Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Poudre de Perlimpinpin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Poudre de Perlimpinpin
Lun 8 Mai - 19:06
Mais quel idiot, vraiment ! Il avait voulu aller trop vite, et voilà le résultat. Et pour le coup, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Sa cuisine n’était déjà pas très grande, et bien encombrée par de nombreux objets qui n’avaient déjà rien  à faire dans cette pièce (sérieusement, comment sa machine à écrire était-elle arrivée sur ce comptoir?!) et puis, pour quelqu’un qui aimait bricoler et qui savait faire bien des choses de ses dix doigts, il s’était quand même montré bien maladroit.

Un geste malheureux, et c’étaient les trois derniers œufs qu’il lui restait qui avaient glissé du meuble pour venir s’écraser au sol, irrécupérables. Il avait nettoyé tout ce bazar, avait remis la machine à écrire à son emplacement d’origine, plus sûr, et contemplait maintenant avec une certaine résignation ce qu’il restait de son projet culinaire.

C’était pour ça qu’il ne faisait jamais les macarons lui-même, qu’il allait toujours les acheter à la boulangerie. Pour éviter ce genre de catastrophe (et aussi parce qu’il fallait bien le reconnaître, les macarons de la boulangerie étaient souvent bien meilleurs que ce qu’il aurait pu faire dans sa petite cuisine). Ce n’était pas vraiment qu’il soit mauvais cuisinier, quoi que puisse en dire sa maman, à vrai dire il ne se débrouillait pas si mal pourvu qu’il y mette un peu de bonne volonté, mais il manquait cruellement de patience, de temps et d’équipement pour faire quelque chose de vraiment bien, et il n’aimait pas non plus faire les choses à moitié.

S’il s’était lancé dans cette aventure aujourd’hui, c’était pour un motif tout à fait particulier. Pour commencer, il était tombé un peu par hasard (dans un article de journal) sur une recette de macarons au chocolat, faciles à faire, et pour lesquels il disposait de pratiquement tous les ingrédients nécessaires. Lucie, la boulangère, avait bien voulu lui prêter une poche à douilles pour la journée afin que ses macarons aient une jolie forme, et il s’était lancé dans cette aventure.  

Et voilà où il en était. Il avait sorti des saladiers, avait mis un tablier, il avait même déjà commencé à mélanger la farine, le sucre et les amandes, mais voilà. Il n’avait plus d’œufs.
Misère.

Heureusement, tout n’était pas encore perdu. Même si on était dimanche et que les commerces devaient être fermés, il devait bien avoir des amis ou des connaissances qui pourraient le dépanner de quelques œufs, non ? Maintenant qu’il y pensait… il pourrait peut-être demander à Madame Eugénie ? Elle n’était pas sa voisine directe, mais elle habitait tout près et elle était encore la personne qu’il connaissait le mieux dans le voisinage. En plus, tel qu’il la connaissait, Madame Eugénie était le genre de grand-mère qui aimait cuisiner, elle aurait forcément quelques œufs pour le dépanner ! Il pourrait les lui rendre plus tard, à l’occasion.

Sans prendre la peine d’enlever son tablier (Eugénie habitait vraiment à deux pas), Basile enfila des chaussures et se mit en route vers la maison de sa voisine. Il attira quelques regards curieux sur le chemin, mais en quelques minutes, il se retrouvait devant sa porte. Il hésita un instant, réalisant qu’Eugénie ne serait peut-être pas chez elle (il ne l’avait pas vue ces derniers jours) ou qu’elle pouvait être occupée, et que ce n’était pas vraiment très correct de se présenter ainsi à l’improviste ; mais il frappa quand même.

Mais lorsque la porte s’ouvrit, il fut on ne peut plus surpris de trouver de l’autre côté non pas la petite grand-mère au sourire radieux, mais une jeune femme qu’il n’avait jamais vue depuis qu’il était arrivé à Paris (il se serait souvenue d’elle, avec une telle chevelure!). Il ne lui semblait pas non plus qu’elle fasse partie de la famille de sa voisine… il n’en connaissait pas tous les membres, mais de ceux qu’il avait pu rencontrer ou voir en photo, aucun n’avait une telle couleur enflammée.

Il la fixa quelques instants en silence, un peu surpris, avant de se reprendre :

« Oh hm, je suis désolé, je pensais.... Madame Eugénie ne vit plus ici ? » ça le surprenait, quand même. D’accord, ça faisait un moment qu’il ne l’avait pas croisée, mais…. Oh Seigneur. A son âge. Tout ça n’était pas bon signe, pas du tout. « Est-ce qu’il lui est arrivé quelque chose ? Dites moi juste qu’elle va bien, s’il vous plaît. »

Cette histoire commençait sérieusement à l’inquiéter.
L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Got the wings of heaven on my shoes
I'm a dancin' man and I just can't lose
You know it's all right, it's okay,
I'll live to see another day

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Wisely
Masculin
▐ RPG Age : 23 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant,
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[Flashback] Chasse aux champignons avec Hippolyte
[Flashback] When will my life begin ? avec Nausicaa
Lettres avec Nausicaa
The month of december will be full of tea and cuddles avec Nausicaa
[EVENT NOEL 2016] Let it snow avec Nausicaa et Maugrim
A trop se laisser tenter par le sucré avec Sheryl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Poudre de Perlimpinpin
Mar 9 Mai - 23:54
Pour la première fois depuis longtemps, tout est calme autour de toi. Il n'y a pas de conversation, pas d'explosion, pas d'urgence. Personne ne t’entoure, personne ne vient te déranger. La seule source de bruit, c’est le tic tac lent d'une horloge dans la pièce voisine.

Tout ce calme te fait le plus grand bien. Tu peux respirer et laisser tes idées vagabonder. C'est la première fois depuis que tu as rejoint la Congrégation. Et pourtant tu es la depuis deux mois à peine. Mais ces deux mois furent tant remplis qu'ils t'ont paru être une ou deux éternités. Voir même plus.

Et hier encore fut une journée bien pleine. Il y avait un brooker en ville et tu as réussi à l'arrêter. Tu ne l'as pas tué ! Jamais mon Dieu, c’est un être humain. Mais tu as pu le livrer aux autorités compétentes. Tu te demandes d'ailleurs, ce qui va lui arriver. Car après tout, cet homme ne faisait pas le mal exprès, n'est-ce pas ? Il suffirait de lui expliquer, de le convaincre. Peu importe, ce n’est pas ton rôle après tout.

Maintenant c'est fini et tu profites du calme de cette vieille maison parisienne. Tu devrais rentrer à l'Ordre, c'est bien vrai. Mais lorsqu'Eugénie – la vieille femme qui te loge ici – t'a proposé de rester un peu, tu n'as pas pu dire non. C’était trop tentant, as pas seulement à cause du silence. La vieille femme te plaît tant que tu voudrais rester toute la vie à ses côtés.

Tu trouveras bien une excuse quand tu rentreras, demain. Et puis, si jamais il doit se passer quelque chose dans la ville, tu es sur place pour intervenir ! Qui sait, une ville si grande doit bien abriter un ou deux akumas, malheureusement. Et excuses ou non, les Membres de la Congrégation savent que tu n’as pas fui et que tu as toujours en vie, puisque tu as fait ton rapport. Tous les soucis sont réglés, il faudra juste affronter leur courroux lors du retour.

Allongée sur le sofa, tu luttes contre le sommeil - il est encore bien tôt - lorsqu'on sonne à la porte. Tu sursautes aussi tôt et cherches quoi faire. Mme Taffard ne t'a pas donné de consigne et tu ne sais pas si c'est raisonnable de te montrer – tu pourrais mettre en danger la vieille femme. En même temps tu ne portes pas ton uniforme et ça pourrait être important.

Alors tu te lèves en vitesse et te précipites vers la porte. Derrière se trouve un jeune homme en tablier, qui semble tout autant surpris que toi. Un sourire aux lèvres, tu n’as pas le temps de le saluer qu’il se met à parler. Alors tu l’écoutes en silence, souriant toujours.
« Oh hm, je suis désolé, je pensais.... Madame Eugénie ne vit plus ici ? Est-ce qu’il lui est arrivé quelque chose ? Dites-moi juste qu’elle va bien, s’il vous plaît.
Oh non ! Non non non ! Madame Eugénie se porte très bien ! Elle mange avec ses enfants et petits-enfants. » Tu souris pour le rassurer avant de te rendre compte que ta présence ici pendant l'absence de la propriétaire est extrêmement suspect «  Et je ne suis pas une voleuse ou une tueuse ou Dieu seul sait quoi. Pas du tout, même. Je suis la...fille... de sa cousine. C'est ça. Je me mélange toujours avec les liens de famille ah ah »
Ton mensonge n'est vraiment pas tip top, et tu espères que l'inconnu te croira. En désespoir de cause, tu t'empresses de changer de sujet.
« Mais entrez ! Je ne sais pas où se trouvent les oeufs et vous n'allez pas rester sur le pas de la porte tout ce temps ! Venez » Tu lui adresses un grand sourire et te décales pour le laisser passer. « Moi c'est Gwen au fait et vous ? »




Cadeaux ♥♥:
 


Merci ;w; ♥:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I ?



Merci Nina ♥

Kit fait par Wilma ♥

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 820 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
10/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [3/3]
wwwBasile [2]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [1]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [7]

MultiversNausicaa [11]
Multivers Eloi [1]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Poudre de Perlimpinpin
Ven 26 Mai - 21:43
Il avait beau fouiller tous les recoins de sa mémoire, impossible de se souvenir de cette jeune fille. Il ne l’avait jamais croisée dans le quartier, Basile en était presque certain. C’était d’autant plus surprenant de la trouver ici, dans le salon de madame Eugénie, alors que la propriétaire des lieux était absente. Décidément, il ne comprenait rien à cette affaire. Et dire qu’au départ, il était juste venu chercher de quoi terminer ses macarons..

Heureusement, l’inconnue le rassura bien vite sur l’état de santé de sa voisine.

« Oh non ! Non non non ! Madame Eugénie se porte très bien ! Elle mange avec ses enfants et petits-enfants. » Ah ! Oui, ça il voulait bien le croire. Ce n’était pas la première fois qu’Eugénie s’absentait pour aller rendre visite à sa famille. Mais ça n’expliquait pas vraiment la présence de cette inconnue dans son salon.. « Et je ne suis pas une voleuse ou une tueuse ou Dieu seul sait quoi. Pas du tout, même. Je suis la...fille... de sa cousine. C'est ça. Je me mélange toujours avec les liens de famille ah ah »


La fille de.. ah ! Alors elle était quand même une parente d’Eugénie ? Il ne connaissait personne dans la famille de sa voisine possédant une telle chevelure flamboyante (il était loin de les avoir tous rencontrés, bien sûr… mais c’était le genre de détail qu’il aurait pu remarquer sur une photo de famille, ou dont elle aurait pu lui parler) mais étant donné que leur lien de parenté semblait assez lointain, ça se tenait. Et maintenant, il s’en voulait un peu d’avoir tant douté de la demoiselle. Bien sûr qu’Eugénie n’aurait pas laissé n’importe qui rentrer chez elle, et la rousse n’avait vraiment pas l’air d’être une voleuse ou une criminelle, il voulait bien la croire sur parole. Pour commencer, elle ne lui aurait jamais ouvert la porte si ça avait été le cas.  

« … Oh ! Je suis désolé, je ne voulais pas me montrer suspicieux, non, ce n’est pas ça du tout.. j’étais un peu surpris, je pensais juste demander quelques œufs à madame Eugénie, et puis, je ne me souviens pas vous avoir déjà croisée ici. Mais c’est moi qui devrait m’excuser, bien sûr que vous n’êtes pas une voleuse... »

« Mais entrez ! Je ne sais pas où se trouvent les oeufs et vous n'allez pas rester sur le pas de la porte tout ce temps ! Venez » Et en disant cela, elle s’écarte pour le laisser passer « Moi c'est Gwen au fait et vous ? »

Au moins, le malentendu semble dissipé. Il se risqua même à lui lancer un sourire, en se présentant à son tour :

« Basile ! Je sais que les circonstances sont un peu étranges, mais je suis quand même ravi de vous rencontrer, » fit-il en la suivant en direction de la cuisine « En fait j’habite juste à coté, et.. mon dieu, je suis vraiment désolé d’arriver à l’improviste comme ça. C’est que j’ai vraiment besoin de quelques œufs pour finir ma recette, et comme je sais que Madame Eugénie cuisine beaucoup, je me disais qu’elle pourrait peut-être me dépanner. Je les lui rendrai lundi, bien sûr, sans faute ! Je me disais juste, pour une fois que je fais de la pâtisserie… ce serait dommage d’abandonner à cause d’une bête histoire d’œufs. »

Maintenant qu’il y pensait, c’est vrai qu’il aurait pu s’assurer d’avoir tous les ingrédients dans sa cuisine avant de se lancer dans cette aventure ; il n’avait pas l’air très fin, maintenant. Et c’était vrai qu’il serait bien déçu d’avoir à abandonner maintenant, il s’était déjà mis dans la tête qu’il mangerait des macarons pour le goûter, et il lui serait bien difficile de cacher sa déception si toute cette entreprise tombait à l’eau. Gwen n’avait sans doute pas conscience de toute la responsabilité qui pesait maintenant sur ses épaules ! Elle pourrait bien être sa sauveuse, ni plus ni moins. Et sans aucune exagération. Assurer la production des macarons était bien une objectif de première importance, après tout.  

« Mais au fait, d’où est-ce que vous venez, Gwen ? Vous n’avez pas l’air d’être parisienne, je me trompe ?  »

C'est vrai qu'à l'exception de son lien de parenté avec sa voisine, il n'avait toujours pas la moindre idée de qui pouvait bien être cette jeune femme.


Spoiler:
 
L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: avatar
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Got the wings of heaven on my shoes
I'm a dancin' man and I just can't lose
You know it's all right, it's okay,
I'll live to see another day

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 56 ▐ Autres Comptes : Wisely
Masculin
▐ RPG Age : 23 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant,
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[Flashback] Chasse aux champignons avec Hippolyte
[Flashback] When will my life begin ? avec Nausicaa
Lettres avec Nausicaa
The month of december will be full of tea and cuddles avec Nausicaa
[EVENT NOEL 2016] Let it snow avec Nausicaa et Maugrim
A trop se laisser tenter par le sucré avec Sheryl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Poudre de Perlimpinpin
Dim 18 Juin - 21:57
« Basile ! Je sais que les circonstances sont un peu étranges, mais je suis quand même ravi de vous rencontrer.  En fait j’habite juste à coté, et.. mon dieu, je suis vraiment désolé d’arriver à l’improviste comme ça. C’est que j’ai vraiment besoin de quelques œufs pour finir ma recette, et comme je sais que Madame Eugénie cuisine beaucoup, je me disais qu’elle pourrait peut-être me dépanner. Je les lui rendrai lundi, bien sûr, sans faute ! »
A peine l’as-tu invité à entrer que le jeune homme se met à parler. Pour un peu il serait plus bavard que toi et tu as bien du mal à ne pas te mettre à rire – ce serait tout à fait déplacé. Il n’a pas du tout l’air de se méfier de toi et ça te rassure. Cela aurait été une catastrophe si tu avais amené des ennuis à Madame Eugénie ou à la Congrégation. Oh oui, tu serais fait passer un sacré savon. Même si tu sais très bien que ça n’arrivera jamais, tu ne peux retenir un frisson qui te remonte le long du dos.
« Je me disais juste, pour une fois que je fais de la pâtisserie… ce serait dommage d’abandonner à cause d’une bête histoire d’œufs. »
La tête dans un placard, tu te mords les lèvres pour – encore une fois – ne pas rire. Ce n’est pas de ta faute ! Basile est terriblement amusant, et un petit peu attachant aussi, avec sa maladresse et sa tête dans les nuages. C’est dommage qu’il ne soit là que pour prendre des œufs, tu aurais bien aimé passer du temps en sa compagnie. Une autre fois peut être.
« Ils ne sont pas ici » marmonnes tu pour toi-même, avant d’ouvrir une nouvelle porte. « Mais au fait, d’où est-ce que vous venez, Gwen ? Vous n’avez pas l’air d’être parisienne, je me trompe ? »
Tu sors la tête et lui souris, réfléchissant si tu dois lui mentir ou non. Après une ou deux secondes, tu décides de lui dire la vérité – du moins, autant que possible. Tu refermes alors le placard, en faisant attention de ne rien casser, et lui réponds.
« Je viens de Bretagne. Et pour tout vous dire, je n’étais jamais venue à Paris encore. » Tu ouvres une nouvelle porte, fait la moue puis la referme « Et bien, on dirait que Madame Eugénie a peur qu’on lui vole ses œufs ! Où diable peuvent-ils bien être ? » C’est en ouvrant le dernier placard que tu les aperçois enfin « Les voilà ! Qu’est-ce que je vous disais déjà ? Ah oui, je ne suis jamais venue à Paris c’est une première fois, alors que nous n’habitons pas très loin en vérité. Mais ma Mère et Eugénie se sont disputée quand elles étaient jeunes et ma génitrice étant très têtue, elle n’a plus jamais adressée la parole à sa cousine. C’est en trouvant de vieilles lettre la fois passée que j’ai découvert son existence. Et comme je suis attachée à la famille, j’ai voulu passer la voir »
Oui, tu inventes tout cela. Parfaitement. Et tu n’as pas honte du tout. Enfin presque. Bon ok, tu es morte de honte de mentir de la sorte et d’inventer une cousine diabolique à la vieille femme. Mais au moins, tu es certaine que cette question ne pointera pas le bout de son nez et que tu ne paniqueras pas en tentant d’y répondre.
« Et vous savez, ça n'est pas une mauvaise chose d'être suspicieux. Ca montre que vous tenez à Madame Eugénie »
Tu te rends compte que tu tiens toujours les œufs dans tes mains et t’avances en direction de Basile pour les lui donner. Puis, alors qu’il te les prend, un doute te saisit. Oh, ça n’est pas grand-chose. Mais le jeune homme a l’air si tête en l’air – presque autant que toi – que tu préfères être sûre.
« Dites …. Vous êtes certain qu’il ne vous manquait que des œufs ? Oh pardon, je ne veux pas donner l’impression que je juge ou que je suis aussi désagréable que ma Mère » ça c’est fait « Mais ça serait un peu bête que vous repartiez pour revenir dans 5 minutes, non ? » Tu ris doucement avant de reprendre « Sinon, on peut très bien faire ce-truc-que-vous-faites ici. Ça fait longtemps que je n’ai pas cuisiné, ça pourrait être amusant ! »




Cadeaux ♥♥:
 


Merci ;w; ♥:
 
† Nouvelle Née †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: avatar
Laoghaire Loiseau† Nouvelle Née †

Sing me a song of a lass that is gone,
Say could that lass be I ?



Merci Nina ♥

Kit fait par Wilma ♥

Liri revit en #996699
Gwen parlait en #ff9900


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 820 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Eugénie – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Alec – Léopoldine
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
10/4 : Indisponible.

wwwNausicaa [7/3]
wwwGabriel [6]
wwwTeena [3/3]
wwwBasile [2]
wwwAloïs [3]
wwwSvan & Célania [1]

wwwNausicaa [3]
wwwWilma [7]

MultiversNausicaa [11]
Multivers Eloi [1]

Rang C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Poudre de Perlimpinpin
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Poudre de Perlimpinpin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aromathérapie : Se soigner par les Huiles Essentielles
» j'ai trouvé un magasin qui vend des colorants en poudre
» couleuvrines et autres traits à poudre
» [Maugenest, Thierry] La poudre des Rois
» cake au lait de coco et à la poudre noix de coco.

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: