Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
-48%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur la TV OLED LG 55BX3 55″ chez Cdiscount
879.99 € 1681.44 €
Voir le deal

Partagez
 

 ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Mer 21 Aoû - 14:23

ft. Lucie B. Fair

Kali (en sanskrit काली (Kālī) ou कालिका (Kālikā)) est, dans l'hindouisme, la déesse de la préservation, de la transformation et de la destruction. C'est une forme terrifiante de Pārvatī représentant le pouvoir destructeur du temps. Son nom dérive du mot kāla, le temps en sanskrit, celui qui détruit toute chose. Celui qui la vénère est libéré de la peur de la destruction. Elle détruit le mal sous toutes ses formes et notamment les branches de l'ignorance (avidyā), comme la jalousie ou la passion.

Καλυψώ,
répare les liens ô
Mme Lambeth a toujours su tirer son épingle du jeu, même en temps de guerre — pour ce qui est de la guerre Sainte, le pensionnat pour jeunes filles rangées de Mme Lambeth est un repère de brookers à la solde du Comte. Autant dire que Mme Lambeth ne fut pas surprise outre mesure lorsqu’une femme à six bras et trois yeux, avec des cornes et portant une jeune femme visiblement morte dans (deux de) ses bras vint toquer par la porte de derrière de l’établissement. Elle hocha la tête et sans plus de questions, aida la Mille-Mains à porter Bonnie jusqu’à sa chambre. Voilà comme le reste se déroule : Autonoé se précipite sur son nécessaire de médecin et en sort pinces et aiguilles et fils. Renfermer la plaie n’est pas le problème, la problème est de retirer la balle. Et les orbes de hocher la tête en un bruit bourdonnant.

Autonoé travaille pendant une heure
une heure de lumière blanche
une heure de travail méthodique
une heure de sang sur les mains et de tremblements contrôlés
des Noés qu’elle connaît, Bonnie est une des rares que la Samas apprécie
elle ne la perdra pas
la personne qui a fait ça
la flamme dans les yeux brûle et la faim grandit
la personne qui a fait ça devrait courir très vite
et finalement, elle souffle
il ne lui reste qu’une chose à faire maintenant, la balle étant retirée
(mais comment une arme humaine une simple arme a-t-elle pu blesser la porteuse de l’Amour ? )
(comment je fronce les sourcils)

« Ὀρφεύς. »

Et la matière noire de s’insuffler dans le corps de Bonnie en même temps que la vie et les couleurs, et la lumière de vaciller. Déjà ?
« Merde. »
La Bacchante de jurer en continuant de guérir la chair et en observant la lumière de ses orbes se muer du blanc au bleu. Encore un peu, juste encore un peu... Bleu — voilà le moment de l’affranchi venu. C’est terminé. Elle souffle et reprenant sa forme humaine dans un concert de craquement, ouvre la fenêtre et s’allume une nouvelle cigarette. La fumée s’enveloppe et se tord et disparaît dans la lumière du matin qui se lève. On est déjà le matin — dans un lupanar, la nuit est éternel, et personne ne dort jamais.
On toque à la porte. « Je peux entrer ? » C’est Adélaïde qui entre avec un plateau, une théière et trois tasses, joignant la parole au geste, elle est déjà entrée. Tu lui souris. « Mme Lambeth m’a demandé de monter voir comment elle allait, vu que je « n’avais rien à faire ». »
Évidemment. Mme Lambeth n’est pas bête, elle a probablement déjà deviné la nature de la jeune femme que l’on vient d’amener chez elle. Et des possibles répercussions sur son commerce — et la vie de elle et de ses protégées — si on laissait mourir une Noé en son établissement. Enfin, les Noés ne meurent jamais, seulement le navire qui les porte (il se trouve que j’apprécie ce navire là en particulier). La Samas laisse échapper un petit rire, parce que la Rousse a parfaitement imité le ton de la matrone avec son « n’avais rien à faire ». On dirait vraiment elle.
« C’est elle, alors ? » Et la fille joyeuse de s’approcher et de se pencher sur le visage fermé de Bonnie. « Elle est drôlement belle, ohlàlà. » Et Adélaïde de se relever et de regarder Autonoé. « Tu dois être épuisée, je t’ai fait du thé. Pour toi, pour elle, et pour moi, évidement, je m’ennuie, et je reste. » Et Autonoé de hocher la tête et d’accepter la tasse brûlante (tu crois y reconnaître l’amertume du citron) avec gratitude. « Tu la connais alors ? »
Tu fixes la pièce puis Bonnie sans un mot avant de répondre à l’autre. La pièce est à l'image du reste de l'endroit, chaleureuse et colorée. De grandes tentures sont tendues sur les murs, rouge pomme, bleu azur, vert nénuphar. On est au dernier étage de la maison, mais cela n'empêche pas d'entendre le fourmillement de la vie de la rue ou de la maison. Un petit bureau avec le nécessaire de médecine d'Autonoé fait face au lit où est étendue Bonnie. Quelques chaises bigarrées, sur une desquelles a pris place sans gêne Adélaïde. Un calendrier sur le devant du bureau, avec des notes gribouillées. Une grande fenêtre sur Londres et le soleil qui se lève. La pièce a probablement été un grenier.
«Oui. C’est... C’est une amie. »
:: L'Insignifiante ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre encore un jour.
Aime:
N'aime pas: Autonoé Samaras
Autonoé Samaras:: L'Insignifiante ::
Autonoé t'épargne d'une façon ou d'une autre en #EFC90C.
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 21 ▐ Autres Comptes : Cyclamën — Sept — Caleb
Féminin
▐ RPG Age : 27 années.
▐ Personnalité : Cynique — Douce — Pessimiste — Curieuse — Grise — Sans pitié — Fais ce qui fait doit être fait — Méticuleuse — A horreur de la souffrance inutile — Narcoleptique — Insomniaque — Fume beaucoup — Aime le jeu — andmore.
▐ Parcours RP : Blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Re: ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Jeu 22 Aoû - 0:13
And I come alive. ”
Mars 189X ― Autonoé & Lucie

Tu es trop bête Bonnie, vraiment trop bête.
Combien de temps, combien de fois encore comptes-tu gâcher ta vie ?
Enfin si ce n'était que la tienne ça me serait égal tu sais — ou peut-être que tu me manquerais un peu, rien qu'un tout petit peu (ton sourire stupide tes yeux d'enfant et ton cœur qui pardonne tout toujours tout le monde tout le temps).
Notre pacte était clair pourtant — je te laissais vivre ta vie comme tu l'entendais c'est-à-dire auprès des hommes, c'est-à-dire loin de la Guerre et des tristes machines, c'est-à-dire dans l'ignorance, c'est-à-dire que j'ai effacé ta mémoire, Bonnie (je la garde précieusement près de moi et souvent je me prends à survoler tes souvenirs et parfois je me surprends à t'envier tu sais).
Enfin l'idée c'était que tu renonces, Bonnie (Forego, forego), l'idée c'était de te faire souffrir, l'idée c'était que tu sois seule, que je sois ta seule compagnie ton seul refuge, l'idée c'était que tu n'aies plus rien dans ce monde-ci, l'idée c'était que les songes te semblent plus doux, l'idée c'était que tu t'endormes et que tu ne veuilles plus jamais te réveiller, l'idée c'était de t'enfermer dans un rêve éternel (je te connais Bonnie je sais de quoi sont fait tes rêves — je t'aurais rendu tout ça possible Bonnie pour toi je l'aurais fait), l'idée c'était que tu renonces à la vie oui mais pas comme ça.

...

Maintenant, j'ai une dette.
J'ai toujours payé mes dettes.
Autonoé.

ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie 8ckBdaM

Lucie dormait profondément, d'un sommeil paisible et sans rêve. Son visage était limpide, détendu, et ses lèvres dessinaient presque un sourire tranquille, bien loin des grimaces de douleur et des larmes qui déformaient ses traits quelques heures plus tôt. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas connu de repos aussi complet et réparateur que celui-ci, trop longtemps que les monstres qui tourmentaient son âme ne l'avaient plus laissée s'assoupir calmement.

La dernière fois que c'était arrivé, elle avait dix-sept ans et l'Amour ne s'était pas encore réincarné. La dernière fois que c'était arrivé, elle était heureuse.

Un point dans la poitrine arracha brusquement l'amnésique à sa douce nuit. Un mal fulgurant, comme la foudre scindant son cœur en deux, qui lui fit ouvrir en grand les yeux et chercher son air, la bouche ouverte et les poumons gonflés à bloc.

Douleur. Peur. Sang. Henry. Auberge. Carreau. Angus. Coup de feu. Cœur. Sang. Encore du sang. Beaucoup de sang. Pluie. Froid. Mort. Mort.

Les souvenirs lui revenaient tous en même temps, tous dans le désordre, et tous plus horribles les uns que les autres. Elle avait le sentiment de revivre son cauchemar dans ses moindres détails, et plus son cœur s'emballait, plus elle avait mal ; et plus elle avait mal, plus elle avait l'impression de mourir encore.

(Mourir encore ?)
(Je suis morte une fois (?) je)
(Je suis morte ?)
(Je suis vivante ?)

D'un mouvement, elle se redressa, une main pressée contre sa poitrine endolorie, le regard hagard, haletante. Ses yeux parcoururent rapidement l'ensemble de la pièce dans laquelle elle se trouvait — et les deux inconnues qui l'occupaient — et, petit à petit, comprenant qu'elle n'était plus à la merci de l'Assassin, les battements de son cœur retrouvèrent un rythme plus ou moins normal. Rassurée bien que méfiante, elle prit le temps de calmer les soubresauts de sa poitrine qui s'élevait et s'abaissait encore de façon irrégulière, la main toujours fermement appuyée contre celle-ci — comme pour s'assurer qu'elle était bien en vie. Le souffle retrouvé, elle adressa un regard confus aux deux femmes présentes.

« Mh... Bonjour... » osa-t-elle à peine, l'air pataude. « Où... où suis-je ? Et... que s'est-il passé..? »

Et qui êtes-vous ? voulu-t-elle ajouter, mais elle préféra attendre qu'on lui réponde.

A l'évidence, elle ne se trouvait pas dans une chambre d'hôpital, ni en compagnie d'infirmières — et ce n'était pas plus mal. Lucie n'aimait pas beaucoup les hôpitaux et ce qu'ils dégageaient — un mélange de froideur, de détachement et d'impression de n'être qu'un numéro sur une liste —, et préférait de loin la chaleur et les couleurs de la pièce où elle se trouvait.

Mais comment était-elle arrivée ici ?

(Et pourquoi ton visage m'est si familier ?)
(c) Sarah
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Sam 31 Aoû - 17:53

ft. Lucie B. Fair

Kali (en sanskrit काली (Kālī) ou कालिका (Kālikā)) est, dans l'hindouisme, la déesse de la préservation, de la transformation et de la destruction. C'est une forme terrifiante de Pārvatī représentant le pouvoir destructeur du temps. Son nom dérive du mot kāla, le temps en sanskrit, celui qui détruit toute chose. Celui qui la vénère est libéré de la peur de la destruction. Elle détruit le mal sous toutes ses formes et notamment les branches de l'ignorance (avidyā), comme la jalousie ou la passion.

Les prisonniers (dans leur cellule) rêvent de creuser un tunnel

heal me
kill me
in the end
it does not really matter
qui est Bonnie pour toi, ô bel Bacchante ?
qui est l’Amour pour une machine comme toi
une amie ?
une amie ?
plus que cela
un jour
un jour Bonnie lui a fait démonstration de la valeur de la vie
qui est Bonnie pour toi, ô triste Bacchante ? une explication de pourquoi vivre encore pour demain une illustration de l’espoir qui pour vaincre les craintes et les ombres une lumière enfin
qui est Bonnie, ô première Bacchante
une amie, oui.

« Où... où suis-je ? Et... que s'est-il passé..? » Et la mille-Main de se retourner brusquement alors que sa cigarette vole par la fenêtre et tombe dans les tréfonds du début du jour et les ombres de la rue et l’odeur du béton mouillé — comme une petite comète qui embraserait l’horizon. « Bonnie. » C’est que la Samaras souffle entre ses dents, alors qu’elle s’approche de la blonde et l’ausculte fiévreusement en plongeant ses yeux charbons dans les lacs bleuets de l’Amour. « Dans l’établissement pour jeune fille convenable de madame Lambeth ! » C’est que Adélaïde annonce joyeusement, en sirotant son thé, lointaine et céleste depuis son tabouret et ses froufrous colorés. « Pour ce qui est de ce qui s’est passé... » Mais Autonoé fait un geste qui coupe court à la diatribe de la rousse.

Le regard d’incompréhension de son amie, Autonoé le connait. Elle le connaît bien, il est relativement commun chez les victimes de la guerre. Traumatisme et pertes de mémoire. Ce regard que la blonde lui jette, ce n’est pas le regard de quelqu’un qui reconnaît une amie : Bonnie ne la reconnaît pas. Et la Samaras de jurer entre ses dents. Perte de mémoire momentanée ? L’oracle aurait pourtant du soigner toutes les blessures de la blonde, en aurait-elle omis certaines ? Et si le mal venait de plus loin ? Angoissée et inquiète, Autonoé continue son inspection des iris confus de la porteuse d’Amorem — son bras droit, presque invisible, tremble. (et si j’avais échoué à te sauver entièrement ?)

« Tu ne me reconnais pas... ? » Et Autonoé d’inspirer un grand coup, comme une certaine personne lui a un jour appris, et de se relever pour offrir une tasse à la blonde. « Bois, cela te fera du bien. Tu es en sécurité ici. Je suis... » Sa voix tremblote et trébuche alors qu’elle se voit obligée de se présenter une deuxième fois à son amie. « Je m’appelle Autonoé. Et voici Adélaïde, heu... mon assistante. » Inutile de compliquer la situation avec des détails. « Elle allait justement dire descendre annoncer ton réveil à Mme Lambeth, n’est-ce-pas ? » Et Adélaïde de la fusiller du regard et de partir à contre-coeur, avec son fameux visage « je reviendrai ».


Une autre cigarette. Il lui fait une autre cigarette. Et une feuille pour noter. La véritable guérison commence maintenant.

« Tu te souviens de ce qui s’est passé ? »
:: L'Insignifiante ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre encore un jour.
Aime:
N'aime pas: Autonoé Samaras
Autonoé Samaras:: L'Insignifiante ::
Autonoé t'épargne d'une façon ou d'une autre en #EFC90C.
▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 21 ▐ Autres Comptes : Cyclamën — Sept — Caleb
Féminin
▐ RPG Age : 27 années.
▐ Personnalité : Cynique — Douce — Pessimiste — Curieuse — Grise — Sans pitié — Fais ce qui fait doit être fait — Méticuleuse — A horreur de la souffrance inutile — Narcoleptique — Insomniaque — Fume beaucoup — Aime le jeu — andmore.
▐ Parcours RP : Blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Re: ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Dim 1 Sep - 22:34
Last night I lost the world, and gained the universe. ”
Mars 189X ― Autonoé & Lucie

La réponse — ou plutôt, la réaction — ne se fit pas attendre. D'un seul et même mouvement un peu brusque, l'une des deux femmes — celle aux cheveux noirs — se tourna et s'approcha de l'amnésique, plongeant ses iris enflammées dans l'eau claire de ses yeux.

« Bonnie. »

Le prénom lui dit vaguement quelque chose, mais son esprit encore trop embrumé ne lui permit pas de faire un quelconque lien à ce moment-là ; aussi songea-t-elle qu'il s'agissait sans doute du prénom de la brune.

« Dans l'établissement pour jeune fille convenable de madame Lambeth ! » claironna l'autre femme, d'un ton bien plus gai, « Pour ce qui est de ce qui s'est passé... »

Mais l'autre — Bonnie ? — lui fit signe de se taire, visiblement préoccupée. Inquiète, même, et le regard qu'elle posa sur Lucie ne rassura pas cette dernière, qui se raidit à son approche. Quelque chose lui semblait étrange, sans qu'elle ne parvienne à mettre le doigt dessus. Plusieurs émotions confuses se mélangeaient, entre appréhension et espérance, sensations de déjà-vu et absence totale de repères.

« Tu ne me reconnais pas... ? »

Elle osa à peine faire non de la tête.

Il y avait quelque chose dans sa voix — ou peut-être que ça n'était qu'une impression — et dans la façon qu'elle avait eue de lui poser la question qui la prit aux tripes et la bouleversa complètement. Des fantômes du passé, des visages oubliés, des « oh » surpris et des « je vois » déçus ; Lucie en avait rencontré quelques uns. Mais aucun d'eux ne l'avaient fait se sentir aussi coupable qu'à cet instant, tandis que la brune s'était levée pour lui apporter une tasse.

« Bois, cela te fera du bien. Tu es en sécurité ici. Je suis... » nouvelle hésitation, et l'amnésique sentit sa poitrine comprimer un peu plus son cœur endolori, « Je m'appelle Autonoé. Et voici Adélaïde, heu... mon assistante. »

Aucun des deux prénoms ne lui évoqua le moindre souvenir, mais ils éclipsèrent momentanément celui de Bonnie, qui retourna se perdre dans l'immense champ, l'infinie prairie vierge qu'était sa mémoire.

Lucie inclina poliment la tête pour saluer celles qui avaient pris soin d'elle jusqu'à son réveil.

« Elle allait justement descendre annoncer ton réveil à Mme Lambeth, n'est-ce pas ? »

La blonde lui adressa un sourire un peu désolé — le visage d'Adélaïde était si expressif qu'elle n'avait eu aucun mal à comprendre que Autonoé cherchait simplement à se retrouver seule avec elle — et lui fit un petit signe de la main tandis que la flamboyante quittait la pièce. Lucie se fit l'étrange réflexion qu'elle avait emporté un peu de soleil avec elle en s'en allant.

Elle avala le contenu de la tasse et la posa délicatement sur la petite table juxtaposée au lit, pendant que la femme — qui paraissait bien plus imposante lorsqu'elle était debout — cherchait quelque chose dans ses affaires.

« Tu te souviens de ce qui s'est passé ? »

Si elle se souvenait ? Voilà une question qu'elle entendait tous les jours depuis plus d'un mois maintenant, et à laquelle la réponse demeurait désespérément inchangée. Enfin, la question restait la même mais la cible était différente, cette fois. Elle ne s'adressait pas à l'amnésique — elle s'adressait à la plongeuse qui venait de frôler la mort quelques heures plus tôt.

« Mh... Il y avait cet homme, je... je crois qu'il s'appelait... Angus, » commença-t-elle, faisait volontairement abstraction du pire : le meurtre de Henry, le crâne explosé de son patron, le sang, la mort, sa mort, « Il pleuvait... il a pointé son arme sur moi et... il a tiré... »

Évidemment, ce n'était pas tout. Mais dire les choses, c'était les rendre réelles ; et elle n'était pas encore prête à accepter ce qu'il venait de se passer.

Elle maudissait sa mémoire d'être aussi vive lorsqu'il s'agissait de lui rappeler ce genre de souvenirs. C'était encore trop récent, et son corps se souvenait encore bien trop — et trop bien — de la douleur qu'elle avait ressentie. Elle inspira un grand coup, sentant dans le tressautement de son souffle les larmes qui menaçaient de couler à nouveau.

« Est-ce que... c'est vous qui m'avez, mh... sauvée ? » demanda-t-elle timidement, légèrement embarrassée — elle avait l'impression d'être un fardeau. « Merci... d'avoir veillé sur moi. »

(C'est étrange je sais c'est bizarre)
(Et je ne sais pas comment le dire autrement)
(Mais quand je t'ai regardée, juste là)
(J'ai eu l'impression que tu veillais sur moi)
(Depuis très longtemps.)

« Oh et... Je m'appelle Lucie. »
(c) Sarah
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
ce qui est beau, toujours on l'aime — Lucie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: