Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Everyone dies. •• [Pv. Svanhólm J. Ingvarsson & Bonnie R. O'Cahan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Everyone dies. •• [Pv. Svanhólm J. Ingvarsson & Bonnie R. O'Cahan]
Mer 23 Nov - 16:28

Été en Hiver


" L’hiver ne jetez pas vos vêtements légers, l’été ne jetez pas vos fourrures."


Tout le monde meurt, c'est certain. Aussi loin qu'il s'en souvenait, toutes les personnes proches d'Aloïs étaient mortes à un moment de sa vie, d'une manière ou d'une autre. Edgar et Élise, ses parents, avaient péri à cause de la guerre et des Akumas. Ensuite, ce fut au tour d'Aurore, sa sœur ainé, qui disparu à jamais de leur vie pour ne plus jamais réapparaitre ; elle avait tout d'une morte, donc, même s'il y avait encore une minuscule chance pour qu'elle soit en vie, pour le moment elle n'était plus que poussière dans sa tête à lui. Ensuite, il y a eut leurs parents adoptifs à Mathilde et à lui, morts par sa faute, par sa faute à lui, mais aussi beaucoup celle de Felon ; peut-être aurait-il pu empêcher cette mort là d'arriver, s'il y avait été plus intelligent et réactif. Puis, fatalement, il y avait eu la mort de la confiance de Nora, puis celle de Mathilde quelques mois plus tard. Elles vivaient encore, elles, mais n'étaient plus que des fantômes pour celui qu'elles voyaient désormais comme un monstre. Et il y avait eu William aussi, ce cher petit William qui avait été arraché à la vie alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Puis il y avait aussi Bonnie, petit bergère qui était morte mais pas vraiment mais qui avait eu la sensation de mourir malgré tout. Tant de morts, encore et toujours.

Et à côté de tout ça ? Aloïs, toujours là. L'Ombre, toujours présente là où il ne le fallait jamais, qui ne pouvait qu'observer d'un œil impuissant l'équilibre naturel des choses reprendre sa place dans le monde. Et tout ça pour quoi ? La guerre, toujours, toujours elle. Cette fichue querelle avait tout prit, avait tout détruit, et lui ne pouvait rien faire, si ce n'était détourner le regard et espérer que cela se finirait au plus vite. Lui, qui n'avait pas la force d'essayer de faire changer les choses, lui qui était toujours resté silencieux depuis tout petit même lorsqu'il n'était pas d'accord, lui qui avait laissé ses ombres s'en prendre à ceux qui étaient proches de lui sans même réagir. Est-ce qu'il les avait aimé, ses parents adoptifs ? Non, sans doute pas. Mais il aimait Mathilde, et il aimait également la voir heureuse. Alors, si c'était à refaire, peut-être tenterait-il de les sauver ; pas pour eux, mais pour elle, pour elles. Pour qu'on cesse de le voir comme le monstre qu'il n'était pas.

Vraiment ? Non, il n'était pas tout blanc non plus. Au fond, peut-être était-il vraiment un monstre, d'une certaine manière. Un monstre qui écoutait les ordres, une ombre qui dévorait les autres lorsqu'on lui demandait de le faire ; comme il avait fait il y a quelques semaines à l'autre bout du monde, sur ce bateau où il avait failli ôter la vie à une jeune femme, à une exorciste comme l'était Nora, mais qui n'était pas sa sœur, bien sûr. Et tout ça pour quoi ? Parce qu'on lui avait ordonné de le faire, parce qu'il n'en avait pas le choix, parce qu'il n'avait pas la force suffisante pour se rebeller. Oh, pourtant, il avait essayé de le faire, un petit peu, à sa manière. Aloïs ne tuait pas ses adversaires, essayait d'éviter leurs organes vitaux, simplement pour détruire l'innocence. Aller, soyez libérés, vous pourrez reprendre votre vie normale ensuite, loin de la guerre ; elle arrêtera de vous dévorer comme ça. Mais les gens ne comprennent pas, ils ne comprennent jamais rien. Le Lockwood non plus ne parvenait pas à les comprendre d'ailleurs.

Et toutes ces pensées, toutes ces pensées là, le jeune homme les avait eut au beau milieu de nulle part ; ou plutôt, au beau milieu du monde, dans un endroit qu'il ne connaissait pas, tout simplement parce qu'on l'avait envoyé là. Adossé à un pont surplombant un des bras de la rivière, l'Ombre eut alors l'impression que tout ce qu'il s'était passé ces dernières semaines n'était plus qu'un lointain souvenir, tout comme toutes ces pertes. Pourtant, les gens étaient toujours morts, bien morts, bien loin, tout comme lui ; ah non pas mort comme lui, mais loin, oui. Loin dans un pays où il faisait trop chaud alors qu'à Paris et ses alentours il faisait trop froid.

Plic ploc. Il se mit tout doucement à pleuvoir des gouttes d'eau trop glaciales pour être salvatrices. Tout allait bien pour le moment, tout était encore vivant, tout respirait encore la vie malgré la froid et la présence de l'Ombre. Tout allait bien, mais très vite, les explosions se mirent à retentir à quelques mètres de lui. Oh, Aloïs n'avait pas ordonné aux créatures d'attaquer, mais il savait qu'elles allaient le faire, parce qu'elles devaient le faire, comme lui se devait d'être ici.

Et comme bientôt, quelqu'un se devrait de venir ramener le calme dans la ville ; et comme bientôt, quelqu'un comme lui se devrait de briser son innocence.




Who are you really?
Beauty is ever to the lonely mind a shadow fleeting; she is never plain. She is a visitor who leaves behind the gift of grief, the souvenir of pain.
L'Ombre ◐

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucun en particulier
Aime:
N'aime pas: avatar
Aloïs LockwoodL'Ombre ◐


Aloïs soupire en mediumpurple.

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 88 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 21 ans
▐ Personnalité : Compliqué
▐ Parcours RP :
RANG D.

[url=URLAVENIR]~ Fiche Relationships & Listing Rp ~[/url]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Everyone dies. •• [Pv. Svanhólm J. Ingvarsson & Bonnie R. O'Cahan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de nouveaux dies à embosser....texture façon bazzil
» Les comédies musicales des parcs Disney
» Top 10 des comédies musicales/films de danse
» recherche dies nounours
» Choix en matière d'achat de dies

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: