Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 » L'holtasoley des Alpes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
» L'holtasoley des Alpes
Dim 2 Juil - 23:26
Oreste attend, comme les autres villageois ; le maire va enfin prendre la parole au sujet des derniers événements. Depuis déjà un peu plus d'une semaine, Chamonix fait face à un épisode de crise sans précédent. Des personnes sont mortes de cause parfaitement inconnue. Ou, d'après le docteur, à un empoisonnement d'origine inconnue. Enfin, entre autres. Disons que les rumeurs vont bon train. A tel point qu'il a fallu prendre des mesures presque draconiennes ; les stocks de nourriture sont interdits jusqu'à nouvel ordre, l'eau doit faire l'objet d'un soin particulier et ne pas être gaspillée, les bêtes de pâturages sont obligées de rester aux étables, etc.

Autant dire que le père d'Oreste fulmine de devoir ainsi traiter ses bêtes. En soit, ce n'est pas impossible pour eux de laisser les vaches à l'étable, mais les réserves de foin diminuent à vue d'oeil. Ainsi, les villageois sont réunis pour écouter les mots du maire, espérant, ou craignant, les décisions qui ont été prises. Les plus vieux ont peur de devoir abandonner le village dans lequel ils sont nés, dans celui qu'ils ont bâti petit à petit. Les autres, comme les parents d'Oreste, sont plus fâchés qu'inquiets. Les plus jeunes, comme Oreste, sont mitigés. Et les enfants ne comprennent pas la gravité de la situation.

Oreste, lui, est particulièrement inquiet. Depuis les récents événements, il n'a pas vraiment eu l'autorisation d'aller en montagne et, par conséquent, il n'a pas vu Voltaire depuis plusieurs jours. Le faucon étant particulièrement peu enclin à descendre jusqu'au village, c'est toujours Oreste qui va jusqu'à lui. Et, de manière générale, personne ne semble réellement se soucier des bêtes dans les montagnes ; sont-elles victimes, elles aussi, de pertes similaires ? Est-ce un mal qui peut être vaincu ? Oreste ferme un instant les yeux, parcouru par une sueur froide, tremblant à l'idée que Voltaire soit mort empoisonné, lui aussi.

Lorsque le maire pointe le bout de son nez rougi, c'est une mine se voulant rassurante qu'il présente à l'assemblée. Il se hisse sur une caisse de bois pour être vu et bien entendu, puis prend la parole.

« Mes amis, aujourd'hui, je vous apporte de bonnes nouvelles ! » Il attend que les manifestations de soulagement se calment puis reprend. « J'ai pris contact, il y a quelques jours, avec un institut menant des recherches scientifiques. Ils ont accepté de nous venir en aide. » Il agite un petit morceau de papier. « J'ai reçu un télégramme m'annonçant de leur arrivée d'ici quelques heures ! »

Les villageois ne cachent pas leur soulagement et les discussions se lancent de partout. Oreste n'est pas apaisé pour autant. Inquiet, il tourne la tête vers la montagne, priant silencieusement pour que son fidèle ami soit sauf.

Quelques heures plus tard, nombreux sont ceux qui viennent accueillir le fameux institut. Cela dit, on déchante bien vite lorsqu'on voit une enfant dans le groupe. Une petite fille d'environ 12 ans peut-être, avec des yeux brillants d'intelligence et des cheveux d'un blond plus clair encore que celui d'Oreste. Lui n'est pas présent à cet instant, étant assis plus loin, le regard vrillé vers les montagnes, le ciel ; aucun oiseau n'y vole.

« ORESTE ! »

Il sursaute, clignant des yeux en fixant son père le toiser, poings sur ses hanches.

« Tu m'as fait peur ! »
« Ca fait 3 fois que je t'appelle ! »
« Je… désolé. »
« Secoue-toi un peu, va aider les p'tits gars de l'institut à rejoindre l'auberge ! »

Oreste hoche la tête et, en quelques enjambées, il rejoint les dites personnes. Il s'arrête un moment pour détailler leurs tenues ; de longs manteaux beiges ou bruns et de drôles de… valises ? Le blond ne s'y attarde pas très longtemps, son regard étant attiré par une forme plus petite portant un manteau noir ceinturé et emmitouflé. Oreste cligne des yeux, surpris ; elle n'est pas du village, donc c'est qu'elle est avec eux, non ? Il ne s'agissait pas de scientifiques d'un institut ? Peut-être la fille de l'un d'entre eux… ? Il secoue la tête avant d'inviter le groupe à le suivre après l'avoir salué.

Oreste reste dehors pendant qu'ils s'installent et, lorsqu'il les voit ressortir, il ne peut que remarquer la présence de la petite fille. Est-ce une bonne idée de la mêler à tout ça ? Alors que les adultes suivent le maire, Oreste se tient un peu en retrait, observant l'enfant avant de s'en approcher.

« Tu es sûre de vouloir les suivre, petite ? »

Il lui parle poliment, gentiment ; ce n'est pas parce qu'elle est une enfant qu'elle ne peut pas comprendre. Et ce n'est pas non plus un bébé. Si bien qu'Oreste ne veut pas lui interdire quoi que ce soit. Juste la mettre en garde.

« Ce n'est pas très beau à voir, tu sais ? Ça pourrait t'effrayer... »
avatarOreste VallélianLe Fauconnier
Oreste dresse Voltaire en #FFA07A

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 13 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Emy
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : Piou
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 70
Points HRP △ 0
Points dépensés △ 0
Total des points △ 120

Rang actuel △ F
Rang E dans 280 points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: » L'holtasoley des Alpes
Lun 3 Juil - 20:50
Perdue dans tes pensées, tu regardes le paysage défiler sous tes yeux. C’est la première fois depuis longtemps tu quittes la Congrégation pour une mission, Æsa. Ainsi que la première fois que tu mets les pieds en France. Et même si cela implique des choses bien tristes, tu ne peux t’empêcher de te réjouir.

C’est que tu étouffes un peu à l’intérieur de ce grand bâtiment. Oh, tu ne manques pas d’espace bien entendu. Et même si tu as déjà mené plusieurs expéditions durant ton temps libre, tu es certaine que tu n’as pas pu voir toutes les pièces de la Congrégation. Mais … A chaque fois, quel que soit l’endroit où tu te trouves, il y a toujours quatre murs qui t’entourent. Rien de comparable à une forêt donc, ou à une montagne – comme l’endroit où vous vous rendez aujourd’hui.

Revenant peu à peu à la réalité, tu essaies de te souvenir pourquoi vous avez fait tout ce voyage, jusque le massif des Alpes. On ne t’a pas tout raconté – comme à chaque fois – mais tu te rappelles qu’il est question d’étranges empoisonnements. Une mission qui pourrait être liée à un akuma, c’est pourquoi c’est à vous de vous déplacer, et non pas à de simples médecins. Et comme cette affaire n’a pas l’air bien dangereuse, on a décidé de t’inclure au groupe. Il faut que tu acquières le plus d’expérience de terrain possible, pour être prête face à n’importe quelle situation.
« Ne reste pas collée comme ça la vitre, on ne pourra plus t’en séparer après »
Tu sursautes et regardes l’homme en face de toi, qui te sourit d’un air amusé. Un peu gênée, tu te décolles en effet de la vitre du train et te mets bien droite dans ton siège. L’adulte ne t’es pas inconnu, puisque c’est Henry, l’un des médecins avec qui tu travailles souvent. A vous deux, vous constituez l’équipe médicale du groupe. Les autres membres étant scientifiques ou traqueurs.
« T’as pas l’air dans ton assiette p’tite tête, qu’est-ce qu’il se passe ? » Tu rougis et lui souris avec autant d’entrain que possible « Oh ce n’est rien, rien du tout. Je suis un peu fatiguée par la route je pense. »
En vérité, tu ne peux pas t’empêcher de te souvenir de ta dernière mission de terrain, avec Rusty. Ce qui ne devait être que de simples soins, qu’une simple expédition sans danger, s’est bien vite transformé en cauchemar, laissant l’Irlandais et toi comme seuls survivants. Alors, même si tu sais que tout ça n’a rien à voir, tu t’inquiètes malgré tout. Tu as peur pour ceux qui t’accompagnent, et ta propre vie accessoirement. Tout comme tu as peur pour les villageois qui vous attendent.
« Fais pas cette tête, on va les soigner, tu verras.
Oui. »



Vous voilà enfin arrivée à destination et tu dois bien admettre que tu es contente que ça soit enfin finie. Entre le train et la voiture, tout cela t’a paru interminable. Mais tu n’as pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, car on vous attend. D’un geste un peu maladroit à cause de ton manteau, tu remontes ta besace avant d’attraper ton sac de voyage. Ça fait longtemps que tu n’as plus marché dans la neige en étant aussi chargée et tu manques de tomber une ou deux fois. Mais tu retrouves bien vite tes habitudes – on n’oublie pas ces petits trucs de Vikings aussi facilement – et arrives à garder l’allure du groupe.

Vous avancez parmi les habitants et tu ne peux t’empêcher d’avoir la boule aux ventres. Ce ne sont pas eux qui te font peur, oh non loin de là même. Ils sont tous l’air très gentils. Mais tu peux voir dans leurs regards qu’ils ont confiance en vous, que vous êtes leur dernier espoir. Et tu es peur de les décevoir, de ne pas trouver ce qui les tue. Tu n’es qu’une apprentie après tout. Non, il ne faut pas que tu partes pessimiste comme ça. Henry a dit que vous pourriez les sauver et c’est le cas. Alors du courage, Æsa.

Vous vous installez en vitesse, posant vos sacs et attrapant ce que vous sera utile, avant de ressortir. Le contraste entre la chaleur de l’auberge et le froid saisissant de l’extérieur te fait tousser, mais tu ne fléchis pas. Ça serait un peu bête, alors que tu es si proche du but.
« Tu es sûre de vouloir les suivre, petite ? » La voix te fait sursauter et tu te retournes en direction du jeune homme « Ce n'est pas très beau à voir, tu sais ? Ça pourrait t'effrayer... » Tout doucement, tu lui souris. Il a raison après tout, ça ne sera pas agréable à voir et tu n’es qu’une enfant. Comment lui dire que tu as vu bien pire sans l’inquiéter ou trop en dire ? C’est impossible. « Je vous crois sur parole, mais je dois aller avec eux. Sinon, je ne pourrai pas apprendre à soigner cette maladie. Et puis … Si je n’arrive pas à voir les malades, je ferai une piètre infirmière, vous ne pensez pas ? » Tu ris pour toi-même, de ton petit rire-clochettes, avant de reprendre « C’est gentil de vous inquiéter en tout cas, Monsieur. Ce n’est pas souvent que les adultes s’occupent de ce qui pourraient m’effrayer. »
Ce n’est pas souvent qu’on s’inquiète de ce que tu pourrais penser, tout simplement. On te donne des ordres ou des directives, pour que tu apprennes comme il se doit le rôle qu’on veut pour toi. Mais jamais on ne te demande si tout va bien ou si tu te sens capable de le faire. Les seuls qui veulent savoir, ce sont tes patients – souvent inquiets à l’idée d’être soignés par une enfant – et les gentils inconnus dans les montagnes.






cadeaux ♥:
 
Douce Holtasóley

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Æsa SiríussdóttirDouce Holtasóley


Æsa est heureuse en #33CC99
Kit de Nausicaa ♥


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 115 ▐ Autres Comptes : Laoghaire & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 11 ans
▐ Personnalité : Douce
▐ Parcours RP : RPs en cours
5/5 Indisponible

wwwRusty [10]
wwwSiríus [5/3]
wwwAkigi [5]
wwwCélania [6/3]
wwwOreste [1]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: » L'holtasoley des Alpes
Lun 3 Juil - 22:10
Oreste s'attendait presque à ce que la petite fasse une crise ; mais il n'en fut rien. Bien au contraire, c'est avec un sourire poli et adorable qu'elle lui répond.


« Je vous crois sur parole, mais je dois aller avec eux. Sinon, je ne pourrai pas apprendre à soigner cette maladie. Et puis … Si je n’arrive pas à voir les malades, je ferai une piètre infirmière, vous ne pensez pas ? »

Oreste cligne des yeux, surpris ; une infirmière, à son âge ? Voilà qui est curieux. Est-ce bien raisonnable d'infliger un tel spectacle à une enfant de son âge ? Oreste n'en est pas convaincu mais la petite semble étrangement optimiste.

« C’est gentil de vous inquiéter en tout cas, Monsieur. Ce n’est pas souvent que les adultes s’occupent de ce qui pourraient m’effrayer. »
« Euh… de rien, j'imagine ? »

De pire en pire. On l'embarque sans lui demander son avis par dessus le marché ? Qu'est-ce que c'est que cet institut ? Un soupir franchit les lèvres du blond. Il finit par emboîter le pas à la petite, rejoignant le reste du groupe devant le bâtiment servant, provisoirement de morgue. La saison hivernale commençant à peine, le médecin du village à pu faire conserver un ou deux corps à l'aide de la glace. En règle générale, les morts sont vite enterrés, ici. Comme partout, très certainement. Histoire d'éviter les épidémies.

Soucieux pour la petite, Oreste la garde à l'oeil, prêt à lui venir en aide de n'importe quelle façon que ce soit. Bien qu'il soit toujours opposé à l'idée qu'elle s'aventure près des corps. Elle a à peine 12 ans, à première vue. Pourquoi lui infliger ça ? Il doute que les infirmières soient passées par là à cet âge. Oreste secoue la tête ; sa nervosité ne fait que s'aggraver. Les adultes discutent et, par respect, il se tait. Mais lorsque les explications se terminent, ils s'avancent tous vers la porte avant d'entrer dans la pièce. La petite également.

Oreste n'étant pas autorisé à entrer, il reste dehors, patientant dans le froid. Son regard se vrille vers les montagnes avec, toujours, l'espoir d'apercevoir le vol gracieux de Voltaire. Mais rien. Absolument rien. Il faut absolument que la situation s'améliore ; il ne tiendra pas un jour de plus ici. Il doit savoir si Voltaire va bien. Ça occupe toutes ses pensées. A tel point qu'il ne remarque même pas que quelques personnes de l'institut sont sorties. Combien de temps sont-ils restés là-dedans ?

Il aperçoit alors la petite et, après un petit moment d'hésitation, il la rejoint, s'accroupissant pour se mettre à sa hauteur.

« Tout va bien ? Tu n'as pas eu trop peur ? » Il touche le bout de son nez avec son index avant d'afficher un petit sourire attendri. « Je te trouve très courageuse, petite infirmière. Si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas. » Il lui tend finalement la main, comme un adulte le ferait à un autre pour se présenter. « Moi c'est Oreste. »

Après les présentations, Oreste se redresse, observant les adultes discuter avec le maire. Il n'entend pas ce qu'ils se disent ; le maire explique sûrement ce qu'il sait. Le blond reporte finalement son attention sur la petite infirmière.

« Attends moi là. »

Oreste s'ecclipse donc pour mieux revenir quelques minutes plus tard, un petit sachet entre les mains qu'il donne à l'enfant.

« Tiens, mais ne le dis pas aux autres. C'est un petit pain au chocolat de la boulangerie Vaillant. La meilleure de toutes les boulangeries. Ça te donnera des forces pour ton travail. »
avatarOreste VallélianLe Fauconnier
Oreste dresse Voltaire en #FFA07A

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 13 ▐ Autres Comptes : Tyki, Sofia, Emy
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : Piou
▐ Parcours RP : Points de départ △ 50
Points RP △ 70
Points HRP △ 0
Points dépensés △ 0
Total des points △ 120

Rang actuel △ F
Rang E dans 280 points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: » L'holtasoley des Alpes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
» L'holtasoley des Alpes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les Alpes avec Annette
» La Compagnie des Alpes: 1er actionnaire du Futuroscope
» Walibi Rhône-Alpes (1994)
» Fortification des Alpes et autre monument.
» SIDI BRAHIM ET SEMAINE DES DIABLES BLEUS DES ALPES MARITIMES

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: