Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
“It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Mar 4 Juil - 17:33

Sept

l'Immunisé


NOM : il n'en a pas ou plutôt, il a oublié.
PRÉNOM : là encore, il a oublié. Mais il faut bien se nommer, alors il s'est donné le nom de Sept. Pour ne pas oublier : 3+4=7, c'est facile à retenir.
SEXE : c'est un homme, visiblement.
ÂGE : là encore, c'est une notion bien floue pour Sept. Dans le principe, il est aussi vieux que l'apparition des premiers exorcites même. Dans l'aspect extérieur, on lui donnerait la trentaine d'année voir la quarantaine, parce que sa maladie lui donne un air toujours fatigué.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : sur le continent Européen mais la date a été oublié. Il pense que c'était un mois de mars, mais c'est probablement parce qu'il aime bien ce mois qu'il dit ça.
ORIGINES : Plutôt nordique a priori.
SURNOM : l'Immunisé, l'Amnésique, le Vivant-Mort : Sept a eu beaucoup de surnoms à travers les époques, que le temps s'est empressé de diluer et de faire disparaître.
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel.
LIEU DE RÉSIDENCE : QG de l'ordre noir.
PARTICULARITÉ : Sept a un cancer des poumons, de sorte que sa condition physique est naturellement diminuée. Également, on pense que son Innocence le rend immortel : pour le moment, personne n'est parvenu à le faire mourir.

RANG DE DÉPART : F
TYPE D'INNOCENCE : symbiotique, mais Sept préfère le terme de parasite.
NOM DE L'INNOCENCE : never ending syndrom.
DESCRIPTION DE L'ARME : Never ending syndrom est un cancer. Littéralement, et en phase terminal. Un cancer des poumons même, pour être précis. Il se compose d'une tumeur principale (dans son poumon droit) et de métastases (agglomérat de cellules cancéreuses) qui se baladent un peu partout dans son corps. Sous sa forme activée, rien ne distingue Sept d'un humain normal. La véritable particularité du syndrome de non-fin réside dans le pouvoir qu'elle donne à son hôte : l'immortalité. En effet, les cellules cancéreuses de Sept sont capables de se multiplier à l'infini et à une vitesse terrifiante :  de la sorte, elles peuvent re-fabriquer n'importe quelle partie du corps de l'exorciste ; de même qu'elles peuvent remplacer les cellules qui mouriraient du simple vieillisement. Là où l'Innocence est amusante, c'est qu'elle ne donne non pas des capacités offensives à son hôte, mais des "mutations". Lorsque Sept active son Innocence, le cancer fait muter aléatoirement les cellules de Sept. Parfois cela donne des mutations utiles pour un combat, parfois cela donne des mutations carrément inutiles, pour ne pas dire désavantageuse pour son propre camp. Du reste, l'Innocence ne rend absolument pas Sept insensible à la douleur, sans parler du fait que la santé fragile de l'homme le rend plus ou moins complètement inadapté au combat. Pour résumer l'Innocence de Sept : elle fait de lui un infirme que l'on ne peut pas tuer, un adversaire complètement nul mais que l'on ne peut pas vraiment vaincre. (l'innocence, l'innocence n'est pas toujours belle ; l'innocence, l'innocence, n'est pas toujours élégante).


TAILLE ET POIDS : Plutôt grand, et complètement squelettique.
CORPULENCE ET MORPHOLOGIE : Sept est un malade infini : il a les traits marqués, on voit ses os et a un air toujours fatigué. De loin, il fait un peu penser à un brin de paille : tremblotant, prêt à être arracher de la terre et à s'envoler dans le ciel. Un morceau de verre en suspention dans le vide, en chute libre.
VISAGE : Là encore des traits fins qui laissent transparaîtres ses os. Un teint pâle et cireux, un peu fiévreux, toujours fatigué. Des cernes profondes. Des lèvres fines et anxieuses. Un visage taillé dans du mauvais bois.
CHEVEUX : Grisonnants. Plutôt mi-longs, toujours emmêlés, il les cache sous son large chapeau. Des noeuds dedans, ce sont des noeuds qui lui servent à se souvenir. Il ne sait plus quoi, mais il se souvient qu'ils sont là pour se souvenir. C'est déjà ça.
YEUX : Des yeux ailleurs avec un peu de vide dedans. On plonge dedans, on croit qu'ils sont là mais en fait non, ils sont ailleurs. Coincés dans le temps sans doute. Gris de pluie sont les iris. Comme le reste de son être, comme sa peau et ses cheveux, les yeux de Sept sont décolorés. Comme si on les avait trop lavé. Ils ne sont pas purs, ils ne sont pas sales ni tristes. Ils ne sont pas mélancoliques ou pétillants. Ils sont là, c'est déjà bien.
STYLE VESTIMENTAIRE : Sept se distingue par son large chapeau oval. Il l'aime beaucoup. Il croit se souvenir de morceaux de vie quand il le porte, et en plus, il est idéal pour la pluie. Ce chapeau lui est très précieux, en plus, large, il dissimule un peu son visage et donc son air fatigué. Sept n'aime pas montrer qu'il est malade à la face du monde, parce que après les gens s'inquiètent pour lui. Ce qui est absurde et lui rappelle que précisément, c'est inutile de s'inquiéter pour Sept. Sept est toujours là, il sera toujours là. Alors Sept se cache derrière son grand chapeau.
AUTRE : Malade, tremblotant, fragile, se cache dans de grands vêtements amples, maigre, infirme, fatigué, a toujours froid, grelottant, se déplace lentement, peu de réflexes, pas vraiment musclé, boite de la jambe droite (il utilise une canne pour se déplacer — il s'est blessé pendant son enfance à la jambe et pour une raison curieuse, son Innocence le reconstruit toujours avec sa jambe abîmée), rachitique, peu sportif, peu endurant, peu véloce, vraiment faible.


Description mentale

Note du Dr. Lamb — non-incluse dans le rapport du service :

1 Janvier — Ils ne m’ont pas encore autorisé à interagir avec le sujet, pour « ma propre » sécurité : c’est ce qu’ils disent. Je suis pas dupe, j’ai bien compris qu’ils voulaient d’abord vérifier que le temps n’avait pas émoussé sa « dévotion » à la tâche — que Sept était encore apte à la guerre. C’est un drôle de nom, Sept, pour un drôle de personnage — j’ai eu l’occasion de l’apercevoir quand ils l’ont ramené à la congrégation, je dois dire qu’il a fait une grande impression sur moi. J’appréhende un peu notre rencontre prochaine, je dois dire — évaluer la psychologie d’un tel patient, c’est une chose un peu rare. En attendant qu’ils me l’amènent, j’ai fait quelque recherche dans les archives, de mon côté. J’imagine que « Sept » (note à moi-même, interrogez le patient sur les autres noms qu’il a pu avoir) a laissé des traces : peut-être même ai-je des homonymes qui, dans le passé, ont été dans le même cas que moi. Je pense que je rapporterai le résultat de ces recherches dans le rapport officiel pour ceux d’en haut.

Rapport du docteur H. Lamb — Ordre Noir
Archive du Vatican — {sur l'Innocence de non-fin : never ending syndrom} :


13 Janvier — {première séance} : Le patient s’est montré très poli avec moi, et relativement ouvert. J’ai noté une grande curiosité neutre chez lui : apparement, les Corbeaux qui surveillaient son « rétablissement » n’ont pas jugé indispensable de lui fournir des informations sur l’époque dans laquelle il s’était éveillé. Il m’a demandé beaucoup de détails sur notre époque et sur l’avancement de la Guerre sainte : j’ai répondu du mieux que je pouvais. Il ne m’a pas semblé surpris par les informations que je lui ai délivré, pire, Sept n’a pas cherché à dissimuler la lassitude dans ses grands yeux pâles lorsque je lui ai parlé de la Guerre qui ne finissait pas. Il m’a semblé honnête, et n’a pas cherché à éviter mes questions : il a répondu du mieux qu’il pouvait. Il m’a expliqué (avec celui qui a l’habitude de l’explication) pourquoi il répondait au nom de Sept (un moyen mnémotechnique ? j'imagine quand dans son cas, c'est justifié) — lorsque je lui ai demandé « pourquoi avoir choisi ce nombre ? » : il m’a répondu qu’il avait oublié. De façons générales, le patient semble avoir d’importants troubles de la mémoire — je ne pense pas qu’il simule ces amnésies, car cela concorde avec le résultat de mes recherches sur le passé du patient (j’y reviendrais à la fin de ce rapport). Je note aussi qu’il lui est arrivé de s’interrompre en pleine séance, comme cherchant dans le vide un je-ne-sais-quoi : il ne n’a pas été capable de m’expliquer sur quoi s’était concentré sa pensée aux termes de ces moments « d’absence ». Il semble que Sept tienne énormément à son grand chapeau — il ne l’a pas quitté de toute notre séance. Lorsque je lui ai demandé s’il pouvait l’ôter, il m’a lancé un regard suppliant et je n’ai pas eu le coeur de lui forcer à l’action. Je reviendrais sur le cas de ce chapeau à notre prochaine séance. Du reste, Sept s’est distingué par une attitude neutre : il n’était pas agressif, il n’était pas muet, il n’était pas souriant, il n’était pas triste, simplement un peu curieux — c'est le seul trait de caractère que j'ai pu isoler. C’est un peu perturbant — je reviendrais plus tard sur ce vide apparent.

Note de recherche : Il y a plusieurs références à Sept dans les Archives, à plusieurs dates, parfois très espacées : si plusieurs noms sont évoqués, la désignation « exorciste numéro sept » est un terme qui revient souvent. Il semble qu’il ai toujours eu son grand chapeau. Une date se distingue, il y a 13 siècles, car c’est à partir de celle-ci que les bilans font références à des troubles de la mémoire. Le dernier rapport date de juillet 14XX : je n’ai pas trouvé d’autres références jusqu’alors. Il semble que je sois la première à rencontrer ce « vide » chez le patient. Mes prédécesseurs ont tous fait état d’une personnalité clairement définie et active : si celle-ci a bien évolué dans le temps, on constate une suite logique dans l’évolution.

Demain, j’interrogerai Sept sur « ce blanc temporel ».

15 janvier — {deuxième séance} :  Plusieurs choses intéressantes à noter de cette séance : d’abord, Sept et moi avons discuté de son enfermement. Il n’a pas été clairement capable de m’expliquer les conditions et les causes — il se souvenait simplement d’une Noé avec un rire « distordu » combattant avec un stylo (j’irais voir dans les archives à ce propos) — mais il est évident que la durée de son enferment et l’isolement qu’il a subi ont influencé irrémédiablement le psyché du patient. Lors de notre conversation, il y avait dans les yeux de mon patient une flamme (dont il ne semblait d’ailleurs pas avoir conscience) que j’interprétais comme le marqueur  d’une peur et crainte du retour à un tel emprisonnement. Je lui ai aussi demandé pourquoi avoir chercher à rejoindre à nouveau l’Ordre Noir après avoir enfin supprimé ses liens (il est évident qu’il aurait pu disparaître, étant libéré) : il m’a fait un petit sourire indulgent (et j’ai eu pour la première fois un aperçu de la vraie signification de la vie d’un homme qui ne meurt pas) et m’a simplement répondu « on ne fuit pas la Guerre ». Il n’y avait pas de méchanceté ou d’ironie dans sa phrase, c’était une simple constatation — Sept ne semble donc pas haïr sa condition d’exorciste, il semble qu’il y soit résolu.

J’ai également réussi à convaincre le patient de me laisser son chapeau un instant : un phénomène étrange s’est alors dessiné. Le patient a perdu toute personnalité (pourtant déjà très légère) : comme durant notre première séance et les instants de vide du patient, Sept s’est plongé dans un état de pause assez effrayant, au détail que cette fois, rien ne semblait pouvoir l’en sortir. Le regard vide, le patient attendait. Finalement, je me suis dépêchée de lui remettre le chapeau sur la tête et il a immédiatement repris connaissance. Ma théorie est que le chapeau agi comme un catalyseur et stimule sa mémoire, l’aidant à rester fixé sur un certain nombre de souvenirs. Sans, Sept est envahi par les images d’un passé qui ne termine jamais, et cela le dépasse. Je note donc ici que jamais, jamais et a aucun prix l’exorciste Sept ne devra être séparé de son chapeau. Les conséquences en combat en seraient très fâcheuses. Le chapeau de Sept semble être le seul embryon de personnalité lui restant, c’est la curiosité et le lien — j’imagine que cela est relatif au fait que lors son enfermement, l’objet lui était l’unique moyen de se remémorer le monde extérieur.

Enfin, durant la dernière partie de la séance, j’ai essayé de faire remonter à la surface des souvenirs du patient datant d’avant son enfermement (j’ai utilisé les notes des archives pour ça). Cela a été un complet échec, mais quelque chose mérité d’être relevé néanmoins (et je poursuivrais en ce sens durant notre prochaine séance) : dans le but « d’exciter » ses souvenirs, j’ai injecté par seringue en sous-cutané un mélange de ses drogues chimiques qu’on utilise pour booster la conscience des soldats pendants les combats (j’ai déjà obtenu des résultats par le passé en utilisant cette méthode). En voyant la seringue, Sept a manifesté de la crainte et de l’inquiétude, lui qui ne manifeste rien d’ordinaire. Simple phobie ? Le passé du patient me paraît bien trop complexe pour simplement conclure à une phobie : interrogé sur ce point, le patient m’a demandé « de le piquer au bras droit, cette fois ». En faisant le rapprochement avec l’épisode du chapeau, ma théorie est que certains objets remémorent des fragments de son passé à Sept, et dans une moindre mesure, lui permettent de retrouver des morceaux de personnalité, perdus par l’isolement et le temps. Durant la prochaine séance, j’amènerai donc des objets divers et variés pour éprouver la force de cette théorie — et pour tenter de combler le vide du psyché du patient.

–––––
Note du Dr. Lamb — non-incluse dans le rapport du service :
Note de recherche {sur la personnalité de Sept} :

— le chapeau (catalyseur principal ?) : lien, curiosité
— la seringue : la peur, l’inquiétude, la crainte, la paranoïa

(note à moi-même  : il me semble pertinent de nommer les fragments de personnalité si ma théorie se vérifie)

->  il faut que j'accélère les recherches, Centrale commence à s'impatienter : ils veulent récupérer un exorciste pour se battre. Il est amusant de constater qu'ils me demandent de vérifier que son mental lui permet de combattre en exigeant que la réponse soit positive. L'idée de laisser Sept s'en aller m'est extrêmement déplaisante : pour le moment, il est évident pour moi que le patient n'est pas apte au combat, et même aux rapports humains en général.
–––––

25 janvier — {bilan d’une semaine de recherche} :  La théorie (que j’appellerai désormais la réminiscence fragmentée) semble finalement se confirmer. Les premiers jours n’ont rien donné : j’apportai des objets par thème, et si Sept se montrait comme toujours ouvert à l’expérience (il a écouté attentivement ma théorie pour expliquer ses absences et ses attachements et son vide, et il s’est montré curieux de la confirmer), aucune facette de personnalité ne s’est révélé. La nourriture, les armes, les couleurs n’ont rien donné de spécial. Le jeudi, j’ai essayé des matériaux : avec enfin un succès. Sept a réagi à un morceau de charbon et un morceau de coton : s’il a refusé de me donner accès aux souvenirs qui auraient hypothétiquement remonté à la surface, il est évident que le patient a développé respectivement une certaine agressivité (colère ? hargne ?) au contact du charbon — au contraire, le coton lui a fait adopté une attitude douce et agréable , il s’est montré soudainement bienveillant à mon égard et m’a expliqué gentiment pourquoi il ne désirait pas partager le souvenir que lui évoquait ce morceau de coton. Une autre découverte a éclairé cette journée : les fragments peuvent se combiner et se tempérer (coton et charbon ont donné à Sept un dynamisme que je ne lui connaissais pas, et même, un sens de l’humour et de l’ironie complètement insoupçonné). Il semble donc possible de redonner à Sept un erzat de sa personnalité d’origine (du moins, des morceaux de sa personnalité pris à différents moments de sa longue vie avant son enfermement) et de combler le vide qui le caractérise en l’entourant de ses  « fragments » de mémoire.

–––––
Note du Dr. Lamb — non-incluse dans le rapport du service :
Note de recherche — {liste d'objets possible} :

Essayer : nourriture, armes, couleurs, matières (!), objets qui évoque le temps (montre, horloge...), religion, jeu (!), océan (!)

-> Il semble que certains mots fassent aussi réagir Sept (cela pourrait être utile pour trouver d'autres objets à donner au patient) : le thème de la famille a fait réagir Sept, de même que l'idée de la mer. Je me demande si certains sons pourraient faire remonter de la même façon des souvenirs chez Sept, c'est une piste à creuser.

Liste des fragments retrouvés : le lien du Chapelier (catalyseur des souvenirs, très important ! — rend aussi le patient curieux — voir plus haut dans mes notes), les morceaux du charbon et de coton du Loup et de l'Agneau (le premier permet à Sept de sentir la colère et le rend dynamique, le deuxième lui donne la compassion et l'envie de protéger les siens), le dé du Joueur (rend Sept malicieux et un peu nihiliste, il m'a demandé de l'alcool la première fois qu'il a rencontré le dé — il faudra se méfier de cette réminiscence, cependant, il me semble important que le patient est une personnalité équilibrée pour retourner au combat), le flacon d'eau de mer de l'Océan et l'hameçon du Pêcheur (l'un a rendu le patient mélancolique et triste, l'autre lui a donné une très grande patience et un grand calme), la seringue du Cobaye (voir plus haut), le dessin de l'Enfant (ce fragment m'a été soufflé après une discussion sur la famille avec Sept, il semble réveiller chez lui des aspirations paternalistes et le rend très protecteur), la cloche du Croyant (tester les sons a été un échec, sauf pour le son d'une cloche : curieusement, il donne à Sept une haine de Dieu et des envies suicidaires).
Il est très probable qu'il y ait autant de fragments que de souvenirs, en trouver le maximum me paraît très important pour l'équilibre de Sept.
–––––
-> Ils me pressent pour terminer mon rapport, il ne me laisse qu'une séance avec Sept. S'il me paraît terrible de le laisser partir, je suppose que l'entourer des fragments retrouvés devraient lui permettre d'avoir des interactions avec l'extérieur, un minimum. Je vais faire incorporer à l'uniforme de Sept des poches pour les échantillons de fragments. Je note tout de même que les conséquences en combat de al perte des fragments seraient terribles pour Sept, le rendant à son état végétatif de l'enfermement.
–––––

30 janvier — Bilan du Dr. Lamb — {Sept, exorciste symbiotique, nom de l'innocence : never ending syndrom}

L'exorciste Sept est déclaré apte au combat.


Il était une fois...

Histoire de votre personnage, en 400 mots minimum.

Famille

La famille de votre personnage, en 70 mots minimum.

Test-RP

Le sujet sera donné par un membre du staff après une première vérification. Pour les prédéfinis du manga uniquement.


Derrière l'écran

PRÉNOM OU PSEUDO : le gardon charmeur / j'aimeléloutreélélélitchi
SEXE : on est plutôt chaud.
ÂGE : ça se fait pas de demander.
DOUBLE COMPTE ? Exact.
COMMENT T'ES ARRIVÉ(E) ICI ? on a creusé un trou.
UN MOT POUR LA FIN : Ben, on vous aime. :pot:
LE CODE, BIEN-SÛR : Le code est mort, mais pas Sept.

COPYRIGHT : Dragon Age — Cole
Âme Égarée
avatarSeptÂme Égarée
▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 4 ▐ Autres Comptes : Lena — Cyclamën — Caleb — Aaliyah
Masculin
▐ RPG Age : so long time.
▐ Personnalité : l'éclat de charbon du Loup ; le lien du Chapelier ; la fiole de l'Océan ; les lunettes du Professeur ; le morceau de coton de l'Agneau ; le dé du Joueur ; la seringue du Cobaye ; la cloche du Croyant ; l'hameçon du Pêcheur ; le dessin de l'Enfant and more.
▐ Parcours RP : grrrr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Mer 5 Juil - 15:02
:psychoeager:



never forget:
 
♥♥♥:
 
:: Death Wings ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aucune idée
Aime:
N'aime pas: avatar
Sebastian Abbott:: Death Wings ::

Sebastian ronchonne en #990000

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 228 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Masculin
▐ RPG Age : 17/18 ans
▐ Personnalité : Lassé
▐ Parcours RP :
2/3 Indisponible

wwwSoren et Rusty [9]
wwwElliot [15/3]

RANG C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Mer 5 Juil - 15:06
Ce perso de ouf, ça promet :lol:



Spoiler:
 
L'Incarnation de la Sagesse ♠

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Gagner la guerre Sainte, et revoir sa jolie bohème
Aime:
N'aime pas: avatar
Wisely KamelotL'Incarnation de la Sagesse ♠
"Qu'importe aux cœurs unis ce qui change autour d'eux ? "



Merci Nina !

Wisely lit tes pensées en #9999cc

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 289 ▐ Autres Comptes : Basile Armand
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Menteur - Manipulateur - Irresponsable - Paresseux - Indiscret - Peu motivé - & more
▐ Parcours RP : 1030 points

RANG C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Mer 5 Juil - 19:39



Célania's Theme

Cadeaux :feels::
 
† L’Épée Céleste †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre
Aime:
N'aime pas: avatar
Célania Vaillant† L’Épée Céleste †
La fin de l'espoir est le commencement de la mort.
Célania fait régner la justice en #009999

- - -


▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 510 Féminin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. Goût trop prononcé pour la justice et le respect des règles.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Ordre chronologique :

Event Halloween 2015 (terminé)

De l'autre côté du terrierLily Pennyworth, Anne Brandford, Phoenix Lanfredi (en cours)

[FLASHBACK] Le Mariage de L'ImpossibleMarian Cross (en cours)

Aux détours des couloirsOda d’Asthor (abandonné)

Le soleil brun et l’épéiste aux yeux bleusSolaris Weiss (terminé)

[Mission] A la recherche du voleur !Bianca Ricchiardi (en cours)

Pique-nique nocturneLily Pennyworth (terminé)

[Quête] Retour au foyerSeth S. Cairn, Gwenaëlle Roussel, Yû Kanda, Nora Lockwood (abandonné)

Les miracles n’existent pasLavi Bookman Junior (terminé)

Ready to play ?Liam A. Ludrick (terminé)

ConvalescenceGwenaëlle Roussel (terminé)

Vol à l'étalageMaxence Fournier (terminé)

[Quête] Le sale boulotAyden Hyde, İlknur Aceleci, Rhian Llewellyn (en cours)

PokerDãnava (terminé)

Tourner les pagesLavi Bookman Junior (terminé)

[Intrigue] Chapitre IV - Groupe IISofia Vasquez, Lavi Bookman Junior, Ulric (terminé)

Gueules casséesSvanhólm J. Ingvarsson, Gwenaëlle Roussel (en cours)

[Event] Soirée de Noël (terminé)

Un bisous magique contre la PLSÆsa Siríussdóttir (en cours)

Cleaners in the bushOda d'Asthor, Guillaume Verdier (abandonné)

La demeure des hantisesSvanhólm J. Ingvarsson (en cours)

L'amour à la françaiseEmy Boeheim, Bonnie O'Cahan (en cours)

Mélopée MortelleLavi Bookman Junior (en cours)

Points RP :

Points = 1515 (RPs) + 50 (inscrip.) + 100 (anniversaire) + 100 (flood) =1765 points
Rang A dans 735 points

Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Mer 5 Juil - 20:32
*Passe par ici et s'essuie les pieds sur la loque* :evilpot:
Hate de voir ta fiche l'ancêtre [img]http://i.imgur.com/MFlwLBQ.png[/img]





Thanks ❤:
 


La Demoiselle de Glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre, tout simplement.
Aime:
N'aime pas: avatar
Cristal GomezLa Demoiselle de Glace
Cristal grogne en darkorange


▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 191 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Féminin
▐ RPG Age : 13
▐ Personnalité : Fière-Arrogante-Courageuse-Méfiante-Égoïste-Colérique-Froide-Franche-Mature
▐ Parcours RP : A semer le vent, on récolte la météorite (+10)
Trust issues (+30)
Terrain dangereux (+10)
D Gray Zombie

Points: 780
Rang D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: “It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
“It doesn't matter that they won't remember me. What matters is I helped.” — Sept
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spirit/matter has Universe got a sense?
» KEEP THE GRAY MATTER ACTIVE
» matter le rivet
» Commentaire/Critique --> "Be yourself, no matter what they say"
» Mani Matter

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: C'est ici que tout commence :: Présentations-
Sauter vers: