Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 De l'art d'être au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne. — Lavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
De l'art d'être au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne. — Lavi
Mer 28 Juin - 17:19

Liste des regrets actifs:
 


˻ (mauvaise) fortune ˺


Feat —  Lavi

Si Sylaë avait souhaité revenir une dernière fois dans le vieux temple du bout du monde, c’était d’abord pour récupérer cette vieille canaille de Rift : Cyclamën n’aurait jamais pardonné à celui qui abandonnait la seule relique qui lui restait de Daret. Le premier des regrets avait pris un portail et c’était lassé très vite après (elle ne supportait d’ailleurs pas beaucoup le golem), et avait cédé la Lumière. C’était Pomme qui en avait profité pour prendre le contrôle du corps du Noé, et c’était donc un petit garçon enthousiaste, rieur et muet, qui s’agitait dans les couloirs du monastère, arrachant des sourires et des yeux levés vers le ciel en signe de consternation aux moines bouddhistes qui vivaient là. Tous étaient  plus ou moins des brookers à la solde de Cyclamën, au sens où ils avaient choisi d’être neutre dans la guerre et que Cyclamën en échange d’un asile les avait mis sous sa protection. Tous ici n’ignoraient donc pas la nature véritable du garçon aux yeux indigos qui riaient dans leur temple, et  avaient pour lui un véritable respect, réciproque pour ce qui était de Cyclamën qui aimait beaucoup l’esprit des moines et leur façon de voir la vie et les choses et la mort et les regrets — pour ce qui était de Pomme, il s’en fichait royalement, tout cela était des considérations d’adultes.

Pour l’heure, Pomme conversait bruyamment par signe avec Rift, assis dans le parvis principal du temple. « Et là, il a tiré pan avec le revolver et alors il a dit que c’était nous qui étions lui maintenant et qu’il fallait protéger son corps et qu’il ne voulait plus ressentir la souffrance et que sinon qu’il fallait obéir au Comte, on pouvait faire ce qu’on voulait et alors Sylaë a dit que je pouvais m’appeler Pomme comme Lena elle avait dit et du coup je pense que je vais aller dire à Lena que maintenant je m’appelle Pomme et je pense que ça va drôlement lui faire plaisir et j’espère qu’elle voudra bien jouer encore une fois à cache-cache avec moi !  » C’était plus ou moins ce qu’exprimaient les petites mains potelées de Pomme en bougeant très vite avec beaucoup d’étoiles dans les yeux, et l’hirondelle (installée sur la tête de Pomme) dardait un regard plutôt mitigé un peu météore mais beaucoup étoile gazeuse sur le regret — elle n’était pas vraiment sûre d’approuver le choix de son maitre mais indéniablement elle le comprenait. Lugubrement, elle lui répondit « Si 1 et 1 font deux mais que deux est possiblement trois alors 1 et 1 font trois. », prouvant encore une fois que décidément, elle ne pouvait s’empêcher de faire la maline et de parler par énigme. Pomme haussa les épaules, et décida de faire comme s’il avait compris — ce n’était pas le cas. On était le petit matin, et le fond de l’air était un peu froid et humide : la nuit avait dû être fort rude dans les montagnes de l’Himalaya, et Pomme ne souhaitait pas rester plus longtemps ici. Il se mit sur ses pieds et décida d’aller retrouver le portail de l’Arche, pour partir d’ici et aller peut-être dire bonjour au Comte, ou bien trouver une personne pour jouer avec lui, peut-être Lena. Rift, sur sa tête, s’excita d’un coup : elle avait senti quelque chose. Excité, Pomme s’arrêta dans son mouvement, attentif à ce que le golem allait annoncer, mais celui-ci s’envola simplement dans les airs, vers l’Est. Pomme se renfrogna et décida que Rift était une grosse nulle, et que lui, Pomme, allait la bouder jusqu’à la fin des temps, c’est-à-dire pendant au moins une heure. En plus, maintenant qu’elle était partie, il ne pouvait pas rentrer à l’Arche, il lui fallait attendre son retour. Il souffla dans les airs bruyamment pour exprimer son mécontentement, shoota dans un caillou et décida de faire apparaître Lund. Si personne ne voulait jouer avec lui, il allait créer son propre compagnon de jeu. Et puis Sylaë grande-soeur avait dit que lui aussi pouvait utiliser Lund. Alors voilà, et paf, bien fait pour eux.

Pomme se mit à écrire sur le sol du parvis, très appliqué et très concentré. Parfois, il levait la tête dans les airs comme pour chercher l’inspiration, trouvait une idée et poussait un petit cri de joie en se dépêchant de l’écrire avant que celle-ci ne se décidasse à disparaître.  Très rapidement, les dalles de pierre du monastère furent remplies par sa petite écriture maladroite et tremblotante : il s’étalait partout. Le texte, plein de ratures et de fautes d’orthographe, prenait place sur le sol, mais il y avait aussi des notes qui planait sur le rien de l’air autour de Pomme, vestige des « idées » qu’il avait eu en regardant le ciel. Allongé sur le ventre, Pomme avait presque terminé, et son texte commençait (une fois les fautes et les ratures ignorées) comme quelque chose de ce genre :

Pomme a écrit:
« (once upon a time) Une fois, il y avait eu un mécanicien, un réparateur de wagons et de locomotives, drogué à la vapeur, les mains pleines de boulons, un véritable génie. Il était partout murmuré qu'aucune machine de lui résistait, qu'il pouvait réparer tout et n'importe quoi du moment que cela était bien constitué de la chair étrange et flasque qu'en ces temps là on appelait la mécanique. Ce mécanicien un peu poète avait reçu le nom de Ämn à sa naissance, et était, en plus d'être notoirement respecté pour son travail, l'heureux père d'un unique fils, un peu gamin braillard mais plein d'énergie, qui, s'il ne partageait pas vraiment l'intérêt pour les petites mécaniques de son père, ne lésinait jamais à la tache, était un véritable bon gars, et aidait le mieux qu'il pouvait son père avec ses petites capacités à lui : il était vrai qu'il était un peu simplet. Son nom était Pi. Pi était un grand gaillard de nature, et une adolescence passée à aider son père au travail (il s'occupait surtout des tâches de manufactures, son épaisse carrure lui permettant de transporter poutre métallique et sacs lourdes et plein de masses de charbon sans la moindre difficulté) n'avait que finalement confirmer cette dernière (cette nature osseuse et costaude) en polissant et musclant ce corps visiblement prédisposé à recevoir la force du monde sur ses épaules. Ämn aimait son fils (c'est un regret de disparition et de re-constitution) et malgré la petite déception qu'il avait eu en se rendant compte que jamais son fils (qui n'était guère bien doué pour effectuer les tâches trop complexes, on l'avait déjà signalé plus-haut) ne reprendrait le flambeau lourd de l'artistique création vaporeuse familiale, et que son savoir ainsi se perdrait avec sa propre disparition, Ämn, définitivement, était un bon père, et supportait son fils dans toute ses décisions. »

© JOY
இ La Plume Névropathe இ

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: avatar
Cyclamën Animaeஇ La Plume Névropathe இ
○ l'Incarnation du Regret ○


•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Banque
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #9933ff »

▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 222 ▐ Autres Comptes : — Caleb
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans à jamais.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Bijection ; ‘Tibet {30}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {10}
Dilatation ; ‘Arche {30}


Points RPs : 1070
Points hors-RPs : 210
Points totaux : 1180 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 320 points.

http://i.imgur.com/snNvk2M.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'art d'être au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne. — Lavi
Mer 12 Juil - 21:41


Nouvelle mission


Lavi feat Cyclamën

C’était un vrai cauchemar. Oh, bien sur, Lavi avait déjà beaucoup voyagé pendant son apprentissage de bookman. Aux côtés de Bookman, l’héritier avait parcouru des pays, vu bien des paysages, rencontré de nombreuses personnes. Même maintenant, alors qu’il était devenu exorciste, ses missions le poussaient à aller partout…. Vraiment partout.
L’Himalaya ne devrait donc pas vraiment le dépayser. Le rouquin en avait déjà vues, des montagnes. Mais celle-ci était la plus haute, ce qui rendait parfois la montée difficile, l’effort encore plus éprouvant. Et, pour couronner le tout, le combat avec des akumas, même de faible niveau, devenait bien moins facile. Et c’était exactement pour ça que Lavi s’était perdu dans ce trou paumé de l’Himalaya. Encore et toujours, les exorcistes étaient envoyés n’importe où, même dans les endroits les plus improbables, pour sauver l’humanité et éliminer les akumas. Lui-même n’en faisait pas exception.

Le dernier akuma éliminé, Lavi laissa mourir le feu qu’il avait invoqué avec son maillet. Le gigantesque serpent flamboyant avait avalé la dernière machine du Comte, ne laissant derrière qu’un nuage de gaz empli du poison des akumas. Une fois le travail terminé, Lavi reprit son souffle. Il en avait chassé, des akumas, dans ce labyrinthe rocheux. Cette fois, il était persuadé d’avoir eu le dernier. Sa mission était terminée, et cette fois, il n’avait pas envie de rester plus longtemps sur place, dans cet endroit désert. D’autant plus qu’il va falloir retrouver son chemin. Si le bookman avait une excellente mémoire, il devait tout de même admettre que c’était bien la première fois qu’il s’avançait si loin dans l’Himalaya, et que ces passages tortueux servaient plus à perdre les randonneurs plutôt qu’à servir de repère.
Lavi se mit à regarder partout, au sol, autour de lui, au loin, n’importe quel petit repère qui pourrait lui servir pour retrouver le chemin du retour. Une pierre de forme assez spéciale devant laquelle il était déjà passé, un arbre tordu, le bruit d’un animal particulier… Toutes ces petites choses qui étaient pourtant de meilleurs repères que des panneaux sans aucun sens.

Et pourtant, le borgne aperçut quelque chose qu’il n’avait pas remarqué la première fois –sans doute trop impliqué dans son combat contre les akumas. Un temple, à l’écart de tout, presque caché. Bien curieux, paumé au milieu de nulle part. Était ce seulement encore habité ? Il n’y avait qu’un seul moyen de s’en assurer : aller voir directement sur place. Ce que Lavi avait bien l’intention de faire. Il n’était pas vraiment sur le bon chemin, et les gens vivant ici en savent certainement plus que lui sur les secrets de cette montagne.
C’est donc d’un pas assuré que Lavi marcha vers le temple, avant de frapper à la porte, s’attendant à une quelconque réponse.


© code by Lou' sur Epicode





Merci Svan pour ce superbe kit ❤

Thanks ❤:
 
"
† Héritier des Bookmen †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir l'héritier des bookmen
Aime:
N'aime pas: avatar
Lavi Bookman Junior† Héritier des Bookmen †
Lavi archive en darkorchid


▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 169 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 19
▐ Personnalité : Joyeux - Agaçant - Blagueur - Franc - Curieux - Souriant
▐ Parcours RP : Les temps changent (+90)
Down a rabbit hole (+40)
Mélopée mortelle (+90)
Ténèbres dans les catacombes (+10)
De l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne (+10)

Total: 1100 points
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De l'art d'être au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne. — Lavi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tabachnik, Maud] S. Goodman & S. Khan - Tome 6: Mauvais frère
» Bon bridge ou "mauvais" reflex avec "mauvaise
» GN WAR40K Pile au mauvais endroit
» [AIDE] Problème Wifi HD7
» Blog bon cosplay/mauvais cosplay

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Asie & Océanie :: Autres pays-
Sauter vers: