Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [Intrigue] Chapitre IV - bis ; l'Appel des Océans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[Intrigue] Chapitre IV - bis ; l'Appel des Océans
Mer 21 Sep - 21:55
(humanity is overrrated.)

Ici répare et passe sur le goût du sel Caleb tu regardes à l’horizon et le soleil qui doucement se couche, un peu paresseux. Tout l’or du soir et derrière l’éclat des diamants (c’est des étoiles que je parle), tu fumes dans ton os de baleine et le tabac coule sur les parois de tes vieux poumons (mais ce n’est pas vraiment comme si cela avait de l’importance vieille Lenteur tu n’es plus que (cadavre) mort en sursis vivant maintenant), et tu regardes à l’horizon pensivement (et le soleil qui se couche, doucement paresseux). Ici et attend et contemple le fond de la mer Caleb, et tu oscilles et tu fumes sur le bateau (oscillant, oscillateur harmonique car régulière est la pulsation de la mer douce qui frappe avec lenteur) — et derrière toi, (le bruit des vivants) le bruit de ton équipage qui avec humeur s’affaire. Les cordes et les poulies se tordent et se déplacent, les blagues et les voix se font rieuses et rauques, et comme en modulation, les grincements du bois de la coque s’ajoute à cet orchestre des hommes de la mer. La nuit, langoureuse, se dévoile peu à peu, et Caleb, tu la regardes se montrer un peu prude un peu drôle et burlesque, accoudé sur le devant du navire le baleinier le baleinier et Caleb entre tes dents dans tes vieux os tu le sais tu le sens tu le comprends c’est une substance dans l’air ça vibre et ça vrombit  c’est (pour ce soir) le signal de la chasse la nuit est calme Caleb tu te tais et tu n’embêtes pas tes hommes ce soir ce soir les machines et les usines miniatures dans les entrailles du navire fonctionneront.

(Tu plantes avec humeur le harpon dans la peau épaisse du monstre marin chimique sans solution non soluble la baleine est tuée la baleine est morte et les machines de ta raffinerie sur la navire les hommes s’activent pour récupérer l’huile et le travail dans la nuit se fait à la lumière des flammes consumées.)

La France tu détestes ce pays Caleb tu (détestes tout) détestes les français et leurs manières et leurs êtres et leurs libertés absurdes tu détestes avoir affaire avec eux enfin vous étiez plus près des côtes françaises (dérivé dérivé le navire pendant la chasse) et les hommes avaient faim chasser les baleines cela donne faim une faim dévorante et aussi ton second a développé le scorbut peut-être le pauvre J. un vieux baroudeur lui-aussi enfin c’est ton vieil ami tu lui dois bien ça il ne peut pas encore déjà mourir alors la France pour le soigner ton navire se stop au port du Havre le Havre de rien du tout enfin les bois et la coque l’huile raffiné et les voiles s’arrêtent voilà les vagues se font plus petites voilà le bateau se stop et tu donnes la permission à ton équipage sur la semaine tu sélectionnes des hommes de confiance pour qu’il amène un médecin et du citron à J. et tu restes avec lui un moment vous vous racontez des histoires d’avant de votre jeunesse quand vous étiez mousse enfin lui seulement (toi tu n’es pas Santiago tu es Caleb hélas hélas Santiago n’est plus) la Lenteur finalement il s’endort et tu le regardes endormis dans ce vieux corps enfiévré sans vitamines C sans vitamines D tu hausses les épaules et tu grommelles dans ta barbe tu pars t’enfermer dans ta cabine (Caleb vieille branche mal lunée).

« Mieux ? » Tu allumes ta pipe blanche en fixant (oeil-miroir) ton second. Ce dernier a un sourire faible (et ironique). « Mieux. Excuse-moi, mais tu t’intéresses à la santé de tes hommes ? » Tu exhales la fumée toxique lentement (avec lenteur tu respires le poison puissant qui te rappelle fort dans tes os que tu es déjà mort) et tu esquisses l’ébauche d’un sourire sur le papier de ton visage. « Moi ? Non. » Tu sors de la chambre du malade.

Petite auberge portuaire avec vue sur ton précieux navire bien plus précieux que la santé de tes hommes en théorie tu essaies de t’en convaincre enfin il semble qu’il reste un semblant de bon en toi ainsi tu ne peux nier Caleb que tu te soucies encore un peu des vivants encore un peu (seulement un peu) enfin bientôt le bateau va repartir avec son précieux chargement tu attends juste que le vieux loup (ton second) se remette pour pouvoir quitter cette terre d’imbécile les français (tu les trouves matériels et ridicules et même ce docteur sympathique était suffisant et il t’interdisait de fumer en présence du malade) tu quittes le fil de tes pensées en te rendant compte que (immobile dans le couloir devant fenêtre prisme éclair sur photon dispersé) un membre de ton équipage te dévisage tu creuses dans ta mémoire vieille c’est un nouveau lui son premier voyage sa première baleine il est jeune c’est un jeune homme un mousse volontaire et sympathique avide de découvrir le monde certains diraient un marin prometteur (toi tu ne dis rien tu te contentes de le dévisager muet) il a un air un peu gêné et il se tord les mains et tu lèves les yeux au ciel tu connais bien cette attitude là du corps tu reconnais le langage du corps il va (demander) il va (être long à lâcher le morceau) il va (passer par des détours avant) être lent tellement lent alors tu prends les devants et avec ta voix mélodieuse et grave tu articules entre l’os de ta pipe et tu l’invites à te rejoindre sur le bateau (tu ne supportes pas de dormir loin de lui) autour d’un whisky enfin tu l’appelles gamin et tu ris mauvais et il te sourit (soulagé jeune ignorant) tu es curieux de savoir ce qu’il veut te demander.

Le gamin était un Partisan.
Et il n’était pas seul (parmi les tiens) ton
Devoir de machine (c’est une mutinerie) te propose de les tuer
Ton intérêt pour ta mission t’impose d’en référer à plus haut (mais tu vas les retourner contre eux tu lui as dit oui)
Tu pourrais utiliser la demande (hahaha) du gosse
(l’ordre les gentils l’ordre veulent de l’aide pour s’attaquer à la mer les pauvres fous tu pourrais tous les anéantir à toi seul au moment où ces idiots toucheraient les molécules d’iodes et de H20 salées)
Mais (tu souffles) tu vas devoir l’appeler ?
Elle. Pfff. What a pain.

« Salut, gamine. » Tu parles longtemps dans le téléphone avec la voix douce (en forme de safran) et horriblement pleine d’humanité de celle à qui tu appartiens dans les faits mais qui en réalité à la lourde tâche de te supporter celle qui guidait les moutons dans les bois celle qui était lumière parmi les loups l’étrangère l’étrangère c’est comme ça que tu l’appelles dans ton esprit (mais surtout gamine aussi c’est surtout comme ça que tu l’appelles en général) tu parles longtemps dans le combiné tu reçois les ordres et tu acquiesces gravement tu ne t’intéresses (subtilement) pas à son état après tout (tu t’en fiches d’elle) mais tu t’informes quand même tu prends soin de celle que tu considères comme étrangement innocente dans ce monde terriblement inhumain elle te rappelle un peu ta soeur enfin tu fulmines et tu feras une pierre deux coup tu vas faire embarquer les exorcistes sur ton navire tu vas leur concéder une place pour « aider » l’humanité (overrated tellement surfaite l’humanité) tu laisseras le strict minimum pour l’équipage seulement les plus jeunes seulement les courageux seulement les volontaires seulement les mutins les partisans ceux que malheureusement tu ne peux plus protéger de cette guerre (parce qu’ils ont pris place dans un rang) tu ne peux plus rien pour eux tu préfères les voir disparaître dans l’océan. « Bien compris. Ah, et aussi. » Tu marques une pause et un mauvais sourire (doux  ?) apparaît sur les racines de ta peau. « Attention à toi. » Tu hausses les épaules et sans attendre la réponse, tu raccroches.

Dans quelques jours, les exorcistes vont lancer une expédition en haute-mer pour tenter de récupérer une Innocence. L’un des bateaux qu’ils utiliseront sera le tien (la Lenteur Caleb c’est toi la Lenteur qui attend doucement le moment la Lenteur pour trahir et tous les précipiter (dans les profondeurs)).

© Truth.


:: La Lenteur ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Veiller sur sa famille - Assouvir ses besoins de machine
Aime:
N'aime pas: avatar
Caleb C. Attanasio:: La Lenteur ::
Caleb chasse des baleines en #006666.


▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 32 ▐ Autres Comptes : ► Cyclamën
Masculin
▐ RPG Age : 76 ans.
▐ Personnalité : Misanthrope ►Cynique ► Menteur ►Las ► Irascible ► Rationnel ► Antipathique ► Perspicace ► Égocentrique ► Sardonique ► Dédaigneux ► Peu loquace ► Déteste la plupart des gens ► Indifférent ► Asocial ► Mélomane ► Contemplatif ► Solitaire ► Andmore
▐ Parcours RP :
{Carnet de bord}


Fiche de présentation {50}
______

aBOrDaGE [ Intrigue ] {80}
faiRy TAle [ Emy ; Svan ] {...}

Total des points : 130 {rang F}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV - bis ; l'Appel des Océans
Mer 21 Sep - 21:59



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie:

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 204 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Intrigue] Chapitre IV - bis ; l'Appel des Océans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Intrigue] Chapitre IV ; Groupe I
» [Musso, Guillaume] L'appel de l'ange
» Chapitre 458
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Afrique et reste du Monde :: Les océans-
Sauter vers: