Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 We're only humans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
We're only humans
Ven 23 Sep - 23:37

Souffrances d'une amie

Ayden et Wilma

Je laissais les feuilles de thé flotter à la surface. J'avais préparé un thé pour essayer de lui remonter le moral -le thé est un remède contre tout. Elle en avait bien besoin, du moral. Surtout après ce qui lui est arrivé.
Ca fait quelques jours maintenant depuis cet accident. Depuis que Wilma n’est plus une Noé. Mais surtout, depuis quelle a frôlé la mort. Tout ça à cause de cette exorciste. A cause de cette mission insensée qu'on a entrepris nous même. Et à cause de ma faiblesse, que je n’ai pas pu la protéger...
Bouh ! Ce n'est plus le moment de penser à ça maintenant. C'est passé. Je devrais plutôt me concentrer sur le présent. Et essayer de l'aider du mieux que je peux, au lieu de me lamenter. Ruminer le passé n’arrangera rien de toute façon.

Une fois la boisson prête, je prends la tasse et me dirige vers sa chambre. Wilma a décidé de s’enfermer dans sa demeure en Angleterre, loin de sa famille, de tout le monde finalement, pour rester seule. Je comprends que ce soit un passage difficile pour elle... Elle a faillit y passer après tout. Elle a encore besoin de repos et de se reposer seule avant d'être capable de bien se redresser et d'aller vers les autres. Alors c'est pendant ce moment difficile que je serai là pour la soutenir. Parce que je sais que malgré tout, la solitude est le pire des remèdes pour son mal.
Car même si les blessures physiques ont fini par cicatriser, je sais que les douleurs de l’âme sont les pires. Celles qui mettent le plus longtemps à guérir. Ou qui ne guérissent pas du tout parfois. Et qu'il n'y a pas vraiment de traitement pour ces blessures. Juste accepter ou laisser aller. Alors je vais essayer d'être la pour l’aider à accepter justement. On a bien souvent besoin de quelqu'un pour nous aider dans ces moments là.

Je toque bien fort à la porte, histoire qu’elle ne puisse pas m’ignorer.

-Oh, Wil ! Je rentre, hein ?

Ce n'est pas vraiment une question en fait. Je tourne aussitôt la poignée, pénétrant dans sa chambre, où elle s'est réfugiée seule.
Ouh, je lui fais honneur de ma présence, et elle m’ignore ? Oh non, ça ne peut pas se passer comme ça, je suis venue ici juste pour elle après tout ! Ah, malgré tout ce qui s'est passé, je continue à l’embêter... un peu trop. Enfin, je sais quelle aime ça ~

-Tiens, bois ça, ca te fera du bien. C'est moi qui l'ai fait, ca ne se refuse pas !

Je pose la tasse encore fumante sur la table. Puis je prends une chaise et m’assois dessus, me tournant vers elle, menton dans ma main.

-Comment tu te sens ?

Mon regard se fait un peu plus sérieux cette fois. Malgré mes pitreries, mon inquiétude est sincère.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Jeu 13 Oct - 16:05

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
La maison n’était pas moche en soit, mais elle te paraissait terriblement hideuse. Elle était trop grande, trop humide, trop vide, trop fade. Rien ne trouvait grâce à tes yeux, pas même les draps doux qui avaient été disposés là quelques jours plus tôt, lors de ton arrivée précipité. Tu ne l’avais jamais vraiment aimé, cette grande maison que ta mère possédait de sa famille, sur les terres anglaises. Mais tu la détestais encore plus actuellement ; tu haïssais le monde dans son entièreté, tu souffrais le martyr à cause de cette maudite exorciste qui t’avait transpercée d’une flèche, tu te sentais terriblement seule sans Chaos. Tu venais de perdre une chose essentielle de ton être, tu venais de perdre ton Noé et tu ne savais comment réagir. Devrais-tu faire un deuil ? Devrais-tu t’en réjouir ? Car c’était là la fin de la Guerre pour toi, tu n’avais plus de rôle à jouer. Et si ça avait quelque chose de soulageant, de libérateur, c’était aussi terriblement angoissant. Pendant trois ans, tu avais vécu en quasi-osmose avec Chaos, avec les autres Noés et tu ignorais ce que ta situation allait engendrer par rapport à cela. Mais plus important ; qu’allait penser ton compagnon actuel – Ayden – de tout cela ? Il refusait de te laisser seule, de t’abandonner à ton sort pour une raison que tu ignorais. Probablement ressentait-il une certaine forme de pitié pour toi. Cette idée alluma en toi un feu rageur ; tu n’avais besoin de la pitié de personne et surtout pas de la sienne, bon sang ! Il pouvait se la garder ! Tu ne l’accepterais pas, tu ne le laisserais pas rester à tes côtés si c’était ce qui le motivait ! Hors de question, tu ne pouvais pas ! Ta fierté t’en empêchait. Tu grinças des dents, toute perdue dans ton élan de rage.

Sans trop réfléchir, tu te décidas à abandonner ta position allongée. Tu pris appui sur tes coudes et tes nombreux oreillers pour te redresser. Tu te contortionnas sur le matelas, la mâchoire serrée, pendant de longues minutes, avant de finalement arriver à une poistion assise qui ne tirait pas trop sur la plaie encore fraîche. Tu continuais de grimacer, néanmoins, tes gesticulations ayant réveillé la douleur qui ne s’était pas trop fait sentir jusque là. Tu passas une main moite, un peu tremblante sur ton abdomen, cherchant à dissiper la douleur. Mais c’était là un effort vain et tu le savais bien ; une fois que la douleur était confortablement installée dans ta chair, elle ne partirait pas aussi facilement que ça, malheureusement. Tu grinças des dents, clignant des yeux frénétiquement pour chasser les larmes qui commençaient à perler au coin. Et ce fut à cet instant précis que quelqu’un toqua à la porte. « Oh, Wil ! Je rentre, hein ? » La voix si familière d’Ayden parvint à tes oreilles. Nonchalamment, tu te laissas aller complètement contre tes oreillers. Tu ne répondis pas à sa question que tu devinais rhétorique. Que tu le veuilles ou non, Ayden rentrerait, tu le savais. Tu te contentas alors d’afficher une moue renfrognée, tentant tant bien que mal de lui cacher ta douleur évidente, et croisas tes bras juste en dessous de ta poitrine. Tu le fusillas du regard, les lèvres pincées. Il pénétra dans la pièce comme s’il était le propriétaire des yeux. « Tiens, bois ça, ça te fera du bien.  C’est moi qui l’ai fait, ça ne se refuse pas ! » La tasse encore fumante fut posée sur la table de chevet sur ta gauche, alors qu’Ayden prenait possession d’une chaise pour s’asseoir à tes côtés. Ça ne se refusait pas, hein ? Tu allais t’efforcer de démontrer le contraire à Ayden.

Tu étais toute ronchonne et cela pouvait se lire sur les traits tirés de ton visage. Tu avais les coins de ta bouche tirés vers le bas, les yeux qui fusillaient ton compagnon et le visage un peu trop pâle – mais c’était dût à la douleur, ça. Tu ne bougeas pas d’un millimètre quand ton compagnon s’était installé non loin de toi. Tu te contentas de le fixer sombrement en grimaçant. « Comment tu te sens ? » Tu te mordis l’intérieur des joues pour retenir la réplique beaucoup trop cinglante qui te brûlait le bout des lèvres. Tu pris une profonde inspiration, détournant ton regard sombre de la silhouette familière – et rassurante, bien que tu n’étais pas prête à l’avouer – du brun. Puis tu lui répondis, aussi glacialement que vicieusement. « Comme si je m’étais prise une flèche dans l’abdomen. Oh, attends ... » Tu marquas une courte pause, ancrant ton regard furieux dans le sien. « C’est le cas ! Comment penses-tu que je me sens ?! » Tu étais vicieuse et tu le savais. Tu n’avais pas véritablement envie de t’en prendre à Ayden, ce n’était pas de sa faute après tout. Mais c’était plus fort que toi ; tu ne savais pas quoi ressentir, alors tu t’accrochais désespérément à ta colère. Et Ayden était la seule victime s’offrant à toi pour évacuer cette dite colère, bien malgré toi. Et une fois lancée, tu ne pouvais plus t’arrêter. Tu repris, toujours aussi vicieuse, toujours aussi mordante. « Et tu peux ravaler ta pitié, hein ! J’en veux pas, j’en ai pas besoin ! Reprends ta pitié, ta tasse de thé ! J’ai pas besoin de ça ! » Dans un éclat de colère, tu t’agitas maladroitement. Fort malheureusement, cela tira sur la peau abîmée et beaucoup trop sensible de ton abdomen. La douleur te transperça, aigue et sans pitié, elle. Instinctivement, tu te plias en deux avec l’espoir de te soulager, posant une main sur ta blessure. Tu grinças des dents. « Uh ... » Tu jetas un regard larmoyant et furieux à ton interlocuteur. « Quoi ? aboyas-tu, sur la défensive. Arrête de me regarder comme ça ! » Tu détournas le regard, soudainement fort mal à l’aise.
Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Ven 21 Oct - 0:05

Remontrances

Ayden et Wilma

Je me donnais du mal pour elle. J'étais venu avec elle dans ce manoir, pour veiller sur elle au moins jusqu’à ce qu'elle soit rétablie. Et pourtant, depuis le début, elle est murée dans le silence ou le mépris. Je n'ai eu que peu de réponses de sa part. Alors si je m’attendais à recevoir le même accueil aujourd’hui, je savais que je ne lâcherai pas l’affaire. Parce qu'elle a frôlé la mort, parce qu'elle souffre, mais plus que ça, parce que je tiens à elle. Oui, cette gamine que j'adore mettre en colère, c'est plus qu’une sœur du souvenir. C'est un peu comme une fille. Et la famille, même quand il n’y a pas de liens de sang, c'est sacré.
Enfin, c'est vrai que je ne m'attendais pas à ce qu'elle me réponde avec un grand sourire aux lèvres, ce n'est pas comme si elle l'avait déjà fait une seule fois d'ailleurs. Mais quand même, je ne m'attendais pas à un discours aussi violent. Déjà rien qu'en voyant son visage, j'ai l'impression qu'elle veut me tuer sur place. Ah, elle a le don pour assassiner les gens rien qu’avec un regard... Mais aussi avec les mots.

-Comme si je m’étais prise une flèche dans l’abdomen. Oh, attends ... C’est le cas ! Comment penses-tu que je me sens ?!

Je baisse les yeux, grimaçant. C'est vrai, elle y est passée de peu, et ce qu'elle a subit doit encore la traumatiser aujourd’hui. Forcément, elle ne se sent pas bien.
Mais j'ai l'impression qu'elle veut tout faire pour essayer que je ne me sente pas bien moi aussi.

-Et tu peux ravaler ta pitié, hein ! J’en veux pas, j’en ai pas besoin ! Reprends ta pitié, ta tasse de thé ! J’ai pas besoin de ça !
-Eh, et moi je ne veux pas de ton venin, merci !

Je la regarde un instant, ne comprenant pas d’où vient toute cette haine. Je m’occupe de quelqu'un, et voilà comment on me remercie ! Ah décidément, les jeunes de nos jours, plus aucun respect !

Mais je recommence immédiatement à m’inquiéter lorsqu'elle se plie d'un coup en deux. Sa blessure la fais encore trop souffrir, il ne faut pas qu'elle joue avec ça...

-Eh, Wil...
-Quoi ? Arrête de me regarder comme ça !

Je soupire bruyamment. Je me donne du mal pour qu’elle se rétablisse, pour lui redonner le sourire -ou plutôt, qu’elle fasse un peu moins la gueule - et je me fais cracher à la gueule. C'est que je n’ai pas vraiment envie de subir sa mauvaise humeur tout le temps non plus.
Je hausse un sourcil, la fixant. Je ne me fais pas avoir par ses paroles blessantes, et je croise les mains derrière la tête, toujours aussi détendu. Mais bon, si elle le désire vraiment, alors je ne vais pas avoir de pitié.

-Je te regarde juste comme une gamine qui s'est pris une flèche dans le ventre et qui a besoin de soins. Et d'une bonne éducation aussi.

On ne lui a jamais appris à parler à ses aînés ? Enfin, j'ai plutôt l'impression que c'est à moi qu’elle ne sait pas parler...

Alors il est temps de lui dire que je ne ferai pas comme bon lui semble. Que je ne me plierai pas auxsauts d’humeur d'une gamine perdue et qui s’enferme dans sa propre douleur. Et qu'on  n est pas obligé de devoir surmonter ça seul.

-Désolé Wil, mais je ne vais pas partir même si tu me menaces de le faire. Ce n'est pas comme si je savais obéir aux autres, hein. Surtout pas à toi d'ailleurs.

Cette fois, un léger sourire étire mes lèvres. Je sais que ca va l’agacer, mais au moins je veux lui montrer que rien ne me force à rester avec elle. Surtout pas la pitié.

Je reprends un air un peu plus sérieux, et fixe mon regard sur le papier sur le bureau. Mes pensées dérivent  jusqu’à ces lettres. Les correspondances qu'on s'est échangées il y a quelque semaines seulement. Ces correspondances dans lesquelles je lui ai fait une promesse. Et je compte bien la tenir aujourd’hui.

-Je me préoccupe des personnes que j’apprécie. Tu sais, ce que je t’avais écrit, cette promesse que je t’ai faite, ce n'est pas du vent. Et si je suis là, c'est pour ça.

Et cette fois, je reprends la tasse qu’elle a repoussée et lui rend d'un air insistant.

-Alors arrête de repousser les autres comme une gamine en pleine crise d’adolescence, et accepte l’aide qu'on t’offre. Alors maintenant tu vas me faire le plaisir de boire ça !

Parce que je m’occupe de ceux que j’apprécie. Comme toi.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Lun 24 Oct - 0:04

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
Tu avais été bein trop dure avec Ayden, tu en avais bien conscience. Mais tu n’avais pas la force de t’en soucier ou de te sentir mal à ce sujet ; tu étais bien trop enfoncée dans ton sentiment de rage légitime pour songer à quoique ce soit d’autre. Pliée en deux et les doigts crispés sur ta couverture, tu fusillais du regard ton interlocuteur, les yeux rougis et le visage pâle. Ayden. Il t’avait enquiquinée, il t’en avait fait voir de toutes les couleurs depuis que tu avais fait sa rencontre. Et, bien malgré toi, tu t’étais attachée à lui, à sa personnalité si différente de la tiene et son grand coeur. Tu ne pouvais plus te mentir, c’était évident. Bien rapidement, il avait réussi à colmater la fissure qui s’était installée dans ton coeur lors du décès de ton père. Tu ne le dirais jamais à voix haute, bien entendu. Et c’était là ce qui rendait la chose bien plus difficile ; bientôt il allait partir, passer la porte de ta demeure pour ne jamais revenir. Tu le savais ; tu n’étais plus une Noé, il n’avait donc aucune raison de se soucier de toi, pas vrai ? Vous n’aviez plus aucun lien concret, il n’avait plus aucun intérêt à ton égard. Il allait partir et te laisser seule, une fois qu’il se serait assuré que tu pouvais t’en sortir, que ta blessure n’allait pas être un problème sur le long terme. Tu étais sûre qu’il avait pitié de toi, que ton état était ce qui le forçait à rester. Et cette certitude t’allourdissait grandement le coeur, te poussait à te montrer agressive à son égard. Tu ne pouvais pas t’en empêcher, tu ne pouvais te contrôler ; l’agression était ton seul moyen de défense en cet instant. Et quand bien même tu regretterais tes mots plus tard, tu n’avais guère la force de chercher à retenoir les mots cinglants.

Tu ne fus pas surprise quand le brun chercha à se défendre, tentant tant bien que mal de te remettre à ta place. Mais tu n’en avais que faire, prisonnière de ta colère brûlante et de tes incertitudes infondées. Il allait partir, te laisser seule. Tu le savais, ce fait s’était enraciné dans ton esprit embrumé par la confusion et la douleur qui émanait encore de ta blessure fraîche. « Eh, et moi je ne veux pas de ton venom, merci ! » Tu grinças des dents, fulminant silencieusement. Tu ignoras sa remarque, continuant de le mordre verbalement dès que tu en avais l’occasion. Tu ne mis pas longtemps non plus à le remballer quand il tenta de lancer une conversation sur un ton bien plus calme que celui que tu utilisais actuellement. Tu ne voulais vraiment pas de sa pitié. Pour toute réponse, il soupira bruyamment alors que tu continuais de lui lancer un regard noir, l’observant du coin de l’oeil. Il avait l’air plutôt détendu, avec les mains croisées à l’arrière de sa nuque. Tu te mordis l’intérieur des joues, affichant une moue mécontente. « Je te regarde juste comme une gamine qui s’est pris une flèche dans le ventre et qui a besoin de soins. Et d’une bonne éducation aussi. » Tes joues trop blanches se colorèrent de rouge à sa dernière remarque. Tu tentas de te retenir, mais ce fut vain. Avant même que tu te rendes compte de quoique ce soit, les mots se précipitèrent hors de ta bouche. « Mêle-toi de tes affaires ! J’suis plus une gamine et j’t’ai pas demandé ton avis ! T’es pas mon père ! » te défendis-tu avec virulence. Tu n’avais guère envie qu’il te critique sur ton éducation ; c’était ton père qui s’en était occupé en majorité. Et il avait beau être mort depuis quelques mois déjà, cela restait un sujet sensible à tes yeux.

Ayden ne sembla pas s’en formaliser, toutefois. Il continua sur sa lancée, complètement incapable de s’arrêter. « Désolé Wil, mais je ne vais pas partir même si tu me menaces de le faire. Ce n'est pas comme si je savais obéir aux autres, hein. Surtout pas à toi d'ailleurs. » Pendant un temps, un léger sourire étira le coin de ses lèvres, avant qu’il ne reprenne un air plus sérieux et ne poursuive son petit discours. « Je me préoccupe des personnes que j’apprécie. Tu sais, ce que je t’avais écrit, cette promesse que je t’ai faite, ce n'est pas du vent. Et si je suis là, c'est pour ça. » Des larmes commencèrent à perler au coin de tes yeux et tu reniflas bruyamment. Tu arriverais presque à le croire, avec son ton déterminé et son air doux, mais sérieux. Tu avais envie de le croire. Mais tu ne pouvais céder, tu n’allais être que plus déçue lorsque tu te rendrais compte que tout cela n’était que des paroles en l’air. Et quand il te tendit la tasse de thé qu’il avait apporté plus tôt, tu attrapas la tasse sans rechigner, le visage rouge et les yeux humides. « Alors arrête de repousser les autres comme une gamine en pleine crise d’adolescence, et accepte l’aide qu'on t’offre. Alors maintenant tu vas me faire le plaisir de boire ça ! » Tu rougis davantage et quelques larmes s’échappèrent. Tu te laissas retomber en arrière, contre tes oreillers, faisant bien attention à ne pas renverser d’eau bouillante sur tes draps. De ta main libre, tu essuyas le coin de tes yeux, gênée au possible. Mais tu ne te démontas pour autant. D’un ton plutôt froid, mais moins dur qu’auparavant, tu lui répondis rapidement. « Tu parles comme si tu allais pas me laisser derrière dès que tu te seras assuré que je peux me débrouiller seule. dis-tu d’une voix enrouée, la gorge serrée. T’aurais mieux fait de partir pendant que je dormais encore, hein, ça aurait été pour le mieux je pense. » Et tu ponctuas la fin de ta phrase en buvant une gorgée de thé. Tu grimaças ; tu n’avais jamais été une grande adepte de ce brevage.
Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Sam 29 Oct - 2:37

Tu n'es pas seule...

Ayden et Wilma

On dirait que mes mots l'ont enfin atteinte. Wilma arrêté de cracher son venin, et détourne le regard. Je ne comprends pas d'abord, jusqu'à ce que je tourne la tête pour mieux la regarder, et je crois voir des larmes rouler le long de ses joues. Elle pleure ?
Je réprime un sourire. Enfin, elle a du comprendre le sens de mes mots. Elle a du comprendre que je ne l’abandonnerai pas, et elle en a l'air heureuse... Ah les gosses ! Ils veulent qu’on les aime mais ne savent pas comment le dire. Man, comme c'est touchant !
Enfin, je n’ai pas l'impression que ce soit le bon moment pour la charrier avec ça. Parce qu'elle ne sourit pas pour autant. Au contraire. Son ton se fait plus dur.

-Tu parles comme si tu allais pas me laisser derrière dès que tu te seras assuré que je peux me débrouiller seule.

Cette fois, j’affiche un léger sourire compatissant. Alors c’est de ca qu'elle a peur ? Que je parte et que je l'abandonne ? Que je ne revienne plus jamais la revoir ?
Ah franchement... Elle devrait savoir, pourtant.

-T’aurais mieux fait de partir pendant que je dormais encore, hein, ça aurait été pour le mieux je pense.

Et enfin, elle se met à boire un peu de thé. Bon, si j'ai déjà réussi à la faire boire, c'est qu'il y a une amélioration...

Mais ce n'est pas fini. Je ne sais pas ce que cette petite s'est mis dans la tête, mais je vois très clair maintenant. Elle a peur d'être abandonnée, d'être laisser seule au moment où elle a le plus besoin d’aide..
Mais le plus triste, c'est qu’elle s'en persuadé toute seule. Rien ne lui prouve que je vais l'abandonner après. Tout ce qu'elle fait, c'est de se protéger en s’enfermant dans sa bulle, et à cracher son venin. Mais c'est comme ça qu'elle obtiendra ce qu'elle craint. C'est la meilleure façon de se faire abandonner par les autres.
Mais je ne suis pas comme ça, moi. Peut être que c'est parce que j'ai l’habitude de fréquenter des gosses, mais... je comprends bien à quoi riment ses réactions. Alors il est temps de lui mettre un peu de plomb dans la tête.

-Oui, tu as raison. Je vais partir après. Tu sais, j'ai une femme et un gosse, faut quand même que je m’occupe d’eux. J'ai une famille comme toi tu en as une. J'ai des responsabilités envers eux comme toi tu dois en avoir avec les tiens.

La famille, c’est sans doute ce qu'il y a de plus important. C'est grâce à eux qu'on peut se relever, qu'on a de l'importance aux yeux des autres.
Alors même si elle en a perdu une, il lui en reste une autre. Une qui lui était sans doute cher, vu comment elle aimait son père... Et elle n'a pas tout perdu encore. Le monde des humains lui tend les bras.

Mais je me reprends bien vite. Car je ne veux pas qu'elle croie que je vais vraiment l'abandonner dans son petit coin.

-Et après, si je m'ennuie, je reviendrai te voir, juste pour t'embêter. Tu te doute à que j’aime ça, hein ?

Parce que c'est toujours elle que je venais voir pour ça. Rien ne me forçait à le faire, surtout pas notre statut.

-Je parle bien de toi, hein. Quand je venais te voir, je rappelais tout le temps Wil, non ? Pas Chaos. Alors ce n'est pas parce que tu n'es plus Noé que ça va changer. Tu restes toujours doc Wil, mon assistante de l’enquête ! C'est toujours l’humaine que j'ai fréquenté. Alors, ça n'a pas changé.

Au fond, j'aurai presque voulu lui dire qu'elle devait profiter de cette chance... Elle qui était troublée avec son rapport avec Chaos, désormais elle peut reprendre sa vie en main. Et surtout, elle n’a plus à se battre. Elle n'est plus concernée par cette guerre. Ca va faire un changement brutal, mais elle peut reprendre sa vie en main.

Enfin bon, le petit détail, c'est que moi je le suis toujours. Mais au fond, ce n'est pas grave.

-C'est vrai, parfois je serai absent. Responsabilité de Noé, hein ? Mais c'est comme toujours, je reviendrai. C'est pas comme si j’avais l'intention de crever.

Jusque là, malgré les années qui se sont écoulées depuis que je suis Noé, je n’ai pas rejeté mes responsabilités envers ma famille. C'est même étonnant. J'ai l’impression d'être l'un des seuls à avoir une situation très stable. Et ce n’est pas maintenant que ça va changer.

-Et puis si tu t’ennuies trop, tu pourras même me rendre visite. Ma femme aime recevoir des invités, et elle cuisine très bien.

Et cette fois, je lui adresse un large sourire. Ça fait du bien de discuter de ces choses si simples, normales avec elle.
Tu vois, tu ne seras jamais seule.








Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Mar 15 Nov - 17:43

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
Les mots d’Ayden t’avaient touchée, bien malgré toi. Tu ne voulais pas lui montrer, tu ne voulais pas qu’il te croit faible. Tu étais blessée, certes, mais tu n’étais pas agonisante. Alors tu n’avais pas besoin de sa pitié, tu n’avais pas besoin qu’il te fasse croire si c’était pour disparaître dans les jours qui suivaient. Tu ne pouvais te laisser bercer par de douces illusions, si c’était pour retomber brutalement sur le sol dur de la réalité. Tu ne le supporterais pas. Alors, dans un élan d’honnêteté à vif, tu le lui dis. Rien ne servait de ter berner, tu n’allais pas marcher dans son petit manège. Maintenant que tu n’étais plus Noé, Ayden n’avait aucune raison de rester à tes côtés. Tu le savais. Alors il n’avait pas besoin de jouer la comédie. L’air renfrogné, tu te décidas ensuite à boire le thé que ton aîné t’avait apportée, bien décidée à l’ignorer. Tu refusais de croiser son regard ou de ne serait-ce que croiser son regard. Tu ne le vis donc pas sourire de manière compatissante, tu ne le vis pas te regarder avec douceur. Plus le temps passait et plus tu t’enfonçais dans tes sombres pensées. Tu sentis les larmes te monter aux yeux. Tu avais si peur qu’il t’abandonne, dans le fond. Car même si tu donnais l’air d’être constamment agacée par le comportement du Noé, tu t’étais attachée à lui, bien malgré toi. « Oui, tu as raison. Je vais partir après. Tu sais, j'ai une femme et un gosse, faut quand même que je m’occupe d’eux. J'ai une famille comme toi tu en as une. J'ai des responsabilités envers eux comme toi tu dois en avoir avec les tiens. » Ton coeur se serra ; tu n’avais vraiment pas envie de retourner en Allemagne. En petite partie à cause de la disparition soudaine de ton père. En majorité à cause de tes sœurs et ta mère, avec lesquelles tu ne t’entendais pas.

Alors ton coeur se serra dans ta poitrine suite aux quelques mots d’Ayden. Tu n’étais pas sûre d’avoir véritablement une famille. Plus vraiment. Cela faisait bien trois longues années que tu n’avais pas remis les pieds en Allemagne avec l’intention d’y vivre sur le long terme. Tu n’avais pas envie de revoir tes sœurs, tu ne voulais pas revoir ta mère. Elles ne te comprenaient pas, tu ne les comprenais pas. Elles étaient toutes trop superficielles, trop peu réfléchies à ton goût. Elles ne réfléchissaient pas assez. Et à cette pensée, l’expression de ton visage changea du tout au tout ; ta colère s’évapora instantanément, laissant sa place à une tristesse que tu ne pouvais pas dissimuler. Les larmes que tu avais contenues jusque-là s’échappèrent, glissant lamentablement sur tes joues pâles. Ayden allait véritablement t’abandonner, te laissant avec une famille que tu n’étais pas sûre de vraiment aimer, une famille qui ne devait pas vraiment t’aimer non plus. « Et après, si je m'ennuie, je reviendrai te voir, juste pour t'embêter. Tu te doute à que j’aime ça, hein ? » Tu relevas la tête vers lui, interloquée. Tu ne comprenais pas trop. Ne venait-il pas de contredire ce qu’il avait dit un peu plus tôt ? Tu fronças les sourcils, affichant un air aussi confus que triste. Tu ne comprenais pas. « Je parle bien de toi, hein. Quand je venais te voir, je rappelais tout le temps Wil, non ? Pas Chaos. Alors ce n'est pas parce que tu n'es plus Noé que ça va changer. Tu restes toujours doc Wil, mon assistante de l’enquête ! C'est toujours l’humaine que j'ai fréquenté. Alors, ça n'a pas changé. » Et en cet instant, après ces mots, tu ne pus réprimer quelques sanglots. Tu étais si triste et en même temps si soulagée ; Ayden n’allait peut-être pas t’abandonner finalement.

Tu posas ta tasse de thé à moitié vide sur ta table de chevet, essuyant maladroitement le coin de tes yeux. Tu pris de grandes inspirations, essayant de te calmer. Quelques sanglots persistèrent. Tu continuas d’écouter ton interlocuteur, toujours calée sur tes oreillers. « C'est vrai, parfois je serai absent. Responsabilité de Noé, hein ? Mais c'est comme toujours, je reviendrai. C'est pas comme si j’avais l'intention de crever. » Tu hochas distraitement la tête, ne sachant trop quoi dire face à cela. « Et puis si tu t’ennuies trop, tu pourras même me rendre visite. Ma femme aime recevoir des invités, et elle cuisine très bien. » Encore une fois, tu hochas la tête. Tu aimerais bien rencontrer sa femme. Et pourquoi pas ses enfants ? Tu lui adressas une sale grimace, que tu aurais voulu être un sourire. Puis ton visage se changea à nouveau, affichant une nouvelle fois toute ta tristesse. « J’ai vraiment pas envie de retourner en Allemagne, tu sais. » déclaras-tu faiblement. « Ça fait longtemps que je n’ai pas vu mes sœurs et ma mère … Et je ne me suis jamais entendue avec elle. Ça va être une catastrophe. » Et tes sanglots reprirent de plus belle, à cause de l’angoisse qui monta soudainement en toi. Tu ne pouvais pas retourner en Allemagne, n’est-ce pas ? Pas après autant de temps.


Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Ven 25 Nov - 21:45

Famille

Ayden et Wilma

Au fur et à mesure que je parle, ses barrières s'effondrent. Bientôt, ce sont de vrais sanglots qui lui échappent. Je la regarde sans un mot. Cette fois, je ne me moque pas et je ne lance pas de piques. C'est important pour elle, qu'elle réalise enfin tout ce que je dis, quelle laisse libre court à ses sentiments.
Et enfin, elle semble s'adoucir un peu. Elle relève le regard vers moi, et cette fois son visage change. C'est pas le plus grand sourire du monde mais c'est déjà ça. Ça fait déjà plus plaisir de la voir comme ça plutôt que le visage tordu par la douleur et crachant son venin. Non, cette fois elle ne semble plus avoir honte d'afficher ses douleurs. Parce qu'elle sait que je ne suis pas la pour l'enfoncer. Que je veux juste l'aider et l'apaiser. Enfin j'espère.

- J’ai vraiment pas envie de retourner en Allemagne, tu sais. Ça fait longtemps que je n’ai pas vu mes sœurs et ma mère … Et je ne me suis jamais entendue avec elle. Ça va être une catastrophe.

Ah ça je le sais. Elle m'en avait parlé dans ses lettres. Et c'est... triste. Oui, triste d'être ainsi éloigné de sa famille, le cercle de personnes le plus proche de nous.

Mais c'est loin d'être fini. Les relations ne restent pas figées, surtout celles de la famille. Il faut juste qu'elle fasse l'effort de le voir.

-Eh c'est pas la fin du monde. C'est vrai que t'es pas en super bons termes avec eux. Mais c'est pas fini pour autant. Ne t'eloigne pas encore plus, ça ne fera qu'empirer les choses. Essayez de vous rapprocher. C'est dans les moments les plus difficiles qu'on se sert les coudes.

Non, rien n est fini, rien n'est perdu à jamais. Surtout pour elle... Elle a la vie devant elle.

Je me lève de la chaise et m'approche d'elle. Puis je pose une main sur son épaule et la secoue légèrement, la forçant à me regarder dans les yeux, même si, comme je me doute qu'elle n'aimera pas ça, ce sera sûrement un regard noir. En tout cas, moi, c'est un grand sourire que j'affiche.

-Tu n'es pas seule, Wil. Tu as ta famille, et des amis. Il y aura toujours quelqu'un vers qui tu pourras te tourner.

Il faut juste que tu ouvres les yeux pour le voir.









Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Lun 12 Déc - 17:45

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
Tes barrières étaient tombées et ton coeur battait la chamade contre tes côtes. Tu te sentais fatiguée, si fatiguée … Et tu savais que ce n’était pas uniquement à cause de ta blessure récente. Tu sentais la peau autour de la plaie qui se tendait de manière fort inconfortable et douloureuse, mais tu n’y prêtais aucune attention. Tu étais bien trop préoccupée par la discussion qui s’était tenue entre toi et Ayden, qui allait très certainement se poursuivre d’une manière ou d’une autre. Tu le savais, tu n’étais pas idiote. Après les révélations que tu venais de lui faire, tu savais qu’il tenterait d’en savoir davantage ou qu’il tenterait de te rassurer. Tu n’étais pas certaine de savoir quelle option tu préférais, quelle option te mettait le plus à l’aise. Tu n’avais guère envie de t’étendre sur le désastre qu’était ta vie familiale et tu n’étais pas sûre de mériter le réconfort que pouvait t’offrir Ayden. Tu avais, après tout, été absolument odieuse avec lui. Et d’aussi loin que tu te souviennes, tu n’avais jamais vraiment été très agréable à l’égard de ton aîné. En toute objectivité, tu ne méritais même pas qu’il s’occupe de toi. Il aurait très certainement mieux fait de te laisser seule, une fois assuré que tu ne mourirais pas dans la seconde. Tu soupiras après lui avoir avoué que tu n’avais très clairement pas envie de rentrer en Allemagne ; ta mère allait très certainement faire un scandale de ton absence prolongée alors que tes sœurs riraient dans le fond. La scène se jouait déjà dans ton esprit. Et tu te sentais presque malade rien que d’y penser. Mais Ayden, éternel optimiste qu’il était, ne voyait pas les choses de la même façon, il ne voyait pas la dureté du monde dans son ensemble. Il était trop chaleureux, trop enthousiaste.

Tu aurais voulu pouvoir le contredire avant même que les mots ne sortent de sa bouche, mais tu en fus bien incapable. Ta gorge s’était nouée et tes lèvres s’étaient faites sèches. Tu passas le bout de ta langue sur tes lèvres trop sèches. « Eh c'est pas la fin du monde. C'est vrai que t'es pas en super bons termes avec eux. Mais c'est pas fini pour autant. Ne t'eloigne pas encore plus, ça ne fera qu'empirer les choses. Essayez de vous rapprocher. C'est dans les moments les plus difficiles qu'on se sert les coudes. » Un petit rire amer s’échappa alors de ta gorge alors que tu secouais la tête avec énergie. Et la colère t’envahit à nouveau. Ayden ne comprenait pas. Ne faisait pas l’effort de comprendre. Tu t’agitas sur ton lit, te redressant, abandonnant précipitamment ta position confortable contre tes oreillers. Tu brandis un doigt sévère dans sa direction, les sourcils froncés et les lèvres pincées. « Non, non ! Tu ne comprends pas, Ayden ! Elles ... » Tu secouas à nouveau la tête. Les mots te fuyaient, tu ne savais pas comment articuler ta phrase de manière sensée, qui ne trahirait pas l’émotion qui t’habitait. Son optimisme à toute épreuve, semblait-il, te faisait perdre tous tes moyens. Tu secouas la tête, encore, en proie à la colère et à la peur. « Mutter va faire toute une scène et mes sœurs … oh mes sœurs, elles vont se moquer comme jamais ! Elles se moquent toujours de moi ! » Plus tu parlais, plus tu te sentais glisser vers l’hystérie. Et maintenant que tu avais commencé ton discours, tu ne pouvais plus t’arrêter. « Et maintenant que Vater n’est plus là … Avant, quand il était avec moi, ça allait. Mais maintenant … Non ! Je ne peux pas ! » Tu secouas la tête pour la enième fois, puis passas tes mains moites sur ton visage aussi blanc que la porcelaine.

Mais Ayden était loin d’être découragé par ta tirade décousue. Tu levas les yeux au ciel, soufflant bruyamment quand il reprit la parole avec quelques mots emplis de naïveté. « Tu n'es pas seule, Wil. Tu as ta famille, et des amis. Il y aura toujours quelqu'un vers qui tu pourras te tourner. » Tu secouas la tête tristement, tes mèches brunes tombant sur ton visage. Tu fronças vaguement les sourcils en les observant, te rendant compte brusquement que tes cheveux avaient bien poussé. Tu devrais peut-être les couper prochainement. Tu passas une main hésitante dans tes mèches quelque peu emmêlées. « Ayden … Je n’ai pas d’amis, à part toi peut-être … Je suis trop désagréable, je mens trop … Il n’y a que toi qui insiste à rester dans les parages. » Tu avais dis tout cela comme s’il s’agissait d’une évidence. Et ça l’était, pour toi. Tu connaissais pleinement tes travers, il n’y avait qu’Ayden qui semblait incapable de les voir.


Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Dim 18 Déc - 1:24

C’est la vie

Ayden et Wilma

Je sais que c’est une période difficile pour elle, parce que non seulement elle a subi une perte du côté de sa famille, mais en plus elle est passée près de la mort, et elle ne fait plus partie des Noés. Alors c’est pour ça que j’essaie de lui apporter un peu de réconfort, pour qu’elle se relève et qu’elle se sente mieux.
Sauf qu’on dirait que ça ne marche pas encore une fois. Décidément, je fais tout de travers. Pourtant, je m’entends bien avec les gosses en général… Ouais, c’est juste elle qui est très compliquée…
Et elle se remet en colère à nouveau, jusqu’à me pointer du doigt. Je hausse un sourcil, m’attendant déjà à ce qu’elle décharge sa colère.

-Non, non ! Tu ne comprends pas, Ayden ! Elles ... Mutter va faire toute une scène et mes sœurs … oh mes sœurs, elles vont se moquer comme jamais ! Elles se moquent toujours de moi !  Et maintenant que Vater n’est plus là … Avant, quand il était avec moi, ça allait. Mais maintenant … Non ! Je ne peux pas !

Oula, elle se remet à parler allemand. C’est que j’en ai fait un peu mais… Pfiouh, ça date ! Ah, c’est dans ces moments là que je me rends compte que je suis vieux. Ce que le temps passe vite, même pour un Noé « immortel » !
Enfin, dans ce cas là, pas besoin d’être bilingue pour deviner de quoi elle parle. Donc non, je n’ai pas besoin de traduction.

Cette fois, je pousse un long soupir. C’est vrai que sa situation n’est pas facile… Elle a perdu beaucoup de choses d’un coup. Et c’est vrai que sur ce coup là, je ne m’y connais sans doute pas non plus . Il fait dure que j’ai eu la chance d’avoir une belle vie. La plupart des gens qui sont reliés à la Guerre ont vécu des tragédies, leur histoire est bien souvent triste. Moi, je suis un peu une exception. Sincèrement, je suis bien tombé. J’ai été heureux, et je le suis toujours. Alors bon, c’est vrai que je ne connais pas trop ces situations là.

Enfin, est ce que c’est une bonne raison de tout abandonner et de se laisser aller ? Ca, je ne crois pas non plus.
Sauf qu’elle a plutôt l’air de ne faire que s’enfoncer.

-Ayden … Je n’ai pas d’amis, à part toi peut-être … Je suis trop désagréable, je mens trop … Il n’y a que toi qui insiste à rester dans les parages.

Cette fois, elle me fait vraiment de la peine. Je ne sais pas ce qu’elle va imaginer, mais je n’insiste à rien. Si je reste dans les parages, c’est de mon propre gré.

-Eh du calme Wil. Arrête de dire ça comme si c’est une fatalité. Tu es encore jeune ! Des connaissances, tu t’en feras plein ! Des amis aussi ! Certains devront partir, d’autre vont rester : c’est comme ça, tout change. C’est pareil aves la famille, les relations évoluent toujours.

Ah oui, c’est ainsi qu’est la vie j’imagine. Bah, je peux surement dire ça parce que j’ai déjà bien vécu. Elle, elle est encore toute jeune. C’est aussi normal qu’elle voit tout contre elle. Et pour ça, c’est le rôle des ainés de leur faire réaliser le contraire.

-Tout est loin d’être terminé Wil, au contraire. Maintenant que tu n’es plus Noé, tu peux reprendre un nouveau départ, une nouvelle vie, il n’y a que de nouvelles opportunités qui s’offrent à toi, alors arrête de te les fermer toutes seules. Et bien sur, si un jour tu te sens perdue, tu peux toujours revoir le vieil Ayden qui s’obstine toujours à t’emmerder !

Oui, emmerdeur ou ami, on dirait que dans mon cas, c’est synonyme.



[/color]





Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Jeu 29 Déc - 15:12

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
Tu te sentais légèrement hystérique, mais tu n’avais pas la force de t’en soucier. C’était, de toute façon, là le propre de l’hystérie ; ne rien pouvoir faire sur le moment, juste surfer sur la vague de sentiments trop forts qui envahissaient soudainement le corps. Tu avais envie de rire et de pleurer en même temps, tu avais envie de te jeter au coup d’Ayden qui – bien que tu ne l’avouerais jamais de vive voix – semblait être une figure rassurante depuis le départ de ton père, tu avais envie de te cacher sous ta couverture et de, peut-être, laisser le coton t’étouffer. Tu ne fis rien de tout cela, cependant, te contentant de fixer ton interlocuteur avec un regard larmoyant. Tu avais conscience de ne pas être au meilleur de ta forme, tu sentais encore ta plaie qui te faisait un peu mal. Moins qu’au début, mais tu sentais toujours la pression et les tiraillements au niveau de ton sternum, c’était une sensation fort désagréable. Machinalement, tu passas une main sur ta poitrine en soupirant lourdement. Pendant un instant, tu crus déceler une lueur de pitié au fond du regard attristé d’Ayden. Mais tu te repris rapidement. Non, Ayden ne te regardait jamais comme ça … Pas vrai ? Tu te mordis la lèvre inférieure, nerveuse. Non non non. Ayden ne te regarderait jamais comme ça. Avec une certaine forme d’affection, oui. Avec de la malice, certainement. Mais jamais avec de la pitié, n’est-ce pas ? Tu n’as pas envie d’en douter, mais tu ne pouvais rien y faire. Fatiguée et déprimée que tu l’étais actuellement, tu ne pouvais que douter. De tout, de rien. Des choses importantes comme de n’importe quoi. Tu passas une main sur ton visage, tu soupiras pour la énième fois depuis le début de cette journée.

Et quand Ayden reprit la parole, tentant de te sortir tous ces doutes de ta petite tête. « Eh du calme Wil. Arrête de dire ça comme si c’est une fatalité. Tu es encore jeune ! Des connaissances, tu t’en feras plein ! Des amis aussi ! Certains devront partir, d’autres vont rester ; c’est comme ça, tout change. C’est pareil avec la famille, les relations évoluent toujours. » Tu fixas ton interlocuteur avec un air dubitatif. Tu ne savais pas vraiment si tu devais croire le brun, mais tu n’avais guère envie de t’enfoncer dans tes doutes et tes insécurités. Ayden était bien plus âgé que toi – il devait avoir au moins vingt ans de plus que toi – et il devait bien connaître ces choses de la vie, non ? Tu hochas distraitement la tête, laissant tes mèches brunes tomber sur ton visage. Tu ne dis pas un mot, le laissant parler à sa guise. « Tout est loin d’être terminé Wil, au contraire. Maintenant que tu n’es plus Noé, tu peux reprendre un nouveau départ, une nouvelle vie, il n’y a que de nouvelles opportunités qui s’offrent à toi, alors arrête de te les fermer toutes seules. Et bien sur, si un jour tu te sens perdue, tu peux toujours revoir le vieil Ayden qui s’obstine toujours à t’emmerder ! » Tu le regardas avec de grands yeux bruns emplis de surprise. Tu n’avais jamais pensé à ça sous cet angle, pour être honnête. Et maintenant qu’Ayden présentait la chose ainsi, tu te sentais un peu idiote de ne pas y avoir pensé toi-même.

Tu restas un moment silencieuse, puis tu te repris. « Je n’y avais pas pensé comme ça ... » soufflas-tu, comme une enfant. Tu fronças les sourcils ; tu pouvais admettre qu’Ayden avait raison sur ce point-là, mais cela ne voulait pas dire que tu avais très envie de rentrer en Allemagne. Tu te frottas les yeux du bout des doigts. Tu baîllas largement. Posée contre tes oreillers, tu laissas ta tête partir vers l’arrière. Maintenant que l’hystérie était passée, il n’y avait que la fatigue s’était ancrée dans tes os. Tu baîllas encore une fois. « J’ai vraiment pas envie de retourner en Allemagne, quand même ... » annonças-tu d’une voix un peu tremblante. Puis tu enchaînas sans réfléchir. « Pourquoi tu ne viendrais pas avec moi, dis ? Comme ça tu verras que je ne mens pas sur mes sœurs et ma mère ... » Et tu fermas les yeux. Tu ne dormais pas, pas encore.


Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Jeu 5 Jan - 18:53

Veiller sur toi

Ayden et Wilma

C'est dans ces moments la où je me sens vieux quand même. Enfin, je peux bien me permettre de faire des leçons de vie. Après tout, j'ai bien vécu ! Tout ça, j'en ai moi même fait l’expérience -enfin, ma propre expérience, on ne peut pas tous faire les mêmes expériences non plus. Ah oui, c'est encore une gamine qui croit que tout est foutu, que c’est une fatalité. Et moi je suis déjà vieux, et peut être un peu trop optimiste, c'est vrai... Mais bon ! C'est aussi le rôle des aînés de donner des conseils aux gamins. Et comme j'ai l’âge d'être son père, il vaut mieux que je lui parle comme un homme qui a de l'expérience. Ouh, j’ai l’impression d'être important d'un coup ~
Et puis il y a l’évidence qui lui saute aux yeux : ne plus être Noé, ca veut dire recommencer une nouvelle vie. Pas être hantée par ce qu’on a perdu.

- Je n’y avais pas pensé comme ça ...

Je pousse un long soupir. Non, sérieusement ? C’est la première chose à laquelle j’aurai pensé !
Je me balance d’avant en arrière, déçu par ses paroles.

-Vraiment ? Mais c'est évident, Wil ! Fini les Noés, fini les bastons, tu as la vie devant toi, gamine, c’est un tout nouveau monde, que tu dois saisir !

Ah ces gamins qui ont l'habitude de voir tout en noir alors qu’il y a toujours une lumière.
... Et moi qui ai un peu trop tendance à ne voir que le positif.

Enfin, on dirait que son hystérie est passée. Après avoir piqué une crise, la voilà qui baille et qui est presque endormie ! Comme un gros bébé après avoir braillé !

- J’ai vraiment pas envie de retourner en Allemagne, quand même ... Pourquoi tu ne viendrais pas avec moi, dis ? Comme ça tu verras que je ne mens pas sur mes sœurs et ma mère ...

Cette fois, c'est à mon tour d’être étonné. Est ce que j'ai bien entendu ? Elle me propose à moi de l’accompagner voir sa famille ? Vraiment ?
C’est qu'elle ne me déteste pas finalement ! Ah ces gosses !

-T’as pas peur que je fasse encore une gaffe ou que je paraisse trop familier ?

Et cette fois, je me mets à rire, secouant légèrement la tête. Bah, c'est vraiment possible. Et alors !

Enfin, ça me fait plaisir qu'elle me propose ça. C'est vrai, si elle me trouvait vraiment insupportable, elle ne m'aurait jamais dit ça. Alors bon, même si il faut qu'elle soit à moitié en train de dormir et pas totalement consciente... ça le fait plaisir quand même.
Je me lève de ma chaise, et la regarde. Comme ça, on ne saurait pas dire que c'est une petite langue de vipère. Enfin, c'est Wil, tout simplement ! Je sais qu'avec elle il ne faut pas s'en arrêter la. Non, elle vaut bien plus que ça.

-Bien sur que je viendrai avec toi, si ça peut t'aider.

Est ce qu'elle m’a entendu ? Bah, au fond ça n'a pas d’importance. Elle doit déjà savoir la réponse, de toute façon.
Je remonte les couvertures vers elle, comme une enfant. Parce que oui, c'est comme ça que je la considère encore.

-Alors, repose toi, tu en a besoin. Tonton Ayden veille sur toi !

Alors j'espère qu'elle ne va pas faire des cauchemars où je suis dedans, haha !
Je commence a me rapprocher de la porte. Elle a besoin de repos. Et jusqu'à ce qu'elle a besoin de moi, je resterai la. Parce que c'est comme ca qu'on veille sur ceux qui nous sont chers.



[/color]





Merci Wil pour la signa HP et Malcolm pour le vava ♥️

Thanks ❤:
 


Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

Ma p'tite vie tranquille
Tu veux tenter ta chance avec moi ? ~
Mes amis mes amours mes emmerdes
Mon chemin de petit bonhomme
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 226 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Aventures farfelues (+20)
Trou paumé (+20 )
Dramatique rencontre (+70)
I solemnly swear that I am up to no good

Total: 1252 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Jeu 5 Jan - 19:27

ft. Wilma

ft. Ayden

「 we're only humans 」
Tes paupières sont bien lourdes. Trop lourdes. Tu sens le sommeil qui commence à pointer le bout de son nez, mais tu luttes. Ayden est encore là, présence rassurante à tes côtés alors que le monde dans son entièreté te paraît si vaste, si terrifiant. Tu ne peux décemment pas t’assoupir maintenant alors que tu venais, en quelque sorte, de lui ouvrir ton coeur. Tu gigotes sur ton matelas, contre tes oreillers, pour chasser Morphée. Tu ne rouvres pas les yeux pour autant, tu n’en as pas le courage. Tu fais, cependant, de ton mieux pour écouter ton compagnon plus âgé. Il a l’air encourageant, Ayden. Il a l’air positif, parfois un peu trop. Tu ne sais pas trop quoi penser de son optimisme, en ce moment. Tu crèves d’envie de le croire, qu’aujourd’hui te semble bien gris, mais que cela ne veut dire que le soleil ne brillera que plus fort dans le futur. Tu as envie de céder face à son beau discours. Mais tu as aussi terriblement peur d’être déçue par ce que l’avenir te réserve, par ce que ta famille te réserve, par ce que la vie te réserve. Tu as déjà bien souffert, peut-être trop pour ton jeune âge. Tu ne sais pas, tu ne peux te baser que sur ta propre expérience. Tu ne sais pas vraiment ce que font les jeunes femmes normales de ton âge. Parlent-elles tissus et chiffons ? Parlent-elles de la dernière robe à la mode et des couleurs de la saison ? Sont-elles comme tes sœurs ? Tout cela te paraît fort peu important. Cette pensée te fait renifler de manière bien dédaigneuse, te fait ricanner doucement. Mais tu t’interromps rapidement, posant une main légère sur ta plaie encore à vif. Ouh, rire s’avère être une chose bien douloureuse, malheureusement.

À moitié endormie, tu proposes à Ayden de t’accompagner en Allemagne. Tu n’as pas envie d’être seule parmi les loups, sauvages et impitoyables. Tu ne doutes pas qu’à la première occasion venue, tes sœurs n’hésiteront pas à planter leurs crocs accérés dans ta nuque. Tu es sincère dans ta demande, tu sais qu’une fois ta lucidité revenue, tu ne reviendras pas sur ces quelques paroles. Ton interlocuteur semble surpris et il y a de quoi ; depuis votre première rencontre, c’est bien la première fois que tu lui montres à quel point tu peux être fragile, à quel point tu peux te reposer sur lui. Tes lèvres s’étirent en un sourire épuisé.

« T’as pas peur que je fasse une gaffe ou que je paraisse trop familier ? »

Ayden se met à rire, tu te mets à glousser. Tu ris de bon coeur avec lui. Mais encore une fois, tes éclats de rire meurent rapidement. Tu tousses, tu te redresses brusquement pour te plier en deux sur ton matelas. La douleur se fait vive, lancinante. Et tes poumons ne parviennent pas à suivre la cadence. Tu perds rapidement ton souffle. Tes yeux s’écarquillent alors que tu paniques. Tu poses une main sur ta poitrine ; tu connais cette sensation, tu l’as déjà ressentie auparavant. Tu ouvres la bouche en grand et tu avales l’air goûlument. Ta respiration est sifflante, courte. Tu restes un moment comme ça, puis tu te laisses retomber en arrière, tes oreillers amortissant ta chute.

« Ne me fais pas rire, Ayden, je t’en prie. »

Tu gardes les yeux ouverts quelques instants, une main posée sur ta poitrine. Ta respiration est toujours sifflante, un fait qui ne t’était pas arrivé depuis des années. L’asthme fait son grand retour, semble-t-il. Tu fermes les yeux à nouveau, épuisée. Tu entends Ayden se mouvoir à tes côtés, rien de suffisant pour te tirer de ta torpeur.

« Bien sûr que je viendrai avec toi, si ça peut t’aider. »

Un joli sourire apaisé vient fleurir aux coins de tes lèvres. Sa voix te semble bien distante, fort éloignée. Est-il en train de partir ? Peut-être que oui, peut-être que non. Tu n’en sais rien, cela ne te semble pas si important. Tu sens que les couvertures remontent jusqu’au-dessous de ton menton. Tu as envie de protester, mais tu n’en as pas la force. D’autres mots sont prononcés, tu ne parviens pas à les identifier. Ça n’a pas d’importance … Tu sais qu’Ayden sera à tes côtés, dans tous les cas. Et c’est sur cette pensée que tu perds la bataille face à Morphée.


Le Vilain Petit Canard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
B. Wilma HartmannLe Vilain Petit Canard
Wilma ment en #916980

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Anne E. Brandford + Mítra A. Dýo + Johanna Coste
Féminin
▐ RPG Age : 23 ans
▐ Personnalité : ► Loyale ✘ Belle parleuse ✘ Menteuse ✘ Fourbe ✘ Fière ✘ Indépendante ✘ Peu sûre d'elle ✘ Ironique ✘ Sarcastique ✘Indifférente ✘Mature ✘ Cultivée ✘ Curieuse.
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwLaoghaire Loiseau; 80 points

wwwLeopoldine Dumas; 30 points

RPs terminés; abandonnés; 390 points

Total; 550 points

Rang E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We're only humans
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
We're only humans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 10 Mysteries of the First Humans
» Real Humans: 100 % humain (Äkta människor)
» Real Humans
» Akta Manniskor, aka Real Humans, série suédoise sur Arte en avril
» Äkta Människor

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: