Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Une 50aine de mots environ. Rejoignez l'aventure d'EvilSpirits, une ville coupée du monde où événements surnaturels et mutations rythment la vie des jeunes habitants, dont les parents ont mystérieusement disparus... D Gray Man, l'éveil de l'innocence
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
 [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY] 50-50-2
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

  [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]
Mer 18 Juil - 23:14



La Galerie vivante
Feat. Annabelle et Seby





"La peinture s’apprend dans les musées."


Tu es toujours à Londres Aaliyah (petit poisson hors de l’eau) parce que tu es de bonne humeur tu as rencontré des personnes charmantes (magnifiques) et tu as même pu emporter un petite partie d’eux avec toi (Lady Bird et sa petite pitchoune) bien au chaud dans ta poche dans ton (précieux) carnet ; encrés à jamais sur la neige du papier. Tu réfléchis déjà aux couleurs qui viendront égayer ton tableau (c’est un grand mot pour une grande Dame je sais bien) , chaudes tu le sais déjà, chaude pour la vie la joie et l’amour, chaude pour bien faire oublier cette obscurité cachée au plus profond de chacun d’entre nous (ne le niez pas) chaude comme le soleil (ou comme mes cheveux), en bref, chaude parce que c’est moi le peintre ici et c’est moi qui décide.

Tu marches dans les rues animées, sur des routes pavées, et tu cherches le lieu qui t’intrigue dont tu as vu la petite affiche, il y a de ça un peu de temps déjà (c’est que tu aimes partir en vadrouille petit poisson aventureux) tu as vu donc (on va y arriver don’t worry) un musée et en tant qu’artiste (autoproclamée) tu ne peux t’empêcher d’aller d’aller voir et d’aller critiquer un peu aussi (celui-là est pas mal, mais il aurait été bienvenu de faire ça comme ça voilà (ou bien le dessins est correct mais les couleurs, non décidément les couleurs sont déplorables, il aurait mieux fallu le laisser en noir et blanc tiens, oui parfaitement en noir et blanc messieurs )).  Faire un peu semblant faire la bourgeoise (trop étouffée dans son corset) faire celle qui sait celle qui connaît tout, faire la Dame comme disent tes moussaillons (regardez, regardez donc, le Capitaine fait sa Dame). Tu t’arrêtes. Ta destination te surplombant devant toi. Quelques minutes passent. Tu entres.

Tu apprécies les musées, c’est calme, serein (ou encore paisible et reposant) c’est majestueux (pompeux un peu) c’est légèrement intimidant  en fait. Mais tu es loin d’être une froussarde alors malgré l’aura étrange (oserais je dire mystérieux ?) tu avances et commences à déambuler doucement dans les nombreux couloirs et allées qui composent le rez-de-chaussée. Le temps passe (je ne compte pas) et soudainement un bruit sourd tes portes qui claquent. Tu repères alors une belle jeune femme (décidemment tu es gâtée) qui réagit immédiatement et se précipite vers la première sortie à portée. Tu fais de même de ton côté mais malgré toute ta bonne volonté les portes refusent de s’ouvrir. Constat inébranlable. Tu décides te chercher ta vis à vis afin de savoir si elle avait réussi, tu la retrouve quelque pas plus loin visiblement ça n’avait pas fonctionné de son côté non plus.

« Vous aussi vous n’avez pas réussi à ouvrir les portes ? Il semblerait que nous soyons coincés »

Les murmures inquiets autour de vous s’amplifient. Les gens commencent à paniquer. Un hurlement brusque. Tout le monde se fige. Puis le silence. Qu’est ce que c’est que ça encore  ?



Code par xLittleRainbow


Notre petit club avec Seo :lol::
 
Chasseuse de Baleine

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Harponner la baleine blanche
Aime:
N'aime pas: Aaliyah A. Attanasio
Aaliyah A. AttanasioChasseuse de Baleine
...

▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 27 ▐ Autres Comptes : Lena K. Friedwald ;
Féminin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : *
▐ Parcours RP : Fiche présentation

Chronologiquement :

Amérique ft. Ankk {4/3}>Terminé
Océan Atlantique ft. Caleb (30) >En cours
Londres ft. Phoenix (20) >En cours
Londres ft. Léopoldine (30) >Abandonné
Londres ft. Annabelle&Sebby (20) >En cours

Epistolaire ft. Ankk (10) >En cours

Points : 200 Rang : F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]
Dim 29 Juil - 12:43
Tableau

« Nana dépêche toi ou on n’aura pas le temps de tout voir »
Répète ta tante pour la dixième fois de la matinée au moins. Pourtant tu fais de ton mieux pour suivre le rythme et ne pas te perdre dans la foule. Mais il y a beaucoup trop de monde, bien plus que lorsque tout le cirque est plein. Trop de monde c’est aussi trop de mouvements, trop de couleurs, trop de mots, trop de bruits et trop d’émotions. Ça te monte à la tête et te terrifie petit à petit. Tu voudrais revenir dans ta petite campagne belge ou ton grand cirque sur les routes. Quitter cette grande rue anglaise. En plus l’Angleterre c’est gris et triste, ça sent mauvais et c’était leur pays.
« Tout ira bien, Annabelle. »
Te rassure Esmée, voyant bien que quelque chose ne va pas. Tu l’aimes bien, Esmée. Pas autant qu’Héléna avec ses voiles et ses bijoux et son odeur de jasmin, mais tu l’aimes bien quand même. Elle est toute douce et pourtant toute forte, et tu aimerais bien lui ressembler un peu quand tu seras plus grande. Peut être. Tu ne sais pas trop encore, car plus grande c’est dans longtemps et ça fait peur quand même.

« C’est où qu’on va déjà ? C’est encore loin ?
On va au musée, Nana. Tu vas voir, tu vas adorer ! En plus à cette heure-ci, il ne devrait pas y avoir trop de monde. »

Un endroit que tu vas adorer et qui en plus sera calme ? Ça te rassure et fait partir un peu de cette angoisse qui montait en toi. Une angoisse qui n’allait pas tarder à exploser, là, en pleine rue, faisant beaucoup de dégâts sur son passage à n’en pas douter.  Un peu rassurée, donc, mais pas encore totalement sereine. C’est pourquoi tu sers un peu plus fort la main d’Héléna et ne la quittes pas d’une semelle. Tu es terrifiée à l’idée de te retrouver toute seule au milieu de cette marée humaine que tu ne comprends pas.


« ET CE TABLEAU LA ESMEE IL PARLE DE QUOI ?
Ne crie pas aussi fort, Annabelle. Celui là représente une scène de la mythologie grecque. C’est Perséphone qu-
La motiliquoi ?
La mythologie. Ce sont des histoires très vielles, avec des Dieux et des Héros.
Et des Sorcières aussi ??
Et des Sorcières aussi. »
Le regard rempli d’étoiles, tu observes la peinture devant toi. Elle représente un monsieur avec des chevaux qui s’approche à toute vitesse d’un groupe de jeune femmes autour d’un bassin. Il te fascine tout autant qu’il te laisse perplexe. Tu ne comprends pas très bien pourquoi les femmes sont un peu toutes nues comme ça. Tout comme tu ne comprends pas pourquoi il y a des flammes autour des chevaux – ça devrait leur faire mal, non ? Mais tu adores les petites fleurs dans l’arbre au fond à gauche. Elles sont magnifiques et tu devrais les dessiner sur certains de tes flacons de potions, ça aiderait sûrement à la vente.
« Nana, on avance dans la salle d’après, d’accord ? On sera juste là, ça te va ?
Hm hm. »
Toujours fixée sur le tableau, tu ne jettes qu’un bref coup d’oeil à l’endroit qu’elle te pointe du doigt. En vérité, le reste du musée a un peu disparu, au profit des fleurs et des couleurs et du mouvement devant tes yeux. Tu oublies les nombreux visiteurs qui sont autour de toi. Tout comme tu oublies leur regard rempli de jugement pour ta dégaine, loin des accoutrements classiques qu’on croise dans les musées. C’est vrai que tu détonnes un peu, Annabelle, avec ton imperméable rouge, tes souliers en cuir abîmés et les rubans de toutes les couleurs que tu as mis autour de tes couettes.

Soudain, un bruit violent te tire de ton observation. Les portes viennent de claquer, en même temps que ton coeur a loupé un battement. Ce dernier commence déjà à s’affoler, sans que tu ne puisses rien y faire. Les larmes te montent aux yeux alors que tu cherches du regard tes tantes. Mais impossible de les voir parmi ces quelques visages, elles doivent être prises au piège dans l’autre salle.
« Non non non non non non non non non non non non non non non non non non non »
Répètes-tu en boucle, en tordant un bout de ta robe entre tes doigts. Tu ne peux pas rester ici toute seule. Tu ne peux pas être coincée parmi des inconnus sans l’odeur de jasmin d’Héléna et le sourire chaud d’Esmée.
« Vous aussi vous n’avez pas réussi à ouvrir les portes ? Il semblerait que nous soyons coincés »
Non non non. Tu as envie de hurler et de pleurer et de te rouler au sol et de disparaître sous l’un des fauteuils, mais une personne à côté de toi prononce des mots qui stoppent immédiatement ta peur.
« Vous pensez que c’est le fantôme dont tout le monde parle ?
Voyons ma chère, les fantômes n’existent pas. Ce doit être un courant d’air.
BIEN SUR QUE SI CA EXISTE LES FANTÔMES ESPÈCE DE VIEUX MONSIEUR. »
Ces mots ont dépassés ta pensée mais tu ne les regrettes pas – tu ne connais pas vraiment cette émotion. Parce que, déjà, c’est vraiment un vieux monsieur. Et puis ensuite, les fantômes existent bel et bien. Comme pour appuyer tes mots, voilà qu’un hurlement retentit quelque part dans le musée, te hérissant le poil.
« Mais faut pas vous inquiéter, j’ai pris mes potions avec moi » leur expliques tu, en montrant ton sac à dos, fait par ta Grand-Mère « Je vais le faire fuir vot’ fantôme ! Parole de Sorcière ! »
Mais pour ça, tu vas avoir besoin d’un assistant. Certainement pas lui, il est trop vieux et trop moche. Et puis la dame à côté elle a l’air d’avoir très peur et puis elle a l’air ridicule aussi avec tout son maquillage. Mais avec les quelques visiteurs, tu vas bien trouver quelqu’un qui correspond à tes attentes, non ?

Pourquoi pas cette jeune femme à l’imperméable jaune ? Il est beau son imperméable. Il ressemble au tien. Tu voudrais aller lui demander mais ne sais pas trop comment lui parler. Alors, au lieu de ça, tu te contentes de la fixer intensément.
©️ GASMASK


 [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY] L8VllgP

Petite Sorcière

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Annabelle V. Peeters
Annabelle V. PeetersPetite Sorcière
 [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY] ROvl550 &  [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY] 1ALwls9

Annabelle braille en #6699CC

avatar de Nausicaa

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 32 ▐ Autres Comptes : Lily & cie
Féminin
▐ RPG Age : 8 ans
▐ Personnalité : Extraordinaire
▐ Parcours RP : 1/4 Disponible

wwwAaliyah [1]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]
Dim 3 Mar - 13:46



La Galerie vivante
Feat. Annabelle et Seby





"La peinture s’apprend dans les musées."


En voilà une drôle de situation (pour une drôle de dame), tu surpasses ton aversion pour la « haute » société comme ils disent toi tu aurais plutôt dit la société des hypocrites ((des « il me semble ») la société de l’ennui). Tu rentres dans un musée tu vois des baleines partout (elles sont dans tes yeux) et voilà que tu te retrouve enfermée avec les stéréotypes même de tout ce que tu détestes (ridicule). Et les voilà qui commencent déjà à déblatérer leurs absurdités.

« Bien sûr que si ça existe les fantômes espèces de vieux monsieur. »

Tu retiens un fou rire (nerveux) devant les mines profondément choqués (ou scandalisés) des deux protagonistes concernés. La revoilà cette irrépressible (inexorable)  de sortir ton carnet (chéri) ton crayon (adulé) et de gribouiller quelque chose (sûrement un dessins) et tu marquerais en dessous « SCANDALE/CHOC ». Puis tu rigolerais. Un (effroyable (parce que j’aime bien ce mot)) hurlement interrompt les dérives de tes pensées (et évite un naufrage (encore)). Ton esprit logique et rationnel t’empêche d’envisager une quelconque intervention surnaturelle et pourtant ton sang est froid (mais ce n’est qu’une impression). Ton incroyable curiosité te pousse tout de même à chercher l’origine du bruit.

« Mais faut pas vous inquiéter, j’ai pris mes potions avec moi ». La jeune fille montre son petit sac à dos. « Je vais le faire fuir vot’ fantôme ! Parole de Sorcière ! »

Tu l’aimes bien cette petite elle a du caractère et ça te plait pour sûr (reflet de ton enfance) cela fait plaisir à voir. Même si toi tu t’en fiches un peu petit poisson tu laisses ton regard vagabonder entre les toiles que tu n’avais pas encore admirées et les visiteurs (la plupart) tétanisés. (I don’t care). Tes yeux reviennent malgré tout sur la curieuse petite fille, tu constates (tu supputes) qu’elle cherche quelqu’un. Peut être pour l’aider avec ses potions enchantées ? Et finalement son regard s’arrête sur toi. Tu fronces le nez ((ton équipage a toujours un sourire au coin quand tu fais ça malgré tes nombreuses réprimandes tu sais qu’ils continuent à t’appeler « Petit Hamster » dans ton dos) vauriens). La perspective de t’embarquer dans des trucs pas très clairs ne t’attire guère. Soit. Tu t’adresses directement à la Petite Sorcière.

« Est ce que je peux t’aider ? Par contre je te préviens je n’ai jamais assisté une sorcière »

Tu souris, même si intérieurement tu te demandes comment tout ça va bien pouvoir finir. Il semblerait que Poséidon t’ait maudite, après la tempête te voilà coincée dans un musée avec des bourges dérangés, et devenue assistante en sorcellerie.  



Code par xLittleRainbow


Notre petit club avec Seo :lol::
 
Chasseuse de Baleine

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Harponner la baleine blanche
Aime:
N'aime pas: Aaliyah A. Attanasio
Aaliyah A. AttanasioChasseuse de Baleine
...

▐ IRL Age : 17 ▐ Messages : 27 ▐ Autres Comptes : Lena K. Friedwald ;
Féminin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : *
▐ Parcours RP : Fiche présentation

Chronologiquement :

Amérique ft. Ankk {4/3}>Terminé
Océan Atlantique ft. Caleb (30) >En cours
Londres ft. Phoenix (20) >En cours
Londres ft. Léopoldine (30) >Abandonné
Londres ft. Annabelle&Sebby (20) >En cours

Epistolaire ft. Ankk (10) >En cours

Points : 200 Rang : F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] LA GALERIE VIVANTE [PV ANNABELLE ET SEBBY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galerie Slomka
» G13 "Firewind" [Galerie]
» Galerie de SainteChérie
» Galerie d'Imperial Fist
» Galerie d'Haya (préparez une protection pour les yeux, on sait jamais)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: