Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
-46%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno 4 Z – 5G 128 Go – 8 Go de RAM
203 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le calme après la tempête ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le calme après la tempête ?
Jeu 18 Juil - 10:56
Basile était déjà bien réveillé quand les rayons du Soleil commencèrent à passer à travers les lames de ses volets. Il dormait mal ces derniers temps, et de lourds cernes violets commençaient à apparaître sous ses yeux fatigués. Cela faisait déjà plusieurs mois que ses nuits étaient agitées et qu’il pouvait se réveiller en sursaut, mort d’inquiétude au sujet de Nausicaa et de l’absence totale de nouvelles à son sujet, mais en ce moment c’était à peine s’il arrivait à fermer l’oeil de la nuit. Enfin, l’oeil.. le droit restait de toute façon fermé la majeure partie de la journée, après le mauvais coup qu’il avait reçu. Il était toujours aussi gonflé, au point qu’il avait du mal à l’ouvrir, et commençait à prendre une vilaine teinte violette. Heureusement, le médecin l’avait assuré que cela s’arrangerait rapidement. Pour son bras en revanche, c’était une autre histoire. Il l’avait fait mettre en écharpe juste après la manifestation, pour éviter d’empirer son état en faisant un mouvement un peu trop vif, et il allait rester en l’état encore un moment. Au moins un mois, pour laisser le temps aux ligaments de se ressouder correctement. Cela ne faisait que quelques jours qu’il était immobilisé de la sorte et il n’avait pas encore eu le temps de s’y habituer, il lui arrivait encore de spontanément chercher à faire un geste avec son bras droit, avant de se souvenir qu’il lui faudrait rapidement apprendre à utiliser le gauche dans sa vie de tous les jours.

Cette blessure allait le gêner pour écrire. Il avait promis à l’un des journaux pour lesquels il travaillait un article tout prêt à publier lundi sans faute, mais il allait devoir trouver un moyen de les prévenir qu’il ne l’aurait jamais fini à temps. Il avait sans doute des brouillons qui traînaient par-ci par-là dans son appartement, mais il n’avait vraiment pas la tête à se replonger dans son travail pour le moment. La blessure lui ferait une bonne excuse. Les éditeurs seraient sans doute bien embêtés, peut-être même au point de remettre en question leur habitude de travailler avec lui, mais il ne se sentait vraiment pas en état de finir cet article. Il manquait de sommeil, et il était incapable de concentrer ses pensées sur autre chose que les événements de ces derniers jours.

Et aussi, il y avait les cauchemars. Il ne pouvait fermer les yeux sans revoir se jouer, exactement comme au théâtre, la même scène, encore et encore. Il se souvenait de tous les détails de la silhouette de cet homme squelettique armé d’une épée, de l’emplacement de toutes les cicatrices qui ornaient son vieux visage abîmé. Il revoyait le noble aussi, et la haine presque inhumaine qui luisait dans ses yeux, tandis qu’il exhortait les citoyens à se rebeller et à prendre les armes pour se défendre contre ces violents criminels qui ternissaient l’image de la France. Et puis, un coup de feu. Puis un second. Ce bruit si terrible, si violent qu’il avait eu le sentiment d’avoir les tympans percés. Il avait pu se rendre compte à quel point les vingt-et-quelques premières années de sa vie avaient été protégées contre cette violence. C’était la première fois qu’il voyait une arme d’aussi près, alors que cela devait constituer le quotidien d’une partie de la population, notamment des personnes comme ce porteur d’épée. Il pourrait presque se sentir coupable d’avoir eu la chance d’échapper à tout cela, à la violence de la société, pendant si longtemps. Il était venu participer à la manifestation comme il serait venu à une fête. Le cœur léger, heureux de pouvoir passer une après-midi dehors avec des amis et des connaissances plus ou moins lointaines. Une manifestation n’était pas une fête, c’était devenu évident avec l’arrivée de la pluie, qui avait été comme annonciatrice de la pagaille qui avait suivi.

Basile soupira. Il allait vraiment falloir qu’il arrête de ressasser tous ces souvenirs, ça ne lui faisait vraiment pas du bien. Prendre son mal en patience et apprendre à se servir de son bras gauche, voilà tout ce qu’il pouvait faire pour le moment. Finalement il se leva, et alla jusqu’à la cuisine pour faire préparer du café. S’il voulait être en état de faire quoique ce soit aujourd’hui, ça allait être indispensable. Une fois que la cafetière eut fini de siffler, il se servit une tasse et alla se poster à la fenêtre. Avec un peu de chance, il se passerait quelque chose d’intéressant qui parviendrait à lui changer les idées. Qui sait, peut-être même pourrait-il apercevoir Eugénie ou Lucie, ou un.e autre voisin.e qu’il connaissait bien, et qui parviendrait à lui remonter un peu le moral.

Après quelques minutes passées à sa fenêtre à observer les passants, qui vaquaient à leurs occupations sans vraiment prêter attention à ce jeune homme qui les fixait depuis sa fenêtre, Basile finit effectivement par croiser le regard d’un jeune homme vêtu d’un grand manteau de cuir. Contrairement aux autres passants, il ne semblait pas se diriger vers une direction précise, et ne semblait pas pris dans quelque tâche que ce soit. Il le fixait cependant, comme s’il cherchait dans sa mémoire où leurs chemins avaient pu se croiser par le passé. Sauf que si c’était le cas, Basile ne s’en souvenait absolument pas, et il avait plutôt une bonne mémoire des visages. Cet inconnu finirait sans doute par s’en aller de lui-même, une fois qu’il aurait fini le fil de pensées qui l’occupait actuellement.

Cependant, ce regard fixé sur lui finit par mettre Basile mal à l’aise, d’autant qu’il savait que son œil droit bien amoché le défigurait un peu. Il s'installa alors dans le canapé pour finir son café. Il descendrait peut-être à la boulangerie un peu plus tard, pour acheter du pain et des macarons, une fois que l’inconnu aurait passé son chemin. C’était peut-être un peu bête, mais cet échange silencieux l'avait vraiment mis mal à l'aise.





L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 18 Juil - 19:08





Le calme après la tempête



Milena Bauer / Basile Armand




Rue Saint-Saëns. C'est là que m'ont portée les bruits de la capitale parisienne. D'habitude je trouve que les rumeurs sont des outils trop aléatoires, car elles sont tellement déformées en passant de bouche en bouche qu'elles sont bien souvent inutilisables. Et pourtant, cette fois-ci, même la militaire en moi n'aurait pas osé écarter cette piste. Après les événements du 17 mars, tous les esprits étaient en effervescence et il semble que la population ait décidé de refaire dans les débits de boisson la révolte qui n'avait finalement pas donné suite. Au bout de quelques heures d'écoute attentive seulement, j'avais déjà glané des informations sérieuses au sujet de choses étranges ayant lieu dans cette rue. Aucune source n'était vraiment d'accord, évidemment, mais j'avais suffisamment entendu parler de "grands manteaux noirs" et de "mouvements suspects" pour décider d'en avoir le cœur net.

La densité de passants dans les rues des grandes villes m'étonne toujours, et rue Saint-Saëns ne fait pas exception aujourd'hui. Je ne sais pas si c'est à cause de mon enfance à la campagne peu peuplée, de mon entraînement dans les camps militaires bien ordonnés, ou de mes récentes missions nocturnes, mais cette activité en pleine ébullition quelle que soit l'heure de la journée me prend toujours par surprise, même après trois jours dans la capitale aux deux millions d'habitants. Je m'arrête donc, prends l'attitude d'un homme profitant d'une belle journée de fin d'hiver avant d'aller travailler, et tends l'oreille autour de moi.

Les conversations vont et viennent, mettant à rude épreuve ma maîtrise du français. C'est la troisième fois que j'entends quelqu'un commenter sur le temps qu'il fait quand je vois du coin de l’œil un jeune homme se poster à sa fenêtre du premier étage. Je m'apprête à rediriger mon attention vers les passants quand j'entends soudain un des clients faisant la queue à la boulangerie faire une remarque.


Tiens, v'la  m'sieur Basile à son poste habituel ! N'empêche, avec son bras en écharpe depuis la manif', il doit avoir bien du mal à écrire pour les journaux.

Je me retourne alors pour observer le dénommé Basile, qui regarde d'un air fatigué les passants. J'aperçois le bout de tissu qui immobilise son bras, effectivement, en plus d'un sacré coquard. Journaliste, hein ? Il doit avoir plein de choses intéressantes à raconter sur les agissements étranges de ce quartier. Puis il tourne la tête de mon côté et je reconnais son visage. C'est le jeune homme qui s'est fait piétiner pendant la manifestation, tu m'étonnes qu'il ait le bras en écharpe. Nos regards se croisent, et je reste à le dévisager quelques temps en réfléchissant à comment l'aborder. Il finit par détourner les yeux et, l'air un peu contrarié, disparaît de l'embrasure de sa fenêtre.

Je n'aime pas trop jouer au détective, je suis habituée aux missions où les conditions ne me laissent qu'une seule ligne d'action, et cela me va bien. Mais ici, dans cette ville si grande, j'ai le sentiment que je n'aurai pas ce luxe. Je décide donc de suivre la première piste qui se présente à moi et me dirige vers l'immeuble où loge ce monsieur Basile. Je prépare mon plus bel accent français en montant l'escalier qui mène jusqu'au premier étage puis toque à la seule porte du palier. Celle-ci s'ouvre quelques instants plus tard, dévoilant le visage surpris du jeune homme blessé. Je débute la conversation en toute innocence, essayant de le prendre par les sentiments.


Bonjour, monsieur Basile ? Vous étiez à la manifestation il y a trois jours, il me semble. Je m'appelle Mil, j'ai entendu dire que vous étiez journaliste. Est-ce que vous pourriez me donner quelques informations ?



Codage par Laxy Dunbar
La Professionnelle

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver sa nouvelle place
Aime:
N'aime pas: Milena Bauer
Milena BauerLa Professionnelle
...

Milena prend des ordres en navy
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 51 Féminin
▐ RPG Age : 32
▐ Personnalité : Militaire - Professionnelle - Loyale - Introvertie - Silencieuse - Fatiguée - Curieuse - Traumatisée
▐ Parcours RP : FP par ici

Intrigue V (+20)
Le calme après la tempête (+50)
Reality always seems better... (+50)
Une rencontre (im)prévue (+70)
À toutes vapeurs (+100)
Mission spéciale pour agent très spéciale(+80)
Intrus (+20)
(OS) En cavale (+10)
Liberté (Hell) (+10)
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Ven 19 Juil - 20:13
Basile terminait son café lorsque quelqu’un toqua à la porte de l’appartement. Il sursauta un peu, n’attendant pas particulièrement de visite ce jour-là, mais se dirigea tout de même vers l’entrée pour ouvrir à son visiteur. Il ne fut qu’à moitié surpris de trouver sur son palier le mystérieux jeune homme qu’il avait vu dans la rue un peu plus tôt, et qui semblait l’observer avec tant d’attention. Il n’avait donc pas rêvé, cette personne avait bien des comptes à régler avec lui. Il espérait seulement que ce ne soit rien de trop sérieux.

Peut-être s’agissait-il simplement d’un émissaire envoyé par Sheryl pour récupérer des informations, par exemple au sujet de la manifestation de l’autre jour ? C’était bien la catégorie de personne la plus susceptible de débarquer ainsi chez lui à l’improviste, mais la dernière visite de ce genre qu'il avait reçue était pourtant assez récente, ce serait un peu surprenant d’en recevoir deux à la suite aussi rapprochées dans le temps. Mais peut-être la manifestation était-elle une raison suffisante pour que le ministre ait en urgence besoin de nouvelles informations sur la situation à Paris ?

« Bonjour, monsieur Basile ? Vous étiez à la manifestation il y a trois jours, il me semble. Je m'appelle Mil, j'ai entendu dire que vous étiez journaliste. Est-ce que vous pourriez me donner quelques informations ? »

Un peu surpris, Basile resta immobile un instant, ne sachant trop comment réagir. Là tout de suite il ne se sentait pas vraiment journaliste, non.. Il pensait plutôt pouvoir laisser son travail de côté quelques temps, le temps de se remettre de ses mésaventures. Mais il ne pouvait quand même pas répondre ça à Mil, ce ne serait vraiment pas professionnel.

« Bien sûr. Entrez je vous en prie, faîtes comme chez vous ; je viens de faire du café justement, vous en voulez une tasse ? » s’ils étaient partis pour avoir une discussion sérieuse, autant qu’il puisse prendre son petit-déjeuner en même temps « Et au fait, je peux vous demander comment vous avez eu mon adresse ? »

Il ignorait avoir une telle réputation en tant que journaliste, c’était vraiment flatteur. Peut-être était-ce lié à l’interview exclusive qu’il avait menée avec Sheryl Kamelot ? C’est vrai qu’elle avait particulièrement bien marché, et que les éditeurs qui l’avaient publiée avaient été ravis, au point de lui promettre de publier d’autres articles qu’il avait écrits à peu près à la même période. Basile s’assit à la table de la cuisine, tout en invitant Mil à en faire de même d’un signe de la tête.

« Comment est-ce que je peux vous aider, Mil ? Vous savez, même si j’étais présent à la manifestation de l’autre jour, je n’en sais pas vraiment plus que n’importe qui d’autre. Ce genre d’événement a tendance à nous dépasser un peu. »

Pour le moment, il ne savait toujours pas grand-chose au sujet des motivations de ce jeune homme. Pour qui travaillait Mil, au juste ? Pour un gouvernement ? Un particulier ? Ou bien pour son propre compte ? Il n’en savait rien, mais il s’agissait sans doute d’une information qu’il pourrait déduire des questions de Mil, au cas où il ne souhaiterait pas lui en dire davantage. Vu l'aura de mystère qui entourait ce jeune homme, ça n'étonnerait pas beaucoup Basile qu'il préfère rester vague sur ses activités. Enfin bon, ce n'était pas comme s'il avait beaucoup d'informations confidentielles à partager avec lui, de toute manière. Si c'était ce qu'espérait Mil, il repartirait sans doute déçu.

En tout cas, cette conversation s’annonçait suffisamment intéressante pour le sortir de la torpeur dans laquelle il se trouvait ces derniers jours, depuis cette fameuse manifestation ; et ça ne pouvait pas lui faire de mal.





L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Sam 20 Juil - 15:32





Le calme après la tempête


Milena Bauer/Basile Armand




Le jeune journaliste semble hésiter quelques temps derrière sa porte entrebâillée. J'en profite pour le détailler et en savoir un peu plus sur ce que son apparence dit de lui. Son bras en écharpe et son coquard sautent évidemment aux yeux, mais c'est surtout la perception qu'il en a qui est intéressante, car la crispation évidente dans sa posture montre qu'il n'est pas habitué à être blessé de la sorte. Un pékin moyen, alors, pas une personne habituée au danger. Bon, je ne pense pas prendre trop de risque en l'abordant. Son œil intact est fortement souligné de cernes, et dénote des insomnies récentes et répétées. Il a d'ailleurs l'air de franchement dormir debout pendant qu'il cherche à savoir s'il m'a vue (ou plutôt vu) à la manifestation. Mais le voila qui reprend ses esprits.


Bien sûr. Entrez je vous en prie, faîtes comme chez vous ; je viens de faire du café justement, vous en voulez une tasse ?

Il ouvre la porte en grand et j'entre sans hésiter, essayant de paraître confiant mais pas agressif. L'appartement me semble quelque peu sens dessus-dessous, mais, après un regard d'ensemble, très caractéristique d'un jeune journaliste. Quelques journaux traînent çà et là, mais ne sont rien en comparaison de tous les brouillons qui recouvrent l'espace horizontal disponible. Il se retourne vers moi en entrant dans la cuisine.


Et au fait, je peux vous demander comment vous avez eu mon adresse ? »

Je marmonne une vague réponse au sujet d'un éditeur de journaux, et Monsieur Armand (puisqu'une maquette d'article m'apprend que c'est Monsieur Basile Armand qui se tient devant moi) semble s'en satisfaire. Il entre alors pour de bon dans la cuisine et s'assoit à table, une tasse de café à portée de main. Je l'y suis et fais signe que je vais me servir moi-même du café. Puis je me cale dans un coin de la cuisine, afin d'avoir à la fois Monsieur Armand et la fenêtre dans mon champ de vision. Les passants sont toujours aussi nombreux, rue Saint-Saëns. Je commence à siroter poliment mon café, attendant que le journaliste formule ses questions.


Comment est-ce que je peux vous aider, Mil ? Vous savez, même si j’étais présent à la manifestation de l’autre jour, je n’en sais pas vraiment plus que n’importe qui d’autre. Ce genre d’événement a tendance à nous dépasser un peu.

Je repose doucement ma tasse de café sur le plan de travail et fais mine de chercher mes mots. À vrai dire, pour une fois, je cherche vraiment mes mots, non pas parce que parler français me demande un effort particulier, mais parce que je suis arrivée ici sur un coup de tête, sans plan précis. Je finis donc par décider de jouer la carte de l'honnêteté.


C'est vrai, cette manifestation nous a tous dépassés, je pense. Mais ce n'est pas à son sujet que je viens vous voir, je suis désolé(e) si mon introduction vous a induit en erreur. À vrai dire, ce sont certaines rumeurs qui m'amènent ici, des rumeurs pour le moins étranges et qui m'intéressent grandement.

Ses yeux de journaliste s'illuminent, et il semble oublier un peu de sa fatigue. Il a mordu à l'hameçon. Parfait.


Voyez-vous, on m'a dit que des choses assez peu communes se passent dans cette rue. Des personnes louches allant et venant à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit et qui se feraient héberger par ici. Des personnes portant de grands manteaux noirs. "

Voila, toute son attention est dirigée vers moi, et en plus il semble qu'il a des choses à dire. Maintenant je le laisse parler.


Codage par Laxy Dunbar
La Professionnelle

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver sa nouvelle place
Aime:
N'aime pas: Milena Bauer
Milena BauerLa Professionnelle
...

Milena prend des ordres en navy
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 51 Féminin
▐ RPG Age : 32
▐ Personnalité : Militaire - Professionnelle - Loyale - Introvertie - Silencieuse - Fatiguée - Curieuse - Traumatisée
▐ Parcours RP : FP par ici

Intrigue V (+20)
Le calme après la tempête (+50)
Reality always seems better... (+50)
Une rencontre (im)prévue (+70)
À toutes vapeurs (+100)
Mission spéciale pour agent très spéciale(+80)
Intrus (+20)
(OS) En cavale (+10)
Liberté (Hell) (+10)
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Dim 21 Juil - 19:02

Au lieu de s’asseoir à table avec lui, Mil choisit de se poster dans un coin de la cuisine, face à la fenêtre. Basile ne s’en formalisa pas et resta à table avec sa tasse de café. Son invité semblait être le genre de personne à rester sur ses gardes quelle que soit la situation, ça le rassurait sans doute de pouvoir garder un œil à la fois sur la porte de l’appartement et sur ce qu’il se passait à l’extérieur. Il ne risquait pas grand-chose ici, pourtant. Les incidents qui survenaient de temps en temps étaient bien plus souvent le fait de Basile lui-même que d’une quelconque menace extérieur, comme lorsqu’il se perdait dans une lecture en laissant un plat sans surveillance sur le feu ou qu’il essayait de bricoler quelque chose d’un peu audacieux.

« C'est vrai, cette manifestation nous a tous dépassés, je pense. Mais ce n'est pas à son sujet que je viens vous voir, je suis désolé(e) si mon introduction vous a induit en erreur. À vrai dire, ce sont certaines rumeurs qui m'amènent ici, des rumeurs pour le moins étranges et qui m'intéressent grandement. »

Des rumeurs ? Cela restait vague, et pouvait faire référence à pas mal de choses différentes. Néanmoins, il hocha la tête pour inviter Mil à poursuivre. Cette courte annonce avait suffit à attiser sa curiosité et il se sentait déjà nettement moins fatigué par sa courte nuit. Pour que Mil soit venu le trouver jusqu’à chez lui pour lui parler de cet affaire, c’est qu’elle devait être importante. Avec un peu de chance, il pourrait lui donner des informations supplémentaires qui pourraient soit lui servir dans son travail de journaliste, soit être utiles au ministre Kamelot.

« Voyez-vous, on m'a dit que des choses assez peu communes se passent dans cette rue. Des personnes louches allant et venant à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit et qui se feraient héberger par ici. Des personnes portant de grands manteaux noirs. »  

La description avait beau être courte, elle ne laissait aucune place au doute. D’une manière ou d’une autre, son invité avait entendu parler de ces mystérieux individus qui venaient régulièrement loger quelques jours chez Eugénie, pour disparaître aussitôt après. Basile était bien placé pour le savoir, lui qui vivait juste à côté. Combien de fois avait-il vu passer ces fameux manteaux noirs dans la rue Saint-Saëns ? Ils allaient et venaient, puis ils s’en allaient, et Basile ne les revoyait plus jamais. Cela faisait déjà un certain temps qu’il s’interrogeait sur les activités de ces mystérieux individus et malgré cela, il ne savait toujours presque rien sur eux. Le plus simple serait de demander à Eugénie, bien sûr.. mais Basile n’avait encore jamais osé.

« De grands manteaux noirs ? Effectivement, j’ai déjà remarqué ces individus dont vous me parlez. Ce ne sont pas de simples manteaux noirs, ils sont toujours fortement décorés, avec toutes sortes d’ornements en argent… dont une sorte de croix religieuse, il me semble ? C’est assez spécifique. »

En tout cas, il serait capable de reconnaître un tel uniforme s’il venait à l’apercevoir à un coin de rue. Maintenant qu’il y pensait, la présence de cette croix indiquait sans doute que ces personnes partageaient certaines croyances religieuses. Une secte, alors ? C’était tout à fait possible. Mais dans ce cas, pourquoi Eugénie qui lui semblait être une personne tout à fait rationnelle et peu susceptible de se laisser entraîner dans un tel mouvement, accepterait-elle de les héberger aussi régulièrement ? C’était à n’y plus rien comprendre.

« Je ne sais pas grand-chose de leurs activités. Tout ce que je peux vous dire, c’est que même si on les voit régulièrement aller et venir dans le quartier, ils ne restent jamais très longtemps. Et surtout, ce ne sont jamais les mêmes d’une fois sur l’autre. Du moins je crois… »

Avec tout ça, il avait presque partagé l’intégralité de ses connaissances avec Mil. A l’exception d’une chose importante, cependant. Même si ce jeune homme ne lui semblait pas particulièrement antipathique (malgré la première impression un peu étrange qu’il lui avait faite un peu plus tôt), Basile ne lui faisait pas encore suffisamment confiance pour lui confier qu’il savait exactement laquelle de ses voisine, et amie, hébergeait ces mystérieux individus. Pour cela, il allait falloir que Mil lui parle un peu plus précisément des raisons qui le poussaient à mener sa petite investigation parmi les habitants de la rue Saint-Saëns.

« Vous êtes détective, Mil ? Ou quelque chose comme ça ? Qu'est-ce qui vous pousse à tant vous intéresser à ces manteaux noirs ? »





L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Lun 22 Juil - 18:14





Le calme après la tempête


Milena Bauer / Basile Armand



De grands manteaux noirs ? Effectivement, j’ai déjà remarqué ces individus dont vous me parlez. Ce ne sont pas de simples manteaux noirs, ils sont toujours fortement décorés, avec toutes sortes d’ornements en argent… dont une sorte de croix religieuse, il me semble ? C’est assez spécifique.

Mon interlocuteur semble assez agité, comme si beaucoup d'idées lui venaient à l'esprit en même temps. Je lui laisse le temps de finir son chemin de pensée.

Je ne sais pas grand-chose de leurs activités. Tout ce que je peux vous dire, c’est que même si on les voit régulièrement aller et venir dans le quartier, ils ne restent jamais très longtemps. Et surtout, ce ne sont jamais les mêmes d’une fois sur l’autre. Du moins je crois…

Rationnellement, j'aurais dû m'y attendre. Cela fait des années que je parcours l'Europe pour des missions toujours plus diverses, et je n'ai aperçu de tels manteaux pour la deuxième fois qu'il y a 3 jours. Mais la douleur qui me frappe subitement est tout sauf rationnelle. Je ne m'en étais pas vraiment rendue compte avant cet instant, mais cela fait 3 jours que tout mon esprit est tendu vers un but unique, trouver ces manteaux noirs, savoir tout ce que je peux à leur sujet, et agir.

Je n'ai pas été si fébrile depuis mes premières missions en solo, quand je n'avais pas encore réussi à trouver le bon degré de concentration pour être efficace sans m'épuiser. Et maintenant, malgré toute mon expérience, je n'ai pas de prise dessus. Rien ne compte plus que cette mission que je me suis donnée moi-même. Je réalise que le jeune homme est à nouveau en train de me parler.

Vous êtes détective, Mil ? Ou quelque chose comme ça ? Qu'est-ce qui vous pousse à tant vous intéresser à ces manteaux noirs ?

Le jeune homme s'est soudainement rappelé qu'il est journaliste, il semblerait, et que les informations sont une monnaie d'échange très précieuse. Je vois dans ses yeux que sa question est un test. Bien, alors je compte le passer haut la main. Mais alors que je m'apprête à former les quelques mots qui devraient achever de le convaincre, le monde vacille.

Cela fait plus de 20 ans que je n'en ai jamais parlé à qui que ce soit d'autre que Franz, et nous avons fini par ne plus avoir besoin de dire les choses explicitement, par en parler seulement à demi-mot. Je prends ma tasse de café pour me donner le temps de me ressaisir, en espérant que mon interlocuteur n'a pas le sentiment que je suis en train de concocter un mensonge. Je prends une grande inspiration, regarde Monsieur Basile Armand droit dans les yeux, et me lance.

Des personnes portant les mêmes manteaux ont fait disparaître mes parents alors que j'avais 6 ans.


Codage par Laxy Dunbar
La Professionnelle

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver sa nouvelle place
Aime:
N'aime pas: Milena Bauer
Milena BauerLa Professionnelle
...

Milena prend des ordres en navy
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 51 Féminin
▐ RPG Age : 32
▐ Personnalité : Militaire - Professionnelle - Loyale - Introvertie - Silencieuse - Fatiguée - Curieuse - Traumatisée
▐ Parcours RP : FP par ici

Intrigue V (+20)
Le calme après la tempête (+50)
Reality always seems better... (+50)
Une rencontre (im)prévue (+70)
À toutes vapeurs (+100)
Mission spéciale pour agent très spéciale(+80)
Intrus (+20)
(OS) En cavale (+10)
Liberté (Hell) (+10)
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Mer 24 Juil - 16:58


Mil se saisit de sa tasse de café comme pour se donner une contenance, et prend quelques instants pour formuler sa réponse. C’est l’occasion pour Basile de remarquer que depuis le début de leur conversation, le jeune homme n’a pas un seul instant fait mine d’ôter la gavroche grise qui dissimule la quasi totalité de ses cheveux. Il a beau ne pas trop se formaliser de ce genre de détail, il est quand même né dans une famille suffisamment aisée pour savoir qu’il est coutume d’enlever son couvre-chef lorsqu’on entre quelque part. Il n’a pas non plus jugé utile de se débarrasser de son manteau -Basile était un peu trop surpris pour songer à lui proposer de le faire-  mais il en a tout de même ouvert quelques boutons. Tout cela semble en tout cas indiquer que Mil ne souhaite pas rester ici plus longtemps que nécessaire, jusqu’à ce qu’il ait obtenu les informations qui l’intéressent au sujet de ces fameux manteaux noirs.

Si Mil est mandaté par une organisation, quelle qu’elle soit, pour effectuer cette enquête, il y a fort à parier que ce soit par une organisation secrète, ou au moins un minimum confidentielle. Si ce n’était pas le cas, il se serait sans doute immédiatement présenté comme travaillant pour cette organisation, comme Basile le fait toujours avant en annonçant le nom du journal pour lequel il écrit avant de commencer une interview. Dans tous les cas, ça l’intrigue beaucoup. Et si Mil ne travaille pas pour une organisation, il mène sûrement cette enquête de son propre chef. Des comptes à régler avec des fameux manteaux noirs ?
Le jeune homme reprend finalement la parole, en fixant Basile droit dans les yeux.

« Des personnes portant les mêmes manteaux ont fait disparaître mes parents alors que j'avais 6 ans. »

Les mots mettent quelques instants à être assimilés par Basile. Ce que Mil est en train de lui raconter lui paraît si horrible que cela en devient inconcevable. Il pourrait mentir et essayer de l’embobiner pour ne pas avoir à lui révéler des informations trop confidentielles, bien sûr, mais son regard le trahit. Mil parvient remarquablement bien à se donner un air impassible, mais on peut quand même sentir qu’à l’intérieur, cette conversation le remue pas mal.

« … Je suis désolé. »

Il ne sait pas trop quoi dire, ça ne lui est jamais arrivé d’entendre quelqu’un lui raconter une histoire aussi tragique. Enfin, si, mais seulement dans les romans. Lui qui a vécu presque vingt ans avec ses deux parents, dans une grande maison dans les alentours de Paris, et qui peut théoriquement leur rendre visite n’importe quand… le contraste avec l’histoire de Mil est terrible à se représenter. Il cherche quelque chose à ajouter, peut-être un mot de réconfort, même s’il aurait encore bien d’autres questions à lui poser au sujet de ces manteaux noirs. Sur ce qu’il sait à leur sujet... et sur leurs activités, qui jusqu’à maintenant lui paraissaient relativement inoffensives. Après tout, Madame Eugénie les héberge régulièrement chez elle, non ? Et il ne comprend vraiment pas comment une personne aussi douce que sa voisine pourrait héberger des individus capables de telles atrocités.

Soudain, Mil semble se figer complètement. Son regard est fixé sur la fenêtre, et son visage est si pâle qu’on dirait qu’il vient de voir un fantôme.

« Mil ? Est-ce que tout va bien ? »

Face à l’absence de réponse de son invité, Basile se tourne à son tour en direction de la fenêtre, pour voir ce qui a pu l’effrayer à ce point. Il ne lui faut qu’une seconde pour repérer cette grande silhouette, vêtue d’un grand manteau noir, celui-là même dont ils parlaient juste à l’instant, qui disparaît dans le magasin de tissus de sa voisine.






L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 25 Juil - 1:08
Enquête
Akira & Milena & Basile


 
 
Les akumas sont les instruments de la mort et de la destruction. A elles seules, ces machines du Comte Millénaire étaient capables de détruire des vies entières, des villes, semer la terreur et la panique. Akira était bien placé pour le savoir. Lui aussi été une victime des agissements de la taille du Comte Millénaire, avant de devenir exorciste. Ainsi, lorsqu'il s'agissait de les dénicher et de les éliminer, Akira ne refusait jamais. Non pas qu'il pensait aux potentielles familles qui pouvaient être détruites à leur tour... ou peut être que si, au fond. Mais surtout, il voulait sa revanche. Il voulait les faire souffrir comme lui aussi avait souffert, et souffrait encore. Qu'ils pourrissent tous en enfer. Exorcisme ou non.

A peine formé, Akira était déjà envoyé sur le terrain. Heureusement, ou malheureusement, ce n'était pas pour se battre. La mission qu'on lui avait confiée était une mission d'enquête. Une manifestation venait d'avoir lieu à Paris, pendant laquelle les citoyens français exprimaient leur mécontentement et leurs difficultés à vivre dans des conditions de plus en plus dégradées. Autrefois, Akira aurait trouvé cette expédition très intéressante. C'était typiquement dans ces rassemblements qu'il allait afin de se renseigner sur les conditions difficiles auxquelles le peuple était confronté tous les jours. C'était ces témoignages qu'il récoltait et retranscrivait dans ses livres, et les publiait afin de sensibiliser le pays entier. Tel était son ancien dévouement. Aujourd'hui... il n'était plus écrivain. Cela n'était plus qu'un passe-temps...

Sa mission consistait à rassembler des témoignages, encore, mais cette fois ci pour repérer un individu suspect. Un individu qui pouvait potentiellement être un akuma. Une pourriture qu’il fallait éliminer. 
Par chance, l'Ordre Noir avait déjà une description de lui. Il fallait juste demander s'il y avait des témoins pendant la manifestation. Heureusement, l'une des alliés de la Congrégation, Eugenie Taffard, avait été sur les lieux. Un contact sur afin de récolter des informations.
Voilà donc l'écrivain dans la boutique de la vieille dame, l'interrogeant sur la potentielle présence de cet akuma dans les rues de Paris. Cependant, il n'eut pas plus d'informations qu'il en avait déjà : celle-ci n'avait rien vu, a part le raffut provoqué par le noble qui avait infiltré la manifestation. Ce dernier n'avait pas été soupçonné en tant qu'akuma.

Sortant de la boutique, Akira ralluma immédiatement son kiseru, inhalant le tabac. Il était conscient de son addiction, néanmoins il ne voulait pas arrêter. Cela réussissait à le calmer pour cette mission. 
Akira soupira. Chercher un témoin dans la ville entière s'annonçait être comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
 
 



Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Lun 29 Juil - 9:33





Le calme après la tempête ?


Milena Bauer / Basile Armand / Akira Nakamura



Après avoir prononcé cette phrase si difficile, si personnelle, je replonge mes yeux dans le café tiède que j'ai entre les mains. J'ai besoin de reprendre mon souffle comme après un combat acharné, et en un sens c'est ce que je mène actuellement. Contre mon passé. Quand je pense avoir suffisamment repris le dessus sur mes émotions, je relève la tête pour ne pas être trop malpoli.e envers mon hôte.

Puis je me fige. J'écarquille les yeux comme si cela pouvait démentir ce que je suis en train de voir, mais rien n'y fait. Par la fenêtre, je vois dans la rue une silhouette portant un de ces manteaux qui me collent à la rétine. L'homme entre dans une boutique en face. Je reste stupéfaite quelques instants, le temps que mon conditionnement militaire parvienne à s'imposer dans ma tête, faisant taire tous les signaux d'alarme en train de hurler.

Mil ? Est-ce que tout va bien ?

Je ne vois le journaliste que dans ma vision périphérique, mon cerveau tout entier étant occupé à décider d'un mode d'action. Il semble remuer un peu sur sa chaise, impatient ou inquiet, puis il finit par suivre mon regard. Et il se fige à son tour, surpris. En l'espace de ces quelques instants, j'ai eu le temps d'éliminer quatre scénarios -attendre, oublier, hurler, fuir- pour ne garder que celui que je vais suivre -foncer. Je pose la tasse de café et reboutonne mon manteau en prenant une grande inspiration.

J'atteins la porte de l'appartement en deux pas, entendant à peine les interrogations du journaliste. J'entends sa chaise se renverser alors que j'ouvre la porte, j'en déduis qu'il me suit. Il ne pourrait pas louper un scoop pareil. Je m'élance dans les escaliers et saute la moitié des marches, poursuis ma course en débarquant à toute allure dans la rue. Je repère le magasin où est entrée la silhouette, et je la vois qui ressort, cible inconsciente de ce qui va lui arriver.

Je n'ai plus aucun réel contrôle sur mes actions, à ce stade. Cette mission que je me suis donnée me domine entièrement, et tout mon entraînement, tout le contrôle de soi que j'arrive d'habitude à conserver ne me servent à rien aujourd'hui. Car je n'essaie pas de me contrôler. Ce qui est en train de se ruer vers cet homme inconnu, portant un habit si caractéristique, ce n'est ni une femme, ni un soldat. C'est 22 ans de questions, d'incompréhension, et de larmes.

Je ralentis à peine quand j'atteins l'homme et le saisis à la gorge pour le coller au mur. Son air ahuri ne parvient pas à m'arracher un sourire. Puis je conclus ma charge avec la ligne la plus absurde qui soit dans cette situation.

Qui êtes-vous ?!

Codage par Laxy Dunbar
La Professionnelle

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver sa nouvelle place
Aime:
N'aime pas: Milena Bauer
Milena BauerLa Professionnelle
...

Milena prend des ordres en navy
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 51 Féminin
▐ RPG Age : 32
▐ Personnalité : Militaire - Professionnelle - Loyale - Introvertie - Silencieuse - Fatiguée - Curieuse - Traumatisée
▐ Parcours RP : FP par ici

Intrigue V (+20)
Le calme après la tempête (+50)
Reality always seems better... (+50)
Une rencontre (im)prévue (+70)
À toutes vapeurs (+100)
Mission spéciale pour agent très spéciale(+80)
Intrus (+20)
(OS) En cavale (+10)
Liberté (Hell) (+10)
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Mar 30 Juil - 16:07


Si c’est une coïncidence, elle ne peut plus mal tomber. Basile n'arrive même pas imaginer l’état émotionnel dans lequel doit se trouver Mil, tandis que la silhouette vêtue de ce grand manteau noir s’engouffre dans le magasin de tissus de sa voisine. Il ne fait désormais plus aucun doute que le jeune homme lui a dit la vérité au sujet de ces mystérieux individus. En une poignée de secondes, son visage est devenu pâle à faire peur, et il affiche désormais une expression étrange, à mi-chemin entre la surprise, la rage et le désespoir.

Néanmoins, il faut tout aussi peu de temps à son invité pour reprendre ses esprits. L’instant d’après, il semble de nouveau relativement calme, comme s’il était déjà parvenu à une décision quant à la conduite à adopter. De fait, sans laisser à Basile le temps de réagir ou de comprendre quoi que ce soit à ce qu’il se passait, Mil a déjà posé sa tasse de café, boutonné son manteau, et se trouve déjà sur le pallier, prêt à descendre les escaliers au pas de course.

« Mil ! »

A son tour, Basile pose sa tasse de café sur la table, et sans même prendre le temps d’attraper un manteau au passage (il doit encore se trouver dans le canapé à l’autre bout de la pièce, ça lui ferait perdre trop de temps), il se précipite à la poursuite de Mil. Désormais, lui aussi tient plus que tout à comprendre qui sont ces mystérieux manteaux noirs, ce qu’ils font, et quelles sont leurs motivations. Pourquoi ils en arriveraient à commettre une atrocité telle que le meurtre des parents de Mil, qui était si jeune à ce moment-là. Et surtout, quel lien peut bien entretenir Eugénie avec ces sombres individus ?

Il a à peine atteint le pallier que Mil est déjà en bas de l’escalier. Basile se dit que le jeune homme semble être bien trop entraîné à réagir au quart de tour pour n’être qu’un simple civil. Il doit sans doute être policier, ou bien militaire – qui sait, peut-être même agent secret ? Il est étonnamment sportif (de toutes ses connaissances, Basile ne connaît pas grand-monde qui serait capable de descendre cet escalier aussi vite que Mil) et surtout, il lui a suffit de quelques instants pour rassembler ses émotions avant de se précipiter à la poursuite de l'individu. Non décidément, il ne doit pas être un civil comme les autres ; il faudra que Basile l’interroge sur son activité professionnelle, à l’occasion.

Une fois dans la rue, il a à peine le temps de voir le mystérieux individu sortir de la boutique d’Eugénie que Mil le saisit au col et le plaque contre le mur le plus proche et l’exhorte à dévoiler son identité. Si Basile avait encore des doutes au sujet de Mil, ils sont à présent levés : le jeune homme est entraîné comme un soldat. Ça explique aussi le contrôle qu’il semble avoir sur le moindre de ses faits et gestes, habitué qu’il doit être aux situations dangereuses.

Dans l’état actuel des choses, Basile peine un peu à trouver sa place. Il aimerait aider Mil, mais ce n’est pas vraiment comme s’il était en mesure de se battre (surtout avec un bras en moins) et il ne se sent pas légitime à poser d’autres questions à l’individu face à la colère brûlante de Mil, qui peine à contenir tout la haine qu’il a pour cet individu, qui doit appartenir à la secte responsable du meurtre de ses parents.

Alors pour une fois, il se tait et observe la situation.







L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Lun 5 Aoû - 23:49
Menace
Akira & Milena & Basile


 
 
 
La traque s'annonçait longue et surtout inutile. Dans la confusion, les civils n'avaient pensé qu'à la fuite, et pas à repérer un quelconque homme, ce qui était une réaction normale. L'espoir de le repérer avant de nouveaux dégâts était mince : l'akuma donnera sans doute lui-même de ses nouvelles lorsqu'il attaquera.
C'est donc sur ces pensées qu'Akira reprit sa traque, sans entrain.

Néanmoins, sa mission à Paris n'allait pas être aussi monotone qu'il ne le pensait. A peine sorti de la boutique de la partisante, Akira vit un jeune homme se diriger vers lui. Ne lui prêtant pas attention, l'écrivain tenta de l'ignorer, mais fut bien obligé de lui faire face lorsque l'homme l'attrapa par le col et le plaqua contre le mur, faisant tomber son kiseru à terre au passage. Paniqué, Akira regarda son adversaire, s'attendant déjà à voir les canons des akumas pointés directement sur sa tête, prêts à le réduire en fumée. A la place, il ne vit qu'un jeune homme blond, qui semblait très en colère, suivi d'un autre garçon à lunettes, qui semblait être dans la position de l'observateur. Akira était confus : s'ils étaient vraiment des akumas, ils auraient pu déjà lui tirer dessus. Et les civils n'avaient, à priori, aucune raison de s'attaquer aux exorcistes. De plus, l'écrivain était persuadé de n'avoir aucune affaire personnelle avec eux. Des Noés, peut être ?

-Qui êtes-vous ?!

La question du blond l'étonna encore plus. Ses ennemis devaient forcément savoir qui il était : le rosaire sur son uniforme servait bien à cela, d'après ce qu'on lui avait dit. Mais pourquoi des inconnus iraient l'agresser sans savoir qui il était ? Une question qui le dépassait, mais il avait néanmoins une certitude : qui qu'il soit, il n'allait pas se laisser faire.

Alors, de sa main gauche, Akira réussit à atteindre son scalpel, et pointa la lame juste sous la gorge de son agresseur.

-On décline d'abord son identité avant de demander celle des autres.

Son unique œil vert fixait avec haine et défi le blond. Nul ne pouvait s'opposer aux exorcistes sans y perdre des plumes.





Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 8 Aoû - 11:32





Le calme après la tempête ?


Milena Bauer / Basile Armand / Akira Nakamura



L'homme que je colle au mur reprend instantanément ses esprits et me toise avec mépris. C'est à peine si j'entends Basile Armand arriver en cavalant derrière moi. Je sens l'homme au manteau noir monter sa main vers ma gorge et l'attrape par réflexe. Une douleur intense explose dans ma main.

On décline d'abord son identité avant de demander celle des autres.

Je baisse les yeux et vois la lame du scalpel que l'inconnu tient à quelques centimètres de mon menton. Il est rouge de mon sang, sang qui continue de couler de l'estafilade qu'il vient de creuser dans ma paume. La douleur me fait reprendre mes esprits.

Alors que mon taux d'adrénaline entame sa chute libre, j'ai d'abord un mouvement de recul alors que l'absurdité de ce que je viens de faire me heurte de plein fouet. Je lâche l'inconnu et regarde l'état de ma main. Une balafre rouge et pulsant de douleur suit le côté de ma paume, du poignet à l'auriculaire. La douleur m'empêche de bouger les doigts, mais je sais qu'heureusement, aucun tendon majeur n'a pu être sectionné.

Puis toute mon adrénaline est partie, et c'est moi qui suis en chute libre. Mes genoux tremblent et me portent à peine, des vertiges violents me prennent. Heilige Scheiße, qu'est-ce que je fous là ? Je réalise le danger dans lequel je me suis fourrée aveuglément. L'absence totale de considération dont j'ai fait preuve. Et j'ai embarqué un civil là-dedans.

Comme chaque fois que je commence à paniquer, mon entraînement reprend le dessus. Je regarde autour de moi et analyse la situation. Des passant.e.s se sont arrêté.e.s et éloigné.e.s de nous, mais pas encore assez pour avoir formé un cercle fermé. L'homme au manteau noir semble attendre ma prochaine action sans comprendre, mais sans inquiétude non plus. Son regard froid ne me quitte pas, et il a caché son scalpel dans sa manche.

Il n'y a qu'une seule issue qui me paraît possible. Je m'élance dans la rue en évitant les passants et tourne au premier coin de rue. Je fais ce pour quoi j'ai été entraînée, je disparais.

Codage par Laxy Dunbar

HRP:
 
La Professionnelle

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Trouver sa nouvelle place
Aime:
N'aime pas: Milena Bauer
Milena BauerLa Professionnelle
...

Milena prend des ordres en navy
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 51 Féminin
▐ RPG Age : 32
▐ Personnalité : Militaire - Professionnelle - Loyale - Introvertie - Silencieuse - Fatiguée - Curieuse - Traumatisée
▐ Parcours RP : FP par ici

Intrigue V (+20)
Le calme après la tempête (+50)
Reality always seems better... (+50)
Une rencontre (im)prévue (+70)
À toutes vapeurs (+100)
Mission spéciale pour agent très spéciale(+80)
Intrus (+20)
(OS) En cavale (+10)
Liberté (Hell) (+10)
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 22 Aoû - 22:56


Mil ne montre aucune hésitation lorsqu’il saisit le col de l’inconnu pour le plaquer contre le mur, même lorsque ce dernier sort de sa manche une sorte de lame qu’il utilise pour le menacer. Les deux opposants semblent clairement entraînés à ce genre d’altercation, ils réagissent sans même réfléchir un instant, l’un pour attaquer, l’autre pour se défendre. C’est dans ce genre de situation que Basile se sent particulièrement impuissant. Il connaît à peine Mil, mais l’histoire du jeune homme est suffisamment terrible pour qu’il lui paraisse insupportable de rester les bras ballants, tandis qu’il confronte un membre de cette mystérieuse organisation responsable de l’assassinat de ses parents. Il brûle d’envie d’intervenir, mais la peur le cloue sur place. Il n’est pas capable de se précipiter comme l’a fait Mil pour provoquer cet inconnu, comme ça au milieu de la rue. Avec son bras en écharpe, en plus, il ferait peine à voir.

D’une certaine manière, cette situation est assez semblable à celle de l’autre jour, pendant la manifestation. Encore une fois, un individu armé et potentiellement incroyablement dangereux se trouve à seulement quelques mètres de lui, et il n’a aucune idée de la conduite à adopter pour l’arrêter. Son instinct lui crie de courir pour s’éloigner le plus loin possible de cet homme, mais il se refuse à abandonner Mil. En plus, cette histoire a fini par piquer sa curiosité, et il ne partira pas d’ici tant qu’il n’aura pas reçu de réponses à ses questions. Tant qu’il n’aura pas compris qui sont ces sombres individus qui viennent de temps à autre chercher refuge chez sa voisine, si douce et bienveillante. Il refuse de penser une seconde qu’Eugénie puisse de son plein gré être de mèche avec une telle organisation, capable du pire pour remplir ses objectifs.

Malgré toutes ces résolutions, il était terrifié. C’était quand même la deuxième fois en seulement une semaine qu’il se retrouvait dans une situation à l’issue incertaine et possiblement terrible, et il s’en serait bien passé. Sans compter que l’autre jour, il s’en était bien sorti avec seulement un bras en écharpe. N’importe qui d’un tant soit peu sensé aurait déjà tourné les talons pour rentrer se mettre à l’abri, à l’heure qu’il est. Apparemment, il avait (contrairement à ce qu’il croyait) encore un peu de ressources après ses mésaventures de l’autre jour.

Tandis qu’il restait là, à s’interroger sur la manière dont il pourrait aider Mil, ce dernier sembla changer d’avis radicalement. Il tenait en respect l’homme dont il voulait désespérément obtenir des informations, et l’instant d’après, son grand manteau disparaissait au coin de la rue, trop rapidement pour que l’inconnu puisse espérer le poursuivre.

Sans même prendre le temps de chercher une explication vraisemblable à la soudaine fuite de Mil, Basile s’approcha à son tour de l’inconnu, sans doute lui aussi désorienté par la soudaine disparition de son opposant. Il était hors de question de le laisser s’en aller sans qu’il n’ait répondu à toutes ses questions.

« Attendez ! »

Une fois arrivé à la hauteur de l’inconnu, il poursuit :

« Rangez ça s’il vous plaît, vous allez faire peur à tout le monde, » demande-t-il en prenant garde à ne pas sonner trop impératif, « En plus avec mon bras, je ne peux vraiment pas… enfin, vous voyez. »

Il ne sait pas trop quelle posture adopter. D’un côté, il a conscience que cette personne fait vraisemblablement partie d’une sombre organisation sans doute très dangereuse, et qu’il vaudrait vraiment mieux pour lui qu’il ne s’attarde pas à engager la conversation. Et l’autre vient tout juste de menacer Mil avec une lame de scalpel, bon sang.. cette seule idée suffit à le figer d’effroi. Mais en même temps, il a tellement besoin de comprendre, et son aisance relationnelle suffit pour qu’il sache parfaitement qu’il ne peut rien obtenir par la violence verbale, que c’est au contraire l’attitude qui risquerait de le mettre le plus en danger. Et puis, il ne sait pas se battre, certes, mais une chose est sûre, il sait parler.

Alors autant tenter le coup ?

« Pourquoi êtes-vous venu ici ? Le jeune homme qui était là juste à l’instant, il m’a parlé de vous et de votre organisation, et… qu’est-ce qui vous pousse à faire ça ? »






L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Dim 25 Aoû - 13:21
Interrogatoire
Akira & Milena & Basile


 
 
 
Akira avait réagi immédiatement. Il était conscient qu'une telle attaque surprise de la part de l'un de ses ennemis pouvait lui causer une mort certaine. Certes, il ne s'était pas défendu avec son innocence, car créer une lame de sang aurait été trop long. Mais il avait apparemment fait le bon choix.
Par réflexe, le jeune homme attrapa la lame, ce qui résulta en une large coupure qui le fit saigner. Réflexe d'une personne entraînée, mais visiblement la colère lui faisait voir rouge : il n'avait pas pris le temps de voir ce qui lui arrivait dessus, et il s'était blessé lui-même.

Cependant, la douleur sembla apaiser l'adrénaline du blond. Ce dernier regarda d'abord la lame sanglante du scalpel. Puis, son comportement sembla changer : ses yeux perdirent leur éclat de colère, sa poigne était moins ferme. Il finit par le lâcher, avant de regarder la blessure à sa main. Akira, de son côté, ne le lâchait pas des yeux, méfiant et déterminé. Il était prêt à riposter au moindre mouvement suspect de son agresseur. Mais ce dernier n'avait plus d'esprit combatif. Ces genoux tremblaient, et il semblait perdu. Akira ne comprenait pas.
L'instant d'après, il tourna les talons et disparut dans la rue. L'exorciste songea à le rattraper, mais il n'avait pas été assez rapide. Un ennemi venait de lui filer entre les mains.

Ennemi ? Akira réfléchit un instant. S'il avait été un Noé ou un akuma, il aurait pu le blesser n'importe quand. Alors...

-Attendez !

Akira se retourna vers la voix. Avec l'altercation qui s'était déroulée, il en avait oublié l'autre homme au bras en écharpe. Bien. Peut-être allait-il avoir des réponses à ses questions.
Ce dernier se rapprocha de lui. Akira gardait sa lame dans sa manche, prêt à l'utiliser.

-Rangez ça s’il vous plaît, vous allez faire peur à tout le monde. En plus avec mon bras, je ne peux vraiment pas…
-Agresser quelqu'un.
-Enfin, vous voyez.

Car c'était bien ça : l'autre l'avait attaqué, sans aucune raison valable. Enfin, c'était ce dont il était persuadé. A moins que tout cela n'ait effectivement un rapport avec la guerre, comme il le craignait.
En tout cas, il ne rangea certainement pas son arme.

-Pourquoi êtes-vous venu ici ? Le jeune homme qui était là juste à l’instant, il m’a parlé de vous et de votre organisation, et… qu’est-ce qui vous pousse à faire ça ?

Akira haussa un sourcil. Lui et son organisation ? C'était bien ce qu'il craignait : il voulait sans doute mentionner l'Ordre Noir. Tout était donc bien relié à la guerre.

Sa question, cependant, le perturba. Bien que la nouvelle recrue en sache peu sur son nouveau groupe, de ce qu'il en avait compris, ils éliminaient les akumas et les Noés qui voulaient éradiquer l'humanité. Avait-on vraiment besoin de questionner ça ?
Le métis lança un regard menaçant au jeune. Il n'allait pas se laisser intimider.

-C'est moi qui pose les questions d'abord : pourquoi attaquez-vous des membres de cette organisation que vous ne connaissez pas ? Sauver votre peau ne semble pas suffisant visiblement.

Voilà pourquoi se cacher du monde entier était une plaie, ils devraient afficher la guerre au grand monde. Après tout, avec toutes les attaques qui ravageaient des villes entières dans le monde entier, ce n'était qu'une question de temps.
Mais après tout, il n'était que le pion de l'échiquier : son avis ne comptait pas. Tant qu'il pouvait remplir son objectif personnel en même temps, c'était tout ce qui comptait.





Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 29 Aoû - 11:06


Quand bien même Basile ne semblait pas extrêmement menaçant avec son bras en écharpe et son air un peu dépassé par les événements, l’inconnu ne se risqua pas à lâcher son arme. Basile pouvait la deviner cachée dans sa manche, là où il l’avait rangée après s’en être servi pour menacer Mil. Restant sur ses gardes, il ne s’approcha pas d’avantage de l’autre homme. Il n’était pas certain d’être suffisamment rapide pour éviter une potentielle attaque, surtout avec son bras, mais mieux valait mettre toutes les chances de son côté.

« C'est moi qui pose les questions d'abord : pourquoi attaquez-vous des membres de cette organisation que vous ne connaissez pas ? Sauver votre peau ne semble pas suffisant visiblement, » accompagnant ses mystérieuses paroles d’un regard menaçant.

Sauver votre peau ? Et quelle peau, d’ailleurs ? La sienne ? C’était peu probable ; mais à quel point était-il général en disant cela ? Qui les individus de cette sombre organisation cherchaient-ils à protéger, au juste ? Il ne comprenait plus rien à cette conversation, et avait une sorte d’intuition un peu vague de manquer beaucoup de sous-entendus dans les propos de cet homme.

« Comment ça, sauver votre peau? Il y a un instant vous étiez en train de menacer ce jeune homme avec une lame, il me semble ! » l’incompréhension était en train de lui faire hausser le ton, il fallait espérer que cet inconnu ne se vexerait pas pour autant. Il semblait assez prompt à réagir par la violence, et Basile n’était clairement pas en mesure de riposter « Et il m’a raconté beaucoup de choses, vous savez ! Il m’a parlé de votre organisation, et il m’a dit que, Basile s’interrompit un instant, le temps de reprendre son souffle « vous êtes responsables de l’assassinat de ses parents. »

Il pensait être capable de garder son calme pour discuter avec cet inconnu ; c’était plutôt mal parti. Son ton menaçant et même hautain avait finit par lui taper sur les nerfs, et pour le moment, il n’avait encore fourni aucun élément de réponse à toutes les questions qu’il se posait (à l’exception de cette incompréhensible affirmation, ‘‘Sauver votre peau’’)

« Et n’allez pas me raconter que c’est faux. Mon.. ami était présent le jour où c’est arrivé, il a vu ces personnes habillées de grands manteaux noirs. Exactement le même que celui que vous portez aujourd’hui !»

Les passants commençaient à leur jeter des regards de travers. Ils avaient déjà réagi au moment de l’altercation entre Mil et l’inconnu, et Basile avait même confusément entendu quelqu’un affirmer qu’il allait partir chercher un représentant des forces de l’Ordre. Si c’était le cas, il ne devraient pas tarder à revenir accompagné d’un policier. Basile était bien conscient qu’il ne faisait que mettre de l’huile sur le feu en s’adressant ainsi à l’autre homme, mais il ne voyait pas d’autre solution.

Il avait besoin de réponses.






L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Ven 6 Sep - 21:13
Assassinat
Akira & Milena & Basile


 
 
 
L’inconnu semblait étonné, choqué par ses propos. Akira ne réagit pas, fronçant les sourcils, se voulant toujours menaçant. Il ignorait ce que cet homme voulait exactement, mais il n’était visiblement pas qu’un « civil innocent »… Et il allait bientôt découvrir de quoi il en retournait.

-Comment ça, sauver votre peau? Il y a un instant vous étiez en train de menacer ce jeune homme avec une lame, il me semble !

Akira leva les yeux au ciel, se demandant si ce garçon se rendait compte de ce qu’il disait. Fallait-il lui rafraichir la mémoire, ou peut-être avait-il biglé ? Qui était celui qui avait attaqué en premier, qui était celui qui s’était défendu ? Certes, il avait été attaqué à mains nues, et il avait riposté avec une arme. Mais il n’allait certainement pas se laisser faire si on l’agressait, surtout en tant qu’exorciste. Une agression signifiait une potentielle attaque de la part du Comte Millénaire et de son armée. Ce n’était pas qu’un réflexe, c’était également son devoir de riposter.
Même si, dans le cas d’Akira, il avait clairement riposté par pur réflexe, sans réfléchir au reste.

Néanmoins, l’exorciste laissa couler cette remarque sans essayer d’imposer son point de vue. Il suffisait de jeter un coup d’œil au gamin pour se rendre compte que cette situation le mettait dans tous ses états. Il avait d’un coup haussé le ton : il ne semblait pas maitriser ses émotions et semblait fixé par l’idée d’en savoir plus sur l’Ordre Noir.

-Et il m’a raconté beaucoup de choses, vous savez ! Il m’a parlé de votre organisation, et il m’a dit que, vous êtes responsables de l’assassinat de ses parents.

Cette fois, ce fut au tour d’Akira d’être choqué. Un… assassinat ?
Le borgne plissa les yeux vers le jeune. Soit c’était une mascarade pour l’attirer dans un piège, soit… on ne lui avait pas tout dit. Après tout, il n’avait pas passé un mois à la Congrégation, il venait à peine d’arriver à vrai dire. Certes, on lui avait expliqué en détails leur mission, leur but et les enjeux que tout cela représentait. On lui avait expliqué ce qu’un exorciste devait représenter. Ayant été témoin du changement de son frère depuis qu’il était devenu Noé, Akira n’avait pas de quoi douter de leur parole. D’autant plus que… au fond, tant qu’il pouvait accomplir sa vengeance, cela lui allait complètement.
Et pourtant… il avait l’impression que cette histoire faisait étrangement écho à la sienne.

-Et n’allez pas me raconter que c’est faux. Mon.. ami était présent le jour où c’est arrivé, il a vu ces personnes habillées de grands manteaux noirs. Exactement le même que celui que vous portez aujourd’hui !

De plus en plus de monde se rassemblait, leur lançant des regards suspects. Akira était la principale cible de la curiosité de ces personnes. Le mot « assassinat » n’était pas tombé dans l’oreille de sourds.
Néanmoins, le métis fit abstraction des trop curieux. Toute son attention était sur le gamin au bras en écharpe. Lui-même ne comprenait pas pourquoi il continuait de l’écouter, au lieu de passer son chemin et de l’ignorer. Il n’y avait que sa vengeance qui aurait du compter pour lui.
Est-ce que ce blond ressentait la même chose que lui ? Avait-il cette haine, cette révolte refoulée à l’intérieur de lui ?
Il ne le connaissait pas, et pourtant, si c’était vraiment le cas… Il ne pouvait que le comprendre.

Néanmoins, et malgré ses doutes, Akira arriva à la conclusion la plus rationnelle, la seule qui, pour lui, pourrait expliquer un tel crime venant d’autres exorcistes.

-Ses parents devaient être des akumas ou des descendants de Noé. Des gens qui marchandent avec la vie humaine, qui veulent l’exterminer. Ce sont eux que nous tuons.

Cette explication, néanmoins, n’était pas une excuse pour avoir pris la vie d’êtres chers. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, Akira pouvait compatir : la vie de nos proches est bien plus précieuse que toutes les autres.

-Je n’attends pas de vous que vous nous compreniez.

Néanmoins ils appartenaient à des camps différents.





Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Dim 22 Sep - 14:37


Autour d’eux, les gens commençaient à se rassembler en petits groupes et à échanger à voix basse en regardant dans leur direction. Son éclat de voix n’était pas passé inaperçu, manifestement. En parlant d’assassinat, c’était comme s’il avait jeté de l’huile sur le feu allumé par le combat entre Mil et l’inconnu. Ils n’avaient sans doute pas beaucoup de temps avant que quelqu’un ne revienne avec un membre des forces de l’ordre.

Il avait besoin de comprendre. Entre les soupçons qu’il nourrissait depuis longtemps au sujet des mystérieux visiteurs accueillis par Eugénie, le récit de Mil, et le comportement suspect de cet individu, tous ses repères étaient en train de voler en éclat. Il avait la sensation étrange mais persistante qu’il était en train de manquer quelque chose d’important. Qu’il touchait du doigt une sorte d’histoire secrète dont la grande partie de la population ignorait jusqu’à l’existence ; et que cet inconnu, malgré son air étrange, était le seul à pouvoir apporter des réponses à toutes ses interrogations.

Heureusement, le jeune homme semblait plutôt disposé à l’écouter. Il aurait pu tourner les talons sans se préoccuper davantage de répondre aux accusations que lui faisait Basile ; le Parisien n’aurait pas été en mesure de le poursuivre, avec son bras dans un tel état.

« Ses parents devaient être des akumas ou des descendants de Noé. Des gens qui marchandent avec la vie humaine, qui veulent l’exterminer. Ce sont eux que nous tuons. »

Sans qu’il ne comprenne exactement le sens des paroles de l’inconnu, Basile sentait qu’elles touchaient à quelque chose de terrible. Il n’avait aucune idée de ce que pouvaient bien être des akumas ou des descendants de Noé, mais ces histoires de mort et d’extermination lui donnaient des frissons.

« Je n’attends pas de vous que vous nous compreniez. »

Effectivement, il n’avait pas compris grand-chose ; ou plutôt, sa réponse était si mystérieuse qu’elle avait éveillé chez Basile beaucoup d’autres interrogations. C’était mal connaître le journaliste que de penser qu’il allait laisser la conversation s’arrêter là.

« Vous êtes en guerre, alors ? Contre ces Akumas et ces Descendants de Noé ? »

D’une certaine manière, les choses commençaient à faire sens. Tout dans les réflexe de cet homme, son air mystérieux, et même le fait qu’il soit armé, semblait indiquer qu’il appartenait à une organisation militaire. Et Mil, alors ? Était-il un de ces Akumas, ou un Descendant de Noé, dont il venait de découvrir l’existence ? Les ennemis de ces étranges manteaux noirs ?

Les méninges de Basile tournaient à toute vitesse, pour essayer de lier ses observations aux maigres explications fournies par cet homme. Il était resté extrêmement vague, mais au moins, il semblait dire la vérité. Ou du moins, sa vérité. Toute cette histoire pouvait aussi bien n’être qu’une vaste plaisanterie, une rêverie tout droit sortie de l’esprit de ces quelques allumés qui appartenaient à la même secte que cet homme.

Mais Eugénie les soutenait.

Il fallait absolument qu’il pose d’autres questions, et qu’il parvienne à obtenir des réponses avant que l’homme ne finisse par en avoir assez et ne décide de s’en aller.    

« Et comment se fait-il que personne n’ait jamais entendu parler de tout cela ? Que personne ne connaisse ces individus qui à vous entendre, ont l’air si malveillants ? »

Il devait également se dépêcher ; plus le temps passait, plus il courrait le risque de voir leur conversation s’achever prématurément avec l’arrivée des forces de l’Ordre. Si cela venait à arriver, il était persuadé que l’inconnu aurait vite fait de disparaître, tout comme Mil un peu plus tôt. Emportant avec lui beaucoup de réponses.






L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Dim 6 Oct - 21:24
Secret
Akira & Milena & Basile


 
 
 
Le garçon au bras en écharpe était décidément bien trop curieux. Pouvait-on vraiment lui reprocher, cependant ? Il venait d’assister à un affrontement entre deux hommes dont l’un au moins appartenait à une organisation qui, dans sa tête, regroupait des criminels. Akira aurait pu l’ignorer facilement et se fondre dans la foule avant que quelqu’un ne vienne les interpeller. Cependant, l’histoire du blond qui l’avait agressé l’intéressa finalement. Elle faisait étrangement écho à la sienne.
Alors, ravivé par une curiosité qu’il pensait avoir perdue à jamais, Akira resta, écouta les idées faussées du jeune homme, qui, depuis, semblait vouloir en apprendre toujours plus.

-Vous êtes en guerre, alors ? Contre ces Akumas et ces Descendants de Noé ?

L’exorciste hocha la tête, sans ajouter un mot. Effectivement, c’était le but de l’Ordre Noir, et désormais, son but à lui. Car les Noés et les akumas répandaient la mort et la destruction. Ils l’avaient très bien répandu sur sa propre famille à lui, d’ailleurs.
Et désormais, tout comme ce jeune homme blond, il vivait par et pour la vengeance.

Néanmoins, le blessé ne s’arrêta pas là. Il posa une autre question, question qui mit d’ailleurs le borgne dans l’embarras.

-Et comment se fait-il que personne n’ait jamais entendu parler de tout cela ? Que personne ne connaisse ces individus qui à vous entendre, ont l’air si malveillants ?

Akira fronça les sourcils. A bien y réfléchir, le jeunot n’avait pas tellement tort. Mettre tout le monde au courant permettrait de limiter la création d’akumas, d’une part. Après tout, si les gens étaient au courant de ce que leur désespoir pouvait faire naitre, alors ils ne maudiraient plus leur Dieu ou qui que ce soit d’autre, et cela n’allait plus attirer le Comte.
Cependant, il y avait autre chose sur laquelle Central l’avait prévenu. Une chose à laquelle le métis n’avait pas eu à faire face encore, c’est pourquoi sa réponse était incertaine.

-La guerre profite toujours à certaines personnes, qui en tireront toujours des profits. Ceux là ne veulent pas qu’elle s’arrête. Ils pourront profiter de la panique générale que cela causerait.

C’était, à vrai dire, plus ou moins logique. La guerre était une mine d’or pour tous ceux qui fabriquaient des armes, et permettait toujours aux plus riches et plus puissants de s’enrichir encore plus vite, au détriment des plus pauvres et des démunis.
On lui avait parlé des brookers, et comment ceux-ci profitaient de la guerre pour vendre des informations, le nombre d’espions qui avait grimpé en flèche ces dernières années. Evidemment, ceux-ci profitaient de la guerre, et avaient tout intérêt à ce qu’elle continue.
Néanmoins, l’écrivain était débutant, et n’était exorciste que depuis deux semaines. A vrai dire, c’était sa première mission, et l’homme n’avait encre jamais eu à faire face à ces civils corrompus. Alors non, il ne pouvait se permettre de donner plus de détails à son cadet.
Et surtout, il ne voulait pas créer lui-même un nouveau brooker.

Que ce soit bien ou mal, il avait déjà trop parlé. Ce jeune était désormais au courant de la guerre et de ses secrets, même si au final, il n’en connaissait très peu. C’était à lui de décider ce qu’il fera de tout ça. Et s’il décidait de suivre la mauvaise route, Akira était certain de le croiser, tôt ou tard.
Néanmoins, quelque chose l’intriguait, à lui aussi.

-Votre camarade, comment s’appelle-t-il ? Je vais me charger de vérifier, si ses parents sont bel et bien du côté du Comte ou non.

Pourquoi diable se mettait il à prendre des initiatives pareilles, et surtout, pour des gens qu’il ne connaissait même pas ?
Ça ne lui ressemblait pas, et pourtant… cette histoire avait trop attisée sa curiosité. Car si la nature des parents du blond était révélée, il allait pouvoir être rassuré sur son nouveau rôle.
Sinon, on l’avait plongé dans une énorme mascarade.





Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Mar 29 Oct - 13:48


C’était à n’y plus rien comprendre. Ce jeune homme qui lui avait fait une si mauvaise impression au moment de son altercation avec Mil ne lui paraissait plus aussi antipathique. Il affichait toujours cet air un peu inquiétant, et Basile ne comprenait pas encore tout des objectifs de la mystérieuse organisation pour laquelle il se battait, mais il était aussi suffisamment patient pour bien vouloir répondre à toutes les questions qu’il lui avait posé jusque là. Il l’avait peut-être jugé un peu trop rapidement, dans le feu de l’action.

« La guerre profite toujours à certaines personnes, qui en tireront toujours des profits. Ceux là ne veulent pas qu’elle s’arrête. Ils pourront profiter de la panique générale que cela causerait. »

Basile hocha la tête en silence. Il n’était pas spécialiste des relations internationales, loin de là, mais il ne doutait pas non plus de l’existence de telles personnes. Des marchands d’armes, des trafiquants de toutes sortes, des informateurs… nombreux étaient ceux qui se réjouissaient de voir éclater les conflits autour d’eux. Cela n’expliquait pas tout à fait pourquoi cette guerre précisément était si mystérieuse par rapport aux autres (si la France entrait en guerre les citoyens seraient au courant, tout de même) mais cette explication lui fournissait au moins quelques pistes de réflexion.

Sans doute le terme de « guerre » était-il un peu exagéré pour qualifier le conflit auquel participait cet inconnu. Il était peut-être particulièrement intense, mais impossible qu’il implique des pays entiers comme le ferait une véritable guerre. Il s’agissait sans doute plutôt d’une sorte de querelle de clans, d’un règlement de compte… ce qui expliquerait aussi la violence des actions des deux opposants, comme celle qui avait conduit à la mort des parents de Mil.

« Votre camarade, comment s’appelle-t-il ? Je vais me charger de vérifier, si ses parents sont bel et bien du côté du Comte ou non. »
Son nom ?

« Je n’en sais rien » avoua-t-il après un instant de silence. A vrai dire, il en était le premier surpris. Comment avait-il pu ne pas demander plus d’informations à Mil sur son identité ? Le jeune homme était certes très mystérieux et les événements s’étaient enchaînés très vite, mais en tant que journaliste, il avait un peu l’impression d’avoir commis une faute professionnelle « Il m’a dit qu’il s’appelait Mil, mais c’est tout. En fait je ne sais pas grand-chose de lui, il m’a juste raconté son histoire, et comme ce n’est pas la première fois que je vois des personnes avec de grands manteaux noirs comme le vôtre aller et venir dans les environs… j’ai voulu en savoir plus. Je suis désolé. »

Il avait un peu l’impression de trahir Mil, en livrant ainsi à son ennemi toutes les informations qu’il avait sur lui. Mais ce jeune homme s’était montré suffisamment honnête en lui parlant de cette guerre qui opposait son organisation aux Akumas et aux Descendants de Noés pour qu’il lui semble juste de répondre en retour à ses questions.

« Je peux quand même vous dire que.. enfin, je n’en suis pas tout à fait sûr parce qu’il parlait parfaitement français, mais il avait un accent un peu germanique ? Mais c’est vraiment tout ce que je peux vous dire. Je ne sais pas non plus où il allait, si jamais vous vous posez la question. »

Il avait un peu le sentiment d’avoir sauté à pieds joints dans une histoire qui le dépassait complètement. Même si ce que lui racontait cet inconnu était empli de sous-entendus parfois terrifiants, il était incroyablement fasciné par cette histoire. Une guerre secrète, rien que ça ! Il ne savait pas encore ce qu’il allait bien pouvoir faire de toutes ces nouvelles informations, mais une chose était sûre, il n’allait pas manquer de mener sa petite enquête pour comprendre le fin mot de cette histoire.





L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Jeu 31 Oct - 1:56
Fuite
Akira & Milena & Basile


 
 
 
D'où lui venait cet élan de générosité ? Non, au fond, on ne peut pas vraiment appeler ça générosité. Akira avait simplement envie de comprendre l’Ordre, de comprendre ce qu'il faisait. Car désormais, il en faisait partie lui aussi, il était devenu un exorciste. C'était quelque chose qu'il avait plus ou moins accepté, sans vraiment se poser de questions.
Avait il bien fait, cependant ?
Malheureusement, il n’obtiendra jamais la réponse à sa question.

-Je n’en sais rien. Il m’a dit qu’il s’appelait Mil, mais c’est tout. En fait je ne sais pas grand-chose de lui, il m’a juste raconté son histoire, et comme ce n’est pas la première fois que je vois des personnes avec de grands manteaux noirs comme le vôtre aller et venir dans les environs… j’ai voulu en savoir plus. Je suis désolé. Je peux quand même vous dire que.. enfin, je n’en suis pas tout à fait sûr parce qu’il parlait parfaitement français, mais il avait un accent un peu germanique ? Mais c’est vraiment tout ce que je peux vous dire. Je ne sais pas non plus où il allait, si jamais vous vous posez la question.

L'exorciste soupira, déçu par cette réponse. Car il ne pouvait rien faire avec ça. "Mil" n'était sans doute pas son vrai prénom, et quand bien même, il avait besoin d'un nom de famille pour enquêter sur ses parents. Une origine germanique l'aiderait sans doute à chercher des indices, mais cela restait beaucoup trop vaste.
Au final, malgré ses belles paroles, il doutait vraiment pouvoir faire quoi que ce soit.

-Ce sont des informations beaucoup trop légères.

Il fallait le dire, pour ne pas lui donner de faux espoirs. C’était presque rien.

Néanmoins, Akira n'avait pas abandonné l'idée qui avait germée dans sa tête. Après tout, Mil, si c'était son vrai prénom d’ailleurs, semblait lui ressembler. Ses yeux, lorsqu'il l'avait attrapé et plaqué contre le mur, ressemblaient beaucoup aux siens. Des yeux emplis de vengeance.
Ils étaient pareils.

-Mais je verrai ce que je peux faire.

Ce sont des affaires dangereuses, Akira, non ? Après tout, il affirmait qu'il allait plonger le nez dans des affaires d'un meurtre commi par une organisation ultra secrète. Certes, il en faisait partie. Mais il n'était qu'un petit nouveau qui devait obéir. Et il allait déjà se transformer en petit fouineur des sombres affaires.
Soit. Ce n’est pas comme s'il avait grand-chose à perdre, de toute façon.

La foule était toujours présente autour des deux hommes, et cela commençait à devenir très gênant. De toute façon, Akira avait fini de parler. Il en avait trop dit, et savait désormais tout ce qu'il voulait savoir.
Alors le japonais commença à s’éloigner, se fondant dans la foule. Avant de partir cependant, il adressa un dernier avertissement au jeunot.

-Ne mettez plus votre nez dans les affaires de la Guerre Sainte. Cela vous évitera de nombreux problèmes, à vous et à vos proches.

"A vos proches", oui... Si Mizuki n'avait pas été là, le jour où l’akuma l'avait attaqué pour son innocence, elle serait encore en vie...
L'écrivain se fondit alors dans la foule, fuyant la scène, qui déjà, se remplit de policiers. Les gens lui lancèrent un regard étrange, inquiet, mais l'homme joua des coudes dans la foule pour se fuir.

-Tu as vu ça ? Il y a deux hommes qui se sont battus, dans cette ruelle.
-Vraiment ? Décidément la violence, de nos jours...
-L’un d’eux avait même une arme ! Et il porte un uniforme étrange !
-Et il a blessé l'autre ! Il est dangereux, il faut le rattraper !
-...Tsk.

Il est temps de partir Akira. Il ne pouvait décidément plus rester ici.
Et l'exorciste disparut dans la foule de Paris.



[/color]


Le calme après la tempête ? Su8b

Takk Seo pour ce magnifique vava ♥️

Aesthetic:
 


Takk ♥:
 


djadja:
 
† Senbonzakura †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Me racheter auprès de Mizuji, et retrouver Yuki
Aime:
N'aime pas: Akira Nakamura
Akira Nakamura† Senbonzakura †
Akira écrit en hotpink

🌸Biographie
🌸Péripéthies
🌸Protagonistes
🌸Narration
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 257 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Nihil - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 33
▐ Personnalité : Peu bavard - Nerveux - Froid - Franc - Susceptible - Sarcastique - Cruel - Plus aucune estime de soi - Procrastinateur - Artiste - De mauvaise foi
▐ Parcours RP : Rp en cours: (17/5) Indisponible pour nouveaux rp
Il y a des fleurs partout pour ceux qui veulent bien les voir (+30)
Rentrée des classes (+30)
Le club des gentilhommes (+40)
Never pray for justice because you might get some (+20)
Le silence des mots (+30)
14 bis la maison de l'horreur (+50)
Battle royal (+40)
Les guérisons miraculeuses du docteur Hofer (+120) (+C)
Gratitude turns what we have into enough (+30)
Monsters were just (too)human (+20)
Time for war (+10)
Trève tendue (+40)
From one prison to anther (+10)
Monstri propius sunt quam credis (+10)
Des mots aux milles histoires (+20)
Similar but different at the same time (+20)
Je vais me venger

Points : 1920
Points dépensés : 400
Conditions : 9/12
Rang B
Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Mar 5 Nov - 22:09


« Ce sont des informations beaucoup trop légères. » Basile fait la grimace. Il s’y attendait un peu, mais l’affirmation est sans appel. Ce n’est pas comme ça qu’il va réussir à éclaircir le mystère qui entoure l’assassinat des parents de Mil. L’inconnu ajoute cependant, comme pour le rassurer « Mais je verrai ce que je peux faire.  »

Basile ne se fait pas trop d’illusions. Il a été journaliste suffisamment longtemps pour savoir qu’une enquête avec aussi peu d’éléments a toutes les chances de se retrouver classée jusqu’à nouvel ordre. Et ce n’est pas non plus comme s’il avait la moindre piste pour réunir davantage d’éléments, avec Mil qui vient de s’évaporer dans la nature.

« Entendu. En tout cas, merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.  »

Tout se mélange encore un peu dans sa tête pour le moment, mais cette conversation lui a au moins fourni de nombreux éléments sur lesquels il va pouvoir mener sa petite enquête. Akumas, Descendants de Noés… il compte bien comprendre qui sont ces individus, et quels sont leurs objectifs apparemment si contradictoires avec ceux des manteaux noirs.

Le plus difficile sera sans doute de trouver par où commencer. Il ne manque pas de ressources, mais cette guerre dont il vient de découvrir l’existence ne semble pas être le genre d’événement dont il pourra trouver des traces dans les archives de journaux. Il va lui falloir beaucoup de patience, en plus d’apprendre à lire entre les lignes, pour faire des liens entre les discours officiels et ce mystérieux conflit. Idéalement, il lui faudrait pouvoir rencontrer d’autres combattants, pour apprendre à les connaître et comprendre tous les ressorts de cette histoire. Il pourrait mobiliser le réseau de ses parents -quelque chose lui dit que certaines de ces personnes hauts-placés ne peuvent ignorer l’existence d’un conflit de l’ampleur de celui que lui décrit cet inconnu- mais c’est loin d’être évident, surtout depuis qu’il a quitté la grande maison des Armand.  

« Ne mettez plus votre nez dans les affaires de la Guerre Sainte. Cela vous évitera de nombreux problèmes, à vous et à vos proches. »

« La Guerre… Sainte ?  »

Manifestement il y aurait encore bien des choses à expliquer au sujet de ce conflit. Cependant, ils sont un peu pris par le temps. De plus en plus de personnes sont en train de s’entasser autour d’eux, et les premiers policiers sont même en train d’arriver, interrogeant les passants sur ce qu’il vient de se produire. L’heure n’est plus vraiment à la discussion.

« Attendez.. peu importe, on manque de temps. Je m’appelle Basile Armand, j’habite ici, juste à côté de chez Madame Eugénie. Si jamais vous, ou des gens de votre organisation, avez besoin d’aide, je suis prêt à faire tout ce que je peux. Je ne peux pas rester les bras croisés si, comme vous le dites, une guerre se prépare... J’ai besoin de faire quelque chose, et de comprendre ce qu’il se trame. S’il vous plaît.  »

Il est peut-être beaucoup trop naïf, de croire ainsi le discours -plus que mystérieux- d’un inconnu qui lui paraissait si suspicieux au premier abord. Mais au fond de lui, il a l’impression que cet homme dit la vérité, et qu’il se trouve du bon côté de cette guerre. Et surtout, un élément efface tous les doutes qu’il pourrait lui rester : Eugénie soutient les manteaux noirs. Ils ne peuvent vraisemblablement pas être les méchants de l’histoire.

Quant à Mil, c’est encore une affaire en cours. Le jeune homme n’est peut-être pas au courant de tous les éléments qui pourraient l’aider à éclaircir la mort de ses parents, et la responsabilité des manteaux noirs (ou de leurs ennemis) dans cette affaire.

« Je vous l’ai déjà dit : si vous tenez à votre vie et à celle de vos proches, restez en dehors des affaires de cette guerre. Les guerres n’apportent que morts et destruction, aucun soldat n’y participe de manière volontaire.  »

Basile laisse échapper un léger soupir. La réponse n'est pas surprenante, elle est même pleine de bon sens. Mais ce n'est pas cela qui va apaiser sa curiosité.

« Donnez moi au moins votre nom. Et si jamais vous repassez par ici, un jour.. revenez me voir ?  »

Il laisse passer une seconde de silence, et Basile s'attend presque à ce qu'il lui tourne le dos et disparaisse au coin d'une rue en laissant sa question en suspend, demeurant ainsi un parfait inconnu du début à la fin. Heureusement ce n'est pas le cas, et le jeune homme hoche la tête en lui donnant finalement une réponse. Son nom.
« …Akira.  »

Les policiers commencent à affluer sur la place, et l'inconnu -Akira- lui tourne le dos pour disparaître dans la foule. Cette dernière est suffisamment dense pour qu'en quelque seconde à peine, Basile l'ait perdu de vue. Il se trouve désormais seul, avec la lourde responsabilité de trouver une explication à toute cette agitation qui puisse convaincre les policiers.

Mil, Akira, les descendants de Noés et les manteaux noirs. Basile n’imaginait vraiment pas découvrir une histoire aussi sombre aujourd’hui, surtout si peu de temps après les événements de Paris. Mais après ces rencontres, ni ses ecchymoses ni son bras dans le plâtre ne seront des obstacles suffisants pour l’empêcher de faire la lumière sur tous ces mystères.





L'oiseau aux ailes de cire

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Accomplir quelque chose de grand, révolutionner le monde
Aime:
N'aime pas: Basile Armand
Basile ArmandL'oiseau aux ailes de cire
Basile rêve en darkcyan

Here's to the ones who dream
Foolish as they may seem
Here's to the hearts that ache
Here's to the mess we make

RANG D
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 150 Masculin
▐ RPG Age : 24 Printemps
▐ Personnalité : Sympathique, souriant, bavard, envahissant, cultivé, créatif, artiste, passionné, curieux, trop curieux, exigeant, un peu égocentrique, original, sûr de lui
▐ Parcours RP : Fiche de Présentation
RS

[FLASHBACKS]
****** avec Hippolyte
****** avec Nausicaa
****** avec Laoghaire

[OCTOBRE-NOVEMBRE]
****** avec Nausicaa
[DÉCEMBRE]
****** avec Nausicaa
****** avec Nausicaa et Maugrim
[JANVIER]
****** avec Oskar
****** avec Svan
[FEVRIER]
****** à Nausicaa
[MARS]
****** avec Lysandre
****** avec Andraste
****** avec tout le monde [Intrigue]
****** avec Milena et Akira
[MAI]
****** avec Cassidy
[JUIN]
****** avec Cyrus

Points : 860
Rang D

Revenir en haut Aller en bas
Re: Le calme après la tempête ?
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme après la tempête ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France :: Paris - Rue Saint Saëns-
Sauter vers: