Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Wonderful Mistake of Nature || Oliver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Sam 28 Jan - 1:40
Douleur.

C’est le premier mot auquel tu penses, depuis des jours maintenant. Depuis que tu es rentrée à l’Arche, tu as coupé ton esprit et es restée allongée, au fond de ta chambre. Plus aucune pensée, plus aucun mot, plus aucun son. Juste ta respiration, lente et régulière, et les quelques animaux se baladant dans ta forêt. Ou du moins les premiers jours. Car eux aussi ont fini par disparaître. C’est l’un des points négatifs, lorsque les créatures n’ont rien de réel.

Tu ne t’es toujours pas changée. Tu n’as toujours pas mangé ou même bu. Ou du moins, c’est ce que tu crois. Et quelque part, c’est vrai. Toi, Lily, tu as cessé de prendre soin de toi. Tu as cessé de vivre, presque. Mais Ars n’a pas abandonné. Oh non, surtout pas. Il se moque bien de tes états d’âme, il veut continuer d’exister lui. Alors, à chaque fois que tu étais à moitié endormie – sans être inconsciente pour autant – il prenait le contrôle et faisait le nécessaire pour que la mort ne frappe pas à ta porte.

Il a eu si peur, ce pauvre petit souvenir. Tu lui as offert de sacrées frayeurs, et il ne manquera pas de te le reprocher, quand tout ceci sera fini. Car, s’il est bougon et râle sans arrêt, il n’est pas insensible à ton chagrin pour autant. Après tout, il le ressent lui aussi, non ? Et puis, il n’a jamais profité de ta faiblesse pour prendre le contrôle une bonne fois pour toute. Tu ne sais pas vraiment et tu n’y penses pas. Puisque tu ne penses plus. Ou plutôt, tu ne pensais plus. Jusqu’à ce mot.

Douleur.

Un tout petit mot, presque rien. Et pourtant, c’est celui qui t’a sorti de ta léthargie. Tu as eu mal. Mais pourquoi ? Car depuis que tu es revenue couverte du sang de tes parents, tout ton corps, tout ton esprit, tout toi n’est que douleur. Alors, en quoi celle-ci est-elle différente ? En quoi celle-ci change des crampes, des courbatures ou des migraines ? En quoi elle se diffère de la faim, des blessures le long de ton corps ou de cette douleur, dans ta poitrine ?

Cette fois-ci, la douleur est extérieure. Elle n’est pas à cause de toi, mais à cause de quelque chose autour de toi. Et pas n’importe quel quelque chose. Dans un mouvement qui te semble impossible tant ton corps est lourd, tu tends le bras et ramasse ce qui t’est tombé dessus. Un caillou. Non, ce n’est pas un caillou. C’est Le Cailloux. Un cadeau que t’a offert Beastie.

Beastie. Qu’est-il devenu ? Tu l’as abandonné, lui aussi. Tu l’as trahi. Le pauvre doit avoir peur. Peut-être a-t-il fui votre maison. Peut-être s’est-il perdu dans les bois environnants. Peut-être est-il en danger. Peut-être est-il mort. Oui, il doit être mort maintenant. Depuis combien de temps es-tu ici ? Tu ne sais pas. Trop longtemps, c’est certain. Et pendant tout ce temps, pendant tous ces jours, l’Enfant était livré à lui-même. Alors oui, c’est certain, il doit être mort aujourd’hui. Par ta faute.

Des larmes commencent à rouler le long de tes joues. Pourtant, tu étais persuadée que c’était impossible maintenant. Tu as tant pleuré, les premières heures. Et puis plus rien. Juste le silence. A tel point que tu as oublié ce que c’était, que de pleurer. Et pourtant, voilà que tu t’étouffes à moitié dans tes sanglots. Il faut que tu ailles voir Beastie. Il faut que tu saches s’il va bien ou pas.

Mais comment ? Tu n’as pas la force de faire une telle chose. Tu n’es plus qu’un sac d’os, avec un peu de peau par-dessus. Ou quelque chose comme ça. Si tu n’as pas perdu trop de poids grâce à ton Souvenir, il n’empêche que tu n’as presque pas bougé depuis deux semaines maintenant. Et chaque mouvement est plus douloureux que le précédent.

Pourtant, tu réussis à te lever. Bien sûr, tu dois t’y reprendre plusieurs fois. Et tu ne manques pas de tomber à chaque tentative. Mais tu finis par être debout. Comment ? Tu ne sais pas et t’en moques bien. Le plus important, c’est que tu ais réussi.

Un pas après l’autre, tu quittes cette drôle de maison-igloo et traverses ta forêt-chambre. Tout est mort dehors, comme si la nature avait senti que la propriétaire n’était plus vraiment là. Les lumières se sont éteintes, les feuilles sont tombées et les troncs se sont assombris. Comme si toutes les couleurs avaient disparu, ne laissant qu’un paysage en noir et blanc.

Enroulée dans ton énorme couverture, tu continues d’avancer. La porte te semble presque impossible à ouvrir. C’est après de nombreux efforts que tu parviens à la pousser, pouvant enfin sortir. L’air dans l’Arche est plutôt frais et la lumière t’aveugle pendant de longues secondes. Tu as vécu dans le noir pendant trop longtemps. Non pas la nuit. Le noir.

Il te faut encore plusieurs dizaines de minutes avant de quitter l’Arche pour de bon, te retrouvant dans cette forêt juste à côté de chez vous. Tu n’as que quelques mètres à parcourir avant d’être devant ta petite maison. Mais tu redoutes ce que tu vas y trouver. Et cette peur t’empêche d’avancer. Pourtant, il faut bien que tu fasses quelque chose. Tu ne vas pas rester debout, immobile, au milieu de ces bois. Tu n’en as tout simplement pas la force, Lily. Alors avances. Vas jusque chez-toi. Là-bas aussi, tu pourras te laisser mourir, encore.

Ces derniers mètres ont des allures de calvaire. Chacun de tes muscles te fait souffrir et tu as l’impression que tu vas t’évanouir à chaque pas. Et pourtant, te voilà, devant ta porte. Epuisée, tu tombes au sol, t’écorchant un peu plus tes genoux. Ton sang se mêle à celui qui a séché sur tes vêtements, disparaissant presque immédiatement.

Tout doucement, tu tournes la tête et regardes autour de toi. Il a neigé un peu, et cela donne un côté très romantique à l’endroit. Il y a plusieurs traces de pas aussi, dont les tiennes. Comme si on avait couru. Comme si on avait cherché. Peut-être. Tu ne sais pas. La seule chose dont tu es certaine, c’est que tu ne vois pas ton Petit Garçon. Tu ne vois personne. Alors, inspirant doucement – ce qui t’abîme la gorge, tu peux le sentir – tu prononces ta première parole depuis deux semaines. Ta voix est rauque et faible. Et parler est douloureux, comme tout le reste. Mais tu recommences, un peu plus fort. Jusqu’à hurler à plein poumons. Un seul mot. Son prénom. Oliver.




♥:
 
L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699

Image de blvnk


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 471 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [6]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [8/3]
www ۞ Elliot [2/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Lun 30 Jan - 12:22

Retour


" Les hommes rêvent du retour plus que du départ. "


Blotti dans son carton sans bouger, le petit homme ne pouvait s'empêcher de trembloter de froid. Les couvertures et son pull le réchauffaient un petit peu, mais pas comme lorsqu'il était sous ses draps ou bien juste devant la cheminée, ni même lorsqu'il se blottissait dans les bras de Lily. Là c'est juste froid. Pas trop parce que ça le maintenait quand même en vie et l'empêchait de mourir dans la neige, mais ce n'était pas agréable non plus. La seule chose qui le réchauffait bien, c'était de courir ou bien de manger les plats que l'homme lui ramenait. Combien de temps allait encore passer ainsi ? Des lunes encore ? Ou bien des cycles tout entiers ? Devrait-il quitter sa maison si l'homme ne partait pas et que Lily ne revenait plus jamais ? Devrait-il se trouver un nouveau foyer ? Allait-il survivre ainsi à la fin de l'hiver ? L'enfant sauvage n'en avait pas la moindre idée, il ne savait plus quoi faire. Une fois de plus, il avait tout perdu et avait du mal à comprendre ce monde dans lequel il évoluait. Pourquoi est-ce que tout finissait toujours ainsi ? C'était peut-être la nature qui était ainsi, tout simplement, mais.. ce n'était pas juste, pas juste du tout même.

Pourtant, une espèce d'espoir étrange se mit à faire battre le cœur du petit homme. Après plus d'un demi-cycle lunaire, des bruits de pas se firent entendre dans la neige, au sein de leur territoire ; et ce n'était pas ceux de l'homme. Les pas sont plus légers, plus lents. C'était étrange. Y avait-il un étranger sur leurs terres ? Les sens en alerte, la Bête se redressa alors dans sa boite de fortune - que l'homme avait mit en place lorsqu'il avait fuit la première fois - et tendit l'oreille. Une petite voix incompréhensible retentit alors, et fut couverte par le silence de la neige. Quoi ? Qui ? Oliver. Oliver. La voix avait retentit à nouveau et avait hurlé son nom, celui que lui avait donné l'australienne et auquel l'enfant n'avait jamais encore répondu. Mais ce n'était pas l'homme qui l'appelait cette fois-ci. Là, cette voix, c'était celle de Lily. Son cœur loupa quelques battements.

Presque immédiatement, l'enfant déterra - déneigea ? - son oiseau mort - son cadeau - et l'attrapa dans la bouche pour mieux courir jusqu'à l'origine de la voix. Sa patte folle continuait de lui faire un peu mal et de le gêner, mais, il n'y faisait même plus attention. Là, là, elle était là, juste devant lui, là, à quelques mètres de lui, à seulement quelques centimètres ! Lily était là, juste devant la porte ! Trop heureux, trop content, trop rassuré, le petit homme en lâcha même sa proie pour afficher une large grimace-sourire.

" Lily ! " fit-il d'une voix tiraillée, " Lily, rentrée ! "

Puis, sans dire le moindre plus de mot, il se jeta sur elle pour la serrer de ses petits bras et de ses minuscules mains glacés, avant de coller son front contre elle. Le contact avec son corps bien chaud et bien vivant le réchauffa presque immédiatement. Il ne rêvait pas, elle était bien là.

Lily était rentrée à la maison.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Lun 30 Jan - 18:11
En proie à un désespoir grandissant, tu continues de l’appeler. Les larmes roulent sur ton visage et t’empêchent de voir correctement, mais tu continues de crier. Il ne peut pas être parti. Il ne peut pas être mort. Tu le refuses, du plus profond de ton être. Pas ton Petit Garçon. Pas ton Oliver.

Tu es à deux doigts d’arrêter Lily. A deux doigts de te recroqueviller dans la neige, pour ne plus jamais en sortir, lorsque tu le vois. Au début, tu as du mal à le reconnaître. Mais pas besoin de le voir. Tu le sens. Tu sais que c’est lui. Un sourire étire tes lèvres craquelées et ensanglantées, alors que tes larmes redoublent d’intensité.

En quelques secondes à peine, Oliver est contre toi, tout en froid et en neige. Il est réel. Ce n’est pas ton imagination. Ce n’est pas la fatigue. L’Enfant est bel et bien à tes côtés, en vie. Tout doucement, tu étends tes bras et viens les passer autour de son tout petit corps gelé, emportant la couverture avec toi. Vous ne formez plus qu’un gros tas de chaleurs – et de larmes pour toi. Tu le sers tout fort, comme pour l’empêcher de repartir.
« Pardon, Oliver. Pardon. Je suis désolée. Pardon. » Tu essaies bien maladroitement de t’essuyer les joues ou de sourire, mais c’est impossible. Alors tu continues de le serrer contre toi. Tu continues de t’excuser. « Je suis rentrée. Pardon, Oliver. »
Oh oui, tu t’en veux Lily. Tu t’en veux d’avoir été si égoïste et d’avoir oublié le bout d’homme. Maintenant que tu y penses, tout ça te semble avoir été la pire idée de toute ta vie. Et pourtant, c’est tout ce dont tu te sens capable pour l’instant. Rester allongée et dormir. Mais ne pas mourir. Non. Ne plus mourir. Ne plus jamais le laisser tout seul. Si tu n’es pas prête à vivre, tu es déterminée à survivre pour l’Enfant.
« Vous allez attraper froid. »
Surprise et apeurée, tu te retournes en direction de la voix. Léon est debout à vos côtés, l’air autant inquiet que d’habitude, si ce n’est plus. Doucement, tu esquisses ce qui s’approche d’un sourire, avant de prendre la main qu’il te tend pour te redresser. Tenant toujours Oliver dans tes bras, tu manques de tomber, avant de retrouver ton équilibre.
« Merci Léon. Merci pour tout. »
L’akuma est resté chez toi, à prendre soin du Petit, sans que tu ne lui demandes rien. Il aurait très bien pu repartir passé le premier jour. Mais il est resté. Il l’a protégé – même si tu devines que ça n’a pas été facile. Alors pour ça, tu lui en es éternellement reconnaissant.
« Vous pouvez rentrer chez vous. Merci du fond du cœur. »
Tu as tant parlé en quelques minutes que ta voix semble être redevenue normale. Mais c’est toujours douloureux et tu as comme le goût du sang dans ta bouche. Il faut que tu économises tes mots. Et il faut que tu économise tes forces aussi. C’est pourquoi porter l’Enfant n’était pas une bonne idée. Et alors que tu pousses la porte de ta maison, tu manques de perdre connaissance et tombes au sol.




♥:
 
L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699

Image de blvnk


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 471 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [6]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [8/3]
www ۞ Elliot [2/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Mar 31 Jan - 11:00

Bonheur


" Le secret du bonheur est de regarder chaque situation telle qu’elle est plutôt que de la regarder pour ce qu’elle devrait être. "


Lorsque les bras de la jeune femme vinrent entourer le petit corps tremblotant de froid d'Oliver, ce dernier ne put s'empêcher de fermer les yeux. Il n'était pas très propre après avoir passé près de deux semaines dans le même pull et après avoir dormi quelques jours dans des poubelles, mais cela ne sembla pas accommoder la descendante de Noé. Sans doute était-elle trop heureuse de le revoir, tout comme lui était.. heureux ? Oh oui, car c'était ce qu'il avait l'impression de ressentir à ce moment-là. Il était heureux qu'elle soit revenue, rassuré de ne pas être tout seul comme il l'avait tant de fois déjà été. Elle était là et elle était revenue comme si elle n'était jamais partie. Tout était rentré dans l'ordre, tout allait bien maintenant, pas vrai ? C'était ce que l'enfant sauvage pensa sur le coup, lorsqu'il sentit la chaleur de son corps à elle ainsi que son doux parfum. Tout ne pouvait qu'aller bien maintenant. Ils allaient chasser l'homme qui était là et allaient reprendre leur petite vie bien au chaud.

Mais il y avait quelque chose d'étrange, de vraiment bizarre même. Plic, ploc, des gouttes d'eau chaude tombaient sur le visage de l'enfant. Qu'est-ce que c'était que ça ? Est-ce qu'il pleuvait comme en été ? Non, ce n'était pas normal. En hiver, la pluie était froide ou bien carrément neige. Là, ce n'était pas de la pluie, non, parce que ça coulait du visage de Lily, de ses yeux. Le petit homme fut capable de le voir lorsqu'il leva un peu le regard vers elle.

" Pardon, Oliver. Pardon. Je suis désolée. Pardon. " souffla-t-elle alors d'une petite voix, " Je suis rentrée. Pardon, Oliver. "

Pourquoi s'excuser ? Elle n'avait rien fait de mal. Ça aussi, c'était étrange. La Bête avait certes apprit de nombreux nouveaux mots aux côtés de Lily, mais la plupart du temps la subtilité de certaines tournures de phrases passait totalement à côté de lui. On s'excusait quand on mordait ou quand on faisait une bêtise, mais là ? De quoi s'excusait-elle ? D'être partie ? Il n'y avait pas de raison de le faire, vu qu'elle était revenue. Enfin, passons. Dans tous les cas, le petit garçon n'eut pas le temps d'y réfléchir bien longtemps, car la présence de l'homme ne tarda pas à le remettre en alerte.

Silencieux et les mains bien accrochées aux habits de la jeune femme, Oliver resta alors dans ses bras lorsque celle-ci se releva grâce à l'aide de l'inconnu ; toutefois, ça n'empêcha pas l'animal sauvage de pousser un petit grognement réprobateur. Il acceptait sa présence actuellement parce qu'il y avait Lily, mais il n'avait pas le droit de le toucher pour autant. L'homme n'avait pas kidnappé la blonde, mais il restait un inconnu potentiellement dangereux aux yeux de la Bête. Alors, cette dernière ne put que se sentir rassurée lorsque l'homme finit par partir. C'était mieux ainsi, il n'avait pas sa place ici de toutes manières. Il n'empêche qu'il faisait bien à manger, quand même, et que ses plats étaient toujours bien chauds quand il faisait bien froid. L'enfant lui adressa alors un simple regard, avant de replonger son visage dans les habits de l'apôtre de l'Art. Pour un peu, il n'aurait jamais voulu la lâcher à nouveau.

Toutefois, il n'eut pas le choix de le faire ; en effet, dès qu'ils eurent passé le seuil de la porte, l'australienne ne tarda pas à s'écrouler sur le sol, laissant tout juste le temps à l'enfant de réagir et de sauter de côté. Le cœur battant la chamade, Oliver ne parvint pas à comprendre ce qu'il s'était passé sur le coup. Était-elle blessée ? Avait-elle été attaquée ? Était-elle malade ? Avait-elle mangé quelque chose qu'il ne fallait pas ?

" Lily ! Lily ! Lily ! " l'appela-t-il plusieurs fois sous le coup de la panique, " Va ? Faim ? Blessée ? Mal ? Malade ? "

Une fois ces quelques mots balancés - énumérés, même - l'allemand tapota de ses petites mains sa sauveuse pour la faire réagir. Elle ne pouvait pas être morte, non ? Elle ne pouvait pas être revenue pour mourir là, juste devant lui.

Réveille-toi.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Lun 6 Fév - 15:47
Jamais tu ne sens la douleur en tombant sur le sol. Tu es partie bien avant, Lily. Partie dans un endroit où personne ne peut te trouver, où personne ne peut venir te chercher. Un endroit bien étrange, même pour toi. C’est à la fois noir et illuminé, chaud et froid, étranger et familier, terrifiant et rassurant. Et toutes ces inconnus, tous ces sentiments font qu’au final, c’est la peur qui l’emporte sur tout le reste.

Tu veux sortir d’ici, mais comment ? Comment sortir de son esprit ? Comment aller à l’encontre de son corps ? Tu sais que s’il t’a placée dans ce drôle d’endroit, ce n’est pas pour te faire du mal, mais pour te protéger. Car tu es trop faible, trop fatiguée, pour continuer quoi que ce soit. Et avant que ton cerveau ou ton cœur n’en pâtisse, il a préféré t’arrêter. Comme s’il t’avait mis en pause pour quelques minutes seulement. Comme s’il voulait tout recommencer depuis le début, pour reprendre pied.
« Lily ! Lily ! Lily ! Va ? Faim ? Blessée ? Mal ? Malade ? »
Ce n’est qu’une voix dans le lointain et pourtant, tu t’y accroches. C’est le phare dont ton esprit avait besoin pour sortir d’ici. La bouée pour reprendre sa respiration, alors qu’il se noyait. Inspirer. C’est la première chose que tu fais, comme si effectivement, tu étais en train de t’étouffer. Tu ouvres grand les yeux et cherches quelque chose de familier, ne reconnaissant rien. Ne voyant rien, en vérité. Il te faut quelques secondes pour que tes yeux ne se remettent à fonctionner correctement. Des secondes qui semblent être des heures, chargées d’une angoisse insoutenable. Etre aveugle, sans savoir où l’on se trouve est bel et bien le pire des sentiments.
« Je suis là. »
Oui, tu es là. Tu es en vie. C’est la deuxième fois que tu fais le constat en moins d’une heure, c’est étrange et effrayant. Comme si chaque occasion de te rappeler ce fait si simple devait être saisie. Comme si tu avais besoin de t’en convaincre toi-même.

La tête qui tourne encore un peu et les muscles douloureux, tu trouves tout de même le moyen de te redresser pour t’asseoir. Oliver est toujours à tes côtés et tu peux voir que tu lui as fait très peur. Le pauvre, il est tout aussi impuissant que toi ce jour-là. Condamné à te voir souffrir et peut être mourir, sans ne pouvoir rien faire. Et alors il serait tout seul. Tu imagines très bien sa douleur et sa terreur, pour l’avoir ressentie toi aussi.

Il faut que tu lui expliques, il faut qu’il comprenne. Comme ça, il s’inquiétera peut-être moins. Ce n’est qu’un Enfant. Et les enfants sont faits pour rire et être heureux. Non pas pour avoir peur et prendre soin des adultes. Alors il faut qu’il sache que tout va bien. Enfin non, tout ne va pas bien. Mais ça ne sera pas pire. Il faudra juste du temps, pour réparer les choses et les rendre belles de nouveau.
« Je suis fatiguée, Oliver. Rien de plus. J’ai besoin de dormir et ça ira mieux. » Comme d’habitude, tu parles doucement et articules chacun de tes mots. « Je suis malade de tristesse. Il n’y a pas de médicaments. Juste du temps. Et du sommeil. »
Comment lui expliquer exactement tout ce que tu ressens ? Toute cette tempête de sentiment et de douleurs qui retournent ton esprit et détruisent ton cœur, un peu plus chaque seconde. C’est impossible. Et pas à cause de son manque de vocabulaire ou de son âge. Même un adulte ne comprendrait pas. Personne ne peut comprendre exactement, s’il ne le vit pas.
« Mais ça va aller, ne t’en fais pas. » Tu lui souris et pour la première fois depuis longtemps, on peut y voir un peu de chaleur et de sincérité « On est ensembles maintenant. Et avec toi, je vais guérir plus vite. Tu me rends forte, Oliver. »




♥:
 
L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699

Image de blvnk


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 471 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [6]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [8/3]
www ۞ Elliot [2/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Mer 8 Fév - 16:34

Malade


" Un corps peut-il guérir, dont le coeur est malade ? "


Elle était tombée - ça arrivait parfois, ce n'était pas grave, tout le monde tombait - mais ne se relevait pas, et ça, ça c'était inquiétait. Normalement, quand les gens tombent, ils se relèvent tout de suite, sauf quand ils ont une patte cassée comme la Bête l'avait déjà eu une fois mais.. là, Lily n'a pas l'air de s'être cassé quelque chose. Enfin. Elle n'a pas l'air d'être consciente, surtout, comme si elle dormait par terre. Avait-elle perdu connaissance ? Ce n'était pas normal. Elle respirait, mais elle n'était plus vraiment là. Ce n'était pas normal du tout. Terrifié, l'enfant sauvage avait alors tenté de la réveiller en l'appelant, avant d'aller tapoter la blonde pour tenter de la ramener sur terre. Il fallait qu'elle se réveille, qu'elle lui parle de nouveau ! Elle ne pouvait pas mourir, c'était impossible. Non, ce n'était pas vraiment pas possible, et ce fut pour cela qu'elle finit par rouvrir les yeux, avant de souffler quelques mots. Elle était là, bien en vie ! Tout allait bien. N'est-ce pas ?

Lentement, l'australienne finit même par se redresser pour s'asseoir par terre, tandis que l'enfant se décidait à faire de même, avant de se frotter le nez avec la manche sale de son pull. C'est qu'il avait eu peur, très peur même ! Mais il n'avait pas encore de mots pour l'expliquer alors, seul son regard et ses gestes précédents pour tenter de la réveiller pouvaient parler pour lui.

" Je suis fatiguée, Oliver. J’ai besoin dormir. " fut-il seulement capable de comprendre, " Je suis malade de tristesse. Pas de médicaments. Sommeil. "

Interloqué, le petit homme ne put s'empêcher de pencher la tête de côté. Lily était malade, mais de quoi ? Ça, il n'avait pas compris. Peut-être qu'elle avait prit froid à cause de la neige, ou bien avait mangé quelque chose qui ne fallait pas ? Peut-être, peut-être. Parce que la jeune femme lui souffla d'autres mots, mais une nouvelle fois il ne fut pas capable de tout comprendre ; par contre, il reconnu son nom, et le fait qu'eux deux restaient ensembles. Oui, ensembles. Ils ne devaient plus être séparés de la sorte, plus aussi longtemps. C'était comme mourir sinon. C'était comme son frère, qui devait aussi être mort depuis, qui avait fini par mourir un peu dans son esprit. Cela faisait si longtemps.. il ne l'avait pas oublié, mais avait cessé de le chercher. Mais il n'avait pas cessé de le faire pour Lily, et elle était revenue alors, il était heureux, un peu. Toutefois, pour être heureux encore plus, il fallait que sa sauveuse aille bien, et pour ce faire, il fallait qu'elle se repose.

Sans dire le moindre mot, l'enfant se redressa alors sur ses quatre pattes et abandonna la descendante de Noé pour quelques instants. La jambe arrière trainante à cause de la douleur et du froid, l'enfant sauvage se dirigea alors vers le canapé et attrapa deux gros coussins ; un grâce à une main, l'autre grâce à ses dents. Puis, avec le peu de force qu'il avait, il les tira jusqu'à Lily.

" Lily dormir. Plus malade. " lui dit-il alors, " O.. B.. Moi, moi rester avec Lily. "

Puis, il finit par se rassoir à même le sol, le regard à nouveau posé sur la jeune femme. Oh, ils avaient bien des lits confortables dans cette maison - enfin, surtout un où ils dormaient tous les deux - mais si la blonde n'avait pas la force de se lever, mieux valait qu'elle dorme là, sur les coussins. Et lui, Oliver, resterait avec elle - veillerait sur elle - comme Lily l'avait toujours fait.

" Quoi être, 'tristesse' ? " demanda-t-il alors.

Plus le temps passait, plus la Bête posait des questions et se sociabilisait ; un jour, il ne resterait rien du sauvage, et il finirait apprivoisé. Non. Il l'était déjà.



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Mar 21 Fév - 17:53
Oliver reste silencieux et tu en fais de même. Il n’y a rien à dire de plus pour l’instant, il faut simplement qu’il comprenne tout doucement ce qu’il se passe et ce que tu veux lui dire. C’est compliqué pour lui, toute cette histoire, tu le sais très bien. Et tu t’en veux de lui imposer des choses pareilles. C’est un choix égoïste que tu as fait, c’est certain. Mais malgré tout, tu ne regrettes pas d’avoir adopté le Petit Beastie, alors que tu fais partie d’une guerre.

Et tu regrettes encore moins lorsque tu le vois bouger, en direction du canapé. Si tu ne t’étais pas arrêtée ce jour là, si tu n’avais pas pris le temps de lui parler, il ne serait pas au chaud aujourd’hui. Il ne serait pas en train de prendre des coussins, et serait probablement mort quelque part dans la boue, à l’abris des regards. C’est ainsi que meurent les bêtes sauvages, non ?

Attends, des coussins ? Pourquoi Oliver veut il les coussins ? Tu ne tardes pas à le découvrir, lorsqu’il revient vers toi, les traînant derrière lui. Il n’a pas besoin que tu lui viennes en aide, se débrouillant très bien avec ses dents – ce qui t’amuse légèrement. Bientôt, il est de retour à tes côtés et tu peux enfin comprendre réellement pourquoi il a fait tout ça.
« Lily dormir. Plus malade. O.. B.. Moi, moi rester avec Lily » Tu hoches doucement la tête « Oui »
C’est difficile de dire plus, alors que l’émotion te sert la gorge. L’Enfant est en train de prendre soin de toi, à sa manière. Il cherche à t’aider à aller mieux, sans comprendre réellement ce qu’il se passe. Et c’est cela qui te touche. C’est cette douceur et cette gentillesse qui se dégagent du petit bout d’homme devant tes yeux.
« Quoi être, 'tristesse' ? »
Tu restes silencieuse, ne sachant quoi lui répondre. A chacune de ses questions, tu trouves toujours une explication, un sens ou au moins une sorte de réponse. Mais aujourd’hui, tu n’en as pas. Tu ne sais pas quoi lui dire, ne sais pas comment lui expliquer le sens d’un mot aussi compliqué. Ce n’est pas un objet ou un mouvement. Ce n’est même pas une pensée. C’est un sentiment. Et comment mettre des mots sur un sentiment ?

Tu n’as toujours pas prononcé le moindre mot et commences à t’installer sur le sol, pour y dormir. Du bout du pied, tu pousses la porte pour la fermer pour de bon, ne voulant ni animal sauvage ni froid dans ta maison. Léon a fait un excellent travail pour la rendre suffisamment chaude pour vous deux, ce serait dommage de laisser tomber tout ça. Puis, lovée dans la couette et la tête sur l’oreiller, tu invites Oliver à te rejoindre.
« Tu ne vas pas rester assis tout seul pendant que je dors. » Un rire léger quitte tes lèvres, avant que tu ne reprennes « La tristesse, c’est compliqué. C’est quand tu as l’impression qu’un petit bout de ton cœur est mort » Tu pointes ta poitrine pour lui faire comprendre « C’est comme si tout était noir et froid. Tu n’as plus envie de sourire » Doucement, tu étires tes lèvres avec tes doigts « Ou de rire, ou d’être heureux. Parfois même, tu n’as plus envie d’être là. D’être en vie. »
Tu sais parfaitement que c’est dur de lui dire tout ça, mais tu n’as aucune envie de lui cacher quoi que ce soit. Il n’y a pas intérêt à le faire. Aucun. Même si tu ne connais pas l’âge d’Oliver, tu considères qu’il est suffisamment grand pour entendre ce genre de choses. Tu n’aimes pas le prendre pour un tout petit enfant imbécile. Il en est même hors de question.
« Mais la tristesse, ça a toujours une fin. »
Puis, sans pouvoir te retenir, tu bailles et t’enfonces un peu plus sous la couverture




♥:
 
L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699

Image de blvnk


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 471 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [6]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [8/3]
www ۞ Elliot [2/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Mar 21 Mar - 14:35

Tristesse


" Conquérir sa joie vaut mieux que de s'abandonner à sa tristesse. "


En silence, l'enfant sauvage avait observé sa sauveuse s'allonger doucement sur le coussin, avant de s'enrouler dans la couette. Elle allait avoir chaud comme ça, elle pourrait dormir sans avoir mal en se réveillant ; le sol de la maison n'était pas des plus agréables, pas comme le canapé ou le lit, mais si Lily n'avait pas la force d'aller plus loin alors.. il fallait qu'elle ait un endroit confortable où passer la nuit. Avec un peu de chance, demain, elle irait bien mieux et ensembles, ils pourraient aller courir dehors dans la neige ! Bon, dans l'état actuel des choses, Oliver n'avait vraiment plus envie de sortir dans le froid mais.. demain était un jour nouveau ! Il pourrait aller chercher l'oiseau mort qu'il avait oublié dans la neige - si une sale bestiole ne venait pas la chiper entre temps - et ils pourraient aller jouer dans le jardin. Tout irait mieux demain, n'est-ce pas ? La jeune femme ne pouvait pas mourir comme ça, ce n'était pas possible, pas possible du tout. Le petit homme ne pouvait pas la laisser partir, il tenterait tout pour la sauver.

Alors, lorsque la jeune femme fit signe à la Bête de s'approcher, ce dernier ne se fit pas prier, trottinant de ses petites pattes jusqu'à sa sauveuse. Toujours silencieux, il vint alors se lover contre son ventre afin de lui apporter un peu de chaleur, avant de finalement lever les yeux vers elle tandis qu'elle recommençait à parler.

" Triste, petit cœur mort. " comprit-il tandis qu'elle désignait sa poitrine, " Tout noir et froid. Plus envie sourire ou rire ou heureux. "

Sans dire le moindre mot, l'enfant avait alors écouté la blondinette lui parler et lui lancer tout un tas de mots qu'il n'était pas en mesure de comprendre. Lily lui avait appris bien des choses en peu de temps, mais il y avait encore tant de mots et d'expressions et de sentiments qu'Oliver n'était pas en mesure de comprendre. Tout était encore si flou pour lui, et là, le mot tristesse ne lui disait vraiment rien du tout ; tout comme ces idées abstraites qui allaient autour de ce dernier. La tristesse, c'était noir et froid, quand on ne voulait plus sourire ou rire ou quoi que ce soit de ce genre. La Bête avait du mal à saisir ; comment était-ce possible ? Qu'est-ce que ça faisait de ressentir ça ? Il n'en avait pas la moindre idée, et pourtant.. pourtant cette chose lui disait quelque chose.

Toutefois, ce ne fut pas les dernières paroles de la jeune femme qui vinrent faire réagir l'enfant apprivoisé. Encore une fois, il y avait trop d'interrogations.. et pas assez de réponses. Mais à ça, Oliver y était habitué à force. Tout ce qu'il put alors faire à cet instant là, fut donc de poser l'une de ses mains sales sur le bras de Lily, avant d'essayer d'afficher une grimace-sourire. Si le sien était cassé, peut-être qu'elle pourrait prendre exemple sur le sien pour sourire à nouveau ? C'est que l'enfant aimait bien la voir ainsi, avec le regard pétillant et une douce mimique sur les lèvres. Cela lui faisait du bien dans son petit cœur, sans qu'il ne puisse vraiment comprendre pourquoi.

" Moi, sourrrrire Lily. " grogna-t-il un peu, " Pour, cœur mort. "

Peut-être que c'était déjà trop tard ; l'enfant sauvage espérait que non. La jeune femme ne pouvait pas partir maintenant, elle devait se battre, et ils devaient continuer leur petite vie ici ! Oliver se sentait bien, ici, maintenant qu'elle était là à ses côtés.. et pour que cela continue, une idée traversa l'esprit du petit homme. Alors, il se redressa d'un coup.

" Lily, faim ? " demanda-t-il finalement.

Si elle était malade, elle devait forcément avoir faim !



Run Boy Run - This World is not made for you
You're very brave. Did you know that? You might be the bravest boy I've ever met. • • Pete's Dragon
La Bête

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Oliver PennyworthLa Bête
B E A S T • B O Y

" GROAAAR ! "




Beastie grogne en seagreen

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 164 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : Entre 6 et 7 ans
▐ Personnalité : Sauuuuvage !
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Niutellat/?fref=ts
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Dim 21 Mai - 22:19
Oliver réfléchit, cherche à comprendre ce que tu viens de lui dire. Tu le vois très bien dans ses yeux que son petit esprit cogite dans tous les sens. C’est si compliqué pour lui, le pauvre. Tu lui as déjà enseigné plein de choses, mais tu as toujours mis en avant ce qui était positif, ce qui était beau. Tu n’as jamais vraiment pris le temps de lui parler de ce qui est négatif, de ce qui est triste. Car malgré tout, même si tu refuses de le considérer comme un bébé imbécile …. Il reste ton Petit Garçon que tu veux protéger à tous les coups. Encore plus maintenant que tu n’as plus de famille.

Tu as bien les Noah, mais ce n’est pas pareil. Et puis tu as Maugrim, mais c’est compliqué. Tu ne sais pas vraiment ce que tu ressens pour lui. Oh tu l’aimes bien, c’est sûr. Mais lui ? Que pense-t-il vraiment ? Et après t’être coupée du monde, t’être laissée mourir, est-ce qu’il peut encore t’apprécier ? Est-ce que tu peux encore lui sourire et rire avec lui ? Tu aimerais tellement, mais qui sait ce que te réserves l’avenir.

L’Enfant te tire de tes pensées en posant sa main sur ton bras. Il est déjà un peu moins froid, et ce simple fait te réjouit un petit peu. S’il se réchauffe, il sera pleinement en sécurité. Et alors, tu pourras dormir sans t’inquiéter. Surprise, tu le vois sourire de toutes ses dents et te demandes bien ce qui te vaut un tel geste. Puis tu comprends, avant même qu’il n’ait besoin de le dire.
« Moi, sourrrrire Lily. Pour, cœur mort. »
Ton cœur mort ne l’est pas tant que ça, puisqu’il se brise d’un coup devant tant de douceur et d’amour. Emue, tu ne sais pas quoi lui répondre, alors que des larmes roulent sur tes joues. Quelques-unes seulement, comme à chaque fois qu’il s’agit de larmes de bonheur.  Tout ce que tu trouves à faire, c’est lui sourire de toutes tes forces. Ce n’est pas comme d’habitude, ce n’est pas à la hauteur du sourire-grimace d’Oliver. Mais c’est tout ce que tu arrives à faire pour l’instant.

Il se redresse d’un coup, avec une brusquerie qui te surprend. Est-ce qu’il a un souci ? Est-ce qu’il a mal quelque part ? Tu ne tardes pas à le savoir, lorsqu’il te demande si tu as faim. Ton sourire s’éteint tout doucement et tu retrouves la mine désolée. Non, tu n’as pas faim. Tu n’as plus faim depuis une éternité maintenant. Mais il faut que tu reprennes des forces. Il faut que tu rassures Oliver, en lui montrant que tu vas suffisamment bien pour avaler quelque chose. Et puis, tu sens qu’au fond de toi, Ars est soulagé par une telle décision. C’est que ce vieux papy bougon est terriblement inquiet pour toi – et pas seulement parce que sa vie en dépend.
« Un tout petit peu » Tu fais le geste avec tes doigts, au cas où « Léon a fait à manger ? » Là maintenant, tu aimerais bien quelque chose de sucré plutôt. Quelque chose de doux. Tu te rappelles que tu avais fait des cookies, mais c’était il y a longtemps. Ils ont dû moisir depuis longtemps.  « Tu as faim, toi ? »
Son état est bien plus important que le tien. S’il a vraiment faim, peut être arriveras-tu à trouver la force de te lever et de cuisiner un semblant de repas. Il est hors de question que ton Garçon s’endorme le ventre vide. Tout comme il est hors de question qu’il cuisine quoi que ce soit. Pas seulement parce que ce n’est qu’un Enfant. Tout simplement parce que tu n’as pas envie que ton chez-toi prenne feu.




♥:
 
L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Découvrir le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem


Lily rêve en #FF6699

Image de blvnk


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 471 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 20 ans.
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
11/4 Indisponible.

www ۞ Liam [6]
www ۞ Sehrazat [7]

www ۞ Anne [7]
www ۞ Aloïs & Emile [1]
www ۞ Maugrim [8]
www ۞ Mary [8/3]
www ۞ Elliot [2/3]

www ۞ Sheryl [1]
www ۞ Oliver [5]


www ۞ Anne, Phoenix, Célania
www ۞ Maugrim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Wonderful Mistake of Nature || Oliver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [The Wonderful World of Disney] Grandeur Nature (2000)
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» [MANGA] TOTO the wonderful adventure
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010
» Festival international de la photo animalière et nature à Montier en Der (du 19 au 22 11 09)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: