Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Incarnez un personnage fictif existant qui soudainement quitte son univers et rejoint le nôtre !ERROR404.EXE
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Montrer patte blanche 50-50-2
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 Montrer patte blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Montrer patte blanche
Dim 10 Mar - 13:38
ft. "Carl" & Oskar
"Le mensonge usurpe les apparences de la vérité"

Imposteur




Cette fois, tu t’engageais dans une situation périlleuse. Tu n’avais jamais osé rien de tel, et portant, dès que tu en as eu l’occasion, tu n’as pas hésité. Cependant, les risques sont immenses, et tu es conscient que tu risques bien plus qu’une simple bagarre de rue.
Mais c’est précisément pour cela que cette « mission » t’as été confiée à toi, l’anonyme, le monsieur tout le monde, l’Homme aux Mille Visages. Qui d’autre que toi peut inventer de nouvelles identités avec un réalisme aussi saisissant, qui peut vivre ses propres histoires, et donc infiltrer les groupes ? Et aujourd’hui, ce n’est pas n‘importe quel groupe que tu vas infiltrer : c’est sans doute l’un des groupes les plus secrets du monde entier.

Tout avait commencé il y a une semaine à peine, dans cette ville du Kentucky. Une attaque avait éclaté non loin de toi, bien que tu aies été assez chanceux pour éviter les dégâts. Il s’agissait d’un akuma qui avait provoqué l’attaque, mais avant qu’il n’ait le temps de provoquer plus de dégâts, un membre de Central était intervenu pour l’immobiliser. Bien sûr, tu l’as reconnu tout de suite : il portait exactement le même uniforme que Sen, cet insigne si caractéristique permettant immédiatement de les identifier.
L’idée avait germé dans ta tête lorsque, pendant l’affrontement, ce même manteau était tombé presque en lambeaux, soufflé par l’explosion de l’obus de l’akuma, et était tombé à tes pieds. L’insigne y était encore accroché, et il était encore réparable.
Tapi dans l’ombre, tu avais observé l’affrontement, enregistrant les mouvements de l’homme, sa manière d’agir, et à la fin, il avait utilisé cette étrange machine volante, la même que Sen avait utilisé. Un golem, il te semble. Tu te souviens l’avoir vue en manipuler un, peut être te sera t-il possible de l’utiliser si tu l‘avais directement dans les mains.

Prenant le manteau avec toi, tu avais discrètement suivi le membre de Central, pour voir que la chance te souriait : il résidait à la même auberge que toi. C’était parfait. Tu avais déjà ton plan en tête.
Tu avais demandé à la femme de ton patron, une femme fort sympathique, de t’aider à réparer le manteau, ce qu’elle avait fait en moins de temps que tu aurais espéré. Entre temps, tu avais essayé de découvrir la suite des plans de l’Ordre Noir en écoutant à la porte de la chambre du membre de l’Ordre Noir, ce qui s’avéra être un succès. Sans doute parlait il avec son golem, car tu l’entendais parler tout seul.
D’après lui, l’activité croissante des akumas dans cette ville laissait présager un phénomène relié à l’innocence, et un exorciste sera envoyé sur place dans deux jours.
C’était exactement ce que tu voulais.

Le reste a été bien plus risqué, mais grâce à ton audace improbable et ton sens du tact légendaire, tu y es parvenu. Résidant dans la même auberge, il t’a fallu emmerder le soldat en t’incrustant à sa table au moment du repas, parlant de tout et n’importe quoi pour créer un lien -bien qu’il te laissa principalement faire le monologue- et toquer à sa porte de chambre en prétextant qu’entre voisins il fallait bien s’entendre et la politesse était de s’inviter. Au final, il ne te prenait que pour un couillon trop solitaire et pas très futé. Ce qui était vrai, mais pas que.

Arriva le soir où tu devais agir : le lendemain matin, l’exorciste arrivait. Tu n’avais donc pas le choix.
A nouveau, tu te mis à la même table que l’homme de Central, et te mis à le baratiner avec diverses histoires. Sans doute était ce à cause de ton discours assommant, mais le soldat semblait moins concentré. Il ne vit pas le somnifère que tu avais mis dans son verre. Somnifère qui le clouerait au lit pendant très longtemps : il raterait le rendez-vous avec l’exorciste à coup sûr.
Et en effet, il tomba très vite de fatigue. Tout se déroulait comme prévu. Profitant du sommeil du soldat, tu volas le golem, et passa la nuit à comprendre comment il marchait. Finalement, grâce à tes souvenirs, tu réussis à saisir les fonctions de base de l’appareil. Décidément, Sen avait commis une grave erreur en s’amourachant d’un sale type comme toi.
La dernière étape à ton plan fut la moins agréable : la teinture des cheveux en brun. Tes cheveux blancs, c’est ta petite touche personnelle, celle pour laquelle on te considère comme un démon et en même temps celle qui suscite la curiosité des plus jeunes, celle pour laquelle ton âge est indéfinissable, ce qui fait ta petite touche unique. Mais tu ne peux pas risquer que quelqu’un te reconnaisse.

Arriva enfin le grand jour, celui où tu donneras enfin des informations précieuses à « l’autre camp », ou bien celui où tu te feras torturer pour que tu donnes des informations sur « l’autre camp », cela dépendra de tes capacités.
Le golem volant à tes côtés, manteau rouge de central sur les épaules, capuche relevée sur tes cheveux nouvellement bruns, et lunettes fraichement réparées, tu attends l’exorciste. Tu ne sais rien de lui, à part une chose : l’uniforme qu’il porte. C’est pourquoi tu le reconnaitras à coup sur.
Ton plan était parfait.




Montrer patte blanche E3VuAhr


Thanks ♥:
 
Âme Égarée

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: Reynald
ReynaldÂme Égarée
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 79 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Akira N
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours : (3/3)

A la pêche aux moules (+70)
Le miroir de la malchance (+40)
Montrer patte blanche (+30)

Points : 605
Conditions : 0/6
Rang E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Montrer patte blanche
Dim 24 Mar - 16:11
Rêve Américain


Arborant ton plus beau sourire, tu descends de la voiture t’ayant conduit jusqu’au fin fond des États-Unis. Tu adresses un dernier signe de la main aux autres passagers – qui sont on ne peut plus heureux d’enfin te voir partir – puis au cocher, avant d’attraper tes sacs et d’enfin te mettre en marche. Tu es si content d’être enfin dans ce pays dont tu as tant entendu parler ! C’est que, en maintenant trois ans de services, tu n’avais quasiment quitter l’Europe. Et bon, l’Europe c’est sympa, mais clairement les US c’est mieux. Le rêve Américain, les grandes étendues de rien, les cow-boys et les indiens… que de choses absolument incroyable pour une âme d’enfant comme la tienne !

En plus cette mission s’annonce vraiment au top, car tu vas peut être découvrir un nouveau compagnon Exorciste ! La encore, ça serait une première. Ce n’est jamais toi qu’on envoie pour recruter les nouveaux – en tout cas jamais seul – ce que tu n’as jamais compris. Après tout, qui de plus jovial et loyal à la Congrégation, et donc de plus parfait pour motiver les nouvelles recrues ? Tu ne comprendras jamais l’administration et ses vieux ronchons sans aucun sens de l’humour.

Mais trêve de bavardage, il faut que tu trouves ton partenaire pour cette mission. Pour être honnête, tu n’as pas vraiment envie d’aller le chercher, car c’est un membre de Central – et il est de notoriété publique que les Corbeaux font de piètre compagnons d’aventure. Mais bon, encore une fois, ce n’est pas comme si tu avais vraiment le choix … et au moins tu ne seras pas tout seul ! Car être tout seul, même si ça te permet d’aller à ton rythme et de n’avoir personne pour te gronder à chacune de tes extravagances, ça n’est jamais bien marrant.

Après avoir déposé tes bagages à l’auberge et attrapé ton célèbre bâton de berger – ainsi que de magnifiques lunettes de soleil, on ne voudrait pas perdre la vue aujourd’hui, non non – tu te mets enfin en route pour de vrai. Ça doit faire une heure maintenant que tu es arrivé en ville et tu n’as toujours rien fait d’efficace. Heureusement tu avais prévu d’autres péripéties sur la route, donc tu n’es pas en retard pour ton rendez vous. Mais tout de même, ce n’est jamais une bonne chose d’arriver les mains vides. Alors, à défaut d’avoir des informations à communiquer à ton partenaire, tu décides d’avoir des pâtisseries.

DONC. ENFIN. Tu t’es mis en route et es arrivé au lieu du rendez-vous. C’est sans mal que tu reconnais le Corbeau envoyé pour te superviser – il arbore ce magnifique uniforme reconnaissable entre tous – et te voilà donc en train de lui adresser de grands signes de la main.
« HEY ! T’es celui envoyé par Central, c’est bien ça ? » Tu n’as aucun doute, mais après tout, on n’est jamais trop prudent. « Pardon pour le mini retard, j’ai fait un détour à un moment. Tu veux un chou ? Ils sont excellents, crois moi ! » tu lui tends le sac avec un sourire, puis reprend un air très sérieux – qui détonne complètement avec ton allure de grand enfant « Alors, cette mission c’est quoi exactement ? On m’a parlé d’un possible nouvel exorciste et de tout un tas d’akumas, c’est vrai ça ? J’espère qu’on n’aura pas à se battre, même si ça ne me dérange pas bien sûr ! Mais cette ville est toute jolie, ça serait dommage de casser des trucs. Et puis t’as entendu sur la côte, les gens nous aiment pas trop à cause des Bermudes. Bon ça va mieux maintenant j’ai l’impression, mais je me suis quand même tapé de ces regards, j’te dis pas. Oh au fait, moi c’est Oskar et toi ? »
Sacré moulin à paroles le Oskar, ça n’a pas changé entre Londres et ici. Tu as enchaîné tout ça sans laisser un seul espace à ton interlocuteur pour placer la moindre parole, et ce n’est qu’à la fin de ton monologue qu’il peut enfin te répondre, pendant que tu avales un nouveau petit chou. Vraiment délicieux, penses tu, en léchant le sucre sur tes doigts.
©️ GASMASK


Montrer patte blanche 58N4EQ8
Merci Ignis ♥:
 

Merci Célou :adios::
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
"Les lavabos c'est fou aussi sah"
Oskar, 2019


Oskar croque la vie en #cc6666
Kit de Akigi *u*

Montrer patte blanche 6LjHVmW Montrer patte blanche TBnBs8R Montrer patte blanche QhE66dC

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 127 ▐ Autres Comptes : Lily & cie
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 14/14

wwwEleanor [1/3]
wwwSoren [3]
wwwBasile [2]
wwwReynald [2]
wwwCélania [3]
wwwMaé et Angus [3]
wwwSaphira [4]
wwwAkigi [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [2]
wwwDestiny [3]
wwwApollinaire [1]
wwwReyn [2]
wwwApollinaire, Bonnie, Ada [2]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Montrer patte blanche
Mar 9 Avr - 22:45
ft. "Carl" & Oskar
"Le mensonge usurpe les apparences de la vérité"

Rencontre




L’attente te parait interminable. Toi qui es pourtant insouciant, même inconscient, cette fois ci pourtant tu sais très bien dans quoi tu t’es engagé. Et pourtant, tu ignores en même temps ce dont ils sont capables, ce qu’ils te feront subir si tu étais pris. D’ailleurs, tu n’as pas vraiment envie de le savoir, alors tu écartes bien vite cette idée de ta tête, et ton esprit se met à vagabonder vers d’autres histoires, et tu te crées mentalement un nouveau profil.
Jusqu’à ce qu’on vienne t’arracher à ta rêverie.

-HEY ! T’es celui envoyé par Central, c’est bien ça ?  
-C’est bien moi ! Vous devez être l’exorciste, mmh ?
- Pardon pour le mini retard, j’ai fait un détour à un moment. Tu veux un chou ? Ils sont excellents, crois moi !  

Le garçon qui se tient devant toi -car oui, ce n’est qu’un garçon, un ado, plus jeune que toi, mais quand même plus grand- te tend une pâtisserie, grand sourire innocent aux lèvres. Tu viens à peine de le rencontrer, et tu ignores complètement les relations au sein de leur organisme secret, et il ne sait même pas qui tu es (réellement). Peut être s’entendent ils bien, après tout ? Dans ce cas, tu ne peux pas refuser, et de toute manière, camarades ou non, tu ne dois pas te montrer impoli.

-Merci beaucoup, avec plaisir.

Tu prends la pâtisserie qu’il te tend, et tu ne regrettes pas : c’est vrai qu’elle est délicieuse.

- Alors, cette mission c’est quoi exactement ? On m’a parlé d’un possible nouvel exorciste et de tout un tas d’akumas, c’est vrai ça ? J’espère qu’on n’aura pas à se battre, même si ça ne me dérange pas bien sûr ! Mais cette ville est toute jolie, ça serait dommage de casser des trucs.  

Ça alors, pour une première interaction, tu ne pensais pas en savoir autant. Bien que toi-même tu aies été témoin de certaines attaques d’akumas, et qu’il s’agissait d’une potentielle innocence, tu ignores si un exorciste se cacherait vraiment ici. (Si c’est le cas, voilà une information capitale que je vais devoir délivrer).

-Effectivement, ce serait mieux de ne rien détruire, il ne faut pas impliquer les civils, mmh ? Cette ville est grande et semble abriter beaucoup d’habitants, il vaut mieux rester discrets. Evitons les destructions si c’est possible.

(Et accessoirement de ne pas détruire mon temporaire chez-moi).
Le garçon semble avoir un débit semblable, voire supérieur au tien, et enchaine directement (Ce qui n’est pas pour me déplaire, au contraire : il me dira des informations de lui-même sans s’en rendre compte).

- Et puis t’as entendu sur la côte, les gens nous aiment pas trop à cause des Bermudes. Bon ça va mieux maintenant j’ai l’impression, mais je me suis quand même tapé de ces regards, j’te dis pas. Oh au fait, moi c’est Oskar et toi ?  

Bingo. Tu ignores ce que ces mots signifient, mais tu sens que c’est le genre de choses que tu cherchais.
Cependant son débit de paroles est tel qu’il enchaine directement avec une autre question, te détournant de ton objectif. Tant pis, tu dois suivre le mouvement.

-Enchanté, Oskar, je m’appelle Carl. Non, Carl, ce n’est pas toi, mais plutôt ce vrai soldat que tu as laissé assoupi dans l’auberge. D’ailleurs, j’aime beaucoup la couleur de vos cheveux, Oskar.

Absolument rien à voir, mais ça venait du fond du cœur.

Tu prends les devants, t’assurant que ton camarade du jour te suive. Le point de rendez-vous est trop proche de l’auberge, il te faut t’en éloigner, au cas où le soldat se réveille et te repère. Et ça tombe bien, car tu ne l’emmènes pas n’importe où non plus.

-Et si nous allions voir d’un peu plus près les endroits où ont eu lieu les attaques ? Deux d’entre elles ont eu lieu près du parc, et si nous allions enquêter là-bas en premier ? Très dommage d’ailleurs, la beauté du parc en a été saccagée, il n’y a plus âme qui vive qui passe par ici, alors qu’il était habituellement fréquenté. Cela est bien dommage de ne venir qu’une fois tout saccagé.

(Ca, je le sais très bien, car je passais souvent par ici. J’ai moi-même vu ces attaques).
Non, stop, arrête-toi. Ce n’est pas de ça dont tu veux parler.
Tout en poursuivant la route, tu enchaines très vite, histoire de ne pas laisser le garçon t’interrompre ou changer de sujet encore une fois. Tu veux savoir, alors tu sauras.

-Oh d’ailleurs, Oskar, les gens vous ont parlé… des Bermudes ? Qu’ont-ils dit ? Les rumeurs éveillent ma curiosité, mmh ?

Tu espères ne pas paraitre trop louche en lui posant une telle question. Pourtant, rien ne te semble trop risqué. N’est-il pas normal de savoir pourquoi les gens parlent mal de nous ?




Montrer patte blanche E3VuAhr


Thanks ♥:
 
Âme Égarée

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: Reynald
ReynaldÂme Égarée
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 79 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Akira N
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours : (3/3)

A la pêche aux moules (+70)
Le miroir de la malchance (+40)
Montrer patte blanche (+30)

Points : 605
Conditions : 0/6
Rang E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Montrer patte blanche
Mer 19 Juin - 19:41
Bermudes

Ton jeune partenaire te confirme son identité et accepte avec plaisir l’une de tes pâtisseries pendant que tu continues de dérouler ton monologue. Tu parles avec une telle aisance – malgré un lourd accent nordique – que c’est à se demander si tu n’as pas appris ce petit texte par coeur. C’est l’impression que tu donnes, assez souvent, quand tu commences à parler sans ne plus jamais t’arrêter, comme une machine qui ne fait que réciter et ne peut se taire avant d’avoir dit la fin. Bref, tout ça pour dire que tu parles beaucoup, tout le temps, et un peu trop rapidement pour le bien de tes interlocuteurs.
« Effectivement, ce serait mieux de ne rien détruire, il ne faut pas impliquer les civils, mmh ? Cette ville est grande et semble abriter beaucoup d’habitants, il vaut mieux rester discrets. Évitons les destructions si c’est possible. »
Tu es bien content de voir qu’il partage ton point de vue sur la question. Ce n’est pas rare que tes compagnons d’aventures ne se soucient pas de ce genre de détails alors que bah … vous êtes là pour protéger les populations ? Et tout détruire n’entre pas dans cette catégorie ? Mais bon, tant que la mission est menée à bien, ça suffit pour certains. Les gens manquent cruellement de savoir vivre, c’est évident.

D’ailleurs, c’est à cause de ce genre de politiques qu’on se retrouve avec des conséquences comme celles liées aux Bermudes, dont tu te mets maintenant à parler. Malheureusement – ou heureusement, vu le fiasco – tu n’y étais pas et ne peux donc que parler des quelques faits qu’on t’a racontés. Les équipes revenues à la Congrégation – quand elles sont revenues – semblaient profondément marquées et pour une fois tu as su faire preuve de tact, choisissant de ne pas poser les dizaines de questions que tu réserves habituellement dans ce genre de situations. Tu comprends mieux que quiconque que certaines missions sont plus marquantes que d’autres et qu’il vaut mieux parfois ne pas les mentionner.
« Enchanté, Oskar, je m’appelle Carl. » C’est cool Carl comme prénom, penses tu distraitement « D’ailleurs, j’aime beaucoup la couleur de vos cheveux, Oskar.
Oh, euh, merci »  réponds tu en rougissant un peu, avant d’enfouir ta main dans ta tignasse blanche pour y jouer avec quelques mèches. Ce n’est pas tous les jours que tu reçois des compliments à ce sujet, ça te touche réellement.
Le dit Carl se met en route et tu le suis d’un bon pas, souhaitant à tout prix éviter de te perdre. Tu as un tel sens de l’orientation que te retrouver totalement seul dans cette ville inconnu serait un désastre. Et tu ne veux pas raconter à tes supérieurs que tu as échoué parce que tu étais distrait et t’es perdu. Oula non.
« Et si nous allions voir d’un peu plus près les endroits où ont eu lieu les attaques ? Deux d’entre elles ont eu lieu près du parc, et si nous allions enquêter là-bas en premier ? Très dommage d’ailleurs, la beauté du parc en a été saccagée, il n’y a plus âme qui vive qui passe par ici, alors qu’il était habituellement fréquenté. Cela est bien dommage de ne venir qu’une fois tout saccagé.
C’est une très bonne idée, Carl ! Rassembler des indices nous aidera à savoir de quoi il s’en retourne et nous évitera d’être pris par surprise. C’est comme ça qu’ils font dans les livres, et ça fonctionne toujours bien ! » C’est comme ça que font tes camarades exorcistes aussi, mais c’est un détail. « C’est bien dommage que le parc soit complètement saccagé. J’espère qu’ils pourront rapidement le remettre en état pour que les habitants en profitent pleinement. Je me rappelle quand j’étais jeune, j’adorais aller me perdre en forêt. Je ne sais pas ce que j’aurais fait perdu en pleine ville comme ici, sans même un petit coin de vert pour jouer ! »
Et voilà, tu racontes ta vie à un parfait inconnu, comme d’habitude. Enfin, ce ne sont que des bribes de ton enfance, des souvenirs légers et heureux. Jamais tu ne parlerais de Liv, de ton parrain, ou de l’accident de ton père. Pas plus que tu ne mentionnerais cette mission qui s’est mal déroulée. Ces histoires là sont enfermées dans un boîte au fin fond de ton coeur et il faut d’abord t’avoir apprivoisé pour y accéder.
« Oh d’ailleurs, Oskar, les gens vous ont parlé… des Bermudes ? Qu’ont-ils dit ? Les rumeurs éveillent ma curiosité, mmh ? » Tu tiques un instant, surpris qu’il n’ait pas entendu parler de cette affaire. Central devrait être au courant pourtant. Puis tu te ravises, te disant simplement que s’il est corbeau il doit être sans cesse en mission lui aussi et n’aurait donc pas eu le temps pour ces histoires.
« Oh bien, des partisans du coin nous ont raconté que la population locale nous tenait responsable de tout ce qui est arrivé. Bon, « nous » c’est vague quand même. C’est surtout l’uniforme qu’ils aiment pas, puisqu’ils savent pas qui on est. Mais bon voilà, ça nous blâme de tout alors qu’on a fait de notre mieux. Enfin j’imagine. » Tu hausses les épaules d’un air distrait. « C’est vrai que des civils embarqués avec nous, plusieurs ont malheureusement péris en mer. »
Ton visage, d’habitude si joyeux s’assombrit et tu gardes le silence un instant. Sur ce point là vous avez vraiment déconné et il est normal que les habitants vous en veuillent. Vous auriez dû faire en sorte de mieux les protéger. Mais surtout, vous auriez du les soigner une fois rentrés. Non, au lieu de ça, vous n’avez acceptés que vos propres troupes à la Congrégation et aviez laissé les autres se débrouiller. Normal qu’ils soient plein de rancœur. Normal que de nouveaux akumas soient apparus.
« Et puis à ça se sont ajoutées les rumeurs et racontars de marin, comme quoi on aurait vu des fantômes sur les mers, ce genre de choses. De simples superstitions si tu veux mon avis, puisque les fantômes ça n’existe pas. »
Tu retrouves ton sourire et ton air habituel, espérant faire partir au loin toutes ces histoires de mort. Vous pourriez vous porter la poisse avec tout ça, et tu n’as pas l’intention d’échouer aujourd’hui.
© GASMASK


Montrer patte blanche 58N4EQ8
Merci Ignis ♥:
 

Merci Célou :adios::
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
"Les lavabos c'est fou aussi sah"
Oskar, 2019


Oskar croque la vie en #cc6666
Kit de Akigi *u*

Montrer patte blanche 6LjHVmW Montrer patte blanche TBnBs8R Montrer patte blanche QhE66dC

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 127 ▐ Autres Comptes : Lily & cie
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 14/14

wwwEleanor [1/3]
wwwSoren [3]
wwwBasile [2]
wwwReynald [2]
wwwCélania [3]
wwwMaé et Angus [3]
wwwSaphira [4]
wwwAkigi [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [2]
wwwDestiny [3]
wwwApollinaire [1]
wwwReyn [2]
wwwApollinaire, Bonnie, Ada [2]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Montrer patte blanche
Jeu 11 Juil - 23:57
ft. "Carl" & Oskar
"Le mensonge usurpe les apparences de la vérité"

Enquête




Tu continues ton chemin, ta mission. Car telle est ta raison ici, Carl : tu as été envoyé, par tes supérieurs de la Congrégation, afin d’enquêter sur ces akumas. Pour cela, tu dois aider et guider cet exorciste dans sa quête. Et ensuite ? Tu t’en iras pour accomplir d’autres missions données par tes supérieurs (Ma véritable mission à moi… Pas celle de Carl). Alors tu suis le protocole, car c’est ainsi que ça marche, non ? Il faut bien enquêter avant de dénicher l’identité des monstres. Alors, très professionnel, tu guides l’exorciste vers le lieu le plus proche des attaques (Je m’amuse comme un fou : j’ai l’impression d’être un vrai détective).

-C’est une très bonne idée, Carl ! Rassembler des indices nous aidera à savoir de quoi il s’en retourne et nous évitera d’être pris par surprise. C’est comme ça qu’ils font dans les livres, et ça fonctionne toujours bien !

(Dans les livres ? Oh, je suis sur que nous pourrions avoir une longue discussion sur les bouquins).

-C’est bien dommage que le parc soit complètement saccagé. J’espère qu’ils pourront rapidement le remettre en état pour que les habitants en profitent pleinement. Je me rappelle quand j’étais jeune, j’adorais aller me perdre en forêt. Je ne sais pas ce que j’aurais fait perdu en pleine ville comme ici, sans même un petit coin de vert pour jouer !
-Je suis complètement d’accord avec vous ! Un coin de nature permet de se ressourcer, de se dépenser sans se soucier des routes urbaines dangereuses, et de s’éloigner du stress et de la pression quotidienne. C’est un endroit essentiel pour les enfants, mais aussi pour les adultes ! Il est essentiel de restaurer ce parc, c’est la plus grande touche de charme de cette ville.

(Ce qui m’amène à me demander : y a-t-il des parcs comme ça, dans leur repaire de soldats ?)

A parler aussi innocemment, on aurait du mal à croire que vous êtes tous les deux des soldats appartenant à une organisation top secrète (dans laquelle j’ai bien eu du mal à m’infiltrer…). Et, comme pour corriger un peu tout ça, tu orientes la conversation sur des choses plus sérieuses : ce qui s’est passé, ce jour-là (quel jour, d’ailleurs ?).

-Oh bien, des partisans du coin nous ont raconté que la population locale nous tenait responsable de tout ce qui est arrivé. Bon, « nous » c’est vague quand même. C’est surtout l’uniforme qu’ils aiment pas, puisqu’ils savent pas qui on est. Mais bon voilà, ça nous blâme de tout alors qu’on a fait de notre mieux. Enfin j’imagine. C’est vrai que des civils embarqués avec nous, plusieurs ont malheureusement péris en mer.

Tu hoches la tête, ne répondant pas par un autre long discours cette fois. Oh, oui, vraiment c’est terrible. Ce qui s’est passé, ce jour-là, a vraiment du être terrible (Je n’ai pas tout compris ce qu’il s’est passé, mais une batailla a fait de lourdes pertes. Inutile de répondre, le silence sera sans doute interprété comme des condoléances de respect). Quoi qu’il en soit, l’exorciste t’a répondu, c’est ce que tu voulais.

-Et puis à ça se sont ajoutées les rumeurs et racontars de marin, comme quoi on aurait vu des fantômes sur les mers, ce genre de choses. De simples superstitions si tu veux mon avis, puisque les fantômes ça n’existe pas.

Tu dissimules un sourire (Peut être que je n’y suis pas pour rien…). Tu n’es pas d’accord avec lui, pour le coup.

-Oh, vous croyez ? Vous pourriez être surpris… Le monde surnaturel ne se voit pas, mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas la. C’est au moment où on s’y attend le moins qu’il nous surprend toujours, mmh ?

Et, tu laisses ta phrase en suspens. Tu pourrais continuer à parler pendant des heures à ce sujet, mais tu sais très bien que quelques phrases ont bien plus d’impact que des discours parfois. Avec un sourire presque imperceptible, tu reprends donc la route, laissant ta phrase planer tel un mystère.

Vous arrivez enfin au parc. Si Oskar s’attendait à une vaste étendue verte, il sera bien déçu : des petits cratères parsèment le sol du parc autrefois fleuri, traces des obus des akumas. Certains arbres sont à moitié brûlés, d’autres sont complètement arrachés. Même les oiseaux ont fui l’endroit, et pas un chant de ces animaux ne se fait entendre en cette heure pourtant matinale.

-Voyez-vous, c’est un paysage bien malheureux, alors qu’il y a quelques jours encore, on pouvait entendre les rires des enfants et sentir les parfums des fleurs ! Les attaques des akumas ne laissent que destruction derrière elles. A quand cesseront-elles ? Quelle tristesse… Mais vous êtes venu pour empêcher que d’autres attaques ne se reproduisent dans la ville, mmh ? Mettons nous au travail !

Tu es très enthousiaste, décidemment. Mais, c’est normal après tout : n’est ce pas comme ça que doivent agir ceux qui luttent tous les jours pour empêcher la destruction du monde ? (Peut-être est-ce à cause de l’adrénaline du danger, mais je sens que je vais vraiment apprécier ma journée en tant que soldat)
Alors que vous inspectiez le parc, tu vois une pauvre âme perdue qui se balade seule dans le parc. Un promeneur. Ha, un témoin !

-Excusez-moi, vous ! Oui, vous ! Je dois vous poser quelques questions !

A ton plus grand bonheur, l’homme que tu interroges prétend être un habitué du parc. Et, quand tu lui demandes s’il était présent au moment de l’attaque, il te répond positivement. Quelle chance !

-Oui, j’étais bien là… Je l’ai très bien vue. Cette femme, qui d’un coup, s’est transformée en monstre. Un monstre qui avait des canons sur tout son corps métallique, et une sorte de masque… Il s’est mis à tirer, et a saccagé le parc. La plupart des gens se sont enfuis, mais il y a eu des victimes…
-Une femme, mmh ? Pouvez-vous me la décrire ?
-Pas vraiment, malheureusement… Je ne l’ai vue que de loin. Mais je me souviens que c’est une femme brune, aux cheveux incroyablement longs, et qui portait des lunettes. Je n’ai pas eu le temps de bien la voir, elle s’est transformée tout de suite après.
-Je vois, vous nous avez été d’une grande aide ! Merci !

Tout fier, bien que ton visage reste neutre, tu retournes vers ton compagnon, et lui rapporte les faits. C’est que cette mission commence drôlement bien !

-Qu’en pensez-vous, Oskar ? Au moins, nous savons à quoi ressemble l’une de nos cibles, ce qui facilitera grandement les recherches. Et, heureusement pour nous, elle semble avoir des traits physiques particuliers. Devrions nous enquêter sur les victimes et leur famille, afin d’avoir une potentielle idée des identités des akumas ?

Tu es décidément très enthousiaste, aujourd’hui, Carl (Je suis hype comme jamais !).


[/color][/color]


Montrer patte blanche E3VuAhr


Thanks ♥:
 
Âme Égarée

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Rencontrer le quatorzième
Aime:
N'aime pas: Reynald
ReynaldÂme Égarée
Reynald ment en lightgrey

Une vie construite sr un mensonges
De nouvelles histoires
Petits et gros bobards
▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 79 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Akira N
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Mythomane-Rebelle-Débrouillard-Curieux-Fier-Généreux-Audacieux-Calme
▐ Parcours RP : Rp en cours : (3/3)

A la pêche aux moules (+70)
Le miroir de la malchance (+40)
Montrer patte blanche (+30)

Points : 605
Conditions : 0/6
Rang E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Montrer patte blanche
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Montrer patte blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une patte de loup
» Patte d'attache sur carter moteur
» Il n'a pas voulu me montrer sa queue !
» Montrer vos jolis dessins !
» Venez montrer vos collections

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Amériques :: États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: