Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 Why

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Why
Sam 17 Aoû - 16:15
Enfance

Comment ça avait commencé ? Telle est la question. Telle est toujours la question. Il y a encore quelques minutes, tu te promenais l’air de rien dans le rues d’un petit village français pittoresque. Tu humais l’air en passant devant la boulangerie ou esquissais un sourire attendri devant les vieux pépés jouant aux dés, à la terrasse du café. C’était une jolie journée comme tu n’en as plus vraiment depuis que tu as rejoint la Congrégation, et tu avais bien l’intention d’en profiter pleinement, quitte à traîner un peu plus qu’une simple journée – il suffisait de prétexter un petit quelque chose de louche qui justifiait que tu restes, le temps d’enquêter, et tout le monde te croyait.

Bref, tu passais une journée tranquille et maintenant te voilà qui court à toute allure dans les ruelles, fuyant pour ta vie. Ton adversaire est redoutable et il est hors de question que tu le laisses poser la main sur toi – cela marquerait ta fin. Tu n’as même pas ton innocence à porter de main pour te défendre, l’ayant laissée un peu plus loin. Alors tu cours, Oskar, aussi vite que tes grandes jambes peuvent te porter, essayant de trouver une porte de sortie ou un endroit en hauteur qui pourrait te protéger du Loup. Malheureusement, aucune chaise, aucune table ni même aucune caisse ne pointe le bout de son nez et, profitant d’un moment de faiblesse, voilà qu’Elle pose sa main sur toi.

Tout est fini, Oskar.
« C’EST TOI LE CHAT ! » hurle alors la gamine, avant de rire aux éclats et de partir en sens inverse.
Sans parler un seul mot de sa langue, tu sais exactement ce qu’elle vient de dire et pars donc à sa poursuite, en riant toi aussi. Bien vite, vous rejoignez le petit groupe d’enfants que vous aviez quitté à cause de votre course poursuite, et tu peux alors changer de cible, attrapant un enfant qui s’est approché un peu trop près.

Vous jouez ainsi pendant de longues minutes et te voilà retourné en enfance, Oskar. Tu peux voir tes frères et sœurs rire aux éclats lorsque vous vous amusiez de la même façon, dans votre petite ville scandinave. La vie était tout de même plus simple lorsque les seuls monstres qu’il fallait affronter étaient ceux créés de toute pièce par votre imagination. Vous aviez tout un arsenal à votre portée mais, bien souvent, il suffisait d’un câlin pour calmer la bête et la faire redevenir humaine à nouveau.
« Fais moi voler, Oskar ! Fais moi voler ! » te demandes un enfant, en tendant les bras vers toi.
Fais moi voler, Oskar. Ça aussi, c’était sans aucun doute l’un de vos jeux préférés. Pendant quelques minutes, tes benjamins quittaient le sol et devenaient aviateurs ou super-héros, riant aux éclats à chaque fois. Celle qui riait le plus fort et ne se laissait jamais, c’était Liv. Il faut dire qu’elle était la plus jeune, alors tu pouvais la faire tourner encore et encore pendant de longues minutes sans jamais t’épuiser. Pour les plus grands, tu pouvais toujours les porter sur tes épaules, mais ce n’était pas pareil tu le sais très bien. Enfin, ils s’amusaient tout autant, c’est le plus important.
« And here we go ! » annonces tu, une fois le petit brun bien en place sur ces mêmes épaules, avant de te mettre à courir dans tous les sens. « Carefull with your head ! On your left ! Look, a dog ! »
Tu commentes chaque chose que tu voies et l’enfant te répond, sans jamais comprendre un seul mot d’anglais. Vous arrivez à communiquer chacun dans votre langue – enfin, tu lui épargnes le norvégien quand même – ce qui attendrit tous ceux qui vous voient. Les parents ont un peu tiqué au début, en voyant un inconnu à l’allure débraillée – sans parler de ces cheveux blancs!- mais t’ont vite fait confiance en voyant que tu ne représentais aucune menace. Enfin, ils ne te quittent pas des yeux pour autant.

Courant dans tous les sens et faisant le guignol, tu t’arrêtes soudainement lorsque tu crois apercevoir l’une de tes camarades. C’est pourtant impossible, La Bleue ayant disparu en mission. Mais tu jurerais l’avoir vue tourner au coin de la rue devant toi. Il faut que tu la suives, pour en avoir le coeur net, et c’est ce que tu fais – oubliant tout de l’enfant toujours perché sur tes épaules. Tu fais un rapide détour pour attraper ton bâton de berger, laissé appuyé contre un mur un peu plus loin, et te mets en route d’un pas rapide à la recherche de la jeune femme.

Il te faut quand même cinq longues minutes pour retrouver sa trace mais, lorsque tu y parviens enfin, plus aucun doute n’est permis : il s’agit bien de Célania. Quelque chose a changé, sans que tu ne puisses dire quoi, mais tu es formel. D’abord surpris, puis profondément triste, c’est la colère qui prend finalement le dessus, et tu presses le pas pour aller à sa rencontre – emmenant le petit Jacques avec toi, toujours persuadé que vous êtes en train de jouer.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Dim 18 Aoû - 16:07
Why




La neige tombait, le calme régnait, hors du temps, figé dans l’instant.


D’un geste désintéressé, lent, elle referma la porte derrière elle, déçue.

Un de moins. Ou plutôt, un de plus.

Un village de moins où s’attarder, une auberge de plus où elle n’avait pu trouver d’information sur son bourreau.

Le froid de l’hiver l’assaillit immédiatement lorsqu’elle sortit, la forçant à remonter davantage l’écharpe qui couvrait sa gorge. Vaguement, elle songea à la bâtisse chaude et accueillante qu’elle venait de quitter, s’imaginant l’espace d’une seconde qu’il aurait été judicieux et préférable d’attendre le lendemain pour se remettre en route, l’après-midi étant déjà bien avancée.

Seulement, perdre plus de temps lui était inconcevable. Plus les jours passaient, plus le monstre ne devenait qu’un simple souvenir qui s’éloignait. Il était plus que probable pour l’épéiste qu’elle n’ait même pas emprunté le même chemin qui lui quand elle avait quitté le champ de bataille. Le retrouver était une véritable épreuve. Repousser ses recherches par confort, une aberration.

Et puis, il y avait ce que cette dame lui avait dit.

Un jeune homme aux cheveux blancs, étranger au village, qui jouait depuis plusieurs heures maintenant avec des gamins, sur la place.

Ce n’était peut-être rien. C’était peut-être tout.

Les risques de se faire repérer par ses ennemis comme par l’Ordre étaient bien trop grands, bien trop pesants. Si les choses qui sortaient de l’ordinaire ne la concernaient pas, elle ne devait pas s’en occuper. C’était bien mieux ainsi. Bien plus facile.

Alors, d’un pas absent, lassée et fatiguée, la jeune femme se remit en route, espérant gagner rapidement la rue principale qui lui permettrait de prendre le chemin du prochain village, situé à quelques kilomètres de là. Le tout, en évitant précautionneusement la place.

La neige craquait sous ses bottes, s’infiltrait dans ses cheveux. Ce n’était pas un temps pour repartir à l’aventure. Quelle importance ? Évitant les rares passants, Célania se faisait discrète, petite, c’était à peine si on remarquait sa présence. Tel un fantôme hanté par de vieux remords, elle déambulait, seule, en quête d’une folle vengeance, perdu dans ses propres songes.


Un craquement sur la neige, plus rapide, cadencé.


Exténuée mais les sens toujours aux aguets, l’information parvint rapidement à ses oreilles. On courait, derrière elle. On se rapprochait. Ce n’était peut-être rien. Ce n'était surement rien. La bleue essaya de se convaincre -quand bien même c’était inutile- que le Destin ne pouvait pas lui jouer un mauvais tour, une fois encore.

Vraiment ?

Souhaitant en avoir le cœur net, espérant reprendre son chemin en toute quiétude lorsqu’elle aurait vu un enfant passer en courant, la bleue se retourna, sur ses gardes.

Alors ?

Le Destin lui jouait un mauvais tour, encore une fois.

À quelques mètres d’elle, un ancien camarade s’était arrêté, la fixant, la colère au fond de ses yeux. Sur ses épaules, un jeune enfant, perché, sourire aux lèvres.

L’espace d’un instant, la Française se surprit à trouver cette scène ridicule. Tellement qu’elle semblait ne pas avoir d’importance. Seulement, c’était loin d’être le cas. Oskar ne semblait pas décidé à repartir, l’ignorant comme il aurait dû le faire, et l’ombre sur son visage témoignait de son ressentiment. Les choses n’allaient pas bien se passer.

Toutefois, Célania ne pouvait pas se contenter de fuir. Un Exorciste connaissant son secret, et la Congrégation pourrait partir à sa recherche bien trop rapidement. Elle devait prendre les devants.

Mais comment ?

L'idée farfelue de faire croire au jeune homme qu’elle n’était en réalité qu’un fantôme errant -ce qui était presque le cas- lui traversa l’esprit. Enfantin comme il était, peut-être aurait-il pu y croire. Mais enfantin ne signifiait pas stupide. Alors, en désespoir de cause, voyant l’homme au bâton se rapprocher, elle prit les devants, croisant les bras et tentant de se donner un air moins accessible.

« Oskar. Qu’est-ce que tu fais avec cet enfant ? »

Ça aurait peut-être le mérite de détourner son attention.

© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Ven 30 Aoû - 19:04
Fantôme

Elle se retourne et te fait face. Célania est toujours égale à elle-même, avec ses longs cheveux bleus et son air assuré et pourtant … pourtant quelque chose a changé, mais si tu ne saurais dire quoi. C’est comme si la jeune femme devant toi n’était qu’une pâle copie de celle que tu as connue, un souvenir à peine réel, qui s’effacerait dès qu’on le touche. Le temps d’une seconde, la peur et la tristesse te serrent les entrailles alors que tu te demandes s’il ne s’agit pas bel et bien de son fantôme. Mais c’est la colère – encore et toujours – qui garde le dessus, guidant ton esprit et ton corps. Sentiment puissant que la colère. Sentiment inhabituel pour toi, surtout, et te voilà muet tant il te consume.
« Oskar. Qu’est-ce que tu fais avec cet enfant ?
N’essaie pas de chang- » commences tu, avant te rappeler qu’effectivement, Jacques est toujours bien perché sur tes épaules. « Ca ne te regarde pas. » grommelles tu donc, en faisant descendre l’enfant.
Tu le regardes partir du coin de l’oeil, t’excusant en silence de mettre fin à votre jeu de façon si brutale, avant de reporter toute ton attention sur la jeune femme. Il y a tellement de choses que tu aimerais lui dire mais ne trouves les mots pour aucune d’entre elles. Il faudrait que tu lui hurles dessus pour ne pas avoir donné de nouvelles alors que vous étiez amis. Tu l’as pleurée, sincèrement, comme tu n’as que rarement pleuré quelqu’un. Célania est une amie auquel tu tiens, une amie que tu ne pensais jamais perdre – loyale et puissante, aucune raison pour qu’elle disparaisse. Alors, lorsque tu as appris son décès…

Non, tu refuses d’y penser maintenant. Tout cela pourrait t’attendrir, te convaincre que c’est une bonne chose qu’elle soit en vie et qu’il faut que tu la prennes dans tes bras. Pour l’instant, ce dont tu as besoin, c’est simplement de ces souvenirs douloureux pour nourrir ta colère – encore elle.

Tu rumines si fort qu’un nuage se créé au dessus de toi, faisant tomber une neige d’innocence, qui se mêle à celle crasse du sol. Ton visage est toujours aussi sombre et ta mâchoire serrée et tu ne saurais dire combien de temps se passe avant que, enfin, tu ne reprennes la parole.
« Pourquoi tu n’es pas morte. » Ce n’est même pas une question, tu ne veux pas en connaître la réponse. Tu veux simplement une bonne raison de lui crier dessus, de laisser toute cette négativité – d’oublier ces larmes qui se forment déjà au coin de tes yeux. « On te croyait morte. Pourquoi tu n’es pas morte » Pourquoi tu as menti. « TU DEVRAIS ÊTRE MORTE » hurles tu, finalement.
Tu ne comprends pas, Petit Oskar. Si L’Épée Céleste était morte, elle ne serait pas là. Si elle ne l’était pas, elle serait à tes côtés et non pas en face de toi. Alors, Célania, explique moi. Pourquoi.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Sam 31 Aoû - 15:42
Why




Ses doigts commençaient à geler et elle se demandait. Un joli mensonge ne valait-il pas mieux qu’une vérité décevante ?


« Ça ne te regarde pas. » marmonna son ancien camarade, un air contrarié sur le visage.

Sans un mot, il fit descendre le petit, qui s’empressa de s’éloigner, comprenant de lui-même qu’il n’avait plus sa place aux côtés de l’Exorciste. S’engouffrant dans une rue parallèle, il se hâta de rejoindre d’autres compagnons de jeu.

Célania hocha vaguement la tête, sans vraiment s’en rendre compte, consciente que son ami avait raison. D’ailleurs, elle se fichait bien de connaître la réponse à sa question. Seulement, Oskar avait vu clair dans sa tentative et n’était pas tombé dans le piège, clôturant d’une simple phrase le sujet concernant l’enfant.

Dommage.

Il aurait pu lui expliquer pendant de longues minutes ses quelques heures de jeux endiablées qu’il avait passées avec les gamins du village, puis, il aurait enchaîné sur ses dernières missions, sur les dernières nouvelles, ne laissant pas le temps à la jeune femme de placer une seule réplique ou remarque, et ainsi, perdu dans son récit, il aurait oublié le fond du problème. Malheureusement, comme en témoignaient les cernes sous ses yeux, l’Exorciste avait vécu beaucoup de choses de son côté. Trop pour se laisser berner aussi facilement.

La Colère.


Ses yeux, noyés de rancœur, la fixèrent à nouveau. Le contraste choqua quelque peu la bleue mais elle n’en laissa rien paraître derrière ses traits fatigués. D’ordinaire si joyeux, son camarade semblait rongé par une colère sourde, presque haineuse. Une colère qui lui était destinée.

Une colère qu’elle avait provoquée.

L’ancienne Exorciste se souvenait. De sa propre colère contre Gwenaëlle, de son incompréhension face à sa fuite, de sa réaction lorsqu’elles s’étaient croisées, de ce qu’elle lui avait reproché, des propos qu’elle lui avait tenus, des ordres qu’elle avait suivis.

C’était ridicule.

Elle comprenait maintenant. Bien trop tard. Elle devait s’excuser. Auprès de bien trop d’amis ; elle en avait déçu beaucoup trop.

Oskar serait le premier d’entre eux. Seulement, le fantôme ne sut quoi dire pour apaiser cet éclat de rage qui brillait au fond de son regard et un silence pesant s’installa entre eux. Célania aurait souhaité tout lui expliquer, lui donner une raison valable à son comportement, et surtout, lui dire qu’elle était désolée -pas qu’elle regrettait-. Mais devant son ami, les mots lui échappèrent, comme bien trop souvent.

D’un œil qui aurait dû être curieux, presque amusé -mais qui demeurait désespérément vide-, elle observa l’étrange nuage d’innocence se former au-dessus de son interlocuteur. S’il avait quelque chose de léger, c’était loin d’être le cas de son propriétaire qui fulminait toujours, semblant se faire violence pour enfin prononcer quelques mots.

Emplis de violence.

« Pourquoi tu n’es pas morte. On te croyait morte. Pourquoi tu n’es pas morte. »

Morte. Morte. Morte.

« TU DEVRAIS ÊTRE MORTE. »

MORTE.

Il avait hurlé. Et l’espace d’une seconde, la jeune femme eut l’impression de sortir de son état second. Son cœur se serra davantage -elle avait toujours eu l’impression qu’il ne pourrait pas plus- et un frisson glacial lui parcourut l'échine.


Morte.


Le souvenir violent de sa mort lui revint en mémoire. Le froid. La douleur. La peur. Le froid. Les ténèbres.

Elle était morte.

Perdue dans ses pensées, dans son propre monde d’errance, Célania fixa ses mains quelque temps -celui qui lui était nécessaire-. Morte oui, mais toujours vivante. Du moins, à moitié. Elle n’était pas réellement vivante, pas réellement elle-même, pas réellement la personne qu’elle avait été. Seulement une pâle copie d’elle-même, un reflet, qui n’existait pas.

Songeuse, la bleue redressa la tête, s’attardant à nouveau sur son ami. Elle ne voulait plus s'excuser. Elle lui en voulait de lui avoir explosé la vérité au visage, avec tant de violence. Elle n’était plus qu’un regret animé de peu de volonté mais elle avait l’impression de ressentir un sentiment désagréable, qu’elle n’aurait su définir tant il était lointain.

« Ça a l'air… De te tenir à cœur, que je sois morte, » lui fit-elle remarquer.

N’aurait-il simplement pas pu se réjouir pour elle ?

« Sois rassuré, je le suis. »

Elle ne voulait pas dire ça. Elle ne voulait pas le blesser, ni même créer une dispute. Simplement s’excuser. Mais les paroles de l’Exorciste l’avaient blessée. Et voilà qu’elle faisait de même.



© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Mar 3 Sep - 15:23
Gifle

Tes mots violents – imbéciles – et crus ne semblent pas l’affecter. Elle devrait réagir, s’offusquer que tu lui cries dessus de la sorte, chercher à s’enfuir ou même t’attaquer, tu ne sais pas. C’est ta première fois face à un exilé – face à un traître – et tu ne sais pas quelle est la procédure d’usage. Mais tu sais que Célania n’a jamais été du genre à se laisser faire ou à avoir sa langue dans sa poche – sûrement parce que, toi, tu étais du genre à l’embêter et à aller chercher la petite bête. Quelque chose ne va pas, quelque chose qui t’échappe et te frustre encore plus. Tu n’aimes pas ne pas comprendre, Oskar, tout comme tu n’aimes pas t’emporter de la sorte. Mais il est trop tard maintenant, ta colère l’a emportée sur tout le reste et tes mots sont sortis sans que tu ne puisses rien y faire. Mots que tu regrettes, à moitié, ne te rendant compte que trop tard de leur signification.
« Ça a l'air… De te tenir à cœur, que je sois morte »
Quoi ? Non. Non non non, ce n’est absolument pas ce que tu as voulu dire. Oh non, il ne faut pas qu’elle croit des choses pareilles. Tu es en colère qu’elle soit partie, pas qu’elle soit toujours en vie. Tu es en colère qu’elle ait fait croire à son décès, qu’elle vous ait laissés pleurer – qu’elle t’ait laissé pleurer – mais jamais tu ne souhaiterais que ce soit effectivement arrivé. Tu es content de la savoir en vie, soulagé même. Mais tout ça, comment lui dire maintenant que ta colère stupide a tout abîmé.  Il faut que tu essaies pourtant, mais la voilà déjà qui reprend la parole.
« Sois rassuré, je le suis. »
Ses mots te font l’effet d’une gifle, encore. Tu te rends compte d'à quel point tu es stupide. Certes ta colère est légitime et tu es dans ton droit de l’exprimer. Mais, trop concentré sur tes sentiments, tu n’as pas cherché à imaginer une autre situation. Tu ne t’es pas dit que, tout simplement, la jeune femme avait été incapable de revenir, que quelque chose la retenait loin de son devoir et, surtout, de ses amis. Ce quelque chose qui te met mal à l’aise depuis que tu l’as aperçu et sur lequel tu n’arrives toujours pas à mettre le doigt.

Que faire, alors ? Continuer d’être en colère, continuer de lui cracher à la figure ta peine et ton deuil inutile ? Continuer de lui imposer ta douleur ? Non, bien sûr que non. Tu veux savoir, maintenant. Tu veux comprendre pourquoi elle dit ça, ce qui a bien pu lui arriver et comment tu peux y remédier. Tu es inquiet Oskar, enfint. Inquiet et triste pour l’Epée Céleste.
« Je »
Tu quoi, Oskar. Tu es désolé ? Oui, mais ta fierté imbécile t’interdit de le lui dire. Ta réaction était normale et mesurée. Après tout, nombre d’autres membres de la Congrégation n’aurait pas cherché à lui parler mais l’aurait attaquée sans un mot, pour la ramener dans leurs rangs. Est-ce ce que tu aurais dû faire, toi aussi ? Serais tu vraiment capable de t’en prendre à l’un de tes camarades, Oskar ? Non, bien sûr. Mais là n’est pas la question et te voilà encore qui te perd dans tes pensées – nourrissant ton ressenti et ton irritation – au lieu de faire ce qu’il faut.
« Je suis content que tu sois en vie. Sincèrement » rajoutes tu après un instant. Car tu l’es, sincère. Même si une partie de toi – que tu ignores de ton mieux – préférerait la savoir disparue que traître, tout le reste est soulagé de voir la jeune femme. Mais tu ne comprends tout simplement pas et ça, tu ne l’exprimes jamais correctement. « Je suis simplement perdu, Célania. Je t’ai pleuré, tu sais. On est beaucoup à l’avoir fait. Et voilà que je te croise comme ça, par hasard, au détour d’une ruelle. » tu fais de grands gestes en parlant, faisant tinter tes grelots. « Et ça … hm. Ça c’est douloureux, tu crois pas ? » Ca y est, tu commences enfin à mettre le doigt sur ce qui te dérange vraiment. « Si je n’étais pas resté aujourd’hui, je continuerais de te pleurer. Tu nous as tiré un trait dessus en fait, tu nous a oubliés et mis de côté sans donner une seule explication. Et ça, ce ne sont pas des choses qui se font. »
Tu as fini de crier et de t’emporter, mais tu ne souris pas pour autant encore. Ton visage est toujours fermé ; quant à tes bras, ils ont cessé de gigoter dans tous les sens pour se croiser contre ton torse. L’air boudeur et le regard noir, tu attends.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Mer 4 Sep - 17:44
Why




Violente, la guerre faisait souffrir innocents, combattants, fautifs, sans aucune distinction. Cruels, bien que trop souvent délaissés, les mots avaient l’inquiétante faculté de faire de même.


Lui faisant face, subissant le froid glacial et le vent qui s’engouffrait avec force dans la ruelle, Oskar lui donna l’impression d’hésiter. Sa rage semblait s’estomper doucement, laissant place à l’incertitude. Les mots de la bleue avaient atteint leurs buts ; ils avaient blessé. Peut-être même davantage.

Soulagée ? Satisfaite ? Asthénique.


Rien, dans cette conversation, dans ces attaques verbales, ne semblait parvenir à fissurer le néant qu’elle ressentait, à en faire ressortir de ne serait-ce qu’une bride de sentiment ou de culpabilité.

La personne qu’elle avait autrefois été aurait regrettée mille fois son comportement -elle n’aurait même pas pu agir de cette façon-, elle se serait excusée autant de fois qu’il aurait fallu, elle aurait changé de sujet en espérant calmer l’échange, le rendre plus sympathique. La personne qu’elle était à présent peinait à ressentir ce genre de détails, elle parvenait difficilement à converser, se contentant seulement de répondre lorsqu’on lui parlait. C’était bien tout.

Devant l’attitude de son ami, Célania resta muette, incapable d’amorcer le moindre geste, le moindre mot, attendant simplement la suite.

« Je. »

Ne sachant visiblement pas quoi répondre à une déclaration pareille, Oskar hésitait, peinant peut-être autant qu’elle, a trouvé les paroles justes. La seule chose qui pouvait être prise en compte à cet instant était la disparition de cette lueur de colère au fond de ses yeux, ainsi que celle de cette impression étrange, que la jeune femme avait eu l’impression de ressentir l’espace d’une seconde, n’étant pas parvenu à se frayer un chemin à travers le gouffre.

L’ancienne Exorciste l’avait blessé, elle en était bien consciente au vu des traits qui marquaient son visage. Mais que pouvait-elle bien y faire ? Croisant ses bras, Célania attendit sans un mot qu’il reprenne, déjà prête à reprendre sa route si rien se venait.

« Je suis content que tu sois en vie. Sincèrement. » dit-il finalement, après ce qui sembla être une éternité à la bleue, cette fois-ci sur un ton plus calme, loin d’être nuancé par la colère. « Je suis simplement perdu, Célania. »

Perdu.

Ça, le fantôme le comprenait. Elle comprenait qu’il ne comprenait pas. Tout comme elle ne comprenait pas le monde, ses amis, ses décisions, ces derniers temps. Pour ça, elle pouvait bien l’écouter. L’écouter, avec tous ses doutes et son incompréhension, sans pour autant lui promettre d’apporter une réponse satisfaisante. Le voyant reprendre, Célania tenta de focaliser toute son attention sur ses paroles, décortiquant pour mieux comprendre chaque phrase, chaque sentiment qui pouvait se cacher derrière. Tout lui paraissait si abstrait désormais, qu’une choque aussi simple qu’un banal échange lui demandait une entière concentration.

« Je t’ai pleuré, tu sais. On est beaucoup à l’avoir fait. Et voilà que je te croise comme ça, par hasard, au détour d’une ruelle. Et ça … hm. Ça c’est douloureux, tu crois pas ? »

Les grelots parlaient, eux aussi, au rythme des gestes de l’Exorciste -qui espérait peut-être donner plus de sens à sa phrase avec des mouvements qu’avec des mots-, donnant l’impression qu’une troisième personne venait d’intervenir.

Tu ne crois pas ?
semblaient-ils insister.

La croiser était donc douloureux. Non. La croiser par hasard l’était. Parce qu’il avait pleuré, à cause d’elle. Pour elle.

Un changement minime dans son attitude. La bleue se fit moins sûre d’elle -moins lointaine ? -, plus hésitante. Plus triste. A vrai dire, la française n’avait jamais réellement pensé à cela, bien trop concentrée sur ses propres problèmes. Égoïste, elle avait du mal à percevoir la douleur de son ami, quand bien même il lui en parlait. Incertaine, elle voulut tenter de lui répondre -pour dire quoi, elle n’en savait rien-, mais Oskar ne lui en laissa pas le temps, continuant sur sa lancée et sur ses gesticulations.

« Si je n’étais pas resté aujourd’hui, je continuerais de te pleurer. Tu nous as tiré un trait dessus en fait, tu nous a oubliés et mis de côté sans donner une seule explication. Et ça, ce ne sont pas des choses qui se font. »

Ah. Alors, c’était cela, son vrai problème. Le fantôme comprenait enfin où l’Exorciste voulait en venir. Il était triste -en témoignaient sa mine boudeuse et ses bras croisés- qu’elle ne l’ait pas tenu au courant de ses intentions. Tout simplement parce qu’ils étaient amis. Cependant, Oskar ne semblait pas imaginer les raisons qui se cachaient derrière son choix.

Constatant qu’il semblait avoir terminé de parler, et qu’il semblait davantage ouvert à une conversation -moins énervé-, la bleue tenta de répondre à toutes ses questions, aussi clairement que possible.

« Je ne vous ai pas oublié, » dit-elle calmement, commençant par ce qui lui paraissait le plus évident. « Et je ne vous ai pas effacé de ma vie non plus. Je… »

Et maintenant ? Maintenant, elle hésitait, ne sachant pas comment expliquer ce qui la tourmentait, ce qui la poussait à agir de cette façon. Ne sachant pas comment être clair, surtout au vu de tout ce qu’Oskar espérait.

« Je dois seulement m’éloigner, pour quelque temps. J’ai… Quelque chose à faire, quelque chose d’important. Qui n’a rien à voir avec vous, et encore moins avec la Congrégation. »

Il n’avait fallu que quelques mots pour que leur rencontre tourne au désastre. Peut-être n’en fallait-il que quelques autres pour qu’elle s’améliore.



© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Dim 27 Oct - 23:13
Reflet

Ton amie t’a écouté, il ne te reste plus qu’à attendre – patiemment – qu’elle te réponde. Tu la connais assez pour savoir qu’elle le fera, qu’elle ne te laissera pas en suspens comme un imbécile – même si c’est exactement ce qu’elle a fait, au fond, en quittant la Congrégation – c’est pourquoi tu restes silencieux et ne bouges pas. Tout comme tu avais du mal à formuler tes pensées, l’exilée a sans doute besoin de temps pour les siennes. Tu t’en moques bien, tant qu’on te répond.
« Je ne vous ai pas oublié. Et je ne vous ai pas effacé de ma vie non plus. Je… »
Ses simples mots, même s’il était évident qu’ils finiraient par arriver, te réchauffent le coeur et l’ombre d’un sourire se dessine enfin sur ton visage. Elle ne vous a pas oubliés et n’avait pas l’intention de le faire, c’est réconfortant de le savoir. Ça n’efface pas la peine et la trahison mais ça donne un peu d’espoir pour la suite. Peut être compte t’elle revenir bientôt, peut être était elle simplement empêchée. D’ailleurs, maintenant que tu l’as croisée, tu vas pouvoir la ramener avec toi. Elle ne doit sûrement pas savoir qu’une voiture t’attend un peu plus loin, pour te ramener à une porte de l’Arche. Oui, c’est ça, elle était simplement perdu elle aussi, n’est-ce pas ?
« Je dois seulement m’éloigner, pour quelque temps. J’ai… Quelque chose à faire, quelque chose d’important. Qui n’a rien à voir avec vous, et encore moins avec la Congrégation. »
Ton sourire disparaît déjà alors qu’elle finit sa phrase. Si tu es touché qu’elle te fasse confiance et te confie un tel secret – n’oublions pas que tu es maintenant son ennemi – tu es surtout de nouveau bien triste à l’idée de la voir partir. Que se passe t’il ? Quelle affreuse chose s’est insinuée dans son quotidien pour qu’elle soit prise au piège ainsi. Mais, surtout, pourquoi ne sourit elle plus ? Pourquoi semble t’elle si vide – si morte.
« Quelle chose, Célania ? Qu’est-ce qui te retient ? Tu es en danger, c’est ça ? Ceux qui t’ont … Ceux que tu as affrontés, ils sont toujours là ? » L’inquiétude, à nouveau, puisque tu es incapable de rester en colère bien longtemps. « On peut t’aider tu sais. La Congrégation pourra les affronter avec toi et tu pourras rentrer à la maison. Hm… non, pardon, je suis bête. Tu viens de dire que ça ne concernait pas la Congrégation. » tu te reprends d’un coup, et te frappe le front. Ce n’est en rien du cinéma, tu es tout à fait sincère, cherchant simplement à comprendre – et une solution à apporter. « Je … Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il se passe, mais je ne peux pas te laisser repartir seule comme si de rien n’était. Si quelque chose t’éloigne, je veux savoir quoi. J’aimerais simplement t’aider. Tu reprochais souvent à Gwenaëlle de n’être pas venue chercher de l’aide lorsqu’elle en avait besoin …. Ne fais pas la même chose, s’il te plaît. Alors dis m- » Tu t’arrêtes soudainement et fixes la fenêtre à vos côtés. Ca y est, tu as enfin compris ce qui n’allait pas. « Célania. Où est ton reflet? »
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Dim 10 Nov - 13:31
Why



Moins triste, l’espace d’un instant. Ses quelques mots semblèrent réconforter l’exorciste, éloigner la tristesse et l’inquiétude qui avaient prit place sur son visage. Un discret et léger sourire avait même finit par étirer ses lèvres lorsqu'elle avait affirmé qu’elle ne les avait pas oublié, ses amis et lui-même. Malheureusement, le sourire mourut presque aussi vite qu’il était apparu quand il comprit qu’elle ne pourrait pas rentrer avec lui, trop vite remplacé par une lueur anxieuse dans ses yeux.

Curieux, toujours.
Mais tourmenté, aussi.


En réponse à sa déclaration, le jeune homme s’empressa de lui poser mille questions, la submergeant sous un flot de paroles, sans même lui laisser le temps de répondre à ses interrogations. Tout n’était que question, préoccupation, angoisse, mais tout avait une raison d’être, une raison d’être évoqué. L’attitude de l’exorciste était légitime -et elle la préférait de loin à sa colère- et son naturel était revenu bien plus rapidement que son sourire. Il parlait, toujours et encore, comme il le faisait d’ordinaire, comblant le silence alourdi par la neige, divulguant ses craintes et ses interrogations mais ne lui laissant pas un instant pour lui répondre.

Des mots apparurent plus clairement que les autres.
Un danger. Quelque chose à affronter. Qui la retenait.


Oskar avait compris de lui-même les raisons de sa fuite -il n’attendit d’ailleurs pas une confirmation de sa part-, et affirmait qu’"ils" -des personnes de trop dans ce dénominatif- pouvaient l’aider, gesticulant toujours et faisant résonner les clochettes, avant de se souvenir de son refus précédent quant à son retour. Silencieuse, la bleue le regardait faire, parler, attendant sans impatience qu’il se taise enfin pour espérer lui répondre.

En un sens, son comportement l’amusait presque. Lui n’avait pas changé, il était toujours le même, toujours bruyant et exubérant, quand bien même, aujourd'hui, un tel échange la fatiguait. Son esprit embrumé avait du mal à tenir une conversation si vive, à comprendre tout ce que l’exorciste évoquait.

Aujourd’hui, elle aimait le calme et le silence de l'hiver.
Mais Oskar était vivant et enjoué, comme l’été.


Il parla alors son ancienne amie, Gwenaëlle, et du fait qu’elle faisait ce qu’elle lui avait reproché. Partir, sans avertir, sans prévenir, sans demander d’aide à personne. Une pointe de tristesse sembla serrer davantage son cœur à l’évocation de la rousse, à l’évocation de ce qu’elle impliquait. Leur dernière rencontre avait été catastrophique, part sa faute. Parce qu’elle avait été assez stupide pour croire que ceux qui disparaissaient le faisaient pour des raisons égoïstes, par lâcheté, qu’ils ne méritaient que d’être blâmé.

Elle avait eu tort.
Mais il était trop tard.


Gwenaëlle s’était retrouvée confronté à ses propres démons, et elle, n’avait pas été une assez bonne amie pour l’écouter et la comprendre. Et à présent, il ne restait plus que des regrets qui la hantaient, encore.

Enfin, le silence.

La française sortie de ses pensées lorsqu’elle n’entendit plus que le silence. Oskar ne parlait plus et le contraste entre ses mots et l’ambiance hivernale était étrange. Elle le vit fixer la fenêtre qui se trouvait à côté d’eux et elle comprit, ne prenant surtout pas la peine de se tourner à son tour. Elle ne savait que trop ce qu’elle allait y voir, ou plutôt, ne pas y voir. Son ami, seul, parlant à quelque chose d’invisible, à un fantôme. Elle, n’avait pas la force de constater qu’une fois de plus, elle n’était pas vraiment là, et la pauvre vitre finirait comme toutes les autres. Brisée. Elle ne pouvait que l’ignorer, faire comme si elle était là.

C’était la seule chose à faire.

Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas entendu les derniers mots d’Oskar mais elle pouvait aisément comprendre, à son expression, de quoi il en retournait. Alors, sans grande peine, elle improvisa une réponse qui ne conviendrait qu’à moitié.

« Ça fait partie des choses que j’ai à récupérer, » expliqua-t-elle d’un air absent. « Je ne peux pas continuer tant que je n’aurais pas tout... » Continuer quoi, au juste ? Continuer d’opérer sous les ordres de l’Ordre Noir ? Non. Si elle continuait de se battre, ce serait pour ce qu’elle croit juste. Pour ce qu’elle croit important. Rien d’autre. « … tant que je serais comme ça... »

Tant qu’elle souffrirait toujours.

L’absence de sentiment, la douleur constante, étaient destructrices et Célania ignorait combien de temps encore elle pourrait les supporter. Combien de temps elle pourrait continuer de vivre ainsi. Sa seule certitude était qu’elle voulait y mettre un terme, le plus tôt possible. Elle voulait être elle, à nouveau.

« Tu comprends, Oskar ? Tu dois rentrer seul. »

Parce qu’elle n’existait plus.

© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Ven 3 Jan - 2:27
Tout

Célania ne te répond pas et, si tu n’étais pas absorbée par la vitre à tes côtés, tu aurais douté un instant de l’attention qu’elle a pu te porter. Mais tes pensées s’affolent alors que tes yeux cherchent ce qui n’est pas — ou plutôt ce qui n’est plus. La jeune femme devrait avoir un reflet, là, à côté du tien, copiant chacun de ses faits et gestes — l’air sévère et tout le reste — mais à la place, il n’y a que cette fenêtre poussiéreuse et ta mine effarée. C’est impossible. Tout simplement impossible.

Alors l’épéiste serait bel et bien un fantôme ? Non, elle t’a assuré du contraire. Mais que se passe t’il alors ? Quelle est cette sorcelerie ? Noah. Voilà la réponse, sans aucun doute. C’est l’oeuvre de l’un de ces Souvenirs de malheur. Ceux qui l’ont attaqué lui ont volé, tu ne sais comment, son reflet. Oh, la colère revient alors comme une furie, mais cette fois-ci ton amie n’en est plus la pauvre victime. Toi qui n’avais jamais haï tes ennemis, tu te surprends à leur souhaiter le pire, lorsque Célania t’interrompt dans tes pensées en reprenant enfin la parole.
« Ça fait partie des choses que j’ai à récupérer. Je ne peux pas continuer tant que je n’aurais pas tout… … tant que je serais comme ça...  » Elle marque un silence que tu ne brises pas, bien trop abasourdi par ses mots. « Tu comprends, Oskar ? Tu dois rentrer seul.
Non. »
La réponse est sans appel et tombe presque comme une sentence. Non, tu ne rentreras pas seul, tout simplement parce que tu ne rentreras pas. Tu n’as pas réfléchi avant de parler mais si tu devais le faire, la réponse serait toujours la même. Non. Tout simplement non. Il est hors de question que tu ne laisses ton amie seule affronter ses démons. Hors de question que tu ne la perdes une nouvelle fois.
« Je ne peux pas, Célania. Je … Je ne peux tout simplement pas. »
Tu soupires bruyamment et viens passer ta main dans tes cheveux, cherchant les mots à mettre sur cette colère impossible à faire disparaître, sur cette inquiétude qui te ronge les entrailles, sur cette tristesse qui te broie la poitrine.
« Je ne peux pas repartir comme si de rien n’était alors que tu … Qu’ils ont …. Non. Je veux t’aider. Je le dois. Enfin, j’imagine que je ne peux pas apporter grand-chose de plus, mais je ne peux pas rester comme si de rien n’était. Pas en te voyant comme ça. » Tu poses ton regard triste sur la jeune femme et t’adoucit immédiatement. « Je suis désolée je m’emporte mais c’est …. RAH. C’est rageant de savoir qu’on a pu te faire une chose pareille. » tu te rappelles alors de ses mots et de ce tout qui t’a glacé le sang. « Qu’est-ce qu’ils t’ont pris d’autre, Célania ? »
Tu te rends compte que ta question est intrusive mais ne la retires pas, pas plus que tu ne t’excuses. Tu dois savoir si tu veux pouvoir l’aider. Et puis, des excuses ne changeront rien à sa situation. Elles ne sauveront pas la Bleue, ne lui rapporteront pas les bouts qui ont été arrachés à son âme. Car, au fond, c’est bien de cela qu’il s’agit, non ? Ils ont osé lui morceler son âme et l’emporter avec eux.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Mar 7 Jan - 23:13
Why




Un mot.
Un seul.
Pourtant.
Si fort.
Si catégorique.
Sans aucune logique.
Sans aucune compréhension.


« Non. »

Non ?

Elle le fixa, de ses yeux ternes, sans comprendre ce que la négation signifiait. Elle lui avait dit de rentrer, seul. Il refusait. Et c’était bien ce qu’elle craignait. Malgré ses explications, malgré leur conversation, allait-il la forcer à retourner là-bas ? Allait-il l’empêcher de pourchasser le Monstre et ainsi permettre à [cette fois-là] de continuer de s’inscrire dans son histoire, -d’écrire son histoire- ?

Non.

Elle ne pouvait le permettre. Malgré l’amitié, malgré les bonnes intentions, elle ne pouvait pas se permettre de l’accompagner pour qu’il ne rentre pas seul. Elle ne laissait rien paraître, -elle en était incapable après tout-, mais c’était bel et bien non. S’il le fallait, s’il l’obligeait, elle mettrait tout en place pour fuir. Pour pourchasser le Monstre des Cauchemars et de la Mort, pour en terminer avec [cette fois-là]. Et Oskar ne se mettrait pas en travers de sa route.

« Je ne peux pas, Célania. Je … Je ne peux tout simplement pas. »

Pourvoir n’était pas une fin en soi. Depuis le temps, elle avait finit par le comprendre.
Il s’agissait de vouloir. Et c’était autrement plus différent.
Une conversation, sur un banc d’opéra, avait prouvé que vouloir était plus important que pouvoir.
Et Oskar ne voulait pas.

Non.

Mais s’il continuait avec cette conviction, alors elle non plus ne pourrait pas.
Parce qu’elle ne voulait pas, surtout pas, rentrer.
Parce qu’elle ne voulait pas perdre ses chances de récupérer ce qu’on lui avait dérobé.

Et elle aurait voulu lui dire, lui faire comprendre l’importance de tout ceci. Mais l’exorciste, -le trop fidèle exorciste-, soupira d’un air embêté -qu’elle aurait presque pu lui envier, alors qu’elle restait si effacée, dans son propre monde sans couleur et sans bruit-, avant de reprendre, lui confiant enfin ce que signifiait ce “non”, qu’elle avait visiblement mal interprété.

De l’aide ?

Il ne s’agissait pas de la contraindre, mais de l’aider.
Et elle en aurait presque été surprise.

Pourquoi prendre de tels risques ? Ils étaient amis, depuis de longs mois à présent et dans une telle situation, elle-même aurait fait de même, sans hésitation. Mais Oskar n’était sans doute pas le seul représentant de l’Ordre Noir dans ce village, il était attendu, quelque part et par quelqu’un. Et l’aider signifiait partir, du moins pour un temps. Et ça, personne ne le pouvait. Mais des personnes le voulaient. Mais Oskar ne devait pas en faire partie. Surtout pas.

( « Je ne peux pas rester avec toi ? Je ne peux pas t’aider ? » )

Et la chose meurtrie qui lui servait de cœur se serra tant qu’il le pouvait à travers les abysses. Elle n’aurait pas dû être seule à ce moment. Alors devait-elle le rester ? L'exorciste ne savait pas les horreurs qui se cachaient derrière cette histoire, il ne savait pas à quel point il se mettait en danger à travers cette simple proposition. En danger par rapport au Monstre, en danger par rapport à son camp. Et elle ne pouvait pas -ne voulait pas- l’exposer à ça.

« Qu’est-ce qu’ils t’ont pris d’autre, Célania ? »

Elle aurait pu lui montrer où aurait dû se trouver son ombre, qui demeurait désespérément clair du soleil. Elle aurait pu lui expliquer qu’il ne s’agissait pas que de reflet et d’ombre, mais de bien plus -le pouvait-elle (le voulait-elle) vraiment ? -, elle aurait pu lui expliquer son état pitoyable et ces longs jours de recherche. Mais elle n’en fit rien. Elle ignora sa question, volontairement, répondant à cette aide que son ami lui proposait.

« Tu ne peux pas m’aider, Oskar, » dit-elle, essayant de se faire moins sérieuse -absente ? -, espérant ne pas vexer son ami. « Pas comme tu le penses. Tu ne peux pas quitter la Congrégation comme je l’ai fait. Des gens t’attendent et m’accompagner t’attirerait trop d’ennuis, » dit-elle pour le convaincre. « Mais tu peux garder notre rencontre pour toi, ça m’aiderait déjà beaucoup. »

Qu’on la croit morte était un véritable atout, bien qu’horrible. Mais ainsi, on ne la cherchait pas. Ainsi, elle avait moins à se cacher. Et pouvait se concentrer sur sa traque. Si sa fuite venait à s’ébruiter, traverser les pays lui serait bien plus difficile.

« Ne t’inquiète pas pour moi, j’y arriverais, » ajouta-t-elle, espérant que ça changerait quelque chose.

Après tout, elle l’avait promis.
Elle lui avait promis.


© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Jeu 27 Aoû - 23:38
Inquiétude

La jeune femme ne te répond pas, ignorant simplement ta question et, même si tu en comprends aisément la raison — tu t’es tout simplement montré trop intrusif, Oskar — tu n’apprécies pas son silence. Oh, ce n’est pas quelque chose de si grave que cela, et tu ne le prends pas personnellement, c’est simplement que, lorsque tu poses une question, tu veux en connaître la réponse et, bien souvent, elle ne te quitte plus jusqu’à ce que tu saches — et ici, il ne s’agit pas de curiosité mais bien d’inquiétude (c’est donc plus difficile encore d’oublier).
« Tu ne peux pas m’aider, Oskar. Pas comme tu le penses. Tu ne peux pas quitter la Congrégation comme je l’ai fait. Des gens t’attendent et m’accompagner t’attirerait trop d’ennuis, Mais tu peux garder notre rencontre pour toi, ça m’aiderait déjà beaucoup.
Oh, je n’avais pas l’intention d’en parler » réponds tu avec précipitation.
Même si tu n’avais pas réussi à la ramener, même s’il avait fallu... Même si les choses avaient été plus compliquées qu’une simple discussion, jamais tu n’aurais parlé de cela à qui que ce soit. Jamais tu n’aurais pris le risque d’envoyer des personnes bien moins compréhensives que toi à la recherche de ton amie, des personnes pouvant la mettre réellement en danger. Il s’agit de la convaincre de rentrer, de retrouver les siens et de reprendre les choses où elle a dû les laisser, non pas de la blesser jusqu’à pouvoir l’emmener de force.
« Ne t’inquiète pas pour moi, j’y arriverais.
Bien sûr que je m’inquiète, Célania » tu soupires et reviens passer une main dans tes cheveux, comme à chaque fois que tu essaies d’ordonner tes pensées ou de cacher ton embarras « C’est comme ça que fonctionnent les amis, non ? Ils s’inquiètent en voyant ceux qu’ils aiment partir au loin. »
Car c’est bien ce qu’il va se passer, n’est-ce pas ? Une fois cette conversation finie, Célania repartira de là où elle vient, avant de tourner au croisement de la rue et de disparaître à tout jamais. Elle sera de nouveau seule, sans personne pour assurer sa sécurité — oh, tu sais la jeune femme forte et combattante hors paire (mais tu ne saurais affirmer la même chose de l’Ombre qui te fait face) — et tu ne peux le supporter (tu ne veux le supporter).
« Et je n’ai jamais parlé de quitter la Congrégation, tu sais. Simplement de t’aider. Il me suffira de mentir en rentrant, parler d’akuma, de danger et de mission improvisée. Ils me font confiance, ils ne m’en tiendront pas rigueur. » C’est pas tout à fait vrai mais tu t’en moques bien — damnés soient les dirigeants et toutes leurs règles stupides « Et puis tu sais, pas grand monde ne m’attend. Pas vraiment. »  quelque chose te dit qu’ils seraient même contents d’avoir des vacances.
Tu marques une pause et reprends ta réflexion, le regard perdu dans le vide et les sourcils froncés, puis reprends la parole, à contrecœur.
« Tu as raison. Ça m’énerve de l’admettre, mais tu as raison. » Voilà que tu fais de nouveau de grands gestes et fait tinter tes grelots « Je ne peux pas quitter la Congrégation indéfiniment et sans doute que je ne peux pas t’aider — après tout, c’est de ton souci qu’il s’agit, tu le sais bien mieux que moi si je peux ou non. Mais je ne peux pas te laisser repartir seule, Célania. Tu as l’air épuisée … et tu fais un peu peur à voir, ma vieille » tentes tu, avec un sourire, avant de retrouver ton sérieux « Ça ne serait l’histoire que de quelques jours. Te payer de bons repas, te permettre de dormir sur tes deux oreilles pendant que je monte la garde, surveiller tes arrières pendant que tu prends le temps de souffler. Juste quelques jours, pour que tu puisses reprendre des forces. »
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Lun 12 Oct - 12:19
Why




Cette obstination. À ne pas comprendre. Juste. Pourquoi.


« Oh, je n’avais pas l’intention d’en parler, » lui répondit vivement son ami -et c’était donc ça avoir un ami ? Elle l’avait oublié. Non. Elle voulait l’oublier- comme si c’était une évidence -ça aurait presque été vexant d’imaginer le contraire-.

Et. S’en était une. Elle le savait. Même si. Elle avait espéré -depuis quand elle réussissait à espérer, voulut plutôt- que ça suffirait à convaincre l’exorciste. Que, peut-être, il aurait eu l’impression d’avoir été investi d’une mission -mis dans la confidence d’un secret- et qu’il s’en serait contenté, parce que c’était important. Mais. Ça, c’était vouloir -espérer- stupidement. Pourtant. Elle avait essayé. De détourner légèrement le sujet, de lui faire oublier, cette aide -impossible- qu’il voulait absolument lui apporter -et d’ailleurs, pourquoi il y tenait tellement-. Mais. Ça aussi, c’était essayer -espérer- stupidement. Car. Peut-être aussi têtu qu’une mule. Oskar en faisait toujours à sa tête -elle le savait bien, pourtant- et se montrait parfois boudeur -lorsque les choses ne lui convenaient pas-. Et il aurait dû procéder ainsi. Se renfrogner. Et partir. Et si parfois, ça l’avait fait rire -sauf lorsque ça avait été à ses dépens-, à présent, ça se rapprochait davantage d’un véritable problème.

Arrête de t'obstiner, Oskar.

Pourquoi. Simplement. Ne la laissait-il pas partir. Pour les mêmes raisons -forcément, elle les connaissait- qui l’avaient poussé à regretter -bien trop- le départ de Gwenaëlle. Car. On n'abandonnait pas ses amis, même si eux, avaient pu le faire lors de mauvaises situations -et qu’est-ce qu’elle s’en voulait, d’avoir attaqué. Alors plus jamais, contre un ami-. Mais. Cette fois-ci, ce n’était pas pareil. Et ça. Il ne le comprenait pas. Cette fois-ci. Ce n’était pas juste -pas seulement- une désertion. Cette fois-ci, il n’était même plus question de Congrégation. Et ça, il devait le comprendre. Il devait la laisser partir. Car. Après tout. On ne retenait pas un fantôme. Même si…

« Bien sûr que je m’inquiète, Célania. C’est comme ça que fonctionnent les amis, non ? Ils s’inquiètent en voyant ceux qu’ils aiment partir au loin. »

Même si. Il ne l’avait pas encore compris. Même si. Elle n’avait rien fait, pour lui faire penser le contraire. La distance. Son manque de réaction et d’implication constant, sa froideur. Tout, aurait dû l’inciter, le pousser, à abandonner. Non ? Non. Alors, elle devait continuer. Pour le convaincre. Mais. Il ne lui laissa pas -encore- le temps de parler, continuant sans cesse avec tous ses mots et ses paroles, -toujours et toujours des mots, trop de mots pour son esprit fatigué- pour lui expliquer. Qu’il pouvait mentir pour elle, mentir à la Congrégation.

Et une simple pensée.
En songeant.
Que ce n’était décidément jamais les meilleures idées qui lui traversaient l’esprit.


Et elle. Qui le fixait, de ses yeux ternes, attendant le moment opportun où elle pourrait essayer de s’exprimer -non, pas de s’exprimer, car il n’y avait pas -plus- de sentiments dans ses mots. Alors seulement. De parler, oui voilà, parler- pour lui faire entendre raison -n’était-ce pas impossible ?- et briser cet entêtement -qui d’ordinaire la faisait soupirer, la laissait incrédule, l’ennuyait. Mais cette fois-ci. Rien. Plus rien-.

« Tu sais bien que si, » fit-elle enfin, simplement. « Tes amis t’attendent et surtout, on ne peut pas leur mentir. Ils trouvent toujours. » Les failles, les mensonges, les omissions. Ce n’était qu’une question de temps. Et de manipulation.

Mais à nouveau. Le tintement des grelots, après ce qui sembla être un instant de réflexion de la part de l'exorciste -de lucidité, peut-être, face à cette impulsivité qui le guidait d’ordinaire-.

« Tu as raison. Ça m’énerve de l’admettre, mais tu as raison. Je ne peux pas quitter la Congrégation indéfiniment et sans doute que je ne peux pas t’aider — après tout, c’est de ton souci qu’il s’agit, tu le sais bien mieux que moi si je peux ou non. Mais je ne peux pas te laisser repartir seule, Célania. Tu as l’air épuisée … et tu fais un peu peur à voir, ma vieille. »

Tu le peux.
Non.
Tu le dois.
C’était une nuance.
Une nuance pourtant si importante.


Mais. Il y avait aussi. D’autres mots qui retenaient quelque peu son attention dans toutes ces paroles. Elle faisait peur à voir ? Hé, en réalité, c’était déjà pas mal, non ? C’était déjà pas mal, de ressembler à quelque chose, n’est-ce pas ? Car. Elle ne savait pas à quoi elle ressemblait, de quoi elle avait l’air. Ça faisait longtemps -trop longtemps déjà- que les miroirs l’ignoraient. Si longtemps. Qu’elle avait presque oublié, en réalité. Qu’ils avaient pu lui montrer quelque chose un jour. Qu’elle avait une apparence. Qu’elle était là, alors que, cette impression -ces preuves du contraire- constante, qui rythmait son quotidien et qui lui faisait croire. À quoi elle ressemblait déjà ?

Non.
Rester concentrée.
Sur l’important.


Se fixer -fixer ses pensées, son esprit- était déjà bien difficile. Elle ne pouvait pas divaguer. Il fallait se concentrer. Oskar et son entêtement. Il fallait le convaincre. Comme lui, essayait toujours de la convaincre. Comme dans un échange sans fin, qui pourrait durer des heures, si aucun d’eux ne changeait d’avis. Ce qui. Serait sûrement le cas.

« Ça ne serait l’histoire que de quelques jours. Te payer de bons repas, te permettre de dormir sur tes deux oreilles pendant que je monte la garde, surveiller tes arrières pendant que tu prends le temps de souffler. Juste quelques jours, pour que tu puisses reprendre des forces. »

Non. Il fallait l’arrêter. Ne pas le laisser continuer. Pour qu'il ne puisse pas croire -imaginer- que c’était possible. Ce n’était qu’une chimère. Rien de plus.

« Oskar, c’est… Gentil de proposer, » ça l’était, n’est-ce pas ? Elle en avait l’impression, même si elle ne savait plus trop, « mais ça te mettrait trop en danger et je ne peux pas te mêler à ça. » La Congrégation. Central. Les ennemis. Le Monstre. Elle-même. Il y avait bien trop de danger, même s’il ne voulait pas s’en rendre compte. Toutefois. Sa sécurité n’allait pas le convaincre. Elle s’en doutait comme lui, pourrait s’en ficher. Alors. Il fallait autre chose. N’importe quoi. Tout serait bon à prendre, pour le faire partir. Même si, pour ça, il devait la détester encore plus. « Et puis, je n’ai pas de temps à perdre. Je dois continuer. Toute seule, Oskar. Toi, tu dois retourner auprès des tiens, ils t’attendent. »

Et. Cette fois, elle voulait qu’il comprenne enfin. Qu’il écoute. Et qu’il abandonne. Même si. Elle se doutait, que c’était bien inutile. Et. Elle l’imaginait déjà s'asseoir dans la neige, avec cet air boudeur et ses bras croisés, en clamant que, de toute façon, il resterait. Mais dans ce cas. Il serait à hauteur de botte. Et c’était déjà ça.


© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Mer 21 Oct - 17:54
Abandon

Tu sais, avant même qu’elle ne parle, ce qu’elle va te dire. Pourtant tu ne connais pas Célania tant que ça, vous êtes amis et avez passé de longues heures à discuter mais, si tu es aussi peu secret qu’un livre ouvert, la jeune femme sait se montrer plus réservée et, ses pensées, plus complexes. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui tu sais que, quoi que tu dises, quoi que tu fasses, l’Epéiste ne cesseras de refuser ton aide, de refuser que tu te mettes en danger pour elle et l’accompagnes dans sa quête, même s’il ne s’agit que de quelques jours à peine.

Est-ce que cela sera assez pour t’arrêter ? Tu aimerais dire que non, Oskar, que quoi qu’elle en dise tu sauras imposé ta présence et lui faire comprendre que c’est pour le mieux, que tu ne cherches qu’à l’aider et l’épauler, lui permettre de reprendre son souffle avant de retourner affronter Monstres et Dragons. Mais y arriverais tu réellement, Petit Éphémère ? Saurais tu passer outre le libre arbitre d’une amie ?
« Oskar, c’est… Gentil de proposer. Mais ça te mettrait trop en danger et je ne peux pas te mêler à ça. » et voilà, les mots s’enchaînent comme tu l’avais prévu, rendant son refus moins blessant qu’il aurait pu être — tu sais qu’il est donné pour de bonnes raisons. « Et puis, je n’ai pas de temps à perdre. Je dois continuer. Toute seule, Oskar. Toi, tu dois retourner auprès des tiens, ils t’attendent. »
Tes sourcils se froncent et déjà une remarque, une réponse plaintive et un semblant de colère — réaction automatique à la blessure de ses paroles — naissent au bord de tes lèvres et au fond de tes entrailles, mais tu refermes la bouche et gardes tout cela à l’intérieur. Ton amie ne pense pas ces mots, comme tu ne pensais pas les tiens précédemment. Et même si c’était le cas, même si elle te considérait réellement comme un poids mort à traîner, n’aurait elle pas raison ? Pas que tu sois un boulet, loin de là, mais à deux vous irez moins vite, c’est un fait.

Il est temps d’abandonner, Oskar, tu ne penses pas ?

C’est pourquoi, pour une fois — pour la première fois sans doute, même — tu réfléchis avant de parler et pèses chacune de tes paroles, mesures chacune de tes émotions, analyses chacune de tes idées pour chercher la bonne, la solution à toute cette histoire. Lorsque tu reprends la parole, enfin, ta voix est chargée d’une tristesse évidente mais aucune colère ne s’y est faite une place cette fois-ci — car tu comprends, Oskar (tu en souffres mais tu comprends).
« Très bien, je reste ici. Mais prends ça, d’accord. » D’une main, tu farfouilles les poches de ta veste et en sors l'argent confié par la Congrégation, au cas où il aurait fallu te loger. « Je t’interdis de refuser. » ajoutes tu, d’un ton ferme malgré ton sourire « Paie toi un bon repas, passe une bonne nuit au chaud, achètes toi un nouveau manteau ou que sais-je. Mais prends soin de toi, d’accord ? »
Tu redeviens silencieux et la tristesse, doucement, se fait une place dans ton cœur. Car maintenant que votre échange est terminé, il va être temps de repartir, n’est-ce pas ? Elle a sa mission à accomplir, un Monstre a tuer et un reflet à retrouver, sans toi. Ça te fait mal de savoir qu’elle va s’en aller, comme ça, seule et affaiblie. Mais c’est ainsi. Tu pourras toujours te haïr pour ça, plus tard — au milieu des cauchemars et du reste.
« Ah, une dernière chose. Je sais que tu ne veux pas en parler, pour pas qu’on s’en mêle mais…. Mais si on croise celui qui t’a fait ça, on doit savoir le risque qu’il représente, tu ne penses pas ? Est-ce que tu pourrais me le décrire, pour que j’en parle aux autres, que les prévienne. Je ne parlerai pas de toi, promis ! C’est simplement au cas où, tu comprends. »
Tu sauras bien inventer un bobard pour cacher l’anonymat de ta source. Mais ces informations sont capitales, elles pourraient protéger le pauvre bougre qui croisera sa route la prochaine fois. Vous perdez bien trop de soldats pour vous permettre de passer à côté du moindre indice, de la moindre connaissance pouvant vous protéger et tu espères que Célania le comprendra.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Ven 23 Oct - 15:01
Why




Et parfois.
Abandonner.
Ce n'était pas (aussi) triste.
Que ça en avait l’air.
Alors, ne perds pas (jamais) ton sourire, (Éphémère)


Même si. Pour cette fois. La contrariété sur son visage. Car. Encore une fois. Un refus. Et au fond. Elle le comprenait. Mais. Lui ne savait pas. À quoi il échappait.

Et. Elle s’attendait, encore et toujours, à une réponse de sa part. À ce qu’il insiste -car il n’abandonnait jamais aussi vite-. À ce qu’il révoque sa décision. Et pourtant. Étrange. Ce silence qui ne dura qu’un bref instant -presque suffisant pour entendre la neige tomber dans le calme qui était revenu, maintenant que les grelots se taisaient-. Et encore plus étrange. Ses mots. Ils l’auraient presque surprise, ses mots, si elle avait été capable de ressentir quoi que ce soit d’autre que cette douleur -ils l’auraient presque soulagée, ses mots, si ça avait été possible de soulager les âmes en peine-. Mais. Ses mots. Avaient brisé le bruit de la neige, mettant fin à cet échange qui ne menait nulle part -certainement pas au Monstre-. Alors. Il n’était plus nécessaire de refuser. Plus nécessaire d’insister -mais pas plus nécessaire d’expliquer car il n’allait pas se contenter de ça-. Et. Elle allait pouvoir reprendre sa route -seule, toujours, et c’était tellement mieux ainsi -vraiment ?--. Et. Lui allait se tenir éloigné du danger -car la vie d’exorciste l’était déjà bien assez, croiser un Cauchemar n’était pas recommandé-.

« Très bien, je reste ici. Mais prends ça, d’accord, » concéda-t-il, enfin. Et. Elle l’observa un instant -silencieux- chercher une chose dans les poches de cet uniforme qu’elle ne voulait plus voir. Avant de lui tendre une petite enveloppe. Ah. Elle la reconnaissait. L’argent des missions. « Je t’interdis de refuser. Paie toi un bon repas, passe une bonne nuit au chaud, achètes toi un nouveau manteau ou que sais-je. Mais prends soin de toi, d’accord ? »

D’accord ?
Non. Pas vraiment.
Mais.


Son ami avait besoin d’un compromis. Pour que l’abandon paraisse moins horrible qu’il ne l’était réellement -et elle aurait dû se sentir tellement coupable-. Alors. Pour lui. Pour que ça paraisse moins horrible. Elle devait accepter. Et peut-être aussi. Reconnaître. Partiellement. Que cette aide, elle en avait besoin. Oskar l’avait dit, elle faisait peur à voir. Mais pas question de céder. Cet argent. Il serait bien utilisé. Elle le garderait précieusement, si après un combat, elle se devait de consulter un médecin. Le reste. Futile.

« D’accord, » finit-elle par dire, attrapant l’enveloppe d’une main absente -hé, regarde, je peux l’attraper. Je suis bien là. Pas encore vraiment un fantôme. Et je crois que ça me rassure autant que toi.- « Merci. »

De se préoccuper autant d’elle.
Alors qu’elle.
N’avait pas regardé en arrière, à un seul moment.
Car. Il serait temps de le faire.
Lorsque tout sera terminé. Et qu’il n’y aura plus à s’inquiéter.


Mais. Avant ça. Avant que ça ne soit terminé. Il restait encore -tout- tant à faire. Avant de regarder en arrière. Il fallait encore affronter les démons, les monstres, les cauchemars, les ténèbres. Et seulement après alors. Alors elle pourrait les revoir. Le revoir. Elle l’avait -se l’était- promis.

« Ah, une dernière chose. Je sais que tu ne veux pas en parler, pour pas qu’on s’en mêle mais…. Mais si on croise celui qui t’a fait ça, on doit savoir le risque qu’il représente, tu ne penses pas ? Est-ce que tu pourrais me le décrire, pour que j’en parle aux autres, que les prévienne. Je ne parlerai pas de toi, promis ! C’est simplement au cas où, tu comprends. »

Et ça. Cette demande. Ne faisait pas partie du compromis. Alors. Elle aurait voulu refuser. Un simple non. Avant de le quitter. Un simple non. Pour ne pas avoir à y repenser. Pour ne pas avoir à le revivre. Pour ne pas lui donner -toujours- plus d’importance alors qu’il hantait déjà -bien trop- son esprit -ses jours comme ses nuits-.

Et.
Ce n’était même pas pour les protéger.
C’était égoïste.
C’était pour elle.


Mais. Bien obligé de reconnaître qu’il avait raison. Croiser le chemin d’une des encres, c’était affronter un trop grand danger. Et ses amis, ses anciens camarades, devaient savoir. Pour que personne, ne puisse subir le même sort. Et. Ça aurait été tellement injuste de sa part -tellement horrible- de refuser alors qu’elle voulait -essayer- de les protéger -tous- en refusant leur aide. Alors. Ne pas parler du Monstre ? Stupide égoïse. Plus réellement la même, sans doute. Mais. Elle faisait toujours confiance à Oskar. Et. Elle savait toujours ce qui était important. Alors.

Même s’il y avait tant à dire.
Et qu’elle en était incapable.
Juste. Le principal.
Ne pas penser au reste.
Et essayer d’être précise.


« Si jamais vous le croisez, il est préférable de fuir. L’affronter c’est… Se condamner, d’une façon ou d’une autre, » dit-elle, incertaine des mots à choisir, espérant le mettre suffisamment en garde. Ne fais rien de stupide face à lui. « Ce Noé, c’est le Regret. Mais… Ce n’est pas lui que vous croiserez… » Non. Ce qu’ils croiseront, ce seront tous ces textes qui vivaient bien trop. Et. Si certains n’étaient pas à craindre, d’autres… Non. Ne jamais les rencontrer. Jamais. « Ce sera ses créations. » Et. C’était difficile d’expliquer clairement. De décrire. Quand les mots manquaient. Quand la peur rôdait. « Des êtres, des choses, qu’il a écrit et qui vivent à sa place… Ils sont plusieurs, ils ne se ressemblent pas. Alors soyez prudents. »

Alors si vous les voyez, partez.
Ne disparaissez pas.



© GASMASK


Célania's theme


Why ZXDOz5K
©️Destiny

Why KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Why XGJaXns - Why V54XpHz -

Why ZyJ11Y6 Why 2gcon0C Why GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: Why
Ven 23 Oct - 19:23
Remords

Si un silence s'installe entre vous, il ne dure pas assez longtemps pour que tu le remarques. Célania te répond, comprenant l'importance de ta requête et de ces informations qu'elle possède. Tu sais à quel point il est difficile pour elle d'en parler – ou du moins tu le soupçonnes, te doutant que les souvenirs liés à son agresseurs sont loin d'être agréables (et tu t'en veux de lui faire ressasser tout cela, de lui faire revivre une nouvelle fois ce cauchemar (mais tu n'as pas d'autre choix, n'est-ce pas?)).
« Alors soyez prudents
Merci, Célania. »
Et maintenant c'est fini, n'est-ce pas ? Vous allez reprendre vos chemins, chacun de votre côté et ne plus jamais vous croiser. Que tu t'en veux, Oskar, de l'abandonner comme ça. Il est encore temps, tu le sais, d'imposer ta présence de la suivre, de la protéger de ce Monstre qu'elle traque. Mais non, tu ne peux lui faire ça. Il faut que tu lui fasses confiance, que tu aies foi en elle. C'est dur et éprouvant, mais n'est-ce pas là justement le propre de la foi – croire en des choses dont on a la preuve (croire malgré les doutes).

C'est pourquoi, après un long soupire, tu dessers les poings et retrouves ton fidèle sourire, posant ton regard sur la jeune femme une dernière fois. Ton cœur bien trop sensible pour ton propre bien se brise un peu de le savoir, mais c'est ainsi. Ce n'est pas la première fois, ne sera pas la dernière. Alors haut les cœurs, Oskar. Haut les cœurs.

Tu t'avances alors vers elle et la prend dans tes bras, avec douceur – comme tu le fais à chaque fois (comme un ami inquiet (comme un grand frère)) – avant de mettre fin à cette étreinte et de reprendre tes distances.
« On se reverra, n'est-ce pas ? Après tout ça. » précises tu, dans un mouvement de main. « On se reverra » C'est une promesse qu'on se fait, Célania, on doit vivre encore un peu pour se revoir et rire à nouveau ensembles. « Fais attention à toi. » conclues tu, dans un dernier sourire.
Quelques secondes encore, et tu te mets en route, retournant en direction de la petite place du village et des enfants qui y jouent sans doute, encore. Tu voudrais te retourner, plusieurs fois, mais ne le fais pas. Ce serait nourrir tous ces doutes et cette inquiétude qui te tord les entrailles – ce serait briser la confiance que tu lui accordes et qu'elle exige. Alors tu repars, Oskar, tout simplement, et presses le pas pour ne pas céder – et presses le pas car tu es en colère contre toi (mais ce n'est pas le moment, ce sera plus tard (ce soir, sans doute)).

Un dernier salut aux enfants – et aux parents – et tu rejoins enfin la voiture qui t'attend depuis ce début d'après-midi, pour te permettre de rejoindre la porte de l'Arche. Quelques heures de route encore, et tu seras rentré chez toi. C'est bien assez pour créer le mensonge parfait, et protéger ton amie – comme tu l'as promis.
© GASMASK


Why R5gek49V_o

L'Oskiny ♥:
 

Les cadeaux:
 
† L’éphémère †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Profiter de la vie
Aime:
N'aime pas: Oskar P. Magnussen
Oskar P. Magnussen† L’éphémère †
Je passe ma vie à la dévorer
J'ai la nostalgie du futur
(j'aurai pas l'temps d'visiter)


Oskar croque la vie en #cc6666

Why 6LjHVmW Why TBnBs8R Why QhE66dC

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 385 ▐ Autres Comptes : Lily ⎯ Gwen ⎯ Sebastian ⎯ Nour ⎯ Aesa ⎯ Annabelle ⎯ Magdalena ⎯ Maxence ⎯ Jean-Jean ⎯ Enos ― Amaury ⎯ Amak ⎯ Arsène
Masculin
▐ RPG Age : 20
▐ Personnalité : Heureux
▐ Parcours RP : Indisponible 20/5

wwwSoren [7]

wwwBasile [5]
wwwReynald [6]
wwwSehrazat [1]
wwwMaé, Destiny, Louis [4]
wwwDestiny [8]
www ❅ Tevak [2]

wwwAdélaïde [3/3]
wwwDestiny [4]
wwwShuk [2]

wwwDestiny [15/3]
wwwDestiny, Freja, Ada, Alfons [1]
wwwAdriel [1]
wwwBonnie [1]
wwwDestiny [2]

wwwDestiny [6]
wwwPhoenix [1]
wwwEllyn [2]
wwwPsyché [1]
wwwBonnie [1]


Rang C
1470 pts
Rang B dans 30 pts et 4 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: Why
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Why
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: