Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 Beware, beware, the man of the fog is here.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Beware, beware, the man of the fog is here.
Ven 15 Nov - 12:52





"Beware, beware, the man of the fog is here."With Angus Morganach



De ses resplendissantes émeraudes virant parfois aux turquoises, Risa admire la photo du portrait de sa mère depuis plusieurs heures. Assise confortablement sur le lit où sa maman s’est reposée tant de fois, la fille du vent salé caresse du bout de ses ongles le visage de la femme qui l’a mise au monde. Tout comme Morgana Holmes, sa fille est porteuse de la couleur de ses cheveux, de ses iris et de ses lèvres. Cette photographie représentant un nouvel espoir remplit de chaleur le pauvre cœur gelé de la douce détective. Un petit sourire s’échappe de son visage blanc qui exprime une joie de connaître enfin une vérité radieuse et ensoleillée. D’après Mrs Hudson, sa mère n’a plus donné de nouvelles depuis son voyage en Suisse. Les journaux ont mentionné sa mort, la Reine l’a affirmé, et le monde a tourné le dos à la génitrice de Risa. Un nouvel objectif est à présent créé pour la femme porteuse de cheveux de neige. Elle doit se rendre en Suisse à l’endroit même où Morgana s’est rendue pour découvrir le mystère qui entoure sa disparition mystérieuse. Si le Seigneur l’entend, s’il existe, la jeune femme prie pour que ça mère soit toujours en vie. Dame Drake ne sait pas comment réagir au moment où elle la verra. L’enlacer ? La disputer ? Pleurer ? Des questions qui causent une petite migraine passagère et farceuse au palais mental de la Sherlock.

C’est lorsqu’on frappe à la porte de la pièce que Risa se détache enfin de l’image de sa daronne. Son esprit lui remémore subitement les derniers événements : que Holmes vient d’accepter l’offre de Martha Hudson pour être la locataire de l’ancien appartement de sa mère. Sa paye d’Exorciste lui servira à payer le loyer et elle ne compte pas donner l’argent en retard car Drake est bien trop polie pour réaliser ce genre de faute.

« Entrer » dit-elle en reposant la photographie sur une table de chevet pour ensuite y apercevoir Hudson entrer en tenant un plateau où une tasse de thé bien chaude et un journal s’y trouvent. « Vous n’étiez pas obligé vous savez, madame Hudson. Je suis terriblement gênée à présent… »

La propriétaire des lieux se met à rire et dépose le plateau sur la table de chevet de Risa en faisant attention à la photo.

« Laissez-moi savourer ma joie de rencontrer enfin, la fille de la célèbre Morgana Holmes. Je pense que le destin vous a guidé jusqu’ici et je suis heureuse de pouvoir vous louer cet appartement. » Elle déroule le journal et commence à le lire. « Mais pourquoi donc, simuler votre propre mort, ma chère ? »

La compatible se saisit de la queue de la tasse, rapproche l’objet près de ses lippes, renifle délicatement le parfum et découvre de quel thé il s’agit : c’est un Earl Grey. Mélangé entre un citron vert et une orange amère. Le goût de cette boisson chaude remplit de joie les papilles gustatives de l’amoureuse du thé. Risa ferme les yeux en savourant son breuvage pendant quelques instants.

« Pour éviter de trop attirer l’attention sur moi, my dear. » sourit sincèrement la demoiselle à Martha. « Londres se porte mieux sans ma présence bien que je regrette les bons temps de devoir chercher des indices pour trouver les auteurs du mal. »

Hudson enlève ses lunettes de son nez et soupire.

« Londres irait beaucoup mieux si les voyous étaient arrêtés et installés derrière les barreaux Risa. La capitale n’est plus sûre et Scotland Yard est dépassé par les événements. » avoue Martha d’une manière désespérée. « On y parle toujours du Boucher de Shadwell qui continue à commettre des meurtres. D’un voleur charmeur qui commet des méfaits et portant malheur à autrui. De Jack l’Éventreur, et de The Woman… »

La ravissante chevalière avale de travers son thé lorsque la propriétaire des lieux mentionne le pseudonyme d’Abigail Panabaker. Elle se met à tousser fortement et dépose la tasse sur la petite assiette en céramique. Instinctivement, la pauvre Martha tapote le dos de la jeune femme pour l’aider à passer ce vilain toussement qui ne souhaite guère partir tout de suite. Discrètement, la Sherlock enlève le sang mélangé à du thé sur sa main qui a été recraché par ses poumons malades. Risa peste intérieurement, se lève de son lit, cherche dans son petit sac et y attrape un petit tube contenant des pilules. Contrairement aux indications qui sont de prendre un cachet, la malade en prend trois et les avales avec l’aide de son thé. Une gélule ne procure aucun effet pour l’ex-droguée, elle a tenté d’en prendre deux mais le résultat demeure le même, peut-être qu’avec trois pilules le rendu final sera efficace. Peut-être...elle espère…

« Qu’est-ce donc ma chère ? » demande curieusement Mrs Hudson d’un petit air inquiet sur les dernières notes de sa question. « Vous êtes malade ? Dois-je vous donner une excellente adresse où loge un médecin très compétent ? »

Drake remue négativement la tête et emprunte le journal pour y lire les nombreuses notes sur ces prétendus malfaiteurs gênant la tranquillité de Londres.

« Je crains fort que mon cas soit désespéré pour un médecin, d’autant que je ne fais aucunement confiance à ces personnes. Du moins, il y a quelques exceptions. Mais je me souviens d’une journée pluvieuse à Londres où un prétendu docteur m’a décrété d’être enceinte alors que je n’ai eu aucune aventure avec un nouvel homme. De toute manière, je ne ressens plus aucune attirance pour ces…mâles. » Risa se racle la gorge pour tenter de faire oublier ses remarques à son interlocutrice. « Le directeur Jameson de The Times semble vouer une grande passion à critiquer chaque criminel. Le boucher est considéré comme un rat d’égout, un vengeur solitaire, un poivrot aimant manger de la viande humaine. » Rigole-t-elle ironiquement face à ses absurdités.

« Pourtant ça me semble vrai non ? »

Risa marque une pause, son regard devenant vide et son resplendissant palais mental lui dévoile un événement du passé, de sa rencontre avec ce certain Martin alias le Boucher de Shadwell. C’est grâce à lui, que Holmes a réussi à faire tomber Moriarty de Sa Grandeur légendaire pour le faire ressembler à une crêpe. En y repensant, la sorcière se doit de donner des remerciements à cet homme. Un petit merci même si pour elle, le tueur passera son chemin sans jamais l’avoir vu et entendu. Ses babines affichent de nouveau un léger sourire.

« Je préfère me donner une opinion d’une personne en l’ayant côtoyé plutôt que de croire aux idioties d’un journal. » avoue lentement la demoiselle en terminant son Earl Grey. « Je dois repartir, je ne peux rester indéfiniment en ces lieux. Mais ne vous en faites pas Mrs Hudson, je reviendrais en vous préparant une tarte aux pommes dont je garde le secret. » Holmes s’incline et quitte ses quartiers en y enfilant son uniforme d’Exorciste.

✾✾✾

Le début de la matinée continue dans sa lancée dévoilant un ravissant soleil qui apporte le sourire à certains à cause des jours passés pluvieux et quotidiens de Londres. Mains dans les poches de son luxueux uniforme de l’Ordre Noir, parsemé de décoration en argent et extrêmement coûteux, la Rose Noire emprunte les ruelles sombres et mal fréquentées de la capitale Anglaise. Capuche sur la tête, l’Exorciste y dissimule ses resplendissants cheveux pour éviter de trop attirer l’attention sur sa personne bien que son uniforme ne soit pas adapté pour être discret. Ça attire la curiosité des clochards, des poivrots et surtout des mômes orphelins qui grandissent dans les allées Londoniennes miséricordieuses. C’est d’ailleurs l’objectif de la compatible. Durant son passé, ses meilleures sources de renseignements furent données par Wiggins et sa petite bande. Grâce à ces gamins, plus besoin de chercher une épine dans une botte de foin. D’habitude les rigolos traînent près de la boulangerie faisant de ravissants aliments en forme d’animaux. Pour une fois, cette piste est fausse, la détective décide alors de se rendre à leur soi-disant quartier général. Un bâtiment désaffecté qui était autrefois une maison appartenant à un vieil homme aveugle. Le pauvre, il est mort en tombant dans la Tamise alors qu’il tentait de se rendre chez son banquier. De plus, la victime ne savait pas nager. Une triste histoire sachant qu’il n’avait aucune famille. Au moins sa baraque sert de logement pour des orphelins désireux de trouver un toit pour dormir. Arrivée à son objectif, l’Anglaise ouvre la porte sans gêne et y découvre la bande de marmots se jetant sur elle pour violation de domicile. Il ne faut guère de temps pour que les agresseurs soient mis au tapis par l’experte en Baritsu.

« J’ai besoin de vos services comme au bon vieux temps. »

« Holmes ? Nous te croyons morte, à cause de ton absence on a galéré à s’en sortir. Tu veux quoi ? Attention ça va te coûter cher cette fois !! » menace le jeune Wiggins en frottant sa joue toute crasseuse avec sa main qui l’est également.

« Je recherche un homme mesurant environ un mètre quatre-vingt-cinq, mince, des rides sur le visage, un nez long voire sec, des lèvres charnues, des sourcils grisonnants épais, cheveux se mettant à grisonner également, ses yeux sont gris il me semble et terriblement froid. Son style vestimentaire est assez simplet, la dernière fois que je l’ai vu il portait un long manteau. Je pense que ses autres vêtements n’ont aucune importance car ma cible doit s’en débarrasser à cause de ses péripéties, du moins s’il regorge d’intelligence. A vrai dire, je recherche le Boucher de Shadwell. Donc, je souhaite trouver un tueur en série… »

✾✾✾

Les informations recueillies par les enfants furent assez intéressantes mais assez floues. Sa cible se cache dans le brouillard et arrive presque à échapper à la vigilance des yeux de Sherlock Holmes qui sont les mômes du quartier. Néanmoins, la demoiselle pense savoir où il se trouve. Il existe un individu dans Londres qui peut l’aider. Xuan Ming, le demi-frère de Seth Moriarty. Cette déduction est peut-être fausse mais une grande quantité d’ombres se cachent derrière le Semi-Asiatique qui doit être en charge d’un petit trafic douteux. D’autant qu’Abigail n’a pas hésité une seconde à s’associer à cet homme, ce dangereux individu. La piste de Wiggins l’entraîne également dans cette direction, du moins aux alentours… De toute manière, Holmes ne tarde pas à conclure que ses prédilections soient vraies ou fausses car derrière le bâtiment de l’antiquaire se trouve un civil ressemblant fortement à ce fameux Martin.

« Eureka. » se dit à elle-même la chercheuse de vérités.

Doucement et avec précaution, la sorcière rétrécit l’espace qui la sépare du Brouillard.

« Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour mon impolitesse. » commence Holmes en inclinant sa tête en guise de salutation à l’homme. « Vous êtes le prétendu Martin que j’ai rencontré à Paris le 17 Mars de cette année ? Je suis la pauvre gamine blonde qui a tenté de vous arrêter. »  

Risa retire sa capuche pour y dévoiler sa chevelure de neige et son visage meurtri par le désespoir causé par son ex-mari cachant la réelle beauté provenant de sa véritable mère. Discrètement, ses anneaux de Poséidon entourant ses index s’activent sous ses gants en cuir noir. La Sorcière aux Roses Noires préfère être prudente, surtout qu’elle n’ait plus aucune confiance aux hommes.

« Puis-je m’entretenir avec vous ? »

Beware, beware, the man of the fog is here. 05_1510


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Beware, beware, the man of the fog is here. T1hp4910
by Destiny  Beware, beware, the man of the fog is here. 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 262 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP :
✿ A la recherche de Moriarty ✿

Le temps d'un verre ~ Gwenaëlle Roussel (50)
[EVENT] Saint Valentin (20)
Panique en clinique ! ~ Soren Duchateau, Eugénie Taffard (40)
There is nothing new under the sun ~ Angus Morganach (80)
[Intrigue V] La parole au Peuple ~ Everyone (80)
[OS] Echec et mat ! ~ Risa Holmes (10)

✿ Deuil et Désespoir ✿

[OS] Le jour se lève. ~ Risa Holmes (10)
De La Pratique ~ Apollinaire G. De Buzancy, Destiny Richards, Oskar P. Magnussen (20)
Un simple détour ~ ~ Xuan Ming (100)
Épingler la douleur ~ Apollinaire G. De Buzancy (10)
Un échange musclé ~ Akira Nakamura (100) +1 condition
Le Savoir et la Sherlock ~ Ada van Eyck (110)
[Intrigue] Chapitre VI ; Phase III ~ Everyone (100)
[Intrigue] Chapitre VI ; Phase IV ~ Everyone (20)
Cours de récréation ~ Everyone (10)
"Byzance à l'Auberge" ~ Rhian Llewellyn (80)
Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? ~ Célania Vaillant (60)
[OS] Coupure et Origine ~ Risa Holmes (10)
There is nothing new under the sun ~ Angus Morganach (20)

✿ Le retour de la Sociopathe ✿

Battle Royal ~ Akira Nakamura, Célania Vaillant, Ada van Eyck, Bonnie R. O'Cahan, Adelheid Von Rosenwald (40)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase I ~ Everyone (100) +1 condition
Une affaire entre deux chevaliers ~ Éloi Bauchard (30) condition en cours
Deux enfants de Londres ~ Kahina S. Hawkesbury (20)
Œil pour œil... ~ Akira Nakamura (50)
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ~ Ada van Eyck (30) condition en cours
Un Scandale à Buckingham ~ Abigail Panabaker (20)
Deux violons pour une voleuse et une détective ~ Destiny Richards (20)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V ; Groupe 1 ~ Everyone (60)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V ; Groupe 2 ~ Everyone (10)


1300 points RP
50 points FP
100 points Flood


Total de l'enquête = 1450 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'enquête = 1050 points.

Conditions remplies : [2/12]

Prochain rang de Détective [Rang B] dans 50 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Beware, beware, the man of the fog is here.
Sam 30 Nov - 19:13



SOUVENIRS


Les beaux jours gâtent Londres des caresses de leurs premières chaleurs, délogeant enfin la grisaille des souvenirs de ses habitants. La capitale sort lentement de sa torpeur et la vie, d’un coup, s’y fait plus gaie. Les regards sont moins mornes, les esprits moins rêveurs. Les badauds moins pressés en flânant le long du cours miroitant de la Tamise, dont les eaux, à la façon d’un grand miroir mouvant, reflètent le ciel d’un bleu pur. Mais Angus n’y croit pas, à cette beauté tranquille. Il n’y croira jamais, en vérité. L’illusion, il le sait, ne trompe que les ignorants. Il n’en est pas un. Il sait qu’au fond de la grande Londres, la puanteur, les vices et la violence sont les mêmes. En regardant un peu mieux, la ville est laide, obscène – et il fait partie de ceux qui contribue à la rendre plus hideuse encore.

La seule chose en laquelle il croit (en laquelle il a toujours cru), cependant, c’est au fer de ses armes. Ses deux dagues pendent à sa ceinture, dissimulés sous une veste usée. Il a troqué le noir profond et le rouge agressif de ses manteaux d’assassin pour le brun plus civique d’un par-dessus – vieux et fatigué, élimé aux extrémités, comme lui. Mais les yeux (ils ne trompent pas) sont toujours aussi obscurs, portant dans leur grisaille la noirceur du cœur qui inspire leur froideur. Pour le moment, en tout cas, ils sautent d’une ligne à l’autre. Angus lit. Etonnamment, tout miséreux qu’il est, il sait lire, certes oui, mais surtout sans difficulté. Et écrire même si c’est à peine lisible en général. Ce sont les deux seules choses véritablement positives que lui a apporté son temps dans l’armée. Le reste, c’est ce qui a fait de lui ce qu’il est maintenant. Le reste, c’est sa brutalité et son savoir-faire dans le meurtre sur commande.

Les journaux de Londres, il trouve, sont à la fois hilarants et d’une tristesse infinie. Il s’amuse du paragraphe qu’on lui accorde sur une page reculée. Aujourd’hui, il parait qu’il est un cannibale en pleine vendetta. Hier, il était un démon sorti des égouts. Demain, il sera peut-être un elfe – qui sait ? Les faux témoignages s’entassent au fil du temps et il a le sentiment qu’ils ne vont pas tarder à tomber à court d’idées.

Derrière son consciencieux masque d’impassibilité (qu’il pensait avoir égaré à jamais, jusqu’à qu’on le sauve miraculeusement des bras de la Mort), l’esprit du vieil Ecossais flotte dans une sorte de brume, l’unique réminiscence de l’alcool qu’il a bu l’avant-veille. Il a un peu de mal à se souvenir de la nuit qu’il a passé or un visage persiste : celui d’une jeune femme. Rousse. Amicale. Qui a des ennuis. De gros ennuis. Au moins aussi gros que ceux qu’il avait à son âge. Dure est la vie d’un déserteur. Il est certain d’une chose : qu’il s’est battu. Encore. (Toujours.) De nouvelles marques bleuâtres, ou vaguement jaunes, décorent son corps et certains de ses muscles lui font plus mal que d’habitude. Et cette sensation qui le traverse dès qu’il y repense, est étrange. Au fond de lui, d’habitude, quelque chose d’oublié, d’enterré loin, très loin, lui fait savoir qu’il a tort de se battre, voire de tuer. Mais en cette belle journée, cette même chose lui dit : « Pour une fois, tu as eu raison »

Alors l’Assassin se sent un peu plus léger.
Il a fait quelque chose de bien. C’est un accomplissement en soi.

Et une réalisation :
il peut faire autre chose.

* * *


Les rayons du Soleil ont fini par atteindre son coin de rue. L’ombre dans laquelle le Brouillard se cachait a reculé. L’astre, parvenu à son zénith, réchauffe l’air et un Angus paisible. Celui-ci sirote le thé que Vitya lui a apporté tout en terminant de lire le journal de sa main libre. Parfois, l’homme de main passe la tête par la petite porte comme pour vérifier qu’il est bien toujours là, ou juste pour se convaincre qu’il ne rêve pas et que, oui, le Tueur de l’Eastend est déterminé à se faire passer pour un honnête citoyen.

Quelqu’un, pourtant, n’est pas convaincue par ses efforts.

« Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour mon impolitesse. » Le Brouillard lève le nez de sa lecture pour poser un regard inquisiteur sur la nouvelle venue. « Vous êtes le prétendu Martin que j’ai rencontré à Paris le 17 Mars de cette même année ? Je suis la pauvre gamine blonde qui a tenté de vous arrêter. »

Paris ? Il a presque réussi à l’oublier, elle, sa manifestation et sa rencontre avec … Une certaine … Rita ? Quelque chose comme ça. Il n’a pas retenu. (Elle a reçu le même traitement que tous les autres, c’est une Oubliée.)

L’inconnue abaisse sa capuche, révélant un visage au moins aussi pâle et tiré que celui du Brouillard. Sa chevelure d’albâtre, cependant, resplendit tant dans la lumière de la mi-journée que lui, Angus, parait n’être fait que de ténèbres face à cette femme. Mais c’est ce qu’il est, n’est-ce pas ? Une ombre, à peine un homme, un mystère – même à ses propres yeux. Et on l’a trouvé, semble-t-il, alors même qu’il se cherche encore.

Il se fige entièrement.
La journée commençait si bien.

« Puis-je m’entretenir avec vous ? »

Angus ne pipe mot ; c’est à peine si ses traits bougent. Pourtant, chaque seconde passée en la présence de cette Rita (ou qu’importe son nom) lui fait suspecter un piège car il croit se rappeler qu’elle est en lien avec la police locale, d’une manière ou d’une autre. Aussi se lève-t-il lentement après avoir posé le journal et sa tasse à même le sol pavé.

Il identifie l’émotion qui le traverse et est un peu surpris de constater qu’il a peur, tout simplement. Peur de cette femme, peur que la Justice le rattrape. Il a si peur qu’on vienne gâcher la seconde chance qui lui a été offerte qu’il s’empare d’un de ses poignards. Le grondement agressif de sa voix couvre le discret chuintement de la lame lorsqu’elle sort de son petit fourreau :

« Non. »

Angus brandit la lame entre eux. Le stoïcisme de son visage s’assombrit violemment tandis qu’il formule un mot, un seul, sur un ton si acide qu’il en devient corrosif :

« Partez. »




Spoiler:
 


i’d say i am being punished, but i know the world doesn’t punish wicked people
Beware, beware, the man of the fog is here. 703b6db0-24d4-4805-89b5-9d98c8494d9f
playlist ♪


The gang going on a job like:
 
Brouillard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver Nima.
Aime:
N'aime pas: Angus Morganach
Angus MorganachBrouillard
HE WHO SANK DEEP in the black sea has awoken the LEVIATHAN that dreamed there in the waves — LURKED IN HIS MIND
___________

Angus tue en Indianred.

FPBANQUERS

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Thaddeus Wiggins
Masculin
▐ RPG Age : 46 ans
▐ Personnalité : Froid ; pragmatique ; autoritaire ; agressif ; violent ; combattif ; impatient ; se plaint peu ; peu loquace ; secret ; mystérieux ; professionnel ; impassible ; soigneux ; prudent ; vieux ; bagarreur ; méfiant ; terrifiant ; impitoyable ; impardonnable ; tenace ; mélancolique
▐ Parcours RP :
STATUT RP : oh boi (help/3)


» terminés
(www) — f.t. Annabelle V. Peeters (5/10)
(www) — f.t. Xuan Ming (13/40)
(www) — f.t. Risa H. Drake (80)
(www) ♝ INTRIGUE V — f.t. beaucoup de gens. (160)
(www) — f.t.Lucie Fair (40)
(www) ♝ INTRIGUE VI — f.t. Xuan Ming et Ayden Hyde. (160)
(www) ♝ INTRIGUE VI, fin (20)
(www) — f.t. Cassidy Danvers (60)
(www) — f.t. Xuan Ming et Akira Nakamura (40)
(www) — f.t. Xuan Ming (8/20)


» en cours
(www) — f.t. Jean-Jean (20)
(www) — f.t. Oskar P. Magnussen et Maé Connors (30)
(www) — f.t. İlknur Aceleci (20)
(www) — f.t. Destiny Richards (70)
(www) — f.t. Elijah Nash (10)
(www) — f.t. Bonnie R. O'Cahan et Xuan Ming (10)
(www) — f.t. Laoghaire Loiseau (20)
(www) — f.t. Klok (20)
(www) — f.t. Risa H. Drake (10)
(www) — f.t. Rhys Bleddyn (3/10)

850 points rp
10 points OS
50 points de validation

= 910 points.


Rang D.

Chronologie rp trouvable dans la Banque.

Revenir en haut Aller en bas
Re: Beware, beware, the man of the fog is here.
Mer 11 Déc - 22:20





"Beware, beware, the man of the fog is here."With Angus Morganach



Sa présence n'est pas du tout appréciée par l'homme qu'elle recherche depuis de longues heures. La réaction de ce prétendu Martin est normale car Risa n'a pas du tout été tendre et fort sympathique envers ce tueur en série. Il faut dire que Holmes était stupide, vouant une passion ainsi qu’un amour aveugle pour les enquêtes et la justice. C'était une gamine malpolie, sociopathe, ne pensant qu'à sa propre personne et critiquant énormément les gens. Alors, lorsque sa demande de s'entretenir avec lui fut refusée, que le boucher ordonne à la détective de partir en brandissant une lame entre eux, que la fille du vent salé ne bronche aucunement, ne faisant qu'un avec le silence. Lentement, la demoiselle recouvre une nouvelle fois ses cheveux hivernaux sous la capuche de son uniforme d'Exorciste noir et rouge. La voix de l’homme est agressive, alors la sorcière lui rend de bon cœur un regard égal à son ton de voix.

« Non. » répond-elle à son tour d'un ton très froid et beaucoup plus violent que son ex-Maréchale. « Je dois vous parler. » La femme ne le quitte pas du regard, déterminée à affronter la colère, les menaces de l'homme. « S'il vous plaît. »

L'envie de retirer l'épée de l'homme en le désarmant est très tentante pour la sorcière. Il lui suffirait alors de dégainer ses deux épées se trouvant sur son ceinturon et bien dissimulé sous son uniforme. Oui, Risa a décidé de reprendre son rôle d'épéiste très au sérieux, pensant que ce talent peut servir dans son nouveau métier. Cependant, même en élaborant un schéma d'attaque contre le Brouillard, la Sherlock en déduit qu'elle risque de perdre la vie. Elle n'est malheureusement pas assez rapide pour se servir de ses lames. De plus, user de sa technique de combat qui est le Baritsu est également suicidaire. Aucune possibilité offensive s'offre à l'Anglaise.

Difficilement, la peur sur le visage de la cible de Holmes se montre au grand jour. Ce fut très difficile à déceler et beaucoup de neurones du palais mental de Risa ont dû travailler d'arrache-pied. Une migraine se fait sentir, la Rose Noire se masse les tempes, elle ferme les yeux pouvant laisser à l'individu une opportunité de la tuer puis Dame Drake soupire.

« Je ne travaille plus pour la police. » avoue la détective pour tenter de le rassurer. « Ni même pour notre Reine. À vrai dire, je suis morte publiquement, faisant la une sur les journaux pendant une semaine. » Risa pose son index sur un côté de la lame mal entretenu de Martin. Elle dévie ensuite tout doucement l'arme pour ne plus être visé par cette dernière. « Je ne veux aucunement faire la chose que j'ai voulu faire il a deux mois de cela. C'est-à-dire vous livrez à la justice. »

La compatible détache son ceinturon pour faire tomber ses deux épées camouflées qui tombent lourdement sur le sol. La femme s'en écarte et lève légèrement ses mains pour montrer que la chevalière n'est plus armée. Bien que ses deux anneaux soient toujours dissimulés sous ses gants.

« Vous avez peur de me voir ? » demande-t-elle légèrement curieuse mais aussi en ne comprenant pas vraiment sa réaction. Après-tout, Risa ne l'a jamais impressionné à Paris. Ce n'était qu'une gamine aveugle à la vengeance. « Je ne suis qu'une gamine...vous devriez vous ressaisir. »

Beware, beware, the man of the fog is here. 05_1510


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Beware, beware, the man of the fog is here. T1hp4910
by Destiny  Beware, beware, the man of the fog is here. 241830390

Les cadeaux !!:
 
† La Sorcière Aux Roses Noires †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: Risa Holmes
Risa Holmes† La Sorcière Aux Roses Noires †
Risa élucide les mystères en #3399ff

FPFTFLHéritage

▐ IRL Age : 26 ▐ Messages : 262 ▐ Autres Comptes : Cassidy Danvers ✾ Cloud Nine ✾ Rhys Bleddyn ✾ Ruby Grynberg
Féminin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Humble ✾ British ✾ Méfiante
▐ Parcours RP :
✿ A la recherche de Moriarty ✿

Le temps d'un verre ~ Gwenaëlle Roussel (50)
[EVENT] Saint Valentin (20)
Panique en clinique ! ~ Soren Duchateau, Eugénie Taffard (40)
There is nothing new under the sun ~ Angus Morganach (80)
[Intrigue V] La parole au Peuple ~ Everyone (80)
[OS] Echec et mat ! ~ Risa Holmes (10)

✿ Deuil et Désespoir ✿

[OS] Le jour se lève. ~ Risa Holmes (10)
De La Pratique ~ Apollinaire G. De Buzancy, Destiny Richards, Oskar P. Magnussen (20)
Un simple détour ~ ~ Xuan Ming (100)
Épingler la douleur ~ Apollinaire G. De Buzancy (10)
Un échange musclé ~ Akira Nakamura (100) +1 condition
Le Savoir et la Sherlock ~ Ada van Eyck (110)
[Intrigue] Chapitre VI ; Phase III ~ Everyone (100)
[Intrigue] Chapitre VI ; Phase IV ~ Everyone (20)
Cours de récréation ~ Everyone (10)
"Byzance à l'Auberge" ~ Rhian Llewellyn (80)
Est-ce le hasard de te rencontrer ou bien le destin ? ~ Célania Vaillant (60)
[OS] Coupure et Origine ~ Risa Holmes (10)
There is nothing new under the sun ~ Angus Morganach (20)

✿ Le retour de la Sociopathe ✿

Battle Royal ~ Akira Nakamura, Célania Vaillant, Ada van Eyck, Bonnie R. O'Cahan, Adelheid Von Rosenwald (40)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase I ~ Everyone (100) +1 condition
Une affaire entre deux chevaliers ~ Éloi Bauchard (30) condition en cours
Deux enfants de Londres ~ Kahina S. Hawkesbury (20)
Œil pour œil... ~ Akira Nakamura (50)
beauty may be dangerous but intelligence is lethal ~ Ada van Eyck (30) condition en cours
Un Scandale à Buckingham ~ Abigail Panabaker (20)
Deux violons pour une voleuse et une détective ~ Destiny Richards (20)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V ; Groupe 1 ~ Everyone (60)
[Intrigue] Chapitre VII ; Phase V ; Groupe 2 ~ Everyone (10)


1300 points RP
50 points FP
100 points Flood


Total de l'enquête = 1450 points.

Total de points dépensés = 400 points.
Reste de l'enquête = 1050 points.

Conditions remplies : [2/12]

Prochain rang de Détective [Rang B] dans 50 points.

Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Re: Beware, beware, the man of the fog is here.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Beware, beware, the man of the fog is here.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: