Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Partagez
 

 Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire
Mar 29 Oct - 0:11



STEAMIN

Les lumières dansent, comme une nuée de vers-luisant elles dansent en chatoyant, devant ses yeux elles dansent, les lueurs de la ville — Londres qui ne dort qu'à moitié, emmitouflée dans sa brume industrielle. La nuit a glissé le monde dans son manteau, le jour s'est sauvé comme un voleur, en emportant le Soleil ; l'air s'est rafraichi mais l'alcool tient Angus au chaud. Il titube de rue en rue, le vieil homme, rond comme une soucoupe et fait comme un rat. C'est pour cette dernière raison qu'il a décidé de boire, ce désespéré. Xuan a une réserve d'alcool respectable, dommage que le Brouillard, lui, ne le soit pas. Ils'était donné deux bouteilles pour oublier, pour faire chavirer sa peine et sa douleur. Ça devrait suffire. Enfin, ça c'était la théorie. En pratique, il avait commencé à douter des intentions de sa propre ombre dès qu'il avait atteint la moitié de la première bouteille. Elle le suivait et il avait commencé à croire qu'elle ne lui voulait pas que du bien. (Personne ne lui veut du bien, il est trop détestable pour être aimé.) Heureusement qu'elle le perdait de vue dans les allées sombres. (Pourtant on l'a sauvé, non ?)

Ayant troqué son costume d'Assassin contre celui d'un ivrogne, il chancèle, icognito, sur quelques pas après que son pied ait buté sur un pavé irrégulier. Un juron fuse, solitaire — au moins autant que celui qui le pousse. Le vieil Écossais réussit néanmoins à rester debout, mais le monde tourne autour de lui, tourne, tourne, tourne de plus-en-plus vite et de plus-en-plus follement. Il se retrouve à claudiquer en direction d'un mur choisi au hasard et s'assied là, juste là, oui, dans un coin de la rue endormie, bien à l'abri dans l'ombre — et l'ombre est sa demeure, son royaume, son paradis. Invisible, comme toujours. Les bouteilles tintent contre la pierre lorsqu'il les pose près de lui, trahissant sa présence par deux notes distinctes qui dérangent le silence de la rue, sauf qu'il n'y a personne d'autre que lui pour l'entendre, pour savoir qu'il y a trouvé refuge.

Il baigne dans les brumes chaleureuses de l'alcool. Elles l'enveloppent et s'en vont flatter son esprit d'une multitude d'idées bizarres et réchauffent son corps fatigué. Il a le cœur léger, le vieil homme. Il ne sent pas les morsures de ses remords et la brise froide lefait à peine frissonner. Et c'est agréable. Drôle d'euphorie que voilà, aussi douce que puissante, enivrante. Il a envie de sourire et de rire parce que ça fait longtemps que ce n'est pas arrivé, mais il n'y a pas âme qui vive (à part la sienne qui agonise depuis longtemps). La solitude étend ses giffes — il n'y a rien de plus triste qu'un vieil homme buvant seul. Ah, les idées noires ne sont jamais bien loin, constate-t-il avec un pincement au coeur. Pour l'instant, elles se sont juste retirées hors de sa vue mais il peut toujours les sentir ramper dans un coin de sa tête. Il a juste trouvé un moyen de les tenir à distance, juste le temps d'une nuit, parce qu'il est vieux et exténué, parce qu'il voulait s'accorder une trève bien méritée dans l'espoir d'enfin savoir ce que ça fait d'être en paix (au moins avec lui-même, à défaut d'enfin parvenir à s'entendre avec le reste du monde).

D'entre ses lèvres s'évade un soupir.
(Il n'est pas assez ivre.)

Il avale donc le restant de sa première bouteille. L'arrière de sa tête cogne doucement contre le mur derrière lui quand il la relève en appréciant l'arôme brûlant. Au-dessus de lui se déroule une bande de ciel noir, délimitée par les toits et leurs gouttières, et mouchetée d'étoiles — ces petites lanternes célestes perdues dans le grand vide. Il les contemple depuis sa cachette poussiéreuse que semblent éviter les lueurs des habitations, comme si elles savaient qu'il s'y trouve. Ses yeux d'orage se perdent dans l'immensité des cieux et son esprit mélancolique s'apprête à se laisser submerger par des souvenirs dont il regrette amèrement la douceur quand un son le dérange et le ramène brutalement sur Terre.

L'écho d'une cavalcade se répercute dans la rue étroite ; envolée la tranquillité nocturne, des ombres s'approchent à vive allure et celle à leur tête semble un peu plus pressée que les autres. Angus grogne, envahi d'une mauvaise humeur aussi soudaine que dangereuse. Le bruit — non, le tapage se fait plus fort, encore plus fort, toujours plus fort à ses oreilles.

Aussi l'Assassin se lève-t-il aussi vite que lui permet son foie imbibé d'alcool et, sur un coup de sang, lance la bouteille vide sur les silhouettes. Un projectile en verre soufflé projeté avec colère est une arme redoutable ; de ce fait, son geste a pour effet immédiat de faire s'arrêter le groupe alors qu'un de ses membres membres tombe lourdement au sol en poussant un cri de douleur. Puis un lourd silence s'écrase à son tour dans la rue.

Le Brouillard émerge des ténèbres avec la démarche la plus digne dont un homme saoûl peut faire preuve. Et passée la surprise de son apparition soudaine, il suffit d'un coup d'oeil à l'expression qu'il affiche pour ravaler une quelconque raillerie. On ne se moque pas d'un visage pareil : ses traits certes pâles et tirés ne sont plus qu'un vaste étalage de colère et si ses prunelles pouvaient lancer des éclairs, la petite troupe ne serait plus qu'un tas de cendres sur le sol.

Il s'attarde néanmoins sur une personne parmi les indésirés — celle, en vérité, après laquelles ils couraient. Angus plisse les yeux. Il ne voit pas bien les traits de son visage, mais il devine que c'est une fille. Une jeune fille. Il cligne des yeux un instant tandis que son esprit embrumé tire ses conclusions.

Et alors, davantage de colère vient le titiller.
Il s'avance encore.

« Poursuivre une gamine la nuit ? Dégoûtant. » s'élève sa voix furibonde (quoi qu'un peu trainante à cause de la boisson).

Sa main file dans la poche intérieure de son manteau ; ses doigts se referment sur la crosse de son revolver. Qu'il dégaine ostentatoirement. Et alors qu'il rouvre la bouche, il surprend son accent écossais à pointer le bout de son nez. Il lâche donc

« Mon then ya wee knobs. »

sur un ton particulièrement belliqueux.




i’d say i am being punished, but i know the world doesn’t punish wicked people
Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire 703b6db0-24d4-4805-89b5-9d98c8494d9f
playlist ♪


The gang going on a job like:
 
Brouillard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver Nima.
Aime:
N'aime pas: Angus Morganach
Angus MorganachBrouillard
HE WHO SANK DEEP in the black sea has awoken the LEVIATHAN that dreamed there in the waves — LURKED IN HIS MIND
___________

Angus tue en Indianred.

FPBANQUERS

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Thaddeus Wiggins
Masculin
▐ RPG Age : 46 ans
▐ Personnalité : Froid ; pragmatique ; autoritaire ; agressif ; violent ; combattif ; impatient ; se plaint peu ; peu loquace ; secret ; mystérieux ; professionnel ; impassible ; soigneux ; prudent ; vieux ; bagarreur ; méfiant ; terrifiant ; impitoyable ; impardonnable ; tenace ; mélancolique
▐ Parcours RP :
STATUT RP : oh boi (help/3)


» terminés
(www) — f.t. Annabelle V. Peeters (5/10)
(www) — f.t. Xuan Ming (13/40)
(www) — f.t. Risa H. Drake (80)
(www) ♝ INTRIGUE V — f.t. beaucoup de gens. (160)
(www) — f.t.Lucie Fair (40)
(www) ♝ INTRIGUE VI — f.t. Xuan Ming et Ayden Hyde. (160)
(www) ♝ INTRIGUE VI, fin (20)
(www) — f.t. Cassidy Danvers (60)
(www) — f.t. Xuan Ming et Akira Nakamura (40)
(www) — f.t. Xuan Ming (8/20)


» en cours
(www) — f.t. Jean-Jean (20)
(www) — f.t. Oskar P. Magnussen et Maé Connors (30)
(www) — f.t. İlknur Aceleci (20)
(www) — f.t. Destiny Richards (70)
(www) — f.t. Elijah Nash (10)
(www) — f.t. Bonnie R. O'Cahan et Xuan Ming (10)
(www) — f.t. Laoghaire Loiseau (20)
(www) — f.t. Klok (20)
(www) — f.t. Risa H. Drake (10)
(www) — f.t. Rhys Bleddyn (3/10)

850 points rp
10 points OS
50 points de validation

= 910 points.


Rang D.

Chronologie rp trouvable dans la Banque.

Revenir en haut Aller en bas
Re: Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire
Mar 5 Nov - 18:55

Quelle idée incroyablement stupide tu as encore eue. Avec le temps tu as fini par devenir plus mature, à moins te laisser contrôler par tes émotions et, surtout, à ne plus agir sur des coups de tête et pourtant – pourtant – voilà que tu as récidivé. Venir à Londres sur de simples rumeurs et suppositions, alors que la ville regorge de partisans, de brookers, d’akumas et de Noahs. Alors que la Congrégation n’est qu’à une poignées d’heures tout au plus – alors que tu es sur leur territoire donc (ville maudite).

Quelle idée incroyablement stupide mais tu n’aurais jamais pu rester sans ne rien savoir, plongée dans une ignorance douloureuse qui tord les entrailles et torture l’esprit. Ton frère n’a plus donné signe de vie depuis plus d’un mois maintenant, malgré les lettres que tu as continué de lui envoyer, et il n’en fallait pas plus à ton esprit malade pour imaginer les pires scénarios. Même après avoir été sauvée par Bonnie, même après avoir été rassurée par Lars, rien ne pouvait y faire. Tu as besoin de savoir qu’il va bien.

Alors, lorsqu’on t’a rapporté qu’un groupe de traqueurs étaient coincés à Londres pour une mission qui n’en finissait pas et que l’un d’eux était blessé – qu’il s’agissait qui plus est d’un jeune homme aux cheveux bruns – ton sang n’avait fait qu’un tour. Jamais tu ne t’es dit que, peut être, il s’agissait d’une autre personne – après tout, le brun est une couleur tout à fait commune. Non, il fallait que tu ailles vérifier qu’il ne s’agit pas de Louis – qu’aurais tu fais si ça avait été le cas ?

Te voilà donc en train de courir à en perdre haleine dans les rues de la capitale anglaise, payant le prix de tes idées stupides. Non, il ne s’agissait pas de ton frère. Oui, les traqueurs t’ont immédiatement reconnue malgré la cape sur tes vêtements et la capuche sur tes cheveux. Et non, tu n’as pas l’intention de les attaquer avec ton innocence – ce serait pourtant si simple, n’est-ce pas ? Ce ne sont que des civils sans aucun pouvoirs, ils ne méritent pas un tel zèle, et tu ne veux les blesser gravement.

Mais jusqu’où comptes tu courir comme ça, Gwen ? Tu ne peux traverser le pays entier de la sorte, tu n’en as absolument pas la force malgré ta santé retrouvée. Tu ne peux non plus emprunter l’une des portes de l’Arche, ce serait plus stupide encore, et ils sont trop proches pour que tu puisses te cacher. Il faudrait sérieusement trouver une solution maintenant, avant que tu ne t’épuises et tombes dans leurs filets. Tu envisages un instant de les attaquer avec tes poings mais rejettes bien vite l’idée, te rappelant que tu es seule alors qu’ils sont tout un groupe.

Il faut croire que Londres t’a entendu et est bien décidée à ne pas te laisser seule ce soir, car voilà que l’un de ses habitants te vient en aide. Un bruit de verre brisé retentit soudainement, suivi de celui d’un corps qui s’effondre et le silence s’installe. Plus personne ne te poursuit et, cherchant la cause d’une telle décision, tu t’arrêtes à ton tour.

Derrière toi, un homme émerge de l’ombre, titubant légèrement. Oh non, pas un de plus, penses tu d’abord, avant de remarquer qu’il s’en est pris à tes poursuivants. L’inconnu serait donc de ton côté ? Un sourire mi-amusé mi-attendri s’étire sur ton visage en imaginant une telle possibilité. Tu es à mille lieues d’imaginer la véritable nature de ton sauveur, Gwen, et ton amusement disparaîtra un temps lorsque tu l’apprendras.
« Poursuivre une gamine la nuit ? Dégoûtant.
Il a pas tort » ne peux tu t’empêcher de souffler, tout en gardant un œil sur l’homme, attendant de voir ce qu’il compte faire.
Tu n’es pas déçue en le voyant sortir une arme de ses vêtements. Il ne t’en faut pas plus pour reculer de quelques pas et chercher à te mettre à l’abri, tout en gardant toujours tes mains là où il peut les voir. Les traqueurs sont clairement sa cible mais on ne sait jamais le genre de pensées que pourrait lui donner l’alcool – tu ne sais que trop bien à quel point il peut brouiller l’esprit.
« Mon then ya wee knobs. » Un froncement de sourcils d’incompréhension s’installe sur ton visage avant que ne te répondes « Ce sont de sacrés …. knobs oui, mais ils ne méritent pas la mort vous savez. » On commence à s’insurger derrière toi et tu leur jettes un coup d’oeil furieux – j’essaie de te sauver Jean-Edouard alors ferme la tu veux bien – avant de reporter ton attention sur le vieil homme « Bon, j’dois bien avouer qu’une bonne rouste ne leur ferait pas de mal. Mais une arme à feu, c’est peu élégant, vous ne pensez pas ? »
Puis un sourire et un clin d’oeil alors que ton esprit court à toute allure à son tour, cherchant une solution pour te sortir de cette situation. Hors de question de le laisser tuer les traqueurs – ils sont innocents, le crime te retomberait dessus, l’homme n’a pas mérité le courroux de la Congrégation – mais tu ne peux non plus reprendre votre course poursuite comme si de rien n’était. Te voilà donc dans une impasse, Gwen, et il faudra sans aucun doute te salir les mains pour en sortir.
© GASMASK


Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire Sb6h



Gwen selon Seo
Moodboards:
 

† L'écorchée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: Gwenaëlle Roussel
Gwenaëlle Roussel† L'écorchée †

Je cicatrise dans l'alcoolisme
Au fond je crois que j'agonise


Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire FRKHjIk
Nina

Gwen lutte en #ff9900
Liri fuyait en #996699

Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire THMdrMB Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire RHDh2T3 Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire CQzqjye

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 1168 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Annabelle – Oskar – Magdalena ⎯ Enos ⎯ Amaury ⎯ Amak – Arsène
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
14/10 : Indisponible.

wwwNausicaa [10/3]

wwwNausicaa [6]
wwwBonnie [4]
wwwWilma [5/3]

wwwCélania, Destiny, Lavi [4]
wwwAyden [3/3]
wwwPacificateurs [2]

wwwMaisie [1/3]
wwwWil [2]
wwwSoren, Maisie [1]
wwwPacificateurs [1]
wwwIvana, Célania [2]

wwwPacificateurs [3]
MultiversNausicaa (15)

Rang B
3250 pts
Rang A dans 5 conditions


Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire 1r2cKE9 Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire VRWwpEj

Revenir en haut Aller en bas
Re: Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire
Lun 2 Déc - 17:31



YEET

Les paroles agressives du Brouillard ont à peine le temps de finir de résonner dans la rue (où une comédie incongrue est sur le point de se jouer) que la jeune fille répond :

« Ce sont de sacrés … knobs, oui, mais ils ne méritent pas la mort vous savez. » Certains de ses poursuivants protestent. « Bon, j’dois bien avouer qu’une bonne rouste ne leur ferait pas de mal. Mais une arme à feu, c’est peu élégant, vous ne pensez pas ? »

Elégant ? Mais l’Assassin n’a aucune grâce. La violence est laide. Lui aussi, avec son cœur et son esprit pourris. Et puis il est saoul. Parler charme à un pleutre de son envergure, surtout s’il est gorgé d’alcool, c’est comme … comme habiller un crapaud. Personne n’habille les crapauds. Comme personne ne demande à Angus Morganach de ne pas tirer sur les gens.

Celui-ci, pourtant, ne répond pas. Il a baissé ses yeux gris orage sur l’arme qu’il tient et qui lui semble pourtant être parfaitement à sa place, juste là dans sa main. Le poids du pistolet pèse au bout de son bras comme une ancre pèse sur la chaîne qui la retient. Aurait-il été moins saoul et il se serait posé quelques questions métaphysiques et aurait, une fois de plus (de trop), remis  en question une majeure partie de sa vie.

Heureusement, il a pris soin de s’envoyer une bouteille dans son derrière de cravate.
Ca l’empêche de commettre l’erreur fatale qu’est l’acte (controversé) de la réflexion.

« Awright. »

Le vieil Ecossais permet à un sourire qu’il serait correct de qualifier de goguenard de s’étaler sur sa face tandis qu’il range son revolver.

« C’est la petite qui a demandé. Pas d’arme. » Puis, pris d’une inspiration soudaine, il lève les mains. « Et pas de … ça. » Ses doigts s’agitent frénétiquement comme dix pattes d’insecte. « ’cause that’s swickin. »

Avec un peu de chance, ils comprendront encore moins que lui. Angus lui-même ne sait pas trop ce qu’il veut dire. Il a bien une idée. « Ca » fait de la lumière (en général). Il en a déjà vu. « Ca » émerge de certains souvenirs indistincts et fiévreux, ou d’autres sincèrement effrayants et suffocants. Quelques mois auparavant, il ne croyait pas en « ça ». Mais il savait maintenant que certains humains l’avaient, « ça ». Lui non. Lui, il survit comme il peut avec ses poings et ses armes, parce qu’il n’a rien de « ça ». La providence ne lui a pas fait le privilège d’en posséder un morceau. Peut-être que s’il en avait eu un peu, sa vie toute entière aurait été différente. Sauf que non, Angus Morganach est terriblement banal ; c’est un sous-homme qui, parfois, côtoient des surhommes.

(Le mot qu’il cherche commence par un « m ». Peut-être. Beaucoup de mots commence par la lettre « m ». Minky Martin, par exemple.)

Les hommes en face l’observent dans un silence presque penaud, sans réellement saisir le sens de ses propos. Pour autant, aucun ne semble minimiser la menace qu’Angus représente. Il est plutôt clair, maintenant, que l’homme qui se présente à eux est on ne peut plus Ecossais (l’accent, désormais plus que présent, ne trompe pas). Et il y a un souci avec les Ecossais – un problème d’ordre culturel, que voici : ces gens ont pour tradition ancestrale de couper des arbres et de balancer leurs troncs longs de plusieurs mètres dans des champs nus juste pour le plaisir et ils ont décrété il y a peu que cette activité devait absolument figurer dans la liste des sports nationaux. De plus, cet Ecossais-ci a déjà démontré qu’il s’y connaissait en balistique (et dans sa mise en pratique).

C’est pourquoi Angus, fort de l’héritage que lui a légué sa parenté (c’est-à-dire un charme naturel de bucheron) et de l’expérience d’une vie entière passée dans la rue à tuer des gens pour de l’argent, n’hésite pas un seul instant à avaler la distance qui le sépare de la petite troupe.

L’alcool aidant, il n’a pas non-plus le moindre remord à envoyer son poing dans la figure du premier venu.




i’d say i am being punished, but i know the world doesn’t punish wicked people
Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire 703b6db0-24d4-4805-89b5-9d98c8494d9f
playlist ♪


The gang going on a job like:
 
Brouillard

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Retrouver Nima.
Aime:
N'aime pas: Angus Morganach
Angus MorganachBrouillard
HE WHO SANK DEEP in the black sea has awoken the LEVIATHAN that dreamed there in the waves — LURKED IN HIS MIND
___________

Angus tue en Indianred.

FPBANQUERS

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 157 ▐ Autres Comptes : Thaddeus Wiggins
Masculin
▐ RPG Age : 46 ans
▐ Personnalité : Froid ; pragmatique ; autoritaire ; agressif ; violent ; combattif ; impatient ; se plaint peu ; peu loquace ; secret ; mystérieux ; professionnel ; impassible ; soigneux ; prudent ; vieux ; bagarreur ; méfiant ; terrifiant ; impitoyable ; impardonnable ; tenace ; mélancolique
▐ Parcours RP :
STATUT RP : oh boi (help/3)


» terminés
(www) — f.t. Annabelle V. Peeters (5/10)
(www) — f.t. Xuan Ming (13/40)
(www) — f.t. Risa H. Drake (80)
(www) ♝ INTRIGUE V — f.t. beaucoup de gens. (160)
(www) — f.t.Lucie Fair (40)
(www) ♝ INTRIGUE VI — f.t. Xuan Ming et Ayden Hyde. (160)
(www) ♝ INTRIGUE VI, fin (20)
(www) — f.t. Cassidy Danvers (60)
(www) — f.t. Xuan Ming et Akira Nakamura (40)
(www) — f.t. Xuan Ming (8/20)


» en cours
(www) — f.t. Jean-Jean (20)
(www) — f.t. Oskar P. Magnussen et Maé Connors (30)
(www) — f.t. İlknur Aceleci (20)
(www) — f.t. Destiny Richards (70)
(www) — f.t. Elijah Nash (10)
(www) — f.t. Bonnie R. O'Cahan et Xuan Ming (10)
(www) — f.t. Laoghaire Loiseau (20)
(www) — f.t. Klok (20)
(www) — f.t. Risa H. Drake (10)
(www) — f.t. Rhys Bleddyn (3/10)

850 points rp
10 points OS
50 points de validation

= 910 points.


Rang D.

Chronologie rp trouvable dans la Banque.

Revenir en haut Aller en bas
Re: Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Innocent or not, you're a bet I care to take — f.t. Laoghaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: