Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Satan n’avait pas l’intention d’abandonner et réaliserait le rêve qu’il avait forgé avec Yuri, la seule humaine qui avait pris le temps de parler avec lui. Et pour cela, il devait détruire l’ordre, éliminer tous les exorcistes. Rin lui était maintenant en fuite et devait combattre sa nature démoniaque montant en lui. Une guerre, un combat intérieure et de nombreuses intrigues vous attendent. DEMON WARS
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Chipeur arrête de chiper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chipeur arrête de chiper
Mar 14 Mar - 23:28

Vol




Comment est ce que j'ai pu en arriver la ? J'aurai du m'y attendre, je pensais m'y être préparé. Mais on ne peut jamais savoir quand ça va nous tomber dessus.
J'étais au courant des rumeurs qui circulaient, ici. Des cas de vols. En général, c'était des choses sans grande valeur qui étaient volées, des bricoles. Mais cela visait presque toujours les membres de l'Ordre Noir.
Je pensais avoir été prudent, je prenais toujours garde à ne rien égarer. Mais on n'est jamais assez préparé.
J'avais juste tourné la tête un instant, à peine quelques minutes d'inattention. Mais cela avait suffit pour que mon golem disparaisse. Je n'ai même pas le temps de voir à quoi ressemble la silhouette exactement qu'une ombre s'eclipse dans un autre coin de rue. Et je ne peux pas tout simplement abandonner comme ça : sans mon golem, je n'ai plus aucun contact avec l'Ordre Noir, et donc avec l'equipe qui est censée arriver. Je me mets aussitôt à sa poursuite, mais j'ai sans doute réagi trop tard. Car quand j'arrive dans la ruelle d'a côté, il n'y a déjà plus personne. Ou plutôt, plus personne qui court comme un voleur. Est ce qu'il s'est faufilé dans un autre recoin, ou est ce qu'il s'est réfugié dans un autre bâtiment ?
Je demande à l'un des passagers s'il n'a pas vu une silhouette qui passait en courant. Et finalement, quelqu'un l'a vu. Et comme je le craignais, il est parti se réfugier dans l'un des bâtiments... un café. Cette fois, ce sera plus dur. Il y aura des gens autour. Ce voleur va me donner du fil à retordre.
Je me dirige alors vers le café, et entre a l'intérieur. Aussitôt, les têtes se tournent vers moi. Je détourne le regard, gêné. Je déteste attirer l'attention, comme ça... Dans ces moments la, je veux juste disparaître, m'eclipser discrètement sans attirer l'attention de personne.
Mais je ne peux pas, je le sais. Si je suis entré ici, c'est pour récupérer quelque chose qui m'appartient. Alors je dois me faire violence jusque la...



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Dim 21 Mai - 21:53
« J’te le redis ma belle, si t’as besoin d’aide pour garder ta p’tiote, je m’en occupe avec plaisir »
A peine avoir prononcé ces mots, ta patronne t’assène un grand coup dans le dos, manquant de te faire cracher une ou deux côtes. Puis, en voyant ton visage déconfit, elle explose de rire avant de retourner derrière ses fourneaux. Tu n’as pas le temps de la remercier encore une fois de te laisser amener Faith avec toi au café, ou même tout simplement de te proposer si gentiment. Mais ce n’est pas pour autant que tu oublies de le faire. Tu le reportes pour un peu plus tard, simplement.
« Léo, tu peux aller en salle s’il te plait ? Il commence à y avoir du monde, Eugène risque d’avoir besoin d’aide » Tu te retournes en direction de la voix et sourit chaleureusement « Avec plaisir ! »
Ces mots sont sincères. Tout ce que tu peux faire ici, tu le fais avec plaisir. Il n’y a pas de violence, pas de danger imminent. Tu ne risques pas de souffrir ou de mourir de honte à chacun de tes gestes. Les gens te regardent avec douceur et respect, au lieu de te considérer comme un simple objet qu’ils peuvent utiliser. Même les bourgeois plein de dédain te semblent toujours plus sympathiques que tes autres clients.

Oh oui, tu aimes énormément ce travail et tu as de la chance d’avoir pu le trouver. La patronne, si elle peut être brusque dans ses colères, est juste et profondément gentille. Ce n’est pas la première fois qu’elle te propose de garder Faith, pour que tu puisses dormir la nuit afin d’avoir « meilleure mine m’a p’tite ». Elle ne sait pas que la nuit, tu ne peux pas te permettre de dormir, même si tu le voudrais. Et elle ne le saura jamais. Tu perdrais toute crédibilité à ses yeux. Tu perdrais son respect aussi. Et peut-être même ton travail, alors que tu l’adores et que tu en as besoin.

Et malheureusement, tu ne fais pas assez d’heures pour pouvoir arrêter de vendre ta vertu. Et même si c’était le cas, tu ne sais pas si tu aurais le courage de fuir Monsieur Henry. Tu as beaucoup trop peur pour ta vie et celle de ta fille. Alors, s’il faut que tu continues de te prostituer pour la protéger, tu le feras. Tu continueras de pleurer en silence et de maquiller tes bleus aussi longtemps qu’il le faudra, tant que ton ange est en sécurité.
« Vous devriez faire une pause Eugène, je vais prendre le relais !
Tu es sûre que tu peux t’en sortir Léopoldine ?
Oui, ne vous inquiétez pas. Allez souffler un peu »
Tu le regardes s’éloigner en souriant, avec de commencer à prendre les commandes. Tu virevoltes dans tous les sens, ton sourire accroché à ton visage, prenant les commandes et répondant aux questions. Tu n’es pas particulièrement timide, et encore moins quand il s’agit de travailler. D’autant plus que personne ici n’est désagréable, alors comment l’être ?

Du coin de l’œil, tu aperçois un jeune homme entrer. Il n’a pas l’air bien à l’aise, encore moins lorsque tout le monde le fixe, et tu décides de t’en occuper. Alors d’un mouvement de tête, tu fais signe à Eugène – qui est revenu de sa pause – de te le laisser, avant de finir tes commandes. Et une fois que tu es libre, tu peux aller en direction de l’inconnu.
« Bonjour Monsieur, et bienvenue dans notre café » Tu te fais aussi douce que possible, comme la Maman que tu es « Vous devriez vous asseoir, ils ne vous lâcheront pas du regard tant que vous êtes debout » Doucement, tu ris un peu, avant de reprendre « Je peux vous trouver une table au calme si vous préférez, ce sera peut-être mieux, non ? »
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chipeur arrête de chiper
Mar 13 Juin - 23:10

Embarras




Je restais immobile, baissant les yeux. Je ne savais pas quoi faire. J’étais vraiment déterminé à attraper ce voleur en débarquant ici… et maintenant que tous les regards se braquaient sur moi, je ne savais plus quoi faire. Malgré tous les monstres que j’ai pu affronter… je me retrouvais toujours terriblement embarrassé dans ce genre de situations. Je détestais me retrouver au centre de l’attention.
Alors, je restais la pendant un moment, immobile, ne sachant que faire, perdant mes moyens… Jusqu’à ce que j’entende des pas se diriger lentement vers moi. Devant une irruption pareille, a ne m’étonnerait pas qu’on me dise de sortir du café… Mais ce n’est vraiment pas le moment… Je dois à tout prix trouver ce voleur.

-Bonjour Monsieur, et bienvenue dans notre café. Vous devriez vous asseoir, ils ne vous lâcheront pas du regard tant que vous êtes debout.

Et elle se met à rire. Mas pas un rire moqueur, comme les autres clients… Un rire bien plus doux, rassurant… Et, pendant un moment, je me détends légèrement.

-Je peux vous trouver une table au calme si vous préférez, ce sera peut-être mieux, non ?

Je détourne le regard, mal à l’aise. Je ne devrais pas accepter. Si je suis ici, ce n’est pas pour être un client, c’est pour des affaires personnelles… Que je n’ai même pas réussi à résoudre, à cause de ma propre gêne… Je devrais plutôt m’avancer, fouiller et chercher partout. Mais… je n’y arrive pas.

Alors, ne sachant que faire sur le coup de la surprise, j’hoche la tête. Et, avant que je ne comprenne quoi que ce soit, je me retrouve à la suivre, alors qu’elle me mène vers une table, à l’écart. Et finalement, les regards des autres clients finissent par se détourner, pensant que je ne suis qu’un nouveau client, finalement. Je finis par me détendre un peu plus. Finalement, il suffit d’agir « normalement » pour ne pas attirer l’attention…
Mais je ne suis pas là pour agir normalement, justement. J’ai quelque chose à faire… et je ne dois pas me laisser ralentir par une commande au café.

Je m’assois, seul, faisant un signe de tête pour remercier la serveuse. Au moins, elle m’a évité d’attirer plus de regards… Néanmoins, je ne dis pas un mot de plus. Je n’ai jamais voulu passer commande…
Alors je reste muet, fixant mes mains, réfléchissant à un plan pour m’extirper de ce guêpier…
Sauf que rien ne me vient. Cette fois, je vais devoir prendre sur moi, et passer à l’action.
Alors je me lève, soudainement, et croise le regard de la serveuse. Mais je détourne aussitôt les yeux, gêné. Je suis désolé, mais je n’ai pas le choix que de lui attirer des ennuis…

-Excusez moi…

Je prends une grande inspiration et m’avance dans le café. Je dois en finir une bonne fois pour toutes…



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Lun 3 Juil - 22:15
Le jeune homme ne te répond pas tout de suite, semblant chercher ses mots. Le pauvre n’a pas l’air bien à l’aise et tu ne le comprends que trop bien. Ce n’est pas toujours évident de parler à des inconnus, même lorsque ce n’est qu’une simple serveuse dans un café. Alors tu ne le presses pas, tu ne perds pas ton sourire. Ça ne vous avancerait à rien de toute façon, si ce n’est le mettre un peu plus dans l’embarras.

Comme tu t’y attendais, il finit par te répondre – même si ce n’est qu’un simple geste de la tête. Tu lui fais signe de te suivre et l’emmènes vers une table un peu plus loin, où il sera tranquille. Si la plupart des personnes présentes oublient bien vite l’inconnu, quelques regards vous suivent encore et tu fronces les sourcils, te voulant intimidante. Ce n’est pas un franc succès, mais ça amuse tes clients et leur permet de passer à autre chose. Ce qui était le but, alors peu importe de comment tu y arrives.
« Voilà, vous serez bien ici. Je vais aller vous chercher la carte si vous voulez. Et ne vous inquiétez pas, prenez le temps qu’il vous faut pour choisir, je reviendrai vers vous quand vous me ferez signe. »
Là non plus, ce n’est pas la peine de lui mettre la pression. D’ailleurs, ce serait bien imbécile quand tu y réfléchis. Mais dans une ville aussi grande que Londres, il y a forcément des personnes capables de faire une chose aussi stupide que d’exiger d’un client qu’il commande en vitesse. Oh oui, des personnes comme Monsieur Henry par exemple.

Non, tu ne dois pas y penser. Il est hors de question qu’il vienne gâcher tes moments de liberté, tes endroits bien à toi, loin de son emprise. S’il venait ici, même uniquement par la pensée, il aurait réussi à t’arracher quelque chose, à agrandir ton contrôle sur toi. Alors non, non non non, tu ne dois pas y penser.

Revenant sur terre un peu brutalement, tu te rends compte que le jeune homme ne t’a pas répondu, n’a même pas fait un seul geste pour t’indiquer quoi que ce soit. Il n’a pas l’air dans son assiette et cela t’inquiète. Mais tu ne peux rien faire pour l’aider, à moins de t’immiscer dans ses affaires. Et tu n’es pas certaine que ce serait la bonne chose à faire. Alors, ton sourire un peu triste sur les lèvres, tu repars en direction de la cuisine pour aller lui chercher la carte.
« Excusez-moi… » Tu te retournes rapidement « Oui ? » Ton sourire a repris son air joyeux et tes joues ont de nouveau de jolies couleurs « Dîtes moi …. » Tu t’avances d’un pas vers lui « Est-ce que tout va bien ? »
Ce ne sont pas tes affaires, c’est bien vrai. Mais il t’a appelé. Il voulait te demander quelque chose. Et sans vraiment savoir comment, tu as la certitude qu’il voulait ton aide pour quelque chose. Alors tu te permets de t’intéresser à sa vie privée de la sorte.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chipeur arrête de chiper
Ven 28 Juil - 13:54

Aveu




J’avais fait le premier pas, je m’étais levé. A nouveau, les regards tombèrent sur moi… Mais je devais les ignorer. J’avais une mission à accomplir, même si d’habitude le terrain n’est pas un café. C’est presque étrange… Si au début cela me terrifiait, maintenant je suis habitué des missions de traqueur, de côtoyer les akumas quotidiennement. Et pourtant, je ne me suis jamais fait aux regards des autres… A les affronter. Alors que cela devrait être tellement plus facile que d’affronter celui des monstres. Même si, parfois, la différence entre les deux est floue… C’est surement pour ça que j’ai encore du mal. J’ai subi la cruauté des autres pendant toute mon enfance… Je sais de quoi ils sont capables, et je sais que ce n’est même pas le pire. Le danger peut être bien plus proche que je le pense… C’est pour ça que je les évite.

Et j’en ai encore eu la preuve aujourd’hui avec ce vol. Même si c’est une attaque indirecte, cela me met bien dans l’embarras. Et ça me rend curieux, surtout. Pourquoi voler un tel objet, si relié à l’Ordre Noir ? Un golem se remplace, je n’y suis pas particulièrement attaché, mais je ne peux pas permettre de laisser de telles machines dans les mains d’inconnus. Et surtout, je dois savoir pourquoi il y a eu un tel vol. SI c’est simplement une farce de mauvais goût, ou si c’est effectivement un coup monté.
Et pour des affaires aussi secrètes que l’Ordre Noir, j’aurais préféré résoudre tout ça par moi-même. Mais cette fois risque d’être plus compliquée, d’autant plus que demander de l’aide pourrait paraitre plus naturel ici. Et, heureusement, cette femme n’a pas l’air comme les autres voyous dont j’ai pu avoir affaire par le passé.
Alors lorsqu’elle se retourne vers moi en me voyant me lever, je sais qu’il n’y a plus grand-chose à faire. Je dois me résigner et… à vrai dire je n’ai aucune envie de lui attirer des ennuis en la mêlant à mes affaires. Je dois rester le plus évasif possible.

-Oui ? Est-ce que tout va bien ?

Je détourne les yeux devant son sourire. C’est vrai, je suis chanceux, je suis tombé sur une femme qui a l’air bien plus gentille mais… c’est pour ça que je ne veux pas l’impliquer dans ces problèmes.
Enfin… essayons d’en finir le plus vite possible, pour lui poser le moins de problèmes possible.

-Je ne suis pas un client. Je suis venu ici parce qu’on m’a volé quelque chose. Auriez vous vu quelqu’un entrer dans ce café peu de temps avant moi ?

Et maintenant, elle doit être surement déçue que je ne sois pas venu en tant que client. Tant pis… je ne m’attendais pas à recevoir de l’affection de toute façon.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Mar 15 Aoû - 21:06
Il détourne les yeux et tu blâmes en silence ton entrain. Il faut que tu l’aides, oui, mais pas que tu le mettes plus mal à l’aise pour autant. Fais preuve de douceur, Léopoldine. C’est ce que tu sais faire le mieux, après tout.
« Je ne suis pas un client. Je suis venu ici parce qu’on m’a volé quelque chose. Auriez vous vu quelqu’un entrer dans ce café peu de temps avant moi ? »
Tu l’écoutes tranquillement, avant de te plonger dans tes pensées. Il faut que tu te concentres, que tu repenses à tout ce qu’il s’est passé dans le café ces dernières minutes. Même si tu étais dans l’arrière-boutique parfois, tu peux tout de même te souvenir si la sonnette a sonné ou non. Alors tu réfléchis, Léopoldine, tu retournes dans tous les sens ta petite mémoire.

Puis d’un coup, tu te rends compte que tu es restée silencieuse pendant de longues minutes. Et si un tel mutisme est dû à ta concentration, il peut tout aussi bien passer pour de la colère. Car, après tout, tu pourrais lui en vouloir de ne pas être un client et de t’avoir fait perdre ton temps. Mais ce n’est pas le cas, bien entendu.
« Excusez-moi, j’essayais de me souvenir, pour pouvoir vous aider. » Tu lui souris et reprends « Je ne me souviens pas des visages ou des personnes, car je bouge dans tous les sens. Et des visages, j’en vois beaucoup. Mais je me rappelle que le porte s’est ouverte trois fois, peu avant que vous n’entriez. »
Tu redeviens silencieuse, essayant une dernière fois de te souvenir, afin d’être sûre de ce que tu avances. Il ne faudrait pas que tu te trompes, car c’est plutôt grave ce qu’il se passe. Ce jeune homme s’est fait voler, et il doit absolument retrouver son bien.
« Hm, je suis certaine. La porte s’est bien ouverte trois fois. Je pense qu’on devrait demander à mes collègues s’ils n’ont pas aperçu quelqu’un ou quelque chose d’étrange. Et puis sinon, on pourra toujours inspecter les tables des clients. Quelqu’un qui vient à peine d’entamer sa commande ou qui n’a pas encore été servi vient seulement d’arriver, vous ne pensez pas ? »
Oh, tu es ravie, Léopoldine. Non pas parce que ce pauvre garçon s’est fait voler. Mais parce que tu adores les énigmes. Alors maintenant que tu en vis un de grande échelle comme ça, tu ne peux t’empêcher de te réjouir. Ce n’est pas très correct, mais c’est plus fort que toi.
« Suivez-moi dans l’arrière-boutique, on va aller leur demander. » Tu lui fais signe de t’accompagner, avant de te souvenir d’un coup « Oh, et il ne faut pas avoir l’air aussi triste à l’idée de ne rien commander, voyons. Ce sont des choses qui arrivent, on ne va pas vous en vouloir pour si peu. »
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chipeur arrête de chiper
Ven 8 Sep - 23:07

Suspects






J'attendais la réponse de la serveuse en silence. Celle ci prit son temps pour répondre, et je commençais à craindre sa réaction. Après tout, elle s'était sans doute fait de fausses idées sur moi. Si je ne suis pas un client, je n'ai rien à faire ici... C'est un fait. Je ne peux pas lui en ̀vouloir si elle décide de me dire de partir.
Et dans ce cas, j'imagine que je vais devoir trouver moi même des moyens pour résoudre ce mystère.

-Excusez-moi, j’essayais de me souvenir, pour pouvoir vous aider. Je ne me souviens pas des visages ou des personnes, car je bouge dans tous les sens. Et des visages, j’en vois beaucoup. Mais je me rappelle que le porte s’est ouverte trois fois, peu avant que vous n’entriez. Hm, je suis certaine. La porte s’est bien ouverte trois fois. Je pense qu’on devrait demander à mes collègues s’ils n’ont pas aperçu quelqu’un ou quelque chose d’étrange. Et puis sinon, on pourra toujours inspecter les tables des clients. Quelqu’un qui vient à peine d’entamer sa commande ou qui n’a pas encore été servi vient seulement d’arriver, vous ne pensez pas ?

Je relève les yeux, surpris. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle accepte de m'aider au risque de délaisser son travail pendant un moment. J'espère que ça ne va pas lui causer du tord. J'imagine que si elle est prête à m'aider, c'est qu'elle peut se le permettre.
De toute façon, cette affaire ne doit pas traîner. Personne n'a de temps à perdre ici.

Je hoche la tête, écoutant son témoignage. Au moins ça réduit les possibilités. Trois suspects, si on suppose qu'ils sont seuls... Et puis elle a raison : ceux qui n'ont pas encore commandé seront les premiers suspects.

-Suivez-moi dans l’arrière-boutique, on va aller leur demander. Oh, et il ne faut pas avoir l’air aussi triste à l’idée de ne rien commander, voyons. Ce sont des choses qui arrivent, on ne va pas vous en vouloir pour si peu.
-Je… Merci.

Je commence à la suivre, mais je m'arrête un instant. Elle m'aide déjà beaucoup alors qu'elle est occupée, je ne peux pas lui en demander plus.

-Merci... Mais je ne veux pas vous déranger plus que nécessaire dans votre travail.

Et tant pis si je dois me débrouiller seul pour la suite. Le simple fait qu'elle me laisse enquêter comme je le veux est déjà d'une grande aide.

Mais malgré tout ça, la jeune femme accepte de m'accompagner, et nous nous dirigeons vers l'arrière boutique. Je la laisse prendre les devants. Ca paraîtra plus naturel, et on attirera pas de soupcons. Quoique quelques regards se tournent vers moi. Il faut dire que je n'ai pas fait une entrée très discrète la première fois... On dirait que je ne vais décidément pas pouvoir être tranquille pour observer les clients. Peut être que je vais vraiment avoir besoin de l'aide de la jeune femme.
Celle ci va demander à ses collègues, et tous réfléchissent avant de répondre.

-Il y a ce couple, tout au fond de la boutique, qui vient d'arriver.
-Il y a ces deux enfants qui n'arrêtent pas de jouer partout dans le café et faire des allers retours.
-Et puis il y a ce vieil homme, toujours le même habitué, qui est venu seul. D'ailleurs, il vient de finir de prendre sa commande. Mais à part ça, je crois que c'est tout.

Bien, ca réduit au moins les possibilités. Je hoche la tête, cela va être d'une aide précieuse.

Je retourne vers les tables des clients, et repère ceux que le personnel a repéré. Le couple est au fond, et regarde seulement la carte. Le vieil homme semble attendre qu'on vienne le servir. Et au milieu, la table la plus bruyante, celle de la famille avec les deux enfants, qui semblent plus s'amuser à se cacher sous les tables que de passer à table.
Mais aucune trace du bien volé.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Sam 4 Nov - 17:45
Vous vous mettez en route vers l’arrière boutique, avant que ton compagnon ne s’arrête. Tu fais encore quelques pas avant de réaliser que tu es toute seule, et te retournes pour voir si quelque chose ne va pas. Comme tu t’y attendais, l’inconnu n’est ni blessé ni reparti en courant, il est simplement perdu dans ses pensées. D’ailleurs, le voilà qui s’adresse de nouveau à toi, et tu l’écoutes en silence.
« Merci... Mais je ne veux pas vous déranger plus que nécessaire dans votre travail.
Vous ne me dérangez pas, ne vous en faites pas. Je ne vous aurais jamais proposé mon aide sinon ! »
Tu souris d’un air amusé, avant de te remettre en route. C’est bien vrai ça, si vraiment ça te posait soucis de lui venir en aide, jamais tu n’aurais pris le temps de te stopper dans ton travail pour aller lui parler. Et même si tu t’engages à la place de ta patronne, tu sais très bien qu’elle non plus, ça ne lui posera pas soucis.

Le café est un endroit où on cherche à rendre les gens heureux, que ce soit en leur proposant de bons produits, ou en leur donnant simplement un coup de main comme ici. Tous les employés font de leur mieux pour que ce soit bel et bien le cas, et que tout le monde passe un bon moment. On est bien loin de Monsieur Henry et de ses colères noirs ou de son chantage.

Une fois dans l’arrière-boutique, vous vous retrouvez nez à nez avec tes collèges. Ces derniers sont un peu perdus en voyant un inconnu rentrer dans la pièce. Tu fais le tour de tes amis, leur expliquant à chaque fois la situation, avant de dérouler ton résonnement. La réaction est la même à chaque fois : ils comprennent rapidement ce qu’il se passe et se proposent presque automatiquement pour mettre la main à la pâte. Alors, tu leur demandes à chacun ce qu’il a vu.
« Il y a ce couple, tout au fond de la boutique, qui vient d'arriver.
Il y a ces deux enfants qui n'arrêtent pas de jouer partout dans le café et faire des allers retours.
Et puis il y a ce vieil homme, toujours le même habitué, qui est venu seul. D'ailleurs, il vient de finir de prendre sa commande. Mais à part ça, je crois que c'est tout. »
Ton sourire toujours aussi grand, tu les remercies et retournes aux côtés du Timide. Tu es contente qu’ils aient été à la hauteur de tes espérances, et qu’ils vous aient apporté leur aide. Mais malheureusement, tu ne sais pas trop quoi faire de ces informations. Certes, elles réduisent le champ des possible. Mais elles ne donnent pas plus d’indice que ça sur le coupable. Tu ne baisses pas les bras pour autant !

Vous retournez en salle, et tout comme le jeune homme, tu prends le temps d’observer les tables. Tu retrouves chacune des personnes dont t’ont parlé tes collègues. Mais, honnêtement, aucun d’entre eux à une tête de voleur. Et, bien que tu ne connaisses pas totalement la nature du bien volé, tu ne remarques rien d’anormal parmi les objets éparpillés entre les tables.

Soudain, tu te souviens de quelque chose, et frappes du poing dans ta main. Mais c’est bien sûr !
« La remise ! C’est là-bas qu’on garde les produits au sec et au frais. Elle est accessible depuis la salle, et avec tout le mouvement, votre voleur a très bien pu se faufiler sans qu’on ne voit rien ! Je suis certaine qu’il est là-bas, bien à l’abri, en train de chercher un moyen de sortir. »
Ton sourire reprend toute sa place sur ton visage et vient effacer les quelques notes de découragement qui t’avaient envahie plus tôt. Tu es plus motivée que jamais, bien décidée à faire régner la justice dans ce petit café !
« Je vais vous montrer où c’est. Mais une dernière chose avant. On devrait peut être prévenir les gens d’armes ? Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas envie qu’il vous blesse ou s’en prenne à l’un des clients. Alors, si on entend du bruit de l’autre côté de la porte, on peut toujours la bloquer et aller demander de l’aide aux forces de l’ordre. Il vaut mieux ne pas prendre de risques ! » Ca serait dommage de transformer un simple délit en grave crime. « Oh, et tant que j’y pense : moi c’est Léopoldine. »
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chipeur arrête de chiper
Ven 15 Déc - 2:49

Coincé






La situation commençait à devenir gênante. Heureusement, la serveuse m'avait assuré que cela ne dérangera pas son travail. Mais si je veux vraiment retrouver le golem, je vais bien devoir le chercher dans le café au bout d'un moment. Et cela finira forcément par perturber le café.
En plus de ça, les indications ne nous ont pas beaucoup aidé. Je regarde les clients, essayant de remarquer quelque chose d'étrange chez eux. Peut être y a t'il quelque chose à déceler, dans le regard du vieil homme qui évite soigneusement le mien, ou celui des enfants qui me fixent en gloussant.

-La remise ! C’est là-bas qu’on garde les produits au sec et au frais. Elle est accessible depuis la salle, et avec tout le mouvement, votre voleur a très bien pu se faufiler sans qu’on ne voit rien ! Je suis certaine qu’il est là-bas, bien à l’abri, en train de chercher un moyen de sortir.

Je me retourne vers la jeune femme, qui a eu une soudaine idée de génie. Dans la remise ? En effet, c'est possible, s'il a voulu se cacher après avoir commis son larcin. J'espère seulement́ qu'il y est encore.

Je commence suivre la jeune femme, qui a repris d'un coup tout son entrain. J'ai même l'impression que c'est contagieux. En même temps... C'est tellement rare de tomber sur une personne comme elle, prête à aider quiconque dans le besoin. Elle n'était pas obligée d'aller jusque la pour moi, mais elle m'accompagne jusqu'au bout. Oui, pour une fois, j'ai vraiment de la chance.
Mais je ne devrais pas avoir cette chance. Tout simplement car je ne devrais pas lui causer de problèmes. Alors au lieu de profiter de son aide, je devrais moi même l'aider en la débarrassant d'un voleur dans son café.

-Je vais vous montrer où c’est. Mais une dernière chose avant. On devrait peut être prévenir les gens d’armes ? Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas envie qu’il vous blesse ou s’en prenne à l’un des clients. Alors, si on entend du bruit de l’autre côté de la porte, on peut toujours la bloquer et aller demander de l’aide aux forces de l’ordre. Il vaut mieux ne pas prendre de risques !.

Cette fois, je fronce les sourcils. J'ai déjà impliqué des civils dans cette histoire, je ne peux pas me permettre d'en impliquer encore plus. Surtout s'il s'agit des gendarmes. Le vol du golem va devenir une affaire populaire -après tout, on ne voit pas un objet comme ça tous les jours- et tout le monde va découvrir la présence de l'ordre Noir ici, ce qui n'est pas très bon si cela tombe dans des oreilles ennemies. Et même l'origine de ce vol me perturbe. Cela peut très bien être un curieux, mais également un allié du Comte. Ce n'est pas un objet anodin après tout... et si c'est vraiment le cas, alors amener les gendarmes ne le fera que plus paniquer, et il se mettra à attaquer. L'ordre noir doit rester secret, il y a une raison pour ça.

-Non, ne vous inquiétez pas pour les gendarmes... Je peux m'en charger. Je vais aller voir, vous, bloquez la porte pour ne pas qu'il s'en prenne à des clients.

Elle a raison, il y a des risques. Mais je peux m'en sortir. Je suis un traqueur, c'est mon rôle après tout.

Je m'avance alors pour descendre dans la remise.

- Oh, et tant que j’y pense : moi c’est Léopoldine.

Je me retourne vers elle. J'en ai même oublié mes manières.

-Je m'appelle Louis. Enchanté, Léopoldine.

Je lui adresse un léger sourire, un peu crispé, avant de descendre dans la remise, espérant qu'elle ferme vraiment derrière moi.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Jeu 28 Déc - 15:20
Ton nouvel ami ne semble pas bien convaincu à l’idée d’impliquer les forces de l’ordre dans cette histoire et, même si tu n’est pas d’accord avec lui, tu respectes son avis. S’il tient à s’en occuper tout seul, c’est qu’il en est capable. Et puis, son idée n’est pas plus mauvaise que la tienne. Fermer la porte derrière lui, c’est le meilleur moyen pour être sûr que le coupable ne s’enfuit pas en courant. Mais malgré tout, tu ne peux t’empêcher de t’inquiéter à l’idée de le laisser tout seul en compagnie d’un délinquant.

Alors, lorsqu’il entre dans la pièce et commence à descendre, tu ne refermes pas tout de suite. Un sourire inquiet sur le visage, tu le regardes s’avancer pendant quelques instants, avant de faire ce qu’il t’a demandé. Puis, à l’aide d’une chaise, tu viens bloquer la poignée, avant d’aller prévenir ta patronne de ce qu’il se passe dans son établissement – c’est la moindre des choses après tout. Étonnamment, elle rejoint l’avis de Louis et préfère ne pas mêler les gendarmes à toute cette histoire. « Il ne faudrait pas inquiéter les clients » d’après elle.

Les minutes s’enchaînent et tu as l’impression que ça fait déjà des heures que ton ami est rentré dans cette pièce. Tu sais très bien qu’il n’en est rien, mais malgré tout tu trouves le temps long. Et ce constat t’inquiète encore un peu plus. Peut être qu’il est en danger ? Peut être que le criminel l’a assassiné et attend que tu ouvres la porte pour sortir et tous vous massacrer. Ton esprit s’affole et milles idées semblables te viennent en tête. Et le silence total qui te parvient – la porte est trop épaisse pour laisser passer le moindre bruit – ne t’aide pas à garder ton calme.

Tu es tellement stressée que, lorsqu’on frappe contre le bois, tu sursautes. Tu n’as aucune preuve t’affirmant que c’est bien le jeune homme qui attend derrière la porte et non pas un meurtrier sanguinaire. Mais tu ne peux pas l’abandonner tout seul dans le noir. Ce ne sont pas des choses qui se font. Alors, après avoir attrapé une poêle – on n’est jamais trop prudent – et inspiré profondément, tu finis par ouvrir la porte.
« Louis ! Vous avez réussi ! » Tu abaisses la poêle et lui souris, avant de t’écarter pour le laisser passer « J’avais peur qu’il vous soit arrivé quelque chose. Alors, comment ça s’est passé ? C’est lui ? » Tu indiques du bout du doigt une masse sombre derrière lui « On doit appeler les forces de l’ordre maintenant, ou toujours pas ? Oh venez vous mettre au chaud pour me raconter tout ça, il fait terriblement froid dans cette remise. Vous voulez boire ou manger quelque chose ? Il ne faut pas rester comme ça, pas lorsqu’on vient d’affronter des méchants. Venez, venez ! »
Sans lui demander son avis, tu te diriges vers les cuisines et commences à préparer ce qui ressemble à un goûter : une tasse de thé et des petits biscuits qui traînaient par là. Ce n’est pas bien somptueux, mais tu te dis que c’est toujours mieux que rien. Louis va sûrement repartir et retourner à ses occupations, et tu t’en voudrais qu’il te quitte le ventre vide.
« Ne vous inquiétez pas pour le prix ou quoi que ce soit, c’est la maison qui offre. »
Tu lui adresses un clin d’oeil, avant de lui tendre la tasse et l’assiette garnie. A te voir faire ainsi, on peut facilement reconnaître la Maman – si ce n’est la Mamie. Toujours à t’inquiéter pour les autres, Léopoldine. Toujours un peu triste à l'idée de les quitter, aussi.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chipeur arrête de chiper
Sam 13 Jan - 19:07

Capture






Nous avions établi un plan, prêt à piéger le fameux voleur, s’il était bel et bien dans la remise. J’espérais vraiment que Léopoldine allait bien fermer la porte derrière moi. Je ne veux absolument pas mettre la vie des clients de ce café, et nous ignorons tout de la véritable identité de ce voleur. Cela pourrait n’être qu’une simple farce, ou bien même le pire des monstres. Et la responsabilité me reviendra.
J’entends la porte se fermer derrière moi. Bien, maintenant, je peux descendre l’esprit tranquille. Ou presque… désormais, je dois agir seul.

J’entends du bruit, des bruits de pas discrets, mais bien audibles dans le silence de la remise. Alors Léopoldine avait bien raison : le voleur se cachait ici.
Je m’empare aussitôt de la barrière. SI je réussis à l’enfermer, il sera capturé et ne causera plus de tord. En revanche, si c’est un akuma ou un Noé, cela ne pourra le ralentir qu’un instant… assez en tout cas pour faire évacuer tous les clients.
Mais si je suis là, c’est justement pour ne pas en arriver là. J’entends le voleur bouger en premier. Il essaie de se ruer vers la sortie. Il a compris qu’il était piégé, mais c’est déjà trop tard pour s’enfuir. J’entends clairement ses pas se diriger progressivement vers la porte, et, lorsqu’il saisit la poignée pour se rendre compte qu’elle est bloquée, il commence à paniquer. J’en profite pour activer immédiatement ma barrière, l’enfermant à l’intérieur. La lumière qu’elle projette me révèle son identité…

Un enfant. A vue de nez, il ne doit pas avoir plus de douze ans. Paniqué et effrayé, il s’agite dans la cage, essayant de la frapper, sans aucun effet. Et, l’objet dans sa main me confirme qu’il est bel et bien le voleur : le golem…
Je me rapproche doucement de lui. Je ne veux pas l’effrayer, mais je sais très bien que je ne dois pas le libérer tout de suite. Il ne coopérera pas de son plein gré… Je sais très bien à quel point les enfants ne sont pas tous gentils et innocents.

-Laissez moi partir ! S’il vous plait ! J’ai rien fait !
-Cette machine ailée… Pourquoi l’as-tu volé ?
-C’est pas moi ! C’est cet autre gamin qui nous a poussé à faire ça… il a dit que les gens en uniforme et avec leur boule qui vole étaient dangereux. Qu’ils enlevaient des gens et qu’ils faisaient des dégâts là où ils passaient. Alors j’ai volé ce truc pour vous empêcher de faire n’importe quoi…
-Qui t’a raconté tout ça ?
-Je ne sais pas trop. C’est un autre gamin qui était dans le coin, il nous a rejoint pour jouer au foot parce qu’il nous manquait un joueur. Et puis il a commencé à nous raconter tout ça. Et lorsque j’ai vu votre machine il m’a mis au défit de la prendre. Alors j’ai accepté… Il a dit qu’il s’appelait Warren, mais je n’en sais pas plus.

Je reste silencieux un moment, songeur. Alors cela voudrait dire que quelqu’un répand des rumeurs au sujet de l’ordre noir ? Mais dans quel but ?
Au fond, il n’y a qu’une seule possibilité : ce devait être un brooker… et donc que des ennemis se cachent dans cette ville.

-S’il vous plait laissez moi sortir ! Je vais vous rendre votre machine, et je ne dirai rien sur ce que vous faites, promis !/color]

Il se met en position de prière, comme s’il m’implorait. Cet enfant n’a rien fait de mauvais au fond… Il  juste été bien trop crédule et naïf. En me volant le golem, il pensait bien agir. Ce n’est pas lui qui est à blâmer.
Je désactive la barrière, le libérant. Il se recule aussitôt. Il est effrayé, il n’a rien d’étonnant à cela…
Mais finalement, il me tend le golem qu’il avait volé.

-Voila, je vous le rend… Alors ne m’emmenez nul part !
-Je ne te ferai rien de mal. Mais fais attention à ne pas croire tout ce qu’on te dit. Ces personnes comme moi ne sont pas là pour faire du mal aux gens, nous sommes là pour les aider. Sinon, je ne te laisserai pas t’enfuir. Alors ne vole plus nos golems, c’est très gênant pour nous.
-Promis !

Et voilà un problème de réglé. Au final, je n’ai pas capturé le « vrai » coupable, mais j’ai eu un bon indice…

Je frappe à la porte, indiquant à Léopoldine qu’elle peut nous ouvrir. Je sens l’enfant s’agiter derrière moi. Il doit sans doute être mort de peur après s’être fait piéger comme ça et à se retrouver enfermé dans une remise. Inutile de le retenir plus longtemps, je sens qu’il n’en sait pas plus au final.
Mais heureusement, la serveuse vient vite nous ouvrir.

-Louis ! Vous avez réussi ! J’avais peur qu’il vous soit arrivé quelque chose. Alors, comment ça s’est passé ? C’est lui ? On doit appeler les forces de l’ordre maintenant, ou toujours pas ?

Sans même saluer la jeune femme, le garçon file la queue entre les jambes, et va rejoindre la table où se trouve la famille. Les deux autres enfants le regardent en rigolant, et commencent à lui poser des questions. Pour eux, ce n’est sans doute qu’un jeu…

-Non pas besoin d’appeler la police, l’affaire est réglée.
-Oh venez vous mettre au chaud pour me raconter tout ça, il fait terriblement froid dans cette remise. Vous voulez boire ou manger quelque chose ? Il ne faut pas rester comme ça, pas lorsqu’on vient d’affronter des méchants. Venez, venez !

Je n’ai pas le temps de lui répondre qu’elle se met déjà à se diriger vers la cuisine. Je n’ai pas vraiment le choix, et je la suis. Ce serait impoli de partir maintenant sans la saluer une dernière fois.

Mais lorsque je rentre dans la cuisine, Léopoldine a déjà préparé un goûter, et me le tend, tout sourire.

-Ne vous inquiétez pas pour le prix ou quoi que ce soit, c’est la maison qui offre.

Et elle m’adresse un clin d’œil complice. Je lui rends son sourire. Elle n’a pas à faire tout ça pour moi, c’est moi qui lui attire des problèmes, et pourtant elle le fait quand même de bon cœur. Ce n’est pas une personne ordinaire.
La moindre des choses serait de lui expliquer toute l’affaire. Mais est ce que je vais vraiment l’impliquer dans les affaires de l’ordre noir ? Ce n’est jamais bon signe d’en savoir trop. Je préfère la protéger de tout ça.

-Le coupable était cet enfant. Au final, ce n’était qu’une farce. Il a trouvé l’objet intéressant et l’a donc volé. Je suis désolé de vous avoir dérangé pour une mauvaise blague.

Je finis la tasse de thé avant de me relever. Je ne peux pas rester plus longtemps. Non seulement je la dérange dans son travail, mais en plus je sais qu’on m’attend aussi, au QG.

-Je dois partir. Merci beaucoup pour m’avoir aidé, Léopoldine. C’était un plaisir de faire votre connaissance. Portez vous bien.

Je lui adresse un dernier signe avant de sortir du café. Cette mission a été bien plus agitée que prévu, finalement.



FICHE PAR FALLEN SWALLOW







Thanks ♥:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure
Aime:
N'aime pas: avatar
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

Éveil
Premiers contacts
Carnet de voyage
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 153 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 17
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Quête : Le jour des courses (+50)
Un sauvetage inattendu (+30)
Lien indestructible
Ludus pueri (+40)

Points: 900
Conditions : 1/12
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chipeur arrête de chiper
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Chipeur arrête de chiper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chipeur arrête de chiper
» [AIDE] HD qui reboot sans arrêt depuis ce matin
» Et là, c'est le drame: Zeiss arrête la monture ZK
» [AIDE] HTC touch HD qui s'arrête tout seul
» Arrêter de fumer

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: