Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 À l'aube de nos vies ; {Ophelia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Mar 6 Déc - 20:50
À l'aube de nos vies
Ophelia & Bonnie - Janvier 18XX

S
i l'hiver battait son plein dans le nord de la France, le climat semblait un peu plus doux de ce côté-ci. Il n'avait plus neigé depuis des jours, et les dernières traces de la poudreuse blanche s'effaçait au profit de l'herbe desséchée et des arbres nus. Malgré tout, le paysage était loin d'être triste ; et le soleil qui filtrait à travers les branches, couplé au chant de quelques oiseaux de passage et à l'odeur du sel marin, donnaient une impression de printemps avant l'heure. Somme toutes, il faisait bon vivre dans ce petit village côtier.

Cependant, si Bonnie était ici aujourd'hui, ce n'était pas pour admirer le décor. Après de nombreuses semaines d'hésitation, elle était finalement parvenu à prendre sa décision : elle allait retrouver ses parents et tout leur avouer. Seulement, les choses ne pouvaient pas être aussi simples, et elle se devait d'avoir plusieurs coups d'avance si elle voulait échapper au Comte Millénaire et à ses sbires. C'est pourquoi elle avait décidé, après de longues nuits d'insomnies à étudier ses possibilités sous tous les angles que sa tête était capable d'envisager, de déserter son clan. Pour cela, il ne lui fallait pas seulement se cacher, il fallait qu'elle disparaisse complètement, qu'elle efface son existence, et celle de ses parents s'ils acceptaient de la suivre — ce dont elle ne doutait pas un seul instant. Se créer une nouvelle identité, dans une nouvelle ville, dans un nouveau pays... C'était aussi effrayant à imaginer qu'à réaliser, mais la bergère savait que c'était une étape essentielle, si douloureuse qu'elle était. Dire adieu aux terres de son enfance était comme faire le deuil d'une partie de sa vie ; mais elle s'était résolue à le faire. Si elle n'était pas prête à tourner la page de son enfance, comment pourrait-elle abandonner tout ce qui la faisait elle, et changer d'identité ? C'était difficile, mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il en soit autrement.

Elle n'avait pas le choix, de toute façon. Elle ne pouvait plus faire marche arrière, plus maintenant. Pas après tout ce qu'elle avait vécu ces dernières semaines, les rencontres qu'elle avait faite, et les terribles vérités auxquelles elle avait été confrontées. Elle ne pouvait plus fermer les yeux, et s'était aventuré beaucoup trop loin en terrain ennemi... au point de s'y faire des alliés. Peut-être même des amis ; elle ne savait pas trop bien. Est-ce que ça avait seulement de l'importance, à présent ? Bonnie allait disparaître, et avec elle, tous les liens qu'elle avait tissé au cours de cette Guerre pour laquelle elle ne voulait plus faire couler le sang.

Pour cela, elle devait se rapprocher du clan des bookmen. Ses membres étaient les seuls vers qui elle pouvait se tourner sans qu'ils ne la trahissent ou ne prennent parti pour un camp ou pour l'autre. Ils ne devaient pas interférer avec l'Histoire, et cette simple règle lui garantissait une certaine forme de sécurité : peu importe ce qu'elle pouvait leur révéler, ils ne l'utiliseraient pas contre elle. L'autre raison qui l'avait poussée à vouloir rencontrer l'un des héritiers était leur capacité à se retirer de l'Histoire en un battement de cil, sans ne laisser aucune trace derrière eux. Se fabriquer une nouvelle identité et détruire l'ancienne, c'était précisément ce dont avait besoin la blonde. Précisément ce qu'elle était venue chercher aujourd'hui, dans ce petit village côtier ; qui abritait selon certain échos une jeune femme se faisant appeler « Miss Bookman ». D'après ses recherches, elle était infirmière dans le dispensaire du village, et c'est donc ici que la bergère se rendait, la démarche sûre.

Arrivée à l'intérieur du petit bâtiment, elle se dirigea vers ce qui semblait être l'accueil, et s'adressa à l'unique personne sur les lieux qui ne semblait pas malade.
« Bonjour, navrée de vous déranger.. je voudrais un renseignement, s'il vous plait.
La salle d'attente est de l'autre côté. Vous suivez c'couloir là et vous y êtes. Par contre faut pas être pressé aujourd'hui, y'a du monde.
Oh, euh.. merci, mais je ne viens pas pour me faire soigner. A vrai dire.. je cherche quelqu'un qui travaille ici.
On a pas mal d'absents aujourd'hui. Vous avez un nom à m'donner ?
Justement, non.. mais je sais qu'elle se fait appeler « Miss Bookman ». Ça vous dit quelque chose ?
Mam'zelle livre vous voulez dire ! Mauvaise pioche, elle est pas là aujourd'hui.
Savez-vous où je pourrais la trouver ?
Oh oui, elle habite pas loin. 'ttendez, j'vous montre. »
Quelques minutes plus tard, et Bonnie se retrouvait devant la maison supposée de la dite Mam'zelle livre. Un surnom qui collait bien à son statut, et qui lui confirmait qu'elle ne s'était pas trompée en suivant les rumeurs. Plantée devant la porte de la maisonnée, elle inspira et expira longuement pendant de longues secondes ; comme pour se donner la force de sauter le pas.

Et enfin, elle frappa à la porte.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Mer 7 Déc - 22:10
A l'aube de nos vies

Quand Ophelia avait pris la route, elle ignorait où ses pas allaient la conduire. La seule chose dont elle était véritablement certaine fut le fait qu’elle souhaitait s’éloigner le plus possible de ce manoir non loin de Rome, s’évader de son emprise destructrice pour redevenir ce qu’elle avait toujours été : une bookwoman, une actrice parmi les actrices, une mascarade unique se moquant de la vie humaine … Elle avait beaucoup marché, avait travaillé un peu pour finalement réussir à pouvoir s’acheter un billet de train partant pour la France. La France. Symbole de fin et de renouveau … Est-ce qu’Elias se trouvait encore sur le territoire français ? Le nord du pays lui semblait soudainement inaccessible, impensable … Recroiser Elias était hautement improbable et la blonde commençait à se demander si cela avait véritablement de l’importance, pourtant elle pénétra le territoire bien décidé à longer la côte, observant avec un certain plaisir et un certain apaisement la mer s’échouer sur les plages. Entendre les vagues, entendre le chant de la mer, entendre la puissance de la nature avaient eu pour effet d’apaiser un temps son âme … Son âme. Combien de fois s’était-elle poser la question sur ses actions, sur son futur ? La jeune femme avait craché au visage de son ancien amant qu’elle effacerait Ophelia – elle avait dit Ophelia et non Rayn – sans une once de pitié. Mais la blonde savait que ce n’était qu’une chimère, qu’une fantaisie de sa part … Changer d’identité maintenant reviendrait simplement à mettre un sac sur sa tête, cacher un être derrière un autre … Ophelia existerait toujours. Ses sentiments aussi. Elle se devait de la tuer à petit feu, doucement, mais surement, retrouver son assurance d’autrefois. Ce serait certainement long, mais elle pouvait le faire. Elle devait le faire.

Il lui fallait un endroit calme et serein, loin des conflits pour lui permettre de se reposer et de reprendre la voie des bookmen. La blonde aurait voulu s’exiler un temps en Espagne, sur les côtés d’Andalousie. Malheureusement, était-ce à cause du froid ou bien de son endurance perdue à force de rester enfermée, la fatigue et les courbatures lui firent oublier ce douloureux projet pour la faire s’installer dans un petit village côtier de pécheur. Les habitants avaient été chaleureux et l’avaient accueilli … Ophelia décida que ce serait ici qu’elle s’installerait : se faisant passer pour une anglaise, la blonde pris le pseudonyme d’Ophelia Bookman. Cela semblait presque ironique, mais c’était aussi sa façon à elle de souffler à ceux qui connaitraient l’existence du clan qu’elle était toujours en activité, toujours bien présente … Et qui sait, cela lui permettrait de toucher des informations du bout des doigts ? Ophelia était une bonne infirmière, souriant auprès de ses patients, aidant à leur santé, faisant des tournées … Certaines journées étaient épuisantes, douloureuses, au point qu’elle se couchait sans manger, épuisée. Mais son travail lui permit de louer au bout d’une semaine une petite bâtisse composée uniquement d’une pièce : un sou par jour. Cela était fort raisonnable et bien loin des prix onéreux de la capitale. La maisonnée n’était évidemment pas à la hauteur du manoir et ressemblait bien plus à ce qu’elle avait connu quand elle voyageait avec Elias, et cela la rassura.

Une ambiance connue lui permettrait de remettre un pied dans la profession.

La fin janvier arrivait et la petite blonde était bien installée. Les journaux commençaient déjà à s’entasser dans un coin, des notes étaient prises sur des feuilles volantes, encombrant la petite table et une petite pile de livres empruntés se trouvait près de son lit. Comme à la maison, si elle s’était osée à l’expression. La blonde ne travaillait pas aujourd’hui, du moins, pas à la maison d’accueil, mais l’idée de faire quelque visite aux enfants malades l’avait prise dans la matinée. Ce fut alors quand elle préparait son sac qu’elle entendit quelqu’un toquer à la porte.

Soudainement son estomac se serra.

C’était stupide bien entendu. Mais l’idée de voir arriver Liam, de le voir apparaitre soudainement à nouveau dans sa vie l’effrayait au plus haut point. Reprenant constance, la blonde alla néanmoins ouvrir … Et quelle ne fut pas sa surprise. Une femme, au très long cheveux blonds, avec de grands yeux. Une femme qu’elle n’avait jamais vue auparavant. « Oui … Que puis-je pour vous mademoiselle ? » Elle allait peut-être devoir reporter ses visites. « Vous voulez entrer ? » Et sur ces paroles, la blonde se décala pour la laisser pénétrer son antre.
© GASMASK



Ophelia : dresseuse de pokémon:
 

Parce que Basile a su nous représenter sous notre meilleur jour:
 




La Voleuse de Livres
avatarOphelia IrisfieldLa Voleuse de Livres


« Une ultime note de votre narratrice : je suis hantée par les humains »

La Voleuse de Livres
Ophelia narre en #EEB865


▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 136 Féminin
▐ RPG Age : 26
▐ Personnalité : /
▐ Parcours RP :
Points : 1810

[MINI] : « A girl should be two things: who and what she wants. » ; feat Elliot (1/3)

“ Flower-Dust ” ; feat Maugrim

Les temps changent ; feat Lavi

[CONDITION] : « La Charrette à Pages » - la quête du livre noir ; feat Amarylis

[FLASH BACK] : Chartres : Ville en Lumière ; feat Jean-Jean

Kiss the fear ; feat Liam

A l'aube de nos vies ; feat Bonnie

Rang : D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Jeu 8 Déc - 22:18
À l'aube de nos vies
Ophelia & Bonnie - Janvier 18XX

C
e n'était pas grand chose, mais en ayant frappé à cette porte, Bonnie avait le sentiment d'avoir fait un pas de géant. Pourtant, rien n'était encore joué, rien n'était décidé, rien n'était acté. Elle n'avait fait que toquer à la petite porte d'une petite maison d'un petit village ; et ne savait même pas si un véritable membre du clan des bookmen allait lui ouvrir. Elle ne savait même pas si on allait lui ouvrir, d'ailleurs. Pourtant, ses épaules étaient libérées d'un poids : peu importe ce qu'il se passait désormais, elle savait qu'elle était capable d'aller au bout de ses choix. Capable de les assumer. Capable de sauter le pas. Pour elle qui avait passé le plus clair de son temps à vivre dans le déni depuis son Éveil, c'était plus qu'elle ne s'était jamais crue capable de faire.

Et ça avait suffit à lui redonner confiance en elle, quand bien même elle se posait encore un millier de question. Comment devait-elle se présenter ? Que devait-elle dire ? Devait-elle lui dire immédiatement qu'elle était un apôtre de Noé ? Et si ce n'était pas vraiment une disciple de Bookman, mais simplement quelqu'un qui se serait amusé à reprendre ce nom ? Les questions fusaient dans sa tête sans qu'elle n'ait de réponses pour aucune d'entre elles. Et quand bien même, elle savait que c'était inutile de préparer quoique ce soit : la réalité aurait tôt fait de la rattraper, de la faire balbutier et de lui faire oublier la moitié de ce qu'elle aurait préparé. Il valait mieux être spontané.

Lorsque l'occupante des lieux lui ouvrit la porte, elles s'échangèrent toutes les deux un regard plus ou moins surpris. Bonnie ne s'était pas attendue à une femme si jeune.
« Oui … Que puis-je pour vous mademoiselle ? »
Bonnie voulu lui répondre, mais la blonde reprit aussitôt la parole, lui proposant bien aimablement, malgré sa mine un peu fatiguée, d'entrer chez elle.
« Vous voulez entrer ? »
Elle se décalla ensuite pour la laisser entrer, et plutôt que de laisser s'installer un silence plus qu'embarassant, l'irlandaise ne se fit pas prier et passa doucement la porte, gênée malgré tout. Son regard se posa d'abord sur l'intérieur, qui achevèrent de répondre au moins à une question : elle avait bel et bien affaire à un membre du clan. Les journaux, les piles de feuilles éparpillées ci et là, la plupart d'entres elles griffonnées ou imprimée, ainsi que la pile de livre... ça ressemblait assez à l'image qu'elle pouvait se faire du lieu de vie d'un bookman en plein exercice. Elle détourna cependant bien vite son regard, pour le rapporter à la jeune femme.
« Bonjour, et merci.. je suis désolée d'arriver comme ça, sans prévenir, d'autant plus que nous ne nous connaissons pas, mais... »
Elle fit une pause, guettant la réaction de celle à qui elle s'adressait, et cherchant comment formuler sa demande.
« J'ai cru comprendre que vous faisiez partie de l'ordre des bookmen.. et, si vous voulez bien m'aider.. j'aurais besoin de votre aide. »
Elle se rendit compte que, dans sa précipitation, elle avait oublié l'essentiel. Elle se reprit alors bien vite, l'air désolé.
« Oh, pardon, je ne me suis pas présenté ! Je m'appelle Bonnie O'Cahan, et je suis un apôtre de Noé.. je ne viens pas en tant qu'ennemi, et j'en veux pour preuve vous avoir révélé ma véritable nature... »
Elle n'était pas sûre que cela prouvait quoique ce soit ; mais ça lui montrait peut-être qu'elle n'était en tous les cas pas quelqu'un de déloyal venue la poignarder dans le dos sans lui laisser le temps de comprendre ce qui se passait.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Ven 9 Déc - 12:38
A l'aube de nos vies

Ophelia dévisagea de la tête au pied son invité, fixant cette nouvelle venue avec un intérêt non feint. Il était rare que de nouvelles têtes fassent leur apparition dans ce village côtier, alors l’idée que cette personne soit venue la voir elle, spécialement, lui laissait supposer que sa nature de bookwoman n’y était peut-être pas pour rien. La jeune fille regarda son antre, ses papiers, son bazar, du coin de l’œil et l’espace d’un instant, Ophelia regretta d’être aussi peu méticuleuse. Certes, c’était un champ de bataille, un bureau des plus impitoyables, mais c’était un bazar organisé, quelque chose où elle savait se retrouver. Néanmoins, cela ne devait pas donner une très bonne image de la jeune femme. Ophelia se gratta la joue, légèrement gênée par cette situation, avant que la jeune femme recentre son attention sur son hôte. Ah, deux demoiselles blondes dans la même maisonnette … Tout cela s’avérait compliqué. « Bonjour, et merci … » Ophelia lui offrir un signe de la tête aimable : c’était naturel. « je suis désolée d’arriver comme ça, sans prévenir, d’autant plus que nous ne nous connaissons pas, mais … » Mais visiblement elle avait besoin d’elle. Ophelia lui fit signe de s’asseoir sur l’une des deux chaises de la pièce. Visiblement, elle avait besoin de parler. « J’ai cru comprendre que vous faisiez partie de l’ordre des bookmen … et si vous voulez bien m’aider … j’aurai besoin de votre aide. » Ah.

Ophelia n’était pas mécontente d’avoir laissé ce nom apparaitre dans les registres. Ophelia eut un sourire et voulut ouvrir la bouche, mais l’invitée la dépassa. « Oh, pardon, je ne me suis pas présentée ! Je m’appelle Bonnie O’Cahan, et je suis apôtre de Noé … » Ophelia se stoppa net, ses muscles se crispèrent légèrement et sa mâchoire se contracta. Noé. Comme Liam. « Une apôtre hin … » « je ne viens pas en tant qu’ennemi, et j’en veux pour preuve vous avoir révélé ma véritable nature … » Une apôtre qui venait en paix. La blonde la dévisagea un long moment, impassible … Bien évidement, le risque de croiser un Noé était extrêmement important, surtout en laissant sous-entendre au monde entier ce qu’elle était avec ce pseudonyme. Et elle avait elle-même espéré pour cette situation, espéré que l’on vienne à elle pour lui permettre de retravailler.

Mais c’était visiblement un effort plus important qu’elle ne l’aurait véritablement cru.

La blonde inspira et expira simplement avant de simplement sourire. « Appelez-moi Ophelia. On peut se tutoyer ? » Puis sans lui laisser le temps, elle l’incita fortement à s’asseoir pendant qu’elle se diriger ses casseroles de cuivre. « Du thé ? J’ai acheté des feuilles de menthe pour presque rien. » Elle faisait durer la situation. Ophelia hésitait grandement. Est-ce que c’était prendre le risque de laisser Liam revenir dans sa vie ? Est-ce que c’était véritablement une bonne idée ? Mais accepter d’aider cette Bonnie était peut-être une chance d’obtenir des nouvelles informations. Ophelia se retourna vers elle : Bonnie n’avait pas l’air d’être une mauvaise fille. Alors, peut-être sottement, elle se laissa attendrir. « Il n’y a pas d’inquiétude à avoir … J’ai déjà rencontré trois Noé par le passé, je sais que je n’ai rien à craindre. Je ne suis qu’une observatrice dans l’Histoire, pas une menace. Mais normalement, on ne vient pas me voir pour me demander de l’aide. » Elle mit de l’eau dans la casserole avant de la poser sur le feu. Elle surveilla l’eau un instant, réfléchissant. Un Noé qui demandait de l’aide à un bookman, cela n’était pas forcément de bon augure.

Il était possible que la jeune blonde soit venu ici pour obtenir des informations, peut-être même de force ? S’installant à table elle croisa les bras. « Enfin, je suis toute ouïe. »
© GASMASK



Ophelia : dresseuse de pokémon:
 

Parce que Basile a su nous représenter sous notre meilleur jour:
 




La Voleuse de Livres
avatarOphelia IrisfieldLa Voleuse de Livres


« Une ultime note de votre narratrice : je suis hantée par les humains »

La Voleuse de Livres
Ophelia narre en #EEB865


▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 136 Féminin
▐ RPG Age : 26
▐ Personnalité : /
▐ Parcours RP :
Points : 1810

[MINI] : « A girl should be two things: who and what she wants. » ; feat Elliot (1/3)

“ Flower-Dust ” ; feat Maugrim

Les temps changent ; feat Lavi

[CONDITION] : « La Charrette à Pages » - la quête du livre noir ; feat Amarylis

[FLASH BACK] : Chartres : Ville en Lumière ; feat Jean-Jean

Kiss the fear ; feat Liam

A l'aube de nos vies ; feat Bonnie

Rang : D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Ven 9 Déc - 15:01
À l'aube de nos vies
Ophelia & Bonnie - Janvier 18XX

C
omme elle s'en était douté, la nouvelle n'avait pas laissé la jeune femme de marbre. Avoir un inconnu chez soi, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus évident ; mais ça l'était encore moins lorsque cet inconnu se présentait en tant qu'apôtre de Noé. Mais Bonnie était quelqu'un d'honnête, et avait préféré jouer cartes sur table dès le départ, afin de dissiper tout malentendu. Elle n'essayait pas de se faire passer pour quelqu'un d'autre — du moins, pas encore... Ironiquement, c'était précisément pour ça qu'elle était venue ici. Enfin. Si la jeune bookwoman choisissait de se montrer méfiante, elle s'en serait pas étonnée.
« Appelez-moi Ophelia. On peut se tutoyer ? »
Ophelia. Un nom qui revenait souvent, ces temps-ci... se pouvait-il qu'elle soit liée à..? Non, impossible, la coïncidence était surement fortuite. Et puis, elle avait affaire à une bookwoman, elle venait peut-être tout juste de changer de prénom... ou peut-être même qu'elle venait d'en choisir un au hasard, afin de se couvrir en cas de pépin. Une façon de brouiller les pistes si jamais l'on essayait de remonter jusqu'à elle après son passage... Bonnie pouvait imaginer un tas de raisons de ne pas donner sa véritable identité. Si tant est que les bookmen en avaient une.

Ladite Ophelia lui fit signe de s'asseoir sur l'une des deux chaises de la pièce, ce qu'elle fit sans plus attendre tandis que l'hôte des lieux se dirigeait vers ses casseroles. Bonnie en profita pour promener à nouveau son regard sur l'intérieur, attendant la réaction, et la réponse de la blonde comme un condamné attendrait sa sentence.
« Du thé ? J’ai acheté des feuilles de menthe pour presque rien.
Pourquoi pas, merci... »
L'irlandaise ne savait pas comment interpréter le comportement de la blonde. Est-ce qu'elle réfléchissait à la meilleure décision à prendre ? Ou bien, est-ce que sa décision était déjà prise, et qu'elle ne cherchait que la meilleure façon de la lui annoncer ? S'agissait-il d'un refus, alors ? Les questions et les hypothèses fusaient dans l'esprit de la bergère, à mesure que les secondes s'écoulaient dans le silence. Puis enfin, la bookwoman se retourna vers elle.
« Il n’y a pas d’inquiétude à avoir … J’ai déjà rencontré trois Noé par le passé, je sais que je n’ai rien à craindre. Je ne suis qu’une observatrice dans l’Histoire, pas une menace. Mais normalement, on ne vient pas me voir pour me demander de l’aide. »
Et elle n'était probablement pas au bout de ses surprises, songea l'apôtre de Noé. Le service qu'elle avait à lui demander était loin d'être anodin, et pouvait la mettre en péril si jamais Adam et les siens décidaient de se lancer à sa poursuite. C'est donc l'air inquiet que Bonnie vit Ophelia prendre place à la table, en face d'elle, les bras croisés.
« Enfin, je suis toute ouïe. »
Bonnie déglutit, puis inspira longuement. Elle allait devoir parler, et elle n'aurait probablement qu'une chance de convaincre ou non la jeune femme qu'elle avait en face d'elle... Elle allait devoir choisir ses mots avec attention. Devait-elle la tutoyer ? Sans doute, puisqu'elle le lui avait proposé...
« Je sais que ma demande risque de vous.. de te paraître étrange. J'y ai longtemps réfléchi, seule, j'ai cherché à y parvenir par mes propres moyens. Mais force est de constater que je ne suis pas douée.. alors, c'est en désespoir de cause que je me tourne vers toi. »
Elle ne s'était pas tournée vers elle en pensant que ce serait le chemin le plus facile à prendre, bien au contraire : c'est le seul recours qu'elle avait encore.
« J'ai besoin de disparaître. Je sais qu'il m'est impossible d'effacer toute trace de mon existence, mais.. je dois absolument brouiller les pistes, quitte à me faire passer pour morte. »
C'était dit. Enfin, en partie.
« Et ce n'est pas tout.. j'ai besoin de me fabriquer une nouvelle identité. Pour moi, et pour mes parents. Nous vivons tous les trois en Irlande, mais j'ai repéré un petit village ici, en France.. dans lequel j'aimerais refaire ma vie, en anonyme... mais pour ça, je dois me construire une histoire, un passé, pour avoir un minimum de crédibilité.. et éloigner les curieux. Enfin, toutes ces choses.. je pense que tu en connais un rayon... »
Nouvelle pause, le temps de réunir ses idées.
« Je ne veux pas trahir mon clan. Je ne veux pas me rendre aux exorcistes, ni rejoindre leur cause.. je veux simplement me retirer de cette guerre. Tu as le droit de penser que c'est égoïste et lâche. Ça l'est sûrement. Mais je dois protéger mes parents... Alors, je t'en prie, Ophelia... accepte de m'aider. Je n'ai pas d'argent.. mais je te révélerai tout ce qui est en ma connaissance au sujet de mon clan. »
Cette fois, c'était vraiment dit.
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Mar 13 Déc - 13:52
A l'aube de nos vies

Ophelia retint un rire amusé en voyant le malaise de la Noé : en temps normal, c’était aux humains de craindre de se trouver dans la même salle qu’un Noé, et non l’inverse. La blonde l’invita à parler d’un geste aimable de la main … Après tout, comment pouvait-elle seulement l’aider si elle ignorait tout de son malheur, de ce poids qui semblait peser sur ses frêles épaules. Bonnie semblait bien jeune, tellement jeune et ne semblait guère à l’aise avec le fardeau qu’elle portait : qu’était-ce ? Qu’est-ce qui avait poussé à l’un des prédateurs de l’Humanité à venir trouver une bookwoman ? Puis Bonnie commença à soulager sa conscience, et Ophelia écouta attentivement, avec attention. Visiblement, elle avait besoin de se libérer. Une requête à laquelle elle avait longuement réfléchie soufflait la jeune fille, elle avait tenté de réaliser son projet seul. Et finalement la petite femme en était venue à la conclusion qu’elle avait besoin du clan Bookman. Ophelia écouta, le visage neutre, sans émettre le moindre commentaire. L’oreille tendu, un sourire bienveillant pour qu’elle ne se sente pas braquée, l’ainée servit le thé doucement. Pourtant la blonde ne put s’empêcher de penser que sa vie devait être bien malheureuse pour qu’elle en vienne à voir en les Bookmen son salut.

« J’ai besoin de disparaitre. » Ophelia apporta sa tassa à ses lèvres en retenant un froncement de sourcil. Disparaitre ? « Je sais qu’il m’est impossible d’effacer toute trace de mon existence, mais je dois absolument brouiller les pistes, quitte à me faire passer pour morte. » Se faire passer pour morte ? Ça, l’ainée connaissait parfaitement avant de fuir son monde de paix. Ophelia la regarda au-dessus de sa tasse : cela n’était pas sa seule requête. Une nouvelle identité, la jeune femme voulait une nouvelle identité pour elle et ses parents. Si cela avait été Elliot en face d’elle, Ophelia aurait ri en soulignant la gourmandise et l’avarice de cette demande. Mais tout semblait compréhensible. Elle voulait une nouvelle vie. « mais pour ça, je dois me construire une histoire, un passé, pour avoir un minimum de crédibilité … » Ophelia voyait soudainement à quoi elle allait servir. Ophelia reposa sa tasse dans sa tasse en croisant les bras : cela signifier abandonner les Noé. Cela signifiait trahir le Comte. Et Bonnie confirma ses pensées. « Je ne veux pas trahir mon clan. »

Oh. Trop tard.

Tout ce que voulait ce petit bout de femme était de retrouver sa neutralité dans ce conflit, partir loin du champ de bataille, moins de cette guerre d’idéologie. Est-ce qu’elle pensait que c’était égoïste et lâche ? Elle était bookwoman, sa propre existence se résumait à de l’égoïsme et à de la lâcheté, qui était-elle pour la juger ? Et le payement était intéressant. Très intéressant. En se frottant le ventre douloureux, la blonde prit son temps pour répondre à cette requête. Elle pourrait très bien lui expliquer comment faire pour disparaitre, les options pour que cela soit possible étaient multiples. Néanmoins, vouloir disparaitre et être capable de disparaitre étaient deux choses bien distinctes. Et elle savait de quoi elle parlait. Ophelia regarda Bonnie : était-elle assez déterminée ? Etait-elle assez forte pour supporter tout ce que cela signifiait ? La blonde devait le savoir.

Devait remuer des souvenirs qui étaient si douloureux.

« Il y avait un garçon. » Ce Cher garçon qui avait touché le cœur de la bookwoman. Ophelia se demanda où se trouvait le livre de contes qu’elle lui avait offert, aujourd’hui. « Un jeune garçon qui portait les stigmates des apôtres. Il était d’une grande tristesse … Et il fut tué lors d’un grand bal sous le nez du Comte Millénaire lui-même. » La blonde eut un triste sourire en se remémorant ce passage, après avoir vu ce cadavre, elle avait cherché Milo, elle avait tenu à le serrer contre elle, s’assurer que l’enfant dont elle avait la charge était encore bien vivant, encore à ses côtés. Elle l’avait perdu lui aussi. « L’enfant était mort et les siens souhaitaient le venger. C’était là le fait, la réalité. Le Clan Noé se rapproche plus de l’existence d’une famille soudée que d’individus n’ayant aucun lien entre eux … Donc voici ma question : supporteras-tu d’abandonner tes frères et tes sœurs à leurs destins ? » C’était une question bien douloureuse, bien cruelle. Mais elle devait être posé.

« A l’instant même où Bonnie disparaitra, tu devras ignorer les larmes et les supplications des tiens, te détourner de leur main tendue te demandant de revenir, tu devras ignorer les larmes de ton Noé. Tu devras voir les exorcistes les tuer et tuer des exorcistes sans rien dire. Cette guerre ne te concernera plus. Tu dois bien comprendre que Bonnie les aura abandonnés. » Ce sera là ta réalité. Ophelia aurait voulu en rajouter plus pour qu’elle comprenne l’enjeu de sa demande, l’enjeu de son désir. « Et tu devras l’accepter avec autant de froideur que le passant ignorant le mendiant lui suppliant d’avoir quelque chose. »

Elle devra renaitre et couper tous ses liens. Détruire tout ce qu’elle avait créé depuis sa naissance.
© GASMASK



Ophelia : dresseuse de pokémon:
 

Parce que Basile a su nous représenter sous notre meilleur jour:
 




La Voleuse de Livres
avatarOphelia IrisfieldLa Voleuse de Livres


« Une ultime note de votre narratrice : je suis hantée par les humains »

La Voleuse de Livres
Ophelia narre en #EEB865


▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 136 Féminin
▐ RPG Age : 26
▐ Personnalité : /
▐ Parcours RP :
Points : 1810

[MINI] : « A girl should be two things: who and what she wants. » ; feat Elliot (1/3)

“ Flower-Dust ” ; feat Maugrim

Les temps changent ; feat Lavi

[CONDITION] : « La Charrette à Pages » - la quête du livre noir ; feat Amarylis

[FLASH BACK] : Chartres : Ville en Lumière ; feat Jean-Jean

Kiss the fear ; feat Liam

A l'aube de nos vies ; feat Bonnie

Rang : D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Ven 16 Déc - 20:09
À l'aube de nos vies
Ophelia & Bonnie - Janvier 18XX

M
aintenant qu'elle avait parlé, Bonnie attendait péniblement la réponse de la bookwoman. Ce n'était pas tant un possible refus qui la mettait mal à l'aise, mais plutôt l'enjeu de sa demande, et l'absolue nécessité qu'elle avait de pouvoir la convaincre. L'attente la faisait se sentir vulnérable, à juste titre : elle était vulnérable.
« Il y avait un garçon. »
La jeune irlandaise tendit aussitôt l'oreille, attentive, et tout particulièrement interpellée par ce début de récit pour le moins surprenant. Quel rapport avec sa demande ? Elle n'allait pas tarder à le savoir.
« Un jeune garçon qui portait les stigmates des apôtres. Il était d’une grande tristesse … Et il fut tué lors d’un grand bal sous le nez du Comte Millénaire lui-même. »
Le sang de la bergère se glaça aussitôt. Elle sera sa machoire et tendit ses muscles sans s'en rendre compte, touchée par les souvenirs qu'évoquait la blonde. Elle n'avait pas besoin d'en dire plus : Bonnie savait parfaitement de qui elle parlait, et sa mémoire se chargeait de le lui rappeler dans les moindres détails. Pourquoi fallait-il qu'elle en parle maintenant ? Pourquoi lui rappeler quelque chose d'aussi horrible, de terriblement injuste et cruel ?

Et elle ne s'arrêta pas là. Elle continua son récit, évoquant la détresse de sa famille d'apôtre, et la décision qu'ils avaient pris tous ensemble de venger la mort de William. Elle s'assura également de mentionner à quel point les membres du clan Noé étaient soudés les uns aux autres, à quel point ils se considéraient comme une famille unie avant tout. A ces mots, la bergère ne put s'empêcher de se remémorer les instants passés avec les siens, des plus anciens aux plus récents... Elle repensait à Aloïs, qu'elle n'avait rencontré que récemment, et dans des drôles des circonstances qu'elle préférait oublier. Il y avait Lily aussi, qui était venue les tirer de cette affaire embarrassante, et aux côtés de laquelle elle avait combattu en mer. Il y avait la jeune Lena, qu'elle s'était juré de prendre sous son aile, sur laquelle elle comptait veiller... ou bien Liam, qu'elle avait appris à connaître sous un jour différent que celui que laissait paraître sa réputation. Il y avait Nina, qu'elle venait tout juste de retrouver après l'avoir cru morte pendant si longtemps. Et surtout... il y avait Cyclamën.
« Donc voici ma question : supporteras-tu d’abandonner tes frères et tes sœurs à leurs destins ? »
Abandonner ? Le mot eut l'effet d'une claque. Jusqu'à présent, Bonnie s'était contentée de qualifier ses choix comme « partir », « fuir », « disparaître ». Mais abandonner ? Elle refusait de l'admettre, et c'était pourtant bel et bien ce qu'elle s'apprêtait à faire. Elle avait beau renier du plus profond de son cœur sa nature et les projets d'Adam et de ses apôtres ; elle ne pouvait pas nier, ni renier les liens qu'elle avait tissé avec plusieurs membres de sa famille. De véritables liens, qu'elle avait construit avec les Hommes, avec les hôtes ; à défaut peut-être d'avoir pris le temps d'amadouer leurs Souvenirs. Des liens qui avaient autant d'importance, sinon plus, que tous les autres liens qu'elle avait formé au cours de son périple. Des liens... qu'elle allait devoir briser. Sans explications. Sans adieux.
« Tu dois bien comprendre que Bonnie les aura abandonnés. Et tu devras l’accepter avec autant de froideur que le passant ignorant le mendiant le suppliant d’avoir quelque chose. »
Est-ce qu'elle en était seulement capable ? Bonnie aimait bien trop les Hommes pour ne pas essayer d'embellir le destin de ceux qu'elle croisait... sans faire de distinction parmi leur position au sein de la guerre. Elle aimait des Hommes. Elle aimait des apôtres de Noé. Elle aimait des exorcistes... Elle leur était même venu en aide. Était-elle prête à renoncer à cette partie d'elle ? A vivre une vie d'égoïste, dans un paisible village, à ignorer la Guerre et les Hommes qui se déchirent ? A fermer les yeux sur le sang qui continuait — et continuerait — de couler ? A être sourde aux supplications des siens ? A rester muette face à ceux à qui elle devra rendre des comptes ?

Était-elle réellement prête à tuer Bonnie et tout ce qu'elle avait construit jusque là ?

Un silence passa, durant lequel le visage de l'apôtre resta de marbre. Malgré les émotions qui la traversaient, son visage était de glace, faisant cruellement écho à la décision qu'elle allait prendre. Et, au fond d'elle, elle ne savait pas vraiment pour qui elle faisait ça, et le « pourquoi » avait sans doute plus de réponses qu'elle ne l'aurait voulu...
« Je suis prête à tout sacrifier pour mes parents. Je donnerais ma vie pour eux... »
Après tout, elle l'avait déjà fait.
« Je suis venue dans l'espoir de te trouver.. parce que j'étais prête à tout pour permettre à mes parents de vivre en paix. Ce serait mentir de dire que ce n'est pas aussi pour moi que je le fais, mais.. même si Bonnie continuait d'exister, je ne pourrais rien faire pour mon clan. Je n'arrive pas à ôter la vie. Ni à penser comme eux.. venger nos morts en faisant d'autres morts, ça ne fait que plus de morts. Ça ne ramènera pas ceux qui sont partis. »
Et William n'aurait probablement pas voulu ça.
« Et puis, je.. je pense qu'il vaut mieux laisser le passé là où il est. »
Les morts devraient toujours le rester. Les akumas étaient une aberration. Comment pouvait-elle être utile au Comte, si elle n'acceptait pas la base, le pilier de son projet ?
« Ma réponse est oui. »
© Sarah



Celle qui Aimait ♥

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible auprès de sa famille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Bonnie R. O'CahanCelle qui Aimait ♥


:bonnie: ♥️

“ Bonnie parle en
#D87093 ”

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 206 Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Discrète — Curieuse — Absente — Amoureuse — Troublée — Passionnée — Minutieuse — Appliquée — Serviable — Solitaire — Silencieuse — Perdue — Douce — Délicate — Attachée à son pays — & more.
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Arche ; Lena F. {7}
Arche ; Aloïs L. {9}
Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. & Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
Russie ; Svanhólm I. {2}
France ; Aloïs L. & Svanhólm I. {0}
France ; Ophelia I. {4}

____________

OS Event {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

810 pts RP + 200 pts HRP
= 1010 pts
Rang D.
Rang C dans 40 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Lun 23 Jan - 14:33
A l'aube de nos vies

La bookwoman avait pris tout le temps qu’il avait été nécessaire pour expliquer le pas que la plus jeune désirait franchir. L’action irréversible et qui briserait bien des vies par un simple jeu de hasard : la décision de Bonnie aurait l’effet d’un battement de papillon sur son existence, pourtant, la plus vieille en avait bien conscience après toutes ces années, le simple petit souffle provoqué par ces petites ailes deviendront un ouragan incontrôlable qui provoquera un changement non négligeable au sein du clan Noé. Mais, en vérité, alors qu’Ophelia prononçait ses mots, lui soufflait la vérité qu’elle tentait avec difficulté de cacher, elle-même se posait bien des questions … Tout en ayant connaissance que les actions de Bonnie seront irréversibles et auront un impact plus ou moins bruyant sur l’ensemble des partisans du Comte Millénaire, l’aider n’était-il donc pas prendre part à cette guerre ? Agir ? Ce choix n’allait-il donc pas à l’encontre de ses objectifs ? Ses désirs de bookwoman ? Ophelia attendit, sagement, que Bonnie trouve les réponses à ses questions, à ses accusations. Le silence était presque lourd devant l’importance de ce choix cornélien … pourtant, la jeune femme mentirait si elle prétendait ne pas être impressionnée par l’expression du visage de la jeune femme. Glacial, impénétrable. Impressionnant. « Je suis prête à tout sacrifier pour mes parents. Je donnerais ma vie pour eux … »

Un sourire se forma sur les lèvres. Bien évidement.

Ophelia l’écouta : les parents étaient la ligne conductrice du choix de cette belle enfant. Pourtant Bonnie était bien présence. Comment lui expliquer qu’elle utilisait la première et la troisième personne pour s’identifier ? Comment lui dire que pour réussir son objectif, il fallait qu’elle porte un regard glacial envers son passé, envers tous ceux qu’elle avait croisé aujourd’hui. Elle voulait simplement laisser le passé au passé, loin d’elle, aussi loin qu’il ne pourrait jamais l’atteindre … Et c’était un sentiment que la blonde pouvait comprendre. Et que Liam comprendrait certainement encore mieux. « Ma réponse est oui. » La décision était tombée. Son destin était scellé. Ophelia lui offrit un sourire simple. « Alors je t’aiderai. Je t’expliquerai comment tuer Bonnie pour renaitre … » La blonde se leva doucement et passa derrière elle avant de poser ses mains sur ses épaules. « Sache tout d’abord que tu devras certainement couper tes cheveux … leur longueur est certainement un signe de reconnaissance évident pour les tiens … Et ils te chercheront, n’en doute pas une seule seconde. Personne ne voudrait abandonner un des siens. » Les pas d’Ophelia reprirent, la guidant vers un simple meuble noyé sous les documents et les papiers, pourvu d’un minuscule tiroir dont elle sortit des ciseaux qu’elle alla déposer devant son invité sur la table.

Elle tapota les ciseaux doucement. « C’est un passage obligatoire. Je ne te dis pas de les couper comme un garçon, mais les couper jusqu’aux épaules seraient déjà une bonne chose … Et ne t’attache pas les cheveux, ce serait dégager ton visage, ce serait bien trop risqué. » Ophelia se réinstalla, servit le thé et tapota sur son menton. Comment lui donner les meilleures solutions pour fuir ? Comme lui apprendre à effacer une vie.

D’un geste de la main presque pragmatique. « Bien évidement, tous les gens que tu as rencontré avant aujourd’hui devront être ignoré tout simplement. Comme s’ils n’avaient jamais existé dans ta mémoire. Alors » elle la regarda du coin de l’œil. « Si les crocs de l’amour t’ont déjà mordu, prépare-toi à t’arracher le cœur pour renier cet homme qui te fait sentir comme une reine. »

Oh. N’oublions pas le petit village. « Oublie la France. Tu es une irlandaise, n’est-ce pas ? Tes parents ne parleront jamais assez bien le français pour pouvoir se faire passer pour des habitants de ce pays … Et un étranger attire toujours l’attention. Le mieux serait l’Ecosse ou bien le Pays de Galle … Un village non loin d’une grande ville. De préférence, un village sans akuma. » La blonde se massa le ventre rapidement en expliquant qu’il était essentiel qu’ils changent tous les trois de professions, qu’importe leurs qualifications. S’ils n’avaient pas été poursuivi, cela aurait été une autre affaire avec d’autres possibilités, mais nier le fait que le Comte chercherait certainement à remettre la main sur sa brebis égarée était une erreur de débutant. Il y avait tant de choses à faire encore … A préparer. Et agir sans se retourner. « Ce que tu veux faire, peu de personnes y arrivent … »

Elle, la première.
© GASMASK



Ophelia : dresseuse de pokémon:
 

Parce que Basile a su nous représenter sous notre meilleur jour:
 




La Voleuse de Livres
avatarOphelia IrisfieldLa Voleuse de Livres


« Une ultime note de votre narratrice : je suis hantée par les humains »

La Voleuse de Livres
Ophelia narre en #EEB865


▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 136 Féminin
▐ RPG Age : 26
▐ Personnalité : /
▐ Parcours RP :
Points : 1810

[MINI] : « A girl should be two things: who and what she wants. » ; feat Elliot (1/3)

“ Flower-Dust ” ; feat Maugrim

Les temps changent ; feat Lavi

[CONDITION] : « La Charrette à Pages » - la quête du livre noir ; feat Amarylis

[FLASH BACK] : Chartres : Ville en Lumière ; feat Jean-Jean

Kiss the fear ; feat Liam

A l'aube de nos vies ; feat Bonnie

Rang : D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
À l'aube de nos vies ; {Ophelia}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube
» Salvatore, R.A. - Une aube nouvelle - La Légende de Drizzt 10 - Les Royaumes Oubliés
» Tide of Iron - L'Aube d'Acier
» A l'aube du 6ème jour:
» Nigloland dans l'Aube

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: