Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
/Reborn no futurNéophyte ou non, ce forum vous offre un univers mafieux où votre volonté est la plus forte. A la fois touchant et motivant, nous espérons pouvoir partager avec vous des rps dans cet univers! Même si vous ne connaissez pas, n'hésitez pas, plongez, vous êtes accompagnés! Après tout, le but c'est de faire une grande famille mafieuse!
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Le Savoir et la Sherlock 50-50-2
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le Deal du moment : -49%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
195 €

Partagez
 

 Le Savoir et la Sherlock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Savoir et la Sherlock
Mar 6 Aoû - 11:22
Le Savoir et la Sherlock
with Ada van Eyck

   

   

Amsterdam, capitale des Pays-Bas qui était anciennement un petit village de pêcheurs. De ses resplendissantes architectures, de ses marchés intéressants, de ses beaux quartiers, cette immense ville est beaucoup plus jolie que Londres avec son brouillard froid et menaçant nommé le Grand smog. Quoi de mieux que de profiter du beau temps de cet endroit en s’enfermant dans une bibliothèque pour y découvrir de nombreux mystères. C’est du moins ce que fait Risa Holmes Drake. De passage au Royaume des Pays-Bas, la demoiselle profite de son petit séjour pour étudier, s’enfermer dans le monde de la lecture, de l’histoire. La bibliothèque est le meilleur endroit pour apprendre sans être gêné. La demoiselle parcourt le long des couloirs du bâtiment en étudiant chaque titre des livres qui sont soigneusement rangés dans des étagères. Certains semblent très vieux à cause des dégradations sur la coiffe de ces derniers, mais aussi des pages qui ont jauni avec le temps. Par moments, la Sherlock s’arrête pour attraper un livre, le feuilleter et voir si ce dernier l’intéresse pour une petite lecture. Des fois, en ouvrant certains ouvrages, la poussière irrite les narines et provoque au moins une fois un éternuement de hamster. Les joues légèrement rosies de honte, la Holmes s’assure à droite et à gauche que personne ne la regarde.

C’est après une petite heure de recherches, que Risa dépose trois bouquins sur une table en ne faisant pour le moment pas attention qu’elle est occupée ou non. Le premier livre s’intitule « La Guerre de Quatre-Vingts ans », parlant principalement de l’entrée en guerre contre l’Espagne en 1578. Le deuxième choisi par Holmes se nomme « Le Siècle d’Or », parlant d’artistes et d’intellectuels qui fuyaient la guerre. Le troisième morceau d’histoire sur la table est beaucoup plus intéressant. Il s’agit d’éventuelles informations sur la ville. « Amsterdam, capitale des Pays-Bas ». Lire tous ces livres vont prendre au moins plusieurs jours, le palais mental de la détective va retenir que les informations qui sont pour ce dernier les plus importantes et les plus utiles. Il faut aussi savoir que la Sherlock va devoir traduire tous les livres grâce à un médiocre dictionnaire.

Caressant sa tresse indienne tout en lisant son premier livre, son ouïe auditive lui prévient que l’Exorciste n’est pas seule à la table. Lentement, ses yeux d’un vert/bleu s’orientent pour fixer d’où provient le bruit de respiration. Effectivement, une jeune femme siégeait à sa table. Risa ne sait pas si cette demoiselle se trouvait depuis longtemps à cet endroit, peut-être l’a-t-elle dérangée en posant ses livres sur la table. Parfois, la Sherlock devrait faire attention à son entourage. La femme souhaite alors l’interpeller gentiment pour lui présenter ses excuses mais elle se retient. Son cerveau la prévient que dans ce pays, on y parle plusieurs langues. Dont le frison occidental, le bas allemand, mais Risa pense que le Néerlandais est la langue la plus parlée. Ça tombe bien, la jeune femme ne connaît même pas un seul mot de ce langage. Risa possède des connaissances en Anglais, ce qui est normal vu qu’elle est née à Londres (du moins elle le pense) et en Français grâce au cours de sa mère adoptive. Elle ne connait que deux langues et c’est bien suffisant. Il ne faut pas abuser non plus, la mémoire de Holmes n’aime pas tout retenir. La femme se met donc à tapoter lentement ses doigts sur la table en cherchant dans son petit dictionnaire des mots qui pourraient former une phrase d’excuse. Ça lui prend vingt bonnes minutes.

« Je n’ai pas vu que vous étiez assise à cette table mademoiselle. » chuchote Risa à la jeune femme en Néerlandais très mal mentionné. « Je vous donnes mes plus sincères excuses pour le dérangement. »

L’Exorciste qui n’est pour une fois pas habillée de son uniforme, espère que la jeune femme ait compris son Néerlandais très passable voire extrêmement médiocre.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mer 28 Aoû - 19:44
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Argh, je n'en peux plus des gens ! Tous incompétents, incapables de se débrouiller seuls. Toujours besoin de moi, toujours... je sais bien que je suis le Savoir incarné, mais tout de même, ils ne sont pas censés le savoir. Je garde mon calme, je ne dois pas montrer que je suis énervée. Pas devant eux.
Evidemment, je pars de mon bureau énervée. Cette journée pourrie, où je vais retrouver mon manoir pourri avec sa tapisserie pourrie et son parquet pourri. Sans oublier mon super akuma personnel qui ne fera que me rappeler mes échecs trépidents de la journée. Sur la route jusque la maison, je traîne des pieds. Je n'ai envie de rien faire... et pourtant, si seulement je savais tout le travail qui m'attend encore. J'observe les gens vivre, les enfants qui courent dans la rue -un manque d'ailleurs de me bousculer, j'aurais dû lui faire un croche-pied. Je n'ai jamais couru dans la rue comme eux. On ne me l'autorisait pas. Je devais rester à la maison, à apprendre, à travailler. Mais pas imaginer, impossible pour moi.

A peine passais-je le seuil de ma porte que Mase m'attendait de pied ferme. Seigneur, je n'aime pas quand il me regarde comme ça, j'ai l'impression d'avoir fait une bêtise... attends, mais c'est pas moi sa maîtresse? J'enlève ma veste rouge et lorsque je veux l'accrocher au porte-manteau, ce gros bêta me l'enlève et me la jette dessus. Non mais, je rêve?

- Tu joues à quoi là?

J'enlève la veste de mon visage et lève la tête, histoire de le regarder dans les yeux. C'est pas qu'il fait une voire deux têtes de plus que moi mais un peu quand même. Je fais mon regard noir, celui qui dit "si la raison que tu vas me sortir n'est pas assez bonne à mon goût, tu vas passer un sale quart d'heure". Je sais bien que je ne l'impressionne plus depuis longtemps, mais je continue à le faire. Sait-on jamais, peut-être est-il mort de trouille intérieurement.
Bon ok, il avait une bonne raison en vrai. Le Comte Millénaire voulait me voir apparemment. Du coup, direction l'Arche, youpi ! Il ne manquait que ça à ma journée pour la rendre plus joyeuse encore. Va-t-il encore me confier une mission à la noix? Devrais-je encore traquer des exorcistes en carton? Les derniers sur lesquels je suis tombée n'ont vraisemblablement pas fait le poids face à Dominus... il est un peu resté sur sa faim.

Après un rapide entretien avec le Comte, je répète ce qu'il m'a dit dans ma tête. Je dois rester à Amsterdam et ne plus y bouger, jusqu'à ce qu'il me rappelle. Super ! Alors, déjà qu'être enfermée dans mon usine me fait vraiment chier, maintenant on m'oblige à rester cloîtrée dans cette misérable ville? Super. Vraiment, génial.
Vraiment en colère, je ne voulais pas rentrer directement. J'avais besoin de penser à autre chose et surtout de me calmer pour ne pas exploser d'un coup. C'est tout naturellement que mes pas me conduirent vers la bibliothèque d'Amsterdam. Il est vrai qu'elle était grande et bien fournie. Je m'aventure dans les immenses rayonnages, à la recherche de quoi satisfaire mon appétit. C'est finalement après quelques dizaines de minutes à arpenter entre les livres que je trouve l'objet de tous mes désirs. Un livre sur les différentes révolutions ayant marqué l'Histoire, ça c'est intéressant.

Je m'assieds à une table et munie de mon bouquin, je me plonge dedans. Plus rien n'existe pour moi, et l'atmosphère calme et silencieuse de la bibliothèque s'apaise.
Quelques minutes plus tard, un bruit me sort de ma lecture. Je lève légèrement le regard et je vois une femme s'installer devant moi. Elle semble discrète et silencieuse, ce qui ne me déplaira pas. Tant qu'elle ne fait pas trop de bruit, elle pourra rester en ma présence.
Néanmoins, après vingt bonnes minutes de flottement -et surtout de calme-, je l'entends m'adresser quelques mots, dans un néerlandais plus que bancal.

- Je n’ai pas vu que vous étiez assise à cette table mademoiselle.

Je devine aisément l'accent anglais dans son intonation. J'admire l'effort qu'elle a fait pour pouvoir me parler. Un simple paresseux m'aurait adressé la parole en anglais sans chercher plus loin. Avec ce dernier, j'aurais été d'humeur taquine, et je lui aurais exclusivement parlé en néerlandais, voire même dans une langue qui n'a rien à voir, expressément pour l'enquiquiner. Mais cette femme attire mon respect rien que pour l'effort qu'elle vient de faire, le néerlandais n'étant pas une langue simple non plus.

- Je vous donnes mes plus sincères excuses pour le dérangement.

J'opine du chef et secoue ma main, lui offrant un sourire se voulant rassurant. Je ne serai pas désagréable avec elle. Pas encore du moins. Je lui offre sa réponse en anglais, pour ne pas qu'elle ait à fouiller son dictionnaire -oui, je l'ai vu- pendant une heure avant de pouvoir me répondre. Ce serait une perte de temps inéxorable.

- Il n'y a pas de problème, ne vous en faites pas. Cette bibliothèque ne m'appartient pas. Du moins, pas encore.

Je ricane un instant. C'est bien de voir les choses en grand parfois. Et de regonfler son égo.

- Vous pouvez ranger votre dictionnaire, vous n'en aurez plus besoin avec moi.

On va être gentille. En tout cas, je vais essayer.

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mar 3 Sep - 15:55
Le Savoir et la Sherlock
with Ada van Eyck

   

   




Le sourire rassurant de la demoiselle prévient la Sherlock que son Néerlandais passable a été compris. Elle soupire de soulagement puis la surprise survient quand on lui parle avec un Anglais tout à fait authentique. C’est curieux et très étrange de rencontrer une personne avec un tel accent dans un pays assez éloigné du sien. D’innombrables possibilités flottent dans le grandiose palais mental de Risa. La demoiselle est peut-être de naissance, de nationalité Anglaise et ses parents ont dû déménager dans ce pays. Ou bien sa mère ou son père possède des origines Anglaise de pure souche. Autre choix, un professeur d’Anglais détenant un merveilleux travail dans le domaine de cette langue a pu transmettre l’accent à cette jeune femme. La Holmes cherche trop de théories qui ne résoudront pas la plus grande affaire du siècle.

Fermant donc son dictionnaire qui ne sert plus à rien, Risa bloque sur une phrase de sa voisine. La bibliothèque ne lui appartient pas encore ? Compte-t-elle vraiment acheter cette immense merveille de ce pays ? Même si le rire de la demoiselle laisse à désirer sur sa prétendue phrase, son style vestimentaire pourrait confirmer ses dires. En effet, la Sherlock reconnaît tout de suite le genre de tissu que possède ses vêtements surtout de sa resplendissante veste rouge. Il faut un œil d’expert pour reconnaître de la vigogne baptisée : la laine de Dieu. De tel vêtement coûte une immense somme d’argent. La couleur de ses vêtements laisse à penser que cette demoiselle est dominante et agressive. Ne dit-on pas que pour dominer le monde, il faut s’habiller en rouge ? Pour la détective, le bleu est plus joli et moins agressif. Tout le monde a chacun une couleur préférée et un style vestimentaire différent, bien qu’il existe souvent un code de vêtements pour correspondre à la mode d’aujourd’hui, sa voisine n’en fait absolument pas partie. Si Risa s’attarde sur le visage de cette dernière, elle peut remarquer que ses lèvres sont légèrement fines, mais à regarder de plus près de légère trace presque invisible à l’œil nue montre que la demoiselle pince souvent ses lèvres. Ses yeux quant à eux incitent la Sherlock à ne pas les regarder trop longtemps. Pourtant son bleu est si magnifique et rare qu’il donne beaucoup de beauté à la Néerlandaise.

L’instinct de la Sherlock la met subitement en garde lorsque son palais mental se remémore le ton du rire de la jeune femme. Risa reste sur ces gardes mais ne le montre aucunement. Ses défenses sont invisibles à l’œil nu. Elles ont été créées depuis la mort de sa défunte fille Flora ainsi que des trahisons de John Sylver son majordome et Seth Moriarty, deux hommes qu’elles aimaient. De ce qu’elle peut remarquer depuis la reconstruction difficile et douloureuse de son palais mental et de son cœur, c’est que Holmes ne ressent plus aucun sentiment envers les hommes. Bizarrement, son cœur refuse à présent de battre pour eux. Il faut plutôt comprendre que de se faire poignarder deux fois est largement suffisant.

Risa Holmes Drake empile soigneusement les trois ouvrages qu’elles étaient en train de lire. Rapidement et grâce à ses leçons de son dictionnaire Néerlandais, l’esprit de la Sherlock suppose que le livre que la jeune femme est en train de bouquiner parle de révolution.

« Votre accent Anglais est très pur, mademoiselle. » reprend Risa en sortant de son silence de déduction. « Vous souhaitez donc acheter cette merveille historique ? Si j’en avais les moyens, je ferais la même chose. Ses livres regorgent de mystères passionnants. »

Risa enlève son gant de couleur marron et tend sa main en direction de sa voisine pour vouloir lui serrer la main par politesse.

« Je m’appelle Abigail, Abigail Panabaker. » ment-elle pour la première en ne souhaitant pas divulguer sa véritable identité. C’est une protection car son identité est assez connue en Angleterre comme étant la plus grande détective consultante au monde. « Les révolutions du monde vous intéressent beaucoup ? »

C’est la deuxième fois que Risa utilise l’identité ou plutôt le prénom de la voleuse professionnelle se faisant appeler « The Woman ». Une fois avec un antiquaire possédant une intelligence à l’identique que son ex-époux et la deuxième fois avec cette jeune femme. Un jour ou l’autre, la véritable Abigail va se pointer pour obtenir des réponses sur ce sujet. Si jamais elle montre le bout de son nez, Risa ne sera pas quoi lui dire car elle-même ignore pourquoi son esprit lui dicte de dire cette identité.  

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Sam 28 Sep - 12:17
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Les révolutions... je ne sais pas pourquoi mon choix s'est porté sur ce livre. C'est instinctivement que je l'ai pris, comme s'il m'appelait. Attendez... est-ce que Dominus m'aurait influencée ? Voulait-il me faire passer un message? Il en serait bien capable, ce vieux papy. En plus, j'ai l'impression qu'il me râle dessus. Il ne me parle pas. Il reste terré au fond de mon être, dans le silence, observant simplement ce que je fais et ce qu'il se passe dehors. Je n'aime pas quand il est comme ça. J'ai l'impression qu'il me cache des choses, et qu'il se prépare à faire je-ne-sais-quoi.

- Votre accent Anglais est très pur, mademoiselle.

J'hoche la tête, souriant en coin un bref instant. Le don de Dominus m'aide beaucoup dans les langues, mais en anglais, je n'en ai pas vraiment besoin. J'avais déjà un très bon accent avant même de devenir une Noé -c'est un des avantages d'être éduquée.

- Heureusement j'ai envie de dire. Ma mère est américaine alors je baigne dans cette langue depuis ma jeunesse.

Le pire, c'est que ce n'est même pas un mensonge. Ma mère est réellement américaine, c'était un mariage arrangé entre deux familles de riches bourgeois enfin, vous connaissez la chanson... mais du coup, j'étais bilingue dès mon plus jeune âge, élevée et éduquée en néerlandais par mon père et en anglais par ma mère. En y réfléchissant bien, j'ai eu beaucoup de chance, car l'anglais m'a permis de voyager lorsque je n'avais pas encore Dominus. Mais bon, depuis qu'il est là, je peux même aller dans des coins reculés que je saurai parfaitement me débrouiller.

- Vous souhaitez donc acheter cette merveille historique ? Si j’en avais les moyens, je ferais la même chose. Ses livres regorgent de mystères passionnants.

Je ricane un instant. Je n'ai aucun intérêt à acheter cette bibliothèque. Alors autant je suis le Savoir, autant je ne me nourris pas de bouquins. J'aime beaucoup lire, mais je ne passe pas mes journées qu'à ça non plus. Et puis, sérieusement... ça me rapporterait quoi d'être la propriétaire de cette bâtisse? A part du boulot en plus? Rien. Je suis déjà assez débordée comme ça entre l'usine familiale et mon boulot de Noé -et le deuxième n'est même pas payé en plus, quelle déception.

- Oh, je pense que tout son mystère réside dans le fait qu'elle ne m'appartienne pas. Où serait le plaisir de découvrir un livre que je n'ai encore jamais remarqué? Et puis, ce serait de l'égoïsme que de garder tous ces livres pour moi.

Comme si j'en avais quelque chose à faire de ce que les autres pensent. Mais bon, je pense au fait que si quelqu'un avait acheté la bibliothèque pour la privatiser, ça m'aurait foutu dans une rage pas possible. Ca m'aurait empêché de découvrir plein d'ouvrages passionnants et de me cultiver encore plus. Ah oui, sans aucun doute que j'aurais fait scandale.
Mon interlocutrice aux cheveux blancs retire un gant et tend sa main vers moi. Je la saisis donc délicatement et la serre poliment.

- Je m’appelle Abigail, Abigail Panabaker.

- Adalie-Elisabeth van Eyck. Mais je préfère Ada ou Ada-Elly.

Dominus aurait caché sa véritable identité. Après tout, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Néanmoins, je trouve ça débile. Je suis à Amsterdam et il y a littéralement une usine qui porte mon nom et dont je suis la directrice. Si elle est plus que de passage, elle l'aurait forcément découvert et ça aurait été méga suspect de cacher mon nom. J'aurais été dos au mur.

- Les révolutions du monde vous intéressent beaucoup ?

Au risque de me répéter, je ne sais pas du tout pourquoi j'ai saisi ce livre. Mais ce que je sais, c'est que ce n'est pas moi qui l'ai pris, mais bien Dominus. Quel fourbe celui-là quand j'y repense, c'est vraiment pas possible à vivre parfois. Va falloir que je trouve une excuse maintenant.

- Oui, oui plutôt. C'est toujours intéressant de voir comment la colère du peuple a pu chambouler et renverser tant de société.

Je trouve une excuse, et ce n'est toujours pas un mensonge. C'est un fait historique extrêmement intéressant. Et si seulement la femme en face de moi savait ce que je sais. Que la Révolte personnifiée existe. Même si je n'ai jamais eu l'occasion de la rencontrer, je sais que Dominus ne l'aime pas. Parce que la Révolte détruit le Savoir, même si le Savoir amène parfois à la Révolte. Du coup, il ne l'aime pas.

- Mais dites-moi, que faites-vous donc à Amsterdam Abigail ? Vous ne m'avez pas l'air très néerlandaise.

Par simple curiosité, histoire de ne pas me faire possiblement entuber. Je sais qu'on est à côté de la Belgique qui est en plein essor industriel mais ça m'intrigue un peu quand même.



Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mar 1 Oct - 13:11





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



La jeune Exorciste se met donc à serrer la main d’une jeune hôte porteuse du Savoir de Noah. Est-ce le fruit du destin qu’une descendante de la famille Holmes rencontre le véritable cerveau de ce monde ? De son regard froid, Risa apprend donc l’identité de son interlocutrice. Cela ne l’étonne guère car son intuition avait en réalité vu juste sur la jeune demoiselle porteuse d’une beauté rare en ce monde qui pourrait figurer sur la même liste que la réelle Abigail Panabaker. Enfilant son gant en cuir de couleur marron, la porteuse de cheveux de neige se met à lui adresser un faux sourire d’une manière assez neutre.

« Je le sais. » dit-elle à sa voisine de table en maudissant son palais mental d’avoir trouvé cette réponse avant de connaître réellement l’identité d’Adalie. « Vous êtes assez célèbre dans cette merveilleuse ville des Pays-Bas. Nombre de femmes ne cessent de parler des vêtements créer par votre usine textile portant votre nom de famille. Beaucoup d’entre elles parlent de cette jeune et magnifique femme dirigeant d’une poignée de fer cette très grosse entreprise et je dois l’avouer qu’elles ont tout à fait raison. »  La Sherlock inspecte une nouvelle fois le livre de la brune et se remet à penser à cette manifestation de Paris. « C’est correct, miss Van Eyck. Les révolutions ont toujours apporté des parties intéressantes dans l’histoire de l’humanité, comme-si les hommes ne sont pas capables d’avancer sans une rébellion. » La demoiselle s’arrête un court instant et se souvient tout à coup du visage d’une femme albinos après la mort de sa défunte fille. Son odeur, son aura, respiraient comme la manifestation à Paris. Se souvenir si étrange frissonne la mage d’eau. « Puis-je me permettre de vous dire que le rouge vous va à ravir pour votre style vestimentaire. » avoue de manière sincère Risa pour tenter d’oublier cet affreux souvenir qui vient de surgir comme par magie.

Lorsque Holmes entreprend de rejoindre sa place pour continuer sa lecture en ne voulant pas déranger plus longtemps la jeune femme, une question est alors dirigée sur Risa. Ada lui demande la raison de sa venue à Amsterdam. Comme elle a pu deviner facilement, Drake n’est pas Néerlandaise. La femme reste donc un moment dos à Van Eyck. Risa ne cherche pas à trouver un nouveau mensonge contre la brune. Au contraire, la blanche ne sait pas comment lui dire car elle-même est arrivée dans cette ville pour rechercher quelque chose d’impossible.

« Je suis à la recherche, de mes véritables origines. » finit-elle par avouer à la Néerlandaise. « Depuis mon enfance, je tente de résoudre des énigmes sur ma véritable famille. Après tant d’années de recherches dans l’obscurité la plus totale, mes pas m’ont amené ici, à Amsterdam. »

L’Anglaise lui adresse à nouveau son faux sourire dont elle garde encore le secret et ne sachant plus comment en réaliser un véritable accompagnée de sentiments, d’émotions. Jouant avec sa mèche blonde qui trahit sa véritable couleur de cheveux, Risa est pensive et aussi perdue puis la voilà qui s’incline légèrement et respectueusement envers sa camarade.

« Je tiens à m’excuser pour mon impolitesse. Je ne suis pas Abigail Panabaker, ma véritable identité est Risa Holmes Drake. » se présente-t-elle à nouveau devant Van Eick. « Vous ne m’avez pas caché votre identité alors en retour je vous informe de mon réel nom. Encore une fois, je vous présente mes sincères excuses. »

Risa se redresse et fixe un moment les iris de cette jeune femme. D’un bleu plus impressionnant que les siens, tantôt inexpressif et parfois perçant, incite Holmes à détourner sa vue de ces pierres précieuses, toutefois la demoiselle ne le fait guère. Son intuition ou plutôt son palais mental lui indique qu’il est impossible de lire dans le regard de la brune. Comme-ci une barrière invisible la bloque et la repousse violemment en la prévenant de ne pas recommencer. Au final, la détective abandonne et indique délicatement la chaise en face de la place initiale d’Ada.

« Puis-je m’installer en face de vous, miss Van Eyck ? Ce serait un honneur de pouvoir continuer à échanger avec vous, si cela ne vous dérange pas. Au pire des cas, j’irai m’installer ailleurs, à une autre table en comprenant votre refus. »


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Jeu 24 Oct - 0:26
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Je serre la main de la jeune Abigail et je sens quelque chose qui gronde à l'intérieur de moi. Enfin, gronder est un bien grand mot, c'est plutôt râler qui lui conviendrait à lui tiens. Il n'est jamais content, vraiment : une fois je dois sortir plus et rester moins enfermée, une fois je dois éviter me dévoiler à des inconnus. Mais tu réfléchis parfois fichu souvenir du Savoir ou ça se passe comment?
Mais enfin, elle finit par m'avouer qu'elle me connaît déjà.

- Vous êtes assez célèbre dans cette merveilleuse ville des Pays-Bas. Nombre de femmes ne cessent de parler des vêtements créer par votre usine textile portant votre nom de famille. Beaucoup d’entre elles parlent de cette jeune et magnifique femme dirigeant d’une poignée de fer cette très grosse entreprise et je dois l’avouer qu’elles ont tout à fait raison.

Ce serait mentir que de dire que je n'ai pas été flattée par ses compliments. Célèbre, vraiment? En soi, ce n'est que mon travail acharné qui porte ses fruits. Mais une jeune et magnifique? Waw... on peut dire que je suis touchée.

A vrai dire, c'est la première fois que j'entends ce genre de choses à mon sujet. les gens évitent assez souvent de parler de mon physique. Les hommes ne le font pas car la première chose qu'ils font en voyant une femme, c'est la complimenter sur son physique et ça m'agace au plus haut point. Et les femmes ne le font pas non plus car on dit rarement ce genre de choses les unes sur les autres. On n'ose pas.

Mais elle, elle a osé.

et ça me plaît un peu, je dois bien l'avouer. Alors je m'autorise à un sourire léger, avant de reprendre mon air sérieux, ce que mon interlocutrice fait également.

- C’est correct, miss Van Eyck. Les révolutions ont toujours apporté des parties intéressantes dans l’histoire de l’humanité, comme-si les hommes ne sont pas capables d’avancer sans une rébellion.

J'hoche la tête. Elle a bien raison sur ce coup-là.

- Surtout qu'elles ont amené le plus de progrès... à croire que les humains ont besoin d'être en danger pour savoir réfléchir. M'enfin, ça, c'est un autre débat.

C'est vrai quoi, j'ai pu me renseigner sur un bon nombre de choses et c'est dingue comme les humains ne sont pas capables d'avancer seuls... il y a presque toujours un Noé pour les pousser derrière.

du coup, quand l'autodestruction ne marche pas, c'est nous qui devons intervenir et c'est pas forcément ce que je préfère. mais bon. Dominus lui, il a l'air de bien aimer alors je le laisse tout le temps faire.

- Puis-je me permettre de vous dire que le rouge vous va à ravir pour votre style vestimentaire.

Surprise au début, prise de court. Je ne m'attendais pas du tout à ça. A aucun moment dans ma vie je ne m'attends à ce genre de compliments.
Simplement parce qu'on ne m'en fait jamais. Même lorsque j'étais petite, on me complimentait très peu. Peut-être est-ce pour ça que j'ai eu autant de mal à prendre confiance en moi en grandissant? Peut-être que je devrais plus m'intéresser à la psychanalyse, ça pourrait m'apporter des réponses? Boh.
Mais je finis par rire un petit instant. Pas du tout pour me moquer : juste parce que cela me fait plaisir.

- Oh... merci beaucoup. J'aime beaucoup cette couleur, elle attire l'oeil tout en restant passe-partout dans un certain sens.

Mais alors qu'elle allait s'en retourner, je lui pose une question. Le pourquoi du comment elle se retrouve ici, à Amsterdam aux Pays-Bas alors que tout dans sa manière de parler indique qu'elle est anglaise.
Bizarrement, elle met un temps à répondre. Elle reste dos à moi et je me redresse sur ma chaise, sourcils froncés. Que se passe-t-il? Ma question a-t-elle soulevé des doutes, réveillé de vieux souvenirs enfouis?

- Je suis à la recherche, de mes véritables origines. Depuis mon enfance, je tente de résoudre des énigmes sur ma véritable famille. Après tant d’années de recherches dans l’obscurité la plus totale, mes pas m’ont amené ici, à Amsterdam.

Je hoche une nouvelle fois la tête, écoute attentivement mon interlocutrice. Je n'ai jamais été douée avec les mots, mais ma tête et mon don pourront peut-être l'aider dans sa quête?
Pourquoi j'ai envie de l'aider? Je ne sais pas trop. Je ne la connais même pas vraiment à vrai dire. Je ne sais pas ce que c'est. Je ne sais pas pourquoi. J'ai envie de l'aider. Alors je prends une voix plus calme, plus douce -en tout cas, moins froide- et je croise mes jambes.

- Si... vous avez besoin de la moindre aide, n'hésitez pas. J'ai certains contacts ici à Amsterdam et puis... c'est la ville où j'ai grandi. Donc je connais un tas de choses dessus.

Et plus encore même.

Mais alors même que je prononce ses mots, je la sens perdue. Dans ses pensées. Ai-je été trop loin dans mes propos? Je savais que je manquais de tact mais à ce point-là?... il faut vraiment que je fasse attention à ce que je dise en fait, je n'ai jamais eu l'intention de la blesser ou même d'être désagréable ou de réveiller des souvenirs désagréables. Mais je ne tarde pas à avoir ma réponse.

- Je tiens à m’excuser pour mon impolitesse. Je ne suis pas Abigail Panabaker, ma véritable identité est Risa Holmes Drake.

Je sens Dominus qui gronde à nouveau je te l'avais dit Ada, je te l'avais dit qu'il fallait se méfier oui mais laisse-la terminer non? Avant de faire des conclusions hâtives, en plus toi tu es méfiant envers tout le monde puis c'est moi qui suis renfermée.

- Vous ne m’avez pas caché votre identité alors en retour je vous informe de mon réel nom. Encore une fois, je vous présente mes sincères excuses.

AHA ! Qui avait raison Dominus? Qui? J'aimerais te l'entendre dire? Bah évidemment, ça répond plus là d'un coup, mauvais perdant. Mais je savais que cacher ma véritable identité ne m'aurait conduit qu'à des ennuis. Je le savais.
Néanmoins, je reste suspicieuse sur la raison de ce mensonge. Sûrement devait-elle me tester, voir si j'étais digne de confiance? Elle a indiqué être à la recherche de ses véritables origines, je suppose qu'elle a peut-être des détracteurs derrière elle.

- Ce n'est... pas grave. mais merci de m'en avoir informée. Néanmoins, si vous êtes en danger ou... quoique ce soit d'autre, n'hésitez pas à m'en parler non plus. Pas que je veuille m'immiscer dans votre vie privée, mais on cache rarement son identité pour des raisons banales.

Je ne suis pas une justicière. Néanmoins, si je peux apporter mon aide à cette jeune femme -qu'importe ce qu'en pense ce satané Noé, il n'aime rien ni personne de toute façon- je le ferai. C'est possiblement la moindre des choses que je puisse faire?
Surtout qu'elle ne semble pas comme les autres. Elle est plus... intéressante. Mes conversations sont moins vides. J'ai envie de parler avec elle encore. Tout ça... ça a attisé ma curiosité et autre chose, que je ne connais pas encore. Il y a quelque chose dans son regard, une chose que je n'arrive pas à déceler.

- Puis-je m’installer en face de vous, miss Van Eyck ? Ce serait un honneur de pouvoir continuer à échanger avec vous, si cela ne vous dérange pas. Au pire des cas, j’irai m’installer ailleurs, à une autre table en comprenant votre refus.

Je secoue la tête et fait un signe de main, lui indiquant la chaise avec ma main.

- Je vous en prie Risa, asseyez-vous. J'ai bien envie de continuer à converser avec vous également. Les révolutions peuvent attendre encore un peu.

Après tout, les livres c'est éternel.

Les relations humaines, pas vraiment.




Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Jeu 24 Oct - 11:19





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Elle accepte volontiers que Holmes, amoureuse du savoir et de la connaissance s'installe en face de cette dernière pour continuer à échanger. Risa est heureuse intérieurement et son cœur bat d'un rythme entraînant. C'est donc au moment de s'assoir sur cette fameuse place, qu'un parfum vint caresser romantiquement l'odorat délicat de la Sherlock. Cet arôme provient sans aucun doute de son interlocutrice et hypnotise l'Anglaise qui n'a jamais senti une odeur aussi agréable et attirante.

Lorsque Ada propose son aide au sujet de la famille de la détective, cette dernière attrape son menton, se met à réfléchir et constate que cette demoiselle peut effectivement être d’une grande aide. Avoir de l'autorité, du pouvoir, dans un tel pays donne généralement des informations que les gens lambda n'ont pas.

« Je suis flattée que vous souhaitiez proposer votre aide, miss van Eyck. » avoue-t-elle en émettant un faible sourire d'espoir. « Mais je ne désire aucunement vous déranger avec mes histoires personnelles. Je me sens honteuse de devoir embêter une aussi ravissante jeune femme. »

Risa baisse ses orbes désespérés et tristes sur les livres de la brune. La chercheuse de vérités ne sait même pas si c'est une bonne idée de vouloir retrouver sa famille porteuse de son propre sang. Ils ont de grandes chances d'être morts ou alors ne souhaitent aucunement la revoir, lui donner leur amour qu'elle n'a jamais reçu. Rien que de penser à cette chose, ses iris brillent d'une tristesse lourde et pesante. La femme est également une mauvaise mère car elle a reproduit la même chose que ses parents biologiques. Ne pas s'occuper de sa progéniture. Holmes ne mérite même plus de recevoir de l'amour car elle doit être punie pour son acte impardonnable. Flora est décédée par sa faute. Son petit bourgeon n'a jamais connu l'amour d'un parent par sa faute. Le désespoir a envahi ce petit nénuphar par sa faute. La chevalière de la Reine aimerait pleurer mais son cœur l'interdit à présent de réaliser un tel acte, car il est faible, a du mal à se reconstruire, souhaite retrouver de l'amour, tente de fonder des espoirs à sa maîtresse qui ne viendra jamais.

La rose noire est étonnée une nouvelle fois que sa voisine de table n'est pas frustrée ou mécontente d'avoir reçu un mensonge de la part de la fille du vent salé. Ada van Eyck souhaite même la protéger si Holmes comprend bien ses dires. Pourquoi donner autant de gentillesse envers une mauvaise mère, une sociopathe, une désespérée qui ne mérite rien à part d'être seule avec sa solitude. Les services et la bienveillance de ce sublime personnage embarrassent encore plus Risa. Son palais mental remet en boucle les paroles d'Ada qui ne sont aucunement recouvert de mensonge et de malhonnêteté. De plus, son pauvre petit cœur frissonne d'envie de passer un peu plus de temps avec cette nouvelle connaissance.

« Votre gentillesse me va droit au cœur, mademoiselle van Eyck. » répond Holmes en scrutant les facettes du visage de la brune porteuse d'orbes ressemblant à des trésors légendaires. « Il est rare de croiser des gens agissant avec attention envers une inconnue. Je vais même me mettre à rougir de timidité si vous continuez à agir ainsi. » rit-elle doucement. « Vous semblez connaître d'innombrables trésors dans votre esprit. Êtes-vous le savoir incarné ? Si c'est le cas, je ne m'attendais point à rencontrer la beauté à l'état pur. N'êtes-vous point embêté par des prétendants désirant voler votre cœur pour le dorloter jusqu'à la fin de leur vie ? » demande-t-elle en lui faisant un petit clin d'œil taquin. Sa curiosité maladive reprend le dessus mais son cœur souhaite absolument parler à cette jeune femme pour une raison encore inconnue par sa propriétaire. « À mon plus jeune âge, nombre de garçon sont venus me voir afin de me demander ma main. Cependant mon cœur battait plus pour connaître du savoir et non de l'amour. » soupire-t-elle tristement. « Un jour je l'ai trouvé. Du moins je le pensais. Mais je me suis fourvoyée. Au lieu d'être heureuse, j'ai connu un désespoir sans fin et mortel. »

Drake se recule, cligne plusieurs fois des paupières, confuse, en se rendant compte de dévoiler des choses qui ne sont guère intéressantes et surtout déprimantes.

« Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses. En fait, je pense n'être d'aucune agréable compagnie pour vous. » l’informe-t-elle d'un regard désolé. « Pour revenir au sujet de mes parents biologiques, ils portent le nom de Holmes. C'est la seule chose que je connais d'eux, malheureusement. D'ailleurs je ne sais point comment réagir si un jour je les retrouve. »

Les coudes de l'Anglaise se posent sur la table en bois, ses mains rejoignent son visage pour le cacher et un long soupir désespéré sort de ses lippes envoutantes.

« Peut-être me trouverez-vous idiote ou bizarre en vous avouant que l'amour, l'attachement sont des sentiments inconnus par l'organe battant dans ma poitrine qui me maintient en vie. » Risa secoue sa tête pour chasser son désespoir envahissant. Elle enlève ses gants et attrapes délicatement, d'une douceur involontaire les mains de son interlocutrice pour l'interpeller amicalement. « Et vous, mademoiselle van Eyck, d'où vous vient cette gentillesse envoûtante ? Vous m'avez l'air d'être une charmante jeune femme porteuse d'un cœur chaleureux. Je remarque également que mes déductions ont vu justes par un simple regard sur votre peau. Elle est douce et agréable au toucher comme celle d'un nourrisson. Peut-être que mes intuitions sont également correctes si je vous dis que votre parfum provient du magasin se trouvant à deux pas de rue de cette bibliothèque. Peut-être demeure-t-il dans ce fameux flacon de couleur rouge hors de prix que nombres de femmes tentent d'acheter. J'ai l'impression de me retrouver dans un jardin de roses à cause de l'arôme que vous dégagez. Je dois être honnête avec vous et vous avouez que ce parfum est l'un de mes préférés. Les roses sont mes fleurs favorites. » Délicatement ses mains se reculent des siennes tout en frôlant ses doigts. « Vous m'avez l'air fatigué. J'espère que ce n'est point de ma faute. Dure journée ? »


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Jeu 21 Nov - 22:09
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Quelque chose chez elle me tracasse.

Quelque chose chez elle me perturbe.

Quelque chose chez elle m'inquiète.

Quelque chose... hm.

Je me sens si concernée par le sort de cette femme sans même en connaître la raison. Pourtant, ma nature de Noé voudrait que je la laisse seule, que je ne m'en approche pas -et je sais que c'est ce que veut Dominus- mais... non. Suis-je réellement obligée de laisser tomber mon humanité pour servir la cause? C'est une sorte de tiraillement interne qui se pose actuellement. Et pour une fois, je vais agir de façon non planifiée à l'avance : je vais suivre mon instinct -inexistant-. Ou bien est-ce mes émotions? Raaah, trop de questions là, je vais me mettre à bouillir intérieurement.

- Je suis flattée que vous souhaitiez proposer votre aide, miss van Eyck. Mais je ne désire aucunement vous déranger avec mes histoires personnelles. Je me sens honteuse de devoir embêter une aussi ravissante jeune femme.

Je souris rapidement, pour la rassurer. Pour lui montrer que cela ne me dérange aucunement. Sinon, pourquoi lui aurais-je proposé mon aide?

- Ca ne me dérange aucunement. Sinon, je ne vous aurais pas proposé mon aide. Et puis, quel genre de ravissante jeune femme serais-je si je n'aidais pas mes comparses en retour, hm?

C'est vrai ça. Je n'ai pas souvent besoin d'aide, mais imaginons si un jour, j'en ai besoin. Qui sera là pour m'aider, si je n'aide personne moi avant? Je déteste faire le premier pas, qu'importe la situation, j'ai toujours préféré observer puis agir. Enfin, c'est rare que je fasse le premier pas quoi.

- Votre gentillesse me va droit au cœur, mademoiselle van Eyck. Il est rare de croiser des gens agissant avec attention envers une inconnue. Je vais même me mettre à rougir de timidité si vous continuez à agir ainsi.

Je souris. Un peu tristement à vrai dire.

Je ne suis pas gentille. J'ai tué des gens, des gens que je ne connaissais pas, des gens qui ne l'avaient peut-être pas mérité? J'ai obéi aux ordres, j'ai suivi ce que Dominus me disait. Evidemment, j'ai directement remis mon action en cause. La première fois que l'on tue quelqu'un c'est... étrange. Ca fait mal. On se remet en question. Mais j'ai franchi la limite, celle que je ne verrai plus jamais. Une fois qu'on a commencé, on ne peut plus revenir en arrière. Ces personnes sont mortes, qu'importe si elles le méritaient ou pas. Je n'ai pas choisi de faire ça non plus.

Dans cette guerre, c'est chasser ou être chassé. Et il faut bien des monstres pour en détruire d'autres.

alors non, je ne suis pas gentille.

- Vous semblez connaître d'innombrables trésors dans votre esprit. Êtes-vous le savoir incarné ? Si c'est le cas, je ne m'attendais point à rencontrer la beauté à l'état pur. N'êtes-vous point embêté par des prétendants désirant voler votre cœur pour le dorloter jusqu'à la fin de leur vie ?

Elle me lance un clin d'oeil et malgré tout, je ne peux m'empêcher de rougir. Finalement, c'est moi qui rougit, oui. Puis je me mets à rire, passant ma main dans mes cheveux.

- Je n'oserais pas aller jusqu'à dire que je suis le savoir incarné. Ce serait trop en faire. Mais je... vous remercie pour tout ce que vous me dites là. Cela me touche beaucoup. Je fus embêtée, il y a un temps déjà, par des hommes en qui en voulaient surtout à mon argent et à mon statut social. Mais j'ai fait comprendre à mes parents qu'il était hors de question que l'on m'emprisonne dans un mariage sans queue ni tête. Et j'ai bien fait, je pense. Qui sait ce qu'il serait advenu de moi?

M'enchaîner dans un mariage arrangé, à devoir vivre aux dépends d'un homme que je n'aimerais même pas? Trop occupée à faire ce que les dames de ce temps sont censées faire, c'est-à-dire des enfants, aller à des salons et être belle.

Pouah, non jamais, très peu pour moi, vraiment.

- À mon plus jeune âge, nombre de garçon sont venus me voir afin de me demander ma main. Cependant mon cœur battait plus pour connaître du savoir et non de l'amour. Un jour je l'ai trouvé. Du moins je le pensais. Mais je me suis fourvoyée. Au lieu d'être heureuse, j'ai connu un désespoir sans fin et mortel.

Elle bat des paupières, semblant confuse. moi aussi, je l'accompagne dans son geste. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me dise ça. Je n'ai pas l'habitude de cotôyer des gens s'ouvrant facilement sur leurs vies, et j'en fais d'ailleurs partie.

- Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses. En fait, je pense n'être d'aucune agréable compagnie pour vous.

- Non non Risa, ne vous excusez pas. Si vous m'avez confié ces choses, c'est que vous en ressentiez le besoin.

J'incline la tête vers elle, pour appuyer encore plus mes paroles. Personne ne s'est encore jamais confié à moi. Personne. Peut-être parce que j'ai l'air trop méchante. Peut-être parce que justement, je suis trop fermée. Peut-être, peut-être, je ne sais pas, je ne saurai sûrement jamais pourquoi le commun des mortels me semble si éloigné et si proche en même temps.
Elle me donne ensuite les seules informations qu'elle a sur sa famille, leur nom de famille. Holmes. Je pince mes lèvres un instant, réfléchissant un temps avant de répondre.

- Ce nom ne me dit rien. J'essayerai de me renseigner malgré tout, j'ai quelques contacts aux Pays-Bas mais aussi en dehors. Peut-être que j'arriverai à dénicher quelque chose. D'ailleurs, que j'y pense.

Je saisis un petit bout de feuille, et y note mon adresse. C'est plus facile pour se retrouver. Je le lui tends, la regardant avec cet air sérieux qui ne se décroche pas de mon visage.

- Si vous avez besoin d'informations ou que sais-je, envoyez une lettre à cette adresse. Ou si même vous êtes dans le besoin, vous pouvez venir sonner chez moi. Je m'en voudrais de laisser une belle femme telle que vous dehors.

Bon, c'est vrai, certains mots s'échappent tout seul. Ca arrive.

- Peut-être me trouverez-vous idiote ou bizarre en vous avouant que l'amour, l'attachement sont des sentiments inconnus par l'organe battant dans ma poitrine qui me maintient en vie.

Je secoue la tête, tentant -je dis bien, tentant- de prendre un air rassurant, ce qui n'est pas forcément mon fort. On dirait à chaque fois que je donne des ordres, ou que je suis sèche, alors que je ne le suis pas du tout. C'est vraiment une sale habitude qu'il faut que je perde.

- Ce n'est pas idiot du tout. Risa, vous êtes une bonne personne à qui il est arrivé de mauvaises choses. Vous devez à tout prix aller de l'avant et ne pas vous attarder sur ce qu'il s'est passé derrière. Observez plutôt le futur et toutes les choses qu'il vous offre. Vous êtes une femme intelligente, vous y arriverez.

Et alors là, elle me surprend. Elle prend délicatement mes mains dans les siennes. Je les observe, avant de relever les regards vers cette jeune femme devant moi, l'air interloquée. On ne m'a jamais fait ça.

Si. Ma mère me faisait ça quand elle voulait me parler.

mais personne n'a jamais osé attraper mes mains de la sorte.

Et cette femme n'a pas fini de m'étonner. Jamais. J'écoute attentivement ce qu'elle a à me dire et je suis très impressionnée par ses déductions. Elle est forte. Très forte. Non, vraiment. Je n'avais jamais, ô grand jamais, rencontré quelqu'un de la sorte. Elle est... plus qu'intelligente à vrai dire. Si seulement elle savait qu'elle venait de donner une claque au Savoir en personne, c'est dingue.

Mais néanmoins, je souris tristement.
Car il y a quelque chose dans ses paroles qui me touchent.

- Je ne peux pas vous faire croire que je suis quelqu'un de gentil. Je ne le suis pas. J'agis simplement d'une manière juste. Mais gentille... je ne peux pas me qualifier ainsi. Vu que vous avez parlé de rose, je... tiens à vous dire que je suis relativement impressionnée par vos déductions. Vous avez vu juste. La rose est aussi une fleur qui me tient à coeur. C'est peut-être un peu cliché mais je trouve qu'elle me ressemble bien : difficile à appréhender, avec ses trop nombreuses épines mais une fois qu'on arrive à la saisir correctement, elle se révèle d'une autre manière. Ce sont également mes fleurs favorites.

Je souris, encore, pour la millième fois au moins aujourd'hui. Parce que j'ai l'impression d'être avec quelqu'un qui me comprend.
Enfin.
Quelqu'un qui me comprend. Je l'ai tant attendue.

Risa lâche ma main, et en un frisson, mes mains sont redevenues froides. Je remets mes manches correctement, appuyant un de mes coudes sur la table.

- Vous m'avez l'air fatigué. J'espère que ce n'est point de ma faute. Dure journée ?

Et là, je me lève, je prends ma veste et mon écharpe avant de remettre ma chaise en-dessous de la table.

- Nous devrions continuer cette discussion dehors. Evitons de déranger les gens qui essaient de lire, hm?

Et là, c'est à moi de lui lancer un clin d'oeil, attendant qu'elle se lève à son tour avant de me diriger vers la sortie.

Le mélange du froid et du chaud du printemps me fouette le visage mais j'apprécie cette sensation. Même si je ne ressens plus le froid et que je ne peux plus tomber malade depuis que je suis une Noé, je m'habille toujours dans l'air du temps. Déjà de un parce que ça ferait vraiment étrange une femme en manches courtes en plein mois de décembre par exemple, mais aussi et surtout car j'aime rester connectée à l'air du temps. ça me permet de rester accrochée, un tant soit peu à ce monde encore.

- Pour répondre à votre question, ce n'est pas vous qui me fatiguer, que du contraire. J'ai l'impression de prendre un grand coup de frais avec vous. Les journées sont dures, et longues, parfois interminables. Je n'ai pas beaucoup de temps pour moi à vrai dire !

Déjà avant, je n'avais pas beaucoup de temps pour moi.

Mais maintenant que je suis une Noé, que me reste-t-il?

pas grand-chose à vrai dire.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Ven 22 Nov - 17:34





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Un frisson survient lorsque la peau des doigts de la rose noire caresse ceux de son interlocutrice pour retirer l'étreinte douce de leurs mains. Un geste attentionné pour apporter un léger réconfort à cette resplendissante fleur rencontrée depuis quelques minutes. De plus, l'odorat aiguisé de la Sherlock ne cesse aucunement de respirer le doux parfum de cette étrangère qui apaise la déprime de cette dernière. D'autant que ce grand bleu appartenant aux cristaux des yeux de cette Aphrodite hypnotise la sorcière en lui donner des petites rougeurs sur ces joues froides. Risa pourrait y passer des heures à contempler cette personne détenant un sexe similaire au sien. D'habitude, une femme admire la beauté d'un homme et inversement. Cependant, Risa est une exception à la règle. Ses mauvaises aventures avec les garçons, ces mâles, ont détruit son pauvre cœur désireux de trouver son âme sœur. Plus jamais, ô plus jamais Dame Drake va éprouver des sentiments pour un homme. Rien que de penser aux moments amoureux avec Seth Moriarty, de ses désirs à être en couple avec John, son cœur se déchire en deux et un immense dégoût semble vouloir la faire vomir de son repas du matin.

Inspiration et expiration discrète, ces mauvaises choses apportant du désespoir à Risa disparaissent subitement pour laisser un trou béant dans l'organe battant dans la poitrine de Holmes. Elle plie soigneusement le papier contenant l'adresse d'Ada van Eick, l'insère dans son petit sac à main puis rougit au clin d'œil de la demoiselle, tout comme la rose venait de faire à celui de Risa. Fouettant ses gants en cuir de couleur marron sur la table pour les déplier, l'Anglaise se lève également de sa chaise tout en enfilant ses mains gelées dans la fourrure de ses moufles. Instinctivement, son attention de rapace s'oriente sur les personnes aux alentours qui semblent n'avoir eu aucun intérêt à écouter ou être dérangés des échanges entre les deux demoiselles. La plupart des individus regroupent des étudiants et des personnes d'un âge beaucoup plus avancés que celui de Risa. Soigneusement, l'amoureuse des vérités et des déductions attrape le dos de la chaise en bois de chêne, la pousse pour la ranger correctement et enfile ses vêtements chauds pour accompagner la dame en rouge.

Rangeant au passage ses livres, la détective adresse un remerciement et une bonne journée à la réceptionniste puis franchit les portes de sortie pour y sentir le vent frais du mois d'Avril caresser le reste de sa peau dénudée. Attentive, Holmes écoute les dires de van Eick et se sent rassurée que sa présence ne la dérange aucunement. Un faible sourire apparaît sur ses lèvres. Elle repense ensuite à son véritable but qui est de retrouver sa famille de sang. Son nom ne dit rien à Adalie ce qui n'étonne guère la désespérée. Si son intelligence est un héritage des Holmes, il est évident que leurs identités soient difficiles à trouver, tout comme l'endroit où ils doivent se trouver. Un soupir se dégage de ses poumons meurtris.

« J'ose imaginer qu'aujourd'hui ou du moins en ce moment même est une situation tranquille parmi vos dures journées interminables. » reprend lentement la Sherlock en esquivant un vieux bonhomme ne souhaitant pas se décaler pour laisser passer Risa. « Laissez-moi vous donner un plus grand coup de frais pour vous faire oublier vos jours quotidiens. » dit-elle d'un ton franc et doux.

Ainsi, la chevalière trouve tout de suite un lieu dans cette ville pour continuer leurs discussions qui semblent nouer un début de lien sans doute unique et rare. Les talons des bottes de Holmes entrent dans le début d'un parc floral, un endroit où la chercheuse de réponses s'est rendue tôt dans la matinée pour y admirer les ravissantes plantes qui y poussent. Dans cette zone, la tranquillité est au rendez-vous. La demoiselle se penche pour être à hauteur d'une orchidée afin d'y respirer le doux arôme que ce ravissant être vivant y dégage tout en fermant ses paupières lourdes et fatiguées.

« Vous dites ne pas être gentille. » engage-t-elle à nouveau la conversation pour y perturber le doux son des hirondelles. « Le mot est qualifié pour désigner une personne agréable et charmante. » Ses orbes émeraude se tournent sur ceux de la jeune femme. « Vous êtes depuis notre rencontre une lady agréable et charmante. » Elle se lève et fait face à Adalie. « De plus, les mots qui sont "attentionnés" et "bienveillant" semblent aussi vous correspondre. Donc pourquoi aurais-je tort en avouant que vous êtes gentille ? »

Un nouveau faible sourire s'affiche difficilement sur sa face de pleureuse et de déprimée. À nouveau, l'attirance des iris saphir de sa compagne oblige Risa à user de toute sa volonté de gentleman pour s'y détacher afin de ne pas installer une situation gênante. Une théorie se confirme dans les livres déjà lus par l'Exorciste : "qu'un trésor est toujours difficile à s'y décrocher." Ce qui est le cas pour le resplendissant regard de cette femme pouvant faire jalouser de nombreuses personnes.

« Je repense à vos paroles sur le mariage ainsi que sur les hommes ne souhaitant que votre argent et votre statut social. » Risa marque une pause, fronce ses sourcils et enlève par réflexe sa mèche blonde lui chatouillant le bout de son nez. « La cupidité, l'avarice, des hommes seront toujours des obstacles pour vous, je le crains. Dans ce monde, c'est toujours la loi du plus fort qui l'emporte. On oublie vite les beautés que peut apporter ce monde, cette petite planète bleue. » Son index droit désigne les orchidées juste derrière elle. « Comme par exemple ces merveilleuses fleurs. » Son doigt désigne maintenant un rouge-gorge piaillant sur la branche d'un arbre. « Ainsi que ce joli spécimen. » Sa main s'arrête à présent sur Ada. « Tout comme vous, miss van Eick. » dit-elle sincèrement accompagné d'une mélodie douce pour ne pas agresser l'ouïe auditive de cette nouvelle rencontre.

La distance qui les sépare s'agrandit lorsque la rose noire repère un banc pour s'y poser tout en croisant ses jambes. À vrai dire, une affreuse sensation vient d'apparaître dans son organisme. Une souffrance qui doit rester silencieuse détruit intérieurement Holmes qui serre les dents et maudit cette chose qui revient constamment pour torturer Drake. Une nouvelle crise d'angoisse est apparue et incite sa cible, sa proie à se plier en deux. Risa joint ses mains pour qu’elles soient proches de son visage, ferme les paupières et résiste du mieux qu'elle peut pour ne pas succomber aux désirs de sa crise d'angoisse.

Pourquoi faut-il que son maudit karma la torture lorsque son cœur commence petit à petit à tomber sous le charme...de l'Aphrodite du nom d'Adalie Elizabeth van Eick...

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mer 18 Déc - 0:23
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Je n'aime pas la chaleur.

Oui, c'est comme ça. Je n'aime pas la chaleur. J'ai toujours préféré l'hiver, la neige, la nuit qui tombe tôt. Pouvoir rester chez moi et observer les flocons tomber, alors que je suis dans mon petit fauteuil, avec un livre et un thé... roh oui. Ramenez-moi à cette époque.
Il y a aussi les fêtes qui rassemblent. Je me déplace souvent en Amérique pour l'occasion. Cette année, je vais essayer de faire venir mes parents aux Pays-Bas. Ca sera bien. Ma famille, ce sont à peu près les seules personnes que j'aime bien avoir avec moi. Après tout, ils me supportent depuis 22 ans presque, ils savent à quoi s'attendre au fond. On partage un bon repas, avec de beaux souvenirs à la clé. Oui, j'apprécie plutôt bien cette partie de l'année.

Du coup, je n'aime pas trop cette période de l'année. Le printemps, où tout revit, tout revient... très peu pour moi. C'est une vraie phrase de méchante que je viens de dire non? J'avais pas envie de tomber dans le cliché mais bon, tant pis, c'est comme ça.

-  J'ose imaginer qu'aujourd'hui ou du moins en ce moment même est une situation tranquille parmi vos dures journées interminables.

Je roule des yeux, tout en soupirant,  agitant ma main comme pour me faire de l'air, sur un air théâtral qui ne me va pas si bien que ça. Mes journées sont épuisantes, c'est vrai. Mener une double vie n'est pas de tout repos, mais je savais à quoi m'attendre lorsque j'ai décidé de me mettre pleinement à disposition du Comte Millénaire.

- Laissez-moi vous donner un plus grand coup de frais pour vous faire oublier vos jours quotidiens.

Je souris une nouvelle fois, inclinant la tête dans sa direction. Elle est gentille. ça me fait bizarre. De voir quelqu'un d'aussi agréable avec moi, et pas seulement par intérêt juste... juste parce qu'elle en a envie. Enfin je suppose. Je pense que si elle était là par intérêt, je l'aurais senti. Je finis par sentir ce genre de chose, avec le temps. Ca me permet de pas le perdre justement, mon temps, avec ces personnes.

- Et bien alors allons-y ! Je n'attends que ça, mevrouw Drake.

C'est elle qui guide notre promenade, c'est elle qui guide mes pas. Je la suis. Après tout, je connais cette ville par coeur, alors autant la laisser découvrir. Et à Risa de nous guider vers le Vondelpark. C'est un beau parc, en plein milieu du centre historique d'Amsterdam. Je l'aime bien ce parc. Les gens ne viennent pas trop se balader dans le parc à cette heure-ci de la journée, alors c'est un endroit serein, plein de tranquilité.

Tandis que je m'attarde plutôt sur les cygnes flottant sur la surface de l'eau, la demoiselle aux cheveux blancs admirent les fleurs présentes. C'est vrai qu'elles sont belles, surtout en cette période.

- Vous dites ne pas être gentille.  Le mot est qualifié pour désigner une personne agréable et charmante. Vous êtes depuis notre rencontre une lady agréable et charmante.

Elle se tourne. Elle me fixe. Je ne peux empêcher un sourire nerveux. Comment pourrais-je lui expliquer sans révéler la vérité?

- De plus, les mots qui sont "attentionnés" et "bienveillant" semblent aussi vous correspondre. Donc pourquoi aurais-je tort en avouant que vous êtes gentille ?

Qu'est-ce que je suis censée répondre? "Non, je ne suis pas gentille, mon but c'est de tuer les gens comme vous parce que j'ai une deuxième personnalité à l'intérieur de moi"? Non. Je réfléchis, je prends un instant avant de répondre.

- Le mot gentil désigne également quelqu'un plein de bons sentiments à l'égard d'autrui. Ce que je ne suis pas forcément. Mais bon, je suppose que ce débat restera stérile, car la notion de gentillesse est propre à chacune et à chacune, n'est-ce pas?

Oui. Peut-être que si un jour elle découvre ma vraie nature, peut-être qu'elle ne sera plus gentille avec moi? Comme chaque personne dotée de bon sens, je pense. Être une Noé, c'est bien, mais ça a des points négatifs aussi.
Il faut faire attention aux gens auxquels on s'attache. ne pas faire preuve d'empathie envers les ennemis. Tuer sans remord, sans regrets. C'est dur d'être méchant, ce n'est pas évident. Je fais de mon mieux mais vraiment... parfois, je me demande simplement si j'ai ne serait-ce qu'un jour eu une morale.

- Je repense à vos paroles sur le mariage ainsi que sur les hommes ne souhaitant que votre argent et votre statut social. La cupidité, l'avarice, des hommes seront toujours des obstacles pour vous, je le crains. Dans ce monde, c'est toujours la loi du plus fort qui l'emporte. On oublie vite les beautés que peut apporter ce monde, cette petite planète bleue.

Je soupire. Elle a raison. ça me désespère au fond. C'est peut-être pour ça que je hais autant les hommes, et par là, j'entends les humains. Jamais contents, toujours à se plaindre. Toujours à détruire ce qu'on leur offre, pour après venir pleurer dans nos jupons parce qu'ils n'ont plus rien. Tss... vraiment, les côtoyer tous les jours, ces charognards sans cervelle, ça me donne envie de vomir. Ca me fait les détester de plus en plus. Un petit peu plus chaque jour.

Et à elle de pointer les différentes choses sur cette terre qu'elle dénomme "beauté". les fleurs, orchidées aussi belles qu'enchanteresses, le rouge-gorge et son chant annonciateur du printemps, puis miss van Eyck qui... attends, quoi?

- Oh c'est... c'est gentil. Mais je n'ai rien à envier à la beauté de ces orchidées, ou même au chant magnifique de cet oiseau charmeur, vous savez?

Et c'est là que, sans rien dire, l'admiratrice des roses part se poser sur un banc. Je la suis, intriguée. Elle pose ses mains près de son visage et ferme ses yeux. Elle semble résister à quelque chose. Je plisse des yeux et je fouille dans ma mémoire, dans l'immensité des livres que j'ai lu. Je me souviens avoir lu un livre sur la psychologie, qui se trouvait dans la bibliothèque de Londres si mes souvenirs sont bons. Alors, j'essaie d'appliquer. Je suis le Savoir après tout, je devrais savoir le faire.
Je m'accroupis à côté d'elle, je pose ma main sur ses propres mains et je les serre. Je prends une voix plus douce, plus posée, plus calme que jamais je ne l'ai été.

- Respirez un grand coup, profondément. Concentrez-vous sur ça, et sur ma voix. D'accord? On va le faire ensemble.

Je ne sais pas d'où me vient cette pédagogie soudaine. La théorie, ça me connaît, je suppose que c'est pour ça. Mais j'espère que la pratique va marcher, surtout...
Pour lui montrer, je fais les "exercices" de respiration avec elle. Je tente de l'aider, du mieux que je peux je suppose. J'ai toujours essayé de faire de mon mieux. Mais c'est la première fois que je tente autant dans le but d'aider quelqu'un. Enfin non, je le faisais pour mes parents. Mais autre que ma famille, jamais.

- Concentrez-vous sur la chaleur de mes mains, sur la froideur du banc. Vous les sentez toutes ces sensations, non? Il faut écouter ma voix, écouter le chant du rouge-gorge, vous l'entendez?

Je marque une pause, je la laisse écouter le chant de l'oiseau, le cliquetis de l'eau, le vent qui souffle dans les arbres. C'est important de se recentrer sur ce qu'il se passe actuellement. Je m'en souviens.

- Tout va bien d'accord? Ce n'est pas grave.

Je ne lâche pas ses mains. Je ne les lâcherai pas avant que ses yeux ne s'ouvrent vers moi, et que je puisse lire "je vais bien " dans son regard.

Non, je ne la lâcherais pas.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Jeu 19 Déc - 10:20





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Risa sursaute légèrement en sentant le contact de la main d’Adalie avec les siennes. Ce toucher, cette sensation que lorsque leurs peaux se rencontrent provoque un frisson de la tête aux pieds de la compatible. Pourtant, les deux se sont déjà serré la main, cependant Drake obtient une nouvelle sensation, comme un électro choque, comme un coup de foudre. L’admiratrice des roses n’aurait rien ressenti si ses gants en cuir marron couvraient toujours ses fines mains froides et douces comme ceux des nouveau-nés. Néanmoins, ses deux anneaux qui représentent son Innocence l’avertissent à nouveau que quelque chose ne tourne pas rond. Bien que sa crise d’angoisse l’entraîne déjà dans le gouffre, le cristal divin n’apprécie pas une deuxième fois le contact entre Risa et Ada. Il faut être idiot de ne pas comprendre pourquoi ses bagues réagissent ainsi et cela préoccupe encore plus la sorcière qui du coup se met à écouter la douce voix, ou plutôt la douce berceuse qui souhaite l’aider à apaiser cette misérable angoisse née à cause d’un certain Moriarty.

La fille de la mer se concentre sur le son qu’émettent les cordes vocales de la brune, sa respiration saccadée est remplacée pour de grandes inspirations et expirations. Sans s’en rendre compte, ses doigts serrent doucement ceux de la jeune femme comme-ci ces derniers ne souhaitaient pas les lâcher, se séparer, divorcer de cette union soudaine. La chaleur des mains de Van Eyck réchauffe lentement mais sûrement ceux de Holmes et donne une sensation étrange et fort agréable pour la désespérée. Son cœur qui tape un sprint ralenti tout doucement sa course périlleuse et diminue ainsi le stress occasionné par ce dernier. Se focalisant sur les chants des oiseaux, des notes de musique de sa nouvelle rencontre, la détective reprend son calme et évacue sa crise d’angoisse qui semblait bien plus forte que l’ordinaire. La voilà apaisée, en paix intérieure.

De ce bien fait, son palais mental qui est toujours aussi magnifique aux yeux de la douce fleur, revisionne un souvenir perdu qui demeurait enfoui très profondément dans les étagères poussiéreuses de la bibliothèque monstrueuse interne de la cervelle de la Sherlock. Elle se revoit, dans les jardins magiques du domaine de ses parents. Tenant fermement la main de sa défunte mère ; Elizabeth, le bourgeon de rose chantait à l’unisson avec sa maman une mélodie, un chant provenant d’un conte de fées ou un chevalier fou amoureux d’une princesse désirait voler le cœur de cette dernière. Mais pour réussir son coup, le gentilhomme devait braver un horrible danger ; affronter un dragon parsemé de pétales de roses du nom de Flora. Quelles étaient les paroles déjà ? Si ses souvenirs sont toujours aussi précis, les paroles de la musique mentionnent que Flora la gardienne de la Princesse enlève toutes les douleurs de cette dernière. Sa mère aimait changer une seule chose dans cette chanson, une seule phrase : "It's an end to the evil of all Daughter of the sea's foes"

Revenant à la réalité, l’amoureuse des vérités cogite en remarquant que ses pouces caressent tendrement les doigts chauffant de sa nouvelle camarade. La femme ne peut donc s’empêcher d’y émettre quelques rougeurs sur ses joues gelées et provoque ce fameux divorce en retirant l’enlacement de ses mains à celle d’Ada-Elly. Une chose qui fut très difficile à exécuter car Drake s’y sentait si bien et aurait aimé pouvoir garder ses plumes auprès de sa compagne.

« Merci… » fit-elle d’un ton très faible et à peine audible aux oreilles de son interlocutrice.  

Remettant une fois de plus ses gants pour camoufler son Innocence qui ne cesse aucunement de la prévenir du danger qui la guette, Risa ferme un instant les yeux et les rouvres aussitôt pour armer à pleine puissance son palais mental, son arme secrète qui la rend si exceptionnelle et méprisable aux yeux des gens. La détective assez lasse d’ignorer les avertissements de ses anneaux décide donc de savoir à qui la jeune femme a affaire. Il n’y a pas trente-six mille solutions. Soit Adalie Elizabeth Van Eyck est une Akuma ou une Semi-Akuma soit c’est une Noah. Elle raye déjà de la liste le fait que ce soit une machine du Comte. De son point de vue, une arme ne peut pas dégager de la chaleur corporelle. Pour ce qui est de la possibilité d’un Semi-Akuma, la réponse est tout simplement non. Risa connait à peu près toutes les têtes des alliées et des traîtres ayant rejoint les rangs du Comte Millénaire. Le plus grand pourcentage est destiné à un membre du clan Noah et cela effraie Holmes. Sa dernière rencontre avec la Révolte à presque failli la tuer, heureusement que Lau Shîmin est intervenu. Mais alors, tout un tas de questions tournent autour du crâne de l’Anglaise. Dont par exemple : Pourquoi Ada aide-t-elle son propre ennemi ? Pourquoi Drake tombe toujours sous le charme de personnages dangereux dont Seth Moriarty, John Sylver, Abigail Panabaker et maintenant Adalie Van Eyck ? Son cœur est sans doute fou de tomber à pieds joints dans le danger.

« Tout va pour le mieux… » reprend-elle faiblement. « Grâce à vous, miss Van Eyck. Merci une nouvelle fois. »

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Lun 23 Déc - 1:33
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Je sens ses doigts qui serrent les miens. Elle les serre, doucement mais sûrement. Je ne vais pas mentir, je me sens un peu déconcertée, surprise, mais je ne dis rien. Parce que le contact est plus agréable que ce que je ne pensais.

Enfin, pour moi du moins.

Je sens ses mains qui se réchauffent petit à petit, mais je ressens surtout un étrange picotement, et mes mains qui se tendent un peu.
Un frisson me parcourt, mais ce n'est pas le même que la dernière fois. La dernière fois, c'est moi qui ai frissonné. Mais cette fois-ci, c'est Dominus qui frissonne, c'est Dominus qui tend une grande partie de mon corps. Malgré tout, je ne lâche pas Risa, malgré les grondements du Savoir, malgré cette étrange sensation qui me parcourt, je ne la lâche pas. Parce que je l'ai dit : je ne la laisserai pas.

Ce n'est qu'après un long instant -bien trop court à mon goût- que la jeune femme se calme et lâche mes mains, lentement, l'étrange picotement s'arrêtant aussitôt que le contact cesse.

- Merci…

C'était un souffle, un murmure, mais j'y réponds avec un léger sourire, aussi rassurant que possible -je fais ce que je peux, je ne suis pas très pédagogique. Elle enfile de nouveau ses gants, et une sorte de silence s'installe entre nous. Je suppose qu'elle doit reprendre ses esprits, alors je ne dis rien. Je me relève simplement et je l'attends.

Adalie, tu dois faire attention mais faire attention à quoi encore, Dominus? Qu'est-ce qui n'est pas une menace pour toi, le grand paranoïaque ? Même le lombric pourrait m'attaquer si je m'en tiens à tes dires alors dépêche-toi de parler, sinon ça risque de m'énerver Ada, le picotement que tu as ressenti n'est pas anodin, connecte tes neurones et réfléchis deux minutes tu connais déjà cette sensation, tu as déjà senti ces picotements par le passé, plusieurs fois même attends mais tu veux dire que? oui, donc redouble de prudence au mieux de céder à tes sentiments humains, ils me donnent envie de vomir ça tombe bien Dominus, je ne te demande pas ton avis sur ce que je ressens, je n'ai pas besoin de connaître le ressenti du Savoir sur mes "sentiments humains" qui semblent être à vomir Je ne dis pas ça pour rire, mais le moment est mal venu, elle risque de remarquer que je te parle, alors nous continuerons cette discussion plus tard oui c'est ça à plus tard.

Je soupire discrètement, me massant l'arête du nez quelques instants avant de rouvrir les yeux. Ce Noé peut vraiment être épuisant parfois, à se mêler de tout et de rien. Je sais ce que je fais.

Enfin à moitié.

Car si Risa est vraiment une porteuse d'Innocence... je suis censée faire comment ? Je suis censée faire quoi? Suivre mes sentiments humains, ou alors suivre Dominus? C'est si compliqué, pourquoi est-ce que je me retrouve à devoir faire ce genre de choix...
Dois-je suivre mon esprit, ou mon coeur? Est-ce que seulement, quelqu'un, un jour, a dû faire ce genre de choix? Et si oui, j'aimerais qu'il puisse me conseiller parce que... pfff.

Je dois encore agir comme je déteste le faire : à l'improviste, sans pouvoir vraiment y réfléchir. Tant pis. Je me renseignerai en lisant des livres et autre car décidément, je pense ne pouvoir demander conseil à personne. Ce serait trop risqué. Beaucoup trop.

J'ai peur, j'ai peur car de ce que j'ai lu, je sais que le coeur l'emporte toujours. Mais je suis censée être l'incarnation du Savoir... mes sentiments ne doivent pas être pris en compte normalement mais... est-ce que j'ai vraiment envie de me laisser engloutir par l'identité de Dominus? N'ai-je pas envie de continuer à exister, moi aussi?

-  Tout va pour le mieux… Grâce à vous, miss Van Eyck. Merci une nouvelle fois.

Je me tourne vers elle, me sortant de mon introspection. Je souris une nouvelle fois, même si mon air sérieux et froid semble avoir repris le dessus... chasser le naturel et il revient au galop, n'est-ce pas?

- Ne me remerciez pas. C'est normal après tout.

Je fourre mes mains dans mes poches et je me mets à penser.
Je pense que moi aussi, j'aurais pu tomber dans cet état. Mais j'ai eu de la chance, et j'en ai conscience. J'ai eu de la chance d'avoir une famille aimante, qui me soutenait. Un père autoritaire, mais attentif et consciencieux de ma réussite. Une mère affectueuse et fusionnelle. Je n'ai jamais manqué de rien. J'avais tout ce dont j'avais besoin -voire même bien plus.

Sûrement qu'elle, elle n'en a pas eu.

- Ca vous arrive souvent ce genre de crise?

Je détourne le regard, me tournant vers l'étendue d'eau un peu plus loin, où se reposait le cygne que j'observais tout à l'heure. Il n'y est plus.

- Est-ce que ça aurait un rapport avec le désespoir dont vous m'aviez parlé tout à l'heure?

Oui, je m'en souviens. J'ai prêté attention à ce qu'elle m'a dit, parce que le Savoir enregistre tous les détails possibles et imaginables. Souvent, Dominus s'en sert pour faire le mal mais ici... ici, c'est différent. Enfin, je suppose. Comme je l'ai dit, je ne suis pas quelqu'un de gentil. mais je ne suis pas méchante non plus. Ou peut-être que si? Roh, je ne sais pas.

- A chaque fois que vos crises reviendront, refaites ce que nous venons de faire. La respiration, se concentrer sur les sensations autour... apparemment, ça aide.

Et là, je me retourne vers ses magnifiques yeux bleu océan et je lui offre un grand sourire. Sûre de moi, comme d'habitude. Enfin, presque. Car, lorsque nos regard se croisent, je ne peux m'empêcher de rougir.

- Enfin, je l'ai lu dans un livre, donc il se pourrait que ça soit faux ! Je n'ai pas la science infuse après tout.

Presque pas.
Mais on y est presque.

Pour une fois que je peux mettre mes "qualités" au service de quelqu'un, je me rends compte que cela fait étrangement du bien... d'aider quelqu'un d'autre. C'est si étrange.

Cette journée est si spéciale.
et cette rencontre, si déstabilisante.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Jeu 26 Déc - 0:15





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Elle affirme que les remerciements ne sont pas nécessaires à propos de son aide pour la Sherlock. Que son geste, son action, son attention pour Risa est quelque chose de normal. Peu de personnes agissent de la sorte et parfois des gens prétendent réaliser cette même chose alors qu'ils n'en ont rien faire, préférant obtenir de l'importance et du mérite aux yeux de la victime. Cette femme, cette beauté, cette rose qui semble chavirer le cœur de Holmes, cette nymphe qui apporte son aide pour aider la désespérée, elle est sincère envers Risa et cela réchauffe le cœur froid et meurtri de la détective. Ses orbes d'un bleu océan sont figés sur le sol, sur ce petit chemin en pierre entouré de verdures bien entretenues et bordé de fleurs en tous genre. L'Anglaise n'ose pas remonter ses cristaux pour admirer ceux de sa nouvelle rencontre. Par peur de rougir à cause de sa resplendissante beauté. Par crainte de devenir timide et de ressembler à une jeune femme rencontrant pour la première fois un individu faisant battre son muscle vital. Par frayeur de s'aventurer dans un terrain dangereux sachant que cette magnifique orchidée appartient au camp ennemi.

Une question est posée. Une interrogation est citée sur les crises d'angoisse de la malade. Risa ne saurait dire combien de temps ces vilaines choses tortures son propre corps. Des jours peut-être. Des semaines sans aucun doute. Des mois potentiellement. Plusieurs années sûrement. Moriarty en est la cause et c'est avec ses actions que Risa s'est rendue compte d'une chose : sa vie ne tient plus qu'à un fil. Il ne lui reste que quelques années à vivre. Le destin est cruel mais c'est le prix à payer pour être tombée amoureuse d'un démon. Donc oui, Ada est dans le vrai. Ses crises sont en rapport avec ce fameux désespoir. Risa souhaite d'ailleurs que personne ne reçoive ce genre de chose monstrueuse dans sa vie. Pour le moment, l'ancien chien de garde de la Reine ne répond pas. Absente, perdue dans ses pensées tout en enregistrant les messages d'avertissements de son palais mental à l'encontre de Van Eyck.

Va-t-elle abandonnée ? Tout laisser tomber et attendre la mort venir ? La réponse est simplement non. Drake souhaite vivre, sourire à nouveau, être la fierté de sa défunte fille mais également connaître ses véritables origines. D'une mère inconnue et totalement introuvable, à un père dont certaines rumeurs dont ceux dite par la gérante de l'orphelinat ; serait un homme aimant voyager et buvant toujours des vins très raffinés, très chers...

Levant ses iris jouant sur l'azur et l'émeraude suivant la luminosité de la lumière, la Chevalière y aperçoit le bleu très froid des diamants d'Adalie ainsi que de son sourire angélique et envoûtant. Puis l'amoureuse des roses échappe un doux rire en y voyant le rougissement des joues de la demoiselle.

« Personne ne dispose de la science infuse. » déclare d'une voix calme et douce Risa en lui adressant à son tour un grand sourire. « Pas même le Savoir incarné. Dieu préfère garder ses propres connaissances plutôt que de les souffler à ses sujets. Le Créateur est cruel, il n'est pas généreux. Si la science infuse existait, les humains arrêteraient de vénérer leurs propres Dieux, de croire à un Seigneur ayant développé la vie sur ce monde. »

La femme porteuse de cheveux de neige se lève de son banc, se rapproche de l'étendue d'eau, cet élément de vie qui représente à présent Risa dans cette guerre Sainte. Elle aimerait fabriquer des formes aquatiques pour y placer un peu de magie dans ce parc, mais c'est une action stupide et cela confirmerait à son ennemi que Risa est une Exorciste. Elle remarque une cane nageant dans l'eau suivit de ses nombreux enfants. La nature est quelque chose de magnifique, entre voir ces canards, le chant du rouge-gorge, les magnifiques roses et surtout la femme qui se trouve à ses côtés.

« Êtes-vous libre ce soir, miss Van Eyck ? » demande subitement la chercheuse de vérités. « J'ai eu vent d'un restaurant plutôt plaisant d'après les dires des citoyens de cette ville. On y mangerait des plats absolument appétissants. » Risa se retourne, attrape délicatement la main droite de la brune, dépose un baiser sur le dos de sa plume et tente d'attraper son regard avec le sien. « Accepteriez-vous d'un dîner pour vous remercier de votre gentillesse, de votre aide et de votre attention à mon égard ? Je serais honorée de partager un repas en votre compagnie, vous qui ressemblez à une véritable rose. » déclare-t-elle sincèrement en retirant tout doucement à la manière d'une caresse sa main à la sienne.

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Sam 4 Jan - 0:14
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
J'observe l'eau, durant un long moment.
Quel élément pourrait le mieux me convenir d'ailleurs? Hmm.. c'est difficile à dire.

L'eau? Je ne sais pas. L'eau est plutôt représentative des personnes vraiment calmes, empathiques, très axées sur les émotions et les sentiments... C'est savoir ressentir ce que personne d'autre ne peut ressentir et définitivement : ce n'est pas moi.

L'air? C'est plutôt la sociabilité, le positivisme, la communication, le contact avec les autres... c'est savoir aller vers les autres sans aucune difficulté, c'est savoir s'adapter à plein de choses... non, non plus, ce n'est pas moi.

Peut-être le feu alors? Haha, non. Cela me semble évident: c'est la fougue, l'impulsivité, la susceptibilité, l'amour de l'aventure et du danger. Le feu, ce sont des gens que rien n'arrête, même si parfois ils devraient. Entêtés, violents... c'est pas moi du tout alors.

Hmmm... je pense que la terre me convient bien mieux. La terre c'est le concret, le pragmatisme... quand rien ne laisse place à l'imagination. C'est l'organisation et le travail bien fait qui passent avant les sentiments. C'est la patience, c'est la survie, c'est la froideur dont je fais preuve.

Merci les livres que j'ai lu il y a quelques années déjà pour ce genre de détails. Je ne sais pas trop où vont me mener ces interrogations, mais c'est toujours important de se connaître soi-même. Surtout dans une Guerre, où nos ennemis peuvent tenter de nous prendre par les sentiments. Où ils peuvent se servir de notre passé, de ceux qu'on aime, pour tout nous enlever.

Je ne laisserai pas ça arriver. C'est pour ça que je m'entête à tout vouloir connaître au fond. J'ai peur qu'un de mes ennemis en connaissent plus que moi, que je me retrouve affaiblie, face à lui. Sans mes connaissances, je ne suis rien. Toute mon existence, ma personnalité sont basées là-dessus. Alors si on me les retire, que me reste-t-il?
alors on ne me les retirera pas. Je ferai tout pour connaître chaque parcelle de ce que ce monde a à m'offrir.

- Personne ne dispose de la science infuse. Pas même le Savoir incarné.

Quelle ironie du sort. Si seulement elle savait.

Mais je suis sûre qu'elle sait. Du moins, qu'elle se doute. Si Dominus a détecté une Innocence, l'Innocence a sûrement détecté Dominus également. C'est marrant ce jeu du "je sais pertinnement qui tu es, que tu appartiens au camp ennemi mais nous ferons comme si de rien n'était". De peur de nous révéler? De peur de tout gâcher? Peur de la réaction de l'autre si l'une venait à affirmer son appartenance?

La peur, la peur, c'est elle qui nous tenaille le ventre, qui nous tient par les fils... sacrée Peur, n'est-ce pas? Pourtant, en réalité, la Peur est un amour. C'est mon amie, c'est Lena. Même si je n'ai vraiment pas envie de me retrouver à me battre contre elle un jour... ça non.

- Dieu préfère garder ses propres connaissances plutôt que de les souffler à ses sujets. Le Créateur est cruel, il n'est pas généreux. Si la science infuse existait, les humains arrêteraient de vénérer leurs propres Dieux, de croire à un Seigneur ayant développé la vie sur ce monde.

Il est vrai que Dieu est cruel. S'il ne l'était pas, qu'est-ce que je ferais ici, debout en tant que réincarnation du Savoir, face à face avec cette femme censée être ma pire ennemie?
Si le créateur n'était pas cruel, pourquoi aurait-il fait battre mon coeur aussi fort pour la fleur devant moi?
S'il n'était pas cruel... pourquoi serions-nous ici, tout simplement?

- Il aime nous voir ainsi, à sa totale merci, je suppose. Nous serions bien des choses s'il n'était pas là. Nos actes seraient différents, aussi...

Tout serait différent. Moi, je serai différente. Peut-être que je serais morte intérieurement sans cette guerre, sans Dominus. Peut-être que les autres auraient réussi à me tuer, malgré la carapace forgée, malgré cette armure qui m'entoure chaque jour.

Et la voilà qui se lève du banc, qui vient me rejoindre face à l'étendue d'eau devant nous. Elle semble absorbée par le spectacle qui se présente devant nous. Mais moi, je me sens absorbée par autre chose. Je me surprends à la détailler, à observer ses cheveux blancs -presque blancs, s'il n'y avait pas cette mèche blonde au milieu- retenus en une tresse, tombant gracieusement sur son épaule. Ses yeux bleu océan, qui tirent vers le vert lorsque le soleil le décide, arborant un regard des plus énigmatiques. Elle a le regard de quelqu'un qui a vécu des choses monstrueuses, et bien plus d'une.

- Êtes-vous libre ce soir, miss Van Eyck ?

Elle m'interrompt alors dans mon contemplation -oui, bah quoi?- et je sursaute légèrement. C'est une demande assez subite, et je cligne des yeux un instant, surprise.

- J'ai eu vent d'un restaurant plutôt plaisant d'après les dires des citoyens de cette ville. On y mangerait des plats absolument appétissants.

Et là, surprise totale. Elle se retourne et attrape doucement ma main pour y déposer un baiser, alors que nos regards se croisent à nouveau. Je sens mes joues qui chauffent lentement, et mes yeux ne peuvent se détourner des siens.

- Accepteriez-vous d'un dîner pour vous remercier de votre gentillesse, de votre aide et de votre attention à mon égard ? Je serais honorée de partager un repas en votre compagnie, vous qui ressemblez à une véritable rose.

Elle retire sa main, et un frisson me parcourt l'échine, une nouvelle fois.
Je prends une grande inspiration. Je dois me calmer.
Elle vient de me proposer d'aller dîner avec elle?!

Oh mon dieu. C'est la première fois. Je ne sais pas quoi faire.
Je panique intérieurement, mon côté anxieux reprend le dessus.
Je n'ai jamais fait ça de ma vie, c'est la première fois qu'on me fait ce genre de propositions. Comment on fait? Que dois-je répondre? mon dieu, c'est la première fois que je ne sais pas quoi faire.
Attendez déjà, je dois répondre, sinon ça va paraître bizarre, pfiou, mon dieu. Je pense bien que mon coeur va sortir de ma poitrine.

- Vous êtes vraiment aimable, je n'ai pas besoin de remerciement, ce n'est pas de la gentillesse vous savez, c'est juste la normalité, enfin je suppose vous savez, c'est comme ça que j'aimerais qu'on se comporte avec moi, alors je me comporte comme ça avec les autres vous savez, c'est comme ça que les choses doivent tourner, sinon on ne s'en sortirait pas haha !

Je me rends compte que j'ai parlé beaucoup trop vite, et que j'ai surtout dit n'importe quoi. Je ris nerveusement, je passe mes mains sur mon visage. Je suis gênée, mais quelle gourde sérieux.

- ... pardon, veuillez m'excuser. Je me suis emportée.

Je me gratte l'arrière de la tête. Je n'ai même pas envie de savoir de quelle couleur s'est teint mon visage.

- Ah d'ailleurs je... oui, bien sûr que j'accepte de venir dîner avec vous ! Même si comme je l'ai dit, il n'y a absolument pas besoin de me remercier. Connaissez-vous le nom de cet établissement?

Je replace mon écharpe autour de mon cou, tout en ayant repris mon sang froid. Mon coeur s'est calmé, c'est bon. Tout va bien, je vais bien. L'adrénaline est retombée, elle aussi.

mais mon coeur, lui, je le sens, ne pourra jamais s'arrêter de battre pour la femme que j'admire devant moi.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Sam 18 Jan - 11:31





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Elle parle si vite, s'emmêle un peu les pinceaux, semble si gentille bien que la réalité montre du doigt cette magnifique rose pourpre comme ennemi. La femme est gênée, son visage rougi à nouveau comme la couleur principale de ses vêtements, et cela fait rire, glousser la sorcière qui n'arrive plus à se retenir. C'est un peu de la moquerie mais Risa est heureuse et se sent bien en présence de cette jeune femme en face d'elle. Pourtant, la détective ne la connaît que depuis quelques heures. Mais son cœur bat déjà pour elle et c'est encore pire que le coup de foudre. Risa n'a jamais ressenti ce genre de chose ou du moins pas aussi intensément. D'ailleurs, la détective ne pensait pas que ça pouvait être possible. Actuellement, en ce moment même, son cœur souhaite carrément s'arracher de sa poitrine. Ce petit muscle, organe vital, est amoureux mais la Sherlock souhaite être prudente. Pourtant l'Anglaise souhaite déjà briser tous les obstacles sur son chemin pour déclarer le début de sa flamme amoureuse à cette magnifique Aphrodite. Son cœur est donc en conflit avec son palais mental qui est bien plus prudent et strict. Hors de question d'avoir la même expérience que Seth Moriarty. Quant à ses sentiments pour Abigail Panabaker, mieux vaut ne pas en parler. Si la blonde est devenue la Reine du Chantage, la manipulatrice fourbe, c'est en partie à cause de Risa et ça lui fait mal de reconnaître cette erreur de jeunesse.

« Vous êtes vraiment adorable, mademoiselle Van Eyck. » dit-elle d'une voix douce. « Je suis également désolé d'avoir rit. Vous étiez si mignonne que je n'ai pas pu m'en empêcher. »

Drake remue négativement la tête, sourire aux lèvres.

« Ne vous excusez pas, ce n'est pas grave. »

Holmes sort un calepin de son petit sac de tourisme. Elle ouvre le petit cahier et cherche ses précédentes notes. Après une petite minute dans le silence la voilà qui rompt ce dernier en lui donnant le nom du restaurant. Bien entendu, Ada est sans doute déjà informée de la localisation, néanmoins Risa ne peut s'empêcher de lui indiquer l'emplacement pour leur petit rendez-vous du soir. C'est plus fort qu'elle, la Sherlock détient toujours sa petite manie d'étaler sa science provenant de sa merveille qui est sa cervelle, sa mémoire, son palais mental.

« Retrouvons-nous sous les alentours de dix-neuf heures trente. » suggère la sorcière en rangeant son petit calepin. « J'en profiterais pour me trouver une tenue un peu plus accueillante. J'ai déjà repéré des magasins qui vendent du rêve. Dont celui près de la banque de cette ville. Leur réputation est répandue dans toute la capitale. Ou bien de cette autre boutique tenue par une vieille dame frôlant les soixante-quinze ans. On y raconte que ses robes sont de toutes beautés. » Tenant son menton avec son index et son pouce, regard dans le vide, à 100% dans son mental palace, l'ancienne Comtesse ne remarque pas qu'elle vient de dire ces choses à voix haute au lieu que ce soit dans sa tête. Elle se met à soupirer, repousse sa tresse de neige derrière son épaule gauche. « Je suis navré, ça m’arrive souvent de parler à voix haute toute seule. Le genre de choses qui me différencie des autres qui me traitent de…folle. » La sorcière roule des yeux et se met à sourire tendrement à sa compagne. « Bien. Je vais me retirer et trouver une tenue adéquate pour ce dîner, je ne tiens pas à faire tache et ternir votre réputation. »

Reprenant la main de la Noah, l’Exorciste y dépose un baiser sur le dos de sa plume. Enlevant délicatement le contact entre eux, la Rose Noire enfile ses paluches dans les poches de son manteau, adresse un léger signe de tête à Adalie Elizabeth van Eyck puis quitte le magnifique parc en regrettant déjà de s’éloigner de la magnifique fleur rubis qui fait chavirer son cœur qui rêve à présent de cette dernière.

Il n’a pas fallu longtemps pour l’Anglaise de trouver des vêtements pour le fameux rendez-vous qui l’attend. Au final, Risa a opté pour une robe venant de cette vieille grand-mère de soixante-quinze-ans. Sûrement mère de plusieurs enfants après avoir remarqué les différents cadres présentant des photos de famille. Quant à son mari, il est décédé ce qui explique pourquoi la dame fait plus vieille que son âge. Regard très fatigué, alliance accrochée dans un collier en or alors que la mamie porte une autre bague du même genre sur son annulaire gauche. Le bijou se trouvant détenu par la petite chaîne autour du cou de la dame est beaucoup trop grand pour les pauvres petits doigts de la vendeuse de robes. D’ailleurs, elle s’appelle Saskia pour son prénom et Heller pour son nom de famille qui est également celui de son défunt mari. Indice trouvé par hasard sur une enveloppe de la banque destinée à Saskia. En y réfléchissant l’enveloppe doit contenir un message salé de sa banque au vu de l’écriture en gras et bien voyante créée par l’émetteur. Mais revenons aux moutons au lieu de déballer la vie de cette pauvre dame qui n’a rien demandé à personne…

Le début de soirée arrive, Holmes se trouve déjà à table. Il est dix-neuf heures quinze. La femme n’aime pas du tout être en retard et adore être en avance. La détective porte à présent sa robe fraichement achetée. Bordée d’un bleu à l’identique de ses orbes, d’innombrables roses noires servant de décoration sur la couleur principale de son vêtement, d’un corset à lacets noir, et d’autres choses qui font énormément tourner le regard des hommes mais également des femmes qui sont pour la plupart toutes jalouses. Sûrement à cause du charme que dégage la Sherlock, ou bien de sa robe extrêmement magnifique ayant attisé un coup de foudre pour la nouvelle propriétaire de ce bien. Posant la montre à gousset ayant appartenu à Abigail, la sorcière s’assure de l’heure et se demande si sa charmante rencontre va arriver en avance ou à l’heure ou en retard. Joignant ses mains sous forme de prière, elles les calent sous son menton, ferme ses paupières maquillées et tente de faire le vide dans sa tête, de ranger son palais mental en désordre à cause de l’ambiance du restaurant. Bruit d’une assiette qui explose sur le sol, son de la voix d’un homme se vanter de ses services à l’armée pour charmer une dame, rire de deux hommes qui viennent de partager une blague absolument ringarde et pas marrante, la musique d’un orchestre donnant de l’ambiance pour ce dîner, puis…pour finir...un écho qui signale la présence d’une personne qui ne peut être qu’Adalie. Le parfum sentit tout à l’heure est le même et est toujours envoûtant pour la sorcière. Lentement, doucement, les cristaux d’un bleu océan apparaissent pour y admirer son ennemi naturel, sa nouvelle rencontre, peut-être la future élue de son cœur, peut-être la personne qui va mettre un terme à sa déprime et son désespoir qui est en train de la tuer à petit feu ou alors…un amour qui risque de détruire les deux pauvres femmes.

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mar 28 Jan - 0:20
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
J'ai du mal à me comprendre actuellement.

Je me sais très anxieuse, depuis toute petite. Je ne le nie pas : la meilleure de mes forces est sûrement de me connaître par coeur, que ça soit mes qualités ou mes défauts. J'ai du mal avec cette anxiété qui me pèse tout le temps. J'ai toujours eu des responsabilités et de la pression sur les épaules. Cela n'a jamais changé. Cela ne changera sûrement jamais.

Au final, je m'y suis presque habituée. Enfin... on ne s'habitue jamais vraiment à l'anxiété. On s'habitue plutôt à tout ce qui l'entoure. Et je pense avoir bien réussi dans ce domaine. C'est simple, personne à part mes parents -voire seulement ma mère- ne sait que je souffre d'anxiété.
Pourtant, ça remonte à loin. Ca remonte à l'enfance, quand j'étais petite. Où l'on m'interdisait de sortir, de jouer avec des enfants de mon âge -en tout cas, rarement- pour que je puisse m'éduquer à la place. Que j'apprenne les bonnes manières et gnagnagnignagnagna.

On voit ce que ça a donné, hm?

Voir Risa rire à mes bêtises, à cette nervosité naissante me décrispe lentement. Voyons le positif, ça fait rire quelqu'un -et ça vaut 100 points en plus si c'est elle que ça fait rire. Et évidemment, ça me fait énormément sourire. Surtout lorsqu'elle me dit que je suis adorable -mais qu'est-ce que je dis parfois?

- Retrouvons-nous sous les alentours de dix-neuf heures trente.

J'hoche la tête. C'est une bonne heure, et ça me laisse le temps de régler quelques détails histoire de pouvoir passer une soirée tranquille. J'aime bien.
Et puis, la voilà qui se met à parler toute seule. Elle ne semble pas se rendre compte que je l'entends. A moi de sourire en l'observant ainsi faire. "elle est adorable".

- Ne vous excusez pas, ça arrive à tout le monde voyons.

Malheureusement, l'heure des séparations arrive et nous nous devons de nous quitter. Ma main a du mal à quitter la sienne, mon esprit ne la quitte pas des yeux jusqu'à ce qu'elle sorte de mon champ de vision.

et je reste là, avec un sourire béat.
et je reste, plantée là, pendant quelques minutes encore.

Avant d'enfin reprendre mes esprits. Je tape dans mes mains, les frottant contre elle avant de tourner sur moi-même et d'entamer la route jusqu'à chez moi. Je réfléchis déjà à ce que je pourrais bien mettre, ce que je pourrais bien apporter... quelle dure vie.
Je prends mes clés, et les passe dans la serrure pour rentrer chez moi. J'enlève ma veste, mon écharpe et mes chaussures une fois dans le hall d'entrée avant de crier tout en me dirigeant dans le salon.

- MASE ! Tu as 30 secondes pour ramener tes beaux yeux dans le salon.

Il a l'habitude que je lui parle ainsi. Après tout, il fait pareil avec moi.

AH ! D'ailleurs je parle de ses beaux yeux mais il n'y a rien d'ambigü entre nous à part peut-être nos humours respectifs. Mase, c'est mon akuma personnel, mais c'est avant tout mon meilleur ami depuis un an et demi. Et mon protecteur. Mais officiellement, aux yeux des humains, c'est mon garde du corps. Vu la montagne de muscles que c'est, ça passait plus inaperçu.
Et le voilà qui descend, avec son vieil air de "tu m'as dérangé alors que je dormais", croisant ses bras en me jetant un regard noir.

- Bon, Mase, je m'absente ce soir, donc tu dois aller à l'Arche, t'as du boulot là-bas. Reviens pas avant demain matin, voire début d'après-midi, parce que je ne sais pas à quelle heure je rentrerai.

- C'est encore un de tes plans foireux?

Il me regarde, haussant son sourcil. Comme si je faisais des plans foireux tous les jours, mais regardez l'estime qu'il a pour moi. Quel ingrat quand même.

- Fais attention à ton langage. Et de un, non ce n'est pas "un de mes supers plans foireux -qui marchent toujours en plus-" et de deux, là où je vais ne te regarde pas plus alors je t'en prie, va à l'Arche sans poser plus de questions.

Il hausse les épaules et se dirige alors vers la porte, lançant une dernière parole avant de s'en aller.

- Fais attention à toi tout de même.

Je fais un mouvement de main dans sa direction, pour lui assurer que je contrôle tout. Et lorsque j'entends enfin la porte d'entrée se claquer, je soupire de soulagement. Heureusement qu'il n'est pas un curieux dans l'âme, car j'aurais été belle à lui expliquer ce que je vais faire ce soir. Mais bon, ne pensons plus à ça.

Je suis enfin seule chez moi, et je monte rapidement à l'étage. Je passe d'abord par mon bureau, j'ai quelques papiers à remplir avant de pouvoir avoir l'esprit tranquille. Ce n'est l'histoire que de quelques minutes, pour pouvoir me débarrasser de tout ça. j'ai tellement l'habitude de les remplir que ça ira vite.

Une fois tout cela fini, je me dirige vers ma chambre et commence à me préparer. Je choisis minutieusement chacun de mes accessoires, chaque détail est soigné. La perfectionniste en moi ne pourra accepter un seul défaut visible dans mon apparence.

Alors au final, j'opte pour une longue robe rouge, fendue sur le côté gauche, au bustier garni de motifs floraux -des roses, pour être plus précise- de couleur bordeau, et au dos nu. C'est une jolie robe, que je n'ai pas souvent eu l'occasion de mettre. Sans oublier les gants assortis avec. Ensuite, les touches finales et je suis parée à y aller.
Je suis très stressée, et lorsque je quitte mon manoir, je ne me retourne même pas, alors que d'habitude je vérifie au moins trois fois que ma porte est bien fermée. Tant pis.

Je descends de la calèche qui m'a amenée jusqu'au lieu du rendez-vous tout en remerciant le cocher. Je chipote à mes gants et je rentre enfin dans le restaurant. Je salue le portier et discute quelques instants avec lui. Les gens ici ne peuvent pas s'empêcher de discuter avec moi lorsque je suis dans les parages. Il faut dire aussi que je ne sors pas très souvent... alors ce sont des occasions rêvées pour ceux qui veulent m'aborder.

Je souris, je suis polie, je fais bonne figure -il faut croire que j'ai plus d'influence dans cette ville que ce que je croyais- avant de devoir m'éclipser, à la recherche de la table qui nous est réservée. Il est 19h20, j'arrive toujours avec dix minutes d'avance. Ca me permet de préparer le terrain.

Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque mon coeur rate un battement en voyant la femme qui ne quitte mon esprit depuis cet après-midi. Je m'approche de la table, souriante.

- Risa, je ne m'attendais pas à vous voir déjà ici. Vous avez réussi à me surprendre, décidément.

Ses yeux s'ouvrent vers moi et j'accentue mon sourire à nouveau. Ses iris sont vraiment magnifiques.
je m'installe face à elle et je ne peux retirer ce sourire de mes lèvres. Mon bonheur se voit trop, et j'espère qu'il sera contagieux. Je suis vraiment heureuse d'être ici.

- Encore merci pour l'invitation. Vous êtes ravissante ce soir. Enfin, comme tous les jours, je veux dire, quand nous nous sommes vues cet après-midi vous étiez ravissante aussi mais... enfin, vous êtes très jolie.

Un rire nerveux me parcourt, l'anxiété ne peut que revenir. mais ce n'est que temporaire, je le sais. C'est le trac des premiers instants, et je pense que cette soirée ne peut que bien se passer, parce que j'ai l'impression de pouvoir enfin me libérer un peu de cette tension qui m'oppresse, avec elle à mes côtés.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Dim 2 Fév - 18:45





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Elle regarde encore et encore sa montre à gousset, observant attentivement la petite aiguille des secondes qui défilent lentement avec son petit bruit de "tic tac". Deux minutes viennent déjà de s’écouler et c’est deux minutes de trop pour la détective d’entendre l’histoire de la mère et de son fils à côté de sa table. Elle resserre ses griffes sur la montre et remarque déjà plusieurs indices sur la dame puis sur l’homme. En observant bien, la mère détient un chien, non deux chiens à cause des poils de ces bêtes se trouvant encore sur sa robe. La cible de Risa semble vouloir tromper le monde en prétendant être riche mais ses bijoux sont de la camelote. Les bagues à ses doigts ne sont pas faites d’alliage d’or, si Holmes prend le cas du bracelet cette dernière comprend qu’il a été créé par un amateur au lieu d’un expert. La forme et la conception de l’anneau autour de son poignet gauche sont mal confectionnées et se raye très facilement. À son cou se trouve l’alliance de son mari qui décédé car la forme de l’objet est bien trop grande pour les petites phalanges de la femme. Si la Sherlock se penche sur le cas du fils dont par exemple son plat de dégustation, le monsieur se réserve et ne souhaite pas se remplir l’estomac. En conclusion, il offre un dîner à sa mère mais est assez pauvre au niveau argent. Ce qui veut dire que ce dernier souhaite demander une faveur à sa daronne tout en essayant de l’amadouer par ce repas. Sa méthode est ingénieuse et il va réussir car sa mère semble gaga de son fils au vu des nombreuses fois où elle mentionne « mon bébé ». Un long soupir s’échappe des lèvres délicieuses de la détective qui plisse ses iris quand une minute supplémentaire vient de s’écouler. Risa Holmes est impatiente, oui elle l’est beaucoup car la femme de tout à l’heure n’est pas n’importe qui. Son palpitant n’en peut plus de la séparation si éloignée de la Noah. C’est comme-ci on torturait ce pauvre petit cœur déjà brisé. Pourtant Holmes ne connaît presque pas voire pas du tout cette jeune femme. C’est d’ailleurs assez étrange pour elle de ressentir à nouveau de l’attirance pour une personne. Ça l’étonne encore plus que ce soit une femme. Son pouce caresse la petite vitre de l’horloge portable, l’Anglaise se remémore chacune des paroles de la Néerlandaise et le son de sa voix la rend toute chose. Un sourire joyeux s’étire de ses lippes, de son visage et c’est vraiment rare que Risa soit comme ça. Ce genre de sourire ça remonte…à plusieurs années en fait. Il est du coup assez troublant que la future élue du cœur de Risa arrive autant à la rendre joyeuse, en si peu de temps…en étant également absents.

Puis, tout à coup, lorsque la montre affiche dix-neuf heures vingt, la resplendissante Adalie van Eyck arrive pour rejoindre la Rose Noir. D’ailleurs, le mot "resplendissant" est extrêmement faible. Porteuse d’une longue robe rouge, fendue sur le côté gauche pour donner une vue sur la beauté de ses jambes, d’un bustier garni de roses bordeaux, et laissant la liberté d’admirer le dos d’une Aphrodite. N’oublions pas les gants qui se marient bien avec sa robe qui rend très confuse la fille du vent salé. Elle se met à rougir, le regard de plusieurs personnes se fait sentir pour Adalie et de la jalousie naît chez l’Anglaise. Son palais mental repère tous les voyeurs et son regard glacial se pose sur chacun pour les inciter à dévier leur attention. Cette femme est à Risa et à personne d’autre. Holmes ne partage pas sa convoitise et ça le restera ainsi. La jeune Drake sent la chaleur de ses joues monter à grande chevauchée et pour calmer le tout, la sorcière se saisit d’un verre d’eau bien froid pour diminuer la chaleur corporelle de ses pommettes rosies. Risa n’a en fait pas les mots pour décrire…cette déesse qui va juste dîner en sa compagnie. Plus aucun doute là-dessus, la Rose Noire est attirée par la Rose Rouge et ça l’embête de l’admettre, elle qui a toujours du recul sur les sentiments de ce genre. Adalie est venue comme une flèche pour prouver à la Sherlock que son cœur peut encore ressentir de l’amour. L’ancienne Comtesse se lève tout à coup, sans vraiment s’en apercevoir en fait, son corps fait n’importe quoi et l’embarrassement se lit sur son visage. Risa est comme une enfant qui n’arrive plus à retenir ses propres émotions. C’est très gênant…

Il semblerait donc que Holmes arrive à surprendre la brune. C’est au moins une bonne nouvelle et cela n’impressionne pas la Sherlock. Elle réalise des choses que peu de personnes peuvent faire, donc il est normal qu’à un moment donné Risa impressionne les gens. Est-ce de la frime ? Oui. Ça l’est. Ça fait partie du boulot. Gracieusement, la passionnée des énigmes attrape la main de sa partenaire de soirée pour y déposer une nouvelle fois un baiser sur le dos de sa plume. L’admiratrice des roses ne cache pas son envie d’embrasser plutôt les lèvres de la représentante du Savoir, mais un gentleman ne se comporte pas de la sorte. Son père Dorian serait furieux de voir que Risa aimerait brûler les étapes.

« Vous me surprenez également en constatant que cette magnifique robe que vous portez fleuri encore plus votre beauté. » annonce-t-elle d’une voix charmante et romantique. « Un plaisir de vous revoir, mademoiselle van Eyck. Les heures et les minutes m’ont paru une éternité sans votre compagnie. »

Holmes se remet à produire un doux rire lorsque Ada la complimente sur sa tenue. Elle s’embrouille encore et Risa tombe un peu plus amoureuse de cette rose pourpre. La botaniste ne souhaite aucunement la cueillir mais plutôt de l’admirer jour et nuit, jusqu’à la fin de son existence. Son sourire joyeux revient sans que la détentrice soit au courant, ses orbes d’un bleu océan ne cessent d’admirer les resplendissants cristaux de cette jeune femme en face d’elle.

« C’est à moi de vous remercier d’avoir accepté de dîner en ma compagnie. Cela fait une éternité que je n’ai pas mangé dans un restaurant, surtout avec une Aphrodite. »

Risa effectue un léger soupir silencieux en constatant qu’elle parle beaucoup trop vite. Si ça continue, elle va ennuyer Adalie et comme une idiote gâcher la soirée. À nouveau, la chevalière se perd elle-même en contemplant la Néerlandaise, si bien qu’elle ne remarque pas et n’entend pas le serveur qui souhaite prendre leur commande sur les apéritifs. Puis, quand ses sens se rendent compte d’un élément étranger à leur table, Risa tourne sa tête et fixe l’homme d’une manière désintéressée et froide. La détective a déjà eu le temps d’étudier de A à Z la carte des boissons et sans tarder elle demande un breuvage légèrement alcoolisé avec un parfum de fraise. Son tibia sous la table frôle sans le vouloir celui de van Eyck, aussitôt elle le retire, toute gênée.

« Oups…pardon. » dit-elle en détournant son regard, tentant de cacher ses rougeurs.

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Mar 24 Mar - 23:20
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de sortir. Je suis tellement occupée... entre mon boulot qui me prend déjà pas mal de temps, il a fallu qu'une double vie vienne s'installer il y a deux ans et demi de cela. Qui me prenait encore plus le temps. Je n'ai même plus le temps de me poser devant un feu, un livre sur les genoux comme j'aimais tellement le faire. Je suis débordée de partout. Mais bon. La Guerre n'attend pas. Elle n'attendra jamais. Si j'essaie de me reposer, ne serait-ce qu'une seule minute, elle m'arrachera tout... tout. Alors, je dois tenir bon.

De plus, je suis importante. Je suis le Savoir après tout, ce n'est pas rien. L'incarnation du Savoir se doit d'avoir une attitude exemplaire, toujours imperturbable. Parfois, je me demande si c'est vraiment la bonne personne qui a été choisie. Il y a des fois où je n'y arrive juste plus, et je me mets à pleurer, sans que personne ne le voit.
C'est lourd, tout ça, pour une seule personne.

Mais ne parlons pas de ça. Je ne suis pas ici pour parler de la guerre. Même si elle ne quitte pas mes pensées une seule seconde -comment pourrait-elle? Je vis continuellement avec un truc dans ma tête- ce soir, je la mets entre parenthèses. C'est égoïste, oui. Mais je suis une égoïste.
La robe que j'ai ressortie est une robe qui date d'il y a quelques années déjà. Je pense que Dominus venait à peine de s'éveiller. Ma mère me l'avait achetée pour un gala je pense? Oui, c'était un gala. Mais depuis, je n'ai plus eu l'occasion de la remettre. Je n'avais plus d'évènement pour pouvoir la porter à nouveau. Mais le voilà, le rendez-vous qu'il fallait.

Et lorsque je rentre dans la grande salle de restaurant, je sens les regards qui se tournent vers moi. Evidemment, je m'en doutais, je le savais. Les gens me regardent, car je suis Adalie-Elisabeth van Eyck, que me voir ainsi vêtue n'est pas habituel, que me voir sortir le soir est rarissime.

Mais je ne me tourne pas vers ses regards. Mes yeux ne cherchent qu'elle. Et lorsque je la trouve enfin, je ne peux que sourire bêtement comme je le fais depuis le début de cette journée.
Elle est si belle. Elle est si belle que je ne peux m'empêcher de détailler son visage, sa peau blanche, ses pomettes légèrement rosées, ses cheveux blancs retenus en une tresse, ses yeux bleu océan dans lesquels je pourrais me perdre des heures durant.

Lorsque j'arrive au niveau de la table, la voilà qui se lève brusquement et je ne peux m'empêcher de sourire encore. Je reconnais là les signaux d'une nervosité. Mais cela me fait rire. Comme nous nous retrouvons dans le même état, toutes les deux, incapables d'agir sans trembler un peu. Trop impressionnées par celle qui se trouve en face, je suppose.

Même si je ne sais pas comment je peux l'impressionner... d'habitude, les gens sont impressionnés par mes titres, par mon travail, par le fait que je suis le Savoir aussi pour ceux qui le savent. Mais Risa... Risa, elle ne sait rien de tout ça. Elle ne savait même pas qui j'étais. Je pense qu'elle se doute de ma nature de Noé -si j'ai senti son Innocence, elle a dû sentir Dominus- néanmoins, je pourrais être le Noé du rien que cela serait pareil. Je ne sais pas comment je fais pour la mettre dans un tel état. Je ne me trouve pas si formidable que ça, d'apparence.

C'est pour cela que je me cache derrière tout ce que je fais. Derrière cette arrogance qui semble sans faille. C'est parce que j'ai été rabaissée durant tant d'années, isolée tellement de temps, sans personne à qui me confier à part moi-même. Sans Dominus, je ne suis rien. Rien d'autre que quelqu'un de normal, voire pire que normal. Quelqu'un d'oubliable. Et ce n'est pas ce que je veux devenir.

Mais Risa me fait me sentir importante, et plus que de simples rougissements au bord de mes joues, cela me touche réellement.

- Vous me surprenez également en constatant que cette magnifique robe que vous portez fleuri encore plus votre beauté. Un plaisir de vous revoir, mademoiselle van Eyck. Les heures et les minutes m’ont paru une éternité sans votre compagnie.

J'ai tellement envie de prendre sa main dans la mienne, et de la tenir pour ne plus jamais la lâcher. Je reste un moment à l'observer ainsi, et les mots ne sortent pas. Pourtant, j'aimerais lui dire que moi aussi, je fus intenable durant les dernières heures. C'est la première fois que je me mets dans tous mes états pour une seule et unique personne. Je la connais depuis si peu de temps et pourtant, je sens comme une connexion, comme si nous étions proches. J'ai des milliers de questions qui me viennent en tête et je me force de les contenir.

De toute façon, lorsque j'ouvre la bouche, il n'y a que des bêtises qui en sortent. Je me mets à parler trop vite, sans réfléchir et dieu seul sait à quel point cela me fait défaut. Néanmoins, cela fait rire Risa et je me mets à rire avec elle, nerveusement. Autant rire de moi-même.

- C’est à moi de vous remercier d’avoir accepté de dîner en ma compagnie. Cela fait une éternité que je n’ai pas mangé dans un restaurant, surtout avec une Aphrodite.

Je suis ravie de me voir affublée à ce nom, à cette déesse. Parce qu'évidemment, dès que son nom est évoqué, tout me vient en tête et je ne peux m'empêcher de secouer légèrement la tête tout en passant une main dans mes boucles brunes.

- Pareillement, je n'ai plus le temps de faire ce genre de choses depuis que j'ai... repris la main de l'entreprise familiale. Les seuls dîners que j'ai pu avoir étaient d'un ennui mortel, saupoudré d'un humour plus que discutable de vieux hommes d'affaires dégoûtants.

Et sur ces paroles, je lève les yeux au ciel, prenant un air faussement ennuyé. J'ai tellement d'anecdotes à raconter grâce à ces repas d'affaire. Parfois, c'est réellement du grand n'importe quoi.

Heureusement, je n'ai pas à aller plus loin dans mon explication car le serveur vient me couper dans mon semblant de conversation pour prendre les commandes. Je laisse Risa choisir en première et je prends finalement la même chose qu'elle. Pas le temps de choisir et puis, je compte bien me retrouver seule avec elle aussi vite que possible.

Mais lorsqu'elle replace ses jambes, son tibia frôle le mien et je la vois vite se replacer, toute confuse, s'excusant alors. Je vois le pourpre qui s'installe sur ses joues et je me mets à rire de nouveau, confuse également.

- Non, ne vous excusez pas, c'est ma faute ! J'ai... j'ai les jambes longues !

"J'ai les jambes longues". C'est tout ce que j'ai trouvé à dire. Il n'y a pas que mes jambes qui sont longues, bon dieu. Alors je tousse, sûrement parce que j'ai honte de moi-même, avant de joindre mes mains sous mon menton et d'observer Risa d'un oeil intéressé.

- Bon et bien, dites-moi... que faites-vous donc dans la vie?

J'ai besoin de savoir jusqu'où elle pourra aller pour m'intéresser.

Et alors que je ne peux détacher mon regard de ses yeux, une pensée me traverse l'esprit.

Je suis en train de tomber pour elle.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Sam 4 Avr - 13:09





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Quelle drôle de sensation après ce frôlement entre ton tibia et celui du Savoir, c’est comme-ci par ce simple contact ton cœur venait de réaliser un arrêt cardiaque. Tu te retiens de poser ta plume à l’endroit où bat ton palpitant, tu ne peux pas cacher la rougeur de tes pommettes qui pourrait rivaliser avec la couleur de la robe magnifique de ta partenaire de table. Pourtant, une envie soudaine souhaite recommencer ce geste, ce moment où vos tibias se sont frôlés. Inutile de le cacher, toi la Sherlock Holmes, toi la Rose Noire. Tu es folle amoureuse d’Adalie-Elisabeth van Eyck. Tu es attirée par cette dernière et pas qu’un peu. Tu es comme ça Risa. Quand tu tombes sous le charme de quelqu’un, tu ne peux pas t’en défaire facilement. Au contraire, tu es attirée comme un aimant et tu souhaites tout de suite passer ta vie avec le ou la prétendant(e). Tu l’ignores encore, mais ce trait de caractère provient de ta véritable mère ; Morgana Holmes. Tu lui ressembles beaucoup trop quand tu tombes sous le charme de quelqu’un. C’est sans doute à cause de ce défaut que tu es étais si aveuglée avec Seth Moriarty. Peut-être que grâce à lui tu as pu avoir ton premier enfant, ton petit bourgeon que tu adorais, ta petite Flora. Mais tu étais tellement sotte que tu n’as pas remarqué le désespoir qui t’attendait à bras ouverts. Tu t’es jetée dans la gueule du loup sans penser aux conséquences derrière. Tu es une idiote Risa, tu n’es pas aussi intelligente que tu le crois. Moriarty te l’a dit mais aussi ton deuxième amour, Abigail Panabaker. The Woman, la Prima Donna qui a également fait chavirer ton palpitant et qui le fait toujours à l’heure d’aujourd’hui. Pourtant, une autre personne semble la rivaliser et c’est Ada, cette Aphrodite sortie de nulle part, arborant un sourire angélique, détenant un physique à couper le souffle, possédant une voix envoûtante et terriblement séduisante, sans oublier son regard bleu acier qui est perçant mais horriblement charmant. Ah là là, te voilà amoureuse de deux femmes qui semblent chacune exceptionnelle. Néanmoins, une chose dans ton esprit, dans ton merveilleux palais mental te signale que tu devrais arrêter de penser à la Scandaleuse. Pourquoi ? Car elle ressemble beaucoup trop…à Moriarty. Mais évitons de parler d’elle, car Abigail n’a pas sa place dans cette soirée. Non, aujourd’hui tes yeux sont braqués sur ceux d’Adalie, cette ravissante rose rouge.

Tout comme toi, elle prend la même chose, le même cocktail pour débuter un apéritif. Son choix te signale qu’elle n’a pas cherché à comprendre ce qu’il se trouvait sur la carte. Elle désirait juste prendre la même chose que toi, la grande Sherlock Holmes car après-tout vous êtes toutes deux une représentation du Savoir. Tu penches légèrement ta tête sur le côté en apprenant que la Néerlandaise détient des jambes longues. Tu lui souris avec un air très amusé et joueur par la même occasion.

« Oh ? Vous avez les jambes longues ? » Tu te mets à rire doucement, mais ce n’est aucunement de la moquerie. « De ce que j’ai pu voir à votre arrivée, vos jambes sont proportionnées à votre corps, my dear. Ajoutons également qu’au vu de la couleur de votre peau, ces dernières doivent être très douces au toucher et… »

Tu fermes ton poing, tu abaisses tes paupières tout en soupirant de honte et en rougissant encore plus par la même occasion. Tu aurais pu éviter d’ajouter le sujet sur la douceur des jambes d’Adalie. Tu es beaucoup rentre dedans ce soir, il va falloir te calmer Risa Holmes. Inutile de dévoiler tout ton savoir par un simple coup d’œil, c’est le meilleur moyen pour ennuyer ta partenaire. Il va vraiment falloir que tu travailles sur toi-même au niveau de tes réflexions. La Sociopathe, la grande détective consultante semble de retour.

« Pardonnez-moi cette parenthèse…j’ai beaucoup de mal à être…comme les personnes ordinaires. » soupires-tu une nouvelle fois en ouvrant lentement tes paupières pour y dévoiler le bleu pétillant de tes cristaux azur. Tu hésites cependant sur la question d’Ada. Parler de ce que tu fais dans la vrai vie n’est pas forcément une bonne idée, surtout que la femme en face de toi fait partie du camp adverse. « J’étais une détective. » commences-tu en t’amusant avec ton pendentif accroché à ton cou qui représente une encre de bateau. « Une détective consultante. La seule au monde. » ajoutes-tu sur une petite note d’arrogance et de fierté. « J’ai inventé la fonction. Voyez-vous, quand la police est larguée, donc toujours, elle m’appelle pour que je termine leur travail d’enquête. »

Le serveur arrive pour déposer les cocktails, ce dernier prend ensuite un carnet et demande ce que toi et ta partenaire souhaite prendre. D’un sourire joueur, tu te focalises dans ton palais mental, ta glorieuse mémoire et redoutable arme qui a réussi à faire tomber de nombreux ennemis. Peut-être que d’un simple regard tu arriveras à deviner le plat favori de ta partenaire. En fait, le mot peut-être n’a pas sa place dans la précédente phrase car toi, tu peux aisément résoudre cette énigme qui vient de se poser devant tes yeux. D’après les nombreux plats que tu as pu voir sur la carte, un seul pourrait correspondre à la femme que tu aimes en secret. Le Rijsttafel. Un plat composé de plusieurs mets d’Indonésie. Mais pourquoi donc ce plat en particulier ? Tout simplement car il est le seul intéressant et énigmatique de toutes les choses qui sont proposées dans ce restaurant. Si Adalie aime passer du temps en bibliothèque, qu’elle aime connaître des choses, ses goûts se baseront sans doute sur des aliments éloignés de son pays. Donc pour faire court, le seul plat qui pourrait l’intéresser c’est le Rijsttafel.

« Deux Rijsttafel. » dis-tu avant que la Noah est eut le temps de répondre. Tu ne la quittes pas des yeux, tu dévores même son regard si envoûtant et charmant. Chaque seconde à contempler le bleu de ses yeux te rend amoureuse de plus en plus. Tu espères que c’est réciproque et que tu ne fonces pas tête baissée dans un mur. Tu décides ensuite de reprendre ton petit récit sur ce que tu fais ou plutôt faisais dans la vie. « Je détenais autrefois le titre de Comtesse, je servais la Reine d’Angleterre, mais j’ai dû renoncer à ce travail qui devenait beaucoup trop…oppressant. » Soudainement, tes visions te remontrent Seth et Flora, l’événement à Paris, la mort de ta fille par ton ex-mari, la destruction totale de ta vie, bref…le désespoir qui te ronge encore à l’heure d’aujourd’hui. « Maintenant, je préfère me rendre de ville en ville, de pays en pays, à la recherche de mes origines, de ma famille de sang. Une histoire pas si intéressante, j’en suis bien désolée, my dear. »

Tu attrapes ton verre d’alcool et tu le lèves légèrement pour inciter à la brune à trinquer. Lentement ton autre main vient se poser sur celle d’Ada. Rien que le contact, la douceur de sa peau te martyrise le cœur.

« Est-ce que j’ai bien répondu à votre question, miss van Eyck ? »

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Lun 6 Avr - 0:37
Ada et RisaBibliothèque d'Amsterdam
<
Le Savoir et la Sherlock
Je porte ma main à mon front, essayant de cacher la gêne que m'a apportée ma réplique. Des jambes longues... je n'en reviens toujours pas. Qu'est-ce que je peux dire quand je perds mes moyens...

- Oh ? Vous avez les jambes longues ? De ce que j’ai pu voir à votre arrivée, vos jambes sont proportionnées à votre corps, my dear. Ajoutons également qu’au vu de la couleur de votre peau, ces dernières doivent être très douces au toucher et…

Et là, un blanc s'installe alors qu'elle semble s'être rendue compte de ce qu'elle vient de me dire. Je pose ma main sur ma bouche pour réprimer mon sourire mais je ne peux pas m'en empêcher. Ma tête se baisse légèrement et je me mets à rire tentant de l'étouffer le plus possible. Je ne veux pas paraître moqueuse, loin de moi cette idée. Mais ses manières me font rire. Cette manie qu'elle a de ne pas mesurer ses propos lorsqu'elle commence à s'emballer. Je commence déjà à la cerner un peu plus et plus nos échanges progressent et s'approfondissent, plus je vois à quel point nous nous ressemblons en vérité. Plus je vois à quel point sa personnalité me plaît.

- Pardonnez-moi cette parenthèse…j’ai beaucoup de mal à être…comme les personnes ordinaires.

Je secoue négativement la tête, accompagnant ceci d'un geste de la main, m'arrêtant enfin de rire, mais gardant néanmoins mon sourire. Je tamponne le coin de mes yeux avant de l'observer de nouveau et d'observer une nouvelle fois ses magnifiques yeux.

- Ce n'est rien. C'est mignon. Mais je comprends ce que vous voulez dire...

... attendez.

- Enfin, je comprends ce que vous voulez dire par le fait que vous n'êtes pas une personne ordinaire, pas le fait que mes... bref. Vous avez compris.

Et je ris encore un petit moment, me moquant de moi-même cette fois-ci. J'ai rarement l'occasion de rire ainsi et de m'ouvrir un peu plus, alors j'en profite. De toute façon, demain, je devrais me refermer et reprendre l'habitude de ne plus sourire, de ne plus rire aux blagues et de faire la fermée alors bon.

Ce n'est pas par plaisir que je fais ça. C'est parce que je dois être ainsi. Si je ne me ferme pas un minimum, ça laisse la place à toutes les faiblesses de se montrer. Et montrer ses faiblesses, c'est permettre à l'ennemi d'exploiter nos failles. Le Savoir ne peut pas se permettre de montrer ses points faibles et de se laisser exploiter : au mieux, c'est lui qui exploite les gens, mais l'inverse ne marche pas.

Mais là, malgré le fait que Risa soit une compatible à l'Innocence... je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle ne me fera pas de mal. Après tout, si elle le souhaitait, elle l'aurait déjà fait non? Alors je peux bien me permettre cet écart aux principes du Savoir.

- J’étais une détective. Une détective consultante. La seule au monde.

J'hausse un sourcil tout en souriant en coin. Au monde? Impressionnant tout de même. C'était donc de cela qu'elle parlait en disant qu'elle n'était pas une personne ordinaire? Après tout, pour être détective consulante, il faut avoir des nerfs d'acier. Même plus que ça : un mental de plomb. Elle a dû en voir des vertes et des pas mûres, et pour être la seule détective consultante au monde, elle doit également avec une manière de réfléchir assez spéciale. Décidément, elle est encore plus intéressante que ce que je pensais.

- J’ai inventé la fonction. Voyez-vous, quand la police est larguée, donc toujours, elle m’appelle pour que je termine leur travail d’enquête.

Je ricane à nouveau. "donc toujours". Ca, c'était bien envoyé, mais elle a tellement raison. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai berné la police lors d'une mission pour le Comte. C'est à chaque fois d'une facilité déconcertante... à croire qu'on engage les premiers venus pour faire respecter l'ordre.

Néanmoins, Risa est interrompue dans son récit par le serveur qui revient nous apporter nos commandes. C'est vrai que je n'ai toujours pas eu le temps de regarder la carte... même si je sais déjà ce que je vais prendre. Ce n'est pas comme si je changeais beaucoup lorsque j'allais au restaurant, c'est toujours la même chose car j'en mange tellement rarement que je peux bien me le permettre.

- Un r-

- Deux Rijsttafel.

Je cligne des yeux, complètement surprise. Comment a-t-elle pu deviner ça? Ce n'est même pas une néerlandaise, et elle sort ça au hasard et elle a juste? Non ce n'est définitivement pas du hasard, ce n'est pas possible. C'est fort, très fort.

- Comment vous...? Là, là je peux dire que je suis impressionnée. Ce n'était pas le plat le plus facile à deviner, comment avez-vous fait?

Grandement impressionnée même par cette capacité de déduction étonnante. Mais suis-je bête, je ne devrais pas en attendre moins d'une ancienne détective consultante.

- Je détenais autrefois le titre de Comtesse, je servais la Reine d’Angleterre, mais j’ai dû renoncer à ce travail qui devenait beaucoup trop…oppressant. Maintenant, je préfère me rendre de ville en ville, de pays en pays, à la recherche de mes origines, de ma famille de sang. Une histoire pas si intéressante, j’en suis bien désolée, my dear.

J'hoche la tête durant tout le long de son histoire avant de me stopper à sa dernière phrase. Je secoue négativement la tête une nouvelle fois avant de me redresser sur mon assise.

- Vous ne devriez pas dénigrer votre passé ainsi. Votre parcours est, ma foi... très peu commun, je dois bien l'avouer, et c'est une histoire toute somme intéressante que vous venez de me conter là. Ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre la première détective consultante au monde, hm?

Sur ce, je lui lance un petit clin d'oeil, malicieux et complice. Après tout, c'est vrai. Qu'importe à quoi ressemble notre passé, il ne faut pas le renier. Notre passé fait de nous les personnes que nous sommes aujourd'hui. J'ai lu des dizaines de livres à ce sujet. Vouloir oublier qui nous sommes et ce qui nous a construits revient à effacer une partie de notre caractère...

Elle prend son verre et je prends le mien également, sans jamais quitter ses yeux du regard. Je ne veux jamais m'arrêter de la regarder. Jamais. S'il y avait un endroit où je devais me perdre, ce serait dans ses yeux océan.
Si ma main ne devait se souvenir que d'une seule sensation, cela serait celle de sa main sur la mienne.

- Est-ce que j’ai bien répondu à votre question, miss van Eyck ?

J'accentue alors mon sourire à son égard. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas me révéler sa condition d'Exorciste. Elle ne fait pas partie de ce genre d'idiots.

- Je n'en attendais pas moins de votre part.

Je lève légèrement mon verre vers elle et vient trinquer délicatement dans le sien.

- A notre rencontre?

Rencontre qui s'annonce plus qu'intéressante, je le crois bien.


Le Savoir et la Sherlock 2pJj50a2_o

Le Savoir et la Sherlock 6uamGJ0F_o


Spoiler:
 


moodboards:
 

Dreamcatcher

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Apprendre, apprendre et gagner la Guerre Sainte.
Aime:
N'aime pas: Ada van Eyck
Ada van EyckDreamcatcher
Ada-Elly boude en #cc0000
Dominus détruit en #990000


Le Savoir et la Sherlock QDy3TcT Le Savoir et la Sherlock DpM4w0f Le Savoir et la Sherlock DlPHUWh

▐ IRL Age : 18 ▐ Messages : 114 ▐ Autres Comptes : Saphira Hyde | Madalia Cuervo | Howard Link | Asiye Y. Demir | Dorothea von Rosenwald | Sua | Shani Iâhhotep
Féminin
▐ RPG Age : 20 physiquement | 23 mentalement
▐ Personnalité : Réfléchie | Anxieuse | Arrogante | Méthodique | Honnête | Mature | Rationnelle
▐ Parcours RP : d é c e m b r e :
Kinder Surprise ft. Soren & quelqu'un {10}

f é v r i e r :
got nobody to call my own ft. Wilma, Adelheid & Lena aka the gang {10}
Les contes de fée ne sont bons qu'à donner des maux de pied ft. Lena {20}

a v r i l :
Le Savoir et la Sherlock ft. Risa {90}
Intrigue partie I: La Colère de la Mère ft. les Noés{40}
Intrigue partie II:La Colère de la Mère, Groupe V ft. Oskar, Apollinaire & Bonnie/Amorem {80}
Intrigue partie III :La Colère de la Mère Groupe VIII ft. Wilma/Chaos, Eleanor et Aaliayh + post de fin {30}
but the blood on my hands scares me to death ft. Wil {10}
what's the deal with you? ft. Felipe {20}

m a i :
Une rancune qui dure depuis trop longtempsft. Mordred/Cassidy {60}
OS début mai : my blue desert {10}
hide and seek ft. Romain {20}
sisterly love ft. Adelheid & Bonnie {10}
Battle royale ft. Risa, Akira, Célania, Adelheid & Bonnie {30}
I want it, I got it ft. Abigail {20}

j u i n :
Intrigue - Ceux qui prient I ft. les fratés & l'ordre {60}
Intrigue VII, Phase II "Ceux qui paient" ft. les fratés et l'Ordre {40}
Intrigue VII, Phase 3 : "Ceux qui savent" ft. les fratés, l'Ordre et les pacificateurs {20}
Intrigue, Chapitre VII Phase 4 : Ceux qui sauvent ft. bcp de gens + post de fin {30}
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ft. Risa {20}
Intrigue VII Phase V : Ceux qui parlent ft. Célania, Maxence et Bonnie {50}

Anniversaire x1 {50}

100 points HRP + 690 points RP
= 790 points

Rang D
Rang C dans 260 points.
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Lun 6 Avr - 22:52





Le Savoir et la SherlockWith Adalie Elisabeth van Eyck



Toi Risa, tu ne t'imaginais aucunement d'avoir la chance, l'opportunité de revivre ou plutôt de vivre une chose aussi romantique et douce que ce dîner en tête à tête avec la séduisante Adalie-Élisabeth van Eyck. Il t'est désormais impossible de cacher tes rougeurs car ton cœur est bien trop heureux de cette rencontre aussi soudaine et surprenante. Tu trinques avec elle, tu lui souris tendrement, tu te perds une nouvelle fois sur les yeux pétillant de ta compagne, mais également de son petit nez fin sans oublier de ses lèvres terriblement séduisantes et attirantes. Tu as envie, oui envi de poser tes lèvres sur ceux de cette femme, de franchir une barrière pour marcher sur un chemin interdit et défendu. Tu aimerais savoir quel goût ont les lippes de cette Noah. Peut-être qu'elles possèdent un goût de fraise ou alors de cerise. Tu ne sais pas, tu ne peux pas répondre à cette énigme car le seul moyen de savoir c'est de passer à l'acte. Sauf que toi Risa, tu es chevaleresque. Toi ravissante sorcière aux roses noires, tu ne souhaites pas manquer de respect envers cette femme. D'autant plus que cette dernière t'a aidée à surmonter une de tes crises d'angoisse, elle qui normalement est ton ennemi naturel. Que dirait l'Ordre Noir s'il apprenait que tu tentes actuellement de courtiser cette Noah ? Tu serais une traître à leurs yeux, tu subirais sans doute un sort monstrueux. Mais tu ne recules pas Risa. Oh non, tu continues de marcher ou plutôt de courir car pour la première fois depuis ta chute contre Moriarty, tu as la chance de retrouver le bonheur et l'espoir, grâce à Adalie. Mais mieux vaut ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Ou plutôt mieux vaut ne pas crier victoire trop vite…

« À notre rencontre. » trinques-tu en conservant ta main sur celle d'Adalie car bizarrement tu n'arrives pas à t'en défaire. Comme-ci deux aimants se rencontrent et désirent ne plus se séparer. Tu trempes tes lèvres douces et attirantes dans l'alcool de ton verre puis tu savoures le bien que te procures ce breuvage. Tu ne prends qu'une petite gorgée car tu dois faire patienter le plaisir de ce cocktail. Tu plisses ensuite tes iris d'un bleu océan tout en te remémorant les paroles de ta voisine de table. Tu ne réponds pas à ses questions car tu te doutes que la Néerlandaise détient déjà les réponses à ses questions. Puis, tu baisses un peu ton visage, tu te sens triste Risa car quand Ada mentionne le mot "passé" tu ne peux t'empêcher de repenser à ta fille qui te manque beaucoup trop. Cette partie d'histoire, de ce que tu as vécu durant la naissance de Flora ne doit pas être mentionnée pour cette soirée. Tu ne désires aucunement verser des larmes encore et toujours car voilà, tu ne fais que ça ces derniers temps...tu es faible Risa et tu le resteras toujours...

Tu fixes longuement l'alcool de ton verre, tu te mords la lèvre inférieure, tu te sens à nouveau mal à l'aise. Tu ressens ces petites choses négatives qui te consument, te détruit. Vas-tu encore faire une crise d'angoisse comme tout à l'heure ? C'est fort possible, mais actuellement tu te bats intérieurement pour garder le cap, pour rester toi-même et d'emprisonner la sorcière qui sommeille en toi. Tu pestes silencieusement en sentant ton palpitant te pincer douloureusement, ta main attrape celle d'Ada sans que tu t'en aperçois. Puis tu sers cette plume Risa, pas de façon douloureuse mais d'une manière de te poser sur quelque chose de rassurant pour tenir, pour lutter, pour faire disparaître se mal. Tu ressens la douceur délicate de la peau de celle que tu commences à aimer, à tomber folle amoureuse. Puis...le mal disparaît enfin après deux petites minutes désagréables. Tu reprends calmement ton souffle, ton pouce caresse le bout des doigts de la Noah, tu reprends peu à peu maîtresse de ton corps. « Pardon... » dis-tu faiblement. « Je suis désolée... » rajoutes-tu en reprenant ton regard désormais faible et terriblement fatigué sur le bleu métallique du trésor en face de toi. « Je...je ne désire plus vraiment parler de ce passé... »

Le serveur arrive pour couper ce moment de mal à l'aise. Il distribue les plats, ainsi qu'une carafe d'eau. Poliment tu le remercies puis tu attrapes tes couverts en te demandant par quel bout commencé. « C'est la première fois que je vais goûter à ce plat. » avoues-tu en réussissant à reprendre un peu du poil de la bête. « Dites-moi, miss van Eyck, une question me titille l'esprit depuis que je suis arrivée à ce restaurant. » Tu fronces tes sourcils, tu sautes intérieurement un premier obstacle en prenant bien entendu ton courage à deux mains, craignant la réponse de la femme qui fait battre ton palpitant. « Vous êtes connus de ce pays, vous êtes resplendissante, magnifique, à couper le souffle... » Tu marques une pause pour éviter de trop t'éloigner du sujet, toi qui aimes beaucoup parler et étendre ta science infuse. « Avez-vous trouvé votre prince charmant ? » Tu te mets à rougir encore plus mais tu préfères attaquer au lieu de ne rien faire. Inutile de dire non à ton cœur qui brûle abondamment pour cette femme. « Simple question car vous m'avez l'air solitaire et renfermée. Du moins c'est la première impression que j'ai eue de vous dans la bibliothèque. À présent, à l'heure d'aujourd'hui, je vous trouve... » Tu continues de caresser les phalanges de la brune et tu te mets à rire doucement de nervosité. « ...bien plus heureuse et humaine. Autant vous l'avouez de manière franche et sincère. Je ne pensais pas rencontrer une femme qui rend jalouse la beauté elle-même. »

Tu rougis énormément, tu dévoiles ouvertement ce que tu vois de ta partenaire. Tu la charmes, tu la courtises, tu ne peux plus revenir en arrière Risa. Tu as fait ton choix. C'est de montrer petit à petit que ton cœur s'ouvre pour cette Néerlandaise. Peu importe son rang. Peu importe sa véritable nature. Peu importe ses origines. Peu importe si elle est du même sexe que toi. Tu es amoureuse Risa, tu redeviens la gamine qui repense à l'amour au lieu de mentionner que les sentiments sont une tare chimique pour les perdants…

Le Savoir et la Sherlock 05_1511


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Le Savoir et la Sherlock T1hp4910
by Destiny  Le Savoir et la Sherlock 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 256 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP : Enquête(s) en cours :

De la pratique with Everyone (20) [29 Mars]

Épingler la douleur with Apollinaire G. De Buzancy (10) [2 Avril]
Le Savoir et la Sherlock with Ada van Eyck (110) [5 Avril]
Cours de récréation with Everyone (10) [17 Avril]

Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? with Célania Vaillant (60) [7 Mai]
Battle Royal with Everyone (40) [19 Mai]

Une affaire entre deux chevaliers with Éloi Bauchard (10) [7 Juin]
Deux enfants de Londres with Kahina S. Hawkesbury (10) [9 Juin]
Œil pour œil...secret pour secret...
with Akira Nakamura (30) [12 Juin]
beauty may be dangerous but intelligence is lethal
with Ada van Eyck (30) [13 Juin]
Un Scandale à Buckingham with Abigail Panabaker (10) [14 Juin]
Deux violons pour une voleuse et une détective with Destiny Richards (20) [15 Juin]
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V - Ceux Qui Parlent with Everyone (40) [16 Juin]

Enquêtes terminées

Février:
 


Mars:
 


Avril:
 


Mai:
 


Juin:
 


1170 points RP
30 points OS
50 points FP
100 points Flood


Total de l'énigme = 1350 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'énigme = 950 points.

Conditions [Rang B] : (0/4)
Prochain rang d'enquêteur [Rang B] dans 150 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le Savoir et la Sherlock
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Savoir et la Sherlock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spirit hentaï euh je veut dire... power

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: