Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 entre la mer et la terre ; louis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
entre la mer et la terre ; louis
Mar 3 Sep - 23:39
p'tit louis
« La mer fait divaguer les vagues, les pensées et les voiliers : même la tête elle aussi divague et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. »
Tu traînais ton (son ?) corps à travers les arbres d’un pas que tu souhaitais rythmé, malgré l’irrégularité du terrain et ta tendance à cesser ta marche pour observer tendrement tout et n’importe quoi ; à croire que tu ne sortais que rarement de l’Arche pour pleinement profiter de la vie (rire jaune) et c’était un peu vrai. En dehors des missions et de tes diverses escapades en quête d’âmes à réconforter (ne serait-ce pas plutôt la tienne que tu tentais de réconforter ?), tes jours ne se constituaient pas vraiment de promenades en ta seule et unique compagnie.

Cependant, aujourd’hui, ta petite personne désirait fermement voir la mer. Comme ça, sans raison, pas longtemps ; peut-être quelques heures tout au plus… et à défaut d’emprunter le chemin principal, ton esprit amusé eut l’idée de couper à travers ce bois pour l’atteindre plus rapidement. Le trajet se révélerait bien plus rapide si tu daignais prendre ta forme de gros serpent mécanique pour te faufiler entre les troncs sans réfléchir où poser le pied, mais à la vérité tu la redoutais plus que de raison cette machine (toi). Alors, tu marchais, tout simplement. Il était tôt, peut-être un peu trop : le soleil se levait à peine et l’air frais enveloppait ton être emmitouflé dans une de tes jolies capes.

À cette heure-ci, rares seraient les humains qui traîneraient dans le coin et (tant mieux) tu espérais bien ne croiser personne ; tu n’étais pas là pour ça aujourd’hui.

Tu étais là pour toi.

Il me semblait pourtant que tu avais juré de ne jamais remettre les pieds ici, que tout de cette funeste époque disparaîtrait, toi y compris. Et te voilà à arpenter les terres qui t’avaient vu naître et qui t’avaient vu mourir (et autre chose Edith tu sais bien qu’elles ont vu autre chose quelque chose de terrible quelque chose dont il ne vaut mieux pas parler tu as raison oui n’en parlons pas). En tout cas, quelle aubaine de ne pas être en mission ! Quelle aubaine de ne pas être en mission… oui, vraiment. Pour l’instant. Et dans ta tête ne tournaient impitoyablement que des insupportables « jusqu’à quand hein jusqu’à quand ? ». Oh, tu pouvais bien désespérément tenter de chasser la réalité, elle reviendrait inéluctablement t’assaillir de ses vérités et ce pour l’éternité (tu le sais).

Tu lâchas un désabusé soupir, étrangement déconcentrée par toutes ses mauvaises idées qui t’assiégeaient en ce moment précis et manquas de trébucher sur une racine qui enlaça ta cheville ; tes bras se rattrapèrent de justesse à une grosse pierre qui trônait à côté, ce qui n’empêcha toutefois pas la paume de ta main gauche de récolter une sacrée écorchure. Chouette (non) ! Ta plaie saignerait probablement une minute ou deux, mais rien d’important ; au moins, tu saignais encore, comme eux (piètre consolation).

Ta tête se releva soudain (odeur de sel), te tirant de ces tergiversations qui t’embrouillaient, en direction de l’étendue bleutée qui attendait à quelques dizaines de mètres de toi.

La voilà, ta mer. Un large sourire se dessina sur ton visage, tes yeux brillaient d’une lueur enthousiaste et une discrète (mais pas moins amère) nostalgie venait imperceptiblement ternir ton délicat portrait. Ouais, la voilà. Tu fis un pas, puis un autre et en voulant t’approcher davantage, posa machinalement la main sur un tronc d’arbre tout proche. Celui-ci, au contact de ce qui te restait de sang au creux de la peau se noircit d’étoiles, s’effrita, puis disparut dans la brise.

— Oh. Silence. J'avais (presque) oublié, murmuras-tu.

L’œuvre de votre fameux virus qui attentait en quelques secondes à la vie du moindre être vivant que votre (huile) touchait. Franchement ? C’était terrifiant. Tu étais terrifiante. Tes poings se serrèrent inconsciemment. Bien sûr, comment les Hommes pouvaient-ils faire autrement que de tous vous exterminer ? C’était terrifiant… mais ce que nul ne savait ne nuirait jamais. Deux ou trois coups d’œil furtifs ici ou là pour t’assurer que personne (ah bon ?) n’avait pu apercevoir ce petit incident et quelques félicitations intérieures concernant ta décision d’avoir consciencieusement opté pour cet horaire de la journée histoire de réduire les chances d’être victime d’un quelconque regard indiscret… excès de zèle ou pur hasard, peu importait.

Tu époussetas un peu ta tenue, recoiffas correctement ta douce chevelure, puis, cette-fois, entamas véritablement ta marche vers l’océan.


entre la mer et la terre ; louis 7mSq2gf
○○○
mood:
 
kdos:
 
La Miséricorde

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: aider ?
Aime:
N'aime pas: Edith Laforet
Edith LaforetLa Miséricorde
entre la mer et la terre ; louis O7ZwVkU

Edith pardonne en #B78178.

entre la mer et la terre ; louis Yr3h
| FP | RS | FT |

« i'm like a flower that's fading here where every hour is one long tear »

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 118 ▐ Autres Comptes : sabah + luba + anja.
Féminin
▐ RPG Age : 18 ans de corps, 22 ans d'âme.
▐ Personnalité : humaine.
▐ Parcours RP :
(disponible) 13/9


life live on life, therefore you must eat or be eaten ft. bonnie r. o'cahan (+ 30) ; début novembre 189x.

no rest for the wicked ft. b. wilma hartmann (+ 40) ; début mars 189x+1.
entre la mer et la terre ft. louis roussel (+ 40) ; fin mars 189x+1.

beautiful minds inspire others ft. adelheid von rosenwald (+ 20) ; début avril 189x+1.
the pain i don't say out loud, builds a home inside me ft. dorothea von rosenwald (+ 10) ; 12 avril 189x+1.
quête 15 : blue hell ft. felipe borréda de soto & wil hartmann (+ 10) ; mi-avril 189x+1.

look inside yourself ft. lion d. ferguson (+ 00) ; 04 mai 189x+1.
who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ? ft. sua (+ 10) ; 08 mai 189x+1.
quête 21 : freak show ft. sebastian abbott & asiye y. demir (+ 20) ; mi-mai 189x+1.
l'amour est dans le pré ft. felipe borréda de soto & bonnie r. o'cahan & sua (+ 10) ; 21 mai 189x+1.
meling u of ur q ft. şehrazat f. güzel (+ 00) ; fin-mai 189x+1.

let it go and unleash all the feelings ft. blasius barnes (+ 00) ; 07 juin 189x+1.

together as one ft. blablabla on verra après (+ 00) ; 05 juillet 189x+1.
mi juillet sebby LANCE LE STP OUBLIE PAS

○○○

RANG E (650) + 2 conditions → RANG D à 750
| banque |

Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Sam 7 Sep - 19:54
Soupçons
Louis & Edith





Ça n’avait rien d’un rapport de mission. Si j’étais là, au début, ce n’était absolument pas pour ça. Néanmoins, je m’y suis engagé tout seul. Peut être n’aurai je pas du prendre cette initiative. Sans doute. J’aurai du d’abord le signaler, et ensuite attendre l’arrivée des renforts. Décidément, je deviens de plus en plus indiscipliné.
Si j’ai été envoyé dans cette ville, c’est avant tout pour enquêter sur de vieilles rumeurs parlant d’un loup blanc fantastique, gigantesque. Les soupçons laissaient croire qu’il s’agirait d’un akuma, ou d’une innocence. Une rapide enquête a prouvé qu’il s’agissait d’un loup tout à fait ordinaire, si on fait abstraction du fait qu’il est effectivement plus grand que la moyenne, et qu’une telle couleur est rare dans cette région. Néanmoins, aucun phénomène paranormal n’en est la cause.

Cependant, j’ai découvert quelque chose de bien plus intéressant… ou de plus effrayant. Là où personne ne le soupçonnait, je pense avoir repéré une akuma. Certes, rien ne semble l’indiquer à priori : elle n’attaque pas, et aucune disparition ou mort étrange n’a été détectée dans le secteur. Néanmoins, je ne peux m’empêcher d’avoir des soupçons. Et je ne peux pas partir l’esprit tranquille tant que je les aurai.
Alors je l’ai suivie. Son comportement ne montre aucune agressivité. Au contraire, cette fille semble même plutôt… calme. Presque trop. Son style vestimentaire indiquerait plutôt qu’il s’agit d’une fille aisée. Elle ne semble émaner aucune agressivité. Me serais-je trompé ?
Quoique… C’était pareil, avec Mary. Mary n’avait aucune agressivité, et ressemblait à n’importe quelle enfant… ou presque… Au début… Pourquoi tout a du se finir comme ça ? N’avait-elle aucun choix ? Pouvait-elle se contrôler ? Pouvait-elle se libérer ?
Je soupire, essayant de chasser ma frustration. Depuis des semaines maintenant, j’ai toujours les mêmes interrogations… Sans jamais avoir de réponses. Au fond, peut être que c’est pour ça, que je prends cette filature autant à cœur.

La fille s’est éloignée de la ville, pour se rapprocher de la mer. A cette heure-ci, la mer est déserte, tout le monde est rentré chez soi. Peut être veut elle en profiter pour se transformer.
Je prends bien garde à me cacher, pour ne pas me faire repérer. Et là, je vois enfin ce que je craignais. La fille s’est blessée après être tombée, et du sang coule de sa blessure. Du sang contaminé par le virus akuma… qui vient de détruire un arbre environnant. Désormais, je n’ai aucun doute. J’avais vu juste.
Pourtant… Elle n’attaque pas. Elle ne fait rien. Et… je ne sais pas quoi faire. Je ne sais plus quoi faire. Il y a à peine quelques mois, je n’aurais eu aucun doute. Pourquoi cela a autant changé ?
C’est précisément pour ça que je dois agir. Si j’ai encore ces doutes… Je dois les clarifier.
Alors je sors de ma cachette. Je sais à quel point c’est risqué, mais c’est ma décision. J’ai décidé de clarifier la situation, seul.
Je m’avance vers elle, ne la quittant pas des yeux, à l’affut du moindre mouvement suspect. Mon uniforme porte clairement le rosaire de l’Ordre Noir : elle n’aura aucun doute quant à ma véritable identité. Alors si elle tente quoi que ce soit, je dois me tenir prêt. D’une main, j’avais agrippé la barrière pour enfermer les akumas. Je ne me laisserai plus avoir.

-Que faites vous seule au bord de la mer ?

Au fond de moi, j’ignorais ce que je voulais vraiment : qu’elle ne soit qu’une simple machine à tuer, et n’avoir plus aucune foi en Mary ? Ou qu’elle me montre elle aussi que les akumas pouvaient se montrer humains, et remettre en cause mes agissements jusqu’à aujourd’hui ?





entre la mer et la terre ; louis Ndki


Takk Reyn pour ce superbe vava ♥️

Takk ♥:
 


Aesthetic:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure. Aider Gwen.
Aime:
N'aime pas: Louis Roussel
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

🍫Éveil
🍫Premiers contacts
🍫Carnet de voyage
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 233 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Nihil - Akira N - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme - Hypersensible - Sérieux - Stratège - Altruiste - Sens du sacrifice - Respectueux
▐ Parcours RP : Rp en cours : (8/5) Indisponible pour nouveaux rp
Entre la terre et la mer (+40)
La forêt d'émeraude (+40)
Dernier Mur (3/3)(+10)
Heart of gold (+30)
Always have an escape plan (+30)
Les cicatrices ne disparaissent paa (+10)
Bellum se ipsum allet (+10)
Deux traqueurs font le lot (+10)

Points: 1660
Points dépensés : 0
Conditions : 2/12
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Mer 11 Sep - 23:39
p'tit louis
« Disons-nous le monstre immense capable de dévorer toute chose, ou cette vague qui mousse à nos pieds ? »
Tu n’avais pas non plus pris toutes les précautions du monde, beaucoup trop obnubilée par ta petite escapade fort appréciée, alors ce fut sans grande surprise qu’une voix vint te couper dans ton élan :

— Que faites-vous seule au bord de la mer ?

Calmement, tu questionnas l’individu du regard. Avait-il vu ? Sûrement pas (ah bon, tu crois ça ?)... Quand bien même le doute subsistait, te voilà face à un capharnaüm de possibilités.

La raison te soufflait de l’éliminer, au cas où. On n’était jamais trop prudent. Qu’un humain de plus à supprimer. Qu’une victime supplémentaire à ajouter au massacre. Un simple dommage collatéral, qu’ils diraient. Oh mais tes mains Edith tes mains n’étaient-elles pas suffisamment pleines de sang ? Trop de ce rouge. Tu y préférais le noir de tes paupières. Amplement. Le silencieux noir de tes paupières. Il t’apaisait.

Ton regard examina furtivement l’intéressé pour constater qu’il semblait (très) jeune, autour du même âge que ta petite sœur à jamais figée dans le temps (c’est une jolie façon de dire que tu l’as tuée (honteusement assassinée) avant de revêtir son cadavre encore chaud hein Edith ?) ; qu’il semblait bien trop jeune pour mourir,  au fond. Comme elle, mais ne disait-on pas que ceux que Dieu aimait partaient toujours en premiers, après tout ? Ouais, on le disait.

Enfin. De qui te moquais-tu ? Tu n’en étais tout bonnement pas capable. Dès qu’on t’offrait l’occasion de choisir, alors il te fallait impérativement opter pour la solution la plus humaine. Hypocrite, mais pour le mieux ; soit. Tu ne haïssais pas grand-chose, mais la guerre, ça – il n’y avait rien que tu détestais plus. On ne pouvait que tuer. Les chanceux hésitaient entre fuir ou mourir, mais toi, Edith, étais de ceux qui ne pouvaient que se languir de son impitoyable achèvement.

— Bonjour, soufflas-tu un sourire non ennuyé sur les lèvres.

Il débarquait un peu comme un cheveu sur la soupe. Quelques airs d’interrogatoire. Ou n’était-ce que ta coupable imagination ? Non, son rosaire te l’indiquait clairement : il savait. Que voulait-il, alors ? Te faire perdre du temps en attendant les renforts ? Probablement. Tu n’étais qu’une machine à détruire. Un monstre. Oui, un monstre, mais un bien aimable qui ne voyait pas le moindre inconvénient à discuter avec lui, en dépit du danger qu’(ironiquement) il représentait (ou était-ce réellement lui le danger ?), ceci dit.

— A-t-on vraiment besoin d’une justification pour venir solitairement apprécier la mer ? haussas-tu les épaules ostensiblement désinvolte. Tout le monde le fait. Petite pause. Tout le monde, mais moi, je dois bien avoir une raison… c’est ça ? une pointe de déception dans la voix, il me semble.

Pointe que tu regrettas bien vite : ce n’était pas de sa faute. Pauvre petit agneau embrigadé dans ce combat acharné. Risquer sa vie ainsi, même sur base de volontariat, restait à tes yeux terriblement injuste. Ne demeurait qu’une profonde pitié. Terrifiant comme si nombreux ils ne se saisissaient pas pleinement de leur liberté. Ils devraient.

— Je n’en ai pas. Je voulais simplement voir la mer, comme ça ; rien de plus. Elle me rappelle des choses. Et puis, c’est peut-être la dernière fois que j’en ai l’occasion, vous savez ? La vie est si courte (parole risquée si jamais il le prenait comme une menace déguisée, mais honnête (ça se sentait, il n’y avait pas la moindre agressivité) et vraie : la vie était courte. Pour vous comme pour eux).

Tu lui adressas un sourire chaleureux et peut-être un peu triste aussi, un soupçon d’amertume sur le visage. Ça ne te plaisait pas particulièrement de devoir te justifier à un illustre inconnu : tu n’avais rien fait de mal ! Ou plutôt rien fait de mal là tout de suite car il allait de soi que du mal tu en avais déjà fait et tu en referais tu y étais obligée impossible d’y échapper (impossible d’en réchapper) et tu sais Edith (oui tu le sais) le pire dans tout ça c’est qu’à la toute fin :
rien ne te sauvera.

Peu importait ; te croyait-il seulement ? « Tissu de mensonges », songeait-il certainement. Une machine ne pouvait désirer une telle futilité. Et pourtant, tu étais venue ici dans le seul but de te détendre et d’oublier (tentative visiblement ratée), le temps d’une matinée engloutie par la nostalgie.

— Cependant, je pourrais vous retourner la question : que faites-vous seul au bord de la mer ? hasardas-tu sans camoufler le léger amusement que la situation te provoquait.

Curieuse de ce qui t’attendait. Dénuée d’une méfiance qu’il te faudrait exhiber.

Confiante, car aujourd’hui encore tu avais décidé de croire en ceux qu’il valait mieux éviter.


entre la mer et la terre ; louis 7mSq2gf
○○○
mood:
 
kdos:
 
La Miséricorde

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: aider ?
Aime:
N'aime pas: Edith Laforet
Edith LaforetLa Miséricorde
entre la mer et la terre ; louis O7ZwVkU

Edith pardonne en #B78178.

entre la mer et la terre ; louis Yr3h
| FP | RS | FT |

« i'm like a flower that's fading here where every hour is one long tear »

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 118 ▐ Autres Comptes : sabah + luba + anja.
Féminin
▐ RPG Age : 18 ans de corps, 22 ans d'âme.
▐ Personnalité : humaine.
▐ Parcours RP :
(disponible) 13/9


life live on life, therefore you must eat or be eaten ft. bonnie r. o'cahan (+ 30) ; début novembre 189x.

no rest for the wicked ft. b. wilma hartmann (+ 40) ; début mars 189x+1.
entre la mer et la terre ft. louis roussel (+ 40) ; fin mars 189x+1.

beautiful minds inspire others ft. adelheid von rosenwald (+ 20) ; début avril 189x+1.
the pain i don't say out loud, builds a home inside me ft. dorothea von rosenwald (+ 10) ; 12 avril 189x+1.
quête 15 : blue hell ft. felipe borréda de soto & wil hartmann (+ 10) ; mi-avril 189x+1.

look inside yourself ft. lion d. ferguson (+ 00) ; 04 mai 189x+1.
who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ? ft. sua (+ 10) ; 08 mai 189x+1.
quête 21 : freak show ft. sebastian abbott & asiye y. demir (+ 20) ; mi-mai 189x+1.
l'amour est dans le pré ft. felipe borréda de soto & bonnie r. o'cahan & sua (+ 10) ; 21 mai 189x+1.
meling u of ur q ft. şehrazat f. güzel (+ 00) ; fin-mai 189x+1.

let it go and unleash all the feelings ft. blasius barnes (+ 00) ; 07 juin 189x+1.

together as one ft. blablabla on verra après (+ 00) ; 05 juillet 189x+1.
mi juillet sebby LANCE LE STP OUBLIE PAS

○○○

RANG E (650) + 2 conditions → RANG D à 750
| banque |

Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Dim 6 Oct - 21:11
Monstres
Louis & Edith





Au fond, je savais très bien que venir ici, seul, était une idée complètement folle. Je suis face à une akuma, de ça, j’en suis persuadé. Je sais également qu’elle est de niveau supérieur, et qu’elle peut me tuer en un instant, si elle le souhaite. Certes, j’ai mes barrières pour me protéger… Mais je n’ai même pas appelé de renforts.
Pourquoi avoir choisi de me jeter ainsi dans la gueule du loup ? Les événements de ces dernières semaines m’ont-ils bouleversé à ce point ?

-Bonjour.

Je ne réponds pas. Evidemment, c’est la moindre des politesses. Mais est-il nécessaire d’échanger des politesses avec ses pires ennemis, alors que, potentiellement, ma dernière heure approche ?

Pourtant, elle n’affiche aucun air menaçant. Au contraire, c’est un sourire qui étire ses lèvres. Un sourire triste, et nostalgique. Pas un sourire sanguinaire monstrueux.

-A-t-on vraiment besoin d’une justification pour venir solitairement apprécier la mer ? Tout le monde le fait. Tout le monde, mais moi, je dois bien avoir une raison… c’est ça ?

…C’est ça. C’est bien pour ça que je l’ai suivie. Après tout, c’est une arme du Comte. Elle a forcément un plan derrière la tête.
Elle ne peut pas agir comme une fille normale, comme toi, Mary. Les souvenirs reviennent à nouveau me parasiter, me montrant une réalité bien éloignée de tous les idéaux que j’avais.
Pourquoi est ce que je cherche à comprendre l’ennemi ? Pourquoi est ce que je ne me cantonne pas à la version plus simple, plus radicale, de Central ?

-Je n’en ai pas. Je voulais simplement voir la mer, comme ça ; rien de plus. Elle me rappelle des choses. Et puis, c’est peut-être la dernière fois que j’en ai l’occasion, vous savez ? La vie est si courte.

Je fronce les sourcils en entendant de tels mots. « La vie est si courte »… En effet, je le sais bien. J’ai moi-même pu l’observer de nombreuses fois. Tous ces civils, disparus dans les flammes de la guerre, ces gens que, malgré tous nos efforts, nous n’avions pas pu sauver…
Tous ces gens avaient leur vie devant eux. Tous ces gens étaient si jeunes. Tous ces gens ne participaient pas à la guerre, et n’avaient pas demandé à ce qu’elle débarque aussi brutalement chez eux.
La vie est bien trop courte pour la gâcher dans une stupide guerre.
Pourtant, c’est le choix que j’ai fait. Je me suis moi-même jeté dans une guerre vide de sens, avec l’espoir de l’arrêter, de faire quelque chose pour pouvoir vaincre l’ennemi et ramener la paix.
Et aujourd’hui, je converse avec l’un des soldats de l’ennemi.
Qu’est ce qu’il m’arrive ?

Je baisse les yeux. Au fond… J’aurai peut-être préféré une autre réponse. « Pour me transformer en akuma à l’abri des regards » ou quelque chose comme ça. La seule personne que j’essaie de convaincre, finalement, c’est moi même.
Pourquoi est ce que je suis venu ici ?

-Cependant, je pourrais vous retourner la question : que faites-vous seul au bord de la mer ?

Moi… Par contre, j’ai une raison, pour être venu ici. Une raison qui ne va surement pas lui plaire.

-Vous êtes une akuma.

Dévoiler ainsi sa nature au grand jour est très risqué. Mais au moins, je suis seul, je ne risque d’emporter personne avec moi dans mon erreur.
Je serai le seul à en subir les conséquences.

-Vous êtes un danger pour les citoyens de la ville.

Un danger, oui… Comme cette fois-là, dans cette fameuse forêt maudite, où c’était les villageois qui avaient provoqué la naissance de l’akuma, à cause du racisme.
Au final, qui sont les vrais monstres ?





entre la mer et la terre ; louis Ndki


Takk Reyn pour ce superbe vava ♥️

Takk ♥:
 


Aesthetic:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure. Aider Gwen.
Aime:
N'aime pas: Louis Roussel
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

🍫Éveil
🍫Premiers contacts
🍫Carnet de voyage
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 233 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Nihil - Akira N - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme - Hypersensible - Sérieux - Stratège - Altruiste - Sens du sacrifice - Respectueux
▐ Parcours RP : Rp en cours : (8/5) Indisponible pour nouveaux rp
Entre la terre et la mer (+40)
La forêt d'émeraude (+40)
Dernier Mur (3/3)(+10)
Heart of gold (+30)
Always have an escape plan (+30)
Les cicatrices ne disparaissent paa (+10)
Bellum se ipsum allet (+10)
Deux traqueurs font le lot (+10)

Points: 1660
Points dépensés : 0
Conditions : 2/12
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Sam 12 Oct - 23:53
p'tit louis
« On n'empêche pas plus la pensée de revenir à une idée que la mer revenir à un rivage. Pour le matelot, cela s'appelle la marée ; pour le coupable, cela s'appelle le remords. »
Il fallait s’en douter : ça ne servait à rien de discuter, on te l’avait maintes fois répété. Inutile (naïve Edith). Le dialogue ne triompherait jamais, seules les armes vaincraient. Pourtant, tu souhaitais quand même essayer. Tu devais quand même essayer. Encore et encore. Pour l’éternité. Quand bien même les échecs s’entassaient. Tu recommençais. Tu recommencerais. Il suffisait de l’écouter, ce pauvre agneau égaré ; l’écouter sans se décourager. Ses mots cinglaient. Froids. Implacables. Te blessaient, même si tu n’en témoignais guère. Ils t’inquiétaient : t’entendrait-il seulement ? Autant rêver. Difficile de convaincre un de ces humains embrigadés. Difficile de leur parler, aussi, et pourtant : tu y étais.

Akuma.

Danger pour les citoyens de la ville, qu’il disait, hein. Pensait-il t’apprendre quelque chose ? Pensait-il que tu l’ignorais ? Pas la peine de te l’annoncer. Ouais, au fond, c’était vrai. Tu le savais. Tu ne disposais même pas du plus infime droit de le nier. Si on te l’ordonnait… les yeux fermés (toujours fermés), tu les décimerais. Oh, bien sûr : tu ferais de ton mieux pour les préserver, mais ton mieux n’égalait nullement le parfait. Ça ne resterait que « ton mieux ». Insuffisant. Parfois, tu ne pouvais pas Le défier. Tu ne pouvais que t’exécuter. Tu ne pouvais que te détester. Tu ne pouvais que te haïr, vraiment ; comme si ça te sauverait. Tu soupiras profondément. À quoi bon, franchement ? Ah, sérieux – c’était idiot. Très idiot de ta part. Tu en attendais beaucoup trop d’un ennemi ouvertement déclaré.

— Et ? Un silence appuyé, un regard dépité. La suite, quelle est-elle ? Je vais vous tuer, puis les tuer ? Ou alors, vous allez me tuer ? un ton étrangement terne.

Un rire t’échappa. Un rire un peu railleur. Un rire un peu affligé. Un rire qui sonnait à peine désespéré. Tu secouas la tête de droite à gauche, l’air navré. Non. Non, il se trompait. Il se trompait… tu n’étais pas un danger. Tu ne le voulais pas ! Est-ce qu’on t’avait ne serait-ce que demandé ton avis ? Est-ce qu’une personne dans ce monde se posait la question de ce que toi, sincèrement, tu souhaitais ? Est-ce qu’enfin quelqu’un comprendrait que tu étais bien plus qu’une insignifiante machine à tuer ? Ça te frustrait. Cette cruelle injustice t'énervait. Tu n’effectuais que les tâches pour lesquelles impitoyablement on te forçait. Le droit à la vie existait pour tous : vous aussi, tout le monde l’oubliait, mais vous aussi. Et on t’en voulait réellement pour ça ? Impossible de faire autrement ! Tu ne pouvais qu’abdiquer à vos lois...

Et tu t’en voulais terriblement pour ça.


— Vous… vous ne comprenez pas. Vous confondez tout. Je ne ferai rien. J’oserai même ajouter : pourquoi ferai-je une chose pareille ? Quand j’ai le choix (et tu l’as aujourd’hui, Edith : aujourd’hui seulement), je ne choisis pas le sang. Une pause, puis plus faiblement. Vous ne savez rien…

Ou plutôt : que ce qu’on lui rentrait dans le crâne. Ce serait ridicule de le lui reprocher. Il se trouvait de l’autre côté. Bien au chaud dans les rangs de l’humanité. Chanceux. Ce serait dommage de tout gâcher. Tu ne désirais pas le voir mourir pour cette cause qui le condamnerait. Dans l’idéal, il faudrait t’achever ici et maintenant : autrement, dans le futur, qui sait ce que tu provoqueras ? Pas même toi ne pouvait l’arrêter, cette fatale destinée. D’un autre côté, une partie de toi se refusait à en rester là. Vous exterminer sans se questionner demeurait bien trop aisé. Quelle hypocrite solution pour s’empêcher d’hésiter (vous empêcher d’exister).

Alors que toi, enchaînée par le Comte, tu ne parvenais à y déroger. Ironique, pas vrai ? Le loup qui se déguisait. Et qui y croyait.

— Je ne suis pas un monstre, lâchas-tu finalement, la voix un brin tremblotante, mais ferme.

Peut-être que tu essayais de le convaincre. Peut-être que tu essayais de te convaincre. Quelques mots alignés, les poings serrés, les yeux embués. Allons, comme si ça fonctionnerait ; il te tuerait, il le devait.

Et tu l'épargnerais ; tu le devais.


entre la mer et la terre ; louis 7mSq2gf
○○○
mood:
 
kdos:
 
La Miséricorde

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: aider ?
Aime:
N'aime pas: Edith Laforet
Edith LaforetLa Miséricorde
entre la mer et la terre ; louis O7ZwVkU

Edith pardonne en #B78178.

entre la mer et la terre ; louis Yr3h
| FP | RS | FT |

« i'm like a flower that's fading here where every hour is one long tear »

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 118 ▐ Autres Comptes : sabah + luba + anja.
Féminin
▐ RPG Age : 18 ans de corps, 22 ans d'âme.
▐ Personnalité : humaine.
▐ Parcours RP :
(disponible) 13/9


life live on life, therefore you must eat or be eaten ft. bonnie r. o'cahan (+ 30) ; début novembre 189x.

no rest for the wicked ft. b. wilma hartmann (+ 40) ; début mars 189x+1.
entre la mer et la terre ft. louis roussel (+ 40) ; fin mars 189x+1.

beautiful minds inspire others ft. adelheid von rosenwald (+ 20) ; début avril 189x+1.
the pain i don't say out loud, builds a home inside me ft. dorothea von rosenwald (+ 10) ; 12 avril 189x+1.
quête 15 : blue hell ft. felipe borréda de soto & wil hartmann (+ 10) ; mi-avril 189x+1.

look inside yourself ft. lion d. ferguson (+ 00) ; 04 mai 189x+1.
who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ? ft. sua (+ 10) ; 08 mai 189x+1.
quête 21 : freak show ft. sebastian abbott & asiye y. demir (+ 20) ; mi-mai 189x+1.
l'amour est dans le pré ft. felipe borréda de soto & bonnie r. o'cahan & sua (+ 10) ; 21 mai 189x+1.
meling u of ur q ft. şehrazat f. güzel (+ 00) ; fin-mai 189x+1.

let it go and unleash all the feelings ft. blasius barnes (+ 00) ; 07 juin 189x+1.

together as one ft. blablabla on verra après (+ 00) ; 05 juillet 189x+1.
mi juillet sebby LANCE LE STP OUBLIE PAS

○○○

RANG E (650) + 2 conditions → RANG D à 750
| banque |

Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Lun 6 Jan - 16:04
Compréhension
Louis & Edith





Elle n'a pas l'air hostile. Elle devrait être énervée par de telles accusations, se retourner vers moi pour essayer de me tuer, dévoiler sa véritable nature de machine mécanique, attaquer la ville.
Rien de tout ça. Son expression... est définitivement trop humaine. Son visage est bien trop émotif.
Pourquoi, dans ce cas ?
Pourquoi les "simples machines" du Comte Millénaire ressemblent elles tellement aux humains ?


Et puis je me remets sur mes gardes lorsqu'elle reprend la parole.

-Et ? La suite, quelle est-elle ? Je vais vous tuer, puis les tuer ? Ou alors, vous allez me tuer ?

Oui.
C'est comme ça que c'est censé se passer en tout cas. C'est comme ça que ça s'est toujours passé, du plus loin que je m'en souvienne. Chaque camp désirant combattre l'autre, l'un ayant des idéaux opposés à l'autre.
Alors nous nous battons. Car devant nous, nous avons l'ennemi. Celui qui contrecarre nos idéaux.
Ça devrait être comme ça.

-Vous… vous ne comprenez pas. Vous confondez tout. Je ne ferai rien. J’oserai même ajouter : pourquoi ferai-je une chose pareille ? Quand j’ai le choix, je ne choisis pas le sang. Vous ne savez rien…

Je sais.
Je me souviens. Mary aussi ne voulait pas. Mary m'avait promis qu'elle ne tuerait plus. Mary semblait bien trop humaine aussi.
Peut-être que ce jour-là... elle n'avait plus le choix, justement.
Mais alors, est ce que nous ne tuons pas d'autres humains, finalement ?

-Je ne suis pas un monstre.

Sa voix est tremblante, déchirante.
Ce n'est absolument pas un bruit mécanique.
Ce n'est pas une voix sans âme.

Je suis incapable de la fixer plus longtemps, et je baisse les yeux vers le sable.
Je sais.
Si.
Si, je comprends.
Si, je sais.
Peut-être un peu trop, peut-être pas assez.

Plus que je ne le devrais en tout cas.

-Quand vous avez le choix...

Alors qu'est ce qui les empêche d'avoir le choix, dans ce cas ? Est-ce que c'est le Comte ? Est-ce que ce sont les Noés ?
Est-ce que c'était ce chat ?

-Quand est-ce que vous avez le choix ? Qu'est-ce qui vous empêche de l'avoir ?

Qu'est-ce que je fais encore là ?





entre la mer et la terre ; louis Ndki


Takk Reyn pour ce superbe vava ♥️

Takk ♥:
 


Aesthetic:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure. Aider Gwen.
Aime:
N'aime pas: Louis Roussel
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

🍫Éveil
🍫Premiers contacts
🍫Carnet de voyage
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 233 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Nihil - Akira N - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme - Hypersensible - Sérieux - Stratège - Altruiste - Sens du sacrifice - Respectueux
▐ Parcours RP : Rp en cours : (8/5) Indisponible pour nouveaux rp
Entre la terre et la mer (+40)
La forêt d'émeraude (+40)
Dernier Mur (3/3)(+10)
Heart of gold (+30)
Always have an escape plan (+30)
Les cicatrices ne disparaissent paa (+10)
Bellum se ipsum allet (+10)
Deux traqueurs font le lot (+10)

Points: 1660
Points dépensés : 0
Conditions : 2/12
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Lun 6 Avr - 22:21
p'tit louis
« et que les marécages inavouables d’une humanité reniée soient l’unique et répugnant terreau où pousse ce qui est seul à n’être pas mensonge »
Les larmes te montent aux yeux (s’il y a bien une chose que tu aurais préféré ne jamais récupérer c’est (ta tendance à toujours chouiner et (les regrets qui terriblement t’assassinent))) jusqu’à ce qu’elles glissent sur tes joues ; et que le rebord de ta main ne les essuie (les efface (comme si elles n’avaient jamais existées parce que (au fond elles ne devraient pas (pourtant elles sont là)))) prestement (un peu honteuse (tu n’aimes pas les montrer (tes faiblesses sont nombreuses et (pleurer n’a jamais aidé personne)))). Il n’est pas très bavard et (il a raison (tu n’oublies pas que (en plus d’être une arme (une machine (un monstre (tu es aussi les yeux et les oreilles du Comte (ce qu’ils savent assurément (à sa place tu ne dirais pas grand-chose non plus (après tout que tu le veuilles ou non : tu restes éternellement l’outil du mal (et même toi tu ne peux te faire confiance alors)))))))))) tu le comprends.

Tu sais (qu’il sait et pourtant (qu’il ne saura jamais vraiment)). Son regard se détourne vers le sol (il est gentil (tu vois bien qu’il est gentil et (surtout qu’il doute ? (oh le pauvre enfant (à la guerre la moindre hésitation est fatale et (si ce n’était pas toi aujourd’hui, mais la Machine (la monstrueuse machine (la moindre hésitation lui aurait été fatale en effet)))))) tandis que le tien se fait plus insistant que précédemment. Tu écoutes les quelques mots qu’il prononce (ils sont si rares et (si proches du pardon (à tes yeux (c’est déjà un grand pas)))) pour te rendre compte qu’il ne saisit probablement pas la nature exacte de votre asservissement (comment lui en vouloir ? (les âmes prisonnières de la matière ne sont (que des âmes prisonnières de la matière noire))).

— Aucun (tu sais que c’est faux, ça, par contre (tu le dis quand même parce qu’au fond (même les plus terribles machines y sont obligées (quand bien même elles ne chercheraient pas par tous les moyens de s’échapper et (de cette existence maudite, se réjouiraient))))) de nous n’est là (de nouveau là (ramené à la vie)) par choix, mais chacun de nous est là pour la même chose (le Comte et (la guerre et (tuer et (ne jamais trouver la paix)))) ; les ordres sont les ordres et les machines (le mot s’accroche sur ta langue et s’arrache de ta bouche (tu le détestes sauf que (il sait alors à quoi bon tristement le cacher ?)))) sont faites pour les exécuter c'est tout. C’est intrinsèque. Personne n’y peut quoi que ce soit. Même si l’on ne veut pas : on doit et on fera. Une pause. Vous savez ce qui arrive aux machines qui ne servent plus à rien ? le ton est affreusement amer : ce ne sont clairement pas tes mots, mais ce sont des mots et ils sont malheureusement vrais.

Tu souris un peu (comme si l’éventualité ne t’effrayait pas (entre le monstre qui dort au creux de ton être et (la mort et (les autres (tu en oublierais presque que votre existence ne tient de toute façon qu’à un fil et (l’épée de Damoclès finira bien par tomber (pour un oui ou pour un non (comme l’étendue de votre seconde vie, en somme : pour rien)))))))). Je pense qu’il n’est pas nécessaire de détailler (moins tu en dis…), tu as juste de la chance (qu’il y ait des gens comme (des gens comme ta douce Bonnie (des gens qui t’aident à tenir le coup (des gens comme Dorothea et (des gens comme Bonnie oui)))) voilà tout ; elle rendent la nuit plus douce et moins triste.

Enfin Edith tu vois : tu ne perds pas le Nord pour autant (tu te trouves face à l’ennemi (un gentil ennemi et (un hésitant ennemi certes, mais (un ennemi tout de même)))) et tu sais pertinemment que ce genre de situations ne se règle (ou ne se règlera si l’on a la chance de pouvoir les remettre à demain (et on l’a rarement)) que d’une seule façon… tu sais aussi qu’il a tant à perdre et pour lui et pour l’humanité toute entière (car vous êtes les sinistres créatures qui sèment la terreur sur terre (et eux les tristes humains qu’il faut sauver de cet enfer)), donc sans trop réfléchir tu lui intimes d’un air un peu résigné, mais sincère :

— Si vous… tu hésites quand même : si vous voulez vraiment me tuer, vous devriez essayer de le faire maintenant, vous n’aurez probablement jamais plus une occasion pareille, vous savez ? Je sais que… je sais que vous n’avez pas vraiment d’autre choix non plus, après tout, et tu hausses les épaules en détournant le regard vers la mer.

Tu tentes le sort Edith (parce que tu souhaites y croire et (tu y crois sincèrement (puis tu n’en as pas peur (il ne peut pas te tuer tu sais ? (même s’il le voulait… (les limites du monstre sont des choses à ne pas outrepasser (même pour toi, Edith : tu n’as pas le droit de le provoquer (il rôde et (il veille mais (surtout : il te protège en vérité (de la sinistre réalité (de tous ceux que tu as (que tu dois et (que tu devras encore sûrement (massacrer))))))))))))) et ce sort que tu tentes, ce n’est pas tant les décisions de l’ennemi, mais la Machine qui pour l’instant se tait et te donne un peu de répit pendant que la question qui te brûle les lèvres demeure imperturbablement : jusqu’à quand ? Et ça nul ne le sait : pas même toi.


entre la mer et la terre ; louis 7mSq2gf
○○○
mood:
 
kdos:
 
La Miséricorde

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: aider ?
Aime:
N'aime pas: Edith Laforet
Edith LaforetLa Miséricorde
entre la mer et la terre ; louis O7ZwVkU

Edith pardonne en #B78178.

entre la mer et la terre ; louis Yr3h
| FP | RS | FT |

« i'm like a flower that's fading here where every hour is one long tear »

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 118 ▐ Autres Comptes : sabah + luba + anja.
Féminin
▐ RPG Age : 18 ans de corps, 22 ans d'âme.
▐ Personnalité : humaine.
▐ Parcours RP :
(disponible) 13/9


life live on life, therefore you must eat or be eaten ft. bonnie r. o'cahan (+ 30) ; début novembre 189x.

no rest for the wicked ft. b. wilma hartmann (+ 40) ; début mars 189x+1.
entre la mer et la terre ft. louis roussel (+ 40) ; fin mars 189x+1.

beautiful minds inspire others ft. adelheid von rosenwald (+ 20) ; début avril 189x+1.
the pain i don't say out loud, builds a home inside me ft. dorothea von rosenwald (+ 10) ; 12 avril 189x+1.
quête 15 : blue hell ft. felipe borréda de soto & wil hartmann (+ 10) ; mi-avril 189x+1.

look inside yourself ft. lion d. ferguson (+ 00) ; 04 mai 189x+1.
who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ? ft. sua (+ 10) ; 08 mai 189x+1.
quête 21 : freak show ft. sebastian abbott & asiye y. demir (+ 20) ; mi-mai 189x+1.
l'amour est dans le pré ft. felipe borréda de soto & bonnie r. o'cahan & sua (+ 10) ; 21 mai 189x+1.
meling u of ur q ft. şehrazat f. güzel (+ 00) ; fin-mai 189x+1.

let it go and unleash all the feelings ft. blasius barnes (+ 00) ; 07 juin 189x+1.

together as one ft. blablabla on verra après (+ 00) ; 05 juillet 189x+1.
mi juillet sebby LANCE LE STP OUBLIE PAS

○○○

RANG E (650) + 2 conditions → RANG D à 750
| banque |

Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Lun 4 Mai - 1:12
Menaces
Louis & Edith





Et les larmes qui lui montent aux yeux, et les larmes qui glissent sur ses joues, des larmes de tristesse, de désespoir sans doute.
Des émotions trop humaines sur un visage trop humain.
Et je ne veux pas le voir. Et je ne veux pas l’écouter. Car je la sens. Ma volonté, ma détermination, qui faiblit. Car je le sens. Qu’elle peut être -qu’elle a été- humaine, elle aussi.
Alors, si je veux continuer de combattre pour l’Ordre, qu’est ce que je fais là ?

-Aucun de nous n’est là par choix, mais chacun de nous est là pour la même chose ; les ordres sont les ordres et les machines sont faites pour les exécuter c'est tout. C’est intrinsèque. Personne n’y peut quoi que ce soit. Même si l’on ne veut pas : on doit et on fera. Vous savez ce qui arrive aux machines qui ne servent plus à rien ?

Pas un choix.
Un ordre.
Comme une machine après tout. Une simple machine du Comte. C’est aussi ce qu’on nous apprend, lorsqu’on nous forme, en tant que traqueurs. Les akumas, les machines du Comte Millénaire, n’existent que pour tuer. Ce sont les outil d Comte Millénaire, qu’il utilise simplement pour tuer.

Alors pourquoi ? Pourquoi ai je rencontré une akuma qui n’a pas essayé de me tuer ? Une akuma qui voulait sauver des gens ? Pourquoi ai je rencontré une akuma qui m’a sauvé ?
Oui mais ça c’était avant d’essayer de te tuer, Louis.
Et je… Je ne sais vraiment plus quoi penser.
J’ai envie de partir. Mais… j’ai aussi besoin de réponses.
Pourquoi, pourquoi est ce que j’en cherche ?

-Si vous…  si vous voulez vraiment me tuer, vous devriez essayer de le faire maintenant, vous n’aurez probablement jamais plus une occasion pareille, vous savez ? Je sais que… je sais que vous n’avez pas vraiment d’autre choix non plus, après tout.

Non. Personne n’a le choix.
Enfin, peut être que je l’ai eu. Après tout, j’ai choisi de m’engager dans l’Ordre Noir. Je voulais être utile, accomplir de grandes choses, pouvoir sauver, moi aussi, même si je n’ai justement pas été choisi.
Mais… La réalité des faits est bien différente. Et aujourd’hui, je… Je commence à douter.

Pourtant, même si elle me dit ça, elle doit très bien savoir que je ne peux pas. Je suis seul, et je ne suis pas un exorciste. C’est évident.
S’il y a bien une personne qui est en mesure de tuer ici, c’est elle.

-Je ne peux pas. Vous le savez n’est ce pas ? Alors pourquoi l’avoir demandé ?

Est ce une sorte de test ? Est ce pour se donner une excuse pour m’éliminer ?
Et je me demande alors. Ce jour là, qu’est ce qui a poussé Mary à vouloir soudainement… me dévorer ? Etait ce un ordre ? Ou était ce autre chose ?
Mais tu es bien plus qu’une machine n’est ce pas ?

-Pourquoi ne le faites vous pas ? Vous en avez les moyens. Est ce votre choix ?

Le choix, de quoi ? De tuer, de ne pas tuer ?
De vivre, ou de remourir ?





entre la mer et la terre ; louis Ndki


Takk Reyn pour ce superbe vava ♥️

Takk ♥:
 


Aesthetic:
 
Le feu sous la glace

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Voir le monde et découvrir ce qui m'entoure. Aider Gwen.
Aime:
N'aime pas: Louis Roussel
Louis RousselLe feu sous la glace
Louis murmure en chocolate

🍫Éveil
🍫Premiers contacts
🍫Carnet de voyage
▐ IRL Age : 24 ▐ Messages : 233 ▐ Autres Comptes : Soren D - Ayden H - Cristal G - Lavi - Phoenix L - Nihil - Akira N - Abigail P - Eloi B
Masculin
▐ RPG Age : 18
▐ Personnalité : Discret - Peu bavard - Réservé - Pragmatique - Observateur - Calme - Hypersensible - Sérieux - Stratège - Altruiste - Sens du sacrifice - Respectueux
▐ Parcours RP : Rp en cours : (8/5) Indisponible pour nouveaux rp
Entre la terre et la mer (+40)
La forêt d'émeraude (+40)
Dernier Mur (3/3)(+10)
Heart of gold (+30)
Always have an escape plan (+30)
Les cicatrices ne disparaissent paa (+10)
Bellum se ipsum allet (+10)
Deux traqueurs font le lot (+10)

Points: 1660
Points dépensés : 0
Conditions : 2/12
Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Re: entre la mer et la terre ; louis
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
entre la mer et la terre ; louis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: