Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Cet univers prend place dans le monde d'Animal Crossing, après une grande guerre où presque tout les humains ont été anéantis. Les survivants sont gérés par leurs anciennes créations : les Animalis. Voici un extrait du rapport 2086 :Les expériences de réinsertions de l'espèce humaine se passent bien. Chaque humain a réussi à s'adapter à son village et à y grandir convenablement. Nous avons même réussi l'exploit de les faire voyager de village en village. Ils se sont ainsi rencontrés entre humains et sans aucune animosité. Aujourd'hui, il est temps de mettre en place le dernier village. Il sera bien plus particulier que tout les autres bulles que nous avons mis en place...Aniel le dernier village
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 A la pêche aux moules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A la pêche aux moules
Dim 11 Fév - 17:26
ft. "Benjamin" & Nour
"La vérité existe
On invente que le mensonge"

"A la pêche"




Tu as toujours aimé les légendes et les histoires. Toutes ces rumeurs emplies de fantaisie t’ont toujours fasciné. Alors c’est tout naturellement que tu t’y es intéressé, cette fois aussi.
Tu as voyagé en Suisse, un peu par hasard, petit vagabond qui n’a plus rien à gagner ou à perdre. Tes jambes te portent là où le vent te mène, là où l’inconnu te tend les bras et où la curiosité t’appelle. C’est ça, l’avantage à ne plus avoir d’identité, avoir coupé tous les ponts : tu es libre. Tu n’appartiens à personne d’autre que toi-même. Avant, c’était ta mentor bookwoman qui te disait où aller, qui te prenait par la main, tu te souviens ? Sans doute pas, non. Tous ces souvenirs du passé, tu les enfouis au fond de toi, en espérant un jour qu’ils disparaissent à jamais. La personne qui t’a recueilli, des années plus tôt, a été déçue par ton comportement qui ne supportait pas toutes ces règles qui t’entravaient. Pire encore, toi qui es destiné à mourir jeune, tu ne transmettras jamais le savoir qu’on t’a transmis. Ses yeux emplis de déception, ce jour là, tu ne les oublieras jamais. Parce que c’est ça qui t’a fait réagir, qui t’a poussé à acquérir ton indépendance. Parce que tu en as surement eu assez, de ne faire que décevoir ton entourage.
Alors, sans t’en rendre compte vraiment, tu fais comme avant. Tu changes d’identité, sans doute plus qu’avant même, pour t’intéresser cette fois aux choses qui ont l’air bien dérisoires et insignifiantes. Ce n’est plus les guerres qui t’intéressent –ça ne t’a jamais intéressé- mais plutôt le quotidien, ce que tu peux trouver d’unique à chaque point de passage, ce qui fascine et émerveille, pas ce qui est sanglant, moche et effrayant. Parmi tout ça, il y a les rumeurs et les légendes qui sont presque uniques à chaque ville.

***

C’est dans les profondeurs du lac Léman que la rumeur est née. Un poisson –ou pas ?- une espèce marine géante aurait été aperçue. Un phénomène non identifiée, une espèce qui n’a même pas été vraiment décrite, si ce n’est par les perturbations qu’elle cause au sein même du lac. Ce phénomène étrange, apparu il y a peu de temps apparemment, a dissuadé tous les habitants et voyageurs de s’approcher de cette merveille naturelle…
…c’est donc tout naturellement que tu t’y es rendu.

-Tu es suicidaire ou quoi ?

Tu fixes le pêcheur d’un air très sérieux. Même si lui ne te prends justement pas au sérieux lorsque tu lui demandes de louer un petit bateau. Non, il ne regarde même pas l’argent que tu lui tends pour louer un petit bateau. Pourtant, tu dois être l’un des premiers clients qu’il a eu depuis un bon bout de temps, avec cette rumeur.
Mais le fait qu’il se soucie de ton bien être –ou de ta santé mentale- te fait sourire, pas de moquerie, mais de véritable soulagement. Toi, tu as toujours cru en la part d’altruisme de chacun.
Mais tu crois avant tout à la part de folie qui t’habite.

-Voyez vous, je n’en ai peut être pas l’air, mais je suis un pêcheur très expérimenté. Mon père a passé sa vie sur la mer, la pêche est ce qui lui permet de gagner et de continuer sa vie. C’est un savoir qui se transmet de père en fils. C’est pourquoi aujourd’hui je veux relever le challenge d’attraper cette mystérieuse créature marine. De plus, si je réussis, je peux débarrasser le lac de cette créature, et le rendre comme avant. Qu’en dites vous ?

(Je n’ai jamais tenu une canne à pêche de ma vie. Et mon père aussi, sans aucun doute. Mais j’ai déjà observé des pêcheurs et leur demander comment ils font. Ca ne devrait pas être trop compliqué…). Comme d’habitude, tu es très convaincant, et ton air si sérieux qu’on ne se doute pas instant de la vérité véritable. Enfin, c’est celle que tu viens de lui dire, petit fils de pêcheur, non ?

C’est donc à bord d’un bateau ridiculement petit –ta paye ne te permet pas plus- que tu embarques. Tu t’assures d’avoir bien mis tes lunettes, pour essayer d’arranger un peu ta vue qui te permettrait sans doute de mieux voir si une ombre approche. Mais bon, rien n’y fait : tu verras seulement si elle est proche de toi. Tant pis : ça ne sert à rien de scruter inutilement de toute façon. Le plus important, dans la pêche, c’est la patience (Enfin, c’est ce qu’on m’a dit…). Tu prends ta canne à pêche, t’assure que tout semble en règle. Bientôt, tu seras prêt pour voguer sur les eaux…







Thanks ♥:
 
L'Homme aux mille visages

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: avatar
ReynaldL'Homme aux mille visages
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 59 Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Les antibiotiques c'est pas automatique (+50)
Raffut au marché (+70)
A la pêche aux moules (+50)
Le fantôme de la malchance (+70)
Happy Lie (+70)
A la poursuite d'un faux brooker (+10)

Points : 435
Conditions : 0/12
Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: A la pêche aux moules
Mer 21 Fév - 11:28
Trouble

Le regard dans le vide, tu déambules parmi les passants. Plusieurs personnes se retournent sur ton passage, à la fois intrigués par ton uniforme mais également par ton être. Il est rare de voir des touaregs en Suisse, rare d’y voir des personnes de couleur, tout simplement.
Ces regards – et les remarquent qui les accompagnent – auraient dû te troubler, mais ce n’est pas le cas. Tu es bien trop perdu dans tes pensées, Nour, pour ne serait-ce que t’en rendre compte.

Tu repenses à la mission qu’on ta confiée, à la force avec laquelle tu t’es porté volontaire. Après ce qu’il s’est passé à Paris, tu as besoin de retrouver confiance en toi. Besoin de prouver ton utilité auprès de la Congrégation. Après tout, tu les as rejoints pour donner un sens à la mort de ta fille. Pour donner un sens à ta vie, tout simplement. Au lieu de ça, tu n’as été qu’un fardeau jusque là.
Celui qui ne parle pas anglais.
Celui qui ne parle pas, tout simplement.
Celui qui ne sait pas se battre.
Celui qui ne prie même pas le même Dieu.
Ces mots te répugnent autant qu’ils te mettent en colère. Pas contre eux, contre toi. Tu ne devrais pas être aussi inutile, encore moins avec tous les efforts que tu fais. Mais c’est ainsi, tu te retrouves à faire des missions auxquelles on ne croit pas vraiment. Comme celle d’aujourd’hui, notamment.

L’Ordre Noir t’a envoyé en Suisse, sur les berges du lac Léman, pour chasser un monstre marin. Une créature qui s’est forgée une place dans les rumeurs et les légendes populaires. Une histoire, donc, qui flotte sur toutes les lèvres et anime les soirées à l’auberge. Ce n’est probablement rien, et encore moins une innocence, mais parfois un tout petit rien peut s’avérer essentiel. La Congrégation était donc obligé d’envoyer quelqu’un, pour s’assurer qu’il ne s’agissait bel et bien que d’une rumeur. Et tu étais le choix idéal : un homme insignifiant pour une mission insignifiante.

Avec une violence qui sort de l’habitude, tu secoues la tête pour faire fuir ces pensées. Rien ni personne n’est insignifiant, quoi qu’en disent les plus grands. C’est une phrase que l’on t’a souvent répétée et que tu as fini par croire, t’y raccrochant maintenant avec une force emplie de désespoir. Tu as besoin de croire, du plus profond de ton être, que tu n’es pas insignifiant. Besoin de croire que tu finiras par trouver la place qui te revient de droit, dans cette société si différente de la tienne.

Toujours perdu dans tes pensées, tu continues ton chemin jusque les rives du lac. Un lac qui n’en est pas vraiment un, tu en es persuadé. La seule fois où tu as vu autant d’eau, c’est en traversant l’océan pour rejoindre la Congrégation. Alors, cette immense étendue bleu ne peut être qu’une mer, non ? Un lac devrait être petit, si petit qu’on en verrait toutes les rives d’un simple coup d’œil.  Mais pas ici, non. Un frisson étrange remonte le long de ton dos et ton estomac se noue. Toi, l’ombre du désert, tu as peur d’une si grande quantité d’eau.
« On n’a pas idée d’s’en aller sur l’eau ‘vec une bestiole pareille »
Tu sursautes et te retournes précipitamment, pensant que c’est à toi qu’on s’adresse, et découvres un vieil homme aux airs bourrus. Malgré les efforts que tu fais pour réécouter sa phrase dans ton esprit, tu ne comprends pas un seul de ses mots, à part l’eau. Il faut dire que ton français ne se réduit qu’à quelques paroles, qui te permettait de survivre quand tu quittais ton désert rassurant pour aller te perdre dans l’étrange jungle que sont les villes. Mais peu importe, ce n’est pas ce qui est important pour l’instant. Tu dois savoir ce que t’a dit cet étranger, qui s’en va déjà dans une autre direction. Et c’est dans un anglais rudimentaire, mais efficace, que tu t’adresses à l’inconnu.
« Vous me disiez ? » Tu ne comprends pas que l’homme se parlait à lui-même. Quel intérêt de faire une telle chose à voix haute ?
« Nan rien. J’pestais contre l’aut’ blanc bec. Y croit y peut aller sur l’eau, mais c’est dang’reux m’voyez ? »
N’étant pas bien sûr de comprendre tout ce qu’il veut dire, tu hoches silencieusement la tête. Qui est ce y qui pense être capable d’aller sur l’eau ? Mais d’ailleurs, pourquoi chercher à se rendre sur un lac où habite une créature monstrueuse ? N’est-ce qu’un badaud un peu bête, comme semble le sous-entendre le vieux pêcheur ? A moins que ce ne soit un soldat du Comte, cherchant comme toi une potentielle innocence.

Tu remercies en vitesse l’homme et files en courant dans la direction qu’il t’indique. Qu’il soit soldat ou simple curieux, tu ne peux rester de marbre face à la situation. Tu dois intervenir. Pour être honnête, tu n’as aucune idée de ce que tu vas faire. Tu n’as pas d’arme suffisamment puissante pour mettre à terre un Noah, pas de connaissance en combat suffisante pour affronter un akuma. Sans oublier ta timidité, qui sera un frein à toute conversation pour empêcher un inconnu d’aller sur ce lac. Mais malgré tout ça, tu dois y aller.

Il ne te faut pas bien longtemps pour apercevoir l’embarcation, et encore moins pour la rejoindre. Un sourire crispé sur les lèvres, tu interpelles le jeune homme – passant outre ses cheveux blancs qui te rappellent de vieux démons et t’effraient.
« Vous là ! Vous … Vous ne pouvez pas aller sur le lac »
Ta voix grave n’est qu’un murmure, entrecoupé de silences pesants. Parler n’est décidément par ton fort, encore moins s’il s’agit de gronder un étranger. Tu continues de t’avancer malgré tout, pour te retrouver au pied de son bateau – ou plutôt de sa barque. Tu devrais y mettre les pieds, pour être certain d’empêcher son départ, mais l’idée de te retrouver ainsi sur l’eau fait te donne des sueurs froides.
« L’eau est dangereuse vous savez, vous ne pouvez pas y aller. Votre vie vaut bien plus que n’importe quelle curiosité au sujet d’un monstre ». Ton sourire s’adoucit un peu, avant que tu ne reprennes « J’ai entendu dire que des scientifiques devaient arriver dans la journée pour se pencher sur la question. Votre escapade pourrait les gêner »
Le scientifique c’est toi, bien entendu. Et pour parler franchement, cet inconnu a peu de chances de te déranger. A moins qu’il ne soit là pour les mêmes raisons que toi, ce que tu n’exclus pas. Au contraire, cette idée commence à se faire plus de place dans ton esprit, alors que l'inconnu ne semble pas décidé à partir, et tu décides d’enjamber le bord du bateau pour venir à ses côtés et le toiser de tes presque deux mètres. Tu n’aimes pas faire une telle chose, mais tu sais que ta grande taille a toujours effrayé les gens et tu dois mettre toutes les chances de ton côté. Alors tu n’as pas le choix.
« Vous devriez revenir avec moi »
©️ GASMASK






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 97 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/4 Disponible.
wwwGabriel [5/3]
wwwLavi & Aloïs [1]
wwwReynald [3]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A la pêche aux moules
Dim 25 Fév - 20:40
ft. "Benjamin" & Nour
"La vérité existe
On invente que le mensonge"

"Départ précipité"




Fin prêt pour cette expédition qui s’annonce grandiose, tu t’apprêtes à mettre les voiles. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on met les voiles sur un lac aussi grand ! Tu avais lu des informations sur le lac Léman, mais aucune phrase ne pourrait retranscrire avec exactitude la beauté de la nature. Et puisque tes yeux sont vraiment mauvais, autant tout voir de très prêt, non ?
Heureusement tu avais réussi à convaincre le vieil homme d’y aller avec tes prouesses de pêcheur (inexistantes) et te voilà fin prêt à naviguer…
Ou pas, finalement.

- Vous là ! Vous … Vous ne pouvez pas aller sur le lac.

Tu te retournes vers la voix, pour voir un homme qui a l’air aussi atypique que toi, dans ce paysage. La couleur de sa peau contraste fortement avec les habitants de cette ville, et tu devines immédiatement qu’il ne vient pas d’ici, ce qui te rend d’autant plus curieux. Il est grand –très grand- et a une stature impressionnante. Mais tu remarques aussi ses vêtements. Et le symbole qui trône sur sa poitrine… (Pendant mon apprentissage de bookman, j’ai pu en apprendre sur la Guerre Sainte. Et puis, j’ai aussi rencontré Sen, qui en faisait activement partie. Je sais qui est cet homme, et sans doute la raison de sa venue ici). Tu le fixes un moment, intrigué, jusqu’à ce qu’il se rapproche encore plus de toi.

- L’eau est dangereuse vous savez, vous ne pouvez pas y aller. Votre vie vaut bien plus que n’importe quelle curiosité au sujet d’un monstre.

Tu le regardes, étonné par de telles paroles. C’est bien ironique, de dire ça… (Pour un mourant comme moi…).

-J’ai entendu dire que des scientifiques devaient arriver dans la journée pour se pencher sur la question. Votre escapade pourrait les gêner.

Et cette fois, il pose pied à l’intérieur de ta barque, comme s’il essayait de se montrer menaçant envers toi pour que tu coopères gentiment. D’autant plus que tu dois bien lever la tête pour le regarder. Il est très grand, et cette impression se renforce d’autant plus à côté de toi, à qui on dit souvent que tu es trop petit.  
Bien sur que cela fait son effet. Pourtant, tu ne bronches pas, tu n’es pas effrayé, tu n’as pas envie de fuir devant cet homme. Tu es conscient de ce qui peut t’arriver. Tu sais très bien que cet homme pourrait facilement te ramener de force. Mais tu es tout simplement fou, et trop amoureux du risque.
Alors tu réponds à son sourire crispé par un sourire bien plus détendu, idiot que tu es.

-Oh, je m’excuse ! Je l’ignorais. Mais je vous assure que je ne les dérangerai pas. Je ne suis qu’un humble pêcheur, j’espère pouvoir dénicher ce qui provoque tant de frayeurs aux habitants. Vous aussi ? Dans ce cas, nous devons partager le même but. Laissez moi faire, je serai ravi de pouvoir vous aider, en vous apportant mes connaissances de la mer !

(Qui frôlent le zéro). L’homme n’a pourtant pas l’intention de quitter ta barque. Tu commences à te méfier : tes belles paroles ne le retiendront pas éternellement. S’il veut te forcer à quitter la barque, devant ton obstination bornée, il le fera. Alors tu dois agir.
D’un geste rapide, tu détaches la barque, qui s’engage désormais sur le lac. Te voilà désormais engagé. L’inconnu est toujours sur ta barque, et désormais, il lui sera bien difficile de te forcer à quitter la barque, à moins qu’il ne prend le risque de sauter dans les eaux dangereuses…

-Vous voulez m’accompagner ? C’est très aimable de votre part ! C’est toujours mieux avec de la compagnie pour pouvoir parler avec quelqu’un, mmh ?

Tu affiche un léger sourire, essayant de détendre l’atmosphère pour ne pas qu’il s’énerve franchement contre toi et te casse la gueule. Il faut bien l’avouer : tu as vraiment fait un coup en traître. Il serait peut être temps de s’excuser ?

-Je m'excuse de vous avoir embarqué ici. Mais maintenant que nous sommes dans le même bateau, allions nous pour trouver ce que nous cherchons tous les deux.

Tu ne te rend pas compte que chaque parole te rend encore plus agaçant.


[/color]





Thanks ♥:
 
L'Homme aux mille visages

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: avatar
ReynaldL'Homme aux mille visages
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 59 Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Les antibiotiques c'est pas automatique (+50)
Raffut au marché (+70)
A la pêche aux moules (+50)
Le fantôme de la malchance (+70)
Happy Lie (+70)
A la poursuite d'un faux brooker (+10)

Points : 435
Conditions : 0/12
Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: A la pêche aux moules
Dim 4 Mar - 11:46
Peur

Malgré la menace potentielle que tu représentes, l’homme ne semble pas motivé à bouger. l’homme ou plutôt l’enfant. En effet, l’inconnu te semble bien jeune pour se mêler de choses qui le ne regardent pas ou tout simplement pour prendre des risques aussi considérables. La société occidentale est donc si étrange pour ne plus accorder d’importance à la vie humaine ? Une telle pensée te trouble profondément, et tu ne peux t’empêcher de repenser à ta tribu et aux valeurs que vous portiez, tous ensembles.
« Oh, je m’excuse ! Je l’ignorais. Mais je vous assure que je ne les dérangerai pas. Je ne suis qu’un humble pêcheur, j’espère pouvoir dénicher ce qui provoque tant de frayeurs aux habitants. Vous aussi ? Dans ce cas, nous devons partager le même but. Laissez moi faire, je serai ravi de pouvoir vous aider, en vous apportant mes connaissances de la mer ! »
Sorti de tes pensées avec une violence peu commune, tu as du mal à comprendre ce qu’il veut te dire. Tu ne te rappelles pas avoir précisé que tu t’intéressais au lac, mais maintenant que tu y réfléchis, il est vrai qu’une telle déduction était logique. Pendant quelques secondes, l’envie de te gronder te prend, mais tu passes bien vite à autre chose. Ce n’est pas la priorité pour le moment.

Ce n’est pas la priorité du tout, même, car avant que tu n’aies le temps de cligner des yeux, voilà que le jeune inconnu a détaché la barque du bord, te forçant à voguer à ses côtés. Une peur immense te noue instantanément les entrailles, mêlée à de la colère. Contre toi, contre lui, contre un peu tout le monde en vérité. Tu lui en veux de t’avoir pris en traître de la sorte. Tu en veux à la Congrégation de t’avoir envoyé ici, alors que tu ne connais pas l’eau. Tu en veux aux gens de la ville d’avoir pu inventer une telle rumeur idiote, qui t’a amené jusqu’ici. Bref. Tu n’es pas au meilleur de ta forme, Nour, alors que l’embarcation s’éloigne un peu plus du bord.
« Vous voulez m’accompagner ? C’est très aimable de votre part ! C’est toujours mieux avec de la compagnie pour pouvoir parler avec quelqu’un, mmh ? »
Tu as envie lui répondre avec colère des mots peu courtois – que tu regretterais à la fin de la journée – mais la vie ne t’en laisse pas vraiment le temps. Alors que tu ouvres la bouche, une violence nausée te prend et te force à rester silencieux. Il ne manquait plus que ça, que tu aies le mal de mer. Tu essaies difficilement de ne rien laisser paraître, sauvant le peu de dignité qu’il te reste, et finis par t’asseoir avec un air las. Tout ce que tu espères maintenant, c’est que cette journée arrive rapidement à son terme, rien de plus.
« Je m'excuse de vous avoir embarqué ici. Mais maintenant que nous sommes dans le même bateau, allions nous pour trouver ce que nous cherchons tous les deux.
Je ne cherche rien en particulier, je vous l’ai déjà dit. Il s’agissait seulement de vous éloigner du lac, pour ne pas risque bêtement votre vie. »
Tu continues de mentir, Nour, essayant tant bien que mal d’être crédible. Mais l’homme à raison, maintenant que vous êtes ensembles, autant vous allier pour trouver cette soit disant créature. Ce n’est pas comme si vous aviez grand-chose d’autre à faire, de toute façon.
« Vous êtes qui si pressé de l’attraper, que savez vous sur ce monstre ? » Qui sait, peut être qu’il aurait pu entendre une histoire qui aurait échappé à l’Ordre « Oh, maintenant que j’y pense, je n’ai même pas pris le temps de me présenter. » C’est ce que font deux hommes condamnés à être ensembles, non ? « Je m’appelle Nour. Et vous ? »
C’est horrible comme tu te sens imbécile à faire la conversation de la sorte. Mais bon, la moindre information peut être précieuse, ça tu l’as bien compris. Alors autant faire un effort et passer outre ton malaise personnel. C’est ce qu’on attend de toi, non ?
©️ GASMASK






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 97 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/4 Disponible.
wwwGabriel [5/3]
wwwLavi & Aloïs [1]
wwwReynald [3]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A la pêche aux moules
Dim 18 Mar - 20:32
ft. "Benjamin" & Nour
"La vérité existe
On invente que le mensonge"

"Départ précipité"




Tu sens le regard exaspéré de l’homme. Un mélange de colère, de surprise, de désespoir. Tu devrais t’excuser platement, te sentir coupable, avoir peur aussi. Mais pas du tout. Un inconscient comme toi ne pense que ce genre d’aventure -presque suicidaire, si les rumeurs disent vrai- ne pourrait qu’être enrichissante. Alors tu es sur que cet homme va apprécier cette petite escapade.
Mais tu affiches quand même un léger sourire désolé et innocent, essayant de calmer l’inconnu pour qu’il ne t’insulte ou ne te frappe pas quand même. Ce qui semble avoir marché.

-Je ne cherche rien en particulier, je vous l’ai déjà dit. Il s’agissait seulement de vous éloigner du lac, pour ne pas risque bêtement votre vie.

Tu le fixes un moment, surpris (et un peu déçu. Avec son symbole de la Congrégation, j’étais persuadé qu’il était venu ici pour les rumeurs…). Mais qui sait, peut être que ce qu’il dit n’est qu’un gros mensonge, c’est tellement facile de mentir (Je suis bien placé pour le savoir).

-C’est très aimable de votre part, mais vous n’avez pas à vous inquiéter pour moi, je sais ce que je fais.

(En vérité je n’ai aucune idée de ce qui m’attend, et encore moins comment pêcher un monstre marin, si et seulement si il s’agit bel et bien d’une créature marine… Mais c’est comme ça que j’ai toujours procédé).

Tu observes ta canne à pêche, et, tranquillement, après avoir préparé l’hameçon, tu le jettes à l’eau. Tu t’assieds , tenant fermement la canne, et attends tranquillement. Est ce là l’art de la pêche ? Et bien finalement, c’est facile !
Tu enlèves tes lunettes. Tu pensais mieux voir avec, mais la grosse fissure sur les verres te gêne plus qu’autre chose. Un malheureux accident de chute… (Qui impliquait un groupe me jetant des cailloux à la figure, mais ceci est une autre histoire…). Sans elles, tu verras difficilement si une ombre s’approche de ta canne à pêche, mais l’important, c’est de sentir si un poids tire dessus, non ?

-Vous êtes qui si pressé de l’attraper, que savez vous sur ce monstre ?

Ton visage reprend une expression complètement neutre, ne laissant rien transparaître (Ni même la pointe de curiosité et d’agacement. Je suis sur que c’est lui qui en sait bien plus que moi. Mais pour une fois, je vais répondre très franchement).

-A vrai dire, pas grand chose, seulement qu’il pourrait s’agir d’un monstre marin qui effraie les habitants et perturbe la faune marine, et provoquerait même des vagues d’une intensité effrayante. Raison de plus pour essayer de s’en débarrasser, non ? Et vous savez quelque chose de plus, sur ce fameux “monstre” ? Pour ne pas “risquer bêtement notre vie” il vaut mieux récolter toutes les informations disponibles, mmh ?

Pour réutiliser son expression…
Car en vérité, toi, tu t’en moques pas mal. A vaincre sans péril, on triomphes sans gloire, comme disait Corneille (C’est juste que je sais que je ne vivrai pas vieux de toute façon…).

L’homme finit par te devancer dans les présentations -c’est par ça que devrait commencer toute discussion, normalement. Parce que tu as bien l’intention de profiter du malheureux pour ne pas laisser planer un silence pesant sur la barque.

-Oh, maintenant que j’y pense, je n’ai même pas pris le temps de me présenter. Je m’appelle Nour. Et vous ?
-Je m’appelle Benjamin, enchanté de faire votre connaissance, Nour.

(Je n’ai pas hésité une seconde. Je n’ai pas envie de donner mon vrai nom, qui ne fait pas suisse non plus, à un membre de la Congrégation, qui pourrait trouver ça bizarre...Et puis, je n’ai jamais voulu parler de mon histoire, celle d’un bookman raté qui n’a fait que décevoir. Alors j’ai l’habitude de m’inventer de fausses histoires).
L’eau reste calme, les remous réguliers. Ta canne ne bouge pas, et tu en es presque déçu. Tu as embarqué sur ce lac, tu ne le quitteras pas tant que tu n’as pas vu ce que tu voulais.

-Nour, ce n’est pas un nom commun, ici. Vous devez venir de loin, mmh ? Qu’est ce qui vous amène ici ?

Tu ne lâches pas l’affaire. Même s’il prétend le contraire, tu es certain que s’il est venu ici, c’est pour la même raison que toi. A quoi ça te servira, d’en avoir la certitude ? Sans doute à rien, mais tu as toujours eu tendance à emmerder les gens sans t’en rendre compte.


[/color]





Thanks ♥:
 
L'Homme aux mille visages

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: avatar
ReynaldL'Homme aux mille visages
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 59 Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Les antibiotiques c'est pas automatique (+50)
Raffut au marché (+70)
A la pêche aux moules (+50)
Le fantôme de la malchance (+70)
Happy Lie (+70)
A la poursuite d'un faux brooker (+10)

Points : 435
Conditions : 0/12
Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: A la pêche aux moules
Lun 21 Mai - 16:28
Mensonge

J'ai perdu le RP parce que je suis turbo nulle :lazycry:
©️ GASMASK






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 97 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/4 Disponible.
wwwGabriel [5/3]
wwwLavi & Aloïs [1]
wwwReynald [3]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A la pêche aux moules
Jeu 28 Juin - 17:53
ft. "Benjamin" & Nour
"La vérité existe
On invente que le mensonge"

"Ca mord !"




Votre petite embarcation vogue sur les flots, pas fièrement, étant donné sa taille, mais plutôt maladroitement, surtout en voyant le second passager qui a l’air terriblement mal à l’aise. Toi, tu affiches un air beaucoup trop sur de toi. N’oublie pas que tu es un homme de la mer, Benjamin, n’oublie pas que tu viens d'une famille de pêcheurs ! (En vérité, même si la mer m’a toujours fasciné... Mon expérience marine frôle le zéro) Ton regard se fixe vers les eaux bleues, comme si tu regardais un vieil ami (Un vieil ami que je n’ai rencontré qu’à travers les livres, oui).
Et comme à chaque fois que tu trouves une nouvelle compagnie, tu ne peux t’empêcher de la questionner. D’autant plus qu'il s'agit d'une compagnie atypique.

-Il n’est pas commun pour cette partie du monde, en effet. Nour est un nom arabe, signifiant lumière.
-C'est un très beau nom, avec une profonde signification !
-Je viens de l’autre côté de la mer, vers le désert qui se trouve au beau milieu de cet autre continent. Je suis ici car j’ai décidé de faire le tour du monde, pour parfaire mes connaissances sur le monde. Et je suis ici, car j’ai entendu les rumeurs tout comme vous et que j’étais curieux d’en savoir plus.
-Le désert ? Ca alors, vous venez d'aussi loin ! Cela doit être très beau à voir. Vous avez du voyager beaucoup, Nour, mmh ? Je vous envie ! Comment trouvez vous l'Europe ?

Ca alors, un voyageur, tu entends ça, Benjamin ? (Je ne le crois absolument pas. Je sais ce qu’est cet insigne qu'il affiche. Je le sais, parce que j'ai déjà rencontré quelqu'un comme lui... Je sais qu'il voyage, mais certainement pas "juste" pour de la curiosité). Tu hoches la tête, comme si tu gobais son récit.

-Vous m'avez rendu curieux aussi ! Maintenant que nous sommes tous les deux sur ce bateau, j'aimerais en entendre plus que vos voyages. Et puis, puisque vois êtes aussi un curieux et que nous avons tous les deux le même but, autant le découvrir ensemble, mmh ?

Tu n’affiches toujours aucune émotion, et pourtant, tu sens le vent de la victoire tourner vers toi. Il n'a plus aucune excuse pour t’écarter.

En tout cas, c'est une belle occasion de former une coopération et de partager les informations. En tout cas c'est ce que tu pensais.

-Oh, quant à votre question de tout à l’heure … Je n’ai pas entendu grand-chose de plus que vous, si ce n’est que des scientifiques ont prévu de venir étudier la question, comme je vous ai dit. Mais à part ça, j’ai eu vent des mêmes histoires que les vôtres : une créature marine plus grande que les autres, qui sèmerait le trouble dans les environs et effrayerait les pêcheurs.

Tu affiches un air légèrement déçu, malgré toi. Nour ne te dira rien de plus, on dirait. Sa réponse a été honnête, et est identique à la tienne. Il hausse les épaules, signe qu'il ne sait rien de plus (Menteur...). Mais au moins, ça donne tout son sens à votre expédition: vous n’avez pas d’autre choix que de vérifier par vous même.

-À l’aventure alors.

Tu ne penses pas être un peu trop enthousiaste pour quelqu'un qui n'a aucune expérience en chasse de monstres ?

Du coin de l’œil, tu remarques le sourire presque imperceptible de ton nouveau camarade.

-Maintenant que je suis ici, j’imagine que je pourrai savoir pour de bon si un tel monstre existe ou non.

Finalement, il a l'air d'accepter la situation. De toute façon, tu étais sur que cela allait finir par lui convenjr [cokor=darkgrey](Presque sur...). [/color]

-Alors, vous arrivez à pêcher quelque chose ? Ou ne reste il plus aucun poisson à cause de notre monstre marin ?

Juste avant que Nour ne te pose cette question, ta canne avait largement penché  comme si quelque chose mordait au bout. Tu ne t’y es pas pris à temps cependant, et ta prise s'est échappée. Manque d’attention, tu étais tout concentré sur ta conversation avec Nour (Je n'ai tellement pas l’habitude que sur le coup, j'avais oublié comment faire...). Tu hausses légèrement les épaules, après tout le mouvement était très léger, ça ne devait sûrement pas être ta cible (Surtout ne rien laisser paraître...). Montre qui est le patron, pour la prochaine ! (D’accord... J'aurais vraiment du prendre des cours de pêche...).

-Non, rien. Vous avez sûrement raison, il ne doit plus rester grand chose pour lui à la surf... Oh !

Juste quand tu pensais être tranquille, ta canne à pêche se remet à pencher, plus franchement cette fois. Tu ne fais pas deux fois la même erreur, et tu tires immédiatement la ligne. Tu te penches en arrière, essayant de remonter ce que tu as bien pu pêcher, mais il se trouve que tu as plus de mal que tu ne le pensais : la prise est grosse.

-En voilà un costaud ! Vous pensez que c'est notre monstre ?

Tu as beaucoup d'espoir, oui. Parce que tu n'as même pas réfléchi à ce que tu ferais, si c’était le cas.


[/color]





Thanks ♥:
 
L'Homme aux mille visages

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: avatar
ReynaldL'Homme aux mille visages
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 59 Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Les antibiotiques c'est pas automatique (+50)
Raffut au marché (+70)
A la pêche aux moules (+50)
Le fantôme de la malchance (+70)
Happy Lie (+70)
A la poursuite d'un faux brooker (+10)

Points : 435
Conditions : 0/12
Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: A la pêche aux moules
Dim 19 Aoû - 20:48
Pêche

À peine t’es tu présenté qu’il te pose déjà tout un tas de question, te demande ton avis sur l’Europe et ce qui t’entoure. Toi qui détestes être le centre de l’attention ou tenir une longue discussion, tu as l’impression d’être pris au piège. Chaque mot que prononces en déclenches au moins une dizaine chez lui, et la toile se ressert autour de toi. Tu ne peux pas rester silencieux indéfiniment. Quelle idée tu as eu de t’embarquer sur ce misérable bateau à ses côtés.
« Vous m'avez rendu curieux aussi ! Maintenant que nous sommes tous les deux sur ce bateau, j'aimerais en entendre plus que vos voyages. Et puis, puisque vois êtes aussi un curieux et que nous avons tous les deux le même but, autant le découvrir ensemble, mmh ? »
Curieux. Ne sait-il pas que c’est un vilain défaut ? Certainement pas à en croire le regard qu’il porte sur toi. Tu aimerais t’enfuir à toutes jambes pour de bon, mais en es bien incapable puisque tu ne sais toujours pas nager. Tu ne peux pas non plus ronchonner dans ta barbe comme tu en avais l’habitude avant, cela éveillerait les soupçons et rendrait votre excursion moins agréable. Puisqu’il ne te reste aucune solution, tu devras prendre sur toi et répondre.

C’est d’ailleurs ce que tu fais, évoquant tes connaissances sur la bête du Léman. Ce qui, sans surprise, lui donne du grain à moudre et de nouvelles idées de questions sans que tu ne puisses rien faire. C’est étrange, il te rappelle ta fille avec tous ses mots et ses questions et son enthousiasme un peu trop débordant. Enfin, il te rappelle plusque Hayate. Chez elle il y avait une spontanéité et une naïveté qui rendaient ses indiscrétions plus supportables. Mais avec Benjamin, tu as comme l’impression qu’il y a autre chose. Tu ne saurais pas mettre de mots dessus, tu trouves simplement ses questions moins adorables que celles d’Hayate. Peut être parce qu’il n’est pas ton enfant, tout simplement.
« Non, rien. Vous avez sûrement raison, il ne doit plus rester grand chose pour lui à la surf... Oh ! »
Comme si la nature voulait lui montrer qu’il a tort, voilà que ça se met à mordre en plein milieu de sa phrase. Un peu surpris, tu restes immobile ne sachant pas quoi faire. Tu n’as aucune idée de s’il a besoin d’aide ou non  et préfères ne pas traîner dans ses pattes. Pourtant, ton acolyte a bien du mal à remonter sa prise, ce qui indique qu’elle est de taille importante.
« En voilà un costaud ! Vous pensez que c'est notre monstre ? 
Pour être sincère, je doute qu’il morde à un si petit appât. »
Tu en peux empêcher ces mots de sortir, du bout des lèvres, en tirant une moue peu convaincu. Si monstre il y a, il ne va sûrement pas manger un petit verre de rien du tout. Il a déjà mangé tous les poissons du lac, il ne compte pas se contenter que de ça. Une idée un peu macabre te vient en tête mais tu n’as pas le temps de te concentrer dessus, te rendant bien compte que Benjamin a du mal.

Sans un mot, tu t’approches alors de lui et prends à ton tour la canne à pêche. Tu n’es pas très costaud, mais tu n’es pas en reste non plus et ce peu de force combinée à ta taille sont suffisant pour sortir le poisson de l’eau. Enfin, c’est ce que tu pensais. Décidément, votre poisson est bien décidé à vivre – ce que tu ne peux lui reprocher – et se débat comme il faut pour s’enfuir. D’ailleurs il tire si fort qu’il commence à faire bouger votre embarcation. A moins que ..
« ATTENDEZ. Attendez. Lâchez tout. Je crois que votre poisson s’est tellement débattu qu’il a coincé le hameçon dans la barque. Si on continue de tirer, on va la renverser et se retrouver à l’eau » un frisson remonte le long de ton dos en songeant à une telle idée « Et notre monstre ne s’est toujours pas montré. »
C’est à ce moment que ta précédente idée, celle qui s’était tut car tu étais bien trop occupé, revient à la charge. Si la Créature ne se contente pas d’un petit vers, elle ne dira pas non à deux être humains, n’est-ce pas ? Quelle idée, vraiment, d’être venus vous perdre au milieu du lac.
©️ GASMASK






Merci ♥:
 
L'Ombre du Désert

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider la Congrégation
Aime:
N'aime pas: avatar
Nour Ibn HakimL'Ombre du Désert
Il n'y a rien de pire au monde que l'amertume et la vengeance.
Reste toujours digne, et intègre à toi même.

Persépolis

Nour parle en #006699

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 97 ▐ Autres Comptes : Liri & cie
Masculin
▐ RPG Age : 27 ans
▐ Personnalité : Secret
▐ Parcours RP :
3/4 Disponible.
wwwGabriel [5/3]
wwwLavi & Aloïs [1]
wwwReynald [3]

FP - RS - Banque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A la pêche aux moules
Dim 19 Aoû - 21:13

Pendant que les mots s’envolent
Pendant que le fil s’affole
L’Ombre se rapproche et guette
Prête à gâcher la fête.
L'Originel
avatarLe CubeL'Originel
...

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 840 Féminin
▐ Personnalité : Tout-puissant.
▐ Parcours RP : Je façonne de mes mains,
Selon mes viles desseins,
Les sinueux chemins,
Que prendront vos destins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A la pêche aux moules
Mer 22 Aoû - 14:41
ft. "Benjamin" & Nour
"La vérité existe
On invente que le mensonge"

"Petit problème"




Ca doit être une belle prise que tu as là ! Ou peut être pas une si belle que ça, si c'est bel et bien le monstre que tu as là... En tout cas, tu es impatient de le découvrir, et tu tires de toutes tes forces sur la canne à pêche pour remonter ce que tu as attrapé.
Sauf que tu n'y arrives pas. La prise doit être vraiment très grosse, si bien que Nour doit te donner un coup de main.

-Pour être sincère, je doute qu’il morde à un si petit appât.

Bon sang mais c'est bien sur ! Pourquoi n'y as tu pas pensé plus tôt ? Il va falloir que tu prennes un bien plus gros appât pour ta prochaine tentative (En vérité je ne pense pas en avoir... J'ai pris le strict minimum en m'engageant ici, ou plutôt, j'ai pris ce que je pouvais prendre. Je n'avais aucune idée de ce que représentait tout l'attirail du pêcheur). Mais pour l'instant tu es déjà bien assez occupé.

-Vous avez raison ! Je vais cher...
-ATTENDEZ. Attendez. Lâchez tout. Je crois que votre poisson s’est tellement débattu qu’il a coincé le hameçon dans la barque. Si on continue de tirer, on va la renverser et se retrouver à l’eau. Et notre monstre ne s’est toujours pas montré.

Tu t'arrêtes immédiatement en entendant le cri de ton comparse. Déjà, parce que tu es surpris de l'entendre hausser la voix, lui qui ne faisait presque que murmurer. Mais aussi parce que, si tu continues, et bien c'est la douche froide assurée. Et tu n'as pas envie de tomber malade maintenant.
Pour cette fois, tu as été d'une maladresse incroyable, Benjamin (Belle première fois, je crois que je me souviendrai de cette pêche toute ma vie...)

Tu t'executes aussitôt, arrêtant de tirer, sauf que si tu ne fais rien, tu vas perdre ta canne à peche, et adieu la chasse au monstre ! Et ça, il en est hors de question.
Rapidement, tu saisis un petit câble de la poche de ta veste, et tu coupes le fil de la canne à pêche, abandonnant ainsi ton appât.
Tu soupires, déçu par cet échec (Si ça continues, il va finir par découvrir que je lui ai menti et que je ne suis qu'un simple amateur... Je dois me rattraper). Tu poses ta canne à pêche d'un air ennuyé.

-Veuillez m'excuser, on dirait que ce n'est pas mon jour. Je vous assure que d'habitude, la pêche est bonne. Mais vous aviez tout à fait raison ! Un simple appât ne suffira pas.

Tout en disant ces mots, tu fouilles dans ton énorme sac qui contient toute sorte d'objets insolites, et tu en sors un filet de pêche. Il n'est pas très grand, un véritable pêcheur se moquera sûrement de toi (Sauf que justement, il n'y a aucun véritable pêcheur ici. Même pas moi).

-Voilà la solution à notre problème. Avec ça, on pourra peut être attraper notre monstre, mmh ? Je suis impatient de voir à quoi ressemble ce fameux "monstre" ! Pas vous ?

Peut etre ?
Inconscient, tu jettes le filet à l'eau, espérant que cela sera efficace cette fois. Avec tes lunettes cassées et ta mauvaise vision, tu ne fais même pas attention à l'ombre qui se dirige vers vous.


[/color]





Thanks ♥:
 
L'Homme aux mille visages

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: avatar
ReynaldL'Homme aux mille visages
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 59 Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours :
Les antibiotiques c'est pas automatique (+50)
Raffut au marché (+70)
A la pêche aux moules (+50)
Le fantôme de la malchance (+70)
Happy Lie (+70)
A la poursuite d'un faux brooker (+10)

Points : 435
Conditions : 0/12
Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: A la pêche aux moules
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A la pêche aux moules
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moules a charnière pas cher chez CASA
» KIT CHOCOLATS DE PAQUES LECLERC 7,62 EUROS 3 MOULES
» Séminaire Moulage en Bretagne/pêche aux moules !!!!
» moules en silicones chez gifi à 3,50 euros
» Sucre à parsemer, moules etc etc

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: