’elle ne pose aucune question, laissait à supposer qu’elle connaissait déjà les réponses mais également qu’elle souhaitait éviter le sujet. Bien sûr, Bonnie pouvait simplement se contreficher de tout ceci. Seulement, les combats, les ennemis cachés dans la foule forçaient la jeune femme à être méfiante. Et le fait qu’elle connaisse Wisely ne faisait que renforcer cette méfiance.

Cela avait pour conséquence d’inquiéter la bleue, sans doute plus que nécessaire. Seulement, elle ne souhaitait pas se battre -surtout pas-. Les douleurs des précédentes batailles étaient encore bien trop vives. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était que la blonde lui fasse comprendre qu’elle ne risquait rien même si, peut-être, elles appartenaient à deux camps différents. Mais cela n’arriverait sans doute jamais. Alors Célania se ressaisit et entreprit de répondre.

-Je crains que non… Je me demandais simplement si vous le connaissiez… Comme vous sembliez vous y intéresser…

Puis, elle se tourna à son tour vers Emy. Parler de choses d’adultes devant elle devait l’ennuyer et sans doute attendait-elle impatiemment de profiter de la fête.

-Qu’est-ce que tu voudrais faire à présent ?

Depuis le début de leur périple, c’était le papillon qui les guidait à travers la fête, c’était lui qui décidait de ce qu’elles feraient. Et Célania ne doutait pas que ce serait à nouveau le cas ; Emy devait bien avoir sa petite idée.



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Lun 6 Fév - 0:23
Le sourire d'Emy disparaît bien rapidement lorsque Lania lui avoue qu'elle n'est pas celle qui a sauvé Ninie, la princesse de son papa.

« Mais alors… pourquoi tu as tout plein de bobos ? »

Et la blonde ne tarde pas à lui asséner une nouvelle gifle mentale, lui avouant, à son tour, qu'elle n'est pas la princesse de son papa.

« Je ne suis pas la princesse de ton papa, je suis désolée.. mais je connais ton papa, alors peut-être que si tu m'en dis plus sur lui, je pourrais vous aider tous les deux à la retrouver. Et ensemble, on ira la délivrer de cette vilaine sorcière. D'accord ? »

Oh Emy aurait pu se réjouir de la proposition alléchante de la princesse. Mais le coeur n'y est pas ; elle y a tellement cru que la vérité lui fait l'effet d'une claque. Une petite moue déforme ses lèvres tandis qu'elle agrippe l'écharpe de Wisely entre ses petites mains. Elle ne doit pas pleurer devant Lania et Ninie ; elle n'a pas le droit. Et puis si elle pleure encore, elle ne verra jamais de fée !

Ses deux amies se mettent un peu à parler mais Emy n'écoute pas vraiment, toute déçue. Elle regarde ses pieds, inspirant et expirant doucement pour ne pas pleurer. Emy finit par secouer doucement la tête, venant se frotter les yeux par mécanisme plus que par nécessité. Au même instant, Célania se tourne vers elle.

« Qu'est-ce que tu voudrais faire à présent ? » 

Emy affiche un petit sourire enjoué mais moins pétillant que précédemment ; il ne faut pas que ses deux nouvelles amies s'inquiètent pour elle. Elle ne doit pas être triste, c'est sa faute à elle si elle s'est trompée, pas la leur ! Alors la petite brune regarde autour d'elles, sautillant à droite et à gauche pour regarder les stands. Soudain, une petite figure de bois attire son œil et elle le pointe du doigt.

« Papa Wisely il m'a fait un cadeau presque comme ça ! Sauf que c'est un agneau et qu'il a une ficelle et que quand je le tire derrière moi il roule ! »

Elle se souvient de ce cadeau que son papa lui a apporté ce jour-là ; le deuxième plus beau jour de sa vie. Elle attrape les mains de ses deux compères, les attirant vers le stand pour montrer le jouet.

« Et même que, sur mon jouet, il y avait un nom ! J'ai cru que c'était celui de l'agneau mais Papa il m'a dit que c'était celui du monsieur qui l'avait fait. » Elle marque une pause puis hausse les épaules en riant. « Mais je l'appelle quand même comme ça, hihi ! »

Mais elle ne s'attarde pas bien longtemps devant le stand, repartant à l'aventure après avoir aperçu de la couleur ; des ballons. Elle en a déjà vu plein, en Autriche, mais elle n'avait pas d'argent pour en acheter. Et voilà ses petits yeux qui se perdent dans ce mélange coloré qui lui arrache un sourire. Elle se sent encore un peu déçue et triste de s'être trompée mais ça va tout de même mieux.

Et là, une voix attire une nouvelle fois son attention, devant une vieille maison en briques grises, un peu à l'écart des autres maisons. Il y a un vieux monsieur avec une petite lampe à l'huile qui parle, devant une grille toute noire. Emy penche la tête, tendant l'oreille, avant de finir par pointer la dite bicoque, un sourire curieux aux lèvres.

« C'est quoi une maison hantée ? »

hrp:
 


Le papillon virevolte en #6633FF
Le Papillon Pastel
avatarEmy DelcourtLe Papillon Pastel
...

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 42 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Percy, Terry, Oreste
Féminin
▐ RPG Age : 6 ans.
▐ Personnalité : Enjouée •• Curieuse •• Rêveuse •• Spontanée
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 150
Points HRP △ 50 [anniversaire x1]
Points dépensés △ 0
Total des points △ 250

Rang actuel △ F
Rang E dans 150 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Amour à la Française ; feat Bonnie & Célania
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pénétration de la pipe française sur le marché US et sur le Net
» peinture armée française
» Tnt française en suisse
» Pénétration de la pipe française... chez vous !
» Tous les AMX 13 de l'Armée Française

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: