Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Ven 28 Sep - 21:22



Je ne sais pas ce qui m'arrive, mais je sais que tu es là.
CAEM & ALLEN

Alors Caem, toi qui voulait entendre, n'es tu pas heureuse ? Tu entends tout, même ce que tu ne devrais pas. Alors pourquoi pleures-tu ? Est-ce ma faute ? Ou espères-tu que tes larmes pourront tout effacer ? Mais non, je suis bien là, et peu à peu tu vas sombrer dans la folie si tu ne me fais pas confiance. Alors écoute moi, fais de moi ton alliée, je te serais loyale et précieuse. Alors pourquoi as-tu si peur ? S'il te plait écoute moi ! Je ne te ferais rien alors calme toi. Pourquoi tu tentes de restreindre ma voix ? Suis-je ton ennemi ? Je ne crois pas. Si seulement tu pouvais me faire confiance, tu n'entendrais alors plus que ma voix, mais tu n'arrives pas à contrôler ce don que je t'ai offert, concentre toi et entend seulement ma voix. Tu n'y arrives pas ? Si seulement tu n'avais pas laissé la panique te prendre ! Je n'ai jamais vraiment apprécié les demoiselles dans ton genre, pleine d'argent et qui arrive encore à se plaindre, m'enfin, on va bien devoir faire amie/amie tu ne crois pas ? Si seulement tu arrivais à m'entendre au moins, tu arrêterais de souffrir, mais tu n'as pas l'air de comprendre que t'agiter de la sorte ne fera qu'augmenter le nombre de voix qui viendront te hanter.

Tu es seule, même tes frères ont peur d'entrer et de te voir dans cet état. Si seulement tu arrivais à me contrôler. Je ne veux pas que tu souffres par ma faute, mais tu m'actives sans vraiment le vouloir et ne sachant pas m'utiliser tu ne fais que te mutiler. Si seulement je pouvais t'aider ! Mais je ne peux faire qu’exécuter tes ordres en espérant que tu m'entendras. Mais faire le tris dans toutes ses voix doit être bien difficile lorsque l'on ne sait rien d'elles. J'aimerais vraiment t'aider, mais si tu ne m'écoutes pas, comment pourrais-tu ?

    « Taisez vous ! TAISEZ VOUS ! CHUT !! »

Et voilà que tes proches entrent pour t'apporter leur soutiens, mais ils ne peuvent rien faire, impuissant face au souffrance que je t'inflige. Alors ressaisit toi, pour eux, pour moi et surtout pour toi ! Ressaisis toi s'il te plait. J'aimerais pouvoir calmer mon pouvoir, mais tu m'en empêche, si seulement tu comprenais que cette voix est la mienne, peut-être que je pourrais agir et me désactiver. Mais tu n'as pas l'air de le vouloir, ou même de le pouvoir. Comment pourrais-je t'apporter mon aide ? Enfin je sens ma puissance disparaître, cette difformité que j'apporte à ton visage disparaît peu à peu pour ne laisser plus qu'un tatouage pratiquement invisible. Finalement tu t'es ressaisie ? Ou n'est-ce qu'un coup de chance. Tu continues de pleurer dans les bras de Quinn qui retenais sa colère dans son poing. Il aurait tellement voulu t'aider, mais ne sachant même pas ce qu'il t'arrive comment aurait-il put ? La seule manière est que tu puisses faire abstraction des voix en dehors de la mienne, mais comment pourrais-tu le faire sans avoir la méthode. Méthode que je suis la seule à pouvoir t'enseigner. On est pas dans la merde si ça continue comme cela. Je ne sais pas grand chose sur toi comme sur moi, mais je le sens et je le sais que je suis la seule à pouvoir te sauver. Ce que je suis ? Aucune idée. Je suis comme un enfant qui viendrais de naître avec des connaissance qui me sont inconnu et pourtant je suis sûr que je vis en toi, je ressens ce que tu ressens, tes larmes me lacère le coeur, si j'en ai bien un.

Maintenant je te vois plonger dans un sommeil réparateur, qui suis-je censé faire ? Dormir à mon tours ? Te laisser reprendre ta vie pendant un cours instant ? Jusqu'à ce que tu m'actives sans le vouloir ? Je vais essayer de découvrir pourquoi cela t'arrives alors que les autres ont l'air de ne pas comprendre. Et par la même occasions deviner ce que je suis. Un arme ? Un esprit qui a décidé de prendre ton corps comme refuge ? Je ne sais pas et tu n'as pas l'air de savoir non plus. Peut-être que quelqu'un viendra nous compter tout cela ! En attendant repose toi tant que tu le peux, la journée à surement était éprouvante, tes yeux ne sont plus que deux billes incolores emplit d'une lueur de folie naissante. Dort dans les bras de ce frère à qui tu fais si peur et peut-être t'acceptera-t-il comme tu es, ou non.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 30 Sep - 16:16

• Allen Walker

Dicter quelques règles,
Puis faire confiance.




Rolling in the Deep - Daniel Pohl (Adele cover)

Je n'ai pas l'impression d'être beaucoup sortis ces derniers temps, je ne crois pas être sortis du tout depuis bien un mois, il me semble. Mana disait que je devais toujours aller de l'avant, que je ne devais jamais m'arrêter.. Mais que faire lorsqu'on nous bloque le passage ? D'après eux, ceux qui m'empêchent d'évoluer comme bon me semble, je ne suis que la réincarnation du Quatorzième, ils ne me font donc plus.. confiance ? Non, je ne crois pas qu'il reste beaucoup de personnes au sein de l'Ordre qui me font réellement confiance, à part quelques exceptions, comme Lenalee, Lavi, Reever, Johnny, Jerry, et peut-être même Kanda et Komui. Et je peux vous assurer que le regard de tous les autres me dérange. C'est oppressant.. C'est réellement oppressant. C'est comme si je n'étais plus à ma place ici. Mais je ne pouvais pas abandonner mes compagnons, qu'importe ce qu'ils pouvaient bien penser de moi, car au fond, je savais qui j'étais réellement.



Une nouvelle journée qui commence, un peu de fatigue, et puis voilà. Link n'était pas à ses côtés pour une fois, ce qui allait permettre au jeune homme de profiter d'un peu de solitude. Dur à croire qu'Allen aurait un jour envie de se retrouver un peu seul, mais quand on a quelqu'un en permanence sur son dos, ça fait un bien indescriptible lorsqu'on a sa paix. Après s'être levé, avoir fais quelques tractions et s'être habillé, le jeune Walker s'en alla prendre un petit-déjeuner bien mérité que son estomac réclamait avec appétit. Une bien maigre collation lui fut servie, ou tout du moins, il ne put profiter que d'une très infime partie de son repas car l'on était venu à sa rencontre afin qu'il se rende au bureau du Grand Intendant. Cela ne pouvait-il pas attendre ? Lui qui avait si faim..

Après avoir expédié son petit-déjeuner en quelques minutes, le jeune exorciste avait pris le chemin du bureau du Grand Intendant Komui, accompagné du très fidèle Timcanpy. C'était étrange. Car même si le Maréchal Cross était revenu à la Congrégation de l'Ombre - ou plutôt, même si le Maréchal Cross était retenu à la Congrégation de l'Ombre - son golem restait en quasi-permanence avec Allen. Peut-être qu'avec les années il s'était attaché à lui et le préférait désormais à son propre créateur, même si cela paraissait peu plausible. Était-ce le Maréchal qui avait ordonné au golem doré de surveiller son disciple ? Peut-être. En tout cas, ce n'était pas ce genre de détails qui allaient perturber le jeune garçon aux cheveux blancs, lui qui avait déjà tant de choses auxquelles penser. Toc toc toc. Et voilà que le jeune Walker était entré dans le bureau du Grand Intendant. Depuis qu'il était devenu exorciste à part entière, le jeune garçon n'avait jamais vu ce bureau rangé, et ce n'était pas aujourd'hui qui allait changer la donne : des papiers gisaient de-ci de-là, mêlés à des fioles de la section scientifiques, elles-mêmes mêlées à des livres et à des rapports de mission qui n'ont sans doute jamais été signés par l'ainé des Lee. Qu'importe. Mais où était donc le Grand Intendant ? Caché derrière moult et moult feuilles bien sûr, assis à son bureau.


- Ah Allen, te voilà ! J'ai une mission pour toi.

- Bonjour Komui. En quoi consiste t-elle ?

- Eh bien.. Des traqueurs placés prés de la ville de Dublin ont remarqué une forte concentration d'Akumas aux alentours d'un certain manoir. Des exorcistes y ont déjà été dépêchés, mais ils n'ont rien trouvé d'anormal à part les Akumas qu'ils se sont bien sûr empressés de détruire. Il n'y a plus rien eu durant une courte période, mais depuis peu, une concentration supérieure d'Akumas y a été enregistré. A toi d'aller enquêter là-bas, je suis certain qu'une innocence repose dans ce périmètre.

- Compris. Je pars tout de suite.

Un petit signe de main, on prend le dossier concernant la mission et on s'en va. C'était aussi simple que ça, partir en mission, et de surcroit, si l'on avait personne sur le dos, c'était encore mieux. Il ne fallut pas longtemps au jeune Walker pour retourner à sa chambre afin de mettre sa tenue d'exorciste avant de s'en aller en direction du mini-port qui se tenait sous la citadelle. De nombreuses fois auparavant le jeune homme avait pris ces canalisations pour sortir du domaine afin de se rendre à la gare, alors à force, cet endroit n'avait plus de secrets pour lui. Un traqueur l'y attendait déjà, il y avait toujours des traqueurs qui accompagnaient les exorcistes en mission. Certes, Allen serait en quelque sorte 'surveillé', mais au moins ce n'était pas Link, pour changer.



Le voyage jusqu'à Dublin ne fut pas très éprouvant, car Allen n'eut qu'à prendre le train, puis le ferry, tout en restant accompagné par ce traqueur. Ce dernier se prénommait Louis, et s'était montré très conviliale tout le long du chemin, ce qui ne fut pas sans plaire au jeune exorciste. C'était impressionnant, ils étaient impressionnants. Ces humains, ces simples humains, inoffensifs pour les Akumas ou les descendants de Noé, offraient leur vie au salut du Monde, offraient leur vie pour les exorcistes et pour Dieu. S'il y avait une catégorie de personne dont il fallait célébrer l'existence, c'était bien eux. Toujours accompagné de ce camarade, le jeune Walker se mit en route vers sa prochaine destination.


MISSION N°176

Envoyés : Allen Walker (E), Louis O'Donnels (T).
Localisation : Manoir des Ní Domhnaill, Dublin, Irlande.
Raison : Forte concentration d'Akumas. Possibilité de trouver une Innocence.


Ni Domhnail ? Ça ne faisait pas très anglais comme nom, encore moins irlandais. Peut-être n'étaient-ils pas originaires de Dublin, ou peut-être que leurs ancêtres venaient d'ailleurs dans ce Monde, allez savoir. Tout ce que le jeune Walker pouvait savoir, c'est que cette famille devait être plus qu'aisée pour posséder un manoir en ces terres. en tout cas, peu importait, si une innocence se cachait en ce manoir, il fallait être prudent, surtout si des Akumas rôdaient dans les environs.



- J'vais rester par ici M'sieur Walker, j'vous préviendrais par golem si il s'passe qu'lque chose.

Voici ce que lui avait dis le Traqueur une fois tout deux sortis de la calèche, à l'entrée de la résidence des Ni Domhnail. C'était grand, vraiment grand, mais il n'y avait pour le moment aucune trace d'Akuma, tout du moins, son œil ne lui signalait rien dans un périmètre de cent bon mètres. Était-ce une erreur finalement ?

La porte menant sur les jardins étant ouverte - peut-être car les occupants du domaine avaient oublié de la fermer, et tant mieux - Allen ne se gêna pas pour entrer. Qu'allait-il bien pour dire aux gens habitant ici ? Peut-être allait-il tout simplement leur demander si rien d'étrange ne s'était passé aux alentours ces derniers temps. Que pouvait-il demander d'autre ? Ces gens ne devaient sans doute rien savoir de l'innocence et des exorcistes. En tout cas, l'exorciste maudis ne put s'empêcher de se rendre compte que les gens qui habitaient ce manoir avaient de certaines.. facilités. Immense ? Vous avez dis immense ?


- Nous y sommes Timcanpy.

Ce dernier semblait ne pas apprécier le golem noir du traqueur et lui donnait quelques petits coups d'ailes de temps à autre, créant par la même occasion des interférences. Qu'importe. Le jeune Walker ferma son poings et se permit tout simplement de.. toquer.



Spoiler:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 28 Oct - 12:04



Quand le calme n'est que le prémice de la douleur.

Tu sembles si paisible dans ce sommeil réparateur, tu chuchotes quelques mots dans ta langue natale, peut-être en espérant ne jamais oublier leurs sons, la manière de les prononcer. Mais bientôt tu oublieras tout cela et la seule voix que tu entendras, sera moi, celle qui va sans le vouloir te détruire. Je cherche encore un moyen de me stopper, mais il n'y a quand te vidant de toute volonté de résister, que tu t’effondres de fatigue et de désespoir qu'enfin je me désactive. Si seulement tu comprenais que j'étais là. À te surveiller, tentant de t'aider, mais ça ne semble même pas te venir à l'esprit. Alors je me contente d'observer. On te dépose sur ton lit, replace la couverture sur ton corps frêle parcouru de quelques spasmes et on te laisse. Tu sembles aller si bien que je m'endormirais à mon tours si je le pouvais, mais je reste là, observant cette pièce vide, je tente d'écouter ce qui se passe en dehors de cette salle et j'attends, que tu te réveilles et hurle, mais pour le moment tu sembles si calme. Quelques rayons solaires viennent caresser ton visage pâle et marqué de cernes. La salle est plongé dans un silence profond, du moins pour les 20 minutes qui suivent, puis lentement tu ouvres les yeux, déplaces lentement ta main vers ton ventre qui se met soudain à gargouiller. Tu rougis, honteuse et te lève en prenant appuie sur tes jambes frêle qui tremble légèrement. Frottant tes yeux tu te diriges vers la cuisine, rougissant un peu plus à chaque cris de famine de ton estomac.
    « Caem, qu'est ce que tu fais debout ? » demande ton frère en oubliant que tu ne peux pas l'entendre.

Tu continues ta route alors qu'une main se dépose délicatement sur ton épaule, tu sursautes et te retourne rapidement pour apercevoir le visage inquiet de Quinn. Tu tentes de lui faire comprendre que tu as seulement fin en te frottant le ventre et il te prend sur ses épaules comme un vulgaire sac à patate pour t'emmener dans la cuisine. Il te dépose sur une des chaises présentes en tentant de se souvenirs d'où se trouve la nourriture, ne connaissant absolument à cette salle où il ne met que très rarement les pieds, lorsqu'il ne veut pas déranger les serviteurs au beau milieu de la nuit. Je sais tout ça car je l'entends, toutes ses pensées me sont transmises sans que je ne le veuille, mais contrairement à toi, j'arrive à filtrer ce flot interminable de voix, sans vraiment savoir comment. Il trouve enfin un morceau de pain avec un peu de beurre et de saucisson. Il te tend ensuite la tartine en souriant et oubliant toute les manières tu te jettes dessus pour l'engloutir assez rapidement. J'aurais sourit si j'avais eu un corps, tu avais l'air bien mieux, comme si tout tes problèmes avait disparu, bien que tu ne pouvais pas entendre ce que prononçait ton frère alors qu'il tentait de te le faire comprendre par des gestes. Tu ris à ces mouvements incontrôlés et faisant une moue boudeuse, il t'attrape dans ses bras pour t'emmener dans la cours extérieur, courant à travers la maisonnée il finit par avoir la réprimande de quelques domestiques qui le supplie de te reposer à terre. Mais il continue de courir jusqu'à ce qu'une voix le stoppe. Il se retourne vers Cathan, votre père. Son visage se contracte et il finit par te faire descendre. Tu te retournes et à ton tours tu baisses les yeux alors que ton géniteur semble parler à ton aîné. Tu tentes de lire sur ses lèvres, mais ne réussi à comprendre qu'un seul et unique mot "fragile". Ton corps se contracte et la honte te reprend. Oui, tu es fragile, mais je serais là pour être ta force lorsqu'enfin tu te rendras compte de ton potentiel.
    « Quinn amène ta soeur auprès de Dame.Eleanor, il faut qu'elle apprenne le langage des signes et si elle s’entraîne assez, nous pourrions la marier pour le printemps prochain. » continua ton père en sachant que tu ne pouvais pas comprendre ce qu'il disait.

Quinn serra les poings et finit par lui obéir en te prenant la main et traînant le pas jusque dans le bureau de ta prochaine institutrice. Tu tentas de lui demande ce qu'il se passait, mais énervé, il ne te répondit rien. "Il aurait au moins put prendre de tes nouvelles !" pensait-il et il avait très certainement raison. Enfin devant la porte, il se mit à ta hauteurs pour te baiser le front et t'ouvrit la porte avant de se retirer. En apercevant le visage de la vieille femme tu grimaças et une seule phrase emplit ton esprit.
    « Je peux entendre ! »

Mauvaise idée, une voix, puis une autre, encore une, toutes les voix vinrent emplirent ton esprit et bientôt tu hurlais de nouveau de cette douleur mentale que tu ne pouvais contrôler. Je soupirais à cette nouvelle crise, pourquoi étais-tu si bornée ? Si seulement tu te mettais à ta place. Tu n'entends plus et cela par ma faute, alors accepte le ! Sinon tu ne feras que souffrir un peu plus chaque fois. T'effondrant, ton frère revint rapidement pour te prendre dans ses bras, il savait que cela aller arriver, il soupira et te caressa les cheveux pour te raccompagner à ta chambre. Tu finiras pas t'attirer des ennuies si tu n'écoutes pas mes conseils petite demoiselle.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Mar 6 Nov - 18:50

• Allen Walker

Que celui qui a des oreilles pour entendre,
Entende !




Visiblement, j'ai beau toquer, personne ne semble répondre.. Si ça se trouve, cette bâtisse est abandonnée depuis des lustres, mais pourtant, il n'y a rien qui prouve que cet endroit est désert.. Les jardins sont bien entretenus, comme si la pelouse avait été tondue il y a seulement un ou deux jours, et le manoir était correctement entretenu, parfaitement d'ailleurs. Mais si ça se trouvait, les Akumas avaient fait leur bordel ici et avaient.. Non, ce n'était pas possible, ce mini-palais ne pourrait être d'aussi bonne qualité après une attaque des machines du Comte.. Que pourrais-je faire si personne ne venait à m'ouvrir la porte ?



C'était calme, tout était calme, pas un bruit ne semblait émaner ici, en Irlande. C'était un beau pays, ça c'est sûr, réputé pour sa bière rousse, pour ses trèfles à trois ou quatre feuilles, pour leurs lutins aussi, ainsi que pour leurs vastes et vertes prairies. Vraiment, l'Irlande était une contrée magnifique, certainement un petit paradis sur terre, qui aurait très bien pu être bien plus magnifique si l’homme ne s'était pas implanté là. Mais bon, l'homme a toujours détruit des paradis sur terre pour pouvoir simplement y vivre. C'était presque.. Normal au jour d'aujourd'hui.

Le jeune exorciste venait tout juste de toquer à la porte de ce manoir, et après plusieurs tentatives consécutives, personne ne vint tout de même. Si ça se trouvait, il y avait en ce moment même un descendant de Noé était peut-être à l'intérieur à torturer ses pauvres habitants sans aucune compassion, voir même des Akumas de surcroit ! Face à un tel danger pour des êtres humains, le jeune homme lança un petit regard au golem doré de son Maitre et dit :


- On ne va quand même pas..

Timcampy opina du chef, s'agitant en volant tout autour de la tête de l'exorciste maudis. Bon, il ne fallait pas rester ici à ne rien faire, car on ne savait jamais, il y avait peut-être des vies qui étaient en ce moment-même en danger.. Posant sa main gauche sur la poignée de porte, Allen put remarquer à sa grande surprise que cette dernière n'était pas fermée à clef, et put, donc, sans problème, pénétrer dans le manoir des Ní Domhnaill.

Une fois à l'intérieur, le jeune garçon ne put s'empêcher d'observer chaque détail de cette magnifique bâtisse dans les moindres détails. Ce genre de demeures, ça avait un certain charme, et c'était fort agréable à regarder. Les tons du manoir étaient rouges et gris, rendant l'ambiance assez chaude et agréable. Juste devant lui se tenait un immense escalier, suant à sa droite et à sa gauche, des longs couloirs donnaient sur des pièces inconnues. Où aller ? Le golem doré du Maréchal Cross fonça sans réfléchir vers les escaliers, comme s'il savait exactement quelle direction prendre. Avait-il sentit la présence d'une innocence ?


- Reviens ici Timcampy !

Se lançant à sa poursuite à travers les escaliers - et manquant de tomber une ou deux fois en loupant une marche mal placée - le jeune Walker ne savait pas du tout dans quelle genre dé pétrin il allait se plonger. Peut-être que la boule dorée allait le mener à un ennemi, ou peut-être à rien du tout, qui sait.

Une fois les escaliers passés, l'exorciste se retrouva au premier étage, où ici encore, il ne semblait y avoir personne. Partant de nouveau à la recherche du golem doré, Allen ne put s'empêcher de scruter les cadres disposés aux murs, représentants des portraits plutôt flatteurs de membres de la famille Ní Domhnaill, enfin c'était ce qui était écrit sous les peintures, ça.

Finalement, après avoir longuement marché dans les couloirs, le jeune garçon put enfin récupérer Timcampy, qui s'était stoppé en plein milieu du couloir, se contentant de battre des ailes machinalement. Il lui aurait bien passé un sermon de tous les diables si son regard gris cendré ne s'était pas posé sur une jeune fille, qui se tenait à seulement quelques mètres de lui. Aie. C'était mal partit.. Mal à l'aise, Allen tenta de s'expliquer quant à sa présence ici :


- Ah' je suis désolé, la porte était ouverte et puis..

Une vive douleur perça le front du jeune exorciste. Douloureux, c'était terriblement douloureux d'ailleurs. Allen avait comme l'impression qu'on venait de lui jeter une pierre en plein visage, et d'une certaine manière, il n'avait peut-être pas tort..




I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Mer 7 Nov - 17:00



L'inconnu n'est parfois que le début d'un joli voyage.

Tu as finit par te lever et reprendre tes esprits, tu sais pourtant si bien que tu ne peux pas entendre, alors pourquoi tentes-tu désespérément de la faire ? Tu n'en souffriras que plus. Mais tu as l'air de comprendre, ton regard plein de désespoir est un bon début. Je me demande si tu me hais, m'enfin je ne peux rien y faire. Après tout tu ne m'entends pas ! Je me demande pour qui je me fatigue. Alors souffre petite demoiselle et moi je te regarde titubais dans ce long couloir. Mais où vas tu encore ? Chercher ton frère ? Peut-être ton père pour le supplier de ne pas te marier avec un quelconque homme que tu ne connais pas et qui profitera très certainement de ton handicape. Tu fermes les yeux et prends une petite pause au milieu de ton parcours, t'appuyant contre une des tables servant de décorations et couverte de chandeliers et de bougies en tout genre. Tu frappes du poing sur la table, faisant tomber les plus grandes d'entre elle, grognant pour ton malheur ou plutôt ta chance inconnue. Tu restes là un moment à ruminer et enfin tu te retournes vers le chemin qui t'attends et à ta surprise tu aperçois un garçons, tu ne le connais pas. Tu fronces les sourcils alors qu'il tente de te parler. Tu ne comprends pas, par peur ou simplement parce qu'il n'a rien à faire ici tu attrapes la première chose qui passe sous ta main, un chandelier en argent et tu lui envoie en plein dans le front. Après un sourire plein de fierté, tu reprends ton expression sérieuse et pleine d'hostilité en tentant d'articuler quelque chose. Les mots s'effacent de ta mémoire pour ne laisser qu'un son flou et indescriptible.
    « 'i es-'u ? »

Tu ne sais pas si tu as réussi, tu ne sais même plus ce que veux dire ces sons et pourtant tu espères qu'il comprendra et puis sinon, il se mangera un deuxième chandelier dans le front. Tu ne bouges pas, attendant une réaction de celui-ci. Peut-être un cambrioleur ? Un simple voyageur perdu ou encore peut-être un rendez vous de ton père. La dernière solution serait bien la pire. Il te forcerait à t'excuser, chose que tu ne veux absolument pas. Alors tu le regardes de bas en haut, ses vêtements, ses cheveux, son visage et cette boule dorée qui flotte à côté de lui. Un sorcier ? Qui peut-il bien être ? Tu attrapes un deuxième chandelier, non pas pour lui envoyer, mais plutôt frapper sur la table de façon violente, en espérant que quelqu'un t'entendrait, tu continues jusqu'à t'épuiser et finalement tu soupires. Personne n'était décidé à venir t'aider on dirait bien. Tu te retournes vers l'inconnu, ton chandelier en main, tu passes à côté de lui sans même prendre le temps d'essayer de comprendre ce qu'il te dit. Tu lui fais signe de te suivre jusqu'à bureau de Dame.Eleanor en le menaçant de ton "arme". C'est le seul endroit où tu es sûr de trouver du papier et un crayon pour pouvoir communiquer avec le jeune infiltré. Enfin ces deux instrument en main tu peux lui demander de façon concrète la question qui tu as tenté d'articuler plus tôt.
    Qui es-tu ? Et qu'est ce que tu fais là ?

Tu lui montres la feuille en t'asseyant et soupirant, espérant que tes migraines ne referait pas surface trop vite.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Jeu 8 Nov - 1:05

• Allen Walker

Au sourd,
L’œil sert d’oreille.




En fait, je suis arrivé chez des vraies barges. Croyez-moi, si Akumas il y a bien ici, cette jeune femme les ferait fuir à coup de chandeliers. Aie ma tête me fais vraiment mal.. Faut vraiment être dérangé pour jeter de telles choses à la tête des gens, ce n’est pas comme si je l’avais agressée, là j’aurais compris ! Mais non, sans aucune raison apparente, cette fille m’avait balancé un chandelier vraisemblablement en argent ou en un autre métal lourd et gris. Comment pouvait-elle savoir que je n’étais pas le bienvenu ici ? Si ça se trouve, elle vivait ici, toute seule dans ce manoir, et peut-être qu’elle n’avait vraiment pas voulu m’ouvrir. Qui sait.. En tout cas, une chose me fait me dire qu’avec elle, la communication risque d’être difficile à établir.



Voilà un coup fatal et décisif qui valait le coup d’être porté, car ce dernier se voyait être très efficace. Le jeune garçon avait mal, c’était indéniable, et il se tenait le front de sa main gauche, ne sachant pas quoi dire face à un tel affront. Timcampy, visiblement troublé et surpris, avait commencé à s’agiter autour de la tête de l’exorciste, lui offrant au passage des vertiges. Ne pouvait-il pas se calmer quelques instants ?

- 'i es-'u ?

- … Pardon ?

Enlevant la main de son front et découvrant un bel hématome, Allen ne comprit quasiment pas ce que venait de lui dire la jeune fille. Le jeune homme avait déjà rencontré des personnes parlant de la même manière qu’elle lorsqu’il était encore au cirque, les sourds parlaient de cette façon-là, comme si.. Comme si ils n’entendaient pas leurs paroles. Un coup leur voix montait dans des tons forts, un coup elle descendait en un murmure. Mais si ça se trouvait, dans le cas présent, c’était peut-être l’effet du coup sur la tête..

- Je n’ai pas compris ce que vous vouliez dire.. Pourriez-vous répêt-hé !

Un petit son qui n’était pas prévu sortit de la bouche du jeune garçon. En effet, depuis son magnifique lancé de chandelier, l’adolescente n’avait pas bougé d’un poil, se contentant de fixer l’intrus d’un œil mauvais. Mais là, juste lorsqu’il allait finir sa phrase, elle s’empara d’un deuxième chandelier, et, surpris, Allen eut un mouvement de recul et se protégea instinctivement le visage. On va éviter de se faire mal une seconde fois..

Elle se met à taper sur la table avec le chandelier, une fois, puis deux fois, puis trois fois, comme si elle cherchait à ameuter toute une populace dans le couloir, ce qu’il fallait bien sûr éviter ! Allen fit alors un pas en avant, s’apprêtant à lui demander d’arrêter ce cirque dont elle serait la jongleuse folle, mais lorsque cette dernière poussa un soupir d’insatisfaction, et qu’elle se mit à avancer vers lui, chandelier à la main. Ah ben la belle affaire, l’adolescente allait certainement venir tabasser son ‘agresseur’ d’elle-même, et à mains nues ! Allen n’était pas du genre à taper sur les femmes, et avec celle-ci, même si c’était une gamine, il n’irait pas la tabasser non plus, ça allait de soi..

Mais non, finalement, la jeune femme menaça son hôte de son chandelier, lui ordonnant à sa manière de la suivre, ce que ce dernier fit sans lui poser de questions. Elle l’amena dans une sorte de bureau où trônaient le portrait d’une femme, certainement l’occupante actuelle de ce lieu de travail, ou une ancienne, qui sait. En tout cas, la seule véritable femme présente dans cette pièce avait trouvé un morceau de papier et de quoi écrire, sur lequel elle se contenta d’inscrire ceci :



Qui es-tu ? Et qu'est-ce que tu fais là ?



- Ah.. Qui je suis et ce que je fais ici..

Visiblement, elle était belle et bien sourd, ça faisait une belle jambe au jeune exorciste ça, poser des questions sur des phénomènes étranges à une sourde. Mais bon, Allen n’avait pas encaissé un coup de chandelier pour rien, il fallait lui poser des questions, mais à sa manière, car il ne savait pas du tout parler en langage des signes. Lavi saurait, lui.. Décidément, il n’est jamais là quand on a besoin de son aide ! Visiblement blasée, la jeune femme finit par soupirer et s’assoir près du bureau. Il fallait faire vite, au risque de se reprendre un coup de chandelier. Attrapant un stylo qui traînait par-là, le réceptacle du quatorzième griffonna ces quelques mots :


Je m’appelle Allen Walker.
Je suis venu ici car j’ai appris que des phénomènes étranges se passaient ici.
Est-ce vrai ?
Et toi, si je peux me permettre, qui es-tu ?



Afin de se montrer sympathique et confiant, le jeune homme afficha un simple sourire à cette jeune femme. Finalement, le coup de chandelier n’était pas si important, et maintenant que l’animosité semblait être retombée – ou même un tout petit peu.. – le jeune homme put enfin vraiment faire attention à qui lui parlait, enfin, lui écrivait..

C’était une jeune fille, visiblement âgée du même âge que lui, peut-être un peu plus, peut-être un peu moins, ce n’était pas vraiment reconnaissable à une année et quelques mois près. Elle était ni trop grande, ni trop petite, et ses cheveux d’un bruns chocolat allaient très bien avec ses petites billes colorées quasiment de la même couleur. Allen devait l’avouer, elle était plutôt jolie, un brin impulsive, mais jolie tout de même. Mais l’heure n’était pas aux contemplations..

En effet, comme venait certainement de le voir la jeune demoiselle encore inconnue pour le jeune garçon, une sorte de rouage avait apparu autour de l’œil gauche d’Allen, et tournait encore et encore, telle une pendule devenue folle. L’œil rouge de Mana regardait à droite, à gauche, en haut, en bas. Visiblement, ils étaient à environ cinq cent mètres d’ici. Portant sa main à son œil, afin de ne pas effrayer la demoiselle, il s’exclama de la sorte :


- Merde ! C’est vraiment pas le moment.. !

Pourquoi les Akumas étaient-ils là ? Etait-ce réellement à cause d’une innocence implantée ici ? Ou venaient-ils après avoir senti la présence d’un exorciste ici-bas ? Allez savoir, en tout cas, il fallait agir, pour le bien de la demoiselle.

Les Akumas allaient arriver d’ici quelques minutes, et ça n’allait pas être facile de faire comprendre un tel danger à la jeune fille. Ils avaient certainement le temps de fuir, afin de mettre la jeune fille en sécurité, mais il fallait faire vite, et expliquer une telle situation à une sourde n’allait pas être chose aisée !




Spoiler:
 


I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Jeu 8 Nov - 10:59



Ne jamais montrer ce que tu ressens, c'est ça la force d'une femme.

Il te regarde, tu le regardes, rien de plus. Et pourtant tu as cette impression qu'il sait bien plus de chose que toi, même sur ta propre personne. Qui est-il et pourquoi est-il ici ? Dans ton manoir. Tu le regardes écrire en esquissant un léger sourire, au moins il n'essaye pas de te parler en épelant chaque syllabe pour que tu comprennes, comme le font la plupart des personnes qui sont venu te donner leurs voeux de courage. Personne que tu n'as jamais put supporter soit dit en passant. Tu finis par lui prendre la feuille des mains lorsqu'il a finit ses phrases puis tu laisses tes yeux parcourir chacune d'elle. Allen Walker, tu tentes de le prononcer tout bas puis tu continues ta lecture. Des phénomènes étranges ? La seule chose étrange de ses derniers temps sont tes migraines incontrôlées, mais est-ce vraiment de cela qu'il parle ? Serait-il venu t'aider ? Dit lui, demande lui de l'aide ! Tu finis par répondre en ne faisant même plus attention à lui.
    Je suis Caem Ní Domhnaill, la fille du propriétaire de ce manoir. Et si tu ne le sais pas, c'est que tu devrais surement pas te trouver en ce lieu. Concernant les phénomènes étranges, je n'en ai pas eu vent.

J'aurais soupiré si seulement je le pouvais ! Mais quelle idiote à l'égo sur-dimensionnée es-tu ! Cela te tuerais de dire à un inconnu à quel point tu souffres c'est ça ? Pourquoi ? Parce que l'on t'a apprit à mentir sur ce que tu ressens ? Parce que ta mère t'a toujours susurré de ne jamais quitter ce masque d'indifférence qui cache chacune de tes plaintes ? J'aurais tellement envie de te faire souffrir en cet instant ! M'activer pour te faire regretter ta stupidité et ton orgueil. Ma colère passe assez rapidement lorsque je remarque que le petit décoloré s'anime. Mais que se passe-t-il ? Toi aussi tu l'as remarqué par vrai, son oeil s'est alors illuminé ! Peut-être est-il vraiment un sorcier qui peut me faire sortir de ta tête, ou qui simplement pourrait calmer toutes ses voix qui se bousculent dans ta tête et qui pourrait te laisser entendre de nouveau, bien que se soit des pensées et non plus des paroles. Mais cela changerait-il quelque chose après tout ? Au moins personne ne pourrait te mentir, tu n'aurais plus besoin de t'armer de chandelier pour savoir si un inconnu est là pour te faire du mal ou seulement parce qu'il s'est perdu. Tout de même inquiète tu finis par lui lancer un regard qui traduit très bien la question qui te traverse l'esprit.
    Que se passe-t-il ?

Tu reprends le chandelier en main, sentant que quelques chose de très mauvais va arriver, la réaction de ce garçon n'était pas normal. Veux-t-il réellement te faire du mal ? Ou cela est-il, comme tes migraines, la présence d'une ... chose comme moi. Peut-être que tu n'es pas la seule à posséder une voix en toi ? Peut-être que ce jeune homme, lui aussi en possède un et la maîtrise de manière à ne pas souffrir. Tu hésites un instant à lui demander, à lui expliquer, puis tu finis par retirer cette idée de te tête. Faut toujours que tu fasses le contraire de ce que je te dis ! Fichu forte tête. Enfin cela n'était pas très important pour le moment. Tu fus tiré de tes pensées par un bruit d'explosion non loin de ton manoir et alors que tu sortais la tête du bureau pour voir ce qu'il se passait, tes deux frères arrivèrent en courant, hurlant ton prénom. Tu leur fis signe et le visage de Quinn s'illumina d'un large sourire. Il te prit dans ses bras en tentant de t'expliquer la situation, oubliant une fois de plus ta surdité. Ryann lui tapota l'épaule en lui indiquant le bureau où se trouvait des feuilles et un stylo. Tu réfléchis un instant. Que dirait-il en voyant le garçon ? Qui se trouvait dans la même salle que toi, juste tout les deux. Tu savais très bien quelle réaction aurait Quinn, frère sur-protecteur, il aurait vite fait mit son poing dans le nez de ce Allen Walker. Tu rougis en imaginant ce qu'il aurait imaginé et tu rentres dans la pièce en prenant attention à fermer la porte à clé. Légèrement paniquée tu pris la main du garçon pour le faire sortir par la seule fenêtre présente dans la salle, jamais il ne penserait qu'une jeune fille bien élevée et fragile s'enfuirait par là et encore moins avec un jeune homme. Pensant tout de même à emmener un crayon et un paquet de feuille que tu glissas dans ta poche, tu te mis à courir en gardant la main de ta nouvelle connaissance pour le traîner un peu plus loin dans les couloirs de la maison. Ce fut au bout de quelques minutes, qu'épuisé tu t'arrêter pour t'asseoir sur l'un des bancs prêt de la cours intérieur. Reprenant ton souffle tu lui expliquas très simplement.
    C'était mes frères, je ne donne pas cher de toi, s'ils apprennent que tu étais avec moi dans cette salle sachant que tu n'es ni un serviteur, ni un eunuque. Et à la fin que se passe-t-il ? Qu'était cette explosion et pourquoi es-tu ici ?

Le temps que tu écrives tout cela, une seconde explosion avait retentit, te faisant sursauter. Tu ne comprenais rien à ce qu'il se passait et le stress des évènements n'allait pas aider, car peu à peu je sentais la puissance venir en moi. M'activer était certainement la dernière chose à faire en cet instant, reste calme Caem, pour ton bien et celui de ce garçon.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Jeu 8 Nov - 22:38

• Allen Walker

Porter secours c’est défendu.
Le monde autour est sourd, bien entendu.




Finalement, j'ai comme réussi à prendre contact avec cette jeune fille, à lui montrer que je n'avais rien d'un ennemi, d'un voleur ou qu'importe qui j'aurai pu être. Visiblement, elle ne peut m'entendre, et ne peut comprendre un seul mot de ce que je lui raconte. Quelle étrange sensation ça doit être, d'être sourd, de vivre sans jamais savoir à quoi ressemble une voix, à quoi ressemble le simple bruissement du vent, ou le petit chant d'un oiseau. Pourtant, malgré cette curiosité, je ne pourrais me permettre de l'être, et de me débrouiller aussi bien qu'elle le fait. En combat, la surdité serait un fort inconvénient, sauf si l'innocence permettait de palier au dessus de ce genre de handicap. Voyez Marie, lui, il est aveugle, et son innocence lui a permis de sur-développer son ouïe. Malgré ça, je ne pense pas que je serais capable de me débrouiller comme toutes ces personnes..



A peine avait-il finit décrire que la jeune adolescente lui arracha la feuilles des mains. Décidément, avec elle, on ne pouvait pas avoir peur de manquer de tact.. Pendant qu'elle lisait, la jeune inconnue se mit à marmonner, à sa manière, quelques-uns des mots que lui avait écrit le garçon. Ce dernier ne comprit pas ce qu'elle disait, mais se douta, au fond de lui, qu'elle lisait le nom d'Allen Walker. Aussitôt qu'elle eue finit de lire, elle reprit son stylo en main afin de répondre, très certainement, aux questions du jeune exorciste. Peut-être qu'il allait enfin connaitre l'identité de sa tortionnaire.. Une fois qu'elle eue finit d'écrire, il se saisit du mot et se mit à le lire en silence.


Je suis Caem Ní Domhnaill, la fille du propriétaire de ce manoir. Et si tu ne le sais pas, c'est que tu devrais surement pas te trouver en ce lieu. Concernant les phénomènes étranges, je n'en ai pas eu vent.



- Ah, c'est étrange, j'étais pourtant certain que..

Ce fut réellement à ce moment là que l’œil fou du jeune exorciste s'était manifesté, et il s'était alors empressé de pester contre ce fâcheux coup du sort. Dire qu'il commençait à chercher des informations surs des phénomènes étranges, et les voilà qui accourent jusqu'à lui ! Au moins, il n'aurait pas à continuer sa discussion épistolaire.

La jeune Ni Domhnail paraissait intriguée, peut-être même apeurée - qui pouvait bien savoir - par les rouages du jeune garçon. En même temps, ce n'était pas tous les jours qu'on voyait de tel monstre de foire, et surtout pas dans sa propre demeure ! La jeune demoiselle reprit alors son chandelier en main, provoquant par la même occasion un mouvement de recul d'Allen, qui ne savait pas au fond si elle se protégeait face aux futurs Akumas, ou tout simplement face à lui et son œil maudis. Ce ne serait pas bien malin de se reprendre un coup de chandelier dans la face juste avant de se battre contre des machines du Comte Millénaire, pas malin du tout même.

Une explosion retentit alors, signe que les Akumas étaient de plus en plus prés, à environ deux cents mètres d’après l’œil de l'exorciste. Il ne fallait pas rester là. Empoignant son chandelier, Caem s'avança vers l'encadrement de porte afin de voir si tout allait bien. Comment avait-elle fait pour entendre ? Ah, oui, les vibrations du sol..

Visiblement, elle avait remarqué la présence de quelqu'un dans le château, et fit même signe à cette présence. Allen, quant à lui, eut un mouvement de recul, afin que personne ne puisse remarquer sa présence, même si on se mettait dans l'encadrement de la porte. Deux jeunes garçons avaient rejoins la jeune fille, et lui expliquait ce qu'il se passait. Décidément, ils n'avaient sûrement pas compris qu'elle était sourde.. Puis, cette dernière recula, et s'enferma dans le bureau avec le jeune exorciste maudis. A quoi jouait-elle ? Il fut bien tenté de lui demander, mais c'était peine perdue, il n'avait pas le temps d'écrire..

Caem, visiblement paniquée, attrapa la main du jeune garçon, non sans provoquer un certain malaise chez ce dernier, malgré la situation. Ensembles, ils quittèrent la pièce en passant par la seule fenêtre du bureau. Qui pouvaient bien être ces deux jeunes hommes pour la faire réagir de la sorte ? Bien sûr, pour continuer à se faire comprendre, la demoiselle n'oublia pas de prendre un bout de papier, et de quoi écrire, comme si ils avaient le temps de coucher de l'encre sur du papier !

Après avoir couru à travers la maison, les deux jeunes gens suivis de près par Timcampy et le golem noir s'arrêtèrent dans une sorte de cours à l'intérieur même de la maison. Fatiguée et visiblement affaiblie, la jeune femme s'assit sur un banc présent non loin d'elle, et recommença à griffonner quelques mots. En attendant, Allen restait sur ses gardes, car une nouvelle explosion venait tout juste de retentir.



C'était mes frères, je ne donne pas cher de toi, s'ils apprennent que tu étais avec moi dans cette salle sachant que tu n'es ni un serviteur, ni un eunuque. Et à la fin que se passe-t-il ? Qu'était cette explosion et pourquoi es-tu ici ?



Après avoir lu ces quelques mots, Allen se frotta l'arrière de la nuque. Pouvait-il réellement dire ce qu'il faisait ici ? Elle avait ressentit les explosions, il ne pouvait pas lui mentir quant à leur provenance. Se saisissant d'un stylo et d'un bout de papier, l'exorciste se mit à écrire à toute hâte, car les explosions commençaient à être régulières.


Je suis un exorciste, je suis là pour éradiquer des Akumas, des monstres faits de chair et de mécaniques qui semblent errer autour du manoir de ta famille. Nous n'étions pas certains qu'ils visaient cet endroit là précisément, mais maintenant.. On ne peut qu'en être sûrs.
Il faut que tu te caches.



Esquissant un léger sourire en tendant le bout de papier à Caem, la jeune garçon porta ensuite son attention sur le golem doré de son maitre. Ce dernier s'agitait suite aux différentes explosions, il savait comme Allen que les Akumas n'allaient pas tarder à arriver ici.

- Timcampy, reste avec elle, je reviens..

Tandis que ce dernier venait se poser délicatement sur la tête de la jeune femme, et lui intimant de ses petites pattes de faire ce qu'avait écrit Allen, ce dernier quitta les lieux en courant. Il fallait faire vite, aucune perte civile ne devait être à déplorer ! Toujours accompagné du golem noir de la section scientifique lorsqu'il mit les pieds dehors, et après avoir activé son innocence, l'exorciste lâcha ces quelques mots à l'appareil dénué de vie :

- Louis ? Est-ce que vous m'entendez ? Des Akumas ont fais irruption au manoir, il faut que vous le fassiez évacuer, et vite !

Une nouvelle explosion, et le golem noir fut réduit en cendres. Les voilà, deux niveaux trois, quelques niveaux deux, et une foule de niveaux uns. Les plus forts se tenaient sur le toit tandis que les sphères démoniaques se tenaient tout autour du manoir. Allen était cerné, mais n'allait pas baisser les bras.




I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Ven 9 Nov - 14:28



C'est quand tout va mal que les plus belles choses naissent.

Le sol continuait de vibrer, tu t'appuyais sur un mur pour éviter une chute si les explosions se faisaient plus proche et plus violentes. Puis tu regardais le garçon qui lui semblait connaitre ces évènements, comme si cela était habituel pour lui. Comment un garçon de presque son âge pouvait être habitué à tant de mystères ? Son oeil, cette petite bestiole dorée qui semble lui être très fidèle et puis maintenant ça. Mais qui était-il au final ? Tu te décidais finalement à le détailler de bas en haut. Il semblait plutôt fébrile, même pour un garçon de presque ton âge, ni très grand, ni très costaud, on aurait très certainement put le prendre pour une demoiselle si ses vêtements et sa coupe n'exprimer pas toute sa masculinité. Il avait une tenue assez particulière, enfin, comme nous n'étions jamais sortit dans les bas quartiers et n'avions connu que les robes, les costumes payé un prix exorbitant et dont on en possède un pour chaque jour. Peut-être qu'au dehors de la sphère de l'argent, toutes les personnes s'habillent de cette manière. Et puis ce n'est pas comme si à chacune de tes balader en voiture tu admirais les bas quartiers de Dublin par la fenêtre, bien trop occupé à te taire et écouter les disputes incessante entre ton père et ton frère aîné concernant les moeurs et les droits de ta classe sociale. Il semble plutôt normal si on ne fait pas attention à ce tatouage, ou bien cicatrice qui zèbre son visage au travers de son oeil gauche. Finalement tu te fais arrêter dans ton enquête de fiabilité lorsqu'il se met à écrire en vitesse sur le papier. Tu lis à l'envers en même temps qu'il forme ses mots.
    Je suis un exorciste, je suis là pour éradiquer des Akumas, des monstres faits de chair et de mécaniques qui semblent errer autour du manoir de ta famille. Nous n'étions pas certains qu'ils visaient cet endroit là précisément, mais maintenant.. On ne peut qu'en être sûrs.
    Il faut que tu te caches.

Exorciste ? Akumas ? Te cacher ? Bien que je te saches assez débrouillarde pour survivre qu'importe les situations, cela semblait bien plus dangereux qu'une fuite dans les rues de la capitale Irlandaise pour prouver à ton père que bien que tu sois une femme, tu es libre. Je ne connaissais pas cette émotion qui m'envahissait, peut-être de l'inquiétude comme vous l'appelez vous les hommes. Il avait raison, il fallait que tu fuis ! Tu n'es qu'une petite fillette, sourde qui plus est. Que pourrais tu faire ? Surtout qu'au moindre problème tu risque une fois de plus de m'activer ! Tu regardais le jeune partir, comme si son devoir était d'y aller. Mais qu'allait-il faire lui-aussi ? Il semblait aussi fragile que toi ! Une seule explosion aurait fait de lui une bouillis de décoloré tatoué. Oh non, je lisais l'expression qu'affichait ton visage, je ressentais chacune des émotions qui s’échappait de toi, s'était une très mauvaise idée Caem. Je pouvais entendre des « Où va-t-il tout seul ? » et des « Comment ose-t-il vouloir me protéger ! Je suis peut-être une femme, mais je sais me défendre. ». Une nouvelle explosion et tu tombais, accroupit dans la cours, te bouchant les oreilles par habitude. Cela te ravisa, enfin au moins un instant, domptant ta peur tu finis par courir dans la direction qu'avait prit Allen avant toi. Après tout si un garçon aussi chétif que lui comptait les détruire, pourquoi pas toi ? Et puis on ne sait pas ce que sont les akumas, peut-être que ce ne sont que de petits rongeurs, qui font des bruits d'explosions assez fort pour faire vibrer ton manoir entier ... CAEM N'Y VA PAS ! Tu t'arrêtas un instant, comme si tu avais put entendre ma phrase, tu te retournas, cherchant quelqu'un, mais il n'y avait personne. M'aurait-elle entendu ? Je suis là ! Entend moi ! Tu finis par hausser les épaules et reprendre ton chemin. Et non ce ne sera pas pour cette fois.

Enfin tu le vois, tu voudrais crier son prénom, mais tu ne peux pas, tu tentes de te souvenir de la prononciation, Allen, tu veux le dire, sachant pourtant que tu ne peux. Tu tentes finalement de dire quelque chose, mais ta voix est caché par le bruit d'une nouvelle explosion et sous tes yeux exorbité, un monstre hideux fait apparition. Qu'est ce que c'est que ça ? Paralysée tu ne peux même plus fermer la bouche, tu trembles et finit par tomber, tes jambes ne pouvant plus supporter le poids de ton corps. Mais que sont ces choses ?! Un léger gémissement provoquer par la peur et la surprise passa tes lèvres. Tu fixais cette chose, tu n'avais jamais vu quelques chose d'aussi énorme et repoussant. Finalement celle-ci disparu dans une légère explosion, Allen, s'était lui qui l'avait détruit ... comment pouvait-il faire une chose pareil ? Tu semblais presque rassuré, mais comment pourrait-il venir à bout de tout ces monstres ? Tu voulais l'aider, mais comment ? Après tout qu'es tu ? Un exorciste, c'est donc ça ? Tu regardas la cours extérieur où était présent le combat et finalement tu aperçu, là à la fenêtre ton père, qui regardait sans l'ombre d'un sentiment sur le visage. Il ne voudrait donc même pas l'aider ! Tu le savais pourtant, qu'il n'avait aucun coeur. Tu fermes les poings, tu n'es pas comme lui Caem, tout le monde le sait, alors n'essaye pas de le prouver. Non, ne sert pas les points de cette manière ! Reste là, ne va pas te mettre en danger pour te prouver que tu es différente de lui ! Trop tard, tu cours déjà au milieu de le cours, au milieu de tout ces monstres puis tu regrettes. La seule chose que tu pourrais faire face à tout ces monstre, c'est mourir. Alors tu restes planté là alors que certain se tourne en ta direction, te laissant voir leur visage couvert de douleur et qui semble appelé à l'aide. Mais qu'est ce que s'est que ça ?


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Sam 10 Nov - 0:02

• Allen Walker

Je ne veux pas prier d'être protégé des dangers,
Mais de pouvoir les affronter.




J'ai peur, bien sûr que j'ai peur, mais je ne peux pas me permettre de le montrer, pas devant ces créatures, pas devant les habitants de ce manoir non plus. Car si moi, seule personne capable de détruire les monstres qui les attaque, ressent de la peur, que penseraient-ils ? Ils finiraient par céder à la panique, suite à la mienne. Je ne devais pas montrer ma peur. Mais d'ailleurs, je me doute que vous vous demandez quelle sorte de craintes m'habitent en ce moment-même. Eh bien.. Je peux vous affirmer que j'ai peur pour leur vie, pour la vie de Caem, de ses frères, du reste de leur famille, pour Louis aussi, donc je n'ai pas pu avoir de nouvelle, et dont j'espérais qu'il avait pris la fuite en ne recevant plus de liaison avec mon golem. J'ai peur pour eux, pour leur vie. Quoi ? Peur pour la mienne ? C'est bien le dernier de mes soucis.. Ce n'est pas moi qui doit être secouru.



Face à ces Akumas, le jeune homme n'avait pas à faire le fier. Ils étaient bien nombreux, et il était seul face à eux, sans espoir de voir un quelconque exorciste lui venir en aide. Certes, si Louis avait reçu son message audio, peut-être qu'il aurait l'intelligence d'utiliser son golem afin d'appeler le Central pour envoyer des renforts, mais il n'y aurait certainement pas pensé. Il n'allait pas le blâmer pour ça, les humains avaient parfois du mal à comprendre la difficulté que c'était, même pour des exorcistes, de combattre de telles machines de guerre. Alors Allen se fit une raison, il devrait se battre seul, car il ne s'attendait pas du tout à voir une innocence tomber du ciel afin que le traqueur ou un membre de la famille Ní Domhnaill puisse lui venir en aide. Enfin.. Cela dit, il devait bien y en avoir une à proximité pour que le Comte envoie autant de monstres ici. Mais ce n'était pas le moment de la chercher, la vie des habitants de ce manoir passait avant tout pour le jeune Walker.

Avec le Crown Clown sur ses épaules, le jeune homme ne put que prendre son courage à deux mains afin de combattre face à tous ces Akumas. Les niveaux un, pas très intelligents, tiraient en rafale sur tout ce qui pouvait, sans pour autant se déplacer, il fut donc aisé de les détruire à l'aide de la croix sépulcrale. Les autres, ça n'allait pas être du gâteaux, car ils étaient plus intelligents, et plus forts. Au moins, des dizaines d'âmes reposaient déjà en paix..

Au moins, malgré le combat contre les Akumas, le jeune exorciste est rassuré. Les habitants de cette bâtisse se sont sans doute cachés, ou ont fuis, ainsi, ils ne risqueront pas de tomber sous le coup des machines du Comte. Enfin.. Le jeune avait peut-être espéré trop vite. En effet, un des nivaux trois s'était détaché du groupe et semblait intrigué par une nouvelle proie. Ce n'était plus Allen qu'il visait, mais une jeune fille accompagnée d'un golem doré visiblement paniqué. Oh non..


- Caem ?

Cédant à la panique et à son impulsivité naturelle, le jeune exorciste transforma son bras gauche en épée, afin de feindre en deux l'Akuma menaçant la vie de la jeune demoiselle. Heureusement qu'il ne regardait pas dans sa direction, sinon la tâche n'aurait pas forcément été aisée. Une rafale de tirs vint à la rencontre des deux jeunes gens, si bien qu'Allen du pousser la jeune femme en arrière afin de pouvoir la protéger avec la ceinture du Clown. Il ne fallait pas rester ici !

Une fois ce danger passé, ce fut au jeune garçon de prendre la main de la jeune demoiselle, avant de partir en courant. Elle devait suivre, qu'importe si elle avait peur après ce qu'elle avait vu. Rentrer dans le manoir ? Non, ce serait bien trop dangereux pour le reste de la famille. Retourner dans la cours où ils étaient précédemment ? Oui, c'était une bonne idée, et Timcampy allait distraire les machines de guerre du Comte le temps de remettre Caem en sureté.

Une fois loin des explosions, et assuré qu'aucun Akuma ne les avait suivi, Allen posa son épée contre le mur, et de son bras droit, agrippa l'épaule de la demoiselle. La fixant droit dans les yeux, il lui lança :


- Mais qu'est-ce que tu es venu faire là-bas ?!

Ce ne fut que lorsqu'il avait terminé de crier sa phrase qu'il comprit sa stupidité. Ce qu'il venait de dire n'avait servis à rien, mais au moins, il avait laissé sortir une partie de sa crainte et de sa colère. Malgré tout, même si Caem n'avait sans doute pas compris ce qu'il venait de dire, elle avait au moins du comprendre qu'elle venait de faire une bourde. Mais bon, au moins, personne n'était blessé, mais ça ne tarderait pas si ça continuait comme ça..

Se frottant l'arrière de la nuque, l'exorciste prit quelques instants pour prendre un des bouts de papiers qui trainaient encore ici, et un stylo, et se contenta d'écrire un seul et unique mot.




Désolé.





I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Sam 10 Nov - 13:23



Même lorsque tout va pour le mieux, on pense que ce n'est qu'un rêve.

Tu ne bougeais pas, bien trop apeurée pour faire quoi que se soit. Je t'avais pourtant bien dit que s'était une très mauvaise idée, mais bien évidemment, personne n'écoute la petite voix qu'il a dans la tête ! Je soupirais, finalement heureusement que ce garçon était là, il t'avais sauver la vie et te tirait à présent par la main en direction de la cours intérieur et toi que faisais-tu ? Tu restais béate de surprise et de peur. Qui aide l'autre au finale ? Toi qui te voulait forte et prête à tout, tu n'as même pas supporter la vision de ses monstres. Tu es drôle petite Caem, toi que l'on veut protégé à tout prix, que l'on éduque de manière à ce que jamais tu ne te mettes en danger, tu préfères foncer droit vers une mort certaine. Quelque chose ne doit pas être normal chez toi. Finalement tu finis par t'asseoir alors qu'au loin tu peux sentir les nombreuses explosions. Mais si Allen et le seul à pouvoir tuer ces "Akumas", qui protège tes frères ? Ton père ? Et les serviteurs ? Tu te sens d'un coup bien plus coupable que ses bêtes faite de métal. Tu le sens attrapé tes épaules et tu lis sur son visage peut-être de la colère, de l'inquiétude, mais tu comprends que tu as fait une idiotie en allant là bas. Alors tu ne dis toujours le laissant se calmer et enfin il finit par écrire quelque chose pour toi.
    Désolé.

Tu finis par te ressaisir, pourquoi s'excusait-il ? Il avait tout les droits du monde de te hurler dessus, après tout, tu n'en fais toujours qu'à ta tête, lui, il doit te surveiller en plus de devoir se battre ? Finalement tu baisses la tête en prenant le crayon pour lui répondre, mais tu hésites, que dire après tout ? T'excuser ne servirait à rien. Finalement tu reposes le matériel d'écriture sur la table et reprend son chandelier pour frapper dans le mur juste à côté de sa tête en fronçant les sourcils. Tu sembles remise de tes émotions, au moins. Tu finis par le reposer et reprendre le carnet et le stylo, enfin décidé de ce que tu allais le écrire.
    Je voulais juste vous aider et puis je ne sais même pas ce qu'il se passe ici ! Comment pouvez-vous détruire de telle machine ?

Tu fis un mouvement de recul en apercevant le bras d'Allen, il n'était plus là, tu regardais l'épée posée contre le mur, il était là, sous la forme de cette arme. Et pourtant tu n'en avais pas si peur, après tout, si s'était cela qui lui permettait de sauver la vie de toute ta famille, pourquoi en avoir peur ? Tu te souviens de ce qu'il avait écrit plus tôt, un exorciste ! Voilà pourquoi il pouvait les détruire. Tu te souvins de quelques livres où tu avais put lire ce nom, ceux qui éradique le mal en une personne. Mais cela voudrait dire que ces immonde créature sont des gens ? Tu fis une grimace, comment cela était-il possible ? Comment des humains tel que toi pouvait à présent ressemblait à ça ? Tu finis par abandonner cette question dans un coin de ta tête. Tu voulais l'aider, mais comment ? Tu ne posséder pas une arme comme lui qui t'aurait permit de détruire ses monstres. Alors que pouvais-tu faire ? A part regarder en silence ? Mais s'il était blessé en voulant te protéger ? Tu te sentirais encore coupable.
    Je veux vous aider, je ne peux pas vous laisser nous protéger alors que vous ne faites même pas partit de ma famille. Le problème c'est que je ne sais pas vraiment comment faire ...

Moi je sais idiote ! Tu restes tranquillement assise ici et tu ne bouges plus ! Tu attends tout simplement que le combat se termine et tu te tais. Mais bien sûr se serait trop te demander ? Si seulement tu pouvais m'entendre, je ne dis pas que tu m'écouterais, mais je te serais surement d'une grande aide ! Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je le sais. Ces monstres, ce garçon, j'ai cette impression qu'on est lié, bien que je ne sache pas pourquoi. Alors laisse moi ! Active moi pour une fois ! Et s'il te plait contrôle moi ! Si tu te laisses perdre dans cet océan de pensée tu ne seras utile à personne. Alors vas y ! ECOUTE MOI POUR UNE FOIS ! Pendant un instant tu ouvris de grands yeux, regardant ta poitrine comme si s'était elle qui t'avait parlé, mais non c'est moi ! Je suis là, Caem et fait moi confiance. Tu finis par prendre le stylo dans les mains en vitesse comme perdue.
    Vous entendez vous aussi ? Cette voix ... elle me parle, de l'intérieur.

C'est ça, Caem, active moi, ne t'en fait pas je suis là, je vais t'aider à me contrôler, tu sais que tu peux entendre ! Alors vas y si tu veux l'aider ! Sans plus de question je te voyais serrer les points, comme si l'aider était bien plus important que ta propre vie, peut-être ton égo qui te poussait à penser comme cela ?Peu à peu tes oreilles reprirent cette forme étrange qu'elles avaient à chaque activation, tu fermais les yeux, les mains contre ses difformités, une lumière vive s'en échappé, elle était claire et presque réconfortante. Mais cette fois-ci s'était différent, tu ne les entendais pas, toutes ses voix qui te torturaient auparavant, tu n'entendais que moi et un nom qui tournais dans ton crâne, mot que tu finis par lentement murmurer.
    « Ears mairtíreach. »


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 11 Nov - 0:09

• Allen Walker

Vous devez tout voir,
Tout entendre et tout oublier.




Alors là, c'est le bouquet ! Je me tue afin de pouvoir protéger ce manoir et ces habitants, et voilà que Caem tente de jouer les justicières. Franchement, on ne va pas se jeter dans la gueule des Akumas comme ça ! Une personne censée aurait déjà prit la fuite rien qu'en entendait les explosions fuser de-ci de-là. Mais non, elle, elle m'avait rejoins sur le champ de bataille, enfin, tout du moins, dans le jardin. Heureusement que je l'ai remarqué, car armée de son chandelier, je n'aurai pas donné cher de sa peau, je n'osais même pas imaginer ce que ce niveau trois aurait bien pu lui faire.. Au moins, maintenant, elle était en sécurité, et j'espérais bien qu'elle allait y rester..



Bien sûr qu'Allen avait réagis au quart de tour en hurlant de la sorte sur la jeune demoiselle, mais heureusement, il y avait eu plus de peur que de mal, et elle n'avait sans doute pas entendu une seule partie de la phrase qu'il avait prononcé. Cependant, la jeune Caem semblait quant à elle, encore prise de peur par les précédents événements, d'où les plus sincères excuses de la part de l'exorciste. Tout de même, crier de la sorte sur une jeune femme ça n'avait rien de très sympathique..

Juste après avoir lu le petit mot d'excuse de l'exorciste, Caem se saisit du petit carnet d'écriture et d'un crayon, et se mit à réfléchir, comme si elle cherchait les bons mots à.. coucher sur les feuilles. Ah non, finalement non, elle semble se résigner, et reprend son chandelier en main. Allait-elle vouloir se battre contre Allen ou les Akumas avec cette chose ? Ou allait-elle tout simplement battre le jeune garçon avec ? C'est ce que ce dernier cru lorsque la jeune demoiselle frappa le mur avec, à seulement quelques centimètres du visage du garçon. Il avait eu chaud, il avait cru qu'il finirait par se reprendre un coup, et un bon.. Heureusement, la fille des Ní Domhnaill s'était peut-être résignée à la dernière seconde, qui sait dans quel état il aurait été face aux Akumas après un second coup de chandelier.. Il n'osait même pas se le demander, aie..



Je voulais juste vous aider et puis je ne sais même pas ce qu'il se passe ici ! Comment pouvez-vous détruire de telle machine ?



Voilà ce qu'avait écrit la jeune femme à son interlocuteur. Beaucoup d'êtres humains se demandaient comment les exorcistes faisaient pour se battre. Allen fut bien tenté de lui répondre, mais à ce moment là, le regard de Caem vint se poser sur l'épée d'exorcisme du jeune garçon qui était posée contre le mur, et qui n'était autre que son bras gauche. Cela semblait l'intriguer, et ce ne fut que lorsqu'elle reposa son regard brun dans le gris cendré d'Allen, que ce dernier désigna du doigt son épée faite d'innocence. Il n'avait pas le temps d'écrire, et expliquer tout le fonctionnement d'une Arme Anti-Akuma serait beaucoup trop long. Mais bon, apparemment, Caem semblait avoir envie d'écrire, encore et encore.


Je veux vous aider, je ne peux pas vous laisser nous protéger alors que vous ne faites même pas partit de ma famille. Le problème c'est que je ne sais pas vraiment comment faire ...



Le jeune garçon hausse les épaules, comme pour faire comprendre à la jeune femme qu'elle n'avait pas à s'en faire. Après tout, c'était un peu son travail de combattre ces monstres, et même si ça ne l'était pas, il le ferait quand même, car c'était ce qu'il aimait faire, sauver les gens.

L’œil gauche du jeune garçon recommençait à s'affoler, les Akumas n'allaient pas tarder à retrouver leur trace, et ils allaient sans doute être de mauvais poils d'avoir perdu deux de leur proies comme ça, et encore plus excités de les retrouver.. Jetant un petit regard à Caem, l'exorciste put remarquer qu'elle écarquillait ses yeux. Quoi ? Il se retourna brusquement, mais il n'y avait rien derrière lui. Qu'est-ce qui avait pu l'effrayer de la sorte ? Lorsqu'il se tourna de nouveau vers la jeune irlandaise, cette dernière lui tendait le carnet, l'air totalement perdue.



Vous entendez vous aussi ? Cette voix ... elle me parle, de l'intérieur.



Regardant étrangement la jeune demoiselle, Allen se contenta de faire un simple non de la tête. A part les grognements lointains des Akumas, il n'avait absolument rien entendu. Comment cette jeune fille était-elle capable d'entendre des choses alors qu'elle était sourde ?

Caem se mit à serrer les poings, et une chose étrange et bleue apparut autour des oreilles de cette dernière. Ça faisait penser aux gros casques audio que portaient parfois les traqueurs lorsqu'ils étaient au téléphone. Comment pouvait-elle créer une telle chose ? D'où l'avait-elle sorti ? En fait.. La réponse était toute simple : Caem était une compatible.


- Ears mairtíreach.

Un simple murmure, tout juste audible, et pourtant compréhensible. Dire qu'il y a moins d'une heure, le jeune homme avait été incapable de comprendre ce que l'irlandaise lui disait, maintenant, il la comprenait parfaitement. C'était bien sûr ! C'était elle, l'innocence que le Comte Millénaire cherchait ici..

- C'est donc pour ça qu'ils sont venu si nombreux..

Allen était presque rassuré que cette jeune demoiselle soit une compatible, au moins maintenant si elle se jetait dans les griffes des Akumas, elle saurait se défendre, surtout qu'elle semblait être de type symbiotique. Malgré tout, le jeune exorciste alla récupérer son épée juste posée contre le mur, les machines du Comte n'allaient pas tarder à revenir.. Même si Caem possédait une innocence, il ne fallait pas la mettre au devant du danger comme ça, alors qu'elle ne devait avoir qu'un taux de résonance très faible. Poussant un léger soupir avant de sourire, le jeune exorciste lui lança ces quelques mots :

- Je ne sais pas si tu m'entends, mais il faut que tu continues à rester en retrait, et pour de bon cette fois-ci..

Pour accompagner ses paroles, au cas où son innocence ne lui permettrait pas d'entendre, il la pointa du doigt avant de montrer l'endroit même où elle se tenait, espérant que dans n'importe quel cas elle la comprenait. Mettant son loup sur ses yeux, le jeune garçon repartis au combat.

Ils étaient là, seulement à quelques mètres du manoir, et voilà Timcampy qui revenait paniqué vers Allen. Après s'être caché dans son manteau, il ne risquait plus rien, la pauvre petite chose ! Lui au moins avait la chance d'être indestructible et de ne pas pouvoir être détruit face à ces choses. Mais bon, au moins, grâce à ce petit golem doré, le jeune homme avait pu gagner du temps afin de remettre la jeune femme à l'abri, et ça lui avait même permis de réveiller son innocence. Que demander de plus ? Ah oui, des renforts peut-être..

Son épée ne lui servait pas à grand chose face à tant d'Akumas, il devait y avoir encore une dizaine de niveaux deux, et quatre ou cinq niveaux trois, le reste ayant été exterminé précédemment, Allen décida de retransformer son épée en griffes afin de toucher plus d'ennemis, d'en frapper certains à distance. Ça n'allait pas être de la tarte.. Sans vraiment faire attention à ce qu'avait décidé de faire la jeune Ní Domhnaill, l'exorciste se battait parmi les monstres du Comte, n'en détruisant qu'une infime partie tantôt grâce aux griffes de la ruine, tantôt grâce aux griffes couronnées. Mais même un combattant tel qu'Allen ne pouvait faire le poids face à tant d'Akumas en même temps, et l'inévitable se produisit : un mauvais coup à la tempe, et le voilà au sol.




I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 11 Nov - 14:51



Lorsque tout va mal, il suffit souvent rien pour que tout s'arrange.

Allez Caem fait ce que le gamin te dit pour une fois ! Ecoute le, tu as peut-être un don qui vit en toi, mais comment pourrais-tu en connaitre les différentes capacités alors que jamais tu n'as tenté de t'en servir ? Tu ne peux pas l'aider, même à présent que je suis là et que tu m'entends, alors fait comme il dit ! Un sourire s'afficha sur ton visage alors que tu avais put entendre ce que le garçon t'avait dit.
    « Je ne sais pas si tu m'entends, mais il faut que tu continues à rester en retrait, et pour de bon cette fois-ci.. »

Sa voix était presque rassurante et tu avais envie de l'écouter, de faire ce qu'il te conseillait, alors tu ne bougeais pas, attendant simplement qu'il revienne te chercher, et puis dans ta tête tu l'attendais, il parlait au fond de ton esprit, chacune de ses pensées t'étais connu et l'inquiétude qui vivait au creux de sa poitrine vivait en la tienne. Tu savais qu'il allait bien, bien que le combat soit rude, chacune de ses attaques, de ses blessures te sont racontées, comme si ce combat était un passage d'un roman que tu serais en train de lire au moment même. Tu restes assise en serrant ta main sur le chandelier, tu ne veux pas qu'il te protège, tu voudrais le faire par toi-même et pourtant tu te résignes à rester ici, sachant que tu ne serais qu'une gêne pour lui. J'aurais aimé pouvoir t'aider à être plus forte, à pouvoir protéger ces gens à qui tu tiens. Mais puisqu'Allen est là pour le faire, qu'est ce qui t'inquiète ? Tu soupires et relevant tes genoux pour les mettre tout contre ta poitrine et les enserrer entre tes bras. Je sais que tu aurais voulu faire la forte et attaquer ces monstres toi-même, les faire connaitre une bonne dérouiller à coup de chandelier, mais tu n'es pas à leurs niveaux alors ne tentes rien.
    « Comment faut-il que je t'appelle ? Je sais que tu es là, en moi puisque je t'entends, mais j'aimerais pouvoir te nommer. »

Appelle moi Ears, ça sera bien plus court qu'Ears mairtíreach et depuis le temps que j'essaye de te parler tu pourrais à présent décider de m'écouter et de m'obéir ? Finalement tu n'écoutas même pas ma réponse, te levant d'un bond tu te tournas en direction du champs de bataille, non, s'était une très mauvaise idée. Tu avais ressentit un problème chez l'exorciste qui se battait pour te protéger. Que faire ? Aller l'aider évidemment ! NON S'ETAIT UNE TRES MAUVAISE IDEE. Mais comme à l'habitude tu m'ignoras, m'entendant pourtant cette fois et tu rejoignis le combat. Il était là, allongé à même le sol, entouré de toutes ses bêtes monstrueuses, comment se battre ? Tu regardais le chandelier entre tes mains puis une des bêtes qui semblait vouloir s'attaquer au blessé. Tu finis par faire la seule chose que tu pouvais, lui lancer le chandelier dans la tête. J'aurais hurlé "STRIKE" si nous ne venions pas d'entrer en plein dans le problème. Tu ne bougeas pas pendant un instant, les autres bêtes commençant à s'approcher dangereusement d'Allen.
    « Bande de sale machine immonde et inutile, c'est moi que vous êtes venues chercher, non ? Alors venez ! Je vous attends ! »

Certaines de ses machines n'avaient même pas prit la peine de relevé les yeux sur toi, après tout, Allen était une proie facile à cet instant. Tu fermais les yeux, concentre toi Caem, tu peux les lire. Soudain une vague de douleur et de tristesse t'emporta, tes yeux se mirent soudain à te brûler, c'était donc cela que ressentait ses bêtes à cet instant ? Tu inspiras et expiras assez bruyamment et finit par ouvrir les yeux en serrant les poings, tu les entendais leurs pensées, elles étaient en toi et se dispersait. Tu finis par choisir les monstres qui semblait les plus intelligent et les plus dangereux, pour ne pas avoir un brouhaha douloureux dans le crane et tu finis par courir en direction du Walker toujours allongé par terre. A droite, tu esquivas au dernier moment un coup d'une des bêtes à l'allure presque humaine, devant, tu te baissais, continuant tout droite, il était devant toi ! Tu pouvais lire les attaques qu'allaient porter tes ennemis, tout du moins les quelques uns dont tu avais gardé les pensées dans ta tête. Elles étaient perdu face à cette faculté et tu ne t'arrêtais pas, l'effet de surprise était une bonne chose. Tu finis par atteindre le jeune exorciste. Le secouant de toute tes forces en espérant qu'il se réveille.
    « Réveillez vous ! Je peux vous aider ! Je sais ce qu'elles vont faire, je peux lire en elle ! Alors s'il vous plait réveillez vous ... Je ne peux pas me battre. J'ai besoin de votre aide. »

Tu finis par lever les yeux au ciel, et merde, l'une des grosses boules de métal venait de tirer en ta direction. Ton seul réflexe fut de prendre l'exorciste dans tes bras, peut-être pour le protéger. Allais tu réellement survivre à ça, Caem ? Toi qui te vante d'être forte et indépendante, tu protèges un homme que tu ne connais même pas. C'est assez ironique quand on sait que plus tôt s'était toi qui l'attaquais avec un chandelier. Enfin l'explosion retentit, soulevant fumé et gravas autour du lieu d'impact. Et plus un seul bruit.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 11 Nov - 21:39

• Allen Walker

Quand le ciel veut sauver un homme,
Il lui donne l'affection pour le protéger.




A vouloir jouer les justiciers, on finit toujours par se prendre des coups. J'ai voulu tenter le tout pour le tout afin de sauver la famille de Caem, elle y comprise, et je n'ai pas su être à la hauteur. Me voilà étendu au sol, aucun de mes membres ne veut répondre, je suis bien trop sonné pour faire quelque chose à vrai dire.. J'aimerai bouger, j'aimerai retourner au combat, mais pour le moment, je ne le pouvais pas, j'étais obligé de rester là, conscient que ma mort allait arriver plus tôt que prévu si rien ne se passait. Je les sens s'approcher et se pencher vers mon corps, mon œil s’affole même si je suis inconscient, il devient comme fou. Que faire.. ?



Après avoir reçu un coup sur la tête, le jeune Walker était tombé raide au sol, son innocence se désactivant par la même occasion. Seul son œil semblait encore actif, et scrutait les machines du Comte avec stupeur, malgré qu'Allen soit inconscient. A l'intérieur de lui-même, Allen semblait voir sa vie défiler devant ses yeux.. Sa rencontre avec Mana, leur vie de saltimbanque en tant que Clowns indépendants, puis le jour de la mort de ce père adoptif, avant sa résuréction en Akuma et sa malédiction.. Tout ça, il le revoyait, mais pas seulement, il revoyait ses amis, Lavi, Lenalee, Kanda, et tous les autres, son maitre, le Maréchal Cross Marian, tout le monde, tout ces bons moments passés avec ses camarades au sein de la Congrégation de l'Ombre. Tout cela ne pouvait cesser maintenant, que deviendrait cette pauvre famille qu'était celle des Ní Domhnaill s'il mourrait maintenant ? Non.. Il n'était pas l'heure de passer l'arme à gauche, bon sang !

Le jeune garçon sembla percevoir une petite voix au loin, mais il ne put comprendre ce qu'elle disait, masquée par les flots de paroles incessants des Akumas. Ces derniers avaient beau être programmés pour tuer, il leur arrivait de se comporter comme de véritables enfants. Tantôt ils se demandaient si ils devaient ramener le jeune exorciste au Comte Millénaire, car après tout, il était certainement l'hôte du quatorzième, d'autres, les niveaux inférieurs, ne pensaient qu'à le massacrer vite fais bien fais, histoire que le prince millénaire soit fier de leur prouesses. C'est sans doute pour ça qu'ils n'avaient même pas remarqué la présence de Caem non loin d'eux, et ils n'allaient pas tarder à la remarquer pour de bon, ça c'est moi qui vous le dis..

Un grand silence, et soudain, Allen sentit une présence à côté de lui, mais pas celle d'un Akuma cette fois-ci. En effet, la jeune irlandaise avait réussi à se faufiler parmi les monstres mécaniques - on ne sait comment ! - et avait commencé à secouer son camarade à toute hâte en s'exclamant :


- Réveillez vous ! Je peux vous aider ! Je sais ce qu'elles vont faire, je peux lire en elle ! Alors s'il vous plait réveillez vous ... Je ne peux pas me battre. J'ai besoin de votre aide.

Comment le jeune homme pouvait-il rester inconscient malgré ça ? Allez savoir, en tout cas, il put percevoir sans grande peine une des détonations typiques des Akumas : ils leur tiraient dessus ! Pinçant des yeux, Allen parvint à prononcer ce simple et unique mot :

- In.. No.. Cence..

L'impact fut imminent, et la fumée toxique des obus régnait dans l'air. Badaboum, il n'y avait plus aucun bruit, les Akumas s'étaient tut et même le vent semblait décidé à se taire. Étaient-ils morts tous les deux ?

Lorsque la fumée fut dissipée, les Akumas purent voir avec effroi que leurs proies étaient encore en vie, et pour preuve, une étrange chose mouvante et blanche les avait tous deux protégé ! Mais qu'était-ce ? Une sorte de drap blanc, surmonté d'un loup qui semblait être le visage de cette chose. Bien sûr, ils purent tous remarquer que ce n'était autre que l'innocence que jeune Walker qui s'était détaché de ses épaules pour protéger les deux compatibles.

Quelques instants après seulement, Allen put reprendre totalement ses esprits, et finit alors par se lever. Dés lors, ses griffes étaient déjà reformées, et il était déjà prêt à se battre face à ces choses. Toujours protégés par le Clown Couronnée, le jeune exorciste se tourna vers Caem, affichant un fin sourire avant de tout simplement dire :


- Merci pour ton aide.

Tandis que la cape blanche du jeune garçon venait se poser sur les épaules de la demoiselle afin de la protéger des démons, l'exorciste put repartir au combat, plus confiant que jamais.

Alternant les griffes couronnées et les croix sépulcrales afin de détruire les plus faibles, tel que les quelques niveaux un venus en renfort et les niveaux deux, le jeune exorciste du s'armer de son épée afin de pourfendre les niveaux trois. Désormais, il se sentait habité d'une énergie nouvelle, ou plutôt, il n'était plus tracassé quant à la protection de la jeune irlandaise, et pouvait donc se battre sans penser à autre chose que le salut des machines démoniaques. De plus, la jeune irlandaise lui disait à l'avance où et quand allaient frapper les Akumas, ce qui lui facilitait la chose bien évidemment.

Il plante son épée dans le sol. Le combat est terminé.




Spoiler:
 



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Sam 17 Nov - 15:18



Découvrir qui l'on est.

Tu te sens presque utile à donner toutes ses indications aux jeunes hommes et je le vois bien, ce petit sourire qui trône sur tes lèvres habituellement closes. Je le sens tu peines lorsque la fin du combat arrive et pourtant tu ne te laisses pas abattre, tu entends leurs voix, elles sont nombreuses et pourtant tu restes debout, triant chacune de informations, les migraines revenant te brouiller l'esprit, mais je reste là, te calme avec des mots doux, des félicitations bien mériter et bien que tu tentes de me faire taire, je sais que cela te rend heureuse. L'épée se pose enfin, tu soupires et me désactive, enfin tu peux te reposer, tu fais mine d'être en forme devant le Walker en t'approchant de lui. Tu es plutôt heureux que tout se soit bien terminé et tu aimerais le remercier de t'avoir protéger, ainsi que ta famille, mais tu ne le fais pas. S'était son devoir après tout. Il y a un tas de questions qui se bouscule dans ta tête, qu'est ce qu'un exorciste ? D'où te venais cette force ? Et qui est-ce que j'étais ?! Cette voix que tu entends en toi. Mais tu n'entendais de nouveau plus, en dehors de moi tout avait disparu. Mais contrairement à plus tôt, les sons avait emplit ta tête, tu te souvenais de toute ses voyelles, comme si elle n'avait jamais quitté ton esprit. Et tu pus enfin lui parler de toi-même, plus besoin de cette feuille, de ce carnet, tu m'entendais et j'étais là pour te donner toutes les sonorités qui avait quitté ton esprit.
    « Je n'ai pas de temps à perdre, dites moi qu'est ce que je suis et qui est-elle. »

Il est vrai que toutes ses questions sont tout aussi importante pour moi et il semble qu'il soit en mesure d'y répondre, ce petit exorciste. Tu finis par t'occuper un minimum de son état, regardant son corps meurtris et tu lui prit la main de manière chaste pour le guider en direction de ta chambre où tu savais qu'une trousse de secours se trouvais dans la salle de bain privée. Le chemin étant long, tu te demandais s'il aurait besoin de ton aide pour marcher ou quoi que se soit d'autre, bien que cela te dérange horriblement l'aider, tu en étais bien obligée après ce qu'il venait de faire pour toi. Tu soupirais et t'approchant un peu plus encore de lui.
    « On ferait surement mieux de rentrer pour discuter de tout cela, je pourrais soigner vos blessures et il faudra expliquer tout cela à père. »

Et ton père, tes frères, allaient-ils vraiment bien ? Il n'était pas venu durant la bataille, tu te doutais bien que ton père ne bougerais pas, mais Quinn et Ryann ? Te croyaient-ils encore enfermé dans le cabinet de Dame.Eleanor ? Très certainement, comment imaginer que sa petite soeur, frêle et sourde irait se battre face à des machines si dangereuses ? Ils avaient déjà du mal à la voir avec un garçon en dehors d'eux deux et leur père. Qu'ils étaient naïf. Dans ton enfance tu t'amusait très souvent avec le fils du cuisinier dans la cours extérieur alors que tous était en train de te chercher à travers le manoir, bien évidement tu as su mentir à tes frères sur ce que tu faisais, mais pas à ton père qui à alors fait renvoyer le cuisinier, qui a du quitté le manoir avec son fils, pour que tu te concentres un peu plus sur ton éducation et moins à jouer avec tes petits amis. Tu n'as jamais revu ce garçon et n'a jamais plus tenté de faire ami-ami avec qui que se soit. C'est peut-être pour ça que tu sembles si peu ouverte avec les personnes que tu rencontres, comme ce jeune Allen que tu as tenté à mainte et mainte reprise de tuer avec un bon coup de chandelier sur le haut du crâne. Tu te serais bien excuser, mais ta fierté en aurait été éprouvé et tu ne pouvais pas laisser faire ça. Finalement arrivé dans la maison, il fallait monter les escaliers, ce qui allait certainement être un peu plus dur pour le garçon qui quelques minutes plus tôt était sonné et allongé inconscient sur le sol.
    « Vous arriverez à monter ? Ou il faut que je vous aide ? »

Spoiler:
 


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 18 Nov - 0:43

• Allen Walker

Agis avec gentillesse,
Mais n’attends pas de la reconnaissance.




Je dois bien l'avouer, sans Caem, je n'aurai pas réussir à vaincre tout ces Akuma,s ou alors, j'aurai sans doute peiné à le faire. Mais là, j'avais réussi, enfin plutôt, on avait réussi, ensembles. Comment aurais-je pu deviner qu'en arrivant ici, je trouverai directement l'innocence et son compatible, et qu'en plus, elle m'avait en partie sauvé la vie. Bien sûr que je devais la remercier, bien sûr que je devais lui en être reconnaissant, ça allait de soi, mais j'avais comme l'impression qu'elle attendait autre chose de ma part que de simples remerciements, encore et encore..



Un simple merci avant le combat, puis une épée plantée dans le sol, et tout était terminé. Allen était fatigué, mais au moins, tout était terminé maintenant, Caem était en sécurité, et sa famille elle-aussi. Exténué, si ça n'avait tenu qu'à lui, le jeune exorciste se serait laissé tomber par terre, afin de piquer une bonne sieste, puis il aurait tout fais pour trouver de quoi manger. Oui, manger, des bonnes brochettes de Dangos, des dizaines et des dizaines ! Qu'est-ce qu'il en rêvait à ce moment là, mais ce n'était pas pour le moment. En effet, la jeune irlandaise désactiva son innocence et vint faire face à son camarade. Serait-elle toujours capable de s'exprimer et d'entendre ?

- Je n'ai pas de temps à perdre, dites moi qu'est ce que je suis et qui est-elle.

- Ce que tu es ? Une compatible à l'innocence, et c'est ça, l'innocence, qui t'a permis d'entendre ce que les monstres d'avant pensaient.

Finalement, comme si elle n'avait écouté qu'à moitié ses paroles, la jeune demoiselle scruta du regard l'exorciste. Quelque chose clochait ? Peut-être regardait-elle les blessures causées par les machines du Comte. Ça, il y été habitué, il n'allait pas pleurnicher pour quelques blessures, mais il devait bien avouer qu'il n'était plus très en forme.

Tout en continuant à l'observer, Caem finit par prendre la main du jeune anglais, sans que ce dernier ne comprenne vraiment pourquoi, car il pouvait marcher sans problème. Mais bon, si ça pouvait lui faire plaisir.. Le disciple du Maréchal Cross ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire, elle était gentille, cette fille. Elle soupirait.. Peut-être qu'en fait, elle n'était comme ça que par reconnaissance de cause.. Qui pouvait bien savoir ?


- On ferait surement mieux de rentrer pour discuter de tout cela, je pourrais soigner vos blessures et il faudra expliquer tout cela à père.

Un léger hochement de tête pour toute réponse. Parler au père de famille de tout ça n'allait pas être chose facile, car ce dernier ne laisserait sans doute pas sa fille combattre des monstres parmi la guerre. Quelle sorte de père voudrait laisser sa chaire et son sang se battre dans un conflit sans merci ? Personne ne le souhaiterait, enfin, personne ne devait le souhaiter, et malgré tout, Allen savait bien, au fond de lui, que de telles personnes existaient. Ça parait logique, si personne n'avait été ainsi, jamais il n'aurait été abandonné étant bébé.

Sans lâcher la main de la jeune femme, l'exorciste suivait tant bien que mal à travers les jardins des Ní Domhnaill. Il n'y avait encore personne pour le moment, mais sa famille allait bien finir par ressortir un jour ou l'autre de leur trou de souris. Ils se cachaient peut-être encore des Akumas, et c'était compréhensible, ils ne les connaissaient pas. Finalement rentrés de nouveau dans le manoir, et faisant face aux escaliers, la jeune irlandaise se tourna vers son interlocuteur, avant de tout simplement demander :


- Vous arriverez à monter ? Ou il faut que je vous aide ?

- Ne t'en fais pas, et puis, tu peux arrêter de me vouvoyer, j'ai le même âge que toi je pense.

Un léger sourire amusé se dessina alors sur les lèvres du jeune homme. Et suite à ça, il commença à monter les escaliers, o son rythme, mais il les monta tout de même. Il n'y avait pas de fierté ou d'égo caché derrière tout ça, mais il était ainsi, il savait faire taire ses souffrances afin de rassurer les autres, c'était donc de la bienveillance, tout simplement.

Après maintes efforts, la jeune femme finit par ramener l'exorciste à sa chambre, afin de pouvoir le soigner. C'était pas trop dans son genre de se retrouver dans la chambre des jeunes filles, et Allen n'osait même pas imaginer la réaction du père ou des frères de Caem si ils venaient à le découvrir. Mais qu'importe, elle allait juste soigner ses petites blessures superficielles, et rien de plus. La chambre de la demoiselle était belle, une vraie chambre de princesse, qui lui correspondait tout à fait. S'asseyant sur le lit, le jeune garçon lança un petit regard à l'irlandaise, prenant cette fois-ci un air sérieux, et se mit enfin à lui parler, à lui expliquer.


- Donc, ce que tu as vu tout à l'heure étaient des Akumas. Ce sont des êtres humains fais de mécanique et d'âme, créées par le faiseur, ou le Comte Millénaire. C'est contre lui et ses machines que nous, les exorcistes, que nous nous battons chaque jour. Et toi, tu en es aussi une Caem. Tu es une exorciste.

Durant cette longue réplique, Timcampy était rentré par la fenêtre, et s'était posé sur la tête blanche de son sous-Maitre. Il en avait mis du temps à revenir celui-là ! Décidément. Un léger sourire.




I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Lun 19 Nov - 23:04



Les problèmes ne se finissent donc jamais ?

Le mot résonnait en toi comme s'il était d'une importance capitale, enfin tu savais que tu pouvais être utile, tout comme ce garçon. Exorciste. Exorciste. Mais au final, qu'est ce vraiment ? Tu avais comprit que j'avais un lien avec tout cela, mais pas ce que le fait d'être une de ses personnes aller influencer ton avenir. Allais-tu rester dans ce manoir, te faire marier à un homme bien plus âgé que toi, qui profitant de ta jeunesse te ferais croire ce qu'il désir sur les rôles de la femme dans un ménage ? Ou bien ce garçon te sauverait-il d'un mariage forcé et voué à l'échec ? Dit comme cela, on pourrait se croire dans un de ses romans à l'eau de rose que tu lis avant de t'endormir le soir. Et puis ce Comte Millénaire, qui est-il ? Pourquoi fait-il des monstres comme les akumas ? Tout reste inconnu, mais Allen t'expliquera non ? N'est-il pas là pour ça ?
    « Vous ... enfin. tu étais venu ici pour ça ? Cette ... innocence ? »

Mais si réellement il voulait de moi, allait-il me retirer à toi ? La seule petite vois qui traverse ton esprit, la seule qui semble te comprendre assez pour te guider. Et puis pourquoi voudrait-il nous séparer alors que tu viens tout juste de découvrir mon existence ? Tu continuais de panser les blessures du décoloré tout en t'inquiétant du futur. Mais après tout en avais-tu réellement un, ici, en tant que simple fille sourde ? Et puis tout n'était qu'incertitude pour le moment. Tu finis par te lever pour admirer ton chef d'oeuvre, des bandages pas assez serré, de la pommade laissant des traces blanches un peu partout autour des blessures. Tu n'avais jamais été très douée pour t'occuper d'autre personne, ni même de toi d'ailleurs.
    « Je ne comprends pas bien ce que change le fait que je sois une exorciste, en dehors de cette voix dans ma tête qui me permet de vous ... de t'entendre. »

Ta question restera surement sans réponse, alors même que tu finissais ta phrase, des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers et la voix de Quinn résonna dans le couloir. Et merde ! Il fallait que tu caches l'exorciste, mais où ? Il était bien trop tard, il fallait que tu fuis, quitte à être vu, il ne fallait pas que l'on te rattrape et encore moins qu'on voit qu'il s'agissait d'un étranger à cet maison. Prise de panique tu ressemblais étrangement à un poisson auxquels ont aurait toqué au bocal et tu ne savais pas vraiment réagir intelligemment. Tu finis par te ronger les ongles pendant quelques instants et pour tout réflexe tu fermas la porte au nez de ton grand-frère avant qu'il ne puisse dire quoi que se soit en voyant le garçon assit sur ton lit. Tu t'approchas d'Allen, lui attrapant la main une nouvelle fois. On dirait bien que les courses poursuite, main dans la main vont devenir courante par ici. Pour tout départ, tu attendis que la porte s'ouvre de nouveau et tu pris tes jambes à ton cou, courir c'est tout ce qu'il fallait faire ! Esquivant assez habilement l'aîné tu partis à travers les couloirs, où se cachait ? Partir directement ? Non il fallait qu'Allen t'explique, qu'il te dise tout, absolument tout sur les exorcistes, les akumas, le comte millénaire et les innocences. Qu'étais-ce ? Pourquoi ces combats ? Tout t'étais inconnu et pourtant tu semblais en faire partit.
Tournant à gauche, puis à droite, de nouveau à droite, tu finis par atteindre un bureau usité dans les rares occasions ou Quinn se décidait à travailler un minimum ses langues. Tu pouvais enfin respirer, il ne tarderait pas à prévenir ton père, pour lui demander si la présence d'un inconnu était normal ou non dans le manoir. Et bientôt le manoir entier serait fouillé à ta recherche. Allen ne devait pas comprendre pourquoi tant de fuite.
    « Désolé pour tout ça, il ne faut pas que mon frère apprenne ta venue, trouver un homme inconnu en ma présence et encore moins dans ma chambre peut être très mal vu. »

Jetant un dernier coup d'oeil par la porte entrouverte tu finis par soupirer, il ne vous avait pas suivit ni retrouver par bonheur. Vous aviez un peu de temps pour discuter, surveillant tout de même le couloir tu te tournais vers Allen, toute ouïe à écouter ses histoires.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Sam 24 Nov - 16:07

• Allen Walker

Cacher est une chose,
Se taire en est une autre.




Ça ne doit pas être facile, pour une fille comme Caem, d'intégrer toutes ces notions d'exorcisme, ça n'est facile pour personne en fait. Au vu de son statu social, elle n'est sans doute jamais vraiment sorti, elle n'a sans doute pas vraiment côtoyé la misère humaine, ou bien encore les monstres qui vivaient parmi eux. Alors.. Comment pouvait-elle imaginer que des gens combattaient des monstres en dehors de son manoir ? Comment pouvait-elle imaginer qu'elle finirait elle aussi par devoir combattre ces choses ? Comment savoir si elle allait bien vouloir me suivre à la Congrégation de l'Ombre ? Je ne le savais pas.. Je n'avais aucune réponse à ces questions.



Être un exorciste, ce n'était pas de tout repos. Peut-être qu'au fond, le jeune Walker parlait pour ne rien dire, et qu'au final, Caem déciderait de rester ici, et de vivre comme si rien ne s'était jamais passé. Mais Allen pourrait-il laisser cette jeune femme ici tout en se doutant qu'une combattante de plus sur le front pouvait faire toute la différence ? Non, certainement pas, mais il se voyait mal la trainer de force hors de chez elle. Pas question, même.

- Vous ... enfin. tu étais venu ici pour ça ? Cette ... innocence ?

Un simple hochement de tête pour toute réponse, comme si l'exorciste avait oublié que sa camarade pouvait désormais entendre ce qu'il disait. D'ailleurs, cette dernière finit par se lever, observant d'un œil attentif le travail de.. maitre qu'elle avait fait pour panser les plaies du jeune homme. Certains des bandages étaient trop serrés, d'autres ne l'étaient pas assez, et la pommade qu'elle avait appliquée débordait de partout. Allen se contenta alors d'afficher un franc sourire pour lui prouver sa gratitude. Ce qu'elle avait fait, c'était peu, mais c'était tout de même une délicate preuve d'attention.

- Je ne comprends pas bien ce que change le fait que je sois une exorciste, en dehors de cette voix dans ma tête qui me permet de vous ... de t'entendre.

- Eh bien disons que..

Il avait voulu répondre du tac au tac, mais fut coupé dans son élan par des bruits de pas dans le couloir. Était-ce la famille de la jeune irlandaise qui avait fini par venir à eux ? Peut-être, en tout cas, Allen put aisément reconnaitre la voix d'un des deux frères de la jeune demoiselle qu'il avait entendu précédemment, dans le bureau. Caem se met à faire les cents pas dans la chambre, semblant troublée, et la porte finit par s'ouvrir.

A peine le jeune irlandais a pu ouvrir la porte, voilà que cette dernière se referme immédiatement grâce à sa très chère sœur. Décidément, elle ne voulait vraiment pas qu'ils soient au courant pour l'exorciste dans sa chambre.. C'était compréhensible, mais tout de même ! Tandis que le jeune Walker restait quant à lui assis sur le lit, revoilà la jeune femme qui vient lui prendre la main. Pardon ? Eût-il eu envie de dire, mais le voilà de nouveau tiré vers je-ne-sais-où. La porte se rouvrit, et Caem se mit à courir. Un petit bond de côté pour éviter l'ainé des frangins, voilà que les deux compères se remettent à courir dans les couloirs, ou tout du moins, l'une entrainant l'autre.

Droite, gauche, droite, gauche, peut-être encore une fois à gauche, le jeune homme n'y prêta même pas attention, trop occupé à voir où ils mettait les pieds afin de ne pas tomber dans leur course effrénée. Finalement, ils purent mettre pieds à terre une fois arrivés dans un nouveau bureau, qui semblait plus ou moins laissé à l'abandon. Pourquoi fuir tout le temps ? Allen aurait simplement pu parler à sa famille, et leur expliquer la situation.. Mais la chose ne semblait pas être du goût de la demoiselle..


- Désolé pour tout ça, il ne faut pas que mon frère apprenne ta venue, trouver un homme inconnu en ma présence et encore moins dans ma chambre peut être très mal vu.

- ... Je peux comprendre, oui.

Un léger soupire traversa les lèvres du jeune garçon, avant que ce dernier n'aille s'adosser au bureau pour reprendre son souffle. Personne ne les avait suivis jusque là, l'on entendait aucun bruit de pas dans les couloirs, et l'entrée de la pièce restait entrouverte afin de pouvoir apercevoir d'éventuels invités surprises. Une fois correctement rétablis, il put enfin continuer son récit.

- Pour en revenir à tout à l'heure.. Tu es une exorciste, tout comme moi, et tant d'autres. Nous nous battons contre les Akumas et contre le Comte Millénaire - leur créateur - afin de délivrer le monde du mal. Par ce fait, nous aidons les humains à survivre, car ces machines ne vivent que pour détruire et tuer..

A ces mots, Allen sembla être triste. A vrai dire, il l'était. Il savait ce que ces machines devaient endurer chaque jour, sans pour autant le montrer. Toute cette souffrance que l'on pouvait lire dans leur âme, ces envies de liberté et d'amour.. On ne pouvait pas les négliger, même s'il était le seul à pouvoir les voir. Son regard semble se perdre vers la fenêtre, au loin, vers les collines.

- Il faut aussi que tu saches que ces Akumas, à la base, ne sont que des êtres humains en deuil, dont le Comte Millénaire a profité de leur tristesse afin de faire d'eux ces monstres. Il ne faut pas leur en vouloir, ils ne peuvent se contrôler.. Ça, leur âme.. Je peux les voir, et je peux t'assurer qu'elles souffrent.

Tapotant sa paupière gauche tout en terminant ces paroles, le jeune exorciste voulait que Caem prenne conscience de ce qu'étaient réellement leurs ennemis, qu'elle devait apprendre à les connaitre, sans pour autant les haïr comme faisaient beaucoup trop d'exorcistes.. Est-ce des bruits de pas que l'on entend au loin ?


Spoiler:
 



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 25 Nov - 12:54



La fuite n'est elle donc pas la bonne solution ?

Tu soupirais, tout cela devenait compliqué, exorcistes, akumas, innocences et comte millénaire. Tout cela ressemblait à une guerre entre mutants qui ne cesserait qu'après l’annihilation d'une des deux parties. Les akumas étaient des âmes torturées et ça tu l'avais bien sentit, leur douleur n'était pas de la comédie, mais bien réelles, leur supplications t'aurait très certainement fait pleurer si tu ne t'étais pas promit de ne pas le faire qu'importe les situations. Toi qui avait sentit et entendu leur maux, tu pouvais comprendre la guerre qui sévissait contre le comte millénaire qui joue de cette douleur. Mais cela voulait-il dire qu'Allen t’emmènerait loin de ce manoir ? Pas que ce soit vraiment dérangeant pour toi qui a toujours rêver de pouvoir le quitter et non pas pour un mariage arrangé. Mais que dirait alors ton père, laisserait-il sa seule fille quitter le domaine familial ? Abandonnerait-il une manière de garder sa puissance si facilement ? Où se fichait-il pas mal que tu ailles risquer ta vie à travers le monde dans le but de sauver l'humanité ? Bien que je ne sache absolument pas si tu survivrais assez longtemps pour quitter le pays. Tu regardais Allen, comme s'il était la seule personne qui aurait put donné toutes les solutions à ses problèmes et finalement tu remarquais les bruits de pas dans le couloir, mais cette fois-ci, tu ne réagissais pas. Après tout, jamais tu ne pourrais partir sans que père n'en soit informé, jamais tu ne pourrais partir, sans dire au revoir à tes frères et encore moins à ta mère. Tu finis par t'éloigner de la porte pour te mettre face à elle, attendant que ton géniteur ne la pousse, car cette fois-ci ce n'était pas tes frères, mais bien lui. Baissant les yeux, tu attendais qu'il dise quelque chose, qu'importe quoi. De toute façon tu savais qu'il allait te faire des reproches.
    « Caem, qu'est ce qui te prend, Quinn et Ryann se demande ce qu'il se passe ! Avec toutes ses explosions et ce jeune homme que tu sembles traîner partout comme un amant caché. »

Malgré cette colère, sa voix restait presque neutre, il avait bien vu ce qu'il s'était passé face aux akumas par la fenêtre et le fait qu'il se soit déplacé était très certainement dû à son irritation d'entendre tant de mouvement dans le manoir. Il ne levait même pas le regard vers Allen, ne prenant même pas en compte sa présence, comme s'il était invisible. Tu bredouillas quelques syllabes qui n'avait aucun sens l'une derrière l'autre. L'intimidation que provoquait en toi cette homme était telle que tu ne pouvais même pas lever les yeux vers les siens. Mais il ne dit rien, attendant une réponse de ta part, ne sachant même pas que tu pouvais de nouveau parler. Comment pouvait-il être si cruel ? Forcer une enfant à parler alors qu'elle ne le peut plus. C'est ignoble, mais tu te résignais à obéir et susurrer un tremblant : « Désolé ... ». Comment lui expliquer ce qu'il se tramait, croirait-il un instant ce que tu venais d'apprendre de la bouche d'Allen ? Cette histoire de guerre, de monstre et que tu pouvais être utile.
    « Père ... je ... »

Te coupant dans ta phrase il claqua la porte derrière lui et s'avança vers toi, te forçant à t'asseoir sur une chaise, il repoussa tes cheveux derrière tes oreilles sans rien dire. Il avait vu les difformités qui les avait remplacé lorsque tu tentais d'aider l'exorciste et il semblait presque soulagé qu'elle soit redevenu normales. Finalement il se tourna vers Allen, comme s'il savait que ce garçon avait les réponses à ses questions.
    « Jeune homme pourrais-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé et ce que tu veux à ma fille ? »

L'inquiétude que tu lisais dans sa voix tu fis frémir, finalement ton père n'était peut-être pas le monstre que tu imaginais. Il relâcha tes cheveux que tu laissas glisser contrer ton visage de manière à cacher tes oreilles. Peut-être que ton père te laisserais partir finalement, si cela était ton choix. Mais que comptais tu faire réellement, toi qui as toujours vécu dans un château doré, obtenant tout ce que tu désirais, réussirais-tu à partir en oubliant servantes et toute la vie que l'on t'avait prodigué ici. Tu n'avais jamais rien connu d'autre et bien que ta curiosité te pousse à vouloir partir, tu avais peur. Peur de ce monde que tu ne connaissais pas. Fermant les poings te t'enfonça un peu plus dans ta chaise en attendant qu'Allen raconte tout ce qu'il t'avait déjà dit. Que penserait ton père ? Tu n'avais jamais vraiment su ce qu'il pensait et tu aurais tellement désiré pouvoir le faire en cet instant, lire en lui comme tu le faisais assez facilement avec tes frères. Mais tu ne pouvais pas le faire, ce mystère qu'était ton père le rendait presque intouchable et te donner envie de le respecter bien qu'il soit pour toi un monstre, sans coeur qui ne pense qu'à l'argent et au pouvoir. Mais peut-être n'étais-ce qu'un masque pour cacher ses véritables sentiments. Après tout il avait dû souffrir autant que toi du décès de ta mère et il n'en avait jamais parlé, gardant cette peine en lui et jamais il n'avait cherché à se remarier depuis, il n'avait même pas cherché à rencontrer d'autre femme en dehors des affaires. Tu semblais redécouvrir ton propre père, alors que très certainement tu devrais le quitter et cela dans peu de temps.


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Dim 2 Déc - 15:27

• Allen Walker

Le succès n'a pas besoin d'explication,
L’échec n'admet pas de justification.




Rester enfermée ici, ça doit être terrible. Je n'imagine pas qu'elle a pu être la vie de Caem toutes ces années. Certes, elle n'avait dû connaitre que ce genre de vie au vu de sa surdité et de son statut social. Aurais-je pu, moi, rester ainsi cloîtré en quatre murs, aussi larges ces derniers soient-ils ? Non, je ne l'aurais pu, car ce genre de choses m'auraient empêché d'aller de l'avant, de toujours marcher sans jamais m'arrêter et de toujours continuer à me battre, comme me le disait autrefois Mana. Même si j'aime être à la Congrégation de l'Ombre, j'ai plutôt le loisir de bouger encore, malgré Link qui me suit presque tout le temps. Je dois avouer que.. Vu comme je suis surveillé en ce moment, je me sens privé de ma liberté, je me sens comme pris entre quatre murs, voire totalement oppressé. J'aimerais bien que tout redevienne comme avant et que Caem puisse connaitre ce sentiment de liberté.



Des bruits de pas se firent entendre dans le couloir, on avait visiblement fini par les retrouver. Il n'y avait plus rien à faire, cela ne servait plus à rien de fuir maintenant, les deux petits fugitifs seraient rattrapés dans les couloirs à un moment ou à un autre. La jeune irlandaise lança un petit regard à son camarade, ils ne pouvaient plus fuir. Caem fit ensuite quelques pas en avant, se mettant bien en face de la porte afin de faire face à leur poursuivant. Allen pensa voir débouler l'un des frères de la jeune demoiselle, mais au lieu de ça, un homme bien plus âgé que les deux adolescents fit son apparition et une sorte de malaise s'installa dans le bureau abandonné. Le jeune exorciste ne bougea pas de sa place et pourtant, il ne faisait pas fière allure. Voilà que l'homme se met enfin à parler :

- Caem, qu'est ce qui te prend, Quinn et Ryann se demande ce qu'il se passe ! Avec toutes ses explosions et ce jeune homme que tu sembles traîner partout comme un amant caché

- Désolé ... Père ... je ...

Aie, ça s'annonçait mal pour la jeune irlandaise et le jeune Walker. Lui ? Un amant caché ? C'était le toupet quand même, pour lui qui avait sué sang et eau afin de sauver la vie de la famille Ní Domhnaill. Mais bon. De la colère se lisait dans la voix du père et bien sûr, la gamine n'en menait pas large face à l'énervement de son géniteur. Qui oserait tenir tête à son père ainsi ? Personne.

La porte claqua, la mauvaise ambiance était à son comble. Le père de famille repoussa sa petite vers une chaise, afin que cette dernière puisse s'asseoir et lui inspecta les oreilles. Visiblement, il avait dû remarquer ce que l'innocence avait fait de ces dernières lors de leur combat acharné contre les Akumas. Il avait sans doute eu peur, quelle sorte de père ne s'effrayerait pas en voyant des excroissances pousser sur le visage de sa fille ? Un monstre, peut-être. Soulagé, oui, il semblait soulagé et rassuré, puis se décida enfin à se retourner vers le jeune Allen, n'attendant que des réponses de sa part :


- Jeune homme pourrais-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé et ce que tu veux à ma fille ?

Inquiet, voilà ce qu'il était. En effet, de l'inquiétude s'était lue dans sa voix et dans son regard. Au prime abord, l'exorciste l'avait pris pour une personne plus sévère, voire presque mauvaise, mais au vu de l'inquiétude qu'il éprouvait pour sa famille, il ne pouvait pas être quelqu'un de mauvais, non ?

- Excusez mon intrusion dans votre manoir Monsieur Ní Domhnaill. Je m’appelle Allen Walker, je suis un exorciste et je combat le mal, comme vous avez sans doute pu le constater précédemment.

Et pour ponctuer tout ça, le jeune homme fit un pas en avant et s'inclina légèrement, en signe de respect. Face à des personnes d'une classe sociable normale, il n'en aurait pas fait autant, mais face à un tel homme, il fallait se montrer respectueux ; Allen n'avait pas envie de se prendre un coup de pied au cul pour preuve d'irrespect ou d'insolence.

Après s'être redressé, le jeune exorciste plongea son regard dans celui du père, avant de le détourner vers la belle chevelure de sa fille, toujours assise et visiblement mal-à-l'aise. Comment allait pouvoir réagir ce père de famille en entendant ce que lui préparait l'adolescent ? Allez savoir, advienne que pourra, il fallait qu'il soit mis au courant pour la chaire de sa chaire.


- Votre fille elle aussi est capable de battre ces monstres, d'apporter le salut au Monde. Mais pour cela, il faudra qu'elle quitte l'Irlande.

Reposant son regard vers Monsieur Ní Domhnaill, Allen ne pu réellement le regarder droit dans les yeux comme précédemment, craignant presque de se prendre une beigne pour ce qu'il avait dit. Il allait peut-être le prendre pour un fou racontant des inepties juste pour pouvoir lui enlever sa petite fille chérie. Comment allait-il réagir ?



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Ven 4 Jan - 1:09



Le soulagement de l'amour partagé.

Le plus vieux de la salle fronça les sourcils face aux dires de l'exorciste, sa fille, sa petite Caem devrait le quitter ? Je ne le côtoyais que depuis peu et pourtant le frisson qui parcouru ton corps ne me dis rien qui vaille. Tu n'avais jamais réellement parler avec ton père de ton avenir, il semblait s'être fixer en tête que tu resterais auprès de lui pour lui donner des petits-enfants avec un homme qu'il t'aurait choisit. Tu n'avais jamais réellement parler avec ton père tout simplement. Tu ne voyais en lui que l'homme et non le géniteur et ce n'est qu'aujourd'hui que tu comprenais que tout ce qu'il désirait pour toi était sécurité et bonheur, mais comment pouvait-il savoir ce que tu désirais au fond de toi ? Tu voyais dans ses yeux toutes ses émotions que tu pensais être ses lacunes. Inquiétude, hésitation et amour défilait dans ses prunelles sombres. Tu ne pouvais rien dire, rien faire, bien trop suffoqué par ce que tu voyais dans ses pupilles. Comment avais-tu put croire qu'il se fichait pas mal de toi, ne pensant qu'à l'argent que tu pouvais rapporté ? Des larmes menacèrent de détruire cette image de jeune fille forte que tu portais avec fierté. Ravalant celles-ci tu t'avançais vers ton père pour prendre sa main dans les tiennes, intimidant, un mal être commençait à te prendre alors qu'une certaine joie faisait battre ton coeur bien plus vite. Ce n'était qu'un simple geste et pourtant il signifiait presque tout. Tu n'avais pas besoin de parler, il avait deviné, un sourire triste emplit ses lèvres alors qu'il caressait le dos de ta main avec son pouce.
    « Je savais que tu partirais, je le savais déjà quand tu n'étais qu'une petite fille. Tu rêvais de t'enfuir au loin de ses murs, mais je ne voulais pas. »

Il semblait perdu dans ses propres souvenirs, toi courant entre les arbres de la cours, revenant couverte de boue et d'éraflure toute souriante alors que les servantes qui t'avait chercher à travers tout le manoir et ses environs tenter de te sermonner. Tu lui avais fait ce coup tellement de fois qu'il te pensait souffrante lorsque tu restais étudier, mais sans te le dire. Il ne pouvait te pousser dans cette voix qui était pourtant la tienne, celle d'une fille normale et non pas celle d'une noble irlandaise. Cela n'avait jamais été pour toi et il le savait. Je pouvais lire en lui toute cette honte, il n'avait pas su t'offrir le bonheur que tu méritais et cela lui peser plus sur le coeur que n'importe quoi.
    « Tu es comme ta mère, elle n'était qu'une paysanne embauchée comme servante pour aider sa famille à survivre, elle a toujours hait le fait de devoir rester ici. Elle s'enfuyait d'ailleurs très souvent au début de son arrivé ici. Tu lui ressembles d'ailleurs énormément.
    - Je ne me souviens pas, marmonnas-tu.
    - C'est peut-être pour ça que j'ai eu tant de mal à te laisser partir, j'avais peur de te perdre comme je l'ai perdu. »

Un blanc avait infesté la salle de son trouble, tu n'osais pas lui demander de t'en aller, lui dire que tu préférais suivre un inconnu plutôt que de rester auprès de ta propre famille, mais pourtant il le fallait. Si Allen dit vrai, les exorcistes ont besoin de toi, le monde très certainement. Tu ouvris les lèvres pour supplier ton père de te laisser partir, mais il prit les devant.
    « Si tu désires vraiment partir, alors je te laisserais partir. »

Tu n'osais les croire, tu te tournais vers Allen pour voir si celui-ci avait entendu la même chose que toi et sa réaction semblait le démontrer. Tu fis un signe de tête pour toute réponse à ton géniteur. Enfin tu allais pouvoir réaliser un de tes jeunes rêves, quitter cette endroit pour des pays dont le nom t'était inconnu, des pays où les langues et les cultures te choqueraient peut-être et tout cela n'en était que plus excitant. Un large sourire prit tes lèvres et pendant un instant tu aurais voulu oublier les convenances et sauter au coup de ton père, mais tu te retiens et le remercia de tout ton coeur avant de sautiller de joie vers la sortie. Tout cela semble prometteur !


vava by arsène
je suis forte, je le suis devenue parce que je le devais, cette guerre me fait endurer bien plus que je ne l'aurais cru et mon cœur souffre, il souffre parce que tu n'es plus là et que je m'inquiète, reviens moi ...
† L'Empathe refoulée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Devenir plus forte.
Aime:
N'aime pas: avatar
Caem Ní Domhnaill† L'Empathe refoulée †


Caem frappe en #bb5566

FPFTRSBQ

▐ IRL Age : 22 ▐ Messages : 135 ▐ Autres Comptes : Liam, Abel, David, Hazel, Ílknur & Pearl.
Féminin
▐ RPG Age : 17ans.
▐ Personnalité : V I O L E N T E
▐ Parcours RP :
Indisponible pour rp [3/2]
HRP : 271pts - FINIS : 1070pts - RP : 40pts
POINTS AU TOTAL : 1381pts + 1 cond
POINTS DEPENSES : 0pts

RANG C

♩ G R O U P E : www {10}
S E H : www {4/3=10}

♩ INTRIGUE IV TER : www {20}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Jeu 21 Fév - 22:53

• Allen Walker

La sagesse née du désir,
Calme le poison du désir.




En entrant dans une telle maison et quand on connait un peu le monde tel qu'il est fait, on sait aisément que dans ce genre de famille, les enfants avaient en général une vie prédestinée dès leur naissance. En voyant Caem et son père, je me suis demandé si ce que son paternel souhaitait correspondait à ce sa fille désirait. Mais lorsque la jeune symbiotique avait dis qu'elle souhaitait partir parce que je lui avais intimé que c'était le mieux à faire, je trouve cela étrange. Si moi, j'avais continué à vivre avec Mana, si lui avait continué à vivre, jamais je n'aurais voulu en être séparé, même s'il n'était pas mon père biologique. On aurait pu me dire que j'étais le destructeur du temps, que je pouvais aider au salut du monde, qu'ils se seraient tous carrés leur aide où je pense. Si j'avais eu l'occasion de rester avec Mana, je l'aurais fait..



Visiblement, laisser partir sa très chère fille ne semblait pas du goût du père et ce dernier le montrait par une mimique de colère sur son visage. Avec un peu de chance, s'il tentait de massacrer le 'kidnappeur' de sa fille, peut-être aurait-il le temps de sauter par la fenêtre pour fuir. Non, mauvaise idée. Au lieu de finir en hachis Allen finirait en crêpe quelques mètres plus bas. Mieux valait espérer que tout se passerait bien. C'est alors que la jeune irlandaise alla prendre la main de son père entre les siennes, certainement troublée elle aussi. Caem semblait abattue, comme si elle savait au fond qu'elle ne partirait sans doute jamais d'ici. Que ferait le jeune exorciste pour la faire quitter ce lieu ? Il ne pourrait rien faire, c'était évident, mais ce ne fut que lorsque le père décida enfin de parler que les craintes du jeune Clown s'envolèrent :

- Je savais que tu partirais, je le savais déjà quand tu n'étais qu'une petite fille. Tu rêvais de t'enfuir au loin de ses murs, mais je ne voulais pas.

Est ce qu'il rêvait ou bien ? Timcanpy devrait peut-être lui mordre l'oreille afin qu'il puisse savoir si oui ou non il était en train de faire un rêve. Le père de Caem semblait bien plus compréhensif qu'il n'en avait l'air et pour cause, quand on a une fille sourde, on peut certainement se refermer sus soi-même.

C'est alors que la jeune symbiotique fut comparée à sa très chère mère, dont cette dernière ne se souvenait aucunement. Qu'il est triste de ne pas connaitre ses parents, songea Allen, mais il est certainement encore plus dur de devoir les quitter si l'on a la chance de les avoir connus. L'homme craignait en fait de perdre sa fille, comme il avait perdu sa femme il y a des temps de cela. Finalement, lorsqu'on prend du recul sur la vie, sur le monde, sur les gens, l'on voit que le malheur est toujours présent.

Suite à cet échange entre père et fille, plus personne n'osa placer un mot, pas même le jeune exorciste, qui restait sagement à sa place dans l'attente d'un mot de la part du géniteur ou de sa progéniture. Fort heureusement, il n'eut pas à rester des heures debout à attendre car déjà l'homme recommençait à parler, ponctuant cette discussion:


- Si tu désires vraiment partir, alors je te laisserais partir.

La jeune demoiselle alla poser son regard chocolaté dans celui de son camarade aux yeux de cendre. Aucun des deux ne semblaient croire aux paroles du père de la jeune fille, et pourtant ! Allen s'attendit à ce que Caem ne se jette dans les bras de son très cher père, mais il n'en fut rien, elle se contenta pour toute réponse un simplement hochement de tête avant s'en aller en sautillant gaiement vers la sortie. Allen, ne sachant que dire ou que faire en de telles circonstances, s'avança vers son interlocuteur et se baissa respectueusement avant de clamer :

- Merci pour tout, merci pour elle.

En se relevant, le jeune exorciste afficha un sourire face à ce père qui venait de ' perdre ' sa fille. Peut-être serait-ce la dernière fois qu'il la voyait. En était-il conscient ? Peut-être bien que oui, mais n'importe quels père ou mère dans son cas auraient espéré revoir leur petite oisillon devenu grand revenir un jour au nid.

Il était désormais l'heure de faire ses bagages, l'heure de dire adieu à cette contrée. Sortant à son tour de la pièce et rejoignant la future exorciste, Allen ne put qu'espérer qu'elle se ferait à cette rude vie. Caem l'avait vu combattre, elle l'avait vu affronter des Akumas, elle savait donc par conséquent de quoi il retournait. L'irlandaise avait choisi ce style de vie, et allait désormais devoir l'affronter d'elle-même. Sera t-elle seule ? Non, Ô grand jamais non, car toujours ses futurs compagnons et amis seront là pour veiller sur elle.

Il est maintenant l'heure de commencer une nouvelle vie.


Fin du Rp. ♥




Spoiler:
 



I’ll keep on walking.
My left I give you to the Akuma. My right I give you to the humans. Both are a part of me. And equally important. So neither side be disappointed. Humans as well as Akuma will be saved!
   
† Le Destructeur du Temps †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mettre fin à cette guerre.
Aime:
N'aime pas: avatar
Allen Walker† Le Destructeur du Temps †
Compte lié à celui de Néah D. Campbell.

" Il faut aller de l'avant. "

♥ :allenxcaem: ♥


Allen exorcise en Darkred

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 485 ▐ Autres Comptes : Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Nora L. / Rusty O.
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans.
▐ Personnalité : Facile à connaitre non ?
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Re: Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Protèges moi, aide moi, je te fais confiance. Du moins pour un instant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Connecter mon Desire à mon PC pour des echanges de fichiers par le WIFI
» [AIDE] Conversation SMS = écran noir
» L'orthographe pour les nuls
» [AIDE] Création dossier dans le menu
» [SOFT] MOBBYWAY : Assistant d'aide à la conduite [Gratuit]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: