Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Lun 3 Oct - 0:53
INTRIGUE, CHAPITRE IV bis
GROUPE VII



Si l'Océan vous avait accueilli sans remous, sous un ciel bien haut et sans nuage ; le temps des contemplations et des soupirs de ravissement était terminé. Bien vite, vous aviez été rattrapé par la réalité de votre mission : celle-ci n'avait rien d'une promenade de santé, et vous n'étiez en sécurité nulle-part sur l'immense étendue d'eau. Chaque chose qu'il vous était donné de voir, au dessus ou en dessous, était susceptible de cacher un danger mortel. Et, malgré l'extrême prudence dont certain de vous aviez pu faire preuve ; le malheur avait fini par s'abattre sur vos embarcations.

Brume épaisse, requin aux dents aiguisées, effondrement d'épave, vague dévastatrices et plongeons forcés... L'Innocence, si tout cela était bel et bien de son fait, ne manquait pas d'astuce pour vous faire comprendre que vous n'étiez pas les bienvenu en ces lieux maudits. Par chance, vous aviez tous survécu aux différentes épreuves que vous aviez du affronter ; quand bien même certains s'en étaient sorti avec beaucoup moins de chance que d'autres. Le principal, pensiez-vous ; c'était que tout le monde soit encore en vie. Pour l'instant, du moins.

Car si jusque là vous ne l'aviez pas aperçu, — et n'aviez donc aucune preuve tangible de sa présence ici — l'Innocence ne tarda pas à se manifester d'une façon si singulière qu'elle ôta toute forme de doute possible : au loin — mais suffisamment près pour que vous puissiez tous l'apercevoir — la mer s'agita à nouveau. Comme attirée par un puissant magnétisme, l'eau environnante semblait converger même un seul et même point ; tant et si bien que vos navires, bien que résistants, basculèrent brusquement et se mirent à tanguer dangereusement. Et ça ne s'arrêta pas là : peu à peu, ce que vous aviez plus ou moins identifié comme une sorte de tourbillon sous-marin prit de l'ampleur. Formant un véritable manège infernal avec les éléments, et d'une puissance telle que plusieurs animaux marins en furent expulsés, l'ouragan venu des profondeurs de l'Océan finit par prendre la teinte typique et propre à l'Innocence : un vert bleuté et une lueur diffuse, presque aveuglante. Au cœur du cyclone, plus une seule goutte d'eau : le Cristal Divin, s'en servant visiblement comme d'un bouclier, avait, à l'image de Moïse sur la Mer Rouge ; écarté la mer autour de lui.

Pour les quelques uns d'entre vous encore plongés sous l'Océan, le spectacle, tout différent qu'il était ; n'avait rien de moins effrayant : un tube d'eau, au diamètre gigantesque et semblant sortir tout droit d'un roman fantastique, se dressait non loin de vous, attirant dans sa course infernale autant d'animaux, d'épaves et de fonds marins qu'il en repoussait avec violence. Vous étiez bien incapable de garder votre équilibre, et ne deviez votre salut qu'à l'attache qui vous reliait encore à vos embarcations respectives.

L'Innocence était enfin là. Et tant pis si elle avait cherché à vous prévenir : désormais, vous ne pouviez plus fuir. Pas plus que vous ne pouviez échapper aux formes menaçantes qui se dessinaient dans le ciel, à l'horizon : des formes que vous ne connaissiez que trop bien pour les avoir tant de fois craint et affronté.

Celle des akumas.
L'Originel
avatarLe CubeL'Originel
...

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 679 Féminin
▐ Personnalité : Tout-puissant.
▐ Parcours RP : Je façonne de mes mains,
Selon mes viles desseins,
Les sinueux chemins,
Que prendront vos destins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 4 Oct - 22:40
Plus le temps passe, plus il se fait éternel dans ton esprit. Tu sens tes poils se hérisser dans cette situation quelque peu ambiguë. Aviez-vous vraiment trouvé l'Innocence ? L’aviez-vous trouvé avant les Noés ou les Akumas ? Ou bien était-ce simplement un piège de leur part ? Peu importe la vraie réponse, car tu demeurais attentive à la moindre nouveauté.

Tu tournes la tête à droite puis à gauche et tu peines à voir tes coéquipiers qui sont à peine visibles, seulement Louis qui était juste à côté de toi apparaissait presque clairement dans ton champ de vision. Et en bruit de fond, tu entends les pas empressés de l'équipage, ses voix hurlants des instructions, tandis que vous sur le pont, étiez là, spectateurs de cet étrange ârret.

Tes poings se resserrent doucement et tes doigts caressent les marques sur tes paumes avant que tu ne regardes Louis d'un air intrigué et vigilant... Mais surtout intrigué. Les minutes passent, les machines n'ont toujours pas été redémarrées et le bateau continuait toujours de tanguer sur les vagues frappant légèrement sa coque. Ta respiration est lente, mais tu sens ton cœur battre, lui aussi avec la même lenteur, mais avec plus de force qu'il y a une dizaine de minutes.

Tu te sens soudaienement légèrement isolée, ironique, car tu l'étais, ou mieux, car vous l'étiez. Aucune machine ne fonctionnait et aucun golem ne fonctionnait... Vous étiez tout simplement coincés ici, proies de ce brouillard et de la cause de ce dernier.

« Si les machines ne marchent pas, et qu'on ne peut pas plonger... on est tout simplement piégés... »
Laisses-tu échapper calmement, tout en fixant l'horizon brumeux d'un air à la fois intrigué et sérieux.

Tu commences légèrement à te caresser les marques nerveusement, te questionnant intériorement et subtilment s'il ne vallait pas mieux activer ton Innocence. Juste au cas où...

« Reste près de moi Louis. » Lui dis-tu doucement, détournant un moment tes yeux de l'horizon.

Mais quelle attente insupportable... Tu fermes les yeux, tu revois Guillaume, et tu les rouvres... Pour vu que les machines redémarrent...

Récapitulatif:
 





† Harfang des sables blancs †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Oda D'Asthor† Harfang des sables blancs †
Le tranchant des ailes est plus aiguisé que celui du plus tranchant des aciers


▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 131 Féminin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Guerrière malgré elle
▐ Parcours RP : 210 points

Rang F

Rang E dans 190 points[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mer 5 Oct - 11:37
FORGIVE ME, I LOVE YOU
CHAPITRE IV bis


La voix de Caleb résonnait encore dans la tête de la bergère. Des exorcistes, une Innocence ; une armada de navires en tout genre qui se dirigeaient vers un seul et même point, dans le but d'agrandir leurs rangs. Et pendant, celui des apôtres de Noé continuait de s'affaiblir. D'ordinaire, ce genre de constat n'atteignait pas spécialement Bonnie. Bien sûr, son humanité et son empathie faisait qu'elle était toujours touchée par la disparition de quelqu'un qu'elle avait pu côtoyer ; quand bien même elle n'avait développé aucune affinité avec lui. Mais elle n'avait jamais eu véritablement le sentiment de perdre quelqu'un de sa famille. Jamais... Jusqu'à ce matin glacé d'horreur où elle avait bien cru dire adieu à l'hôte des Regrets. Pour la première fois, Bonnie s'était sentie attaquée, touchée personnellement. Elle avait soudainement pris conscience du mot « famille », ou du moins de ce qu'il représentait à l'échelle des descendants de Noé ; et avait pour la première fois ressenti le désir violent, brûlant et brutal de se venger. De le venger. Il avait fallu qu'il frôle la mort pour qu'elle se rende compte de l'importance qu'il avait à ses yeux, à son cœur ; quand bien même elle savait que ses sentiments étaient probablement du fait d'Amorem. Elle s'éveillait lentement mais sûrement et avec elle, cette haine profonde, viscérale et ancestrale de l'Innocence. Ce maudit cristal divin.


Alors, lorsque Caleb lui avait parlé de ces exorcistes et de leurs intentions, sa réaction avait été sans appel. C'était le souffle de vie qu'il avait manqué à Amorem depuis son sacrifice ; l'étincelle qu'il avait fallu pour que la flamme de l'Amour reprenne de plus belle. Et qu'elle était belle, l'Amoureuse ; lorsque brillait dans ses yeux d'Or l'essence pure et brute de sa véritable nature.

Elle fut la première à passer la porte de l'Arche et à se retrouver sur le lieu du combat. Et pas n'importe lequel : en plein sur le bateau des exorcistes, quand bien même elle ne sait pas vraiment à quel endroit du navire elle avait atterrit. Elle était bien incapable de voir quoique ce soit, autour d'elle. Immédiatement, la morsure de l'Innocence lui arracha une grimace : sur le navire, elle pouvait en ressentir plusieurs ; quand bien même l'épais brouillard auquel elle faisait face l'empêchait de distinguer clairement les porteurs et leur position. Mais le cristal divin dont la présence était la plus insupportable était sans doute celui qu'elle voyait se déchaîner non loin de là ; qui formait un tourbillon d'eau et de sel et menaçait de tout emporter avec lui. Un instant, l'idée lui traversa l'esprit : s'ils trouvaient un moyen de pousser les navires dans les sillages de l'Innocence, ils n'auraient rien d'autre à faire que des regarder les exorcistes et leur embarcations voler en éclats. Ce pouvait être si simple...

Mais ça ne l'était pas autant dans le cœur de la blonde.

Sans plus attendre, et dans l'espoir de chasser enfin la brume ; Amorem — puisqu'il ne s'agissait plus que d'elle — transforma la totalité de son corps en lumière. Comme elle l'avait espéré ; la puissance éblouissante et aveuglante de cette dernière dissipa bien vite le brouillard installé, lui permettant enfin de voir les personnes présentes autour d'elle, ainsi que ce qu'il se passait réellement ici. Ainsi faite de lumière, elle avait presque l'air d'un ange ; si seulement ses intentions n'avaient pas été aussi mortelles.

« Pardonnez-moi. » dit-elle d'une voix angélique, drapée d'une étrange douceur. « Mais je ne peux pas vous laisser faire. »

Le plus troublant, c'est qu'elle était sincèrement désolée de devoir en arriver là. Car Amorem aimait les Hommes.



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mer 5 Oct - 14:42
Chapitre IV bis ; Groupe VII
feat. O. d'Asthor, B. O'Cahan, L. Roussel, M. Anstruther, L. Pennyworth


Le brouillard s’était davantage épaissit. Les secondes qui s’écoulaient paraissaient interminables aux yeux du bretteur. Que se passait-il désormais ? Il ne voyait même plus ses coéquipiers. Est-ce qu’ils allaient bien ? Il ne pouvait pas les entendre, Kanda n’entendait que des hurlements. Ceux de l’équipage, selon le contenus. Des ordres. Des répartitions de taches dont il ne connait pas le but, et encore moins le sens. Soudainement, il cru entendre une voix, douce et féminine. Yu ne connaissait pas l’exact propriétaire de cette dernière, cependant, il visualisait très bien la personne qu’elle était. De plus, l’Innocence devait avoir fait son apparition, mais sous qu’elle forme ? Si Kanda distinguait quelques lueurs au loin, c’était tout. Il plissa les yeux. Est-ce que l’Innocence se trouvait là il percevait à peine une lumière bleuté ? Mêlée de vert. Une couleur si unique et reconnaissable entre milles. Impossible de rejoindre cet endroit.  La mer en était mouvementée.

Inutile de plonger alors. Ce ne serait pas eux qui rejoindrait l’Innocence et la ramènerait. En tout cas, ce ne serait pas lui ! Un bretteur était terrestre, pas marin. Soupirant, il se retourna. Ce fut à cet exact instant qu’une violente lumière éblouissante apparue. Il déglutit, plaçant son bras devant lui pour diminuer l’impact. Ses yeux, une fois à l’ombre, se posèrent sur la jeune femme qui venait de les rejoindre. De quel camp était-elle ? Au vue des secondes qui s’écoulaient ; il semblerait qu’elle soit une ennemi. Une voix s’éleva bientôt ; « Pardonnez-moi. » Cette tirade attira l’attention complète de Kanda. « Mais je ne peux pas vous laissez faire. » La mâchoire du bretteur se serra. C’était véridique, elle n’était pas venue dans le but de les éclairer et de les aider à se déplacer dans le brouillard. Cette violente lumière ne cesserait que lorsqu’elle le décidera. Cela handicaperait tout l’équipage qui ne sauront pas remettre en marche les bateaux. Etait-ce véritablement l’Innocence qui avait engendré ses soucis ? Ou bien cela correspondait à l’arrivée de leurs ennemis ? S’il y en avait un sur leur bateau ; alors il y en avait d’autres sur les autres ! « Tssch ! » lâcha t-il.

Ses pensées se dirigèrent vers Xin. Il espérait qu’elle s’était bien rétablie, et il espérait que leurs entraînements porteraient leurs fruits aujourd’hui. Cependant, il ne devrait pas se laisser parasiter par ses inquiétudes et son amour pour elle ; sinon, il ne serait pas en mesure de s’assurer qu’elle se porte bien. Son corps risquerait de se retrouver dans les tréfonds des océans, tomber dans les abysses les plus sombres et les plus profondes. Il voulait la retrouver plus que tout. Cet amour devait être une force, pas une faiblesse.

« Ne croit pas t’en sortir indemne, qui que tu sois. » Est-ce que c’était elle qui s’était chargée de Xin ? Il s’était promis de la venger. S’il faisait face à cette dernière, il n’était pas certain de pouvoir se maîtriser ; lumière éblouissante ou non. La rage montait en lui. Rien que d’imaginer… Cela le mettait en colère. Cependant, il ne devait pas perdre son sang froid ; si elle était seule, cela signifiait qu’ils étaient en supériorité numérique. Elle n’avait aucune chance. Néanmoins, pourquoi venir seule avec autant d’assurance ? Etait-elle puissante ? Ou quelqu’un allait la rejoindre ? Quelque chose l’intimait qu’ils devaient attendre avant de faire quoique ce soit.


récapitulatif:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mer 5 Oct - 21:36














INTRIGUE • CHAPITRE IV
— f.t. Oda, Bonnie, Kanda, Louis & Lily —


L’Appel du Sage, mandant à ses Sœurs et ses Frères d’aller au combat, venait de résonner dans notre esprit.

Aujourd’hui, je pars en Guerre avec nul autre habit qu’une modeste chemise blanche et un pantalon de toile marron. J’ai l’esprit volatile, trop pour mon propre bien, mais c’est pour mieux ignorer cette angoisse sourde qui monte en moi. Elle prend mes tripes en tenaille. Monstre ou simple bête sauvage, je ne sais laquelle de ces créatures serait la pire, elle les retourne de ses griffes et se sert de ses crocs pour les broyer. Probablement perceptible au milieu de la mousse de mes yeux, ma peur est quant à elle on ne peut plus réelle : je n’ai pas l’envie de me battre.

L’Arche me semble bien vide et l’immaculé de ses couloirs la rend aussi froide qu’un jour d’Hiver. Je foule son sol blanc sans émettre le moindre son et mes pieds pourtant chaussés de bottes modestes ne font en aucun résonner mes pas. L’air, loin d’être figé pourtant, balaie ma chevelure brune au gré d’un vent presque aussi entêtant qu’une respiration. L’ostinato continu de ses soupirs me donne le sentiment que l’esquif mythique souffle en même temps que moi ; nous ne sommes qu’un pour le temps que précède la Guerre ; et je traverse la demeure du Comte lovée dans un manteau de silence de calme. Ma présence ici est presque un maudit hasard et une coïncidence fortuite. Depuis Rome, j’essaie de m’en tenir à ma résolution. En vérité, mon dégoût grandissant ―est-ce seulement le mien ? ― pour ce conflit me fait fuir cet endroit comme on fuyait la Peste à l’heure où maints royaumes ont été décimés par pareil fléau. Le désir d’abandonner ce navire brûle ardemment en moi ; même si je lutte rarement contre, je sais que cette idée vient de Verum. Malgré son calme, le Souvenir est insoumis et profondément agacé par l’entêtement du reste de la fratrie Noé. Il ne veut appartenir à aucun camp.

Alors n’est-il pas ironique que nous partions au combat ?

Je parviens à l’endroit où flotte doucement la porte de l’Arche, la dernière frontière entre ce monde et celui qui m’appelle. La dernière étape à franchir avant de me jeter dans la Guerre et d’oublier qui je suis le temps d’un combat. Car je le sens, Verum. Il s’agite en moi. Il sent ma peur et mon anxiété. Et moi je perçois toute sa haine pour l’Innocence, toute son amertume aussi. J’ai néanmoins le temps de voir une silhouette s’y engouffrer et perçois l’éclat d’une longue chevelure blonde. Je m’arrête un instant, ferme les yeux. Me frotte le visage d’une main tremblante. J’ai peur.

Je m’efface.

***

La peau grise et les yeux comme deux perles de vieil or, Verum traverse la porte. Une épaisse purée de pois l’accueille au sortir du passage. Au salut de la brume à la morsure froide se succède celui de l’Innocence. La présence de celle-ci éveille en la Vérité une colère sourde, pour ne pas dire viscérale. Il tourne ses yeux vers le cristal, qu’il souhaite pouvoir damner d’un simple regard, et plus particulièrement dirige ses prunelles sur ses impressionnants caprices, partis en un tourbillon iodé menaçant, dangereux tant pour lui et les siens que pour ses ennemis. Et des ennemis, oui, il y en a et l’un ne se soustrait pas à la lumière de l’Amour ― en cette jeune femme aussi lumineuse qu’un phare en pleine nuit il reconnait une de ses sœurs, Amorem. Il voit donc une silhouette se dessiner non-loin alors que se retire le brouillard. Un Exorciste, à ne point en douter. Aussi la Vérité sent ses poings s’alourdir alors que les Gants de cristal, noirs et pesants au bout de ses poignets, recouvrent ses mains et ses doigts. Pour sûr ses coups seront lourds et briseront peut-être son adversaire. Ou peut-être pas. Il existe d’autres choses qu’il serait plus utile de casser, ici.

« Pardonnez-moi. Mais je ne peux pas vous laisser faire. »

La voix est douce au contraire des paroles. Car elles suintent d’une menace à peine formulée, une menace que rejoint Verum d’un discret hochement de tête.

« Tssch ! » répond leur adversaire, apparemment loquace. « Ne crois pas t’en sortir indemne, qui que tu sois. »

Le clairvoyant Noé ― qu'Amorem éblouit un peu, cependant ― ne lui offre que son silence en retour. Il se contente juste d’avancer de quelques pas afin de faire connaitre sa présence à son ennemi, qui s’incarne en un jeune homme aux cheveux d’un bleu-noir prenant. Mais sans trop s’avancer tout de même, Verum se positionne près de sa Sœur. Il lui laissera l’honneur de porter le premier coup.

Puisqu’elle semble déjà prête à en découdre.
 


Résumer:
 



Merci Séo ! ♥

Spoiler:
 
Le Hibou

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre heureux.
Aime:
N'aime pas: avatar
Maugrim AnstrutherLe Hibou
« Verum, toi qui nies ce que tous pensent être vrai et affirmes ce que tu n’ignores pas, toi qui vois au-delà des masques, des mensonges et des illusions, toi qui n’as ni allié ni ennemi, mène-moi sur le chemin de la Vérité. »

Maugrim ulule en Tan.

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Siríus M. Þjóðbjörnsson & Marian Cross
Féminin
▐ RPG Age : 31 ans.
▐ Personnalité : Tranquille – Doux – Mesuré – Raisonnable – Prudent – Imperturbable – Laconique – Patient – Consciencieux – Irritable – Moqueur – Introverti – Solitaire – Sociable – Sévère – Intransigeant – Travailleur – Perfectionniste – Humble – Discret – Effacé – Réservé – Retors – Malin – Facétieux – Imaginatif – Passionné – Cynique – Narquois – Indépendant – Libre – Un peu grossier – Franc – Gentil – Bienveillant – Protecteur – Paternel
▐ Parcours RP :
STATUT RP : DISPONIBLE
3/?

(www) ● Ophelia Irisfield (70)
(www) ● Lily Pennyworth (90)
(www) ● Nausicaa Blöm (10)

(www) ● Oda, Bonnie, Kanda, Louis, Lily (80)♟
(www) ● Les Noé (10)

260 pts rp + 100 pts de validation & anniversaire = 360 points.
Rang F.
40 points avant le rang E.

FP BANQUE FT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Jeu 6 Oct - 0:21

Piège



Les exorcistes semblaient prêts à plonger. Désormais, il ne s'agissait plus que de décider qui aller plonger sous l'eau et qui resterait sur le pont. Si je ne connais aucun d'entre eux et que le choix semble plus difficile pour les exorcistes, en revanche pour moi cela semble très simple. Je resterai sur le pont alors.
Mais finalement, nous n'avions même pas eu le temps d’y réfléchir que la nature décida pour nous. Ou plutôt... était ce vraiment la nature ?
Un épais brouillard apparu autour de nous. Nous rendant ainsi complètement aveuglés aux alentours. Et complètement paralysée sur le bateau, car même notre embarcation ne semblait plus fonctionner...

-Bizarre...

En effet, il y avait quelque de bien trop étrange pour que tout cela soit une simple coïncidence. Finalement, j'ai bien l'impression que nous sommes proches du but de ce voyage : l'innocence.

J’attrape alors mon golem, essayant de contacter les autres équipes. Mais cette fois, je me rends vraiment compte que quelque chose ne tourne pas rond. Les golems ne fonctionnent pas. Comme tout autre moyen de contacter les autres. Et même mon appareil de traqueur de semble pas vouloir fonctionner... C’était bien ce que je craignais. Il y a définitivement quelque chose avec ce brouillard. C'est un piège...

Et j’en eu bientôt la confirmation lorsqu'un bruit se fit entendre au loin. Je lève la tête, et cette fois, malgré le brouillard épais qui nous entoure, je parviens à distinguer au loin des silhouettes dans le ciel. Mais ce ne sont pas des oiseaux.
J'en ai trop vu maintenant pour ne pas les reconnaître. Les akumas se dirigent vers nous.
Il fallait s’y attendre, pour avoir mobilisé autant de soldats de l’Ordre Noir, les forces du Comte auraient bien fini par nouvelles... et pourtant, même en sachant cela, cela n'empêche pas la peur de s’insinuer.

-Reste près de moi Louis.

Je garde mon sang froid malgré out. Ce n'est surtout pas le moment de céder. Au moins c'est rassurant d'avoir des exorcistes qui semblent pour une fois se préoccuper des traqueurs. Je sais bien que ce n’est pas souvent le cas... Après tout nous sommes les premières victimes des forces de l’Ordre Noir.

Une lumière éclatante écarte le brouillard qui nous obstruait la vue. Mais si cette seule lumière semble rassurante à première vue, ça n’est finalement pas du tout le cas.

-Pardonnez-moi. Mais je ne peux pas vous laisser faire.
-Tssch ! Ne croit pas t’en sortir indemne, qui que tu sois.

Une Noé... Tout ça n'était vraiment qu'un piège. Et nous nous sommes bien fait avoir. Et bientôt, la jeune femme est rejointe par un autre homme. Un autre Noé, ses stigmates et la couleur de ses yeux ne laissent aucun doute.
Les exorcistes prennent immédiatement les armes. Pourtant, je ne parviens pas à distinguer Josh ni Solaris. J'espère sincèrement qu'ils ne se sont pas fait avoir et qu’ils vont bien...
Je me recule, m’éloignant des exorcistes et des Noés. Je ne pourrai leur être d'aucune utilité pendant ce combat. Néanmoins, j'en profite pour vérifier à nouveau si mon matériel de traqueur fonctionne. Je ne sais pas si cela sera d'une grande utilité, mais je me tiendrai prêt de toute façon.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Résumé:
 





Merci Anne pour le vava ♥️

Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 140 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+40)
Chipeur arrête de chiper (+40)
Un sauvetage inattendu (+30)

Points: 770
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Ven 7 Oct - 20:04
Un dernier mouvement et tu reposes tes bras sur tes cuisses. Pensive, tu regardes le reflet que te renvoie le bout de miroir. Tu as l'air bien sévère habillée comme ça, Lily : un pantalon gris, épousant chacune de tes courbes, embrassant chacun de tes mouvements ; de longues bottes noirs, sans talons, montant jusque tes genoux ; et enfin, un large pull blanc, tombant jusque la moitié de tes cuisses. Tes cheveux eux, sont ramenés en un chignon stricte.

Et puis il y a ta peau grise, et les drôles de croix sur ton front. La preuve que tu dois partir au combat. Car que tu le veuilles ou non, tu fais partie d'une Guerre maintenant. Et tu sais pertinemment que si tu refuses de te battre, Ars le fera à ta place. Et ça, c'est tout à fait hors de question pour toi, Lily. Si tu aimes profondément ton Souvenir, tu refuses qu'il prenne le pas sur toi. Tu es libre, même maintenant.

Tu soupires silencieusement et bouges enfin. La peur grandit en toi, et peu à peu, la forêt qui t'entoure devient plus sombre. Presque plus macabre. Comme si ta chambre ne faisait qu'un avec toi. Ça t'amuse et vient dessiner l'ombre d'un sourire sur ton visage si pâle. Alors les étoiles brillent un peu plus fort.

D'un geste lent, tu attrapes ton sac à dos – dans lequel se trouve tout ton arsenal à dessin – et te mets en route. Il ne faut pas que tu traînes, cela pourrait porter préjudice à tes camarades. Mais malgré tout – et surtout malgré tes mains tremblantes – tu prends le temps de dessiner une couronne de fleurs, en même temps que tu avances. Puis lorsque tu es satisfaite du résultat, et alors que tu franchis le pas de ta porte, tu la fais apparaître et viens la poser sur ton front, recouvrant ces stigmates que tu hais tant.

La simple création de ces quelques fleurs t'a calmée. Tu aimes ton pouvoir d'amour, Lily. Il a quelque chose de doux, de poétique. Et d'ailleurs, cela te peine profondément de devoir l'utiliser à des fins si violentes aujourd'hui. Mais au moins, tu le feras avec beauté. On se console avec ce qu'on peut.

Ars te souffle aux oreilles. Il ne te brusque pas, ne se moque pas. Le Souvenir sait que c'est ta première fois, et il ne t'en veut pas. Comme un ami – un confident – il est là pour t'aider et te soutenir. Il sait se faire doux, au moins avec son hôte. Alors lorsque tu hésites, figée devant la porte de l'Arche, il sait trouver les mots pour te faire avancer d'un pas.

Un minuscule pas qui change tout. Te voilà sur le pont d'un bateau. Il te faut quelques secondes pour prendre le pied marin et tu manques de tomber. C'est que l'embarcation tangue énormément. Et tu sais pourquoi. Ou plutôt, tu le ressens. Tu ressens en toi l'Innocence qui n'en fait qu'à sa tête, non loin de là. Il vous faudra la détruire. Mais chaque chose en son temps.

D'un geste rapide, tu sors tes drôles de lunettes noires, pour te protéger d'Amorem, qui rayonne bien trop pour tes yeux de Noctambule. Tu as une drôle d'allure comme ça, à la fois stricte et enfantine. Il est temps de te mettre en marche.

Comme pour te donner donner du courage, tu avances d'un pas léger, sautillant presque. Il ne te faut pas longtemps pour être aux côtés de tes Partenaires. Un sourire doux sur les lèvres, tu adresses un signe de main à toutes ces personnes présentes – qu'ils soient amis ou ennemis.

« Bonjour à tous. Belle journée, n'est-ce pas ? C'est dommage pour la tempête je trouve. Mais bon, la pluie, c'est agréable aussi ! Bonjour, Maugrim. »

Tu poses ton regard – ou plutôt tes lunettes – sur le visage de ton ami et lui adresses un sourire différent. Puis tu redresses ton calepin et ton crayon et commences à dessiner.

Ta main ne tremble plus.


Rémusé:
 





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [9]
www ۞ Mary [14/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Lun 10 Oct - 20:53



Chapitre IV Bis -Ft. Kanda, Bonnie, Louis, Lily, Maugrim

Fausse Trinité


Tu sembles percevoir une lueur bleutée au loin, de la taille d'une poussière grâce à la couverture de la brume. Et c'est alors que ce dernier est immédiatement écarté par une éclatante lumière, « quasi » angélique. Quasi... Car les mots provenant de cette source de lumière ne l'étaient pas vraiment, malgré le doux ton employé.

« Pardonnez-moi. » Dit-elle d'une voix angélique, drapée d'une étrange douceur. « Mais je ne peux pas vous laisser faire. »

Tes yeux ambrés partiellement cachés de tes doigts fins, peinent à donner des contours précis à cette source qui petit à petit arrivent à donner une certaine silhouette à cette dernière. Tandis que tu restes à moitié captivée par ce qu'il se passait sous tes yeux. Qui est-elle ? Une envoyée de l'Innocence pour la protéger ? Un Noé ? Tu as beau te faire un tas de questions, elles ne trouvent aucune réponse valable. Ce qui se tient devant tes yeux n'est qu'Inconnu, et qui plus est, Danger à en croire ses mots.

Tu abaisses ta main, t'habituant un peu plus à la lumière.

C'est alors que quelqu'un d'autre venu de nul part arrive aussi sur le pont. Et cette fois sans l'ombre d'un doute, tu reconnais la description faite sous tes yeux. La peau grise, les yeux dorés... Il s'agit d'un Noé, et s'il accompagnait cette étrange Dame de lumière, alors cette dernière ne pouvait qu'en être une également.

Tes poings se resserrent brutalement, tandis que tu essayes de déchiffrer les traits de l'homme ébloui par son accompagnante. Ils sont sûrement responsables de votre immobilité, signifiant que ceci était bel et bien un piège.


« Tssch ! » répond leur adversaire, apparemment loquace. « Ne crois pas t’en sortir indemne, qui que tu sois. »

Tu regardes Kanda, déjà sur le qui-vive puis tu cherches rapidement Josh et Solaris du regard... Ils ne sont plus là, et fallait que ça soit à un moment comme celui-là.

Mais comme la Peste, Deux n'arrivent jamais sans Trois. Et c'est alors qu'une nouvelle invitée se joint à vous, te faisant directement tourner le regard vers elle à la première syllabe qu'elle prononça.

« Bonjour à tous. Belle journée, n'est-ce pas ? C'est dommage pour la tempête, je trouve. Mais bon, la pluie, c'est agréable aussi ! Bonjour, Maugrim. »

Tu tournes la tête vers Louis, lui adressant un regard sérieux.

« Reste à l'écart ! Et mets toi à l'abri ! » Cries-tu avant de retourner sur cette fausse Trinité.

Deux n'auraient pas suffit, pensas-tu avec agacement avec un semblant de... Peur ? Trois Noés... contre Deux Exorcistes... De toute ta carrière d'Exorciste, tu n'avais encore jamais affronté un seul Noé, et maintenant que se présentait l'occasion, il fallait que ça soit sur 3 d'un coup. Tu ignores de quoi ils sont capables précisément, mais tu sais grâce aux récits de tes compagnons que ce ne sont pas de simples adversaires, ni même de puissants Akumas. Raison de plus pour Louis de se mettre à l'abri dés maintenant, il ne sera qu'une énorme gêne à présent, et tu ne veux en aucun cas être gênée lors de ce combat qui paraît imminent, ni même qu'il perde la vie inutilement.


Ton cœur bat de plus en plus fort, et de plus en plus vite, mais tu te contôles.

Tu rejoins Kanda en courant.

« Activation. »Dis-tu sur un ton déterminé, laissant ta propre lumière émaner de ton Innocence.

Tu te places à ses côtés, poings en avant et en position de combat.

Tu remarques au passage, que derrière eux, se tient votre objectif. Ils sont alors votre premier obstacle.

« Restons synchro. »




Spoiler:
 





† Harfang des sables blancs †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Oda D'Asthor† Harfang des sables blancs †
Le tranchant des ailes est plus aiguisé que celui du plus tranchant des aciers


▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 131 Féminin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Guerrière malgré elle
▐ Parcours RP : 210 points

Rang F

Rang E dans 190 points[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 11 Oct - 1:13
FORGIVE ME, I LOVE YOU
CHAPITRE IV bis

« Ne crois pas t’en sortir indemne, qui que tu sois. »
Amorem ne croyait rien ; elle savait. L'Amour vivait de certitudes, pas de doutes.

Maugrim n'avait pas tardé à la rejoindre, discret comme à son habitude. Enfin, elle connaissait bien trop peu l'apôtre en question pour parler d'habitude le concernant ; mais elle pouvait au moins affirmer qu'il n'avait jamais fait de vague au sein du clan. Et il semblait vouloir continuer sur cette lancée : pas un mot, pas une parole ne franchit le seuil de ses lèvres ; tout juste s'avança t-il suffisamment pour faire savoir qu'il était bel et bien là. Son calme tranchait singulièrement avec la fougue d'Amorem.

Elle bouillonnait.

L'Amour était là dans ce qu'il avait de plus enflammé, passionné, impétueux et indompté ; prêt à fondre sur l'ennemi comme le rapace sur sa proie. L'Océan déchaînait ses vagues avec autant de fièvre que les flammes dansaient dans ses yeux amoureux : car, en dépit de tout — et surtout de sa nature profonde — Amorem aimait les Hommes. Elle les chérissait tout autant qu'elle haïssait l'Innocence ; et se livrait à l'un et à l'autre avec autant d'ardeur et de frénésie.

L'arrivée d'une de ses sœurs la tira un instant de sa folie amoureuse, dévorante et dévastatrice. Bonnie, pour ce qu'il en restait ; souffla intérieurement : il s'en était fallu de peu que ses émotions explosent littéralement. Plutôt que d'apprendre à maîtriser ses pulsions, la bergère s'était toujours contenté de fuir Amorem, s'appliquant à l'étouffer du mieux qu'elle le pouvait. Elle le regrettait amèrement, aujourd'hui : une fois déchaînée, elle se retrouvait impuissante face à la grandeur et l'exaltation de son Souvenir parasite. Elles n'avaient jamais fait qu'une : il y a avait toujours eu elle et l'autre. L'autre et elle, seul l'ordre s'inversait de temps en temps. Bergère au matin et soldat de l'Amour au soir, son corps n'avait jamais été qu'un vase vide tantôt occupé par l'une et l'autre. Mais jamais aussi puissamment qu'aujourd'hui. La présence de l'Innocence en était-elle la cause ?
« Bonjour à tous. Belle journée, n'est-ce pas ? C'est dommage pour la tempête je trouve. Mais bon, la pluie, c'est agréable aussi ! Bonjour, Maugrim. »
La voix fluette et l'allure décalée de son aînée força l'apôtre à davantage de maîtrise et de retenue. Un sourire traversa le visage de l'Amour, quand bien même personne ne pu le percevoir tant sa lumière aveuglait. C'était par des petites attentions comme celle ci qu'elle était rappelée à ce que l'Amour avait de tendresse et de douceur. Un répit néanmoins passager qui ne dura que quelques secondes, le temps de voir l'Incarnation de l'Art se saisir de papier et d'un crayon.
« Reste à l'écart ! Et mets toi à l'abri ! »
Visiblement, l'un des leurs n'était pas un exorciste. Enfin, la blonde l'avait deviné ; cela se ressentait même les yeux fermés. Il avait même suffit d'un regard sur le trio qui leur faisait face pour savoir lequel d'entre eux n'était pas un élu de Dieu. Et même sans la morsure de l'Innocence, n'importe qui était en mesure de le comprendre : la jeune femme avait rapidement rejoint l'homme aux longs cheveux noués, avant d'activer son arme divine qui donna une lueure verdâtre et détestable à ses poings.

Les discussions s'arrêtaient apparemment là, et ce n'était pas plus mal. Cependant, une chose dérangeait encore l'Incarnation de l'Amour ; et elle tâcha de le faire savoir à ses opposants.
« Nous ne sommes là que pour l'Innocence. » fit-elle calmement. « Pas pour prendre des vies. Je n'ai aucune raison et aucune envie de m'en prendre à de simples humains. »
Elle laissait cette tâche ingrate aux akumas.
« En revanche, » reprit-elle en levant les yeux au ciel. « Je ne peux rien garantir les concernant. Ils ont tendance à n'en faire qu'à leur tête... »
Et tout particulièrement Caleb.

C'était regrettable, mais elle n'y ferait rien. Pas aujourd'hui. Aujourd'hui, elle avait décidé d'en finir au plus vite. Elle détestait se battre et ne voulait pas s'éterniser dans un combat sanglant. Le carnage et les boucheries, elle laissait ça aux plus sombres d'entre eux. A ceux que ça amusait. A ceux qui les détestait. Elle, elle aimait les Hommes. Et souvent, c'était bien plus difficile, bien plus épuisant de les aimer que de les haïr.

Elle rendit à son corps son apparence originelle, cessant aussitôt de briller et d'éblouir. Le brouillard était dissipé : elle n'avait plus besoin de prendre cette forme, d'autant qu'il lui fallait avant tout économiser son énergie nouvellement retrouvée. Elle matérialisa plutôt une longue pertuisane de lumière dans sa main droite, qu'elle étendit de tout son long vers ses ennemis ; en les pointant directement de son arme dans un geste de défis.
« Eh bien, » fit-elle alors, « Voyons de quel côté Dieu a décidé de se ranger, aujourd'hui. »
Imposteurs.


Résumé

- Amorem se calme un peu quand Lily prend la parole.
- Elle voit et entend Oda dire à Louis de se mettre à l'abris, et précise qu'elle n'a aucune intention de s'en prendre de simples humains. Elle met néanmoins en garde contre les akumas.
- Elle reprend sa forme humaine et matérialise une pertuisane faite entièrement de lumière, qu'elle pointe sur Oda & Kanda, prête à engager le combat s'il le faut.
- Elle est passée rang D, yaaay ! Même si pour l'instant ça n'a aucune incidence sur le déroulement.



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 11 Oct - 12:14
Chapitre IV bis ; Groupe VII
feat. O. d'Asthor, B. O'Cahan, L. Roussel, M. Anstruther, L. Pennyworth


Kanda se serait bien passé des deux autres Noés qui vinrent les rejoindre. Pile au milieu du chemin qu’ils avaient tous tracés mentalement pour rejoindre l’Innocence et sa lumière verdâtre. Bordel. Ils étaient tous aussi fêlés les uns que les autres… Le bretteur en pouffa intérieurement tout seul, mais c’était bien normal qu’ils soient aussi peu équilibrés mentalement… Au vu de leur Leader ; c’était aisé à deviner. Non ? Un fin sourire marqua les lèvres du japonais.

« Bonjour à tous. Belle journée, n’est-ce pas ? C’est dommage pour la tempête je trouve. Mais bon, la pluie, c’est agréable aussi ! Bonjour Maugrim. » Maugrim. Cela ferait une information supplémentaire pour l’Ordre, pour le retrouver si jamais se trouillard s’en sortait. Oui. Trouillard, car des trois, c’était bien lui qui n’avait pas parlé. Mais inutile de blâmer, le japonais n’était pas non plus parfaitement serein. Son cerveau de stratège — et/ou de bourrin — carburait. Il fallait absolument relever le moindre détails. Le moindre petit truc qui changerait tout. Difficilement quand la voix de son alliée se fait entendre. Il fallait en plus de ça qu’ils protègent un scientifique. Pourquoi était-il venu ? Comment c’était possible ? Il crèvera ici ! Oda activa son Innocence en venant à ses côtés. Cette lumière apaisa un peu le bretteur.

« Restons synchro. » Sa toute première réaction fut de fulminer intérieurement. Cependant, elle n’avait pas tord. Ils devaient rester tous les deux et se battre contre les trois. Déjà que l’infériorité numérique était un poids pour eux, s’ils se retrouvaient séparés, c’était la fin des haricots. Alors Kanda hocha la tête. « Il faut les séparer, dès le début. Frapper fort et surtout… Ne pas agir bêtement. Cela pourrait nous coûter très cher. » Kanda n’avait pas d’autres choix que de communiquer. Ce n’était pas comme la fois où ils réfléchissaient tous à qui allait affronter Skin. L’apôtre ne pourrait pas se battre contre les trois en même temps.  Les deux exorcistes furent coupés par les paroles de la Lumineuse.

« Nous ne sommes là que pour l’Innocence. Pas pour prendre des vies. Je n’ai aucune raison et aucune envie de m’en prendre à de simples humains. En revanche. Je ne peux rien garantir les concernant. Ils ont tendance à n’en faire qu’à leur tête. » expliqua-t-elle, sous entendant que les Akumas s’occuperaient d’eux.

Quel toupet. Mais elle ne s’arrêta pas là. « Eh bien, voyons de quel côté Dieu a décidé de se ranger, aujourd’hui. » Ce fut à ce moment là qu’elle reprit une apparence normale et que Kanda pu abaisser son bras afin de les distinguer tous les trois parfaitement. La blonde avait dégainer son arme. Les autres n’avaient pas encore agis. Mais ils se tenaient prêt ; bien qu’aucun geste clair et précis n’avaient été orchestrés.

« Je ne suis là que pour l’Innocence. Mais je n’ai pas l’intention de vous laisser me gêner. Vous n’aurez pas la vie sauve. » Il était revenu à la Congrégation pour Allen Walker, il n’avait pas l’intention d’épargner des Noés. Aider Walker, revenait à le ramener — à lui comme à la « maison ». A faire ce qui était nécessaire pour lui. Tout comme il l’avait fait pour lui. Alma avait pu mourir dans ses bras. Revenir à l’Ordre, avait été aussi une opportunité de retrouver Xin. Désormais, il ne combattrait plus seul. Cette période était terminée. Kanda était plus puissant que jamais.

Mugen fut prête au combat — activée. Le Japonais se mit en garde. Il aurait voulu lui envoyer sa première illusion. Mais il était certain qu’elle aurait été vaine. Attaquer le premier n’était pas toujours un avantage ; le Japonais se fit calme et observa leur moindre fait et geste.


récapitulatif:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 11 Oct - 21:57














INTRIGUE • CHAPITRE IV
— f.t. Oda, Bonnie, Kanda, Louis & Lily —


Inactivité. Pause. Immobilité. Verum demeure ainsi, sans gestes ni paroles. Passif. Et pourtant au fond de ses yeux, une lueur un peu plus agressive fait son apparition. Ils trainent. La Vérité agacé s’impatiente. Elle n’aime pas tout ça ; son humeur se traduit par la crispation progressive des muscles de son corps … Non, de celui de Maugrim. Le Noé a envie de leur dire de se dépêcher, que leurs « politesses » sont vomitives tant elles sont fausses. Et surtout qu’elles ne trompent personne ; surtout pas lui, car tous ces mots, toutes ces vaines palabres ne sont là uniquement dans un seul but : pour qu’ils se détestent avec toujours plus d’ardeur. C’est pourquoi la Vérité préfère se draper obstinément de son manteau de silence, quitte à laisser son visage exprimer un profond mépris tant pour les uns que pour les autres. Le regard du bretteur face à eux lui brûle la peau et lui fait d’ailleurs affront. Toutefois, son ressentiment sera moins fort mais plus sincère s’il reste muet.

Une silhouette, la troisième, sort de la fine porte de l’Arche. Il capte brièvement l’éclat d’une peau blanche et de cheveux tout aussi pâles. Finalement ses yeux capturent et gravent dans son esprit l’image de l’Hôte d’Ars ― Leelou, lui souffle une voix. Elle a l’air étrangement sereine au milieu du chaos ambiant, si proche et si loin en même temps, presque rêveuse.

« Bonjour à tous. Belle journée, n’est-ce pas ? C’est dommage pour la tempête, je trouve. Mais bon, la pluie c’est agréable aussi ! Bonjour Maugrim. »

Les mots de l’Art sont bien doux. Et leur presque candeur transforme pourtant l’agacement de Verum en colère. Voilà donc le nom de son hôte révélé à l’ennemi. Nul doute qu’ils sauront s’en servir ; alors le Noé a d’autant plus intérêt à se taire. Il répond néanmoins à la jeune femme d’un léger hochement de tête, semblable à celui dont il a agrémenté les paroles de l’Amour, quelques instants plus tôt. Il la salue, par respect. Mais aussi car il se sait lié à elle en même temps que l’est Maugrim. Si celui-ci avait été là, nul doute qu’il lui aurait souri en retour.

Pas Verum.

« Reste à l’écart ! Et mets-toi à l’abri ! »

Une voix qu’il n’avait pas encore entendu jusque là retentit à-travers le pont qui, brièvement, était redevenu silencieux. Il hausse un sourcil intrigué mais, aveuglé par Amorem, ne peut voir à qui appartient ce timbre ― une femme ; c’est tout ce qu’il peut deviner. Ce sont surtout les dires de cette inconnue qui l’interpellent. Ils sont au moins trois. Et l’un d’entre eux n’est vraisemblablement pas un soldat. Bien. Simple constatation. Peut-être faudra-t-il aller déloger la souris de son trou. Autre chose aussi, qu’il vient tout juste de remarquer : les machines de l’esquif ne sont guère bavardes.

Soudain, l’anonyme fait son apparition à la lumière de la blonde. Le clairvoyant Noé visse ses yeux sur sa silhouette et sur ses poings qui luisent de la lumière du Cristal.

« Restons synchro. »
« Il faut les séparer, dès les début. Frapper fort et surtout … Ne pas agir bêtement. Cela pourrait nous coûter très cher. »

Quelques remarques acides veulent s’échapper des lèvres de la Vérité ; Dieu qu’il a envie que tout cela se termine rapidement. Sa bouche reste néanmoins close. Amorem prend une nouvelle fois la liberté de s’exprimer. Verum n’écoute pas et l’ignore ; son regard est plutôt fixé sur l’Exorciste au sabre, puis se tourne sur Leelou qui, déjà, esquisse Dieu sait quoi sur son calepin. Un sourire nait sur son visage, un sourire à la fois doux et mesquin ― étrange mélange. Il s’approche discrètement de l’Art tandis que l’Amour épanche leurs oreilles de son éloquence, et ce déplacement offre un sursis bienvenu à ses yeux. Il se penche sur la jeune femme et, dans un souffle qu’elle sera la seule à entendre, profère :

« J’ai besoin d’une lame. »

Puis se retourne à-nouveau vers leurs ennemis au moment où l’épéiste aux cheveux bleutés répond – stupidement – à sa Sœur. Cette dernière s’est d’ailleurs arrêter de briller et a matérialisé une grande arme, semblable à un genre de lance, faite de lumière. Il n'y a plus de brume, non-plus. Tout est clair maintenant. Or la patience du Noé de la Vérité est ensuite mise à rude épreuve quand le jeune homme ne fait que se mettre en garde, pour toute réponse. C’est dur à supporter, vraiment, quand ses ennemis ne font que les regarder en chien de faïence. Un mot, un seul, parvient à échapper à la Vérité. C'est le reflet de sa pensée. Il n’a pas spécialement de cible, mais il trouvera certainement résonance dans plusieurs oreilles.

« Hypocrites. »

Et alors, il n’a plus aucune patience pour qui que ce soit. Alors il lève ses poings et se positionne devant l'Hôte de l'Art. Quiconque désireux de l'attaquer devra lui passer sur le corps.




Résumé:
 



Merci Séo ! ♥

Spoiler:
 
Le Hibou

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre heureux.
Aime:
N'aime pas: avatar
Maugrim AnstrutherLe Hibou
« Verum, toi qui nies ce que tous pensent être vrai et affirmes ce que tu n’ignores pas, toi qui vois au-delà des masques, des mensonges et des illusions, toi qui n’as ni allié ni ennemi, mène-moi sur le chemin de la Vérité. »

Maugrim ulule en Tan.

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Siríus M. Þjóðbjörnsson & Marian Cross
Féminin
▐ RPG Age : 31 ans.
▐ Personnalité : Tranquille – Doux – Mesuré – Raisonnable – Prudent – Imperturbable – Laconique – Patient – Consciencieux – Irritable – Moqueur – Introverti – Solitaire – Sociable – Sévère – Intransigeant – Travailleur – Perfectionniste – Humble – Discret – Effacé – Réservé – Retors – Malin – Facétieux – Imaginatif – Passionné – Cynique – Narquois – Indépendant – Libre – Un peu grossier – Franc – Gentil – Bienveillant – Protecteur – Paternel
▐ Parcours RP :
STATUT RP : DISPONIBLE
3/?

(www) ● Ophelia Irisfield (70)
(www) ● Lily Pennyworth (90)
(www) ● Nausicaa Blöm (10)

(www) ● Oda, Bonnie, Kanda, Louis, Lily (80)♟
(www) ● Les Noé (10)

260 pts rp + 100 pts de validation & anniversaire = 360 points.
Rang F.
40 points avant le rang E.

FP BANQUE FT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mer 12 Oct - 23:54

Les Noés débarquent



La situation était déjà bien délicate avec deux Noés sur le bateau. Mais elle le devint encore plus lorsqu'un troisième Noé fit irruption. Leur couleur de peau, leur stigmates et leurs yeux, toutes ces caractéristiques ne laissaient aucun doute sur leur identité.

-Bonjour à tous. Belle journée, n'est-ce pas ? C'est dommage pour la tempête je trouve. Mais bon, la pluie, c'est agréable aussi ! Bonjour, Maugrim.

Et, immédiatement, elle se met à dessiner. Un geste bien étrange, juste devant des ennemis. Enfin, saluer ses ennemis de cette manière aussi est assez étrange. Mais j'ai le sentiment qu'il y a quelque chose d’étrange avec ce calepin.
Je me rapproche alors de Kanda et Oda, qui se tiennent déjà en positon de garde face à leurs ennemis, et murmure.

-Le calepin de la Noé... Faites attention.

Enfin, peut être que je me trompe finalement. Mais je préfère les prévenir au cas où. Surtout lorsque l’homme se penche vers la dessinatrice pour lui demander une arme. Si la lumineuse fait, elle, clairement apparaître une arme dans sa main, j'ai l'impression que les pouvoirs de l’autre blonde sont plus subtils.

Mais je ne peux que regarder, rien d'autre. Et Oda me le rappelle bien.

-Reste à l'écart ! Et mets toi à l'abri !

Elle n'a pas tord, je ne suis pas un combattant et encore moins un exorciste. Si je reste ici, je ne ferai que les gêner. Et si je peux au moins me défendre contre les akumas avec mon matériel, contre les Noés c’est une autre histoire. Je ne me suis jamais retrouvé dans une telle situation en fait. Mais je n'ai pas besoin d'en faire l’expérience pour savoir que je ne m'en tirerai pas aussi facilement.
Alors j’obéis et je m'éloigne du groupe combattant. Malgré tout, les exorcistes sont en infériorité numérique. Et si je n'ai aucune idée du potentiel des Noés ni de ces exorcistes, leur nombre leur apporte un gros désavantage. Tout ce que je peux faire, c'est prier pour eux.
Enfin non, ce n’est pas tout ce que je peux faire. Après m'être éloigné d’eux, je vérifie si le matériel de traqueur s'est remis à fonctionner. Il semble avoir été désactivé, étrangement. Mais c’est réparable. Je ne sais pas si cela aura une quelconque utilité dans cette situation, mais si j'ai l’occasion d'aider les exorcistes, ou si les akumas dont a parlé la blonde débarquent, alors je pourrai l’utiliser.
Alors je ne perds pas un instant de plus et essaie de réparer la barrière.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Résumé:
 





Merci Anne pour le vava ♥️

Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 140 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+40)
Chipeur arrête de chiper (+40)
Un sauvetage inattendu (+30)

Points: 770
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Sam 15 Oct - 15:41
Ils parlent, encore et encore. Des mots. Du bruit. Ils bavassent, de tout et de rien. Et pour une fois, tu n'écoutes pas, Lily. Tu ne te concentres pas sur ce qui t'entoure. Perdue dans ton petit monde, dans ton imagination. C'est ta seule arme, et tu dois restée concentrée dessus pour ne pas la perdre. Ce serait bien triste, non ?

Et puis, tu te moques bien de ce qu'ils ont à te dire. C'est un conseil d'Ars. Si tu les écoutes, si tu vois l'être humain en eux, tu ne seras jamais capable de quoi que ce soit. Tu n'es pas faite pour la guerre, Lily. Si tu pouvais, tu ferais tout pour que ça s'arrête. Mais tu ne peux pas, Lily. Tu fais partie de ce combat et dois faire ce qu'il faut. Et puis, tu veux de ce monde dont te parle ton Souvenir. Un monde plus beau.

Alors tu n'écoutes pas, Lily. Tu restes les yeux baissés sur ton carnet et ton dessin, essayant de faire de ton mieux pour le rendre beau. Ce n'est pas parce que tu créer de quoi les attaquer, que ce doit être moche. Un piège à loup. C'est la seule idée que tu as eu. Tu n'es pas habituée à tout ça, alors tu ne sais pas quoi faire. Peut être que ça viendra, au fil du combat. Il le faudra bien.

Maugrim s'approche de toi. Ou son Souvenir plutôt. Tu as vu qu'il était différent. Pourtant, tu ne connais pas si bien l'Ecossais. Mais tu as gravé dans ton esprit chaque geste, chaque mot qu'il t'a dit. Et tu vois que l'homme à tes côtés n'est pas le même. Tu le ressens. Mais tu t'en moques bien. Après tout, ça fait partie du jeu, non ? Vous n'êtes plus seuls, plus jamais. D'ailleurs, peut être que ce n'était pas Maugrim ce soir là. Simplement son Souvenir.

Tu sais que c'est faux, alors l'idée ne t'effleure pas plus que tout ça.

Et puis, il faut que tu reviennes sur Terre. Que tu te concentres sur ce combat à mener. Plus vite il sera fait, mieux ce sera. Tu as fini ton premier dessin, et te tiens prête à le créer pour de bon. Dès qu'une personne bouge, tu le lanceras sous lui. Sous ses pieds. Ça risque de faire mal. Mais tu n'as pas le choix.

Les yeux toujours sur ton carnet, tu attaques à dessiner la lame pour ton partenaire. Il ne t'a pas donné plus d'indications que tout ça, alors tu ne sais pas trop comment la faire. Longue ou courte ? Large ou fine ? Tu n'hésites qu'une poignée de secondes et commences à griffonner. Ta main glisse le long du papier, ton idée prenant vie peu à peu. Ce qui n'était que des traits confus deviennent vite une esquisse honnête. Et en même temps, tu recommences à parler.

Ce ne sont pas des mots pour faire la conversation. Tu ne bavasses pas. Ce n'est pas du vide ou un semblant de menaces. Non. Tu attaques, Lily. Une simple histoire. Tu ne sais pas encore laquelle, mais tu as confiance en les mots. Tu sais qu'ils viendront comme il se doit. C'est un peu étrange pour toi, car tu n'aimes pas spécialement parler. Surtout pas autant et devant des inconnus. Mais ça aussi, ça fait partie du jeu.

« Il était une fois … »

Tu relèves les yeux de ton ouvrage quelques secondes et les poses sur ceux en face. Il faut que tu choisisses un adversaire. Ou plutôt une victime. Laquelle prendre ? Tu n'en as aucune idée et pointes l'homme aux longs cheveux du bout de ton crayon.

« Vous. Il était une fois, vous. Je ne connais pas votre nom, alors je vais vous en donner un comme ça. Vous ne m'en voudrez pas, j'espère ? Disons... Hum, c'est compliqué. Disons Ian. C'est joli, Ian. Alors, il était une fois Ian. Il se promenait dans une forêt, à l'ombre des arbres. Il faisait un peu froid, un peu humide, mais ce n'était pas désagréable. Ian aimait beaucoup cette forêt. C'était calme, reposant. C'était un peu comme chez lui. »

Tu t'arrêtes et viens poser ta main sur ton papier. Alors apparaît une arme. Elle n'est pas immense, pas aussi grande que celle de votre ennemi. Elle doit faire dans la taille de ton avant bras, à peu de choses près. Elle est toute grise et noire et sa garde est toute simple. Mais tu ne pouvais pas perdre de temps. Tu tends l'arme à Maugrim et reprends doucement ton histoire.

« C'était un peu comme chez lui. »


Résumé:
 





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [9]
www ۞ Mary [14/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Sam 15 Oct - 23:08
Il y a de la musique





Chapitre IV Bis - Ft. Kanda, Bonnie, Louis, Lily, Maugrim

Fausse Trinité


« Il faut les séparer, dès le début. Frapper fort et surtout… Ne pas agir bêtement. Cela pourrait nous coûter très cher. »

Tu hoches la tête avec un bref et calme « Oui. »

Tu fixes tes adversaires avec un regard sérieux et prudent.

« Nous ne sommes là que pour l’Innocence. Pas pour prendre des vies. Je n’ai aucune raison et aucune envie de m’en prendre à de simples humains. En revanche. Je ne peux rien garantir les concernant. Ils ont tendance à n’en faire qu’à leur tête. »

Malheureusement, vous aussi vous êtes là pour l'Innocence, et l'idée de rester là les bras croisés te révolte intérieurement. Elle prétend de ne pas avoir envie prendre la vie de simples humains et d'avoir aucune raison de le faire... Et ce, en mentionnant juste après leurs instruments. C'est d'une hypocrisie purement et simplement dégoûtante. À tes oreilles, ce n'est qu'une provocation.

Mais pendant que la Dame de lumière remplit l'air de paroles inutiles, ton regard se concentre soudain sur l'homme derrière qui semble demander quelque chose à sa camarade qui... Dessine ? Louis avait mentionné de faire attention au calepin...   A-il quelque chose de spécial ? Au point que son utilisatrice ne prête aucune attention à ce qu'il se passait autour d'elle ?

Tu reviens sur la Dame de lumière, qui cesse soudain de l'être, laissant apparaître une simple jeune femme avant de faire apparaître une arme de lumière dans sa main droite. Elle la pointe vers vous, vous défiant.

« Eh bien, »

« Voyons de quel côté Dieu a décidé de se ranger, aujourd'hui. »


« Je ne suis là que pour l’Innocence. Mais je n’ai pas l’intention de vous laisser me gêner. Vous n’aurez pas la vie sauve. » Répond ton coéquipier.

Tu ne rajoutes rien, tu restes silencieuse, voyant stupide de répéter ce que Kanda venait de déclarer, car c'était absolument ce dont tu pensais à l'instant. Vous êtes là pour une chose bien précise, l'Innocence, et peu importe l'obstacle, Noé ou pas, vous le franchirez comme un navire qui brise un petit bateau à voiles. Vous ne reculerez devant rien.

« Il était une fois … »


Tes yeux reviennent sur la dessinatrice qui pointe ensuite Kanda du bout de son crayon.

« Vous. Il était une fois, vous. Je ne connais pas votre nom, alors je vais vous en donner un comme ça. Vous ne m'en voudrez pas, j'espère ? Disons... Hum, c'est compliqué. Disons Ian. C'est joli, Ian. Alors, il était une fois Ian. Il se promenait dans une forêt, à l'ombre des arbres. Il faisait un peu froid, un peu humide, mais ce n'était pas désagréable. Ian aimait beaucoup cette forêt. C'était calme, reposant. C'était un peu comme chez lui. »

C'est alors qu'elle fait apparaître une lame de son calepin, te faisant légèrement écarquiller les yeux. C'est alors que tu fais directement le lien avec la demande de l'Homme, il lui avait demandé une lame ! Tu compris alors le pouvoir d'une de tes adversaires... Tout ce qu'elle dessinait se créait ! Mais dans quelle mesure ? Dans quelles limites hormis le temps de réalisation ??! Au moins, tu venais d'en apprendre un peu plus sur une de tes adversaires, qui cette dernière tandis l'arme à l'Homme qui la prendra sûrement avec ses mains gantées de... Cristaux... Tes yeux observent en détail les cristaux, tandis que tu entendais « C'était un peu comme chez lui. »

Le bateau continue de tanguer et le vent souffle à présent, faisant danser doucement les cheveux de chacun. Tu reviens une nouvelle fois sur le groupe, affichant toujours un regard à la fois sérieux et prudent.

Tu penses, tout comme tu te remémores les mots de Kanda.

Il faut les séparer, dès le début. Frapper fort et surtout… Ne pas agir bêtement. Cela pourrait nous coûter très cher.

Tu étais d'accord avec sa stratégie, mais le problème était que vous ne connaissiez pas le vrai potentiel de vos adversaires. Kanda avait clairement la puissance d'un Marechal, tandis que toi celui d'une simple Exorciste. Vous deviez analyser tous les détails pouvant vous servir pour vraiment savoir qui allait combattre qui, quitte à changer d'adversaire en cours de combat. Pour le moment, tu as seulement un minimum d'informations sur les capacités de chacun.

La Dame de lumière, matérialise des objets avec de la lumière.

La Dessinatrice matérialise ses créations et peut-être faisait-elle autre chose, dû à ce « début d'histoire ».

Et l'Homme... Tout ce qui te vient à l'esprit... ce n'est que ses mains recouvertes de cristaux sombrement bleutés... Quels effets avaient-ils ? Tu le sauras sûrement si tu as l'imprudence de te faire toucher par eux.


En ce qui concernait de frapper fort, il n'y avait aucun doute là-dessus. Tu ne vas pas retenir tes coups, ni même le penser, comme à chaque vrai combat. Mais il ne fallait pas non plus tomber dans la précipitation.

Attendre, et attaquer au bon moment, voilà la clé de la réussite.

« Attention à la dessinatrice... Je n'aime pas ce qu'elle fait.... » Dis-tu en la dévisageant, prête à agir au moindre geste tandis que l'Homme aux cheveux longs paraissait la protéger. Si vous attaquez la Dessinatrice, il vous attaquera sans aucun doute.

La séparation se montra soudainement plus simple à tes yeux, laissant une agréable once de soulagement dans ton être qui malgré la tension, reste calme.

Récapitulation:
 
[/i]





† Harfang des sables blancs †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Oda D'Asthor† Harfang des sables blancs †
Le tranchant des ailes est plus aiguisé que celui du plus tranchant des aciers


▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 131 Féminin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Guerrière malgré elle
▐ Parcours RP : 210 points

Rang F

Rang E dans 190 points[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Lun 17 Oct - 23:15
FORGIVE ME, I LOVE YOU
CHAPITRE IV bis


Son petit jeu n'avait pas eu l'effet escompté. Amorem s'en serait presque offusquée ; si seulement elle n'avait pas été si sûre d'elle à cet instant. Trop sûre, sans doute. C'était son premier véritable combat contre l'Innocence depuis sa réincarnation à cette époque ; la première fois aussi que son hôte n'entravait pas ses pensées et ses mouvements. Alors oui, constater qu'elle avait perdu de sa superbe et de sa prestance l'avait déçue : elle avait envie de s'amuser un peu, aujourd'hui. Amoureusement.

Comme un jeu de séduction.
« Je ne suis là que pour l’Innocence. Mais je n’ai pas l’intention de vous laisser me gêner. Vous n’aurez pas la vie sauve. »
Auquel il demeurait insensible. Et c'était tant mieux, finalement ; ça ne la confortait qu'un peu plus dans son envie d'en finir au plus vite. L'homme aux cheveux longs activa son Innocence, réveillant un peu plus la colère dans le cœur d'Amorem. Ces faux apôtres l'écœuraient. Ce cristal qui n'avait rien de Divin, ces soldats qui usurpait l'identité de leur Dieu et prétendaient combattre en son nom, ces...
« Hypocrites. »
Verum semblait avoir lu dans ses pensées. En revanche, il semblait pas être là pour jouer : les poings levés, il prit position devant Lily, prêt à la défendre mais également à attaquer s'il le fallait. L'hôte d'Ars quant à elle continuait de griffonner sur son calepin, l'air inoffensive ; alors qu'elle était probablement la plus dangereuse des trois à l'heure actuelle. Et ses mots ne tardèrent pas à le prouver.
« Il était une fois … »
L'exorciste aux cheveux longs et noués fut rapidement désigné. L'Amour des Noé observait attentivement, silencieuse. Elle ne voulait pas troubler, ni interrompre la tirade de sa Sœur.
« Vous. Il était une fois, vous. Je ne connais pas votre nom, alors je vais vous en donner un comme ça. Vous ne m'en voudrez pas, j'espère ? Disons... Hum, c'est compliqué. Disons Ian. C'est joli, Ian. Alors, il était une fois Ian. Il se promenait dans une forêt, à l'ombre des arbres. Il faisait un peu froid, un peu humide, mais ce n'était pas désagréable. Ian aimait beaucoup cette forêt. C'était calme, reposant. C'était un peu comme chez lui. »
Elle tendit une arme à Maugrim, tout juste matérialisée de son croquis ; mais dont le tranchant était lui bien réel. Puis elle reprit, ou plutôt, acheva son l'introduction de son histoire :
« C'était un peu comme chez lui. »
Un sourire traversa le visage d'Amorem. Le sort de l'homme à l'épée était scellé, désormais. Lily s'en chargeait. Maugrim protégeait Lily. Ce qui lui laissait tout le loisir de s'occuper de la jeune femme aux poings d'Innocence. Cela changeait certes un peu ses plans ; mais ça donnait aussi de l'ordre et des directives, quand bien même elles n'étaient que supposées.
« Je vous fais confiance. »
C'est tout ce qu'elle adressa à sa fratrie avant de foncer vers les deux exorcistes ; se servant du long manche de sa pertuisane pour bousculer le jeune homme et le faire se décaler suffisamment de sa coéquipière. Puis, une fois devant elle ; elle se hâta de matérialiser, — en partant de sous ses pieds afin d'être en contact avec la lumière — un mur tout autour d'eux sous la forme d'une sphère. Un mur infranchissable — tant de l'intérieur que de l'extérieur — mais qui ne s'étendait qu'à trois mètres autour d'elle et l'exorciste. Seule l'Innocence était capable de le briser... Encore fallait-il y parvenir.

Debout face à l'exorciste, Amorem se tint à deux mètres d'elle, une expression neutre sur le visage. Elle ne souriait plus. Elle ne jouait plus. Elle passait à l'offensive.
« Inutile de perdre plus de temps. » murmura t-elle. « Finissons-en une bonne fois pour toutes... »
Forgive me, I love you.


Résumé

- Amorem observe et écoute chacun s'exprimer. Elle fulmine intérieurement quand Kanda active son Innocence.
- Elle remarque que Lily a décidé de passer à l'offensive, et que Maugrim se charge de la protéger.
- Comme Lily attaque Kanda, elle prend Oda pour cible. Elle fonce sans prévenir vers Kanda et Oda, pousse Kanda sur le côté (sans le blesser) grâce à sa pertuisane puis, une fois suffisamment proche d'Oda (2 mètres environ), créer une sphère de lumière autour d'elles, qui les coupe du reste. La barrière des infranchissable, à moins d'être brisée par l'Innocence.
- Bonnie n'a plus sa pertuisane.
- Elle est prête à attaquer.



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 18 Oct - 12:53
Chapitre IV bis ; Groupe VII
feat. O. d'Asthor, B. O'Cahan, L. Roussel, M. Anstruther, L. Pennyworth


« Oui. » Ce fut tout ce qu’Oda répondit. Kanda l’aimait déjà pour son côté succinct. Si elle avait saisi, c’était bon. Tout ce qui se passa ensuite était du plus étrange. Non seulement parce que la Lumineuse faisait apparaître des objets mais surtout parce que depuis que la Dessinatrice était là… Elle ne faisait que dessiner, gribouiller sur son calepin. Mais en plus de ça, voilà qu’elle se mit à pointer Kanda du bout de son crayon. Il fronça les sourcils, qu’allait-elle lui faire ?

« Vous. Il était une fois, vous. Je ne connais pas votre nom, alors je vais vous en donner un comme ça. Vous ne m'en voudrez pas, j'espère ? Disons... Hum, c'est compliqué. Disons Ian. C'est joli, Ian. Alors, il était une fois Ian. Il se promenait dans une forêt, à l'ombre des arbres. Il faisait un peu froid, un peu humide, mais ce n'était pas désagréable. Ian aimait beaucoup cette forêt. C'était calme, reposant. C'était un peu comme chez lui. » Pendant ce temps là, elle avait crée une arme pour le seul homme de la troupe. Le Japonais observa la réaction d’Oda, et il eut la même réaction qu’elle mais intérieurement. Physiquement, il serra la mâchoire et pria pour qu’une limite raisonnable s’impose d’elle même. Sinon, ils étaient très mal. Il déglutit.

« C'était un peu comme chez lui. » Et elle marqua une pause. Le Japonais ne savait pas qui regarder, ni quand ni qui allait frapper le premier. Une sorte de suspens s’instaura dans l’atmosphère déjà glaciale et tendue. Qu’allait-il se passer ? Ils étaient en infériorité numérique … Etait-ce réellement raisonnable d’attaquer les premiers ? Kanda n’en était pas certains du tout. Cependant… Tout dépendait de la cible.

Oda le tira de ses pensées. « Attention à la dessinatrice… Je n’aime pas ce qu’elle fait… » Le bretteur hocha la tête. Clairement, quelque chose allait se produire pour lui dans les instants à venir, et il était en garde. Il attendait de voir également. Et ce fut à cet instant-là que quelque chose fit tilt dans sa tête. « Justement. Si elle crée, et dessine. Elle n’attaquera pas. C’est elle la cible qu’il faut abattre. Elle ne fournira plus d’armes aux autres. On coupera le flux à la source. Si on prend sa défense, ce sera encore plus simple. Un ennemi effectif sera occupé. » Murmura-t-il pour Oda de sorte que personne d’autres n’entendent. Il n’attendait pas son accord mais son avis. Ils étaient deux et communiquaient parfaitement bien ensemble.

Cependant, avant qu’il n’ait eut le temps d’attaquer, la jeune lumineuse les rejoignit bien vite. Sans hésitation, elle poussa Kanda sur le côté avant de se placer face à Oda. Tout se déroula très rapidement. Bientôt, les deux jeunes femmes se retrouvèrent dans une sphère lumineuse dont probablement seule l’Innocence pouvait la détruire. Sans inspecter sa coéquipière, il lui fit confiance et lui confia l’issue de ce combat. Il y en avait deux autres à gérer et ils étaient tous les deux pour Kanda. Inutile donc de se déplacer pour le moment. Il voulait observer.

Alors, sans crier gare, Kanda envoya sa première illusion (afin de rester à distance de l’ennemi) droit sur la dessinatrice. Ian. Il se vengera pour le sobriquet qu’elle lui a donné. Prononçant le nom de l’attaque, et exécutant le mouvement. D’hideux insectes sortirent de sa lames et fourmillèrent jusqu’à elle. Leurs yeux rouges et luminescent se fixaient et leurs mouvements ondulants les amenèrent vite à elle.



Récapitulatif:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Jeu 20 Oct - 19:44
if (only) i had a HEarT.



Caleb s’approche Caleb rode (comme un requin comme un requin comme un chasseur des océans un cachalot Caleb a faim terriblement faim) Caleb s’enfonce plus profondément dans l’eau et laisse derrière lui Lavi et les autres humains tristes et idiots Caleb a faim d’humains faibles Caleb voudrait bien couler ce bateau mais (le maitre trop sérieux de Percy Percy cet idiot naïf agaçant la Trahison il faut se méfier alors) tu te contentes de plonger plus profondément dans l’eau et tu continues plus loin Caleb tu passes sous le bateau et tu l’ignores tu continues Caleb parfois sur ton passage le corps d’un humain alors tu ouvres en grand la bouche et tu le DÉVORES (Caleb) la Lenteur tu continues ton chemin parmi les navires coulés et non-coulés les épaves et les cadavres. Caleb, tu te cherches une source de distraction aussi une source pour répondre à ta faim grandissante qui creuse ton ventre (après tout) toutes ces Innocences et leurs porteurs excitent tes programmes d’Akuma tu te dois d’en dévorer il le faut il le faut tu commences à avoir sérieusement faim Caleb. Finalement tu repères un navire c’est le navire de ta Lumineuse la bergère fragile et terrible en même temps la demi-face c’est comme ça que tu l’appelles dans ta tête la Demie-face (il y a Bonnie la gamine et Amorem la guerrière) la Demie-face consommée et consommatrice tu te demandes laquelle de ses faces ta maitresse offre et puis ensuite tu te souviens que tu en as rien à faire après tout (tu t'en fous) Caleb ça ne t’intéresse pas. Tu plonges sous la navire avec le cliquetis silencieux de tes rouages de machine, Caleb.

Funèbre et théâtral Caleb, une dernière fois, tu fais entendre ton sonar la vibration épaisse dans l’eau qui se propage dans le liquide jusqu’à la surface, tu hurles (baleine au chant contrefait et grinçant comme des écrous rouillés), tu hurles aussi par jeu pour t’annoncer quelque part tu hurles un avertissement le début de la chasse (et tu entames) et tu entames ta transformation : tu fermes les yeux, tu t’endors, tu t’éteins. Caleb, tu fermes les yeux, et le silence dans les profondeurs se fait. Ton corps lourd doucement touche le sol ensablé dans un fracas mutique, et à l’intérieur de tes entrailles les métamorphoses de la forge se façonnent. Les bobines sur ton flanc brutalement se libèrent, et l’étrange pantin chute doucement dans les grains polis et minéraux qui tapissent le fond de l’eau salée. Tes cheminées-évents sont closes maintenant Caleb, elles ont arrêtés leurs vapeurs et d’incendier l’eau, plus de colonnes en bulles constituées pour remonter vers la surface Caleb tu n’es plus machine sur OFF Caleb tu te tais définitivement plus de cachalot la mort dans le sommeil le sommeil dans les abysses les abysses dans l’Océan Caleb tu réveilles le chasseur (Turn On Off Caleb ON OFF Caleb le bouclier et l’épée stance change Caleb). Et alors doucement le pantin se met à bouger. Il se relève (dans l’eau), il regarde la surface (dans l’eau) et il regarde, hébété (dans l’eau et oublieux) ses deux mains (l’une soudée à un harpon, l’autre vide et squelettique), il prend une impulsion, et déroulant les bobines qui le rattache à l’énorme corps sans conscience de la baleine, sans un mot il (dans l'eau personne ne vous entend rire et pleurer) il se propulse vers la coque du navire. Il se fige à l’intérieur (plante son harpon dans la coque superficielle plaie ne l'entame pas simple prise solide dans l'eau liquide), et dans un sourire (commence à remonter) comme une araignée stupide Caleb comme un mauvais cauchemar Caleb et doucement alors que la progression de la marionnette se fait les bobines (les bobines) se déroulent dans un bruit funèbre (et dans l’eau dans l’eau personne ne vous entend hurler).

Caleb tu tournes brusquement la tête. Tu captes les signaux de vie le signal étrange des vivants et de leur coeur battant Caleb tu as beaucoup trop faim alors pour la première fois depuis le début du combat tu utilises une de tes habilités de machine tu nages dans le solide et traverses la coque. Tu te retrouves dans la cale, les fils métalliques reliés à ton cou et à tes deux coudes toujours en lien fondu vers l’espace de l’eau OH2 (H20 H20). Tu tournes brusquement ta tête de mannequin tordu, et tu fais un sourire au marin qui terrifié te regarde. Le sang gicle sur ton harpon alors que tu le vides et le soulage du poids de sa vie. Tu te déplaces dans le ventre du navire en décimant les humains que tu croises, dans un concert de hurlements étouffés. Repu Caleb tu retournes sur tes pas et tu traverses à nouveau la coque comme un liquide fondu tu plantes ton harpon dans celle-ci et accroché au niveau de la mer tu hésites c’est très tentant d’aller observer le combat de la Lumineuse quand même (pour se moquer Caleb) et puis peut-être qu’il y aura encore de quoi manger là-bas et puis tu as toujours faim Caleb tu as encore faim et les fils de tes bobines ne sont pas tendus à leur maximum encore tu peux t’élever au moins jusqu’au niveau du pont tu penses et puis tu sens l’exorciste là-bas et tu n’as jamais mangé d’exorcistes encore et c’est vrai que tu restes une machine programmée Caleb tu as très envie de faire l’action pour laquelle tu as été pensé en vérité Caleb tu (es un homme simple).

Tu escalades donc la coque en plantant ton harpon à l’intérieur Caleb, tu escalades la coque et finalement tu arrives au niveau du pont arrière tu distingues une sorte de dôme lumineux (c’est la gamine ça tu sens la présence d’une Innocence aussi tu conclus que l’amoureuse se bat) et puis encore deux autres Noés tu leur adresses un regard neutre (mais méprisant en fait enfin tu te fiches pas mal d’eux) et puis plus près l’exorciste du Lotus cassé (Kanda tu sais qu’il est dangereux tu ne prendras sûrement pas le risque de risquer ta vie dans un combat contre lui) occupé contre les Noés occupé contre les Noés et plus près Caleb un gamin. Tu plisses les yeux Caleb tu sens qu’il est tout banal lui Caleb rien de particulier et aucun risque Caleb tu te hisses sur le pont dégoulinant d’eau et de sable et de sang et cliquetant Caleb tu te diriges vers lui Caleb en un mouvement rapide de ta forme légère tu es près de lui les fils dans ton dos sur ton cou sur tes épaules frottant le sol avec un bruit métallique étouffé et désagréable Caleb tu sais bien que les humains sont fragiles et que de tout temps la mort des personnages secondaires rends les héros tristes et moins performants moins performants alors voilà gamin tu vas mourir ahaha Caleb tu poses une main toute squelettique sur son épaule et tu lèves ton autre main d'un harpon soudé couleur os tu souris et baisse la tête marionnette absurde sur le côté Caleb et tu le fixes avec tes yeux figés de machine brillant comme les deux satellites terribles d’un soleil noir et polaire (guillotine) et tu vas pour abattre ton arme rouillé de la mer sur son cou fragile de vivant (guillotine (meurt meurt meurt)).
© Truth.


RESUME:
 


:: La Lenteur ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Veiller sur sa famille - Assouvir ses besoins de machine
Aime:
N'aime pas: avatar
Caleb C. Attanasio:: La Lenteur ::
Caleb chasse des baleines en #006666.


▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 32 ▐ Autres Comptes : ► Cyclamën
Masculin
▐ RPG Age : 76 ans.
▐ Personnalité : Misanthrope ►Cynique ► Menteur ►Las ► Irascible ► Rationnel ► Antipathique ► Perspicace ► Égocentrique ► Sardonique ► Dédaigneux ► Peu loquace ► Déteste la plupart des gens ► Indifférent ► Asocial ► Mélomane ► Contemplatif ► Solitaire ► Andmore
▐ Parcours RP :
{Carnet de bord}


Fiche de présentation {50}
______

aBOrDaGE [ Intrigue ] {80}
faiRy TAle [ Emy ; Svan ] {...}

Total des points : 130 {rang F}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Sam 22 Oct - 0:23














INTRIGUE • CHAPITRE IV
— f.t. Oda, Bonnie, Kanda, Louis & Lily —


Le bruit de la mine de plomb frottant sur le papier résonne aux oreilles de Verum ; entêtant crissement emporté par le bruit du navire qui tangue dangereusement, couvert par le craquement de ses planches et le claquement de ses cordages humides. Et au milieu du chaos ambiant – seulement prémices de celui à venir –, Lily s’attèle à la création de l’arme requise par la Vérité ; en même temps retentissent d’autres mots. Cette fois, cependant, ils ne sont pas vides et font appel au pouvoir de l’Art. Ceux-ci ne sont pas inutiles car ensembles ils forment un récit. Une histoire. Le crayon pointé sur l’épéiste aux cheveux sombres, qu’elle nomme sobrement Ian, elle commence à user de ses dons. C’est alors que les prunelles dorées du Clairvoyant se tournent vers une silhouette que trop peu s’embarrassent à remarquer alors que, pourtant, elle œuvre dans son coin. Le non-Exorciste. Verum ne l’oublie pas. Et bien sûr, ses seuls remparts sont les deux Exorcistes ― or ces protections-là ne sont pas des moindres. Le Noé ne sait pas trop ce qu’il trafique là-bas, penché sur Dieu sait quoi. Et ça l’inquiète ; l’Ignorance est sa Némésis, il la craint autant qu’il s’en méfie.

Soudain une lame à la couleur de la suie fait son apparition dans son champ de vision. L’arme, sombre, ressort entre les doigts pâles de l’Art. Verum s’en saisit sans un mot et remercie sa Sœur d’un hochement de tête. Il reporte son attention sur les Soldats.

Puis tout s’enchaine.

Les dires de l’ennemie, une mise en garde concernant Lily, ne sont qu’un écho dans l’esprit de Verum. Si peu de secondes se passent avant qu’Amorem ne s’exprime à son tour et ne s’adresse à sa Famille :

« Je vous fais confiance. »

Puis l’Amour s’élance à corps perdu dans la bataille, arme au poing, pour ensuite séparer les deux Exorcistes et élever un mur de lumière autour d’elle et de l’adversaire qu’elle s’est choisie. Alors il ne reste plus que Ian. Un fin sourire fait son apparition sur le visage de Verum, sourire tranquille qu’il adresse au bretteur malgré l’agressivité latente lovée dans ses tripes. La Vérité n’ignore pas que sa faiblesse due à son très récent éveil lui portera préjudice au cours de la bataille. Il est même fort possible qu’il soit rapidement mis en déroute. Il s’engage dans un combat qu’il sait perdu d’avance, l’écart entre lui et son ennemi peut même être énorme. Malgré tout, il combattra. Il est là pour ça, après tout. Il ne manquera pas de maudire le Comte, toutefois ; la Vérité le tient responsable de l’enfer qu’elle devra vivre en guise de premier combat.

Un mouvement brusque du bretteur le ramène à la réalité. Verum lève instinctivement sa garde, s’attendant à le voir fondre sur eux. La surprise l’envahit quand il remarque qu’il n’en est rien : l’asiatique n’a pas bougé de sa position. Seule l’arme a décrit un mouvement, découpant l’air alors que le son de la voix de son possesseur s’élève et prononce le nom d’il ne sait quelle immonde technique ― soi-disant divine. De la lame s’extraient des formes étranges, grouillantes et nombreuses. De la vermine, des nuisibles faits d’Innocence, sans aucune grâce ni beauté. Ce ne sont rien d’autre que des monstres et Verum supprime rapidement un frisson de dégoût à la vue des blattes. Celles-ci, d’ailleurs, glissent non pas vers lui mais plutôt vers la jeune femme qu’il protège. Il attend qu’ils arrivent à leur niveau et en intercepte une première d’un coup de sa courte épée. La créature, tranchée, cesse d’être une nuisance tandis que l’une de ses compères rencontre le poing cristallisé de la Vérité et une troisième, qui passait alors à proximité, ne tarde à subir le même sort. Et il observe brièvement le duel que se livrent le cristal recouvrant sa main et l’Innocence. Muet, pour changer. Ses pensées sont vaguement haineuses. Redeviennent indolentes lorsqu’il serre le poing sur l’insecte et l’élimine tandis que le reste de la nuée fait son chemin pour atteindre Lily.

Il se tourne ensuite vers l’Exorciste, ayant le sentiment que ça n’est pas une véritablement une attaque destinée à les blesser, mais plutôt … Une évaluation, un test. Les créatures en elles-mêmes  n’ont rien de bien dangereux ― à part qu’elles sont issues du Cristal.

Une forme – un Akuma – apparait brusquement non-loin, comme sortie tout droit d’un cauchemar. Son corps déformé de machine ruisselle d’eau et de sang. Son apparition, aussi inopinée que surprenante, pousse la Vérité à la déconcentration car elle le voit, la bête, le monstre sorti de l’Océan furieux se tourner vers le non-Exorciste. Sans défense, le gamin va mourir. Probablement. Sûrement. A coup sûr. A moins d’une intervention divine, d’une véritable deux ex machina, il n’a qu’une infime chance de s’en sortir.

Est-ce vraiment important ?

C’est le jeu de la guerre, non ? Alors pourquoi se soucier de la vie d’un énième morveux pris dans les affres du conflit ? Maugrim serait intervenu. Mais Maugrim est incapable de s’élever contre le Noé, dans le cas présent. Alors la Vérité ne fera rien. Elle laissera les choses aller ; elle se fout de ce garçon. Elle n’avait rien demandé et la voici sur un champ de bataille. Fichez-lui la paix, avec ces choix moraux. Donc Verum, fort de ses pensées, charge l’Exorciste. Et, parvenu à son niveau, laisse sa lame filer droit sur l’ennemi.

L’épéiste n’allait certainement pas rester là à observer son copain se faire tuer sous ses yeux. L’occasion de passer à l’offensive était donc trop belle pour être gâchée. Or Verum appréhende le prochain mouvement de l’Exorciste et espère de toute son âme que Lily passera également à l’attaque. Bien sûr, il aurait pu utiliser le Champ de Cristal. Il aurait toutefois handicapé l'Art en la privant de la vue de l'épéiste et il n'est pas sûr que c'aurait la meilleure chose à faire. Elle a des projets pour lui ... Non ?




Résumé:
 



Merci Séo ! ♥

Spoiler:
 
Le Hibou

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre heureux.
Aime:
N'aime pas: avatar
Maugrim AnstrutherLe Hibou
« Verum, toi qui nies ce que tous pensent être vrai et affirmes ce que tu n’ignores pas, toi qui vois au-delà des masques, des mensonges et des illusions, toi qui n’as ni allié ni ennemi, mène-moi sur le chemin de la Vérité. »

Maugrim ulule en Tan.

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Siríus M. Þjóðbjörnsson & Marian Cross
Féminin
▐ RPG Age : 31 ans.
▐ Personnalité : Tranquille – Doux – Mesuré – Raisonnable – Prudent – Imperturbable – Laconique – Patient – Consciencieux – Irritable – Moqueur – Introverti – Solitaire – Sociable – Sévère – Intransigeant – Travailleur – Perfectionniste – Humble – Discret – Effacé – Réservé – Retors – Malin – Facétieux – Imaginatif – Passionné – Cynique – Narquois – Indépendant – Libre – Un peu grossier – Franc – Gentil – Bienveillant – Protecteur – Paternel
▐ Parcours RP :
STATUT RP : DISPONIBLE
3/?

(www) ● Ophelia Irisfield (70)
(www) ● Lily Pennyworth (90)
(www) ● Nausicaa Blöm (10)

(www) ● Oda, Bonnie, Kanda, Louis, Lily (80)♟
(www) ● Les Noé (10)

260 pts rp + 100 pts de validation & anniversaire = 360 points.
Rang F.
40 points avant le rang E.

FP BANQUE FT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Dim 23 Oct - 1:37

Nouvel arrivant



J'entendais le combat s’enclencher derrière moi. Je me concentrais plutôt sur la réparation de mon matériel, pourtant, il ne me suffit que d'un regard derrière moi pour évaluer la situation. Comme je l’avais soupçonné, la blonde avait un pouvoir avec son calepin. Et une arme sortit du dessin, comme son compagnon lui avait demandé. Elle est effectivement bien plus dangereuse qu'elle n'en a l'air. Alors lorsqu'elle se met à raconter une histoire, je sens qu'il y a aussi quelque chose de louche derrière tout ça.
Heureusement, Kanda semble l'avoir senti aussi, parce qu'il dirige son attaque directement vers elle. Sauf qu'elle est protégée par l’autre Noé...
Bien des rumeurs courent sur la force de l’exorciste. J'espère qu'elles sont vraies, assez pour faire face à deux Noés en même temps...
Quand à Oda... elle a été enfermée dans être étrange cage sphérique. Impossible de savoir ce qu’il s’y passe de l'extérieur. Tout ce que je peux faire, c'est prier silencieusement pour qu'ils s'en sortent contre les Noés...

Mais je n’étais pas au bout de mes surprises non plus. Concentré à réparer le matériel, je n'avais pas fait attention a l'homme qui s’était approché de moi. Alors lorsque j’entends des pas s’arrêter juste à côté de moi, je relève la tête vers le nouvel arrivant. Sans doute trop tard.
S'il a une apparence humanoïde, ça ne fait aucun doute : cet homme est bien un akuma. Des fils semblent sortir de son dos, et un harpon remplace son bras. Il est couvert de sang, du sang qui semble encore chaud. Les marins... Est ce qu'il les aurait...
Sans doute, oui, au vu de son regard meurtrier. Et la façon dont il me regarde ne laisse aucun doute : il compte me faire subir le même sort.
Je me retourne immédiatement pour m’éloigner. Je ne peux rien faire contre cet akuma, je le sais... Je peux juste le retenir en attendant les exorcistes... Même si eux sont déjà bien occupés de leur côté.
Mais je n'ai pas le temps d'attraper la barrière que je sens l'homme tout près de moi déjà et m’attraper par l'épaule. J'essaie de me débattre, sachant très bien ce qui m'attend... en vain. Les akumas sont vraiment dotés d’une force qui dépasse les humains.

Et lorsque je le vois lever son harpon pour l'abattre ensuite sur moi, cette fois je me dis pendant un moment que c’est fini...
Mais non, je ne dois pas finir comme ça, pas sans lutter. Alors j'essaie à nouveau de le pousser pour m’échapper de son emprise. Mais tout ce que je peux faire, c'est dévier son coup, qui à la place s’enfonce dans mon épaule. Je ne peux réprimer un gémissement de douleur cette fois en ressentant l’arme s’enfoncer dans ma chaire, le sang couler le long du harpon. La douleur violente me fait grimacer. Pourtant, ce n'est toujours pas fini. Si je reste ici, je risque de subir bien pire...
Alors je n’ai pas de temps à perdre, il faut que je trouve un moyen de m’en sortir. Immédiatement, je saisis avec mon autre bras mon pistolet, et le pointe sur le bras de l’homme. Et je tire.
Et pourtant, ça n’a même pas vraiment l'air de l’affecter, pas une grimace de douleur ne vient déformer ses traits. Ce qui n'est pas étonnant, puisque seule l’innocence peut les éliminer...
Mais au moins, cela a créé une diversion suffisante pour qu’il relâche légèrement son emprise. Je me recule alors, me mettant hors de sa portée, et un autre gémissement de douleur m’échappe lorsque je sens le harpon s’extirper de mon épaule. Je presse la blessure avec ma main, essayent d’empêcher le sang de couler encore plus, mais ça ne fait que raviver encore plus la douleur... Mais je n’ai pas le temps de m’occuper de mes blessures. L’akuma est encore là, et ne semble pas vouloir me laisser m’échapper...
Alors cette fois, je ne perds pas de temps, et me précipité vers les  talismans. De mon bras validé, je le pointe vers l'homme monstrueux, et l’active, priant pour qu’il marche à nouveau. Et c’est avec un grand soulagement que je vois l’akuma qui se retrouve aussitôt enfermé dans une barrière, d'où il peut à peine bouger. Celle ci ne résistera peut être pas très longtemps contre un akuma de niveau deux, mais j'espère juste qu'elle tiendra suffisamment longtemps pour que les exorcistes puissent s’occuper de lui... S’ils réussissent à s’en sortir de leur côté.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Résumé:
 





Merci Anne pour le vava ♥️

Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 140 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+40)
Chipeur arrête de chiper (+40)
Un sauvetage inattendu (+30)

Points: 770
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Dim 23 Oct - 14:26
Les choses sont allées vite. Très vite. Trop vite. Et toi, petit Lily, perdue dans tes histoires et tes dessins, tu n'as pas tout compris. Pas tout suivi. C'est que tu n'es pas faite pour la Guerre, Lily. Pas plus que tu n'es faite pour être avec autant de monde. Tout ce qui t'entoure est étranger, à sa façon. Et si tu n'avais pas peur, perdue dans tes drôles d'idées et soutenue par Ars, tout ce remue-ménage t'a brutalement ramenée sur terre.

En premier temps, la belle Amorem était passée à l'offensive. Comme si ton histoire avait motivé les troupes. Comme si tu avais donné le départ. La blonde s'était précipitée sur Ian, que tu ne quittais pas des yeux, le bousculant sans ménagement avant de s'en prendre à la jeune femme ailée. Surprise, tu les as vus disparaître dans cette sphère de lumière. Tant mieux, ça en fera un de moins. Il ne restait donc que l'Homme aux cheveux longs et celui aux cernes, un peu plus loin.

Celui aux cernes, rapidement, ce ne fût plus à toi de t'en occuper. Un homme est apparu sur le bateau. Ou plutôt une chose. Une marionnette peut être. Et cette marionnette ne semblait pas là pour vous. Elle est venue pour celui aux cernes. Alors tu n'as pas à t'en occuper, Lily. Vous êtes bien deux face à l'homme au sabre. Face à Ian.

Mais ce n'était pas une bonne nouvelle pour autant. Car le héros de ton histoire avait de la ressource. Et tu allais l'apprendre à tes dépens, Lily. Car tu es restée silencieuse trop longtemps, observant ce qu'il se passait, ce que tu ne comprenais pas, incapable de faire plusieurs choses à la fois. Tout ce que tu pouvais faire, c'était gribouiller un autre piège, n'ayant pas plus d'idées que cela, pendant que l'homme parlait. Quelques mots à peine, comme une incantation. Quelques mots qui résonnèrent comme une malédiction.

Huit créatures.

Les choses sont allées très vite. Trop vite. Tu n'as pas pu te préparer à tout ça. Tu dois faire face à ceux huit créatures. Tu dois les combattre, alors qu'elle se dirige vers vous. Il n'y a plus de temps à perdre, Lily. Si ton compagnon peut en stopper quelques unes, il va falloir que toi aussi tu y mettes du tien. Que tu le veuilles ou non. Il y a bien ton premier piège qui est prêt à être créé. Mais le reste n'est qu'à l'état de brouillon et tu n'as aucune idée de si ça va fonctionner ou non. Que faire alors ?

Que faire ? Cette question tourne en boucle dans ton esprit, comme un mantra personnel. Il faut réagir. Il faut te battre. Mais tu en es bien incapable, Lily. Si ton imagination est sans limites, la peur est un frein conséquent à toute idée. Tu ne peux affronter tout cela toute seule. Alors tu recules, essayant de mettre autant de distance entre les monstres et toi.
Tu as besoin de plus de temps. Un peu plus de temps. Tu pourrais créer une porte dans le sol et fuir, tout simplement. Passer par les machines et revenir sur le pont en courant, à l’abri du danger. Mais alors, tu laisserais Maugrim tout seul. Tu le condamnerais. Et il en est hors de question. Du courage, Lily, tu en es capable. L'Ecossais t'offre un peu de temps et s'en prend aux créatures.

Plus que cinq.

Tu jettes un premier piège devant l'une d'elles. Et tu ne t'occupes pas de savoir si elle se prend dedans ou non, car tu sais que c'est le cas. Si elle crie de douleurs ou si elle disparaît en silence.

Plus que quatre.

Il faut que tu agisses Lily, que tu fasses quelque chose. Tu n'as plus de temps maintenant. D'un geste maladroit, tu envoies le piège non fini sur l'une d'elle. Ça ne pourra la tuer, tu le sais très bien. Mais au moins, tu pourras la ralentir. Il le faut.

Plus que trois.

Tu recules toujours, aussi rapidement que tu le peux, cherchant un moyen de te protéger

Trois créatures. Encore trois. Plus que trois. Tu peux le faire, Lily. Tu en es capable. J'ai peur. Du courage, Lily. Attaques. Défends toi. Ne restes pas immobile. J'ai besoin d'aide.

Alors Ars apparaît. Un sourire étend ses lèvres. C'est la première fois que tu lui offres le contrôle et il compte bien en profiter. Il ne sait plus se battre, pauvre Ars. Mais au moins, il n'a pas peur. Alors Ars, il s'arrête de bouger. Il arrête de fuir. Et il se prépare à attaquer. Il laisse tomber le sac sur le sol, car c'est encombrant. Et il recommence à dessiner. Plus rapidement. Plus précisément. Il est l'Art après tout.

Un premier insecte l'atteint et il ressent la morsure de l'Innocence. Mais peu importe. Ce n'est qu'une blessure. Ce n'est qu'une jambe. Tant qu'il garde ses mains, tout va bien. Tant qu'il garde sa tête et son imagination, il n'a peur de rien, Ars.

Plus que deux.

Ou presque deux. Car la troisième n'était bel et bien que ralentie par le brouillon de piège. Mais Ars s'en moque, il a fini son dessin. Un grand bouclier apparaît entre ses mains. Un vulgaire rectangle noir, suffisamment large pour protéger son hôte. Et l'insecte vient s'écraser dessus. Ça fait du bruit, mais il n'écoute pas Ars. Il se concentre.

Plus que deux.

Il prend son bouclier a deux mains et envoie l'une dans la mer et le bouclier avec. Les insectes ne savent pas nager, n'est-ce pas ? Il espère que c'est bel et bien le cas. Il n'a pas d'autre choix.

Plus qu'une.

Il recule Ars, à grands pas. Il évite une première fois, un sourire amusé sur les lèvres. Son hôte est bien agile, c'est pratique. Et il a une idée, Ars. Tant pis s'il gaspille ses forces, mais il n'a pas le choix. Il doit reprendre l'histoire. Il doit la tourner à son avantage. Mais comment ? Il ne peut utiliser tous ses pouvoirs. Il ne peut faire autrement et il le sait. A moins …

Le souvenir réfléchit, évitant autant qu'il peut la créature. Il pèse le pour et le contre. Son hôte n'a pas l'air bien forte, bien résistante. Mais c'est une Noah maintenant, alors elle pourra se soigner. Elle ne lui en voudra sûrement pas s'il l'abîme. Alors il ne se défend pas non plus pour celle-ci. Il abandonne. Car il n'a pas de temps à perdre avec de simples illusions. C'est Ian qui doit payer. Ian qui doit mourir.

D'un geste maladroit mais tout de même précis, Lily donne un coup de pied dans la créature, en même temps qu'une grimace de douleur étire ses traits. Mais Ars n'avait pas le choix. Il est encore trop faible et n'a pas assez de pouvoirs pour se permettre de les épuiser.

Boitant un peu, le temps que les blessures se referment, il s'avance de nouveau vers le conflit. Il sait déjà la fin de l'histoire de Ian. Il ne finira pas heureux et n'aura pas beaucoup d'enfants, non.

Ars fait craquer ses doigts et ramasses le stylo et le calepin, avant de recommencer un nouveau dessin. Il est fin prêt à les anéantir. Il a fini de jouer.


Résumé:
 





Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [7]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [9]
www ۞ Mary [14/3]
www ۞ Elliot [3/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Dim 23 Oct - 23:19
Il y a de la musique, clique au milieu du rectangle gris -oui on voit pas les signes -





Chapitre IV Bis - Ft. Kanda, Bonnie, Louis, Lily, Maugrim

Fausse Trinité




À peine voulais-tu confirmer les mots de ton partenaire, que la Dame de lumière s’élance vers vous et écarte Kanda de toi grâce à sa pertuisane tout en se plaçant devant toi, et ce, à grande vitesse. 

Tu recules, d'un sauf vif.

« Kanda ! » Cries-tu avant de voir une sphère se former autour de toi et de ton ennemi. 

Il s'en sortira.

Ton regard sérieux, se tourne vers elle puis sur l'espace vous encerclant. Finalement, c'était eux qui avaient fait la séparation... Tu évalues alors le terrain et tu vois qu'il y a suffisamment de terrain, en plus de déduire par simple intuition que ton adversaire ne pourra pas tenir la sphère très longtemps. Car si son pouvoir est la matérialisation, elle ne pourra pas gérer indéfiniment son combat en plus du maintien de la barrière.

Pourquoi es-tu si optimiste ? Est-ce ta détermination ? Ta rage de vaincre ? La peur de mourir aujourd'hui ? Ou bien ce qu'on nomme, bonne impression ? Peut-être tout à la fois, mais tu n'oublies pas que tu as affaire à une adversaire de taille, peut-être plus forte que toi. Et l'issue de ce combat est très clair dans ton esprit, ce sera elle ou toi qui sera à terre, et fin de l'histoire.

« Inutile de perdre plus de temps. » murmura t-elle. « Finissons-en une bonne fois pour toutes... » 

Tu relèves tes poings sans rien dire, tu observes son regard neutre, et tu lances les hostilités. C'est alors que tu accoures vers elle, il ne te faut que quelques secondes pour te rapprocher à une distance suffisante pour le corps-à-corps, et dans ta course, tu frappes. Tu lèves ton bras droit -le tournant sur le côté comme une lame- avant de l'abaisser rapidement dans une diagonale arrondie pour finir sur une trajectoire verticale, et ce, avec le poids de tout ton corps pour tourner sur toi-même. Feinte.

Peu importe si le coup avait touché sa cible, ce n'était qu'un moyen de procéder au plus essentiel. Ton long manteau se lève dû à la vitesse de ton déplacement, digne d'une danseuse et d'une combatante.

Et grâce à ta rotation, tes bras s'entrechoquent et se frottent en un seul coup tout aussi rapide, faisant déchirer l'air d'un horrible cri métallique accompagné d'une centaine d'étincelles. Et c'est alors que toujours dans ta trajectoire de rotation, -en usant de ta technique pour avoir le champ libre- ton autre bras s'élève pour cette fois-ci s'abaisser sur une diagonale avant de se remettre en position de combat pour une possible riposte de la part de la Noé.

Résumé:
 





† Harfang des sables blancs †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Oda D'Asthor† Harfang des sables blancs †
Le tranchant des ailes est plus aiguisé que celui du plus tranchant des aciers


▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 131 Féminin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Guerrière malgré elle
▐ Parcours RP : 210 points

Rang F

Rang E dans 190 points[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Mar 25 Oct - 18:40
FORGIVE ME, I LOVE YOU
CHAPITRE IV bis


L'exorciste n'était pas là pour jouer non plus. Elle ne prit même pas la peine de répondre aux propos de Bonnie qu'elle passait à son tour à l'offensive, prenant de court la jeune bergère. Elle était plus rapidement qu'elle ne l'avait imaginé, et mieux entraînée, aussi. Il semblait que les années avaient renforcé les rangs de l'Ordre Noir, et que leurs soldats étaient plus puissants que ceux qu'elle avait pu affronter autrefois. L'Innocence gagnait en puissance... Alors même que les rangs d'Adam s'amenuisaient de mois en mois. Ce n'était pas bon. Et c'était précisément pour ça qu'Amorem n'allait pas permettre une nouvelle défaite à sa fratrie : aujourd'hui, c'est eux qui repartiraient vainqueurs.

Elle laissa venir le premier coup sans broncher ; afin d'évaluer la force et la douleur qu'était capable de lui infliger l'exorciste. Lorsqu'elle se prit le poing en plein visage, elle en perdit l'équilibre et du reculer de plusieurs pas afin de ne pas tomber : ah, là aussi, elle avait sous-estimé la force de son adversaire. Et elle n'avait pas non plus anticipé l'horrible son strident qui s'échappa du frottement des bras de la jeune femme, et plaqua ses mains sur ses oreilles afin d'en diminuer l'impact : en vain. Déstabilisée, un filet de sang traçant un chemin sur son visage suite au coup qu'elle avait reçu ; elle ne du son salut qu'à l'intervention inopinée mais salvatrice de son akuma personnel : En même temps que le bateau s'était mis à trembler violemment, Caleb était apparu.

Elle ne pouvait pas le voir, mais elle sentait sa présence. Que venait-il faire ici ? Avec un exorciste aussi puissant que l'était l'homme à l'épée, c'était du suicide que de s'aventurer ici. Et quand bien-même elle n'était pas elle-même en meilleure posture, elle n'avait pas besoin de son aide. S'il voulait l'aider, il fallait qu'il reste en vie. Enfin... Parler de vie lorsqu'il s'agissait d'akuma était un concept étrange, voir abstrait. Il ne fallait pas qu'il soit détruit, dans tous les cas.

Quit messing around ! Leave, now ! lui transmit-elle par pensée.

Il fallait toujours qu'il n'en fasse qu'à sa tête, et qu'il se comporte d'une façon différente de la majorité des autres akumas. Les duels, ce n'était visiblement pas ce qu'il préférait au combat. Non : il préférait semer le chaos un peu partout avant de fuir. Mais la fuite ne lui serait pas toujours permise. Il y aurait forcément un jour où cette façon de faire se retournerait contre lui. Il n'y avait plus qu'à espérer que ce ne soit pas aujourd'hui.

Parce qu'elle ne pouvait pas l'aider.

Pour l'heure, elle devait se charger de contre-attaquer. Et elle ne perdit pas une seconde pour le faire : elle altéra aussitôt la propriété réfléchissante de la lumière et priva ainsi son adversaire d'un des atouts les plus précieux en combat ; la vue. Si pour Bonnie rien n'avait véritablement changé, utiliser le pouvoir qu'elle avait appelé Dorchadas plongeait son adversaire dans l'obscurité la plus totale. Sans perdre une seconde plus, elle saisi les bras de l'exorciste et, se glissant habilement dans son dos ; lui lia les poings entre eux à l'aide d'un lasso de lumière qu'elle venait de matérialiser. Privée de ses bras, l'exorciste était à la merci de l'apôtre, qui devait néanmoins tenir le lasso dans ses mains pour ne pas qu'il disparaisse tout simplement — c'était l'inconvénient majeur de son pouvoir. De sa main libre, elle asséna un violent coup dans le ventre de la fausse élue.

L'issue du combat lui paraissait si simple : elle pouvait tout simplement trancher les bras de l'exorciste et récupérer son Innocence. Mais Amorem n'était pas cruelle, et certainement pas dénuée de compassion : l'exorciste finirait par s'épuiser elle-même à force de riposter et d'une utilisation prolongée de son arme et de son cristal divin. Pour l'heure, Bonnie la maintenant toujours d'une main ferme grâce au lasso de lumière qui lui liait les mains dans son dos.
« Tu devrais renoncer. »
Un souffle ; un murmure sans animosité.


Résumé

- Amorem se prend le coup d'Oda et subit les effets de Metalo Urlante, elle est déstabilisée et incapable de contre-attaquer.
- L'intervention de Caleb, qui fait tanguer violemment le bateau, lui permet de reprendre l'avantage. Elle demande à Caleb de repartir, elle ne sait pas qu'il est en mauvaise posture.
- Elle utilise aussitôt Dorchadas (rang D), combiné avec Solas Abhar (rang F.1). Elle créé donc un périmètre dans lequel Oda est complètement aveugle, et en profite pour lui lier les poings dans le dos avec un lasso de lumière (qu'elle est obligée de tenir. Si elle lâche prise, ne serait-ce qu'un millième de secondes, le lasso disparaît.)
- Elle donne un violent coup dans le ventre d'Oda.
- Elle lui demande de renoncer à se battre, sans méchanceté ni menace.

Lien vers la FT de Bonnie.



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Jeu 27 Oct - 11:44
Chapitre IV bis ; Groupe VII
feat. O. d'Asthor, B. O'Cahan, L. Roussel, M. Anstruther, L. Pennyworth


L’attaque du bretteur ne fait pas autant mouche qu’il l’aurait voulu. Si deux véritables insectes ont servis pour engendrer des dégâts… C’est bien tout. La Dessinatrice s’était débarrassée d’un insecte avec un pied à loup, deux l’avait touché tandis qu’elle avait abattu le dernier. Aucun effet secondaire, rien. Ils ne sont que des dégâts brutes. Une fois leur cible touchée, ils disparaissent. Une fois frappé par une arme et une force supposées ; ils disparaissent. Ce n’est pas l’attaque la plus puissante qu’il possède, et ce n’est pas non plus sa technique préférée. Tout le reste se passa très vite. Kanda vit la nouvelle apparition de Caleb, accompagné d’un mouvement du bateau. L’être humain encore disponible sur ce navire — pour combattre — se retrouve être Louis. L’Akuma le prit alors immédiatement en joug. Ce n’était décidément pas bon du tout. Trop d’ennemis, trop d’adversaires. Comment pourraient-ils s’en sortir ? Kanda n’était pas au courant s’il savait se battre. L’espace de quelques secondes, le bretteur avait tourné la tête vers son allié, et en l’espace de quelques secondes une attaque surgit sur lui. Le deuxième Noé a être apparu. Il avait saisi l’arme crée par la Dessinatrice, et l’avait attaqué pendant qu’il était distrait. C’était fourbe. Mais dans un combat, tous les coups sont permis.

Le Japonais para l’attaque au dernier moment, presque de justesse finalement. Il n’était pas dans une position confortable, ayant paré à une main, alors il força pour en trouver une. Saisissant Mugen de sa deuxième main, l’apôtre repoussa son ennemi sur quelques mètres à peine. « Quel est ton nom ? » demanda-t-il alors que la Dessinatrice arrivait derrière son interlocuteur. Quelque chose avait changé chez elle. Elle avait une aura dangereuse et ne paraissait même plus maitre de son corps. Est-ce que cela faisait comme Tyki ? Le Souvenir avait-il prit l’ascendant sur elle ? Elle n’était pas dans son état normal, c’était certain. Il aurait voulu continuer sa provocation cependant… Il n’en avait plus envie. Kanda attaqua de front le deuxième bretteur sur ce bateau. Il assena plusieurs coups rapides avant de reculer.

Puis il enchaîna sur une illusion, pendant que son adversaire se relevait. Il ne l’avait pas forcément gravement blessé. Simplement envoyé au loin pour gagner du temps.

« Nigento »

Probablement la technique qu’il utilisait le plus. Elle était aussi la clé de beaucoup plus de techniques encore que s’il n’avait qu’un sabre. Eh oui. Mugen créa une illusion d’elle-même qui vint se loger dans la main gauche du bretteur. Les deux sabres étaient reliés par un énorme faisceaux de lumières qu’on devinait nourris de l’Innocence. « Tu as signé ton arrêt de mort. »

Ce fut alors à ce moment-là que Kanda assena une multitude de coups avec ses deux sabres. De violents coups qui firent reculer son ennemi petit à petit quand il les parait, et qui devaient être une torture lorsqu’ils sciaient sa peau de Noé… Des éraflures aux entailles plus sévères… Cela devait l’électriser, le brûler.

Et le bretteur n’en avait que faire de la Dessinatrice. Elle était inoffensive sur le plan physique, il ressemblerait. Il n’avait pas oublié l’histoire qu’elle avait commencé à raconter. Cela ne l’effrayait pas le moins du monde, et encore moins ses pièges à loup…


récapitulatif:
 

N'hésitez pas à me dire si quelque chose ne va pas ! + J'ai mis en gras les actions de combats.... Je me suis dis que ça pourrait aider.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Jeu 27 Oct - 14:23
voulez-voulez-vous ?


Etrange. (mais)
Les anges. (mais qui peut bien s’en soucier ?)
Mécanique des frottements (parce que le harpon en crissant se retire chanceux petit humain chanceux le harpon n’a pas même pas atteint le solide calcium fragile de tes os) et mécaniques des fluides (parce que le sang de la plaie ouverte sur le dehors commence à pleuvoir comme des larmes un peu tristes un peu sombres un peu soulagées de pouvoir encore pleurer (vivant)) au sortir du corps de l’humain Caleb, tu plisses les yeux en te rendant compte que tu as manqué ta cible (l’artère tube physiologique de son cou au gosse) néanmoins tu prépares déjà un second coup Caleb et voilà que l’on te tire dessus (étrange !). Tu t’en fous Caleb, tu tournes ta tête squelette zombie vers ton épaule droite, là où la balle du revolver dans la main du gamin a percuté avec un son de bille ta chair de machine, sans le moindre dommage. Tu lèves les yeux au ciel, et tu fermes ta main dans le vide, alors que le gosse profite de ta surprise toute ironique pour se soustraire à ton emprise. Il s’éloigne deux ou trois mètres et tu plisses les yeux encore plus avec fureur car (bien qu’il l’ignore) le gamin est maintenant hors de ta zone de mouvement (hélas les fils les fils qui te relient à ton poids mort là-bas dans l’océan, les fils sont limités les bobines sont déroulées à leur amplitude maximum) il s’éloigne donc et avant que tu esquisses l’ombre d’un autre mouvement, le petit (enfoiré étrange le petit enfoiré les anges mais qui peut bien s’en soucier ?) malin t’emprisonne dans l’une de ces cages dorés et inutiles que les non-exorcistes ont fabriqué pour se donner l’impression d’être utile dans la guerre. Caleb, tu penches la tête sur le côté en posant doucement ta main métallique sur la paroi de la barrière qui te retient. Le contact, douloureux, émet des étincelles. Tu fixes le gamin alors que le contact de la matière noire qui compose ton corps commence à ronger lentement la résistance de la barrière qui le sépare du monstre (toi).

(savez savez vous ?)

Une voix grinçante et vieille et rouillée sort du corps du pantin-machine. « Alors gamin. Maintenant quoi ? » Tu fais grincer ton harpon contre la barrière. «  Tes copains ont l’air plutôt occupé. Et cette barrière ne pourra pas me contenir longtemps. Regarde.  » Ta main posée sur la paroi n’a toujours pas bougé, et un petit crissement commence à se faire entendre, comme si la cage luttait pour ne pas déverser son contenu dans le dehors. « Surrend. » Et un rire métallique sort du fond de ta gorge (et les anges pleurent (savez savez-vous ?) et le sang de Louis du harpon tombe sur le bois du navire).

Well, you’re kind of rude.

«  T’es vraiment pas drôle, don’t you ? » Là, Caleb ne s’adresse pas à Louis, mais bien à sa maîtresse. Il retire sa main de la barrière le temps de lui répondre, et se met à ignorer royalement Louis. «  COMME SI JE POUVAIS M’EN ALLER EN CLAQUANT DES DOIGTS GAMINE.  » Caleb soupire bruyamment alors qu’il repose son regard sur Louis. «  Elle veut que je m’en aille. Well. Elle n’a pas précisé qu’il m’était interdit de t’amener avec moi donc.  » La haine des machines, brutale, refait surface dans les yeux de Caleb — alors qu’il plante son harpon au travers de la barrière, à l’endroit même qu’il avait déjà affaibli. Le harpon y perce un trou alors que les étincelles et les bruits tordus de métaux rouillés se répandent autour de l’Akuma. La barrière ne tiendra pas plus longtemps.


Et Caleb commence à se faire mouvoir son bras-harpon, et à découper la matière comme dans du verre, avec difficulté et crissement, mais néanmoins relative efficacité. Une brèche commence à se fabriquer, alors que l’éclat des tempêtes brille dans les yeux sans vie du marin. (voyez voyez-vous ?).
© Truth.


RÉSUMÉ:
 


:: La Lenteur ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Veiller sur sa famille - Assouvir ses besoins de machine
Aime:
N'aime pas: avatar
Caleb C. Attanasio:: La Lenteur ::
Caleb chasse des baleines en #006666.


▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 32 ▐ Autres Comptes : ► Cyclamën
Masculin
▐ RPG Age : 76 ans.
▐ Personnalité : Misanthrope ►Cynique ► Menteur ►Las ► Irascible ► Rationnel ► Antipathique ► Perspicace ► Égocentrique ► Sardonique ► Dédaigneux ► Peu loquace ► Déteste la plupart des gens ► Indifférent ► Asocial ► Mélomane ► Contemplatif ► Solitaire ► Andmore
▐ Parcours RP :
{Carnet de bord}


Fiche de présentation {50}
______

aBOrDaGE [ Intrigue ] {80}
faiRy TAle [ Emy ; Svan ] {...}

Total des points : 130 {rang F}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Dim 30 Oct - 2:03















INTRIGUE • CHAPITRE IV

— f.t. Oda, Bonnie, Kanda, Caleb, Louis & Lily —


L’Exorciste pare et il s’en est fallu de peu pour que l’attaque de la Vérité fonctionne. Et Verum grince un peu des dents tandis qu’il est brusquement repoussé. Il se retrouve non-loin de Lily. Oh, bonjour. Car à vrai dire, ce n’est plus elle mais Ars qui, désormais, à le contrôle de ce corps frêle.

«  Quel est ton nom ? » s’enquiert soudain le bretteur et les yeux d’or de la Vérité se tournent une nouvelle fois sur lui.

Le visage du Clairvoyant reste de marbre et sa bouche n’a pas le moindre mouvement ; elle reste close. En fait, il ignore si l’Exorciste s’adresse à lui ou à sa Sœur. Dans le doute, il ne répond rien et reste bien en sécurité dans son manteau de silence. A cet instant son visage reste autant fermé que son cœur ; c’est une chance, d’ailleurs, qu’il ait gardé son esprit concentré sur son ennemi et qu’il n’ait pas prêté la moindre attention à ses paroles : il le voit s’enhardir en attaquant de front. Les coups pleuvent alors sur lui. Ils sont rapides, brusques, incisifs et précis. La force de l’épéiste est indéniable et malgré ses efforts pour parer, ou au moins dévier la lame du katana, Verum se retrouve repoussé. Plusieurs tâches apparaissent à divers endroits de son corps, son corps qui proteste et gémit à sa manière, mais sans flancher. Le carmin de son sang s’inscrit sur le lys blanc de la chemise qu’il porte. Les couleurs se détachent l’une de l’autre et chacune resplendit avec sa propre intensité, funestes. Et un grognement de douleur ― un seul ― échappe à la Vérité. Ca brûle. Ca fait mal. Foutue Innocence, foutus Exorcistes. Foutu Ian. Les blessures ne sont pas spécialement profondes. Mais ça reste quelque chose de désagréable.

Ce dernier ne perd pas de temps ― ils n’en ont point, de Temps. Un nouveau mot prononcé et voici que son arme se crée une réplique d’elle-même dans la main libre de son détenteur. La crainte, oui, la Crainte, s’instille lentement dans les veines du Noé alors qu’il se redresse malgré tout et se campe une seconde fois sur ses jambes. Bravoure ou stupidité ? Il ne sait. Mais le voici ici, sur ce navire, à combattre un ennemi qui le dépasse.

Oh, il ne peut que s’en prendre à lui-même. C’est de sa faute, après tout.

« Tu as signé ton arrêt de mort. »

Peut-être, oui.
Verum a un soupir. Il tiendra tête à l’asiatique uniquement pour donner du temps à Ars pour dessiner, pas pour gagner. Il perdra, c’est couru d’avance, et cette certitude ne lui fut absolument pas murmuré par son Don. Ca ne sera une surprise pour personne, par ailleurs. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne résistera pas. Alors il lève son arme, à temps car l’épéiste revient à l’assaut.

Ses coups sont lourds, puissants. Et c’est en tentant de les parer que le Noé se rend une seconde fois compte de toute la force d’attaque de son adversaire et quel gouffre se retrouve creusé entre eux. Les lames s’entrechoquent brièvement et cela offre un cours instant de sursis à la Vérité qui, pourtant, met toute la puissance de son corps d’emprunt et fournit de nombreux efforts pour au moins dévier les attaques de son ennemi. En vain cependant, car nombreux sont ceux qui l’atteignent. Et le font reculer. Mauvais. Très mauvais.

De nouvelles blessures tracent de nouveaux sillons vermeils dans sa chair. Des plaies rendues beaucoup plus douloureuses que les précédentes (plus graves aussi car plus profondes) par l’action du Cristal. Il serre les dents mais la souffrance, elle, est bien visible dans ses yeux dorés. Parti comme il l’était, Ian semblait prêt à le trancher en deux. Un sabre reste un sabre. Une telle arme peut trancher chair et os, que Verum soit un Noé ou non.

Il sent un liquide chaud couler contre sa peau. Il baisse légèrement la tête vers son buste et constate l’ampleur des dégâts. Plusieurs entailles se sont déjà ouvertes sur ses épaules et son torse. Alors il recule. Oui, il recule pour rejoindre Ars et mettre le plus de distance entre lui et Ian. L’envie de presser sa Sœur le titille mais il n’en fait rien. Il faut qu’ils réfléchissent.

Ses genoux se plient et il se retrouve les paumes collées contre le sol du navire. Il fixe l’épéiste sans mot dire, couvert à la fois de sang et de silence. Puis les planches se mettent à vibrer sous ses mains, de plus en plus fort, de plus en plus vite, comme des tambours battus par les baguettes du Destin.

Et des entrailles de l’esquif surgit le Champ de Cristal. Ses géodes noires comme les ténèbres fleurissent un peu partout entre eux et l’Exorciste ― et peut-être même directement sous ses pieds s’il était assez proche ―, de la taille d’un enfant, assez hautes pour ne pas être enjambées sans risquer d’être blessé par les nombreuses stalagmites. Affutées comme des dagues, elles se tendent vers l’extérieur, menaçantes. Qui s’y frotte s’y pique. Cela devrait le ralentir … même si c’est bien peu. La Vérité se redresse sans attendre.

« Fais vite. » glisse-t-il à la jeune femme près de lui, garde levée. S’il te plait. « Je ne sais pas ce que tu as prévu, mais il faut l’attaquer dès qu’il sort. Ensemble. »

Et Verum espère juste qu’il a donné assez de temps à l’Art.




Résumé:
 



Merci Séo ! ♥

Spoiler:
 
Le Hibou

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre heureux.
Aime:
N'aime pas: avatar
Maugrim AnstrutherLe Hibou
« Verum, toi qui nies ce que tous pensent être vrai et affirmes ce que tu n’ignores pas, toi qui vois au-delà des masques, des mensonges et des illusions, toi qui n’as ni allié ni ennemi, mène-moi sur le chemin de la Vérité. »

Maugrim ulule en Tan.

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Siríus M. Þjóðbjörnsson & Marian Cross
Féminin
▐ RPG Age : 31 ans.
▐ Personnalité : Tranquille – Doux – Mesuré – Raisonnable – Prudent – Imperturbable – Laconique – Patient – Consciencieux – Irritable – Moqueur – Introverti – Solitaire – Sociable – Sévère – Intransigeant – Travailleur – Perfectionniste – Humble – Discret – Effacé – Réservé – Retors – Malin – Facétieux – Imaginatif – Passionné – Cynique – Narquois – Indépendant – Libre – Un peu grossier – Franc – Gentil – Bienveillant – Protecteur – Paternel
▐ Parcours RP :
STATUT RP : DISPONIBLE
3/?

(www) ● Ophelia Irisfield (70)
(www) ● Lily Pennyworth (90)
(www) ● Nausicaa Blöm (10)

(www) ● Oda, Bonnie, Kanda, Louis, Lily (80)♟
(www) ● Les Noé (10)

260 pts rp + 100 pts de validation & anniversaire = 360 points.
Rang F.
40 points avant le rang E.

FP BANQUE FT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Chapitre IV bis ; Groupe VII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Intrigue] Chapitre IV ; Groupe I
» Lectures de groupe estivales 2010 (calendrier en page 1)
» Groupe Il Ceppo
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» Spoil Bleach chapitre 274

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Afrique et reste du Monde :: Les océans-
Sauter vers: